DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 18  Suivant
AuteurMessage
dims



Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 12:21

jean-luc56 a écrit:
J&B a écrit:
J'ai dit : Dims parle des vrais chercheurs, pas de ceux qui se sont réfugiés dans un monastère pour fuir des problèmes, et il y en a certainement beaucoup.

Donc, ça veut dire que certains moines ou moniales, peu importe le monastère, sont partis au monastère pour des raisons autres que leur recherche de Dieu et ils sont restés à vie, certains se sont convertis par la force des choses et d'autres sont tombés malades, psychiquement ou physiquement.
Par exemple, cela arrivait fréquemment autrefois dans les familles qui voulaient faire un "geste" pour l'Eglise, et d'autres raisons moins avouables...
D'autre part, j'ai le plus grand respect pour ceux qui ont tout laissé pour suivre le Christ, ils sont un exemple pour moi...

Je n'aime franchement pas à avoir à justifier ce que j'ai dit, je le fais d'ailleurs rarement, mais là vous faites preuve d'une mauvaise foi crasse...

C'est difficile d'avoir une conversation raisonnable avec vous deux(c'est à dire sans tomber dans les affects),soit il faut être d'accord avec ce que vous dites, sinon... un bon coup de morale dans l'espoir de faire culpabiliser c'est toujours ça de gagné et ça s'appelle de la manipulation affective.
Hé oui !

si dims parle des vrais chercheurs il ne dit pas quelque chose sur les moines et les sœurs au début de votre prise de position totalement irrespectueuse.
de toute façon dims ne cherche qu'à parler de ce qu'il ne connait pas;

c'est vous qui insultait ces membres du clergé qui vouent leur vie à DIEU.
sa phrase est postérieur au début de la discussion

je demande que sur un forum catholique on respecte les soeurs et les moines.

Il y a de véritable chercheur comme le Padre Pio mais dire que tous les moines sont de véritables chercheurs est une aberration.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 14:27

il est clair que "chercher", c'est prendre le risque de trouver quelque chose.... et surtout de "rencontrer" quelque chose ou quelqu'Un. Dans la recherche, souvent, au départ on est dans l'intellect... mais on se retrouve très vite face à un mur car on se rend compte que l'accumulation des "connaissances", du "savoir", même si c'est déjà immense, a un "goût" de trop peu. On se rend compte qu'il y a un pas à franchir pour Vivre, vivre les deux pieds sur terre, mais laisser l'esprit aller bien au delà des limites que notre intellect lui met.... la porte de notre esprit est aussi étroite que la chas d'une aiguille et c'est plus facile à un chameau d'y passer que de nous laisser nous y glisser... et pourtant.... il "suffit" d'un lâcher prise pour s'y laisser glisser.... et se rendre compte ainsi que le Royaume est là, tout autour de nous, en nous, avec des possibilités infinies. la difficulté est de rester les deux pieds sur terre et l'esprit dans la Totalité de Dieu. pour passer par ce chas d'aiguille, mieux vaut ne pas avoir peur.... car ce que l'on y rencontre est divers et varié, et tout ne vient pas de l'Amour... le monde spirituel est à l'image du monde terrestre... il faut suivre la Lumière, ne pas quitter le Chemin, aimer la Vérité et surtout ne pas avoir peur.... D'ailleurs, Jésus (et les anges aussi) aborde souvent les gens par un "n'aie pas peur"....
c'est clair que la recherche de Dieu poussée jusqu'au lâcher prise mène à des expériences qui au regard de la science peuvent être classées  de "maladie mentale". je ne crois pas être schizophrène, j'ai la réputation d'avoir les deux pieds sur terre dans ma vie de tous les jours et pourtant.... il m'est arrivé de voir des choses pas réelles du tout (aux yeux du monde) et de recevoir certains messages. ce n'est pas arrivé souvent, les messages étaient édifiants. Dans ma grande naiveté, j'ai toujours cru que celui ou celle qui avait vocation a entrer dans les "ordres" avait forcément vécu ce genre de chose, mais çà ne semble pas etre le cas. le drame est qu'il est très difficile de trouver des gens dans l'église avec qui on peut parler de ce genre de chose, pour obtenir de l'aide dans le discernement. j'ai eu la grande chance de rencontrer un prêtre avec qui ce fût possible.... mais pourquoi est ce si rare?
Revenir en haut Aller en bas
dims



Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 15:07

Rebelle,

Malheureusement en occident ou la foi c'est perdue il sera difficile de trouver des personnes pour répondre à ce genre d'expérience.
Pour ma part cela se produit quand il y a un changement d'état de conscience par exemple à l'endormissement, dans le sommeil et au réveil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 15:13

moi aussi c'est à durant ces périodes là...
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 15:40

N'entendez vous pas des voies lointaines comme un écho qui raisonne ?
Revenir en haut Aller en bas
Thomas33



Masculin Messages : 615
Inscription : 03/05/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 15:48

dims a écrit:
Pour ma part cela se produit quand il y a un changement d'état de conscience par exemple à l'endormissement, dans le sommeil et au réveil.

Et d'après le Bouddhisme, avez-vous une explication à ces voix durant ces périodes ?
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 15:57

Il n y a pas que des voies mais un état de conscience modifiée.
C'est un autre type de fonctionnement il n y a plus de limite physique tout est dirigée par le mental.
Vous pouvez y rencontrer des êtres avec de bonne attention et des d'autres avec des attentions plus malsaines. C'est pour cela que je contrôle toujours si rien ne rode. Car il arrive que même si l'entité n'est pas visible on la sens roder prêt de nous.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 15:58

Dans le Bouddhisme cela est appelé un bardo.

Citation :
Bardo naturel de la vie présente

Il concerne le temps entre notre naissance et notre mort. C'est notre condition présente. Personne ne peut réfuter le fait que la vie est impermanente, que personne ne peut échapper à la mort. Dans ce bardo, nous avons la possibilité de pratiquer des actions positives et de cesser de commettre les moindres actions négatives : c'est dans cette condition humaine est seulement dans celle-ci que cela est possible. À ce titre nous pouvons contempler le bardo naturel de la vie présente comme l'expression de notre « précieuse vie humaine ». Le Dharma nous recommande de nous conduire comme si nous allions mourir demain et de façon à ce que nous n'ayons rien à regretter.

Bardo hallucinatoire du rêve

Il couvre le temps compris entre l'endormissement et notre prochain réveil. On considère que cette période est semblable à la mort et que seule la durée fait la différence. D'un rêve, ce que perçoit notre conscience est à la fois totalement imaginaire et faux. Nos perceptions sont totalement tournées vers l'illusion. Notre ignorance karmique manifeste totalement son effet là encore.
Le Dharma nous enseigne que nos rêves, le lieu privilégié de nos illusions, ne sont pas plus réelles que notre vie éveillée que nous tenons pour si réelle. Le Dharma nous enseigne que ni nos rêves ni notre perception éveillée de la qualité ne correspondent à une quelconque réalité. Rien n'est permanent, tout disparaît : il en est ainsi dans notre vie relative et dans nos rêves. Cette pratique est d'une redoutable efficacité pour traiter la réalité de l'impermanence.

Bardo de l'absorption méditative

Il s'agit du temps passé dans la méditation. Le Dharma distingue cet état car il ne correspond pas à notre état mental ordinaire, qu'il s'agisse de nos pensées erronées ou de la perception des phénomènes. Cet état de méditation, un état de non-distraction, est un moment de grande stabilité mentale.

Bardo douloureux de la mort

Tôt ou tard, la mort sera proche et, au moins à partir de ce moment, dans cette conscience de la fin, nous commencerons à concevoir que bien des choses accomplies dans notre vie n'ont en fait pas la moindre utilité.
Par ailleurs, mourir, c'est tout abandonner derrière nous : nos richesses, nos amis, nos ennemis, nous souvenir...
Cependant, si nous nous sommes entraînés au transfert de la conscience, et que nous maîtrisons cette méthode, à la condition de parvenir à mourir sans l'ombre d'un regret, il peut être possible d'atteindre des Terres Pures. Il est possible de transporter sa conscience. Au moment exact de la mort, cela peut se faire à l'aide d'un maître spirituel ou d'un pratiquant accompli.
Il existe des descriptions assez précises de ce qui se passe juste avant de mourir d'un point de vue des perceptions de celui qui meurt. En particulier il existe un moment très bien identifié où la conscience se dissout dans la Claire Lumière. Si nous sommes capables de reconnaître cette « claire lumière » nous connaîtrons alors la Libération. La méditation constitue un moyen de se préparer à cette reconnaissance.

Bardo lumineux du réel

On l'appelle aussi le « cinquième bardo ». Il fait suite aux bardo douloureux de la mort : revenu de cette « dissolution », des déités nous apparaissent paisibles ou courroucées. Tous ceux qui ne sont pas préparés par la pratique sont incroyablement terrifiés par ces visions.

Bardo karmique du devenir

Dans ce dernier bardo, l'esprit et le corps se séparent. Le corps physique a disparu et il ne subsiste qu'un corps très subtil. Il est dit que l'esprit du mort perçoit pendant un certain temps des choses du monde des vivants.
La période dans ce bardo dure 49 jours. Globalement les trois premières semaines, le mort possède des perceptions comparables à celles qu'il avait quand il vivait. C'est aussi au cours de cette période que, si le mort a accumulé énormément de mérites, sa renaissance n'aura pas lieu dans les royaumes inférieurs car dirigée par la compassion des Trois Joyaux. En fait, les pratiquants du Dharma et grands pratiquants peuvent se rendre compte qu'ils sont morts, savoir où ils se trouvent et agir en conséquence.
Revenir en haut Aller en bas
Thomas33



Masculin Messages : 615
Inscription : 03/05/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 16:05

dims a écrit:
Vous pouvez y rencontrer des êtres avec de bonne attention et des d'autres avec des attentions plus malsaines.

Mais ce sont des êtres qui existent (existence relative j'entends bien) ou bien ce sont des projections de notre mental ? D'où viennent-ils ces êtres ?

edit: ah vous avez introduit une citation peut-être que ça répond à ma question.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 16:20

Et bien dans l'absolu ce sont des illusions au même titre que ce monde.
Mais étant dans piégé par l'illusion ces entités peuvent nuire de la même manière qu'un couteau peut couper. Etant dans l'illusion nous croyons véritablement que quelque chose attaque quelqu'un comme nous croyons vraiment qu'un couteau nous coupe.

Par exemple si vous avez peur qu'un démon vous attaque et que vous vous focalisez la dessus. Et bien vous pouvez être sur qu'un démon va vous attaquez. Mais si vous n'en avez plus peur il n'aura plus aucune emprise et la vision s'évanouira. Comme je vous dis tout est dirigé par le mental vous pouvez faire apparaître ce que vous souhaitez ou vous déplacer à la vitesse de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Thomas33



Masculin Messages : 615
Inscription : 03/05/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 16:37

dims a écrit:
Et bien dans l'absolu ce sont des illusions au même titre que ce monde.

Oui mais dans ce monde les illusions existent (bien que d'une manière relative par rapport à Dieu). Et par exemple quand je m'attends à recevoir une réponse de votre part sur le forum, ce n'est pas mon mental qui a "dirigé" la rédaction de votre message. Il y a bien à un autre être que moi, en l'occurrence vous, qui avez rédigé un texte en usant de votre mental à vous.

Donc pour en revenir au Bardo, y a-t-il un autre être que moi, qui puisse m'attaquer, ou bien est-ce une création de mon mental ? Et si c'est le cas alors, en effet, il n'y a aucune raison d'en avoir peur.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 18:09

dims a écrit:
Rebelle,

Malheureusement en occident ou la foi c'est perdue il sera difficile de trouver des personnes pour répondre à ce genre d'expérience.
Pour ma part cela se produit quand il y a un changement d'état de conscience par exemple à l'endormissement, dans le sommeil et au réveil.
:nawak:  :nawak:  :nawak:
RIDICULE et démontrant une ignorance de la FOI et des femmes et des hommes de FOI.
cela est une insulte qui vaudrait une "mise en vacances"

vous ressemblez à ces soit-disant gourous qui créent des sectes étant persuadé de détenir une vérité.
vous êtes un  danger.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 18:12

dims a écrit:
Et bien dans l'absolu ce sont des illusions au même titre que ce monde.
Mais étant dans piégé par l'illusion ces entités peuvent nuire de la même manière qu'un couteau peut couper. Etant dans l'illusion nous croyons véritablement que quelque chose attaque quelqu'un comme nous croyons vraiment qu'un couteau nous coupe.

Par exemple si vous avez peur qu'un démon vous attaque et que vous vous focalisez la dessus. Et bien vous pouvez être sur qu'un démon va vous attaquez. Mais si vous n'en avez plus peur il n'aura plus aucune emprise et la vision s'évanouira. Comme je vous dis tout est dirigé par le mental vous pouvez faire apparaître ce que vous souhaitez ou vous déplacer à la vitesse de la lumière.

:nawak: :nawak: :nawak:
d'aprés vous les entités démoniaques ne sont qu"illusion???
donc tous ceux qui se battent contre le mal se plantent y compris Padré Pio?
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 18:45

Thomas33 a écrit:
dims a écrit:
Et bien dans l'absolu ce sont des illusions au même titre que ce monde.

Oui mais dans ce monde les illusions existent (bien que d'une manière relative par rapport à Dieu). Et par exemple quand je m'attends à recevoir une réponse de votre part sur le forum, ce n'est pas mon mental qui a "dirigé" la rédaction de votre message. Il y a bien à un autre être que moi, en l'occurrence vous, qui avez rédigé un texte en usant de votre mental à vous.


En vérité ce qui est ( vrai ) en vous n'est pas différent de ce qui est ( vrai ) en moi. Le vous et le moi ne sont juste qu'une illusion qui nous fait croire qu'il y a un dialogue entre 2 personnes.


Dernière édition par dims le Dim 19 Juil 2015, 19:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 18:50

jean-luc56 a écrit:
dims a écrit:
Et bien dans l'absolu ce sont des illusions au même titre que ce monde.
Mais étant dans piégé par l'illusion ces entités peuvent nuire de la même manière qu'un couteau peut couper. Etant dans l'illusion nous croyons véritablement que quelque chose attaque quelqu'un comme nous croyons vraiment qu'un couteau nous coupe.

Par exemple si vous avez peur qu'un démon vous attaque et que vous vous focalisez la dessus. Et bien vous pouvez être sur qu'un démon va vous attaquez. Mais si vous n'en avez plus peur il n'aura plus aucune emprise et la vision s'évanouira. Comme je vous dis tout est dirigé par le mental vous pouvez faire apparaître ce que vous souhaitez ou vous déplacer à la vitesse de la lumière.

:nawak: :nawak: :nawak:
d'aprés vous les entités démoniaques ne sont qu"illusion???
donc tous ceux qui se battent contre le mal se plantent y compris Padré Pio?

J'ai bien souligné la différence en disant que dans l'absolu ils étaient illusions comme votre "je".

"Mais étant piégé par l'illusion ces entités peuvent nuire de la même manière qu'un couteau peut couper."

Cela veut dire que l'illusion semble néanmoins bien réelle tant que cette illusion n'est pas démasquée.

Voilà pourquoi Bouddha dit à Mara : "au seigneur de mon ego tu n'es que pur illusion, tu ne reconstruira plus jamais ta demeure"


Dernière édition par dims le Dim 19 Juil 2015, 19:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 19:10

jean-luc56 a écrit:
dims a écrit:
Rebelle,

Malheureusement en occident ou la foi c'est perdue il sera difficile de trouver des personnes pour répondre à ce genre d'expérience.
Pour ma part cela se produit quand il y a un changement d'état de conscience par exemple à l'endormissement, dans le sommeil et au réveil.
:nawak:  :nawak:  :nawak:
RIDICULE et démontrant une ignorance de la FOI et des femmes et des hommes de FOI.
cela est une insulte qui vaudrait une "mise en vacances"

vous ressemblez à ces soit-disant gourous qui créent des sectes étant persuadé de détenir une vérité.
vous êtes un  danger.

Mis à part votre sarcasme permanant vous brassez du vide. Le grand spécialiste du ad hominem, le jour ou vous combattrez ce que je dis par une véritable argumentation je vous prendrais alors peut être au sérieux.

Pendant ce temps je penses que c'est plutôt vous qui devriez prendre des vacances je vous sens à cran...
Détendez vous, vous vous agitez comme un enfant Jean Luc.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 19:32

allez faire un tour dans les monastères,les couvents:voilà mon argument mais il est trop fort pour votre petite tête.
allez discuter avec des prêtres;voilà mon argument mais vos oreilles sont bouchées.
prenez du temps avec la Foi et on verra ensuite.

et mon dernier argument mais celui là vous est impossible ,passez du temps à aider des prêtres et des soeurs et vous ouvrirez les yeux mais cela vous est impossible car vous êtes aveugle.

vous louez au bouddhiste occidental sur un forum catholique c'est de l'absurde.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 20:06

Ce que j'essaye de vous expliquez c'est que celui qui s'investi dans un monastère, dans une sangha ou dans ashram n'est pas forcément un véritable chercheur.

Je ne suis pas plus Bouddhiste que Catholique, je ne souhaite pas me limiter ou à me caser dans un groupe.
Ce qui ne m'empêche pas de porter dans mon cœur des Saints chrétiens, des maitres Bouddhistes et des gurus du Vedanta.

Apres excusez moi mais mélanger des concepts issue du Catholicisme ( à l'occidental ) à la sauce orientale comme vous aimez le faire c'est ni plus ni moins du New âge.
Je précise bien Catholicisme à l'occidental car je sais faire la différence avec Denys, Miles, Empathry, Tabris et J&B qui sont bien les seuls sur ce forum à montrer une compréhension bien plus large de ce que nous offre aujourd'hui les Catholiques aujourd'hui.


Dernière édition par dims le Dim 19 Juil 2015, 20:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 20:19

donc les autres sont des bornés?

cela va leur faire plaisir;bonjour les moignons(comme disait coluche)
"à faire le grand écart entre deux voies,on se casse la goule"


vous etes vraiment à coté de la plaque et il me semble que vos connaissances dans la chrétienté est livresque et que vous n'avez guère regardé et écouté ceux et celles qui vouent leur vie au christ et à Dieu.

d'ailleurs,il n'y a pas de DIEU dans le bouddhisme? j'attends une belle pirouette comme vous savez les faire.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 20:30

Non ils ne sont pas bornés mais ils sont chrétiens par coutumes ( par la force des choses ).
Un véritable chercheur est en interrogation permanente et ne valide jamais rien aveuglement, il se doit de vérifier chaque chose par soi même.

Dans le Bouddhisme je vous l'ai déjà dit il y a un principe d'absolu dans le Vedanta ce principe est nommé le Soi. C'est une conscience pure, immuable et inconditionnée. Nous pouvons donc dire Dieu.

Le Bouddhisme nihiliste ou vous semblez faire référence c'est le Hinayana.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 20:37

par coutume? Pouffer de rire
de pire en pire;de plus en plus ridicule.
bientôt, ils seront des chrétiens par formatage familial Pouffer de rire
"je me marre"

Pouffer de rire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 20:39

bah, faut quand même admettre que des bornés il y en a.... comme dans tout groupe de personne d'ailleurs.

mais bon, il y a ceux dont on ne regrette pas d'avoir croisé leur route.... et qui nous apporte de très belles choses et leçons de vie.

dans le boudhisme, la réponse à l'existence ou non de Dieu c'est "on ne sait pas". et quand ils ne savent pas, ils préfèrent rester avec la question ouverte (entendu dire par le Dalai lama dans une interview).

il faut tout de même admettre aussi que quand on vit des choses "qui sortent de l'ordinaire", il est très difficile d'en parler à un chrétien (je parle pour le "life" au sein de la paroisse).
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 20:40

Effectivement pour exemple ma famille sont des Catholiques par coutume ! Ils sont baptisés, communiés mais pas plus investi que cela sur la recherche de Dieu et pourtant ils se définissent bien comme Catholique.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 20:42

mais dims sait tout :mdr: même quand il ne sait pas.
c'est cela le formatage Wink
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 20:43

il doit une belle bibliothèque dims Wink
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 21:01

J'affirme que c'est ce que j'ai pu constater dans ma propre famille après libre à vous de croire le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 21:14

A dims et J&B

Vous feriez bien de ne pas parler des moines et moniales dont vous ignorez tout. Vos discours ne font que témoigner de cette ignorance.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 21:32

dims a écrit:
Effectivement pour exemple ma famille sont des Catholiques par coutume ! Ils sont baptisés, communiés mais pas plus investi que cela sur la recherche de Dieu et pourtant ils se définissent bien comme Catholique.

Cette seule phrase démontre votre méconnaissance de la foi catholique.

"Etre communié" n'a aucun sens...ça ne veut rien dire...

Quand une personne se présente à l'entrée d'un monastère, la question important est : qui cherchez-vous ? Si c'est vous que vous cherchez, ce n'est pas le lieu... Ici, ce sont des chercheurs de Dieu. Et les postulant(e)s qui ne restent pas n'étaient effectivement pas des chercheurs de Dieu, seulement d'eux-mêmes.

Essayez donc de lire, vraiment, le Règle de Saint Benoît, qui a plus de 1500 ans d'existence, toujours actuelle, et dont les moines ont été en grande partie à l'origine de la christianisation et du développement de l'Europe.

Allez donc passer 3 ou 4 jours dans un monastère, vous y serez bien accueilli, et vous pourrez avoir une idée un peu plus raisonnable de ce qui s'y vit, si toutefois vous êtes de bonne foi.
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Lun 20 Juil 2015, 00:34

dims a écrit:
Et bien dans l'absolu ce sont des illusions au même titre que ce monde.
Mais étant dans piégé par l'illusion ces entités peuvent nuire de la même manière qu'un couteau peut couper. Etant dans l'illusion nous croyons véritablement que quelque chose attaque quelqu'un comme nous croyons vraiment qu'un couteau nous coupe.

Par exemple si vous avez peur qu'un démon vous attaque et que vous vous focalisez la dessus. Et bien vous pouvez être sur qu'un démon va vous attaquez. Mais si vous n'en avez plus peur il n'aura plus aucune emprise et la vision s'évanouira. Comme je vous dis tout est dirigé par le mental vous pouvez faire apparaître ce que vous souhaitez ou vous déplacer à la vitesse de la lumière.

Même un délivré vivant saigne si on le coupe avec un couteau. Le plus grand des maitres n'échappe pas non plus aux attaques  des démons (je parle là bien des êtres du monde subtil et non de leur signification symbolique*). Le haut degré spirituel d'une personne ne l'absous pas d'avoir des gaz comme tout le monde. Il faut bien distinguer les trois plans. Quand on parle du monde illusoire, il est toujours question d'identification ou non à un objet, non de son irréalité sur le plan auquel il se situe. Un poison mortel reste un poison mortel, même pour le plus grand des maitres (demander à Socrate).

*Voir la doctrine des trois mondes ( Tribhuvana) pour éviter toute confusion. Car une signification supérieure n'annihile pas une signification inférieure, mais s'y superpose (c'est le propre des écrits sacrés). Ainsi s'il est possible de rendre physiquement la vue à un aveugle avec l'aide de Dieu, cela ne signifie pas que l'on ne peut pas rendre la vue à une autre personne d'une autre façon (comme une conversion).
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Lun 20 Juil 2015, 00:48

dims a écrit:
J'affirme que c'est ce que j'ai pu constater dans ma propre famille après libre à vous de croire le contraire.  

je vous crois mais que c'est léger comme référence,mais trés léger.
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Lun 20 Juil 2015, 00:50

dims a écrit:
Ce que j'essaye de vous expliquez c'est que celui qui s'investi dans un monastère, dans une sangha ou dans ashram n'est pas forcément un véritable chercheur.

Je ne suis pas plus Bouddhiste que Catholique, je ne souhaite pas me limiter ou à me caser dans un groupe.
Ce qui ne m'empêche pas de porter dans mon cœur des Saints chrétiens, des maitres Bouddhistes et des gurus du Vedanta.

Apres excusez moi mais mélanger des concepts issue du Catholicisme ( à l'occidental ) à la sauce orientale comme vous aimez le faire c'est ni plus ni moins du New âge.
Je précise bien Catholicisme à l'occidental car je sais faire la différence avec Denys, Miles, Empathry, Tabris et J&B qui sont bien les seuls sur ce forum à montrer une compréhension bien plus large de ce que nous offre aujourd'hui les Catholiques aujourd'hui.

Pour trouver Dieu, il faudra pourtant se rattacher à une tradition authentique, condition sine qua non pour réaliser cet objectif (nonobstant les cas exceptionnels dont ni vous ni moi ne faisons partie). On ne peut pas réparer une voiture sans outils. Les outils ce sont les préceptes à suivre que nous indiquent les traditions authentiques. Comment quelqu'un qui n'est pas capable de se soumettre aux prescriptions exotériques d'une tradition ose-t-il prétendre être apte à l'ésotérisme? Les vrais maitres sont rares? Ceux-ci répondront que les vrais disciples ne le sont pas moins.
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Lun 20 Juil 2015, 00:55

jean-luc56 a écrit:
par coutume? Pouffer de rire
de pire en pire;de plus en plus ridicule.
bientôt, ils seront des chrétiens par formatage familial Pouffer de rire
"je me marre"

Pouffer de rire

C'est pourtant une réalité. Il y a aussi des "musulmans" par coutume. Ils ne mangent pas de porc et ne loupent jamais un Ramadan. Mais ils ne prient jamais...

Ce peuple m'honore des lèvres, mais son coeur est éloigné de moi.

Matthieu 15:8


Dernière édition par Miles Templi le Lun 20 Juil 2015, 00:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Lun 20 Juil 2015, 00:57

Au préalable, comment savoir si la chaîne de transmission d'une confrérie initiatique est ininterrompue (seule condition de sa validité) ?? cette question est essentielle et Guénon n'y répond pas ... c'est pourtant une question essentielle, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Lun 20 Juil 2015, 00:58

la base d'une pratique religieuse n'est elle pas celle interne dont la prière fait partie??
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Lun 20 Juil 2015, 01:10

François-Pignon a écrit:
Au préalable, comment savoir si la chaîne de transmission d'une confrérie initiatique est ininterrompue (seule condition de sa validité) ??  cette question est essentielle et Guénon n'y répond pas ... c'est pourtant une question essentielle, n'est-ce pas ?

Vous avez totalement raison. Par contre Guénon y répond pour certaine, pour d'autres ce n'est pas bien compliquer de trouver la réponse. Pour les confréries soufies par exemple, il faut une Ijâza (autorisation) donné par le mûrchid (Le Guide) pour que la transmission soit valide.
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Lun 20 Juil 2015, 01:11

jean-luc56 a écrit:
la base d'une pratique religieuse n'est elle pas celle interne dont la prière fait partie??

Je ne comprends pas votre question. Pouvez-vous la reformuler?
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Lun 20 Juil 2015, 01:36

il est facile de singer une pratique religieuse par des pratiques externes
mais pour être honnête avec cette religion il faut avoir la foi et développer le versant interne dont la prière fait partie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Lun 20 Juil 2015, 02:52

Miles Templi a écrit:
François-Pignon a écrit:
Au préalable, comment savoir si la chaîne de transmission d'une confrérie initiatique est ininterrompue (seule condition de sa validité) ??  cette question est essentielle et Guénon n'y répond pas ... c'est pourtant une question essentielle, n'est-ce pas ?

Vous avez totalement raison. Par contre Guénon y répond pour certaine, pour d'autres ce n'est pas bien compliquer de trouver la réponse. Pour les confréries soufies par exemple, il faut une Ijâza (autorisation) donné par le mûrchid (Le Guide) pour que la transmission soit valide.

Guénon ne peut y répondre, il n'y répond pas ...
Pour que la transmission soit valide le formalisme/légalisme ne suffit pas ... aucune certitude via des documents CF ...
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Lun 20 Juil 2015, 06:54

Miles Templi a écrit:
dims a écrit:
Et bien dans l'absolu ce sont des illusions au même titre que ce monde.
Mais étant dans piégé par l'illusion ces entités peuvent nuire de la même manière qu'un couteau peut couper. Etant dans l'illusion nous croyons véritablement que quelque chose attaque quelqu'un comme nous croyons vraiment qu'un couteau nous coupe.

Par exemple si vous avez peur qu'un démon vous attaque et que vous vous focalisez la dessus. Et bien vous pouvez être sur qu'un démon va vous attaquez. Mais si vous n'en avez plus peur il n'aura plus aucune emprise et la vision s'évanouira. Comme je vous dis tout est dirigé par le mental vous pouvez faire apparaître ce que vous souhaitez ou vous déplacer à la vitesse de la lumière.

Même un délivré vivant saigne si on le coupe avec un couteau. Le plus grand des maitres n'échappe pas non plus aux attaques  des démons (je parle là bien des êtres du monde subtil et non de leur signification symbolique*). Le haut degré spirituel d'une personne ne l'absous pas d'avoir des gaz comme tout le monde. Il faut bien distinguer les trois plans. Quand on parle du monde illusoire, il est toujours question d'identification ou non à un objet, non de son irréalité sur le plan auquel il se situe. Un poison mortel reste un poison mortel, même pour le plus grand des maitres (demander à Socrate).

*Voir la doctrine des trois mondes ( Tribhuvana) pour éviter toute confusion. Car une signification supérieure n'annihile pas une signification inférieure, mais s'y superpose (c'est le propre des écrits sacrés). Ainsi s'il est possible de rendre physiquement la vue à un aveugle avec l'aide de Dieu, cela ne signifie pas que l'on ne peut pas rendre la vue à une autre personne d'une autre façon (comme une conversion).

Je ne dis pas qu'un délivré ne peut pas se couper.
Je dis que cela ne l affecte plus car ayant réalisé la source de l'être il ne tombe plus dans l'identification au moi. Il n'est plus dominé par l'illusion d'être un corps et de la même manière les attaques du démon son vaine sur lui car il a réalisé ce qui est intouchable et immuable.

Après pour les choses hors du commun, les miracles par exemple il y a les siddhis. Bien que Ramana ne disait pas sans servir il a été rapporté plusieurs bilocations de sa part comme le Padre Pio savait lui aussi le faire. Mais également le don de sonder les pensées et le don de montrer la vérité par le touché et le regard.
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Lun 20 Juil 2015, 09:04

François-Pignon a écrit:
Miles Templi a écrit:
François-Pignon a écrit:
Au préalable, comment savoir si la chaîne de transmission d'une confrérie initiatique est ininterrompue (seule condition de sa validité) ??  cette question est essentielle et Guénon n'y répond pas ... c'est pourtant une question essentielle, n'est-ce pas ?

Vous avez totalement raison. Par contre Guénon y répond pour certaine, pour d'autres ce n'est pas bien compliquer de trouver la réponse. Pour les confréries soufies par exemple, il faut une Ijâza (autorisation) donné par le mûrchid (Le Guide) pour que la transmission soit valide.

Guénon ne peut y répondre, il n'y répond pas ...
Pour que la transmission soit valide le formalisme/légalisme ne suffit pas ... aucune certitude via des documents CF ...

Hum...l’œuvre de Guénon n'explique-t-elle pas la différence entre tradition et pseudo tradition? Initiation et pseudo initiation?
Et Guénon s'est suffisamment exprimé sur la Maçonnerie non? Et quand je parle d'autorisation, pourquoi y voyez-vous forcément des documents?

http://al.alawi.1934.free.fr/index.php/soufisme-tasawwuf/36-explications/294-la-ijaza-ou-la-licence.html

Je n'ai pas le temps d'écouter vos liens vidéo. Je me les mets de coté en attendant.


Dernière édition par Miles Templi le Lun 20 Juil 2015, 11:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Lun 20 Juil 2015, 09:11

dims a écrit:
Miles Templi a écrit:
dims a écrit:
Et bien dans l'absolu ce sont des illusions au même titre que ce monde.
Mais étant dans piégé par l'illusion ces entités peuvent nuire de la même manière qu'un couteau peut couper. Etant dans l'illusion nous croyons véritablement que quelque chose attaque quelqu'un comme nous croyons vraiment qu'un couteau nous coupe.

Par exemple si vous avez peur qu'un démon vous attaque et que vous vous focalisez la dessus. Et bien vous pouvez être sur qu'un démon va vous attaquez. Mais si vous n'en avez plus peur il n'aura plus aucune emprise et la vision s'évanouira. Comme je vous dis tout est dirigé par le mental vous pouvez faire apparaître ce que vous souhaitez ou vous déplacer à la vitesse de la lumière.

Même un délivré vivant saigne si on le coupe avec un couteau. Le plus grand des maitres n'échappe pas non plus aux attaques  des démons (je parle là bien des êtres du monde subtil et non de leur signification symbolique*). Le haut degré spirituel d'une personne ne l'absous pas d'avoir des gaz comme tout le monde. Il faut bien distinguer les trois plans. Quand on parle du monde illusoire, il est toujours question d'identification ou non à un objet, non de son irréalité sur le plan auquel il se situe. Un poison mortel reste un poison mortel, même pour le plus grand des maitres (demander à Socrate).

*Voir la doctrine des trois mondes ( Tribhuvana) pour éviter toute confusion. Car une signification supérieure n'annihile pas une signification inférieure, mais s'y superpose (c'est le propre des écrits sacrés). Ainsi s'il est possible de rendre physiquement la vue à un aveugle avec l'aide de Dieu, cela ne signifie pas que l'on ne peut pas rendre la vue à une autre personne d'une autre façon (comme une conversion).

Je ne dis pas qu'un délivré ne peut pas se couper.
Je dis que cela ne l affecte plus car ayant réalisé la source de l'être il ne tombe plus dans l'identification au moi. Il n'est plus dominé par l'illusion d'être un corps et de la même manière les attaques du démon son vaine sur lui car il a réalisé ce qui est intouchable et immuable.

Après pour les choses hors du commun, les miracles par exemple il y a les siddhis. Bien que Ramana ne disait pas sans servir il a été rapporté plusieurs bilocations de sa part comme le Padre Pio savait lui aussi le faire. Mais également le don de sonder les pensées et le don de montrer la vérité par le touché et le regard.

Dims, tant que nous avons un corps nous sommes assujetti à lui (ce qui n'était plus le cas d'Elie par exemple). Je n'ai pas le temps de développer. A plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Lun 20 Juil 2015, 17:52

Miles Templi a écrit:
dims a écrit:
Ce que j'essaye de vous expliquez c'est que celui qui s'investi dans un monastère, dans une sangha ou dans ashram n'est pas forcément un véritable chercheur.

Je ne suis pas plus Bouddhiste que Catholique, je ne souhaite pas me limiter ou à me caser dans un groupe.
Ce qui ne m'empêche pas de porter dans mon cœur des Saints chrétiens, des maitres Bouddhistes et des gurus du Vedanta.

Apres excusez moi mais mélanger des concepts issue du Catholicisme ( à l'occidental ) à la sauce orientale comme vous aimez le faire c'est ni plus ni moins du New âge.
Je précise bien Catholicisme à l'occidental car je sais faire la différence avec Denys, Miles, Empathry, Tabris et J&B qui sont bien les seuls sur ce forum à montrer une compréhension bien plus large de ce que nous offre aujourd'hui les Catholiques aujourd'hui.

Pour trouver Dieu, il faudra pourtant se rattacher à une tradition authentique, condition sine qua non pour réaliser cet objectif (nonobstant les cas exceptionnels dont ni vous ni moi ne faisons partie). On ne peut pas réparer une voiture sans outils. Les outils ce sont les préceptes à suivre que nous indiquent les traditions authentiques. Comment quelqu'un qui n'est pas capable de se soumettre aux prescriptions exotériques d'une tradition ose-t-il prétendre être apte à l'ésotérisme? Les vrais maitres sont rares? Ceux-ci répondront que les vrais disciples ne le sont pas moins.

Beaucoup de faux gurus se réclament malheureusement de ses traditions authentiques.Et le pire c'est qu'ils les pervertissent !
Je penses qu'il y a un peu près autant de chance de réaliser l'éveil seul que de trouver un véritable guru.
Et à l'inverse il y a autant de chance de s'égarer seul que de se faire égarer par de faux guru.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Lun 20 Juil 2015, 20:09

Miles Templi a écrit:
dims a écrit:
Miles Templi a écrit:
dims a écrit:
Et bien dans l'absolu ce sont des illusions au même titre que ce monde.
Mais étant dans piégé par l'illusion ces entités peuvent nuire de la même manière qu'un couteau peut couper. Etant dans l'illusion nous croyons véritablement que quelque chose attaque quelqu'un comme nous croyons vraiment qu'un couteau nous coupe.

Par exemple si vous avez peur qu'un démon vous attaque et que vous vous focalisez la dessus. Et bien vous pouvez être sur qu'un démon va vous attaquez. Mais si vous n'en avez plus peur il n'aura plus aucune emprise et la vision s'évanouira. Comme je vous dis tout est dirigé par le mental vous pouvez faire apparaître ce que vous souhaitez ou vous déplacer à la vitesse de la lumière.

Même un délivré vivant saigne si on le coupe avec un couteau. Le plus grand des maitres n'échappe pas non plus aux attaques  des démons (je parle là bien des êtres du monde subtil et non de leur signification symbolique*). Le haut degré spirituel d'une personne ne l'absous pas d'avoir des gaz comme tout le monde. Il faut bien distinguer les trois plans. Quand on parle du monde illusoire, il est toujours question d'identification ou non à un objet, non de son irréalité sur le plan auquel il se situe. Un poison mortel reste un poison mortel, même pour le plus grand des maitres (demander à Socrate).

*Voir la doctrine des trois mondes ( Tribhuvana) pour éviter toute confusion. Car une signification supérieure n'annihile pas une signification inférieure, mais s'y superpose (c'est le propre des écrits sacrés). Ainsi s'il est possible de rendre physiquement la vue à un aveugle avec l'aide de Dieu, cela ne signifie pas que l'on ne peut pas rendre la vue à une autre personne d'une autre façon (comme une conversion).

Je ne dis pas qu'un délivré ne peut pas se couper.
Je dis que cela ne l affecte plus car ayant réalisé la source de l'être il ne tombe plus dans l'identification au moi. Il n'est plus dominé par l'illusion d'être un corps et de la même manière les attaques du démon son vaine sur lui car il a réalisé ce qui est intouchable et immuable.

Après pour les choses hors du commun, les miracles par exemple il y a les siddhis. Bien que Ramana ne disait pas sans servir il a été rapporté plusieurs bilocations de sa part comme le Padre Pio savait lui aussi le faire. Mais également le don de sonder les pensées et le don de montrer la vérité par le touché et le regard.

Dims, tant que nous avons un corps nous sommes assujetti à lui (ce qui n'était plus le cas d'Elie par exemple). Je n'ai pas le temps de développer. A plus tard.

Je cite :

Citation :
En Sahaja, en revanche, le mental s'est fondu dans le Soi et a disparu. Les différences et les obstacles mentionnés précédemment ( dans le kevala ) n'existent plus ici. Les activités d'un tel être ( en sahaja-samadhi ) sont comparable à celles d'un enfant à moitié endormi que l'on nourrit sans qu'il en ait conscience alors que celui qui l'observe en a conscience. Le conducteur dormant sur son char à bœufs ne se rend pas compte que son véhicule avance, parce que son mental est plongé dans l'obscurité. De meme le sahaja-jnani demeure inconscient des activités de son corps parce que son mental est mort dissous dans l'extase du chit-ananda ( le Soi ). Ramana Maharshi.
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 21 Juil 2015, 08:14

Ce n'est pas parce qu'on ne s'identifie pas à la maladie que la maladie n'existe pas dims (le Maharshi était lui-même malade physiquement). A force d' envisager exclusivement le point de vue spirituel vous négligez et/ou nier les autres plans (psychique et physique). D'où l'importance d'une connaissance doctrinale solide afin d'éviter les confusions.
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 21 Juil 2015, 09:56

Le meilleur guru parle au milieu des  circonstances de la vie de tous les jours et consiste à en tirer ses enseignements.
Si on est mû par des intentions pures, c'est à dire pas d'autres intentions que celles de suivre le Christ et de l'aimer et se mettre à son service, au service qu'il aura décidé pour nous, par les circonstances qui nous adviennent, on a moins de risques de se tromper.

Luc 16, 9
Et moi, je vous dis: Faites-vous des amis avec les richesses injustes, pour qu'ils vous reçoivent dans les tabernacles éternels, quand elles viendront à vous manquer.
Celui qui est fidèle dans les moindres choses l'est aussi dans les grandes, et celui qui est injuste dans les moindres choses l'est aussi dans les grandes.

Si donc vous n'avez pas été fidèles dans les richesses injustes, qui vous confiera les véritables?…


Quel rapport ?
Les richesses injustes, par rapport aux véritables, sont les choses relatives/impermanentes de ce monde et donc les illusions au sens bouddhique.
Il faut donc apprendre à nager dans la boue, pour apprendre à voler, si on veut.

La connaissance infuse, est le Germe qui doit passer par toutes les étapes :la germination, la percée, la ramification, la fructification.
La connaissance doctrinale nous apprend à être toujours attentif, par diverses disciplines, à observer toutes les circonstances et en tirer l'enseignement nécessaire et recevoir l'aide de ceux qui sont plus avancés que nous.

Je recopie ce qu'a dit Théodéric dans un autre fil : http://docteurangelique.forumactif.com/t19394-qu-entend-t-on-par-presence-sensible#697267
Citation :

...mais si tu dis a une graine tu va grandir et tu vas bruler pour devenir Lumière tu vas l'inquiéter pour rien ! elle verra bien le moment venu !
l’intellect est un ami dans la mesure où il accepte aussi d'être ensevelit par l'Amour !
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 21 Juil 2015, 14:16

Miles Templi a écrit:
Ce n'est pas parce qu'on ne s'identifie pas à la maladie que la maladie n'existe pas dims (le Maharshi était lui-même malade physiquement). A force d' envisager exclusivement le point de vue spirituel vous négligez et/ou nier les autres plans (psychique et physique). D'où l'importance d'une connaissance doctrinale solide afin d'éviter les confusions.

Je parle de la position de l'esprit qui lui ne s'identifie plus au corps.
Je n'ai jamais affirmé que le corps d'un éveillé ne pouvait plus périr ! Bouddha est mort d'une intoxication alimentaire et Jésus mort de ses blessures sur la croix. Cependant même si le corps peut périr le réalisé n'en est pas affecté car il a réalisé qu'il n'était pas le corps. Si il n'en est pas affecté quelle est alors l'importance pour un tel être de considérer le corps ?

D'ailleurs qui dit que le Maharshi était malade ? C'est nous qui l'observons de l'extérieur en disant que ce corps qui meurt est à"lui" mais il n'a jamais été question d'être un corps ou d'être un malade pour le Maharshi.
L'illusion serait de croire que ce qui périt est à nous et alors nous en souffrons. Le réalisé quand à lui sait très bien qu'il n'est pas ce qui est voué au changement et à disparaître, il est alors en libéré de toute souffrance.
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 21 Juil 2015, 15:07

Il en va du corps comme du psychisme. Les deux sont périssables et peuvent être la cible d'attaques extérieures. Maladie physique comme psychique donc, et ce, peu importe l'état spirituel de la personne. Nous sommes donc d'accord sur ce point.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 21 Juil 2015, 15:17

Miles Templi a écrit:
Il en va du corps comme du psychisme. Les deux sont périssables et peuvent être la cible d'attaques extérieures. Maladie physique comme psychique donc, et ce, peu importe l'état spirituel de la personne. Nous sommes donc d'accord sur ce point.

Vous avez raison. Cela va de soi, comme tous les saints n'échappent pas aux contingences de la matière. Pourtant il y en a qui peuvent se priver de nourriture définitivement (pas d'eau), et devenir quasiment imperméable à l'entropie. Certains corps développent des propriétés étonnantes d'invulnérabilité, mais apparemment ce ne serait là que le fruit du conditionnement mental. En quoi être réalisé en esprit diffère de cela sur le point de l'incorruptibilité ? Il serait donc plus sain(t) de se soumettre aux lois de la nature plutôt que de chercher à s'élever au-dessus de façon spectaculaire ? J'avoue que je suis circonspect…
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 21 Juil 2015, 16:23

A vrai dire plus on gagne en sainteté plus on développe des "pouvoirs" (en tant qu'épiphénomène). D'autres les obtiennent par des moyens détournés (en dehors de la Voie donc). Un saint, un vrai, répugne à monter ses "pouvoirs". Ce qui n'est pas le cas du sorcier qui veut faire illusion par ces moyens*. Il y a aussi les résorptions (passage au corps de lumière). Mais ceci est tellement loin du niveau où nous nous situons qu'il est préférable de ne pas insister là-dessus.

*Le type dans ce reportage par exemple, n'est pas un gentil chaman mais un sorcier. Avoir des pouvoirs n'est pas obligatoirement signe de sainteté, il faut bien distinguer le psychique du spirituel.
Revenir en haut Aller en bas
Pascal



Masculin Messages : 665
Inscription : 10/06/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 21 Juil 2015, 16:33

C'est plus clair dans cette section , au moins on invente pas que le corps physique
devient immortel , le Bouddha a bien compris et il dit ceci: " Il n'existe aucune entité permanente "
PAr conséquent devenir pur esprit éternel au ciel ce n'est pas possible non plus .

Par conséquent c'est la réincarnation qui joue le rôle de régénération de L'AME .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 21 Juil 2015, 17:04

Miles Templi a écrit:
A vrai dire plus on gagne en sainteté plus on développe des "pouvoirs" (en tant qu'épiphénomène). D'autres les obtiennent par des moyens détournés (en dehors de la Voie donc). Un saint, un vrai, répugne à monter ses "pouvoirs". Ce qui n'est pas le cas du sorcier qui veut faire illusion par ces moyens*. Il y a aussi les résorptions (passage au corps de lumière). Mais ceci est tellement loin du niveau où nous nous situons qu'il est préférable de ne pas insister là-dessus.

*Le type dans ce reportage par exemple, n'est pas un gentil chaman mais un sorcier. Avoir des pouvoirs n'est pas obligatoirement signe de sainteté, il faut bien distinguer le psychique du spirituel.

salut

Je doute que quoi ce soit sur terre puisse obliger un saint à dévoiler ses dons, même la mort physique. À partir de là, je crois qu'effectivement il est impossible d'appréhender et comprendre la sainteté sans devenir soi-même saint.

Pascal a écrit:
C'est plus clair dans cette section , au moins on invente pas que le corps physique
devient immortel , le Bouddha a bien compris et il dit ceci: " Il n'existe aucune entité permanente "
PAr conséquent devenir pur esprit éternel au ciel ce n'est pas possible non plus.

Par conséquent c'est la réincarnation qui joue le rôle de régénération de L'AME.

Vous vous fourvoyez !

Le corps et le psychisme meurent, mais être pur esprit au Ciel revient à être en Dieu. Dans le cœur du Père céleste se situe l'éternité, non pour notre gloire individuelle mais pour notre salut; et puisque je ne crois pas en la réincarnation c'est difficile de m'engager sur ce terrain même si cela m'intéresse comme sujet d'étude. Ce que je retiens personnellement c'est que se borner à ne regarder que le superficiel et le superflu constitue un klesha (souillure de l'esprit) dans le bouddhisme. Qu'importe de croire ou non en la réincarnation, puisque dans l'absolu tout n'est que vacuité pure et qu'il n'y a que la cause elle-même : Dieu.

L'âme n'a pas besoin d'être régénérée par des cycles de réincarnation, car si vous aviez étudié le sujet vous auriez dit que ce n'est que de la purge karmique. De réincarnation en réincarnation, un individu doit parvenir à prendre conscience des illusions que constituent ses pensées et son identification à un Moi personnel. Ce n'est pas d'annihilation de l'être qu'il s'agit, mais de prise de conscience de l'absence de l'égo; et c'est ça devenir un pur esprit en définitive puisque nous mourons il ne reste que Dieu manifesté à travers nous.
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 21 Juil 2015, 17:30

Notre véritable être transmigre (changement d'état) et ne revient donc jamais à un même état. Les agrégats psychiques (s'ils n'ont pas été purifier) eux oui, se "réincarnent" ou trainent dans le plan psychique (ce que les chinois appellent les influences errantes). Ce sont ces résidus psychiques que rassemblent les séances spirites et qui donnent l'impression à leurs adeptes d'avoir affaire à leurs parents ou amis défunts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mar 21 Juil 2015, 17:36

Miles Templi a écrit:
François-Pignon a écrit:
Miles Templi a écrit:
François-Pignon a écrit:
Au préalable, comment savoir si la chaîne de transmission d'une confrérie initiatique est ininterrompue (seule condition de sa validité) ??  cette question est essentielle et Guénon n'y répond pas ... c'est pourtant une question essentielle, n'est-ce pas ?

Vous avez totalement raison. Par contre Guénon y répond pour certaine, pour d'autres ce n'est pas bien compliquer de trouver la réponse. Pour les confréries soufies par exemple, il faut une Ijâza (autorisation) donné par le mûrchid (Le Guide) pour que la transmission soit valide.

Guénon ne peut y répondre, il n'y répond pas ...
Pour que la transmission soit valide le formalisme/légalisme ne suffit pas ... aucune certitude via des documents CF ...

Hum...l’œuvre de Guénon n'explique-t-elle pas la différence entre tradition et pseudo tradition? Initiation et pseudo initiation?
Et Guénon s'est suffisamment exprimé sur la Maçonnerie non? Et quand je parle d'autorisation, pourquoi y voyez-vous forcément des documents?

http://al.alawi.1934.free.fr/index.php/soufisme-tasawwuf/36-explications/294-la-ijaza-ou-la-licence.html

Je n'ai pas le temps d'écouter vos liens vidéo. Je me les mets de coté en attendant.

La chaîne est dédiée à R. Guénon .
https://www.youtube.com/user/Kragorock/videos

En fait, pour aller vite, il est extrêmement difficile de savoir (pour le candidat) si la transmission est ininterrompue... mon point de vue est que l'Eglise possède cette continuité ininterrompue et que les sacrements sont des initiations ...
Revenir en haut Aller en bas
 
Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 18Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» Advaïta vedanta - la voie du Soi
» L'âme...
» Advaita Vedanta, théorie et pratique. Dennis WAITE
» L'advaita-Védanta
» Je suis en crise depuis 3 jours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: