DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Lebob



Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Jeu 22 Nov 2012, 15:40

prinu a écrit:
celà existe. c'est trés rare, mais celà existe. et celà meme aprés avoir été dans un camp de concentration.
refuser l'existence du peuple juif, de la part d'un juif, c'est de l'antisémitisme.
souvent rejeté dans leurs familles, ils commencent par dire au reste de la famille "vous les juifs", et s'excluant du peuple juif.
dans les années 50, les juifs antisémites étaient souvent staliniens.
et, vous avez raison de le noter, tout comme les antisémites non juifs, ils sont antisionistes également. il n'existe en effet pas d'antisémite non anti-sioniste.

Vous déraillez et êtes en train d'écrire n'importe quoi. Le membres de la secte Neturei Karta n'ont jamais nié l'existence du peuple juif. Ils sont en revanche antisionnistes.

Et si tout les antisémites sont antisionnistes, on peu parfaitement être antisionnsite sans être antisémites, ce que vous vous refusez à comprendre.

Pour le reste, pourriez-vous nous expliquer qui, selon vous, est antisémite et refuse l'existence du peuple juif après avoir été dans un camp de concentration. Pouvez-vous nous citer un nom? Un seul?



Revenir en haut Aller en bas
prinu



Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Jeu 22 Nov 2012, 20:09

Naturei karta, c'est peu de gens, c'est une minuscule petite secte qui souhaite détruire Israel afin de hater la venue du Méssie, ce sont de pauvres toqués; mais désirer la bombe atomique sur israel, en serrer la main du fou iranien, et militer avec Dieudonné, je doute que ce soit trés loin des vélléités antisémites.

Mais a par ceux là, les juifs antisémites, ils militent aussi tous dans les milieux antisionistes. il y a tres peu de juifs antisionistes, en occident, trés trés peu, et surtout dans les milieux d'extreme gauche radicale. il y en a un pour dix mille, tout les juifs sont sionistes et soutiennent Israel.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Jeu 22 Nov 2012, 21:49

L'Espagne a annoncé aujourd'hui de nouvelles mesures permettant d'accélérer la naturalisation des descendants de juifs séfarades, dont les ancêtres avaient été chassés de la péninsule ibérique au moment de l'Inquisition. Ils avaient été contraints de se convertir au christianisme ou à l'exil.

Les juifs séfarades disposaient de la possibilité de demander la naturalisation depuis des dizaines d'années, et grâce à ces dispositions, ils bénéficieront d'un statut particulier, selon un processus d'étude de leur généalogique supervisée par la Fédération espagnole des communautés juives, qui transmettra les dossiers aux autorités pour approbation.

Cette fédération estime que des milliers de juifs séfarades dans le monde pourraient en bénéficier particulièrement ceux vivant en Amérique latine et en Turquie. De nombreux séfarades se sont réfugiés à Istanbul, à Londres et au Caire après le décret de 1492. Ceux qui ne se sont pas convertis ont été tués.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9338
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Jeu 22 Nov 2012, 22:34

prinu a écrit:
...

Mais a par ceux là, les juifs antisémites, ils militent aussi tous dans les milieux antisionistes. ...

Et Shlomo Sand , où le rangez-vous ? ( vous qui mettez des étiquettes sur tout le monde ) .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 02:31

Comme Marc Bloch, Shlomo Sand considère qu'il n'existe pas de " peuple juif ", ce qui serait une invention du 19 iéme siécle..
shlomo sand est un juif négationniste du judaisme.
Il est repris et applaudi par les mouvements antisémites et les milieux antisionistes.

Les mauvaises raisons d'un succès de librairie, par Eric Marty
LE MONDE

Tout le monde se souvient de quelques énoncés qui, jadis, firent scandale : selon une rumeur venue d'Europe, les chambres à gaz n'avaient jamais existé, selon une autre, émanant du monde arabe, le Temple juif de Jérusalem était une invention des colons sionistes, malgré son attestation par le Coran décrivant Jésus y priant "debout".



Mais avec le siècle qui vient, et qui s'annonce comme redoutable, on aura compris que ces négations-là ne relevaient que du détail. Le livre de Shlomo Sand, Comment le peuple juif fut inventé : de la Bible au sionisme (Fayard, 2008), règle la question de manière définitive. Le peuple juif n'existe pas : divine surprise !
Inutile de faire l'apprenti chimiste pour déclarer l'innocuité du Zyklon B, inutile de jouer à l'archéologue pour faire du Mur des lamentations une excroissance de la Mosquée Al-Aqsa, car si le peuple juif n'est qu'une invention du XIXe siècle sous le paradigme occidental de l'Etat-nation, alors la question est réglée. Certains pourront en conclure d'ailleurs qu'il est bien naturel qu'un peuple qui n'existe pas invente à l'infini des légendes pour attester sa pseudo-existence.

Ce n'est pas ici le lieu de dénoncer les confusions, et surtout le caractère naïvement massif de la thèse du livre de Shlomo Sand. Des spécialistes l'ont fait. Il s'agit de l'oeuvre d'un historien autodidacte dont les informations sont de seconde main, qui mêle les approximations à des choses connues, mais qui sont présentées sous l'angle biaisé de découvertes sulfureuses.

Sand présente le fait qu'il n'y a pas de race juive comme une découverte qui fait du peuple juif une invention historique. Mais ce faisant, il confond deux catégories étrangères l'une à l'autre, celle de "race" et celle de "peuple". La tradition d'Israël n'est pas une tradition raciale comme la Bible l'atteste (l'épouse non juive de Moïse, Séphora, Ruth, l'étrangère, ancêtre du roi David), tradition perpétuée par l'actuel Israël, comme tout visiteur peut le constater en admirant dans le peuple juif son extraordinaire pluralité : juifs noirs, jaunes, blancs, orientaux, blonds, bruns... La substitution race/peuple est révélée par le titre : Comment le peuple juif fut inventé... Or tout le livre consiste à vouloir prouver que les juifs actuels ne sont pas "génétiquement" les descendants des Hébreux.

On dira que le peuple juif n'a jamais cessé d'être "inventé" : par Abraham, par Jacob, par Moïse... Mais aussi par chaque juif. Car l'invention même du peuple juif, loin d'être une preuve de son inexistence, est une preuve radicale - irréfutable - de la singularité radicale de son existence propre. Existence fondée sur le principe abrahamique de son invention ou de sa vocation, puisque cette existence est réponse à un appel.

CONCLUSION PERVERSE

Peuple unique en ce qu'il est fondamentalement logocentrique - lié au langage, lié au nom - et textocentrique, lié à un texte : la Torah. Que la filiation soit constitutive du peuple juif ne peut apparaître comme un élément ontologique. Le principe de filiation n'est que la régulation civile de l'existence historique de ce peuple, des conditions de possibilité d'une perpétuation qui autorise son inscription dans le temps chronologique, dans le temps de l'histoire humaine. Voilà pourquoi il y a un peuple juif, voilà pourquoi il n'y a pas de "race juive", même s'il est patent que les Cohen et les Lévy du monde entier ont quelques liens incarnés. C'est ce qu'on peut appeler très simplement la facticité juive : le fait d'être juif.

Le livre de Sand manifeste là l'indigence de son "épistémologie". Sand est un "moderne". Il voudrait devenir le Michel Foucault du XXIe siècle. Il espère, en proclamant que le peuple juif est une "invention du XIXe siècle", reproduire, en le mimant, le Foucault de jadis affirmant que l'homme était "une invention récente". Mais, pour Foucault, il était fondamental, à l'intérieur du discours philosophique moderne même, de réfléchir méthodiquement à cette "invention" dans les savoirs - l'homme - et de la déconstruire.

Or c'est sur ce point que le livre de Sand se révèle vide. Car s'il dénie aux juifs une aspiration, qu'ils n'ont jamais eue comme peuple, à se constituer en race, il ne déconstruit pas la notion de race. Au contraire, il lui confère, à dessein ou non, un statut de vérité qui se donne comme vérité ultime. En effet, la conclusion, proprement perverse, de son livre est d'attribuer au peuple palestinien ce qui a été dénié aux juifs, à savoir qu'ils sont - eux, les Palestiniens - les vrais descendants génétiques des Hébreux originaires !

Cet épilogue est le révélateur de la finalité du livre. On y trouve le principe mythologique de l'inversion dont le peuple juif est la victime coutumière : les juifs deviennent des non-juifs et les Palestiniens les juifs génétiques. On peut, dès lors, en déduire qui est l'occupant légitime du pays. En ne déconstruisant pas radicalement la notion d'héritage génétique, en en faisant, au contraire, bénéficier le peuple palestinien, Sand révèle tout l'impensé qui obscurément pourrit ce qu'il tient pour être une entreprise libératrice. Il montre que la méthode substitutive qu'il emploie est tout simplement mystificatrice, et ce d'autant plus qu'elle voudrait être au service de l'entente entre les ennemis.

Nier l'identité juive est une vieille marotte, aujourd'hui parasite obstiné de la pensée contemporaine. D'où vient ce vertige du négatif ? On l'aura compris en lisant le livre de Shlomo Sand : d'un désir obscur de faire des juifs de purs fantômes, de simples spectres, des morts-vivants, figures absolues et archétypales de l'errance, figures des imposteurs usurpant éternellement une identité manquante. Eternelle obsession qui, loin de s'éteindre, ne cesse de renaître avec, désormais, un nouvel alibi mythologique : les Palestiniens.


Eric Marty est écrivain et critique, professeur de littérature à l'université Paris-Diderot

--shlomo sand dit aussi que Jésus le Nazaréen n'est pas né à Nazareth ni à Bethléem, que l' histoire des Patriarches est entièrement légendaire , qu' Abraham appartient , comme Enée , à la mythologie, etc .

Un peuple existe si il a le sentiment d' exister , et j'ajouterai que personne n'en n'a jamais douté , ni Torquemada ni Chmielnicki ni Drumont ni Krouchevane ni Hitler ni le Mufti El Husseini . Chacun a le droit d' être anti sioniste , mais si le peuple juif n' existait pas , l' Etat d 'Israël n'existerait pas non plus .
Voilà un but précisé..

Si on commence à ranger Sand (et son livre) dans la catégorie antisionisme , je ne vois pas pourquoi on maintient dans cette catégorie le livre de Garaudy sur les mythe fondateurs d'Israël, qui est bien au-delà de l'antisionisme, mais relève de l'antisémitisme, ou des personnages comme Dieudonné ou Ahmadinejab qui ont depuis longtemps franchi la ligne qui sépare antisionisme d'antisémitisme.


---


Il me semble utile de préciser que la thése de Sand n'est pas une thése académique et scientifique mais un simple pamphlet politique. Elle n'a pas ete publiée dans des revues specialisées apres avis d'un comité de pairs. Il est donc difficile de lui donner la même crédibilité ou poids que l'historiographie classique qu'elle contredit. De plus, Sand n'a aucune compétence dans les domaines de l'histoire juive alors que toute son autorité repose sur son titre d'historien. Or, Sand est avant tout, et il le dit lui-meme dans son interview dans "Haaretz" (journal d'extréme gauche israélienne) un militant politique. Toute personne ayant un minimum de connaissance en histoire juive remarquera que son livre est constitué d'un mélange entre faits connus depuis longtemps et ânneries monumentales qui dénotent une ignorance totale du sujet (par exemple Sand ignore l'existence d'une trés grande communauté juive en Espagne avant la conquête musulmane).
Les théses de Sand sont marginales et ne sont pas prises au serieux dans la communauté des historiens. Enfin, il me semblerait interessant de noter que cette thêse intervient apres plus de 10 ans de recherche en matiére de génétique des populations, recherche qui a demontré, à la surprise générale d'ailleurs, l'inverse de ce que Sand affirme - que les diverses communautes juives (Ethiopiens exceptés) partagent bien des ancetres communs issus du moyen-orient et que le taux de metissage fut finalement moins élevé que ce qu'on imaginait avant.
Il n'est pas compétent pour remonter au-delà du XIXe siècle (sa spécialité).

C'est à l'ensemble de la communauté des historiens que s'oppose Sand.

Les archives babyloniennes démontrent la déportations des juifs d'Israel, par exemple.
La stèle de Mesha AO 5066 victorieux des hébreux, au Louvre, des gravures au musée du Caire, il y a des éléments archéologiques qui démontrent des faits.

Israr en egyptien veux dire israel

http://a405.idata.over-blog.com/600x452/5/44/35/62/Israel/Stele-de-Merneptah-Israel-.jpg


La stèle de Mérenptah (Mineptah) découverte en Égypte, à Thèbes en 1896 dans le temple mortuaire de Merneptah, le fils de Ramsès II. Merneptah décrit la campagne militaire ( bataille de Qadesh) entreprise vers 1297 av. J.-C. à Canaan.




La stèle aurait été rédigée aux alentours de -1207 et contient la plus ancienne mention écrite du royaume d'Israël
http://a396.idata.over-blog.com/600x452/5/44/35/62/Israel/Stele-de-Mesha-YHWH-.jpg




La stèle de Mesha , découverte en 1868 ( exposée au Louvre) évoque une victoire du royaume de Moab sur celui d'Israël. Elevée par Mesha fils du roi Kamoshyat à Dirân, capitale de Moab, elle aurait été rédigée aux alentours de 850 av. J.-C et contient la plus ancienne mention écrite d'Israël ( écrit six fois ) . Le nom de YHWH apparaît aussi sur cette slèle . On retrouve également deux fois le nom d'Omri roi d’Israël (roi qui régna douze ans, entre -881 et -874.)



http://img.over-blog.com/600x253/5/44/35/62/Israel/Stele-de-Tel-Dan---Maison-de-David-israel-.jpg

La stèle de Tel Dan ( découvert en 1993 ) est une stèle de basalte noir érigée par un roi araméen dans le nord d'Israël. Elle contient une inscription araméenne qui commémore la victoire du roi sur les anciens israélites.Les inscriptions mentionnent la Maison de David et Israël ( L'inscription a été datée du VIIIe ou IXe siècle av. J.-C.

http://img.over-blog.com/400x300/5/44/35/62/Israel/Tunnel-d_Ezechias.jpg


Vers 700 av. J.-C :Le Roi Ézéchias fait creuser un tunnel pour alimenter en eau Jérusalem
Le tunnel d'Ézéchias,( decouvert en 1838 ) a été construit à Jérusalem avant 701 av. J.-C. sous le règne d'Ézéchias, roi de Juda, pour ravitailler la ville en eau en cas de siège (il est mentionné dans 2Rois 20:20 et dans 2Chron 32:30).
L'archéologie confirme l'ancien testament.
http://img.over-blog.com/335x500/5/44/35/62/Israel/Les-Rouleaux-d-Argent.JPG


Les Rouleaux d'Argent ( ou Les amulettes de Ketef Hinnom ) découvert en 1979 , date de 625 av J-C
Sur un rouleau on peut lire le nom de Dieu écrit trois fois YHWH ( se lit de gauche a droite sur l'image )



En - 539 le Roi de Perse ( Iran ) , Cyrus le Grand conquiert Babylone. Selon le livre d'Ezra , il prend un décret permettant aux Juifs de retourner en Judée, sous la conduite de descendants des rois de Juda, en leur restituant le butin pris dans le Temple par Nabuchodonosor

La Judée devient alors une province (pahva) de l'Empire perse, dirigée par un gouverneur juif nommé par le roi de Perse.
http://a51.idata.over-blog.com/600x357/5/44/35/62/Israel/Cylindre-de-Cyrus.jpg




Le Cylindre de Cyrus découvert en 1879 atteste les écrits de la Bible sur le retour dans leur pays d'origine des déportés

Là encore, confirmation par l'archéologie des écrits de l'ancien testament.
Et il y en a des tas, de preuves archéologiques des juifs sur la terer de leurs ancétres, et de corrélations entre preuves touchées du doigt, et ancien testament.
Je conseille a ceux qui disent que les juifs en palestine géographique, c'est un mensonge sioniste, et que c'est un mythe sans preuves, d'aller dans les musées d'Israel ..

En - 165 Judas Maccabée conquis Jérusalem, à la mort de Judas ses frères reprennent le combat contre les Grecs mais aussi la Syrie du Sud , pendant 1 siècle les Maccabée règnent sur un état Juif.
http://a400.idata.over-blog.com/600x332/5/44/35/62/Israel/Manuscrits-de-la-mer-Morte.jpg



Les manuscrits de la mer Morte découverts en 1946 et 1947. Ces rouleaux sont des écrits religieux bibliques rédigés en araméen pour le plus ancien et en hébreu pour les plus récents ( écrits entre le III° siècle avant notre ère et le premier siècle chrétien )

Là encore, preuves archéologiques d'éléments de l'ancien testament.
ca pleut, des preuves de l'histoire du judaisme.

les Philistins sont un peuple d'envahisseurs venus de la mer, ils étaient les ennemis des Juifs ( Goliath était un philistin) l'Empereur Hadrien choisit ce nom pour la région afin d'humilier les Juifs.


A l'époque hélénistique (2 iéme siécle) se re-creé un état juif hasmonéen sur toute la surface de la palestine géographique, avec des zones majoritairement juives, et une zone exclusivement juive est démontrée par des archéologues, en Judée, et majoritairement juive en galilée.
Contrairement à ce que Sand écrit, les historiens lui répondent catégoriquement qu'il n'y avait pas de prosélytisme juif dans l'antiquité. Certes, durant une certaine période, au retour de babylone, le judaisme ne se défini plus par une appartenance ethnique (je suis le fils de..), mais par une pratique, le respect de la torah, mais celà n'a existé essentiellement que sous l'époque hélénistique, et sous l'époque romaine, les fetes juives attiraient beaucoup de gens, mais il n'y avait ni missionnaires ni apotres du judaisme, donc pas de prosélytisme non plus, il y a eu donc bien quelques conversions de faible importance à ces périodes là seulement.

Contrairement à ce que shland écrit, on a aussi les preuves archéologiques qu'il y a une émmigration juive. Par exemple des juifs babyloniens ont été déplacés par Anthiochos III, en Asie mineure, parcequ'ils étaient éfficaces et fidéles, et ce n'était donc pas des convertis au judaisme.
Aprés la destruction du second temple, donc en 70, il y a un mouvement d'emmigration juive vers la Galilée, il y en a eu aussi vendus comme esclaves, qui n'étaient pas des convertis.
Sand oublie tout ca, c'est avant tout un écrivain politique engagé d'extréme gauche, et n'est vraiment pas un spécialiste, il y a eu surement des conversions, à certaines périodes limitées, mais pas de prosélytisme comme il l'affirme pour nier l'existence d'un peuple.

--
A vous de juger shlomo sand .. utilisé comme pavillon politique par tout les pro-palestiniens voulant détruire Israel.
Ils sont une douzaine a agir comme lui.. par idéologie politique d'extréme gauche, et utilisé pour autre chose que la vérité , la paix ou les libertés individuelles, soyez en assurés.


Dernière édition par prinu le Ven 23 Nov 2012, 18:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9338
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 08:35

prinu a écrit:
...

A vous de juger shlomo sand ...


Merci de bien étaler une fois de plus votre perversité , cher Prinu .

[...]

J'ai dès lors une autre question à votre endroit : pourquoi un athée magnifie-t-il l'histoire religieuse juive ?



(J'ai malencontreusement effacé mon texte entre crochets . La modération peut-elle le retrouver ?
Ah ! Je m'aperçois que Lebob l'a recopié à 16h32 Merci à lui . )

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .


Dernière édition par boulo le Ven 23 Nov 2012, 16:36, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 09:20

boulo a écrit:
prinu a écrit:
...

A vous de juger shlomo sand ...


Merci de bien étaler une fois de plus votre perversité , cher Prinu .

Après avoir remarquablement et ultra-rapidement constitué un énorme dossier à charge pour pouvoir mettre à mort Shlomo Sand , vous me " demandez " de le juger ... En fait , c'est une injonction , comme celle de vos " ancêtres " à Pilate pour mettre à mort le Fils de Dieu . ( Ils étaient trop lâches pour faire le " travail " eux-mêmes ) .

En bon propagandiste, il doit avoir ce genre de dossier tout prêt, précmaché par l'agence de propagande pour laquelle il travaille...

boulo a écrit:
J'apprécierai Shlomo Sand tout seul lorsque son livre sera arrivé à la bibliothèque municipale ; j'ai un apriori très
défavorable d'après des extraits mais je n'ai pas besoin de vous et de votre propagande .

D'ailleurs , tenter de prouver l'histoire religieuse juive à un chrétien , c'est apprendre à un boulanger à faire du pain . Merci , j'avais déjà appris .

J'ai dès lors une autre question à votre endroit : pourquoi un athée magnifie-t-il l'histoire religieuse juive ?

J'avais expliqué (dans un autre fil, je pense) ce que contient exactement le livre de Sand. Il s'agit d'ue analyse de la création de mythes nationaux juifs au 19ème siècle. En établissant cette étude, Sand est du reste parfaitement dans son rôle. Il ne nie du reste pas, contrairement à ce que prétend Eric Marty, qui critique son livre, mais ne l'a manifestement pas lu, que le peuple juif a existé.

Et je souligne ici le procédé extrêmement malhonnête d'Eric Marty - repris à son compte par Prinu, mais ça ne m'étonne pas, Prinu étale sa malhonnêteté à longueur de page - qui consiste d'une part à pértendre - faussement - que Sand nie l'exsitence du peuple juif et, d'autre part, à assimiler cela au négationnisme.

Le procédé est abject et répugnant, Prinu. Mais vous n'hésitez pas à l'utiliser...

Avez-vous seulement lu le livre de Sand?

Ou n'êtes-vous capable que de faire des copiés/collés des textes préparés par des agences de propagande israélienne? Agences qui ne sont pas très talentueuses du reste. La longueur de vos insipdes tartines dissuade de les lire. Leur caractère répétitif, dépourvu de toute nuance et manifestement outrancier finirait par me rendre les Palestniens plutôt sympathique.

Vous êtes certains que vous n'êtes pas un agent du Hamas déguisé en juif? Votre propagande est tellement débile qu'on finit par se poser sérieusement la question.

Pour en revenir à l'ouvrage de Sand et à la critique de Marty (qui, soit dit en passant, n'a aucune qualification d'historien, contrairement à Sand), voici la critique de la critique: http://vieuxsinge.blog.lemonde.fr/2009/04/06/eric-marty-critique-shlomo-sand-sans-lavoir-lu/

C'est un peu plus nuancé et travaillé que les sempiternels copiés/collés que nous sert Prinu


Dernière édition par Lebob le Ven 23 Nov 2012, 16:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 15:30

oui, l'archéologie et les faits, sont trés pervers.
la connaissance est une transmission et un partage, pas une création poétique..
amusant: votre texte - qui vient d'un blog privé -démontre que Sand écrit dans l'humanité !

votre texte ne contredit en rien les preuves archéologique que j'ai mises pour démonter le livre de sand, parceque c'est tout bonnement inattaquable.
cliquez sur les liens que j'ai mis pour voir les preuves archéologiques.

ps avez vous prevenu vos amis qu'un dangereux diseur de vérité fait ici sa perversité méssianique ?
mea culpa.

L'accusé a dit la vérité, il sera éxécuté (guy Béart)


--
Autre chose:
Connaissez un de leurs amis ? Norman Finkelstein.
Norman Finkelstein est un politologue, professeur et écrivain connu il est le fils d'une famille juive déportée dans les camps et il est un enfant du ghetto de Varsovie.
Et alors ? les antisionistes et les antisémites n'utilisent que de tels gus juifs d'extreme gauche, pour leur efficacité dans la propagande. Ils leurs donne le micro. ce n'est pas innocent. L'argent vient d'arabie saoudite ou du qatar.


Il est connu pour un livre: "L'Industrie de l'Holocauste".
qui est un livre ANTISEMITE.

Désolé. CQFD. Il existe des juifs antisémites, pour répondre à une question posée plus haut.


---
Israël n’est pas un mythe…

Entretien mémorable avec le professeur Adam Zertal, « découvreur » de l’autel de Josué, site biblique par excellence.


L’autel de Josué, sur le « Har Eval »

Adam Zertal, ancien négationniste

Adam Zertal (né en 1936) est un archéologue israélien, de l’école de Tel-Aviv professant le « négationnisme ». Zertal a grandi à Ein Shemer , un kibboutz Hashomer Hatzaïr (mouvement sioniste de gauche). Puis il fut gravement blessé à la guerre de Kippour. Hospitalisé à Hadassa Ein Kerem, Zertal déclara à un journaliste : « Durant cette année à l’hôpital, je me suis intéressé à l’archéologie. Et alors que je croyais que la Bible était pleine de mythes, j’ai décidé après mon rétablissement de parcourir à pied Israël pour chercher des preuves archéologiques »… Et Adam Zertal « tomba » par le hasard de Dieu sur l’autel de Josué !

Détruisant ainsi la ligne politique du livre de Sand !!

"Comment le peuple juif fut inventé " !

Zertal a été à l’école de ces « nouveaux historiens » de l’école archéologique israélienne qui, au nom d’un parti pris laïc, tentent de nier toute judaïté au passé d’Israël. Par négation de la judaïté, on comprend bien entendu la négation du caractère juif de nombreuses découvertes, comme à Ir David, la Cité de David, où l’on nie (c’est difficile à présent !) l’historicité du roi David. Cela contribue à la délégitimation de l’Etat hébreu, et cela fait le jeu de tous les détracteurs d’Israël. Au sein de ces archéologues revisitant l’Histoire biblique, il faut citer le Professeur Israël Finkelstein, et Schlomo Sand, l’auteur de ce livre (2008) : « Comment le peuple juif fut inventé ». Selon eux, le peuple juif faisait partie des peuplades cananéennes, n’ayant pas plus que d’autres, la prétention d’habiter Israël…

.. le véritable but de ces plumitifs d'extréme gauche.




Le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob attendait Adam Zertal au tournant… en l’amenant précisément en 1980 au lieu même de l’autel de Josué, commandé par D.ieu Lui-même (Josué 8:30) :

« Alors Josué bâtit un autel à l’Eternel, le Dieu d’Israël, sur le mont Ebal, comme Moïse, serviteur de l’Eternel l’avait ordonné aux enfants d’Israël… : c’était un autel de pierres brutes, sur lesquelles on ne porta point le fer ».

Adam Zertal eut la preuve de l’authenticité de ce site biblique qu’il data (au carbone 14) en 1250 av JC. D’autres preuves existent qu’il expose dans ses ouvrages. Il eut également la conviction que le Mont Garizim cité dans la Bible comme « jumeau » du Mont Ebal, se trouve plutôt à la place du mont Kabir, où se trouve également « Elon Moreh » le lieu biblique du « chêne de Moré »

« Abram traversa le pays, jusqu’au lieu de Sichem, jusqu’au chêne de Moré » – Gen 12:6.

« Lorsque l’Eternel, ton Dieu, t’aura fait entrer dans le pays dont tu vas prendre possession, tu prononceras la bénédiction sur la montagne de Garizim, et la malédiction sur la montagne d’Ebal« – Deut 11:29

Zertal, « converti » à la vraie réalité biblique (il parle français !) termina le discours qu’il nous adressa, par ces mots : « Soyez des missionnaires de la vérité ! ». Zertal sait que dans le milieu « des écoles de pensée scientifique », son avis va à l’encontre de la pensée « officielle ». Il cita un journaliste américain, disant : « Si Zertal a raison, il va renvoyer les chercheurs et les sommités académiques au jardin d’enfants » ! ».
Les lieux bibliques achetés en Israël
Savons-nous que les lieux bibliques achetés en « espèces sonnantes et trébuchantes » par le peuple juif sont toutes en zone occupée ?…
■Hébron – la caverne de Macpéla… a été achetée par Abraham aux Héthiens (Gen 23) – les Juifs ne peuvent y accéder qu’avec la protection de l’armée israélienne.
■Jérusalem – le Mont du Temple… acheté par David au roi Ornan (2Sam 24 ; 1Chron 21), est actuellement occupé par les Musulmans (quatre mosquées sont sur le mont du Temple !) ; ses fondements sont profanés impunément. On ne peut même pas remuer les lèvres sur l’esplanade, sous peine d’être accusé de prier…
■Shekhem… a été acquise par Jacob, aux fils de Hamor le Hévien (Gen 33:19). L’on sait également que la tombe de Joseph se trouve à Shekhem, et qu’elle a été profanée par les Musulmans en 2000 : « Les os de Joseph, que les enfants d`Israël avaient rapportés d`Égypte, furent enterrés à Sichem, dans la portion du champ que Jacob avait achetée des fils de Hamor, père de Sichem, pour cent kesita, et qui appartint à l`héritage des fils de Joseph »- Jos 24 :32.

Un panneau à l’entrée de Shekhem intime aux Juifs l’interdiction formelle d’entrer…

.. vous avez compris.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 15:49

Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?

Le printemps des Sayanim de Jacob Cohen

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacob_Cohen_(%C3%A9crivain)


Les sayanim - informateurs en hébreu - sont des Juifs de la diaspora qui, par "patriotisme", acceptent de collaborer ponctuellement avec le Mossad, ou autres institutions sionistes. Leur nombre en France se situerait, selon les auteurs, autour de trois mille. Ils se recrutent principalement au sein du Bnaï Brit (franc-maçonnerie juive internationale) et autres organisations juives nationales. Mêlant réalité et fiction, le récit explore cette nébuleuse à Paris, aux ramifications étendues et insoupçonnées. Youssef El Kouhen, fils d'immigrés marocains, professeur d'histoire, en fera l'amère expérience.

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=30951
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 15:51

Les historiens comme l'archéologie sont formels
1 les palestiniens ne viennent pas de la région dite palestine
2 ils abusent les gens en inventant un passé historique là, tout comme un droit politique.
3 l'archéologie scientifique démontre bien que le sionisme est fondé , l'histoire démontre qu'il est fondé politiquement et moralement.

Les antisionistes n'arriverons pas à délégitimiser l'état juif Israélien.
Meme en hurlant et en trépignant sur les tables.. de la loi !

Les pays arabes serons forcés de faire la paix avec Israel.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 15:59

Vous citez jacob cohen, juif marocain d'extréme gauche contre l'existence d'Israel, ancien franc-maçon. (quel sera le prochain stalinien de votre looongue liste que vous allez me jeter sous les pattes ?)

Oui j'ai parcouru une centaine de sites antisémites qui accusent ceux qui disent des vérités, quand ils sont juifs, d'etre des "sayanim" , diffuseur de "brume" et mensonges. c'est si facile.

comme les textes parus en 1939 accusant les judéomaconniques !

suis je un mangemort, moi, harry potter indésirable numéro 1 ?

--
nous, les sorciers !

--

Comment appeler les musulmans qui, sans rien y connaitre, et avec des copier collés brumeux, venus de sites islamistes ou antisémites, créent dix milles blogs antisionistes en se prétendant tous pour la paix ??


--
A propos, j'ai adoré une expo des francs macons sur Hugo Pratt.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9338
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 16:29

boulo a écrit:
prinu a écrit:
...

A vous de juger shlomo sand ...


Merci de bien étaler une fois de plus votre perversité , cher Prinu .

[...]

J'ai dès lors une autre question à votre endroit : pourquoi un athée magnifie-t-il l'histoire religieuse juive ?



( C'est une vraie question , cher Prinu , mais bien sûr , vous n'êtes pas obligé de répondre .)

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 16:35

Aucun rapport, juste sur jean francois copé, juif laic, qui papote là contre tout communautarisme.
et je ne préfére fillon pour l'ump. De loin, car il parle plus posément.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 16:40

Par amour de l'histoire, comprendre et analyser la haine d'Israel, et on peut etre athé et vouloir défendre une cause juste. Pourquoi les chrétiens sionistes défendent Israel ?

Moi aussi: pourquoi des athés ou des chrétiens magnifient-t-il l'histoire religieuse musulmane ou l'histoire des palestiniens sur de fausses bases, et /ou la négation de l'histoire juive, dasn des livres et des milliers de blog de haine ou les roles, la morale et les valeurs sont renversés ?
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 16:42






Pages du journal TINTIN, 1961.


"Le pays de jésus partagé entre la jordanie et l'état Israel".
oui, car effectivement, on a créé la Jordanie pour les palestiniens, et c'etait le but de la communauté internationale, quand on a créé la Jordanie.

Il a fallut attendre une réunion du KGB en 1964 (lire le livre de guy Milliére" comment le peuple palestiniens fut inventé", pour que le monde entier découvre une nouvelle notion, celle de peuple palestinien, inexistant avant car n'ayant jamais existé, composé d'immigrés n'en provenant pas. aucun journaux d'europe ni des pays arabes n'en parlaient avant, les palestiniens parlant seulement du pays dont chaque familles provenait (arabie, egypte, irak, etc..) avant d'immigrer là vers 1880, dasn ce territoire propréiét domaniale du sultan de Constantinople, et y commencer leurs premiers emplois en travaillant pour des juifs venus avant eux. (leur immigration musulmane (car non palestiniens) est décrite dans la presse ottomane).

Le KGB utilise aussi toute sa puissance de propagande des milieux d'extréme gauche révolutionnaire, dans ce sens, d'ou les filiations antisionistes récurrentes de l'extréme gauche antisémite, puit sans fond ou tombent certains juifs de gauche (sand, finkelstein, hessel, et d'autres).
dasn les années 70, je recevait moi meme à l'école, mais aussi dans les lycees et milieux étudiants d'extreme gauche, des mini livres édités à Moscou, injuriant Israel en le diffamant , et glorifiant la patrie soviétique - la propagande anti-israélienne commencait.

Dire qu'il faut amener les journaux arabes de l'époque sur le nez des antisionistes pour contrer leurs mensonges, comme les gros titre de la presse arabe commandant aux dits palestiniens de quitter leurs maison et le pays, afin que les armées arabes puissent plus facilement génocider les juifs. et démontrant avec leurs journaux leur immigrations venue d'ailleurs - et donc qu'ils n'ont été ni expulsés ni colonisés.

j'en ai déja mis des extraits ici - quel fourbe je suis !
Ce qui excite tellement les antisémites d'europe qu'ils combattent, de par là, farouchement le droit des juifs a un état juif, leur identité, leur passé, leur histoire.
Librement. Se dire antisioniste est autorisé par la loi.
ca défoule mieux qu'une séance de ping pong.







Dernière édition par prinu le Ven 23 Nov 2012, 17:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 16:58

prinu a écrit:
oui, l'archéologie et les faits, sont trés pervers.
la connaissance est une transmission et un partage, pas une création poétique..
amusant: votre texte - qui vient d'un blog privé -démontre que Sand écrit dans l'humanité !

So what? C'est interdit? Ca veut dire qu'on y écrit forcément des bêtises?

prinu a écrit:
votre texte ne contredit en rien les preuves archéologique que j'ai mises pour démonter le livre de sand, parceque c'est tout bonnement inattaquable.
cliquez sur les liens que j'ai mis pour voir les preuves archéologiques.

Si vous aviez ne serait-ce que feuilleté le livre de Sand, vous sauriez qu'il évoque bon nombre de ces "preuves archéologiques" dans son ouvrage.

Ainsi cette fameuse stèle de Merentptah, qui est en vérité la première pièce archéologique mentionnant le nom israël pour expliquer juste après qu'israël n'existe plus: "Israël est détruit, sa semence même n'est plus".

Le reste de vos "preuves archéologiques" sont tout aussi peu "inattaquables". Les premiers doutes sur les (rares) pièces archélologiques trouvées en Israël et leur capacité à prouver en quoi que ce soit la réalité des récits bibliques émanent d'archéologues israéliens. Encore un coup bas de juifs antisémites, sans aucun doute... Mr.Red

prinu a écrit:
ps avez vous prevenu vos amis qu'un dangereux diseur de vérité fait ici sa perversité méssianique ?
mea culpa.

L'accusé a dit la vérité, il sera éxécuté (guy Béart)

Disons que vous dites ici votre vérité, laquelle ne coïncide pas forcément avec la vérité. En revanche, j'aimerais bien que vous précisiez qui sont, selon vous, mes amis.


prinu a écrit:
--
Autre chose:
Connaissez un de leurs amis ? Norman Finkelstein.
Norman Finkelstein est un politologue, professeur et écrivain connu il est le fils d'une famille juive déportée dans les camps et il est un enfant du ghetto de Varsovie.
Et alors ? les antisionistes et les antisémites n'utilisent que de tels gus juifs d'extreme gauche, pour leur efficacité dans la propagande. Ils leurs donne le micro. ce n'est pas innocent. L'argent vient d'arabie saoudite ou du qatar.


Il est connu pour un livre: "L'Industrie de l'Holocauste".
qui est un livre ANTISEMITE.

Désolé. CQFD. Il existe des juifs antisémites, pour répondre à une question posée plus haut.

Rappelon encore une fois qu'être critique de ce qui se fait en israël ou de ce que font des juifs n'est pas être antisémite, contrairement à ce que vous prétendez. En revanche ces insinuations laissant entendre que des personnes comme Finkelstein ou d'autres sont à la solde de l'Arabie Souadites ou du Quatar sont répugnantes. Et rabaissent ceux qui els font au niveau des propagandistes des pires régimes totalitaires, qu'ils soient communistes, fascistes ou même nazis.

prinu a écrit:
Israël n’est pas un mythe…

Entretien mémorable avec le professeur Adam Zertal, « découvreur » de l’autel de Josué, site biblique par excellence.


L’autel de Josué, sur le « Har Eval »

Adam Zertal, ancien négationniste

Adam Zertal (né en 1936) est un archéologue israélien, de l’école de Tel-Aviv professant le « négationnisme ». Zertal a grandi à Ein Shemer , un kibboutz Hashomer Hatzaïr (mouvement sioniste de gauche). Puis il fut gravement blessé à la guerre de Kippour. Hospitalisé à Hadassa Ein Kerem, Zertal déclara à un journaliste : « Durant cette année à l’hôpital, je me suis intéressé à l’archéologie. Et alors que je croyais que la Bible était pleine de mythes, j’ai décidé après mon rétablissement de parcourir à pied Israël pour chercher des preuves archéologiques »… Et Adam Zertal « tomba » par le hasard de Dieu sur l’autel de Josué !

Détruisant ainsi la ligne politique du livre de Sand !!

"Comment le peuple juif fut inventé " !

Zertal a été à l’école de ces « nouveaux historiens » de l’école archéologique israélienne qui, au nom d’un parti pris laïc, tentent de nier toute judaïté au passé d’Israël. Par négation de la judaïté, on comprend bien entendu la négation du caractère juif de nombreuses découvertes, comme à Ir David, la Cité de David, où l’on nie (c’est difficile à présent !) l’historicité du roi David. Cela contribue à la délégitimation de l’Etat hébreu, et cela fait le jeu de tous les détracteurs d’Israël. Au sein de ces archéologues revisitant l’Histoire biblique, il faut citer le Professeur Israël Finkelstein, et Schlomo Sand, l’auteur de ce livre (2008) : « Comment le peuple juif fut inventé ». Selon eux, le peuple juif faisait partie des peuplades cananéennes, n’ayant pas plus que d’autres, la prétention d’habiter Israël…

.. le véritable but de ces plumitifs d'extréme gauche.




Le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob attendait Adam Zertal au tournant… en l’amenant précisément en 1980 au lieu même de l’autel de Josué, commandé par D.ieu Lui-même (Josué 8:30) :

« Alors Josué bâtit un autel à l’Eternel, le Dieu d’Israël, sur le mont Ebal, comme Moïse, serviteur de l’Eternel l’avait ordonné aux enfants d’Israël… : c’était un autel de pierres brutes, sur lesquelles on ne porta point le fer ».

Adam Zertal eut la preuve de l’authenticité de ce site biblique qu’il data (au carbone 14) en 1250 av JC. D’autres preuves existent qu’il expose dans ses ouvrages. Il eut également la conviction que le Mont Garizim cité dans la Bible comme « jumeau » du Mont Ebal, se trouve plutôt à la place du mont Kabir, où se trouve également « Elon Moreh » le lieu biblique du « chêne de Moré »

« Abram traversa le pays, jusqu’au lieu de Sichem, jusqu’au chêne de Moré » – Gen 12:6.

« Lorsque l’Eternel, ton Dieu, t’aura fait entrer dans le pays dont tu vas prendre possession, tu prononceras la bénédiction sur la montagne de Garizim, et la malédiction sur la montagne d’Ebal« – Deut 11:29

Zertal, « converti » à la vraie réalité biblique (il parle français !) termina le discours qu’il nous adressa, par ces mots : « Soyez des missionnaires de la vérité ! ». Zertal sait que dans le milieu « des écoles de pensée scientifique », son avis va à l’encontre de la pensée « officielle ». Il cita un journaliste américain, disant : « Si Zertal a raison, il va renvoyer les chercheurs et les sommités académiques au jardin d’enfants » ! ».

L'autel est probablement autant de Josué que ce masque est d'Agamemnon.

Au demeurant, les conclusions de Zertal sont loin de faire l'unanimité parmi ses pairs, y compris israéliens, comme semble le montreer cet article: http://www.smithsonianmag.com/history-archaeology/archaeology.html?c=y&page=1

prinu a écrit:
Les lieux bibliques achetés en Israël
Savons-nous que les lieux bibliques achetés en « espèces sonnantes et trébuchantes » par le peuple juif sont toutes en zone occupée ?…
■Hébron – la caverne de Macpéla… a été achetée par Abraham aux Héthiens (Gen 23) – les Juifs ne peuvent y accéder qu’avec la protection de l’armée israélienne.
■Jérusalem – le Mont du Temple… acheté par David au roi Ornan (2Sam 24 ; 1Chron 21), est actuellement occupé par les Musulmans (quatre mosquées sont sur le mont du Temple !) ; ses fondements sont profanés impunément. On ne peut même pas remuer les lèvres sur l’esplanade, sous peine d’être accusé de prier…
■Shekhem… a été acquise par Jacob, aux fils de Hamor le Hévien (Gen 33:19). L’on sait également que la tombe de Joseph se trouve à Shekhem, et qu’elle a été profanée par les Musulmans en 2000 : « Les os de Joseph, que les enfants d`Israël avaient rapportés d`Égypte, furent enterrés à Sichem, dans la portion du champ que Jacob avait achetée des fils de Hamor, père de Sichem, pour cent kesita, et qui appartint à l`héritage des fils de Joseph »- Jos 24 :32.

Un panneau à l’entrée de Shekhem intime aux Juifs l’interdiction formelle d’entrer…

.. vous avez compris.

Et donc, l'existence rapportée, mais non attestée, par le bible de ces archaïques contrats de vente donne le droit à des colons israéliens d'occuper ces endroits en dépit et au mépris du droit international. C'est bien ce qu'il faut comprendre?

Et aux Forces "de défense" d'Israël de tuer quiconque s'oppose à cette colonisation de territories occupés illégalement?
Revenir en haut Aller en bas
Jésus Christ est mon pote



Messages : 2644
Inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 17:01

prinu a écrit:
Il est connu pour un livre: "L'Industrie de l'Holocauste".
qui est un livre ANTISEMITE.

lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 17:02

ah oui, dans l'humanité on met des sottises, absolument.
Very Happy

Les historiens vont rire de vos contre-argument, deja, israel sur la stele "n'est plus", cela veux dire , un qu'il a bien existe en correspondance avec la bible, deux, israel au sens peuple, comme les historiens de la bible connaisent bien le sens, a ete battu, mis en esclavage, et on dirait que cela vous met en joie. C ela veux dire que la catastrophe de pompei a detruit tout l'empire romain ?
Cela veux dire qu'en occupant la seconde partie de la france libre, le peuple francais n'existait alors plus ?
Peut etre que votre reve secret n'avait pas pu etre realise, helas, ami, le pays de Jesus n'est pas encore une republique islamique, patientez donc encore un peu, nos diplomates s'attellent a la noble tache.

Si vous connaissiez le droit international, rappelez vous celui de la conference internationale de san remo de 1921, qui cree le droit israelien en octroyant au seul peuple juif et a nul autre la pleinde propriete de la region nommee Palestine, voila le droit international.
Quand a l'archeologie, plusieurs milliers de preuves demontrent bien la legitimite historique des juifs sur leur terre, c'est pourquoi les archeologues du monde se moquent du plumitif d'extreme gauche shlomo sand, et sa pige iranienne tres protocolaire. Un revisionniste du judaisme et de ses liens avec la Judee.
Tandis que les palestiniens ne viennent meme pas de la region nommee palestine par les romains, ce qui scientifiqueement, et meme moralement et historiquement, ne vous derange pas plus que ca: les palestiniesn vous semblent plutot un moyen excellent, qu.il aurait fallu inventer (..ce que el KGB a fait pour vous) pour faire disparaitre un etat juif, et meme s'ils venaient du pole nord, vous les deifieriez tout autant. C'est tellement limpide.


Dernière édition par prinu le Mer 28 Nov 2012, 07:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 17:04

De Faurisson à Finkelstein
par Meïr Waintrater

À la fin de l’année 1978 éclate en France ce qu’on a nommé «l’affaire Faurisson». Un universitaire lyonnais jusque-là inconnu fait scandale en affirmant que les chambres à gaz n’ont jamais existé. Faut-il en parler, donner de la publicité à ses propos? Libération, sous la plume de Serge July, déclare que même les racistes ont droit à la liberté d’expression. Le Monde publie un article de Robert Faurisson, «équilibré» par un article de Georges Wellers.

Ainsi admis au nombre des penseurs respectables, Faurisson recrute. Des militants venus de l’ultra-gauche (Pierre Guillaume, Serge Thion), et dont quelques-uns revendiquent des origines juives (Jean-Gabriel Cohn-Bendit, Gabor Rittersporn), se joignent à lui. Le discours niant la Shoah entre en force dans l’espace public. Rien d’antisémite là-dedans, puisque des Juifs y participent. D’ailleurs, un Juif illustre, l’universitaire américain Noam Chomsky, ne viendra-t-il pas bientôt à la rescousse de Robert Faurisson?

Il faudra des années pour faire admettre que sous ce prétendu «révisionnisme historique» se cache une passion antisémite de la pire espèce. Entre-temps, les Faurisson et les Thion – rejoints par Garaudy et d’autres sous-fifres – ont jeté le masque et s’affichent publiquement avec les néo-nazis de tout poil.

Des anciens alliés de Faurisson, comme Cohn-Bendit et Rittersporn, jurent aujourd’hui leurs grands dieux qu’on les a mal compris ou qu’ils ont mal compris, bref qu’ils n’ont rien à voir avec la secte négationniste. Noam Chomsky a donné plusieurs versions successives, aussi embrouillées l’une que l’autre, de ses relations avec Faurisson et Thion. Trop tard. Il restera, à jamais, une tache sur la personnalité de ceux qui se sont prêtés à de telles manœuvres.

Il semble que nous assistions en ce moment même au développement d’une nouvelle affaire de ce genre. Le livre de Norman Finkelstein L’industrie de l’Holocauste a suscité en France un débat dont les causes ne tiennent pas à ses qualités propres, qui sont nulles, mais à l’étrange passion que certains y mettent.

Nous ne reviendrons pas ici sur la critique du livre, qui ne mérite pas tant d’honneur. Ce qui, en revanche, mérite un examen attentif est l’accueil dont ce pamphlet bénéficie dans certains milieux. Et, là, l’analogie avec l’affaire Faurisson est flagrante.

Certes, Finkelstein ne nie pas la Shoah. Mais son discours s’emboîte parfaitement avec celui des négationnistes: il accuse les «élites juives» d’instrumentaliser la Shoah au service de leurs intérêts matériels. Les négationnistes ne s’y sont pas trompés. Tous leurs instruments de propagande, à commencer par leurs sites Internet, font activement la promotion du livre de Finkelstein. Car il leur fournit le chaînon logique manquant: l’explication du «grand mensonge d’Auschwitz» par la conspiration juive internationale. L’un des «penseurs» du négationnisme américain, Ernest Sommers, l’écrit clairement: «Finkelstein ouvre aux révisionnistes une porte pour la poursuite de leur entreprise». À ce stade, ce n’est plus de l’instrumentalisation, c’est de la complicité.

Certes, Finkelstein est juif et se dit d’extrême gauche. Mais Serge Thion et Pierre Guillaume venaient de l’ultra-gauche, et Noam Chomsky est juif. Qu’il se trouve un Finkelstein pour écrire des insanités, un Hazan et un Brauman pour l’éditer en France, cela ne change rien à la nature pernicieuse d’un discours qui repose sur la haine et est porteur de haine. Non pas seulement la haine d’Israël, comme certains le croient: la haine du peuple juif.

Un jour, qui n’est peut-être pas lointain, on fera la chronique de «l’affaire Finkelstein» à l’exemple de ce qui a été fait pour «l’affaire Faurisson». On relira des textes dont les auteurs s’efforceront d’expliquer qu’on les a mal compris ou qu’ils ont mal compris. Les Finkelsteiniens d’aujourd’hui, à l’image de certains Faurissonniens d’hier, multiplieront les excuses embarrassées. Mais, là aussi, il sera trop tard.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 17:06

Comme l’a déclaré Pierre Vidal-Naquet, c’est le silence qui convient le mieux à ce genre d’écrit. Le Monde, cependant, lui a consacré deux pages, d’ailleurs très critiques; le quotidien du soir s’en justifie dans un éditorial (16 février) où, après avoir relevé chez Finkelstein «un état d’esprit funeste qui sera récupéré, n’en doutons pas, par des esprits encore plus funestes » et souligné qu’«une lecture attentive du livre de Finkelstein montre que la rhétorique ici à l’œuvre côtoie celle du négationnisme», il explique son choix de l’évoquer dans ses colonnes par la nécessité d’«une mise en garde contre les alibis trompeurs d’un nouvel antisémitisme». Libération, qui consacre lui aussi deux pages à ce pamphlet (15 février), est moins regardant: un compte rendu largement positif de l’ouvrage est accompagné d’une complaisante interview de l’auteur. Quant à L’Humanité (20 février), on y trouve le résumé suivant: «Selon l’auteur juif américain Norman Finkelstein, une industrie de la mémoire a été créée depuis 1967 pour "extorquer de l’argent à l’Europe" et justifier la politique "criminelle" d’Israël à l’égard des Palestiniens au nom de "l’unicité" du génocide juif.» Voilà qui s’appelle informer. Encore un effort, et les Protocoles des Sages de Sion seront en vente à la fête de L’Huma.

Finkelstein vu par les Américains
par Henri Pasternak

Contrairement à ce qui a été affirmé (Libération du 15 février), le livre de Norman Finkelstein L’industrie de l’Holocauste ne nourrit pas aux États-Unis «une vive polémique». Après avoir reçu des critiques dévastatrices dans le New York Times («à la limite de la paranoïa», 6 août 2000) et dans le Washington Post («un discours délirant et sectaire», 24 septembre 2000), le livre a simplement sombré dans l’oubli; ses rares adeptes se recrutent dans les milieux de l’ultra-gauche et chez les néo-nazis.

La description hallucinée que donne Finkelstein de la réalité politique américaine n’a suscité de «polémique» que dans les pays européens, où l’on ignore assez cette même réalité pour gober n’importe quoi (mais où l’on a, apparemment, d’autres comptes à régler). Voici donc, pour l’information des lecteurs français, en quels termes deux auteurs qui, sur la question qui fait l’objet du livre de Finkelstein, se sont signalés par leurs critiques virulentes envers l’establishment juif américain, jugent L’industrie de l’Holocauste… et son auteur.

Il apparaît ainsi que Finkelstein est totalement déconsidéré aux États-Unis. Si ses partisans en France veulent à toute force citer, de source américaine, des critiques louangeuses de L’industrie de l’Holocauste, il leur reste une ressource. Qu’ils se rendent sur les sites Internet négationnistes et néo-nazis (Irving, Codoh, IHR, Zündel, etc.). Là, Finkelstein est encensé à longueur de journée. On a les amis qu’on mérite.

Peter Novick: «mensonge délibéré»

Dans sa double page consacrée au livre de Finkelstein, le quotidien Libération (15 février) publie un compte rendu d’un autre livre américain dont la traduction française est annoncée pour cette année: The Holocaust in American Life, de Peter Novick – un livre qui a fait l’objet d’un certain nombre de critiques aux États-Unis, mais dont tout le monde s’accorde à reconnaître qu’à la différence du pamphlet de Finkelstein il entre dans le cadre du débat légitime sur la Shoah. Selon Libération, le livre de Novick «étaye celui de Finkelstein».

Le lien ainsi établi entre les deux livres – et les deux auteurs – vise à donner à Finkelstein un semblant de respectabilité. Mais ce qu’on oublie de nous dire, c’est ce que Peter Novick lui-même pense de Finkelstein. Et pour cause.

Le professeur Novick est, comme le montre son livre, peu suspect de sympathie envers les grandes organisations juives américaines. Norman Finkelstein lui rend d’ailleurs un hommage appuyé, et souligne que c’est la lecture de The Holocaust in American Life qui l’a incité à écrire L’industrie de l’Holocauste. On pourrait donc s’attendre à ce que Novick «renvoie l’ascenseur» à Finkelstein. Or c’est tout le contraire qui se produit. Dès la parution du livre de Finkelstein, Novick a exprimé publiquement le profond mépris que celui-ci lui inspire.

Lorsque Finkelstein a été traduit en allemand, Peter Novick est revenu sur le sujet dans un article publié début février par la Suddeutsche Zeitung. «Il est difficile, écrit Novick, de voir dans L’Industrie de l’Holocauste quelque chose qui donnerait lieu à un débat.» Concernant les assertions de Finkelstein sur la question des restitutions de biens juifs, «un bon nombre relèvent de la pure invention». Ainsi, Finkelstein affirme que le Congrès juif mondial a «amassé au moins sept milliards de dollars». Or Finkelstein «savait au moment où il a écrit son livre que le CJM n’avait reçu aucun versement [c’est Novick qui souligne - NDLR]. Il s’agit donc d’un mensonge délibéré.»

Et Novick ajoute: «On pourrait multiplier les exemples. Il n’est pas un seul fait avancé par Finkelstein qui puisse être supposé authentique, pas une seule citation de son livre qui puisse être supposée exacte; il faudrait prendre le temps de comparer précisément toutes ses affirmations avec les sources qu’il cite». Quant à la thèse centrale de Finkelstein sur le rôle des «élites juives» dans l’invention de la prétendue «Industrie de l’Holocauste», il s’agit, écrit Peter Novick, d’une «version du vingt-et-unième siècle des Protocoles des Sages de Sion (le texte antisémite, fabriqué par la police tsariste, qui a alimenté notamment la propagande nazie et qui est toujours diffusé dans les milieux néo-nazis ainsi que dans le monde arabe)
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 17:07

Dangereux fantasmes sur la Shoah
(Waintrater)
La conspiration juive selon Norman Finkelstein

Un livre, paru récemment aux États-Unis, a commencé à faire son chemin dans la presse française avant même d’avoir été traduit en France. Ce livre est intitulé L’industrie de l’Holocauste, et son auteur se nomme Norman Finkelstein. La thèse de M. Finkelstein peut se résumer en quelques phrases, tant elle est sommaire. L’attention que les Américains portent aujourd’hui à l’Holocauste (en français, comme en hébreu: la Shoah) est le résultat d’une vaste campagne d’intoxication dirigée par les organisations juives américaines. Cette campagne a commencé après la guerre des Six jours de 1967, et elle avait pour seule et unique cause – je cite M. Finkelstein – de justifier la politique pro-israélienne du gouvernement américain. Pourquoi? Comment? Peu importe. Ce qui compte dans un tel livre n’est pas d’expliquer mais de condamner. En fait, il s’agit là d’une propagande antisioniste et anti-israélienne du genre le plus simpliste, avec des arguments relevant d’un gauchisme bébête qui est passé de mode en France depuis plus d’un quart de siècle.

Donc, les grandes organisations juives, à la solde de l’impérialisme américain, ont créé de toutes pièces le mythe de l’Holocauste – qu’il faut bien distinguer du vrai Holocauste, celui auquel ont échappé les parents de M. Finkelstein. Ces organisations tentaculaires et toutes-puissantes ont donné la parole à des faux témoins, parce que les seuls vrais témoins sont le papa et la maman de M. Finkelstein. Les faux témoins, dont le plus célèbre est Elie Wiesel, ont fidèlement rempli la mission qui leur était assignée: justifier les atrocités commises par Israël contre les Palestiniens. La conspiration juive, au service de l’impérialisme américain, ne s’est pas arrêtée en si bon chemin. Elle a entamé une campagne internationale afin d’extorquer de l’argent aux pauvres banques suisses. Il est vrai que M. Finkelstein père et Mme Finkelstein mère ont eux aussi reçu de l’argent, il y a des années, au titre des réparations allemandes. Mais c’était du bon argent, qui leur revenait de droit, tandis que l’argent d’aujourd’hui est du mauvais argent dont profitent les organisations juives, l’État d’Israël et le sionisme international. Car l’industrie de l’Holocauste génère des bénéfices phénoménaux sur le dos des Palestiniens, des Suisses et de la famille Finkelstein.

Ne croyez pas que je caricature. Je résume, et j’élague à peine. Ne me demandez pas pourquoi M. Finkelstein a éprouvé le besoin de se lancer dans un tel discours, soutenu de bout en bout par un délire paranoïaque de la pire espèce. Peut-être quelques new-yorkais qui le connaissent bien ont-ils des réponses, mais elles relèvent de l’analyse de la personnalité et pas de l’histoire des idées.

Ne me demandez pas non plus pourquoi les officines d’extrême droite aiment tant M. Finkelstein. Son livre est passé à peu près inaperçu aux États-Unis – sauf un éreintement dans le New York Times –, mais il fait un tabac sur les sites Internet négationnistes et néo-nazis. Pour une fois qu’un Juif défend leurs thèses sur le complot judéo-sioniste et sur les mensonges de l’Holocauste, ils en redemandent et on les comprend. Ce que je ne comprend pas, en revanche, c’est le plaisir pervers que des personnes, juives ou pas, éprouvent à citer une pareille littérature. Car le délire de Norman Finkelstein n’est pas plus respectable que n’importe quel autre délire antisémite, et il est peut-être plus dangereux parce qu’il se réclame d’une origine juive et d’une idéologie de gauche – bien que celle-ci soit aussi problématique que celle-là.

Au cours du XXe siècle, les nazis et les staliniens ont, tour à tour, justifié leur hostilité envers les Juifs par des conspirations dont ceux-ci seraient les auteurs. Norman Finkelstein s’inscrit dans cette glorieuse tradition. L’évoquer ou le paraphraser, comme si ses thèses méritaient un quelconque examen, c’est entrer dans une logique folle qui mène aux pires dévoiements.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 17:08

Jésus Christ est mon pote a écrit:
prinu a écrit:
Il est connu pour un livre: "L'Industrie de l'Holocauste".
qui est un livre ANTISEMITE.

lol!
Mais si.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 17:11

La haine d'Israel, et la haine des juifs, dessins humoristiques.





La réunion de l'ONU à Durban 3, conférence internationale contre le racisme, était devenue une tribune antisémite raciale pure, ou les participants occidentaux quittaient la salle peu à peu.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 17:13



Le grand mufti palestinien réclamant à adolf Hitler des camps d'extermination pour juifs au maghreb.


Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 17:14




ceci est un journal palestinien antisémite pur (non politique), distribué à Gaza.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 17:18

Je vous propose de juger par vous meme ces copies d'écran que j'ai réalisé (avec printkey 2000), du site pro-palestinien radio islam













et comme, ils disent, palestine vaincra ! (zig heil !)









Le grand mufti palestinien Amin al-Husseini visitant les brigades SS spécialisées dans le massacre des juifs, qu'il financait, et qui s'entrainaient dans le sud de la france.



Le Hamas et le Hezbollah ont expressement repris le salut Nazi, car historiquement ces mouvements en sont issus, par filiation politique directe. Les membres créateurs du Hamas avaient pour livre de chevets les livres du grand mufti.

Yasser arafat est le petit neveu du grand mufti palestinien Amin al-Husseini.
Laila Shahid, porte parole del'OLP en France est sa petite niéce.


Tout deux en étaient trés fiers.



Dernière édition par prinu le Ven 23 Nov 2012, 17:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 17:37



Il visite là une brigade de SS composée de volontaires musulmans.
La SS Handschar. le mufti palestinien financa trois brigades SS.




Ces SS musulmans avaient le fez musulman, avec une tete de mort.




Écusson Handschar




les Freies Arabien (arabes libres) musulmans volontaires en Afrique du Nord où l'on trouve de futurs cadres de l'Algérie et de la Tunisie




Dernière édition par prinu le Ven 23 Nov 2012, 17:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 17:40

la nouvelle division (prévue comme la division de montagne) prend forme. Son organisation est confiée au SS Standartenfürer Herbert von Obwurzer dont les servicses s’installent à Zagreb. Malgré les efforts fait pas la direction SS pour trouver des officers bosniaques, l'encadrement est assuré par des officiers Volks-deutsche de la division Prinz Eugen auxquels sont adjoint quelques officiers croates et Musulmans Bosniaques issus de l’armée croate.

Pour plus de précision sur la mise sur pied de cette division et sur son contexte historique, voir 39-45 n135

Le 15 juin 1943, Obwurzer, accusé de manquer de tact envers les volontaires musulmans, est démis de ses fonctions. Il est remplacé par un officier issu du Heer, l'Oberst (colonel} Karl'"Gustav Sduberzweig qui sera promu SS_Brigadeführer QndGeneralmajor der Wdffen_SS anioin 1943.

En raison de l’hostilité des populations locales, des risques de désertion ( !) et de l’insécurité due aux partisans, l’entraînement de la division a lieu en France, dans le Massif central dont le relief rappelle celui de la Bosnie. Le transfert commence début juillet 1943 et s’achève à la fin du mois. Fin juillet, le dépôt de la division est déplacé de Wildflecken à Mende. L’état-major de la division s’installe au Puy.

De nombreux problèmes surgissent au cours de cette période d’entraînement. Des frictions éclatent entre les officiers de la division, principalement des Allemands de Yougoslavie ayant peu de considération pour les Musulmans (dénommés par dérision les « Mujos »)

et les volontaires très encadrés religieusement (chaque bataillon d’un Mollah et chaque régiment d’un Imam).

Les Allemands sont exaspérés par les exigences formulées par ces derniers : prières tournées vers la Mecque cinq fois par jour, régime alimentaire spécial excluant porc et alcool etc …Les cadres multiplient les plaisanteries, les vexations, les mauvais traitements. A tel point qu’en août

Himmler est obligé d’intervenir personnellement pour que les droits de Musulmans soient respectés.

Le 6 aout, il adresse au une lettre aux SS-Gruppenführer Phleps (chef du V.SS-Gebirgs-Korps dont dépend la division) et Kammerhoffer dans ce sens. « Tous les Musulmans de la Waffen-SS et de la polce, écrit le Reichfürher , doivent être en mesure d’accomplir les préceptes de leur religion comme ne pas manger de porc, de saucisses de porc ou de ne pas boire d’alcool. Dans ce cas des vivres de remplacement doivent leurs être attribué ». Suit une série de recommandations :

« Je demande à tous les officiers , commandants de compagnies et autre offciers SS et spécialement aux offciers et sous officiers chargés de questions administratives, de garantir scrupuleusement ces privilèges accordés aux Musulmans ».

Et plus loin, Himmler continue : (La Halde)

« Les Musulmans ont répondu à l’appel de leurs chefs musulmans et sont venus à nos côtés en raison de leur haine envers nos ennemis commsun judéo-anglo-bolcheviques et par fidélité et respect pour celui qu’ils respectent par-dessus tout, le Führer. Je ne tiens pas à ce que, à cause de la sottise et l’étroitesse d’esprit d’une seule personne, un seul de ces braves volontaires ainsi que leur famille souffre de ces plaisanteries stupides et se sente privé des droits qui lui ont été garantis (…) Je demande en conséquence que toutes les infractions de ce type soient relevées systématiquement, soient punies et que j’en sois averti. EN outre, j’interdis les plaisanteries et remarques facétieuses à l’égard des volontaires Musulmans »…

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 17:44

La question était bien .. pourquoi l'obsession anti-israélienne ?


Pallywood, les journalistes attendent la pose.



Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 17:47







Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 17:48

LOBBY POLITIQUE PALESTINIEN
L’Europe se veux démocratique. Mais la liberté des uns finit ou commence celle des autres…
Ainsi l’Europe idéale se veux sans extrémisme. Alors pourquoi accepter que des lobbys extrémistes venus hors d’Europe prennent parole, et bientôt armes, en Europe ?
La France et l’Europe laissent faire :
Des idéologies proches du terrorisme islamique international veulent entrer dans les mœurs européennes, l’Europe judéo-chrétiénne et athéiste, et pour cela tous les coups sont permis :
-se donner une légitimité
-faire accepter l’idée que le terrorisme a des fondations politiques donc repose sur une liberté individuelle, ayant droit au débat public, donc à une représentativité politique en europe.
-orienter les médias dans le but de mettre dos à dos, donc à égalité de chance dans les débats, les idéologies défendant le terrorisme islamique, et les idéologies qui les combattent. Donc faire accepter que le policier soit à égalité avec l’assassin, le juge au même titre que le prévenu.
-réussir à faire valider une légitimité électorale, donc un droit à un débat politique.
-influencer les peuples européens à force de répéter sans relâche des mensonges et des contrevérités, faire accepter dans les médias européens des reportages et des textes et éditoriaux excusant ou expliquant le terrorisme islamique.
Les lobbys islamiques sont très virulents dans le reste du monde. Ils amassent l’argent du pétrole et des quêtes auprès des pauvres et des gens rejetés, pour armer des milices privées, des groupements militaires payés par des états ou l’union de plusieurs états afin d’être introuvables et non combattables. Ils avancent quelques vérités pour légitimiser une violence et des idéologies moyenâgeuses.
En Europe, il ne peux pas se montrer sous son vrai visage, et en tout cas pas tel qu’il est, il a un visage différent, il met le masque de la paix devant lui pour se faire accepter, et se donner le droit de défiler dans les rues ou de tenir meeting.
Le lobby palestinien tiens ainsi plusieurs casquettes : politique, islamiste extrémiste, terroriste.
Les partis politiques qui portent leur drapeau représentent un danger réel pour l’Europe, et font craindre une guerre civile au niveau Européen.
Cela va à l’ encontre de la volonté initiale de créer une Europe pour la paix, puisque ces partis importent la haine et la guerre.
Le danger est réel et sûrement pas paranoïaque.
Une idéologie de la haine sous couvert de liberté, parfaitement déguisée et avalisée et donc la fin des libertés.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 17:49

La FRANCOPHONIE
-------------------------------------------------
A Paris, le député Claude Goasguen (UMP) a interrogé Xavier Darcos, Ministre délégué à la Francophonie sur ses projets pour parvenir à" cette mesure équitable qui consiste à intégrerdans la Francophonie Israël, pays où plus d'un million de citoyens sont francophones ". "Malgré l'insistance de nombreux parlementaires, Israël ne parvient pas à obtenir un statut de membre à part entière alors que d'autres pays beaucoup moins francophones ont obtenu sans difficulté un statut d'appartenance à la Francophonie. [Quelles] raisons ont motivé une telle discrimination à l'égard d'Israël ? C'est un facteur qui accroît un peu plus le malaise de la communauté juive française qui ne comprend pas cet ostracisme".
---------------------------------------
Pour l'observatoire européen du racisme, critiquer Israël peut être de l'antisémitisme.
Face à la montée des attaques contres Israël, l'EUMC précise la notion de l'antisémitisme.

Début 2004, l'observatoire européen des phénomènes racistes et xénophobes (EUMC) avait été blâmé pour avoir tardé à rendre public un rapport qui mettait en évidence la montée de l'antisémitisme dans l'union européenne, notamment en France.
IL risque de susciter une nouvelle controverse, en assimilant certaines formes de critique à l'égard d'Israël à une manifestation de "haine envers les juifs", mais devrait aussi permettre de distinguer des idées antisémites jusqu'alors camouflées en critique "légitime" de la politique israélienne.
La principale tache de l'EUMC, une agence de la communauté européenne basée à Vienne, dont le budget est alloué par le parlement européen, consiste à collecter des données sur le racisme recueillies dans toute l'Union.
Au mois de mars, l'Observatoire a transmis à des relais nationaux un document de travail, disponible en anglais sur son site internet, qui s'efforce de préciser la notion d'antisémitisme, conçu comme une "haine envers les juifs" exprimée de façon "rhétorique et physique".
Ces comportements haineux peuvent viser des individus et leurs biens, des institutions culturelles ou religieuses mais aussi l'état d'Israël, vu comme une collectivité juive.
Le document reprend les critères classiques d'identification de l'antisémitisme, tels que les stéréotypes dégradants, la négation ou la relativisation du génocide commis par les nazis, le mythe d'une conspiration et d'un pouvoir juif multiforme, ou encore l'idée que les juifs feraient toujours passer leur loyauté envers Israël avant les intérêts de leur patrie.
La nouveauté est qu'il élargit la liste à des idées couramment admises dans le monde musulman et au sein de certains courants politiques de gauche: dans un "contexte global", selon le texte de l'EUMC, l'antisémitisme peut aussi s'exprimer dans le fait de "dénoncer l'existence d'Israël comme un projet à caractère raciste".
Comparer la politique israélienne actuelle (à l'égard des palestiniens) à celle des nazis (envers les juifs) entre également dans cette catégorie de l'antisémitisme masqué, tout comme le fait de "tenir les juifs pour collectivement responsables des actions de l'Etat d'Israël", ou d'appliquer à ce dernier des critères beaucoup plus exigeants qu'a l'égard de "toute autre nation démocratique".
En revanche, "une critique d'Israël d'un niveau similaire à celle qui s'exerce contre d'autres pays ne saurait être regardée comme antisémite".
Ce document a été élaboré par les experts de l'EUMC en liaison avec l'organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), qui dispose, à Varsovie, d'un organisme spécialisé dans la surveillance des droits de l'homme.
Ont été consultés aussi les chercheurs spécialisés qui avaient rédigé à Berlin le rapport litigieux de 2004.
Le rapport berlinois mettait en évidence l'existence d'un antisémitisme virulent dans les communautés originaires de pays musulmans.
Ses auteurs ont alors reprochés à l'EUMC de vouloir "enterrer" leur travail, et le député vert européen Daniel Cohn-Bendit avait publié leur texte sur Internet.
Les réactions à ce texte non définitif semblent positives dans chaque état membre.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 17:50

EUROPE ANTISIONISME et ANTISEMITISME
Les lois de la république interdisent tout propos raciste, dont les propos antisémites.
On compte environ entre 10 et 20 % de personnes antisémites dans la population française, comme en Europe, toute classe confondue, y compris dans les milieux politiques ou diplomatiques. Donc aussi dans les médias et le journalisme des agences les plus prestigieuses, car la statistique touche tout le monde. Comment un antisémite peut il s’exprimer sans risquer une arrestation ? Comment peut il s’épanouir et trouver un terrain d’action qui le satisfasse ?
L’antisémite n’a pas le choix, il prend à lui la cause politique palestinienne, la seule vitrine ayant pignon sur rue télévisuelle.
Les racistes de tout partis politiques et la cause palestinienne se sont liées, avec l’intégrisme musulman, contre un ennemi qui leur est commun. Il y a des antisémites cachés dans tous les partis, de gauche, de centre, de droite. Nulle "paranoïa" ni "communautarisme exacerbé", c’est une évidence.
Même si les antisémites de tous les partis politiques jouent tous la cause politique palestinienne, pour s’exprimer en toute légalité, il faut des gardes fous pour éviter les débordements politiques. Mais qui bâillonne ces fous ? Ou sont ils ces défenseurs de la république ?
Ainsi il y a une mixité entre les pro-palestiniens politiques et les antisémites. A force d’être dans les mêmes rangs, les mêmes organisations, les mêmes meetings, les idées fusionnent implacablement. Des amitiés se sont faites, et les slogans sont devenus communs. C’est un fait indiscutable. Le combat politique, acceptable, est devenu fagocité et miné par la haine raciale.
18 novembre 2003; l’éditorial de Tunis Hebdo (Tunisie) est « Les protocoles des sages de Sion conservent leur fraîcheur et leur actualité »
22 novembre 2003 l’Observatoire de l’Union européenne refuse de publier un rapport qui met en évidence la complicité de musulmans et de pro palestiniens dans des actes antisémites.
29 janvier 2004, rencontre de football Israël/Belgique : Des membres de l’Arab Européan League perturbent le jeu en hurlant : « égorgeons les juifs » « juifs au gaz ». La police refuse d’intervenir.
En effet, c’est un des nombreux exemples de la puissance des lobbys islamistes en France et en Europe, ni la police ni personne ne les attaque ni ne les arrête, pour ne pas risquer une guerre civile : la majorité des musulmans, électeurs comme tout le monde, les soutiens soit moralement soit activement. Parmis les éthnies européennes, il s’agit du lobby le plus puissant, car très fortement majoritaire.
Nos députés et nos politiciens ont besoin de leurs votes.
Ces idéologies visent globalement tout ce qui est Israéliens (territoires, culture, marchés économiques), et attaquent tout ce qui est israélite en Europe (personnes physiques, idéologie, foi, culture,milieux associatifs..).
Et pourtant, les juifs désirent depuis longtemps deux états voisins en paix au moyen orient, paix et partage acceptés par Israël devant l’ONU en 1948, refusés par les dirigeants palestiniens, paix à chaque fois bloquée (ou plutôt explosée) par du terrorisme provenant de territoires disputés, amenant une contre-réaction militaire trop malheureuse, et la boucle de la haine continue. Quid d’un futur état démocratique, ou d’une république islamique envahissante et pourtant réclamée ?
La seule solution est le voisinage de deux états, un état juif Israël et un état palestinien. Mais ce conflit n’avait pas à être exporté ici par les militants palestiniens ou par le calcul politique de Ben Laden. Le lobby palestinien envahis l’Europe. Il vous fait la quête électorale !
Quand, à Paris, il y a eu une manifestation contre l’antisémitisme, que des organisations pro palestiniennes voulaient transformer en manifestation contre juste le racisme (alors qu’il s’agit d’une lutte spécifique à ce problème brûlant de l’actualité, va-t-on interdire les enseignants de manifester en les obligeant a transformer leur lutte en lutte contre le chômage global, par exemple, le fond du débat étant bien différent ?) les affiches de cette manifestation n’ont pas été déchirées et tagées par l’extrême droite. Des slogans politiques pros palestiniens ont été écrites sur les affiches déchirées, montrant à tous les réels problèmes, le réel danger. L’amalgame et l’union de ce qui ne devait pas s’unir.
Martin Luther King junior, qui se battait pour l’égalité entre blancs et noirs, l’avais prévu : il a déclaré :
»L’antisionisme est une forme moderne d’antisémitisme, et le restera toujours ».
Une base des anti-sionistes politiques se sert également de l’antisémitisme comme tremplin. Le calcul de ces politiques est trop risqué pour l’Europe. Il découle sur la haine et le chaos dans notre pays. Comme par le passé, l’antisémite, tout comme l’antisioniste, tente de faire passer les juifs comme la cause de tout ! Et la jeunesse Française ne marche pas, elle court !
On voit les juifs attaqués dans les rues de France par de jeunes musulmans, on ne voit pas de musulmans attaqués par des juifs, il semblerait que la haine soit canalisée dans un seul sens.
Arrêtons l’hypocrisie : plusieurs listes européennes font semblant de jouer un combat politiquement pacifiste, mais servent d’alibi au racisme anti-juif le plus primaire. Ne finançons pas des deniers de l’Europe, ces partis –alibis.
La guerre est une chose immonde, mais l’hypocrisie de l’antisémitisme déguisé est encore pire puisqu’il nous touche tous, ici même. Et l’insécurité des rues augmente avec la montée d’un réel lobby palestinien, alors que le lobby juif est imaginaire.
Evidemment que les responsables de ces listes Européennes s’en défendent bien ! Ils ne font « QUE » de la politique !
Ces listes sont en réalités très dangereuses pour la démocratie Européenne.
Nous demandons à tous de voter pour des listes démocratiques connues et avérées sans arrières pensées.
'' Il s'agit d'un mimétisme par rapport à ce qui se passe en Israël et en Irak '', déclare Sammy Ghozlan, président du Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme, en évoquant l'agresseur d'un jeune Juif poignardé près de la Yeshiva Mekor Israël à Epinay (banlieue nord de Paris). : ''L'incitation à la solidarité palestinienne sans discernement pousse à l'acte antisémite. L'Etat a pris toutes les mesures, et malgré tout les actes antisémites perdurent. Je suis pessimiste et inquiet car je suis persuadé que ces faits ne vont pas s'arrêter. «
Le 4 juin, le président Jacques Chirac a condamné '' avec la plus grande fermeté la très grave agression dont a été victime un jeune à Epinay-sur-Seine. Il assure de la détermination des pouvoirs publics à voir l'auteur de cet acte criminel, arrêté, jugé et condamné ''.
Il a adressé '' un message de solidarité à l'ensemble de la communauté juive de France, touchée une nouvelle fois par une agression à caractère antisémite, indigne de toutes les valeurs de la France. La tolérance est le ciment de notre communauté nationale. Chacun doit s'attacher à défendre et préserver cette valeur fondamentale de la Nation ''.
'' Le Congrès juif européen (CJE) constate le fossé entre le discours politique des autorités françaises et la réalité. Cela suffit ! Le CJE exhorte la police et la justice françaises à réagir fermement, avec une tolérance zéro à l'égard des agressions antisémites ''.
'' Ceux qui propagent le feu devraient être tenus responsables pour ce mal. La liste Euro Palestine aux élections européennes appartient-elle à cette catégorie ? Pourquoi n'y a-t-il presque pas de réactions des syndicats enseignants ? ''
Le Pasteur Jean-Arnold de Clermont, président de la Fédération Protestante de France, a adressé samedi un message de solidarité à Roger Cukierman, président du CRIF, après l'agression d'un jeune Juif à Epinay-sur-Seine (banlieue nord de Paris).
'' Chaque agression dont est victime en raison de son appartenance religieuse un membre de la communauté juive est pour tout croyant l'objet d'une révolte contre l'agression elle-même et contre son caractère antisémite. Nous-mêmes, nous nous sentons agressés dans ce qui nous unit le plus profondément à nos frères et soeurs juifs, notre commune condition humaine et notre commune spiritualité ''.
'' Je suis solidaire de mes frères juifs et j'ai honte de ceux qui se réclament de Dieu pour porter atteinte à l'intégrité physique d'un être humain '', déclare Mohamed Pascal Hilout, vice-président du Mouvement des Maghrébins laïques de France et initiateur du '' nouvel islam ''. Merci à ces rares frères musulmans à avoir ouvert et les yeux et le cœur, les autres restent partisans et semblent excuser l’inexcusable. Malgré ce qu’ils affirment, ils veulent remettre en question le droit à l'existence d'un Etat né après la Shoah, et une tentative de rendre respectable l'antisémitisme. Il n’existe qu’un seul état juif, et plus de trente pays musulmans, il s’agit donc de survie. Les excuses bien choisies et les discussions sur le moyen orient font belle figure ! La volonté de la paix n’excuse pas tout !
Ne votez pas pour des listes antidémocratiques déguisées en partis pour la paix, ne votez pas pour la guerre civile.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 17:52

Il ya plusieurs facettes aux réponses à donner "pourquoi l'obsession anti-isarélienne".
Le mufti de Jérusalem réclama en novembre 1941 à Adolf Hitler l'envoi de troupes allemandes pour exterminer les juifs du moyen-orient, et creer des camps d'extermination.Il rencontra Hitler, Himmler, von ribbendrop et plusieurs autres leaders nazis.Par manque de moyen, Adolf Hitler refusa, et répondit "ces juifs sont les votres". L'idéologie du grand mufti influenca des groupements politiques modernes comme le Hamas du sheikh Ahmad Yassin (auteur de centaines d'assassinats prouvés) et de nombreux responsables palestiniens lisent ses écrits.
Les fondements de plusieurs associations terroristes se basent sur ses écrits, et prétendent lutter pour la paix, il éspérent beaucoup sur des financements européens pour arriver à réaliser les vues politiques concentrationnaires du grand mufti, et sont préts a tout pour cela, y compris tenir un masque temporaire d'idéologie démocratique.Leurs sites internet disent pourtant clairement la réalité:la réalisation des voeux du grand mufti. C'est leur premiére revendication politique dans leurs réunions en seing privé ainsi que dans leurs sites internet. Ils ne s'en cachent plus. Les sites internet racistes antisémites d'origine moyen-orientales se comptent par centaines.
ILs ont des liens direct avec ces organisations:
Abu Nidal, Egyptian Islamic Jihad, Palestinian Islamic Jihad, Hamas et Hezbollah.
Abu Sayyaf,Jemaah Islamiah ,Harakat-ul-Mujahedeen ,Jaish-e-Muhammad ,Jund al-Islam,Tawhid,Ansar-al-Islam ,Al Qua'ida ,Jamaat al Islami ,Taliban,Muslim Brotherhood Movement ,....etc...
Les ramifications en Europe existent, et changent d'apparence: les groupements se disent alors pacifistes et prétendent lutter contre le racisme. Il suffit de s'y engager pour découvrir qu'il n'en est rien.Le but: l'argent facilement pris aux institutions européennes.
Ces groupements ont un point commun: ils soutiennent une europe telle que les gouvernements francais, allemands et belge les concoivent, parcequ'ils ont besoin de leur soutien pro-palestinien et des financements de l'ONU et de l'UNESCO. Les organisations pacifistes palestiniennes sont une vaste facade d'une machine a recolter des fonds pour le jihad et la guerre sainte.Pratiquement aucune ne donne réellement de l'argent aux civils.
Les militants palestiniens au sein de l'Union européenne, trés au courant, insistent sur la nécéssité d'aider des réfugiés.
Une infime partie, pour la parade, sert a quelque chose, mais aussi imprimer des livres scolaires antisémites (pronant la haine raciale antisémite, ainsi que le bien fondé de tuer le plus possible de juifs afin de parvenir au paradis)financés par l'UNESCO, livres toujours présents en 2004.
La télévision palestinienne montre la même haine raciale dans des séries enfantines éducatives.
Mr yasser Arafat a dit devant des enfants que le martyr était l'éxemple parfait à suivre: se tuer pour tuer des juifs. c'était une emmision de télé pour enfants.
En israél, les émmissions enfantines apprenent aux enfants à tenir la main des jeunes musulmans. Les maitres d'écoles israéliens répétent sans cesse "ce sont nos fréres, il y aura un jour la paix".
L'éducation est la base des démocraties.
Que faire de l'Europe? Corinne Lepage, écologiste, a des idées claires: Il faut
contrôler l’usage des fonds européens dans l’Union et en dehors comme par exemple ceux destinés à l’Autorité palestinienne.
Le terrorisme doit être combattu partout. Les martyrs étaient les premiers Chrétiens, et non ceux qui tuent des civils. Nous ne pouvons pas offrir un front national à une menace internationale liée à l’intégrisme islamiste. Ce n’est pas la seule menace, mais c’est la plus claire. Après les attentats du 11 septembre 2001, on ne s’est pas attaqué aux Paradis financiers, aux nerfs de la guerre qui permettent au terrorisme international de se développer.
La question de l’antisémitisme est quasi-absente de cette campagne aux élections européennes alors que ce fléau touche tous les pays européens…
La plupart des partis politiques sont très gênés sur ce sujet, quand ils ne flirtent pas carrément avec l’antisémitisme. L’antisémitisme est un sujet de relatif consensus quand il est général et non quand on doit prendre des mesures précises. A la manifestation contre l’antisémitisme du 16 mai 2004, n’ont pas participé ceux qui ne voulaient pas dissocier l’antisémitisme du racisme. Or, la majorité des agressions racistes sont en France aujourd’hui des actes antisémites.
Comment expliquer les récentes décisions de justice ne condamnant pas l’antisémitisme ?
Ces décisions de justice ont suscité une émotion, exprimée notamment par le Président de la république. Elles autorisent l’impunité aux antisémites alors que nous avons des lois sanctionnant l’antisémitisme.les juges apprécient les faits probablement comme beaucoup de nos concitoyens et se livrent à une mauvaise appréciation de l’importance que revêt l’antisémitisme et des conséquences d’impunités successives. Certes, chaque jugement est individuel. Il n’empêche... Concernant le jugement relatif à Dieudonné, on ne le comprend pas et la campagne qu’il mène actuellement, faisant huer des personnalités juives à ses meetings, montre très clairement à quoi conduit les décisions d’impunité successives. Au delà, je pense que la lutte contre l’antisémitisme doit être rapprochée de celle contre l’intégrisme.
Sans etre un inconditionnel de Ariel Sharon et de ses choix politiques, il faut comprendre et expliquer à nos concitoyens qu’Israël mène un combat pour son existence. Ce qu’on fait à Israël, nier son droit à l’existence, c’est ce qu’on fait aux Juifs dans les nations. Israël a le droit de vivre. C’est la seule démocratie dans cette région. Pour qu’une partie soit admise comme arbitre, elle doit faire preuve d’une relative neutralité. Si on arrive à résoudre ce conflit, ce serait l’espoir d’aller vers des régimes démocratiques au Moyen Orient. C’est ce qui explique que les pays conservateurs ne souhaitent pas une solution car c’est une menace à terme pour eux. Derrière l’agressivité constante contre Israël, il y a un combat contre les Etats-Unis, un antiaméricanisme dont Israël fait aussi les frais. Je suis pour un Etat palestinien viable, avec des moyens d’existence. L’argent de l’UE doit évidemment participer à cette construction ; il ne doit en revanche, pas aller aux manuels scolaires incitant à la haine.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9338
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 17:54

prinu a écrit:
Par amour de l'histoire, comprendre et analyser la haine d'Israel, et on peut etre athé et vouloir défendre une cause juste. Pourquoi les chrétiens sionistes défendent Israel ?

Moi aussi: pourquoi des athés ou des chrétiens magnifient-t-il l'histoire religieuse musulmane ou l'histoire des palestiniens sur de fausses bases, et /ou la négation de l'histoire juive, dasn des livres et des milliers de blog de haine ou les roles, la morale et les valeurs sont renversés ?

Quelle cause juste ?

Votre question aux pro-musulmans ou pro-palestiniens doit être adressée aux intéressés , cher Prinu .
Je ne me sens pas concerné .

Je vous répète la position comique de De Funès dans rabbi Jacob : " Qu'ils s'entretuent , monsieur le commissaire , mais pas chez nous ... "

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 17:55

On a fait siffler les Juifs au Meeting Euro-Palestine
07/06/04
La liste communautaire Euro-palestine candidate aux élections européennes en Ile de France a réuni mardi soir moins de 2000 personnes au Palais des Sport de Paris. Le meeting n'a pas évoqué un seul instant l'Europe et les élections à venir, mais n'a été qu'une violente diatribe contre Israël et des personnalités juives ou sympathisantes. Un antisionisme qui cachait bien mal un antisémitisme sous-jacent. On a aussi largement accusé ceux qui dénoncent l'antisémitisme de récupération et de mensonge.
Compte-rendu de France-echos. com avec la collaboration son envoyé spécial.
Une banderole vert islam [portant la mention "la paix en Europe passe par la justice au Proche-Orient" - qui est le slogan de la liste - couvre la tribune et donne le ton. Le message est lourd de menaces : si vous voulez la paix en Europe (allusion à l'intifada ou au terrorisme ?), alors, laissez-nous faire "notre" justice au Proche-Orient. Justice, évidemment plus que partisane, puisque l'ensemble des discours de la soirée ne visait qu'à exprimer une critique haineuse contre l'Etat d'Israël et ceux qui le soutiennent. D'ailleurs la liste s'appelle bien Euro-Palestine, et pas Euro-Israël-Palestine ou Euro-Proche-Orient ou Euro-Paix. On était là pour défendre les Palestiniens et condamner Israël, rien d'autre.
Le public surexcité était composé, à 95%, de jeunes Maghrébins...
Après quelques chants criards d'une troupe marocaine, Dieudonné a ouvert le bal, accueilli en véritable héros par ses admirateurs des deux sexes. Il s'est apitoyé sur ses déboires judiciaires, et a ouvert les hostilités en dénonçant "la propagande sioniste" qui, selon, lui, serait toute puissante en France. Plus prosaïquement, on appelle ça le complot juif.
Les membres de la liste ont défilé, un à un, à la tribune pour se présenter.
Alain Soral et le dessinateur Siné ont fait méticuleusement siffler des personnalités juives de France, ainsi que le premier Ministre et d'autres politiciens, en improvisant un "quizz" avec le public sur des phrases prononcées - ou supposées prononcées - par les intéressés en faveur d'Israël. Le public déchaîné a conspué, entre autres, Roger Cukierman, le président du CRIF, Dominique Strauss-Kahn présenté comme un membre du "Parti Sioniste", Jean-Pierre Raffarin, Bertrand Delanoë (you-yous dans la foule...), et, bien entendu, Alexandre Adler et Alain Finkielkraut - vainqueur à l'applaudimètre.
Taoufik Mathlouti, le sulfureux patron de Mecca-Cola, qui vient d'être jugé coupable de malversations financières et qui anime des émissions révisionistes et antisémites sur sa chaîne, Radio-Méditerranée, a pris la parole pour apporter son soutien à la liste Euro-Palestine.
Christophe Oberlin, la tête de liste d'Euro-Palestine, a rendu hommage à Marwan Barghouti, qui vient d'être condamné à la prison à vie pour quatre attentats ayant causé la mort de cinq personnes. Tandis que la foule en délire scandait le nom du terroriste, Oberlin tentait d'expliquer comment il comptait exploiter le "soutien à la population palestinienne" dans l'opinion française.
La tête de liste s'est défoulée sur Israël, accusé d'être "un pays raciste". Ce [ne sont] ni des politiciens ni une politique qui étaient mis en accusation, mais un pays, un Etat tout entiers.
Oberlin s'en est également pris aux politiciens français, accusés de timidité dans la question du Proche-Orient. Il a fustigé Patrick Gaubert, candidat UMP en Ile de France et président de la LICRA, lui reprochant de "brandir l'étendard de l'antisémitisme". Quant au Parti Socialiste, il était réduit à une prétendue fonction de soutien d'Israël au Parlement Européen.
Oberlin et Dieudonné ont nié la responsabilité de l'utilisation de la cause palestinienne dans le développement de l'antisémitisme en France. Dans un aparté à la presse, Dieudonné a traité ces considérations de "bluff", de "propagande sioniste". On veut "nous faire croire qu'il y a une montée de l'antisémitisme", a-t-il dit. A la tribune, plusieurs intervenants avaient regretté ce qu'ils considérent comme un tapage médiatique à propos des visites de politiciens (Raffarin, Delanoë) au jeune Français de confession juive poignardé au cri d'Allah Akbar, à Epinay-sur-Seine... La foule a bien apprécié !
La fine fleur des forumistes du site islamiste Oumma.com - qui soutient officiellement la liste communautaire conduite par Oberlin et Dieudonné - était présente et s'est réunie après le meeting, autour de Fatiha Kaoues, membre de la liste Euro-Palestine et de la direction d'Oumma ..



Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 17:57

boulo a écrit:
prinu a écrit:
Par amour de l'histoire, comprendre et analyser la haine d'Israel, et on peut etre athé et vouloir défendre une cause juste. Pourquoi les chrétiens sionistes défendent Israel ?

Moi aussi: pourquoi des athés ou des chrétiens magnifient-t-il l'histoire religieuse musulmane ou l'histoire des palestiniens sur de fausses bases, et /ou la négation de l'histoire juive, dasn des livres et des milliers de blog de haine ou les roles, la morale et les valeurs sont renversés ?

Quelle cause juste ?

Votre question aux pro-musulmans ou pro-palestiniens doit être adressée aux intéressés , cher Prinu .
Je ne me sens pas concerné .

Je vous répète la position comique de De Funès dans rabbi Jacob : " Qu'ils s'entretuent , monsieur le commissaire , mais pas chez nous ... "

Laughing


absolument.
amusant, ce dialogue écrit par un juif d'ailleurs (Oury)

et absolument, ce conflit n'a pas a etre importé ici en france, par les milieux palestiniens, ni dnas les banlieues de France, masi les pro-palestiniens le font.
.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 17:58

Voici une liste des associations ayant soutenus Europe-palestine aux éléctions européennes de juin 2004 (en France):
- Les motivé-e-s de Toulouse
- Mouvement de l'immigration et des banlieues
- Calle Luna (Calle Luna est un webzine toulousain indépendant et militant toujours très bien informé, qui se préoccupe aussi bien de mouvement social que de culture ou d'informatique, avec son point de vue alternatif. )
- Citoyens 95
- Citoyens Unis pour Chatenay Malabry
- Citoyens à Antony
- Alternatives Clarmartiennes
- Les mots sont importants
- CQFD (Ce qu'il faut détruire), c'est un journal et aussi un site web, il est un peu (!!!!)méchant, ...(ndlr: d'aprés le parti europe palestine ! )
- Une peine, point barre ! Site officiel de la Campagne nationale contre la double peine.
- GISTI
- Barrio de la Quinta Luna / Un autre Monde :Constuire un autre monde : par les actes ici et maintenant. Une fédération d'associations...autour d'un bar SCOP.
- Appel du 6 mai : coordination d'information et d'Orientation de la grève (et de la non-grève) en Indre et Loire
- LCR 37 : le groupe local de la LCR.
- le réseau informel Stopub 37.
- le MLNAT : mouvement de lutte contre les nuisances aériennes de Tours.
- Site de Ballan Miré "L'incinérateur, ni ici, ni ailleurs" : L'ADEB, à Ballan Miré, propose ses réflexions et propositions alternatives à l'incinérateur, et respectueuses de l'environnement.
- CNP – Les Studios : le plus grand ciné-club de France.
- ATTAC 37
- Sikanam
- Collectif Palestine 37
- Soutien aux mineurs sans-papiers en Touraine
Coordination des Appels pour une Paix Juste au Proche Orient (CAPJPO) . L'AC2 a décidé d'accueillir en son l'activité de l'antenne d'Indre-et-Loire du CAPJPO
EUROPE-PALESTINE: Site de la liste conduite par le Professeur Oberlin pour les élections Européennes 2004 que l'AC2 a décidé de soutenir.
Voici leur liste:
Pr. Christophe OBERLIN - DIEUDONNE
Nadia Ben DHIFALLAH - Olivia ZEMOR
Youssef HAJI - Acacia CONDES - Pr. Roger SALAMON - Pr. Sylvie DEPLUS
Fath Allah MEZIANE Edouard de VILLERS - Lilya BEN MAHDI
Jean-Claude PONSIN - Fatiha KAOUES - Mireille CHERCHEVSKY
Guy GUIOUBLY - Brigitte FILIOT - Abdel BENABDALLAH - Eddie HAZI
Narriman KATTINEH - Danièle TOUATI - Badia BENJELLOUN - Gilles VINCON
Hassan AOUMMIS - Claire STRAUSS - Abderrahman SABIRI
Annie GABORIT - Laurence SEBBAN - Pierre PANET
Voici des personnalités les soutenant:
Djamel Debbouze (nommé en premier dans la liste des sympatisants, collée sur les panneaux éléctoraux, mais absent sur la feuille distribuée par courrier),
SINÉ, dessinateur (ndlr: il tape sur israel depuis plus de 30 ans) François RÉMY, Président d'honneur de l'UNICEF - France, Ancien directeur régional de l'UNICEF pour le Proche-Orient et l'Afrique du Nord Princess ERIKA, chanteuse Djamel BOURAS, judoka REZA, photographe Kenize MOURAD, écrivain Hani-Jean TAWIL, Délégué général de la Fédération des Praticiens de Santé Georges FEDERMANN, psychiatre (Strasbourg) Alain SORAL, philosophe Jean-Claude AMARA, syndicaliste Marc LASKAR, professeur de chirurgie Jean-Pierre HABERER, professeur de médecine Michel REVEL, professeur de médecine Gérard FARDOUX, mathématicien Martine BUFFART, présidente du Comité Evry Palestine Jean BRICMONT, professeur de physique (Université de Louvain) Bassam SALEH, candidat indépendant Palestine à l'élection européenne (circonscription de Rome) Yakov RABKIN, historien (Université de Montréal)
Marwan BARGHOUTI, Membre du parlement palestinien (emprisonné) Abdel Fattah ABU SROUR, directeur du centre culturel Al-Rowwad au camp de réfugiés d'Aïda Theodosios (Atallah) HANNA, archimandrite de l'église grecque orthodoxe de Jérusalem Mohammed ABU GHALI, chirurgien, Directeur de l'Hôpital de Jénine Mohammed RANTISSI, chirurgien, Hopital de Khan Younes Fayez AL HINAOUI, chirurgien, Hôpital de Gaza Mohammed BARAKAT, Président de l'Union Générale des Palestiniens Handicapés (General Union of Disabled Palestinians)
Yoni BEN-ARTZI, refuznik Tanya REINHART, universitaire Emmanuel FARJOUN, mathématicien
Les Amis de l'Archéologie Palestinienne, association présidée par Noha Rashmawi L'Association des Palestiniens de France L'Association Franco-Palestinienne d'Echanges Culturels (AFPEC) Abnah Philistine SAFAR Le Secours Palestinien ForumPalestina italien L'Association Babel Etudiante, syndicat de Paris VIII L'Association Générale des Etudiants de Nanterre (AGEN) L'Alternative Citoyenne de Tours Comité Bordeaux Palestine SolidariP Comité Palestine de Choisy le Roi Le Mouvement Européen pour la Paix (MEP), basé en Suisse Association Médicale Franco-Palestinienne (AMFP), Aubagne
L'arrestation le 11 janvier, 2003 de deux enfants palestiniens âgés de 8 et 14 ans dans l'enceinte du Ishouv Netsarim, armés de couteaux et tentant de porter atteinte à des passants, a de nouveau porté à l'ordre du jour et ce de façon trés nette le phénomène de l'utilisation d'adolescents par les organismes terroristes dans l'objectif de perpétrer des d'attentats. Ces attentats ont entraîné la mort de citoyens israéliens alors que de nombreux autres y ont été gravement blessés. Ci après un résumé des grandes lignes d'une enquête initiée par les services de sécurité sur le sujet:
Il faut noter qu'une grande partie des adolescents et enfants ayant été arrêtés par les forces de sécurité l'ont été avant même d'avoir accompli l'acte terroriste projeté. Les organisations terroristes tirent avantage de l'image candide d'enfants et d'adolescents n'évoquant aucun sentiment de crainte et pouvant accéder avec une plus grande aisance aux endroits fortement peuplés. Par ailleurs, les adolescents et enfants qui n'ont pas encore atteint l'âge de la maturité sont considérés comme étant plus facilement influençables et ainsi représentent une réserve idéale pour les organisations terroristes quant au recrutement de terroristes suicidaires potentiels.
Les organisations terroristes qui ont en charge le recrutement de ces même enfants et adolescents en leur promettant qu'à leur mort ils recevront la clé du paradis, les arrachent à leurs maison et familles et sous couvert d'une légitimité religieuse ou nationale les incitent à la réalisation d attentats.
Salah Shehadeh, chef du Hamas dans la bande de Gaza qui a été tué dernièrement, s'est exprimé dans un entretien diffusé sur le site internet "Islam on line" le 26 mai 2002, concernant l'usage des enfants dans les agissements terroristes. Il y explique de quelle façon les enfants sont formés à l'accomplissement d' attentats, comment ils sont recrutés dans les sections spéciales de la branche armée de l'organisation en question, comment leur est enseigné la culture du Jihad et de quelle manière ils apprennent à distinguer le bien du mal. En outre, ce genre de discours constitue une source d'influence fondamentale pour les parents prêts à envoyer leurs enfants réaliser des attentats.
Le 27 juin 2002, la télévision palestinienne a diffusé un film, titré: "Les enfants amoureux de la Nation et la mort des Saints", au cours duquel a été interviewé le Dr. Fadjil Abu Hin, professeur en psychologie, s' exprimant sur le phénomène grandissant de la contribution d'enfants à des évènements violents. Abu Hin insiste sur le fait que le mot "shahada" est porteur de nombreuses significations, pour l'enfant palestinien en particulier et pour la société islamique en général, plus encore s'il est question de la vie d'un homme et de sa mort. L'enfant palestinien comprend que par le biais de la "shahada" (martyrisation) il peut atteindre un certain honneur, une admiration incontestable et cela l'incite encore davantage à jouer un rôle actif dans ces évènements. Abu Hin présente une enquête effectuée à l'université islamique de Gaza en avril 2001 sur 1000 adolescents habitants de la bande de Gaza, ayant entre 9 et 16 ans et selon laquelle 45% des interrogés déclarent avoir activement participé à des évènements violents, tandis que 73% d'entre eux ont affirmé qu'ils auraient aimé être des martyrs. Ces données montrent de façon très claire qu'il existe une radicalisation chez les enfants et adolescents des territoires qui sont facilement recrutés par les organisations terroristes pour l'accomplissement d'attentats. Durant la diffusion du film, la narratrice affirme que " les curs des enfants palestiniens ne sont pas uniquement remplis de craintes et de peurs mais aussi de la volonté d'atteindre la "shahada" et que la "shahada" est devenue un but suprême, glorifié par la nouvelle génération et est devenue l'objectif principal de nombreux enfants persuadés que c'est le moyen de parvenir à un statut social notable et de faire perpétuer son souvenir au sein du peuple.

'' Au nom de la "paix"et de la"justice", la liste Euro-Palestine prétend lutter contre"le communautarisme exacerbé par le conflit israélo-palestinien". La présentation de ses candidats s'accompagne pourtant de référence à leurs origines et religions", relève à Paris, le mouvement La Paix Maintenant.
"Ces précisions laissent supposer que l'origine, l'ascendance ou la religion des candidats renforcerait leur positionnement ou leur légitimité. C'est là une"première" dans une élection démocratique. Nous appelons tous les candidats republicains à l'élection européenne à soutenir et à promouvoir des initiatives [comme celle de Genève] au sein du parlement europeen".

Aux élections européennes, la liste Euro-Palestine présente seulement en Ile-de-France a reçu 1,83% des suffrages exprimés, soit 50 065 voix. Elle a obtenu à Garges-lès-Gonesses 10,75% des suffrages exprimés, se plaçant après le PS, l'UMP et le Front national et avant l'UDF et le PC.
A Gennevilliers et à Trappes, elle arrive en 4e position avec respectivement 7,75% et 8,62% des suffrages exprimés. Elle obtient 3,99% des suffrages exprimés à Pantin, 5,15% aux Mureaux, 5,57% à Saint-Denis, 6% à Mantes-la-jolie et 6,47% à Villepinte.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 17:59

Dans une interview accordée au Figaro, le 5/06/04, le Chancelier Schroeder a précisé les positions de l'Allemagne (et de l'Europe) concernant le terrorisme international et les soubresauts qui agitent actuellement le monde islamique. Pour le Chancelier socialiste d'Allemagne, la cause profonde des troubles actuels est, sans conteste, la persistance du conflit israélo-arabe qui empoisonne la région depuis un demi-siècle. .
Les commentaires à ces propos étaient anti-israéliens dans la presse.
Ainsi, devons nous bien comprendre que :

Les troubles internes survenus en Algérie depuis 15 ans - et qui s'étendent aujourd'hui au Maroc - sont la faute d'Israël .
Si des usagers du métro sont morts sous les bombes à Paris, en 1995, c'est la faute d'Israël.
Si, détourné, un avion Alger-Paris a menacé de s'écraser sur la tour Eiffel, c'est la faute d'Israël.
Si les musulmans d'Europe sont allés se battre en Bosnie, c'est la faute d'Israël (et pas du tout de l'Allemagne nouvelle qui a dynamité la Fédération Yougoslave en armant la Croatie).
Si des égyptiens étudiant la chimie en Allemagne se sont écrasés, avec leurs avions, sur les tours du World Trade Center, c'est la faute d'Israël.
Si des terroristes basés en Allemagne ont menacé de faire exploser la cathédrale de Strasbourg, vous avez bien compris, c'est la faute d'Israël.
Si des touristes allemands sont morts à Djerba, c'est la faute d'Israël.
Si un pétrolier français a été éperonné dans le golfe arabo-persique, c'est la faute d'Israël.
Si un bus transportant des ingénieurs français a explosé au Pakistan, c'est la faute d'Israël.
Si l'avion Paris-Miami a failli exploser en vol, c'est la faute d'Israël.
S'il y a eu les attentats de Bali et d'Atocha, c'est encore la faute d'Israël.
Si le drame d'Oradour-sur-Glane a eu lieu, c'était la faute d'Israël... et de la confrérie des commerçants juifs de Munich, comme l'a déclaré Goebbels à Nuremberg.


-------------------

La 'cerise sur le gâteau'

Les grands esprits se rencontrent, dit-on. Et pour confirmer l'adage, voici ce qu'écrivait, en avril 2004, un scientifique israélien de renom, sur le même thème. Menahem Macina.

« …malgré ce que vous pouvez lire ou entendre dans les médias mondiaux, Israël et tous les problèmes qu'on lui impute ne sont pas la question centrale, et n'ont jamais été la question centrale dans le bouleversement qui affecte la région. Certes, il y a un conflit israélo-arabe depuis un [demi-] siècle, mais il ne se situe pas sur le principal théâtre des événements.
Les millions de victimes de la guerre entre l'Iran et l'Iraq n'avaient rien à voir avec Israël.
Le meurtre de masse qui a lieu en ce moment au Soudan, où le régime arabo-musulman massacre ses citoyens chrétiens noirs, n'a rien à voir avec Israël.
Les fréquentes dépêches en provenance d'Algérie faisant état de meurtres de centaines de civils, perpétrés, dans tel ou tel village, par d'autres Algériens, n'ont rien à voir avec Israël.
Saddam Hussein n'a pas envahi le Koweit, ni mis en danger l'Arabie Saoudite ni envoyé à la boucherie son propre peuple, à cause d'Israël.
L'Egypte n'a pas fait usage de gaz toxique contre le Yémen, dans les années 60, à cause d'Israël.
Assad-père n'a pas tué des dizaines de milliers de ses concitoyens en une semaine, à El Hamma, en Syrie, à cause d'Israël.
La prise de contrôle de l'Afghanistan par les Taliban et la guerre civile qui s'est ensuivie n'ont rien à voir avec Israël.
L'attentat libyen, qui a causé l'explosion du vol de la Pan-Am, n'a rien à voir avec Israël.
Et je pourrais continuer indéfiniment sur ce thème. »

(Haïm Harari, "A View from the Eye of the Storm"). Extrait traduit en français par Macina.


Accusée, il y a dix jours, par Ginette Skandrani (l'amie des négationnistes), d'être infiltrée par un agent du Mossad (elle faisait référence à Olivia Zemor), rien ne va plus pour la liste Europalestine, qui est devenue, depuis, la cible d'autres mouvements pro-palestiniens ou de personnalités soutenant unilatéralement cette cause.

C'est ainsi qu'après le scandale provoqué par la déclaration de l'avocat de Marwan Barghouti (élu palestinien reconnu coupable du meurtre de plusieurs civils israéliens et emprisonné), qui a contesté l'annonce - par Europalestine - du soutien de son client à leur liste, c'est Leïla Shahid, représentante de l'Autorité Palestinienne en France, qui conteste le bien fondé de la liste pro-palestinienne.

Selon le journal Le Monde, la récente attaque de Leïla Shahid contre la liste Europalestine aurait fait flancher Dieudonné (n° 2 sur la liste), qui aurait déclaré qu'il serait prêt à prendre ses distances avec Europalestine si Mme Shahid lui démontrait que la liste desservait la cause palestinienne.

Dans un texte, au ton particulièrement agressif, paru le 10 juin sur le site d'Europalestine, les candidats de la liste répondent à Leïla Shahid, lui reprochant sa «curieuse absence» lors de manifestations pro-palestiniennes, son «silence» , son «étrange attitude» lorsque, durant un match de football, on la voit «docilement assise et souriante dans les tribunes d'un stade de football, aux côtés de l'ambassadeur d'Israël en France, et de tout le gratin du lobby sharonien français.»

Ginette Skandrani accuse Olivia Zemor [et Michel Warchasky] (de la liste Europalestine) d'être [des] agent[s] du Mossad [*]

« Depuis deux ans, est apparu dans le champ des organisations françaises de soutien à la cause du peuple palestinien une association venant de nulle part le CAPJPO (Coordinations des Appels pour une Paix Juste au Proche-Orient) composée de personnages inconnus de notre camp qui ont toutes la particularité d'être de religion israélite."
Les vilains!!!!!



Les médias palestiniens ne sont pas seuls à constituer une source d'exhortation a la haine pour les enfants et adolescents, cette influence est aussi véhiculée dans le cadre des établissements éducatifs et des camps d'été ou les jeunes subissent un véritable "lavage de cerveau". Dans ces encadrements sont diffusés aux enfants les messages islamiques appelants à l'incitation à la haine et au soutien au Jihad à l'encontre d'Israël. Au début du mois de juillet l'association islamique à gaza a commencé à mettre en uvre ses centres de vacances, sous la dénomination " Centres de vacances des shaidims de l'Intifada d'Al Aqsa". Le 2 juillet, le journal Al Quds rapporte les propos du Sheikh dr. Ahmed Bakhar, directeur de l'association islamique, expliquant que la direction de l'association a fait tout ce qui était en son pouvoir pour que ces centres soient maintenus malgré la poursuite du conflit et cela en conservant la foi dans les valeurs professées par ces centres aux enfants palestiniens.
De la même façon il est précisé qu'il existe un intérêt grandissant des enfants demandant à participer aux camps du Hamas durant lesquels ils reçoivent des vêtements, des chaussures, des cahiers et une approche chaleureuse de la part des organisateurs.
Selon lui, de nombreux enfants, même laïques, participent à ces camps, en raison du grand nombre d'activités qui leur sont proposées par l'organisation. En plus de cela, ils proposent aux enfants l'apprentissage de l'histoire de l'islam, enseignement agrémenté par les photos des shaidims présentes en tous endroits comme d'autant plus d'arguments pour implanter dans ces petits cerveaux les graines de la haine anti-israélienne.
La direction politique, en coopération avec le ministère de la jeunesse de l'Autorité Palestinienne organise elle aussi des camps d'été dont le but est l'incitation des enfants à la haine, leur mobilisation contre Israël et leur formation à l'utilisation des armes, toujours dans l'objectif de la réalisation future d'actions terroristes contre Israël.
Des activistes notables d'organisations terroristes ont indiqués, au cours de leur interrogatoire par les Services Généraux de Sécurité Israéliens, qu'ils ont pour habitude d'établir leurs laboratoires près des écoles et jardins d'enfants afin de déguiser leurs activités.Dans l'un de ces laboratoires a été retrouvé un cartable d'écolier à l'intérieur duquel des charges explosives prêtent à être déclenchées.. La position du laboratoire près de l'école a exposé les élèves à de nombreux dangers d'explosion des charges qui y étaient contenues et aux risques qu'auraient pu causés de possibles accidents survenus au cours des expérimentations.
Tous les actes dont il est ici rendu compte sont absolument contraires a toutes les normes internationales, mettent en dangers les enfants palestiniens et, de même qu'ils sont passibles d'une dénonciation claire et forte, il serait juste et nécessaire de faire pression sur les palestiniens pour qu'ils cessent ces activités sans délai.
'' Il ne se passe pas de jour sans qu'un de nos concitoyens soit violemment agressé pour le seul fait d'être juif. Cette sorte de pogrom larvé [est] complaisamment '' compris '' sinon justifié par une élite et une presse au nom des droits du peuple palestinien ou de '' l'humiliation '' arabe '', écrit Pierre Lellouche dans '' Le Monde '' (15 juin 2004).

L’ancien président iranien Rafsandjani propose l’utilisation de l’arme atomique contre Israël.



Dernière édition par prinu le Ven 23 Nov 2012, 18:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 18:00

Je répond bien a la question "pourquoi l'obsession anti-isarélienne, plus précisemment:

Une phrase de Martin Luther King junior, leader contre le racisme anti-noirs:
"quand les gens critiquent les sionistes, ils veulent dire les juifs. c'est de l'antisémitisme"
Ray Charles a dit :Israël est l’une des rares causes que j’aime soutenir. Les Noirs et les Juifs sont liés par une histoire commune de persécution.
De l'antisionisme radical à l'antisémitisme, Laurent Rosenblatt (Extrait):

L'antisionisme actuel n'est pas l'accentuation plus ou moins pernicieuse du cadre idéologique anti-Israël qui sévissait dans les années 60 et 70. Nous avons affaire à un antisionisme qualitativement nouveau, une culture de combat qui, par ses traits originaux, rejoint l'antisémitisme le plus brutal et le plus criminogène.

L'antisionisme classique

L'antisionisme traditionnel - classique, pourrait-on dire - puisait sa source et ses arguments dans la conception du monde propagée par les marxistes et leur système global. A ce titre, on peut parler d'un antisionisme relativisé, puisque la stigmatisation d'Israël prenait place au côté de certains 'démons' politiques : Pinochet, le Shah d'Iran, etc., mais aussi des dictatures arabes désignées comme des "régimes complices". La cible considérée comme principale était les Etats-Unis, et le combat contre le sionisme se trouvait relégué au rang de lutte secondaire. Une lutte qui n'avait pas de valeur en elle-même, mais prenait son sens en relation avec l'affrontement titanesque qui opposait, à l'échelle de la planète, "l'impérialisme", dont l'épicentre était censé se situer à Washington, et les "masses dominées". Quant à Israël, c'était un ennemi auquel on ne reconnaissait pas une négativité inhérente à sa nature propre, mais qui se voyait rejeté en raison de ses liens, de ses relations avec une malignité politique supérieure, les Etats-Unis, voire le "système capitaliste" dans son ensemble.


L'antisionisme de Durban

Durban et le climat intellectuel qui règne actuellement dans une grande partie de l'Europe ont donné naissance à un nouveau type d'antisionisme, que l'on peut qualifier d'absolu, en ce sens qu'il désigne Israël comme la cible principale, suprême, première. Israël devient un ennemi stigmatisé comme étant à la fois le degré ultime du mal et la source de celui-ci. Le combat contre Israël n'est plus pensé en lien avec une entreprise plus vaste qui l'engloberait et le relativiserait. Au contraire, Israël devient la figure du "mal par excellence", qui porte en elle tous les stigmates d'une négativité morale et politique qu'elle diffuse et propage autour d'elle, et sur laquelle, par conséquent, l'on doit concentrer les coups les plus percutants.

Le terrorisme, les dictatures, les désordres internationaux, "l'ingérence américaine" ? Autant de maux mineurs en regard du sionisme, si l'on en croit le discours actuel. Et surtout, autant de maux qui ne constituent que des réactions à l'existence même d'Israël, autant de problèmes qui trouvent leur origine dans ce mal suprême qu'est le sionisme. Israël est le problème originel, le 'soleil noir' qui obscurcit la planète, et les bienfaiteurs de l'humanité ont enfin trouvé le moyen d'éradiquer toute manifestation de malfaisance.

Des exemples ? Dans les manifestations de gauche, le slogan "Bush - Sharon, assassins !" revêt une signification assez précise. L'ennemi principal, ici, c'est Sharon : Bush est attaqué parce qu'il soutient Sharon, et non l'inverse. On demande à Bush de s'amender, de se purifier, en rompant ses liens avec un élément qui personnifie l'injustice, le crime, et à qui est refusée, de ce fait, toute possibilité de réforme ou d'amélioration. Notons déjà que les violences physiques contre les Juifs, qui ont lieu lors de tels rassemblements, ne sont pas des accidents, des 'bavures' occasionnelles : il existe un lien profond entre la culture antisioniste diffusée par les groupes organisateurs et les passages à l'acte. Des Juifs sont victimes d'agressions brutales parce qu'Israël est désigné comme une cible radicalement et absolument pervertie, dont il n'y a rien à attendre, une nation à l'intérieur de laquelle on chercherait vainement des éléments positifs.

Dans les défilés où l'on hurle "Bush - Sharon, assassins !", on agresse des Juifs, des organisations juives, des commerces juifs, jamais des Américains, des touristes texans, ni des pubs californiens. Dans les manifestations contre la visite de Poutine, on ne s'en prend pas aux restaurants russes. D'où la différence essentielle, dans l'esprit et l'univers culturel de cette gauche, entre l'antiaméricanisme et l'antisionisme, ou bien entre la lutte contre la politique de Poutine et l'offensive contre celle de Sharon. D'où, également, le lien intime qui relie l'antisionisme actuel aux offensives brutales dirigées contre l'ensemble du peuple juif.

Autre exemple : l'indifférence envers le caractère profondément tyrannique et criminel de certains régimes arabes. Des sites pro-palestiniens citent, sans commentaire ni critique, les propositions et communiqués du gouvernement syrien, comme s'ils émanaient d'un organe de droit, démocratique, transparent, contrôlé, soumis à la séparation des pouvoirs, alors que les initiatives israéliennes sont systématiquement et a priori, traitées comme entachées de duplicité, de ruse, de parjure. De même, des groupes musicaux marqués à gauche, comme "Noir Désir", se produisent en Syrie, alors qu'ils refusent l'idée même de jouer sur le sol d'Israël, qu'ils considèrent comme marqué du sceau de l'infamie.

Quelle est l'idéologie d'où procèdent ces attitudes, dont nous pourrions multiplier les exemples à l'infini ? Quelle idéologie ? sinon celle qui permet de transcender tous les clivages ordinaires, d'inverser toutes les hiérarchies admises, dictature ou démocratie, arbitraire ou Etat de droit, terrorisme ou pureté des armes...Une idéologie qui substitue le clivage Juif - non-Juif aux jugements de valeur habituels : un Etat juif, même paré des lauriers de la démocratie et respectueux du droit, sera totalement dévalorisé face aux pires dictatures elles-mêmes.

De même que pour les antisémites du XIXe et du XXe siècles - les Maurras, Drumont, Vallat -, un Juif, fût-il agrégé de lettres, fin connaisseur de Racine, ancien combattant bardé de décorations, arborant tous les signes de la sociabilité civile, ne pouvait pas être considéré comme un citoyen, ni d'ailleurs comme un homme, et se voyait assigner un statut inférieur à celui du pire criminel, déserteur, illettré, goujat, pourvu que ce dernier fût déclaré "français de souche"... De même, pour les tenants actuels de l'antisionisme, Israël n'est pas un Etat comme les autres, il est, par nature et par essence, un Etat infâme, quelle que soit, par ailleurs, la nature de son régime. Les attributs d'Israël (la démocratie, le droit, la guerre morale) sont reconnus comme des qualités, mais uniquement chez les autres, ou dans d'autres contextes, d'autres conflits. Par exemple, chacun, ou presque, approuve les mesures anti-terroristes du gouvernement espagnol au Pays Basque, ou celles des Britanniques en Irlande du Nord. Parce qu'Israël est un Etat juif, ses qualités ne valent rien, ou bien elles se corrompent au contact d'un élément qui porte en lui le mal, le diffuse, permet la transmutation de toutes les valeurs.

Ne nous y trompons pas : les acteurs ont changé, les décors aussi, mais l'intrigue et l'idéologie du nouveau spectacle restent les mêmes.


Antisémitisme ?

On peut évidemment parler d'antisémitisme, puisque Israël, en tant qu'Etat, subit des attaques comparables à celles que subissait le Juif, en tant qu'individu, en raison des méfaits de l'idéologie antisémite traditionnelle. Diabolisé à l'extrême, Israël fait figure de "Juif des nations" : seul de tous les Etats à être présenté - de manière répétitive - comme étant l'incarnation même de l'injustice, une injustice indépassable, incommensurable, en regard de laquelle tous les autres travers humains - et entre autres le terrorisme et la corruption des régimes environnants - s'évanouissent ou deviennent tolérables.

Mais on peut qualifier d'antisémite le discours actuel en se référant à un autre critère. Jean-Paul Sartre, dans Réflexions sur la question juive, range "l'indignation sélective" parmi les instruments privilégiés auxquels recourt le discours antisémite. L'indignation sélective consiste à choisir, parmi les faits et événements qui agitent le monde, ceux qui présentent les Juifs sous un jour systématiquement défavorable et négatif - opération qui ne va pas sans caricature, distorsion, ni surtout omission délibérée de faits en contradiction flagrante avec la thèse de l'accusation. Dans les années ‘30, l'extrême droite attribuait la responsabilité des scandales politico-financiers à la seule communauté juive, en n'évoquant que les quelques Juifs impliqués, et en passant sous silence les Basques, Bretons, et autres Français compromis jusqu'au cou, ainsi que les milliers de Juifs honnêtes et innocents. Sartre affirme, à juste titre, que l'intention première de telles campagnes n'était pas de combattre la corruption, ni d'assainir les moeurs parlementaires (puisque l'immense majorité des coupables non-Juifs, étaient épargnés), mais bien de monter de toutes pièces un scénario dans lequel les Juifs étaient artificiellement placés dans la position de seuls responsables des malheurs de l'humanité.

Aujourd'hui, en France, il existe dans chaque département- y compris dans certaines sous-préfectures, ou chefs-lieux de canton -, des "Comités-Palestine". Mais existe-t-il, ne serait-ce qu'un seul "Comité-Nigéria", "Comité-Sud-Soudan", "Comité-Congo", "Comité-Timor", toutes contrées qui connaissent des tragédies humaines au moins égales à celle qui déchire le Moyen-Orient ? On peut légitimement se demander, si l'on adopte le critère de Sartre, quelles sont les motivations de cette mouvance antisioniste. Prendre en compte et soulager les souffrances de l'humanité tout entière, de l'Afrique à l'Indonésie, ou bien nuire aux Juifs, les placer dans la position d'accusé unique, et, pour ce faire, découper, dans l'histoire et l'actualité, un cadre réducteur où on leur fera endosser le costume carcéral ?



Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 18:02

Qui est responsable des agressions ?
Qui doit être tenu pour responsable des agressions antisémites qui ensanglantent chacune des diverses manifestations pro-palestiniennes, anti-guerre, anti-mondialisation ? Prenons un point de comparaison qui, espérons-le, fera jurisprudence. En mai 1995, à l'occasion d'une manifestation du Front National (FN), un jeune marocain fut assassiné par des éléments d'extrême droite qui, soulignons-le, ne faisaient pas formellement partie du parti lepéniste, et qui avaient même été dénoncés à la police par le service d'ordre de celui-ci. Or, qui les différentes organisations antiracistes ont-elles dénoncé comme étant les vrais coupables de ce crime odieux ? Les individus qui sont directement passés à l'acte, bien entendu, mais aussi et surtout ceux qui ont fourni aux bras assassins le cadre organisationnel (la manifestation en elle-même), la 'mise en condition' idéologique, la désignation obsessionnelle de certaines cibles, à savoir : les dirigeants du FN, la presse du FN, même si ceux-ci n'avaient pas de lien direct avec les meurtriers.

Pourquoi cette argumentation élémentaire ne vaudrait-elle pas pour les "chasses aux Juifs" qui jalonnent régulièrement les rassemblements antisionistes ? En l'occurrence, qui doit-on accuser ? Les quelques marginaux dont on nous répète qu'ils n'ont qu'une connaissance sommaire du judaïsme et des conflits moyen-orientaux ? Ou bien les responsables des manifestations qui fournissent aux agresseurs le cadre idéal pour l'accomplissement d'un acte de violence antisémite ?

Si l'on en croit les dirigeants de la mouvance pro-palestinienne, personne n'est vraiment responsable. Ni les auteurs directs des agressions, puisqu'on nous les présente comme de "pauvres types", "des paumés incultes et inconscients de leurs actes", "ne faisant pas la différence entre un incendie de synagogue et un vol de voiture". Ni la cohorte des journalistes et plumitifs qui s'acharnent quotidiennement à présenter Israël comme l'incarnation du mal absolu, puisqu'ils n'ont jamais, officiellement, formellement, appelé à détruire tel ou tel lieu de culte, au moment exact et précis où il a été attaqué.

Ce raisonnement spécieux, plaidoyer des leaders de la gauche antisioniste, n'est pas sans rappeler celui que ressasse l'extrême droite, depuis 1945, pour se dédouaner de ses crimes pronazis. A écouter les nostalgiques de Vichy, les troupes de la collaboration auraient été composées soit de "bras sans tête" (les Miliciens 'de base', pauvres hères embarqués malgré eux, pour des motifs très prosaïques, non politiques - comme le 'système D' ou le simple copinage -, dans une grande histoire dont ils auraient été incapables de comprendre les tenants et les aboutissants); soit de "têtes sans bras", les scribouillards pronazis, les Brasillach, les Herold-Paqui, qui auraient manié uniquement des idées et de l'encre noire sans jamais commettre de forfaits effectifs. Bref, personne n'est vraiment coupable !

Or, c'est précisément la rencontre - la conjonction, l'alliance complémentaire -des professionnels de la propagande (journalistes, dessinateurs, cinéastes), et des marginaux déclassés et frustrés, qui a toujours constitué l'essence même de la violence antisémite. Les uns créent un "climat" et désignent des "cibles"; les autres trouvent enfin l'occasion de libérer une violence latente et diffuse, en temps ordinaire, à la faveur de cette "ambiance idéologique" qui fait disparaître tabous et inhibitions. Sous l'empire tsariste, quel était l'élément déclencheur des pogroms, sinon l'action conjuguée de la populace et des services idéologiques de la police secrète - la première étant surexcitée par les mythes, calomnies et bobards inventés et propagés par la seconde ? Dans la France actuelle, qui doit être tenu pour responsable des agressions antisémites, sinon ce cocktail criminogène qui enivre la fureur de certains déclassés, alimentée par la désinformation et les obsessions haineuses que charrient nombre de médias antisionistes ?


La vieille rengaine sur les "Juifs extrémistes"...

A moins que... A moins que la responsabilité n'incombe aux "Juifs extrémistes" !

Là aussi, c'est un vieux, très vieux truc de l'argumentation antisémite. Les ennemis des Juifs ne feraient que répondre à des "provocations" : la violence première, originelle, serait à mettre au compte de certains Juifs (les "radicaux"), les antisémites se trouvant placés en situation de légitime défense. A la suite des pogroms de 1881, le gouvernement russe chargea une commission de déterminer la cause des massacres (que ce même gouvernement avait encouragés en sous-main !) : son rapport mit en cause le (soi-disant) "fanatisme religieux" de certains Juifs, auquel la meute déchaînée n'aurait fait, plus ou moins légitimement, que réagir. Afin de justifier les atrocités perpétrées lors de la "Nuit de Cristal", en novembre 1938, les dirigeants nazis invoquèrent le geste d'un jeune Juif qui avait tiré, quelque temps auparavant, sur un diplomate du Reich en poste à Paris, "provocation" qui aurait déclenché "la colère du peuple allemand"...

Comparable aux inventeurs de la "novlangue", dans 1984, l'inquiétant chef-d'œuvre d'Orwell, la mouvance antisioniste utilise une phraséologie quelque peu ésotérique, qu'il s'agit de décrypter avec attention. Un "Juif extrémiste", dans leur univers sémantique, c'est un Juif qui ne baisse pas les yeux et qui choisit de combattre les agresseurs qui s'en prennent à lui. "Un Juif modéré" désigne un Juif qui garde un profil bas, pleurniche et implore la pitié, un Juif qui choisit de "calmer le jeu" et de "ne pas mettre de l'huile sur le feu". Le "Juif modéré" ne doit même pas employer le terme antisémitisme, car cela reviendrait à "jeter l'ostracisme sur certaines franges de la jeunesse", et contribuerait ainsi à "aggraver les tensions"; le "Juif modéré" doit se faire oublier, chuchoter, éviter les protestations identitaires (dénoncées aussitôt comme "communautaristes"...), en espérant que les agresseurs, qui sont les véritables "victimes" des "ségrégations sociales", modèrent leurs ardeurs.

"Crispation communautaire" : telle est l'insulte suprême dans la sémantique antisioniste... à traduire par : attitude de celui qui prétend répondre, en tant que Juif, aux violences dont il est la cible. Par "crispation communautaire", on entend stigmatiser celui qui, pénétrant dans sa maison souillée de "mort aux Juifs", ose parler d'antisémitisme et engager la lutte, en tant que Juif, sur la base de son identité juive et pour l'honneur de celle-ci, au lieu d'y voir une offense possible à son appartenance à l'amicale des mâcheurs de chewing-gum, ou au club des supporteurs de l'O.M.

Paradoxe qui n'étonnera que les naïfs : à la devanture des librairies, dans la France des synagogues incendiées, on trouve surtout les ouvrages de plumitifs prompts à critiquer ceux qui combattent l'antisémitisme - les Boniface, Lindenberg, Vidal, qui noircissent des pages et des pages pour dénoncer la "paranoïa" des "radicaux", leurs "outrances", leur "hystérie". Avec, comme toujours, l'argument ultime, que l'on peut appeler le "renversement de la charge" : "Peut-être qu'au départ, à l'origine, il existe une violence totalement injustifiée; mais les organisations juives, avec leurs attitudes provocatrices, leur soutien à Sharon, etc., n'ont fait qu'exacerber les tensions..." Certes, les agresseurs ne sont pas des anges, mais la responsabilité véritable se situe de l'autre côté, les Juifs (du moins certains d'entre eux) enveniment les choses...

Des synagogues brûlent dans la France du début du XXIe siècle : voilà un fait incontestable - et d'ailleurs incontesté. Or, que découvre-t-on en feuilletant les "rapports" du MRAP, et les ouvrages de Vidal, Boniface et Cie ? Il n'y a pas de véritable haine antisémite qui serait propagée par l'islamisme, ou par certaines franges antisionistes (seules quelques lignes évoquent le sujet). En revanche, il y a des attitudes hautement problématiques de la part d'institutions ou de personnalités juives (des chapitres entiers sont consacrés à disséquer et accuser les écrits, faits et gestes du CRIF, du Betar, de Finkielkraut, etc.). "Il n'y a pas de problème antisémite, il y a seulement un problème juif" (la phrase est de Goebbels) - un peuple qui attirerait et susciterait, par sa nature et ses actes, la haine des autres : leitmotiv de la propagande antisémite, de Saint Paul jusqu'aux nazis. Idéologie qui vise également, comme parachèvement de la violence, à inoculer aux Juifs la "culture de la culpabilité", à persuader l'agressé qu'il porte en lui-même un destin de victime, qu'il est le seul responsable de son propre malheur, que le bourreau est dans son bon droit, que le Juif doit s'adapter au bloc adverse et rendre des comptes, afin d'espérer une amélioration de son sort, au lieu d'adopter une culture de fierté et de combat.

On en revient toujours là : soit la culture de la honte, du complexe, de la soumission idéologique aux arguments de l'ennemi, de la mauvaise conscience et de la "justification permanente"; soit la culture de l'indépendance, de la légitimité et de la fierté.

Pour conclure. Quand on lit la prose antisioniste actuelle, on ne peut que faire sienne la réflexion désabusée de l'auteur de l'Ecclésiaste : «Rien de [vraiment] nouveau sous le soleil !»...

Laurent Rosenblatt


''Je suis choqué par la liste Euro-Palestine. Le vote pour cette liste exprime un repli communautaire et une crispation obsessionnelle sur un conflit [porteuse] de ferments dangereux en matière d'antisémitisme'', a déclaré Jean-Marie Le Guen, député socialiste de Paris.
Il a poursuivi sur une radio juive de la capitale :"Je comprends que des immigrés d'origine arabe portent une affection qui les porte à être solidaires. Mais ils devraient s'adresser aux dirigeants arabes et ce sont les questions sociales qui les touchent aussi. On ne peut résumer toute la politique à ce conflit. Cette liste doit être combattue politiquement".

bounce
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 18:12

Israël n’est pas un mythe !

« Je ramènerai les captifs de mon peuple d’Israël ; ils rebâtiront les villes dévastées et les habiteront, ils planteront des vignes et en boiront le vin, ils établiront des jardins et en mangeront les fruits. Je les planterai dans leur pays, et ils ne seront plus arrachés du pays que JE leur ai donné, dit l’Eternel, ton Dieu » – Amos 9:15.

Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9338
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 18:15

Comment un athée peut-il se référer à un prophète ? Qu-est-ce qu'un prophète pour un athée ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 18:24

Prinu a en partie raison ....
Les premiers antisémites n'étaien,t-ils pas les apôtres eux-mêmes?
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 18:25

boulo a écrit:
Comment un athée peut-il se référer à un prophète ? Qu-est-ce qu'un prophète pour un athée ?

Justement l'Alyah n'est-elle pas orchestrée par des athées qui réalisent selon moi la prophétie du retour...D;ieu a de l'humour vous savez!
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 18:36

je cite un phrase, pour son essence.
c'est une belle phrase.

je ne crois pas en dieu (enfin, ca m'interesse quand meme..) , mais défend l'histoire, la vie, et le droit à la foi de chacun.

Quand je suis allé a une réunion de l'UNion des athées, à Montmartre, je n'y ai vu aucune liberté religieuse, j'ai cru entendre des immams, de la haine .. j'en suis revenu. j'ai fait mon autocritique.

---

J'ai démontré plus haut, avec des preuves archéologiques, qu'Israel n'est pas un mythe.

---

Maintenant,
Que signifie la phrase que j'ai cité, pour vous, alors ?
Et a votre avis, que peut elle signifier pour un croyant ?
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9338
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 18:47

La plupart des exégètes chrétiens n'ont pas été étonnés de la résurrection de l'Etat d'Israël .
Elle était effectivement prophétisée , comme l'établissement des descendants spirituels d'Abraham
depuis le Nil jusqu'à l'Euphrate ( Genèse 15 , 18 ) . Mais cette dernière prophétie peut s'accomplir par la coexistence pacifique des juifs , musulmans et chrétiens entre ces deux fleuves . Il faudra un miracle ...

Mais vous , Prinu , êtes-vous hypocrite ou inconscient , de vous référer à une prophétie alors que vous êtes athée ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 18:55

Il faut demander celà aux historiens qui cherchent des elements de comparaison avec la bible, et a ceux qui lisent la bible, et athée, j'ai lu la Bible.
Combien d'athées ont la passion de la Bible , et de l'histoire, enormément.
M'excuserez vous ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9338
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 19:01

Sûrement . Mais ne pas croire en Dieu et ses prophètes et s'appuyer sur ces derniers , comment cela s'appelle-t-il ? De la schizophrénie ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 19:02

Y'a aucune incompatibilité à lire la bible et être athée, comme il n'y a aucune incompatibilité à ce qu'un athée assiste au baptême d'un futur catholique, parce qu'il a été invité par ses amis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 19:04

boulo a écrit:
Sûrement . Mais ne pas croire en Dieu et ses prophètes et s'appuyer sur ces derniers , comment cela s'appelle-t-il ? De la schizophrénie ?

Non ! Cela s'appelle appartenir à un peuple dont le roi est Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 19:06

doris60 a écrit:
Y'a aucune incompatibilité à lire la bible et être athée, comme il n'y a aucune incompatibilité à ce qu'un athée assiste au baptême d'un futur catholique, parce qu'il a été invité par ses amis.

Et un athée qui communie ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?    Ven 23 Nov 2012, 19:10

Si il a été au catéchisme, fait sa communion solennelle, qu'il a quitté l'église un temps en se disant athée et que d'un coup, la Grâce se souvient de lui, il retourne à la messe et communie.

L'athée est la personne qui n'est pas baptisée.
Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi l'obsession anti-israélienne ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Contre offensive face à la propagande anti-Israélienne
» Et on va me demander pourquoi je suis anti-militariste....
» Le plan de la politique israélienne au Moyen-Orient (2) : Le Liban, la Syrie et l’Irak [Ali Dani]
» Ségrégation des femmes en Israël ?
» Thierry Janssen ,pourquoi autant d'antidépresseurs ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: