DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 débat autour de l'islam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12 ... 20  Suivant
AuteurMessage
dawidi



Messages : 20
Inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mer 08 Fév 2006, 13:38

Il est intéressant pour se faire un point de vue, d'avoir un certain recul et d'examiner les différentes positions, j'apprécie entre autre cet article suivant:

Citation :
Posté le 8 février 2006 à 12h41
Dessins : la charité entre provocation et vertu de force

Charlie Hebdo, dont le numéro spécial est épuisé dans de nombreux points de vente en milieu de matinée, a décidé de procéder à un nouveau tirage de 160.000 exemplaires. De son côté, le Canard Enchaîné a produit un numéro spécial ("Prophète l'amour pas la guerre") sur Mahomet, changeant pour l'occasion son sous-titre 'journal satirique' en journal 'satanique'.

C'est à ce titre qu'on peut juger la réaction de la Conférence des évêques suisses ("Si la Déclaration des droits de l'Homme prévoit le droit à la liberté de pensée et d'expression, cela n'implique pas le droit d'offenser le sentiment religieux des croyants"). Comme l'expliquait le Père de Blignières hier soir lors de son catéchisme mensuel, ce n'est pas en offensant les musulmans que l'on va les convertir. Ce n'est pas non plus en cédant devant leurs revendications que l'on pratique la charité. Si la surenchère de dessins plus ou moins provocateurs est la manifestation d'une intention contraire à la charité, ne pas exercer la vertu de force vis-à-vis de ces peuples, qui testent notre résistance, est également contraire à la vraie charité.

Michel Janva

http://lesalonbeige.blogs.com/
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mer 08 Fév 2006, 13:47

Code:
[quote="Laurent"]
Enfin, je suis persuadé que les véritables instigateurs de ce complot (parce que c'en est un) ne seront jamais inquiétés. Il faut appeler les choses par leur NOM.[/quote]

N.O.M. Nouvel Ordre Mondial ? Very Happy

Code:
Hugues, vite, un complot !!![/quote]

Allons Laurent. Tu sais bien que les complots ça existe que dans les films. :DD
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mer 08 Fév 2006, 13:53

Citation :
Donc , cher Laurent, vous voyez bien les objectifs cachés de cette campagne de dérision à l'encontre de tout ce qui porte (à tort ou à raison) le nom de Dieu.

Cher Antoine, cher Scat,

Un site chrétien et philosophique a une mesure: LA VERITE. Que pensez-vous de ces trois propositions:

- Appeler les islamistes des Nazis est tout à fait conforme à l'analogie.

- Qualifier l'islam de religion militaire est tout à fait conforme au Coran. Donc représenter le Prophète de l'islam avec un sabre est conforme à la vérité.

- Identifier Islam et islamisme n'est pas conforme à la vérité. Cependant, de manière pratique, il est clair que de plus en plus de musulmans sincères sont en train de céder aux sirènes satanique de l'islamisme.


Ce message vous paraît-il juste?
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
jean pierre



Messages : 176
Inscription : 23/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mer 08 Fév 2006, 14:03

320 000 tirage a 2e et un gros coup de pub

quel heroisme
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mer 08 Fév 2006, 14:15

Antoine a écrit:
Cher Arnaud,

Si vous voulez savoir ce que j'en pense : vous êtes sur un site chrétien qui joue avec le feu et pas toujours celui de l'Esprit.

Amitiés

Antoine

Je ne sais pas. Il y a un moment où dire: "Ils intimident en menaçant de mort. Ne faisons pas de vagues et ils deviendront calmes? Ne jetons pas d'huile sur le feu" n'est pas non plus l'Esprit...

C'est pourquoi, à un moment donné, il faut faire la vérité.

Pour ma part, dans les années à venir, je ne varierai pas d' un iota.

Il est très probable que la masse des gens passeront brutalement de l'attitude de Münich (1938: "Monsieur Hitler a promis de ne plus recommencer. La paix est faite) à celle de 1945 et de l'épuration: "Tout ceux qui ont distingué les Allemands des Nazis sont des collabos".

La vérité est la conformité au réel. Elle n'approuve ni l'un ni l'autre des comportements :

Pour mii, l'islam connaît une crise. Et cette crise est plus que dangereuse. Elle peut aboutir à une guerre mondiale si certains se procurent la bombe atomique.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
dawidi



Messages : 20
Inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mer 08 Fév 2006, 14:21

Voici également un point de vue musulman intéressant, qu'en pensez-vous ?

Citation :
ROME, 8 fév 2006 (AFP) - Caricatures: l'Occident ne doit pas céder (intellectuel musulman)

Un intellectuel musulman a invité mercredi les occidentaux à ne pas céder sur la liberté de critique dans l'affaire des caricatures de Mahomet jugée offensantes pour l'Islam et a dénoncé une tentative d'imposer la loi islamique au monde entier.

"Vous ne devez pas renoncer à la liberté religieuse et à la libre critique. Si vous cédez, c'en sera fini. Tous les prétextes seront alors invoqués. Il n'y aura pas de limite", a affirmé Hamadi Redissi, professeur de sciences politiques à l'Université de Tunis, dans un entretien publié par le quotidien italien Il Giornale.

"Qu'il soit interdit aux musulmans d'offenser le prophète est compréhensible. Mais dans ce cas, on cherche à étendre cet interdit à vous, occidentaux. C'est une tentative d'imposer la Charia, la loi islamique au monde", a-t-il ajouté.

Le professeur Redissi s'est dit "surpris par l'ampleur de la réaction" à ces caricatures "qui ont été publiées le 25 septembre" 2005.

"Il ne s'agit pas seulement des imams extrémistes et de quelque milliers de personnes qui descendent dans la rue pour protester, mais aussi de gouvernements et d'institutions islamiques qui fomentent l'indignation", a-t-il souligné.

"Les manifestations violentes ne devraient pas durer longtemps, parce que les gouvernements et les dirigeants religieux commencent à s'effrayer des mouvements qu'ils ont déclenchés, ou tolérés", a-t-il toutefois estimé.

"Certains, comme l'Arabie saoudite, ont mis le feu aux poudres. D'autres ont manipulé les foules à des fins politiques. La plupart ont pris la vague. Mais aujourd'hui, ils ont peur de perdre le contrôle de la situation", a-t-il expliqué.

http://www.la-croix.com/afp.static/pages/060208112830.u2fakm4i.htm
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mer 08 Fév 2006, 14:29

Code:
"Arnaud Dumouch" a écrit

Cher Antoine, cher Scat,

Citation :
Un site chrétien et philosophique a une mesure: LA VERITE. Que pensez-vous de ces trois propositions:

Citation :
- Appeler les islamistes des Nazis est tout à fait conforme à l'analogie.


Tout à fait d'accord.

Citation :
- Qualifier l'islam de religion militaire est tout à fait conforme au Coran. Donc représenter le Prophète de l'islam avec un sabre est conforme à la vérité.

Exact.

Citation :
- Identifier Islam et islamisme n'est pas conforme à la vérité. Cependant, de manière pratique, il est clair que de plus en plus de musulmans sincères sont en train de céder aux sirènes satanique de l'islamisme.

Absolument. De nombreux musulmans modérés, sont indigents quant à leur religion et par conséquent des proies faciles pour des imams "free lance".
Où sont les intellectuels modérés? On ne les entend pas. Je voudrais rappeler ce que disait Phillipe Tesson en répondant aux deux représentantes du monde musulman, qui s'insurgeaient contre les caricatures, en particulier celle où le prophète à une bombe dans le turban. Je doute d'ailleurs que sous le turban il y eut un jour un cerveau. Je suis méchant là! Non ?

Tesson a fait observer, d'ailleurs à juste titre, que cette caricature est le reflet exact des agissements des musulmans, puisqu'ils prêchent la guerre sainte et commettent des actes terroristes au nom du prophète.
Je réitère ce que j'écrivais hier, à savoir que l'Islam à un millénaire de retard et vit ses heures les plus noires de son histoire.
Et puisqu'ils sont incapables de se remettre en question, il n'y a qu'une solution pour qu'ils comprennent, c'est de leur faire une guerre sans merci, sans aucune concession. Ça me démange d'appuyer sur le bouton.


Dernière édition par le Mer 08 Fév 2006, 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mer 08 Fév 2006, 14:31

Auto censuré.


Dernière édition par le Mer 08 Fév 2006, 15:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mer 08 Fév 2006, 14:42

Il vient une heure où protester ne suffit plus : après la philosophie, il faut l'action. (Victor Hogo)
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mer 08 Fév 2006, 15:08

Antoine a écrit:


Peut-être que je me trompe, mais en tout cas c'est mon intime conviction.

Amitiés

Antoine

Parce que selon vous il n'est pas encore à l'oeuvre?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mer 08 Fév 2006, 16:03

Antoine a écrit:
Cher Ecossais,

Citation :
Parce que selon vous il n'est pas encore à l'oeuvre?

De qui parlez vous? De l'Antéchrist?

Il n'attend plus qu'une chose c'est de se révéler au grand jour.

Antoine

Oui. De l'antéchrist. Quant à sa révélation au grand jour, je crains que la surprise sera de taille, et la brutalité du réveil à la mesure de l'incrédulité du monde moderne.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mer 08 Fév 2006, 16:14

Citation :
Tariq Ramadan et les Frères musulmans

EXTRAITS DE "FRERE TARIQ" de Caroline Fourest

Précision de l'auteure : la mauvaise foi de certains compte-rendus de mon travail et l'opération de communication en cours visant à présenter le mouvement des Frères musulmans comme un mouvement moderne, démocrate et non-intégriste m'oblige à mettre à la disposition de tous un long extrait de mon premier chapitre sur les liens existant entre la pensée des Frères musulmans et Tariq Ramadan. Toutes les références sont à la disposition du lecteur en note dans le livre (édition Grasset) qui analyse nettement plus longuement et en détail l'ensemble des écrits et discours de Tariq Ramadan.

Le reste sur

http://www.prochoix.org/cgi/blog/2005/01/31/281-tariq-ramadan-et-les-freres-musulmans

Edifiant comme dirait Laurent.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mer 08 Fév 2006, 16:31

Citation :
Parce que selon vous il n'est pas encore à l'oeuvre?

Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mer 08 Fév 2006, 16:36

Ecossais a écrit:
Auto censuré.

Cher Ecossais, MERCI.

Je ne sais pas ce que vous vouliez mettre mais je m'en doute. Merci pour votre sagesse.

Il faut que chacun s'oblige à des mots respectueux pour l'islam.

Liberté entière sur l'islamisme. Sachant que l'usage des jurons est inutile. Les faits sont la plus grande injures et ils se la font à eux-mêmes.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mer 08 Fév 2006, 16:37

Citation :
320 000 tirage a 2e et un gros coup de pub

quel heroisme

Si c'est tout ce que ca vous inspire...

Je suis en train de le lire, et je crois qu'Antoine ne va pas du tout apprécier...

Enfin, s'il le lit Mr. Green

Pour répondre à l'accusation du coup de pub, c'est encore plus simple que ca : tout ce qui les intéresse, là-dedans, c'est de faire ch... leur monde, ca et rien d'autre...

Et encore, Choron n'est plus là...
Revenir en haut Aller en bas
Mathieu



Messages : 306
Inscription : 23/08/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mer 08 Fév 2006, 20:39

Pour l'instant, il n'y a pas de choc des civilisations. Pas plus qu'il n'y avait choc entre nazisme et "démocraties occidentales" avant septembre 1939...
Disons plutôt que si choc il y a, il est pour l'instant l'effet de la violente poussée d'un seul camp envers l'autre.
Car pour le moment, l'Occident, et surtout l'Occident européen, ne se considère pas en guerre.
Comme le dit Arnaud, le jour où tout basculera, là, ce sera un choc réciproque !
Les tièdes d'aujourd'hui seront les intransigeants de demain, et seuls ceux qui, en effet, ont assez d'honnêteté intellectuelle pour rendre hommage à la vérité éviteront les excès inverses.
Il me semble nécessaire, malheureusement, que le choc réciproque se produise, car c'est le seul moyen qui existe pour rabaisser l'orgueil de l'islam, et le pousser à une transformation irréversible.

Mais, et je me répète, nous vivons la répétition de 1938, et notre aveuglement est vraiment insupportable.
Il me semble que seule une société dont la philosophie est basée sur le relativisme de l'humanisme sans Dieu (pacifisme issu de la boucherie de 1914-18, des sirènes marxistes, etc.) peut nous mener pieds et poings liés, ainsi, dans la gueule du loup...



Amitiés,


Mathieu



PS : La troisième question d'Arnaud était de savoir s'il y avait une distinction entre islam et islamisme. A cela, je dirais, distinction, sans doute, en toute rigueur logique, mais lien également. Et c'est ce lien qui pose problème. Pas d'islamisme sans islam, et pas d'islam "réveillé" qui ne sacrifie à la surenchère islamiste. Pour anéantir l'islamisme, il faut, au minimum, procéder à une révision effective du Coran. Or, de par les principes fondateurs et essentiels de l'islam, le Coran est intangible et immuable. Il est parole de Dieu, et qui peut toucher à la parole de Dieu ?
Je ne vois que deux solutions :
- disparition de l'islam, de toute manière basé sur une imposture.
- apparition d'une génération de musulmans radicalement différente de toutes celles qui l'ont précédée, et qui serait capable de rayer définitivement une sourate sur deux...
Vous voyez comme on est loin d'une telle perspective, dans l'état actuel des choses...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mer 08 Fév 2006, 20:52

Citation :
- apparition d'une génération de musulmans radicalement différente de toutes celles qui l'ont précédée, et qui serait capable de rayer définitivement une sourate sur deux...

Inutile de rayer: Regardez l'Ancien Testament. Il est simplement REINTERPRETE.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mathieu



Messages : 306
Inscription : 23/08/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mer 08 Fév 2006, 21:05

Certes, mais il y a quand même des différences fondamentales entre islam et Judaïsme. Les Juifs de l'époque de Flavius Josèphe étaient infiniment moins nombreux (en nombre et en proportion) que les musulmans d'aujourd'hui. Ils n'habitaient pas aux quatre coins de la terre, avec un pouvoir de nuisance comparable à celui que peuvent avoir les puissancs islamiques d'aujourd'hui. Et, surtout, le but des Juifs, même parmi les plus excités des zélotes, n'était pas de convertir la planète au judaïsme...
Les musulmans, eux, sont investis d'une mission de conquête, consusbtantielle à la révélation coranique et à l'histoire de leur prophète. Cela pose problème, pour le moins...



Amitiés,


M.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mer 08 Fév 2006, 21:29

Citation :
Ah bon? tiens donc! Moi qui croyais que c'était par héroïsme.

Franchement, je tombe de haut.

Antoine

Ca n'enlève rien à leur courage, Antoine...
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Jeu 09 Fév 2006, 00:03

Citation :
Chirac à la manoeuvre

Sur la question des caricatures et des réactions qu'elles provoquent dans le monde musulman, je rappelle que si la liberté d'expression est un des fondements de la République, celle-ci repose également sur les valeurs de tolérance et de respect de toutes les croyances.

Tout ce qui peut blesser les convictions d'autrui, en particulier les convictions religieuses, doit être évité. La liberté d'expression doit s'exercer dans un esprit de responsabilité. Je condamne toutes les provocations manifestes, susceptibles d'attiser dangereusement les passions.


Le Président a fait là une déclaration de principe destinée à relâcher la pression "amicale" des pays arabes sur la diplomatie française.

Le député Claude Goasguen a trouvé ces propos "ahurissants" ainsi que certains députés socialistes. Mais il n'y pas eu plus de scandale que cela pour cette remise en cause fondamentale de la liberté.

Il faut dire que la classe politique met en ce moment, à l'instar des pays arabes, 6 mois pour se réveiller. C'est, dans un passé récent, le temps qu'il a fallu à la gauche pour se mobiliser contre "la loi sur le rôle positif de la colonisation".

Reste que cette déclaration comporte au moins un aveu et un mensonge.

Le mensonge

Les déclarations de France Inter selon lesquelles un "éminent ministre" serait intervenu pour soutenir la plainte des organisations islamiques n'a, jusqu'à présent, point trouvé de démenti formel.

Le gouvernement lui aussi, souhaitait que la parution de Charlie Hebdo soit interdite. un éminent ministre l'avait donc fait savoir aux autorités judiciaires concernées.

Il a suggéré en somme au juge des référés du TGI de Paris d'accéder à la demande des organisations musulmanes, ceci au nom de la paix civile", craignant, citant toujours l'éminent ministre, "des actes de vengeance sur notre territoire" (fin de citation du reportage de Frédéric Pommier dans le journal d'Alain Passerelle, France Inter, 19 h le 7 février)

Au moment où Jacques Chirac affirme que la liberté d'expression est un des fondements de la république, il ne peut ignorer qu'un de ses ministres, la veille, est intervenu auprès de la Justice française pour bafouer cette liberté et réclamer l'interdiction d'un journal.

Quasiment du jamais vu au cours de la 5° République ! et pour de fallacieux prétextes sécuritaires, en plus !

L'aveu

Jacques Chirac n'entend décidément plus rien à la politique intérieure et internationale. Lorsqu'il affirme de manière solennelle que ces dessins (repris par Charlie Hebdo, tout le monde l'aura compris) sont "susceptibles d'attiser dangereusement les passions", il veut ignorer que le feu ne couve plus depuis longtemps, qu'il est bel et bien déclaré, que l'incendie gagne jour après jour.

Il ne veut pas savoir que les flammes grignotent déjà les fondements de la société.

La crise des banlieues aurait du l'éclairer. Elle n'a fait que l'éblouir.

Notre Président ne voit plus rien et a visiblement pris son parti de ne regarder la société française que dans son rétroviseur.

Attention à la manoeuvre !

Pierre Lefebvre © Primo Europe, 8/02/2006

http://www.primo-europe.org/

Sans commentaire :|
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Jeu 09 Fév 2006, 00:36

Citation :
Le gouvernement a tenté d'interdire la parution de Charlie Hebdo (audio)

Ce n'est pas nous qui l'affirmons, c'est France-Inter.
Et les journalistes en sont d'ailleurs tout retournés...

C'est au cours du journal de 19h00 du 07/02/06 que les journalistes ont révélé que le gouvernement, en la personne d'un dhimmistre ministre (qu'ils n'osent pas nommer) est intervenu auprès des magistrats pour leur suggérer d'interdire la parution de Charlie Hebdo, au nom de "l'apaisement".

Vous pouvez écouter l'émission complète ici :

Suite : http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=8327

Si ca se confirme, c'est la fin de Chirac, sans parler de la chute du gouvernement Shocked

Et tout ca pour quelques malheureuses caricatures !!!

ceci dit, les paris sont lancés sur l'identité du ministre Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Scat



Masculin Messages : 1169
Inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Jeu 09 Fév 2006, 07:41

http://www.presence-pc.com/actualite/caricature-hack-14600/

Citation :
Je ne vois que deux solutions :
- disparition de l'islam, de toute manière basé sur une imposture.
- apparition d'une génération de musulmans radicalement différente de toutes celles qui l'ont précédée, et qui serait capable de rayer définitivement une sourate sur deux...
Vous voyez comme on est loin d'une telle perspective, dans l'état actuel des choses...

Voilà une bonne analyse.
Je préfère aussi faire la part entre un homme musulman qui l'est par tradition et un musulman qui l'est par conviction..et encore c'est pas parceque certain musulman ne disent rien qu'ils sont forcément d'accord avec les terroristes....vous voyez beaucoup de Chrétien manifester contre l'avortement en France ??? cela ne veut pas dire que tous sont d'accord...
Je m'en remets à la phrase du Christ "ne jugez pas"....du moins pas trop vite.

La situation est grave certes. il faut savoir se maitriser.
A qui cela va profiter et ben je vous le donne dans le mile -> :twisted:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.linceul-turin.com
Seb



Messages : 1087
Inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Jeu 09 Fév 2006, 10:20

Laurent a écrit:
Citation :
Le gouvernement a tenté d'interdire la parution de Charlie Hebdo (audio)

Ce n'est pas nous qui l'affirmons, c'est France-Inter.
Et les journalistes en sont d'ailleurs tout retournés...

C'est au cours du journal de 19h00 du 07/02/06 que les journalistes ont révélé que le gouvernement, en la personne d'un dhimmistre ministre (qu'ils n'osent pas nommer) est intervenu auprès des magistrats pour leur suggérer d'interdire la parution de Charlie Hebdo, au nom de "l'apaisement".

Vous pouvez écouter l'émission complète ici :

Suite : http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=8327

Si ca se confirme, c'est la fin de Chirac, sans parler de la chute du gouvernement Shocked

Et tout ca pour quelques malheureuses caricatures !!!

ceci dit, les paris sont lancés sur l'identité du ministre Mr. Green

D'un coter le directeur de charlie Hebdo doit vraiment êtres con. Serieux quand on voit le tapage que fond c'est simple dessin vaudrais mieux arreter de les diffuser. C'est clair que sa va a l'encontre de la liberter, mais la provocation met des personnes carrement en danger de mort dans ce pays qui vont bien se rabattre sur des coupables non responsable "Les chrétiens".
Revenir en haut Aller en bas
gilabert jorge



Masculin Messages : 241
Inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Jeu 09 Fév 2006, 11:41

C est drole on voit de plus en plus des autos avec des autocollants représentant le drapeaux danois dans les rues de ma ville.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Jeu 09 Fév 2006, 12:28

C'était fatal que les gens réagissent...

Attends un peu, c'est les caricatures elles-mêmes qui vont bientôt apparaître...

Le monde musulman, par ses réactions disproportionnées, vient de donner une arme formidable, imparable à ses opposants...
Revenir en haut Aller en bas
gilabert jorge



Masculin Messages : 241
Inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Jeu 09 Fév 2006, 13:45

On vas voire pour le momment ils font les victimes les mèmes qui insultaient tout le monde il y a peut maintenant ils jouent a Calimero mais tuer un prètre catholique de ça ils n en parle pas c est comme les actes terroristes en Israel. :twisted: :twisted:
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Ven 10 Fév 2006, 00:22

Citation :
Affaire des caricatures : tour de cochon monté par… les islamistes !

NDLR : Les 12 dessins publiés dans la presse danoise devinrent 15 en arrivant aux ports du Moyen-Orient. 3 faux furent ajoutés, dont un grossier copié-collé d'un Occidental déguisé en cochon qu'on a fait passer pour une caricature… de Mahomet ! Quant aux dessins originaux, on apprend qu'ils furent publiées en Egypte… en octobre 2005, donc plusieurs mois avant l'offensive générale des islamistes contre l'Occident.

Suite : http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=8347
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Ven 10 Fév 2006, 08:42

Chers amis(es),

Joignez-vous à moi pour souhaiter une bonne fête à notre Docteur vénéré.
C'est la Saint Arnaud aujourd'hui.

Il va encore obliger cette pauvre Marie-Pierre à le servir comme un pacha. Mr. Green :DD Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Ven 10 Fév 2006, 12:05

Bonne fêêêêêête !!!

;)
Revenir en haut Aller en bas
sauveur



Messages : 149
Inscription : 01/06/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Ven 10 Fév 2006, 15:43

analyse de " valeurs actuelles "


Citation :
Les musulmans ne sont pas une catégorie de chrétiens qui prieraient le vendredi dans des mosquées et ne mangeraient pas de porc. Nous croyons pouvoir agir avec eux comme s’il s’agissait de nous-mêmes, en prétendant leur imposer nos mœurs et nos modes. La liberté guidant nos pas, la liberté de la presse comme expression de la démocratie, le droit pour la presse de critiquer, de caricaturer, d’offenser qui elle veut, quand elle veut, la société comme la religion, le sacré même échappant à la censure.
Le propre de l’Occident est de porter en lui une civilisation capable de se nier elle-même. Une civilisation qui revendique aussi bien l’honneur que la gratuité, autant le sacrifice et le don de soi que le suicide, qui agit au nom d’une valeur suprême conquise sur toutes les autres, la liberté. Le Méphisto de Gœthe dit : « Je suis l’esprit qui toujours nie ; et c’est avec justice, car tout ce qui existe est digne d’être détruit… » Méphisto est l’un des deux lobes de notre cerveau. Et nous croyons que nos valeurs et notre démocratie sont unanimement reconnues comme universelles.
Nous avons tort. L’affaire des caricatures représentant le prophète Mahomet vient nous le rappeler à travers la violence des images, le mélange des drapeaux et des armes, des versets du Coran et des flammes. L’islam est une autre religion, une autre civilisation. Son regard sur le monde n’est pas le nôtre ; il n’a pas la même conception que nous du libre arbitre et de la morale, il confond Dieu et César, considère la laïcité comme une corruption de l’âme. Les réactions, suscitées et organisées, de la “rue arabe”, de Damas à Alger, expriment la revendication d’une identité qui cherche à s’afficher par haine de la nôtre. Les caricatures lui ont fourni un prétexte pour lever d’autres étendards de la guerre sainte. Si nous ne voulons pas du “choc des civilisations”, soit que nous plongions la tête dans le sable, soit que nous cherchions à éviter une confrontation entre deux camps, eux le veulent. Mais ils ne trouveront pas devant eux un front commun des démocraties occidentales.

Nos rangs sont divisés par un débat ancien. En 1908 déjà, Jean Jaurès, le fondateur de l’Humanité, décrivait un monde musulman en deux mouvements, en deux tendances qui se disputaient sa direction : « Les fanatiques qui veulent en finir par le fer et par le feu avec la civilisation européenne, et les hommes modernes, les hommes nouveaux. » Il appelait de ses vœux cette élite qui se soulèverait pour proclamer : « L’islam ne se sauvera qu’en se renouvelant, qu’en interprétant son vieux livre religieux selon un esprit nouveau de liberté, de fraternité et de paix… » Depuis lors, nombreux sont ceux qui espèrent toujours la venue de cette élite ; elle existe, certes, mais l’interprétation première du Coran continue de l’emporter.
Il suffit de lire ce que disent ces “Frères musulmans” qui se répandent sous diverses appellations, du Caire à Gaza, de Damas à Téhéran. En introduction de la charte du Hamas figurent les lignes suivantes : « Le mouvement n’est qu’un escadron qui doit être soutenu par bien d’autres escadrons du vaste monde arabe et islamique jusqu’à ce que l’ennemi soit vaincu et la victoire d’Allah réalisée. » L’article 6 dit : « Si la foi est perdue, la sécurité disparaît, il n’y a plus de vie pour celui qui n’adhère pas à la religion ». À l’article 27 : « La laïcité est en totale contradiction avec l’idéologie religieuse ». Enfin, l’article 31 prévient : « Sous la bannière de l’islam, les fidèles de toutes les religions, l’islam, le christianisme et le judaïsme, peuvent coexister pacifiquement. Mais cette paix n’est possible que sous la bannière de l’islam. »
Voilà le but. On a bien lu : partout où résident des musulmans, il n’y a de vie que pour celui qui adhère à la religion. Voilà pourquoi les pays arabes, et pas seulement les islamistes radicaux, considèrent comme seul légitime le respect de l’islam, lequel n’entraîne nullement comme contrepartie la liberté pour les deux autres religions monothéistes de recruter des fidèles sur les terres sacrées du Prophète. Eux et nous n’avons pas les mêmes droits. Chaque fois que nous l’avons cru, nous avons récolté la violence et la guerre.

Il est vrai qu’au nom de notre loi (liberté des échanges, protection de nos ressortissants) ou de nos droits (liberté d’expression, de pensée, de culte, émancipation de la femme, démocratie), nous y avons aussi porté la guerre. Et nous en avons été chassés. Cinquante ans après les espoirs évoqués par Jaurès, le général de Gaulle en tirait la leçon dans ses Mémoires d’espoir : « La communauté musulmane, écrivait-il à propos de l’Algérie, étant donné ses origines ethniques, sa religion, sa manière de vivre, après avoir été si longtemps traitée en inférieure, tenue à l’écart, combattue, avait une personnalité trop forte et trop douloureuse pour se laisser désormais ni dissoudre ni dominer. L’intégration n’était donc pour moi qu’une formule astucieuse et vide. »
Ce débat se poursuit toujours entre ceux qui croient possible d’intégrer, de dissoudre, une communauté dans une autre, en traitant l’une et l’autre de la même manière, selon la même loi et le même “modèle”, et ceux qui ne le croient pas. Ces caricatures du Prophète ressemblent finalement à une tentative, sur laquelle on est libre de porter le jugement que l’on voudra, pour voir si ces musulmans peuvent nous ressembler et si leurs mots ont le même sens que les nôtres. Vaine et inutile tentative : leur réaction montre qu’ils n’en ont nulle envie et qu’ils restent réfractaires à toute tentation de l’Occident.

Sauveur
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Ven 10 Fév 2006, 15:57

Le Bloc-notes d'Ivan Rioufol :

Citation :
L'Islam défie la vieille Europe Le bloc-notes d'Ivan Rioufol
[10 février 2006]

C'est le monde musulman qui se cari-cature : à Londres, des nazislamistes ont manifesté en brandissant des pancartes «Europe, ton 11 Septembre va venir», «Massacrez ceux qui insultent l'Islam». A Bruxelles, ils défilaient le Coran à la main, tandis qu'à Paris, d'autres criaient «Dieu est grand !» Au Proche-Orient, des ambassades européennes ont été incendiées. Des Irakiens réclament une fatwa pour tuer les caricaturistes danois de Mahomet. Qui entend les indignations des «modérés» ?


L'Islam européen, légitimement heurté par l'irrespect porté au prophète, a majoritairement évité de descendre dans les rues. Cependant, il n'a pas tenté de se désolidariser des propos anti-occidentaux ou des appels au djihad. Il n'a pas jugé utile de dénoncer la manipulation des foules, réagissant à des publications datant de septembre. Reprenant à son compte le registre victimaire de «l'humiliation», il n'a pas contribué à calmer les esprits.


Les quelques voix appelant à la raison sont surtout venues de médias moyen-orientaux. C'est un journaliste jordanien, Jihad Momani, de l'hebdomadaire Shihane, qui a été le plus courageux en publiant les caricatures controversées avec ce commentaire : «Qu'est-ce qui porte plus préjudice à l'Islam, ces caricatures ou bien les images d'un preneur d'otages qui égorge sa victime devant les caméras (...) ?» Le confrère est, depuis, en prison.

Suite : http://www.lefigaro.fr/debats/20060210.FIG0132.html
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Ven 10 Fév 2006, 21:08

«Qu'est-ce qui porte plus préjudice à l'Islam, ces caricatures ou bien les images d'un preneur d'otages qui égorge sa victime devant les caméras (...) ?» Le confrère est, depuis, en prison.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Sam 11 Fév 2006, 00:11

Citation :
2006-02-10

Ouverture prochaine de la cause de béatification du P. Santoro


ROME, Vendredi 10 février 2006 (ZENIT.org) – La cause de béatification et de canonisation de don Andrea Santoro sera ouverte prochainement, a annoncé le cardinal Camillo Ruini, vicaire du pape pour Rome et président de la conférence des évêques italiens.

Le cardinal Ruini avait été reçu hier par le pape Benoît XVI et il a certainement annoncé la démarche ce matin, dans son homélie lors de la messe des funérailles du prêtre de son diocèse, avec le consentement du pape.

« Nous respecterons pleinement, dans le processus de béatification et de canonisation que j’ai l’intention d’ouvrir, toutes les lois et les délais de l’Eglise, mais dès maintenant, je suis intérieurement convaincu que dans le sacrifice de don Andrea sont présents tous les éléments constitutifs du martyre chrétien ».

Le cardinal était interrompu par un premier applaudissement, qui allait reprendre à l’annonce du pardon de Mme Santoro.

Dehors, sur la prairie qui prolonge le parvis de la cathédrale du pape, des pâquerettes annonçaient déjà le printemps.

Le premier fruit de la mort du P. Santoro semble avoir été la confirmation, hier, du voyage du pape en Turquie, précisément pour la fête de saint André, patron du patriarcat œcuménique de Constantinople, mais aussi saint patron du P. Santoro qui s’appelle « Andrea ». Le pape se rendra à Ankara et à Istanbul.

Dans une lettre, reçue par le pape après la mort du prêtre, don Santoro lui suggérait de venir à Trébisonde.

Il demandait aussi de l’aide, dans une lettre au président de la région du Latium, Piero Marrazzo, le 25 janvier dernier, pour son projet d’un « Centre de dialogue interculturel et interreligieux » et d’une bibliothèque avec trois sections – judaïsme, christianisme, islam -, espaces pour débats et tables rondes, de façon à « dépasser les distances, les préjugés, les ignorances entre mondes culturels, ethniques et religieux différents ». Et il voyait la nécessité « d’aider l’Islam à entrer davantage en dialogue ». M. Marrazzo a déclaré vouloir tout faire pour que ce projet voie le jour.

Suite : http://www.zenit.org/french/show_2.php

Citation :
Comment les imams danois ont manipulé la colère

Une délégation de la communauté musulmane danoise, envoyée en décembre au Proche-Orient, est accusée d'avoir «répandu de fausses informations» lors de sa tournée.
Alexandre Nichols
[09 février 2006]

LES IMAMS DANOIS ont-ils semé le vent de la révolte contre le Danemark et l'Europe dans les rues du monde arabo-musulman ? C'est la question que l'on se pose dans ce royaume paisible, empêtré dans cette affaire de caricatures de Mahomet, publiées fin septembre par le quotidien Jyllands-Posten.


Le chef du gouvernement danois, Anders Fogh Rasmussen, et une bonne partie de la classe politique accusent certains dignitaires religieux «d'avoir répandu de fausses informations», avec de graves conséquences pour le pays qui leur a donné refuge. En point de mire, la communauté religieuse islamique, Islamisk Trossamfund, de l'imam Ahmed Abou Laban, proche des Frères musulmans, qui a envoyé en décembre deux délégations en Egypte et au Liban. Abou Laban prétend avoir agi par «désespoir», car le gouvernement «était resté sourd à nos appels de protestation après la publication de ces caricatures si offensantes et insultantes envers notre prophète, et dont certaines le montrent comme un terroriste et un bandit de grand chemin».


«Que voulez-vous qu'on fasse, sinon nous tourner vers l'étranger pour trouver des oreilles attentives ?», s'indigne de même l'imam Ahmed Akkari, qui a fait partie de l'une des deux délégations. Au Caire, les responsables musulmans avaient rencontré notamment le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, et le grand imam d'al-Azhar, Cheikh Mohammed Sayyed Tantaoui, plus haute autorité de l'islam sunnite. «Ces délégations sont allées au Proche-Orient non pour demander une alliance internationale pour occuper le Danemark, mais pour voir des théologiens moralement reconnus comme le cheikh Tantatoui, le même qu'a rencontré Nicolas Sarkozy», clame Abou Laban, considéré par le gouvernement danois comme l'instigateur de la campagne.


«Mahomet en porc»

Affirmant représenter une grande part des 200 000 musulmans du Danemark (3,5% de la population), les imams boutefeux avaient emporté un dossier comprenant les 12 caricatures de Jyllands-Posten et trois autres images, dont l'une était censée représenter Mahomet en porc, une autre en pédophile, alors qu'une troisième montrait un chien sautant derrière un musulman en train de prier. Or ces trois images n'ont rien de danois.


«C'est de la manipulation et de la désinformation, car ils ont voulu faire croire que ces dessins étaient ceux de Jyllands-Posten et qu'ils étaient parus dans la presse, ce qui est faux», s'insurge Flemming Rose, le responsable des pages culturelles du journal incriminé.


Ahmed Akkari nie tout amalgame. «Nous avons seulement voulu expliquer à nos interlocuteurs le courant islamophobe qui règne au Danemark», dit-il. Sauf que l'image de «Mahomet en porc», diffusée entre autres par la télévision britannique BBC (elle vient de s'en excuser), n'était qu'un grossier montage. En fait, il s'agit d'une photo d'un mécanicien français barbu, Jacques Marrot, affublé d'un groin factice et de fausses oreilles de porc ! La photo a été prise lors du dernier championnat de France du cri du cochon, qui se tient chaque année, en août, à Trie-sur-Baïse, dans les Hautes-Pyrénées. Les champions en question tentent d'imiter de la manière la plus précise possible le cri du porc. Anecdote supplémentaire : dans sa précipitation à dénoncer le subterfuge des imams, le quotidien Jyllands-Posten a écrit que c'était Jacques Barrot, le commissaire européen aux Transports, qui avait remporté le concours !


La colère est montée d'un cran hier au Parlement danois, où même l'extrême gauche, pourtant promusulmane, a condamné «des mensonges pareils qui donnent une fausse image du Danemark et contribuent à jeter de l'huile sur le feu», selon Villy Soendal, président du Parti socialiste du peuple (opposition). Indigné, le ministre de l'Intégration, Mme Rikke Hvilshoej, a annoncé qu'elle écarterait désormais du dialogue certains imams. Abou Laban est en outre accusé de jouer un double jeu, affirmant un jour aux médias danois qu'il ferait tout pour stopper le boycott des produits danois dans les pays musulmans, alors qu'il s'en félicitait quelques instants auparavant sur la télévision qatarienne al-Jezira. «Je pense que nous avons maintenant une image claire des imams, a lancé le ministre de l'Intégration dans une interview au journal Berlingske Tidende. Ce n'est pas vers eux que nous devons nous tourner si nous voulons que l'intégration fonctionne au Danemark.»

Mais qu'est-ce qu'ils attendent pour les foutre dehors ???

Des attentats ???

Incroyable...
Revenir en haut Aller en bas
Rita



Messages : 104
Inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Sam 11 Fév 2006, 00:44

Cher Laurent
Je voudrais vous faire parvenir une atrocité faite en iran sur un enfant de 8 ans pour avoir voulu voler un pain. Il est dans mes documents mais je ne sais pas le faire apparaître dans cette espace, je ne suis pas une experte en la matière loin delà.
Amitié Rita
Revenir en haut Aller en bas
Rita



Messages : 104
Inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Sam 11 Fév 2006, 03:29

Cher Laurent
Oubliez mon écrit, je viens d'apprendre qu'il ne s'agissait que d'une manoeuvre d'assurance exercé sur un enfant. Remarquez que ce n'est pas moins cruel mais je ne vois aucune obligation de le faire paraître.
Amitié
Rita
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Sam 11 Fév 2006, 13:43

Citation :
Cher Laurent
Je voudrais vous faire parvenir une atrocité faite en iran sur un enfant de 8 ans pour avoir voulu voler un pain. Il est dans mes documents mais je ne sais pas le faire apparaître dans cette espace, je ne suis pas une experte en la matière loin delà.

Citation :
Cher Laurent
Oubliez mon écrit, je viens d'apprendre qu'il ne s'agissait que d'une manoeuvre d'assurance exercé sur un enfant. Remarquez que ce n'est pas moins cruel mais je ne vois aucune obligation de le faire paraître.

Je l'avais postée à l'époque ici, tout le monde s'est fait avoir par ce truc, j'ai été obligé de poster une mise au point spiderman

C'est quelque part ici sur un fil, sais plus lequel.

;)
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Sam 11 Fév 2006, 22:53

Citation :
Incidents à Anvers: 52 arrestations, dont deux judiciaires
(Belga)

ANVERS 11/02 (BELGA) = La police locale d'Anvers a procédé à 50 arrestations administratives à la suite des incidents qui ont suivi samedi la manifestation organisée dans la métropole pour protester contre les caricatures de Mahomet parues dans la presse. Deux personnes ont été placées sous mandat d'arrêt, a-t-on appris samedi soir sans davantage de précisions. Des mineurs d'âge font partie des personnes interpellées administrativement. La police n'a pas pu préciser le nombre de personnes blessées dans les incidents qui se sont déroulés après l'action de protestation pacifique organisée sur la Groenplaats. Les forces de l'ordre ont confirmé officiellement qu'elles avaient été attaquées au moyen de pierres et de bouteilles. Plusieurs dégâts ont été occassionnés, dont des destructions de véhicules. (dse)
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Marie



Messages : 4
Inscription : 24/01/2006

MessageSujet: Débat à propos des caricatures   Dim 12 Fév 2006, 13:29

Il y a en effet un certain mystère dans cette bénédiction. Les mosquées fleurissent sur la terre des cathédrales (1 demande permis de construire par semaine). L'Islam n'est point la deuxième religion de France mais bien la première : les mosquées sont pleines, les églises sont vides (sans parler de la moyenne d'âge).

Face à cette menace musulmane, mystérieusement bénie par Dieu, les chrétiens sont forcés de redécouvrir leurs racines et de reconnaître leur apostasie. C'est aussi l'occasion d'approfondir notre christianisme et de connaître l'Islam : l'Islam authentique, et non pas l'Islam influencé par l'Occident chrétien. L'Islam authentique, c'est celui des terres où le Christianisme n'a jamais vraiment percé, hormis au premiers temps de l'Eglise, et de façon sporadique : L'Arabie Saoudite, le Soudan, le Yemen, Iran, pays où l'on célèbre les messes dans les sous-sol des ambassades.

Aucun dessin n'a représenté le Prophète de façon obcène. Mais cette affaire manifeste que l'histoire du monde vue par les musulmans se réduit à une lutte, surtout temporelle, entre le Bien absolu - L'Islam - et le Mal - les non-musulmans : Juifs, Chrétiens, athées, etc -. Dans cette perspective, ces derniers n'ont aucun droit mais le devoir d'ahérer à l'Islam ou de disparaître dans la paix des cimétières.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librairie-paideia.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Dim 12 Fév 2006, 13:43

100% d'accord, rien à redire.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Dim 12 Fév 2006, 14:59

Et, cher Jean-Marie, cet islam, entré en Europe par l'aveuglement de la génération de Giscard, est probablement la réponse de Dieu au crime de l'avortement.

Il y a un rapport ironique: Le nombre d'enfants avortés depuis 30 ans correspond au nombre de musulmans qui ont pris leur place.

Le but de Dieu est évident: Saint Paul l'annonce:
Citation :
"N'abusez pas de votre liberté de peur que dieu ne vous livre à la servitude (muslim en arabe)"

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jean-Marie



Messages : 4
Inscription : 24/01/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Dim 12 Fév 2006, 17:23

Quand je parlais de bénédicton, je parlais de celle évoquée à très juste titre par Arnaud. Je précise parce que c'était à la page 1 ou 2 je crois...
Cher Arnaud, je crois aussi qu'il y a de la volonté divine dans cette invasion-destruction.

On voit l'énorme différence entre le mode relationnel musulman et le mode relationnel occidental ex-chrétien : les Danois ont cru qu'il suffisait de présenter ses excuses (errare humanum est...) aux fascistes verts. Comme s'il suffisait de manifester sa bonne foi... Nous voyons la manipulation qui s'annonce : ils réclament une loi pour protéger l'Islam et agrandir progressivement la Oumma. Et en effet, le jour où nos irresponsables bruxellois (dont la spécialité, vous l'aurez remarqué, est d'imposer aux états membres des lois contraires au Bien Commun) énonceront cette loi contre l'islamophobie, il n'y aura plus d'obstacles sérieux au facisme vert : petit à petit, graduellement, ce sera la prise de pouvoir politique. C'est ce qui semble se dessiner puisque le représentant de la Ligue Arabe Ahmed Ben Helli a demandé à l'ONU une résolution "interdisant le mépris DES religions", sachant que cette loi protégerait essentiellement l'Islam puisque les occidentaux sont matérialistes et indifférents. Quand on est majoritaire - et l'islam est selon moi majoritaire en terme de ferveur religieuse et de dynamisme - on peut bien jouer au tolérant : "protéger les religions". C'est à mourir de rire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librairie-paideia.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Dim 12 Fév 2006, 17:31

Citation :
énonceront cette loi contre l'islamophobie, il n'y aura plus d'obstacles sérieux au facisme vert : petit à petit, graduellement, ce sera la prise de pouvoir politique.

Cher Jean-Marie,

Il y aurait toutefois un obstacle: le vote démocratique.

Les gens, humanistes et ex-chrétiens, sont encore très largement majoritaire en Europe et ont peur.

Autrement dit, lorsque la peur aura monté en Europe, un Etat, puis deux puis trois voteront et le Parti élu, fondant ce programme sur cette question, rayera en un trait tout ce qui a été construit par la génération de la guerre.

Bref, si l'islam s'était montré calme, l'Europe devenait musulmane en un siècle. Mais la crise de l'islam, son arrogance, arrive trop tôt. Pour moi, de ce fait, l'islamisme ne vaincra sans doute pas l'Europe...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Dim 12 Fév 2006, 19:50

Citation :
Maurice G. Dantec sur RocKiK

Ca décoiffe sur cette radio musicale québécoise.. voilà qui nous change de Skyrock ! Dantec commente le jihad des caricatures pendant deux heures.
Maurice Dantec s'exprime sans détour dans deux interviews d'une heure sur la radio canadienne de langue française ROCKIK.

Les liens :

http://www.rockik.com/fr/getfile.php ?id=&Nom=Entrevue_MauriceGDantec_060206&Redirect=2

http://www.rockik.com/fr/getfile.php ?id=&Nom=Entrevue_MauriceGDantec_060210&Redirect=2

Et France-Echos vous propose les enregistrements mieux compressés, et débarrassés des pubs :

Entretien du 6 février, première partie :

http://www.france-echos.com/IMG/mp3/RocKIK-Dantec-060206-1.mp3

(MP3, 3.7 Mo)


Seconde partie :

http://www.france-echos.com/IMG/mp3/RocKIK-Dantec-060206-2.mp3

(MP3, 1.9 Mo)


Entretien du 10 février, première partie :

http://www.france-echos.com/IMG/mp3/RocKIK-Dantec-060210-1.mp3

(MP3, 3.5 Mo)


Seconde partie :

http://www.france-echos.com/IMG/mp3/RocKIK-Dantec-060210-2.mp3

(MP3, 3.2 Mo)


C'est un peu long, mais ça vaut le déplacement !

http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=8394

Magistral Thumright

(ne vous arrêtez pas aux gros mots - c'est une radio rock - le reste vaut le détour)
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Dim 12 Fév 2006, 21:53

Deux candidats au suicide Shocked What a Face

Citation :
La "BAF" ne recule devant rien !
Posté le Dimanche 12 février 2006 @ 20:21:42 par occidentalis

La "BAF" ne recule devant rien !

Nous avions déjà relayé une précédente action de la "BAF" (Brigade de l'Argent des Français).

Toujours plus loin, toujours plus fort, ils sont intervenus durant la manifestations des fous d'Allah à Paris, l'un portant une pancarte soutenant les dessinateurs, l'autre tenant un drapeau Danois...

Je vous invite à regarder cette extraordinaire vidéo à l'adresse suivante : http://labaf.blogspot.com/

Quelques textes pour vous motiver à visiter ce site :

"Bon, en réalité, la plupart des manifestants avaient tout l'air d'islamistes, femmes portant le hidjab ou des niqabs, barbus en djellabah, jeunes habillés en prisonnier de Guantanamo, costumes chatoyants ressemblant à s'y méprendre à ceux des manifestants du Hamas, et autres symboles de la liberté d'expression. Ils hurlaient des "Allah'u Akbar", et des choses en arabe que nous sommes en train de faire traduire."

"Mais très vite la foule commence à nous encercler et nous menacer. Certains entament un débat passionant : d'un coté les partisans du lynchage immédiat, de l'autre ceux qui veulent éviter le massacre public. Pendant ce temps la police nous oblige à sortir et nous emmène dans un fourgon pour nous déposer beaucoup plus loin. (Merci à eux)
Il faut dire qu'une bonne partie des manifestants avait commencé à détourner le cortège pour nous suivre dans la rue où la police nous avait conduits. Certains criaient Allah'u Akbar et avaient visiblement decidé de nous coincer

http://www.occidentalis.com/article.php?sid=2909&thold=0

Citation :
La BAF crash la manif des Islamistes contre les caricatures

La BAF dédicace ce gag à tous les défenseurs de la liberté d'expression et la liberté de se marrer, vivant dans des pays où les islamistes et assimilés sévissent (Syrie, Iran, Liban, Algérie, etc.).

http://labaf.blogspot.com/

MDR !!!
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Lun 13 Fév 2006, 22:28

Citation :
Posté le Lundi 13 février 2006 @ 08:05:16 par administrateur

L'islam ne fera pas la LOI en France




Manifestation du 24 février : « L'islam ne fera pas la LOI en France ».

A DIFFUSER MASSIVEMENT

Les associations et mouvements signataires appellent à une manifestation devant l'ambassade du Danemark - 77, avenue Marceau à Paris - le vendredi 24 février 2006 de 18 heures à 19 heures sur le thème suivant :

« L'islam ne fera pas la LOI en France »

La situation grave dans laquelle l'Europe toute entière - et la France en particulier - se trouvent, nécessite que les citoyens lucides, déterminés à rester maîtres de leur destin, manifestent leur opposition à la négation des valeurs sur lesquelles leur pays est fondé :



- Valeurs spirituelles
- Valeurs démocratiques
- Valeurs culturelles

Notre civilisation ne peut supporter les atteintes à notre liberté de penser et de s'exprimer, y compris envers une religion, par un islam conquérant.

Les agressions physiques contre des ambassades, des bases militaires et les personnes de citoyens de pays d'Europe dans des pays musulmans ne sont pas à la mesure du débat qu'a pu susciter quelques dessins parus dans la presse danoise le 30 septembre 2005.

Pour les Français, il ne faut plus reculer d'un pouce. Nous sommes ici chez nous, tout comme un danois est chez lui au Danemark. Notre souveraineté n'est pas à négocier ni notre honneur à vendre.

Massive, calme et déterminée, sera la manifestation des Français décidés à le rester.

Organisations signataires :

« Catholiques pour les Libertés »
« Chrétienté Solidarité »
« Comité de Lépante »
« Europae Gentes »
« Fédération des citoyens européens contre l'entrée de la Turquie »
« France-Echos »
« La minute du sablier »
« Mouvement néo-moderne »
« Occidentalis »
« Réseau Philocités »
« Résiliencetv »
« Résistance et avenir »
« Révolution Bleue »
« Via Résistencia »
« Voix des Français »

http://www.occidentalis.com/article.php?sid=2910&thold=0
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Lun 13 Fév 2006, 22:31

Citation :
L'Occident doit riposter par la force ! Notre place est désormais dans la rue.

Face aux actes de guerre anti-occidentales en terre d'islam (en particulier les attaques d'ambassades, casus belli que même les nazis n'ont pas proférés), face à la coalition islamiste internationale relayée par des chevaux de Troie comme le CFCM ou le MRAP, face à des appels au jihad dans les rues de Paris, de Londres et de Strasbourg, les nations occidentales doivent répondre par la force. Et pour qu'elle le fasse, il faut que leurs peuples fassent entendre leur voix, et pas que dans les urnes.
L'affaire des caricatures, soigneusement fabriquée par les internationales islamistes qui n'ont pas hésité à ajouter trois dessins aux 12 diffusés depuis des mois, a amené à de véritables actes de guerre contre des pays européens : les sacro-saintes ambassades et les drapeaux, qui avaient pourtant été respectés même sous la botte nazie, ont été attaqués, profanés, incendiés par des foules hystériques avec la bienveillance de leurs gouvernements islamiques.

C'est un casus belli qui viole même les règles de la guerre.

Face à ce déchaînement de violence et de haine, les nomenklaturas française et européenne se sont lamentablement couchées devant l'ennemi. Tels les Munichois de 1938, elles envisagent même de donner raison aux salauds islamistes qui veulent tout simplement interdire la critique de l'islam, de leur Coran et de leur Mahomet SUR NOTRE SOL. Le « délit d'islamophobie », mis au point par les mollahs iraniens pour bastonner et exécuter tout opposant à l'islam, puis repris par les crapules du Mrap et les islamistes en costume cravate du CFCM, voilà ce que ces arriérés veulent faire condamner au pays de Voltaire.

IL EST TEMPS DE DIRE NON !

Mais parler ne suffit plus. On ne discute pas, on ne négocie pas avec des terroristes, que ce soient ceux qui posent des bombes ou ceux qui veulent imposer leur charia par d'autres moyens comme Aounit et Boubakeur. Il est HORS DE QUESTION que l'islam, cette idéologie arriérée, fasse LA LOI en France ou ailleurs en Occident.

Oui, nous devons pouvoir dire que Mahomet est une crapule, un terroriste, qui n'a rien à envier à Adolf Hitler quand il faisait exécuter des tribus juives de centaines de personnes. Oui nous devons pouvoir dire la vérité sur les appels à l'holocauste et le sexisme le plus abject contenus dans le « Mein Kampf » musulman appelé Coran, et réputés parole divine pour tout musulman. Il est inadmissible que des bédouins lobotomisés, à la solde d'organisations musulmanes étrangères, viennent nous imposer leur charia en voulant interdire AUX FRANÇAIS.

CA SUFFIT !

Notre opposition au fascisme vert, quelles que soient ses formes et ses méthodes, doit être totale. C'est notre devoir pour défendre notre liberté, nos démocraties, et le droit élémentaire de nos peuples à l'autodétermination. Que diraient les Alaoui et autres Chebel si on allait imposer notre loi religieuse à leurs coreligionnaires de Ryad ou de Rabat ? ALORS MERDE ! Un peu de respect pour la civilisation qui vous accueille, Messieurs les ayatollahs « de France » !

Nous n'allons pas laisser notre civilisation se faire bédouiniser par un « monde arabo-musulman » dont l'arriération culturelle, technologique et scientifique est aujourd'hui patente. Et pour cause : quand on prend pour idole le Coran et Mahomet, on ne peut pas aller bien loin dans l'intelligence et l'humanisme ! Je parle évidemment des groupes humains pompeusement appelés « civilisation » même quand ils sont incivilisés, pas des individus courageux qui, au péril de leur vie, essaient de renverser le nazislamisme de l'intérieur, ni de tous les « malgré eux » (et surtout « malgré elles ») de l'islam.

Nous ne subirons pas ce califat que veut nous imposer Ben Laden ou Tariq Ramadan, et autres faux-culs qui bavent sur un Occident qu'ils ne quitteraient pour rien au monde parce qu'ils y trouvent tout ce que la « civilisation islamique » a été infoutue de développer dans leurs pays d'origine en quatorze siècles. Mais qu'ils soient logiques au moins avec eux-mêmes : ils veulent la charia ? Qu'ils retournent dans les pays qui l'appliquent, et tout le monde sera content ! Cassez-vous !

Mais notre souci ne doit pas aller à ces tartuffes du désert. Notre souci, c'est nous, notre Occident, notre identité, nos valeurs, nos parents, nos enfants. C'est tout cela qu'il faut protéger de la barbarie islamiste, de la peste verte. Et comme ces fous d'Allah ne comprennent que la force et la guerre, nous ne pourrons leur répondre que par la force et la guerre. D'ailleurs personne n'a réussi à les « intégrer », et même nos élites commencent à s'en rendre compte.

La force et la guerre, oui, mais les forces armées font partie des pouvoirs régaliens des Etats, et donc de ceux qui les gouvernent. Comme la nomenklatura politique française rivalise de dhimmitude avec ses collègues européens, c'est le peuple qui doit amener ces élites suicidaires à changer radicalement d'attitude, ou qui doit remplacer d'urgence ces incompétents dangereux.

Il ne faut plus que les Chirac et autres se contentent de trouver « inacceptables » les incendies de nos ambassades ou la profanation de nos drapeaux. Il faut qu'ils débarrassent notre sol de TOUS LES COMPLICES du nazislamisme. C'est l'urgence même ! Il faut encore qu'ils l'éradiquent dans leur base arrière partout dans le monde, et par les moyens militaires appropriés. L'échec de la « démocratisation » forcée de l'Irak ou de la Palestine doit nous servir de leçon.

Comme les médias nous sont quasiment fermés, malgré quelques intellectuels ou journalistes courageux qui brisent la chape de plomb des télés et des journaux, le seul lieu où nous pouvons maintenant agir, outre Internet les urnes, c'est LA RUE.

C'est pourquoi j'invite tous ceux qui veulent résister au fascisme vert, et quelles que soient leur origine, leur opinion, leur « sensibilité », à participer à TOUTES, je dis bien TOUTES les manifestations de résistance, même s'ils ne sont pas complètement d'accord avec tel ou tel organisateur. Et bien entendu à relayer par TOUS LES MOYENS POSSIBLES l'information sur les actes de résistance passés ou à venir.

Le 24 février aura lieu une grande manifestation unitaire à Paris. Reconquérons nos rues et nos boulevards, qui n'ont pas à être occupés par des hordes de jihadistes hurlant « Allah Akbar ! » tel Mahomet lançant ses razzias sanguinaires. L'occupation de la rue, c'est la première étape de la reconquête de nos territoires perdus, de ces cités interdites de fait aux Blancs ou de ces écoles interdites aux Juifs par des petits talibans de banlieue.

Contre la barbarie et pour la civilisation, il faut non seulement parler et choisir son camp, mais agir. Si nous voulons éviter la guerre et revenir à la paix civile, boutons hors de notre pays ceux qui nous l'ont déclarée tant qu'il est temps, ou alors nous aurons un bain de sang tel que celui que connut l'Algérie lors de sa décolonisation.


Francis Percy Blake
blake@france-echos.com

http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=8410
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mar 14 Fév 2006, 09:28

Communiqué par un Internaute: Document paru dans La Croix


Islam: De la tolérance religieuse musulmane, ce qui est rarement évoqué
(Metula News Agency)
date: 2006-02-13

Citation :
L'affaire des caricatures danoises [1] de Mahomet , qui a provoqué de vives tensions au cours des deux dernières semaines entre Copenhague et certains Etats islamiques [2], suscite auprès du grand public occidental des interrogations légitimes quant à la perception des libertés d'expression et de croyance par les communautés musulmanes en Occident et dans leurs pays d'origine.

Pour certains illuminés de la Bien-Pensance occidentale, les douze
illustrations en question n'auraient pas dû être publiées parce qu'elles
représenteraient le prophète de l'Islam comme un guerrier et un polygame.
Mais en quoi cela pourrait-il choquer les musulmans si ces derniers
reconnaissent que Mahomet avait été à la tête des gangs arabes lors des
premières guerres expansionnistes de l'Islam (en arabe les « Fotouhat »,
pluriel du mot « Fatah » [3] qui signifie : invasion) et qu'il avait
plusieurs femmes ! D'ailleurs la religion musulmane n'autorise-t-elle pas
ses fidèles à avoir jusqu'à quatre épouses ?

En réalité, ce qui a heurté la sensibilité des musulmans, c'est plus le fait
que leur prophète ait pu être représenté par une image [4] et non le contenu
du message adressé par ces représentations artistiques. C'est ce qu'a
déclaré vendredi dernier à la mosquée Al-Azhar, Mohamed Sayed Tantawi, le
cheikh de la plus grande instance musulmane sunnite dans le monde.

Mais on peut se demander en vertu de quelle norme un non-musulman serait-il
tenu de respecter la loi islamique dans un pays laïc ? Dans l'émission
Al-Chari'a wal Hayat (La charia et la vie) de la chaîne qatarie Al-Jazeera,
le très respecté cheikh Qardawi a déclaré cette semaine qu'il était du
devoir de tout musulman de répandre les préceptes de sa religion dans « les
pays de la débauche » et de défendre par le sabre l'honneur de son prophète.

Pour Hamadi Redissi, professeur de sciences politiques à l'université de
Tunis, cependant, « on assiste à une tentative d'imposer la charia (loi
islamique) au monde ». Le professeur Redissi appelle les Occidentaux à ne
pas renoncer à leur liberté religieuse et à la libre critique. « Si vous
cédez », a-t-il déclaré au quotidien Il Giornale, « c'en sera fini. Tous les
prétextes seront alors invoqués. Il n'y aura pas de limite ».

Les réactions démesurées et plus ou moins belliqueuses des hautes instances
musulmanes - sunnites et chiites - et de certains gouvernements islamiques
sont d'autant plus révoltantes qu'aucune de ces autorités n'a jamais émis la
moindre protestation contre les nombreuses ouvres littéraires et
artistiques, articles de presse et manuels scolaires arabes qui donnent une
image très négative des autres religions.

Dans les écoles syriennes, par exemple, on apprend aux écoliers de dix ans
que les Juifs se servent du sang des enfants musulmans et chrétiens pour le
« sacrifice de Pessah » ; en Egypte, de même, de nombreux articles parus au
cours des dix dernières années ont été rédigés sur la fête juive de Pourim,
pour laquelle les Juifs seraient tenus à obtenir du sang humain, afin que
leurs prêtres puissent préparer les pâtisseries propres à Pourim ! [5]

En Arabie wahhabite, on enseigne aux étudiants de troisième année qu'il est
du devoir de chaque musulman de manifester mépris et dégoût chaque fois
qu'il croise un adorateur de la croix (un chrétien). Ce discours qui ne
reflète que la haine gratuite et l'intolérance absolue semble faire école
aujourd'hui dans la région du berceau des trois grandes religions
monothéistes. Le monde civilisé doit comprendre qu'un chrétien ne vaut pas
mieux qu'un Juif dans l'état d'esprit des égorgeurs fanatisés et des
brûleurs de livres.

Depuis deux semaines, les principaux médias arabophones donnent la parole à
des imams prétendant que l'Occident aurait déclaré la guerre à l'Islam et
que les pays musulmans devraient se mobiliser ! Les principaux représentants
de la communauté sunnite au Danemark ont quant à eux prétendu que l'islam
respectait toutes les religions révélées (monothéistes) et que les
Occidentaux devaient faire preuve de plus de tolérance. Qu'en est-il alors
des religions « non révélées » ?

Ces propos sont d'autant plus scandaleux que le monde libre n'a jamais
cherché à contrôler la presse arabe, de même que le Vatican ne s'ingère pas
dans la rédaction des manuels scolaires en Arabie saoudite. Il est peut-être
utile de rappeler que si la littérature et l'enseignement musulmans
autorisent l'existence des religions monothéistes et reconnaît leurs
prophètes (seulement ceux cités par le Coran), il n'en va pas de même des
autres religions dites non révélées, telles que les principales confessions
asiatiques, formellement interdites dans pratiquement tous les pays
musulmans. Même dans les principaux pays arabes dits laïcs-progressistes
(Egypte, Syrie), tout converti à une religion non-révélée est passible de la
peine capitale !

Qu'en est-il donc de cette tolérance de l'islam si vantée en Occident ? En
réalité, l'islam n'admet que les religions qu'il a bien voulu reconnaître,
dont il se revendique être la continuité. Et là encore, qu'il s'agisse du
judaïsme ou du christianisme, les textes bibliques ne sont tolérés que s'ils
sont interprétés à la façon islamique. Les Juifs et les chrétiens seraient
ainsi dans l'erreur et l'ignorance et leurs religions auraient été
falsifiées. Pour les musulmans, une négation de ces principes est absolument
inadmissible car elle remettrait en cause la validité des normes et des
vérités coraniques [6]. Cependant, au cours de l'Histoire, cela n'a pas été
toujours le cas. A titre d'exemples, sous le califat d'Omar ibn El-Hattab, à
la suite de la révolte des mages, ceux-ci ont fini par être considérés comme
dhimmis [7], de même que le troisième calife orthodoxe a inclus le sabe'a
(le culte des étoiles) dans la même catégorie, alors que ces deux
communautés ne sont pas des Gens du Livre ; deux exemples frappants qui
démontrent bien que l'islam a toujours été politique et demeure davantage
une doctrine de domination politique qu'une confession ; encore moins une
philosophie.

Aujourd'hui encore, la religion musulmane est instrumentalisée au
Moyen-Orient par tous ces régimes médiévaux en quête de légitimité
populaire. Même dans les écoles prétendument laïques des républiques pseudo
progressistes, on apprend aux écoliers coptes, kurdes et turkmènes que leurs
ancêtres sont arabes et la confusion est maintenue au mépris de la vérité
historique. Les pyramides sont à porter au crédit de la « Nation arabe ».
Même les prophètes d'Israël sont arabes selon ces manuels. Ainsi Abraham est
le premier arabe musulman qui a prévu l'avènement de Mahomet, à l'instar de
Moïse et du prophète Issa ibn Mariam, autrement appelé Jésus. On apprend aux
écoliers que la Bible est rédigée en arabe, que Babylone, la Syrie, la Judée
ont toujours été arabes et que l'islam est la religion naturelle dans
laquelle chacun naît mais dont certains parents détournent leurs enfants en
les faisant chrétiens, juifs ou autres. L'islam est présenté comme l'unique
religion devant Dieu.

En Egypte, dans un manuel de classe préparatoire, un texte dit que le
message de Mahomet a été nécessaire pour convertir à l'islam les koffar [8]
parmi les ahl kitab [9] et les moushrikin [10]. Ceux qui ont mécru après
avoir reçu ce message sont les pires personnages de la création ; ceux qui
ont cru et ont fait du bien, en sont bien entendu les meilleurs. Un autre
texte précise que ceux qui ne croient pas à Mahomet et complotent contre lui
seront punis le « jour de la résurrection ». Les termes koffar et moushrikin
ne se limitent pas aux adeptes des religions non-monothéistes mais englobent
aussi, dans certains textes, les chrétiens et les Juifs qui relèvent
normalement du statut plus favorable des dhimmis. En Syrie laïque, un texte
scolaire sur le droit de la famille critique le mariage mixte entre un
musulman et une non-musulmane et interdit tout mariage entre une musulmane
et un non-musulman.

Comme le souligne le juriste palestinien chrétien, Sami Al-Deeb, le thème de
Djihad, guerre sainte, ne cesse de figurer dans les livres d'enseignement
religieux islamique, même dans les pays arabes les plus progressistes. On y
affirme que le musulman ne se soumet pas à l'ennemi de sa foi et de sa
religion, qui sème le désordre dans sa patrie et son pays. La parole du
musulman doit être toujours la plus haute. C'est pourquoi il lutte jusqu'à
la victoire, afin que la parole d'Allah soit supérieure, et la parole des
mécréants inférieure. Il est parfois difficile de discerner s'il s'agit
d'une guerre défensive ou offensive qui vise à étendre l'islam à l'ensemble
du monde. Il n'est pas non plus facile de se faire une idée claire sur les
rapports que le musulman doit entretenir avec l'Etat. Alors même que le
gouvernement établit les manuels, certains éléments religieux radicaux
auraient même tendance à justifier une lutte contre ce dernier.

Au Moyen-Orient dit arabe d'aujourd'hui, en dehors des cours de religion
musulmane imposés aux étudiants nés de pères musulmans, les manuels en
langue arabe sont fortement influencés par ces préoccupations religieuses.
En Egypte, par exemple, dans l'introduction de l'un de ces ouvrages, on peut
lire que son but est de « graver dans le cour des élèves les hautes valeurs
qui approfondissent la foi en Allah et en la religion ». De manière
générale, au Moyen-Orient, ces manuels comportent de nombreux textes
coraniques et récits du prophète de l'Islam mais pas un seul texte de
l'Ancien ou du Nouveau testament [11]. Parfois même, des récits bibliques
qui se trouvent dans le Coran ne sont enseignés que sous leur forme
coranique, qui diffère sensiblement de celle de la Bible. Les thèmes de ces
ouvrages se rapportent uniquement à la période postérieure à la conquête
musulmane de l'Egypte ; la période pharaonique ou copte chrétienne étant
complètement escamotée.

Pour l'opposant égyptien résidant aux Etats-Unis, Magdi Khalil, le véritable
problème est celui du système éducatif qui ne permet pas au musulman de
connaître l' « autre », tandis que les non-musulmans apprennent le Coran
dans le cadre des cours de littérature. En effet, et comme le souligne Sami
Al-Deeb [12], dans les cours de langue arabe, l'étudiant chrétien est obligé
d'apprendre et de réciter des formules islamiques. Lors des récitations,
chaque texte coranique est précédé par la locution : « Allah a dit. ». Les
questions reviennent avec insistance : « Que dit Allah ? ».

De nombreux textes s'efforcent d'inculquer aux étudiants les vertus sociales
et le comportement juste, mais toujours à partir des textes islamiques,
tirés le plus souvent du Coran. L'islam a donc officiellement le monopole de
la vertu et des bonnes actions. Un manuel égyptien parmi d'autres apprend à
tous les élèves sans distinctions comment échapper à l'enfer : « croire en
Allah, faire la prière, jeûner pendant le Ramadan et faire le pèlerinage à
la Mecque ». Il est ensuite ajouté qu'Allah se venge des koffar, des
mécréants. Ceux qui ne croient pas au Coran doivent savoir qu'ils
n'échapperont pas à la sanction divine le Jour du Grand Jugement (Yom
al-Qiyama).

Si quelques caricatures parues initialement dans un modeste journal
scandinave ont pu provoquer toute cette violence dans le monde musulman, et
ont pu être interprétées par certains hommes d'Etat de ce monde comme un «
complot sioniste » consécutif à la victoire du Hamas aux élections
législatives palestiniennes, la réaction occidentale doit être à la hauteur
de l'enjeu.

En ce sens, il faudrait que nos sages et paisibles rabbins d'Europe
demandent aux dignitaires des hautes instances musulmanes de supprimer du
Coran les passages à caractère clairement raciste et intolérant, de remettre
en cause le verset qui fait des Juifs des descendants des singes et des
procs. J'invite de même nos honorables évêques à demander à ce que soient
condamnés les hadiths (paroles) de Mahomet qui prêchent l'extermination des
infidèles et légitiment les guerres dites saintes. Des excuses qui ont déjà
quatorze siècles de retard.

Pour tout dire, les excuses présentées par certaines chancelleries
occidentales sont révoltantes. Elles dénotent de leur ignorance satisfaite
autant que naïve de l'environnement éducationnel qui règle la vie de la
Umma, la nation des Croyants de l'islam. Le Monde libre l'est visiblement de
moins en moins.

Notes :
[1] Caricatures parues dans le journal danois Jyllands-Posten et reprises
par un journal norvégien, Magazinet.
[2] L'Arabie saoudite, la Libye, la Syrie et l'Egypte ont été les premières
à réagir en demandant des excuses officielles. Tripoli n'a pas tardé à
rappeler son ambassadeur à Copenhague tandis que Riad a appelé au boycott
des produits danois.
[3] Littéralement : ouverture.
[4] Dans l'islam, il est interdit de dessiner les prophètes mentionnés dans
le Coran.
[5] Voir l'affaire Adel Hamouda, ce journaliste du quotidien égyptien n°1,
Al-Ahram, qui a été poursuivi en France il y a cinq ans pour avoir consacré
un éditorial à ce sujet, s'inspirant du faux Protocole des Sages de Sion qui
, d'après l'auteur, devrait être diffusé dans les pays arabes.
[6] Ce qui est tout à fait pensable dans la mesure où les religions juives
et chrétiennes sont plus vieilles que l'islam.
[7] Protégés ; statut accordé initialement aux Juifs et aux chrétiens soumis
à l'autorité califale.
[8] Pluriel du mot kaffer qui veut dire : mécréant.
[9] Gens du livre ; désigne généralement les Juifs et les chrétiens.
[10] Pluriel du mot moushrik qui veut dire : polythéiste.
[11] Selon certaines estimations sujettes à caution, dans la mesure où elles
sont souvent « gonflées » par les intéressés et minimisées par les
autorités, les chrétiens représenteraient les pourcentages suivants de la
population arabophone du Moyen-Orient : 15% en Egypte, 4% en Irak, 12% en
Syrie, 38% au Liban, 9% en Jordanie, 13% chez les Palestiniens.
[12] Dans une étude sur Les mouvements islamistes et les Droits de l'homme.

Metula News
Agency ©

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mar 14 Fév 2006, 14:20

Citation :
Onu: projet de texte contre la diffamation des religions

agrandir la photo


GENEVE (AFP) - Cinquante-sept pays musulmans ont déposé à l'ONU un projet de texte visant à interdire l'intolérance contre les religions à la suite de la polémique sur les caricatures de Mahomet, a indiqué mardi l'ONU à Genève.

Ses dépositaires souhaitent inclure ce texte dans le projet de résolution créant un Conseil des droits de l'Homme, remplaçant l'actuelle Commission des droits de l'Homme de l'ONU.

Le texte proposé "interdit les cas d'intolérance, de discrimination, d'incitation à la haine et à la violence découlant de tout acte à l'encontre de religions, de prophètes et de croyances qui menace les droits de l'Homme et les libertés fondamentales".

Le document précise que "la diffamation de religions ou de prophètes n'est pas conforme à la liberté d'expression". Il fait valoir que les Etats, les organisations et les médias ont "la responsabilité de promouvoir la tolérance et le respect pour les valeurs religieuses et culturelles".

Le dépôt de ce texte complique la recherche d'un consensus sur la mise en place d'un Conseil des droits de l'Homme en remplacement de l'actuelle Commission, un organe discrédité qui doit tenir le mois prochain à Genève sa dernière session annuelle, ont indiqué des responsables onusiens.

Le président de l'Assemblée générale des Nations unies, Jan Eliasson, avait prévu de boucler avant la fin de la semaine son projet de résolution sur le nouveau Conseil, mais la demande des pays musulmans risque de retarder les travaux jusqu'au début de la semaine prochaine, selon les mêmes sources.

Fin janvier, l'Organisation de la conférence islamique (OCI) et la Ligue arabe avaient annoncé qu'elles envisageaient de demander à l'ONU l'adoption d'un tel texte après la publication de caricatures de Mahomet par un journal danois, reprises depuis par plusieurs autres organes de presse dans le monde.

Dans une interview publiée dimanche, la ministre suisse des Affaires étrangères, Micheline Calmy-Rey s'est prononcée pour l'adoption à ce sujet d'une résolution de l'ONU séparée du texte sur le Conseil des droits de l'Homme afin de "rendre justice au souci et aux exigences des pays arabes".

Shocked Shocked Shocked

Ce texte, cette "demande" ne cherche qu'une chose : la soumission de la planête toute entière à l'Islam What a Face

Mais dites-moi que c'est un cauchemar, que je vais me réveiller !
Revenir en haut Aller en bas
Scat



Masculin Messages : 1169
Inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mar 14 Fév 2006, 14:39

faut bien que la fin commence par un début, nan ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.linceul-turin.com
 
débat autour de l'islam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 20Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» La terre est ronde, le soleil et la lune tourne autour
» Les Chretiens Martyrs de l'Islam
» Pourquoi l’Islam fait peur ?
» MARIE ET L'ISLAM
» l'unicité de dieu en islam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Société, Politique-
Sauter vers: