DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une leçon israélienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une leçon israélienne   Lun 31 Mai 2010, 09:28

J'apporte mon soutien total à Israël,
face à cette très hypocrite "flotille de la paix"

Ces militants ont toujours refusé que l'aide soit amenée par la croix rouge et/ou tout autre moyen,
ce n'était qu'un prétexte pour monter leur "coup" médiatique,
de militants surexcités, certains étaient armés de couteaux, haches et d'armes à feu,
en entrant dans cette zone en conflit armée,

Quand on entre en zone de guerre, on en assume toutes les conséquences.

Israël nous montre l'exemple : il n'est pas un état pédécrate contrairement à nous, mais une état démocrate.
Les nations européennes en tiront-elles des leçons ?
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Lun 31 Mai 2010, 09:31

+1 !

Et je déplore la partialité scandaleuse (compassionnelle) du traitement de l'information par les média français.
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Lun 31 Mai 2010, 11:48

10h16: Pour Bernard Kouchner, «rien ne saurait justifier l'emploi d'une telle violence»
Dans un communiqué, le ministre des Affaires étrangères français s'est dit «profondément choqué» par l'assaut israélien.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Lun 31 Mai 2010, 12:08

Tout cela est la suite logique de l'avènement d'un gouvernement Isalmiste à Ankara.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Lun 31 Mai 2010, 12:59

Ankara est effectivement ravie : elle soutenais officiellement cette "flottille de la paix".
Elle va pouvoir enfin rompre totalement ses relations diplomatiques avec Israël.

Et Israël vient de perdre sa nième bataille médiatique.

---

http://www.liberation.fr/monde/0101638664-apres-l-assaut-de-la-flottille-la-guerre-de-communication

Monde 31/05/2010 à 12h03
Après l'assaut de la flottille: la guerre de communication

Par LIBÉRATION.FR

Après l'assaut meurtrier de la flottille en route vers Gaza, une autre bataille commence, celle de la communication. L'armée israélienne pointe la responsabilité des militants pro-palestiniens, alors que l'organisation Free Gaza, à l'origine de l'opération, dénonce la violence des commandos, qui auraient tiré sur des civils.
Du côté israélien

«Ils ont déclenché les violences», a déclaré à l'AFP le porte-parole du Premier ministre Benjamin Nétanyahou, Mark Regev. «Nous avons fait tous les efforts possibles pour éviter cet incident. Les militaires avaient reçu des instructions selon lesquelles il s'agissait d'une opération de police et un maximum de retenue devait être observé», a-t-il ajouté.

«Malheureusement, ils ont été attaqués avec une extrême violence par les gens sur le bateau, avec des barres de fer, des couteaux et des tirs à balles réelles», a souligné Mark Regev. Un porte-parole de l'armée israélienne a également affirmé que deux pistolets avaient été découverts à bord des bateaux de la flottille.

Un long communiqué publié sur le site du ministère des Affaires étrangères israélien affirme que les «forces ont agi en accord avec les ordres opérationnels et ont pris toutes les mesures nécessaires pour éviter la violence, mais sans résultat». Selon ce texte, la flottille avait reçu l'ordre de se dérouter vers le port d'Ashdod, au sud d'Israël. Leur cargaison devait être examinée avant d'être acheminée par voie terrestre vers Gaza.

Une vidéo montre un responsable de la marine israélienne hélant le bateau Navi Marmara, afin qu'il fasse demi-tour avant d'entrer dans les eaux israéliennes. Après les accords de paix d'Oslo (1993), Israël a gardé le contrôle des eaux territoriales au large de la bande de Gaza sur une distance de 20 milles (37 km).

Selon les médias israéliens, les responsables militaires ont hésité entre une intervention en pleine mer contre la flottille ou un abordage lorsque les bateaux auraient pénétré dans la limite des 20 milles. Les militaires ont finalement choisi la première option.

Auparavant, le général Avi Benayahou, porte-parole de l'armée israélienne, avait dit ignorer «qui avait donné l'ordre de tirer» au commando. «Je ne sais pas qui a donné l'ordre de tirer, il est encore trop tôt pour le déterminer», a reconnu le général à la radio militaire. «La marine agit selon les ordres et les consignes de tirs sont très claires. Les soldats avaient été prévenus de ne pas céder à des provocations», a souligné le général Benayahou.

«La marine avait auparavant mis au point des modèles pour préparer cette opération, mais parfois la vie est plus compliquée que les modèles. Nous nous étions préparés à une mission policière pour faire face à des violences, mais nous avons été confrontés à une violence de caractère terroriste», a ajouté le porte-parole.
Du côté de Free Gaza

Communiqué daté du 1er juin 2010, 6h30 - Chypre. «Dans l'obscurité de la nuit, les commandos israéliens sont descendus d'une hélicoptère sur le bateau de passagers turc, le Mavi Marmara. Ils ont commencé à tirer dès que leurs pieds ont touché le pont. Ils ont tiré sur le groupe de civils endormis. D'après la vidéo en direct du bateau, deux personnes ont été tuées et 31 blessées. Al-Jazeera vient de confirmer ces chiffres.

La vidéo, en transmission continue, montre les soldats israéliens tirant sur des civils et notre dernier contact par radio balise a été: "AU SECOURS, les israéliens rentrent en contact avec nous". Nous n'avons aucune nouvelle des cinq autres bateaux. Israël dit qu'elle les saisit (...). L'attaque a eu lieu dans les eaux internationales, 75 miles nautiques de la côte israélienne, en violation direct du droit international.»
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Lun 31 Mai 2010, 15:56

nilamitp a écrit:
J'apporte mon soutien total à Israël,
face à cette très hypocrite "flotille de la paix"

Ces militants ont toujours refusé que l'aide soit amenée par la croix rouge et/ou tout autre moyen,
ce n'était qu'un prétexte pour monter leur "coup" médiatique,
de militants surexcités, certains étaient armés de couteaux, haches et d'armes à feu,
en entrant dans cette zone en conflit armée,

Quand on entre en zone de guerre, on en assume toutes les conséquences.

Israël nous montre l'exemple : il n'est pas un état pédécrate contrairement à nous, mais une état démocrate.
Les nations européennes en tiront-elles des leçons ?
C'est étrange que tu préfère croire à l'armé israélienne qu'aux journalistes qui y étaient à bord .Personnellement j'attend les images pour accuser qui que ce soit .
Ce qui est sûr c'est que Israël vient de montre encore une fois l'inefficacité de son armé .Lorsque la marine française raisonnait les bateau de Greenpeace il n'y avait ni mort ,ni blessé mais il a fallu que tsahal essaie les même manoeuvres pour qu'il y ait 19 morts.Evidemment que ces militants pro palestiniens avaient été prévenu mais on ne peut pas empêcher les gens d'être révolter par une situation qu'ils jugent être une catastrophe humanitaire.
Tu te réjouis de la réaction d'Israël face à ces militants mais c'est encore Israël qui vient d'y perdre un peu de sa légitimité. Pas une seule déclaration des pays du monde soutient Israël dans cet acte.On dit que l'Iran s'isole de la communauté international mais Israël est entrain de s'isoler aussi .Il est urgent pour eux de parvenir à constituer un état palestinien si non Leur situation politique deviendra intenable .Il est clair que pour le moment les palestiniens sont en position de force car ils gagnent tout doucement partout le statut de victime que les israéliens s'étaient octroyer.


Dernière édition par fredsinam le Lun 31 Mai 2010, 16:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Lun 31 Mai 2010, 16:11

SJA a écrit:
Tout cela est la suite logique de l'avènement d'un gouvernement Isalmiste à Ankara.

Gouvernement Islamiste ??? tu n'a probablement pas la même notion d'islamisme que le reste du monde .Juste te rappeler que la Turquie est souvent victime d'attentat aussi , que la Turquie fait parti de l'OTAN ,que la Turquie fait constamment des exercices militaire avec Israël et les Usa ,et qu'Israel vend régulièrement des armes à la Turquie .Alors je me demande si Israel et le USA savent qu'Ankara est islamiste .
Ce n'est pas pcq on est musulman pratiquant et qu'on affiche publiquement ses convictions religieuse qu'on devient islamistes .Tout le monde peut comprendre que les turques se sentent plus proche des palestiniens que des israéliens de même que je me sens aussi plus proches des chrétiens de Liban que des sunnite de Liban ou que le CRIF sent plus proche d'Israel que de la Palestine .On a tous des identités diffèrent qui nous rend plus proche des individu que d'autres . Mais malgré le fait qu'Ankara soit musulman et que donc ils vivent la situation des palestiniens comme une injustice , ils continuent d'avoir des relation économique et diplomatique avec Tel-Aviv.


Dernière édition par fredsinam le Lun 31 Mai 2010, 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Lun 31 Mai 2010, 20:37

nilamitp a écrit:
J'apporte mon soutien total à Israël,
face à cette très hypocrite "flotille de la paix"

Ces militants ont toujours refusé que l'aide soit amenée par la croix rouge et/ou tout autre moyen,
ce n'était qu'un prétexte pour monter leur "coup" médiatique,
de militants surexcités, certains étaient armés de couteaux, haches et d'armes à feu,
en entrant dans cette zone en conflit armée,

Quand on entre en zone de guerre, on en assume toutes les conséquences.

Israël nous montre l'exemple : il n'est pas un état pédécrate contrairement à nous, mais une état démocrate.
Les nations européennes en tiront-elles des leçons ?

"O croyants, ne prenez pas pour alliés les juifs et les chretiens, ils sont alliés entre eux..." Sourate 5 verset 51

Rien n'est plus vrai que ce verset, une véritable prophètie, malgrés la barbarie vous restez alliés des crimininels.
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Lun 31 Mai 2010, 20:41

Chribou a écrit:
vous croyez que l'enfer c'est juste pour les autres mais je me permets de vous annoncer que vous êtes à des lustres d'atteindre le simple stade humain de l'évolution déjà acquis par le commun des mortels alors que votre karma vous attend et ce karma que vous êtes entrain de vous mériter avec le zèle de vos pensées et vos opinions tordues c'est l'enfer pendant lequel vous (qui aujourd'hui crachez sur cette réalité) implorerez à genoux le Ciel de vous accorder autant de souffrantes réincarnations qu'il le faut pour simplement acquérir la sagesse et cette bonté que vous n'avez manifestement pas et qui vous aurait permis de comprendre qu'on n'encourage pas des barbares déviants à ouvrir le feu sur un convoi humanitaire destiné à une population des plus démunies!

Votre père?????C'est l'Diable!!!
Cher Christian, de quel droit peux-tu nous juger ainsi?
PS: Nous ne croyons pas en la réincarnation, donc point de Karma.
Nous croyons à la Résurrection et de Celui qui a pris tous nos péchés (le Christ, notre Seigneur et notre Dieu) en se donnant par Amour pour tous les hommes, son sang versé, en rançon, pour la multitude, sur le bois d'une Croix.
Ne crois pas, mon ami, à tout ce qui est dit à travers les médias.
J'aime Israël et son peuple.
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Lun 31 Mai 2010, 20:45

Abou-Sayyaf a écrit:
nilamitp a écrit:
J'apporte mon soutien total à Israël,
face à cette très hypocrite "flotille de la paix"

Ces militants ont toujours refusé que l'aide soit amenée par la croix rouge et/ou tout autre moyen,
ce n'était qu'un prétexte pour monter leur "coup" médiatique,
de militants surexcités, certains étaient armés de couteaux, haches et d'armes à feu,
en entrant dans cette zone en conflit armée,

Quand on entre en zone de guerre, on en assume toutes les conséquences.

Israël nous montre l'exemple : il n'est pas un état pédécrate contrairement à nous, mais une état démocrate.
Les nations européennes en tiront-elles des leçons ?

"O croyants, ne prenez pas pour alliés les juifs et les chretiens, ils sont alliés entre eux..." Sourate 5 verset 51

Vous nous apprenez rien de votre haine ancestrale envers les juifs et les Chrétiens.
Et pourtant, rappelez-vous, notre Dieu fait homme en Christ, était juif pratiquant et sera toujours le peuple élu et tendrement aimé du Père.


Rien n'est plus vrai que ce verset, une véritable prophètie, malgrés la barbarie vous restez alliés des crimininels.
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2676
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Lun 31 Mai 2010, 20:58

Arc-en-Ciel a écrit:
Chribou a écrit:
vous croyez que l'enfer c'est juste pour les autres mais je me permets de vous annoncer que vous êtes à des lustres d'atteindre le simple stade humain de l'évolution déjà acquis par le commun des mortels alors que votre karma vous attend et ce karma que vous êtes entrain de vous mériter avec le zèle de vos pensées et vos opinions tordues c'est l'enfer pendant lequel vous (qui aujourd'hui crachez sur cette réalité) implorerez à genoux le Ciel de vous accorder autant de souffrantes réincarnations qu'il le faut pour simplement acquérir la sagesse et cette bonté que vous n'avez manifestement pas et qui vous aurait permis de comprendre qu'on n'encourage pas des barbares déviants à ouvrir le feu sur un convoi humanitaire destiné à une population des plus démunies!

Votre père?????C'est l'Diable!!!
Cher Christian, de quel droit peux-tu nous juger ainsi?
PS: Nous ne croyons pas en la réincarnation, donc point de Karma.
Nous croyons à la Résurrection et de Celui qui a pris tous nos péchés (le Christ, notre Seigneur et notre Dieu) en se donnant par Amour pour tous les hommes, son sang versé, en rançon, pour la multitude, sur le bois d'une Croix.
Ne crois pas, mon ami, à tout ce qui est dit à travers les médias.
J'aime Israël et son peuple.

Si tu crois en amour tu ne peut pas aimer l'Israel apres tout ce qui font subir aux palestiniens..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Lun 31 Mai 2010, 21:13

Arc-en-Ciel a écrit:
Abou-Sayyaf a écrit:
nilamitp a écrit:
J'apporte mon soutien total à Israël,
face à cette très hypocrite "flotille de la paix"

Ces militants ont toujours refusé que l'aide soit amenée par la croix rouge et/ou tout autre moyen,
ce n'était qu'un prétexte pour monter leur "coup" médiatique,
de militants surexcités, certains étaient armés de couteaux, haches et d'armes à feu,
en entrant dans cette zone en conflit armée,

Quand on entre en zone de guerre, on en assume toutes les conséquences.

Israël nous montre l'exemple : il n'est pas un état pédécrate contrairement à nous, mais une état démocrate.
Les nations européennes en tiront-elles des leçons ?

"O croyants, ne prenez pas pour alliés les juifs et les chretiens, ils sont alliés entre eux..." Sourate 5 verset 51

Vous nous apprenez rien de votre haine ancestrale envers les juifs et les Chrétiens.
Et pourtant, rappelez-vous, notre Dieu fait homme en Christ, était juif pratiquant et sera toujours le peuple élu et tendrement aimé du Père.


Rien n'est plus vrai que ce verset, une véritable prophètie, malgrés la barbarie vous restez alliés des crimininels.

Cette haine est parfaitement justifiée, ces sionistes sont des barbares et vous êtes leurs complices par votre soutien. La question à se poser est : est ce que Jésus aurait accepté 1400 morts à Gaza dont la grande majorité sont des femmes et des enfants, 1200 morts au Liban dont la grande majorité sont des femmes et des enfants, est ce qu'il auarit accepté ces 19 morts tirés comme des lapins n'ayant même pas ou se cacher pour sauver leur vie
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Lun 31 Mai 2010, 21:31

Jésus, VIVANT, aujourd'hui, comme hier, n'a jamais accepté la mort des innocents, de quel bord qu'ils soient. La guerre sera toujours le massacre des innocents, d'un côté comme de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Lun 31 Mai 2010, 21:47

Chribou a écrit:
nota bene: ils ont censuré les insultes de Chribou
mon pauvre chribou, très politisé, et très énervé.
on sent l'écume de la rage.

Citation :
des barbares déviants à ouvrir le feu sur un convoi humanitaire destiné à une population des plus démunies!
Certes cette action militaire semble disproportionnée et avoir dérapée mais :
1) Israël était d'accord pour faire passer l'aide humanitaire
2) les "pacifistes" ont cherchés l'affrontement et ont attaqués des militaires armés à coup de barre de fer.

Quand on est un grand garçon, on assume.

Des mensonges, de la rage et des insultes.


Dernière édition par nilamitp le Mar 01 Juin 2010, 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 10:07

fredsinam a écrit:
SJA a écrit:
Tout cela est la suite logique de l'avènement d'un gouvernement Isalmiste à Ankara.

Gouvernement Islamiste ??? tu n'a probablement pas la même notion d'islamisme que le reste du monde .Juste te rappeler que la Turquie est souvent victime d'attentat aussi , que la Turquie fait parti de l'OTAN ,que la Turquie fait constamment des exercices militaire avec Israël et les Usa ,et qu'Israel vend régulièrement des armes à la Turquie .Alors je me demande si Israel et le USA savent qu'Ankara est islamiste .
Ce n'est pas pcq on est musulman pratiquant et qu'on affiche publiquement ses convictions religieuse qu'on devient islamistes .Tout le monde peut comprendre que les turques se sentent plus proche des palestiniens que des israéliens de même que je me sens aussi plus proches des chrétiens de Liban que des sunnite de Liban ou que le CRIF sent plus proche d'Israel que de la Palestine .On a tous des identités diffèrent qui nous rend plus proche des individu que d'autres . Mais malgré le fait qu'Ankara soit musulman et que donc ils vivent la situation des palestiniens comme une injustice , ils continuent d'avoir des relation économique et diplomatique avec Tel-Aviv.

Tout le monde ne semble de votre avis cher fredseman :

Citation :
Parti pour la justice et le développement (Turquie)
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.



Président Recep Tayyip Erdogan

Fondation 14 août 2001

Siège No. 202 Balgat

Ankara



Représentation du parti
Grande assemblée nationale

Idéologie Conservatisme libéral Démocratie musulmane Réformisme
Affiliation internationale Parti populaire européen (observateur)
Couleurs* Orange, blanc

Site Web akparti.org.tr


Le Parti pour la justice et le développement ou AKP est un parti islamo-conservateur[1], au pouvoir en Turquie depuis 2002. Son président, l’ancien maire d’İstanbul Recep Tayyip Erdogan, est depuis le 14 mars 2003 le Premier ministre de la Turquie. Son nom est souvent abrégé en AK Parti, ce qui signifie Parti blanc. Fondé le 14 août 2001, il est issu de la scission du Refah Partisi, « Parti du bien-être », de Necmettin Erbakan, qui a également donné naissance au Saadet Partisi, « Parti de la félicité ».

1 Histoire
2 Recours devant la Cour constitutionnelle (2008)
3 Notes et références
4 Liens externes


Histoire
Ce parti se présente comme étant religieux et conservateur. Si ses opposants s’inquiètent de la menace qu’il porterait à la laïcité de l'État, l'AKP réfute catégoriquement toutes ces accusations, et déclare respecter la laïcité inscrite dans la Constitution. Deux manifestations kémalistes ont précédé l'élection présidentielle de 2007.

L'AKP est sorti vainqueur aux élections législatives anticipées de juillet 2007 avec 46,47 % des voix.

Recours devant la Cour constitutionnelle (2008)
En outre, la Cour constitutionnelle a été saisie d'une procédure d'interdiction de l'AKP, qu'elle a déclaré recevable en mars 2008, pour « atteinte à la laïcité », dont l'examen a débuté le 28 juillet 2008. Les milieux laïcs ayant déposé le recours lui reprochaient notamment de comploter contre la République kémaliste et la laïcité turque.

La Cour, dont majorité des juges a été nommée par l'ancien président de la République, Ahmet Necdet Sezer, un ultralaïque, a annulé en juin 2008 deux amendements, votés le 7 février 2008 par le Parlement turc, autorisant le voile dans les universités (9 voix contre 2, sans motiver cette décision, contrairement à la loi).

En juillet, l'AKP s'attendait à être dissoute, à l'instar du Parti de la prospérité et du Parti de la vertu, fermés pour cause d'« activités antilaïques », en 1998 et 2001, ce qui aurait ouvert une crise politique majeure en Turquie, ainsi qu'un précédent mondial (aucun parti au pouvoir n'ayant fait l'objet, jusqu'à présent, d'une telle procédure, bien que la Cour turque ait dissous 24 partis depuis 1962). 71 membres de l'AKP, dont le président de la République, Abdullah Gül, et le premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, étaient menacés d'une interdiction de 5 ans d'appartenir à un parti politique, en raison de leurs déclarations au sujet du voile (dont Mehmet Elkatmis, député, poursuivi pour avoir affirmé: «L'interdiction du port du foulard est contraire aux droits de l'homme, personne n'a le droit de l'interdire»).

Dans le même temps, les arrestations se multipliaient dans les rangs ultranationalistes, 86 personnes, appartenant au réseau dit Ergenekon (proche de l'État profond) ayant été accusé, fin juillet 2008, de conspiration pour semer la terreur et renverser le régime. Les kémalistes accusaient le pouvoir d'avoir fait de ce second procès une riposte au premier. La tension était ainsi au plus vive, un attentat non revendiqué faisant en outre 16 morts à Istanbul le 27 juillet.

La Cour a néanmoins décidé, fin juillet 2008, de ne pas prononcer la dissolution de l'AKP (6 juges ont voté pour, sur 11, alors qu'il en fallait 7), tout en la condamnant financièrement pour « activités antilaïques », en la privant de la moitié des 26 millions d'euros de subvention publique annuelle.

La décision de la Cour a sans doute été influencée par les mises en garde des États-Unis et de l'Union européenne (UE), s'opposant à une telle interdiction. Le général Yasar Büyükanit, chef d'état-major des armées, a déclaré: « La position des forces armées turques sur la laïcité ne change pas. Ni avant moi, ni avec moi, ni après moi. » Selon Le Monde, l'UE et les laïques libéraux attendent pourtant une réforme de la Constitution, issue du coup d'Etat militaire de 1980, qui permettrait de limiter la possibilité de dissolution des partis politiques.

L'AKP a été trés trés malin de ne plus apparaitre comme un parti révolutionnaire.

Mais ses objectifs n'ont pas changé. La femme d'Erdogan continue d'être voilée (un comble au pays d'Ataturk). Les programmes scolaires continuent d'être modifiés sournoisement.

Le partenaire des Etats Unis n'est pas le gouvernement turc mais l'armée Turque véritable Etat dans l'Etat.

Cette affaire de bateau rempli de "pacifistes" armés jusqu'aux dents pourrait relancer le conflit larvé entre l'armée et le gouvernement islamiste d'Ankara.


Dernière édition par SJA le Mar 01 Juin 2010, 10:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 10:13

Abbou,

Au travers de l'actualité, tu as une vue très simpliste et très erronée, tu vois toujours les chrétiens liés avec les juifs contre les musulmans,

C'est archi faux,

Il y a des quantités d'événements qui prouvent le contraire,

Par exemple, c'est la France qui a installé le régime Islamiste de Khomeiny en Iran. N'oublie pas que cette révolution Islamiste est parti de France avec la bienveillance de Valéry Giscard d'Estaing. Et ça, c'est un événement capital de l'histoire récente.

Comme quoi, une lecture de l'histoire rien qu'au travers de versets est fausse.

Si tu réfléchis l'histoire de la France, tu peux voir que nous avons une politique pro-arabe depuis De Gaulle, or De Gaulle était Chrétien, ce qui ne l'empêchait pas d'être contre Israël.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 10:18

[quote="Chribou"]
Citation :
vous croyez que l'enfer c'est juste pour les autres mais je me permets de vous annoncer que vous êtes à des lustres d'atteindre le simple stade humain de l'évolution déjà acquis par le commun des mortels alors que votre karma vous attend et ce karma que vous êtes entrain de vous mériter avec le zèle de vos pensées et vos opinions tordues c'est l'enfer pendant lequel vous (qui aujourd'hui crachez sur cette réalité) implorerez à genoux le Ciel de vous accorder autant de souffrantes réincarnations qu'il le faut pour simplement acquérir la sagesse et cette bonté que vous n'avez manifestement pas et qui vous aurait permis de comprendre qu'on n'encourage pas des barbares déviants à ouvrir le feu sur un convoi humanitaire destiné à une population des plus démunies!


Avant écrémation par les soins des modérateurs, ce message contenait des mises en cause incendiaires à l'adresse de quelques éminents membres du forum, aux idées conservatrices... et coupables de soutenir Israel; il est incompréhensible -et injuste- de m'avoir oublié dans cette vindicte proche du lynchage.
Je proteste donc avec énergie et réclame d'être associé aux insultés.
spiderman
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 10:24

Tous les arguments de nimalitp sont ici déconstuits:


Israël est devenu fasciste, c’est à nous de l’arrêter maintenant !
par Michel Collon



Où s’arrêtera Israël ? Seulement là où nous l’arrêterons. Après avoir massacré les femmes et les enfants de Gaza, après avoir bombardé des écoles et des hôpitaux, après avoir tiré sur des ambulances et employé des armes chimiques, à présent Israël massacre les humanitaires européens et internationaux.

Et, une fois de plus, la couverture médiatique est pleine de mensonges. A la radio que j’écoutais ce matin, on ne donnait pas la parole aux victimes mais seulement à l’agresseur qui balançait ses excuses habituelles…

1. La Flottille de la Paix n’aurait pas obéi aux injonctions de l’armée israélienne. Mais depuis quand doit-on obéir aux ordres illégaux d’un Etat qui occupe ou bloque illégalement des territoires ne lui appartenant pas ?!

2. Les navires n’auraient pas eu le droit de venir au secours des habitants de Gaza affamés et privés de médicaments ? Mais le blocus israélien viole entièrement le droit international !

3. Les soldats israéliens auraient été agressés. Evidemment ! Comment n’y avait-on pas pensé ! Les crimes israéliens sont toujours de la légitime défense !

Tous ces médiamensonges ne font qu’appliquer les « principes de la propagande de guerre » tels que je les ai exposés dans mon livre Israël, parlons-en ! Je me trouve actuellement en France, ce soir à Montpellier, pour une tournée de débats à ce sujet. Partout, chaque soir, c’est la même lancinante question : que pouvons-nous faire, nous simples citoyens, pour combattre la désinformation, ouvrir les yeux des gens autour de nous et faire cesser les massacres ?

La réponse est simple : en tout premier lieu, gagner la bataille de l’information en discutant le plus possible autour de soi (entreprise, école, quartier, amis…) et le mieux possible : c’est-à-dire en ayant les connaissances concrètes pour réfuter tous les mythes et les médiamensonges et avec une méthode intelligente et efficace pour combattre les préjugés, lever les tabous, instaurer un véritable débat démocratique et citoyen. C’est possible : après nos discussions et nos ateliers de formation, beaucoup nous disent qu’ils ont réussi à débloquer la discussion et à ouvrir les yeux…

Les crimes commis par Israël montrent-ils qu’il serait tout puissant ? Au contraire, Israël se sent de plus en plus en position de faiblesse, même ses partisans se divisent. Et s’il bénéfice encore de l’impunité, c’est à cause du soutien des Etats-Unis et de l’Europe. A nous donc, citoyens européens, d’agir sur nos dirigeants politiques qui sont complices.

Disons partout que c’est l’Europe qui vient d’accueillir Israël comme son 28ème membre dans les faits. Disons partout que Sarkozy s’est vanté d’aller chercher tous les prisonniers français à l’étranger mais n’a pas levé le petit doigt pour défendre Salah Hamouri, jeune franco-palestinien prisonnier politique en Israël ! Disons partout que l’Europe aide Israël à importer ses produits illégaux ! Et qu’il est légitime de les boycotter contrairement à ce que prétend Madame Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur qui viole le droit international ! Disons partout qu’en refusant de reconnaître et de négocier avec le gouvernement élu par les Palestiniens, l’Europe a donné le feu vert à Israël pour bombarder Gaza. Disons partout que ce sont les marchands européens d’armements qui arment Israël avec l’aide de Sarkozy, Merkel et Cie ! Donc, quand Israël bombarde et massacre, ce sont aussi Sarkozy et Merkel et Cie qui bombardent et massacrent !

Si nous expliquons tout cela, de façon simple et concrète, en s’en tenant aux faits, les gens comprendront et feront pression pour arrêter ces crimes. Telle est notre responsabilité à tous. J’en parlerai ce soir avec vous à Montpellier, mercredi à Mulhouse, jeudi à Belfort, vendredi à Besançon. Et le 10 juin à Bruxelles, avec Tariq Ramadan et Ilan Halévi.

Faites circuler ces infos autour de vous. Interpellez dirigeants politiques et médias. Mais surtout appelez vos proches à se mobiliser dès maintenant pour dénoncer les crimes, apporter les explications sur la véritable histoire du colonialisme israélien, sur les raisons économiques scandaleuses pour lesquelles USA et Europe le soutiennent, pour réfuter les mythes et médiamensonges qu’Israël répand dans les médias.

Avec une pression suffisante, nous pourrons imposer le respect du droit et la fin des crimes :

1. Les pays européens doivent renvoyer l’ambassadeur israélien sur le champ, et suspendre tous les accords économiques, politiques et militaires avec Israël.

2. Il faut boycotter tous les produits israéliens tant que le droit ne sera pas respecté.

3. Les médias doivent donner la parole aux victimes et entamer un débat public sur tous les médiamensonges de la propagande israélienne.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 10:28

Citation :
Atomic a écrit:
Abbou,

Au travers de l'actualité, tu as une vue très simpliste et très erronée, tu vois toujours les chrétiens liés avec les juifs contre les musulmans,

C'est archi faux,

Il y a des quantités d'événements qui prouvent le contraire,

Par exemple, c'est la France qui a installé le régime Islamiste de Khomeiny en Iran. N'oublie pas que cette révolution Islamiste est parti de France avec la bienveillance de Valéry Giscard d'Estaing. Et ça, c'est un événement capital de l'histoire récente.

Comme quoi, une lecture de l'histoire rien qu'au travers de versets est fausse.

Si tu réfléchis l'histoire de la France, tu peux voir que nous avons une politique pro-arabe depuis De Gaulle, or De Gaulle était Chrétien, ce qui ne l'empêchait pas d'être contre Israël.


... Et au xvième siècle, le roi François 1er avait conclu une alliance avec le sultan, contre l'empire de Charles quint; ce n'était qu'une alliance momentanée, de revers, -et on n'a guère vu les armées ottomanes et françaises marcher ensemble contre l'ennemi espagnol ou germanique, mais qui a été vivement reprochée à la France par les autres états européens; en 1571, à la bataille de Lépante (grande victoire de chrétiens coalisés contre les turcs), le royaume de France a brillé par son absence; il est vrai que les français étaient en pleine guerre de religion, très occupés à s'entre égorger.
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 10:29

« L’autre visage d’Israël »

Livre d’un juif israélien, Israel Shamir, d’origine russe converti à Israël. Il fut congédié du journal Haaretz pour sa prise de position en faveur des Palestiniens.



Il décrit l’oppression des Palestiniens : l’armée qui les empêche de faire la récolte des olives, les équipes de char qui s’amusent à écraser leurs automobiles, la police qui refuse de les protéger contre les attaques des colons extrémistes, leur exclusion des grandes entreprises privées et publiques, la destruction de leurs villages au bulldozer, les bombardements réguliers des populations désarmées. Son livre permet de saisir pourquoi une résolution de l’Assemblée générale de l’ONU a associé sionisme et racisme.

Explication de la perpétuité du conflit : le rapport de force est tellement disproportionné que Israël pourrait aisément écraser les Palestiniens ou négocier un accord avantageux. Mais Israël ne cherche ni la victoire, ni la paix car il a besoin d’un conflit de basse intensité qui ne menace pas sérieuement la sécurité du pays mais qui peut continuellement tenir les juifs d’Israël et de la diaspora en état d’alerte. Pour l’auteur Israël a été incpabale de bâtir une véritable communauté nationale avec les popualtions juives de diverses origines qui ont immigré en Palestine. Le peuple israélien n’est qu’une mosaïque de communautés qui se tournent mutuellement le dos. Les juifs russes retsent juifs, les juif marocains, marocain, les juifs américains restent américains. Il n’y a pas de fusion dans un melting pot, la religion juive ne constitue pas un facteur de cohésion suffisant. Les juifs ne s’intéresseraient pas vraiment au judaïsme en tant que transcendane. Ceux qui sont en recherche spirituelle iraient davantage vers le christianisme, comme le fit l’auteur. Le péril palestinien serait alors l’unique facteur de cohésion.
Extrait sur l’assaut de l’Eglise de la nativité, à Bethléem en octobre 2001:

« quelle coïncidence ! Cette incursion ( dans le territoire palestinien de Bethléem) a commencé précisément quand les bombardiers de l’US air force écrabouillaient les villes afghanes. Apparemment, le gouvernement de Sharon utilise l’expédition américaine en Afghanistan comme une diversion pour reconquérir la Palestine.(…) L ?Eglise de la Nativité, à Bethléem, a été édifiée en 325. elle est la seule survivante des trois plus importants édifices chrétiens sur la Terre sainte.(…)Mais les juifs n’ont strictemment rien à faire l’inviolabilité des églises. Bien sûr, entre eux, les avis divergent. Les sionistes adpetes du rabbin Kook, principale obédience religieuse en Israël, professent que toutes les églises doivent être détruites au plus vite, avant même les mosquées !(…) leurs opposants traditionalistes, pensent qu’il n’y a pas urgence, et que cela devrait être fait par le Messie Vengeur des Juifs, lorsqu’il arrivera. Quant aux juifs laïques, ils s’en moquent royalement. C’est pourquoi l’armée juive m’a éprouvé aucune difficulté morale à encercler l’églie et à entretenir le siège le plus cruel de sa longue histoire. Quarante moines et prêtres sont restés à leur poste, dans l’église avec deux cents réfugiés. Durant un mois, les Israéliens n’ont pas accepté que l’on amenât de l’eau ou des vivres aux assiégés(…) A l’intérieur de la vénérable Eglise, la puanteur des cadavres et des blessures infectées rendaient l’atmosphère irrespirable. Des caméras derniers cris assistaient les tireurs d’élite israélien, suspendus dans les airs, instaléés sur des nacelles treuillées par les grues et tirant sur tout ce qui bougeait. Ils ont tué des moines et des prêtres, et aussi des réfugiés. (…) Ils ont fait cela impunément, puisque aussi bien ils savent qu’ils ont les médias occidentaux à leur botte(…) Dans le miroir magique de CNN, cette Eglise ancestrale est devenue « un endroit où certains chrétiens pensent que Jésus serait né ». Les réfugiés y ont été présentés comme des terroristes. Les moines et les prêtres devinrent leurs orages. »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 11:12

SJA a écrit:


Tout le monde ne semble de votre avis cher fredseman :

Citation :
Parti pour la justice et le développement (Turquie)
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.



Président Recep Tayyip Erdogan

Fondation 14 août 2001

Siège No. 202 Balgat

Ankara



Représentation du parti
Grande assemblée nationale

Idéologie Conservatisme libéral Démocratie musulmane Réformisme
Affiliation internationale Parti populaire européen (observateur)
Couleurs* Orange, blanc

Site Web akparti.org.tr


Le Parti pour la justice et le développement ou AKP est un parti islamo-conservateur[1], au pouvoir en Turquie depuis 2002. Son président, l’ancien maire d’İstanbul Recep Tayyip Erdogan, est depuis le 14 mars 2003 le Premier ministre de la Turquie. Son nom est souvent abrégé en AK Parti, ce qui signifie Parti blanc. Fondé le 14 août 2001, il est issu de la scission du Refah Partisi, « Parti du bien-être », de Necmettin Erbakan, qui a également donné naissance au Saadet Partisi, « Parti de la félicité ».

1 Histoire
2 Recours devant la Cour constitutionnelle (2008)
3 Notes et références
4 Liens externes


Histoire
Ce parti se présente comme étant religieux et conservateur. ...
On peut faire le même article même pire pour décrire la droite actuelle qui dirige Israël ,.Aussi le même article peut parfaitement convenir à la droite républicaine de Bush et pourtant vous semblez être indigne seulement par l'AKP . Personnellement je trouve que le durcissement de ton de la Turquie à l'égard d'Israël est assez mesuré mais surtout justifié .C'est à Israel de faire des effort comme les articles de Julieng le montre


Dernière édition par fredsinam le Mar 01 Juin 2010, 11:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 11:13

fredsinam a écrit:
C'est étrange que tu préfère croire (...).
Salut,
oui tu as raison.
Par contre je préfère "sincère, radical, tranchant et toujours orienté" que "étrange".
Et je ne me réjouis que pour Erdogan : ça le démangeait tellement, il a une belle occasion de rompre les relations diplomatiques avec Israël.

julieng a écrit:
Extrait sur l’assaut de l’Eglise de la nativité, à Bethléem en octobre 2001
Rien à voir, mais tu m'y fais penser pour le forum :

on peut donner à la maternité de la sainte famille de Bethléem.
ICI:
http://www.ordredemaltefrance.org/index.php?/Don-en-ligne.html
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 11:22

nilamitp a écrit:

Salut,
oui tu as raison.
Par contre je préfère "sincère, radical, tranchant et toujours orienté" que "étrange".
Et je ne me réjouis que pour Erdogan : ça le démangeait tellement, il a une belle occasion de rompre les relations diplomatiques avec Israël.
Excusez moi de te dire que ton analyse est archi faux mais surtout naif .Erdogan n'a absolument aucun intérêt à rompre les relations diplomatique avec Israël ,absolument aucun ;Aussi bien économiquement que politiquement .C'est Israel qui s'isole chaque jour ,chaque mois , de la communauté international . C'est à Israël qu'il faut pointer le doigt et non à la Turquie N'INVERSE PAS LES COUPABLE ET LES VICTIMES .Dites moi une seule déclaration d'un pays étranger qui a soutenu cet acte ? Aucun et pourtant tu préfère pointer le doigt à la Turquie .Il faut arrêter avec ça c'est pathétique .L'AKP c'est un parti musulman et alors ? la femme d'Erdogan porte le voile et alors ? c'est un crime .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 11:41

on ne se comprend pas là.
on laisse tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 11:44

Citation :
julieng a écrit:
« L’autre visage d’Israël »

Livre d’un juif israélien, Israel Shamir, d’origine russe converti à Israël. Il fut congédié du journal Haaretz pour sa prise de position en faveur des Palestiniens.



Il décrit l’oppression des Palestiniens : l’armée qui les empêche de faire la récolte des olives, les équipes de char qui s’amusent à écraser leurs automobiles, la police qui refuse de les protéger contre les attaques des colons extrémistes, leur exclusion des grandes entreprises privées et publiques, la destruction de leurs villages au bulldozer, les bombardements réguliers des populations désarmées. Son livre permet de saisir pourquoi une résolution de l’Assemblée générale de l’ONU a associé sionisme et racisme.

Explication de la perpétuité du conflit : le rapport de force est tellement disproportionné que Israël pourrait aisément écraser les Palestiniens ou négocier un accord avantageux. Mais Israël ne cherche ni la victoire, ni la paix car il a besoin d’un conflit de basse intensité qui ne menace pas sérieuement la sécurité du pays mais qui peut continuellement tenir les juifs d’Israël et de la diaspora en état d’alerte. Pour l’auteur Israël a été incpabale de bâtir une véritable communauté nationale avec les popualtions juives de diverses origines qui ont immigré en Palestine. Le peuple israélien n’est qu’une mosaïque de communautés qui se tournent mutuellement le dos. Les juifs russes retsent juifs, les juif marocains, marocain, les juifs américains restent américains. Il n’y a pas de fusion dans un melting pot, la religion juive ne constitue pas un facteur de cohésion suffisant. Les juifs ne s’intéresseraient pas vraiment au judaïsme en tant que transcendane. Ceux qui sont en recherche spirituelle iraient davantage vers le christianisme, comme le fit l’auteur. Le péril palestinien serait alors l’unique facteur de cohésion.
Extrait sur l’assaut de l’Eglise de la nativité, à Bethléem en octobre 2001:

« quelle coïncidence ! Cette incursion ( dans le territoire palestinien de Bethléem) a commencé précisément quand les bombardiers de l’US air force écrabouillaient les villes afghanes. Apparemment, le gouvernement de Sharon utilise l’expédition américaine en Afghanistan comme une diversion pour reconquérir la Palestine.(…) L ?Eglise de la Nativité, à Bethléem, a été édifiée en 325. elle est la seule survivante des trois plus importants édifices chrétiens sur la Terre sainte.(…)Mais les juifs n’ont strictemment rien à faire l’inviolabilité des églises. Bien sûr, entre eux, les avis divergent. Les sionistes adpetes du rabbin Kook, principale obédience religieuse en Israël, professent que toutes les églises doivent être détruites au plus vite, avant même les mosquées !(…) leurs opposants traditionalistes, pensent qu’il n’y a pas urgence, et que cela devrait être fait par le Messie Vengeur des Juifs, lorsqu’il arrivera. Quant aux juifs laïques, ils s’en moquent royalement. C’est pourquoi l’armée juive m’a éprouvé aucune difficulté morale à encercler l’églie et à entretenir le siège le plus cruel de sa longue histoire. Quarante moines et prêtres sont restés à leur poste, dans l’église avec deux cents réfugiés. Durant un mois, les Israéliens n’ont pas accepté que l’on amenât de l’eau ou des vivres aux assiégés(…) A l’intérieur de la vénérable Eglise, la puanteur des cadavres et des blessures infectées rendaient l’atmosphère irrespirable. Des caméras derniers cris assistaient les tireurs d’élite israélien, suspendus dans les airs, instaléés sur des nacelles treuillées par les grues et tirant sur tout ce qui bougeait. Ils ont tué des moines et des prêtres, et aussi des réfugiés. (…) Ils ont fait cela impunément, puisque aussi bien ils savent qu’ils ont les médias occidentaux à leur botte(…) Dans le miroir magique de CNN, cette Eglise ancestrale est devenue « un endroit où certains chrétiens pensent que Jésus serait né ». Les réfugiés y ont été présentés comme des terroristes. Les moines et les prêtres devinrent leurs orages. »


Il me parait inconcevable que Tsahal puisse assiéger une vieille église seulement remplie de moines et de prêtres... Les israéliens ne sont pas des saints, mais ils ne sont pas non plus fous au point de massacrer des écclésiastiques gratuitement... J'en déduis qu'ils devaient avoir de bonnes raisons de penser que parmi les "réfugiés" il devait yb avoir aussi des combattants, des terroristes trop heureux de s'abriter derrière des civils et des chrétiens assez bêtes pour leur faire un rempart de leurs corps.
Israel poursuit ses ennemis et ne se laissera jamais arrêter par un chantage à l'humanitaire ou par la stratégie des lâches, comme l'aimeraient certains occidentaux.
Et s'il est tjrs désolant pour un chrétien d'entendre parler au conditionnel d'« un endroit où certains chrétiens pensent que Jésus serait né », il est scandaleux de prétendre que les médias occidentaux sont à la botte d'Israel: c'est bien plutôt le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
caesor



Masculin Messages : 977
Inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 11:45

fredsinam a écrit:
L'AKP c'est un parti musulman et alors ? c'est un crime .
dans un pays pretenduement laic, oui, c'est un crime. Imaginez un parti religieux chretien au pouvoir en France !!! qu'est ce qu'on entendrait !!!!

quant à Israel : dans cette affaire, ils ont été nuls car sauf en temps de guerre, on n'attaque pas un navire dans les eaux internationales, surtout des navires de pays en paix avec israel, il fallait attendre d'être dans les eaux palestiennes.

quand cette operation (le montage du convoi "humanitaire", avec plus de passagers que de fret pour un des navires) a été mis en place, un peu de renseignement aurait permis d'éventer le piege mérdiatique dans lequel ils sont tombés et le traitement aurait été different.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 11:47

J'ajoute que prétendre qu'Israel a besoin de la guerre pour maintenir sa cohésion nationale, c'est crétin; la guerre a un coût, financier et humain; elle est impopulaire.
Revenir en haut Aller en bas
caesor



Masculin Messages : 977
Inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 11:51

Karl a écrit:
Citation :
julieng a écrit:
« L’autre visage d’Israël »

Livre d’un juif israélien, Israel Shamir, d’origine russe converti à Israël. Il fut congédié du journal Haaretz pour sa prise de position en faveur des Palestiniens.



Il décrit l’oppression des Palestiniens : l’armée qui les empêche de faire la récolte des olives, les équipes de char qui s’amusent à écraser leurs automobiles, la police qui refuse de les protéger contre les attaques des colons extrémistes, leur exclusion des grandes entreprises privées et publiques, la destruction de leurs villages au bulldozer, les bombardements réguliers des populations désarmées. Son livre permet de saisir pourquoi une résolution de l’Assemblée générale de l’ONU a associé sionisme et racisme.

Explication de la perpétuité du conflit : le rapport de force est tellement disproportionné que Israël pourrait aisément écraser les Palestiniens ou négocier un accord avantageux. Mais Israël ne cherche ni la victoire, ni la paix car il a besoin d’un conflit de basse intensité qui ne menace pas sérieuement la sécurité du pays mais qui peut continuellement tenir les juifs d’Israël et de la diaspora en état d’alerte. Pour l’auteur Israël a été incpabale de bâtir une véritable communauté nationale avec les popualtions juives de diverses origines qui ont immigré en Palestine. Le peuple israélien n’est qu’une mosaïque de communautés qui se tournent mutuellement le dos. Les juifs russes retsent juifs, les juif marocains, marocain, les juifs américains restent américains. Il n’y a pas de fusion dans un melting pot, la religion juive ne constitue pas un facteur de cohésion suffisant. Les juifs ne s’intéresseraient pas vraiment au judaïsme en tant que transcendane. Ceux qui sont en recherche spirituelle iraient davantage vers le christianisme, comme le fit l’auteur. Le péril palestinien serait alors l’unique facteur de cohésion.
Extrait sur l’assaut de l’Eglise de la nativité, à Bethléem en octobre 2001:

« quelle coïncidence ! Cette incursion ( dans le territoire palestinien de Bethléem) a commencé précisément quand les bombardiers de l’US air force écrabouillaient les villes afghanes. Apparemment, le gouvernement de Sharon utilise l’expédition américaine en Afghanistan comme une diversion pour reconquérir la Palestine.(…) L ?Eglise de la Nativité, à Bethléem, a été édifiée en 325. elle est la seule survivante des trois plus importants édifices chrétiens sur la Terre sainte.(…)Mais les juifs n’ont strictemment rien à faire l’inviolabilité des églises. Bien sûr, entre eux, les avis divergent. Les sionistes adpetes du rabbin Kook, principale obédience religieuse en Israël, professent que toutes les églises doivent être détruites au plus vite, avant même les mosquées !(…) leurs opposants traditionalistes, pensent qu’il n’y a pas urgence, et que cela devrait être fait par le Messie Vengeur des Juifs, lorsqu’il arrivera. Quant aux juifs laïques, ils s’en moquent royalement. C’est pourquoi l’armée juive m’a éprouvé aucune difficulté morale à encercler l’églie et à entretenir le siège le plus cruel de sa longue histoire. Quarante moines et prêtres sont restés à leur poste, dans l’église avec deux cents réfugiés. Durant un mois, les Israéliens n’ont pas accepté que l’on amenât de l’eau ou des vivres aux assiégés(…) A l’intérieur de la vénérable Eglise, la puanteur des cadavres et des blessures infectées rendaient l’atmosphère irrespirable. Des caméras derniers cris assistaient les tireurs d’élite israélien, suspendus dans les airs, instaléés sur des nacelles treuillées par les grues et tirant sur tout ce qui bougeait. Ils ont tué des moines et des prêtres, et aussi des réfugiés. (…) Ils ont fait cela impunément, puisque aussi bien ils savent qu’ils ont les médias occidentaux à leur botte(…) Dans le miroir magique de CNN, cette Eglise ancestrale est devenue « un endroit où certains chrétiens pensent que Jésus serait né ». Les réfugiés y ont été présentés comme des terroristes. Les moines et les prêtres devinrent leurs orages. »


Il me parait inconcevable que Tsahal puisse assiéger une vieille église seulement remplie de moines et de prêtres... Les israéliens ne sont pas des saints, mais ils ne sont pas non plus fous au point de massacrer des écclésiastiques gratuitement... J'en déduis qu'ils devaient avoir de bonnes raisons de penser que parmi les "réfugiés" il devait yb avoir aussi des combattants, des terroristes trop heureux de s'abriter derrière des civils et des chrétiens assez bêtes pour leur faire un rempart de leurs corps.
Israel poursuit ses ennemis et ne se laissera jamais arrêter par un chantage à l'humanitaire ou par la stratégie des lâches, comme l'aimeraient certains occidentaux.
Et s'il est tjrs désolant pour un chrétien d'entendre parler au conditionnel d'« un endroit où certains chrétiens pensent que Jésus serait né », il est scandaleux de prétendre que les médias occidentaux sont à la botte d'Israel: c'est bien plutôt le contraire.

je me souviens de cette affaire : les "refugiés" en armes avaient forcés les portes de l'église, tué le bedos qui a tenté de les arreter, et à la fin du siege, ils se sont barrés avec quelques objets de valeurs pillés dans l'église. Ici, ce n'est pas l'armée d'israel qui n'a pas respecté le lieu saint - elle n'y a pas mis les pieds, mais les palestiniens qui l'ont profané.
faut pas perdre la memoire.... ni nous prendre pour des pigeons.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 12:09

[quote="caesor"]
Citation :
je me souviens de cette affaire : les "refugiés" en armes avaient forcés les portes de l'église, tué le bedos qui a tenté de les arreter, et à la fin du siege, ils se sont barrés avec quelques objets de valeurs pillés dans l'église. Ici, ce n'est pas l'armée d'israel qui n'a pas respecté le lieu saint - elle n'y a pas mis les pieds, mais les palestiniens qui l'ont profané.
faut pas perdre la memoire.... ni nous prendre pour des pigeons.


Ben voilà...

Ce monsieur Shamir qui a pondu cet article est encore un de ces collabos désinformateurs
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 12:21

fredsinam a écrit:

On peut faire le même article même pire pour décrire la droite actuelle qui dirige Israël ,.Aussi le même article peut parfaitement convenir à la droite républicaine de Bush et pourtant vous semblez être indigne seulement par l'AKP . Personnellement je trouve que le durcissement de ton de la Turquie à l'égard d'Israël est assez mesuré mais surtout justifié .C'est à Israel de faire des effort comme les articles de Julieng le montre

Non parce que l'arrivée de Bush à la présidence ou de la droite israelienne n'est pas une rupture au regard du pacte fondateur de ces Etats.

Le triomphe d'AKP est un boulversement pour la Turquie. L'AKP est anti kémaliste. Ce parti doit vraiment beaucoup à Erdogan qui est un personnage vraiment brillant. Le coup des bateaux en est encore une illustration.

Pour être complet, il faut rappeler que les islamistes ont conquis les mairies de plusieurs grandes villes dont Istanbul en distribuant du charbon au habitants. Du charbon payé par l'Arabie Séoudite.

Erdogan a un projet long terme, il est particulièrement brillant, bien plus que la plupart de ses homologues. La Turquie pourrait surprendre dans les années à venir.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 12:25

julieng a écrit:

2. Les navires n’auraient pas eu le droit de venir au secours des habitants de Gaza affamés et privés de médicaments ? Mais le blocus israélien viole entièrement le droit international !


Pourquoi les bateaux turcs n'ont-il pas fait escale par l'Egypte ?

La frontière n'est pas plus ouverte côté Israelien qu'Egyptien.
Revenir en haut Aller en bas
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 12:52

Quoiqu'il en soit,

Quelque soit notre religion, maintenant, l'existence d'Israël est vitale,

Si Israël est un jour rayé de la carte,

On suivra derrière.
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2676
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 13:18

Israël a pesé à l’avance les conséquences de l’attaque qu’il a lancé contre un convoi humanitaire maritime. Quels sont ses objectifs en déclenchant une crise diplomatique mondiale, pourquoi a t-il défié son allié turc et son protecteur états-unien ?







L’attaque conduite par trois patrouilleurs lance-missiles israéliens de classe Saar, le 31 mai 20101, contre la flottille de la liberté, dans les eaux internationales de Méditerranée illustre la fuite en avant de Tel-Aviv.

La flottille de la liberté est une initiative de militants des droits de l’homme [1] [2], soutenue par le gouvernement turc. Son objectif est à la fois de véhiculer de l’aide humanitaire jusqu’à Gaza et, ce faisant, de briser le blocus mis en place illégalement par l’armée israélienne à l’encontre d’1,5 million de Gazaouites.

La décision d’aborder des navires civils dans les eaux internationales constitue un « acte de guerre » au regard du droit international. Juridiquement parlant, il y a eu vol des navires et de leurs cargaison, enlèvement et séquestration de leurs passagers, meurtres ; voire assassinats, si l’on admet les informations de la télévision turque selon laquelle les commandos avaient une liste des personnalités à liquider au cours de l’assaut.

Cet acte de guerre, à l’encontre des pavillons grecs et turcs de ces navires, a été perpétré afin de consolider le blocus, lequel constitue en lui-même une violation du droit international.




En choisissant l’argument de la « légitime défense », les autorités israéliennes ont explicitement revendiqué leur souveraineté sur les eaux internationales à 69 miles nautiques au large de la Palestine ; cette annexion —temporaire ou durable— étant nécessaire à la poursuite du blocus, lequel serait nécessaire à la sécurité de l’Etat d’Israël.

En abordant un navire turc et en en tuant des passagers, Tel-Aviv a d’abord choisi de répondre militairement à la crise diplomatique qui l’oppose depuis janvier 2009 à Ankara. Cette initiative est censée provoquer une crise au sein de l’état-major turc et entre celui-ci et le gouvernement turc. Cependant, elle pourrait aboutir à une rupture complète des relations militaires entre les deux pays, alors même que la Turquie aura été pendant un demi-siècle le meilleur allié d’Israël dans la région. D’ores et déjà, les manœuvres conjointes turco-israéliennes ont été annulées sine die. En outre, cette crise pourrait aussi avoir des conséquences sur les relations commerciales entre les deux pays, alors même que la Turquie est un partenaire vital pour l’économie israélienne.

Cependant, Tel-Aviv se devait de casser la crédibilité de la Turquie au moment où elle se rapproche de la Syrie et de l’Iran, et ambitionne d’exercer avec ses nouveaux partenaires une autorité régionale [3]. Dans l’immédiat, Israël devait sanctionner le rôle d’Ankara dans la négociation du Protocole de Téhéran sur l’industrie nucléaire iranienne.

Côté turc, où l’on s’attendait à une intervention israélienne musclée mais pas létale, le moment est venu de se poser en protecteur des populations palestiniennes, selon la doctrine néo-ottomane théorisée par le ministre des Affaires étrangères, le professeur Ahmet Davutoğlu. Sans attendre le retour du Premier ministre Recep Erdoğan, en voyage en Amérique latine, l’ambassadeur Turc à Tel-Aviv a été rappelé à Ankara et une cellule de crise a été mise en place autour du vice-Premier ministre, Bülent Arınç. Elle est immédiatement entrée en contact avec les 32 gouvernements des Etats dont les passagers du convoi sont ressortissants. Tout le personnel diplomatique turc a été mobilisé pour saisir du problème le maximum d’Etats et d’organisations internationales. Dans une conférence de presse, M. Arınç a exigé la restitution immédiate des trois bateaux turcs volés et de leur cargaison, ainsi et surtout que la libération des centaines de citoyens turcs enlevés et séquestrés. Il a choisi de qualifier l’attaque d’acte de « piraterie » (et non de guerre), de manière à offrir au gouvernement Netanyahu la possibilité de présenter l’affaire comme une « bavure » et non comme une politique. Dans cette logique, le président Abdullah Gül, quant à lui, a exigé que les tribunaux israéliens jugent les responsables de cette tuerie.




Depuis le Chili, M. Erdoğan a déclaré : « Cette action est totalement contraire aux principes du droit international, c’est le terrorisme d’un Etat inhumain. Je m’adresse à ceux qui ont appuyé cette opération, vous appuyez le sang, nous soutenons le droit humanitaire et la paix ».

Dans l’après-midi, Ankara a saisi la Conseil atlantique. La Turquie est membre de l’OTAN. Si elle ne trouve pas la réponse qu’elle attend du gouvernement israélien, elle pourrait qualifier l’attaque d’acte de guerre et requérir l’aide militaire des Etats membres de l’Alliance en vertu de l’article 5 du Traité de l’Atlantique Nord.

Le gouvernement Netanyahu a invité ses ressortissants à quitter la Turquie, tandis que des manifestations spontanées se multiplient devant les consulats israéliens où la foule réclame vengeance.


Le 26 mai 2010, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, reçoit à Tel-Aviv le secrétaire général de la Maison-Blanche, Rahm Emanuel. Celui-ci lui remet une invitation de Barack Obama, que la partie israélienne annulera cinq jours plus tard. Côté états-unien, cette affaire rappelle celle de l’USS Liberty (8 juin 1967). Durant la guerre des Six jours, les Israéliens attaquèrent un bâtiment de surveillance électronique de l’US Navy, faisant 34 morts et 171 blessés. Tel-Aviv présenta ses excuses pour cette méprise sur le champ de bataille tandis que, tout en les acceptant officiellement, Washington y vu un outrage délibéré. Les Israéliens auraient voulu à l’époque sanctionner les critiques états-uniennes.

Cette fois, l’attaque de la flottille de la liberté pourrait être une sanction après le vote par Washington d’une résolution des Etats signataires du Traité de non-prolifération enjoignant Israël à déclarer ses armes nucléaires et à accepter les contrôles de l’Agence internationale de l’énergie atomique.




La décision israélienne d’attaquer des navires civils dans les eaux internationales intervient après l’assassinat aux Emirats d’un dirigeant palestinien par une unité du Mossad ; la découverte d’un vaste système de copie falsifiées de passeports au détriment d’Etats occidentaux ; et le refus d’assister à la conférence internationale de suivi du Traité de non-prolifération. Cet ensemble de faits peut être interprété comme une succession de coups perpétrés par un Etat sûr de son impunité —et dans ce cas, il pourrait s’agir cette fois d’un coup de plus ou de trop—, ou comme une escalade après une courte friction publique avec l’administration US —il s’agirait alors de revendiquer le leadership du mouvement sioniste en montrant que Tel-Aviv décide et Washington entérine—.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, en voyage en Amérique du Nord, a décidé de terminer sa visite canadienne et d’annuler son rendez-vous à la Maison-Blanche. Il a été joint par téléphone par le président Obama qui lui a demandé des explications.




La Haut commissaire des Nations Unies pour les droits de l’homme, Navi Pillay, a déclaré que l’opération israélienne ne pouvait avoir aucune justification juridique. Le Rapporteur spécial sur les Droits de l’homme dans les territoires occupés palestiniens, Richard Falk, a tenu à souligner qu’au delà de l’atteinte à la liberté de circulation sur les mers, le problème central reste le blocus. « À moins que des actions promptes et décisives soient prises pour mettre au défi l’approche israélienne sur Gaza, nous serons tous complices d’une politique criminelle qui menace la survie d’une communauté assiégée », a t-il affirmé. Le Conseil de sécurité a été convoqué en urgence, ce jour, à 18h TU. Le ministre turc des Affaires étrangères est parti à New York.
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2676
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 13:19

Atomic a écrit:
Quoiqu'il en soit,

Quelque soit notre religion, maintenant, l'existence d'Israël est vitale,

Si Israël est un jour rayé de la carte,

On suivra derrière.

... d'ou tu sors ca? ce bien l'israel qui a la bombe nycleare et la puissance millitaire impressionante.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 13:49

Excellant article.

Les phrases à retenir (et qui vont dans mon sens) :
joker911 a écrit:
Israël a pesé à l’avance les conséquences de l’attaque qu’il a lancé contre un convoi humanitaire maritime. Quels sont ses objectifs en déclenchant une crise diplomatique mondiale, pourquoi a t-il défié son allié turc et son protecteur états-unien ?












En abordant un navire turc et en en tuant des passagers, Tel-Aviv a d’abord choisi de répondre militairement à la crise diplomatique qui l’oppose depuis janvier 2009 à Ankara. Cette initiative est censée provoquer une crise au sein de l’état-major turc et entre celui-ci et le gouvernement turc. ...

...

Côté turc, où l’on s’attendait à une intervention israélienne musclée mais pas létale, le moment est venu de se poser en protecteur des populations palestiniennes, selon la doctrine néo-ottomane théorisée par le ministre des Affaires étrangères, le professeur Ahmet Davutoğlu.

...


Attention !

Erdogan est islamiste mais il est surtout Turc.

Pour lui l'Islam est un outil.

Il se dit Islamiste démocrate comme d'autre se disent chrétien démocrate.

Il pense que l'Islam peut fournir à la turquie un cadre social qui la disposera pour redevenir une véritable puissance.

Erdogan est un genre d'Ottoman. En celà, il peut finir par séduire l'armée.

Quelqu'un de brillant, je le redis.

En tout cas Israel joue gros dans l'affaire. Elle a pu survivre face aux arabes, pas sur qu'elle puisse en faire de même face au Turc qui, eux, ont une culture impériale.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 13:50

joker911 a écrit:
Atomic a écrit:
Quoiqu'il en soit,

Quelque soit notre religion, maintenant, l'existence d'Israël est vitale,

Si Israël est un jour rayé de la carte,

On suivra derrière.

... d'ou tu sors ca? ce bien l'israel qui a la bombe nycleare et la puissance millitaire impressionante.

Les écritures se réalisent en Israel.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 13:53

Citation :
Atomic a écrit:
Quoiqu'il en soit,

Quelque soit notre religion, maintenant, l'existence d'Israël est vitale,

Si Israël est un jour rayé de la carte,

On suivra derrière.



Voici qui est pertinent.

Dans l'état présent des choses, c'est peu vraisemblable, sauf énormissime bavure nucléaire de la part de l'Iran(?)
Mais je ne crois pas que notre tour suivrait.
Parce que si Israel était "rayé de la carte", cela signifierait très probablement que l'Occident le serait aussi.
Et il en serait ainsi parce que l'Occident ne peut pas permettre qu'Israel disparaisse.
La disparition d'Israel serait comme un déjugement de l'Occident.
Car, que l'Occident le veuille ou non, Israel est sa création.
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 14:00

Citation :
Quoiqu'il en soit,

Quelque soit notre religion, maintenant, l'existence d'Israël est vitale,

Si Israël est un jour rayé de la carte,

On suivra derrière.

vous fantasmez Israël est indéboulonable, et qui peut faire la peau à l'occident, les musulmans à dos de dromadaires??? par contre le mythe de la menace musulmane apocalyptique, elle, est très utile au fanatisme talmudique à l'égard des chrétiens paumés...


Dernière édition par julieng le Mar 01 Juin 2010, 14:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 14:01

pour les dix-douze derniers commentaires
Shocked drunken Rolling Eyes pale :bougie:
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 14:11

julieng a écrit:
vous fantasmez tous les gars, Israël est indéboulonable, et qui peut faire la peau à l'occident, les musulmans à dos de dromadaires??? par contre le mythe de la menace musulmane apocalyptique, elle, est très utile au fanatisme talmudique à l'égard des chrétiens paumés...


Cela, c'est le cliché de Tintin au pays de l'or noir; ils ont fait quelques progrès; l'Egypte compte 70 ou 80 millions d'habitants, la Turquie autant et c'est une puissance militaire importante; l'Iran aussi et construira bien tôt ou tard sa bombinette; le Pakistan l'a depuis longtemps; bien sûr, tout ce monde est divisé, occupé ailleurs pour le moment; le Pakistan au Kashmire, la Turquie au Kurdistan... Mais les peuples écoutent leurs imams et les médias...
Il ne manque qu'un fédérateur, un Mahdi... (ou qui se présentera comme tel...).
Et en Occident, l'islamisme gagne du terrain grâce au cheval de Troie de l'immigration et des collabobos; il sait faire entendre sa voix...
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 14:12

nilamitp a écrit:
pour les dix-douze derniers commentaires
Shocked drunken Rolling Eyes pale :bougie:


Shocked
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 14:40

je ne dis pas que l'islam n'est pas une menace, s'il était unifié il compterait naturellement une certaine puissance de feu, mais totalement dérisoire par rapport aux forces occidentales.
ce qui est bien plus dangereux c'est le rôle de dissolvant que les mondialistes tentent de lui faire jouer en Europe.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 15:04

Citation :
julieng a écrit:
je ne dis pas que l'islam n'est pas une menace, s'il était unifié il compterait naturellement une certaine puissance de feu, mais totalement dérisoire par rapport aux forces occidentales.
ce qui est bien plus dangereux c'est le rôle de dissolvant que les mondialistes tentent de lui faire jouer en Europe.


J'aime à vous l'entendre dire!
C'est même à mon sens la menace principale; la dénaturation de l'Occident par ses ennemis de l'intérieur, "collabobos" des islamistes.
Perssonne n'y a moins intérêt que les occidentaux eux-mêmes, bien entendu, car ils y perdent leur liberté; et Israel, ses soutiens sans lesquels, quelle que soit sa détermination à vivre sur sa terre, ses jours sont comptés.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 15:07

SJA a écrit:

Erdogan est islamiste mais il est surtout Turc.

Pour lui l'Islam est un outil.

Attention aux analyses marxistes faisant de la politique l'élément central de tout et réduisant les idéaux à des prétextes.

En tout cas Israel joue gros dans l'affaire. Elle a pu survivre face aux arabes, pas sur qu'elle puisse en faire de même face au Turc qui, eux, ont une culture impériale.

Et comme d'habitude, c'est la tierce personne la plus importante du monde qui devra mettre son nez dans le problème in fine : l'oncle Sam. Mais quand deux de vos alliés stratégiques se mettent à s'engueuler, ça promet de belles complications et des choix difficiles. Un vrai bouillon de culture géopolitique.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 15:11

Karl a écrit:
julieng a écrit:
vous fantasmez tous les gars, Israël est indéboulonable, et qui peut faire la peau à l'occident, les musulmans à dos de dromadaires??? par contre le mythe de la menace musulmane apocalyptique, elle, est très utile au fanatisme talmudique à l'égard des chrétiens paumés...


Cela, c'est le cliché de Tintin au pays de l'or noir; ils ont fait quelques progrès; l'Egypte compte 70 ou 80 millions d'habitants, la Turquie autant et c'est une puissance militaire importante; l'Iran aussi et construira bien tôt ou tard sa bombinette; le Pakistan l'a depuis longtemps; bien sûr, tout ce monde est divisé, occupé ailleurs pour le moment; le Pakistan au Kashmire, la Turquie au Kurdistan... Mais les peuples écoutent leurs imams et les médias...
Il ne manque qu'un fédérateur, un Mahdi... (ou qui se présentera comme tel...).
Et en Occident, l'islamisme gagne du terrain grâce au cheval de Troie de l'immigration et des collabobos; il sait faire entendre sa voix...

Pas le tout d'avoir des bombes, faut encore pouvoir les envoyer assez loin. Or, en l'état actuel des choses, les seules à pouvoir frapper nucléairement les USA, ce sont la Russie et... la France (vive les sous-marins lanceurs d'engins What a Face ).

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 15:16

+ Inde, Chine et RU
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 15:23

nilamitp a écrit:
+ Inde, Chine et RU

Autant pour moi pour le RU (mais bon, on le voit encore moins que nous tirer sur les USA).
Quant à la Chine et à l'Inde, je ne sache pas qu'ils possèdent des lanceurs de cette portée.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 15:28

Philippe Fabry a écrit:
SJA a écrit:

Erdogan est islamiste mais il est surtout Turc.

Pour lui l'Islam est un outil.

Attention aux analyses marxistes faisant de la politique l'élément central de tout et réduisant les idéaux à des prétextes.


Comme d'habitude, je m'exprime vite donc mal.

Pour Erdogan, l'islam est partie d'un projet mais n'en est pas la finalité. La finalité pour Erdogan c'est l'empire. Et il ne veut pas d'un empire non musulman.

Comme quelqu'un qui épouserait une femme pour avoir des enfants et ne voudrait pas d'enfant d'une autre femme non plus.

Il a le même rapport avec l'Islam que l'avaient les Ottomans.

Attention, la Turquie est un géant endormie, déjà bien plus puissant que ses anciens vasseaux et pouvant devenir leader des 220 000 de turcophones.

Pour votre Algorithme, les turcs correspondent aux perses j'imagine. Au fait, il y a eu une bataille entre la Perse et Rome non ?
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 15:33

Citation :
Philippe Fabry a écrit:
nilamitp a écrit:
+ Inde, Chine et RU

Autant pour moi pour le RU (mais bon, on le voit encore moins que nous tirer sur les USA).
Quant à la Chine et à l'Inde, je ne sache pas qu'ils possèdent des lanceurs de cette portée.

Il n'était question que des pays musulmans; pour le moment, la bombinette iranienne semble encore du domaine du bluff; mais le jour où...
D'ailleurs, pas besoin de tout un arsenal: une seule bombe avec un vecteur adapté et hop: plus d'Israel.
L'Iran est à moins de 1000 km d'Israel.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 15:42

SJA a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
SJA a écrit:

Erdogan est islamiste mais il est surtout Turc.

Pour lui l'Islam est un outil.

Attention aux analyses marxistes faisant de la politique l'élément central de tout et réduisant les idéaux à des prétextes.


Comme d'habitude, je m'exprime vite donc mal.

Pour Erdogan, l'islam est partie d'un projet mais n'en est pas la finalité. La finalité pour Erdogan c'est l'empire. Et il ne veut pas d'un empire non musulman.

Comme quelqu'un qui épouserait une femme pour avoir des enfants et ne voudrait pas d'enfant d'une autre femme non plus.

Il a le même rapport avec l'Islam que l'avaient les Ottomans.

Oui, dit comme ça c'est juste.

Pour votre Algorithme, les turcs correspondent aux perses j'imagine. Au fait, il y a eu une bataille entre la Perse et Rome non ?

La première chose frappante c'est l'écrasement maritime de Salamine (-480) au cours duquel les Grecs ont arrêté les Perses (guerres médiques) qui fait écho à la victoire maritime de Lépante (1571) avec laquelle l'Europe a arrêté l'Empire turc.

Mais il n'y a pas de commun rapport entre les couples Rome/perse et Amérique/turquie. Les USA sont bien trop écrasants, et la Turquie fait partie de l'empire militaire américain (OTAN).
Si conflit il doit y avoir avec elle, je la voie plutôt dans le rôle du Pont de Mithridate.

Mais quand mon site sera activé (fin de semaine, j'espère) vous pourrez lire ma présentation et mes réflexion sur la pertinence et les limites de l'algorithme comme possible outil de prédiction. Et bien sûr poser toutes les questions que vous voudrez.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
 
Une leçon israélienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le plan de la politique israélienne au Moyen-Orient (2) : Le Liban, la Syrie et l’Irak [Ali Dani]
» Ségrégation des femmes en Israël ?
» synagogue HOURVA, nouvelle "provocation" israëlienne?
» Le 4 eme cavalier
» Le shofar ou corne de bélier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: