DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Oculus



Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Dim 1 Mar 2015 - 17:00

Citation :
Cher Oculus,
Aucun chrétien n'est forcé de l'être, si vous trouvez trop dur de vivre selon le Nouveau Testament, vous pourriez au moins respecter les règles minimales de vie en société que même les idolâtres respectent et estiment : ne pas calomnier l'autre, ne pas mentir, ne pas l'accuser à tort.

Trouvez-moi des passages du Nouveau testament qui explicitent le permis et le défendu de façon aussi précise que vos deux ouvrages en matière sexuelle . tenez sur le concubinage avant le mariage , sur la masturbation  pour ne prendre que ces deux exemples. Par ailleurs le christianisme n'est pas réductible à une morale , c'est plutôt  un pèlerinage
en groupe  vers le Royaume .

Citation :
La catholicisme tout comme le judaïsme interdit toute activité sexuelle hors mariage, si cela vous contrarie pourquoi recourir à la bassesse de la calomnie ? Comment se fait-il qu'après plusieurs jours, vous ne produisiez pas un seul paragraphe caviardé de Vittrant ou de Bouvier ? Tout est sur internet ? Pourquoi ne reconnaissez vous pas que vous avez porté cette accusation à tort ? Calomnie que vous réitérez hier : «  vous renouez avec une très antique pratique de rédaction de l'antiquité  où les copistes successifs s'estimaient en droit de changer un texte antérieur ou d'y rajouter quelques chose tout en se faisant passer pour l'auteur original ».

Le Judaïsme n' a jamais interdit toute activité sexuelle en dehors du mariage : la prostitution était tolérée pour les hommes non mariés et même la polygamie était  obligatoire si la première femme avérée stérile ,ainsi que l'histoire d'Abraham et de la mère d'Ismael Abgar , le prouve  . Et en réalité juive  la relation sexuelle est une façon de contracter un mariage  ou de mettre fin à un mariage . la femme avec qui on a  des relations sexuelles régulières est considérée comme épouse régulière  par tous les tribunaux rabbiniques , même si il n'y a eu ni cérémonie  ni contrat de mariage .
de même , l'adultère consommé par le mari ou la femme  ( Porneia en grec ou Fornicatio en latin ) est expressément
considéré comme mettant fin , de fait , au précédent mariage . C'est d'ailleurs pour cela que Joseph voulait renvoyer Marie sa fiancée  et rompre ses fiançailles sans la soumettre au risque de lapidation prévue par la loi Mosaïque .

C'est d'ailleurs en grande partie à cause de l'ignorance qu'il avait de la Loi Juive , qu'a respectée Jésus ,  que le Père de la Dogmatique Catholique et plus grand Docteur de l'Eglise Occidentale , Augustin d'Hippone ,  n'a pas su que la femme avec qui il avait vécu 14 ans en concubinage et qui lui avait donné Adéodat comme fils  était son épouse véritable , et qu'en la renvoyant pour reprendre une maitresse , comme il fait lors de son émigration à Rome , il devient de fait Adultère au sens où l'entend Jésus . Ceci est dans les Confessions , son grand œuvre autobiographique ....
Alors le plus grand docteur de l'Eglise et Père de la dogmatique catholique concubin et adultère , vous avouerez qu'il y a loin de la coupe aux lèvres ...et que les exceptions à la théorie sont assez gênants , n'est-il pas ?

je ne vous ai jamais accusé d'avoir altéré le texte des livres que vous avez présentés . Vous avez simplement :1) changé les destinataires des œuvres , 2) supprimé  les passages qui avaient mal vieilli du livre de Mgr Bouvier  et 3) ajouté des gloses entre crochets pour actualiser le contenu .
ceci constitue  ce qu'on appelle une "adaptation " , ce n'est qu'un pur constat qui ne porte pas calomnie , ou alors vous niez l'évidence et êtes atteint de délire de persécution ?



Citation :
je note, au passage, que votre imagination fertile fait de moi l'éditeur du livre, ce que  je me suis bien gardé d'affirmer.je constate également que vous modifiez a posteriori le contenu de votre messages de 13h47 sans le dire, pourquoi recourir à un tel procédé ?


je ne vois pas pourquoi si vous n'êtes pas auteur ,vous prenez cela tant à cœur ,et d'autre part tout le monde peut éditer ses posts , les compléter, corriger ou supprimer , autant qu'on  veut sur ce forum.
En la matière , je vous ai fourni les citations où l'auteur reconnait  avoir sélectionné les passages du second ouvrage .


Citation :
Si vous aviez à cœur que les mauvais prêtres soit dénoncés, vous ne vous en prendriez pas à un livre qui explique que cette dénonciation est une obligation morale grave pour tout catholique.
Votre attitude est d'autant plus absurde que les pages que vous combattez incitent à aller plus loin en informant la nonciature et la congrégation du clergé : [Il faut également informer le nonce apostolique, contact@nonciature.fr, et la congrégation du clergé au Vatican (clerus.va, la congrégation peut-être contactée sur facebook et twitter), pour être sur que l’évêque ne puisse pas enterrer l’affaire ou que le prêtre ne puisse pas devenir évêque ou faire carrière.]

Alors là , vous êtes d'une naïveté insondable ! d'abord internet n'est certainement pas un  media adapté pour dénoncer une affaire de mœurs à une nonciature , car la confidentialité minimum n'y est pas assurée .et une lettre en recommandé est certainement meilleure .
Ensuite le Père Tom Doyle , dominicain , qui a servi pendant des années à la nonciature des Etats Unis et qui était présent lors des toutes premières affaires de mœurs des années 1990 a témoigné de l'étouffement systématique
de toutes ces affaires par la représentation diplomatique vaticane . le fait qu'un Nonce apostolique , Mgr Wesolowski
vienne d'être réduit à l'état laïc et mis en prison au vatican ( pour la toute première fois dans l'histoire )  pour crime de pédophilie commis en république dominicaine  devrait aussi vous faire éprouver la possibilité de quelques doutes ...
Revenir en haut Aller en bas
théologie morale



Messages : 60
Inscription : 21/02/2015

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Lun 2 Mar 2015 - 13:56

sur le concubinage :
1ère Lettre aux Corinthiens, 6, 9-10 : Ni les fornicateurs, ni ceux qui s’adonnent au culte des idoles, ni les adultères ne posséderont le royaume de Dieu ;

Lettre aux Galates, 5, 19-21 : Or les œuvres de la chair sont manifestes : c’est la fornication, l’impureté, l’impudicité, la luxure, l’idolâtrie, les maléfices, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les rixes, les dissensions, les factions, l’envie, les meurtres, l’ivrognerie, les débauches, et les choses semblables, dont je vous prédis, comme je l’ai déjà fait, que ceux qui les commettent ne seront pas héritiers du royaume de Dieu.

Lettre aux Ephésiens, 5, 5 : sachez que ni les fornicateurs ni les impurs n’auront de place dans le royaume du Christ et de Dieu. Saint Jean, dans L’Apocalypse, 21, 8, place les fornicateurs, dans la vie future, dans un étang de feu et de souffre .

 Il est certain, d’après ces textes, que la fornication, l’impureté et l’adultère et le culte des idoles sont, intrinsèquement, des actions mauvaises, et constituent des péchés mortels.

1066. – Le concubinage. – On appelle concubinaires des personnes qui vivent maritalement en dehors du mariage. Le concubinage est donc une fornication organisée pour durer plus ou moins longtemps : d’où une circonstance aggravante qu’il est pratiquement nécessaire d’accuser en confession.
Au for externe, le Droit Canonique [de 1917] prévoit des peines contre les clercs et les laïques concubinaires : CC. 2357, 2358, 2359, 2176, 2181 et 133.
Au for interne, le confesseur doit normalement exiger la rupture de l’union illégitime ainsi que la réparation du scandale, avant d’accorder l’absolution. Cf. St Alphonse, VI, 454, 455 et 456 ; – supra, n°776, remarque b) et 835.

le témoignage des Pères [de l’Église] :

Saint Fulgent, lettre 1, chap. 4 : La fornication ne peut jamais exister sans un grave péché.

Saint Chrysostome Homélie 22 sur 2ème aux Corinth. : Autant de fois tu auras fréquenté les femmes de mauvaise vie, autant de fois tu auras prononcé ta propre condamnation.
Revenir en haut Aller en bas
théologie morale



Messages : 60
Inscription : 21/02/2015

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Lun 2 Mar 2015 - 14:13

sur la masturbation :

1ère lettre [de saint Paul] aux Corinthiens [6, 9-10] : 9Ne savez-vous pas que les injustes ne posséderont pas le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, 10ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les avares, ni les ivrognes, ni les médisants, ni les rapaces, ne posséderont le royaume de Dieu. [= Ils iront en enfer.]

1 thessaloniciens 4 3Car la volonté de Dieu est que vous soyez saints ; que vous vous absteniez de la fornication ; 4que chacun de vous sache posséder (le vase de son corps dans la sainteté et l’honnêteté, 5et non en suivant les convoitises de la passion, comme les païens , qui ne connaissent pas Dieu ; 6et que personne à cet égard ne trompe son frère, et ne lui fasse tort, parce que le Seigneur tire vengeance de toutes ces choses, comme nous l’avons déjà dit et attesté. 7Car Dieu ne nous a pas appelés à l’impureté, mais à la sanctification. 8Celui donc qui méprise ces règles, ne méprise pas un homme, mais Dieu, qui a aussi mis son Esprit-Saint en nous.

Et dans la lettre [de saint Paul] aux Galates [5,19-21]: 19Or les œuvres de la chair sont manifestes : c’est la fornication, l’impureté, l’impudicité, la luxure, 20l’idolâtrie, les maléfices, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les rixes, les dissensions, les factions, 21l’envie, les meurtres, l’ivrognerie, les débauches, et les choses semblables, dont je vous prédis, comme je l’ai déjà fait, que ceux qui les commettent ne seront pas héritiers du royaume de Dieu.


le geste d'Onan qui voulait le plaisir mais non les enfants cf. Genèse, 38,9 et qui envoyait sa semence sur le sol fit que l'onanisme est encore de nos jours le synonyme de la masturbation et que certains partisans de la masturbation se réclament de lui. Dieu le fit mourir en raison de son geste.

Les versets où Jésus condamne l'adultère commis dans le coeur et le regard consenti de convoitise sexuelle revient également à condamner moralement la masturbation
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Lun 2 Mar 2015 - 19:16

YES !!! HOO HA !!!

Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9348
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Mar 3 Mar 2015 - 4:50

théologie morale a écrit:
sur la masturbation :

1ère lettre [de saint Paul] aux Corinthiens  [6, 9-10] : 9Ne savez-vous pas que les injustes ne posséderont pas le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, 10ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les avares, ni les ivrognes, ni les médisants, ni les rapaces, ne posséderont le royaume de Dieu. [= Ils iront en enfer.]    ...


Assimilation un peu rapide , " théologie morale " . Il ne faut pas oublier que le royaume des cieux est " à l'intérieur de vous " , bien avant le passage dans l'au-delà .

Si Saint Paul met en garde contre les mœurs relâchées , c'est parce qu'elles peuvent être un obstacle à la paix intérieure . Ce n'est pas pour asservir et écraser son prochain sous le poids de la culpabilité . Il prône au contraire la liberté des " enfants de Dieu " , par la tempérance librement choisie .
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Mar 3 Mar 2015 - 13:32

Cher Theologie Morale ,

j'ai bien regardé les citations que vous avez proposées pour appui à une opinion du NT sur les péchés de masturbation et de concubinage .j'ai regardé le lexique Grec ( version K Alland et BM Metzger de 1983 proposée par M carrez) et celui de la Novum Vulgate sur le site du Vatican .

j'ai trouvé les mots suivants censés représenter ces deux péchés :
1) Porneia, pornos, pornoi, porneias traduits en latin par fornicatio, fornicatione , fornicator, fornicarii
communément traduit par débauche, débauché, débauchés .
2) Moichoi , Adulteri, Adultères
3) Malakoi, Molles, Efféminés
4) Arsenokoitai, masculorum concubitores, Pederastes
5) Akatarsia, Immunditia , Impureté(s)
6) Aselgeia , luxuria, débauche , luxure
7)komoi, comissationes, orgies
8)pathei epithumias, passione desiderii, passion du désir

je trouve qu'aucun de ces mots ne décrit véritablement et précisément ni la masturbation , ni le concubinage ou vie commune prémaritale .
Pour une raison simple ; tous décrivent des péchés commis en relation à l'autre et où il y a un mal commis par rapport à l'intégrité morale d'un autre .
la masturbation , est un acte commis à l'égard de soi même et le concubinage résultant de l'accord de deux libertés humaines ne fait par définition de mal à personne , sauf à considérer que l'absence d'acte juridique sanctionnant une vie maritale commune est un péché .

Je ne vois pas en quoi les termes grecs et latins descriptifs s'appliquent à ces deux réalités .
Il n'y a dans tout le NT aucun appui scripturaire à l'étroitesse juridique des deux livres que vous voudriez proposer comme position de l'Eglise Catholique d'aujourd'hui.

Revenir en haut Aller en bas
théologie morale



Masculin Messages : 60
Inscription : 21/02/2015

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Mar 3 Mar 2015 - 15:04

cher Boulo, cher Oculus,

Quand le jeune homme riche demande ce qu'il faut faire pour avoir la vie éternelle,

allez vous dire que Jésus veut l'écraser sous la culpabilité

ou que Jésus lui demande seulement de se mettre en chemin,

ou que Jésus fait preuve d'étroitesse juridique quand il lui dit :

Tu sais les commandements : Ne commets point adultère ; ne tue point ; ne dérobe point ; ne dis point de faux témoignage ; ne fais tort à personne ; honore ton père et ta mère. Marc 10:19

Cher Oculus,

avec tous vos dictionnaires de latin grec vous arrivez à la conclusion que le Nouveau Testament autorise la fornication ? (car concubinage et masturbation ne sont que des modalités particulières de la fornication) La position de Jésus est simple : la vie sexuelle ne doit se dérouler qu'entre mari et femme durant le mariage. Tout le reste est gravement contraire à son Evangile de Salut.


vous ne répondez pas à ceci :

le geste d'Onan qui voulait le plaisir mais non les enfants cf. Genèse, 38,9 et qui envoyait sa semence sur le sol fit que l'onanisme est encore de nos jours le synonyme de la masturbation et que certains partisans de la masturbation se réclament de lui. Dieu le fit mourir en raison de son geste.  Quel dictionnaire latin grec allez vous produire pour nous expliquer que les partisans de la masturbation se trompent de "saint patron"  ? La mise à mort d'Onan concerne aussi la contraception, les Pères de l'Eglise l'ont compris ainsi, Onan n'a pas seulement commis le seul péché contre la loi du lévirat.

vous ne répondez pas non plus à cet argument :
Les versets où Jésus condamne l'adultère commis dans le coeur et le regard consenti de convoitise sexuelle revient également à condamner moralement la masturbation et la fornication.

Il va vous falloir beaucoup de dictionnaire pour nous convaincre que chez les juifs la fornication était autorisée
alors que Tobie 4, 13 dit : Garde-toi, mon fils, de toute fornication ; et hors ton épouse, ne te permets pas de commettre le crime.

Deutéronome 23,17 : Il n’y aura point de femme prostituée  d’entre les filles d’Israël, ni de fornicateur  d’entre les enfants d’Israël.
Exode 20, 17 Tu ne désireras point la maison de ton prochain ; tu ne désireras point sa femme, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune de toutes les choses qui lui appartiennent.

si je vous produis un verset interdisant la fornication couchée, vous allez me demander un verset qui condamne la fornication en position assise  ou debout ?
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Mar 3 Mar 2015 - 15:41

Vous avez bien cerné le problème.

Dire ce qu'il en est de la morale catholique entraîne derechef, sur un forum catholique (!!!), une levée de bouclier.

D'abord, on va essayer de trouver tous les sophismes possibles pour montrer qu'en fait, la luxure, c'est bien, même, c'est de la charité.

Ensuite, on va vous accuser d'être rigoriste, étroit d'esprit, de juger les autres, d'avoir une mentalité moyenâgeuse, bref, de faire le contraire de ce que veut le Christ.

Et enfin, si la discussion se prolonge, on vous dira qu'en fait tout ça c'est pastoral, et que finalement, le fond de la morale catholique, c'est de jouir sans entraves.

Plus personne ne veut de la sainte doctrine, faut bien que vous pigiez ça cher TM; alors la morale, figurez-vous !...

P. S. cher TM, vous n'avez pas répondu à ma question hors sujet: êtes-vous le taulier du site Jésus-Marie ? Si oui, pourrait-on ensemble débattre d'un sujet que vous avez développé sur votre site ?
Revenir en haut Aller en bas
théologie morale



Masculin Messages : 60
Inscription : 21/02/2015

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Mar 3 Mar 2015 - 16:06

cher Abenader,

merci pour vos messages. Au sujet de JesusMarie.com, contactez le par son site internet, le taulier comme vous dites.
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Mar 3 Mar 2015 - 16:19

Ce n'est pas en vous énervant et en insultant que vous convaincrez les forumeur(euses) de Docteur angélique de la non morbidité de vos positions et du caractère rationnel de votre esprit .
Etes-vous capables de mener une discussion rationnelle ?
Vous me fournissez des références choisies par vous du NT dans vos posts du21/2 13H56 et 14 H 13 .j'essaye de voir si les citations décrivent effectivement les cas de figures abordés.
Vous me répondez en changeant de sujet et en essayant désespérément de rattacher votre position à d'autres citations où ça marche encore moins :
l'Onanisme , comme vous l'avez dit c'est le coït interrompu , aggravé par la croyance de l'époque qui a duré jusqu'au 20 ème siècle que la semence masculine contenait les fœtus déjà formés , et donc que c'était en quelque sorte l'équivalent actuel de l'avortement .
L'Onanisme a donc plus à voir avec la problématique actuelle de l'avortement pour ne jamais avoir d'enfants qu'avec la masturbation .
Non que je sache , quand on regarde une femme pour la désirer en son cœur , on peut avoir une érection , mais pas se masturber devant elle , ça n'a rien à voir . on peut aussi avoir des rêves érotiques suivis d'éjaculation nocturne contre lesquels on ne peut rien ...
Vous produisez des versets sur la convoitise qui sont hors sujet .
Il s'agit du concubinage , autrement dit d'une relation maritale d'où la fidélité n'est en rien exclue
mais qui n'est pas juridiquement validée . Il n'y a pas de débauche ou fornication dans cette relation
pas plus qu'il n'y en a dans le mariage . Il y a simplement un refus d'officialiser une liaison en société ou un report de cette officialisation .En cette relation il y a désir des deux partenaires l'un envers l'autre et c'est cela que vous ne supportez pas : que le Désir ait besoin d'une période pour se connaitre lui même , être certain de durer pour conjurer la peur de l'engagement .
Tous les gens qui se sont aimés , se sont d'abord désirés , ça n'a rien à voir avec la convoitise , mais tout avec l'Amour tel que décrit dans le cantique des Cantiques ( sans doute une sainte horreur pour vous ) je sais bien que le sol se dérobe sous vos pas , mais c'est bien la preuve que la pastorale d'aujourd'hui ne peut plus être celle du concile de Trente . C'est fini cette période , Est-ce que vous comprenez ?
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Mer 4 Mar 2015 - 0:58

Mais oui, c'est de la pastorale tout ça ! Jouissons sans entraves, on est plus au concile de Trente, c'est fini cette période, on a bien compris.

Et... les principes dans tout ça ? Vous savez, les trucs qui bougent pas selon les périodes, qui sont immuables ?

Revenir en haut Aller en bas
théologie morale



Masculin Messages : 60
Inscription : 21/02/2015

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Mer 4 Mar 2015 - 12:10

Cher Oculus,

votre refus de l'enseignement catholique officiel sur la sexualité est probablement lié aux erreurs que vous faites au sujet de l'Ancien Testament et des juifs de cette époque.

vous affirmez : « Le Judaïsme n' a jamais interdit toute activité sexuelle en dehors du mariage : la prostitution était tolérée pour les hommes non mariés (...) »,

sur quoi vous fondez vous pour affirmer que les juifs du temps de Jésus ne condamnaient pas la prostitution comme un péché grave ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80796
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Mer 4 Mar 2015 - 13:56

théologie morale a écrit:
Cher Oculus,

votre refus de l'enseignement catholique officiel sur la sexualité est probablement lié aux erreurs que vous faites au sujet  de l'Ancien Testament et des juifs de cette époque.

vous affirmez :  « Le Judaïsme n' a jamais interdit toute activité sexuelle en dehors du mariage : la prostitution était tolérée pour les hommes non mariés (...) »,

sur quoi vous fondez vous pour affirmer que les juifs du temps de Jésus ne condamnaient pas la prostitution comme un péché grave ?

Moi c'est juste le genre littéraire de la façon dont vous présentez kl'enseignement de l'Eglise sur la sexualité.

Ca fait un peu composition chimique d'un apothicaire de province.

Finalement, je crois qu'on n'a pas à rentrer dans trop de détail. Ca donne une impression malsaine.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9348
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Mer 4 Mar 2015 - 21:10

théologie morale a écrit:
Cher Oculus,

...

vous affirmez :  « Le Judaïsme n' a jamais interdit toute activité sexuelle en dehors du mariage : la prostitution était tolérée pour les hommes non mariés (...) »,

...

La ruse de Tamar n'est jamais sortie de ma mémoire ( Gen 38 , 6 à 30 ) .
Revenir en haut Aller en bas
théologie morale



Masculin Messages : 60
Inscription : 21/02/2015

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Jeu 5 Mar 2015 - 11:33

cher Arnaud, vous dites "on n'a pas à entrer dans trop de détail" mais en même temps vous faites une vidéo pour répondre à une question d'internaute qui demande à connaître le permis et le défendu dans le mariage, vidéo dans laquelle vous parlez de sodomie et de fellation,
alors à quels détails vous faites allusion ?

Pour mieux comprendre votre opinion, pourriez vous me citer une phrase de l'abbé Vittrant ou de Mgr Bouvier, que vous estimez "malsaine" ?

je vous donne deux liens pour vous éviter d'avoir à écrire une phrase au clavier :

http://jesusmarie.free.fr/sexe-catholique-le-permis-et-le-defendu-1ere-partie-abbe-vittrant.html

http://jesusmarie.free.fr/sexe-catholique-le-permis-et-le-defendu-2eme-partie-mgr-bouvier-eveque.html


Cher Boulo,

dans Genèse 38, 6-30 on trouve ceci : 24 Mais trois mois après, on vint dire à Juda : Thamar, ta belle-fille, est tombée en fornication, car on commence à s’apercevoir qu’elle est grosse. Juda répondit : Qu’on la produise en public, afin qu’elle soit brûlée.
Oculus va-t-il nous expliquer que ce verset signifie que la fornication était tolérée chez les juifs même dans la Genèse ? Tout est possible, Oculus a bien accusé Mgr Bouvier de prôner exactement le contraire de ce qu'il avait écrit...
Il est vrai qu'on a plus de chance de dire n'importe quoi quand on ne lit pas le texte que l'on cherche à critiquer.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80796
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Jeu 5 Mar 2015 - 18:57

théologie morale a écrit:
cher Arnaud, vous dites "on n'a pas à entrer dans trop de détail" mais en même temps vous faites une vidéo pour répondre à une question d'internaute qui demande à connaître le permis et le défendu dans le mariage, vidéo dans laquelle vous parlez de sodomie et de fellation,
alors à quels détails vous faites allusion ?

Ces deux exemples suffisent. A la lumière des trois principes (amour engagé, respect de la nature de l'autre et ouverture à la vie), chacun doit comprendre et discerner.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9348
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Jeu 5 Mar 2015 - 23:06

théologie morale a écrit:
 ...


Cher Boulo,

dans  Genèse 38, 6-30 on trouve ceci : 24 Mais trois mois après, on vint dire à Juda : Thamar, ta belle-fille, est tombée en fornication, car on commence à s’apercevoir qu’elle est grosse. Juda répondit : Qu’on la produise en public, afin qu’elle soit brûlée.
Oculus va-t-il nous expliquer que ce verset signifie que la fornication était tolérée  chez les juifs même dans la Genèse ? ...

La fornication de l'épouse ou de la veuve non mais la prostitution de la professionnelle oui , puisque Tamar se déguise en prostituée afin de se faire engrosser par Juda , qui se refuse à suppléer à son fils décédé .

C'est bien ce qu'avait dit Oculus .
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Ven 6 Mar 2015 - 9:17

théologie morale a écrit:
Cher Oculus,

votre refus de l'enseignement catholique officiel sur la sexualité est probablement lié aux erreurs que vous faites au sujet  de l'Ancien Testament et des juifs de cette époque.

vous affirmez :  « Le Judaïsme n' a jamais interdit toute activité sexuelle en dehors du mariage : la prostitution était tolérée pour les hommes non mariés (...) »,

sur quoi vous fondez vous pour affirmer que les juifs du temps de Jésus ne condamnaient pas la prostitution comme un péché grave ?


Il y a beaucoup de textes de l'AT où la prostituée NON JUIVE est considérée comme une personne pleine de qualités , voyez la figure de Rahab par exemple avant la prise de Jéricho .

En fait dans l'antiquité , le Péché est spécifié par l'appartenance de la personne sur qui ou avec qui il est commis .
Si la personne était Juive , alors Oui la prostitution n'est pas tolérée par la Loi .
Mais s'il s'agit même d'une servante non Juive ou d'une esclave ou même d'une étrangère , alors il n'y a pas péché pour la loi juive , mais simple inconduite .
De même , il n'y a Adultère qu'envers un homme ou une femme Juive , Si c'est un étranger ou une étrangère , ça n'est pas qualifié d'Adultère , puisqu'il n'y a pas eu de rupture de mariage Juif .
Il en était exactement de même chez les romains : le Pater familias ne pouvait pas tromper sa femme avec une femme Romaine mariée ou Libre , citoyenne de l'empire . par contre il pouvait abuser librement de toute étrangère non protégée ou de tout(e) esclave ( mâle ou femelle ) de sa maisonnée , ça n'était pas considéré comme une adultère en Droit Romain , mais comme un simple écart de comportement .
Lorsque Jésus dit aux juifs concernant la femme adultère : "Que celui d'entre-vous qui est sans péché , lui jette la première pierre".
et que "ils s'en allèrent tous , en commençant par les plus agés " , J'y vois un sous entendu à sans péché , c'est sans péché "sexuel ",
bien sûr . Or Ces homme avaient toute latitude pour répudier leurs femmes pour un motif futile et reprendre une femme "viagra "
pour leurs vieux jours . De quel péché est-ce que Jésus parle ? à mon avis de relations sexuelles avec des étrangères prostituées
et le fait qu'ils partent tous atteste de la fréquence de ces incartades sexuelles dans la société juive de l'époque dans la vie des hommes mariés .

D'ailleurs il me semble que si Jésus avait adréssé la même phrase à des catholiques absouts de frais de leurs péchés de chair , ils se seraient dits , mais nous sommes sans péchés puisque nous venons de nous confesser, et qu'ils auraient deréchef lapidé cette femme sous les yeux du Christ . C'est bien comme ça aussi que je vous imagine, Cher Théologie Morale avec vos codicilles d'Apothicaire
tridentin ...
Revenir en haut Aller en bas
théologie morale



Masculin Messages : 60
Inscription : 21/02/2015

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Ven 6 Mar 2015 - 13:25

cher Arnaud,

pourriez vous me citer une phrase de l'abbé Vittrant, que vous estimez "malsaine" ?



http://jesusmarie.free.fr/sexe-catholique-le-permis-et-le-defendu-1ere-partie-abbe-vittrant.html

cher Boulo et cher Oculus

votre opinion est-elle que la fornication et la prostitution sont interdites chez les juifs, si elles se passent avec une femme juive mais autorisées si la fornication ou la prostitution se déroule avec une étrangère ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80796
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Ven 6 Mar 2015 - 13:28

Ce que j'estime malsain, c'est la liste à la Pagnol des pratiques sexuelles traitées. Pas vous ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Nathalie2



Féminin Messages : 698
Inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Ven 6 Mar 2015 - 14:01

Ben disons qu'il suffit de dire "faut pas faire ceci" pour que
- tu saches que ça existe, t'y aurais même pas penser
- que tu aies envie de le faire

Une liste ou un écrit expliquant de quelle façon on doit s'y prendre est plus positif, peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80796
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Ven 6 Mar 2015 - 14:02

Thumright

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Oculus



Masculin Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Ven 6 Mar 2015 - 23:40

Citation :
Cher Boulo et  cher Oculus

votre opinion est-elle que la fornication et la prostitution sont interdites chez les juifs, si elles se passent avec une femme juive mais autorisées si la fornication ou la prostitution se déroule avec une étrangère ?

Oui,bien sûr , le mâle est tout puissant et a toujours raison dans le bassin méditérrannéen , en grèce comme à Rome et comme en Israël.

Enfin , dois-je vous rappeler que le Bon Roi Salomon avait 1000 femmes dans son Harem ?
Bien sûr , c'est moins de partenaires que Simenon et Catherine Millet , mais quand même ! ça ne me parait pas très moral ( quelle santé !!)pensez-vous par ailleurs que le comportement du Roi David ait été exemplaire avec la femme d'Urie sans parler de ses penchants pour Jonathan ?quand on a le pouvoir , en Israël comme partout , on n'est pas vraiment éxemplaire au sens de l'abbé Vittrant !!

Quand Jésus dit que les publicains et les prostituées nous précèdent dans le Royaume de Dieu , c'est bien qu'il y en avait à son époque !
d'ailleurs l'évangéliste Matthieu a mis dans sa généalogie du Christ deux prostituées : Tamar et Rahab et la femme d'Urie que david a
indirectement fait assassiner ...
le Christ s'est laissé oindre des larmes et du parfum d'une femme de mauvaise vie à qui "il sera beaucoup pardonné parce qu'elle a beaucoup aimé "
Alors pour les étrangères servantes ou esclaves de maisonnée juive , le droit de cuissage n'était pas rare, et pour les étrangères prostituées , leur usage était répandu et banal . Comment les juifs s'arrangeaient-ils avec la Loi , certainement comme ils l'ont toujours fait , en la commentant de façon infinie et en trouvant des solutions qui recueillaient la majorité des suffrages des sages .
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9348
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Ven 6 Mar 2015 - 23:57

D'accord avec Oculus mais une sourdine quand même : la " prostitution sacrée des nations voisines d'Israël " était interdite aux juifs sous peine de mort .

Et la reine Jézabel finit misérablement de la main de Jehu ( I et II Rois ) . Apocalypse 2 , 20 reproche à une église de laisser faire dame Jézabel .

PS - Les mille femmes de Salomon se répartissent en sept cents femmes et trois cents concubines , qui " tendent son cœur vers d'autres Elohim " dans sa vieillesse ( I Rois 11 , 3-4 _ traduction Chouraqui ) .
- Tamar n'est pas une prostituée . Pour perpétuer la lignée , elle provoque son beau-père , qui refuse , au mépris de la loi , de lui donner son troisième fils , les deux autres ( Er et Onan ) étant décédés .

- L'abbé Vittrant n'a sans doute pas tort de constater que , pour beaucoup de nos contemporains , la relation sexuelle est redevenue un " sacrement " .
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Sam 7 Mar 2015 - 10:46

-
Citation :
L'abbé Vittrant n'a sans doute pas tort de constater que , pour beaucoup de nos contemporains , la relation sexuelle est redevenue un " sacrement " .


C'est tout à fait exact , c'est le Lieu où l'on passe de l'image à la ressemblance de Dieu .
Et c'est pourquoi lorsqu'on a pris conscience du caractère infiniment  et merveilleusement sacré de cette relation , on ne peut que la traiter avec le respect et la tendresse qu'elle mérite , et c'est cette prise de conscience qui est bien plus efficace que toutes les injonctions morales et bien plus universelle que toutes les lois naturelles alléguées qui ne sont que le reflet d'une compréhension du monde datée et souvent obsolète .

Abenader m'avait  demandé de lui donner des "principes immuables " non sujets au changement pour baser la vie et la morale sexuelle.
j'avoue n'en avoir trouvé que deux  qui sont à la base de la question du jeune homme riche à Jésus :

"Maitre que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle ? "

le premier  est d'aimer Dieu de toute son âme , coeur et esprit , le second est d'aimer le prochain comme soi-même.

la difficulté d'aimer le prochain comme soi même est qu'on ne peut pas connaître ce qu'est être une femme quand on est homme et réciproquement , on ne peut que l'approcher .Soi même est radicalement et inaccessiblement  Autre .
Vous savez ce genre de détails quotidiens  où l'on se gratte la tête avec perpléxité du style vous arrivez tranquillement et votre femme sursaute et vous dit d'un ton de reproche épouvanté  :" Oh ! tu m'as fait peur !"
je n'ai jamais vu aucun homme faire ça , par contre chez les femmes c'est très banal. ça recouvre des différences neurobiologiques  dans la perception auditive féminine et dans le besoin de protection qu'éprouve une femme seule .
Est-ce lié à la répartition ancestrale des tâches où l'homme étant parti chasser , la femme restait seule à protéger le foyer contre tous les graves dangers des temps antédiluviens  ?

Alors la relation sexuelle c'est d'apprendre une altérité radicale qu'on ne pourra jamais éprouver  qu' à travers ce que la Bible appelle
connaitre mais qui est aussi bien co-naître , naître ensemble , s'engendrer mutuellement et réciproquement dans la durée d'un amour engagé et stable  au quotidien .
c'est pourquoi cette connaissance mutuelle de l'homme et de la femme est aussi apprentissage de la connaissance du Divin , encore plus radicalement Autre .
Voilà pourquoi la relation sexuelle est apprentissage de la relation au Divin , dans , par et grâce à l'Amour  et expérience et apprivoisement de l'Altérité . Voilà ce que le Judaïsme a toujours tenu  pour certain : que la relation sexuelle est la seule voie de sanctification des époux dans l'apprentissage du respect de l'autre et de ses besoins , à son écoute , et que la Gloire de Dieu, la Shekinah , est présente lorsque le don réciproque est parfait .


Dernière édition par Oculus le Sam 7 Mar 2015 - 19:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
théologie morale



Masculin Messages : 60
Inscription : 21/02/2015

MessageSujet: un Dieu hypocrite ?   Sam 7 Mar 2015 - 15:57

chère Nathalie, avez vous compris depuis votre dernier message à ce sujet pourquoi tant de gens aiment le Cantique des Cantiques ?
(qui illustre les relations d'amour entre Israel et Dieu et entre Dieu et l'âme) ?

Cher Arnaud et chère Nathalie, Jésus a répondu au jeune homme riche qui demandait ce qu'il fallait faire pour avoir la vie éternelle, en lui récitant les dix commandements. Les commandements sont donnés pour le salut des hommes de bonne volonté.

Cher Arnaud, votre impression de malaise face aux documents du magistère sur la sexualité m'étonne car aussi bien l'instruction Donum Vitae, que la déclaration Persona Humana, que l'encyclique Humanae Vitae entrent dans biens des détails, détails que l'on trouve également dans le Catéchisme de l'église catholique (C.E.C.) promulgué par saint Jean-Paul II et reçu dans toute l'église catholique romaine.

Ce catéchisme est un document officiel de l'Eglise catholique, ce n'est pas un document personnel à tel ou tel. Ce n'est pas un document propre à une conférence épiscopale

Vous devriez vous interroger sur votre rejet d'une méthode qui est officiellement adoptée par tous les catholiques : la réponse dans le détail des actes et des choix humains.

Il n'y a rien de malsain dans l'étude de la Révélation même quand il s'agit d'éclairer les hommes pour des actes concrets relatifs à la sexualité. L’Écriture Sainte rentre dans bien des détails, le puritanisme n'est pas catholique. Votre malaise n'est peut-être pas sans lien avec l'interprétation que vous vous faites personnellement de Matthieu 5, 28 : « quiconque aura regardé une femme pour la convoiter, a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur. »

cher Boulo et cher Oculus,

vous rendez vous compte du caractère hypocrite d'un Dieu qui interdirait à son peuple la fornication et la prostitution avec les femmes issues de ce peuple mais l'autoriserait avec des étrangères ? Cela ne vous semble-t-il pas une énormité ? Êtes vous sur que les textes de l'Ancien Testament enseignent aux juifs qu'ils peuvent forniquer avec des étrangères ? Ne faites vous pas une confusion entre les péchés de membres du peuple (le roi y compris) et ce que le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob leur a commandé de faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80796
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Sam 7 Mar 2015 - 16:03

théologie morale a écrit:

Cher Arnaud, votre impression de malaise face aux documents du magistère sur la sexualité m'étonne car aussi bien l'instruction Donum Vitae, que la déclaration Persona Humana, que l'encyclique Humanae Vitae entrent dans biens des détails, détails que l'on trouve également dans le Catéchisme de l'église catholique (C.E.C.) promulgué par saint Jean-Paul II et reçu dans toute l'église catholique romaine.

Je n'ai aucun malaise face aux documents du magistère sur la sexualité.


théologie morale a écrit:
Vous devriez vous interroger sur votre rejet d'une méthode qui est officiellement adoptée par tous les catholiques : la réponse dans le détail des actes et des choix humains.

J'ai aussi le même malaise face aux document d'Act up et aux questions du genre : "Si je couche avec mon labrador, vais-je contaminer ma mari ?"

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
théologie morale



Masculin Messages : 60
Inscription : 21/02/2015

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Sam 7 Mar 2015 - 16:25

cher Arnaud,

vous être professeur de religion :

à vos élèves vous apprenez aussi que le Dieu d'Israel aurait donné le droit aux juifs de faire l'amour avec
des femmes étrangères ? mais qu'Il leur aurait seulement interdit la fornication et la prostitution avec des femmes juives ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80796
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Sam 7 Mar 2015 - 16:37

théologie morale a écrit:
cher Arnaud,

vous être professeur de religion :

à vos élèves vous apprenez aussi que le Dieu d'Israel aurait donné le droit aux juifs de faire l'amour avec
des femmes étrangères ? mais qu'Il leur aurait seulement  interdit la fornication et la prostitution avec des femmes juives ?

Erreur de votre part : Le Dieu d’Israël n'a pas donné le droit aux juifs de faire l'amour avec des femmes étrangères. Il a interdit aux Hébreux de se MARIER avec des femmes étrangères.


D'autre part, vous ne trouverez nulle part dans la Bible un guide des diverses positions sexuelles, du permis et de l'interdit.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
théologie morale



Masculin Messages : 60
Inscription : 21/02/2015

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Sam 7 Mar 2015 - 16:50

cher Arnaud,

sur quel texte vous fondez vous pour dire que le Dieu d'Israel a interdit aux juifs de faire l'amour hors mariage avec des femmes étrangères ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80796
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Sam 7 Mar 2015 - 16:56

théologie morale a écrit:
cher Arnaud,

sur quel texte vous fondez vous pour dire que le Dieu d'Israel a interdit aux juifs de faire l'amour hors mariage avec des femmes étrangères ?

Sur les textes de Moïse interdisant l'adultère et les relations sexuelles hors mariage et condamnant à la lapidation celui ou celle qui le commet.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Oculus



Masculin Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Sam 7 Mar 2015 - 19:56

Il est parfois  dit que l'Eglise Catholique doit évoluer au moins autant dans son enseignement sur la sexualité que ce qu'elle a fait par rapport à sa cosmologie du temps de l'affaire Galilée : une révolution d'ampleur Copernicienne est nécéssaire .

Depuis Saint Augustin , l'Occident chrétien , qu'il soit catholique ou protestant est resté sur l'idée que la Planète Sexualité tournait autour du soleil Noir du Péché Mortel . Or il faut revenir au Judaïsme qui pense que la Planète sexualité tourne autour de la rencontre  sanctifiante avec Dieu .
Il faut passer du primordialement mauvais au primordialement Bon . De la défiance à la confiance,
de la Loi à l'Esprit , de la Contrainte  à la prise de conscience , d'une pédagogie de la peur à une pédagogie de l'émerveillement , celui d'Adam quand il vit Eve  et reciproquement .
car "Dieu Vit que cela était Bon " et cela est resté et restera éternellement Bon , car il s'agit de l'oeuvre de Création Divine .
Il ne s'agit pas de dire que tout est permis et que tout se vaut , non . qu'il y ait des itinéraires que l'Eglise indiquera  toujours : l'indissolubilité  du mariage , le refus de l'avortement sont des exemple intangibles car vrais . Mais ils nécéssitent plus un témoignage d'éxemplarité que de grands discours culpabilisants .
C'est pourquoi la pastorale de la sexualité doit reposer d'abord sur l'exemple qu'offrent les couples et les familles chrétiennes , c'est par l'exemple vécu et partagé qu'on évangélise .
quant au clergé , il doit aussi offrir une exemplarité en respectant ses engagements  à la chasteté ( si toutefois la chose est possible...) et un accueil miséricordieux de l'infinie souffrance de ceux et celles  qui ne  réussissent pas à s'accomplir sexuellement  dans leur vie d'hommes et de femmes . je suis donc en total accord avec la façon qu'a notre Pape de voir ces choses ...
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie2



Féminin Messages : 698
Inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Sam 7 Mar 2015 - 20:06

@théologie morale
Il y a souvent du second degré ou une pointe d'humour dans certains de mes posts, à ne pas prendre au premier degré, bien sûr...
J'ai tenté de décoincer l'atmosphère en rappelant qu'il y a de l'érotisme dans la bible.
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie2



Féminin Messages : 698
Inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Jeu 12 Mar 2015 - 10:00

Oh ça va devenir super chaud, je prépare les pop corn's !
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie2



Féminin Messages : 698
Inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Jeu 12 Mar 2015 - 11:19

zut ! je suis déçue
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Jeu 12 Mar 2015 - 14:20

En tout cas c'est pas facile pour tout le monde, d'être catholique et d'aimer "la sexualité".

Pour moi par exemple, j'attend le mariage malheureusement... j'ai beau ne pas être célibataire, j'ai toujours pas trouvé la bonne. lol!

Enfin bon, c'est dur à vivre mais le jour ou je trouve la bonne qui me plaira autant physiquement que mentalement (Oh Dieu fais que ce jour arrive vite car j'en peux plus lol! ) et bien je serais heureux.

Bon sinon, moi j'ai pas de problème avec le sexe, faut juste que sa soit l'amour la finalité.

Quand je regarde un porno comme ce matin j'y trouve rien de méchant seulement (j'aime pas le porno au passage) je trouve que sa manque d'amour.

Notre société est basé sur le sexe au passage et je trouve ça triste. Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28485
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Jeu 12 Mar 2015 - 14:28

Vincent01 a écrit:
En tout cas c'est pas facile pour tout le monde, d'être catholique et d'aimer "la sexualité".

Pour moi par exemple, j'attend le mariage malheureusement... j'ai beau ne pas être célibataire, j'ai toujours pas trouvé la bonne. lol!

Enfin bon, c'est dur à vivre mais le jour ou je trouve la bonne qui me plaira autant physiquement que mentalement (Oh Dieu fais que ce jour arrive vite car j'en peux plus lol! ) et bien je serais heureux.

J'ai pas trouvé la bonne moi non plus. Pouffer de rire

Je ne sais pas si je la trouverai mais sinon, je me contenterai de mon célibat, qui a ses bons côtés aussi. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie2



Féminin Messages : 698
Inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Jeu 12 Mar 2015 - 14:30

Whaaaa 26 ans, puceau et élevé au porno ! La pauvre qui va tomber dessus !

Vincent,
Si tu fais comme les films de boules, même avec de l'amour, ça ne passera pas, tu vas la dégoûter définitivement du sexe. La seule chose à gagner..
Sinon l'éjaculation faciale c'est après ou avant le désert ? et la sodo, une friandise occasionnelle, ou la base même de la sexualité ?
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Jeu 12 Mar 2015 - 14:33

lol!  Non mais je suis la génération qui à grandi avec le porno (même celle d'avant aussi était tr_s sexualisé, les hippies etc.. c'est la suite en pire en gros).

Mais j'ai un respect de la femme et pour moi le sexe se fait par amour. Donc je vois pas ouje parle d'éjaculation faciale ou sodomie... lol!  Car l'amour c'est aussi du respect.
Et je suis aussi sortie avec des femmes (parfois plus agêe) et la limite (amour pas avant le mariage) n'était pas dur pour moi... au final c'était dur pour elles. D'ailleurs, je pense que sa en fera encore fuir pas mal. :mdr:


Maintenant je déplore le message du monde qui n'est que beauté physique (même si j'espère trouvé aussi une jolie femme) et qui n'est que sexe dans beaucoup de choses. Mais bon le fameux paradis terreste dont parle Arnaud y ressemble, un paradis matériel qui s'appelle 666. Ou l'amour et la rencontre de Dieu sont loin, tant les sirènes du monde nous le cachent.

Tiens sa me rappelle aussi les écrits grecs avec Ulysse et les sirènes, en gros tombés dans les plaisirs du monde c'est un grand risque de s'y perdre. Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie2



Féminin Messages : 698
Inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Jeu 12 Mar 2015 - 14:36

Mate plutôt ça, c'est mieux !

http://www.educationsensuelle.com/

sorry, mais des maux, faut choisir les moindres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Jeu 12 Mar 2015 - 14:37

Simon a écrit:
Je ne sais pas si je la trouverai mais sinon, je me contenterai de mon célibat, qui a ses bons côtés aussi. Very Happy

J'ai la même résolution que vous pour le coup !
Mais bon, ma mère veut des petits enfants et un grand garçon avec la bague au doigt. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Jeu 12 Mar 2015 - 14:38

Nathalie2 a écrit:
Mate plutôt ça, c'est mieux !

http://www.educationsensuelle.com/

sorry, mais des maux, faut choisir les moindres.

Déjà vu Smile

Et puis faut savoir que c'est Jésus qui ma sortie du porno car à une période c'était ça tout le temps. :beret:
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28485
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Jeu 12 Mar 2015 - 14:39

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie2



Féminin Messages : 698
Inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Jeu 12 Mar 2015 - 14:50

Vincent01 a écrit:
Nathalie2 a écrit:
Mate plutôt ça, c'est mieux !

http://www.educationsensuelle.com/

sorry, mais des maux, faut choisir les moindres.

Déjà vu Smile

Et puis faut savoir que c'est Jésus qui ma sortie du porno car à une période c'était ça tout le temps. :beret:

Seigneur, pitié, dis moi que je ne lis pas ce que je lis !
Je vois le tableau, un jeune ressemblant trait pour trait à dsk, devant son film, la main dans son ben 

Sinon un autre remède : douche glacée tous les matins.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Jeu 12 Mar 2015 - 19:35

ysov a écrit:
Hillel31415 a écrit:
Non ils étaient déja là... La charia catholique, ce n'est plus qu'une question de temps.
Salut à tous , la charia catholique jamais entendu parlé et il n'y a rien dans le dictionaire expliqué moi je vous prie  siffler
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14437
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Jeu 12 Mar 2015 - 21:14

Simon a écrit:
Vincent01 a écrit:
En tout cas c'est pas facile pour tout le monde, d'être catholique et d'aimer "la sexualité".

Pour moi par exemple, j'attend le mariage malheureusement... j'ai beau ne pas être célibataire, j'ai toujours pas trouvé la bonne. lol!

Enfin bon, c'est dur à vivre mais le jour ou je trouve la bonne qui me plaira autant physiquement que mentalement (Oh Dieu fais que ce jour arrive vite car j'en peux plus lol! ) et bien je serais heureux.

J'ai pas trouvé la bonne moi non plus. Pouffer de rire

Je ne sais pas si je la trouverai mais sinon, je me contenterai de mon célibat, qui a ses bons côtés aussi. Very Happy

Mais n'oublies pas, le va-et-vien avec ta main droite est interdit selon nos zogotos ici.

De plus, aujourd'hui, n'oublies jamais que le viagra pour femme c'est ta carte de crédit mon cher. :beret:
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14437
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Jeu 12 Mar 2015 - 21:17

Vincent01 a écrit:
En tout cas c'est pas facile pour tout le monde, d'être catholique et d'aimer "la sexualité".

Imagines tu n'es pas sorti de l'auberge, car si la sexualité est primordiale dans ton couple, tu dois savoir que même parmi les femmes non catholiques pratiquantes à tous le moins, en moyenne les deux tiers n'aiment pas la sexualité. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie2



Féminin Messages : 698
Inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Jeu 12 Mar 2015 - 22:42

J'y crois pas ! 
Je viens de lire une réflexion plus que misogyne en plus. Cela veut dire quoi exactement ? Que les femmes font ça pour de l'argent ? Il y a un métier pour ça, ça s'appelle putain !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Jeu 12 Mar 2015 - 22:53

Nathalie2 a écrit:
J'y crois pas ! 
Je viens de lire une réflexion plus que misogyne en plus. Cela veut dire quoi exactement ? Que les femmes font ça pour de l'argent ? Il y a un métier pour ça, ça s'appelle putain !

Arrêtez de faire la vierge effarouchée, j'attends toujours vos excuses à propos de mon nom de famille que vous avez sali sur la place publique What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie2



Féminin Messages : 698
Inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Jeu 12 Mar 2015 - 23:07

mort de rire

on ne s'est jamais posé la question si françois pignon existait réellement ? autrement que le personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie2



Féminin Messages : 698
Inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Jeu 12 Mar 2015 - 23:08

François Pignon a écrit:
Nathalie2 a écrit:
J'y crois pas ! 
Je viens de lire une réflexion plus que misogyne en plus. Cela veut dire quoi exactement ? Que les femmes font ça pour de l'argent ? Il y a un métier pour ça, ça s'appelle putain !

Arrêtez de faire la vierge effarouchée, j'attends toujours vos excuses à propos de mon nom de famille que vous avez sali sur la place publique What the fuck ?!?  

je suis peut-être vierge et effarouchée, qui sait ??  Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14437
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Jeu 12 Mar 2015 - 23:43

Nathalie2 a écrit:
J'y crois pas ! 
Je viens de lire une réflexion plus que misogyne en plus. Cela veut dire quoi exactement ? Que les femmes font ça pour de l'argent ? Il y a un métier pour ça, ça s'appelle putain !

La prostitution dans une certaine forme peut être réelle dans un couple, car la priorité matérielle peut prendre des proportions qui frise cet état. Les amazones surtout ont cette propension.

Mais quoiqu'il en soit, les deux tières environs des hommes et des femmes ont un problème face à l'intimité véritable. De multiples facteurs depuis des siècles ont fait en sorte que conséquemment, beaucoup d'hommes ne connaissent pas l'expression des sentiments et de la sensualité, alors que beaucoup de femmes n'aiment pas l'intimité sexuelle, mais tout au plus, consciemment ou non, ces femmes comptent tout-de-même sur ce facteur masculin pour se référer à leurs sentiments.

PS Ah j'oubliais de conclure: S'il vous plaît, lisez vraiment les interventions, car vous, vous me dites LES femmes, alors que moi j'ai dit DES femmes. Ça augure mal... siffler
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12239
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU   Ven 13 Mar 2015 - 10:03

Nathalie2 a écrit:
mort de rire

on ne s'est jamais posé la question si françois pignon existait réellement ? autrement que le personnage.

Mais si.... voyez le "Diner de cons"... entre autres...
Revenir en haut Aller en bas
 
SEXUALITE CATHOLIQUE, LE PERMIS ET LE DEFENDU
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Emo, et catholique
» EST-IL PERMIS DE MAUDIRE UNE PERSONNE MÊME LE DIABLE ? ...
» Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique
» le role du diacre dans l'eglise catholique
» CATHOLIQUE........QU'EST-CE QUE C'EST ? VIDEOS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: