DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 19:04

boulo a écrit:
Sûrement . Mais ne pas croire en Dieu et ses prophètes et s'appuyer sur ces derniers , comment cela s'appelle-t-il ? De la schizophrénie ?

Non ! Cela s'appelle appartenir à un peuple dont le roi est Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 19:06

doris60 a écrit:
Y'a aucune incompatibilité à lire la bible et être athée, comme il n'y a aucune incompatibilité à ce qu'un athée assiste au baptême d'un futur catholique, parce qu'il a été invité par ses amis.

Et un athée qui communie ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 19:10

Si il a été au catéchisme, fait sa communion solennelle, qu'il a quitté l'église un temps en se disant athée et que d'un coup, la Grâce se souvient de lui, il retourne à la messe et communie.

L'athée est la personne qui n'est pas baptisée.
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 20:53

Citation :
PRIMU :Israël n’est pas un mythe !

« Je ramènerai les captifs de mon peuple d’Israël ; ils rebâtiront les villes dévastées et les habiteront, ils planteront des vignes et en boiront le vin, ils établiront des jardins et en mangeront les fruits. Je les planterai dans leur pays, et ils ne seront plus arrachés du pays que JE leur ai donné, dit l’Eternel, ton Dieu » – Amos 9:15.[/b]

Citation :
BOULO : Comment un athée peut-il se référer à un prophète ? Qu-est-ce qu'un prophète pour un athée ?

Cette confusion est le drame d'ISRAEL composé de 70% d'athées

Quant aux "croyants", voici ce que SHLOMO SAND, historien à l'université de TEL AVIV, dit :


Citation :
[b]SHLOMO SAND :

«Si je dis que les élites politiques, intellectuelles, culturelles israéliennes ont toujours été sionistes.

Si on regarde la société israélienne, les couches sociales populaires israéliennes, sont moins sionistes mais beaucoup plus extrémistes.

Pourquoi ? Les mytes sont bien ancrés dans la conscience nationale parce que les enfants à partir de 7 ans jusqu'à 18 ans font des études bibliques qui ne sont qu'historiques... pas théologiques.


Moi, j'ai fait des études bibliques jusqu'à 16 ans (puisque j'ai été renvoyé de l'école).

Cette étude biblique n'est pas axée sur la croyance en DIEU. Elle est axée sur la reconnaissance de cette terre comme une terre nationale.

Pour les juifs dans l'histoire, les vrais juifs, ce n'est pas la BIBLE qui est le livre de chevet... un livre sacré... oui... mais pas un livre de chevet. Dans les écoles rabbiniques, on n'étudie pas du tout la BIBLE (TORAH). On connait la BIBLE mais on ne l'étudie pas. Que ce soit clair : la BIBLE n'est pas un livre juif. C'est le livre des protestants».
[..]
Trois catégories, dans l’histoire, ont vraiment lu la BIBLE. Ce ne sont pas du tout les Juifs. Ce sont les karaïtes (mouvement juif scripturaire remettant en cause le monopole des sages d’ISRAËL en matière d’exégèse biblique – NDLR), les protestants et les sionistes.

La vraie Bible de la foi était le TALMUD.
Je montre donc comment dans l’historiographie du XIXe siècle, qui commence à se cristalliser autour de l’idée nationale juive, le premier modèle c’est l’idée nationale allemande. Une idée nationale qui n’est pas républicaine, qui n’est pas civique, qui s’appuie sur la notion «d’où on vient» et non pas sur «où on va» comme l’idée nationale en FRANCE ou aux ÉTATS-UNIS.

C’est ainsi qu’a été créée une histoire linéaire, complètement imaginaire, qui commence avec la BIBLE. C’est pourquoi je dis qu’elle sert d’acte de propriété pour le sionisme.

http://mondeenquestion.wordpress.com/2009/04/14/mythes-fondateurs-disrael/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 21:54

Pourtant, ils vont régulièrement au mur des lamentations. C'est donc bien vers Dieu que les Juifs invoquent, non ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 22:07

C'est les juifs religieux qui y vont. Je doute que les athées aillent prier là. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 22:18

doris60 a écrit:
Pourtant, ils vont régulièrement au mur des lamentations. C'est donc bien vers Dieu que les Juifs invoquent, non ? Very Happy

C'est un peu comme la tradition des rameaux où pour une fois, l'Eglise est remplie (une fois par an) sans pour autant rien connaitre à l'évangile.... Ils sont contents, ils ont leur brin de rameau pour l'année

C'est vrai que dans une famille juive, la TORAH trône sur le buffet (un peu comme le rameau d'olivier) ... mais ni on l'ouvre ni on la lit... et puis le mur des lamentations, c'est bien car on glisse un souhait dedans

C'est à la synagogue (donc des 30% de croyants) que je me suis le plus rendue compte de la différence avec le christianisme. Bien que j'ai été touchée par d'énormes concordances (prières-chants) et j'ai pressenti combien on pourrait être proches, mais si le chrétien est seul face à DIEU, à la synagogue, c'est un peuple qui se rencontre. Je n'y ai pas vu beaucoup de transcendance

Bref, je rejoins SHLOMO SAND et encore avec lui, je dis que "laTORAH sert plus d’acte de propriété pour le sionisme"



Dernière édition par r. le Ven 23 Nov 2012, 22:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 22:29

r. a écrit:
doris60 a écrit:
Pourtant, ils vont régulièrement au mur des lamentations. C'est donc bien vers Dieu que les Juifs invoquent, non ? Very Happy

C'est un peu comme la tradition des rameaux où pour une fois, l'Eglise est remplie (une fois par an) sans pour autant rien connaitre à l'évangile.... Ils sont contents, ils ont leur brin de rameau pour l'année


Arf : les rameaux et le muguet suffisent à leur bonheur à ces cathos là Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 22:34

(j'ai complété le message précédent)
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 22:39

Je suis déja allé plusieurs fois à la Messe de Noel, j'ai adoré, j'ai été émerveillé, invité par les parents de ma petite amie, à la fac.
Avec sa soeur, ca a été trés différent, son petit ami, musulman, non pratiquant, se disant non croyant, a refusé de venir, argumentant qu'il ne mettrais jamais les pieds dans une église, et est resté seul à la maison en nous attendant. Décus, les parents n'ont pas eu de bol. Dur.

Beaucoup de familles juives mettent un sapin, pour les enfants, meme s'il n'y a pas de petit Jésus, et les familles pratiquantes fetent Hannoucah quelques jours plus tot, c'est Hanouccah-Noel, tellement c'est proche.

Moi, je met la fée clochette Very Happy en haut du sapin. J'adore les chants chrétiens de Noel (surtout par Nat King cole, Presley..).
C'est la fete.

Quand Jean-Paul 2 est mort, avec une amie juive, nous sommes allé dans une église à Paris allumer une bougie pour lui. Il y avait beaucoup de monde.

Je ne rate aucune église, partout ou je vais.

J'ai lu la bible second, oui, mais aussi la bible chouraqui, trés bon texte, meilleur traduction, que je conseille.



Dernière édition par prinu le Sam 24 Nov 2012, 05:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 22:43

sand démontre a tout les coups qu'il a fumé un tarpé, c'est moins un historien de pacotille, plutot spécialisé 19 iéme siécle, prof d'histoire contemporaine, qu'aucun spécialiste sérieux ne retiend, qu'un fervent agitateur politique d'extréme gauche, soutenu essentiellement par des agitateurs politiques haissant les juifs.
J'ai démontré comment il est et j'ai démonté complétement le propos de son torchon double épaisseur.
Poubelle.
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 22:54

prinu a écrit:
sand démontre a tout les coups qu'il a fumé un tarpé, c'est moins un historien de pacotille, qu'aucun spécialiste sérieux ne retiend, qu'un fervent agitateur politique d'extréme gauche, soutenu essentiellement par des agitateurs politiques haissant les juifs.
J'ai démontré comment il est et j'ai démonté complétement le propos de son torchon double épaisseur.
Poubelle.

Oui, ben moi, je suis complètement d'accord avec lui. C'est loin d'être un idiot, il connait bien son sujet pour l'avoir fouillé dans le menu. Maintenant, ceux qui sont pas d'accord trouveront toujours à critiquer, c'est le jeu et c'est vrai qu'il ose traiter de sujets polémiques qui en dérangent plus d'un. Il est quand même historien à l'Université de TEL AVIV et a donc autorité
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 23:11

!non, pas plus qu'un académicien raciste et non compétent dans bien des domaines. Sand n'est pas spécialiste d'autres périodes que le 19 iéme et 20, et son livre ne s'attaque pas à celà, mais à toute l'histoire du judaisme, siécle aprés siécle.
Faurisson aussi est un professeur. et nombre d'antisémites notoires sont aussi des historiens, académiciens, savants, ministres, rois, présidents, chefs de bureau, responsables des informations dans une chaine de télévision, inventeurs de génie, ou stars de la télé, etc, et alors ?

j'ai avec des documents scientifiques irréfutable, démonté sa thése, que vous pouvez donc, ami r, rejeter avec mes preuves irréfutables mises devant vos yeux.
ce que j'ai écrit vient de propos de vrais historiens, démontant sand, et expliquant qu'il n'ets nullement spécialisé dedans.
shlomo sand écrit d'ailleurs agir et écrire pour des raisons politiques, CQFD. Il n'est pas neutre, il compile de fausses informations et des vraies, fin d'aller dans son sens politique. et il a arrangé l'histoire dans son livre, on y trouve quelques vérités, mais le sens profond de sa thése est une mystification négationniste de l'histoire du judaisme.
Et je suis gentil, en pesant mes mots.

si on suis sa logique, alors il n'existe aucun peuple dans le monde, et si on suis pas à pas l'histoire, j'ai ici meme donné les preuves tangibles, scientifiques, irréfutables, que vous pouvez toucher vous meme avec les doigts, sans tricherie aucune, vérifiées par les plus grands spécialistes scientifiques tout autour du monde, de sa falsification historique.

Il est désormais impossible d'utiliser son livre comme source, sans démontrer un parti-pris politique. afro

Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 23:18

PRINU, vous ne croyez pas qu'il faudrait arrêter de traiter de raciste tous ceux qui sont pas d'accord avec vous Confused .... et là, vous ne pouvez pas traiter SHLOMO SAND d'antisémite : il est juif


Dernière édition par r. le Ven 23 Nov 2012, 23:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 23:19

Ce qu'il y a de sûr, c'est qu'Abram fut tiré d'une peuple existant, qu'il a reçu la Révélation par Dieu que sa descendance serait son peuple. Si on va par là, rien dans la Bible n'est scientifique : c'est l'histoire de Dieu et des hommes, du commencement de l'humanité jusqu'à sa fin. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 23:29

prinu a écrit:
Je suis déja allé plusieurs fois à la Messe de Noel, j'ai adoré, j'ai été émerveillé,


..... C'était où ?
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Sam 24 Nov 2012, 00:14

Prés de Melun à Dammarie les lys.

J'ai déja écrit sur les juifs antijuifs psycho rigides, c'est malheureux.
J'ai connu un tel cas dans ma famille. je sais de quoi je parle.
Il avait un buste de staline sur sa table, son héros et disait a tout le monde qu'il serait réhabilité.
Manipulé ..L'extreme gauche, ca atteind le ciboulot.
On voit le résultat chez sand, et d'autres gauchistes radicaux, nier l'histoire des juifs, ses besoins, leur légitimité et leurs droits. shaking
Marx, staline, la révolution mondiale .. leur seuls dieux. Rejet total. Applaudir le fou iranien, etc..
heureusement qu'il y en a peu, des cas comme ca, mais ils sont montés en fleche par les groupes radicaux d'extréme gauche et par les pro-isalamistes comme exemples, leur donnent une tribune, tout en se moquant d'eux.
Pychologiquement, il semble qu'en cotoyant des antisémites, et en devenant antisémites, ils se sentent enfin accepté dans un environnement hostile, en rejettant ainsi ce qu'ils sont, pris comme souillure.
Des psychiatres tentent d'expliquer trés sérieusement les cas des juifs antisémites, trés actifs politiquement.

Woody Allen s'était attelé a ces cas psychiatriques dans un sketch de son film Zelig, montrant un juif déboussolé devenant militant nazi, et homme caméléon en tout milieu social ou politique, sans jamais savoir qui il est.








Dernière édition par prinu le Sam 24 Nov 2012, 05:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9377
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Sam 24 Nov 2012, 01:41

Je vous aime beaucoup plus quand vous racontez vos anecdotes personnelles , cher Prinu, que lorsque vous nous inondez de copiés/collés de propagande .

Mais je me demande toujours comment il est possible de s'inspirer des prophètes du sionisme sans croire en Dieu qui les inondait de Son Souffle ???

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Sam 24 Nov 2012, 02:02

Prophete du sionisme non, de l'ancien testament tout bonnement,
le sionisme ne dans les milieux communistes ouvriers d'europe centrale, pour sauver des vies humaines, echapper a l'enfer, et exister en tant qu'etre humain, il n'avaient pas besoin de citer les prophetes pour sauver leur peau quand leurs parents etaient tues et que tout leurs voisins les avaient denonces, ou leurs profs, ils savaient que la vie et la survie c'etait la bas, c'est tout.

L'histoire du monde est épique, il a sa chevalerie. Il n'est pas contemplatif.
Sans croire en dieu, le souffle de ce que j'ai cité est suffisament époustouflant et beau pour qu'il inspire au respect.
Il défend la vie.
Il donne bien envie de croire en Dieu et en la mission donnée par lui.
Lire la bible interroge son lecteur, j'ai senti ce souffle, je le contemple. Je le regarde, il me dit:veux tu savoir ? Et je m'interroge.
Lisez aussi l'histoire de la sortie d'égypte dans un livret des priéres de la fete de Pessah, la paques juive, traduit en francais, que vous trouverez dans une librairie juive, lisez ce texte, vous trouverez ce souffle.
(Si c'est bien traduit, ce n'est pas toujours le cas, chercher une edition recente, avec des graphismes reussis, car, les chapitres sont abondament illustres, et certaines editions sont tres belles, depuis la description du plat du seder, aux dix plaies d'egypte, il y a des oeuvres d'art modernes parfois)
Vous pouvez le trouver traduit, en trois langues: dans le meme livret fin, en hebreux, en hebreux phonetique pour pouvoir le lire sans connaitre l'hebreux (la majorite des juifs ne lisent pas l'hebreux)et en francais.
Et sinon, le classique cantique des cantiques..

C'est ce souffle qui m' a donné envie de parler au curé de la cathédrale de Fourviére à Lyon, ou à ceux rencontrés à l'armée: comprendre l'homme.

Mais c'est aussi pour celà que je doit le défendre.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Sam 24 Nov 2012, 06:18

r. a écrit:
doris60 a écrit:
Pourtant, ils vont régulièrement au mur des lamentations. C'est donc bien vers Dieu que les Juifs invoquent, non ? Very Happy
Je n'y ai pas vu beaucoup de transcendance

Bref, je rejoins SHLOMO SAND et encore avec lui, je dis que "laTORAH sert plus d’acte de propriété pour le sionisme"


Ca depend ce qui se passe dans la synagogue, est ce un office, lequel?
Car a la synagogue, on lis un extrait different a chaque fois, il y a des commentaires, parfois c'est pour une bar mitsvah´.. Et ca depend aussi du jour..
Làtranscendance se fait quand les juifs lisent la torah en silence, en appuyant leurs prieres par un mouvement leger vers le ciel, puis aussi quand il pose les teffilines ( en cuir)de la tete jusqu'a la main, et lis un texte, qui j'assure, transcende et peux faire pleurer, c'est le miracle des tephilines, une emotion forte qui peux changer un homme.
Il y a des commentaire passionnes avec un rabbin, et il y a en famille, le shabbat, qui transcende toute la table, et ou chacun a tour de role va lire un extrait, ou lire pour les autres, et celui qui est ecoute sais ce qu'il fait, il transmet.
Entre une visite simple dans une synagogue, et connaitre familialement tout les vrais moments transcendant de la pratique, c'est tres different.
A pessah , la symbolique des elemnts du plat du seder, l'explication, revivre l'exil et le desert tous en famille avant le lrepas, j'assure que cela transcende, et que cela est joyeux.
Quand on construit avec des feuilles, la symbolique d'une cabane a la fete de souccoth, et que chacun participe a le faire, avec la joie des enfants, cela trlanscende.
Et chaque fete a sa symbolique qui transcende et fait avancer le croyant, uni la famille, integre et aime celui qui se sent seul, je l'ai vu, je l'ai cotoye, et je le respecte.
Si je t'oublie, Jerusalem..

Ceux qui peuvent se faire inviter a une fete de pessah, en ressortent rarement sans une petite pointe de jalousie de ne pouvoir le faire avec sa propre famille, et en sortira transcende et emu, meme si ce n'est pas sacoutume. Il aura aussi l'impression d'avoir une famille nouvelle et chaleureuse, le temps d'une soiree.

C'est assez different de la soupe au JT et de là star academie des enfants qui quittent la table pour aller prier devant la tele Smile.
Sauf s'ils sont fort mal eleves..

Vous avez pas remarque, en me lisant, mais je suis ni pratiquant ni croyant, c'est vrai, mais je connais.

Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Sam 24 Nov 2012, 07:29

prinu a écrit:
r. a écrit:
doris60 a écrit:
Pourtant, ils vont régulièrement au mur des lamentations. C'est donc bien vers Dieu que les Juifs invoquent, non ? Very Happy
Je n'y ai pas vu beaucoup de transcendance

Bref, je rejoins SHLOMO SAND et encore avec lui, je dis que "laTORAH sert plus d’acte de propriété pour le sionisme"


Ca depend ce qui se passe dans la synagogue, est ce un office, lequel?
Car a la synagogue, on lis un extrait different a chaque fois, il y a des commentaires, parfois c'est pour une bar mitsvah´.. Et ca depend aussi du jour..
Làtranscendance se fait quand les juifs lisent la torah en silence, en appuyant leurs prieres par un mouvement leger vers le ciel, puis aussi quand il pose les teffilines ( en cuir)de la tete jusqu'a la main, et lis un texte, qui j'assure, transcende et peux faire pleurer, c'est le miracle des tephilines, une emotion forte qui peux changer un homme.
Il y a des commentaire passionnes avec un rabbin, et il y a en famille, le shabbat, qui transcende toute la table, et ou chacun a tour de role va lire un extrait, ou lire pour les autres, et celui qui est ecoute sais ce qu'il fait, il transmet.
Entre une visite simple dans une synagogue, et connaitre familialement tout les vrais moments transcendant de la pratique, c'est tres different.
A pessah , la symbolique des elemnts du plat du seder, l'explication, revivre l'exil et le desert tous en famille avant le lrepas, j'assure que cela transcende, et que cela est joyeux.
Quand on construit avec des feuilles, la symbolique d'une cabane a la fete de souccoth, et que chacun participe a le faire, avec la joie des enfants, cela trlanscende.
Et chaque fete a sa symbolique qui transcende et fait avancer le croyant, uni la famille, integre et aime celui qui se sent seul, je l'ai vu, je l'ai cotoye, et je le respecte.
Si je t'oublie, Jerusalem..

Ceux qui peuvent se faire inviter a une fete de pessah, en ressortent rarement sans une petite pointe de jalousie de ne pouvoir le faire avec sa propre famille, et en sortira transcende et emu, meme si ce n'est pas sacoutume. Il aura aussi l'impression d'avoir une famille nouvelle et chaleureuse, le temps d'une soiree.

C'est assez different de la soupe au JT et de là star academie des enfants qui quittent la table pour aller prier devant la tele Smile.
Sauf s'ils sont fort mal eleves..

Vous avez pas remarque, en me lisant, mais je suis ni pratiquant ni croyant, c'est vrai, mais je connais.


salut
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9377
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Sam 24 Nov 2012, 08:09

En somme , vous admirez la religion juive parce qu'elle est un bon opium pour le peuple juif , cher Prinu .

Dans ce cas , j'imagine que vous devez détester Jésus-Christ qui , Lui , a toujours voulu le réveiller et l'orienter vers le ciel plutôt que de s'attacher à une terre , fût-elle sainte .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Sam 24 Nov 2012, 12:45

prinu a écrit:
r. a écrit:
doris60 a écrit:
Pourtant, ils vont régulièrement au mur des lamentations. C'est donc bien vers Dieu que les Juifs invoquent, non ? Very Happy
Je n'y ai pas vu beaucoup de transcendance

Bref, je rejoins SHLOMO SAND et encore avec lui, je dis que "laTORAH sert plus d’acte de propriété pour le sionisme"


Ca depend ce qui se passe dans la synagogue, est ce un office, lequel?

... rue de Copernic
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Sam 24 Nov 2012, 15:21

Je voulais dire que dans une meme synagogue, il se passe des choses différentes, ca dépend a quelle heure on y va.
office de semaine, de shabbat, Chaharit, Minha, séouda chlichit, cours d'un rabbin, en francais.
ca peut etre interessant, ca peut etre tres solennel, ca peux etre inintelligible pour vous sans connaitre l'hébreu quand on lit le texte, alors que les dialogues sont en francais. des synagogues libérales font tout en francais.
Assister a l'alummage des bougies de hannoucah dasn une garnde place de paris, la fete des lumiéres, c'est aussi différent.
La montée des rouleaux de la torah, beau moment.
il y a des cas on on transcende, si. mais vous ne l'avez pas vu a ces moments là.
Il ya les études,(Limoud), des dimanches, là ou on transcende vraiment.
Etudes bibliques (Tanah’ ) Torah et commentaires (plusieurs niveaux), Bible (Nah’), histoire biblique, histoire juive,
Etudes halah’iques et talmudiques michna, guemara, halah’a, philosophie juive.
, il ya des publics masculins et feminins(Beth Hamidrash lenashim)
il faut demander, simplement. Il y a des horaires.
Il y a moments festifs à l’occasion des événements du calendrier juif : fêtes de Souccot, Sim’hat Torah, Hanoucca, Pourim, Lag Baomer. Ces moments de joie sont des occasions d’un vécu collectif avec la communauté, dans des situations variées : pièce de théâtre, concours interactif, chorale, repas.

Donc, aller au hazard, c'est pas sur que ca vous transcende, donc il faut prévoir à l'avance.

Exemple, en mai: Fête de Chavouot : Lecture des Dix Commandements, suivie d’un buffet ‘halavi (lacté). Dégustation de glaces.

exemple: jeudi 13 décembre : allumage de la 6ème bougie de Hanoucca et cours du Grand Rabbin

Tous les dimanches, de 9h30 à 11h30, le Grand Rabbin de Paris, Michel Gugenheim, donne un cours de Talmud, ouvert à tous les niveaux de connaissance.


donc les pratiquants, prévoient a l'avance, et ne font pas tout.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Sam 24 Nov 2012, 16:29

boulo a écrit:
En somme , vous admirez la religion juive parce qu'elle est un bon opium pour le peuple juif , cher Prinu .

Dans ce cas , j'imagine que vous devez détester Jésus-Christ qui , Lui , a toujours voulu le réveiller et l'orienter vers le ciel plutôt que de s'attacher à une terre , fût-elle sainte .

Le rabbin jesus, dans ses actes et paroles a fait ce qu'il fallait faire de juste.

Saint paul a etabli le christianisme.

respect
et vous ?
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9377
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Sam 24 Nov 2012, 17:45

La position de l'Eglise catholique par rapport au judaïsme a été définie lors du concile Vatican II .

Personnellement , je souhaite que les juifs reconnaissent que Jésus était bien le Messie .

Il se chuchote dans l'Eglise , depuis toujours , que ce serait la fin du monde .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Sam 24 Nov 2012, 17:48

Vous ne voudriez quand meme pas la fin du monde, allons.
respectons tels que nous sommes ni changer l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Sam 24 Nov 2012, 17:58

Depuis toujours, c'est Dieu qui appelle : il a appelé en premier Abraham, a constitué son peuple, et par son Fils, il a appelé toutes les nations à se convertir, en laissant à chacune la liberté de répondre ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9377
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Sam 24 Nov 2012, 18:01

Mais si , mais si , Prinu . Le chrétien convaincu souhaite la fin du monde , avec le retour de Jésus dans sa gloire . Marana tha . Viens , Seigneur Jésus .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Sam 24 Nov 2012, 18:09

boulo a écrit:
Mais si , mais si , Prinu . Le chrétien convaincu souhaite la fin du monde , avec le retour de Jésus dans sa gloire . Marana tha . Viens , Seigneur Jésus .

Heu... Pas moi (je ne dois pas être "chrétien convaincu"). Il me suffit de voir DIEU en face à face à ma mort. Pour le reste... C'est son affaire même si ça m'intéresse un peu mais raisonnablement. (les chrétiens sionistes, par exemple, mettent un peu trop le nez à mon gout, dans ses affaires)

Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9377
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Dim 25 Nov 2012, 08:36

Vous avez raison , cher r. C'est Dieu qui " décide " du jour et de l'heure . Mais la politique intransigeante de l'Etat d'Israël et la haine islamiste pourraient bien finir par hâter ce jour ...

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Dim 25 Nov 2012, 13:24

r. a écrit:
PRINU, vous ne croyez pas qu'il faudrait arrêter de traiter de raciste tous ceux qui sont pas d'accord avec vous Confused .... et là, vous ne pouvez pas traiter SHLOMO SAND d'antisémite : il est juif

LOL... Pour illustrer mon message :

Interview de Shulamit Aloni, ex-ministre israelienne



Ministre israélienne explique stratégie... par ER_nabe

TRADUCTION FRANCAISE :


Interview de Shulamit Aloni, ex-ministre... par Les_Enculumines
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Dim 25 Nov 2012, 16:41

boulo a écrit:
Mais si , mais si , Prinu . Le chrétien convaincu souhaite la fin du monde , avec le retour de Jésus dans sa gloire . Marana tha . Viens , Seigneur Jésus .




Des rabbins apellent :Machiah maintenant (Le messie, maintenant), et la venue de l'ére messianique.
Je crois que ca revient à la meme chose.


Cependant, il semble que ce message lancé par le rabbi des loubavitch touche assez peu de juifs, essentiellement des tres pratiquants.


Dernière édition par prinu le Dim 25 Nov 2012, 17:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Dim 25 Nov 2012, 16:52

r. a écrit:
r. a écrit:
PRINU, vous ne croyez pas qu'il faudrait arrêter de traiter de raciste tous ceux qui sont pas d'accord avec vous Confused .... et là, vous ne pouvez pas traiter SHLOMO SAND d'antisémite : il est juif

LOL... Pour illustrer mon message :

Interview de Shulamit Aloni, ex-ministre israelienne


<>

ce que dit cette femme ne regarde qu'elle meme: c'est une femme d'extréme gauche, appartenant aux bandes d'ultragauchistes déja citées, elle est ridiculisée partout, une sorte de folle qu'on a oublié.

Ce qui est caractéristique, c'est que les milieux palestinistes leur donne un micro pour crier dans le vent, comme tout le monde a oublié cette cinglée,(etles autres) il faut, pour retrouver cette vidéo, passer énormément de temps dans des sites radicaux islamopalestinistes, sites se déclarant pacifistes tout en voulant détruire Israel.
syndrome des déboussolés d'extreme gauche radicale, utilisés par les médias islamopalestinistes, alors qu'ils ne représentent rien.
Meretz est un parti gauchiste ultra minoritaire, les ultra gauchistes ont également créé pas mal de micro groupuscules sans plus de trente membres.

Notez que Shulamit Aloni déclare qu'il ya un apartheid en Israel, Mr. Green ca veux bien dire qu'elle est folle . !! elle est aussi pour le boycott des produits israéliens, BIEN SUR.
elle devrait se marier avec shlomo sand.

mais , attendons, vous allez énumerer toutes les déclarations des ultragauchistes staliniens révolutionnaires juifs, voulant détruire Israel, proches des milieux antisémites mais déclarant qu'ils ne le sont pas, qui font du 0,5 % aux elections, utiles au Hamas, et qui sont compilés par les sites islamistes et antisémites à dieudonné, ou a la fausse association juive ujfp tenue par des anarchistes musulmans déclarant s'attaquer à l'occident capitaliste..
Quand l'extréme gauche anticapitaliste rejoint l'internationale antisémite, juifs ou pas juifs meme suicide de l'humanité. Crying or Very sad

Diable de référence idéologique !
ca vous grille le cerveau..
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Dim 25 Nov 2012, 16:59

Bon c'est simple au fond, ceux qui ne sont pas d'accord on les discrédite, on leur dénie toute autorité et tout droit à la parole, donc c'est simple, il suffit de choisir son camp, on a bien compris le votre.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Dim 25 Nov 2012, 17:38

Les islamistes disent tous que si on ose critiquer israel, alors on est taxé d'antisémite, c'est une propagande antisioniste bien connue, diffusée par ces milieux isalmistes, afin de dédouaner le fait qu'on souhaite détruire israel aussi quand on est antisémite: il n'y a pas d'antisémite qui ne soit pas antisioniste.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Dim 25 Nov 2012, 17:41

absolument, j'ai choisi, le seul camp de la paix et des droits de l'homme, contre le camp des islamopalestinistes qui défendent un apartheid islamique qui demande a exister librement. c'est là leur demande à l'ONU.
j'ai fait mon choix: je refuse l'apartheid islamique palestinien agressif niant le droit d'autrui. je le refuse a coté d'Israel. je ne souhaite qu'un état palestinien voisin libéré du hamas et des islamistes, en paix avec Israel. je ne veux pas de paix d'une autre maniére.
Pas plus que les libertaires européens n'accepteraient d'avoir un état nazi en europe, avec des droits, en 1946, comme voisin.

L'obsession anti-israélienne est calquée sur l'obsession antijuive. Une obsession commune.
Le refus d'un état juif, et le refus du droit des juifs sur sa terre.
Le refus des droits, tout court.
Pour un état islamiste sans droits.






Dernière édition par prinu le Dim 25 Nov 2012, 18:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Dim 25 Nov 2012, 17:49


c'est trés interessant:
Le secrétaire général du Hezbollah Hassan Nasrallah a critiqué certains Arabes qui présentent Israël comme ami et l'Iran comme ennemi.

-ca ne l'avais je pas prédit que des arabes n'en pouvaient plus des mensonges islamopalestinistes, qui aménent partout la mort; Israel peut aider les arabes à se liberer.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Dim 25 Nov 2012, 18:46

J'ai choisi, le seul camp de la paix et des droits de l'homme, contre le camp des islamopalestinistes qui défendent un apartheid islamique qui demande a exister librement. c'est là leur demande à l'ONU.
j'ai fait mon choix: je refuse l'apartheid islamique palestinien agressif niant le droit d'autrui. je le refuse a coté d'Israel. je ne souhaite qu'un état palestinien voisin libéré du hamas et des islamistes, en paix avec Israel. je ne veux pas de paix d'une autre maniére.
Pas plus que les libertaires européens n'accepteraient d'avoir un état nazi en europe, avec des droits, en 1946, comme voisin.

L'obsession anti-israélienne est calquée sur l'obsession antijuive. Une obsession commune.
Le refus d'un état juif, et le refus du droit des juifs sur sa terre.
Le refus des droits, tout court.
Pour un état d'apartheid islamiste sans droits.

Mahmoud Abbas se dévoile : « Pas de paix tant qu’il y aura des Juifs à Jérusalem! »
Pour une fois, le Président Palestinien s’est fait très clair sur ses intentions : négation de l’histoire juive de la capitale d’Israël, interdiction aux Juifs de vivre dans cette ville (c’est toujours mieux quand c’est Judenrein), fin de la présence historique juive dans cette ville…

Abbas a fait ces remarques dans un communiqué publié en commémoration du 43ème anniversaire de l’incendie de la mosquée Al-Aqsa, par Denis Michael Rohan, un chrétien australien. Rohan était entré dans la mosquée sur le Mont du Temple le 21 Août 1969 et avait allumé le feu. Il a été jugé et déclaré cliniquement fou, puis hospitalisé en Israël jusqu’à son rapatriement cinq ans plus tard.

Malgré le fait que l’auteur de cet incendie soit un chrétien australien, Abbas a affirmé dans sa déclaration que les autorités israéliennes étaient au courant des intentions de Rohan. Il a en outre accusé l’Etat Juif de « vouloir détruire la mosquée pour y construire un temple fictif à sa place ».

Tous les plus gros mensonges y sont passés. De fait, « détruire la mosquée » est une accusation portée régulièrement contre Israël depuis les années 2000. Mais il semble bien qu’Israël soit mauvais en matière de destruction : pas le moindre centimètre carré de la mosquée n’a été effleuré par les bulldozer israéliens. Pire : l’Etat Juif a permis la rénovation de la Mosquée par des équipes marocaines il y a quelques années !

Mahmoud Abbas semble revenir sur les pas de Yasser Arafat -en fait, il n’a jamais changé de route, c’est simplement les médias qui refusaient de voir la vérité sur ces déclarations faites en arabe et non en anglais.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Dim 25 Nov 2012, 20:01

Abbas a déclaré publiquement : « Pas de paix tant qu’il y aura des Juifs à Jérusalem »
Judenrein comme disent les islamopalestinistes reprenant le terme des nazis.
Il nie donc l'histoire juive à Jérusalem, et aussi l'expulsion et la déportation des juifs de jérusalem par les palestiniens en 1948, dont on a conservé des photos.

Photos: destruction des maisons et expulsion des juifs de Jérusalem par les arabes en 1948, photos preuves:


Familles juives de jérusalem , une petite rue. avant la destruction de leur maison. avant l'agression arabe



la meme rue aprés la destruction par les arabes




Un Rabbi sépharade de Jerusalem supplie de négocier le départ des Juifs dans les parties occupées par la Légion arabe


Prisonniers juifs escortés par les troupes arabes



incendie des maisons juives de Jérusalem par les arabes, 28 mai 1948
au premier plan, la petite fille s'apelle rachel Levy 7 ans.
les arabes lui volent sa terre, sa maison, et la déportent comme les autres.


1948, les juifs de Jérusalem fuient les agresseurs arabes par la porte de sion


les arabes attaquent les maisons des juifs de Jérusalem, expulsion 1948


Destruction des maisons juives et des quartiers juifs de Jérusalem par les arabes, a la dynamite en 1948.


c'est ce que souhaitent à nouveau les pro-palestiniens européens et d'ailleurs. c'est aussi ce que réclame Mr Abbas à l'ONU: Jérusalem sans juifs et sans partage, comme capitale.



Dernière édition par prinu le Dim 25 Nov 2012, 20:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Dim 25 Nov 2012, 20:07

Les sionistes n'ont jamais fait celà aux palestiniens.
Les palestiniens sont partis d'eux meme, sur ordre de leurs chefs, en attendant le génocide des juifs par cinq armées arabes.
Les ordres d'évacuation VOLONTAIRE des palestiniens étaient dans tout le sjournaux arabes, et répétés par les immams des mosquées.

Les armées arabes tiraient sur les palestiniens qui refusaient de partir de chez eux, car ils les génaient dans leur progression pour attaquer les juifs, et les "jeter à la mer", comme ils l'hurlaient.
Les chefs arabes et palestiniens promettaient qu'aprés le génocide des juifs, toutes les terres seraient à eux.

Mais les juifs se sont défendus.
Ils sont résisté à l'agression palestinienne et arabe.


--

« La somme des preuves essentielles actuellement à notre disposition, indique que l’évacuation de la Palestine est due à l’exhortation des chefs militaires ou politiques des États arabes eux-mêmes. » (Analyse de l’institut des affaires publiques (Washington))

Entretien avec Nahrnoud Darwich, poète palestinien, réalisé par Farouk Nardam-Bey et Elias Sanbar (Revue d’Etudes palestiniennes, No 10, Hiver l984)
« Pour mes parents, notre séjour au Liban était temporaire ; nous y étions en visite ou même en villégiature. On avait à l’époque commandé aux Palestiniens de quitter leur patrie pour ne point gêner le déroulement des opérations militaires arabes qui devaient durer quelques jours et nous permettre de réintégrer rapidement nos maisons. Mes parents découvrirent bien vite que ces promesses n’étaient que rêves… »

Extrait du Bulletin du REMP (Groupe de recherches pour les problèmes des migrations européennes Janvier-mars 1957) à La Haye (pp 10-il) :
« Dès les premiers mois de 1948, la Ligue arabe publiait des instructions demandant aux gens de chercher refuge temporairement dans les pays voisins, pour revenir plus tard à leurs domiciles dans le sillage des armées arabes victorieuses et recueillir leur part des biens juifs abandonnés. »

Témoignage égyptien. (El -Yom, journal du Caire 12.4.1963):
« Le 15 mai 1948 arriva.., et le dernier soldat britannique quitta la Palestine. Ce même jour, le mufti de Jérusalem demanda aux Arabes de Palestine de quitter le pays, de quitter Haïfa, Jaffa et les autres villes.., car les armées arabes étaient sur le point de pénétrer dans le pays et de se battre à leur place, contre les bandes juives pour les chasser de Palestine. »

Extrait des Mémoires de Haled alAzrn (1973), Premier Ministre de Syrie en 1948 et 1949, paru à Beyrouth :
« [La raison de l’échec arabe en 1948 fut] l'appel des gouvernements arabes aux habitants de la Palestine, pour qu’ils se rendent dans les pays voisins... C’est nous qui les avions encouragés à partir... Nous avons amené la destruction sur un million de réfugiés arabes, en les incitant et en les adjurant de quitter leurs terres, leurs foyers, leur travail et leurs commerces. »

Extrait de « Ma'al Nas” (Avec le peuple 1956): livre de Mahmoud Seif-e-Din Irani, paru à Amman (Jordan Publishing House) :
« Soudain, les habitants de Jaffa commencèrent à abandonner leur ville... Nous étions tous trop optimistes, nous avons quitté le pays de notre libre choix, croyant que nous partions pour une courte visite, des vacances et que nous retournerions peu après, comme si rien ne s’était passé. »

30 mai 1955, témoignage arabe palestinien (Falastin, quotidien jordanien):
« Nous, les réfugiés, avons le droit de dire aux membres du Conseil de la Ligue arabe: nous avons quitté notre patrie sur la foi de fausses promesses faites par des dirigeants malhonnêtes des Etats arabes. Ils nous ont promis que notre absence ne durerait pas plus de deux semaines, qu’elle serait une sorte de promenade, après quoi nous reviendrions ».

Extrait d’un livre (1955 ) de Edouard Attiya, secrétaire du bureau de la Ligue arabe à Londres, de 1941 à 1950, The Arabs paru à Londres (p 183) :
« Cet exode en masse est particulièrement dû à la croyance qu’avaient les Arabes, encouragés en cela par les vantardises et par les déclarations inconscientes de certains chefs arabes, selon lesquelles la défaite des Juifs par les armées des États arabes était l’affaire de quelques semaines et qu’elle permettrait aux Arabes palestiniens de rentrer dans leur pays et d’en reprendre possession ».

Extrait de Sirr al Nakhba (Le secret du désastre 1955), livre de Nimr al Hawari, ancien commandant de l’organisation paramilitaire Nedjada, paru à Nazareth :
« Les chefs brandirent leurs sabres, prononcèrent des discours enflammés et rédigèrent des articles retentissants. Nous fracasserons le pays à coups de canon, tonna le Premier Ministre d’Irak nous détruirons tout endroit où les Juifs chercheront un abri. Les Arabes devront conduire leurs femmes et leurs enfants dans des régions plus sûres en attendant que les combats se soient apaisés, »

Déclaration du Premier Ministre d’Irak (Presse de Baghdad 15 mars 1948): « Nous écraserons le pays avec nos fusils et nous détruirons tout lieu où les Juifs chercheront refuge. Les Arabes devront emmener leurs femmes et leurs enfants à l’abri pendant le danger, après quoi toute la Palestine sera à eux. »

L’appel radiophonique au départ volontaire immédiat a été confirmé par de nombreux réfugiés palestiniens. Les récits palestiniens et la presse d'époque confirmant tous le départ volontaire originel sans expulsion, ne peuvent être réfutés; d'ou la destruction de nombreux documents et d'archives par les pays arabes voulant créer le mythe officiel d'une expulsion des palestiniens, à des fins politiques.

Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Dim 25 Nov 2012, 20:35

prinu a écrit:
r. a écrit:
r. a écrit:
PRINU, vous ne croyez pas qu'il faudrait arrêter de traiter de raciste tous ceux qui sont pas d'accord avec vous Confused .... et là, vous ne pouvez pas traiter SHLOMO SAND d'antisémite : il est juif

LOL... Pour illustrer mon message :

Interview de Shulamit Aloni, ex-ministre israelienne




Interview de Shulamit Aloni, ex-ministre... par Les_Enculumines

ce que dit cette femme ne regarde qu'elle meme: c'est une femme d'extréme gauche, appartenant aux bandes d'ultragauchistes déja citées, elle est ridiculisée partout, une sorte de folle qu'on a oublié.

.....

Diable de référence idéologique !

..... Ne vous rendez-vous pas compte qu'elle décrit ce que vous faites ?????
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Dim 25 Nov 2012, 21:06

bien sur, puisqu'elle inverse les roles, comme elle veux la destruction d'Israel, elle répête la propagande palestinienne disant, bellant, que ceux qui s'opposent au palestiniens traitent leurs détracteurs d'antisémites. or la part des choses est bien faite.
elle fait là une vraie propagande, car elle est d'extreme gauche.

le fait qu'elle soit juive je m'en moque, je ne vais là analyser ici si elle fait partie ou pas des juifs antisémites dont j'ai déja rappelé les symptomes psychiatriques (relisez plus haut), à vous de juger.
Son milieu est financé par des pays arabes . l'argent vient de sheiks antisémites, du qatar et d'arabie saoudite, et d'Iran. Les financements sont sourcés. c'est comme ca que ce petit milieu d'extreme gauche israélienne peux s'exprimer, et en utilisant bien sur la liberté totale d'expression en Israel..
ils font du 0,5 % en Israel.

toutes vos sources, extraits, messages puisés, viennent des sites extreme gauche pro-palestinienne, je ne m'en étonne en rien du tout, quand on a ce parti pris c'est là qu'on cherche son argumentation.


Je rapelle que cette meme femme pactise avec des milieux antisémites en déclarant, en INVENTANt qu'il y a un apartheid en Israel, ce que j'ai démontré faux et diffamatoire, -je peux en rajouter des elements preuves s'il en manque- et elle aprouve également le boycott des produits israéliens.
Je ne vois pas là de différence avec les milieux antisémites raciaux non politiques , qui sont aussi antisionistes qu'elle. je ne dit pas plus que celà.
les antisémites sont aussi tous politiquement antisionistes, et cette femme les cotoye réguliérement. c'est tout.

mais j'aimerais vous poser une simple question:
1-pensez vous qu'il y a un apartheid en Israel ?
merci d'y répondre.
2- que pensez vous des gens -de toute religion - qui disent qu'il ya un apartheid en Israel, qu'est ce qui les motive à le dire.
Je n'ai rien dérriere la tete, je tente de comprendre, et que ceux qui nous lisent comprennent mieux. c'est le but du sujet, l'obssession anti-israélienne, et le cheminement de l'esprit.
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Dim 25 Nov 2012, 21:18

l'expulsion et la déportation des juifs de Jérusalem en 1948, mr abbas déclare publiquement vouloir faire la meme chose en déclarant "pas de paix s'il y a des juifs à Jérusalem" dans ses discours en arabe.
Les palestinistes d'europe veulent la meme chose que ce que j'ai montré sur les photos de 1948, ni plus ni moins.
Que tous vous en soyez conscient.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9377
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Dim 25 Nov 2012, 21:22

1 . Pas légal mais de fait . Des israëliens arabes se sont plaints de discrimination , dans les hôpitaux , notamment .
2 . La question est beaucoup trop vague et orientée . Il faut faire des études statistiques avant d'y répondre .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Dim 25 Nov 2012, 21:35

prinu a écrit:
mr abbas déclare publiquement vouloir faire la meme chose en déclarant "pas de paix s'il y a des juifs à Jérusalem" dans ses discours en arabe.

Plutôt: pas de paix si les deux peuples n'apprennent pas à cohabiter dans la paix et le respect mutuels.
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 09:02

Les israeliens ont répondu eux-mêmes pour l'apartheid : ils sont favorables en majorité à un régime d'apartheid, et reconnaissent que c'est déjà en partie le cas.

http://israelpalestine.blog.lemonde.fr/2012/10/24/une-majorite-disraeliens-favorable-a-une-forme-dapartheid-pour-les-palestiniens/



The Independent : " La honte d'Israel, les enfants, les vrais victimes",
un tué sur trois lors des derniers bombardements a moins de 18 ans.

http://www.independent.co.uk/news/world/middle-east/israels-shame-children-the-true-victims-8348398.html
Même en tenant compte de l'allégation selon laquelle le Hamas ferait exprès de mettre des missiles dans les zones d'habitation, pour des frappes chirurgicales, c'est réussi.



C'est un peu simpliste de taxer le Monde Diplomatique de pro arabe, compte tenu de la diversité des sujets qui sont traités pour tous les pays ; en ce qui concerne le monde arabe, il y a suffisamment d'articles critiques tous azimuts, le monde arabe n'est pas unitaire, ce serait absurde de penser que ce journal soutient les extrémistes islamiques.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 16:17

non, on a déja dévoilé que c'était un sondage truqué interpreté par l'extreme gauche.

Alors que son étude du 23 octobre sur "les Israéliens favorables à un apartheid dans le pays'' a fait le tour du monde, largement amplifiée par la presse internationale ravie de rajouter de l'eau à son moulin anti-israélien, le journal Haaretz a depuis retouché l'article à la fois dans la version anglaise et hébraïque. Il semble bel et bien que le quotidien de gauche ait falsifié certains résultats de l'enquête. Le journal qui affirmait au départ que "pour 58% des Israéliens un régime d’apartheid existe déjà'' dans le pays, n'a en fait pas posé la question en ces termes. La question était bien plus retorse : "Etes-vous d’accord avec un auteur américain qui prétend qu’il y a de l’apartheid en Israël ?" – 39% ont répondu oui ''dans une certaine mesure'' – 19% se sont dits "plutôt d’accord" – et 31% "absolument pas d’accord". Un exemple parmi d'autres.


Le 24 octobre 2012, le journaliste Gédéon Levy (trés connu, un ULTRA d'extréme gauche !! stalinien, anti-capitaliste, anti-occidentmarxiste révolutionnaire voulant détruire toute société capitaliste et libérale), journaliste et membre de la Direction du quotidien Haaretz (extréme gauche aussi), a commenté les résultats d’un sondage réalisé par Dialog (une structure dirigée par Camil Fuchs, professeur à l’Université de Tel-Aviv), commandé par le Fonds Yisraela Goldblum. Ce sondage portait sur les problèmes auxquels la société israélienne est confrontée dans sa relation avec les arabes israéliens et les palestiniens. Interprétant les résultats dans un sens qui n’est pas celui exprimé par les sondés et travestissant les réponses des personnes interrogées, il a titré un premier article de la manière suivante : « un sondage révèle que la plupart des Juifs israéliens soutiennent le régime d’apartheid en Israël ». Dans un article du 31 octobre 2012, il sera encore plus virulent et véhément à l’égard de la société israélienne.

Les questions posées l’étaient de manière tendancieuse.

L’une des questions portait sur le point de savoir s’il existe un apartheid en Israël à l’égard des personnes arabes (la question ne mentionnait pas discrimination mais bien apartheid). Nul ne peut nier que les personnes arabes en Israël rencontrent plus de difficultés pour trouver un emploi, pour se loger, pour intégrer des carrières professionnelles intellectuelles et donc pour évoluer au sein de la société israélienne. (Le problème est voisin en France pour les personnes issues de l’immigration lorsqu’elles doivent se présenter au téléphone pour chercher un emploi ou lorsqu’elles réalisent des enquêtes de satisfaction).
"Etes-vous d’accord avec un auteur américain qui prétend qu’il y a de l’apartheid en Israël ?"
Les sondés israéliens ont donc répondu « oui » à 39 % « dans certains cas », et « oui » à 19% « dans la plus part des cas » (31 % ont répondu négativement et 11% ne se sont pas prononcés). Gédéon Lévy aurait donc pu analyser les résultats objectivement, à savoir qu’une majorité en Israël, admet l’existence de problèmes d’intégration pour les arabes. Il ne s’agit bien évidemment en rien d’une politique d’apartheid et encore moins d’une caution donnée par les israéliens à une telle politique qui n’existe pas en Israël.

Une autre question portait sur le principe d’une séparation du réseau routier en Cisjordanie, entre israéliens et palestiniens. Bien évidemment, il ne s’agit pas d’une ségrégation comme l’auteur voudrait le laisser entendre, mais simplement d’une volonté de se déplacer sans avoir à craindre un attentat terroriste. Les israéliens sont déjà confrontés aux jets de pierres sur les routes en Cisjordanie, ils entendent naturellement se protéger d’un phénomène nouveau qui se rencontre chez les palestiniens, en l’occurrence les « conducteurs martyrs suicidaires ». Les sondés ont donc exprimé leur crainte dans le sondage de la manière suivante : pour 50 % la séparation est nécessaire, pour 24 % c’est bon, pour 17 % cela ne devrait pas être, 9 % ne se sont pas prononcés.

A la question « Est-ce qu’un auteur américain réputé qui boycott Israël et dénonce ses pratiques d’apartheid peut être invité à visiter le pays », la réponse a été tout à fait intéressante : pour 48% l’auteur doit être invité, pour 15 % il doit être boycotté, pendant que 28 % estiment qu’il n’y a pas de réponses nécessaires. Les sondés ont ainsi manifesté leur hospitalité à l’endroit de cet auteur afin qu’il se rende compte du mode de vie israélien et qu’il puisse changer son opinion. Etrangement, Gédéon Lévy n’a livré aucun commentaire sur ce résultat.

S’agissant du rattachement administratifs des arabes israéliens, une question portait sur le point de savoir si les sondés étaient d’accord sur le principe de leur transfert à l’Autorité Palestinienne. 47 % approuveraient le transfert, 40 % s’y opposerait et 13 % ont refusé de se prononcer. Si majoritairement, les israéliens préférerait que les arabes israéliens dépendent de l’Autorité palestinienne, il convient de rappeler que ce sont les arabes israéliens qui se considèrent ultra majoritairement, non comme « israéliens » mais bien comme « palestiniens en Israël ». En quoi serait-il donc choquant qu’ils dépendent administrativement de l’Autorité palestinienne comme les étrangers vivant en Israël qui conservent la nationalité de leur pays d’origine. C’est d’ailleurs la solution internationale : les non nationaux établis dans un Etat puisent l’essentiel de leurs droits personnels de leur pays d’origine, non du pays de résidence.

Pour ce qu’il en est de la question territoriale, les sondés se sont vus posés trois questions. L’une sur le principe d’un échange de terres avec les palestiniens pour garder les implantations juives en Cisjordanie : 36 % se sont prononcés pour un échange de terres, mais 48 % se sont dites opposés, alors que 16 % ne se sont pas prononcés. De même, les sondés n’ont pas manifesté leur souhait d’une annexion par Israël des implantations en Cisjordanie : 48 % y sont opposés, 38% y sont favorables et 14 % ne se sont pas prononcés. Enfin, une dernière question a été posée concernant le droit de vote des palestiniens dans l’hypothèse où Israël annexe la Cisjordanie : 69 % ont répondu non, 19 % oui, et 9 % indécis.

Ces dernières questions apportent des enseignements intéressants qui n’ont pas été exploités ni commentés par Gédéon Lévy. Tout d’abord, les sondés se sont dits opposés à une annexion des implantations juives en Israël. Gédéon Levy ne pouvait donc commenter le résultat d’une hypothétique l’annexion de la Cisjordanie à laquelle les israéliens sont opposés. Pour autant, Gédéon Lévy a exploité la réponse donnée à la question relative au droit de vote des palestiniens en cas d’annexion de la Cisjordanie de la manière suivante : « La majorité de la population juive en Israël soutient l’établissement d’un régime d’apartheid en Israël au cas où l’État annexerait officiellement la Cisjordanie ». Sic ! Non seulement, cette analyse ne tient pas compte du refus d’annexer la Cisjordanie , mais en outre, il n’a jamais été question d’un régime d’apartheid en cette occurrence, et enfin, si par extraordinaire la Cisjordanie était annexée (ce qui est peu probable) la position serait conforme à la norme internationale : les non nationaux n’ont pas jamais le droit de vote dans les pays de résidence.

D’autres questions concernaient le principe d’une préférence nationale (comme cela se rencontre dans beaucoup de pays surtout dans les pays arabes) et d’autres sur le principe d’une séparation des arabes et des juifs en Israël. Les sondés se sont engagés sur la préférence nationale : 59 % désirent que les Juifs aient priorité sur les Arabes dans l’accès aux emplois au sein des ministères gouvernementaux (rappelons à cet égard que les non nationaux ne peuvent jamais, et ce dans aucun pays, être fonctionnaires dans les pays de résidence), 49% désirent que l’État traite différemment les citoyens juifs et les citoyens arabes (c’est encore ce qui se rencontre dans l’ensemble des pays de l’Onu), 42 % ne veulent pas vivre dans un immeuble également habité par des Arabes et 42 pour 100 ne veulent pas que leurs enfants soient dans la même classe que des enfants arabes…(c’est un choix personnel qui ne saurait être critiqué).

Les questions étaient certes tendancieuses mais les sondés y ont répondu de façon transparente, ce qui n’a pas empêché Gédéon Lévy de publier un nouvel article parfaitement incendiaire le 31 octobre 2012, sur la base de son analyse tronquée des résultats du sondage.

Dans ce nouvel article, Il débute son propos de la manière suivante : « Contents de faire votre connaissance, nous sommes racistes et pro-apartheid ». Il cite alors le sondage dont les résultats ont été publiés dans le quotidien Haaretz le 24 octobre 2012 pour avancer : « Il est important de reconnaître la vérité qui nous est lancée en pleine face, et à celle du monde »...Il aborde ainsi le paragraphe suivant : « faire la paix serait un acte presque antidémocratique : la plupart des Israéliens n’en veulent pas » «Une société juste, égalitaire violerait aussi les désirs de la plus grande partie des Israéliens …Ils se satisfont avec le racisme, ils sont à l’aise avec l’occupation, ils sont contents avec l’apartheid », voire également « aucun espoir de changement à attendre de tout cela. Il n’en viendra pas ; et en effet cela ne se peut car il est contraire aux souhaits de la plupart des Israéliens. Cette réalité doit être admise »…

Gédéon Lévy a donc rédigé un article sur les résultats d’un sondage dont il a falsifié la teneur, interprété négativement sa propre analyse (qui ne reflète pas celle des israéliens), pour livrer son pamphlet anti israélien.

Les israéliens sont présentés par Gédéon Lévy comme étant manipulés mentalement ... La question se pose de savoir pourquoi Gédéon Lévy n’a pas avancé « que les attentats anti juifs sont un mythe », que « les tentatives d’attentats sont inventés pour entretenir la haine des palestiniens et des arabes israéliens » et que si « les palestiniens sont retrouvés en possession d’armes, il ne s’agit que de jouets… ».

Gédéon Lévy va même jusqu’à avancer qu’en réalité, les israéliens ne connaissent pas les palestiniens, raison pour laquelle ils ont un avis faussé : « Après tout, même les Israéliens laïcs qui ont exprimé les opinions les plus tolérantes dans ce sondage ne savent pas en réalité de quoi ils parlent. Quand ont-ils même rencontré un Arabe ? Quand leurs enfants en ont-ils rencontré un ? Et s’ils en ont vu, quel genre d’Arabe ont-ils rencontré sinon que le garçon livreur de l’épicerie, le propriétaire de l’épicerie du quartier, le laveur de voiture, Ahmed le plâtrier ou le monteur d’échafaudages ? Et cela sans même parler des Palestiniens : la dernière fois (et aussi la première) qu’ils ont rencontré un Palestinien, si tel est le cas, ce fut durant leur service militaire, à travers la lunette de leur fusil, comme un objet suspect et dangereux ».

En somme, selon Gédéon Lévy, la seule relation avec les palestiniens date de la période du service militaire lorsqu’il s’agissait de protéger les frontières de l’Etat. Ce regard n’en reste pas moins questionnant : les israéliens côtoient les arabes ou les palestiniens très régulièrement quand ils mettent du carburant dans leur véhicule le jour de shabbat, quand ils ont affaire avec le personnel dans les hôtels à Jérusalem, ou encore lorsqu’ils recourent aux services des taxis dans la capitale... Il est étrange que ce fait soit occulté par Gédéon Lévy.

Pour le journaliste du quotidien Haaretz, les israéliens n’en demeurent pas moins les seuls responsables même si le système organise un embrigadement contre les palestiniens : « Néanmoins, ce lavage de cerveau n’absout pas les Israéliens de leur responsabilité. Il est vrai que le système éducatif, et plus encore les médias, incitent et échauffent, sèment la terreur et la haine. Mais ils le font pour se conformer aux goûts de leur auditoire. C’est un cercle vicieux déprimant, dans lequel on ne sait qui a commencé ». Pour Gédéon Lévy, les palestiniens sont des personnes normales, c’est juste la présentation qui en est faite aux israéliens par le système local qui les pervertit.

Manifestement, le problème chez Gédéon Lévy, relève de la psychanalyse. Il projette sur les juifs les actes et le mode de pensée palestiniens. Les Chartes palestiniennes enseignent aux palestiniens que leur vie doit être consacrée à la lutte armée contre les juifs et contre Israël, que toutes leurs énergies et potentialités doivent être employée à cet objectif, et que le système institutionnel doit agir selon cette finalité jusqu’a la victoire finale (même si le fondement de l’action est laïc dans la Charte de l’Olp, et religieux dans la Charte du Hamas). Feignant de ne pas le savoir, il impute ainsi aux juifs, une sorte de délire paranoïaque.

De façon sous jacente, Gédéon Lévy souhaiterait qu’il se produise en Israël le même processus de désintégration nationale que celui que connaît la France ou bon nombre de pays européens qui ont renoncé à leurs frontières, à leur monnaie, à leurs lois nationales (désormais édictée à Bruxelles). Désormais, la France entreprend même de donner le droit de vote aux étrangers, prérogative historiquement réservée aux nationaux. Elle s’engage également sur le terrain du mariage des personnes de même sexe, de la possibilité pour elles de bénéficier de la procréation médicalement assistée ou encore d’adopter des enfants. La France laisse également des pays comme de Qatar investir dans les banlieues ou racheter le patrimoine immobilier et entrepreneurial français. Si la France a fait choix de se couper de ses racines philosophiques, institutionnelles et religieuses, ce n’est pas encore le cas d’Israël. Gédéon Lévy se doit donc de respecter la position de la société israélienne et son expression démocratique sans la fustiger comme il le fait.

Il est regrettable que Gédéon Lévy, cet amoureux de la démocratie, n’ait pas milité en août 2005 pour que les juifs installés dans la bande de gaza y restent en prenant la nationalité palestinienne au lieu d’en être chassés comme des chiens et chargés dans des camions comme aux heures les plus noires de l’histoire du peuple juif. Il est de même surprenant qu’il ne parte pas s’établir dans les territoires palestiniens, qu’il ne sollicite pas une carte d’identité palestinienne, le droit de vote et bien évidemment le droit de fonder un parti démocratique. Il comprendrait que le soit disant problème du sondage ne tient pas à l’opinion de la population israélienne mais bien à sa haine d’Israël.

----

Il est inutile de rappeler, de surcroît, les cinquante six pays musulmans du Moyen-Orient, et d’ailleurs, qui n’ont qu’une loi et qu’une foi. A savoir l’Islam, système politico-religieux qu'aucun pro-palestiniens antisioniste ne dénoncera nulle part. Il ne s’interrogera pas non plus sur le sort peu enviable des quelques petites minorités chrétiennes et autres persécutées s’y trouvant encore.




----


L'age des victimes est du fait que les terroristes attachent des civils et des enfants, par la force, aux bases et silots de missiles, afin de faire des victimes jeunes.
des photos montrent des hommes du hamas tirer par la force des enfants de sept ans, pour deux raisons:
les obliger a se mettre devant quand ils tirent au fusil, et secondo, pour les atatqher aux silots de tirs de missiles et obus.
Leur nombre dépend du grand nombre de leurs tirs vers de civils israéliens, plus ils tirent, plus ils ont de martyrs, et c'est leur but et leur propagande .. que vous croyez donc

Il est criminel de la part des palestiniens de pousser aussi leurs familles, des femmes et des enfants a vivre a coté de stocks d'explosifs, de bureaux du hamas, et de bases de lancements, le Hamas ordonne a ses membres de le faire, afin disent, ils, de mourir en martyr pour allah. ils éduquent à la mort depuis les petites classes, ou les enfants s'habillent avec des ceintures d'explosifs en chantant souhaiter mourir.
c'est un crime contre l'enfance, un crime palestinien contre l'humanité. Celà a déja été déclaré à l'ONU.
















On peut dire qu'elle doit 2 fois la vie aux Israéliens, une première fois pour l'avoir soignée de brûlures gravissimes et une deuxième fois pour l'avoir arrêtée avant qu'elle ne commette son attentat suicide.
Wafa al-Bass, a été libérée en échange de Gilad Shalit, aussitôt libre, elle incite les enfants palestiniens à devenirs des Shahids, des martyrs et espère reprendre des études de ... non ce n'est pas une blague... de psychologie.
Une jeune Palestinienne de 21 ans après avoir été grièvement brulée par l'explosion d'une bonbonne de gaz est dans un premier temps soignée dans un hopital de Gaza, son état empire, elle est transférée dans un service de pointe de l'hopital israélien Soroka. On lui prodigue des soins qui la sauvent, elle subit également une chirurgie plastique. Quelques mois plus tard, elle est de retour au point de passage d'Erez, frontière entre Gaza et Israel, elle prétend qu'elle doit retourner à l'hopital pour des soins, en fait elle a été chargée de se faire sauter à l'intérieur même du service où elle a été soignée.






« Nous pouvons pardonner aux Arabes de tuer nos enfants mais nous ne pouvons leur pardonner

de nous forcer à tuer leurs enfants. Nous aurons la paix avec les Arabes quand ils aimeront leurs

enfants plus qu’ils nous haïssent ».

GOLDA MEIR, 1972 (ancienne Premier Ministre d'Israël)











--
Hier soir, le journal anglais Dailymail a reçu la confirmation que 5 millions de Pounds donnés par la Grande-Bretagne à l’Autorité Palestinienne ont servi à « payer les familles des kamikazes ».

L’Autorité Palestinienne, qui avait reçu 86 millions de dons anglais l’an passé, a autorisé les paiements dans la journée de mercredi aux familles des « martyrs. »

Les paiements, en espèce, ont été pris sur les dons de l’Union Européenne et de la Grande Bretagne.


Mahmoud Abbas, le Président de l’Autorité Palestinienne, a fait voter une nouvelle loi obligeant le gouvernement à payer les familles des terroristes qui se font exploser parmi les femmes et les enfants juifs, sur le budget des fonctionnaires.

Selon le quotidien officiel palestinien, Al-Hayat Al-Jadida, les paiements aux familles des « martyrs » représentent 3,5% du budget.

« Chaque terroriste en prison, y compris ceux dont les actes ont entraîné la mort de civils israéliens, reçoit un salaire du gouvernement », a déclaré Itamar Marcus, du Palestinian Media Watch.
Le député conservateur Philip Davies a déclaré qu’ « à l’heure où nous vivons une période de crise, il est inexcusable que notre argent serve à payer des terroristes ».

Le mois dernier, la Grande-Bretagne s’est encore engagée à donner 86 millions à l’Autorité palestinienne jusqu’en 2015.

--


Le Monde diplomatique est anti-israélien et fait paraitre des articles d'anti-israéliens, ils défendent aussi l'impérialisme islamique comme étant un droit. Des rédacteurs présentent des idées radicales contre l'occident, et qui vont dans le sens de la diplomatie russe, meme si des articles parlent de tout. Des rédacteurs arabes du Monde diplomatique écrivent aussi dans des revues islamistes radicales en arabe dans leurs pays.




Penchez vous sur les photos des piscines et des gazons de la bande de Gaza, abondament arrosés chaque jour.







Dernière édition par prinu le Lun 26 Nov 2012, 17:15, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 16:25

Les lecteurs du Monde Diplomatique vont vous trouver drôle (et inquiétante).
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 16:54

bof, pas mal de journaux écrivent ce que j'ai écrit là sur le Monde diplomatique. ce n'est pas un secret de polichinelle. j'éi déja lu ca aussi sur france2.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 17:17

UN MUSULMAN EN PAYS JUIF

Article de Tashbih Sayed, rédacteur en chef de Pakistan Today et Muslim World TodayPublié par Muslim World Today le 2/12/05

Lorsque j'ai embarqué sur le vol LY008 d'El Al pour Tel Aviv, le 14/11/05, avec ma femme Kiran, j'avais l'esprit préoccupé par le programme et les choses que je devais faire ou voir sur place. Je voulais m'organiser pour sentir dès ma première visite en Israël cet esprit qui a fait que ce peuple n'a pas succombé aux forces du mal qui se sont acharnées contre lui pendant des millénaires. Je ne voulais pas enquêter sur les sacrifices consentis, mais sur les fondements de cette détermination à vivre en paix.
Je souhaitais m'entretenir de beaucoup de choses avec les Israéliens, dont la plus importante pour moi, "à quoi était due leur répugnance à intervenir auprès des médias qui persistent encore à les vilipender". La presse couvre en général les événements avec précision, et quand il s'agit d'Israël, elle ignore toutes les règles d'éthique journalistique. Je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi les Israéliens sont réticents à se défendre efficacement contre cette presse négative.
Ce parti pris systématique des médias me rappelle la presse allemande au temps des nazis, installée par Joseph Goebbels, le ministre de la propagande d'Hitler. Cette presse reprenait toutes les histoires lourdes de haine contre les Juifs. Tout autant que la presse allemande qui refusait de rapporter la vérité sur les atrocités et les horreurs des camps de la mort en Europe, disant qu'on "exagérait les choses", les médias aujourd'hui ignorent aussi le terrorisme arabe.
Je voulais voir s'il y avait une quelconque vérité dans ces allégations qu'Israël était un état non démocratique pratiquant l'apartheid et la discrimination. Je savais qu'un véritable Etat Juif ne pouvait pas ne pas être démocratique, du fait que les concepts de la démocratie ont toujours fait partie de la pensée juive, dérivant directement de la Torah. Ainsi dans le préambule de la Déclaration d'Indépendance (américaine), quand Jefferson écrivit que tous les hommes étaient égaux, qu'ils étaient dotés par le Créateur de droits inaliénables, parmi lesquels la vie, la liberté, la recherche du bonheur, il se référait directement à la Torah. Celle-ci dit que tous les hommes ont été créés à l'image de Dieu. J'étais persuadé que ce pays ne pouvait pas être raciste ou discriminatoire (dans son fondement), du fait qu'il avait été créé sur la base d'une alliance entre Dieu et les Hébreux. Dans cette alliance, les deux parties acceptaient les obligations et les devoirs, soulignant le fait que le pouvoir était établi par consentement mutuel, plutôt que par la tyrannie du partenaire le plus puissant.
Cette vision de l'Etat d'Israël était confirmée à l'entrée, lorsque j'ai dû remplir un formulaire avant l'atterrissage où on ne me demandait pas ma religion, comme c'est le cas au Pakistan. Et contrairement à l'Arabie Saoudite, personne ne m'a demandé un certificat prouvant ma religion. Alors que l'avion s'apprêtait à atterrir je continuais à lister les griefs habituels brandis contre ce pays par ses ennemis:
- Les Israéliens vivent en permanence dans la peur
- Israël n'est pas un état démocratique
- Les citoyens arabes musulmans n'ont pas les même droits

Les Israéliens vivent en permanence dans la peur

De Tel Aviv à Tibériade, de Jérusalem à Jezreel, du Golan à la frontière de Gaza, je n'ai rencontré aucune preuve de la peur. En fait les gens se sentent tellement en sécurité qu'aucun magasin, station d'essence, marché ou résidence où nous sommes allés et où on savait que nous étions des Musulmans, n'ont pris la peine de nous fouiller ou de nous interroger (2). Quand nous sommes allés avec Kiran dans la rue piétonne Ben Yéhouda à Jérusalem, un vendredi après midi, elle était pleine de gens de tous âges, avec de la musique et des jeunes qui s'amusaient et ne s'inquiétaient pas à regarder autour d'eux. Les touristes faisaient leurs emplettes et la foule vibrait au son de la musique.
Je ne pouvais m'empêcher de comparer ce sentiment de sécurité avec l'environnement des pays musulmans. D'Indonésie à l'Iran, d'Afghanistan à l'Arabie les gens ne sont sûrs de rien. À Islamabad ou à Karachi, j'étais prévenu de ne pas faire de gros achats en public, car ceci encouragerait les voleurs à me suivre. En Israël, je n'ai pas entendu pendant mon séjour d'histoires de viol, de hold-up ou de crime d'honneur.

Israël n'est pas un état démocratique

Comme Musulman, je suis très sensible à l'absence de liberté et de démocratie dans toute société. Et il faut vraiment être un fervent antisémite pour dire qu'Israël n'est pas une démocratie. En Israël, sur le plan électoral, il y a la démocratie parfaite, la proportionnelle, ce qui nécessite la formation de coalitions pour gouverner et ceci pose aussi des problèmes.
Nous avons passé le premier jour à Césarée où nous avons été introduits à la démocratie israélienne. L'air était rempli de discussions et de débats. La nouvelle du départ d'Ariel Sharon du Likoud et de la formation d'un nouveau parti remplissait les halls de l'hôtel et soulignait la nécessité de former de nouvelles coalitions. Le but d'une société libre et démocratique est de parvenir à des compromis satisfaisants, mais parfois le résultat est moins que satisfaisant pour la majorité. La recherche constante d'un équilibre fragile est l'assurance que les droits des minorités ne seront pas bafoués. Le système semble meilleur que celui des Américains, qui est l'image du pouvoir d'intérêts particuliers. Aux Etats-Unis, la démocratie concerne un certain nombre, en Israël c'est la démocratie de chacun.
J'ai essayé en vain de trouver un état musulman qui ait une vraie démocratie et où les minorités religieuses aient les mêmes droits que les Musulmans. La carte de l'univers musulman est remplie de rois, de despotes, de dictateurs, d'autocrates religieux, de faux démocrates et la persécution des minorités est inhérente à la société islamique. En Israël, les citoyens arabes sont protégés par les principes du pays et jouissent pleinement de leurs droits et privilèges. Quand les premières élections ont eu lieu à la Knesset en 1949, les Arabes israéliens avaient les mêmes droits d'élire et d'être élus que les Juifs.
Aujourd'hui les Arabes jouissent pleinement de droits civils et politiques qui leur permettent de participer à vie de la société israélienne. Les Arabes sont présents et actifs à la Knesset, aux Affaires étrangères et dans le système judiciaire (4).
La foi israélienne dans la démocratie explique le refus de répondre au terrorisme islamiste par la violence. Je suis conscient que les faiblesses humaines puissent entraîner la colère et la violence, malgré toutes les bonnes intentions. Mais ici je n'ai trouvé aucun acte de vengeance contre des citoyens Arabes. En tant que Musulman et vu mon expérience du comportement humain, je m'attendais au pire, car finalement l'Islam radical avait déclaré une guerre de terreur contre les non-Musulmans, sans aucun grief fondé. Et j'avoue qu'il faut une retenue surhumaine pour ne pas répondre de la même manière à ces atroces offenses que sont les actes terroristes.
Dans les sociétés musulmanes les minorités n'ont jamais eu le bénéfice du doute et la haine et les explosions de violence contre elles sont la norme, plutôt qu'une exception. Étant Musulman, mais non wahabi, j'ai moi-même subi cette barbarie et j'ai vu des Chrétiens, des Hindous et d'autres minorités persécutées sous de faux prétextes. J'ai pensé que si en Arabie Saoudite, un instituteur wahabi peut être condamné à 40 mois de prison et 750 coups de fouet pour avoir loué des Juifs, il n'était pas déraisonnable que les Israéliens punissent des Palestiniens qui jettent des pierres sur des gens en train de prier au Mur Occidental, ou qui incendient la tombe de Joseph (5).
Malgré des provocations quotidiennes, les Israéliens ont réussi à ne pas s'abaisser au niveau de dépravation de leurs ennemis arabes. Dans le monde musulman, on est habitué aux violences quotidiennes qui se déclenchent contre des minorités religieuses. Il y a seulement deux jours, un musulman a incendié au Pakistan les portes d'une église, réagissant à la fausse rumeur qu'un Chrétien avait profané le livre sacré du Coran. On a cassé l'autel de marbre de l'Eglise du Saint Esprit et brisé les vitraux des fenêtres. On a incendié une résidence chrétienne et l'école de filles voisine St Antoine… Pendant des jours, les religieux wahabi ont appelé leurs coreligionnaires à défendre la foi en semant la terreur parmi les Chrétiens.
Je me demande si un jour un Israélien ne prendrait pas exemple sur les wahabi et ce qu'ils font en Irak et ailleurs, enlevant des gens, les torturant et les décapitant. Tout récemment le corps d'un chauffeur hindou Maniappan Raman Kutty a été trouvé la gorge tranchée, au sud de l'Afghanistan, sans autre motif que sa foi. Mais l'histoire d'Israël ne confirme en aucune manière mes craintes. Bien qu'ils aient subi les actes terroristes les plus barbares, les Juifs ne se sont pas vengés. Et je me demande encore si cette première visite dans ce pays me permettra de percer le mystère qui fait qu'Israël accepte de rester la cible de la terreur islamique, sans réagir plus violemment.

Les citoyens arabes musulmans n'ont pas les même droits
En Galilée, je ne pouvais pas rater la vue de ces minarets qui permettent de repérer les villages arabes parsemant les collines. Le dôme imposant des mosquées est la preuve de la liberté dont jouissent les Musulmans dans un état Juif. De grandes villas, une activité de construction largement répandue, de grosses cylindrées montrent la prospérité et l'aisance dans lesquelles vivent les Arabes israéliens sous l'étoile de David.
Sur mon chemin entre la cité de David et l'hôtel Royal Prima à Jérusalem, j'ai demandé à mon chauffeur palestinien s'il avait l'intention d'aller habiter sous l'Autorité Palestinienne. Il m'a répondu qu'il n'avait jamais songé habiter en dehors d'Israël. Cette réponse détruit le mythe propagé par les antisémites selon lequel les Arabes ne sont pas heureux parmi les Juifs.
Un autre arabe israélien m'a précisé que les Arabes avaient les mêmes droits de vote que les Juifs. Israël est un des rares pays au Moyen Orient où une femme arabe peut voter et elle y jouit des mêmes droits que les hommes, élire et être élue par exemple. La femme musulmane est éminemment libre en Israël où la polygamie est interdite, de même que les mariages d'enfants ou la mutilation sexuelle des femmes. J'ai constaté aussi qu'il n'y avait pas de crimes d'honneur, que le statut de la femme est enviable, que le niveau d'hygiène et de santé est le plus élevé dans la région, que les hôpitaux étaient ouverts pour tous les Arabes comme pour les Juifs.
La langue arabe est une langue officielle et marque le niveau de tolérance de l'état Juif. Les rues sont indiquées aussi bien en arabe qu'en hébreu et la politique officielle est de promouvoir la culture et les traditions de la minorité arabe, aussi bien dans le système éducatif que dans la vie quotidienne. La presse arabe d'Israël est la plus vigoureuse et la plus indépendante au Moyen Orient; il y a 20 périodiques qui publient ce qu'ils pensent, subissant seulement la censure militaire, comme la presse juive. Il y a des programmes arabes quotidiens aussi bien à la radio qu'à la télévision. La langue arabe est enseignée dans les écoles secondaires et 350 000 enfants arabes sont dans des écoles israéliennes.. À la naissance du pays il y avait une seule école secondaire. Aujourd'hui il y en a des centaines. Les universités israéliennes sont réputées comme centres d'enseignement de l'histoire et de la littérature arabe au Moyen Orient.
Habituée aux contraintes qu'un non wahabi subit lorsqu'il veut pratiquer sa religion en Arabie Saoudite, ma femme Kiran ne pouvait qu'être surprise devant la liberté de culte dans les différents lieux visités. Toutes les communautés religieuses jouissent de la protection de l'état, exercent leur culte librement et pratiquent leurs propres jours de repos hebdomadaires et de fête.
80 000 druzes vivent dans 22 villages au nord d'Israël et leur religion n'est pas accessible aux autres, constituant une entité religieuse, culturelle et sociale à part. Mais le concept druze de "taqiya" fait que cette communauté est loyale au gouvernement du pays où elle réside. Ce qui fait que les Druzes peuvent servir dans les forces armées du pays.
Chaque communauté religieuse a ses conseils et ses cours de justice, ayant une totale compétence sur les affaires religieuses, les sujets de statut personnel, comme le mariage ou le divorce. Les lieux saints de toutes les religions sont administrés par leurs propres autorités et protégés par le gouvernement.
Un journaliste hindou m'a parlé de ce que représentait pour lui l'ouverture de la société israélienne, où 20 % des citoyens ne sont pas Juifs, avec 1,2 million d'Arabes Musulmans, 140 000 Chrétiens et 100 000 Druzes. J'ai appris que les Bédouins pouvaient s'engager dans les paras et que des Arabes se sont portés volontaires pour le service armé.

Les dimensions des résidences arabes israéliens et le niveau élevé du taux de construction dans les villes arabes montrent que la propagande disant qu'Israël empêche les Arabes de construire est discriminatoire. J'ai appris qu'au début du 20ème siècle le Congrès sioniste Mondial avait créé le Fonds National Juif pour acheter des terres en Palestine. 92 % du territoire israélien appartient à l'Etat et ne peut être vendu à quiconque, Juif ou Arabe. De même, le Waqf arabe possède la terre pour le bénéfice des Arabes Musulmans. La terre gérée par l'Etat peut être louée à quiconque, quelle que soit sa religion ou son sexe.
J'ai demandé à 3 Israéliens arabes s'ils avaient subi une quelconque discrimination face à l'emploi. J'ai eu la même réponse: normalement il n'y en a pas, mais quand des Juifs Israéliens meurent dans les attentats-suicide, les Juifs sont réticents à traiter avec des Arabes. Mais cela ne dure qu'un moment.
Ma 1ère visite ici a conforté ma conviction qu'Israël était un État vital pour la stabilité de la région. De plus elle m'a convaincu que l'existence de cet État allait un jour persuader ses voisins musulmans de revoir leur conception théologique.

Un parcours dans le désert israélien m'a fait percevoir d'autres aspects de la vie. Les prophètes ne sont pas seuls à faire des miracles. Des gens confiants en eux-mêmes peuvent arriver à réaliser des choses incroyables. Des hectares de dunes de sable ont été transformés en terre, la plus fertile qui soit, où pousse blé, coton, tournesol, pois chiche, cacahuètes, mangues, avocats, agrumes, papayes, bananes et n'importe quel autre fruit ou légume. Israël a démontré pourquoi Dieu lui a promis cette terre.
La terre est constamment décrite dans la Torah comme "bonne", "terre où coule le lait et le miel. Mais le désert trouvé par les premiers arrivants ne correspondait pas à cette description, car des siècles de conquête ont rendu la terre stérile et inhabitable. En quelques décennies, les Juifs ont pris le contrôle de la terre pour la rendre à l'image de la description biblique. Malgré le manque d'espace, l'agriculture subvient à 75% des besoins. Un dur labeur, l'innovation et la foi dans la liberté ont permis que le miracle se réalise. Dieu a créé cette terre, et c'est Israël qui la rend vivante et l'empêche de mourir.

Notes de la traduction
(1) sauf pendant une courte période en 2004 où, pour des raisons qui nous échappent encore, les questions posées étaient vraiment indiscrètes.
(2) ce n'est pas le cas de certains restaurants, grands magasins, lieux publics…
(3) pourtant on en parle, la mafia locale utilise même des moyens terroristes, tels que le déclenchement de bombes à distance.
(4) Néanmoins d'un côté il y a exemption du service militaire pour les Arabes Israéliens ce qui est un avantage, et d'un autre côté, il y a abus de droit dans de nombreux domaines, par exemple la construction de maisons, qui se fait souvent sans permis, ce qui est un autre avantage.
(5) on peut se demander si ce courageux instituteur pourra accomplir sa peine de prison après les 750 coups de fouet!
(6) d'après notre expérience, on dirait même que certains d'entre eux vivent d'une manière opulente et protégée, comme "des coqs en pattes".



Saviez vous que le mouvement terroriste palestinien de georges Habbache, avait créé au Liban des camps de concentration d'élimination et des chambres de tortures pour les chrétiens Libanais et les résistants libanais aux palestiniens ?
Source : jean-pierre Haddad, dans son livre « lecombat du Liban », éditeur Henri Conchon, 1976.


Dernière édition par prinu le Lun 26 Nov 2012, 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 17:22

Le sionisme, c’est avant tout un mouvement de libération national, et plus précisément le mouvement dé libération national du peuple juif.

Le projet politique est de vivre en majorité au sein d’un Etat, ne plus être un « citoyen locataire » , (H. Pagani), afin de s’affranchir du joug des nations d’une part, et de ne plus subir l’antisémitisme d’autre part, qui n’a pas attendu la catastrophe de l’extermination pour se faire virulent, depuis des siècles. L’inquisition, les pogroms, les expulsions, la conversion ou l’assimilation forcée, les lois raciales, la « dhimmitude » dans le monde arabo-musulman ne sont pas des mythes.

Le sionisme revêt également une dimension historique qui fait de la « Terre Sainte » le point d’ancrage de cette idéologie politique. La présence du peuple juif en « Palestine » est ininterrompue depuis la destruction du Temple jusqu’aujourd’hui. Cette idée du retour, qui n’en est pas vraiment un, donc, trouve son écho le plus retentissant dans une petite phrase répétée inlassablement chaque année au cours de la fête de Pessah, la pâque juive, depuis des siècles : « L’an prochain à Jérusalem ». Des auteurs comme Chateaubriand par exemple attestent de cette présence millénaire dans la ville sainte.

Le sionisme des origines était laïc. Pourtant, comme l’expliquait Théodore Herzl, seule « la foi de [leurs] pères » unissent culturellement les Juifs dans l’exil. Le mot juif renvoie à la fois à la notion de peuple juif et de religion juive. C’est un cas unique dans l’histoire où l’un ne peut être séparé de l’autre. La religion juive a été l’unique support de ce qu’il reste de la tradition et de la culture du peuple juif. Jérusalem est donc tout naturellement la pierre angulaire du sionisme.

L’antisionisme, un antisémitisme qui s’ignore

Aujourd’hui l’antisionisme se laverait les mains de tout antisémitisme. Les antisionistes nient le droit des Juifs d’exister en tant que peuple, arguant qu’il ne s’agit-là que des membres appartenant à une communauté religieuse sans rapport avec Israël. En hébreu, les choses sont plus claires. Israël fait référence à « Eretz Israël », la terre d’Israël, et à « Am Israël », le peuple d’Israël. Là encore, l’un comme l’autre ne peuvent être séparés sans être menacés de disparition.

L’antisionisme est aujourd’hui la dimension politique de l’antisémitisme.
Car être antisioniste, c’est s’opposer au mouvement de retour des Juifs vers leur patrie ancestrale. Il en résulte deux conséquences : la volonté de vouloir détruire Israël et de jeter son peuple, les Juifs, à la mer. La disparition des six millions de Juifs d’Israël signifierait bien évidemment une nouvelle Shoah. L’antisionisme, c’est donc refuser aux Juifs leur droit légitime de disposer d’eux-mêmes. Cela reste un cas d’école, car le peuple juif est le seul peuple dans l’histoire depuis la création de ce concept juridique, qui se voit contester le droit de prendre son destin en main.

En France, les antisionistes arguent au nom d’un « universalisme républicain » que les Juifs se différencient de la communauté nationale, car ils seraient trop « communautaristes ».
Les antisionistes ne souhaitent ni plus ni moins que l’assimilation des Juifs et la disparition de leur identité juive, identité non contradictoire avec l’identité nationale française. Herzl parlait justement dans « l’Etat des Juifs » de la « personnalité du peuple juif [qui] ne veut pas, ne peut pas et ne doit pas disparaître ».

La parade des antisionistes consiste à dire qu’ils ne font que s’opposer à Israël, l’« entité sioniste », et à sa politique. Fort est de constater néanmoins que ces derniers n’ont pas saisi que l’on peut s’opposer à la politique du gouvernement d’un Etat sans pour autant s’opposer à l’Etat, à son existence. En outre, la politique menée par Israël évolue sans cesse, et le sionisme rassemble des courants parfois radicalement opposés.

De même qu’en France il existe tout un panel de courants politiques républicains de la gauche à la droite du spectre politique, il existe aussi en Israël des partis politiques sionistes de gauche et de droite qui ont gouverné le pays selon des aspirations, voire des idéaux, bien différents. Les positions du Meretz (extrême-gauche), du parti travailliste (gauche), de Kadima (centre), du Likoud (droite), d’Israël Beitenou (droite populiste), et des petits partis sionistes-religieux, diffèrent considérablement de ce que les antisionistes appellent « l’occupation des territoires palestiniens ».

Les manipulateurs de mots

Il faut ainsi rappeler qu’à l’origine, le mouvement majoritaire sioniste était socialiste, de gauche, et profondément pragmatique. Le crédo de Ben Gourion était d’ailleurs le Néguev, il se préoccupait peu de la « Cisjordanie ».

De fait s’opposent aujourd’hui deux conceptions du sionisme. La première est celle du sionisme historique développée plus haut. C’est une véritable définition.

La seconde conception est un marasme sémantique, une déviation du terme. Elle apparaît avec les instrumentalisations de l’opinion par les lobbys pro-palestiniens. Désormais, dans l’esprit de certains, le sionisme est, à tort, synonyme de colonisation, de néo-impérialisme, de conquête, de guerre, de Grand Israël, de racisme, d’Apartheid…

Les dérives idiomatiques de vocabulaire étaient l’apanage des opposants arabes à Israël, uniquement avant 1967. Après la guerre des Six Jours, l’ingérence d’hommes politiques étrangers et d’instances internationales n’ont rien fait pour améliorer la situation. Il y a bien sûr eu le « peuple d’élite, sûr de lui et dominateur » du général de Gaulle, mais plus récemment, c’est l’ONU qui est partie en croisade contre Israël.

La résolution 3379 de l’Assemblée générale des Nations Unies adoptée le 10 novembre 1975 (et abrogée en 1991) assimile ainsi le sionisme au racisme. Cette même Assemblée avait pourtant approuvé le plan de partage de la Palestine en 1947. L’existence d’Israël dans ses frontières de 1948, après la guerre d’indépendance, a été rendue légale et conforme au droit international par l’ONU. L’ONU qui en 2001 a organisé la conférence de Durban. Celle-ci s’était terminée par une résolution assimilant cette fois le sionisme à l’Apartheid…

En France, c’est cette voie diffamatoire qu’ont choisie Dieudonné, Soral et Gouasmi. Les deux premiers se sont fait agresser par des individus appartenant à des organisations de défense... Ils ont délibérément choisi d’instrumentaliser leur expérience personnelle avec de membres minoritaires et contestés par la communauté juive en France, pour opérer une généralisation non dénuée d’arrières pensées.

Tout sioniste est alors assimilé à la droite dure israélienne et à des organisations aux moyens d’actions expéditifs. Les antisionistes sont devenus des experts en manipulation ; ils manient avec habileté des concepts qui ne peuvent pas ne pas entraîner de confusion dans l’esprit de ceux pour qui le sionisme est intrinsèquement lié à Israël, et donc aux Juifs.

Ainsi, quand Dieudonné et sa clique recyclent les vieux poncifs et traditionnelles calomnies contre les Juifs, depuis les écrits judéophobes du Moyen-âge jusqu’aux thèses racialistes et antisémites des XIXe et XXe siècles, pour les mettre au goût du jour en remplaçant le mot « juif » par « sioniste », ils le font à dessein. Chacun doit en être conscient. Et personne ne devrait être dupe.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 17:45

On a retrouvé la tombe du "roi des juifs", Hérode, reconstructeur du Temple juif de Jérusalem, sur la colline d'Hérodium, dans le désert de Judée, à 10 kilométres de Jérusalem, prés d'Hébron, il y a été enterré en l'an 4 avant jésus-christ.
On reconnais les symboles; le sarcophage est brisé, l'endroit ayant été abimé lors de la révolte juive contre les romains en 66 à 72 aprés JC.

Encore un chapitre de shlomo sand qui tombe à l'eau !
Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Contre offensive face à la propagande anti-Israélienne
» Et on va me demander pourquoi je suis anti-militariste....
» Le plan de la politique israélienne au Moyen-Orient (2) : Le Liban, la Syrie et l’Irak [Ali Dani]
» Ségrégation des femmes en Israël ?
» Thierry Janssen ,pourquoi autant d'antidépresseurs ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: