DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 débat autour de l'islam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80806
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mar 14 Fév 2006, 10:28

Communiqué par un Internaute: Document paru dans La Croix


Islam: De la tolérance religieuse musulmane, ce qui est rarement évoqué
(Metula News Agency)
date: 2006-02-13

Citation :
L'affaire des caricatures danoises [1] de Mahomet , qui a provoqué de vives tensions au cours des deux dernières semaines entre Copenhague et certains Etats islamiques [2], suscite auprès du grand public occidental des interrogations légitimes quant à la perception des libertés d'expression et de croyance par les communautés musulmanes en Occident et dans leurs pays d'origine.

Pour certains illuminés de la Bien-Pensance occidentale, les douze
illustrations en question n'auraient pas dû être publiées parce qu'elles
représenteraient le prophète de l'Islam comme un guerrier et un polygame.
Mais en quoi cela pourrait-il choquer les musulmans si ces derniers
reconnaissent que Mahomet avait été à la tête des gangs arabes lors des
premières guerres expansionnistes de l'Islam (en arabe les « Fotouhat »,
pluriel du mot « Fatah » [3] qui signifie : invasion) et qu'il avait
plusieurs femmes ! D'ailleurs la religion musulmane n'autorise-t-elle pas
ses fidèles à avoir jusqu'à quatre épouses ?

En réalité, ce qui a heurté la sensibilité des musulmans, c'est plus le fait
que leur prophète ait pu être représenté par une image [4] et non le contenu
du message adressé par ces représentations artistiques. C'est ce qu'a
déclaré vendredi dernier à la mosquée Al-Azhar, Mohamed Sayed Tantawi, le
cheikh de la plus grande instance musulmane sunnite dans le monde.

Mais on peut se demander en vertu de quelle norme un non-musulman serait-il
tenu de respecter la loi islamique dans un pays laïc ? Dans l'émission
Al-Chari'a wal Hayat (La charia et la vie) de la chaîne qatarie Al-Jazeera,
le très respecté cheikh Qardawi a déclaré cette semaine qu'il était du
devoir de tout musulman de répandre les préceptes de sa religion dans « les
pays de la débauche » et de défendre par le sabre l'honneur de son prophète.

Pour Hamadi Redissi, professeur de sciences politiques à l'université de
Tunis, cependant, « on assiste à une tentative d'imposer la charia (loi
islamique) au monde ». Le professeur Redissi appelle les Occidentaux à ne
pas renoncer à leur liberté religieuse et à la libre critique. « Si vous
cédez », a-t-il déclaré au quotidien Il Giornale, « c'en sera fini. Tous les
prétextes seront alors invoqués. Il n'y aura pas de limite ».

Les réactions démesurées et plus ou moins belliqueuses des hautes instances
musulmanes - sunnites et chiites - et de certains gouvernements islamiques
sont d'autant plus révoltantes qu'aucune de ces autorités n'a jamais émis la
moindre protestation contre les nombreuses ouvres littéraires et
artistiques, articles de presse et manuels scolaires arabes qui donnent une
image très négative des autres religions.

Dans les écoles syriennes, par exemple, on apprend aux écoliers de dix ans
que les Juifs se servent du sang des enfants musulmans et chrétiens pour le
« sacrifice de Pessah » ; en Egypte, de même, de nombreux articles parus au
cours des dix dernières années ont été rédigés sur la fête juive de Pourim,
pour laquelle les Juifs seraient tenus à obtenir du sang humain, afin que
leurs prêtres puissent préparer les pâtisseries propres à Pourim ! [5]

En Arabie wahhabite, on enseigne aux étudiants de troisième année qu'il est
du devoir de chaque musulman de manifester mépris et dégoût chaque fois
qu'il croise un adorateur de la croix (un chrétien). Ce discours qui ne
reflète que la haine gratuite et l'intolérance absolue semble faire école
aujourd'hui dans la région du berceau des trois grandes religions
monothéistes. Le monde civilisé doit comprendre qu'un chrétien ne vaut pas
mieux qu'un Juif dans l'état d'esprit des égorgeurs fanatisés et des
brûleurs de livres.

Depuis deux semaines, les principaux médias arabophones donnent la parole à
des imams prétendant que l'Occident aurait déclaré la guerre à l'Islam et
que les pays musulmans devraient se mobiliser ! Les principaux représentants
de la communauté sunnite au Danemark ont quant à eux prétendu que l'islam
respectait toutes les religions révélées (monothéistes) et que les
Occidentaux devaient faire preuve de plus de tolérance. Qu'en est-il alors
des religions « non révélées » ?

Ces propos sont d'autant plus scandaleux que le monde libre n'a jamais
cherché à contrôler la presse arabe, de même que le Vatican ne s'ingère pas
dans la rédaction des manuels scolaires en Arabie saoudite. Il est peut-être
utile de rappeler que si la littérature et l'enseignement musulmans
autorisent l'existence des religions monothéistes et reconnaît leurs
prophètes (seulement ceux cités par le Coran), il n'en va pas de même des
autres religions dites non révélées, telles que les principales confessions
asiatiques, formellement interdites dans pratiquement tous les pays
musulmans. Même dans les principaux pays arabes dits laïcs-progressistes
(Egypte, Syrie), tout converti à une religion non-révélée est passible de la
peine capitale !

Qu'en est-il donc de cette tolérance de l'islam si vantée en Occident ? En
réalité, l'islam n'admet que les religions qu'il a bien voulu reconnaître,
dont il se revendique être la continuité. Et là encore, qu'il s'agisse du
judaïsme ou du christianisme, les textes bibliques ne sont tolérés que s'ils
sont interprétés à la façon islamique. Les Juifs et les chrétiens seraient
ainsi dans l'erreur et l'ignorance et leurs religions auraient été
falsifiées. Pour les musulmans, une négation de ces principes est absolument
inadmissible car elle remettrait en cause la validité des normes et des
vérités coraniques [6]. Cependant, au cours de l'Histoire, cela n'a pas été
toujours le cas. A titre d'exemples, sous le califat d'Omar ibn El-Hattab, à
la suite de la révolte des mages, ceux-ci ont fini par être considérés comme
dhimmis [7], de même que le troisième calife orthodoxe a inclus le sabe'a
(le culte des étoiles) dans la même catégorie, alors que ces deux
communautés ne sont pas des Gens du Livre ; deux exemples frappants qui
démontrent bien que l'islam a toujours été politique et demeure davantage
une doctrine de domination politique qu'une confession ; encore moins une
philosophie.

Aujourd'hui encore, la religion musulmane est instrumentalisée au
Moyen-Orient par tous ces régimes médiévaux en quête de légitimité
populaire. Même dans les écoles prétendument laïques des républiques pseudo
progressistes, on apprend aux écoliers coptes, kurdes et turkmènes que leurs
ancêtres sont arabes et la confusion est maintenue au mépris de la vérité
historique. Les pyramides sont à porter au crédit de la « Nation arabe ».
Même les prophètes d'Israël sont arabes selon ces manuels. Ainsi Abraham est
le premier arabe musulman qui a prévu l'avènement de Mahomet, à l'instar de
Moïse et du prophète Issa ibn Mariam, autrement appelé Jésus. On apprend aux
écoliers que la Bible est rédigée en arabe, que Babylone, la Syrie, la Judée
ont toujours été arabes et que l'islam est la religion naturelle dans
laquelle chacun naît mais dont certains parents détournent leurs enfants en
les faisant chrétiens, juifs ou autres. L'islam est présenté comme l'unique
religion devant Dieu.

En Egypte, dans un manuel de classe préparatoire, un texte dit que le
message de Mahomet a été nécessaire pour convertir à l'islam les koffar [8]
parmi les ahl kitab [9] et les moushrikin [10]. Ceux qui ont mécru après
avoir reçu ce message sont les pires personnages de la création ; ceux qui
ont cru et ont fait du bien, en sont bien entendu les meilleurs. Un autre
texte précise que ceux qui ne croient pas à Mahomet et complotent contre lui
seront punis le « jour de la résurrection ». Les termes koffar et moushrikin
ne se limitent pas aux adeptes des religions non-monothéistes mais englobent
aussi, dans certains textes, les chrétiens et les Juifs qui relèvent
normalement du statut plus favorable des dhimmis. En Syrie laïque, un texte
scolaire sur le droit de la famille critique le mariage mixte entre un
musulman et une non-musulmane et interdit tout mariage entre une musulmane
et un non-musulman.

Comme le souligne le juriste palestinien chrétien, Sami Al-Deeb, le thème de
Djihad, guerre sainte, ne cesse de figurer dans les livres d'enseignement
religieux islamique, même dans les pays arabes les plus progressistes. On y
affirme que le musulman ne se soumet pas à l'ennemi de sa foi et de sa
religion, qui sème le désordre dans sa patrie et son pays. La parole du
musulman doit être toujours la plus haute. C'est pourquoi il lutte jusqu'à
la victoire, afin que la parole d'Allah soit supérieure, et la parole des
mécréants inférieure. Il est parfois difficile de discerner s'il s'agit
d'une guerre défensive ou offensive qui vise à étendre l'islam à l'ensemble
du monde. Il n'est pas non plus facile de se faire une idée claire sur les
rapports que le musulman doit entretenir avec l'Etat. Alors même que le
gouvernement établit les manuels, certains éléments religieux radicaux
auraient même tendance à justifier une lutte contre ce dernier.

Au Moyen-Orient dit arabe d'aujourd'hui, en dehors des cours de religion
musulmane imposés aux étudiants nés de pères musulmans, les manuels en
langue arabe sont fortement influencés par ces préoccupations religieuses.
En Egypte, par exemple, dans l'introduction de l'un de ces ouvrages, on peut
lire que son but est de « graver dans le cour des élèves les hautes valeurs
qui approfondissent la foi en Allah et en la religion ». De manière
générale, au Moyen-Orient, ces manuels comportent de nombreux textes
coraniques et récits du prophète de l'Islam mais pas un seul texte de
l'Ancien ou du Nouveau testament [11]. Parfois même, des récits bibliques
qui se trouvent dans le Coran ne sont enseignés que sous leur forme
coranique, qui diffère sensiblement de celle de la Bible. Les thèmes de ces
ouvrages se rapportent uniquement à la période postérieure à la conquête
musulmane de l'Egypte ; la période pharaonique ou copte chrétienne étant
complètement escamotée.

Pour l'opposant égyptien résidant aux Etats-Unis, Magdi Khalil, le véritable
problème est celui du système éducatif qui ne permet pas au musulman de
connaître l' « autre », tandis que les non-musulmans apprennent le Coran
dans le cadre des cours de littérature. En effet, et comme le souligne Sami
Al-Deeb [12], dans les cours de langue arabe, l'étudiant chrétien est obligé
d'apprendre et de réciter des formules islamiques. Lors des récitations,
chaque texte coranique est précédé par la locution : « Allah a dit. ». Les
questions reviennent avec insistance : « Que dit Allah ? ».

De nombreux textes s'efforcent d'inculquer aux étudiants les vertus sociales
et le comportement juste, mais toujours à partir des textes islamiques,
tirés le plus souvent du Coran. L'islam a donc officiellement le monopole de
la vertu et des bonnes actions. Un manuel égyptien parmi d'autres apprend à
tous les élèves sans distinctions comment échapper à l'enfer : « croire en
Allah, faire la prière, jeûner pendant le Ramadan et faire le pèlerinage à
la Mecque ». Il est ensuite ajouté qu'Allah se venge des koffar, des
mécréants. Ceux qui ne croient pas au Coran doivent savoir qu'ils
n'échapperont pas à la sanction divine le Jour du Grand Jugement (Yom
al-Qiyama).

Si quelques caricatures parues initialement dans un modeste journal
scandinave ont pu provoquer toute cette violence dans le monde musulman, et
ont pu être interprétées par certains hommes d'Etat de ce monde comme un «
complot sioniste » consécutif à la victoire du Hamas aux élections
législatives palestiniennes, la réaction occidentale doit être à la hauteur
de l'enjeu.

En ce sens, il faudrait que nos sages et paisibles rabbins d'Europe
demandent aux dignitaires des hautes instances musulmanes de supprimer du
Coran les passages à caractère clairement raciste et intolérant, de remettre
en cause le verset qui fait des Juifs des descendants des singes et des
procs. J'invite de même nos honorables évêques à demander à ce que soient
condamnés les hadiths (paroles) de Mahomet qui prêchent l'extermination des
infidèles et légitiment les guerres dites saintes. Des excuses qui ont déjà
quatorze siècles de retard.

Pour tout dire, les excuses présentées par certaines chancelleries
occidentales sont révoltantes. Elles dénotent de leur ignorance satisfaite
autant que naïve de l'environnement éducationnel qui règle la vie de la
Umma, la nation des Croyants de l'islam. Le Monde libre l'est visiblement de
moins en moins.

Notes :
[1] Caricatures parues dans le journal danois Jyllands-Posten et reprises
par un journal norvégien, Magazinet.
[2] L'Arabie saoudite, la Libye, la Syrie et l'Egypte ont été les premières
à réagir en demandant des excuses officielles. Tripoli n'a pas tardé à
rappeler son ambassadeur à Copenhague tandis que Riad a appelé au boycott
des produits danois.
[3] Littéralement : ouverture.
[4] Dans l'islam, il est interdit de dessiner les prophètes mentionnés dans
le Coran.
[5] Voir l'affaire Adel Hamouda, ce journaliste du quotidien égyptien n°1,
Al-Ahram, qui a été poursuivi en France il y a cinq ans pour avoir consacré
un éditorial à ce sujet, s'inspirant du faux Protocole des Sages de Sion qui
, d'après l'auteur, devrait être diffusé dans les pays arabes.
[6] Ce qui est tout à fait pensable dans la mesure où les religions juives
et chrétiennes sont plus vieilles que l'islam.
[7] Protégés ; statut accordé initialement aux Juifs et aux chrétiens soumis
à l'autorité califale.
[8] Pluriel du mot kaffer qui veut dire : mécréant.
[9] Gens du livre ; désigne généralement les Juifs et les chrétiens.
[10] Pluriel du mot moushrik qui veut dire : polythéiste.
[11] Selon certaines estimations sujettes à caution, dans la mesure où elles
sont souvent « gonflées » par les intéressés et minimisées par les
autorités, les chrétiens représenteraient les pourcentages suivants de la
population arabophone du Moyen-Orient : 15% en Egypte, 4% en Irak, 12% en
Syrie, 38% au Liban, 9% en Jordanie, 13% chez les Palestiniens.
[12] Dans une étude sur Les mouvements islamistes et les Droits de l'homme.

Metula News
Agency ©
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mar 14 Fév 2006, 15:20

Citation :
Onu: projet de texte contre la diffamation des religions

agrandir la photo


GENEVE (AFP) - Cinquante-sept pays musulmans ont déposé à l'ONU un projet de texte visant à interdire l'intolérance contre les religions à la suite de la polémique sur les caricatures de Mahomet, a indiqué mardi l'ONU à Genève.

Ses dépositaires souhaitent inclure ce texte dans le projet de résolution créant un Conseil des droits de l'Homme, remplaçant l'actuelle Commission des droits de l'Homme de l'ONU.

Le texte proposé "interdit les cas d'intolérance, de discrimination, d'incitation à la haine et à la violence découlant de tout acte à l'encontre de religions, de prophètes et de croyances qui menace les droits de l'Homme et les libertés fondamentales".

Le document précise que "la diffamation de religions ou de prophètes n'est pas conforme à la liberté d'expression". Il fait valoir que les Etats, les organisations et les médias ont "la responsabilité de promouvoir la tolérance et le respect pour les valeurs religieuses et culturelles".

Le dépôt de ce texte complique la recherche d'un consensus sur la mise en place d'un Conseil des droits de l'Homme en remplacement de l'actuelle Commission, un organe discrédité qui doit tenir le mois prochain à Genève sa dernière session annuelle, ont indiqué des responsables onusiens.

Le président de l'Assemblée générale des Nations unies, Jan Eliasson, avait prévu de boucler avant la fin de la semaine son projet de résolution sur le nouveau Conseil, mais la demande des pays musulmans risque de retarder les travaux jusqu'au début de la semaine prochaine, selon les mêmes sources.

Fin janvier, l'Organisation de la conférence islamique (OCI) et la Ligue arabe avaient annoncé qu'elles envisageaient de demander à l'ONU l'adoption d'un tel texte après la publication de caricatures de Mahomet par un journal danois, reprises depuis par plusieurs autres organes de presse dans le monde.

Dans une interview publiée dimanche, la ministre suisse des Affaires étrangères, Micheline Calmy-Rey s'est prononcée pour l'adoption à ce sujet d'une résolution de l'ONU séparée du texte sur le Conseil des droits de l'Homme afin de "rendre justice au souci et aux exigences des pays arabes".

Shocked Shocked Shocked

Ce texte, cette "demande" ne cherche qu'une chose : la soumission de la planête toute entière à l'Islam What a Face

Mais dites-moi que c'est un cauchemar, que je vais me réveiller !
Revenir en haut Aller en bas
Scat



Messages : 1169
Inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mar 14 Fév 2006, 15:39

faut bien que la fin commence par un début, nan ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.linceul-turin.com
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mar 14 Fév 2006, 16:06

Citation :
Dhimmitude de l'union Européenne : Javier Solana veut instaurer des lois contre l'islamophobie

Lu dans les dépèches AFP du journal Le Monde, ce jour : Le Haut représentant de l'UE pour la politique étrangère, Javier Solana, a livré lundi un message de respect aux musulmans, lors d'une rencontre à Djeddah, en Arabie saoudite, avec le chef de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), Ekmeleddin Ihsanoglun.
"Nous vouons, à l'Union européenne, un profond respect (aux musulmans) aujourd'hui comme hier et demain", a déclaré M. Solana lors d'une conférence de presse, en référence à la colère suscitée dans le monde musulman par les caricatures controversées du prophète Mahomet.

"Nous n'avions jamais voulu, et en aucun cas, offenser leurs sentiments. Ce n'a pas été notre intention, elle ne l'a pas été et elle ne le sera pas", a ajouté le responsable européen, qui tente d'apaiser la colère provoquée par la publication des dessins controversés dans plusieurs journaux européens.

(...)

La suite sur http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-26611452@7-37,0.html

Article signalé par Yoshi Tsushiza,ainsi que par Galaad qui commente

Nous voyons donc Monsieur Solana faire glisser son pantalon jusqu'à ses chevilles, tourner son fondement maintenant à découvert vers ses amis mahométans, puis gentiment se courber en avant pour leur faciliter la tâche, et tout ceci bien sûr en notre nom.

Prochaone étape : acquiescer aux demandes de l'OCI sur l'adoption de lois contre l'islamophobie par l'Union Européenne.


--------------------------------------------------------------------------------

Fin de la Liberté
M. Solana a eu auparavant des entretiens avec Ekmeleddin Ihsanoglu, secrétaire général de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), dont le siège se trouve dans la capitale saoudienne Jeddah.

Javier Solana, a expliqué l'OCI dans un communiqué, a souligné que l'Europe vouait un « profond respect à l'Islam et aux sentiments des musulmans ». M. Ihsanoglu a estimé que l'UE doit prendre des mesures « garantissant que cette crise ne se reproduise pas à l'avenir », citant l'adoption de « mesures législatives contre l'islamophobie ».

Il a également que les médias européens souscrivent à « un code éthique » faisant de « toute forme de diffamation des religions » et de caricatures des prophètes une « infraction » à ce code. AP

Article signalé par castero


--------------------------------------------------------------------------------

Caricatures : les propositions de l'Organisation de la conférence islamique
Le haut représentant de la politique extérieure européenne Javier Solana a reçu cinq propositions de l'OCI pour désamorcer la crise.

(...)

En réalité, l'UE n'est pas venue les mains vides à Djeddah. Une proposition serait déjà « dans les tuyaux ». Le Danemark, pays le plus concerné, la soumettrait aux autres Européens. Elle contiendrait des mesures spécifiques, la plupart consistant à rappeler ou à raviver des règles, conventions et résolutions déjà existantes dans les différents pays ou au niveau international pour lutter contre les atteintes à la religion. Une façon de rappeler à l'Occident qu'il n'en a pas fini avec Dieu, qui fera grincer les dents laïques.

(...)

La suite sur http://www.lefigaro.fr/international/20060214.FIG0193.html

PS : L'Europe nous fait (ou va nous faire) une nouvelle fois un petit dans le dos avec la bénédictions de l'UMPS. Nous pouvons d'ailleurs voir que les danois ne sont pas les derniers !

Comme quoi tout est "pourri" dans cette europe !

Question : Y a t'il des laïcs dans ce pays que l'on appelle France ? Apparemment plus chez les politiques ! Leur non réaction à toutes ces attaques de notre drapeau, ambassades etc nous le démontrent.

Agecanonix


--------------------------------------------------------------------------------

ONU
Cinquante-sept pays musulmans ont déposé à l'ONU un projet de texte visant à interdire l'intolérance contre les religions à la suite de la polémique sur les caricatures de Mahomet, a indiqué mardi l'ONU à Genève

(...)

La suite sur http://www.lefigaro.fr/perm/afp_depeches/mon/060214123846.fcoj1x9p.html

Article signalé par Guillaume


--------------------------------------------------------------------------------

Le scandale
Javier Solana ou l'art du lèche-babouche !

Le Haut représentant de l'Union européenne s'excuse auprès des musulmans..... !

Les musulmans qui voient dans l'affaire des caricatures un nouveau 11 septembre mais dirigé contre eux se sont -ils excusés eux du véritable 11 septembre ? Non ils dansaient et chantaient dans les rues de leurs bleds.... ! contents d'avoir assassiné des milliers de personnes... ! On marche sur la tête.... !

Vu sur Yahoo : "DJEDDAH (AFP) - Le Haut représentant de l'Union européenne (UE) pour la politique étrangère, Javier Solana, a délivré lundi un message de respect aux musulmans qui, selon un de leurs représentants, voient l'affaire des caricatures de Mahomet comme un "nouveau 11 septembre"."

http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=8425

Il n'y a qu'un mot pour qualifier une telle lâcheté :

TRAHISON
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80806
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mar 14 Fév 2006, 18:14

Cher Laurent,

Ce texte doit être pris avec un certain humour.

La plupart des pays musulmans n'imaginent même pas l'énormité des réformes que ce texte demanderait chez eux s'il était adopté, tant ils moquent et dénigrent, voire calomnient les autres religions, surtout le judaïsme d'ailleurs, allant jusqu'à les accuser de boire du sang.

Vous vous trappelez l'histoire de la paille ret de la poutre? Je crois que, dans cette crise d'orgueil où ils sont, il vont vite devoir être mis face à la poutre...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mar 14 Fév 2006, 18:25

En écho à ton post :

Citation :
PEUT-ON CARICATURER JACOB ?

Par Claude Bensoussan pour Guysen Israël News

Mardi 7 février 2006 à 20:31


Oui ! Et on s’en f… !...
Et c’est réglé.
Ma question n’est pas si simple si l’on y regarde de plus près, mais elle a l’avantage d’ouvrir le débat. Vous me direz que la réponse le clôt, et vous aurez aussi raison. Seulement voilà : il est permis de caricaturer Jacob, mais pas Mohamed.


Et quand je dis Jacob, n’entendez pas ici le Patriarche uniquement, mais aussi ses enfants au sens le plus large, dont le plus en vue, pas toujours à son avantage, Juda. C’est volontairement que j’utilise cette orthographe, et non celle que nous connaissons tous : Yéhoudah. Ces quatre lettres qui résonnent comme une insulte, aujourd’hui encore, à l’oreille de la quasi-totalité des chrétiens, ont coûté des millions de morts à mon peuple.
Mon peuple.
Plus sacré que ses prophètes. Dans le sens où une communauté d’êtres humains a une infinité de fois plus d’importance qu’un seul homme, fût-il Moïse, auquel la Torah se réfère en le qualifiant de plus grand des prophètes.
Issu de son peuple.
Ce peuple si souvent traîné dans la boue.

Revenons quelques semaines en arrière : après le discours de Chirac sur la dissuasion nucléaire, l’homme qui veut rayer Israël de la carte, s’est offusqué des propos du président français, qui peuvent se résumer ainsi : si une action terroriste était menée contre la France, notre pays pourrait utiliser sa force nucléaire contre les pays abritant ceux qui auraient commis un attentat de grande envergure sur le territoire français.
La menace a le mérite d’être claire.
Elle l’a été, du moins pour le principal concerné, Ahmaddinejad. Lequel a déploré le langage guerrier, anti pacifiste du locataire de l’Elysée. Pacifiste !!!
Ainsi, celui qui représente à l’heure où je vous parle, le plus grand danger pour la paix mondiale (eh oui ce n’est pas Israël…), qui pointe déjà ses missiles balistiques sur Jérusalem, et défie la communauté internationale, se permet de parler de comportement pacifique !...
Quel rapport avec les caricatures de Mohamed ? Cela procède de la même contradiction. Car enfin, c’est du monde musulman, que les pires caricatures du peuple juif émanent aujourd’hui.

Ainsi le Talmud…


Entre les buveurs de sang et les protocoles des Sages de Sion, il n’y a pas de pays arabe qui n’ait eu son lot d’émissions télé et autres feuilletons, décrivant les juifs comme des ennemis du genre humain.
Ces caricatures monstrueuses et assassines, appelant au génocide, n’ont pas soulevé un tollé comme celui soulevé par quelques dessins représentant un homme en turban avec une bombe sur la tête.
Car après tout, où est le malaise ?
Je vous signale que le principal intéressé n’a pas porté plainte…
Ce n’est pas tant l’image que le texte qui pose problème. La violence de la réaction aurait-elle été aussi exagérée si la légende avait été publiée seule ? Sans doute. Car des imams en turban et bombes, on en a vu d’autres. Seulement voilà, celui-ci a le malheur de s’appeler Mohamed. Dans l’esprit du caricaturiste, c’est l’islam radical, issu de l’interprétation rigoureuse du Coran, révélé par Dieu à Mohamed selon ses adeptes, qui met le monde à feu et à sang. De là à dire que l’homme de Médine est directement ou indirectement responsable des dérives des fidèles de Ben Laden, il n’y a qu’un pas qu’a franchi allègrement le journaliste danois.
Est-ce condamnable et cela mérite t-il une réaction hystérique pareille ? Car que voyons nous aujourd’hui ?
Des ambassades brûlées, des menaces d’annulations de contrat économique, ou pire, des exhortations à trancher la tête des responsables de ce « blasphème ». Sans compter les menaces d’un 11 septembre sur la tête des européens, que l’on peut voir sur des pancartes tenues par des femmes musulmanes voilées en plein cœur de Londres.




Bel exemple de liberté d’expression…
Quelle aubaine de pouvoir dire des insanités pareilles sur une terre de tolérance européenne ! Quelle chance ont ces extrémistes de pouvoir quitter leur pays d’origine où la parole est muselée
Des caricatures ? Le peuple juif en sait quelque chose.
Depuis la nuit de temps, mes frères ont toujours été représentés de façon ignoble, diabolisés, pourvus de cornes ou de queues, mi loups-garous, mi vampires suceurs de sang, aux oreilles pointues et décollées et au nez crochu dévorant leur visage.
Quant à l’étoile de David, symbole de l’Etat juif mais aussi signe religieux s’il en est, combien de fois n’a-t-il pas été ces dernières années accompagné de la svastika ?
Le grand rabbin de France et les autres autorités religieuses et politiques ont-elles réclamé des excuses publiques et incité leurs fidèles à brûler des ambassades ou des drapeaux ?
Avons-nous jamais crié au blasphème, si ce n’est que nous révolter contre l’assimilation de l’Etat d’Israël avec le régime nazi ?
Et le fondateur du christianisme, n’a-t-il pas été représenté dans des positions obscènes ou peint en galante compagnie, sans parler des allégations sur sa vie sexuelle avec Marie Madeleine ou d’autres prostituées. Pas de vagues déferlantes, à part quelques réactions de désapprobation, et jamais de menaces de mort sur les écrivains ou cinéastes, qui ne sont pas obligés de vivre cachés…
Maladroits ces journalistes ! Ils auraient pu s’en prendre à Dieu lui-même, sans risquer les foudres de la fatwa…
N’est-ce pas au cri de « Allah Ou Akbar ! » que les preneurs d’otages, se réclamant tous sans exception de l’islam, tranchent les têtes devant les caméras ? Le plus ignoble des blasphèmes n’est-il pas celui qui s’en prend à son prochain, créé à l’image de Dieu, pour l’égorger avec moins d’égards que pour une bête, et exhiber sa tête comme un trophée ?
Qu’ont donc fait ces innocents auxquels on veut s’en prendre, sous prétexte qu’ils sont danois, norvégiens ou suédois, alors qu’ils ne sont en rien responsables de la liberté d’expression qu’ont manifestée quelques journalistes qui n’ont pas froid aux yeux ?
Doit-on s’en prendre à tout musulman qui regarde Al Manar, ou lit les journaux arabes qui regorgent de caricatures antijuives ?

Quand le MRAP porte plainte contre France Soir, au motif que « cette caricature participe à la fabrication de l’islamophobie et constitue une provocation à la haine envers tous les musulmans », s’est-il seulement élevé contre les pays musulmans qui appellent à la haine du juif, ou bien s’est-il spécialisé à ne défendre que les intérêts de l’islam ? L’amitié entre tous les peuples, exclue t-elle le seul peuple auquel on dénie le droit de posséder sa propre terre sous prétexte qu’elle est terre d’islam, alors que le christianisme et bien avant lui le judaïsme, sans parler des multiples civilisations qui ont précédé, l’ont occupée et mise en valeur y laissant une infinité de vestiges ?
A qui le MRAP et son président entendent-ils donner des gages en en appelant aux tribunaux ? L’intégrisme musulman aurait-il gangrené les rangs de ce mouvement, comme se pose la question Serge Faubert dans le journal mis en accusation ?
Qui oserait nier que l’islam ne s’est imposé dans les contrées les plus reculées, non pas par un message d’amour et de persuasion « soft », mais au fil du sabre et de l’épée ?
Ce nouveau terme d’islamophobie, détourné de son sens premier, m’empêcherait-il d’avoir des amis musulmans, tout en ayant peur, car c’est bien ce que veut dire islamophobe, de la religion islamique ?
Et ces millions d’hommes et de femmes qui ont horreur de toute religion mais un immense respect de l’être humain, doivent-ils être condamnés parce qu’ils sont christianophobes, judéophobes, boudhistophobes ou évangélistophobes ?
Demandez donc à ces myriades de citoyens s’ils ne sont pas ayatollahophobes, et benladenophobes !
Pour ma part, je revendique le droit d’être islamophobe, parce que je suis atteint des multiples facettes d’une même maladie. Hamasophobe, Djihadophobe, Hezbolahophobe et Ahmaddinjadophobe.
« L’islam est politique » avait fatwaïsé Khomeiny. Il n’est donc pas admissible d’empêcher un humoriste de caricaturer son chef de file…

Ce n’est pas en cherchant un bouc émissaire à tous les malheurs du monde musulman que ces peuples se libèreront de l’oppression. Gouvernés par des despotes, ils ont raté le train en marche de la civilisation et se retournent contre elle aujourd’hui. Leur pauvreté endémique malgré les revenus faramineux du pétrole et autres richesses est encore aggravée par un intégrisme qui prône un retour vers le passé en voulant appliquer la charia. Comme le dit Bernard Lewis « c’est le manque de liberté qui est à la base des maux dont souffre l’islam ». Et l’on ne nous fera pas croire que des millions de musulmans sont descendus dans la rue pour crier leur colère, car tout le monde connaît les manifestations spontanées dans ces pays là…

Quand le Premier ministre libanais en appelle au calme après les exactions sur les ambassades, il apporte un premier élément de réponse à la polémique :

« La déstabilisation de la sécurité et le vandalisme donnent une mauvaise image de l'islam. On ne peut pas défendre ainsi le prophète Mahomet. »

Mais au fond, le prophète a-t-il besoin d’être défendu ? N’est-il pas, par définition, intouchable par le commun des mortels ? Le montrer, lors de ses conquêtes, à cheval, sabre à la main comme je l’ai souvent vu dans les demeures de mes amis musulmans, est-ce plus prestigieux qu’avec les armes d’aujourd’hui, les bombes, que les terroristes islamiques font exploser un peu partout dans le monde, dans l’espoir fou d’imposer un califat mondial ?
Que les défenseurs de la foi balayent devant leur porte ! Quitte à me répéter, car il faut le dire et le redire : si une représentation occidentale de leur prophète leur déplaît, quelle représentation font-ils des religions autres que la leur ? Il suffit de voir comment leurs journaux, leurs intellectuels, leur télévision dépeignent le judaïsme, quel rôle joue chez eux, comme dirait Richard Liscia dans le Quotidien, cette imposture historico-littéraire que sont les Protocoles des sages de Sion ? Comment l’antisémitisme dans ses formes les plus abjectes, s’épanouit dans le monde arabe. Chez eux, ce n’est pas sur Mohamed, c’est sur la tolérance qu’on profère des blasphèmes.
Quand monsieur Boubakeur, menace de poursuivre France Soir, n’est-ce pas pour éviter de se faire déborder par les durs de l’UOIF, L’a-t-on déjà vu manifester sa réprobation devant les excès de haine dans les pays musulmans ? Il est donc permis de caricaturer Jacob mais pas Mohamed ?

Ainsi- mais ne le savions nous pas ?- le monde musulman ne trouvera plus jamais sa place dans le monde contemporain, parce qu’il veut un retour en arrière vers la charia, vers un système de valeurs qui ne sont pas les nôtres, et nous entraîner dans son abîme moyenâgeux.
On comprendra donc le danger que peut représenter un homme comme Ahmaddinejad, si par malheur il entrait en possession de l’arme atomique. Si ses réactions (nucléaires…) sont aussi spontanées que les manifestations violentes que nous vivons aujourd’hui, l’avenir s’annonce très sombre. Pour lui.
Israël est averti.
Comme dit mon ami Naaman, « mieux vaut prévenir que périr »…

http://www.guysen.com/articles.php?sid=4172

Thumright

Tout est dit, rien à rajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80806
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mar 14 Fév 2006, 19:10

Citation :
Revenons quelques semaines en arrière : après le discours de Chirac sur la dissuasion nucléaire, l’homme qui veut rayer Israël de la carte, s’est offusqué des propos du président français, qui peuvent se résumer ainsi : si une action terroriste était menée contre la France, notre pays pourrait utiliser sa force nucléaire contre les pays abritant ceux qui auraient commis un attentat de grande envergure sur le territoire français.
La menace a le mérite d’être claire.
Elle l’a été, du moins pour le principal concerné, Ahmaddinejad. Lequel a déploré le langage guerrier, anti pacifiste du locataire de l’Elysée. Pacifiste !!!

Laughing

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mar 14 Fév 2006, 20:17

Citation :
Un dessinateur allemand menacé de mort pour une caricature montrant des joueurs de foot iraniens en kamikazes

BERLIN (AP) - Le dessinateur d'un quotidien allemand a reçu des menaces de mort après la publication d'une caricature montrant l'équipe de football iranienne portant des ceintures d'explosifs à côté de quatre soldats allemands, a annoncé mardi son journal.

Klaus Stuttmann a expliqué que le dessin publié vendredi dans le "Tagesspiegel" tournait en dérision les propositions d'utiliser l'armée pour assurer la sécurité des matches de la Coupe du monde cet été en Allemagne. Il ajoute qu'il n'avait pas pour but d'offenser les Iraniens ou tout musulman. Le dessin portait comme légende: "pourquoi l'armée doit sans faillir être déployée lors de la Coupe du monde". La question fait débat en Allemagne, dont la Constitution réserve l'utilisation des forces armées à la sécurité extérieure.

Mais en pleine polémique sur les caricatures du prophète Mahomet publiées dans la presse européenne, ce dessin a rapidement suscité des protestations. Selon le "Tagesspiegel", un site Internet de supporteurs de l'équipe nationale iranienne a repris le dessin samedi et Klaus Stuttmann a aussitôt été inondés de messages haineux, dont trois menaces de mort.

Le journal a également reçu une lettre de protestation de l'ambassade d'Iran, jugeant cette caricature "indélicate" et demandant des excuses écrites. Le "Tagesspiegel" a expliqué qu'il s'agissait d'un "malentendu" et qu'il ne voulait offenser personne. "Nous regrettons la réaction iranienne que nous ne pouvons expliquer que par un manque de compréhension du débat politique allemand", ont répondu les responsables du journal mardi dans ses colonnes. "Bien sûr, ni M. Stuttmann ni le 'Tagesspiegel' ne voulaient mettre en cause l'intégrité des joueurs de football iraniens". AP

confused

Mahomet jouait au foot ???
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mar 14 Fév 2006, 20:58

Bon, trève de plaisanteries, voilà sans doute la raison de cette caricature :

(déjà posté ici auparavant)

Citation :
Un hebdo iranien recrute des kamikazes pour des opérations suicides 22.07.2005

Iran Focus, Téhéran, 23 juillet – Le texte suivant est la traduction d’une annonce qui paraît régulièrement dans l’hebdomadaire iranien ultra Parto Sokhan, comme une démarche pour recruter des volontaires pour des opérations suicides.

Suite : http://www.iranfocus.com/french/modules/news/article.php?storyid=1637

Citation :
L’Iran ouvre une garnison pour recruter des kamikazes contre l’Occident 22.07.2005



Iran Focus, Téhéran, 23 juillet – Une garnison militaire a été ouverte en Iran pour recruter et entraîner des volontaires pour les « opérations martyres » selon le commandant de la garnison, Mohammad-Reza Djafari.

Djafari, officier supérieur du corps d’élite des gardiens de la révolution, a déclaré à un journal ultra proche du président Mahmoud Ahmadinejad que la nouvelle « Garnison des amoureux du martyre » (Gharargah-e Acheghan-e Chahadat en persan) recruterait des individus désireux de mener des opérations suicides contre des cibles occidentales.

Le texte complet de l’interview originale en persan se trouve sur un site hebdomadaire www.partosokhan.ir/283/page08.pdf .

« La garnison des amoureux du martyre a été activée et formera une division de recherche du martyre pour chaque province dans le pays, organisée en brigades, bataillons et compagnies pour défendre l’islam », a précisé Djafari à l’hebdomadaire Parto Sokhan

Suite : http://www.iranfocus.com/french/modules/news/article.php?storyid=1511


Citation :
L’Iran recrute des Kamikazes pour l’Aïd al-Fetr 2.11.2005

Iran Focus, Téhéran, 3 novembre – Des fanatiques ultras vont signer pour s’enrôler dans des opérations suicides dans le centre de Téhéran ce vendredi qui marque la fin du mois de Ramadan, a annoncé mardi l’agence de presse Mehr, qui est gérée par le bureau du guide suprême l’ayatollah Ali Khameneï.

Mohammad Ali Samadi, le porte-parole du « QG de la commémoration des martyrs du front musulman mondial », était cité par l’agence de presse disant que 40 000 volontaires pour des opérations suicide s’étaient déjà engagé pour attaquer des cibles sur les ordres de l’ayatollah Khameneï.

Il a précisé que les formulaires d’engagement pour les candidats aux opérations suicides seraient distribués au mausolée de l’imam Khomeiny à Téhéran en marge des cérémonies de prières marquant la fin du Ramadan.

Samadi a ajouté que le processus d’inscription avait été à l’origine prévu pour dimanche, mais avait été déplacé pour l’Aïd al-Fetr, le jour le plus saint de l’islam. L’Iran la célébrera vendredi.

http://www.iranfocus.com/french/modules/news/article.php?storyid=2051

Et maintenant ils viennent jouer aux vierges affarouchées ???
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80806
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mar 14 Fév 2006, 21:50

Citation :
L'orgueilleux dit de celui qui négocie: il est faible.

et de celui qui résiste: il me provoque.

Ce texte, cher Laurent explique les propos de J. Chirac sur la disuasion nucléaire à l'Île Longue.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Mer 15 Fév 2006, 21:27

Citation :
mercredi 15 février 2006
Communiqué de Louis Chagnon

M. Mouloud Aounit, secrétaire général du Mrap, dans un communiqué du 13 février 2006 tente de justifier son dépôt de plainte contre France-Soir, au sujet des caricatures de Mahomet que ce journal a courageusement publiées. Dans ce communiqué, il rappelle mon affaire à sa façon, c'est-à-dire d'une façon extrêmement malhonnête. Je me dois de rétablir les faits avec exactitude.
Je lui rappelle qu'il a en effet voulu me poursuivre pour incitation à la haine raciale parce que j'avais révélé des faits historiques tout à fait exacts concernant Mahomet à mes élèves. Je lui rappelle qu'il l'a fait à l'aide d'un cahier falsifié fourni par M. Kamel Zmit, pseudo parent d'une élève « choquée par mon cours » alors que je n'ai jamais vu sa fille, élève d'une classe que je n'ai jamais eue. Je lui rappelle qu'en 2004, il n'a pas pu me poursuivre en justice du fait que le Parquet de Nanterre qu'il avait saisi a conclu qu'il n'y avait pas de délit. Je lui rappelle que c'est moi qui lui ai intenté un procès pour diffamation et qu'en 2005, les prévenus s'appelaient Mouloud Aounit (MRAP), Jean-Claude Dulieu (MRAP) et Kamel Zmit ! La procédure judiciaire est toujours en cours.

La falsification du cahier d'élève utilisé contre moi a été mise en évidence par l'analyse d'une graphologue-conseil GCF, « expert près de la Cour d'appel de Paris, Expert près de la Cour administrative d'Appel de Paris, expert agréé par la Cour de Cassation H ». En effet, je n'ai jamais dit « Mahomet a fait massacrer 600 à 900 juifs par jour » mais : « Mahomet a fait massacrer 600 à 900 juifs en un jour » en référence au massacre de la tribu des Qurayzah en mai 627, fait historique connu depuis 14 siècles. L'utilisation systématique par le MRAP de cette phrase falsifiée, en toute connaissance de cause (puisque celui-ci possède une copie de l'analyse graphologique et scientifique établissant cette falsification), n'est destinée qu'à me discréditer une nouvelle fois et à faire douter de la véracité des faits enseignés. J'ai d'ailleurs déposé une plainte pour faux et usage de faux qui est en cours d'instruction.

Je rappellerai les faits historiques à M. Aounit.

Oui, Mahomet a pillé les caravanes de La Mecque (les chroniqueurs musulmans décomptent 74 expéditions).

Oui, Mahomet a fait assassiner ses opposants politiques (intellectuels et poètes juifs) et ceux qui refusaient de le reconnaître comme prophète (la tribu des Qurayzah, les hommes ayant été décapités, les femmes et les enfants réduits en esclavage).

Oui, Mahomet, chef militaire, a imposé sa religion, entre autres, par la terreur, grâce à l'épée.

Que ces faits historiques établis depuis des siècles déplaisent à M. Aounit, qui a battu le pavé de Paris en compagnie de M. Tariq Ramadan pour combattre la loi contre les signes religieux ostensibles à l'école, n'a rien d'étonnant. Ces évènements historiques loin d'être contestés par les musulmans sont bien au contraire considérés par eux comme glorieux, aurais-je dû pour complaire à M. Aounit les décrire comme le font les manuels scolaires saoudiens : « Ainsi Médine, capitale de l'Etat musulman, fut débarrassée de ces groupes juifs perfides qui intriguaient contre les musulmans. »

M. Aounit attaque aujourd'hui France-Soir comme il m'avait attaqué, lui qui réclamait en janvier 2005, devant des millions de téléspectateurs, que « la justice punisse le délit de blasphème », cela n'a rien de surprenant de la part du secrétaire général de ce qui est devenu le Mouvement pour le Ralliement et l'Allégeance au Prophète.

Louis CHAGNON
15 février 2006

NDLR : voir aussi notre article « Aounit ment et le Mrap est con » : http://www.france-echos.com/actualite.php ?cle=8411

http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=8438
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Jeu 16 Fév 2006, 20:53

Citation :
Charlie Hebdo taille un kamis à Mouloud !

Pauvre Aounit, secrétaire général du Mrap (Mouvement pour le Ralliement et l'Allégeance au Prophète, copyright Louis Chagnon) ! Il prenait bien garde de ne pas attaquer de front l'hebdomadaire satirique de gauche pour ne pas se prendre un retour de fatwa et s'isoler encore plus dans son propre camp, et voilà que Charlie Hebdo lui consacre une page entière, dénonçant « la greffe religieuse sur le Mrap ». C'était l'estocade finale qui sonne l'avis de décès de l'islamogauchisme et la fin de la carrière politique du stalinien converti à l'islamisme.
Mouloud Aounit a entraîné son mouvement (rebaptisé « Mouvement contre le racisme et pour l'amitié du Prophète » par une caricature de Charb dans Charlie Hebdo) dans une fatwa juridique contre France-Soir qui avait publié une caricature représentant « le Prophète avec une bombe sur la tête », selon l'expression déférente du petit ayatollah « islamiste laïque » du Mrap.

Mais voilà que l'hebdomadaire satirique annonçait qu'il va à son tour publier les caricatures de Mahomet, dans un numéro spécial du 8 février. Dont la fameuse caricature du « prophète » terroriste, et des dizaines d'autres caricatures de Mahomet du propre crû de Charlie Hebdo, qui devient ainsi bien plus « islamophobe » que son collègue France-Soir.

Logiquement, Mouloud Aounit aurait dû déposer plainte. Il ne l'a pas fait. Il évite même les questions sur le sujet dans ses interventions médiatiques. Par exemple sur le forum du Nouvel Obs :

http://www.nouvelobs.com/forum/archives/forum_49-.html

« Question : Autre question, dans un récent sondage sur RMC, 93% des auditeurs ont désapprouvé la plainte déposée par le MRAP contre "France-soir". En affirmant que la caricatures de Mahomet est une incitation à la haine raciale, n'est ce pas plutôt vous qui faîtes l'amalgame entre religion et race, arabe et musulman ? "Charlie hebdo" est -il un journal d'extrême droite ?

Réponse : Ce qui guide l'action du Mrap, ce ne sont pas les sondages de RMC. Cependant, j'ai confiance en la justice de mon pays, seule elle confirmera ou infirmera le sens de la demande de réparation républicaine que nous attendons à l'endroit de tous ceux qui ont été blessés dans leur conscience par ces irresponsables caricatures. »

Sur le même forum, curieusement, Aounit prétend que Charlie Hebdo participerait « involontairement » (sic) à l'islamophobie :

http://www.nouvelobs.com/forum/archives/forum_497.html

« Question : Sous le prétexte de la liberté d'expression, certains caricaturistes et humoristes ne respectent plus la liberté des personnes. Certains gauchistes veulent de nouveau alimenter les troupes de l'extrême droite ? Lamentable.

Réponse : Ce qui me peine dans cette affaire, et qui montre que la vigilance doit s'imposer, c'est que des compagnons de route du combat contre tous les extrémistes, comme "Charlie Hebdo", involontairement, participent en diffusant toutes les caricatures à véhiculer le message immonde de l'amalgame et de la haine. »

Ah le beau cirage de pompe ! Charlie Hebdo est un « compagnon de route » pour Aounit, qui est simplement « peiné » par le numéro spécial Mahomet « involontaire » (oui ils ne l'ont pas fait exprès…) et pire d'un point de vue islamophile que la publication de France Soir contre laquelle le Mrap a porté plainte. On croit rêver devant autant de mauvaise foi.

Et dans une déclaration du 13 février, l'islamiste laïque du Mrap en rajoute dans la prudence envers l'hebdomadaire satirique de gauche :

http://www.mrap.asso.fr/communiques/declarationmouloud

« Quant aux caricatures publiées par Charlie Hebdo, le prochain Bureau exécutif du MRAP étudiera les suites éventuelles à y donner, compte tenu - comme en toutes circonstances - du contexte, de la nature et de la portée spécifiques de leur publication. »

Quelques 500.000 exemplaires vendus, voilà une « portée spécifique » qui devrait pourtant inquiéter le « compagnon de route » des islamistes… Mais voilà, le « contexte » et la « nature » de Charlie Hebdo oblige le Mrap à une prudence totale, étant donné que sa fatwa contre France-Soir l'a complètement isolé à gauche.

Et peut-être que Mouloud Aounit, en épargnant ses foudres mahométophiles contre Charlie Hebdo, espérait prévenir des retours de bâtons de la part de l'hebdomadaire de gauche. Mais c'est complètement raté !

En effet, dans le numéro du 15 février, Charlie Hebdo consacre une page entière au Mrap en général et à Mouloud Aounit en particulier. Et les rédacteurs ne ménagent pas leur critiques !

Caroline Fourest résume tout ce qu'elle disait déjà à propos du Mrap dans son ouvrage fustigeant l'islamogauchisme « La tentation obscurantiste », qui reprenait les dossiers de France-Echos sur cette sainte alliance contre nature. Accusant le mouvement d'Aounit de « transformer l'antiracisme en lutte anti-blasphème », elle rappelle son copinage sulfureux avec Tariq Ramadan et Vincent Geisser. Elle reproche les « ambitions politiques de Mouloud Aounit » en Seine-Saint-Denis, où le « combat contre l'« islamophobie » et le « soutien du Mrap [au] texte [de Tariq Ramadan] contre les intellectuels juifs » sont « très appréciés d'organisations religieuses capables de distribuer des consignes de vote ».

Caroline Fourest remue le couteau dans la plaie du Mrap, en citant les « maquisards du Mrap » qui constituent la « résistance » au sein même du mouvement : Albert Memmi, le MRAP-Marseille, et les autres comités félons. L'auteur rappelle les appels à adhérer au Mrap publiés sur « Mejliss el-kalam », le forum de discussion d'oumma.com, où barbotent des internautes islamistes proches de Tariq Ramadan ». Pour Caroline Fourest, « Le Mrap de Mouloud Aounit prouve, en effet, qu'il peut être le meilleur allié des intégristes contre la liberté d'expression et la laïcité »

Un autre article de la même page revient sur l'appel des « maquisards du Mrap » intitulé « Pas en notre nom ». Nadia Kurys, du comité d'Aubenas, et Horiya Mekrelouf, du comité de Marseille, toutes deux membres de la direction du Mrap, « ont tenu à préciser » à Charlie Hebdo leur point de vue, accusant la « dérive » du Mrap qui « part en croisade contre les « caricatures impies » ».

Et pour achever le tableau, l'hebdomadaire satirique de gauche nous livre un long article d'Alain Callès, ancien président du Mrap, qui observe « l'évolution du Mrap » depuis 2000, lui reprochant « d'abandonner ses références aux principes fondamentaux » du « combat antiraciste ». Pour Alain Callès, le Mrap apporte « un soutien massif » aux « communautaristes ». Défendant « la liberté d'expression et la liberté de la presse », il reproche au Mrap de « s'en prendre à ces droits » et qu'il faut « s'y opposer de toute son énergie ».

L'ancien président du Mrap affirme : « Je tiens à exprimer à Charlie Hebdo tout mon soutien dans ce combat qu'il a toujours mené contre la bêtise, l'obscurantisme et les totalitarismes de tout bord, de gauche comme de droite ».

Dans Marianne de la semaine dernière, Jean-François Kahn dénonçait l'« idiotie » de Mouloud Aounit dans un éditorial au vitriol. Mais là c'est un ancien président du Mrap qui fait allusion à la « bêtise », l'« obscurantisme » et le « totalitarisme » contre lesquels Charlie Hebdo combat. Mouloud Aounit doit sentir ses oreilles siffler…

L'« islamiste laïque » du Mrap va-t-il réagir contre la publication d'une telle charge « aounitophobe » ? 24 heures après la publication de ce brûlot qui le vise directement, il n'a toujours pas jugé utile de publier un communiqué dans son style ampoulé si particulier ni de transmettre à sa fidèle copiste de l'AFP une fatwa contre le « compagnon de route » Charlie Hebdo.

L'affaire des caricatures est une très bonne chose : elle a fait tomber de nombreux masques, à droite comme à gauche, et elle a jeté des ponts entre les différents mouvements résistants au fascisme vert. Mais elle aussi des effets collatéraux bénéfiques. Elle a signé l'acte de décès de l'islamogauchisme incarné par le duo Aounit-Ramadan et les Indigénés ennemis de la République. Mouloud Aounit, tel le taliban afghan, le converti psychopathe à l'islam ou le milicien vichyste, a été amené à être plus islamiste que ses commanditaires, entraînant le Mrap dans une bédouinisation conduisant à un suicide collectif.

L'affaire des caricatures a aussi sonné le glas de l'islamodroitisme incarné par le couple CFCM-Sarkozy. Le petit Commandeur des Crédules de l'UMP a été plus habile que son homologue « idiot utile » de gauche Mouloud Aounit. Le ministre de l'Intérieur donc des cultes, s'est bien gardé de voler au secours des barbus qu'il avait fait pourtant entrer au forceps dans les arcanes du pouvoir, et il a laissé les loosers Chirac et Villepin se compromettre dans des salamateks envers le CFCM (qui a montré son vrai visage de totalitarisme) et les fous d'Allah étrangers. Les islamistes pensaient répudier leur « bouffon » Nicolas quand ils n'en auraient plus besoin, et c'est lui qui a quitté le domicile conjugal et provoqué la séparation de corps. Mieux encore, il essaie de courtiser en catimini des résistants à l'islamisation de la France, et pas des moindres, préparant ainsi son retournement de djellaba, indispensable dans sa course à l'Elysée.

Mouloud Aounit, lui, n'a pas vu le coup venir. Ce défenseur des hijjabées vient de se prendre une bâche monumentale et même son pote Tariq Ramadan et ses supporters d'oumma.com l'ont abandonné dans l'affaire des caricatures. Les télés et les radios l'ont invité à tour de bras ces derniers jours, mais pour le mettre en face d'auditeurs ou d'opposants qui l'ont laminé en direct live. Charlie Hebdo a porté l'estocade finale.

Requiescat in pace.

Dessin par Porkinette

http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=8441
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Ven 17 Fév 2006, 14:45

Citation :
Suite à la diffamation du Mrap, Louis Chagnon est victime d'une agression

Le mouvement de Mouloud Aounit ne cesse de prétendre que des sites patriotes comme France-Echos résistants au nazislamisme inciteraient à la haine et à la violence. Mais curieusement, il n'a jamais pu le démontrer, ni donner une seule citation à l'appui de cette accusation, ni trouver matière à intenter un procès dans ce sens. Par contre, son harcèlement mensonger a provoqué directement un passage à l'acte : une agressin verbale du professeur Louis Chagnon que le Mrap et Mouloud Aounit ne cessent de salir et de diffamer.

Suite : http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=8444

Citation :
Meurtre d'Ilan : 13 arrestations, le chef du gang court toujours
Avec AFP
17 février 2006

Les policiers de la brigade criminelle en charge de l’enquête sur le meurtre du jeune Ilan ont arrêté treize personnes dans la nuit de jeudi à vendredi en région parisienne et en Belgique. Le « cerveau » du gang court toujours.

Suite : http://www.lefigaro.fr/france/20060217.WWW000000248_meurtre_d_ilan_au_moins_une_dizaine_d_interpellations.html

[quote]
Citation :
Le bloc-notes d'Ivan Rioufol - L'Europe et les capitulards

La colère islamiste tétanise l'Europe. Elle n'a pas moufté après les attaques, au Moyen-Orient, des ambassades danoise, norvégienne, suédoise, française, britannique, autrichienne. Lundi, son représentant pour la politique étrangère, Javier Solana, est venu chercher en Arabie saoudite la grâce de l'Organisation de la conférence islamique. Elle a comparé les caricatures de Mahomet à un « nouveau 11-septembre », en référence aux attentats de 2001 contre les Etats-Unis. Personne n'a relevé l'indécent amalgame.


Le monde musulman a posé des conditions à son apaisement. Il veut « des lois contre l'islamophobie », un « code de conduite pour les médias européens qui tienne compte des sensibilités des musulmans », l'adoption par l'ONU d'un « code de communication international » qui « définirait les limites de la liberté d'expression dans le domaine des symboles religieux » (voir nos éditions de mardi). L'Espagne de José-Luis Zapatero chante déjà l'« alliance des civilisations ».


En France, les commentateurs se sont félicités de la modération des manifestations de samedi. A Paris, 7 000 personnes scandaient « Allah Akhbar ! » « Vive l'Islam, vive le prophète ! » en brandissant parfois des Corans. A Strasbourg, Mohamed Latreche, du Parti des musulmans de France, a mis en garde la presse : « Quand vous passez des lignes rouges, vous réveillez tous les musulmans, qu'ils soient islamistes ou terroristes. »


Au pays de Voltaire, le fanatisme a obtenu la bienveillance médiatique. En dépit de la Déclaration des droits de l'homme de 1789, qui assure (article 11) que « la libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme », l'Etat a argumenté en faveur d'une limitation de l'esprit critique. Tout est en place pour que la communauté musulmane obtienne ses premiers passe-droits, réclamés au nom des multiples interdits de l'Islam.


« Nous sommes victimes du deux poids deux mesures », disent ses représentants. Ils veulent sanctionner « l'islamophobie » comme l'est l'antisémitisme : argument spécieux repris, samedi chez Ardisson (France 2), par le judoka Djamel Bouras. En 2004, il déclarait : « Je demande aux gens qui me ressemblent de créer leur communauté. Comme ça on aura nos avocats, nos juges, nos politiques. » Un rejet de l'Occident laïc se profile. Les capitulards rendent possible une déculturation de la vieille Europe.


Résistance commune


Un sursaut ? « La liberté d'expression n'est pas négociable », a déclaré, mardi, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, en se disant solidaire du Danemark. Son prédécesseur, Romano Prodi, voyait dans le suave « Dialogue euro-arabe » le moyen de promouvoir une nouvelle identité faisant place à « l'Islam européen », au prix de l'oubli des racines judéo-chrétiennes. Puisse Barroso, soutenu hier par le Parlement européen, avoir compris que céder serait interprété comme une soumission.


En fait, l'affaire des caricatures ouvre les yeux sur les disharmonies entre le Coran et l'Occident. Mardi, dans Le Monde, des écrivains s'en sont pris à tous les intégrismes. Mais c'est l'Islam qu'ils visent : « Laissons faire et on incendiera les bibliothèques qui abritent Voltaire, Sade, Ovide, Omar Khayyam, Proust et tous les autres. » Ce désir de protéger la libre parole gagne l'opinion. De nombreux lecteurs se disent prêts à se mobiliser pour cela.


Les Français donneront-ils l'exemple ? Une prise de conscience des risques que fait peser le dévoiement antiraciste sur la liberté d'expression émerge même à gauche, malgré sa bienpensance : des historiens dénoncent les lois mémorielles et les repentances ; des intellectuels (Alain Finkielkraut, Pascal Bruckner, André Glucksmann, Pierre-André Taguieff, etc) appellent un terroriste un terroriste ; Charlie Hebdo mène la charge contre l'obscurantisme et ses soutiens.


Des clivages politiques s'estompent. Dans la résistance qui se dessine contre la tyrannie fondamentaliste, les musulmans laïcs ont une place essentielle à prendre. Il leur revient, comme l'expliquait l'écrivain Abdelwahab Meddeb, dimanche sur France 5, d'aider à « détacher l'Islam de ses démons islamistes ». C'est cette alliance que cherche à nouer le premier ministre danois, Anders Fogh Rasmussen, qui a invité lundi l'association des « musulmans démocratiques » à engager le dialogue. Pourquoi le gouvernement n'en ferait-il pas autant ?


Exemplaire affaire Chagnon


La menace que fait peser l'islamisme sur l'« esprit français » et ses insolences a été évoquée ici, dès janvier 2004, avec l'affaire Louis Chagnon : ce professeur d'histoire d'un collège public de Courbevoie avait été accusé d'« incitation à la haine raciale » par le Mrap pour avoir dicté à ses élèves de 5e : « Mahomet va se transformer en voleur et en assassin. (...) Il va imposer sa religion dans la terreur. Il fait exécuter 600 à 900 juifs en une journée ». Propos brutaux mais historiquement incontestables.


Lâché par sa hiérarchie, ignoré par les médias, mais soutenu par de nombreux lecteurs scandalisés qu'un enseignant puisse être sanctionné pour des propos jugés blasphématoires, Chagnon allait poursuivre le Mrap (qui avait retiré sa plainte) pour diffamation. Cependant la justice n'a pas reconnu, à ce jour, le « droit d'offenser », pour reprendre l'expression de la courageuse députée néerlandaise Ayaan Hirsi Ali, « dissidente de l'Islam ». Débouté en appel, Chagnon vient de se pourvoir en cassation.


Un passé à la dérive

Les errements du porte-avions Clemenceau, ex-fleuron de la Royale, dont Jacques Chirac a décidé mercredi le rapatriement à Brest : l'illustration de l'indifférence qu'il est désormais de bon ton de porter aux vestiges d'une grandeur passée.


irioufol@lefigaro. fr

http://www.lefigaro.fr/debats/20060217.FIG000000012_l_europe_et_les_capitulards.html
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Ven 17 Fév 2006, 14:52

Citation :
Caricatures : pour l’honneur de l’Islam
L’affaire des caricatures qui défraient la chronique dans les médias européens depuis plus de 15 jours continue de soulever des protestations plus ou moins violentes dans les Territoires palestiniens et à Jérusalem-Est. Il n’est pas bon d’être danois, allemand ou français dans la Bande de Gaza.

La semaine dernière, à Bethléem, le drapeau du Danemark a été brûlé sur la place de la Mangeoire à quelques mètres de la Basilique de la Nativité. Les quelques dizaines de personnes qui participaient à cet autodafé médiatisé juraient de se venger contre les "chrétiens danois" de cet outrage au prophète de l’Islam.

Ce détail qui a été omis, volontairement ou non, par les journalistes est révélateur de l’enjeu de la polémique. Les chrétiens de Bethléem sont restés prudents et ont évité de se rendre sur les lieux.

L’honneur du monde musulman est blessé par les caricatures de Mahomet. Cela peut se comprendre. Les autorités juives comme les autorités chrétiennes ont condamné, à raison, ces dessins d’un humour douteux.

Selon la religion musulmane, il est interdit de représenter le prophète. Cette violation de la loi islamique justifie la colère des Musulmans envers les renégats et les incrédules. A écouter les chefs religieux de l’Islam, les musulmans sont des hérauts du respect de la religion des autres et demandent en retour le même égard.

Il y a quelques années, le vendredi Saint, dans les rues de Jérusalem, lors de la procession traditionnelle qui va du patriarcat latin au St Sépulcre, un Musulman a craché sur la croix portée par un franciscain. Un moine a eu le malheur d’interpeller le profanateur : « Si nous faisions la même chose envers Mahomet ? »

Un incident diplomatico-religieux a éclaté entre les chrétiens et les Musulmans de la Ville Sainte. Finalement c’est le patriarche latin de Jérusalem qui a été forcé de présenter ses excuses au Mufti pour avoir offensé la mémoire du prophète. Les autorités catholiques avaient alors fait passer la consigne aux communautés religieuses de Terre Sainte de ne plus prononcer le nom de Mahomet en public.

Il est interdit de blesser l’honneur des Musulmans, mais il est permis aux enfants de Mahomet de tuer des Juifs au nom de Dieu parce qu’ils sont « des cochons », de lyncher des femmes enceintes « pécheresses », de pendre sur la place publique des adolescents de 17 ans car homosexuels et de décapiter des missionnaires chrétiens. Que ceux qui aujourd’hui dénoncent haut et fort ces croquis n’oublient pas de dénoncer les véritables caricatures de la religion.

Suite : http://www.primo-europe.org/selection.php?numdoc=Do-51757030
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Ven 17 Fév 2006, 15:32

Citation :
Caricatures de Mahomet: une récompense pour l'assassinat de l'un des dessinateurs

PESHAWAR, Pakistan -- Un religieux musulman du Pakistan a promis vendredi une récompense de plus d'un million de dollars et une voiture à celui qui assassinerait l'un des caricaturistes de Mahomet, tandis d'importantes manifestations continuaient dans le pays, entraînant la fermeture de l'ambassade danoise, au cinquième jour d'une vague de violences qui a déjà fait cinq morts.

Des milliers de membres des forces de sécurité ont été déployés dans les rues. La police a arrêté 125 personnes qui outrepassaient une interdiction de manifester dans l'Est, à Mulan, et 70 autres dans le sud, à Karachi, après avoir tiré des gaz lacrymogènes pour disperser la foule.

A Peshawar (nord-ouest), Mohammed Yousaf Qureshi, prêcheur de la mosquée historique de Mohabat Khan, a annoncé que cet établissement ainsi que l'école religieuse Jamia Ashrafia qu'il dirige offraient 1,5 million de roupies (14.061 euros) pour la mort de l'un des dessinateurs des caricatures, publiées d'abord dans un quotidien danois fin septembre puis reproduites par d'autres journaux, surtout en Occident.

Il a ajouté qu'une association locale de bijoutiers allongerait la récompense d'un million de dollars, mais l'association n'a pas fait de commentaire. L'annonce a été faite à un millier de personnes devant la mosquée, après les prières du vendredi. La foule a brûlé un drapeau du Danemark et une effigie du Premier ministre danois.

http://fr.news.yahoo.com/17022006/5/caricatures-de-mahomet-une-recompense-pour-l-assassinat-de-l.html

Islam, RATP...

A quand le premier égorgé ???
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80806
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Ven 17 Fév 2006, 17:21

s'il n'y a pas guerre des civilisations, il y a quoi ici?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Ven 17 Fév 2006, 19:36

Bientôt la (ou les) fatwa(s) spiderman
Revenir en haut Aller en bas
jean pierre



Messages : 176
Inscription : 23/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Ven 17 Fév 2006, 19:44

Citation :
Benoît XVI et le Premier ministre libanais s'entretiennent des caricatures de Mahomet

CITE DU VATICAN (AP) - Le pape Benoît XVI a exprimé jeudi son soutien aux manifestations pacifiques dans le monde musulman contre la publication de caricatures du prophète Mahomet, a rapporté le Premier ministre libanais après avoir rencontré le souverain pontife.

Fouad Saniora a précisé qu'il avait discuté des dessins satiriques avec le pape ainsi que de l'intention du Liban de traduire en justice les instigateurs de violences en signe de protestation. La mission danoise a notamment été incendiée à Beyrouth au cours d'une manifestation.

Benoît XVI "a exprimé (la position selon laquelle) la liberté ne devrait en aucune façon empiéter sur la liberté des autres", a précisé le chef du gouvernement libanais lors d'une brève conférence de presse, après 20 minutes d'entretien privé avec le pape.

Fouad Saniora a déclaré au souverain pontife que les musulmans devaient avoir le droit d'exprimer leur colère de façon pacifique à la suite de la publication des caricatures de Mahomet, dans un quotidien danois fin septembre, puis dans d'autres journaux.

Le pape a accueilli de façon positive "l'expression pacifique des opinions dans le monde arabe, le monde musulman, parce qu'il condamne" les "efforts" de certains d'"empiéter sur la liberté et les convictions d'autres personnes", a déclaré Fouad Saniora.

Le Premier ministre libanais a ajouté que son gouvernement jugeait inacceptables les manifestations entachées de troubles et que les acteurs de violences allaient être traduits en justice. AP

cher laurent
dans vos annonce de presse vous oubliez certain son de cloche,c est dommage
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Ven 17 Fév 2006, 19:48

Relisez les articles que j'ai posté, jean-pierre, il y est dit à plusieurs reprises que l'Eglise et les rabbins européens condamnent les caricatures...
Revenir en haut Aller en bas
Mathieu



Messages : 306
Inscription : 23/08/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Ven 17 Fév 2006, 20:53

Citation :
Benoît XVI "a exprimé (la position selon laquelle) la liberté ne devrait en aucune façon empiéter sur la liberté des autres",

Absurde, même si c'est le Pape qui le dit ! En quoi ces malheureux dessins, que l'on aurait d'ailleurs objectivement du mal à qualifier de "caricatures", "empiètent sur la liberté" des musulmans ???
Les empêche-t-on de révérer leur faux-prophète ? Les empêche-t-on de se prosterner, comme des esclaves, en direction de La Mecque, ville dans laquelle aucun non-musulman ne peut se rendre sans risquer la lapidation immédiate ?

A-t-on jamais assisté à un tel déferlement de haine aussi compact, même lorsque les sept moines trappistes de Tibéhirine ont été égorgés ?!

Qui "empiète sur la liberté des autres", sinon ceux qui scient la tête d'otages enchaînés, qui se font sauter dans les restaurants au nom de leur "prophète", qui brûlent les drapeaux occidentaux, qui lynchent à mains nues des soldats israéliens avec une sauvagerie inouïe ?

On n'a pas besoin de caricaturer l'islam ; ses zélateurs le font très bien tout seuls !


Citation :
Le pape a accueilli de façon positive "l'expression pacifique des opinions dans le monde arabe, le monde musulman

M. le Premier Ministre libanais doit vivre dans un autre monde...
Où a-t-il vu une "expression pacifique" dans le monde musulman ???
Brûler des ambassades et des drapeaux, tirer dans le dos d'un prêtre, offrir une récompense pour la mort de dessinateurs scandinaves, tout cela aurait-il, en Orient, par la grâce d'un changement miraculeux de point de vue, une signification autre qu'en Occident ?

Ne prenons pas les vessies pour des lanternes. Ce n'est pas en jouant à l'autruche que la haine et la hargne du monde musulman à notre égard s'évanouira.



Amitiés,



Mathieu
Revenir en haut Aller en bas
jean pierre



Messages : 176
Inscription : 23/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Ven 17 Fév 2006, 21:43

Citation :
Ne prenons pas les vessies pour des lanternes. Ce n'est pas en jouant à l'autruche que la haine et la hargne du monde musulman à notre égard s'évanouira.


vous annalysez l attitude de Benois 16 bien facilement je trouve,,ne croyez vous pas qu il est confronté au meme probléme que l etait le vatican pendant la guerre 39/45 ,je suis sur qu il est de son devoir de calmer le jeu au lieu de prendre parti et de jeter de de l huile sur le feu car un mot de lui pourrait trés bien déclancher des troubles tres grave et cela il en est conscient, ne vous méprenez par son attitude ,les enjeux sont aujourd hui le sort de l hummanité , comme son prédecesseur il ne sera pas compris et peut etre méprisé
Revenir en haut Aller en bas
jean pierre



Messages : 176
Inscription : 23/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Ven 17 Fév 2006, 23:49

oups


Dernière édition par le Sam 18 Fév 2006, 10:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Sam 18 Fév 2006, 00:28

Citation :
Incendie du consulat d'Italie à Benghazi: 11 morts

TRIPOLI, Libye (AP) - La télévision publique libyenne a annoncé vendredi que des manifestants protestant contre les caricatures du prophète Mahomet avaient mis le feu au consulat d'Italie à Benghazi au cours d'une émeute qui a fait 11 morts.

Antonio Simoes-Concalves du consulat d'Italie a donné pour sa part un chiffre de neuf morts et de plusieurs blessés. Selon lui, la police a affronté une foule estimée à plus d'un millier de personnes.

A Rome, le ministère italien des affaires étrangères a confirmé que les manifestants étaient parvenus à pénétrer dans le bâtiment et à mettre le feu au rez-de-chaussée.

La télévision a montré des images de l'édifice en partie en feu, les pompiers combattant l'incendie. On voyait aussi des ambulances évacuant les victimes, cinq automobiles étant par ailleurs sérieusement endommagées par les émeutiers. AP
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Sam 18 Fév 2006, 00:30

Citation :
Le dollar américain menacé par l’Iran ,?
– Bourse iranienne d’échanges pétroliers en vue ?

Les véritables raisons pour lesquelles les Etats-Unis s’attaquent à l’Iran n’ont rien à voir avec le programme nucléaire iranien. En fait, l’empire américain est menacé dans ses fondements, qui reposent sur le dollar, par la prochaine ouverture de la bourse iranienne d’échanges pétroliers prévu pour mars 2006, et Bush serait prêt à tout y compris éventuellement à recourir à l’arme nucléaire pour défendre son empire et ses dollars.

Shocked Shocked Shocked

Mais qu'est-ce que c'est encore que ces conneries ???

De plus, je vous rappelle, jean-pierre, qu'il y a un fil consacré à la crise iranienne...
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Sam 18 Fév 2006, 00:56

Citation :
Ne prenons pas les vessies pour des lanternes. Ce n'est pas en jouant à l'autruche que la haine et la hargne du monde musulman à notre égard s'évanouira.

En ce qui me concerne, je me contente dorénavant de livrer les infos brutes, je n'essaye plus de convaincre qui que ce soit.

Ceux qui n'ont pas encore compris maintenant la menace qui pèse sur nous tous ne le comprendront jamais.

Mais ne venez jamais vous plaindre quand l'orage s'abattra sur vos têtes...

Quand vos yeux s'ouvriront sur un monde en guerre, peut-être (on peut rêver Rolling Eyes ) alors commencerez-vous à comprendre pourquoi nous combattons.

Tant pis pour vous.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80806
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Sam 18 Fév 2006, 06:39

jean pierre a écrit:
Citation :
Ne prenons pas les vessies pour des lanternes. Ce n'est pas en jouant à l'autruche que la haine et la hargne du monde musulman à notre égard s'évanouira.


vous annalysez l attitude de Benois 16 bien facilement je trouve,,ne croyez vous pas qu il est confronté au meme probléme que l etait le vatican pendant la guerre 39/45 ,je suis sur qu il est de son devoir de calmer le jeu au lieu de prendre parti et de jeter de de l huile sur le feu car un mot de lui pourrait trés bien déclancher des troubles tres grave et cela il en est conscient, ne vous méprenez par son attitude ,les enjeux sont aujourd hui le sort de l hummanité , comme son prédecesseur il ne sera pas compris et peut etre méprisé

C'est vrai, cher Jean-Pierre,

Un mot imprudent de lui et les chrétientés d'Orient seront en danger encore plus qu'elles ne le sont.
Dans cette affaire, le pape est scruté politiquement et il ne peut dire que deux choses:
- Je condamne le terrorisme islamiste.
- Vive l'islam pacifique, magnifique religion.

Il ne faut attendre rien d'autre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mathieu



Messages : 306
Inscription : 23/08/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Sam 18 Fév 2006, 21:16

Citation :
vous annalysez l attitude de Benois 16 bien facilement je trouve,,ne croyez vous pas qu il est confronté au meme probléme que l etait le vatican pendant la guerre 39/45 ,je suis sur qu il est de son devoir de calmer le jeu au lieu de prendre parti et de jeter de de l huile sur le feu car un mot de lui pourrait trés bien déclancher des troubles tres grave et cela il en est conscient, ne vous méprenez par son attitude ,les enjeux sont aujourd hui le sort de l hummanité , comme son prédecesseur il ne sera pas compris et peut etre méprisé

On peut calmer le jeu sans faire croire qu'on est du côté de l'islam. Il y a bien un moment où il faut prendre partie. Urbain II l'a bien fait, un beau jour de 1095, quand la situation l'a exigé. Bien sûr, je dois reconnaître qu'à l'époque, un discours du Pape pouvait enflammer plusieurs centaines de milliers de fidèles, et les amener à quitter leur terre du jour au lendemain seulement pour aller libérer le St-Sépulcre. Ce qui n'est plus le cas aujourd'hui.
Les troubles graves n'ont pas besoin de Benoît XVI pour éclater ; les musulmans tout seuls savent très bien le faire.


Citation :
En ce qui me concerne, je me contente dorénavant de livrer les infos brutes, je n'essaye plus de convaincre qui que ce soit.

Ceux qui n'ont pas encore compris maintenant la menace qui pèse sur nous tous ne le comprendront jamais.

Mais ne venez jamais vous plaindre quand l'orage s'abattra sur vos têtes...

Quand vos yeux s'ouvriront sur un monde en guerre, peut-être (on peut rêver ) alors commencerez-vous à comprendre pourquoi nous combattons.

Tant pis pour vous.


C'est pour moi que tu dis ça, Laurent ? Mr. Green
De toute manière, ne t'en fais pas, nos amis forumistes sont bien plus conscients de l'étendue du danger que la plupart de nos concitoyens.



Citation :
Dans cette affaire, le pape est scruté politiquement et il ne peut dire que deux choses:
- Je condamne le terrorisme islamiste.
- Vive l'islam pacifique, magnifique religion.

La première proposition est un lieu-commun. Qui, en Occident, ne condamne pas le terrorisme, sinon quelques excités d'extrême-gauche ?
La seconde proposition, en revanche, est à mon sens une erreur. L'islam pacifique, per se, n'existe pas. Il n'y a pas d'islam modéré, mais un islam assoupi, qui, du reste, commence à se réveiller.
La vie de Mahomet lui-même, le fondateur, le "prophète", est parfaitement édifiante à cet égard. Polygame, jaloux, violent, il n'hésite pas à ordonner des exécutions de masse, à commander des razzias, et à découvrir des sourates qui le servent au moment opportun.
Rien de commun avec le rabbi Ieschoua...
Qu'un théologien reconnaisse en l'islam une "magnifique religion", ce n'est pas seulement faux en soi, mais c'est encore nier le christianisme, en le mettant sur un pied d'égalité avec la pseudo-religion du pseudo-prophète. Je ne pense pas, de toute manière, que ce soit la position de Benoît XVI, bien conscient, me semble-t-il, du danger islamique.


Citation :
Il ne faut attendre rien d'autre.

Pourquoi ? Avec une telle attitude, il n'y aurait jamais eu de Royaume de Jérusalem.
Bien sûr, le temps n'est peut-être pas encore venu...


Amitiés,


Mathieu
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80806
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Sam 18 Fév 2006, 22:00

Cher Matthieu,

Le Concile Vatican II n'identifie pas islam et christianisme mais, dans un la,ngage précis, reconnait que l'islam professe la foi d'Abraham et possède de riches valeurs qui peuvent disposer au salut (notez "disposer" au salut et non "donner" le salut).

Il n'y a pas de naïveté là dedans.
Le caractère militaire de l'islam n'est pas nié.

Benoît XVI est conscient de la montée de son réveil, de la folie de faire entrer la Turquie en Europe.

Mais si l'Eglise n'identifie plus l'islam à une simple barbarie, mais reconnait ses valeurs, c'est pour une raison précise, prophétique et qui relève du projet de Dieu révél" dans le livre de la Genèse à Abraham.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mathieu



Messages : 306
Inscription : 23/08/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Sam 18 Fév 2006, 22:25

Citation :
Le Concile Vatican II n'identifie pas islam et christianisme mais, dans un la,ngage précis, reconnait que l'islam professe la foi d'Abraham et possède de riches valeurs qui peuvent disposer au salut (notez "disposer" au salut et non "donner" le salut).

Certes, mais c'est marcher sur une planche très étroite. On a tellement eu l'habitude, depuis quelques décennies, de voir une Eglise "sympa", dans le vent, soixante-huitarde, des messes à la guitare, voire des prêtres allant de concessions en concessions et n'osant presque plus affirmer leur foi (parce que ce n'est pas à la mode et que cela pourrait choquer l'air du temps moderniste), que ce message équilibré est peu audible.
Le christianisme doit rejeter sans appel ce qui est parfaitement en contradiction avec sa pensée. Tel un corps vivant, l'Eglise doit avoir un système immunitaire. Pendant les années folles ayant suivi le Concile Vatican II (et qui coïncident, j'insiste, pour vous faire plaisir, cher Arnaud Mr. Green , à mai 68), une bonne dose de relativisme s'est introduite dans l'Eglise, si bien qu'affirmer clairement les vérités de la foi chrétienne (ce qui implique le rejet des idées jugées néfastes, tant sur le plan philosophique que théologique) passe une sorte de fascisme.
En ce qui concerne l'islam et sa chahada : "la illaha illa'llah, wa muhammad rasul allah", le chrétien peut être théologiquement parfaitement d'accord avec la première partie (monothéisme), mais certes pas avec la seconde (aspect prophétique de Mahomet).

Nous sommes à une époque de radicalisation, laquelle inclut une dimension évidemment politique. Si l'Eglise, malgré la droiture de sa pensée et de ses dogmes, qui ne font pas de concessions à la nature sacrilège de l'islam, laisse entendre, par des déclarations ambiguës, qu'elle est philosophiquement et religieusement tiède à l'égard de la fausse-religion de Mahomet, alors le fossé déjà bien large qui la sépare de ses (ex-)fidèles s'agrandira, pour de mauvaises raisons, et sur un malentendu.

L'Eglise ne cherche-t-elle pas, malgré tout, la conversion des Musulmans, et non l'acceptation résignée de leur foi anti-chrétienne ?


Citation :
Benoît XVI est conscient de la montée de son réveil, de la folie de faire entrer la Turquie en Europe.

Je n'ai pas dit le contraire. Le Pape reste le Pape.
C'est une affaire de communication, et non de pensée profonde.


Citation :
Mais si l'Eglise n'identifie plus l'islam à une simple barbarie, mais reconnait ses valeurs, c'est pour une raison précise, prophétique et qui relève du projet de Dieu révél" dans le livre de la Genèse à Abraham.

Mais la reconnaissance de certaines valeurs islamiques, que l'on doit reconnaître, comme étant conformes à la vérité (monothéisme abrahamique, principalement), doit nécessairement et impérativement s'accompagner d'une critique sans concession (et sans haine) des nombreux aspects incompatibles avec le christianisme (négation du libre-arbitre, négation de la divinité du Christ, caractère crapuleux du "prophète", violence intrinsèque, inégalité proclamée et consacrée de la femme, etc.).


C'est une voie bien étroite, mais la seule conforme au message évangélique, n'est-ce pas ?



Amitiés,


Mathieu


PS : je comprends que, en votre qualité de théologien spécialiste de l'eschatologie, vous voyiez à très long terme, et que vous reconnaissiez un caractère divin à l'islam, dans le cadre de l'économie du salut. Mais à mon sens, nous pourrons en parler de manière apaisée uniquement après avoir rabaissé l'orgueil du Croissant.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Sam 18 Fév 2006, 22:52

Citation :
C'est pour moi que tu dis ça, Laurent ?

Very Happy Very Happy Very Happy

Citation :
Nous sommes à une époque de radicalisation, laquelle inclut une dimension évidemment politique. Si l'Eglise, malgré la droiture de sa pensée et de ses dogmes, qui ne font pas de concessions à la nature sacrilège de l'islam, laisse entendre, par des déclarations ambiguës, qu'elle est philosophiquement et religieusement tiède à l'égard de la fausse-religion de Mahomet, alors le fossé déjà bien large qui la sépare de ses (ex-)fidèles s'agrandira, pour de mauvaises raisons, et sur un malentendu.


Citation :
Benoît XVI est conscient de la montée de son réveil, de la folie de faire entrer la Turquie en Europe.


Pour vous rassurer tous les deux, je vous rappelle qu'Oriana Fallaci a été recue en audience privée par Benoît XVI.

C'est un signe qui ne trompe pas ;)
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Sam 18 Fév 2006, 22:57

Citation :
Caricatures: après la Libye, manifestations meurtrières au Nigeria

agrandir la photo


KANO (AFP) - Au lendemain d'une manifestation meurtrière en Libye, de nouveaux rassemblements contre la publication de caricatures du prophète Mahomet en Europe ont dégénéré samedi dans le nord du Nigeria en violences interconfessionnelles qui ont fait 16 morts, a annoncé la police.

Vendredi, une manifestation en Libye devant le consulat d'Italie à Benghazi (nord-est) avait fait onze morts et 35 blessés. Le ministre libyen de la Sécurité Nasr Mabrouk a été suspendu de ses fonctions samedi et présenté à un juge d'instruction. La Libye a par ailleurs décrété un jour de deuil, dimanche, à la mémoire des "martyrs" tombés devant le consulat d'Italie, tandis que la Fondation Kadhafi a imputé la responsabilité des violences aux déclarations "provocantes" contre l'islam du ministre italien des Réformes Roberto Calderoli.

Au Nigeria, selon des témoins, les violences samedi à Maiduguri, capitale de l'Etat de Borno, ont commencé quand la police a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser des manifestants, rassemblés à l'appel d'une organisation islamique, dans cet Etat du Nord du Nigeria, à la population en majorité musulmane.

Des émeutiers s'en sont alors pris à la communauté chrétienne de la ville en brûlant et en pillant des églises ainsi que des magasins tenus par des chrétiens.

"Nous avons arrêté 115 personnes. Une quinzaine de personnes ont été tuées par les émeutiers et 11 églises brûlées," a déclaré l'AFP Haz Iwendi, porte-parole de la police.

Suite : http://fr.news.yahoo.com/18022006/202/caricatures-apres-la-libye-manifestations-meurtrieres-au-nigeria.html

Citation :
Plus de 15.000 personnes manifestent à Londres contre les caricatures de Mahomet

LONDRES (AP) - Plus de 15.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs, ont dénoncé samedi à Londres les caricatures du prophète Mahomet publiées en septembre dernier par un quotidien danois et reproduites depuis dans plusieurs journaux européens au nom de la liberté de la presse.

Des autobus, venus de plusieurs villes de Grande-Bretagne, avaient déposé les protestataires à Trafalgar Square. La foule en colère s'est ensuite rendue à Hyde Park. Le cortège était scindé en deux, les hommes défilant en tête, les femmes en queue.

En fin d'après-midi, les manifestants ont commencé à se disperser sans qu'aucun incident n'ait été signalé. AP

Bizarre, aux infos aucune caméra ne s'est trop attardée sur les pancartes brandies par ces chers musulmans modérés...

Pour rappel, les photos de la dernière manif londonienne :

http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=8304
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Sam 18 Fév 2006, 23:25

Post un peu hors-sujet, mais je n'ai pas pu résister, tant l'article est magnifique :

Citation :
Une poignée de terre

Sur le cercueil d’Ilan Halimi, 23 ans, j’ai jeté une poignée de terre, au nom de tous les nôtres.

Les nôtres, ce ne sont plus seulement les Juifs ; ce sont les gens mis en danger par la barbarie.

Ce n’est pas moi qui ai choisi ce mot aux effluves effrayants, c’est le procureur de la République, lors de sa conférence de presse ce matin, et la police également.

Les abords du cimetière de Pantin étaient encombrés, les allées déversaient à flot continu des centaines de gens, mille cinq cents environ, venus dire au revoir à Ilan. Et sans doute aussi : "Attention ! Nous sommes là ! Ça suffit !"

Nous autres, de Primo, avons marché longtemps, avec les autres. Même les tombes semblaient pleurer la mort abominable d’Ilan. Vivants et morts étaient les nôtres.

J’ai avancé lentement, j’ai écouté le grand rabbin Messas avertir nos enfants d’être prudents, de ne pas céder à la facilité des contacts cybernétiques. Je regardais tous ces jeunes, je hurlais silencieusement, je cherchais Dieu ; j’ai vu une mère anéantie. Son silence m’a fracassée.

Ilan a été retrouvé par une passante, agonisant, près de la gare de Sainte Geneviève des Bois. Nu, brûlé à 80%, ligoté, bâillonné, menotté, une oreille coupée, le corps lardé de coups de poignard, et j’en passe, que je n’ose écrire ici ; mais il était encore vivant !

J’ai des envies effrayantes de vengeance, mais je ne veux pas leur céder, JE NE VEUX PAS que les monstres soient vainqueurs !

Cependant, que faire lorsque notre force est le langage et l’humanisme ? Cette force est devenue une faiblesse.

Vers quels abaissements, quelles rétrogradations veut-on nous attirer ?

Quelles humiliations a dû subir Ilan, outre ses souffrances ! Quelles douleurs !

Je le dis haut et clair, dans ce cercueil auquel nous avons envoyé des baisers sincères mais dérisoires, j’aurais voulu voir ses bourreaux, et même aider à les y envoyer !

Mais aucun de nous n’y parviendrait jamais ; l’idée même d’infliger la souffrance nous tétanise ; que voulez-vous, nous sommes seulement des êtres humains civilisés…

Tous, nous avions le même regard ; perplexe, désorienté, en colère, désespéré… Tous nous affichions la même détermination : nul n’a le droit de nous faire ça ! Il faut punir, vite, sévèrement !

Pourtant, comment punir un tel crime ?

En son temps, la loi du Talion fut un progrès ; on n’exécutait plus pour un simple vol ; on hiérarchisait les peines en fonction des préjudices. Mais ici, quelle peine serait proportionnelle à la sauvagerie qu’Ilan a subie pendant trois interminables semaines ?

J’entendais des pères de famille décréter : "Dans des cas comme ça, il faut rétablir la peine de mort !" Ah oui ? Parce qu’une injection ou un couperet, ça peut équivaloir aux supplices qu’a subis Ilan ?

Ici commence la série des points d’interrogation des citoyens que nous sommes ;

Pourquoi cette affaire n’a-t-elle pas été médiatisée, et même surmédiatisée ? C’était sans doute le seul moyen d’effrayer les barbares, et peut-être ainsi de les obliger à rendre Ilan, torturé, mais vivant ?

Pourquoi la police n’a-t-elle pas pris au sérieux cet enlèvement dès le début ? Tout de même, trois semaines de disparition, même le vulgum pecus comprend qu’il s’agit d’un acte planifié, organisé, à l’issue dangereuse !

Pourquoi n’a-t-on diffusé qu’hier le portrait robot de la jeune fille blonde qui servait d’appât ? Elle s’est aussitôt présentée au commissariat, et dans la nuit quinze salopards ont été arrêtés, la chambre des tortures découverte ; seul est en fuite le chef du gang, qui se fait appeler "Le cerveau des barbares"! En voilà un à qui il faudra expliquer avec force démonstrations ce qu’est un cerveau !

Si cette fille s’était vue sur l’écran il y a trois semaines, Ilan serait sans doute maintenant en train de se régaler à l’idée du Shabbat que sa mère préparerait…

Pourquoi parle-t-on de crime crapuleux ? A-t-on déjà vu un marchand abîmer sa marchandise ? A part couper un lobe d’oreille ou une phalange, quel kidnappeur s’acharnerait ainsi sur la personne censée lui rapporter un gros paquet d’argent ?

Comment a-t-on pu surveiller le cybercafé d’où étaient envoyés les messages, prendre un de ces salopards en photo, et le laisser échapper ?

Pourquoi tout le monde s’acharne-t-il à éviter le mot "Juif"?

Ici, je veux laisser la parole à un des co-auteurs de "La Paix impossible ?", Fabien Ghez, qui assistait ce matin à l’enterrement d’Ilan ; "Il fallait surtout banaliser, banaliser et montrer que c'était en vérité un fait divers qui entrait dans le lot des affaires de gangstérisme. Le fait que ce jeune soit juif n'était qu'une malheureuse coïncidence. Les autres tentatives d'enlèvement ont "touché des membres de la communauté juive mais pas seulement ...". C'est rassurant pour nous, il n'y avait pas que des Juifs!!!

Raisonnons un peu ; les Juifs représentent environ 2% de la population de la région parisienne. Les personnes que ces crapules ont "au hasard" tenté ou réussi à kidnapper sont juives à 80%. Là, le hasard ne joue vraiment plus. Il y a une volonté délibérée de casser du Juif.

Pourquoi la police n'a rien su ou pu trouver tout le temps où Ilan était enfermé dans un appartement à Bagneux, laissé nu attaché et torturé ? Pendant 3 semaines, ses cris n'ont pas été entendus par les voisins ? Poussons plus loin, même si le fait que de nombreuses tentatives aient visé les Juifs, disons par une étrange, mais réelle, coïncidence, pourquoi s'acharner avec une telle cruauté et tant d'horreurs sur celui qui n'a pas pu se sauver?

Il fallait voir ce matin la dignité et le recueillement des 1500 personnes présentes au cimetière pour rendre un dernier hommage à Ilan, notre enfant à tous, mort pour rien. Pas de mots violents, pas de mosquées brûlées, pas de slogans agressifs et anti musulmans.

Si Mohamed avait été tué dans les mêmes conditions par Moshé avec l'aide de Sarah, combien de synagogues brûlées, combien de Juifs molestés combien de manifestants hystériques dans les rues?"

Dans sa déclaration, le Crif, comme à son habitude, essaie de ménager le chou et la chèvre. Il prend contact avec les autorités et préconise le calme. Voici sa déclaration :

"Le CRIF a appris avec consternation l’assassinat dans des conditions horribles du jeune Ilan Halimi.

Le CRIF a immédiatement pris contact avec les pouvoirs publics, en particulier avec les cabinets du Premier ministre et du ministre de l’Intérieur pour demander que tout soit mis en œuvre pour retrouver au plus vite les auteurs de ce crime et notamment pour déterminer si l’appartenance de la victime à la communauté juive a été ou non déterminante dans le déroulement et l’issue tragique de cet assassinat.

Selon les autorités, il s’agirait d’un gang de banlieue qui n’aurait pas agi sur des motivations antisémites et qui par le passé aurait tenté d’enlever d’autres personnes qui n’étaient pas toutes juives. Un groupe d’une dizaine de personnes a été arrêté la nuit dernière.

Le CRIF partage l’émotion de la communauté juive. Il convient de garder sang froid et prudence dans l’attente de nouveaux développements de l’enquête."

D’habitude, je souscris à ce genre de propos lénifiants, destinés, à juste titre, à éviter les réactions hystériques. Et j’y souscris aujourd’hui encore. Mais cette fois, il manque quelque chose à cette déclaration ; "d’accord pour tout, messieurs, mais maintenant, que fait-on ? Si vous nous représentez, il faut aller plus avant."

Relisez la Tora, relisez le Talmud, écoutez nos Sages ; lorsque la bouche a prononcé les mots, elle doit se clore jusqu’à ce que l’action suive ; c’est pour cela que lorsqu’on a récité le kiddoush, par exemple, on se tait jusqu’à ce qu’on ait bu le vin de la bénédiction ! Beau symbole ! Mais comment répondre à de tels actes ? Comment les prévenir, comment les empêcher, une fois qu’on en a souligné l’atrocité ?

Parler, et après ? Nous avons, à Primo, un membre merveilleux que tous admirent et honorent. Une femme dont l’énergie constructive est un exemple constant ; auprès d’elle on se sent meilleur.

Voici ce qu’elle dit aujourd’hui :

"Vous êtes jeunes et je suis "Mamie"...

J’en ai assez! Assez de voir de jeunes Juifs effondrés, en larmes, pleurer sur des tombereaux d'horreurs qui ne sont pas de leur fait!

Mourir après un kidnapping peut arriver :

Mais pourquoi comme le lumineux Daniel Pearl? Pourquoi ?

Pourquoi comme les 2 soldats de Ramallah? Pourquoi ?

Pourquoi comme le jeune Berg ? Pourquoi ??

Pourquoi comme le jeune DJ aux yeux crevés? Pourquoi ?

Pourquoi 3 semaines de sadisme sans pitié ? Pourquoi ?

Ne pourrons-nous un jour enfin mourir comme tout le monde ? D’accident, d'enlèvement, d'une balle perdue ... ?

Pourquoi ???????"

Je ne sais pas pourquoi.

Je sais seulement que je ne veux plus de ça.

Que ma communauté, mais aussi, et j’ose dire surtout, mes compatriotes, dans leur immense majorité, sont révoltés et exaspérés. Et je leur dis : "Ne nous laissez pas tomber ; non pas pour nous préserver, non pas pour nous aider seulement, mais pour VOUS prémunir aussi contre l’innommable. Nous sommes la ligne de front ; vous êtes juste dans notre dos, et aujourd’hui, vous le savez.

Rejoignez-nous, travaillons ensemble. Agissons ! Oh, je ne préconise ni révoltes ni combats, ni affrontements ni molestations, non. Nous pouvons, nous allons agir positivement, dans le seul souci de donner à la vie sa préséance, et à la dignité humaine la place qui lui revient. Demain".

Car aujourd’hui, je veux encore pleurer Ilan, là-bas, tout abîmé et si seul dans sa tombe, à 23 ans, avec toutes ces poignées de terre sur lui.

Yaël König © Primo-Europe, 17 février 2006 à 17 heures

http://www.primo-europe.org/

Islam, RATP...

Il me revient en tête les vives réactions de nos "élites" suite à l'appel pressant d'Ariel Sharon, invitant les Juifs français à venir sans plus tarder en Israël...

"Tout va bien", disaient-ils...
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Sam 18 Fév 2006, 23:33

Citation :
Chape de plomb Victimes & héros

samedi 18 février 2006

Tortures et mise à mort d'Ilan Halimi : la piste antisémite, le sentier islamiste, le boulevard islamique

France-Info nous martèle la version officielle ce samedi matin : le calvaire d'Ilan Halimi N'EST PAS antisémite, car d'autres victimes du « gang des barbares » (qui elles n'ont pas été torturées et mises à mort…) n'étaient pas juives. Logique non ? Mais fable pour fable, qui oserait prétendre qu'Hitler n'était pas antisémite parce qu'il avait aussi des ennemis non juifs, et que le Coran n'appelle pas à la haine et à la violence contre les Juifs que Mahomet a fait égorger par centaines ? Va-t-on longtemps cacher la forêt coranique derrière l'arbre du droit commun ?
Au journal télévisé de France 2 de vendredi soir, la porte-parole de service (qu'on appelle « journaliste ») nous explique doctement que les tortures inouïes infligées à Ilan Halimi seraient motivées par un chantage à la rançon. Il est rarissime qu'une prise d'otage destinée à soutirer de l'argent donne lieu à de telles sévices. Tout au plus tue-t-on la victime pour ne pas laisser de traces. Alors comme ça ne colle pas, la version officielle change un peu et France-Info nous explique ce matin qu'il y aurait des désaccords au sein du « gang des barbares », certains étant plus violents que d'autres. On fait même un parallèle avec les otages occidentaux en Irak (tiens donc…), donc certains étaient égorgés et d'autres servaient de monnaie d'échange, oubliant qu'aucun otage n'a joué les deux rôles à la fois…

Toujours à France 2, après nous avoir expliqué la barbarie et le meurtre, un petit reportage boulevard Voltaire à Paris interroge la communauté juive, et on nous explique que la thèse antisémite n'est évoquée que par quelques Juifs. On frise le procès d'intention paranoïaque.

A l'appui de ce déni d'antisémitisme, nos médias recyclent l'argument massue déjà utilisé pour l'agresseur au couteau d'Epinay : les motivations ne sont pas antisémites, puisque certaines des victimes ne sont pas juives ! Le fou d'Epinay avait bien pourtant proféré des insultes anti-juives et revendiqué son islam en agressant un lycéen portant la kippa, mais bon, comme il a aussi agressé des non-juifs, il n'est ni islamiste ni antisémite, nous a-t-on doctement expliqué.

Mais quelle hypocrisie ! Si un fou brûle 3 synagogues et 4 églises, va-t-on affirmer qu'il n'est pas antisémite sous prétexte qu'il est aussi anti-chrétien ? Non, non, il aurait brûlé des bâtiments au hasard, tout comme le « gang des barbares » aurait choisi ses victimes au hasard. Il ne vient pas à l'idée de ces marchands de pensée unique qu'un antisémite puisse être aussi « athéophobe, christianophobe, éleuthériophobe, apostasiophobe, gynophobe, homophobe, hétérophobe, exogamophobe, érotophobe, hédonophobe, eidolophobe, et œnophobe » (copyright Jack-Alain Léger parlant du Coran), donc raciste.

On nous dit que 3 des victimes de ces salauds sur 4 étaient juives. Puis 3 sur 7. Bien que seul Ilan le Juif ait subi tortures et mise à mort atroces, on en appelle à la statistique de bazar : la majorité des victimes ne sont pas juives. La fable ressemble à cette du pâté d'alouette et de cheval : une alouette pour un cheval. Mais puisqu'on en appelle au calcul de probabilités, faisons-le sérieusement, c'est-à-dire par rapport aux populations de référence. Il y a en France environ 600.000 Juifs sur 60 millions d'habitants. Dans l'hypothèse la moins « antisémite », c'est-à-dire 3 victimes juives et 4 non-juives pour le gang des barbares, la probabilité d'un tel « hasard » est de 1 sur 1041020. 1 « malchance » sur 1 million… Avec un tel ratio, n'importe quel « profiler » étudierait la « piste » antisémite en priorité !

A part le chef de gang et l'une des « appâts », tous deux d'origine musulmane, et 4 victimes juives sur 7, on ne connaît pas l'appartenance ethnique, religieuse ou idéologique des agresseurs et des victimes du « gang des barbares ». Le gang était constitué, nous dit-on, d'une bande de « jeunes », vocable qui désigne pour la presse officielle des gens issus de l'immigration principalement musulmane, d'ailleurs largement sur-représentée dans les actes de violence gratuite envers les personnes.

Alors des « informations » circulent sous le manteau d'internet. Le « gang » serait principalement composé de Nord-Africains, la famille d'Ilan aurait entendu des psalmodies coraniques au téléphone quand les ravisseurs l'ont appelée, et le premier ministre aurait donné des ordres aux médias pour étouffer le fait que ce sont des islamistes qui composent le gang des barbares et faire passer les tortures et le meurtre d'Ilan pour une affaire de droit commun.

Bien que les sources qui m'ont transmis ces affirmations me paraissent sincèrement fiables parce qu'elles n'ont jamais propagé à ma connaissance des désinformations, je n'en tirerai pas de conclusions hâtives. Pas plus que du fait que l'une des deux ou trois jeunes filles ayant servi d'appât est maghrébine. Remarquons en passant que là encore, les musulmans comme ceux de mejliss.com réfutent les thèses « islamistes » sous prétexte qu'un autre appât est une « jeune fille blonde », comme si aucune « Gauloise » ni aucun « Gaulois » n'avait jamais servi la cause des fous d'Allah… De Thomas Milcent à Pierre Robert, les contre-exemples ne manquent pourtant pas.

A propos de mejliss.com, j'ai justement remarqué que certains des cris de hourries effarouchées de ces internautes musulmans voire islamistes à propos de l'affaire d'Ilan rejoignent curieusement mes propres interrogations. Le forum d'oumma.com consacre en effet un fil de discussion « Un soupçon d'antisemitisme dans l'affaire des enlèvements de paris » au sujet.

http://www.mejliss.com/showthread.php ?t=228024

Sur 25 messages, curieusement, deux seulement montrent de la compassion pour Ilan.

Signalons l'allusion à l'affaire du RER D, où les islamistes ont bavé sur la communauté juive accusée de provocation et exigé des excuses de sa part, alors que Marie L. n'était pas juive et que par conséquent les Juifs étaient victimes et non coupables dans cette tromperie. Ressortir cette affaire pour dénier l'antisémitisme du « gang des barbares » est donc d'une malhonnêté totale.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Sam 18 Fév 2006, 23:34

Citation :
« Mac SARKO », le fameux faux musulman et vrai infiltré communiste bien connu de mejliss.com, est aussi délirant que d'habitude. Il prétend que dans l'un des articles parlant d'Ilan « c'est fait exprès le jeu de mots ... "maghrébine" pour introduire plus loin le mot "islamiste" ». Il fait allusion à deux phrases communiqué du Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémitisme : « Notre Bureau avait été alerté que le jeune Ilan H... attiré par une jeune femme d'origine maghrébine, avait disparu le 21 Janvier 2006, et qu'une rançon de 450.000 euros était réclamée à sa famille. » et, plus loin dans le texte, « Nous craignons que le fait qu'ILAN soit juif ait aggravé son cas et conduit ses ravisseurs à se comporter comme les terroristes islamistes. ». Comme si les terroristes islamistes n'étaient pas antisémites ! « Mac SARKO » ne doit lire que la Pravda…

TarekD, un autre internaute de mejliss.com reprend également cette dernière phrase en disant : « ce qui est inacceptable c'est que l'on rattache l'islam à ces crimes comme le fait Sammy Ghozlan ». Il est approuvé par Dominique25, une convertie : « Il mw semble qu'il s'agit d'enlevement et de tentatives d'enlevements crapuleux qui n'ont rien a voir avec une quelconque religion.. » Et Para10iac ajoute : « C'est vrai le portrait robot de la fille n'a rien de maghrebine elle est plutôt de type slave, ou scandinave. Ca devient lamentable lier un acte d'une barbarie inouie à une religion c'est grave ! ; L'islam n'a rien à voir avec ça les ordures qui ont fait cela ne sont pas musulmans de part cet acte s'ils l'étaient auparavant ils ne le sont plus ! » D'autres internautes vont dans le même sens.

C'est tout de même curieux que lorsqu'on parle d'« islamistes », les musulmans de mejliss.com se sentent visés comme « islamiques ». Je ne connais aucun chrétien actuel qui s'offusquerait qu'on dénonce les crimes commis par des conquistadors ou des guerres de religion inter-chrétiennes. Bien au contraire ! Il y a donc là un déni fort intéressant, au sens psychologique.

Je passe sur les autres réactions du même tonneau, et je m'arrête aux deux remarques de mejlissiens qui se sont arrêtés sur les mêmes déclarations du procureur de la République que moi :

- « Selon le procureur, "le mobile affiché était d'obtenir de l'argent". "Au moment précis où nous parlons, le mobile antisémite n'est pas avéré", a-t-il poursuivi, alors que le meurtre d'Ilan a provoqué un émoi dans la communauté juive de Paris. » (dépêche AFP)

- « Les enquêteurs ont localisé l'appartement de Bagneux où a été séquestré le jeune Ilan, "nu, le visage couvert", a précisé M. Marin précisant qu'il s'agissait de "répétition de scènes connues par ailleurs", faisant certainement allusion à des images de prisonniers en Irak. » (dépêche AFP)

Ces deux remarques du procureur parisien Jean-Claude Marin lors de sa conférence de presse m'avaient troublé.

- Conditionner l'affirmation que « le mobile antisémite n'est pas avéré » en précisant « au moment précis où nous parlons » veut bien dire que ce mobile est encore à l'étude, et pas définitivement écarté.

- Jean-Claude Marin faisait-il allusion aux prisonniers d'Abou Ghraib comme le suppose l'AFP, quand il parle de « répétition de scènes connues par ailleurs » ? C'est fort possible, car il évoque la nudité des victimes et leurs « visages couverts ». Mais les sévices infligés aux prisonniers irakiens et le calvaire d'Ilan sont d'une nature totalement différente ! Dans le premier cas, il s'agit d'humiliations sexuelles et de postures pénibles. Dans le second, de véritables tortures et d'une mise à mort qui rappellerait plutôt celles subis par certains otages occidentaux en Irak.

Le procureur fait donc un lien soit avec des prisonniers irakiens dont les musulmans de mejliss.com se sentent « frères » de part la communauté islamique (la « oumma »), soit avec des victimes des islamistes irakiens, elles aussi ayant le visage couvert. Donc Jean-Claude Marin lie le crime du « gang des barbares » à l'islamisme, voire à l'islam.

A la première remarque citée, celle sur l'antisémitisme, un mejlissien répond : « Bon, j'aime quand même pas le "au moment précis ou nous parlons"... grr » sans expliquer pourquoi il « n'aime pas » cette précison du procureur. La seule explication qu'il donne est donc ce « grr » énigmatique. Sur la seconde remarque, un autre mejlissien dit : « Selon le procureur Marin. . .Il y aurait un lien avec les tortures d'Abou Graib. . .C pas mieux ». « C'est pas mieux » que quoi ? On ne le saura pas non plus.

Il y a donc là deux non-dits ressemblant à des dénis qui mériteraient une étude plus poussée, mais qui traduisent déjà que dans l'imaginaire musulman qui se dévoile sur mejliss.com, ces deux incises du procureur ont fait mouche. Or les mejlissiens sont bien placés pour savoir comment « fonctionne » cet imaginaire musulman, et on n'est pas du tout dans le domaine pourtant fréquent de la paranoïa victimaire.

En effet, supposons que ces remarques concerneraient un crime atroce commis contre un musulman ou un Arabe, et que je réagirais en tant qu'occidental. Un procureur qui dirait « Au moment précis où nous parlons, le mobile xénophobe n'est pas avéré » ne me choquerait nullement. Tout au plus j'espèrerais que ce mobile soit étudié jusqu'au bout, d'abord par souci antiraciste, et ensuite pour en tirer toutes les conclusions sur un problème de société. L'incise « au moment précis où nous parlons » m'inspirerait donc plutôt une satisfaction qu'une animosité (« j'aime quand même pas ») et un « grr » d'irritation.

Quant à l'allusion supposée à d'autres délits ou crimes commis en Irak ou ailleurs, je l'analyserais par rapport à la psychologie et aux motivations des coupables respectifs, par comparaison ou opposition, avant de conclure à la pertinence d'un rapprochement. Là encore, j'essaierais de comprendre le « fonctionnement » des criminels au lieu de me contenter de lancer un « c'est pas mieux » évacuant la question et ressemblant à un déni.

Et puisqu'on est dans le domaine du « profiling » du « gang des barbares », je me pose tout de même une question. Quand une femme est lapidée ou un homosexuel égorgé en terre d'islam, on nous parle de « fanatisme religieux », pour éviter de dire « fanatisme musulman ». Mais d'où vient ce fanatisme, sinon de l'islam lui-même, qui ordonne de telles barbaries, soit par le Coran, soit par l'exemple de Mahomet, donc dans le dogme même de cette « religion » ? Le « livre saint » et la biographie du « prophète » de l'islam regorgent d'antisémitisme et d'appels à la haine, à la violence, au meurtre. Alors créer une différence entre « islamisme » et « islam » est un pur artifice verbal. L'expression « fanatique musulman » serait plus exacte, au sens où « musulman » voudrait dire « relatif à l'islam », et « fanatisme » un zèle excessif mais conforme aux dogmes et aux textes. Là encore, on utilise l'euphémisme « fanatique religieux » pour masquer la spécificité islamique ! Si j'appliquais les prescriptions de Jésus ou de Bouddha, je ne lapiderais pas la femme adultère (au contraire, selon les Evangiles !) et je n'égorgerais pas les Juifs et les homosexuels.

En France, la plupart des violences « gratuites » contre les personnes proviennent de « jeunes » d'origine musulmane. On veut nous interdire de le dire, et pourtant c'est une réalité objective. Evidemment, tous les musulmans de France ne sont ni racistes, ni terroristes, ni sadiques, loin de là ! Mais cela ne veut pas dire que l'islam est « une religion de paix et d'amour », puisque ses fondamentaux nous montrent exactement le contraire. Si mon ancien épicier nord-africain, réputé « musulman » malgré lui (car l'apostat est condamné à mort dans l'islam), n'appliquait pas la charia à ses clients juifs ou homosexuels, c'est parce qu'il est avant tout humain et brave, et aussi parce qu'il serait condamné s'il le faisait. Il représente la grande majorité des musulmans de France, mais « musulman » au sens « d'origine musulmane », et non adepte zélé de l'islam du Coran et de Mahomet.

Je m'étonne que nos spécialistes en criminologie ne cherchent pas du côté du « livre saint » et du « prophète » de l'islam les origines de certaines formes de délinquance violente qui explosent dans notre pays. Pourtant, quand il s'agit des rares néonazis qui profanent des tombes juives, on ne manque pas de signaler leur culte pour le Troisième Reich qui les amènent à être antisémites et racistes. Pourtant, quand on accuse tel ou tel adepte d'une secte marginale de pédophilie ou de non-assistance à personnes en danger, on ne manque pas d'expliquer que celles-ci sont dues aux discours ou à la conduite d'un gourou, donc du « dogme » de cette secte. Mais pour l'islam, nos « profilers » et autres sociologues médiatiques sont muets, alors que la similitude entre ces actes et les enseignements coraniques et haddithiques est patente tout comme la corrélation statistique entre l'origine « religieuse » et la délinquance.

Dans l'affaire des tortures et de la mise à mort sadique infligées à Ilan, on évacue la « piste antisémite » malgré l'évidence probabiliste et on ne parle même pas du sentier islamiste. Quant au boulevard « islamique » (et non « musulman »), on fait preuve comme toujours d'une étrange cécité.

Le meilleurs service qu'on pourrait rendre aux musulmans de France, ce serait pourtant d'arrêter « de dissimuler un certain nombre d'éléments qui peuvent être utiles à la compréhension de certains phénomènes », comme l'a dit (très tardivement) Nicolas Sarkozy réclamant des études sur les origines des délinquants. Car mon ancien épicier « musulman » n'appréciait guère d'être assimilé à la racaille et aux fous d'Allah (ou plus exactement du Coran et de Mahomet), qui mirent le feu à son Espace toute neuve parce qu'il vendait du vin et du jambon aux « kouffar ». Depuis, il est retourné « au bled », en Tunisie je crois. Parce que là-bas, au moins, on n'excuse pas les voyous qui incendieraient des écoles, et on ne fait pas des courbettes aux « islamistes ». Sans doute parce les autorités tunisiennes les connaissent « culturellement » mieux que nos ministres, élus et sociologues aveugles.

Dessin de David Miège, in les4verites.com

Francis Percy Blake
blake@france-echos.com


http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=8465

Rien à redire, tout est dit.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Dim 19 Fév 2006, 00:19

Tiré des commentaires sur l'article ci-dessus :

Citation :
Francis Percy Blake samedi 18 février 2006
Re : Tortures et mise à mort d'Ilan Halimi : la piste antisémite, le sentier islamiste, le boulevard islamique

La presse étrangère publie la photo d'Ilan communiquée par la police : http://www.france-echos.com/IMG/arton8455.jpg



Par contre, pas une image de la victime dans tous les articles français du Net que j'ai épluchés... et pourtant ils ont la même photo !

Il ne faut pas que la souffrance ait un visage pour nos "bien pensants".

Que ce pauvre gars repose en paix...

Et si Dieu existe vraiment, alors une chose est sûre : il est maintenant près du Père.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80806
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Dim 19 Fév 2006, 08:06

Cher Matthieu,

Je vois que vous comprenez parfaitement ma pensée et l'origine de mon respect de l'islam, et de la vision eschatologique de la phase qu'il est en train de vivre et qui le transformera à jamais.

Et je comprends parfaitement votre regard (et celui de Laurent). Il est necessaire: il est pragmatique et concret. Il se prépare mentalement à cette guerre, cette confrontation innévitable entre deux civilisations.

Je dirais que, dans le concret, extrème gauche, gauche, centre et droite vont de plus en plus s'unir dans la commune constatation de la barbarie. Les ²esprit vont s'échauffer et il n'y aura plus de distinction entre les zélateurs violents et les musulmans modestes. Cela viendra de la nécessaire lucidité sur la nature même de l'ISLAM, civilisation qui mêle dans ses textes politique et religieux, qui bannit la liberté de pensée et impose la soumission à un ordre clérical.

MAIS, et je le maintiendrai (même de manière marginale) APRES LA PERTE DE SES ESPOIR POLITIQUES, l'islam pourra connaître la même évolution que le judaïsme anciens qui fut, il faut le rappeler, il y a 2000 ans, pire.

Il faut relire Flavius Josephe et l'histoire romaine des révoltes juives pour s'en rendre compte.

Et Dieu a fait pour rendre humble le judaïsme ce qu'il avait anbnoncé à Moïse:

Citation :
Deutéronome 28, 49 Yahvé suscitera contre toi une nation lointaine, des extrémités de la terre; comme l'aigle qui prend son essor. Ce sera une nation dont la langue te sera inconnue,
Deutéronome 28, 50 une nation au visage dur, sans égard pour la vieillesse et sans pitié pour la jeunesse.
Deutéronome 28, 51 Elle mangera le fruit de ton bétail et le fruit de ton sol, jusqu'à te détruire, sans te laisser ni froment, ni vin, ni huile, ni portée de vache ou croît de brebis, jusqu'à ce qu'elle t'ait fait périr.
Deutéronome 28, 52 Elle t'assiégera dans toutes tes villes, jusqu'à ce que soient tombées tes murailles les plus hautes et les mieux fortifiées, toutes celles où tu chercheras la sécurité dans ton pays. Elle t'assiégera dans toutes les villes, dans tout le pays que t'aura donné Yahvé ton Dieu.
Deutéronome 28, 53 Tu mangeras le fruit de tes entrailles, la chair de tes fils et de tes filles que t'aura donnés Yahvé ton Dieu, pendant ce siège et dans cette détresse où ton ennemi te réduira.
Deutéronome 28, 54 Le plus délicat et le plus amolli d'entre les tiens jettera des regards malveillants sur son frère, et même sur la femme qu'il étreint et ceux de ses enfants qui lui resteront,
Deutéronome 28, 55 ne voulant partager avec aucun d'eux la chair de ses fils qu'il mange: car il ne lui restera rien, à cause du siège et de la détresse où ton ennemi te réduira dans toutes tes villes.
Deutéronome 28, 56 La plus délicate et la plus amollie des femmes de ton peuple, si délicate et amollie qu'elle n'aurait pas essayé de poser à terre la plante de son pied, celle-là jettera des regards malveillants sur l'homme qu'elle étreint, et même sur son fils ou sa fille,
Deutéronome 28, 57 sur l'arrière-faix sorti de ses flancs et sur l'enfant qu'elle met au monde, et elle se cachera pour les manger, dans la privation de tout, à cause du siège et de la détresse où ton ennemi te réduira dans toutes tes villes.
Deutéronome 28, 58 Si tu ne gardes pas pour les mettre en pratique toutes les paroles de cette Loi écrites en ce livre, dans la crainte de ce nom glorieux et redoutable: Yahvé ton Dieu,
Deutéronome 28, 59 Yahvé te frappera de ces fléaux étonnants, toi et ta descendance: fléaux grands et persistants, maladies pernicieuses et tenaces.
Deutéronome 28, 60 Il fera revenir chez toi ces maux d'Egypte qui furent ta terreur, et ils s'attacheront à toi.
Deutéronome 28, 61 Bien plus, tous les fléaux et maladies que ne mentionne pas le livre de cette Loi, Yahvé les suscitera contre toi, jusqu'à te détruire.
Deutéronome 28, 62 Vous ne resterez que peu d'hommes, vous qui étiez aussi nombreux que les étoiles du ciel. Parce que tu n'auras pas obéi à la voix de Yahvé ton Dieu,
Deutéronome 28, 63 autant Yahvé avait pris plaisir à vous rendre heureux et à vous multiplier, autant il prendra plaisir à vous perdre et à vous détruire. Vous serez arrachés à la terre où tu vas entrer pour en prendre possession.
Deutéronome 28, 64 Yahvé te dispersera parmi tous les peuples, d'un bout du monde à l'autre; là tu serviras d'autres dieux, que tes pères ni toi n'avez connus, du bois et de la pierre.
Deutéronome 28, 65 Parmi ces nations, tu n'auras pas de tranquillité et il n'y aura pas de repos pour la plante de tes pieds, mais là Yahvé te donnera un coeur tremblant, des yeux éteints, un souffle court.

C'est ce destin là qui va commencer pour l'islam. Selon moi, il n'a aucune chance de vaincre. Ses fous de Dieu auraient simplement attendus 50 ans et les lois de la démocratie, ils auraient conquis l'Europe. Mais ...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Dim 19 Fév 2006, 12:16

Citation :
Et maintenant…

C'est à notre retour des obsèques d'Ilan HALIMI, que nous avons appris l'arrestation de ses assassins. Bravo la Police ! Sur place à Pantin, environ deux mille personnes se pressaient autour de la famille et des proches. D'autres continuaient d'arriver, alors même que les obsèques étaient terminées.
L'atmosphère était bien sûr, très digne et recueillie. Beaucoup reprenaient par cœur les Téhilim (psaumes) de circonstance. La douleur de madame HALIMI mère, était insoutenable. Toute l'assemblée frémit quand elle hurla, lors de la mise en terre. Beaucoup de femmes pleuraient à chaudes larmes. Des hommes sanglotaient. Sur les visages ont lisait de l'accablement bien sûr, mais chez la plupart, les mâchoires serrées, les muscles maxillaires saillants, et le regard brillant indiquaient sans le moindre doute, la colère et la rage contenue, prêtes à exploser.

La voix de Moreinou Rav, Haïm Yossef SITRUK, était nouée pendant son bref « esped » (éloge funèbre). Il dit bien sûr, que les mots ne peuvent plus rien exprimer, en pareille circonstance. Mais il insista à plusieurs reprises, sur les précautions dont chacun de nous doit redoubler, dans l'atmosphère empoisonnée, que nous respirons depuis quelques années.

Les officiels de la République, de quelque rang qu'ils soient, avaient ils été poliment décommandés ? En tout cas, ils brillaient par leur absence. Aucune écharpe tricolore en vue. Si certains étaient malgré tout, anonymes dans la foule, je les prie de bien vouloir m'excuser.

Idem, pour la propagande. Mais, là, c'est logique. Depuis quand envoie-t-on des reporters pour un banal « fait divers » ? Et puis, les propagandistes, n'auraient pas été prudents de se montrer en cet instant. On aurait pu les reconnaître, et leur sécurité n'aurait pas été garantie.

Le meurtre atroce d'Ilan HALIMI sera-t-il le point d'inflexion des consciences, que nous attendons tous, depuis la fiction crapuleuse du 30/09/00 sur France 2 ? [NDLR : allusion à l'affaire Al Dura/Enderlin]

Nous le souhaitons. Il le faut. Alliés aux déchets nazislamistes, des indigènes de Guadeloupe retournent à l'état sauvage. L'avaient-t-ils jamais vraiment quitté ? Profitant des brasiers allumés par leur congénère « jugé » comique en métropole, s'appuyant sur les représentants qu'on veut bien leurs consentir, non seulement, ils intentent à la France un procès pour avoir tenter de leur apporter la liberté et la civilisation, mais comme leurs modèles les déchets nazislamistes, ils se lancent eux aussi dans l'assassinat d'innocents, sur des motifs strictement racistes. Le gendarme Raphaël CLIN est la première victime officielle de cette chasse aux blancs. Vous pouvez lire ici le témoignage de sa veuve.

Le monde bouillonne. Le milliard six cent millions de musulmans est sous pression. Y compris, ceux nombreux, qui n'aspirent qu'à vivre en paix avec les humains. On ne leur laisse plus le choix. Une partie du monde noir, islamisé ou pas, prend fait et cause pour les nazislamistes. Plusieurs pays d'Amérique latine aussi. La Russie et la Chine flirtent poussé avec eux… Et c'est le moment où, presque tous les dirigeants occidentaux se jettent par terre, se confondant en excuses, pour d'imaginaires offenses posthumes faites à l'assassin antijuif pédophile, fondateur de la confrérie nazislamiste.

Mais alors que le monde touche presque le fond, alors que les nazislamistes ont vaincu les dirigeants occidentaux, les peuples libres commencent tout doucement à se réveiller. Partout, ou presque, l'alliance entre les nazislamistes et les différentes factions politiques se fissure. C'est particulièrement remarquable à gauche et à l'extrême gauche. La propagande elle-même, n'est plus aussi monolithique qu'auparavant. La résistance passive et pacifique recrute à tour de bras. Les politiques seront forcés d'en tenir compte. Mais ça ne suffit pas. La France et les autres pays européens n'en sont qu'à émerger de leur torpeur mortelle. L'infection islamiste sévit toujours, massivement, plus que jamais.

Nous connaissons la maladie, elle ne lâchera pas sa proie facilement. La tumeur a grossi. Elle a engendré plein de métastases. Presque tous les organes vitaux de nos nations sont atteints. Il faut mettre hors d'état de nuire les foyers infectieux, et tarir les sources d'infection. Le plus dur reste à faire.

Comme toujours en pareilles circonstances, des collabos tentent de retourner leur veste avec l'air du temps. Soit, mais cela ne suffit pas. D'autres au contraire, s'obstinent dans la folie et la haine. Ils sont donc volontaires pour être les premières cibles, de l'inévitable épuration à venir. Quant aux agents infectieux, proprement dit, il faut dès à présent utiliser la force pour commencer à stopper l'infection. Cette force devrait être la force légale et républicaine. Mais il n'existe encore aucune intention, ou simple projet d'intention en ce sens. Nous sommes donc au pied du mur. Aussi pénible que ce soit, et avec la plus grande circonspection, certains nazislamistes propagateurs de haine, notoires et dangereux, ne doivent plus sévir impunément en Europe.

Ici et là, on lit et on entend, que nous devons rester calmes et dignes. Surtout pas ! Regardez où ça a mené les Israéliens ! Non seulement ils ont fui de leurs terres, mais désormais, ils supplient la sous-espèce la plus féroce de déchets nazislamistes, de bien vouloir ralentir, un tout petit peu, leur extermination ! Au contraire, jamais les Occidentaux, toutes tendances confondues, n'ont été aussi remontés contre les envahisseurs nazislamistes. Ce n'est pas quand ces derniers nous déclarent ouvertement la guerre, qu'il faut nous calmer et nous résigner à ne pas nous battre !

Ici et là, on lit et on entend, que nous ne sommes pas des terroristes et que nous ne devons pas utiliser les mêmes méthodes criminelles. Cet argument est ridicule. Il serait valable, si nous visions des innocents, voire de simples humains. Or les nazislamistes sont tout ce qu'on voudra, y compris des déchets, mais surtout, ce sont des nuisances sanguinaires, féroce et sans pitié.

La peur doit obligatoirement changer de camp.

Charles DALGER

http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=8455

Citation :

The Right to offend

Ayaan Hirsi Ali défend le droit d'offenser

Dans un discours prononcé le 9 février à Berlin, Ayaan Hirsi Ali, député hollandaise d'origine somalienne menacée de mort pour avoir écrit le scénario du court-métrage de Téo Van Gogh, Soumission, soutient la publication des caricatures et le droit d'"offenser".

I am here to defend the right to offend.


It is my conviction that the vulnerable enterprise called democracy cannot exist without free expression, particularly in the media. Journalists must not forgo the obligation of free speech, which people in other hemispheres are denied.


I am of the opinion that it was correct to publish the cartoons of Muhammad in Jyllands Posten and it was right to re-publish them in other papers across Europe.

Suite : http://www.occidentalis.com/article.php?sid=2939&thold=0
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Dim 19 Fév 2006, 14:18

Citation :
Caricatures de Mahomet: manifestation à Istanbul

ISTANBUL (AP) - Plusieurs dizaines de milliers de manifestants se sont rassemblés dimanche à Istanbul pour protester contre la publication des caricatures de Mahomet dans la presse occidentale, criant des slogans contre le Danemark, Israël et les Etats-Unis.

Cette manifestation était organisée par le Parti de la félicité islamique, dont des responsables ont exhorté la foule à "résister à l'oppression".

Les manifestants appelaient notamment au boycott du Danemark, où les caricatures ont été publiées pour la première fois dans un journal en septembre dernier. Sur certains pancartes, on pouvait aussi lire: "La nation turque musulmane est avec ses frères palestiniens et iraniens". AP

Citation :
Caricatures: la police disperse des manifestants à Islamabad

agrandir la photo

ISLAMABAD (Reuters) - La police pakistanaise a fait usage de grenades lacrymogènes et de tirs de sommation à Islamabad pour disperser des petits groupes d'islamistes qui entendaient manifester contre les caricatures du prophète Mahomet en dépit de l'interdiction frappant tout rassemblement dans la capitale.

Echaudé par les débordements et les violences qui ont émaillé des manifestations similaires dans le pays, le gouvernement fédéral avait annoncé la veille qu'il ne tolèrerait plus aucun rassemblement dans Islamabad.

Mais le Muttahida Majlis-i-Amal, principale alliance islamiste du pays, avait maintenu son appel à défiler dimanche après-midi.

Suite : http://fr.news.yahoo.com/19022006/290/caricatures-la-police-disperse-des-manifestants-a-islamabad.html

Citation :
Caricatures: une trentaine de morts au Nigeria et en Libye


KANO (AFP) - Des manifestations contre la publication dans des journaux occidentaux de caricatures de Mahomet ont dégénéré en fin de semaine en violences au Nigeria et en Libye, faisant une trentaine de morts.

Des échauffourées prenant pour cible la communauté chrétienne ont entraîné le décès samedi de 16 personnes dans le nord du Nigeria, région à majorité musulmane où le couvre-feu déjà instauré a été renforcé dimanche, jour où les chrétiens vont à l'église.

Suite : http://fr.news.yahoo.com/19022006/202/caricatures-une-trentaine-de-morts-au-nigeria-et-en-libye.html

...et l'Europe de se confondre en excuses...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80806
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Dim 19 Fév 2006, 14:50

Un jour, l'incendie ne s'arrêtera plus.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Dim 19 Fév 2006, 14:52

Les menaces d'attentats, entre autres, se précisent...voir le fil sur l'Iran.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Dim 19 Fév 2006, 15:05

Citation :
Caricatures: des manifestations font 45 morts au Nigeria
(Belga) Le gouvernement du Nigeria a déployé dimanche ses troupes dans le nord-est du Nigeria où des manifestations contre la publication de caricatures de Mahomet en Europe ont fait 45 morts.

La police locale a annoncé 42 arrestations dans la ville de Maiduguri, où les manifestations ont dégénéré samedi en violences interconfessionnelles. Les soldats ont été déployés car on craint que les agitateurs se regroupent dans une autre ville du nord du pays. Dix-huit églises chrétiennes ont été rasées par les émeutiers et 17 maisons ont été incendiées. Des milliers de manifestants ont pris part samedi aux protestations contre les caricature de Mahomet. (EDR)

Ca évolue d'heure en heure :|
Revenir en haut Aller en bas
Yann



Messages : 152
Inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Dim 19 Fév 2006, 15:05

Laurent a écrit:
Les menaces d'attentats, entre autres, se précisent...voir le fil sur l'Iran.

Je n'y croix pas il y'aura pas d'attentats en euorpe....
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Dim 19 Fév 2006, 15:22

Ah non ???

Petit rappel : Madrid, Londres, Moscou, Beslan...Paris en 1995...

Ca te suffit ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80806
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Dim 19 Fév 2006, 15:30

Yann a écrit:
Laurent a écrit:
Les menaces d'attentats, entre autres, se précisent...voir le fil sur l'Iran.

Je n'y croix pas il y'aura pas d'attentats en europe....

C'est vrai, ce que dit Laurent.

Votre impression est un pari plus qu'une science, en ce moment et dans l'avenir.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Yann



Messages : 152
Inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Dim 19 Fév 2006, 15:30

Laurent a écrit:
Ah non ???

Petit rappel : Madrid, Londres, Moscou, Beslan...Paris en 1995...

Ca te suffit ?

Je sais mais un attentat ça prend du temp a organisé genre 6 mois et puis maintenant il y'a des cellules anti-terroristes
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Dim 19 Fév 2006, 15:42

Citation :
Je sais mais un attentat ça prend du temp a organisé genre 6 mois et puis maintenant il y'a des cellules anti-terroristes

...qui n'ont pas pu empêcher les attentats que je t'ai cités...

Mais il faut néanmoins rendre hommage au boulot extraordinaire abattu par nos antiterroristes, qui, chaque semaine, et ce depuis des années, ont déjoué des projets d'attentats terroristes.

Ces gars méritent tout notre respect et notre reconnaissance.

Pour revenir aux menaces actuelles, Yann, tous les voyants sont dans le rouge, et se mettre la tête dans le sable en niant cette réalité ne changera rien...
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Dim 19 Fév 2006, 16:13

Citation :
Pogroms envers les chrétiens au Nigéria
Posté le Dimanche 19 février 2006 @ 15:00:20 par Marianne

Des manifestations contre la publication de caricatures du prophète Mahomet en Europe ont dégénéré samedi en violences interconfessionnelles qui ont fait 16 morts dans le nord du Nigeria, dont 15 dans la ville de Maiduguri, a annoncé la police.

Les violences à Maiduguri, capitale de l'Etat de Borno, ont commencé quand la police a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser des manifestants, rassemblés à l'appel d'une organisation islamique, dans cet Etat du Nord du Nigeria, à la population en majorité musulmane.

Des émeutiers s'en sont alors pris à la communauté chrétienne de la ville en brûlant et en pillant des églises ainsi que des magasins tenus par des chrétiens. Trois enfants et un prêtre catholique figurent parmi les victimes.

"La plupart des morts sont des chrétiens battus à mort dans la rue par les émeutiers", témoingne Chima Ezeoke, un chrétien de Maiduguri.

"Quand les manifestants se sont rassemblés, une unité de la police leur a ordonné de se disperser. Mais la foule a insisté pour manifester et les policiers ont tiré des gaz lacrymogènes pour la disperser", a déclaré Mohammed Auwal, un fonctionnaire interrogé par téléphone par l'AFP.

"Quand la nouvelle s'est répandue, une foule en colère a attaqué des magasins tenus par des chrétiens au grand marché de la ville, les pillant et les brûlant," a poursuivi ce témoin.

Un journaliste de l'agence Associated Press (AP) présent sur place a vu des groupes de protestataires essaimer dans le centre de Maiduguri, armés de machettes, de bâtons et de barres de fer.


Un groupe a fait subir le supplice du collier à un malheureux en lui jetant un pneu autour du coup, en l'aspergeant d'essence avant de lui mettre le feu.

Selon AFP et AP


Note : "
Une manifestation qui sert de prétexte pour se laisser aller à la haine de tout ce qui n'est pas musulman. Une haine inscrite noir sur blanc dans le coran. Qui osera encore dire que l'islam est "une religion" de paix, d'amour et de tolérance sans montrer sans ambiguité son statut de dhimmi volontaire ( collaborateur)?

http://www.occidentalis.com/article.php?sid=2942&thold=0
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Dim 19 Fév 2006, 20:33

Citation :
La Peur doit changer de camp !

André Dufour connaît le prix de Munich et du pacifisme ... Alors, quand l’Europe et l’ONU préparent un “remake” face à l’islamisme, l’ancien résistant au nazisme refuse de déposer les armes et nous livre un bloc-notes pour le moins “combatif” ...


La France gagnée par la culture islamique

Après de multiples manifestations de la culture islamique qui s’implante en terre de Gaule, telles que les assauts pour imposer le foulard islamique dans les écoles, l’abrogation de la mixité dans les piscines et gymnases, la censure des cours dans l’enseignement public, les incendies de voitures, l’Intifada des «banlieues», les «tournantes», le «bizness», le racket, le bâillon sur les journalistes et dessinateurs, les menaces de mort contre les «islamophobes», les barbares au visage suintant la stupidité, la bestialité et la haine, défilant librement dans nos rues en vociférant contre notre liberté et en injuriant les pays dont la seule faute impardonnable est de les avoir imprudemment accueillis, un nouveau pas est à présent franchi pour compléter l’islamisation de la France: prises d’otages avec demande de rançon, ou torture et meurtre de la victime lorsqu’elle n’est pas «rentable», ce qui place la France dans le peloton des pays musulmans les moins sûrs tels que le Pakistan, l’Irak, le Yémen, l’Afghanistan ou le Kosovo.

Le jeune Ilan, 20 ans, dont on a retrouvé le corps dénudé et mutilé près de la gare de Ste Geneviève des Bois, se trouve en tête de liste des victimes. Rien ne prouve, officiellement du moins, que ce crime, qualifié de crapuleux par les médias bien en cour, implique le terrorisme islamiste, encore que la distinction entre les crimes crapuleux et les crimes djihadistes me semble relever de la «discrimination positive» en faveur de ces derniers, mais le mode opératoire, qui n’est pas sans rappeler le meurtre d’un jeune internaute israélien par le truchement d’une «séductrice» palestinienne, n’en a pas moins quelques relents islamistes. Il ne faut pas trop s’en émouvoir puisqu’il n’était que Juif et, circonstance aggravante, de famille peu fortunée. Peut-on alors parler d’un «simple» crime crapuleux alors que les rôles des «simples» criminels et des djihadistes criminels sont interchangeables chez leurs auteurs? Attendons donc que quelques Français et Françaises «de souche» viennent allonger cette liste macabre pour nous en émouvoir et, d’ici là, mettons la main sur notre porte monnaie pour augmenter et encore augmenter les subventions distribuées en pure perte aux «jeunes défavorisés des banlieues défavorisées», de Bagneux cette fois-ci ... Le rôle des dhimmis n’est-il pas de payer?

Agression dans un train de banlieue

Une lectrice de Liberty Vox qui voici quelques jours descendait d’un train de banlieue, a été victime d’un vol à l’arrachée. Fait-divers banal en région parisienne ou marseillaise. Mais dans le cas que nous évoquons, qui se passe au Japon, tout près de Tokyo, nous restons en «pays connu» puisque les voleurs qui ont réussi à se fondre dans la foule sont de type maghrébin ou «proche oriental», repérables dans la foule japonaise. Se rendant fréquemment au Japon, notre amie aimait ce pays pour le sentiment de sécurité, qu’il y a encore peu, on y ressentait. Une femme seule pouvait circuler dans la rue, à toute heure du jour ou de la nuit, sans être inquiétée. L’immigration de culture arabo musulmane, alors qu’elle est infiniment moins massive que celle que nous subissons, a pourtant suffi pour que tout cela change.

On nous objectera que toute généralisation relève du racisme et on avancera que la majorité des musulmans qui séjournent parmi nous ne demandent qu’à vivre paisiblement de leur travail; cela comporte une part de vérité. Mais il faudrait aussi expliquer pourquoi les musulmans, très sous-évalués officiellement à 10% de la population française (alors que 20% semblerait plus proche de la réalité sur le terrain, mais qui, même à 10%, placent de toute façon la France en tête de l’U.E pour ce qui est de l’islamisation), figurent pour au moins 90% de la délinquance, des trafics illicites, des fraudes diverses, des incendies de voitures et des incivilités? Sans oublier l’esprit d’intolérance et de mépris envers la population autochtone, leur prétention d’imposer leurs lois, coutumes et règles de vie et d’exiger que les lois du pays qui les accueille s’adaptent à leur sectarisme.

Ce comportement se manifeste dans des pays aussi divers que le Japon, la Nouvelle Zélande, l’Australie, Danemark, Pays Bas, Belgique, Allemagne, Grande Bretagne. Les enfants des immigrés bénéficiant de la loi du sol avec les mêmes droits que les «autochtones», il faudrait expliquer pourquoi l’engagement dans le djihad n’est pas le fait de «damnés de la terre», mais de jeunes qui ont suivi une scolarité normale et qui avaient un emploi et des revenus décents, comme on l’a vu l’été dernier à Londres, comme on l’a vu à Amsterdam ou en France.

Suite : http://www.libertyvox.com/article.php?id=161
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Dim 19 Fév 2006, 20:56

Citation :


La photo qui est publiée ci-contre est issue du site de la télévision de RFA www.n-tv.de.

Elle a été prise au Pakistan lors de récentes manifestations contre les caricatures “blasphématoires” de Mahomet !

http://www.sosfrance.com/forum/viewtopic.php?t=6113
Revenir en haut Aller en bas
Yann



Messages : 152
Inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Dim 19 Fév 2006, 22:07

Putain c'est quoi le délire la Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked


GOD bless Hitler :o Shocked Shocked que dieu benisse Hitler je n'ai pas tout compris là pourquoi ils disent ça ils sont fou ou koi Shocked Shocked :?
Revenir en haut Aller en bas
Mathieu



Messages : 306
Inscription : 23/08/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Dim 19 Fév 2006, 23:26

Ben, ils (en l'occurrence, elles) n'aiment pas trop les "Juifs-mécréants-qui-tuent", ni "l'Europe des Croisés", ni "l'Amérique décadente", et quand ils voient que Hitler a tué des Juifs à tour de bras, a envahi l'Europe en foulant aux pieds le christianisme, et a fait la guerre contre l'Amérique, ce ne peut être qu'un héros pour eux.
C'est aussi simple que ça.
D'autant que les dignitaires nazis, s'ils vomissaient bien entendu le Judaïsme et cette "superstition syrienne" qu'est le Christianisme, voyait l'islam avec un oeil assez bienveillant. Religion "solaire", virile, culte de la force, c'est ce qui se disait dans l'entourage de Himmler.
Et puis le mufti de Jérusalem était bien copain avec Onkel Adi...


Amitiés,


Mathieu
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Dim 19 Fév 2006, 23:29

Consultez-donc ça. Ahurissant!

puker puker puker

http://www.col.fr/breve-2090.html
Revenir en haut Aller en bas
Yann



Messages : 152
Inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam   Lun 20 Fév 2006, 00:26

Mais Hilter il aimait pas les arabes aussi Shocked Shocked Shocked
Revenir en haut Aller en bas
 
débat autour de l'islam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 20Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» La terre est ronde, le soleil et la lune tourne autour
» Les Chretiens Martyrs de l'Islam
» Pourquoi l’Islam fait peur ?
» MARIE ET L'ISLAM
» l'unicité de dieu en islam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Société, Politique-
Sauter vers: