DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
prinu



Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 17:17

UN MUSULMAN EN PAYS JUIF

Article de Tashbih Sayed, rédacteur en chef de Pakistan Today et Muslim World TodayPublié par Muslim World Today le 2/12/05

Lorsque j'ai embarqué sur le vol LY008 d'El Al pour Tel Aviv, le 14/11/05, avec ma femme Kiran, j'avais l'esprit préoccupé par le programme et les choses que je devais faire ou voir sur place. Je voulais m'organiser pour sentir dès ma première visite en Israël cet esprit qui a fait que ce peuple n'a pas succombé aux forces du mal qui se sont acharnées contre lui pendant des millénaires. Je ne voulais pas enquêter sur les sacrifices consentis, mais sur les fondements de cette détermination à vivre en paix.
Je souhaitais m'entretenir de beaucoup de choses avec les Israéliens, dont la plus importante pour moi, "à quoi était due leur répugnance à intervenir auprès des médias qui persistent encore à les vilipender". La presse couvre en général les événements avec précision, et quand il s'agit d'Israël, elle ignore toutes les règles d'éthique journalistique. Je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi les Israéliens sont réticents à se défendre efficacement contre cette presse négative.
Ce parti pris systématique des médias me rappelle la presse allemande au temps des nazis, installée par Joseph Goebbels, le ministre de la propagande d'Hitler. Cette presse reprenait toutes les histoires lourdes de haine contre les Juifs. Tout autant que la presse allemande qui refusait de rapporter la vérité sur les atrocités et les horreurs des camps de la mort en Europe, disant qu'on "exagérait les choses", les médias aujourd'hui ignorent aussi le terrorisme arabe.
Je voulais voir s'il y avait une quelconque vérité dans ces allégations qu'Israël était un état non démocratique pratiquant l'apartheid et la discrimination. Je savais qu'un véritable Etat Juif ne pouvait pas ne pas être démocratique, du fait que les concepts de la démocratie ont toujours fait partie de la pensée juive, dérivant directement de la Torah. Ainsi dans le préambule de la Déclaration d'Indépendance (américaine), quand Jefferson écrivit que tous les hommes étaient égaux, qu'ils étaient dotés par le Créateur de droits inaliénables, parmi lesquels la vie, la liberté, la recherche du bonheur, il se référait directement à la Torah. Celle-ci dit que tous les hommes ont été créés à l'image de Dieu. J'étais persuadé que ce pays ne pouvait pas être raciste ou discriminatoire (dans son fondement), du fait qu'il avait été créé sur la base d'une alliance entre Dieu et les Hébreux. Dans cette alliance, les deux parties acceptaient les obligations et les devoirs, soulignant le fait que le pouvoir était établi par consentement mutuel, plutôt que par la tyrannie du partenaire le plus puissant.
Cette vision de l'Etat d'Israël était confirmée à l'entrée, lorsque j'ai dû remplir un formulaire avant l'atterrissage où on ne me demandait pas ma religion, comme c'est le cas au Pakistan. Et contrairement à l'Arabie Saoudite, personne ne m'a demandé un certificat prouvant ma religion. Alors que l'avion s'apprêtait à atterrir je continuais à lister les griefs habituels brandis contre ce pays par ses ennemis:
- Les Israéliens vivent en permanence dans la peur
- Israël n'est pas un état démocratique
- Les citoyens arabes musulmans n'ont pas les même droits

Les Israéliens vivent en permanence dans la peur

De Tel Aviv à Tibériade, de Jérusalem à Jezreel, du Golan à la frontière de Gaza, je n'ai rencontré aucune preuve de la peur. En fait les gens se sentent tellement en sécurité qu'aucun magasin, station d'essence, marché ou résidence où nous sommes allés et où on savait que nous étions des Musulmans, n'ont pris la peine de nous fouiller ou de nous interroger (2). Quand nous sommes allés avec Kiran dans la rue piétonne Ben Yéhouda à Jérusalem, un vendredi après midi, elle était pleine de gens de tous âges, avec de la musique et des jeunes qui s'amusaient et ne s'inquiétaient pas à regarder autour d'eux. Les touristes faisaient leurs emplettes et la foule vibrait au son de la musique.
Je ne pouvais m'empêcher de comparer ce sentiment de sécurité avec l'environnement des pays musulmans. D'Indonésie à l'Iran, d'Afghanistan à l'Arabie les gens ne sont sûrs de rien. À Islamabad ou à Karachi, j'étais prévenu de ne pas faire de gros achats en public, car ceci encouragerait les voleurs à me suivre. En Israël, je n'ai pas entendu pendant mon séjour d'histoires de viol, de hold-up ou de crime d'honneur.

Israël n'est pas un état démocratique

Comme Musulman, je suis très sensible à l'absence de liberté et de démocratie dans toute société. Et il faut vraiment être un fervent antisémite pour dire qu'Israël n'est pas une démocratie. En Israël, sur le plan électoral, il y a la démocratie parfaite, la proportionnelle, ce qui nécessite la formation de coalitions pour gouverner et ceci pose aussi des problèmes.
Nous avons passé le premier jour à Césarée où nous avons été introduits à la démocratie israélienne. L'air était rempli de discussions et de débats. La nouvelle du départ d'Ariel Sharon du Likoud et de la formation d'un nouveau parti remplissait les halls de l'hôtel et soulignait la nécessité de former de nouvelles coalitions. Le but d'une société libre et démocratique est de parvenir à des compromis satisfaisants, mais parfois le résultat est moins que satisfaisant pour la majorité. La recherche constante d'un équilibre fragile est l'assurance que les droits des minorités ne seront pas bafoués. Le système semble meilleur que celui des Américains, qui est l'image du pouvoir d'intérêts particuliers. Aux Etats-Unis, la démocratie concerne un certain nombre, en Israël c'est la démocratie de chacun.
J'ai essayé en vain de trouver un état musulman qui ait une vraie démocratie et où les minorités religieuses aient les mêmes droits que les Musulmans. La carte de l'univers musulman est remplie de rois, de despotes, de dictateurs, d'autocrates religieux, de faux démocrates et la persécution des minorités est inhérente à la société islamique. En Israël, les citoyens arabes sont protégés par les principes du pays et jouissent pleinement de leurs droits et privilèges. Quand les premières élections ont eu lieu à la Knesset en 1949, les Arabes israéliens avaient les mêmes droits d'élire et d'être élus que les Juifs.
Aujourd'hui les Arabes jouissent pleinement de droits civils et politiques qui leur permettent de participer à vie de la société israélienne. Les Arabes sont présents et actifs à la Knesset, aux Affaires étrangères et dans le système judiciaire (4).
La foi israélienne dans la démocratie explique le refus de répondre au terrorisme islamiste par la violence. Je suis conscient que les faiblesses humaines puissent entraîner la colère et la violence, malgré toutes les bonnes intentions. Mais ici je n'ai trouvé aucun acte de vengeance contre des citoyens Arabes. En tant que Musulman et vu mon expérience du comportement humain, je m'attendais au pire, car finalement l'Islam radical avait déclaré une guerre de terreur contre les non-Musulmans, sans aucun grief fondé. Et j'avoue qu'il faut une retenue surhumaine pour ne pas répondre de la même manière à ces atroces offenses que sont les actes terroristes.
Dans les sociétés musulmanes les minorités n'ont jamais eu le bénéfice du doute et la haine et les explosions de violence contre elles sont la norme, plutôt qu'une exception. Étant Musulman, mais non wahabi, j'ai moi-même subi cette barbarie et j'ai vu des Chrétiens, des Hindous et d'autres minorités persécutées sous de faux prétextes. J'ai pensé que si en Arabie Saoudite, un instituteur wahabi peut être condamné à 40 mois de prison et 750 coups de fouet pour avoir loué des Juifs, il n'était pas déraisonnable que les Israéliens punissent des Palestiniens qui jettent des pierres sur des gens en train de prier au Mur Occidental, ou qui incendient la tombe de Joseph (5).
Malgré des provocations quotidiennes, les Israéliens ont réussi à ne pas s'abaisser au niveau de dépravation de leurs ennemis arabes. Dans le monde musulman, on est habitué aux violences quotidiennes qui se déclenchent contre des minorités religieuses. Il y a seulement deux jours, un musulman a incendié au Pakistan les portes d'une église, réagissant à la fausse rumeur qu'un Chrétien avait profané le livre sacré du Coran. On a cassé l'autel de marbre de l'Eglise du Saint Esprit et brisé les vitraux des fenêtres. On a incendié une résidence chrétienne et l'école de filles voisine St Antoine… Pendant des jours, les religieux wahabi ont appelé leurs coreligionnaires à défendre la foi en semant la terreur parmi les Chrétiens.
Je me demande si un jour un Israélien ne prendrait pas exemple sur les wahabi et ce qu'ils font en Irak et ailleurs, enlevant des gens, les torturant et les décapitant. Tout récemment le corps d'un chauffeur hindou Maniappan Raman Kutty a été trouvé la gorge tranchée, au sud de l'Afghanistan, sans autre motif que sa foi. Mais l'histoire d'Israël ne confirme en aucune manière mes craintes. Bien qu'ils aient subi les actes terroristes les plus barbares, les Juifs ne se sont pas vengés. Et je me demande encore si cette première visite dans ce pays me permettra de percer le mystère qui fait qu'Israël accepte de rester la cible de la terreur islamique, sans réagir plus violemment.

Les citoyens arabes musulmans n'ont pas les même droits
En Galilée, je ne pouvais pas rater la vue de ces minarets qui permettent de repérer les villages arabes parsemant les collines. Le dôme imposant des mosquées est la preuve de la liberté dont jouissent les Musulmans dans un état Juif. De grandes villas, une activité de construction largement répandue, de grosses cylindrées montrent la prospérité et l'aisance dans lesquelles vivent les Arabes israéliens sous l'étoile de David.
Sur mon chemin entre la cité de David et l'hôtel Royal Prima à Jérusalem, j'ai demandé à mon chauffeur palestinien s'il avait l'intention d'aller habiter sous l'Autorité Palestinienne. Il m'a répondu qu'il n'avait jamais songé habiter en dehors d'Israël. Cette réponse détruit le mythe propagé par les antisémites selon lequel les Arabes ne sont pas heureux parmi les Juifs.
Un autre arabe israélien m'a précisé que les Arabes avaient les mêmes droits de vote que les Juifs. Israël est un des rares pays au Moyen Orient où une femme arabe peut voter et elle y jouit des mêmes droits que les hommes, élire et être élue par exemple. La femme musulmane est éminemment libre en Israël où la polygamie est interdite, de même que les mariages d'enfants ou la mutilation sexuelle des femmes. J'ai constaté aussi qu'il n'y avait pas de crimes d'honneur, que le statut de la femme est enviable, que le niveau d'hygiène et de santé est le plus élevé dans la région, que les hôpitaux étaient ouverts pour tous les Arabes comme pour les Juifs.
La langue arabe est une langue officielle et marque le niveau de tolérance de l'état Juif. Les rues sont indiquées aussi bien en arabe qu'en hébreu et la politique officielle est de promouvoir la culture et les traditions de la minorité arabe, aussi bien dans le système éducatif que dans la vie quotidienne. La presse arabe d'Israël est la plus vigoureuse et la plus indépendante au Moyen Orient; il y a 20 périodiques qui publient ce qu'ils pensent, subissant seulement la censure militaire, comme la presse juive. Il y a des programmes arabes quotidiens aussi bien à la radio qu'à la télévision. La langue arabe est enseignée dans les écoles secondaires et 350 000 enfants arabes sont dans des écoles israéliennes.. À la naissance du pays il y avait une seule école secondaire. Aujourd'hui il y en a des centaines. Les universités israéliennes sont réputées comme centres d'enseignement de l'histoire et de la littérature arabe au Moyen Orient.
Habituée aux contraintes qu'un non wahabi subit lorsqu'il veut pratiquer sa religion en Arabie Saoudite, ma femme Kiran ne pouvait qu'être surprise devant la liberté de culte dans les différents lieux visités. Toutes les communautés religieuses jouissent de la protection de l'état, exercent leur culte librement et pratiquent leurs propres jours de repos hebdomadaires et de fête.
80 000 druzes vivent dans 22 villages au nord d'Israël et leur religion n'est pas accessible aux autres, constituant une entité religieuse, culturelle et sociale à part. Mais le concept druze de "taqiya" fait que cette communauté est loyale au gouvernement du pays où elle réside. Ce qui fait que les Druzes peuvent servir dans les forces armées du pays.
Chaque communauté religieuse a ses conseils et ses cours de justice, ayant une totale compétence sur les affaires religieuses, les sujets de statut personnel, comme le mariage ou le divorce. Les lieux saints de toutes les religions sont administrés par leurs propres autorités et protégés par le gouvernement.
Un journaliste hindou m'a parlé de ce que représentait pour lui l'ouverture de la société israélienne, où 20 % des citoyens ne sont pas Juifs, avec 1,2 million d'Arabes Musulmans, 140 000 Chrétiens et 100 000 Druzes. J'ai appris que les Bédouins pouvaient s'engager dans les paras et que des Arabes se sont portés volontaires pour le service armé.

Les dimensions des résidences arabes israéliens et le niveau élevé du taux de construction dans les villes arabes montrent que la propagande disant qu'Israël empêche les Arabes de construire est discriminatoire. J'ai appris qu'au début du 20ème siècle le Congrès sioniste Mondial avait créé le Fonds National Juif pour acheter des terres en Palestine. 92 % du territoire israélien appartient à l'Etat et ne peut être vendu à quiconque, Juif ou Arabe. De même, le Waqf arabe possède la terre pour le bénéfice des Arabes Musulmans. La terre gérée par l'Etat peut être louée à quiconque, quelle que soit sa religion ou son sexe.
J'ai demandé à 3 Israéliens arabes s'ils avaient subi une quelconque discrimination face à l'emploi. J'ai eu la même réponse: normalement il n'y en a pas, mais quand des Juifs Israéliens meurent dans les attentats-suicide, les Juifs sont réticents à traiter avec des Arabes. Mais cela ne dure qu'un moment.
Ma 1ère visite ici a conforté ma conviction qu'Israël était un État vital pour la stabilité de la région. De plus elle m'a convaincu que l'existence de cet État allait un jour persuader ses voisins musulmans de revoir leur conception théologique.

Un parcours dans le désert israélien m'a fait percevoir d'autres aspects de la vie. Les prophètes ne sont pas seuls à faire des miracles. Des gens confiants en eux-mêmes peuvent arriver à réaliser des choses incroyables. Des hectares de dunes de sable ont été transformés en terre, la plus fertile qui soit, où pousse blé, coton, tournesol, pois chiche, cacahuètes, mangues, avocats, agrumes, papayes, bananes et n'importe quel autre fruit ou légume. Israël a démontré pourquoi Dieu lui a promis cette terre.
La terre est constamment décrite dans la Torah comme "bonne", "terre où coule le lait et le miel. Mais le désert trouvé par les premiers arrivants ne correspondait pas à cette description, car des siècles de conquête ont rendu la terre stérile et inhabitable. En quelques décennies, les Juifs ont pris le contrôle de la terre pour la rendre à l'image de la description biblique. Malgré le manque d'espace, l'agriculture subvient à 75% des besoins. Un dur labeur, l'innovation et la foi dans la liberté ont permis que le miracle se réalise. Dieu a créé cette terre, et c'est Israël qui la rend vivante et l'empêche de mourir.

Notes de la traduction
(1) sauf pendant une courte période en 2004 où, pour des raisons qui nous échappent encore, les questions posées étaient vraiment indiscrètes.
(2) ce n'est pas le cas de certains restaurants, grands magasins, lieux publics…
(3) pourtant on en parle, la mafia locale utilise même des moyens terroristes, tels que le déclenchement de bombes à distance.
(4) Néanmoins d'un côté il y a exemption du service militaire pour les Arabes Israéliens ce qui est un avantage, et d'un autre côté, il y a abus de droit dans de nombreux domaines, par exemple la construction de maisons, qui se fait souvent sans permis, ce qui est un autre avantage.
(5) on peut se demander si ce courageux instituteur pourra accomplir sa peine de prison après les 750 coups de fouet!
(6) d'après notre expérience, on dirait même que certains d'entre eux vivent d'une manière opulente et protégée, comme "des coqs en pattes".



Saviez vous que le mouvement terroriste palestinien de georges Habbache, avait créé au Liban des camps de concentration d'élimination et des chambres de tortures pour les chrétiens Libanais et les résistants libanais aux palestiniens ?
Source : jean-pierre Haddad, dans son livre « lecombat du Liban », éditeur Henri Conchon, 1976.


Dernière édition par prinu le Lun 26 Nov 2012, 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 17:22

Le sionisme, c’est avant tout un mouvement de libération national, et plus précisément le mouvement dé libération national du peuple juif.

Le projet politique est de vivre en majorité au sein d’un Etat, ne plus être un « citoyen locataire » , (H. Pagani), afin de s’affranchir du joug des nations d’une part, et de ne plus subir l’antisémitisme d’autre part, qui n’a pas attendu la catastrophe de l’extermination pour se faire virulent, depuis des siècles. L’inquisition, les pogroms, les expulsions, la conversion ou l’assimilation forcée, les lois raciales, la « dhimmitude » dans le monde arabo-musulman ne sont pas des mythes.

Le sionisme revêt également une dimension historique qui fait de la « Terre Sainte » le point d’ancrage de cette idéologie politique. La présence du peuple juif en « Palestine » est ininterrompue depuis la destruction du Temple jusqu’aujourd’hui. Cette idée du retour, qui n’en est pas vraiment un, donc, trouve son écho le plus retentissant dans une petite phrase répétée inlassablement chaque année au cours de la fête de Pessah, la pâque juive, depuis des siècles : « L’an prochain à Jérusalem ». Des auteurs comme Chateaubriand par exemple attestent de cette présence millénaire dans la ville sainte.

Le sionisme des origines était laïc. Pourtant, comme l’expliquait Théodore Herzl, seule « la foi de [leurs] pères » unissent culturellement les Juifs dans l’exil. Le mot juif renvoie à la fois à la notion de peuple juif et de religion juive. C’est un cas unique dans l’histoire où l’un ne peut être séparé de l’autre. La religion juive a été l’unique support de ce qu’il reste de la tradition et de la culture du peuple juif. Jérusalem est donc tout naturellement la pierre angulaire du sionisme.

L’antisionisme, un antisémitisme qui s’ignore

Aujourd’hui l’antisionisme se laverait les mains de tout antisémitisme. Les antisionistes nient le droit des Juifs d’exister en tant que peuple, arguant qu’il ne s’agit-là que des membres appartenant à une communauté religieuse sans rapport avec Israël. En hébreu, les choses sont plus claires. Israël fait référence à « Eretz Israël », la terre d’Israël, et à « Am Israël », le peuple d’Israël. Là encore, l’un comme l’autre ne peuvent être séparés sans être menacés de disparition.

L’antisionisme est aujourd’hui la dimension politique de l’antisémitisme.
Car être antisioniste, c’est s’opposer au mouvement de retour des Juifs vers leur patrie ancestrale. Il en résulte deux conséquences : la volonté de vouloir détruire Israël et de jeter son peuple, les Juifs, à la mer. La disparition des six millions de Juifs d’Israël signifierait bien évidemment une nouvelle Shoah. L’antisionisme, c’est donc refuser aux Juifs leur droit légitime de disposer d’eux-mêmes. Cela reste un cas d’école, car le peuple juif est le seul peuple dans l’histoire depuis la création de ce concept juridique, qui se voit contester le droit de prendre son destin en main.

En France, les antisionistes arguent au nom d’un « universalisme républicain » que les Juifs se différencient de la communauté nationale, car ils seraient trop « communautaristes ».
Les antisionistes ne souhaitent ni plus ni moins que l’assimilation des Juifs et la disparition de leur identité juive, identité non contradictoire avec l’identité nationale française. Herzl parlait justement dans « l’Etat des Juifs » de la « personnalité du peuple juif [qui] ne veut pas, ne peut pas et ne doit pas disparaître ».

La parade des antisionistes consiste à dire qu’ils ne font que s’opposer à Israël, l’« entité sioniste », et à sa politique. Fort est de constater néanmoins que ces derniers n’ont pas saisi que l’on peut s’opposer à la politique du gouvernement d’un Etat sans pour autant s’opposer à l’Etat, à son existence. En outre, la politique menée par Israël évolue sans cesse, et le sionisme rassemble des courants parfois radicalement opposés.

De même qu’en France il existe tout un panel de courants politiques républicains de la gauche à la droite du spectre politique, il existe aussi en Israël des partis politiques sionistes de gauche et de droite qui ont gouverné le pays selon des aspirations, voire des idéaux, bien différents. Les positions du Meretz (extrême-gauche), du parti travailliste (gauche), de Kadima (centre), du Likoud (droite), d’Israël Beitenou (droite populiste), et des petits partis sionistes-religieux, diffèrent considérablement de ce que les antisionistes appellent « l’occupation des territoires palestiniens ».

Les manipulateurs de mots

Il faut ainsi rappeler qu’à l’origine, le mouvement majoritaire sioniste était socialiste, de gauche, et profondément pragmatique. Le crédo de Ben Gourion était d’ailleurs le Néguev, il se préoccupait peu de la « Cisjordanie ».

De fait s’opposent aujourd’hui deux conceptions du sionisme. La première est celle du sionisme historique développée plus haut. C’est une véritable définition.

La seconde conception est un marasme sémantique, une déviation du terme. Elle apparaît avec les instrumentalisations de l’opinion par les lobbys pro-palestiniens. Désormais, dans l’esprit de certains, le sionisme est, à tort, synonyme de colonisation, de néo-impérialisme, de conquête, de guerre, de Grand Israël, de racisme, d’Apartheid…

Les dérives idiomatiques de vocabulaire étaient l’apanage des opposants arabes à Israël, uniquement avant 1967. Après la guerre des Six Jours, l’ingérence d’hommes politiques étrangers et d’instances internationales n’ont rien fait pour améliorer la situation. Il y a bien sûr eu le « peuple d’élite, sûr de lui et dominateur » du général de Gaulle, mais plus récemment, c’est l’ONU qui est partie en croisade contre Israël.

La résolution 3379 de l’Assemblée générale des Nations Unies adoptée le 10 novembre 1975 (et abrogée en 1991) assimile ainsi le sionisme au racisme. Cette même Assemblée avait pourtant approuvé le plan de partage de la Palestine en 1947. L’existence d’Israël dans ses frontières de 1948, après la guerre d’indépendance, a été rendue légale et conforme au droit international par l’ONU. L’ONU qui en 2001 a organisé la conférence de Durban. Celle-ci s’était terminée par une résolution assimilant cette fois le sionisme à l’Apartheid…

En France, c’est cette voie diffamatoire qu’ont choisie Dieudonné, Soral et Gouasmi. Les deux premiers se sont fait agresser par des individus appartenant à des organisations de défense... Ils ont délibérément choisi d’instrumentaliser leur expérience personnelle avec de membres minoritaires et contestés par la communauté juive en France, pour opérer une généralisation non dénuée d’arrières pensées.

Tout sioniste est alors assimilé à la droite dure israélienne et à des organisations aux moyens d’actions expéditifs. Les antisionistes sont devenus des experts en manipulation ; ils manient avec habileté des concepts qui ne peuvent pas ne pas entraîner de confusion dans l’esprit de ceux pour qui le sionisme est intrinsèquement lié à Israël, et donc aux Juifs.

Ainsi, quand Dieudonné et sa clique recyclent les vieux poncifs et traditionnelles calomnies contre les Juifs, depuis les écrits judéophobes du Moyen-âge jusqu’aux thèses racialistes et antisémites des XIXe et XXe siècles, pour les mettre au goût du jour en remplaçant le mot « juif » par « sioniste », ils le font à dessein. Chacun doit en être conscient. Et personne ne devrait être dupe.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 17:45

On a retrouvé la tombe du "roi des juifs", Hérode, reconstructeur du Temple juif de Jérusalem, sur la colline d'Hérodium, dans le désert de Judée, à 10 kilométres de Jérusalem, prés d'Hébron, il y a été enterré en l'an 4 avant jésus-christ.
On reconnais les symboles; le sarcophage est brisé, l'endroit ayant été abimé lors de la révolte juive contre les romains en 66 à 72 aprés JC.

Encore un chapitre de shlomo sand qui tombe à l'eau !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 17:47

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 17:49

l'histoire du judaisme, pour shlomo sand, c'est comme ceux qui argumentent scientifiquement si oui ou non, en 1969, les américains sont vraiment allés sur la lune, et si tout celà n'est pas qu'une supercherie politique.
alors je vous pose la question:
pesez vous que la mission apollo sur la lune, c'est faux, filmé sur terre, dans le cadre de la guerre froide contre les soviétiques ?
quels sont les avis de chacun ici sur ceci ?
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9380
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 17:49

Vaut-il bien encore la peine d'échanger , face à votre déluge verbal , cher Prinu ?

Je vous avais répondu " oui " sur la base de témoignages de patients israëliens d'hôpitaux israëliens , qui constataient une discrimination à leur égard si leur origine arabe venait à être connue du personnel soignant .

Qu'allez-vous encore trouver pour contester ces témoignages ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 17:51

shulamit aloni, d'extréme gauche, souhaite détruire Israel, déclare qu'il y a un apartheid en Israel, et veux boycotter les produits israéliens, elle recontre de antisémites réguliérement dnas des organisations islamistes et d'extréme, gauche, elle inverse les faits et la moralité.
n'est ce que la troisiéme fois que vous mettez cette vidéo de propagande ?
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 17:54

boulo a écrit:
Vaut-il bien encore la peine d'échanger , face à votre déluge verbal , cher Prinu ?

Je vous avais répondu " oui " sur la base de témoignages de patients israëliens d'hôpitaux israëliens , qui constataient une discrimination à leur égard si leur origine arabe venait à être connue du personnel soignant .

Qu'allez-vous encore trouver pour contester ces témoignages ?

les informations ne peuvent etre résumé plus autant, sinon ce ne serait plus des informations.
De plus, face a des accusations courtes mais primaires, il faut des réponses complétes, et dire ensuite que les réponses sont trop longues, c'est comme dire à Mozart qu'il y a trop de notes. discourtois.
si vous demandez pourquoi la terre tournerais autour du soleil en affirmant que vous etes certain et persuadé que c'est faux, tout en proposant d'y répondre, attendez vous à une réponse qui ne vous laisse pas intérrogateur et ne peux faire vingt lignes.

--

je répond que c'est faux, il n'y a pas d'apartheid, mais la guerre pousse naturellement a se méfier des arabes, puisqu'il y a une guerre et des trahisons et tueries possibles depuis l'intérieur du pays, et celà s'est avéré fondé.. ce n'est pas du racisme, la société israélienne est multiculturelle. les musulmans ont des postes bien placés partout, y compris dans l'armée israélienne, et il y a énormément de ministres arabes israéliens. et les musulmasn ont en Israel des droits démocratiques garantis et plus de liberté et de droits individuels que dans n'IMPORTE quel pays arabes.

je réfute donc l'accusation.
je pense qu'il y a bien plus de racisme en france qu'en israel.


Dernière édition par prinu le Lun 26 Nov 2012, 18:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 17:56

prinu a écrit:
shulamit aloni, d'extréme gauche, souhaite détruire Israel, déclare qu'il y a un apartheid en Israel, et veux boycotter les produits israéliens, elle recontre de antisémites réguliérement dnas des organisations islamistes et d'extréme, gauche, elle inverse les faits et la moralité.
n'est ce que la troisiéme fois que vous mettez cette vidéo de propagande ?
Non première fois

Shulamit Aloni
Née Shulamit Adler à Tel-Aviv, sa mère était couturière et son père charpentier, tous deux descendants de familles rabbiniques polonaises.
Shulamit Aloni a reçu le Prix Israël. En 1998 elle a reçu le Emil Grunzweig Human Rights Award décerné par l'Association pour les droits civils en Israël.
Elle fut également ministre de l'Éducation de 1992 à 1993.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 18:05

oui, j'ai déja répondu, qu'elle soit juive n'y change rien, ce n'est pas une excuse.
l'association des droits civique sets une ONG gauchiste non neutre. elle est d'extréme gauche.
mais relisez tout ce que j'ai déja écrit sur elle, elle est plus à gauche que la LCR en france, c'est une marxiste stalinienne radicale qui souhaite la disparition d'un état juif.

et d'une maniére générale, quand des antisémites font de l'antisionisme, ils disent ne pas etre antisémites, et disent que les juifs trouve là un pretexte pour bloquer une argumentation antisioniste.

mais l'antisioniste idéologique proné par le ss milieux antisionistes (comme le font shlomo sand, et tout les autres cités ici, un concentré d'ultra gauchistes radicaux bien choisis, ultra minoritaires et presque inconnus, utiilisés comme des pantins par les sites islamistes radicaux et antisémites) étant le refus du droit des juifs a etre un peuple et a avoir droit à un état sur la terre des juifs, en disant que le peuple juif n'existe pas, pouvez vous me donner les différences avec la pensée antisémite ????????? Je n'en vois pas.


Une phrase de Martin Luther King junior, leader contre le racisme anti-noirs:
"quand les gens critiquent les sionistes, ils veulent dire les juifs. c'est de l'antisémitisme"


par contre, cette vidéo a été bien mise ici déja plusieurs fois, nottament par r. hier à 13h24.


a quoi j'ai déja répondu simplement:

ce que dit cette femme ne regarde qu'elle meme: c'est une femme d'extréme gauche, appartenant aux bandes d'ultragauchistes déja citées, elle est ridiculisée partout, une sorte de folle qu'on a oublié.

Ce qui est caractéristique, c'est que les milieux palestinistes leur donne un micro pour crier dans le vent, comme tout le monde a oublié cette cinglée,(etles autres) il faut, pour retrouver cette vidéo, passer énormément de temps dans des sites radicaux islamopalestinistes, sites se déclarant pacifistes tout en voulant détruire Israel.
syndrome des déboussolés d'extreme gauche radicale, utilisés par les médias islamopalestinistes, alors qu'ils ne représentent rien.
Meretz est un parti gauchiste ultra minoritaire, les ultra gauchistes ont également créé pas mal de micro groupuscules sans plus de trente membres.

Notez que Shulamit Aloni déclare qu'il ya un apartheid en Israel, ca veux bien dire qu'elle est folle . !! elle est aussi pour le boycott des produits israéliens, BIEN SUR.
elle devrait se marier avec shlomo sand.

mais , attendons, vous allez énumerer toutes les déclarations des ultragauchistes staliniens révolutionnaires juifs, voulant détruire Israel, proches des milieux antisémites mais déclarant qu'ils ne le sont pas, qui font du 0,5 % aux elections, utiles au Hamas, et qui sont compilés par les sites islamistes et antisémites à dieudonné, ou a la fausse association juive ujfp tenue par des anarchistes musulmans déclarant s'attaquer à l'occident capitaliste..
Quand l'extréme gauche anticapitaliste rejoint l'internationale antisémite, juifs ou pas juifs meme suicide de l'humanité.

Diable de référence idéologique !
ca vous grille le cerveau..


Dernière édition par prinu le Lun 26 Nov 2012, 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 18:08

prinu a écrit:
UN MUSULMAN EN PAYS JUIF

Article de Tashbih Sayed, rédacteur en chef de Pakistan Today et Muslim World TodayPublié par Muslim World Today le 2/12/05
www.nuitdorient.com

Spoiler:
 

Précisons tout de même que lorsque Tashbih Sayed a rédigé cet article, ça faisait 25 ans qu'il avait émigré aux USA et ne résidait plus au Pakistan: http://en.wikipedia.org/wiki/Tashbih_Sayyed
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9380
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 18:16

prinu a écrit:
...

je réfute donc l'accusation.
je pense qu'il y a bien plus de racisme en france qu'en israel.

Ce n'était pas une accusation . Il s'agissait d'une dizaine de patients israëliens d'hôpitaux israëliens , qui se plaignaient seulement d'une discrimination au niveau des soins lorsque leur origine arabe était connue .

Mais au milieu de votre déluge verbal , vous avez quand même laissé percer une explication sensée : dans un climat de guerre larvée et d'état de siège réel ou supposé ,
il se développe toujours une paranoïa aveugle .

Du côté français , on se souvient de la discrimination dont avait été victime le dr Albert Schweitzer pendant la guerre ( d'où le livre : " Il est minuit , dr Schweitzer " ) .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .


Dernière édition par boulo le Lun 26 Nov 2012, 18:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 18:16

justement, il décrit son voyage pour y voir avec ses yeux d'aujourd'hui.

mais il ya des centaines de livres et articles d'arabes constatant la meme chose que lui.

La premiére fois qu'une femme arabe a pu voter, c'est en Israel.


Dernière édition par prinu le Lun 26 Nov 2012, 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 18:22

un cas ponctuel, bof, j'en voit des pires à Paris, chez les medecins et dans les hopitaux, ou des gens se désistent en donnant de faux pretextes s'ils voient un medecin arabe ou noir.
le racisme est bien plus grand en france et fait plus de voix a des élections, qu'en Israel, ou des présentateurs tv sont arabes, des chanteurs sont arabes et gagnent a des concours tv, ou sont généraux dans tsahal.

je vois beaucoup de racisme ici a paris.

Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9380
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 18:33

prinu a écrit:
...

--

... la guerre pousse naturellement a se méfier des arabes, puisqu'il y a une guerre et des trahisons et tueries possibles depuis l'intérieur du pays, et celà s'est avéré fondé...

Merci , Prinu . Ces deux lignes sont bien plus humaines et plus utiles que vos centaines de pages de propagande .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 19:14

utiles, peut etre je ne sais pas, c'est logique.
si c'est utile c'est bien que vous n'aviez aucune référnce ou document disant ce qui est logique, dans un océan de propagande diffamatoire parlant aussi de camp de concentrationa ciel ouvert, d'apartheid, etc..
mais je pense qu'il est utile de démontrer que les affirmations palestinistes sont érronnées en inventant un apartheid et des monstruosités fort diffamatoires, que beaucoup de gens prennent au pied de la lettre.. en hurlant "mort aux juifs, Palestine, Palestine" à la sortie des bouches de métro, ou sur l'esplanade de la Défense.

Car ils repettent, assénent, des mensonges dans leurs sites et interviews.
ils disent aussi qu'a J2rusalem, les musulmasns sont brimés et manquent de nourriture, etc.


Les photos en disent parfois plus long qu’un discours. Ces quelques photos prises en juin 2012 à Jérusalem dans la vieille ville, en centre ville et dans un très grand centre commercial le Canyon Malha, montrent à quel point les arabes israéliens vivent opprimés à Jérusalem. Les vivres manquent, ils ne sont pas libres de circuler en ville, les centres commerciaux modernes leurs sont interdits.





Jérusalem, misère? les magasins offrent les marchandises en abondance




Jérusalem; juifs, noirs, arabes, aucun apartheid.



Jérusalem le centre commercial Malha : apartheid?



Jérusalem canyon Malha : apartheid?
vous voyez une femme arabe dasn la pharmacie pourtant .; étrange , non !

Je rappellerai pour mémoire que la liberté de culte est totale en Israël, mais que les juifs n’ont pas le droit de prier sur leur lieu le plus saint, le Mont du Temple, appelé abusivement l’esplanade des mosquées. Le Dôme du rocher et la mosquée Al Aqsa ont été bâties sur les ruines du Temple de Salomon, détruit en 70 par les romains.


Jérusalem Mont du Temple de Salomon, interdit aux juifs

apartheid islamique: les palestiniens refusent que les juifs se proménent là.

Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 19:28

Alexis232 a écrit:

Interview de Shulamit Aloni, ex-ministre... par Les_Enculumines

RADIO BELGE - Encore un journaliste accusé de propagande quand il pose une question qui dérange à Emmanuel Navon, professeur de Relations , politicien israélien (écouter le clash à environ 4')


Un journaliste belge remet a sa place un... par dm_50929b90066d4
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 19:34

Apartheid, regardez cette vidéo:



Il y a actuellement 14 députés arabes à la Knesset. Apartheid ?

juifs et arabes se baignent ensemble à la mer morte. Apartheid ?
Ils sont musulmasn, juifs, druzes, noirs .; et ils vivent tous ensemble en israel.


Raba Rasian, arabe, a été Miss Israel, tout les israéliens ont voté. Apartheid ?

Majalli Wahabi, ancien PRESIDENT DE LA KNESSET, PRESIDENT d'ISRAEL par intérim, Vice-ministre des affaites des affaires étarngéres et Vice-Président du PARLEMENT, est arabe.
Apartheid ??

Mira Awad, actrice, chanteuse, quia représenté Israel à l'eurovision en 2009 est arabe. Apartheid ?

Bnei Shhanin, est une équipe de ffotball de D1 en Israel, composée d'arabes.; Apartheid. il y a aussi des joueurs arabes partout dans toutes les équipes.

WAlid BAdir, star du footbal israélien, est capitale de l'HAÖel , équipe de TEL-AVIVI?. APARTHEID ?

A Jaffa, il ya le théatre arabo-juif. Apartheid ?

YOUssef Mishlab, est général de TSahal, il est arabe. Apartheid ??

Salim Joubran est JUGE à La COUR SUPREMLE d'ISRAEL, il est arabe. APARTHEID ???

c'est pourtant ce que ces gentilles dames et messieurs cités plus haut par r, déclarent avec force et affirmation, en disant qu'Israel n'est pas un peuple, en signant qu'Israel est un apartheid, et en signant le boycott de sproduits israéliens.. ce que répétent stéphane hessel ou dieudonné , en se disant "antisioniste"...


..
Israel état d'apartheid, pouvez vous entendre hurler dans les manifestations antisionistes fort populaire, à la fete de l'huma, en NOIR SUR BLANC Dasn le Monde Diplomatique, à la télévision, dans des manifestations de gauche "pour la paix", et meme au PS, et meme par la bouche de Delanoé maire de PAris.. mais aussi de la bouche de ministres de nombreux pays !

Nombre d'arabes ayant remplacé le président:
Israel: 1
France : 0
europe: 0

Nombre d'arabes au parlement:
Israel: 14
France:0
Europe:0

Nombre d'artistes arabes ayant représenté leur pays:
Israel: 3
France: 0
europe: 0

Apartheid vraiment ?
Mais cette affirmation est assénée des dizaines de fois, des centaines de fois, par des politiciens francais, par des élus de la république, dans les médias, dans des livres, dans des revues, sur des affiches, dans des CHANSONS (zebda, etc), dans le journal l'HUMANITE des centaines de fois, dans les revues des VERTS et écologistes des centaines de fois, l' ONU à la tribune, des CENTAINES De FOIS, etc!!
c'est une chappe de plomb inouie, pharamineuse, titanesque !!
et on me dit quoi, quand je dis ça: "Arretez votre propagande et votre monologue, et de vous étaler.. ..."
What the fuck ?!? shakng2





Dernière édition par prinu le Jeu 29 Nov 2012, 15:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 19:42

Alexis232 a écrit:

Interview de Shulamit Aloni, ex-ministre... par Les_Enculumines

RADIO BELGE - Encore un journaliste accusé de propagande quand il pose une question qui dérange à Emmanuel Navon, professeur de Relations , politicien israélien (écouter le clash à environ 4')


Un journaliste belge remet a sa place un... par dm_50929b90066d4

...... Et de 3 : une journaliste accusée par ISRAEL de pro-terroriste parce quelle fait simplement son métier :

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 19:44



voilà exactement ce que vous faites en remettant plusieurs fois la meme chose.
regardez cette vidéo.


ce n'est pas parceque des gens, a la télévision, durant des débats, attaqués a brule-pourpoint, n'ont pas su trouver les réponse adéquates en direct, qu'il n'y a pas de bonnes réponses aux attaques qu'on leur a fait subir a la télévision. Ces attaques à la télévision, ont été murement composés, le questionné n'a pas le temps de réflechir et donner une réponse adaptée. Il est alors facile de pieger et de prendre le dessus à l'antenne. trop facile.

en répétant les memes vidéos de propagande, et les memes contines, sans jamais admettre des faits, sans meme y refelechir vous faites comme le personnage à droite de cette vidéo, moi je reflechis aux accusations anti israélienne et antisionistes, et cherche a savoir le vrai du faux.

regardez la jusqu'au bout.



elle représente bien ce qui se passe partout, l'obsession psychiatrique anti-israélienne véhiculée par l'extréme gauche, les verts (hélas c'est vrai ..), des faux pacifistes, les populistes. une propagande qui balaye toute opposition, toute critique, s'insinuant dans tout les staffs d'informations, surtout sur canalplus, Arte, france2 (un oeil sur la planéte)ou dasn les staffs les palestinistes ont pris d'assaut les réunions d'information, moins sur les autres chaines.. et nulle paranoia.



Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 20:08

voici ce que les pauvres enfants palestiniens doivent subir chaque jour de la part de leurs professeurs, parents, télévision pour enfants..
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 20:21

Il y a bien sur l'affaire du petit mohamed al dura Enderlin/ karsenty, en 2000. une affaire énorme.
Les gros titres, tout a été monté en épingle.. (combien y a t il d'accidents et d e morts d'enfants en france chaque mois ? non le monde s'est figé et s'est focalisé sur les méchants sionistes)

Les rush d'essais avec acteurs qui relevent la tete pour vérifier ou est la caméra, , le cameramen qui explique , on l'entend " ca va se passer ici"
entre chaque rush d'essi, un intercalaire noir comme d'habitude pour des essais multiples.

Ou le petit mohamed durah n'est pas mort, bouge sur des rushs d'essai, jambes placées autrement, avec des positions différentes du supposé déja mort, , et que son sang est un chiffon rouge vu en vidéo.
et l'impossibilité de balles venant de la part de soldats israéliens, avec preuves physiques par les angles des impacts sur un mur et la situation géographique de chacun.

Le faux reportage de charles enderlin - qui disait "mes images" et qui a avoué plus tard n'avoir pas été présent mais a paris, et de son caméraman membre d'une association islamiste radicale, utilisant une caméra et des pieds professionnels si lourds qu'il est impossible de se promener avec dans une rue sans matériel lourd de déplacement et prévoir une scéne à l'avance (caméra de studio).

par ce faux reportage de charles enderlin, il y a eu plus de mille morts dans le monde.
Ona bien sur délégitimisé Isarel, remis en question son existence meme. Bien Sur (c'était un des buts).
des pays ont été remplis de manifestations anti-israéliennes, ca été des émeutes durant six mois, les juifs se sont fait injurier dans les rues, en France aussi, des juifs se sont fait licencier par leurs patrons, attaqués le soir (on citait"pour venger le petit momammed" pendant les coups) il y eu des tueries, des lynchages, des attaques antisémites dans le monde, etc. toute la presse était unanime, aucune autocritique, et france2 a défendu charles enderlin, avec un bouclier énorme de propagande (charles enderlin est un habitué d'articles et propos anti-israéliens).


présenté par jean claude Bouret (présentateur Tv connu)

karsenty présente ses vidéos preuves du montahe de l'affaire merah.

c'est long a voir, mais a voir jusqu'au bout, en deux parties. et vous serez recompensé par ce que vous allez découvrir.


--
Montez le son pour l'acoustique, micros non omnidirectionnels.

PARTIE A les preuves



PARTIE B le débat aprés les preuves



--

memes démonstration ailleurs, avec plus de bruit, on entend moins bien, mais des commentaires interessants dans la salle;




et la suite:









Dernière édition par prinu le Lun 26 Nov 2012, 20:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Lun 26 Nov 2012, 20:29

pour faire la paix, les palestiniens doivent arreter aussi de montrer ceci à leurs enfants:

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mar 27 Nov 2012, 04:42

shulamit aloni.
je viens de réécouter d'analyser très lentement son interview par un mini média d'indélicats pétés, je dit bien, en s'injuriant a chaque ligne avec des gros mots, "les enculuminatis". puisqu'il s'agit bien d'eux (désolé, c'est comme ca qu'ils s'apellent)

exemples des textes acceptés en gros titres par les dits enculuminatis:
je cite:
"un ange passe" : "qu'on l'encule". (oui c'est dans la devise du média en question)
puis des vidéos mises en ligne: le 11 septembre: on vous a menti/ conspiration" et bien sur, la conspiration mondiale Goldman Sachs, toute la panoplie anticapitaliste primaire.

je cite aussi: ".. comment surfer sur l’intégrisme musulman pour en faire des boucs-émissaires, provoquant ainsi le mal-être des Européens de plusieurs générations contre un ennemi volontairement imposé par les sionistes et leurs amis (les laquais gouvernementaux comme Valls, Moscovici, Sarkozy, Hollande, Desir, Delors...) "

une autre attaque "Caroline Fourest, adjointe sioniste du ministre de l'intérieur BHL et lesbienne patentée"
et une vidéo en ligne "stratégie sioniste: diviser pour régner" de david duke.
tiens, qui est david duke ? pour juger de ce média qui interroge shulamit aloni, il faut savoir qui il est pour mieux comprendre qui interroge cette femme, et savoir ou il veux en venir.

Beau blond aux yeux bleus, David duke est un antisémite américain très virulent défendant faurisson. il écrit des livres antisémites comme "suprématie juive" en 2003.
c'est un vif défenseur de la race blanche. il est un ex-sorcier impérial des chevaliers du Ku Klux Klan. Condamné pour fraude fiscale, il a écrit un livre argumentant une théorie du complot sioniste international, ce qui lui a valu une invitation à la conférence iranienne sur l'Holocauste.

le reste de ce média est aussi ordurier:

"Les grecs sont des tapettes/ des cou**les molles qui s'écrasent devant des pétasses"
"Comment se débarrasser de sa grosse"
et j'en passe. l'humour gras fait passer pour liberté de rire les racismes les plus abjects.


Mais vous le savez maintenant: c'est un média antisémite PUR.
Un média antisémite qui invite donc shulamit aloni.

Les médias antisémites n'invitent que des gens pensant comme eux, si la ligne antisémite n'est pas suivie, même d'un yota, l'interview passe toujours à l'oubliette et l'invité n'est jamais rappelé, il est même appelé à courir très vite et à oublier l'adresse. il est encore moins mis en ligne comme exemple de la pensée de ce média, car il est fashiste et peu propice à la négociation sur son mode de pensée qui s'auto-alimente.

c'est ce média qui diffuse également la fameuse vidéo déjà mise ici, sur une soit disant farouche attaque de Tsahal sur des locaux de la télévision russe dans un bâtiment de gaza.

j'en parle par ailleurs, mais nous connaissons désormais l'idéologie de ceux qui déposent ici ces deux vidéos.

c'est assez logique, au final, à vous de juger, c'est limpide, mais j'y vois aussi un certain anachronisme décalé a parler christianisme respectueusement mais en pensant idéologiquement à la façon des "enculuminatis" (sic). Passons sur le cheminement étroit ayant pu amener à l'idéologie présente.

--

Donc voilà pour visualiser quelle sorte de média fait appel a une anarchiste antioccidentale primaire, souhaitant la destruction d'Israël, pour baver sa bile.

--
Maintenant, analysons la propagande à la Goebbels:


--
J'ai tenté de juger avec du recul. je me suis dit, .. bon .. évacuons tout parti pris. je suis un saturnien, j'arrive sur terre. Dit elle du mal des juifs, d'un pays, d'une politique, d'une guerre, d'injustice ?
voyons voir. Et je me fiche de savoir qu'elle est juive ou née de la cuisse de Jupiter, pour l'instant.

Bien préparée, une personne l'interroge:

-"souvent quand on critique Israël, on est qualifié d'antisémite, que répondez à cela en tant que juive israélienne ?"


-Déjà il ya une affirmation fausse avant même la question.

En effet, les juifs ne disent jamais cela, et encore moins les médias israéliens.
Les juifs détestent parler d’holocauste par exemple, ils détestent ca, et ils ne jugent jamais les gens à l’avance. même s’il y a des idiots partout.

Très intelligemment, ils font toujours la part des choses.
ils n'y vont qu'après un processus de vérification de la personne, si il y en a besoin, et seulement si les parti-pris de la personne sont antisémites. si ce n'est que dire du mal d'une politique israélienne, ce n'est JAMAIS dit. Sinon les israéliens de la gauche classique (dont l'interviewée ne fait pas partie) et ceux de droite se traiteraient d'antisémites à longueur de temps, ce qui serait vite fatiguant.
Mais si les clichés antisémite sont dits, alors oui, c'est justifié, mais seulement après avoir entendu des partis-pris antisémites flagrants, par exemple "les juifs ont le pouvoir", "les juifs sont riches" "ils veulent tout", "ils ont Wall street "(faux: les portefeuilles d'actions appartiennent avant tout majoritairement a des intérêts asiatiques et arabes, même à wall street, les actions d'un groupe n'appartiennent jamais a un ordre religieux, mais à l'ensemble des actionnaires, de plus, les plus gros actionnaires de wall street sont des consortiums asiatiques et arabes), "ils veulent dominer" .. voilà des arguments antisémites flagrants, non fondés et non politiques, qui permettent alors de dire "vous êtes antisémites", parcequ’on a entendu un cliché antisémite pur.

mais si on ne parle que de faits politiques, un juif qui défend Israël ne parlera que des faits, en argumentant à son tour. les juifs n'accusent pas bêtement sans savoir. Meme s'il ya des idiots partout.

Déjà, le terme utilisé "souvent" oriente la question, dans les faits, c'est "très rarement", et si la personne est complètement idiote. Mais aussi, un antisémite va bien sur entendre « souvent » qu’on dise une vérité en face de lui, qui le regarde personnellement, et ca peux expliquer l'autodéfense des antisémites à vouloir commencer avant tout à expliquer qu'ils ne sont pas antisémites, berk.

Une telle accusation utilise donc des éléments connus sur la personne incriminée, si ils sont connus à l'avance c'est possible, par exemple. Mais "antisémite" n'est pas une réponse dans un dialogue à une attaque politique, sans fondements réels avérés, jamais. De plus , les juifs et les israéliens, bien concernés, sont encore plus pointilleux et discernant que les autres sur ces points là . Ils feront la part des choses. Ne vous en faites pas.
Autant qu’un noir ne traitera pas de raciste la personne qui dans une boulangerie demandera à acheter une tète de négre : le discernement est total.


Voyons les réponses à cette fausse question perfide.

"c'est une combine que nous utilisons toujours, quand quelqu'un en Europe critique Israël, alors nous sortons "l'holocauste", quand les gens de ce pays (usa) critiquent Israël, alors ils sont antisémites.

"les organisations juive sont fortes, elles ont beaucoup d'argent.. les organisations juives sont fortes dans ce pays, comme vous le savez. ils ont de la puissance, l'argent les médias et d'autres choses (ricanements entendus) ... "c'est très simple de culpabiliser les gens qui critiquent", de les étiqueter comme "antisémite," et d'évoquer l'holocauste" et "la souffrance du peuple juif", ca justifie tout ce qu'on fait aux palestiniens.
fin de l'extrait d'interview vidéo.


--
voyons les premières choses qui passent par la tête, en écoutant cela :

« c’est une combine », déjà, on imagine sans soucis le juif crochu qui se frotte les mains, combinard « héhé, je vais tous les rouler ».
comme on sait que l’accusation n’est pratiquement jamais fondée, poser la question à un juif est une double injure : la question suppose que le juif veux dire du mal d’autrui, avant tout, par perfidie, et pour avoir raison. ce qui est déjà une accusation antisémite contre les juifs en général. Dire ensuite qu’on sera traité d’antisémite veux dire qu’on refuse d’être traité ainsi si on l’est. Ce n'est guére courageux.. Si on ne l’est pas, pourquoi alors poser la question ? autant courir derrière un muet en lui hurlant « vous m’avez traité d’antisémite ! « en courant derrière lui avec un bâton.
Il justifie donc son arrogance préalable, sa haine de la personne juive, avant même de l’entendre prononcer un seul mot. « vous êtes juif, donc vous allez me traiter d’antisémite, vous allez m’injurier si j’ose dire une critique »
Alors que la personne, sans injurier, sans s’énerver, va simplement argumenter politiquement s'il le faut.. si on le lui laisse le temps de le faire . ; car à trente seconde chrono, on déclare que la personne juive fait déjà un monologue inutile trop long, et une propagande juive bien mensongère. D’ailleurs, si une réponse est trop bonne, déjà suspecte, on dira qu’on ne peux pas discuter avec cette personne là, comme avec tout les juifs. et la réponse sera déja par terre, sans rien en retenir.

Les juifs détestent parler de la shoah, cela leur est insupportable. Lesparents n’en parlent jamais à leurs enfants, ils ne veulent plus en entendre parler, sauf à des occasions mémorielles officielles utiles.
Ils sont libérés de ce tabou, depuis des années, depuis trois générations déjà. Avant c’était pas un mot du tout.
Il savent, mais c’est le présent et le futur qui comptent pour eux avant tout, et la mémoire, c’est pour le respect, le progrès humain, car on ne peux créer un bel avenir qu’en étudiant le passé, et parce que c’est l’analyse du passé qui évite les problèmes à venir ; aussi la shoah est elle partie intégrante de l’histoire des juifs, des études psychologiques et historiques, mais les juifs n’y pensent jamais dans la vie courante, ils exècrent cela. Le souvenir sert donc à l’éducation.
--
« que nous utilisons toujours »

les juifs savent tous ce que j’ai déjà écrit, tous. il n’y en a pas qui ne le savent pas.
« que nous utilisons toujours »
indique que la personne ne connais absolument pas l’identité juive.

Le juif qui entend la personne parler dit immédiatement « mais allons, cette personne n’est pas juive, c’est impossible ».
En effet, il aura hélas quasiment raison. cette personne, cette femme, son mode de pensée, et toute son histoire, c’est de sortir de la communauté juive, de refuser cette identité qu’elle déteste, nous le savons par ses autres écrits et déclarations, d’ailleurs, elle se serait bien plus senti à l’aise, si elle avait dit, au lieu de « nous utilisons toujours », les mots « qu’ils utilisent toujours ». Comme les disent les juifs antisémites aux problémes psychologiques lourds.
Indubitablement, l’interviewée à du faire violence pour dire autrement que ce que son subconscient pense, car l’interrogateur lui a demandé « en tant que juive », répondez.. et elle a du faire un effort pour parler comme si elle se sentait juive, son naturel étant de le rejeter. en effet, c’est très logique : une personne qui nie l’histoire des juif, qui refuse catégoriquement un état pour les juifs, comment peut elle se dire juive, en d’autre terme , comment peut on nier le droit humain à soi même, si on se refuse à soi même ce droit ? ca veux dire « je veux mourir, ne pas exister ». on ne peux nier son droit individuel personnel, que si on nie son individualité personnelle.

comment une personne peut elle nier son individualité existentielle ?

il y a plusieurs méthodes, selon les cas (religion, grade dans la société (ce n’est pas ma caste, je ne suis pas un ouvrier), supériorité géographique ‘(je suis parisien, je vaux mieux qu’un provincial), supériorité génétique floue (je suis un vrai gaulois, je suis un vrai russe), infériorité (je suis un misérable, je ne vaux rien), pécheur (je dois racheter mes fautes, tenez, tout mes biens sont à vous) mais la méthode commune, est le lavage de cerveau.

Le lavage de cerveau peux commencer dés sept/ huit ans (embrigadement islamiste), il y a l’embrigadement politique : jeune communiste ! lutte contre le grand capital. tes parents ne sont pas tes parents, et ils n’ont pas le droit de te juger, de te punir, et d’inculquer en toi la pensée bourgeoise et avilissante causeur de misére et de guerres mondiales. engage toi, jeune communiste : Lève toi ! et dénonce tes parents suppôts du capital bourgeois exploiteur des masses. Dénonce tes parents , ton frère, ta sœur, à la milice. nous sommes ta seule, ta vraie famille ! Révolution !
(Idem pour le nazisme, l’islamisme : révolution nationale, révolution islamique).

Endoctriné , à 30 ans, que pense t il ? il a baigné dans cette pensée pendant des années.
« je ne suis pas juif, je ne suis pas israélien, je ne suis pas français, je ne suis pas corse, je ne suis pas normand, je ne suis pas italien ! je ne suis pas espagnol , ni allemand ! », famille, je vous hait ! je suis un citoyen du monde, je ne suis rien ! Je n’ai pas de droit, il faut faire tomber les frontières.
Ce qui n’empêche nullement celui qui veux détruire Israël, en ricanant, de lui dire « merci ! sale juif ! » en le poignardant.

Cette femme est une cinglée, qui veux détruire et nier les droits d’un peuple qu’elle renie. elle côtoye, je l’ai bien démontré, des milieux antisémites caractérisés odieux.

on l’interroge en tant que « juive israélienne » afin de justifier bien sur des clichés antisémites, et surtout dire qu’ils ne sont pas des clichés antisémites.
Déjà, nous savons, qu’au fond, elle ne se sent pas juive, déteste cela, et nie le judaïsme, comme elle l’a déjà déclaré ailleurs. mais également, elle ne se sent nullement israélienne.. en effet, ailleurs, elle déclare sans cesse vouloir la destruction d’Israël.
Donc, une fausse question, posée a une personne non qualifiée comme cible choisie, qui propose des réponses non fondées, ne sert qu’une cause erronée, et cette cause, nous la connaissons, c’est bien la , je l’ai démontré, une cause nommée antisémitisme.
Les personnes qui véhiculent cette vidéo n’ont pas pour autre but que de nier l’antisémitisme trés courant d’énormément d’antisionistes politiques, leurs meilleurs et fidèles alliés politiques et idéologiques à l'éfficacité éprouvée.

Ils caricaturent le sionisme philosophique humaniste et libertaire, en lutte personnelle et en revanche sur le passé.

Leur but est de s’appuyer sur les masses arabes et anticapitalistes, pour renverser la civilisation capitaliste, même s’il faut, pour atteindre ce but, amener l’antisémitisme, le fascisme ou l’islamisme en Europe et tout autour du monde. Cela est pour eux , un moindre mal pour balayer la société actuelle, surtout s’ils ne peuvent pas vaincre leurs problèmes quotidiens personnels qui sont la cause de leur embrigadement, avec des raisons qu’il faut parfois chercher dans la jeunesse, le milieu familial instable, ou simplement la faiblesse d’un esprit malléable.

Ils veulent bien sur aussi diviser les chrétiens et les juifs dans les sites internet les plus adéquats, thumleft et surtout empecher l'union judéochrétienne indispensable à la lutte commune pour la démocratie et les droits de l'homme et la défense de l'occident menacé, ils vont faire de meme pour diviser, dans toute société, les juifs et leurs voisins, qu'ils soient chrétiens, musulmans, athés, noirs, asiatiques, etc, puisqu'ils veulent diviser pour mieux regner. Et pour celà, tout les coups sont permis, plus une diffamation est énorme, plus elle est crue: Israel et les juifs ont créé le Sida, créé le Tsunami, fait les attentats du 11 septembre, veulent la guerre mondiale, ont fait le crash boursier, créés un camp de concentration pour les palestiniens, font l'apartheid, et j'en passe.


Je vous laisse juge de savoir si oui ou non, elle est antisémite, ou juste cinglée, mais qu’on n’utilise surement pas son argumentation odieuse pour empêcher de défendre une démocratie, des droits, dont le droit international à Israël d’exister au sein des nations du monde, un droit établi depuis 1921 pour les diplomates, un droit reconnu depuis Napoléon Bonaparte qui reconnaissait aux juifs ce droit, un droit reconnu par nombre de philosophes et personnes politiques non juives depuis des centaines d’années, mais un droit humanitaire juste et intangible pour les juifs depuis leur exil et le vol de leur terre.

Vos noterez que je n’ai pas parlé une seule seconde de l’holocauste dans cette phrase . La pensée sioniste du retour n’a pas attendu ni la shoah ni Théodore Herzl pour s’exprimer, de tout temps, des juifs sont retournés en Israël pour être en adéquation avec leurs conviction et leur droit deux fois millénaire.

La nécessité d’un peuple de se sauver en se gérant soit même est venue plus récemment, depuis quelques centaines d’années, un fol espoir, du fait des persécutions antijuives qui n’ont pas été que la shoah (il y a eu des persécutions à toute époque et en tout lieu) qui n’a fait que rajouter un caractère d’urgence humanitaire à ce besoin vital de libération qui a attendu patiemment son heure pour retrouver ses droits humains.
Je vous laisserai discuter des faits de guerre, comme il vous sied, ce n’est pas là mon propos.

---
L'antisionisme traditionnel - classique, pourrait-on dire - puisait sa source et ses arguments dans la conception du monde propagée par les marxistes et leur système global. A ce titre, on peut parler d'un antisionisme relativisé, puisque la stigmatisation d'Israël prenait place au côté de certains 'démons' politiques : Pinochet, le Shah d'Iran, etc., mais aussi des dictatures arabes désignées comme des "régimes complices". La cible considérée comme principale était les Etats-Unis, et le combat contre le sionisme se trouvait relégué au rang de lutte secondaire. Une lutte qui n'avait pas de valeur en elle-même, mais prenait son sens en relation avec l'affrontement titanesque qui opposait, à l'échelle de la planète, "l'impérialisme", dont l'épicentre était censé se situer à Washington, et les "masses dominées". Quant à Israël, c'était un ennemi auquel on ne reconnaissait pas une négativité inhérente à sa nature propre, mais qui se voyait rejeté en raison de ses liens, de ses relations avec une malignité politique supérieure, les Etats-Unis, voire le "système capitaliste" dans son ensemble.

L'antisionisme de Durban

Durban et le climat intellectuel qui règne actuellement dans une grande partie de l'Europe ont donné naissance à un nouveau type d'antisionisme, que l'on peut qualifier d'absolu, en ce sens qu'il désigne Israël comme la cible principale, suprême, première. Israël devient un ennemi stigmatisé comme étant à la fois le degré ultime du mal et la source de celui-ci. Le combat contre Israël n'est plus pensé en lien avec une entreprise plus vaste qui l'engloberait et le relativiserait. Au contraire, Israël devient la figure du "mal par excellence", qui porte en elle tous les stigmates d'une négativité morale et politique qu'elle diffuse et propage autour d'elle, et sur laquelle, par conséquent, l'on doit concentrer les coups les plus percutants.

Le terrorisme, les dictatures, les désordres internationaux, "l'ingérence américaine" ? Autant de maux mineurs en regard du sionisme, si l'on en croit le discours actuel. Et surtout, autant de maux qui ne constituent que des réactions à l'existence même d'Israël, autant de problèmes qui trouvent leur origine dans ce mal suprême qu'est le sionisme. Israël est le problème originel, le 'soleil noir' qui obscurcit la planète, et les bienfaiteurs de l'humanité ont enfin trouvé le moyen d'éradiquer toute manifestation de malfaisance.

Des exemples ? Dans les manifestations de gauche, le slogan "Bush - Sharon, assassins !" revêt une signification assez précise. L'ennemi principal, ici, c'est Sharon : Bush est attaqué parce qu'il soutient Sharon, et non l'inverse. On demande à Bush de s'amender, de se purifier, en rompant ses liens avec un élément qui personnifie l'injustice, le crime, et à qui est refusée, de ce fait, toute possibilité de réforme ou d'amélioration. Notons déjà que les violences physiques contre les Juifs, qui ont lieu lors de tels rassemblements, ne sont pas des accidents, des 'bavures' occasionnelles : il existe un lien profond entre la culture antisioniste diffusée par les groupes organisateurs et les passages à l'acte. Des Juifs sont victimes d'agressions brutales parce qu'Israël est désigné comme une cible radicalement et absolument pervertie, dont il n'y a rien à attendre, une nation à l'intérieur de laquelle on chercherait vainement des éléments positifs.

Dans les défilés où l'on hurlait "Bush - Sharon, assassins !", à Paris ou arseille, et avant, "Bégin, Sadate! Assassins ! dans les rues de Bruxelles", on agresse des Juifs, des organisations juives, des commerces juifs, jamais des Américains, des touristes texans, ni des pubs californiens. Dans les manifestations contre la visite de Poutine, on ne s'en prend pas aux restaurants russes. D'où la différence essentielle, dans l'esprit et l'univers culturel de cette gauche, entre l'antiaméricanisme et l'antisionisme, ou bien entre la lutte contre la politique de Poutine et l'offensive contre celle de Sharon. D'où, également, le lien intime qui relie l'antisionisme actuel aux offensives brutales dirigées contre l'ensemble du peuple juif.

Autre exemple : l'indifférence envers le caractère profondément tyrannique et criminel de certains régimes arabes. Des sites pro-palestiniens citent, sans commentaire ni critique, les propositions et communiqués du gouvernement syrien, comme s'ils émanaient d'un organe de droit, démocratique, transparent, contrôlé, soumis à la séparation des pouvoirs, alors que les initiatives israéliennes sont systématiquement et a priori, traitées comme entachées de duplicité, de ruse, de parjure. De même, des groupes musicaux marqués à gauche, comme "Noir Désir", se produisent en Syrie, alors qu'ils refusent l'idée même de jouer sur le sol d'Israël, qu'ils considèrent comme marqué du sceau de l'infamie.

Quelle est l'idéologie d'où procèdent ces attitudes, dont nous pourrions multiplier les exemples à l'infini ? Quelle idéologie ? sinon celle qui permet de transcender tous les clivages ordinaires, d'inverser toutes les hiérarchies admises, dictature ou démocratie, arbitraire ou Etat de droit, terrorisme ou pureté des armes...Une idéologie qui substitue le clivage Juif - non-Juif aux jugements de valeur habituels : un Etat juif, même paré des lauriers de la démocratie et respectueux du droit, sera totalement dévalorisé face aux pires dictatures elles-mêmes.

De même que pour les antisémites du XIXe et du XXe siècles - les Maurras, Drumont, Vallat -, un Juif, fût-il agrégé de lettres, fin connaisseur de Racine, ancien combattant bardé de décorations, arborant tous les signes de la sociabilité civile, ne pouvait pas être considéré comme un citoyen, ni d'ailleurs comme un homme, et se voyait assigner un statut inférieur à celui du pire criminel, déserteur, illettré, goujat, pourvu que ce dernier fût déclaré "français de souche"... De même, pour les tenants actuels de l'antisionisme, Israël n'est pas un Etat comme les autres, il est, par nature et par essence, un Etat infâme, quelle que soit, par ailleurs, la nature de son régime. Les attributs d'Israël (la démocratie, le droit, la guerre morale) sont reconnus comme des qualités, mais uniquement chez les autres, ou dans d'autres contextes, d'autres conflits. Par exemple, chacun, ou presque, approuve les mesures anti-terroristes du gouvernement espagnol au Pays Basque, ou celles des Britanniques en Irlande du Nord. Parce qu'Israël est un Etat juif, ses qualités ne valent rien, ou bien elles se corrompent au contact d'un élément qui porte en lui le mal, le diffuse, permet la transmutation de toutes les valeurs.

Ne nous y trompons pas : les acteurs ont changé, les décors aussi, mais l'intrigue et l'idéologie du nouveau spectacle restent les mêmes.

Antisémitisme ?

On peut évidemment parler d'antisémitisme, puisque Israël, en tant qu'Etat, subit des attaques comparables à celles que subissait le Juif, en tant qu'individu, en raison des méfaits de l'idéologie antisémite traditionnelle. Diabolisé à l'extrême, Israël fait figure de "Juif des nations" : seul de tous les Etats à être présenté - de manière répétitive - comme étant l'incarnation même de l'injustice, une injustice indépassable, incommensurable, en regard de laquelle tous les autres travers humains - et entre autres le terrorisme et la corruption des régimes environnants - s'évanouissent ou deviennent tolérables.

Mais on peut qualifier d'antisémite le discours actuel en se référant à un autre critère. Jean-Paul Sartre, dans Réflexions sur la question juive, range "l'indignation sélective" parmi les instruments privilégiés auxquels recourt le discours antisémite. L'indignation sélective consiste à choisir, parmi les faits et événements qui agitent le monde, ceux qui présentent les Juifs sous un jour systématiquement défavorable et négatif - opération qui ne va pas sans caricature, distorsion, ni surtout omission délibérée de faits en contradiction flagrante avec la thèse de l'accusation. Dans les années ‘30, l'extrême droite attribuait la responsabilité des scandales politico-financiers à la seule communauté juive, en n'évoquant que les quelques Juifs impliqués, et en passant sous silence les Basques, Bretons, et autres Français compromis jusqu'au cou, ainsi que les milliers de Juifs honnêtes et innocents. Sartre affirme, à juste titre, que l'intention première de telles campagnes n'était pas de combattre la corruption, ni d'assainir les mœurs parlementaires (puisque l'immense majorité des coupables non-Juifs, étaient épargnés), mais bien de monter de toutes pièces un scénario dans lequel les Juifs étaient artificiellement placés dans la position de seuls responsables des malheurs de l'humanité.

Aujourd'hui, en France, il existe dans chaque département- y compris dans certaines sous-préfectures, ou chefs-lieux de canton -, des "Comités-Palestine". Mais existe-t-il, ne serait-ce qu'un seul "Comité-Nigéria", "Comité-Sud-Soudan", "Comité-Congo", "Comité-Timor", toutes contrées qui connaissent des tragédies humaines au moins égales à celle qui déchire le Moyen-Orient ? On peut légitimement se demander, si l'on adopte le critère de Sartre, quelles sont les motivations de cette mouvance antisioniste. Prendre en compte et soulager les souffrances de l'humanité tout entière, de l'Afrique à l'Indonésie, ou bien nuire aux Juifs, les placer dans la position d'accusé unique, et, pour ce faire, découper, dans l'histoire et l'actualité, un cadre réducteur où on leur fera endosser le costume carcéral ?

Qui doit être tenu pour responsable des agressions antisémites qui ensanglantent chacune des diverses manifestations pro-palestiniennes, anti-guerre, antimondialisation ? Prenons un point de comparaison qui, espérons-le, fera jurisprudence. En mai 1995, à l'occasion d'une manifestation du Front National (FN), un jeune marocain fut assassiné par des éléments d'extrême droite qui, soulignons-le, ne faisaient pas formellement partie du parti lepéniste, et qui avaient même été dénoncés à la police par le service d'ordre de celui-ci. Or, qui les différentes organisations antiracistes ont-elles dénoncé comme étant les vrais coupables de ce crime odieux ? Les individus qui sont directement passés à l'acte, bien entendu, mais aussi et surtout ceux qui ont fourni aux bras assassins le cadre organisationnel (la manifestation en elle-même), la 'mise en condition' idéologique, la désignation obsessionnelle de certaines cibles, à savoir : les dirigeants du FN, la presse du FN, même si ceux-ci n'avaient pas de lien direct avec les meurtriers.
Pourquoi cette argumentation élémentaire ne vaudrait-elle pas pour les "chasses aux Juifs" qui jalonnent régulièrement les rassemblements antisionistes ? En l'occurrence, qui doit-on accuser ? Les quelques marginaux dont on nous répète qu'ils n'ont qu'une connaissance sommaire du judaïsme et des conflits moyen-orientaux ? Ou bien les responsables des manifestations qui fournissent aux agresseurs le cadre idéal pour l'accomplissement d'un acte de violence antisémite ?

Si l'on en croit les dirigeants de la mouvance pro-palestinienne, personne n'est vraiment responsable. Ni les auteurs directs des agressions, puisqu'on nous les présente comme de "pauvres types", "des paumés incultes et inconscients de leurs actes", "ne faisant pas la différence entre un incendie de synagogue et un vol de voiture". Ni la cohorte des journalistes et plumitifs qui s'acharnent quotidiennement à présenter Israël comme l'incarnation du mal absolu, puisqu'ils n'ont jamais, officiellement, formellement, appelé à détruire tel ou tel lieu de culte, au moment exact et précis où il a été attaqué.

Ce raisonnement spécieux, plaidoyer des leaders de la gauche antisioniste, n'est pas sans rappeler celui que ressasse l'extrême droite, depuis 1945, pour se dédouaner de ses crimes pronazis. A écouter les nostalgiques de Vichy, les troupes de la collaboration auraient été composées soit de "bras sans tête" (les Miliciens 'de base', pauvres hères embarqués malgré eux, pour des motifs très prosaïques, non politiques - comme le 'système D' ou le simple copinage -, dans une grande histoire dont ils auraient été incapables de comprendre les tenants et les aboutissants); soit de "têtes sans bras", les scribouillards pronazis, les Brasillach, les Herold-Paqui, qui auraient manié uniquement des idées et de l'encre noire sans jamais commettre de forfaits effectifs. Bref, personne n'est vraiment coupable !

Or, c'est précisément la rencontre - la conjonction, l'alliance complémentaire -des professionnels de la propagande (journalistes, dessinateurs, cinéastes), et des marginaux déclassés et frustrés, qui a toujours constitué l'essence même de la violence antisémite. Les uns créent un "climat" et désignent des "cibles"; les autres trouvent enfin l'occasion de libérer une violence latente et diffuse, en temps ordinaire, à la faveur de cette "ambiance idéologique" qui fait disparaître tabous et inhibitions. Sous l'empire tsariste, quel était l'élément déclencheur des pogroms, sinon l'action conjuguée de la populace et des services idéologiques de la police secrète - la première étant surexcitée par les mythes, calomnies et bobards inventés et propagés par la seconde ? Dans la France actuelle, qui doit être tenu pour responsable des agressions antisémites, sinon ce cocktail criminogène qui enivre la fureur de certains déclassés, alimentée par la désinformation et les obsessions haineuses que charrient nombre de médias antisionistes ?

La vieille rengaine sur les "Juifs extrémistes"...
A moins que... A moins que la responsabilité n'incombe aux "Juifs extrémistes" !

Là aussi, c'est un vieux, très vieux truc de l'argumentation antisémite. Les ennemis des Juifs ne feraient que répondre à des "provocations" : la violence première, originelle, serait à mettre au compte de certains Juifs (les "radicaux"), les antisémites se trouvant placés en situation de légitime défense. A la suite des pogroms de 1881, le gouvernement russe chargea une commission de déterminer la cause des massacres (que ce même gouvernement avait encouragés en sous-main !) : son rapport mit en cause le (soi-disant) "fanatisme religieux" de certains Juifs, auquel la meute déchaînée n'aurait fait, plus ou moins légitimement, que réagir. Afin de justifier les atrocités perpétrées lors de la "Nuit de Cristal", en novembre 1938, les dirigeants nazis invoquèrent le geste d'un jeune Juif qui avait tiré, quelque temps auparavant, sur un diplomate du Reich en poste à Paris, "provocation" qui aurait déclenché "la colère du peuple allemand"...

Comparable aux inventeurs de la "novlangue", dans 1984, l'inquiétant chef-d'œuvre d'Orwell, la mouvance antisioniste utilise une phraséologie quelque peu ésotérique, qu'il s'agit de décrypter avec attention. Un "Juif extrémiste", dans leur univers sémantique, c'est un Juif qui ne baisse pas les yeux et qui choisit de combattre les agresseurs qui s'en prennent à lui. "Un Juif modéré" désigne un Juif qui garde un profil bas, pleurniche et implore la pitié, un Juif qui choisit de "calmer le jeu" et de "ne pas mettre de l'huile sur le feu". Le "Juif modéré" ne doit même pas employer le terme antisémitisme, car cela reviendrait à "jeter l'ostracisme sur certaines franges de la jeunesse", et contribuerait ainsi à "aggraver les tensions"; le "Juif modéré" doit se faire oublier, chuchoter, éviter les protestations identitaires (dénoncées aussitôt comme "communautaristes"...), en espérant que les agresseurs, qui sont les véritables "victimes" des "ségrégations sociales", modèrent leurs ardeurs.

"Crispation communautaire" : telle est l'insulte suprême dans la sémantique antisioniste... à traduire par : attitude de celui qui prétend répondre, en tant que Juif, aux violences dont il est la cible. Par "crispation communautaire", on entend stigmatiser celui qui, pénétrant dans sa maison souillée de "mort aux Juifs", ose parler d'antisémitisme et engager la lutte, en tant que Juif, sur la base de son identité juive et pour l'honneur de celle-ci, au lieu d'y voir une offense possible à son appartenance à l'amicale des mâcheurs de chewing-gum, ou au club des supporteurs de l'O.M.

Paradoxe qui n'étonnera que les naïfs : à la devanture des librairies, dans la France des synagogues incendiées, on trouve surtout les ouvrages de plumitifs prompts à critiquer ceux qui combattent l'antisémitisme - les Boniface, Lindenberg, Vidal, qui noircissent des pages et des pages pour dénoncer la "paranoïa" des "radicaux", leurs "outrances", leur "hystérie". Avec, comme toujours, l'argument ultime, que l'on peut appeler le "renversement de la charge" : "Peut-être qu'au départ, à l'origine, il existe une violence totalement injustifiée; mais les organisations juives, avec leurs attitudes provocatrices, leur soutien à Sharon, etc., n'ont fait qu'exacerber les tensions..." Certes, les agresseurs ne sont pas des anges, mais la responsabilité véritable se situe de l'autre côté, les Juifs (du moins certains d'entre eux) enveniment les choses...
Des synagogues brûlent dans la France du début du XXIe siècle : voilà un fait incontestable - et d'ailleurs incontesté. Or, que découvre-t-on en feuilletant les "rapports" du MRAP, et les ouvrages de Vidal, Boniface et Cie ? Il n'y a pas de véritable haine antisémite qui serait propagée par l'islamisme, ou par certaines franges antisionistes (seules quelques lignes évoquent le sujet). En revanche, il y a des attitudes hautement problématiques de la part d'institutions ou de personnalités juives (des chapitres entiers sont consacrés à disséquer et accuser les écrits, faits et gestes du CRIF, du Betar, de Finkielkraut, etc.). "Il n'y a pas de problème antisémite, il y a seulement un problème juif" (la phrase est de Goebbels) - un peuple qui attirerait et susciterait, par sa nature et ses actes, la haine des autres : leitmotiv de la propagande antisémite, de Saint Paul jusqu'aux nazis. Idéologie qui vise également, comme parachèvement de la violence, à inoculer aux Juifs la "culture de la culpabilité", à persuader l'agressé qu'il porte en lui-même un destin de victime, qu'il est le seul responsable de son propre malheur, que le bourreau est dans son bon droit, que le Juif doit s'adapter au bloc adverse et rendre des comptes, afin d'espérer une amélioration de son sort, au lieu d'adopter une culture de fierté et de combat.

On en revient toujours là : soit la culture de la honte, du complexe, de la soumission idéologique aux arguments de l'ennemi, de la mauvaise conscience et de la "justification permanente"; soit la culture de l'indépendance, de la légitimité et de la fierté.
Pour conclure. Quand on lit la prose antisioniste actuelle, on ne peut que faire sienne la réflexion désabusée de l'auteur de l'Ecclésiaste : «Rien de [vraiment] nouveau sous le soleil !»...


Dernière édition par prinu le Mer 28 Nov 2012, 08:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mar 27 Nov 2012, 05:09

r. a écrit:
Alexis232 a écrit:

Interview de Shulamit Aloni, ex-ministre... par Les_Enculumines


>

shulamit aloni.
je viens de réécouter d'analyser très lentement son interview par un mini média d'indélicats pétés, je dit bien, en s'injuriant a chaque ligne avec des gros mots, "les enculuminatis". puisqu'il s'agit bien d'eux (désolé, c'est comme ca qu'ils s'apellent)

exemples des textes acceptés en gros titres par les dits enculuminatis:
je cite:
"un ange passe" : "qu'on l'encule". (oui c'est dans la devise du média en question)
puis des vidéos mises en ligne: le 11 septembre: on vous a menti/ conspiration" et bien sur, la conspiration mondiale Goldman Sachs, toute la panoplie anticapitaliste primaire.

je cite aussi: ".. comment surfer sur l’intégrisme musulman pour en faire des boucs-émissaires, provoquant ainsi le mal-être des Européens de plusieurs générations contre un ennemi volontairement imposé par les sionistes et leurs amis (les laquais gouvernementaux comme Valls, Moscovici, Sarkozy, Hollande, Desir, Delors...) "

une autre attaque "Caroline Fourest, adjointe sioniste du ministre de l'intérieur BHL et lesbienne patentée"
et une vidéo en ligne "stratégie sioniste: diviser pour régner" de david duke.
tiens, qui est david duke ? pour juger de ce média qui interroge shulamit aloni, il faut savoir qui il est pour mieux comprendre qui interroge cette femme, et savoir ou il veux en venir.

Beau blond aux yeux bleus, David duke est un antisémite américain très virulent défendant faurisson. il écrit des livres antisémites comme "suprématie juive" en 2003.
c'est un vif défenseur de la race blanche. il est un ex-sorcier impérial des chevaliers du Ku Klux Klan. Condamné pour fraude fiscale, il a écrit un livre argumentant une théorie du complot sioniste international, ce qui lui a valu une invitation à la conférence iranienne sur l'Holocauste.

le reste de ce média est aussi ordurier:

"Les grecs sont des tapettes/ des cou**les molles qui s'écrasent devant des pétasses"
"Comment se débarrasser de sa grosse"
et j'en passe. l'humour gras fait passer pour liberté de rire les racismes les plus abjects.


Mais vous le savez maintenant: c'est un média antisémite PUR.
Un média antisémite qui invite donc shulamit aloni.

Les médias antisémites n'invitent que des gens pensant comme eux, si la ligne antisémite n'est pas suivie, même d'un yota, l'interview passe toujours à l'oubliette et l'invité n'est jamais rappelé, il est même appelé à courir très vite et à oublier l'adresse. il est encore moins mis en ligne comme exemple de la pensée de ce média, car il est fashiste et peu propice à la négociation sur son mode de pensée qui s'auto-alimente.

c'est ce média qui diffuse également la fameuse vidéo déjà mise ici, sur une soit disant farouche attaque de Tsahal sur des locaux de la télévision russe dans un bâtiment de gaza.

j'en parle par ailleurs, mais nous connaissons désormais l'idéologie de ceux qui déposent ici ces deux vidéos.

c'est assez logique, au final, à vous de juger, c'est limpide, mais j'y vois aussi un certain anachronisme décalé a parler christianisme respectueusement mais en pensant idéologiquement à la façon des "enculuminatis" (sic). Passons sur le cheminement étroit ayant pu amener à l'idéologie présente.

--

Donc voilà pour visualiser quelle sorte de média fait appel a une anarchiste antioccidentale primaire, souhaitant la destruction d'Israël, pour baver sa bile.

--
Maintenant, analysons la propagande à la Goebbels:


--
J'ai tenté de juger avec du recul. je me suis dit, .. bon .. évacuons tout parti pris. je suis un saturnien, j'arrive sur terre. Dit elle du mal des juifs, d'un pays, d'une politique, d'une guerre, d'injustice ?
voyons voir. Et je me fiche de savoir qu'elle est juive ou née de la cuisse de Jupiter, pour l'instant.

Bien préparée, une personne l'interroge:

-"souvent quand on critique Israël, on est qualifié d'antisémite, que répondez à cela en tant que juive israélienne ?"


-Déjà il ya une affirmation fausse avant même la question.

En effet, les juifs ne disent jamais cela, et encore moins les médias israéliens.
Les juifs détestent parler d’holocauste par exemple, ils détestent ca, et ils ne jugent jamais les gens à l’avance. même s’il ya des idiots partout.

Très intelligemment, ils font toujours la part des choses.
ils n'y vont qu'après un processus de vérification de la personne, si il y en a besoin, et seulement si les parti-pris de la personne sont antisémites. si ce n'est que dire du mal d'une politique israélienne, ce n'est JAMAIS dit. Sinon les israéliens de la gauche classique (dont l'interviewée ne fait pas partie) et ceux de droit se traiteraient d'antisémites à longueur de temps, ce qui serait vite fatiguant.
Mais si les clichés antisémite sont dits, alors oui, c'est justifié, mais seulement après avoir entendu des partis-pris antisémites flagrants, par exemple "les juifs ont le pouvoir", "les juifs sont riches" "ils veulent tout", "ils ont Wall street "(faux: les portefeuilles d'actions appartiennent avant tout majoritairement a des intérêts asiatiques et arabes, même à wall street, les actions d'un groupe n'appartiennent jamais a un ordre religieux, mais à l'ensemble des actionnaires, de plus, les plus gros actionnaires de wall street sont des consortiums asiatiques et arabes), "ils veulent dominer" .. voilà des arguments antisémites flagrants, non fondés et non politiques, qui permettent alors de dire "vous êtes antisémites", parcequ’on a entendu un cliché antisémite pur.

mais si on ne parle que de faits politiques, un juif qui défend Israël ne parlera que des faits, en argumentant à son tour. les juifs n'accusent pas bêtement sans savoir. Meme s'il ya des idiots partout.

Déjà, le terme utilisé "souvent" oriente la question, dans les faits, c'est "très rarement", et si la personne est complètement idiote. Mais aussi, un antisémite va bien sur entendre « souvent » qu’on dise une vérité en face de lui, qui le regarde personnellement, et ca peux expliquer l'autodéfense des antisémites à vouloir commencer avant tout à expliquer qu'ils ne sont pas antisémites, berk.

Une telle accusation utilise donc des éléments connus sur la personne incriminée, si ils sont connus à l'avance c'est possible, par exemple. Mais "antisémite" n'est pas une réponse dans un dialogue à une attaque politique, sans fondements réels avérés, jamais. De plus , les juifs et les israéliens, bien concernés, sont encore plus pointilleux et discernant que les autres sur ces points là . Ils feront la part des choses. Ne vous en faites pas.
Autant qu’un noir ne traitera pas de raciste la personne qui dans une boulangerie demandera à acheter une tète de négre : le discernement est total.


Voyons les réponses à cette fausse question perfide.

"c'est une combine que nous utilisons toujours, quand quelqu'un en Europe critique Israël, alors nous sortons "l'holocauste", quand les gens de ce pays (usa) critiquent Israël, alors ils sont antisémites.

"les organisations juive sont fortes, elles ont beaucoup d'argent.. les organisations juives sont fortes dans ce pays, comme vous le savez. ils ont de la puissance, l'argent les médias et d'autres choses (ricanements entendus) ... "c'est très simple de culpabiliser les gens qui critiquent", de les étiqueter comme "antisémite," et d'évoquer l'holocauste" et "la souffrance du peuple juif", ca justifie tout ce qu'on fait aux palestiniens.
fin de l'extrait d'interview vidéo.


--
voyons les premières choses qui passent par la tête, en écoutant cela :

« c’est une combine », déjà, on imagine sans soucis le juif crochu qui se frotte les mains, combinard « héhé, je vais tous les rouler ».
comme on sait que l’accusation n’est pratiquement jamais fondée, poser la question à un juif est une double injure : la question suppose que le juif veux dire du mal d’autrui, avant tout, par perfidie, et pour avoir raison. ce qui est déjà une accusation antisémite contre les juifs en général. Dire ensuite qu’on sera traité d’antisémite veux dire qu’on refuse d’être traité ainsi si on l’est. Ce n'est guére courageux.. Si on ne l’est pas, pourquoi alors poser la question ? autant courir derrière un muet en lui hurlant « vous m’avez traité d’antisémite ! « en courant derrière lui avec un bâton.
Il justifie donc son arrogance préalable, sa haine de la personne juive, avant même de l’entendre prononcer un seul mot. « vous êtes juif, donc vous allez me traiter d’antisémite, vous allez m’injurier si j’ose dire une critique »
Alors que la personne, sans injurier, sans s’énerver, va simplement argumenter politiquement s'il le faut.. si on le lui laisse le temps de le faire . ; car à trente seconde chrono, on déclare que la personne juive fait déjà un monologue inutile trop long, et une propagande juive bien mensongère. D’ailleurs, si une réponse est trop bonne, déjà suspecte, on dira qu’on ne peux pas discuter avec cette personne là, comme avec tout les juifs. et la réponse sera déja par terre, sans rien en retenir.

Les juifs détestent parler de la shoah, cela leur est insupportable. Lesparents n’en parlent jamais à leurs enfants, ils ne veulent plus en entendre parler, sauf à des occasions mémorielles officielles utiles.
Ils sont libérés de ce tabou, depuis des années, depuis trois générations déjà. Avant c’était pas un mot du tout.
Il savent, mais c’est le présent et le futur qui comptent pour eux avant tout, et la mémoire, c’est pour le respect, le progrès humain, car on ne peux créer un bel avenir qu’en étudiant le passé, et parce que c’est l’analyse du passé qui évite les problèmes à venir ; aussi la shoah est elle partie intégrante de l’histoire des juifs, des études psychologiques et historiques, mais les juifs n’y pensent jamais dans la vie courante, ils exècrent cela. Le souvenir sert donc à l’éducation.
--
« que nous utilisons toujours »

les juifs savent tous ce que j’ai déjà écrit, tous. il n’y en a pas qui ne le savent pas.
« que nous utilisons toujours »
indique que la personne ne connais absolument pas l’identité juive.

Le juif qui entend la personne parler dit immédiatement « mais allons, cette personne n’est pas juive, c’est impossible ».
En effet, il aura hélas quasiment raison. cette personne, cette femme, son mode de pensée, et toute son histoire, c’est de sortir de la communauté juive, de refuser cette identité qu’elle déteste, nous le savons par ses autres écrits et déclarations, d’ailleurs, elle se serait bien plus senti à l’aise, si elle avait dit, au lieu de « nous utilisons toujours », les mots « qu’ils utilisent toujours ». Comme les disent les juifs antisémites aux problémes psychologiques lourds.
Indubitablement, l’interviewée à du faire violence pour dire autrement que ce que son subconscient pense, car l’interrogateur lui a demandé « en tant que juive », répondez.. et elle a du faire un effort pour parler comme si elle se sentait juive, son naturel étant de le rejeter. en effet, c’est très logique : une personne qui nie l’histoire des juif, qui refuse catégoriquement un état pour les juifs, comment peut elle se dire juive, en d’autre terme , comment peut on nier le droit humain à soi même, si on se refuse à soi même ce droit ? ca veux dire « je veux mourir, ne pas exister ». on ne peux nier son droit individuel personnel, que si on nie son individualité personnelle.

comment une personne peut elle nier son individualité existentielle ?

il y a plusieurs méthodes, selon les cas (religion, grade dans la société (ce n’est pas ma caste, je ne suis pas un ouvrier), supériorité géographique ‘(je suis parisien, je vaux mieux qu’un provincial), supériorité génétique floue (je suis un vrai gaulois, je suis un vrai russe), infériorité (je suis un misérable, je ne vaux rien), pécheur (je dois racheter mes fautes, tenez, tout mes biens sont à vous) mais la méthode commune, est le lavage de cerveau.

Le lavage de cerveau peux commencer dés sept/ huit ans (embrigadement islamiste), il y a l’embrigadement politique : jeune communiste ! lutte contre le grand capital. tes parents ne sont pas tes parents, et ils n’ont pas le droit de te juger, de te punir, et d’inculquer en toi la pensée bourgeoise et avilissante causeur de misére et de guerres mondiales. engage toi, jeune communiste : Lève toi ! et dénonce tes parents suppôts du capital bourgeois exploiteur des masses. Dénonce tes parents , ton frère, ta sœur, à la milice. nous sommes ta seule, ta vraie famille ! Révolution !
(Idem pour le nazisme, l’islamisme : révolution nationale, révolution islamique).

Endoctriné , à 30 ans, que pense t il ? il a baigné dans cette pensée pendant des années.
« je ne suis pas juif, je ne suis pas israélien, je ne suis pas français, je ne suis pas corse, je ne suis pas normand, je ne suis pas italien ! je ne suis pas espagnol , ni allemand ! », famille, je vous hait ! je suis un citoyen du monde, je ne suis rien ! Je n’ai pas de droit, il faut faire tomber les frontières.
Ce qui n’empêche nullement celui qui veux détruire Israël, en ricanant, de lui dire « merci ! sale juif ! » en le poignardant.

Cette femme est une cinglée, qui veux détruire et nier les droits d’un peuple qu’elle renie. elle côtoye, je l’ai bien démontré, des milieux antisémites caractérisés odieux.

on l’interroge en tant que « juive israélienne » afin de justifier bien sur des clichés antisémites, et surtout dire qu’ils ne sont pas des clichés antisémites.
Déjà, nous savons, qu’au fond, elle ne se sent pas juive, déteste cela, et nie le judaïsme, comme elle l’a déjà déclaré ailleurs. mais également, elle ne se sent nullement israélienne.. en effet, ailleurs, elle déclare sans cesse vouloir la destruction d’Israël.
Donc, une fausse question, posée a une personne non qualifiée comme cible choisie, qui propose des réponses non fondées, ne sert qu’une cause erronée, et cette cause, nous la connaissons, c’est bien la , je l’ai démontré, une cause nommée antisémitisme.
Les personnes qui véhiculent cette vidéo n’ont pas pour autre but que de nier l’antisémitisme trés courant d’énormément d’antisionistes politiques, leurs meilleurs et fidèles alliés politiques et idéologiques à l'éfficacité éprouvée.

Ils caricaturent le sionisme philosophique humaniste et libertaire, en lutte personnelle et en revanche sur le passé.

Leur but est de s’appuyer sur les masses arabes et anticapitalistes, pour renverser la civilisation capitaliste, même s’il faut, pour atteindre ce but, amener l’antisémitisme, le fascisme ou l’islamisme en Europe et tout autour du monde. Cela est pour eux , un moindre mal pour balayer la société actuelle, surtout s’ils ne peuvent pas vaincre leurs problèmes quotidiens personnels qui sont la cause de leur embrigadement, avec des raisons qu’il faut parfois chercher dans la jeunesse, le milieu familial instable, ou simplement la faiblesse d’un esprit malléable.

Ils veulent bien sur aussi diviser les chrétiens et les juifs dans les sites les plus adéquats, et surtout empecher l'union judéochrétienne indispensable à la lutte commune pour la démocrate et les droits de l'homme et la défense de l'occident menacé, ils vont faire de meme pour diviser, dans toute société, les juifs et leurs voisins, qu'ils soient chrétiens, musulmans, athés, noirs, asiatiques, etc, puisqu'ils veulent diviser pour mieux regner. Et pour celà, tout les coups sont permis, plus une diffamation est énorme, plus elle est crue: Israel et les juifs ont créé le Sida, créé le Tsunami, fait les attentats du 11 septembre, veulent la guerre mondiale, ont fait le crash boursier, créés un camp de concentration pour les palestiniens, font l'apartheid, et j'en passe.



Je vous laisse juge de savoir si oui ou non, elle est antisémite, ou juste cinglée, mais qu’on n’utilise surement pas son argumentation odieuse pour empêcher de défendre une démocratie, des droits, dont le droit international à Israël d’exister au sein des nations du monde, un droit établi depuis 1921 pour les diplomates, un droit reconnu depuis Napoléon Bonaparte qui reconnaissait aux juifs ce droit, un droit reconnu par nombre de philosophes et personnes politiques non juives depuis des centaines d’années, mais un droit humanitaire juste et intangible pour les juifs depuis leur exil et le vol de leur terre.

Vos noterez que je n’ai pas parlé une seule seconde de l’holocauste dans cette phrase . La pensée sioniste du retour n’a pas attendu ni la shoah ni Théodore Herzl pour s’exprimer, de tout temps, des juifs sont retournés en Israël pour être en adéquation avec leurs conviction et leur droit deux fois millénaire.

La nécessité d’un peuple de se sauver en se gérant soit même est venue plus récemment, depuis quelques centaines d’années, un fol espoir, du fait des persécutions antijuives qui n’ont pas été que la shoah (il y a eu des persécutions à toute époque et en tout lieu) qui n’a fait que rajouter un caractère d’urgence humanitaire à ce besoin vital de libération qui a attendu patiemment son heure pour retrouver ses droits humains.

Je vous laisserai discuter des faits de guerre, comme il vous sied, ce n’est pas là mon propos.

Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9380
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mar 27 Nov 2012, 07:33

1 ) De qui sont ces copié/collés , cher Prinu ?

2 ) Vous parlez toujours de " juif " ou " juifs " . Qu'est-ce que c'est pour vous ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mar 27 Nov 2012, 08:44

Prinu, tu ferais mieux de ne rien dire sur Enderlin, puisque la cour de cassation a annulé la relaxe de Karsenty :

http://www.la-croix.com/Culture-Loisirs/Culture/Actualite/Affaire-Enderlin-Philippe-Karsenty-devra-etre-rejuge-pour-diffamation-_NG_-2012-02-28-773097

http://fr.wikisource.org/wiki/Arr%C3%AAt_de_la_Cour_de_Cassation_A-Dura_France-2_Karsenty

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mar 27 Nov 2012, 19:01

une décision judiciaire n'enléve en rien du tout l véraicité des faits et la demonstration dees vidéos par karsenty.

la justice relaxe souvent des coupables dans de nombreuses affaires.
autre chose: cette affaire a eu de multiples rebondissements judiciaires.
karsenty ne s'en tiend pas là.


regadez bien les vidéos, avant de juger selon une décision de justice. pas de fumée sans feu.
le petit mohamed n'était pas mort aprés le reportage de charles enderlin.

c'était un documentaire de propagande pour creer de la haine anti-israélienne et discréditer un état.
un documenteur, or charles enderlin injurie l'état israélien depuis des années.
son cameramen membre d'une association islamiste radicale, n'a pas fait ce faux documentaire tout seul. enderlin a géré tout comme un grand, c'est le responsable de sa production.

il ya eu mille morts a cause de ca.
plus un état injurié pendant six mois, et trainé dans la boue.
plus des centaines d'actes antisémites dans le monde.;
une simple décision judiciaire par des juges frileux, ca n'est pas fini, non. rien de gommé dans les faits, dans les dchoix d'endrlin, rien de changé dans la culpabilité au minimum morale.

des journalistes comme jean claude bourret en sont persuadé, car les élements preuve amenés par karsenty sont limpides.

charles enderlin a été sans doute protégé par certaines personnes du quai d'orsay.









Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9380
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mar 27 Nov 2012, 19:13

boulo a écrit:
1 ) ...

2 ) Vous parlez toujours de " juif " ou " juifs " . Qu'est-ce que c'est pour vous ?

A défaut de réponse de votre part , cher Prinu , j'entame la lecture du livre de Shlomo Sand : " Comment le peuple juif fut inventé " Fayard 2008 .
Peut-être y trouverai-je des éléments .

Je lis d'un oeil critique ( il croit naïvement être l'un des premiers à démolir la " chronologie courte " de l'Exode biblique ) mais certaines de ses idées sont intéressantes .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mar 27 Nov 2012, 19:22

boulo a écrit:
1 ) De qui sont ces copié/collés , cher Prinu ?

2 ) Vous parlez toujours de " juif " ou " juifs " . Qu'est-ce que c'est pour vous ?

je suis l'auteur de ce que j'ai écrit plus haut, à 5h09, chaque ligne.

chaque seconde qui passe, le juif se réinvente et il est juif.
comme le monde est monde, et la pierre est la pierre.
Un plumitif n'a pas a nier ce qu'est le monde.
shlmomo sand est un négationniste du judasime, et je l'ai déja démontreé, les neuf dixiémes de son livre sont avérés faux, je l'ai démontré, et des scientifiques et archéologistes l'ont démontré .

Demandez à un breton ce que ca veux dire. vous y verrez dans ses yeux, le meme calme et la meme existencialité tranquille. il sait ce qu'il est.

Le regard des autres est plus important: et pour vous, qu'est ce qu'etre juif ?

Israel demande au monde entier qu'on lui crie qui il est.
Les juifs le savent, qui ils sont, Israel le sait, ce qu'il est, mais ils veulent tout deux l'entendre crier de la bouche des autres.

Aux autre de dire s'ils sont humains ou pas, et s'ils ont une valeur morale et une équité juste et un respect, qu'ils ne répondent pas à coté. Ou qu'ils se taisent, et ne jugent plus jamais ce qu'il se passe autour d'eux.






Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9380
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mar 27 Nov 2012, 19:44

prinu a écrit:
...

Le regard des autres est plus important: et pour vous, qu'est ce qu'etre juif ?

Israel crie au monde entier qu'on lui dise qui il est, et qu'on le lui dise.
Les juifs le savent, qui ils sont, Israel le sait, ce qu'il est, mais ils veulent tout deux l'entendre de la bouche des autres.

...

Je n'en sais rien ; sinon , je ne poserais pas la question .

J'ai lu " Le récit de la disparue - Essai sur l'identité juive " de Shmuel Trigano ( ( Gallimard 1977 ) et je suis occupé à lire Shlomo Sand , qui montre par des exemples concrets ( voir son avant-propos ) que certains juifs ne savent pas toujours qui ils sont , contrairement à ce que vous affirmez .

Peut-être pourrai-je vous répondre dans quelques jours .

Sans vouloir vous offenser , ET SANS FAIRE DE PARALLELE , je note que les nazis croyaient pouvoir distinguer entre "vrais" et "faux" allemands .
Ce sont les " faux " qui ont sauvé l'honneur de l'Allemagne et sa grandeur .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .


Dernière édition par boulo le Mer 28 Nov 2012, 05:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mar 27 Nov 2012, 20:43

prinu a écrit:
une décision judiciaire n'enléve en rien du tout l véraicité des faits et la demonstration dees vidéos par karsenty.

la justice relaxe souvent des coupables dans de nombreuses affaires.
autre chose: cette affaire a eu de multiples rebondissements judiciaires.
karsenty ne s'en tiend pas là.


regadez bien les vidéos, avant de juger selon une décision de justice. pas de fumée sans feu.
le petit mohamed n'était pas mort aprés le reportage de charles enderlin.

c'était un documentaire de propagande pour creer de la haine anti-israélienne et discréditer un état.
un documenteur, or charles enderlin injurie l'état israélien depuis des années.
son cameramen membre d'une association islamiste radicale, n'a pas fait ce faux documentaire tout seul. enderlin a géré tout comme un grand, c'est le responsable de sa production.

il ya eu mille morts a cause de ca.
plus un état injurié pendant six mois, et trainé dans la boue.
plus des centaines d'actes antisémites dans le monde.;
une simple décision judiciaire par des juges frileux, ca n'est pas fini, non. rien de gommé dans les faits, dans les dchoix d'endrlin, rien de changé dans la culpabilité au minimum morale.

des journalistes comme jean claude bourret en sont persuadé, car les élements preuve amenés par karsenty sont limpides.

charles enderlin a été sans doute protégé par certaines personnes du quai d'orsay.










Ce sera la justice française qui se prononcera, que cela vous plaise ou non. Vous semblez mettre en cause la justice française et son indépendance, et puis si une décision qui va dans votre sens était prise on pourrait toujours vous servir des arguments analogues.
SVP, pas besoin de votre morale, la justice juge des faits selon la loi française.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mar 27 Nov 2012, 23:46

Je cite : "
Je n'en sais rien ; sinon , je ne poserais pas la question ."
C'est cela, ouiii...
Justement, vous voulez que j'explique une destinee humaine afin de la comparer avec le negationnisme historique de shlomo sand, qui la nie dans son livre,avec d'autres staliniens, et copier l'argumentation demontree fausse par les scientifiques et archeologues interroges, qui denoncent ce livre en occident, un livre qui n'est applaudi que par l'extreme gauche et dess milieux islamofashistes, autant que vous fassiez un monologue, vous n'avez qu'a citer les livres islamopalestinistes demontrant que le peuple juif n'existe pas, ou dieudonne quand il dit que, juif, c'est une escroquerie, et vous gagnerez du temps.
Je dirais que pour moi, est juif quiconque pense etre juif, et cela me suffit.
Vous pouvez maintenant assenner les velleites de l'extreme gauche antijuive que vous lisez avec passion, a loisir, c'est la liberte d'expression.


---


Et bien voyons la justice:




Tout le monde connaît l’affaire Enderlin- Al Dura.

Charles Enderlin correspondant de France 2 en Israël a diffusé en 2000, au début de la 2e Intifada, un reportage censé montrer la mort à Gaza d’un enfant palestinien de 12 ans sous les balles de soldats israéliens.

Une enquête de la MENA (Metula News Agency) a montré que ce reportage n’était qu’un bidouillage de « reporters » palestiniens, cautionné par Charles Enderlin et distribué gratuitement aux télévisions du monde entier par France 2.

France 2 n’a jamais osé s’en prendre à la MENA, mais a attaqué en diffamation Philippe Karsenty, directeur de l’agence française Media Ratings qui qualifiait le reportage de « supercherie » et « d’imposture », évoquant la fausse mort de l’enfant.

Karsenty a été condamné en première instance en 2006. Il a été relaxé en appel en 2008. Cette relaxe vient d’être annulée, le 28 février 2012, par la Cour de cassation, la plus haute juridiction française.

Quelle logique est à l’œuvre dans cette succession de voltefaces ? Pas la logique aristotélicienne en tout cas.

En première instance, Karsenty réclamait le visionnage des rushes ayant servi à monter la séquence télévisée de France 2, qui durait moins de 60 secondes. La Cour a condamné Karsenty pour diffamation sans examiner les rushes.

La Cour d’appel a réclamé à France 2 ces rushes et a estimé que leur visionnage « ne permettait pas d’écarter les déclarations faites par plusieurs journalistes ayant visionné les rushes ». Ces déclarations étaient très précises : « Le visionnage des rushes ne nous apprend rien de plus sur l’‘agonie de l’enfant’. Ou plutôt, si !, cette fameuse « agonie », qu’Enderlin affirme avoir coupée au montage, n’existe pas » (Denis Jeambar et Daniel Leconte, Le Figaro, 25/01/2005 ).

L’agonie de l’enfant n’existe pas. Le reportage est donc bidon.

Case closed ? Comment la Cour de cassation, qui ne juge que la forme et non le fond, pourrait-elle aller à l’encontre d’une telle évidence ?

Simple. La Cour de cassation juge que la cour d’appel de Paris, qui a ordonné que France 2 communique les rushes du reportage, ne pouvait le faire « sans excéder ses pouvoirs ». En matière de diffamation, il incombe au prévenu d’apporter la preuve de sa bonne foi, « sans que les juges aient le pouvoir de provoquer, compléter ou parfaire l’établissement de celle-ci ».

En somme, la Cour de cassation reproche à la Cour d'appel d'avoir établi l’innocence de Karsenty. Elle confirme donc implicitement la supercherie d'Enderlin, mais reproche à la Cour d'appel d'avoir contribué à en établir la preuve.

Pour résumer toute l’affaire,

- Karsenty a été condamné en première instance parce que le tribunal n’a pas examiné les preuves de son innocence.
- Il a été relaxé parce que la Cour d’appel a examiné ces preuves.
- et il est « cassé » en cassation parce que les preuves de son innocence ont été établies.

Autrement dit, Karsenty est coupable d’être innocent, et Enderlin est innocent parce que coupable.

Certains sont choqués lorsqu’on compare l’affaire Enderlin-Al Dura à l’affaire Dreyfus. Effectivement, car Dreyfus a été jugé coupable et innocent successivement – mais pas simultanément.

Le Droit est une chose merveilleuse : il permet de se libérer du principe d’identité, fondement de la logique d’Aristote et de toute pensée. On n’est plus coupable ou innocent d’un fait. On peut être coupable et innocent, et même coupable parce qu’innocent ! J'appelle ça de l'obscurantisme.

Karsenty sera à nouveau jugé. Si je ne me trompe, il détient aujourd’hui les fameux rushes que France 2 a dû déposer en appel. Le prochain jugement devrait être le bon, dans combien d’années ?



--

Autres faits:

La justice a tranché

Dieudonné a été condamné pour deux vidéos antisémites

Dieudonné a une nouvelle fois été condamné. Le radical anti-occidental controversé a écopé de 20 000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Paris pour diffamation, injure et provocation à la haine et à la discrimination dans deux vidéos diffusées sur internet. Dans l'une d'elles, il transformait la chanson d'Annie Cordy "Chaud cacao" en "Shoah nanas". Il était aussi poursuivi pour avoir affirmé que "les gros escrocs de la planète, ce sont des juifs" dans une interview sur un site qui se présente comme ayant pour mission "d'éveiller la conscience des musulmans".


--

L'imam de Vénissieux relaxé

Abdelkader Bouziane "est un homme de religion qui s'est limité à expliquer ce que dit sa religion au travers du Coran", a expliqué le président du tribunal lors du rendu du jugement, en délibéré, à l'ouverture de l'audience. "Il n'est pas dans un discours aux fidèles, il parle aux journalistes", a poursuivi le président. "On comprend parfaitement que cela puisse choquer, mais le tribunal n'a pas à pénétrer dans le for intérieur de la religion", a-t-il ajouté. "Evidemment, ce n'est pas l'Islam des lumières, mais le tribunal n'a pas à entrer dans ces considérations", a-t-il conclu.

Le tribunal correctionnel de Lyon a estimé que l'imam de Vénissieux, absent car expulsé vers l'Algérie, "s'est limité à expliquer ce que dit sa religion au travers du Coran" lorsqu'il a parlé dans une interview des châtiments corporels infligeables aux femmes.

Agé de 53 ans, l'iman salafiste, polygame et père de 16 enfants, était poursuivi pour "provocation directe, non suivie d'effet, à commettre l'infraction d'atteinte volontaire à l'intégrité d'une personne" à la suite de ses propos publiés en avril 2004 dans le mensuel lyonnais Lyon Mag.

c'est de l'humour..


Dernière édition par prinu le Mer 28 Nov 2012, 08:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mer 28 Nov 2012, 01:00

Simon Deng dénonce l'ONU qui couvre le racisme arabe contre les NOIRS.



Khartoum massacre des noirs en ce moment même au Sud Kordofan ( NUBA) dans l'indifférence coupable de l'Occident. Obama , Nicolas Sarkozy, David Cameron, l'ONU et autres préfèrent diaboliser Israël. La Gauche et certains groupuscules minoritaires se voilent la face sur l'esclavagisme, les meurtres, décapitations et persécutions que pratiquent les Noirs Arabisés en ce XXI ème siècle. Voici le témoignage (des extraits seulement) de Simon Deng, un Nuba, qui fut esclave de ces noirs arabisés de Khartoum.

Simon Deng s’est adressé à la conférence de Durban à New York.

Je suis venu ici en tant qu’ami de l’État d’Israël et du peuple juif. - Je suis venu pour protester contre cette conférence de Durban qui est basée sur un ensemble de mensonges. Elle est organisée par des nations qui sont-elles-mêmes coupables des pires sortes d’oppression. Elle n’aidera pas les victimes du racisme. Elle isolera seulement et visera l’État juif. C’est un outil des ennemis d’Israël. L’ONU est devenue un outil contre Israël. Depuis plus de 50 ans, 82 pour cent des réunions d’urgence de l’Assemblée générale de l’ONU n’ont fait que condamner un État - Israël. Hitler en serait très heureux.

(Nd CED :La Conférence de Durban III est une insulte à la vérité. Toute personne de bonne volonté et épris de justice qui connaît la réalité il sait que tout ce qui se dit à cette conférence est une manipulation des consciences que ne désapprouverait pas Joseph Goebbels ministre de la propagande d'Adolphe H).
Mes amis, je suis venu ici vous parler pour une seule raison : Donner à la VÉRITÉ ses droits.
Je viens vous dire que l'anti-israélisme de l'ONU fait souffrir, plus que les israéliens, surtout des peuples noirs (black) qui subissent persécutions, morts, esclavagisme et épurations ethniques dans l’indifférence totale et coupable de l'ONU. J’appartiens à l’un de ces peuples. S'il vous plaît écoutez-moi. En exagérant la souffrance des Palestiniens l'ONU se rend coupable d'étouffer les cris de ceux qui souffrent sur une plus grande échelle. Le seul ennemi visé par l'ONU est l'État d'Israël. Or, depuis plus de cinquante ans, la population indigène, majoritairement noir au Soudan, du sud : - Chrétiens et Musulmans --- ont été et sont les victimes de la brutalité, des sévices et des tortures, des régimes racistes arabo-musulmans à Khartoum pourtant minoritaires.
Au Sud Soudan, mon pays natal, environ 4 millions d'hommes innocents, de femmes et d'enfants ont été massacrés de 1955 à 2005. Sept millions ont été victimes d’un nettoyage ethnique et ils sont devenus le plus grand groupe de réfugiés depuis la Seconde Guerre mondiale.
L’ONU est préoccupée par les soi-disant réfugiés palestiniens. Elle a créé un organisme distinct rien que pour eux. Et ils bénéficient d’un privilège spécial.
Pendant ce temps, mon peuple les NUBAS, ethniquement nettoyé, assassiné et asservis, est ignoré. L'ONU refuse de dire au monde la vérité sur les causes réelles des conflits au Soudan. Qui sait vraiment ce qui se passe au Darfour? Ce n'est pas un « conflit tribal ». Il s'agit d'un conflit enraciné dans le colonialisme arabe bien connu en Afrique du Nord. (Nd:CED voir la Libye actuelle où sont systématiquement tué les noirs) Au Darfour, une région dans le Soudan occidental, tout le monde est musulman, mais Black. Or, les habitants du Darfour ne veulent pas être arabisés. Ils aiment leurs propres langues africaines, leurs vêtements et leurs coutumes. La réponse arabe est un génocide! Mais personne à l’ONU ne dit la vérité au sujet du Darfour. Dans les monts Nuba, une autre région du Soudan, le génocide a pris place alors que je vous parle... Khartoum cible les noirs Africains.
Entendez-vous l'ONU condamner le racisme arabe contre les Noirs? Qu'est-ce que vous trouvez à la une du New York Times, ou dans le dossier des condamnations de l'ONU? Seulement « les crimes israéliens » et la souffrance palestinienne. Mon peuple a été évincé au profit de la souffrance palestinienne.Les palestiniens ont-ils subit l'épuration, l'esclavagisme ou des tueries systématiques ? Ce que fait Israël est dépeint comme un péché en Occident. Mais le vrai péché arrive lorsque l’Occident nous abandonne: nous, les victimes de l’apartheid arabe/islamique, parce que nous sommes Black. (Point barre)….Dans les années 90. Khartoum a déclaré le djihad contre mon peuple et pour le légitimer ils ont pris des esclaves comme butin de guerre. ...Les milices arabes....ont été encouragées à prendre les femmes africaines et les enfants comme esclaves.....Environ 200.000 ont été enlevés, transportés au Nord et vendus comme esclaves.(estimation)... Je suis une preuve vivante de ce crime contre l'humanité.....il est important que le monde sache que l'esclavage existe encore aujourd'hui. …Je n’avais que neuf ans quand un voisin arabe nommé Abdullahi m’a amené par ruse avec lui sur un bateau. Le bateau s’est arrêté dans le Nord Soudan où il m’a donné en cadeau à sa famille. Pendant trois ans et demi j’ai été leur esclave subissant les choses qu’aucun enfant ne devrait subir : brutalité, humiliation, coups, travaillant sans relâche; dormant à même le sol avec les animaux, mangeant les restes de la famille. Pendant ces trois ans, j’ai été incapable de dire le mot « non ». Tout ce que je pouvais dire était « oui », « oui », « oui ». Et pourtant Les Nations Unies connaissaient l’asservissement du Sud Soudan par les Arabes. Leur propre personnel l’a signalé. Il y a eu l’UNICEF... pour reconnaître ce qui se passait (cela a pris 16 ans à un groupe de juifs américains anti-esclavagisme).

Mais le gouvernement soudanais et la Ligue arabe Unie ont fait pression sur l’UNICEF, et l’UNICEF a fait marche arrière, et elle a commencé à critiquer ceux qui ont travaillé à la libération des esclaves soudanais.




En 1998, le Dr Gaspar Biro, les courageux rapporteurs spéciaux de l’ONU pour les Droits de l’homme qui ont signalé l’esclavage au Soudan, ont démissionné pour protester contre l'inaction de l’ONU....Des dizaines de milliers de noirs Sud-soudanais. servent encore leurs maîtres dans le Nord et l’ONU est silencieuse à ce sujet. Elle offenserait l’OCI et la Ligue arabe Unie. ….J’ai été en Israël à cinq reprises pour visiter les réfugiés soudanais. Laissez-moi vous dire ce qu’ils sont devenus là-bas. Ce sont des Soudanais qui ont fui le racisme arabe, en espérant trouver un abri en Égypte. Ils ont eu tort. Lorsque les Forces de sécurité égyptiennes ont abattus 26 réfugiés noirs au Caire, qui protestaient contre le racisme égyptien, les Soudanais se sont rendus compte que le racisme arabe au Caire est le même que celui de Khartoum. Ils avaient besoin d’un abri et ils l’ont trouvé en Israël. …..Les Musulmans noirs du Darfour ont choisi Israël à tout autres pays arabo-musulmans de la région. Savez-vous ce que cela signifie!!!?? Et les Arabes disent qu’Israël est raciste!? En Israël, les Soudanais noirs, Chrétiens et Musulmans ont été accueillis et traités comme des êtres humains.



Il suffit d’y aller et leur demander, comme je l’ai fait. Ils m’ont dit que par rapport à la situation en Égypte, Israël est le « Paradis ». Israël, un État raciste? Pour mon peuple, des gens qui connaissent ce qu’est le racisme - la réponse est absolument, non! Israël est un État composé de personnes aux couleurs de l'arc-en-ciel. Les Juifs eux-mêmes sont de toutes les couleurs, même noir. J’ai rencontré des Juifs Éthiopiens en Israël. De beaux Juifs noirs.Donc oui… Je suis venu ici aujourd’hui pour vous dire que les gens qui souffrent le plus de la politique anti-israélienne de l’ONU ce ne sont pas les Israéliens, mais tous ces peuples que l’ONU ignore au profit de son grand mensonge contre Israël: nous, les victimes d’abus arabo-musulmans; les femmes, les minorités ethniques, les minorités religieuses, les homosexuels, dans le monde arabo-musulman. Ceux-ci sont les plus grandes victimes de la haine, que l'ONU couvre car sa seule cible est Israël, au mépris de la justice et de sa charte des Droits de l'homme adoptée en 1948. Regardez la situation des Coptes en Égypte, celle des Chrétiens en Irak, au Nigeria et en Iran, les hindous et les Bahaïs qui souffrent de l’oppression islamique.........



Le 6 juin 2011 le Sud-Soudan (Sud Kordofan) est devenu un État indépendant. Pour le Sud-Soudan, cela signifie la continuation de l'oppression, de la brutalité, de la diabolisation, de l'islamisation, de l’arabisation et de l'asservissement. De la même façon, les Arabes qui continuent à nier aux Juifs leur droit souverain à leur patrie, la conférence de Durban III se poursuit en niant la légitimité d’Israël.

En tant qu’ami d’Israël, je vous fais part d’une nouvelle de mon Président, le Président de la République du Sud-Soudan, Salva Kiir - a publiquement déclaré qu’une ambassade sera construite en Israël --- pas à Tel-Aviv, mais à Jérusalem, capitale éternelle du peuple juif.

Je tiens également à vous assurer que ma propre nouvelle nation, et l’ensemble de ses gens, s’opposeront aux forums racistes comme Durban III.





Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mer 28 Nov 2012, 01:46

Lu dans un site palestiniste:

Les Juifs disent : «Uzayr est fils de Dieu» et les Chrétiens disent : «Le Christ est fils de Dieu». Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. que Dieu les anéantisse ! Comment s'écartent-ils (de la vérité) ?
31. Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors de Dieu, alors qu'on ne leur a commandé que d'adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui ! Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu'ils [Lui] associent.
32. Ils veulent éteindre avec leurs bouches la lumière de Dieu, alors que Dieu ne veut que parachever Sa lumière, quelque répulsion qu'en aient les mécréants. Coran 9.30,32 ( Sourate At-Touba , Versets 30..32)

Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9380
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mer 28 Nov 2012, 05:25

" Du fait de la conception spécifique de la nation , portée par le sionisme , l'Etat d'Israël , soixante ans après sa fondation , refuse de se voir comme une république existant pour ses citoyens .
Comme l'on sait , près d'un quart d'entre eux ne sont pas considérés comme des juifs , et , de ce fait , selon l'esprit de ses lois , cet Etat n'est pas le leur .
Dès l'origine , il s'est abstenu d'intégrer les habitants locaux dans le nouveau cadre culturel
en train de se créer , dont ils furent délibérément maintenus à l'écart .
De même , Israël s'est toujours refusé à se constituer en une démocratie de type pluriculturel ( comme le Royaume-Uni ou les Pays-Bas ) ou de type polysocial ( à l'exemple de la Suisse ou de la Belgique ) , à savoir un Etat qui accepte la diversité tout en demeurant une construction au service des habitants qui y vivent .
Au lieu de cela , Israël persiste à se déclarer comme l'Etat juif appartenant aux juifs du monde entier , alors même que ceux-ci ne sont plus des réfugiés persécutés mais des citoyens de plein droit , vivant en parfaite égalité avec les habitants des pays où ils ont choisi de continuer à résider . Cette dérogation profonde au principe sur lequel se fonde la démocratie moderne , et le maintien d'une ethnocratie sans frontières pratiquant une sévère discrimination à l'encontre d'une partie de ses citoyens , continuent de trouver leur justification dans le mythe de la nation éternelle , reconstituée pour se rassembler , un jour ,
sur la " terre de ses ancêtres " . " .

( Shlomo Sand " Comment le peuple juif fut inventé " Fayard 2008 Avant-propos , p 36 ) .


C'est ce mythe que Sand a décidé courageusement d'attaquer de plein front et quasi seul ( et pas toujours adroitement , il le reconnaît lui-même ) .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9380
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mer 28 Nov 2012, 05:54

prinu a écrit:
boulo a écrit:
1 ) De qui sont ces copié/collés , cher Prinu ?

2 ) ...

je suis l'auteur de ce que j'ai écrit plus haut, à 5h09, chaque ligne.



...

Et dans les autres posts contenant d'interminables citations , pourquoi n'indiquez-vous pas la source ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mer 28 Nov 2012, 08:43

vous n'avez pas sourcéles origines d'extreme gauche islamofahiste de vos videos et extraits, c'est moi qui ai du renseigner l'origine politique veritable de ces soit disant pantins juifs antisionistes, que vous citez, et qui passent leurs week end a teheran, et je ne vais pas passer mon temps a ca.

Qui finance sholomo sand , et sa mouvance ?
Des fonds qataris et d'arabie saoudite, et du regime iranien. ( ouvertement, meme dieudonne ne s'en cache nullement). Sources: enquete de services occidentaux, dont la france et israel.

Pourquoi ne l'avez vous pas dit ? Aviez vous source les "enculaminis" et sources antisemites d'ou viennent vos videos ? Je doit le faire a votre place, pourquoi ?


Je prend mes sources de l'afp, reuters, guysen, tf1, france 2, nuitd´orient,metula, aljazeera, et j'en passe. Rien a cacher.
De plus, j'en resume, pour ne pas faire trop long.
Et aussi: les informations, ce n'est pas de la poesie creatrice, ca ne s'invente pas, et ce ne sont que des citations, ca ne peux pas etre autre chose, tout comme les votres.

Et vous, des sources de sites de groupuscules islamofashistes, que j'ai du, MOI, rtrouver et donner ici, pas vous.


Mais cher ami :

Vous etes francais ou iranien chiite ? Que vous as t on demande quand vous avez demande votre naturalisation ?
Vous avez une double nationalite ?
Ca fait longtemps que vous etes passionnes par l'extreme gauche antisemite que vous prenez en argumentation, ou c'est tres recent ?

Personellement, l'histoire juive je m'y suis interesse a partir de 25 ans seulement, etant athe, c'est l'antisemitisme racial pur des milieux etudiants politiques antisionistes a Jussieu qui m'a fait etudier tout ca.
Et puis, je suis sorti un an avec une personne de martinique. C'etait formidable, j'apprenais la cuisine martiniquaise, etc.. Sa tante avait une plantation la bas. Un jour, son frere qui se disait antisioniste me dit "mais les juifs ont raison de voler les gens", et il ne plaisantait pas en disant ca.
Je n'ai rien repondu. diplomatie.
Puis en regardant une statue a paris: "cette statue a ete payee avec du sang". La j'etais bien d'accord avec ca, sur le colonialisme.
J'ai commence a comprendre l'endoctrinement antisioniste tentaculaire et ses ficelles, et la haine entre les peuples que l'antisionisme primaire vehiculait perfidement. avant ca ne m'interessais pas, je preferais lire Marvel et pif gadget Smile



Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mer 28 Nov 2012, 15:41

Israël lutte contre la pauvreté au Sénégal
L’éradication de la faim et de la pauvreté au Sénégal, voila l’ambitieux projet lancé il y’a quelques années par les gouvernements israéliens et italiens. Selon le Professeur israélien, Dov Pasternak, l’homme derrière le programme. L’expansion du projet, initié par l’Ambassade israélienne en 2006, vise à fournir aux paysans les plus pauvres du Sénégal le savoir faire et les nouvelles technologies d’irrigation.
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mer 28 Nov 2012, 19:04

prinu a écrit:
Israël lutte contre la pauvreté au Sénégal
L’éradication de la faim et de la pauvreté au Sénégal, voila l’ambitieux projet lancé il y’a quelques années par les gouvernements israéliens et italiens. Selon le Professeur israélien, Dov Pasternak, l’homme derrière le programme. L’expansion du projet, initié par l’Ambassade israélienne en 2006, vise à fournir aux paysans les plus pauvres du Sénégal le savoir faire et les nouvelles technologies d’irrigation.

Citation :


sraël vendredi20 janvier 2012
Les Falashas se révoltent
Serge Dumont

La colère des juifs noirs d’Ethiopie a débuté au début de l’année lorsque des habitants d’une ville du sud d’Israël ont refusé de leur vendre ou de leur louer un appartement

«Ne me regardez plus comme un sauvage», lance Molat Araro. Cet homme de 26 ans était encore récemment complètement inconnu dans la communauté des Falashas, les juifs noirs d’Ethiopie, dont il fait pourtant partie. Encore plus dans le reste de l’Etat hébreu où ces Africains qui passent pour les descendants de la mythique reine de Saba se font habituellement forts discrets.

Mais tout a changé lorsque cet étudiant en éducation physique a entamé seul, muni d’un drapeau israélien et le visage à moitié peint en blanc, une longue marche contre le racisme. Un pèlerinage sous la pluie qui l’a mené de Kiryat Malahi, une petite ville du sud d’Israël dont 20% des habitants sont des Falashas, jusqu’aux portes de la Knesset (parlement), à Jérusalem.

Là, 5000 autres Falashas l’attendaient pour se plaindre des discriminations dont ils sont victimes. «Lorsque nos parents ont émigré en masse au début des années 1980, ils pensaient qu’ils s’envolaient vers le paradis, mais ils n’ont rencontré que du mépris», raconte Adissu Mohal, un quadragénaire employé comme manœuvre dans un supermarché. «Moi, il ne se passe pas un jour sans que l’on me traite de jouk (cafard) en raison de la couleur de ma peau.»

La grogne des Falashas a éclaté il y a deux semaines lorsque des habitants blancs de Kiryat Malahi se sont engagés par écrit à ne pas louer ou vendre un bien à des Noirs. Un pacte conclu avec l’accord de la mairie. «On ne veut pas de ces merdes dans nos immeubles», avaient alors proclamé des habitants de la ville devant une caméra de télévision.

Enfants refusés à l’école


Les Falashas, qui n’avaient plus manifesté depuis 1995, sont donc descendus dans la rue. «Nous en avons assez que notre sang soit juste bon pour l’armée», scandaient-ils à l’intention de ceux qui leur refusaient l’entrée de leur immeuble. «Nous sommes comme vous, écoutez-nous!»

Convoquée par la Knesset, la ministre de l’Immigration et de l’Intégration, Sofa Landver, a nié l’existence d’un problème. Dans la foulée, cette thérapeute née à Leningrad a estimé que les Falashas feraient mieux de se taire. Et qu’ils «devraient être reconnaissants envers l’Etat pour tout ce qu’il fait pour eux».

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/91f1682a-42e2-11e1-a668-f79583cf2040|0#.ULZRB2e0N3g


Dernière édition par r. le Mer 28 Nov 2012, 19:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mer 28 Nov 2012, 19:11

Sources Presse de Montréal.
Bien que cette affaire a réalisé des dizaines d'articles et des dizaines de pages dans la presse canadienne, dans de nombreux journaux là-bas, je n'en met qu'un faible résumé expliqué par Hélène Keller-Lind du CRIF (conseil représentatif des institutions juives de France).
L'histoire est encore un élément iinformatif dans la compréhension de l'obsession anti-israélienne récurrente.


Est-ce la fin de ce que certains ont qualifié de « Fabigate » à Montréal ? Fabi, du nom de cet animateur radio montréalais très apprécié qui, non seulement a laissé une auditrice se disant arabe tenir des propos antisémites d’une grande violence, mais a également donné dans la surenchère au cours de son émission Fabi la Nuit sur Radio 98,5fm. COGECO Diffusion, propriétaire de la radio, a sanctionné l’animateur. Celui-ci a fait ce qu’il appelle des excuses. Le Centre Consultatif des Relations Juives et Israéliennes se dit satisfait. Nombre d’animateurs et autres Montréalais sont bien moins prêts à passer l’éponge. Et, bien entendu, antisémitisme et antisionisme s’entremêlent ici comme ailleurs.

Ces quatre minutes d’un antisémitisme virulent sont insupportables. Dans la nuit du 21 novembre une femme – apparemment immigrée et très certainement pas québecoise de souche comme l’indique son accent – se prétendant « aller très très mal » à cause du sort de « ses frères et sœurs à Gaza », en réalité crache sa haine des Israéliens, qualifiés de « chiens » - animal méprisé en terre d’islam - et des Juifs, qualifiant « l’Holocauste – terme employé en Amérique du Nord pour Shoah – , massacre des Juifs » de « la plus belle chose qui puisse arriver pour l’histoire ». Antisionisme et antisémitisme se mêlent sans surprise et cette « Maria » importe le conflit proche-oriental ici. On notera que ce qui se passe en Syrie la laisse sans nul doute indifférente puisqu’elle réserve sa haine au seul Israël et aux Juifs...Histoire connue.

L’animateur, Jacques Fabi, pourtant vieux routier de la ligne ouverte, non seulement ne lui coupe pas la parole ni ne rejette ses propos, mais l’encourage, faisant de la surenchère, regrettant de ne pouvoir en dire autant que l’auditrice qui, elle, dit-il, peut se réfugier derrière son anonymat. Et, selon lui, « s’exprime à bon escient ». Il déplore ne pouvoir se lâcher à ce point, ce qui, selon lui, va à l’encontre de la sacro-sainte liberté d’opinion nord-américaine. Pourtant l’animateur ne se prive pas totalement du plaisir d’attaquer les Juifs, avec qui « il faut prendre des gants blancs » évoquant la population juive de Montréal et « leur façon de vivre qui des fois nous interpelle un peu », qui est « emmerdante ». Le ton de l’échange est auto-satisfait et fielleux à souhait, confits dans une même haine les deux protagonistes sont sur une même longueur d’onde...

Le clip de ces quatre minutes qualifiées à juste titre de « répugnantes » par l’éditeur québecois Daniel Laprès, Éditions Accent Grave, un non-Juif, qui s’est insurgé de ces propos dès qu’il les a entendus et y a réagi avec vigueur, avaient été mises en ligne par RadioEgo – un agrégateur de clips audio – et non pas la radio qui emploie cet animateur comme cela avait été dit ici à tort – puis effacées, devant le tollé provoqué sans nul doute. Toutefois on le trouve encore ici Son écoute est à la fois ahurissante et insupportable...

Un blogueur résume tout, des animateurs et auditeurs, un éditeur, condamnent sans appel

S’il y a eu des voix pour soutenir l’animateur, au nom de la liberté d’expression ou des années de métier de cet aîné, il faut souligner que sa conduite a été largement condamnée au Québec. Ainsi, un jeune blogueur de la ville de Québec, Phil Bélanger, alias « le brouilleur d’ondes », ne mâche pas ses mots dans cette affaire et, évoquant les 35 années de radio de Jacques Fabi, titre son billet ainsi : « triste fin de carrière... ». Soulignant que les propos tenus « sont criminels au Canada. C’est inciter au génocide, glorifier le meurtre de millions d’innocents, et propager de la pure haine raciale en concentré ».

Pour illustrer ce billet, Philippe Béranger publie une photo ainsi légendée : « À l’origine de ces manifestations d’antisémitisme chez nous, le droit à l’auto-défense d’Israël » En effet, cette poussée de haine constatée sur les ondes accompagnait des manifestations dites de soutien à Gaza, mais de fait, de haine anti-israélienne qui ont été organisées à Montréal par des associations ayant cette haine pour raison d’être, avec l’appui d’élus connus pour ce type de prises de position. Des slogans simplistes avaient alors été entendus, pure propagande, désinformation caractérisée et caractéristique de ceux qui, en réalité, se soucient du sort des Palestiniens et d’une paix véritable comme d’une guigne et sont habités par un antisionisme primaire souvent très proche de l’antisémitisme. Aucune analyse, aucune nuance de leur part, aucun débat possible avec eux, aucune réelle volonté de paix dans la région, la destruction d’Israël étant au cœur de leur credo

Des animateurs radio tout aussi connus que Fabri au Québec ont condamné eux aussi sans réserve le comportement et les propos antisémites et anti-israéliens de leur confrère comme ils l’ont fait sur les ondes de Radio X, donnant la parole à des auditeurs, tous des non-juifs qui exprimaient clairement leur désapprobation et le rejet de cet antisémitisme abject

Ne mâchant pas non plus leurs mots, l’éditeur Daniel Laprès et Paco, spécialiste du reportage photo et filmé, ont dit ce qu’ils pensaient de Jacques Fabi au cours de l’émission radiophonique « En direct de nulle part », diffusée dans tout le Québec. Ce qu’ils font en démontant mot par mot les quatre minutes scandaleuses. Il s’agissait pour eux, non seulement de dénoncer Jacques Fabi et son auditrice, mais aussi de ne pas laisser taxer le Québec et tous les Québecois d’antisémitisme et de salir ainsi la réputation des habitants de la Belle Province . Même s’il y a, certes, des antisémites partout. Même si l’opinion des gens se forge sur ce qui leur est asséné et une grande partie des médias, ici comme ailleurs, donnent une vision unilatérale de la situation avec une Opération Pilier de Défense qui aurait été décidée ex nihilo pour frapper des Gazaouis vivant en toute innocence, comme si les centaines de roquettes et missiles tirés contre le sud d’Israël n’existaient pas, comme si le légitime défense n’existait pas. Vision simpliste entretenue par les professionnels de la désinformation ici comme partout ailleurs.

Daniel Laprès combat d’ailleurs l’antisémitisme depuis longtemps. Comme, par exemple, celui qui est inhérent à la campagne BDS menée à Montréal par un groupe anti-israélien très actif qui déploie tous les samedis une grande banderole dénonçant un soi-disant « apartheid » israélien devant un petit magasin de chaussures israéliennes. « Mentez, mentez », disait Goebbels, « il en restera toujours quelque chose ». Daniel Laprès rassemble autour de lui un groupe de Montréalais « pur laine » décidés à combattre l’antisémitisme au Québec et a publié « Les faces cachées d’Amir Khadir » de Pierre K.Malouf qui montre les zones d’ombre de ce député du Parti du Québec Solidaire, partie prenante de cette campagne BDS. Parmi elles sa grande proximité avec des antisémites avérés, justement.

Des condamnations, certes, mais matinées d’antisionisme...

Dans le quotidien à grand tirage La Presse on trouve nombre de condamnations de Fabi. Comme celle de la chroniqueuse Rima Elkouri, se décrivant comme « Montréalaise d’origine arabe », qui précise qu’elle a honte de cette auditrice se disant d’origine arabe également. Pourtant, on est quelque peu perplexe lorsqu’on lit sous sa plume : « Imaginez un instant si une auditrice avait dit que l’extermination des Québécois, coupables d’avoir arraché leurs terres aux autochtones, serait la plus belle chose qui puisse arriver. L’animateur aurait-il trouvé que la dame s’exprime « à bon escient » ? ». Avec ce parallèle la chroniqueuse veut-elle dire que les Israéliens ont « arraché leurs terres » aux Palestiniens ? Ce qui, selon elle, et on est soulagé de le lire, ne justifierait pourtant pas qu’on les massacre... On notera l’anachronisme, puisque l’auditrice antisémite en question parlait de la Shoah et l’équivalence ainsi faite, involontairement par la journaliste, entre antisionisme et antisémitisme.

Un autre journaliste de La Presse, Marc Cassivi, écrit « Ceux qui défendent Jacques Fabi défendent à mon sens l’indéfendable. Non, il n’a pas « seulement » laissé dire des énormités à une auditrice. Il a beau se défendre de ne pas avoir cautionné ses propos inacceptables, la simple manière dont il a réagi fait aussi peser sur lui des soupçons d’antisémitisme ». Il a parfaitement raison.

Mais, et nous y revoilà, Marc Cassivi poursuit ainsi : « Tous les Juifs, tous les Israéliens, ne partagent pas la même opinion des politiques israéliennes en matière de colonisation ou de stratégie militaire. Comme tous les Canadiens ne sont pas d’accord avec les politiques du gouvernement Harper. Qu’un régime d’apartheid soit toléré en Palestine par la communauté internationale, au mépris de multiples résolutions de l’ONU, ne justifie pas que l’on banalise l’horreur, la tache sur notre conscience collective que fut la Shoah. Ni que l’on fasse de parallèle grossier entre cette tragédie et la « façon de vivre » de la communauté juive montréalaise ».

Le journaliste accuse donc ici Israël de conduire une politique d’apartheid. Ignore-t-il le sens de ce mot ? Car comment comparer ce qui n’est pas comparable ? Quoi qu’il en soit, il ajoute allégrement de l’eau au moulin antisioniste, tout en se présentant comme quelqu’un de bien car condamnant l’antisémitisme....

Cinq jours d’indécision pour une sanction qui satisfait le Centre consultatif des relations juives et israéliennes, porte-parole de la communauté juive canadienne

Dans la foulée de l’émission scélérate de Jacques Fabi, il y a eu flottement pendant quelques jours, semble-t-il, de la part de COGECO Diffusion, propriétaire de Radio 98,5 FM. On parlait d’une suspension probable d’une semaine. Puis COGECO Diffusion a annoncé un mois de suspension, sans solde.

Le CERJI, Centre consultatif des relations juives et israéliennes, « porte-parole officiel des quelques 400 000 juifs canadiens », ayant déposé plainte auprès du propriétaire de COGECO Diffusion, a exprimé sa satisfaction à l’annonce de cette décision. David Ouelette, directeur associé du CERJI ajoute qu’il « prend également note des excuses faites à la communauté juive par Monsieur Fabi ».On voit la nuance et on y reviendra.

Dans son communiqué, le CERJI rapporte aussi les propos du « vice-président du Centre, Luciano G. Del Negro », pour qui « les commentaires de M. Fabi et son manquement à agir violent le code d’éthique de l’Association canadienne des radiodiffuseurs et vont à l’encontre des valeurs de tous les Québécois ». Il ajoute : « Nous sommes satisfaits de la promptitude avec laquelle le Directeur de la station de radio, Réal Germain, a réagi à nos inquiétudes en nous appelant immédiatement la semaine dernière, afin d’assurer notre communauté et tous les Québécois que ce type de comportement ne resterait pas impuni. COGECO Diffusion est fidèle à sa parole en prenant les premières mesures nécessaires pour réparer cette situation et assurer que le code d’éthique est respecté ».

Lâcheté : en guise d’excuses l’animateur se défausse sur l’auditrice
Quant aux excuses de Jacques Fabi, écrites dans un courrier envoyé par l’animateur cinq jours plus tard, le 26 novembre, au CERJ et adressées à « la communauté juive, aux employés du 98.5 fm, à COGECO Diffusion » et à ses auditeurs, la manière dont elles sont formulées ne satisfera sans doute pas grand monde. Contre toute évidence, il écrit, en effet, : « certains ont pensé que je cautionnais ces propos [ antisémites tenus par l’auditrice ], c’est faux. Je n’ai pas voulu encourager cela et j’ai été négligent. Jamais je n’ai minimisé cette épouvantable tragédie qu’a été l’Holocauste ». Plutôt que de nier l’évidence il ferait sans doute bien de se réécouter. Qui pense-t-il tromper ainsi ?

Une communauté juive diffamée au mépris des réalités
Comme ferait bien également de le réécouter aussi cette autre journaliste de La Presse, Gabrielle Duchaine, pour qui « l’animateur de radio Jacques Fabi perd son micro durant un mois pour avoir laissé une auditrice célébrer la Shoah durant son émission diffusée la nuit sur les ondes du 98,5 FM ». Elle gomme donc la part très active prise par Jacques Fabi dans cette charge antisémite Réaction corporatiste ? Ou serait-elle d’accord pour trouver « emmerdante » la communauté juive de Montréal, pourtant très diverse, à commencer par la division entre Anglophones ashkenazes et Francophones séfarades, qui perdure, même si elle s’estompe aujourd’hui. Ou entre ultra-orthodoxes, religieux et laïcs ?

Une communauté au service de la population montréalaise dans son ensemble comme avec le très réputé Hôpital Juif de Montréal – créé en 1934 parce que les étudiants de médecine juifs ne trouvaient alors pas de poste dans les hôpitaux de la ville mais qui accueillait et accueille tous les patients quels qu’ils soient – ou la Bibliothèque publique juive, institution remarquable qui dessert avec la même efficacité et le même souci de la culture à la fois une population juive et non-juive . Mais de cela, au vu de leurs déclarations, les Jacques Fabi & Co. n’ont cure.

On attend la décision du Conseil canadien des normes de la radiotélévision, mais qu’en est-il du droit ?

L’affaire, nommée le Fabigate, n’est pas close car les commentaires et analyses continuent à aller bon train et le CERJI « a également déposé une plainte auprès du Conseil canadien des normes de la radiotélévision insistant sur le fait qu’il est important que ce comportement soit officiellement condamné par l’autorité compétente en la matière ». Reste donc à connaître la décision de cet organisme indépendant non gouvernemental créé par l’Association canadienne des radiodiffuseurs.
Se pose une autre question : cette incitation à la haine raciale et à l’antisémitisme, avec apologie du génocide, ne tomberait-elle pas sous le coup de la loi de ce côté de l’Atlantique ou la liberté d’expression a quand même ses limites... ? Il semble que cet épisode relèverait bien du délit criminel et contreviendrait à la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. Les choses vont-elles donc en rester là ? Ne pas sévir à la hauteur du délit, s’il est constitué, laisserait sans doute la porte ouverte à d’autres débordements éventuels. Avec, probablement comme cette fois et comme déclencheur, de nouvelles poussées anti-israéliennes au Proche-Orient.



Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mer 28 Nov 2012, 19:20

r. a écrit:
prinu a écrit:
Israël lutte contre la pauvreté au Sénégal
L’éradication de la faim et de la pauvreté au Sénégal, voila l’ambitieux projet lancé il y’a quelques années par les gouvernements israéliens et italiens. Selon le Professeur israélien, Dov Pasternak, l’homme derrière le programme. L’expansion du projet, initié par l’Ambassade israélienne en 2006, vise à fournir aux paysans les plus pauvres du Sénégal le savoir faire et les nouvelles technologies d’irrigation.

Citation :


sraël vendredi20 janvier 2012
Les Falashas se révoltent
Serge Dumont

La colère des juifs noirs d’Ethiopie a débuté au début de l’année lorsque des habitants d’une ville du sud d’Israël ont refusé de leur vendre ou de leur louer un appartement

«

Il y a malheureusement du racisme partout sur la planéte.
Le falashas, juifs noirs d'ethiopie, ont trouvés refuge en Israel, menacés de génocide en Afrique par les musulmans.

cependant, l'état Israel condamne cette discrimination ponctuelle, et soutient activement les fellachas qui ont été fétés et honorés par toute la classe politique israélienne.


--


L’apparition récente, dans le paysage communautaire juif, des Juifs Noirs pose un sérieux problème aux militants d’extrême-gauche. Notamment des associations et syndicats tels Réseau Éducation Sans Frontières, Conféderation nationale des travailleurs (CNT) , NPA, CGT, Front de Gauche. Ces derniers ont toujours eu une vision binaire du monde : Les victimes d’un côté (tiers-monde) et les coupables de l’autre (capitaliste). Ces mouvements ont aussi une vision paternaliste des personnes considérées comme victimes qu’ils sont supposées défendre. Avec leur vision voyeuriste, paternaliste et manichéenne, ils justifient a posteriori la colonisation en feignant la combattre.

Les voir traverser tout Paris en compagnie des sans-papiers et parler en leur nom est beaucoup plus un motif de fièrté pour eux-mêmes plutot qu’un geste humanitaire. Les voir pratiquer une adoption virtuelle d’enfants (Afrique-Europe) est aussi une raison de se défouler de l’idéal colonial que des actions sincères.
Mais aussi certains faits liés aux soubresauts en France du conflit israélo-palestinien depuis le début des années 2000, donne matière à ces activistes d’extrême gauche et aux extrémistes musulmans pour utiliser la critique d’Israël comme "prétexte" pour l’antisémitisme. Les faits de société comme l’arrivée récente en Israel des juifs noirs originaires d’éthiopie donne prétexte aux militants d’extrême-gauche pour dénoncer un "etat d’apartheid" alors même qu’aucun de ces derniers n’osent s’aventurer à critiquer le racisme que subissent les noirs dans le pays arabes.
Cette logique (victimes africaines-coupables sionistes) perd tout son sens quand les noirs qui, généralement situés par les militants d’extrême-gauche comme de victimes disent être juifs. Il soulève à leurs yeux la question de certains concepts opératoires mis en place par ces derniers pour justifier la réalité et la portée de l’antisémitisme dans la banlieue française. Si l’extreme-gauche en a rajouté sur ses exploits en stigmatisant, pour les besoins de la cause, les « juifs noirs » qui avaient surtout le tort de lui résister tout au long de son ascension, certains de ses pairs « découvreurs », par contre, ont évoqué les tubes digestifs. Théorie souvent coroborée par certains juifs blancs eux-mêmes, à l’instar du président du Crif, animé par le souci de ne pas mécontenter une population pour des fins opprtunistes. Comprendre pourquoi l’extrême-gauche en général, le mouvement ouvrier - "les forces dites révolutionnaires"-, qui flirtent aussi étroitement avec les antisémites, et ont même passé des alliances avec des syndicats africains considèrent que les noirs ne peuvent être juif. Ainsi donc, la cible principale, c’est le président de l’association qui réunit ces juifs noirs. Pourquoi est-il ami avec Samy Ghozlan, pourquoi est-il ami de x ou y. Car considéré comme infréquentable. Mais que des juifs noirs puissent faire partie la communauté juive est une condition de leur intégration, pour se faire comprendre dans leur environnement, pour parler avec les gens, etc. C’est une question de bon sens. Les outils qui permettent d’accéder à l’intégration des Juifs noirs existent d’ailleurs en partie.
La nouveauté ne tient pas seulement au retour de comportements inquiétants bien que sous-évaluées, mais aussi à l’indifférence qu’elles suscitent par les sujets eux-mêmes.

Par Guershon Nduwa

source:
Amitié judéo-noire de France

Recemment, Concert Judéo Noir à l’Espace Rachi

Judaisme Africain et son Univers. Par Abbou Hassira
Le Judaisme en Afrique a pu lever la tête, après des siècles passés à être largement ignoré par le monde occidental européen, et même par sa communauté juive. Cette sortie de l’obscurité, nous la devons en grande partie au travail universaliste de deux personnalités africaines majeures, l’Empereur Hailé Selassie I d’Ethiopie, et le Roi Mohammed V du Maroc, qui depuis la première moitié du 20e siècle ont combattu pour le droit universel à la dignité humaine, au delà des frontières, des identités, et des croyances. L’Empereur d’Ethiopie et le Roi du Maroc étaient, l’un chrétien, et l’autre musulman. Cependant, ils ont victorieusement tenu tête aux fascistes en protégeant les Juifs et autres minorités qui étaient visées par l’agenda génocidaire de Mussolini et Hitler, prenant le risque de sacrifier leur vie au mains des envahisseurs fascistes. Ces deux mêmes monarques, qui étaient liés par un respect profond l’un pour l’autre, sont aussi ceux qui ont établi les fondations de l’unité africaine en signant leurs noms supportant l’indépendance de 50 pays africains, et en établissant la génèse de l’OUA à Addis Abeba et Casablanca. Cet esprit d’universalisme, est celui auquel vient s’ajouter la perspective du Judaisme Africain. Nourri aux sources de la Bible, du Livre de Enoch, de Philon d’Alexandrie, de Eldad haDani, du Zohar, de Maimonide, jusqu’à Elie Benamozegh, le Judaisme d’Afrique a toujours été un message de profond universalisme, qui oeuvre pour le bien et le progrès de l’humanité entière, de l’humain entier. Le Roi Mohammed V et l’Empereur Hailé Selassie ont su nous montrer que le devoir à l’amour de l’humanité est l’axe véritable où le Créateur est honoré et où Son Nom de Paix est défendu. Ils ont défendu un modèle où chacun a le droit de rester soi-même tout en acceptant que l’autre dit la même chose d’une autre manière, dans une autre langue, où tous ces langages du coeur nous viennent d’une Même Source, qui transcende et inclut tous les langages. C’est en allant au plus profond de chaque Foi qu’on trouve son universalisme. Haile Selassie I disait que les mystiques de toutes les religions peuvent aisémment se comprendre s’accepter et percevoir que leur message est le même. Nos mystiques nous avaient prédit depuis longtemps qu’un jour les secrets les plus profonds de la Foi deviendraient des vérités universelles, que même les enfants pourront étudier. Quand la nuit couvrait le monde, pendant les années de Mussolini et Hitler, la résistance héroïque des Rois Hailé Selassie et Mohammed V annonçait la venue de l’aube du discours universaliste et humanitaire. Leur enseignement milite pour la survie et le triomphe des cultures humaines qui enrichissent et ennoblissent chacun de nous, en nous montrant le devoir suprême de la compassion. Depuis les Kessim d’Ethiopie jusqu’aux Kabbalistes du Sahara, c’est d’une source universelle que jailissent les eaux de la Thora d’Afrique. L’humain est fait à l’Image du Créateur, dans ce sens qu’il peut aussi étendre son amour à toutes les créatures.

Beta Israel : les Juifs noirs de l’Etat d’Israël

Pendant longtemps, ils ont été connus sous le nom de Falasha, peuple mystérieux qu’un voyageur portugais du XVIIe siècle, Manoel de Almeida, présente comme des "Juifs de race arabe et parlant hébreu, bien qu’ils soient très corrompus : ils ont leurs bibles hébraïques et chantent les psaumes dans leurs synagogues."

L’Ethiopie leur a servi de résidence, où ils se considéraient comme "exilés", "immigrés" sens du mot falasha en amharique. Reconnus tardivement comme juifs par l’Etat d’Israël, ils y ont été rapatriés à la suite des "opérations" Moïse (1984), Josué (1985) et Salomon (1991), et y connaissent les difficultés liées à l’ "intégration" dans tout nouveau pays d’accueil.






Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mer 28 Nov 2012, 19:22

Source: Amitié judéo-Noire de France

MASHAV : LA COOPERATION ISRAELIENNE EN AFRIQUE

Israël accorde une place essentielle à l’aide aux pays en développement. Le MASHAV est le Centre de Coopération Internationale du Ministère des Affaires Etrangères israélien. Depuis 50 ans, le MASHAV est intervenu dans 108 pays en voie de développement dans les domaines de l’agronomie, la santé, l’éducation et l’informatisation. La MASHAV respecte toujours les besoins des pays bénéficiaires. Il a initié des milliers de participants à la productivité et à la diversité agricoles, à la purification de l’eau, à la prévention de la désertification, à l’insertion des femmes, à l’initiative commerciale, au micro crédit ... 81 missions médicales humanitaires ont eu lieu en 2007. La Commission des Affaires Economiques des Nations Unies a approuvé en décembre 2007 une résolution israélienne qui, dans l’esprit du MASHAV, appelle les pays développés à mettre leur savoir-faire en matière de technologie agricole à la disposition des pays en voie de développement.

Ils sont venus, ils sont tous là...

Non, ils ne sont pas venus pleurer la mamma... Mais fêter la Maman ! La terre mère comme on aime l’appeler !
L’Afrique était en fête, il y a quelques jours en Israël, au moment même ou 122 pays fêtaient la musique. Pour l’occasion, le Ministère israélien des Affaires Etrangères avait mis les petits plats dans les grands.
Au programme de la soirée, des discours, de la musique et... De la nourriture africaine !
Commençons par les discours. A la tribune, on a pu voir défiler le Directeur Général de la branche Afrique du MFA (abréviation anglophone pour parler du Ministère). Puis le Directeur du département MASHAV (l’Agence Israélienne de Coopération Internationale). Suivi du Ministre des infrastructures, Uzi Landau (le second de Lieberman, se dernier n’ayant pu être présent).






Ensuite, parmi la ribambelle d’ambassadeurs africain, seul le représentant de l’Ethiopie à pris la parole pour un discours d’une dizaine de minute. Un discours ou il à chaleureusement au nom des ses confrères présents dans la salle, salué la réussite d’Israël, ou il à remercier Jérusalem pour l’aide gratuite, constante et non-politique de l’Etat Hébreu pour
ces nations et ou il a émis un voeux de paix pour que Jérusalem puisse enfin devenir une ville sereine.
Pendant cette soirée, des délégations de tout le continent africain étaient représentés. On a parlé de l’Ethiopie, mais on pourrait rajouter la Sierra Leone, la Côte d’Ivoire, le Nigéria, le Niger, le Bénin, les Seychelles, la Namibie, la Guinée, le Mali, Madagascar ou encore le Kenya (entre autres !). Beaucoup de diplomates donc... Mais aussi plusieurs centaines de personnes ayant reçu de l’aide de la part de MASHAV et venant rendre hommage à Israël et à ses habitants. Tous ont en mémoire les cours donnés gracieusement par Israël sur l’agriculture, la médecine, les nouvelles technologies... Mais pas seulement les cours, le matériel aussi puisque MASHAV a offert un nombre incalculable d’hopitaux, de dispensaires, d’école, l’ordinateur, d’ordinateur pour le goutte à goutte de l’eau, etc... Hier, ils étaient là pour faire la fête avec Israël.
Côté musique l’organisation était particulièrement excellente. On a pu écouter quelques titres de cette tribu israélienne qui se fait appeler les "noirs hébreux". Ils ne sont pas juifs. Ce sont tous des immigrants de Chicago (pour la plupart) qui vivent dans le Néguev... Et qui se considèrent la salle de réception. Au rythme d’un djumbé bien "détendu", la meneuse du groupe à interprété des morceaux de sa composition en français, anglais et hébreu. La dernière chanson, intitulé "rain" (pluie), à soulevé la salle pour une standing ovation digne des plus grands concerts des Stones ou des Beattles. Du grand art !
La troisième partie de cette soirée était consacré à un repas. A des repas. Au menu, un buffet géant avec des spécialités culinaires venus de toutes l’Afrique :
Le pain au goût de bière venu d’Ethiopie, du poulet mariné dans une sauce affreusement relevé, du riz façon ivoirienne. Autant de plats délicieux que plusieurs centaines de personnes ont pu déguster le temps d’une soirée entre amis. Entre frère.
Cette journée de l’Afrique est devenue une tradition en Israël. Tous les ans, à la même date, les ambassadeurs et quelques citoyens du continent africain sont conviés pour cette soirée fraternelle ou la politique se fait oublier l’espace de quelques heures pour laisser place à un vrai moment de bonheur.
Pour moi, c’était ma première soirée Africaine du Ministère. Et j’espère simplement avoir la chance d’y être également convier pour toutes les autres années à venir.
Et subitement, une question me vient. Quel autre pays a également célébré l’Afrique hier ?.. Ah... Si seulement il y en avait eu d’autres !

Amitié judéo-Noire de France
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mer 28 Nov 2012, 19:27

Les réfugiés du Sud Soudan en fête à Tel Aviv

source: un écho d'Israel


Les réfugiés du Sud Soudan en Israël, environ 2000, n’ont pas caché leur joie et leur émotion ce dimanche 10 juillet 2011 en célébrant l’indépendance de la République du Sud Soudan au Panorama, à Tel Aviv.

Proclamée dans le monde entier le samedi 9 juillet, l’indépendance du Sud Soudan fut célébrée le dimanche 10 juillet en Israël, le shabbat restant le shabbat. Et c’est ce même dimanche que le gouvernement israélien reconnut officiellement ce nouvel Etat, la République du Sud Soudan, avec son drapeau rouge, jaune, bleu et vert et sa capitale Juba. Ceci, après 50 ans de guerres civiles avec 2 millions de victimes et 9 millions d’exilés.

Depuis le référendum de janvier 2011 au cours duquel 98,8% de la population vota pour l’indépendance, les réfugiés soudanais en Israël attendaient impatiemment ce jour. « Nos parents sont nés dans un pays en guerre et nous aussi. Mais aujourd’hui j’espère que notre gouvernement va réussir. Il nous faut retourner chez nous pour aider notre pays. Cela ne sera pas facile », dit Simon Ladek, l’un des coordinateurs de la grande fête à Tel Aviv.

« Je demande à Dieu de nous aider à construire notre patrie. Nous partons de zéro. Si nous ne retournons pas chez nous, qui le fera ? » se demande Santino Arob qui ne peut retenir sa joie : « Personne ne pensait que cela pourrait arriver un jour ! Brandir aujourd’hui « notre » drapeau me semble un rêve. » Arrivé en Israël il y a cinq ans, Santino est venu d’Eilat avec beaucoup d’autres réfugiés participer aux festivités. « Ce n’est plus le temps de parler, mais de danser ! »

Une fête qui s’étendit toute la journée groupant des centaines de réfugiés : danses et chants soudanais, mais aussi Gospels, les Soudanais du Sud étant en grande partie chrétiens. Vêtements bariolés du pays, grandes tuniques, mais aussi quelques uns en complet et cravate désirant refléter le sérieux de cette déclaration d’indépendance.

« Il y a 11 ans que j’attends cet événement… J’ai demandé quelques jours de congé à mon patron », précise Morris qui, après s’être réfugié en Egypte pendant 7 ans, est venu en Israël en 2007. Pendant ces 11 ans, il a toujours maintenu des contacts avec sa famille au pays. « Nous avons à relever un grand défi : pauvreté, manque d’infrastructures, peu d’écoles et d’hôpitaux », relève Gil Kiir Aqab, depuis 3 ans à Netanya. Mais il reste optimiste.

La plupart désirent rentrer chez eux mais ne savent pas quand et comment. Pour la directrice nationale de l’organisation internationale « Opération Blessing », ceux qui ont aidé les réfugiés poursuivront leur tâche en facilitant leur retour.

Laderk, étudiant l’archéologie au Collège Biblique de Netanya, espère que le gouvernement d’Israël va donner à certains réfugiés la possibilité de terminer ici leurs études et formations professionnelles pour pouvoir participer ensuite efficacement à la construction de leur pays dans tous les domaines.
« Si beaucoup de pays dans le monde haïssent Israël, nous, au contraire, nous l’aimons. Continuez à nous aider. »

Et, ce jour là, dans la ville, il n’était pas rare de voir des Soudanais danser en brandissant deux drapeaux : israélien et sud soudanais.



--

Julius Malema : Un juif Noir qui refuse l’injustice. Par Guershon Nduwa



Qui n’a pas vécu dans sa vie des faux procès, des trahisons de la part de proches et qui laissent des blessures douloureuses qui ne s’effacent guère et se ravivent sans cesse ?

Julius Malema né le 3 mars 1981, il est jeune brillant, intelligent. Il est le chef des jeunes de l’ANC. Il est un homme politique dont le discours force les Sud-Africains à s’interroger sur le fossé hérité de l’apartheid qui divise toujours riches et pauvres.
Ce tribun bedonnant au visage poupin, âgé 30 ans parle vrai depuis que son élection à la tête de la Ligue de jeunesse du Congrès national africain, le parti au pouvoir, en 2008, l’a placé sur le devant de la scène.
il marche la tête haute et refuse l’injustice et la fatalité des événements. Devant les drames et les tragédies vécu par la nation sud-africaine.
L’injustice du parent proche est plus difficile à supporter quand on sait le sacrifice consenti.

Un problème de conscience se pose aujourd’hui à certains sud africain à propos de l’actuel direction sud-africaine. Il s’agit de la juste résistance à l’infamie et à l’injustice, l’adhésion résistance que tous les sud africains qui refusent et refuseront toujours d’admettre l’injustice infligée.
Mais quand on connaît un peu l’histoire sud-africaine, une chose saute aux yeux :
Quoi qu’il en soit, le propos de Julius est un succès, puisque la frénésie de conviction atteint le roi lui-même (Jacob Zuma).
Julius représente donc les franges endurcis qui ne veulent pas voir au-delà de leur sanctuaire et de leur égo. Et ceux-là sont de toutes les époques
Ce n’est pas un secret qu’un certain nombre de membres de la nation sud-africaine se sentent plutôt proches des thèses que prône Julius, et partagent ses positions ainsi que ses remarques .
Ses attaques incessantes contre Jacob Zuma, (Polygamie) à qui il reproche d’être trop timoré dans les réformes économiques (Malema préconise la nationalisation des mines et des grandes exploitations agricoles) ont irrité les fidèles du président à la tête du parti.
Julius est un juif fier de l’être et l’injustice ne passera pas.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mer 28 Nov 2012, 19:35

une star du reggae juif en Israel: Emmanuel Yerday
En Israel le reggae sert de plus en plus de vecteur spontané de `retour aux sources` pour la nouvelle generation .




Le lion de Judée, un symbole du reggae





Le reggae est un style musical adopté par plusieurs groupes de rabbins musiciens et chanteurs, avec un grand succés, et des centaines de CD.
Les groupes de reggae pullulent en Israel.





Mon petit neveu en a une dizaine de cd de ces groupes, c'est trés bon, du pur reggae originel.

--








--









ziggy Marley en concert à Tel aviv



Bob Marley, alpha blondy, ziggy marley, peter tosh, steel pulse



Ziggy Marley en 2011: "je pratique les fêtes juives "

David « Ziggy » Marley, le fils du célèbre musicien reggae Bob Marley, est de retour en Israël pour deux concerts: le 19 Juillet à Tel-Aviv (Barby Club), et le 21 Juillet à Jérusalem (Sacher Park).

Le Yediot Ahronot a réussi à obtenir une interview du chanteur il y a deux semaines, après sa performance au « Couleur Café » de Bruxelles, devant un public de 20.000 personnes.

Ziggy Marley se sent très proche d’Israël. Il est d’ailleurs marié avec une femme appelée Orly, née en Israël. Et le couple a trois enfants: une fille nommée Juda Victoria, un garçon appelé Gédéon, et un bébé – Abraham Sélassié.

«L’histoire de notre connexion à la racine d’Israël, David, Salomon, remonte bien avant que j’ai rencontré ma femme », raconte Ziggy Marley. «Mon père et ma culture rastafari, ont un lien étroit avec la culture juive. J’ai un lien fort avec les juifs depuis que jeune enfant, je lisait l’Ancien Testament. »

«La culture rastafari a un lien très fort à Hailé Sélassié, un descendant du roi Salomon. Alors forcément, le lien au judaïsme est essentiel pour les rastafaris. »

Ziggy est donc de retour en Israël après la sortie de son nouvel album, « Wild and Free », le mois dernier. L’album a été produit par Don Was, qui a travaillé avec les Rolling Stones, Bob Dylan, Elton John et d’autres stars internationales.


Un rabbin israélien


rabbin israélien



Dernière édition par prinu le Mer 28 Nov 2012, 20:15, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mer 28 Nov 2012, 19:49

28 novembre 2012
Le Ministères des Affaires Etrangères israélien vient de donner instruction au corps diplomatique de l’Etat Hébreu de rejeter toute lettre ou document contenant le terme « Palestine » ou tout autre terme à visée de propagande ou de délégitimisation des droits légitimes d’Israël.

Ainsi, des termes tels que « Palestine occupée », « Jérusalem occupée », « territoires occupés » (1) ou « Etat de Palestine » feront que toute lettre ou document les contenant sera retourné sans traitement à son expéditeur, accompagné d’une note le priant d’utiliser les termes acceptés d’Israël, d’Etat d’Israël et de « territoire de l’Autorité palestinienne ».

Cette directive a été donnée quelques jours avant la date prévue par l’Autorité Palestinienne (par un « curieux » hasard, la date du 65ème anniversaire de la résolution de (re)partage de la Palestine Mandataire) pour demander à l’ONU un statut d’Etat non membre, en violation totale des Accords d’Oslo qui pourraient donc devenir caduques, même si en l’état cela ne semble pas être la volonté du gouvernement israélien.

Rappelons que Mardi, la France a déclaré qu’elle soutiendrait la demande palestinienne, alors que l’immense majorité des états occidentaux se sont prononcés contre.

Notons que, selon un officiel palestinien, l’un des premiers actes de la « Palestine », si sa demande à l’ONU venait à être acceptée, serait de demander la poursuite d’Israël devant la Cour Internationale de Justice pour…. le soit disant meurtre de Yasser Arafat !


(1) : le terme officiel en droit international est « territoires disputés », vu que l’occupant précédent, la Jordanie, qui les avaient envahi en toute illégalité, y a renoncé officiellement lorsqu’elle a signé un traité de paix avec Israël

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mer 28 Nov 2012, 20:07




Il y a un peu plus de 1000 femmes rabbin dans le monde.
Pauline bebe, femme rabbin en France.





Netanyahu a déclaré : « Je me tiens devant mon peuple et je dis : Je vais accepter un État palestinien. A présent, le Président Abbas a besoin de se tenir devant son peuple et dire, « je vais accepter un État Juif. »



deux jeunes femmes juives dasn l'armée israélienne



Cette ancienne mosaique du VIe siècle de Jérusalem nomme sur son plan, le foyer juif pour aveugles, l’école des métiers de l’Alliance israélite,et l’église Notre-Dame-de-France.
tout ce qu'un état palestinien détruira.


Soldat israélien venu aider au Darfour.



Un soldat israélien venu sauver une femme palestinienen.
simple propagande sioniste, vraiment ??



Femme rabbin noire, USA: Alysa Stanton à Greenville, en Caroline du Nord. Alysa Stanton a commencé à étudier pour devenir rabbin en 2002 à Jérusalem et elle a complété sa formation à Cincinnati, Ohio.

Que ceux qui critiquent la création d'institutions démocratiques cherchent à savoir ce qu'est la charité chrétienne et l'amour entre les hommes.

Il n'y a pas de lobby juif négatif, il n'y a que de la démocratie, de la liberté, et sans doute le besoin naturel pour tous de l'impérialisme de la démocratie.
De lobbys négatifs, il faut chercher ailleurs, et suivez mon regard, il n'est ni chrétien, ni juif ni athéiste.

Une autre bonne raison, de creer le plus possible d'institutions libertaires, et meme de soutenir et aider les juifs et Israel, dans leur résistance cette fois-ci réélle, c'est de lutter contre ceci:



ca c'est la vie telle que les pro-islamistes et les palestinistes politiques, voudraient voir partout, et surtout l'imposer aux juifs, aux chrétiens et aux athés.
c'est pour avoir ce style de vie qu'ils souhaitent qu'il n'y ait plus d'état juif en Israel, et qu'ils dénoncent des lobbys juifs jusqu'au pole-nord. Ils brulent en effet, et insultent des bibles et des torah chaque soir dans les télévisions de leurs pays exemplaires et adulés, les vidéos comme celle que j'ai mis pullulent, chaque soirs, et il n'y a chez eux quasiment AUCUNE autocritique meme en France de la part de leurs associations.
Il est donc trés normal et logique, qu'ils ne supportent pas une institution ou une association juive qui voudrait proner des idéaux démocrates, libertaires, ou pacifiques.
Je pense donc qu'on va découvrir cent mille indignations dans tout les médias possibles.
--

Occident chrétien vivra

Deux religieux catholiques français ont reçu mardi le titre de "Justes parmi les nations", la plus haute distinction décernée par Israël à ceux qui ont sauvé au péril de leur vie des Juifs pendant la Shoah. Le père Joseph Caupert, décédé en 1951 et la soeur Marie-Emilienne, 82 ans, ont été reconnus comme "Justes" par le Mémorial Yad Vashem de Jérusalem "C'est pour moi un très grand honneur et une très grande joie de recevoir ce titre", a déclaré soeur Marie-Emilienne (Marie-Rose Hermantier) lors de la cérémonie, en ajoutant: "C'est la foi qui m'a guidée et le respect pour l'humain".

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9380
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mer 28 Nov 2012, 20:45

prinu a écrit:
...

Qui finance sholomo sand , et sa mouvance ?
Des fonds qataris et d'arabie saoudite, et du regime iranien. ( ouvertement, meme dieudonne ne s'en cache nullement). Sources: enquete de services occidentaux, dont la france et israel.

Pourquoi ne l'avez vous pas dit ? Aviez vous source les "enculaminis" et sources antisemites d'ou viennent vos videos ? Je doit le faire a votre place, pourquoi ?

...

Et vous, des sources de sites de groupuscules islamofashistes, que j'ai du, MOI, rtrouver et donner ici, pas vous.


Mais cher ami :

Vous etes francais ou iranien chiite ? Que vous as t on demande quand vous avez demande votre naturalisation ?
Vous avez une double nationalite ?

Ca fait longtemps que vous etes passionnes par l'extreme gauche antisemite que vous prenez en argumentation, ou c'est tres recent ?
...

C'est très récent . C'est suite à vos attaques aveugles contre Shlomo Sand que j'ai voulu en avoir le coeur net moi-même et que j'ai fait revenir le livre par la bibliothèque municipale ( parce que je ne voulais pas courir le risque de financer un éventuel menteur ) . Je vous l'avais d'ailleurs déjà dit
mais vous n'avez pas prêté attention , trop occupé que vous êtes à louanger Israël au-delà de toute mesure et de façon dithyrambique .
Vous n'avez donc à vous en prendre qu'à vous-même .

Pour les videos , vous vous trompez d'interlocuteur . Ce n'est pas moi qui les ai postées .

Et je ne suis pas naturalisé français . Je suis belge .

Quant à votre diffamation de Shlomo Sand , je le laisse répondre lui-même :

" Comme on l'aura compris , le professeur d'histoire de Larissa [ à Tel-Aviv ] était aussi celui qui enseignait l'hébreu à Gisèle , à Paris .
Dans sa jeunesse , il avait été l'ami de Mahmoud , le technicien d'ascenseurs , mais aussi de l'autre Mahmoud , appelé à devenir le poète national palestinien . Il était aussi le gendre de Bernardo , l'anarchiste de Barcelone , et le fils de Cholek , le communiste de Lodz [ émigrés en Israël ].
Il est l'auteur de ce récit dérangeant , entrepris , entre autres raisons , pour tenter de clarifier la logique historique générale à laquelle pourrait s'adosser le récit de l'identité individuelle . " . ( p 25 )

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mer 28 Nov 2012, 21:40

Contrairement à PRIMU, je pense que SHLOMO SAND est un vrai patriote, amoureux de son pays qui veut le délivrer de ses mytes

.... Je vais peut être ouvrir un sujet sur lui avec les éléments que j'ai... Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mer 28 Nov 2012, 21:43

ça nous permettra de nous faire une idée par nous-mêmes Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mer 28 Nov 2012, 21:48

Qu'en pense PRIMU ? (je ne voudrais pas qu'il nous fasse une syncope)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mer 28 Nov 2012, 21:49

Tu ouvres le topic, et Prinu, comme tout le monde donnera son avis !
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Mer 28 Nov 2012, 22:28

prinu a écrit:
c'est votre liberté, de parler des protocoles de shlomo sand, ami r.

SHLOMO SAND
Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Contre offensive face à la propagande anti-Israélienne
» Et on va me demander pourquoi je suis anti-militariste....
» Le plan de la politique israélienne au Moyen-Orient (2) : Le Liban, la Syrie et l’Irak [Ali Dani]
» Ségrégation des femmes en Israël ?
» Thierry Janssen ,pourquoi autant d'antidépresseurs ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: