DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 18  Suivant
AuteurMessage
dims



Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Ven 17 Juil 2015, 23:53

Je suis d accord avec J&B.
Chercher Dieu nous confrontera forcément à la réalité et se passage peut sembler complètement dingue pour un esprit "conventionnel". Pourtant ce sont les réalisés qui voient les esprits "conventionnels" comme des fous. Ils vivent et se limitent par leur propre croyance ( concept ).

Revenir en haut Aller en bas
dims



Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Ven 17 Juil 2015, 23:57

Thomas si vous cherchez l abandon il y a un phénomène qui est tout à fait normal mais qui peut sembler très impréssionant c'est le sentiment de déréalisation ou dépersonnalisation. Vous connaissez ?
Revenir en haut Aller en bas
Thomas33



Messages : 615
Inscription : 03/05/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 00:11

dims a écrit:
Thomas si vous cherchez l abandon il y a un phénomène qui est tout à fait normal mais qui peut sembler très impréssionant c'est le sentiment de déréalisation ou dépersonnalisation. Vous connaissez ?

C'est difficile à dire car j'ai pas forcément mis de mot sur toute ma façon de percevoir la réalité. Mais si je le connais je pense que chez moi, contrairement aux spirituels, c'est plutôt pathologique donc c'est pas positif je pense.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 00:23

Avez vous parfois l'impression qu'il n y a plus de logique, plus de réalité recevable et que plus personne ne peut vous aider ? Un peu comme si vous étiez dans l'incapacité total de tenir un raisonnement ?

Ou sinon avoir l'impression que votre corps vous est totalement étranger ?

La science :

Citation :
La déréalisation est une altération de la perception ou de l’expérience du monde extérieur qui apparait étrange ou irréel.

C’est un symptôme dissociatif qui se retrouve associé à d’autres dans un grand nombre de maladies psychiatriques et neurologiques.

Alors que la déréalisation est une expérience subjective de sentiment d’irréalité ou d’étrangeté du monde extérieur, la dépersonnalisation elle est le sentiment d’irréalité ou d’étrangeté par rapport à soi-même, à son propre corps.

Une patiente victime de déréalisation témoigne ainsi : « Je suis là et pas là. Je suis avec vous, mais ailleurs. C’est comme s’il y avait un voile, une sorte de brume entre le monde et moi.

Et le Bouddhisme :

Citation :
Cependant certains maîtres méditants considèrent cette expérience comme « l’état naturel de notre esprit« . Pour eux il y a une différence entre les caractéristiques du monde physique et LA PERCEPTION que nous en avons. La perception de solidité (matérialité) du monde est un mode perceptif engendré par le mental et notre mémoire sensorielle : nous pensons le mur solide car nous avons eu l’expérience sensorielle de solidité du mur via le toucher. Quand bien même nous ne toucherions pas le mur, notre mémoire sensorielle génère donc la perception de solidité.

Mais il est possible de demeurer en un état naturel (et non altéré) où le mental est au repos, sans fabrications, au sein duquel il n’y a pas émergence de la perception de solidité.

Depuis cette expérience, mode d’être primordial (antérieur à l’émergence des perceptions de solidité), des méditants perçoivent que la solidité du monde n’est qu’une perception cognitive. Le fait que la perception de la solidité puisse ne pas être là est la preuve qu’elle n’existe qu’en dépendance du système qui la génère : l’esprit. Affirmer que la non émergence de la perception de solidité est une « altération » par du postulat que cette perception est indispensable ou normale. Mais demeurer dans un mode d’être où cette perception n’est pas là n’est pas un trouble mais un état naturel qu’il convient de connaître, de reconnaître.
Revenir en haut Aller en bas
Thomas33



Masculin Messages : 615
Inscription : 03/05/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 10:13

dims a écrit:
Avez vous parfois l'impression qu'il n y a plus de logique, plus de réalité recevable et que plus personne ne peut vous aider ? Un peu comme si vous étiez dans l'incapacité total de tenir un raisonnement ?

Ou sinon avoir l'impression que votre corps vous est totalement étranger ?

La science :

Citation :
La déréalisation est une altération de la perception ou de l’expérience du monde extérieur qui apparait étrange ou irréel.

C’est un symptôme dissociatif qui se retrouve associé à d’autres dans un grand nombre de maladies psychiatriques et neurologiques.

Alors que la déréalisation est une expérience subjective de sentiment d’irréalité ou d’étrangeté du monde extérieur, la dépersonnalisation elle est le sentiment d’irréalité ou d’étrangeté par rapport à soi-même, à son propre corps.

Une patiente victime de déréalisation témoigne ainsi : « Je suis là et pas là. Je suis avec vous, mais ailleurs. C’est comme s’il y avait un voile, une sorte de brume entre le monde et moi.

Et le Bouddhisme :

Citation :
Cependant certains maîtres méditants considèrent cette expérience comme « l’état naturel de notre esprit« . Pour eux il y a une différence entre les caractéristiques du monde physique et LA PERCEPTION que nous en avons. La perception de solidité (matérialité) du monde est un mode perceptif engendré par le mental et notre mémoire sensorielle : nous pensons le mur solide car nous avons eu l’expérience sensorielle de solidité du mur via le toucher. Quand bien même nous ne toucherions pas le mur, notre mémoire sensorielle génère donc la perception de solidité.

Mais il est possible de demeurer en un état naturel (et non altéré) où le mental est au repos, sans fabrications, au sein duquel il n’y a pas émergence de la perception de solidité.

Depuis cette expérience, mode d’être primordial (antérieur à l’émergence des perceptions de solidité), des méditants perçoivent que la solidité du monde n’est qu’une perception cognitive. Le fait que la perception de la solidité puisse ne pas être là est la preuve qu’elle n’existe qu’en dépendance du système qui la génère : l’esprit. Affirmer que la non émergence de la perception de solidité est une « altération » par du postulat que cette perception est indispensable ou normale. Mais demeurer dans un mode d’être où cette perception n’est pas là n’est pas un trouble mais un état naturel qu’il convient de connaître, de reconnaître.


Non mais je suis bien stabilisé donc c'est normal.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 13:33

Vous savez ce que vous prenez pour des troubles font partie de la vie spirituelle.
Regardez le Padre Pio ou Marthe Robin pour la science ce sont des fous.
Revenir en haut Aller en bas
Thomas33



Masculin Messages : 615
Inscription : 03/05/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 13:41

dims a écrit:
Vous savez ce que vous prenez pour des troubles font partie de la vie spirituelle.
Regardez le Padre Pio ou Marthe Robin pour la science ce sont des fous.

J'espère... et peut-être que dans quelque temps je pourrai même arrêter les médicaments, mais pour l'instant c'est un peu tôt.

Merci pour vos messages dims.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 14:23

Thomas33 a écrit:
dims a écrit:
Vous savez ce que vous prenez pour des troubles font partie de la vie spirituelle.
Regardez le Padre Pio ou Marthe Robin pour la science ce sont des fous.

J'espère... et peut-être que dans quelque temps je pourrai même arrêter les médicaments, mais pour l'instant c'est un peu tôt.

Merci pour vos messages dims.

N'arrêtez jamais tout seul surtout Very Happy

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 15:16

je rejoins Espérance pour son conseil.
et à la lecture de vos messages Thomas33,je vous fait confiance pour ne pas arrêter vos médicaments.
l’arrêt de ce type de médicaments ne se fait pas seul c'est votre psy qui peut prendre une telle décision aprés avoir diminué progressivement selon votre état psychologique.

l'effet d'un arret inopiné déclencherait une fragilité immense qui risquerait de partir en maladie psy.

il est normal de chercher sa voie.
si vous avez du mal à assister à la messe,allez priez dans une église vide cela aide.

ne faite pas de comparaison avec Padre Pio car:
-un il n'était pas fou
-deux vous ne l’êtes pas.



Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1817
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 17:04

Jean-Luc,

J'aimerais savoir comment un médecin chrétien qui sait que tout n'est pas facile dans la vie d'un chercheur de Dieu, qui doit défricher tant de fausses voies, peut prescrire en même temps des médicaments qui modifient la conscience, dont il sait que l'interruption du traitement provoque la réapparition des difficultés, en pire et donc que le médicament ne guérit pas, il ne fait que masquer les symptômes...
Quel est le but du médicament, sachant aussi que le médecin n'a pas pour vocation à être un guide spirituel ?
Comment ce médecin sait-il quand le médicament doit être arrêté ?

*Bref, comment un médecin fait-il la différence entre une pathologie psychique et spirituelle ?
Car les perceptions du corps influencent le psychisme et ses émotions, le mental, ses réflexions et ses pensées et vice-versa...



Ce qui apparaît comme une dépression, une perte de l'appétit de vivre, le désintérêt ou le détachement des choses de ce monde,  singularités dans le comportement en société, et changement complet de la personnalité, était considéré comme normal dans une phase de conversion religieuse.

On peut trouver des exemples assez anecdotiques dans la vie de célèbres convertis, François d'Assise qui rend tous ses vêtements de riche à son père et se balade nu dans la rue,  Benoît Labre qui ne se lavait jamais, et je passe sur les ascèses de toutes sortes, y compris les humiliations qui étaient considérées comme des "bonus" pour avancer dans la vie spirituelle. Les fous de Dieu sont légions dans l'histoire de la foi chrétienne, il y a aussi les fous de Dieu dans l'hindouisme, le soufisme...

Ce qui faisait partie des choses de la foi est-il devenu pathologique de nos jours ?
Ou était-ce une pathologie spirituelle qui est reconnue comme telle à notre époque à la pointe du progrès ?  Mr. Green

Les choses de Dieu sont folles au regard des hommes, est-il dit dans la Bible.

C'est justement la souffrance, le mal-être, qui pousse à se poser des questions métaphysiques.
Le fait de réaliser qu'on n'est né que pour mourir un jour est de nature à se poser des questions sérieuses, certains abdiquent et d'autres continuent.
Pour d'autres, le spirituel n'est devenu aujourd'hui qu'un ersatz de bonheur, de la superstition, ou un moyen psy pour compléter son bonheur matériel, ou encore une assurance au cas où il y aurait quelque chose après la vie...

Mais les vrais chercheurs qui n'abandonnent jamais ne sont pas légion et ils doivent au final se débrouiller seuls, s'ils n'ont pas un maître spirituel compétent qui les accompagne.

*texte rajouté


Dernière édition par J&B le Sam 18 Juil 2015, 17:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 17:28

les médicaments ont leur importance;il faut être irresponsable pour proclamer l'inverse.
les médicaments en psychiatrie ne masque pas les symptômes mais aident en complément d'autres techniques comme les thérapies telles la psychothérapie.

ne mélangeons pas le spirituel et le psychisme et ses troubles.
si la pratique d'une religion guérissait les maladies psychique,un on le serait et deux les divers clergés sauteraient sur l'occase pour récupérer un créneau intéressant surtout devant le vide grandissant de leurs fidèles

un psychiatre connait son patient et sait quand on peut diminuer un tel traitement progressivement.
ce n'est pas du pifomètre mais un subtil dosage dans un suivi adapté.

certains médicaments ont des actions plus ciblées sur des organes du cerveau ce qui a été démontré par les IRM fonctionnelles et de ce fait permettent une meilleure approche dans le traitement.

les choses de Dieu ne sont folles qu'aux hommes qui vivent que par leur tête mais pas à ceux qui vivent avec leur coeur.

une question:Jésus est il fou? la vièrge Marie était elle folle?
il n'y a pas de folie dans une crise mystique vraie;par contre beaucoup de fausses crises mystiques sont des maladies neuro-psychiatries.
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1817
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 17:34

Jésus n'était pas fou, mais on l'a traité comme tel, et encore maintenant certains le considèrent comme un grand schizophrène...
Citation :

il n'y a pas de folie dans une crise mystique vraie;par contre beaucoup de fausses crises mystiques sont des maladies neuro-psychiatries.

on pourrait continuer comme ça pendant longtemps, à savoir ce qui est normal et ce qui ne l'est pas, ce qui est une vraie crise mystique et une fausse.

Il n'y a qu'un sage, un saint qui peut le diagnostiquer.


Citation :
il faut être irresponsable pour proclamer l'inverse.
Je pose juste une question à un médecin chrétien....

Sinon, à Thomas, j'ai demandé s'il avait déjà essayé d'arrêter son traitement, et ce qui se passerait dans ce cas, je ne lui ai pas conseillé d'arrêter, mais je sais que c'est un sujet délicat qu'on ne peut pas aborder dans ce forum, sans passer pour inconscient et irresponsable Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 18:11

Mais enfin J&B, la médecine soigne et les médicaments qu'ils soient dans n'importe quel domaine  sont des aides précieuses (j'en ai à vie).

Et comment font les consacrés ? hé bien, ils vont chez le médecin comme tout le monde. Si seulement les prières guérissaient tout, ça se saurait comme le dit Jean-Luc.

Accepter la maladie est déjà pas mal ! ça fait aussi partie de l'aide que le médecin peut apporter.

Et comme vous dites aussi, c'est délicat car chaque personne est différente. Et seul le médecin connait l'historique, les analyses et prescrit, parfois en tâtonnant pour réajuster ensuite. Cela n'a rien à voir avec la religion.

Et c'est en effet être irresponsable que de conseiller d'arrêter un traitement.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/


Dernière édition par Espérance le Sam 18 Juil 2015, 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 18:12

jésus dérangeait par ses prêches et ses idées. il n'a jamais été assimilé à la folie mais il"voulait prendre un pouvoir" .

ceux qui le considèrent comme un grand schizophrène,un ne savent pas ce que la schizophrénie est,et deux ce qu'était Jésus.

un médecin chrétien avant d'être chrétien est médecin,il doit vivre comme un médecin digne de ce nom et utiliser tous les moyens adaptés pour aider par un bon diagnostic et par un bon traitement les plus proches et les plus consciencieux .
un médecin chrétien avant d'être médecin est chrétien il se doit d'aimer tous ceux qui font appel à lui avec l'amour du christ comme jésus nous l'a enseigné, avec la sagesse de l'esprit saint et avec la compassion de la vierge Marie,bref avec DIEU.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 18:26

En fait J&B préconise de soigner les causes et non les symptômes, très souvent les médicaments de la médecine moderne atténuent les symptômes sans pour autant éliminer les causes ... cela a pour effet de garder/supporter une maladie à vie sans l'éradiquer. Est-ce la solution ?
Il faudrait peut-être s’intéresser à l'homéostasie des corps et comment la préserver ou comment la recouvrer ...
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 18:38

la recherche des causes d'une maladie est l'élément le plus important en effet.
chaque médecin devrait le faire.
les médicaments sont là pour mettre en sauvegarde le patient le temps de chercher,de trouver et de traiter les causes(on ne laisse pas des bouffées délirantes dans la nature,ou une dépression grave sans traitement).
parfois les causes ne sont pas trouvées et le traitement est à vie (ex HTA ou le Diabète ) ;sans traitement on s'expose à des risques pouvant être MORTELS.

maintenir un équilibre dans notre vie est une quête louable,mais la vie n'est pas un long fleuve tranquille.

la Foi est une clef parmi tant d'autres car la porte est fermée par un ensemble de serrures.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 18:43

François-Pignon a écrit:
En fait J&B préconise de soigner les causes et non les symptômes, très souvent les médicaments de la médecine moderne atténuent les symptômes sans pour autant éliminer les causes ... cela a pour effet de garder/supporter une maladie à vie sans l'éradiquer. Est-ce la solution ?
Il faudrait peut-être s’intéresser à l'homéostasie des corps et comment la préserver ou comment la recouvrer ...

on en est tous là je crois ! quand on connait la cause c'est super ! quelqu'un qui a des problèmes respiratoires à cause du tabac ou une allergie a telle ou telle chose, peut trouver la cause de sa maladie et supprimer le problème.

Médecine moderne ou pas, par exemple les plantes soignent, mais deviennent parfois inefficaces quand ça s'aggrave.

Dans le passé, avant la "médecine moderne", à quel âge mourraient les gens ?

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 18:54

trés jeune Wink

http://www.ined.fr/fr/tout-savoir-population/graphiques-cartes/graphiques-interpretes/esperance-vie-france/
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 18:57

Pour reprendre l'exemple du Padre Pio qui revivait la passion du Christ et qui se battait tout les soirs contre des entités démoniaques invisibles.

Pour la science entendre des voies + hallucinations + croire que cela est réel = schizophrénie.
Je précise pour la science, car ce genre d'expérience est le lot quotidien de ceux qui cherchent Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 19:03

désolé mais Padré Pio n'a jamais été délirant.
depuis quand se battre contre des entités démoniaques invisibles(les entités sont majoritairement invisibles) est un signe de folie quand cela est réel?

tous ceux qui cherchent Dieu ne vivent pas tous des expériences similaires au Padre Pio.
heureusement Wink
entre expérience mystique et bouffées délirantes,il y a une grande différence.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 19:05

jean-luc56 a écrit:
trés jeune Wink

http://www.ined.fr/fr/tout-savoir-population/graphiques-cartes/graphiques-interpretes/esperance-vie-france/

Merci Jean-Luc Very Happy

Pour moi, il n'y a pas de problème, la médecine aide à vivre mieux, mais il faut aussi qu'il y ait un véritable dialogue de confiance entre médecin-patient, car sinon c'est faussé au départ.

Si je ne sais pas dormir, tout en connaissant la cause que je ne peux pas changer, je vais être irritable, impossible à vivre pour les autres et inefficace pour quoi que ce soit dans la journée.
Prendre un somnifère n'est pas l'idéal mais au moins permet de pouvoir passer une meilleure journée et ne pas avoir cogité toute la nuit.
Pareil pour les anti dépresseurs qui sont des béquilles mais indispensables dans certains cas, sur une durée plus ou moins longue.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 19:07

dims a écrit:
Pour reprendre l'exemple du Padre Pio qui revivait la passion du Christ et qui se battait tout les soirs contre des entités démoniaques invisibles.

Pour la science entendre des voies + hallucinations + croire que cela est réel = schizophrénie.
Je précise pour la science, car ce genre d'expérience est le lot quotidien de ceux qui cherchent Dieu.
 

Dims, là vous exagérez ! car si tous ceux qui cherchent Dieu avaient des expériences comme Padre Pio, plus personne ne chercherait Dieu.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 19:08

Espérance a écrit:
dims a écrit:
Pour reprendre l'exemple du Padre Pio qui revivait la passion du Christ et qui se battait tout les soirs contre des entités démoniaques invisibles.

Pour la science entendre des voies + hallucinations + croire que cela est réel = schizophrénie.
Je précise pour la science, car ce genre d'expérience est le lot quotidien de ceux qui cherchent Dieu.
 

Dims, là vous exagérez ! car si tous ceux qui cherchent Dieu avaient des expériences comme Padre Pio, plus personne ne chercherait Dieu.

:bisou: :jesus:
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 19:19

Espérance a écrit:
dims a écrit:
Pour reprendre l'exemple du Padre Pio qui revivait la passion du Christ et qui se battait tout les soirs contre des entités démoniaques invisibles.

Pour la science entendre des voies + hallucinations + croire que cela est réel = schizophrénie.
Je précise pour la science, car ce genre d'expérience est le lot quotidien de ceux qui cherchent Dieu.
 

Dims, là vous exagérez ! car si tous ceux qui cherchent Dieu avaient des expériences comme Padre Pio, plus personne ne chercherait Dieu.

Les vrais chercheurs oui !
On peut dire que c'est ce qui se passe quand on franchit le seuil.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 19:23

jean-luc56 a écrit:
désolé mais Padré Pio n'a jamais été délirant.
depuis quand se battre contre des entités démoniaques invisibles(les entités sont majoritairement invisibles) est un signe de folie quand cela est réel?

Comment pouvez vous prouver que cela est réel ? Un schizophrène voit lui aussi une réalité qui lui semble réelle.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 19:33

dims a écrit:
Les vrais chercheurs oui !
On peut dire que c'est ce qui se passe quand on franchit le seuil.

NON, désolée mais ce n'est pas vrai.

Entendre des voix et avoir des hallucinations est une maladie, pas un "seuil" spirituel.

Allez dans les monastères et les carmels et posez la question et là, vous ne pouvez pas dire qu'ils ne cherchent pas Dieu, toute leur vie y est consacrée.

Et nous sommes TOUS pécheurs, appelés à la sainteté.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1817
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 19:50

Je reprends l'exemple de l'insomnie d'Espérance.

La cause n'est pas dans l'insomnie en soi, elle vient qu'on cogite sur un problème.
Il faut donc accepter que le problème nous fasse cogiter, et se dire que ce n'est pas en s'énervant dans son lit que le problème va se régler, c'est souvent même au moment où on accepte que quelque chose se passe, que la solution arrive.
C'est même un phénomène assez connu.
Ensuite, si c'est pour éviter d'être exécrable avec les autres, qu'on prend un somnifère, autant utiliser cette journée exécrable pour s'exercer à tenir en bride ses émotions Smile

Mourir vieux ou mourir jeune, l'important est-il de "sauver son âme" ou de prolonger la mécanique indéfiniment ?
Car si la raison est au service du corps, on finit par se confronter aux problèmes tels que l'euthanasie ou l'acharnement thérapeutique ou encore le commerce d'organes...et l'éthique, elle est élastique, comme chacun sait ;

Oui, je sais : facile à dire , mais c'est ce que préconiseraient les saints que nous vénérons ...


Espérance a écrit:

Allez dans les monastères et les carmels et posez la question et là, vous ne pouvez pas dire qu'ils ne cherchent pas Dieu, toute leur vie y est consacrée.
Dims parle des vrais chercheurs, pas de ceux qui se sont réfugiés dans un monastère pour fuir des problèmes, et il y en a certainement beaucoup  Wink
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 19:58

J&B a écrit:
Je reprends l'exemple de l'insomnie d'Espérance.

La cause n'est pas dans l'insomnie en soi, elle vient qu'on cogite sur un problème.
Il faut donc accepter que le problème nous fasse cogiter, et se dire que ce n'est pas en s'énervant dans son lit que le problème va se régler, c'est souvent même au moment où on accepte que quelque chose se passe, que la solution arrive.
C'est même un phénomène assez connu.
Ensuite, si c'est pour éviter d'être exécrable avec les autres, qu'on prend un somnifère, autant utiliser cette journée exécrable pour s'exercer à tenir en bride ses émotions Smile

Mourir vieux ou mourir jeune, l'important est-il de "sauver son âme" ou de prolonger la mécanique indéfiniment ?
Car si la raison est au service du corps, on finit par se confronter aux problèmes tels que l'euthanasie ou l'acharnement thérapeutique ou encore le commerce d'organes...et l'éthique, elle est élastique, comme chacun sait ;

Oui, je sais : facile à dire , mais c'est ce que préconiseraient les saints que nous vénérons ...


Espérance a écrit:

Allez dans les monastères et les carmels et posez la question et là, vous ne pouvez pas dire qu'ils ne cherchent pas Dieu, toute leur vie y est consacrée.
Dims parle des vrais chercheurs, pas de ceux qui se sont réfugiés dans un monastère pour fuir des problèmes, et il y en a certainement beaucoup  Wink


une question: que connaissez vous de ceux qui vivent dans des monastères?
ceux qui se réfugiant dans un monastère pour fuir des problèmes,ne restent pas longtemps dans un monastère. c'est classique et connu.
vous parlez de mourir vieux mourir jeune,Que savez vous de la vie?
les saints? ne disent ils pas"un esprit saint dans un corps sain"?
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 20:01

dims a écrit:
jean-luc56 a écrit:
désolé mais Padré Pio n'a jamais été délirant.
depuis quand se battre contre des entités démoniaques invisibles(les entités sont majoritairement invisibles) est un signe de folie quand cela est réel?

Comment pouvez vous prouver que cela est réel ? Un schizophrène voit lui aussi une réalité qui lui semble réelle.

faire un topo sur ce sujet n'est pas un problème si ce n'est que la longueur du topo et le fait que sur ce forum ce serait une perte de temps,devinez pourquoi?
mais dans le bouddhisme, on ne vous a pas appris comment faire le distinguo?
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 20:10

Ce sont les modernes qui affirment que l'on mourrait jeune dans le passé. Les traditions affirment juste l'inverse.
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1817
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 20:16

Jean-Luc a écrit:
les saints? ne disent ils pas"un esprit saint dans un corps sain"?
"Mens sana in corpore sano" c'est d'un philosophe latin, Juvénal....

Citation :
une question: que connaissez vous de ceux qui vivent dans des monastères?
ceux qui se réfugiant dans un monastère pour fuir des problèmes,ne restent pas longtemps dans un monastère. c'est classique et connu.
Le contraire aussi est classique mais moins connu...

Ce que je connais de la vie ?
Ce que je connais de ceci ou de cela ?
Ben rien, comme vous le dites si bien quand vous manquez d'arguments Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 20:56

Miles Templi a écrit:
Ce sont les modernes qui affirment que l'on mourrait jeune dans le passé. Les traditions affirment juste l'inverse.

les traditions?

dans le passé,la population est elle plus nombreuse qu'actuellement?
et les chiffres montrent quelque chose? non?

comment peut on remettre des chiffres en doute quand on parle le d'espérance de vie? avec l'AT?

les traditions sont écrites par des anciens,non? Wink
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 21:01

J&B a écrit:
Jean-Luc a écrit:
les saints? ne disent ils pas"un esprit saint dans un corps sain"?
"Mens sana in corpore sano" c'est d'un philosophe latin, Juvénal....

Citation :
une question: que connaissez vous de ceux qui vivent dans des monastères?
ceux qui se réfugiant dans un monastère pour fuir des problèmes,ne restent pas longtemps dans un monastère. c'est classique et connu.
Le contraire aussi est classique mais moins connu...

Ce que je connais de la vie ?
Ce que je connais de ceci ou de cela ?
Ben rien, comme vous le dites si bien quand vous manquez d'arguments Mr. Green

manquer d'arguments? non mais vous n'écoutez que ce que vous voulez.

je prends l'exemple des sœurs et des frères qui vivent dans les monastères, c'est insulter ces personnes que de dire qu'ils se cachent dans un monastère et en plus c'est d'une belle bêtise.
insulter ces gens c'est insulté jésus et c'est insulté Dieu.
alors pour un catholique vous êtes grave

belle preuve d'ignorance perfide
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 21:06

J&B a écrit:
Je reprends l'exemple de l'insomnie d'Espérance.

La cause n'est pas dans l'insomnie en soi, elle vient qu'on cogite sur un problème.
Il faut donc accepter que le problème nous fasse cogiter, et se dire que ce n'est pas en s'énervant dans son lit que le problème va se régler, c'est souvent même au moment où on accepte que quelque chose se passe, que la solution arrive.
C'est même un phénomène assez connu.
Ensuite, si c'est pour éviter d'être exécrable avec les autres, qu'on prend un somnifère, autant utiliser cette journée exécrable pour s'exercer à tenir en bride ses émotions Smile

Mourir vieux ou mourir jeune, l'important est-il de "sauver son âme" ou de prolonger la mécanique indéfiniment ?
Car si la raison est au service du corps, on finit par se confronter aux problèmes tels que l'euthanasie ou l'acharnement thérapeutique ou encore le commerce d'organes...et l'éthique, elle est élastique, comme chacun sait ;

Oui, je sais : facile à dire , mais c'est ce que préconiseraient les saints que nous vénérons ...


Espérance a écrit:

Allez dans les monastères et les carmels et posez la question et là, vous ne pouvez pas dire qu'ils ne cherchent pas Dieu, toute leur vie y est consacrée.
Dims parle des vrais chercheurs, pas de ceux qui se sont réfugiés dans un monastère pour fuir des problèmes, et il y en a certainement beaucoup  Wink

J&B, vous n'en savez rien aussi bien de ceux qui prennent un somnifère ou des antidépresseurs et je vous souhaite que vous n'en n'ayez jamais besoin.

Quant à ceux qui entrent dans un monastère, à la Trappe, allez les voir avant de porter un jugement, parce que là, vous êtes tout à fait à côté de la plaque.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1817
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 21:22

J'ai dit : Dims parle des vrais chercheurs, pas de ceux qui se sont réfugiés dans un monastère pour fuir des problèmes, et il y en a certainement beaucoup.

Donc, ça veut dire que certains moines ou moniales, peu importe le monastère, sont partis au monastère pour des raisons autres que leur recherche de Dieu et ils sont restés à vie, certains se sont convertis par la force des choses et d'autres sont tombés malades, psychiquement ou physiquement.
Par exemple, cela arrivait fréquemment autrefois dans les familles qui voulaient faire un "geste" pour l'Eglise, et d'autres raisons moins avouables...
D'autre part, j'ai le plus grand respect pour ceux qui ont tout laissé pour suivre le Christ, ils sont un exemple pour moi...

Je n'aime franchement pas à avoir à justifier ce que j'ai dit, je le fais d'ailleurs rarement, mais là vous faites preuve d'une mauvaise foi crasse...

C'est difficile d'avoir une conversation raisonnable avec vous deux(c'est à dire sans tomber dans les affects),soit il faut être d'accord avec ce que vous dites, sinon... un bon coup de morale dans l'espoir de faire culpabiliser c'est toujours ça de gagné et ça s'appelle de la manipulation affective.
Hé oui !
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 21:30

J&B a écrit:
Donc, ça veut dire que certains moines ou moniales, peu importe le monastère, sont partis au monastère pour des raisons autres que leur recherche de Dieu et ils sont restés à vie, certains se sont convertis par la force des choses et d'autres sont tombés malades, psychiquement ou physiquement.
Par exemple, cela arrivait fréquemment autrefois dans les familles qui voulaient faire un "geste" pour l'Eglise, et d'autres raisons moins avouables...

cela n'existe plus, j'en suis certaine. Alors, cherchez un autre exemple.

J&B a écrit:
Je n'aime franchement pas à avoir à justifier ce que j'ai dit, je le fais d'ailleurs rarement, mais là vous faites preuve d'une mauvaise foi crasse...

parce que vous voulez toujours avoir raison. Mais là, c'est trop gros pour ne pas réagir.

Bonne nuit.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1817
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 21:40


Mais bonne nuit à vous, Espérance, pas de somnifère, hein ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 21:50

jean-luc56 a écrit:
Miles Templi a écrit:
Ce sont les modernes qui affirment que l'on mourrait jeune dans le passé. Les traditions affirment juste l'inverse.

les traditions?

dans le passé,la population est elle plus nombreuse qu'actuellement?
et les chiffres montrent quelque chose? non?

comment peut on remettre des chiffres en doute quand on parle le d'espérance de vie? avec l'AT?

les traditions sont écrites par des anciens,non? Wink

Que faites-vous de l'âge avancé des prophètes qui est annoncé dans la Bible? Un conte pour enfants?
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 22:42

jean-luc56 a écrit:
dims a écrit:
jean-luc56 a écrit:
désolé mais Padré Pio n'a jamais été délirant.
depuis quand se battre contre des entités démoniaques invisibles(les entités sont majoritairement invisibles) est un signe de folie quand cela est réel?

Comment pouvez vous prouver que cela est réel ? Un schizophrène voit lui aussi une réalité qui lui semble réelle.

faire un topo sur ce sujet n'est pas un problème si ce n'est que la longueur du topo et le fait que  sur ce forum ce serait une perte de temps,devinez pourquoi?
mais dans le bouddhisme, on ne vous a pas appris comment faire le distinguo?

Parlez donc cher Jean Luc...
La vue ultime du Bouddhisme ne cherche pas à faire de distinction.

Citation :
Pour les esprits réalisés, cette réalité apparaît comme une illusion. Milarépa

Citation :
Tels une illusion, un mirage ou un reflet, Visions et sons ne sont pas des perceptions duelles. L’esprit qui perçoit l’illusion est comparable à l’espace; Sans centre ni périphérie, il échappe à l’intellect. Saraha
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 22:54

Espérance a écrit:
J&B a écrit:
Donc, ça veut dire que certains moines ou moniales, peu importe le monastère, sont partis au monastère pour des raisons autres que leur recherche de Dieu et ils sont restés à vie, certains se sont convertis par la force des choses et d'autres sont tombés malades, psychiquement ou physiquement.
Par exemple, cela arrivait fréquemment autrefois dans les familles qui voulaient faire un "geste" pour l'Eglise, et d'autres raisons moins avouables...

cela n'existe plus, j'en suis certaine. Alors, cherchez un autre exemple.

J&B a écrit:
Je n'aime franchement pas à avoir à justifier ce que j'ai dit, je le fais d'ailleurs rarement, mais là vous faites preuve d'une mauvaise foi crasse...

parce que vous voulez toujours avoir raison. Mais là, c'est trop gros pour ne pas réagir.

Bonne nuit.

Malheureusement Espérance les vrais chercheurs sont très peu. Et ils ne se comptent pas dans les monastères !
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 23:10

Les monastères ont fourni une bonne partie de l'élite intellectuelle de l'Occident dims....comme les temples en Inde pour l'Orient. Les chemins qui mènent à la Vérité sont multiples. Il n'est pas nécessairement obligatoire de se retirer dans une forêt ou une grotte (destination que l'on peut aussi emprunter pour fuir d'ailleurs). Quand nous ne faisons qu'un avec l'Unique, nous sommes avec Lui partout, même dans la foule.
Dans les choses qu'il faut apprendre à se détacher (en plus des pensées parasites), il y a aussi les préjugés antireligieux...
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 18 Juil 2015, 23:22

Effectivement la voie n'est ni dans une grotte ni dans les plaisirs mondains. Mais je ne penses pas qu'Espérance et Jean Luc parlent en connaissance de cause.

Citation :
Ne reste pas chez toi, ne va pas dans la forêt, connais parfaitement la pensée où que tu sois. Pour qui réside dans l'illumination indivise et ininterrompue, où est le devenir, où est le nirvâna ? Ni chez toi, ni dans la forêt l'illumination ne réside. Prenez parfaite connaissance de ce mystère. Soyez non-mutilés dans la nature essentielle de la Conscience immaculée !
Profonde, immense, ni soi ni autrui, connais cette Expérience intime dans la félicité du Spontané. De même que la lune, joyau du ciel, éclaire d'épaisses ténèbres en un seul instant, la suprême et grande Béatitude dissipe toute calamité. Saraha
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 07:39

arrêter de jouer à l"éveillé ,dims,vous êtes par vos propos dans l'ignorance la plus dense.
si vous vous prenez pour un bouddha restez dans votre illusion.
arrêtez peut être la fumette vos neurones n'aiment pas cela,les pauvres.

il y a surement plus de FOI ,de sagesse et d'amour chez Espérance que chez vous.

vous voulez jouer à l’illusionniste alors que vous me faites penser à la pub pour les "culottes ventre plat de DYM" que certaines femmes mettent pour paraître plus mince
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 07:45

J&B a écrit:
J'ai dit : Dims parle des vrais chercheurs, pas de ceux qui se sont réfugiés dans un monastère pour fuir des problèmes, et il y en a certainement beaucoup.

Donc, ça veut dire que certains moines ou moniales, peu importe le monastère, sont partis au monastère pour des raisons autres que leur recherche de Dieu et ils sont restés à vie, certains se sont convertis par la force des choses et d'autres sont tombés malades, psychiquement ou physiquement.
Par exemple, cela arrivait fréquemment autrefois dans les familles qui voulaient faire un "geste" pour l'Eglise, et d'autres raisons moins avouables...
D'autre part, j'ai le plus grand respect pour ceux qui ont tout laissé pour suivre le Christ, ils sont un exemple pour moi...

Je n'aime franchement pas à avoir à justifier ce que j'ai dit, je le fais d'ailleurs rarement, mais là vous faites preuve d'une mauvaise foi crasse...

C'est difficile d'avoir une conversation raisonnable avec vous deux(c'est à dire sans tomber dans les affects),soit il faut être d'accord avec ce que vous dites, sinon... un bon coup de morale dans l'espoir de faire culpabiliser c'est toujours ça de gagné et ça s'appelle de la manipulation affective.
Hé oui !

si dims parle des vrais chercheurs il ne dit pas quelque chose sur les moines et les sœurs au début de votre prise de position totalement irrespectueuse.
de toute façon dims ne cherche qu'à parler de ce qu'il ne connait pas;

c'est vous qui insultait ces membres du clergé qui vouent leur vie à DIEU.
sa phrase est postérieur au début de la discussion

je demande que sur un forum catholique on respecte les soeurs et les moines.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 07:50

Miles Templi a écrit:
jean-luc56 a écrit:
Miles Templi a écrit:
Ce sont les modernes qui affirment que l'on mourrait jeune dans le passé. Les traditions affirment juste l'inverse.

les traditions?

dans le passé,la population est elle plus nombreuse qu'actuellement?
et les chiffres montrent quelque chose? non?

comment peut on remettre des chiffres en doute quand on parle le d'espérance de vie? avec l'AT?

les traditions sont écrites par des anciens,non? Wink

Que faites-vous de l'âge avancé des prophètes qui est annoncé dans la Bible? Un conte pour enfants?

il y a toujours eu des exceptions de longévité, l'espérance de vie est une étude moyenneplus globale
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1817
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 08:18

Jean-Luc,
Prenez votre scalpel et excisez ce qui se trouve derrière le masque de votre indignation, ça fait mal, mais courage !
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 08:32

genre de phrase banale, bidon, et bâtard.
la nuit a du être dure ,pauvre J&B
arrêtez les pétards le soir Wink
Revenir en haut Aller en bas
Thomas33



Masculin Messages : 615
Inscription : 03/05/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 11:02

jean-luc56 a écrit:
je rejoins Espérance pour son conseil.
et à la lecture de vos messages Thomas33,je vous fait confiance pour ne pas arrêter vos médicaments.
l’arrêt de ce type de médicaments ne se fait pas seul c'est votre psy qui peut prendre une telle décision aprés avoir diminué progressivement selon votre état psychologique.

l'effet d'un arret inopiné  déclencherait une fragilité immense qui risquerait de partir en maladie psy.

il est normal de chercher sa voie.
si vous avez du mal à assister à la messe,allez priez dans une église vide cela aide.

ne faite pas de comparaison avec Padre Pio car:
-un il n'était pas fou
-deux vous ne l’êtes pas.




D'accord Jean-Luc je n'arrêterai pas sans en parler à mon psy
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 12:07

jean-luc56 a écrit:
arrêter de jouer à l"éveillé ,dims,vous êtes par vos propos dans l'ignorance la plus dense.
si vous vous prenez pour un bouddha restez dans votre illusion.
arrêtez peut être la fumette vos neurones n'aiment pas cela,les pauvres.

il y a surement plus de FOI ,de sagesse et d'amour chez Espérance que chez vous.

vous voulez jouer à l’illusionniste alors que vous me faites penser à la pub pour les "culottes ventre plat de DYM" que certaines femmes mettent pour paraître plus mince

Je ne sais pas si je vais m'en remettre  Mr. Green ! Toujours aussi puéril ce Jean Luc, je me demande même si parfois j'ai un adulte face à moi.

Retournez donc faire de l'humour avec vos émoticons au moins un domaine ou vous excellez.
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1817
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 12:14

Finalement, je ne sais pas c'est une bonne idée pour lui, de jouer avec le scalpel :beret:
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 12:21

jean-luc56 a écrit:
J&B a écrit:
J'ai dit : Dims parle des vrais chercheurs, pas de ceux qui se sont réfugiés dans un monastère pour fuir des problèmes, et il y en a certainement beaucoup.

Donc, ça veut dire que certains moines ou moniales, peu importe le monastère, sont partis au monastère pour des raisons autres que leur recherche de Dieu et ils sont restés à vie, certains se sont convertis par la force des choses et d'autres sont tombés malades, psychiquement ou physiquement.
Par exemple, cela arrivait fréquemment autrefois dans les familles qui voulaient faire un "geste" pour l'Eglise, et d'autres raisons moins avouables...
D'autre part, j'ai le plus grand respect pour ceux qui ont tout laissé pour suivre le Christ, ils sont un exemple pour moi...

Je n'aime franchement pas à avoir à justifier ce que j'ai dit, je le fais d'ailleurs rarement, mais là vous faites preuve d'une mauvaise foi crasse...

C'est difficile d'avoir une conversation raisonnable avec vous deux(c'est à dire sans tomber dans les affects),soit il faut être d'accord avec ce que vous dites, sinon... un bon coup de morale dans l'espoir de faire culpabiliser c'est toujours ça de gagné et ça s'appelle de la manipulation affective.
Hé oui !

si dims parle des vrais chercheurs il ne dit pas quelque chose sur les moines et les sœurs au début de votre prise de position totalement irrespectueuse.
de toute façon dims ne cherche qu'à parler de ce qu'il ne connait pas;

c'est vous qui insultait ces membres du clergé qui vouent leur vie à DIEU.
sa phrase est postérieur au début de la discussion

je demande que sur un forum catholique on respecte les soeurs et les moines.

Il y a de véritable chercheur comme le Padre Pio mais dire que tous les moines sont de véritables chercheurs est une aberration.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 14:27

il est clair que "chercher", c'est prendre le risque de trouver quelque chose.... et surtout de "rencontrer" quelque chose ou quelqu'Un. Dans la recherche, souvent, au départ on est dans l'intellect... mais on se retrouve très vite face à un mur car on se rend compte que l'accumulation des "connaissances", du "savoir", même si c'est déjà immense, a un "goût" de trop peu. On se rend compte qu'il y a un pas à franchir pour Vivre, vivre les deux pieds sur terre, mais laisser l'esprit aller bien au delà des limites que notre intellect lui met.... la porte de notre esprit est aussi étroite que la chas d'une aiguille et c'est plus facile à un chameau d'y passer que de nous laisser nous y glisser... et pourtant.... il "suffit" d'un lâcher prise pour s'y laisser glisser.... et se rendre compte ainsi que le Royaume est là, tout autour de nous, en nous, avec des possibilités infinies. la difficulté est de rester les deux pieds sur terre et l'esprit dans la Totalité de Dieu. pour passer par ce chas d'aiguille, mieux vaut ne pas avoir peur.... car ce que l'on y rencontre est divers et varié, et tout ne vient pas de l'Amour... le monde spirituel est à l'image du monde terrestre... il faut suivre la Lumière, ne pas quitter le Chemin, aimer la Vérité et surtout ne pas avoir peur.... D'ailleurs, Jésus (et les anges aussi) aborde souvent les gens par un "n'aie pas peur"....
c'est clair que la recherche de Dieu poussée jusqu'au lâcher prise mène à des expériences qui au regard de la science peuvent être classées  de "maladie mentale". je ne crois pas être schizophrène, j'ai la réputation d'avoir les deux pieds sur terre dans ma vie de tous les jours et pourtant.... il m'est arrivé de voir des choses pas réelles du tout (aux yeux du monde) et de recevoir certains messages. ce n'est pas arrivé souvent, les messages étaient édifiants. Dans ma grande naiveté, j'ai toujours cru que celui ou celle qui avait vocation a entrer dans les "ordres" avait forcément vécu ce genre de chose, mais çà ne semble pas etre le cas. le drame est qu'il est très difficile de trouver des gens dans l'église avec qui on peut parler de ce genre de chose, pour obtenir de l'aide dans le discernement. j'ai eu la grande chance de rencontrer un prêtre avec qui ce fût possible.... mais pourquoi est ce si rare?
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 19 Juil 2015, 15:07

Rebelle,

Malheureusement en occident ou la foi c'est perdue il sera difficile de trouver des personnes pour répondre à ce genre d'expérience.
Pour ma part cela se produit quand il y a un changement d'état de conscience par exemple à l'endormissement, dans le sommeil et au réveil.
Revenir en haut Aller en bas
 
Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 18Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» Advaïta vedanta - la voie du Soi
» L'âme...
» Advaita Vedanta, théorie et pratique. Dennis WAITE
» L'advaita-Védanta
» Je suis en crise depuis 3 jours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: