DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 "Je suis prêtre, célibataire et je le vis bien : suis-je normal ?" - Abbé Amar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: "Je suis prêtre, célibataire et je le vis bien : suis-je normal ?" - Abbé Amar   Dim 06 Fév 2011, 22:27

Je suis prêtre, célibataire et je le vis bien : suis-je normal ?

Écrit par Abbé Amar
Vendredi, 04 Février 2011 22:46

140 … ils sont 140 « théologiens » européens à avoir signé un appel réclamant le mariage des prêtres, l’ordination des femmes et l’acceptation par l’Eglise des couples homosexuels.

Evidemment, la presse en parle. De ces 140 là. Pas de ceux qui, beaucoup plus nombreux, ne réclament rien du tout et sont heureux de voir inchangée la discipline de l’Eglise. Il y 400 000 prêtres dans le monde : 140 c'est 0, 035 % d'entre eux ... Pas de quoi fouetter un chat !

Il parait même que dans les années 1970, le cardinal Ratzinger « s’interrogeait » sur la question. Vous allez voir. Bientôt on va nous sortir un texte tendant à prouver que Jean-Paul II « s’interrogeait » sur les bons côtés du communisme de l'autre côté du rideau de fer !

Tenez, il me prend l’envie de m’y mettre moi aussi. Si j’avais le temps, je partirais en quête de signatures pour lancer un appel. Un appel en faveur du célibat des prêtres ! Je suis certain de trouver des milliers de soutiens rien que parmi les 20 000 prêtres de France.

En fait, j’en ai …. marre ! Marre de chez marre !

A l’heure où un mariage sur trois conduit à un divorce, à l’heure où le mariage lui-même est si attaqué, remis en cause, considéré comme archaïque et obsolète, il y a deux catégories de gens qu’on veut absolument marier : les homos et les prêtres ! Mais f… leur la paix !

Oui, l’Eglise pourrait un jour ordonner des hommes mariés. Je le sais et on ne m’apprend rien ! Jusqu'au 5ème siècle environ les prêtres étaient le plus souvent mariés. Les apôtres l'étaient déjà puisque Simon-Pierre a une belle-mère (le pauvre !).

De nos jours, c’est encore le cas, et de façon habituelle, chez nos frères orientaux. En Occident, les diacres permanents sont également mariés. Plus récemment encore, nous avons accueilli de nombreux prêtres anglicans mariés qui ont rejoint l’Eglise catholique à la suite d'évènements survenus dans la communion anglicane et que leur conscience n'a pu accepter. Comme par exemple (tiens donc ?) l’ordination de femmes prêtres.

Mais tout cela reste mineur. La grande tradition de l’Eglise latine, son grand trésor, c’est le célibat.

J’en vois tous les jours la signification et la fécondité. Voire même un argument pastoral.

Il n’y a pas une seule réunion d’aumônerie, une seule discussion avec nos scouts et guides, un seul topo de retraites de Profession de Foi ou de Confirmation où ce sujet n’est pas abordé. A tous les coups on gagne ! Parce que le célibat consacré ne cesse de poser question aux générations d’après mai 68 à qui on a juste dit "sortez couverts !".

Le célibat pour le Seigneur proclame que Dieu peut combler un coeur. Profondément. Durablement. Il offre au monde le témoignage d'un engagement total : notre époque n'en a-t-elle pas besoin ?

Non le prêtre n'est pas l'otage du Vatican. Il ne subit pas le diktat de Rome. Son célibat, il l'a choisi personnellement, mûrement réfléchi même - au séminaire - pendant 8 années d’études. 8 ans de fiançailles : on a le temps de s’y faire et de s’y préparer, non ?

Je connais des frères prêtres qui ont remis en cause ce choix. Non pas simplement en signant un appel ... mais aussi dans les faits. Par lassitude ? Usure ? Tentation ? Isolement ? Peut-être un peu de tout ça ... loin de moi la seule idée de les juger.

Lorsqu'on perçoit une règle comme une contrainte et non plus comme une grâce alors on ne tient pas longtemps. Après tout, n'est-ce pas un peu pareil chez les couples ?

Mais l’épreuve (ou l’échec) n’est pas la négation de la vérité et de la beauté d’un engagement. Et je laisse de côté les prétendues "exigences" du corps : manger, boire dormir … oui c’est vital ! Mais on peut vivre sans activité sexuelle …. Sinon, moi, je serais mort depuis longtemps !

Par contre, ce qui est vrai, c'est qu'on ne peut pas vivre heureux sans se donner d'une façon ou d'une autre. Voilà ce dont l'homme a d'abord besoin : trouver comment se donner, vivre le don de soi !

Finalement, voilà le sens profond de notre célibat : le prêtre se donne pour témoigner de la joie du don, à travers chaque vocation, et vous y préparer.


Abbé AMAR

http://www.padreblog.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=124:je-suis-pretre-celibataire-et-je-le-vis-bien-suis-je-normal-&catid=45:eglise&Itemid=13
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: "Je suis prêtre, célibataire et je le vis bien : suis-je normal ?" - Abbé Amar   Lun 07 Fév 2011, 14:16

Il est peut être temps qu'on se rende compte que la sexualité ne se réduit pas aux parties génitales. En effet sexualité et génitalité sont absolument distinguables.
Il peut et il y a sexualité même s'il n'y a pas usage de la génitalité.
Il y a très certainement une ignorance ou une grande confusion entre sexualité et génitalité à l'heure actuelle. On assimille directement la génitalité à la sexualité aujourd'hui. A mon avis ouvrir le débat sur ces deux points pourra bien nous aider sur la compréhension de: 1/ notre sexualité/génitalité, 2/ le célibat (adpaté à l'homme),3/ l'homosexualité, 4/ la façon d'éduquer les ados
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: "Je suis prêtre, célibataire et je le vis bien : suis-je normal ?" - Abbé Amar   Lun 07 Fév 2011, 15:19

C'est le propre de l'homme, projeter dans l'autre sa propre image humaine et terrestre, ses propres pensées humaines.
On ne supporte pas et on ne comprend pas que l'autre soit et vive autrement dans une radicalité amoureuse de Dieu. Question
On voit bien aujourd'hui comme le mot "vocation" est vulgarisée. Idea
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: "Je suis prêtre, célibataire et je le vis bien : suis-je normal ?" - Abbé Amar   Lun 07 Fév 2011, 17:23

oui c'est vrai! On le comprendra et vivra encore moins si on ne se connaît pas déjà soi même! Et sur le terrain de la sexualité/génitalité il y a une carrence grave de la connaissance de soi. On peut tout à fait être célibataire, prêtre et avoir une sexualité épanouie sans qu'il y ait usage de la génitalité.
Je sors de mes gonds à chaque fois que l'on me sort que les célibataires, les prêtres, les moines, n'ont pas de sexualité! C'est faux et archi faux et c'est impossible!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: "Je suis prêtre, célibataire et je le vis bien : suis-je normal ?" - Abbé Amar   Lun 07 Fév 2011, 19:04

Citation :

L’épiscopat allemand contre un mémorandum de 143 théologiens

Demandant l’abolition du célibat et l’accès des femmes au sacerdoce

ROME, Lundi 7 février 2011 (ZENIT.org) - L'épiscopat allemand s'est déclaré en désaccord avec la pétition souscrite par 143 professeurs de facultés de théologie allemande, autrichienne et suisse, dans laquelle il est demandé de mettre fin au célibat sacerdotal et d'envisager la possibilité pour les femmes d'avoir accès au sacerdoce, mais également de soumettre l'élection des évêques à la participation populaire.

Tels sont, en substance, les termes d'un communiqué publié le 4 février dernier par le secrétaire de la Conférence épiscopale allemande, le père jésuite Hans Langendörfer, en réponse au mémorandum « Eglise 2011: un tournant nécessaire » où, partant du récent scandale des abus sexuels, sont demandées des réformes dans divers secteurs de la vie de l'Église.

Selon le père Langendörfer, qui reconnaît l'importance du dialogue avec le monde théologique, « le mémorandum rassemble encore une fois des idées souvent déjà débattues » et à ce niveau « n'est pas beaucoup plus qu'un premier pas ».

Mais, souligne-t-il, « sur une série de questions, le mémorandum est en désaccord avec les convictions théologiques et les déclarations de l'Eglise au plus haut niveau ».

Des questions, a-t-il ajouté, qui exigent de « nouveaux éclaircissements » et seront approfondies lors de la prochaine assemblée plénière de l'épiscopat.


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: "Je suis prêtre, célibataire et je le vis bien : suis-je normal ?" - Abbé Amar   Mar 08 Fév 2011, 16:51

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :

L’épiscopat allemand contre un mémorandum de 143 théologiens

Demandant l’abolition du célibat et l’accès des femmes au sacerdoce

ROME, Lundi 7 février 2011 (ZENIT.org) - L'épiscopat allemand s'est déclaré en désaccord avec la pétition souscrite par 143 professeurs de facultés de théologie allemande, autrichienne et suisse, dans laquelle il est demandé de mettre fin au célibat sacerdotal et d'envisager la possibilité pour les femmes d'avoir accès au sacerdoce, mais également de soumettre l'élection des évêques à la participation populaire.

Tels sont, en substance, les termes d'un communiqué publié le 4 février dernier par le secrétaire de la Conférence épiscopale allemande, le père jésuite Hans Langendörfer, en réponse au mémorandum « Eglise 2011: un tournant nécessaire » où, partant du récent scandale des abus sexuels, sont demandées des réformes dans divers secteurs de la vie de l'Église.

Selon le père Langendörfer, qui reconnaît l'importance du dialogue avec le monde théologique, « le mémorandum rassemble encore une fois des idées souvent déjà débattues » et à ce niveau « n'est pas beaucoup plus qu'un premier pas ».

Mais, souligne-t-il, « sur une série de questions, le mémorandum est en désaccord avec les convictions théologiques et les déclarations de l'Eglise au plus haut niveau ».

Des questions, a-t-il ajouté, qui exigent de « nouveaux éclaircissements » et seront approfondies lors de la prochaine assemblée plénière de l'épiscopat.


Voilà et je ne doute pas que les évèques ont largment ce qu'il faut pour se défendre!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: "Je suis prêtre, célibataire et je le vis bien : suis-je normal ?" - Abbé Amar   Mar 08 Fév 2011, 18:33

C'est vrai Paco,la sexualité ne peut-être confinée à la génitalité et à son cortège imaginaire.
Sensualité,volupté,suavité,émotions charnelles,etc...sont présents jusque dans la contemplation.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: "Je suis prêtre, célibataire et je le vis bien : suis-je normal ?" - Abbé Amar   Mar 08 Fév 2011, 21:13

France : 15 000 prêtres vivent leur célibat sacerdotal au service de l'Eglise

Mise au point des évêques après des reportages sur les « compagnes de prêtres »

ROME, Mardi 8 février 2011 (ZENIT.org) - « Chacun des 15 000 prêtres diocésains français - seul chiffre donné par la Conférence des évêques de France (CEF) - vit » le célibat sacerdotal « selon sa conscience au service de l'Eglise », indique un communiqué publié ce 8 février.

Des médias ont laissé entendre un pourcentage, prêté au Service National des Vocations, de 15% de prêtres vivant « maritalement » en France. Ce chiffre, sans aucun fondement ni enquête quantitative officielle, ne provient pas de ce service de l'épiscopat français », indique un communiqué des évêques.

« La Conférence des évêques de France dément cette source et dénonce cette médiatisation », indique aujourd'hui ce même communiqué de la conférence des évêques de France (CEF).

Les évêques de France insistent sur la liberté de cet engagement qui survient lors de l'ordination comme diacre qui précède l'ordination sacerdotale souvent d'au moins un an: « Le célibat sacerdotal fait partie des engagements mûrement réfléchis, pris par les prêtres dans l'Eglise catholique romaine au moment de leur ordination diaconale. Chacun des 15 000 prêtres diocésains français - seul chiffre donné par la CEF - vit cet état selon sa conscience au service de l'Eglise. »

Pourquoi l'Eglise catholique latine ne choisit-elle ses prêtres que parmi des hommes dont le charisme de célibat a été vérifié ? Le site de la conférence des évêques de France répond entre autres en renvoyant au modèle du Christ grand prêtre : « A l'image du Christ resté célibataire pour faire alliance avec tous les hommes, le prêtre renonce à aimer une personne en particulier pour être signe de l'amour de Dieu pour tous les hommes. Le Christ y fait allusion dans l'évangile : « il y a des personnes qui ont choisi de ne pas se marier à cause du Royaume des cieux ». »

http://www.zenit.org/article-26908?l=french
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: "Je suis prêtre, célibataire et je le vis bien : suis-je normal ?" - Abbé Amar   Mer 09 Fév 2011, 01:41

Simon1976 a écrit:
Je suis prêtre, célibataire et je le vis bien : suis-je normal ?

Écrit par Abbé Amar
Vendredi, 04 Février 2011 22:46

140 … ils sont 140 « théologiens » européens à avoir signé un appel réclamant le mariage des prêtres, l’ordination des femmes et l’acceptation par l’Eglise des couples homosexuels.

Evidemment, la presse en parle. De ces 140 là. Pas de ceux qui, beaucoup plus nombreux, ne réclament rien du tout et sont heureux de voir inchangée la discipline de l’Eglise. Il y 400 000 prêtres dans le monde : 140 c'est 0, 035 % d'entre eux ... Pas de quoi fouetter un chat !

Il parait même que dans les années 1970, le cardinal Ratzinger « s’interrogeait » sur la question. Vous allez voir. Bientôt on va nous sortir un texte tendant à prouver que Jean-Paul II « s’interrogeait » sur les bons côtés du communisme de l'autre côté du rideau de fer !

Tenez, il me prend l’envie de m’y mettre moi aussi. Si j’avais le temps, je partirais en quête de signatures pour lancer un appel. Un appel en faveur du célibat des prêtres ! Je suis certain de trouver des milliers de soutiens rien que parmi les 20 000 prêtres de France.

En fait, j’en ai …. marre ! Marre de chez marre !

A l’heure où un mariage sur trois conduit à un divorce, à l’heure où le mariage lui-même est si attaqué, remis en cause, considéré comme archaïque et obsolète, il y a deux catégories de gens qu’on veut absolument marier : les homos et les prêtres ! Mais f… leur la paix !

Oui, l’Eglise pourrait un jour ordonner des hommes mariés. Je le sais et on ne m’apprend rien ! Jusqu'au 5ème siècle environ les prêtres étaient le plus souvent mariés. Les apôtres l'étaient déjà puisque Simon-Pierre a une belle-mère (le pauvre !).

De nos jours, c’est encore le cas, et de façon habituelle, chez nos frères orientaux. En Occident, les diacres permanents sont également mariés. Plus récemment encore, nous avons accueilli de nombreux prêtres anglicans mariés qui ont rejoint l’Eglise catholique à la suite d'évènements survenus dans la communion anglicane et que leur conscience n'a pu accepter. Comme par exemple (tiens donc ?) l’ordination de femmes prêtres.

Mais tout cela reste mineur. La grande tradition de l’Eglise latine, son grand trésor, c’est le célibat.

J’en vois tous les jours la signification et la fécondité. Voire même un argument pastoral.

Il n’y a pas une seule réunion d’aumônerie, une seule discussion avec nos scouts et guides, un seul topo de retraites de Profession de Foi ou de Confirmation où ce sujet n’est pas abordé. A tous les coups on gagne ! Parce que le célibat consacré ne cesse de poser question aux générations d’après mai 68 à qui on a juste dit "sortez couverts !".

Le célibat pour le Seigneur proclame que Dieu peut combler un coeur. Profondément. Durablement. Il offre au monde le témoignage d'un engagement total : notre époque n'en a-t-elle pas besoin ?

Non le prêtre n'est pas l'otage du Vatican. Il ne subit pas le diktat de Rome. Son célibat, il l'a choisi personnellement, mûrement réfléchi même - au séminaire - pendant 8 années d’études. 8 ans de fiançailles : on a le temps de s’y faire et de s’y préparer, non ?

Je connais des frères prêtres qui ont remis en cause ce choix. Non pas simplement en signant un appel ... mais aussi dans les faits. Par lassitude ? Usure ? Tentation ? Isolement ? Peut-être un peu de tout ça ... loin de moi la seule idée de les juger.

Lorsqu'on perçoit une règle comme une contrainte et non plus comme une grâce alors on ne tient pas longtemps. Après tout, n'est-ce pas un peu pareil chez les couples ?

Mais l’épreuve (ou l’échec) n’est pas la négation de la vérité et de la beauté d’un engagement. Et je laisse de côté les prétendues "exigences" du corps : manger, boire dormir … oui c’est vital ! Mais on peut vivre sans activité sexuelle …. Sinon, moi, je serais mort depuis longtemps !

Par contre, ce qui est vrai, c'est qu'on ne peut pas vivre heureux sans se donner d'une façon ou d'une autre. Voilà ce dont l'homme a d'abord besoin : trouver comment se donner, vivre le don de soi !

Finalement, voilà le sens profond de notre célibat : le prêtre se donne pour témoigner de la joie du don, à travers chaque vocation, et vous y préparer.


Abbé AMAR

http://www.padreblog.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=124:je-suis-pretre-celibataire-et-je-le-vis-bien-suis-je-normal-&catid=45:eglise&Itemid=13



Bonjour Simon1972,

il est certain que chacun dois Vivre son Appel, mais il faut aussi reconnaître les tords fait au témoignage en imposant le célibat ou ne pas être Prêtre , que des hommes puissent dire "pour moi être Prêtre c'est forcément célibataire " c'est trés bien, mais que l'on n'empêche pas d'autres hommes de dire " je sais que Le Seigneur m'appel a être Prêtre , mais pas célibataire !" décider un beau matin que les prêtres seront Célibataire c'est tenir pour rien la Parole du Christ a Ses Apôtres " tous ne peuvent entendre ce langage !" et Il a nommé le Premier Prêtre de l'Eglise qui était homme marié, donc si Jésus fait ainsi IL NOUS PARLE , ne pas en tenir compte nous a mené là où l'on est et a brisé inutilement des hommes.
de plus les dégâts au court du temps ont été énormes, la réputation des moines étaient exécrable a cause de cela , et même aujourd'hui 10 a 15% des prêtres ne peuvent tenir cet engagement et pourtant ils sont appelé a être Prêtre ; imposer a des hommes des règles que jésus a dit que certains ne peuvent tenir c'est stupide et destructeur. de plus cela met tout le monde dans la tricherie l'hypocrisie et la division !
Si Le Père a Appelé Lui-Même Pierre a reconnaître jésus et a ainsi montré a Jésus qui Il voulait a cette charge , c'est aussi pour nous éclairer, Jésus Est prêtre Célibataire, et Pierre et Marié a Sa suite, si Le Père Divin n'a pas trouver a redire sur l'état de Pierre et d'autres on peut donc être certain que c'est possible , voir souhaitable dans l'Eglise de bénéficier de la présence de prêtre Mariés et de Célibataire !


Ce n'est même pas jésus Seul qui a appelé Pierre Homme Marié a son service , jésus dit Bien " Pierre c'est Mon Père qui t'a fait Me reconnaitre " aujourd'hui Pierre ne veut même pas reconnaître qui il est au Commencement " Homme Marié !" pourtant par Choix du Père !
si 10 ou 15% des prêtres se marient voir même 40% c'est dans l'ordre de ce que Le Père Divin a Fait avec Pierre et quelques autres Apôtres, mais ne vouloir que des célibataire alors que certains n'y sont pas appelés on aura que des situation déplacées , on est coutumier du fait, renseigne toi a tous les niveaux a toutes les époques cela a fait scandale, c'est évident on lie sur le dos de certains hommes des fardeaux que le Père ne leurs destines pas !
par contre une fois marié il faut être fidèle et lors des dérapage en tout genre la sanction doit être connu de tous , au moins c'est clair et on aura pas a tergiverser et a cacher comme on le fait actuellement ce qui géne fortement l'action du Saint Esprit quand une communauté vit dans le mensonge l'hypocrisie et l'ombre plutot que La Lumière !

de plus pensons a ces femmes et aux enfants de ces ménages que l'on nie !
les gens voient clair autour et n'en pense pas moins, alors pourquoi viendraient ils voir et écouter l'évangile si ça mène a des choses aussi débiles, la bêtise ils en trouvent autant qu'ils veulent n'importe où ; on prêche des chose que l'on est pas fichue de mettre en pratique pourquoi devraient ils croire ?
Appuyons nous sur ce que Le Seigneur a dit et fait et on ira bien pour le moment c'est le désert par notre faute !
Revenir en haut Aller en bas
 
"Je suis prêtre, célibataire et je le vis bien : suis-je normal ?" - Abbé Amar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Je suis prêtre, célibataire et je le vis bien : suis-je normal ?" - Abbé Amar
» "Pour vous qui suis-je ? "
» Qui dites-vous que je suis ?
» N’aie pas peur, car je suis avec toi. Ne regarde pas tout autour, car je suis ton Dieu. Oui, je t’affermirai. Oui, je t’aiderai. Oui, vraiment, je te tiendrai ferme par ma droite de justice. — Is. 41:10.
» Je suis devenu Chrétien... est-ce que j'ai bien fait?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: