DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 18  Suivant
AuteurMessage
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 18 Juin 2015 - 10:05

L'Advaita Vedanta est issue de l'Hindouisme.
D'ailleurs le Bouddhisme Mahayana et Tibétain ont fusionné avec cette philosophie hindouiste.

"Dans la philosophie de l'Advaita Vedānta le soi non individualisé (Ātman) que l'on confond parfois avec le concept d'âme est exactement égal à Brahman. Ce n'est pas une partie de Brahman qui se dissout finalement dans Brahman, mais le Brahman entier lui-même. Alors, les sceptiques demandent comment l'âme individuelle, laquelle est limitée et une dans chaque corps, peut être pareille à Brahman ? Shankara explique que l'âme n'est pas un concept individuel. L'Ātman est seulement un et unique. Le concept selon lequel il y a plusieurs ātman est faux. Shankara dit que tout comme la même lune apparaît comme multiple à travers ses reflets sur la surface d'une eau couverte de bulles, l'unique Âtman apparait comme de multiples ātman dans nos corps à cause de la Māyā. L'Ātman se prouve de lui-même, cependant, quelques preuves sont discutées. Par exemple, une personne dit « je suis aveugle », « je suis heureux », « je suis gros », etc. Donc quel est cet ego, ici ? Seulement cette chose est l'ego qui est là-bas dans tous les états de cette personne — cela prouve l'existence de l'Ātman, et aussi que la conscience est sa caractéristique. La réalité et la félicité sont aussi ses caractéristiques. Par sa nature, l'Ātman est libre et au-delà du péché et du mérite. Il n'éprouve ni le bonheur ni la douleur. Il ne produit pas de Karma. Il est incorporel.

Quand le reflet de l’Ātman tombe sur Avidyā (l'ignorance), l'Ātman devient jīva — un être vivant, avec un corps et des sens. Chaque jîva se sent comme s'il avait son propre Ātman, unique et distinct, appelé jīvātman, "âme individuelle". Le concept de jīva est vrai seulement au niveau pragmatique. Au niveau transcendantal, seul l'unique Ātman, égal à Brahman, est vrai."


Ramana Maharshi invitait les gens à s'interroger sur le "je" qui expérimente par la question "Qui sui je ?"
Cette question à pour effet d'apaiser le mental et de nous renvoyer directement vers la source qui créait ce sentiment "je".
Ramana expliquait que toutes les choses prennent forme dans ce monde sur la base du "je".
Par conséquent si nous interrogeons la base première qui est ce "je" nous effectuons un processus mental inverse qui se tourne vers l'intérieur et qui ouvre à la contemplation de l'être.

Alors que le processus mental classique tourné vers l'extérieur nous renvoi systématiquement ( à l'infini ) vers le mental.

Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1817
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 18 Juin 2015 - 11:23

Ramdas : signifie serviteur de Dieu. Vittal Trikanad prend le nom de Ramdas et marche dans toute l'Inde en priant et chantant le nom de Dieu (Ram) et voyant en tous ceux qu'il rencontre, les bons et les mauvais, l'image de Dieu.


LITANIES DE RAMDAS

Pendant son séjour dans la grotte de Panch Pandav
Extrait de : http://eveiletjoiedevivre.jimdo.com/ramdas/


Ô Ram, Tu es partout ; ô Ramdas, tu n'es nulle part.

Ô Ram, Ta volonté seule règne ; ô Ramdas, tu n'as pas de volonté.

Ô Ram, Tu es la seule réalité,

Ô Ramdas, tu n'as pas d'existence.

Ô Ram, partout Ton amour pénètre.
Partout brille Ta lumière.
Ta félicité absorbe tout. Ram,
Tu es Lumière, Amour et Félicité.

Ramdas, tu vis en cette Lumière, en cet Amour, en cette Félicité.
Ramdas, tu n'as pas d'existence séparée.
Tu es libre, libre comme l'Amour, libre comme la Lumière, libre comme la Félicité.
Aime tout, éclaire tout, partage avec tout la Félicité.
Tu es tout et tout est toi.
Toi et tout, c'est Ram, Ram en Sa gloire.
Ram est un.
Ram apparaît comme plusieurs.
L'un, c'est vérité. Plusieurs, c'est fausseté.
Un partout Un, et c'est Ram.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 18 Juin 2015 - 12:13

Dit comme ça, c'est d'une grande magnificence !

Chacun confesse dans sa foi que son existence est l'expression de la volonté divine, qu'elle soit bonne ou mauvaise est relatif au regard des hommes. Serviteur de Dieu, je ne suis pas irremplaçable mais personne ne m'ôtera cette place à part Dieu. Tout comme Jésus, Pilate n'aurait eu aucun pouvoir sur Lui s'il ne l'avait pas reçu de plus haut. L'erreur dans laquelle certains tombent c'est de confondre leur volonté avec celle de Dieu, de penser faire Sa volonté sciemment alors qu'avant même de la connaître partiellement ils l'exécutaient. Toutefois, c'est dans l'économie du salut qu'on justifie l'avancée spirituelle de l'un et la stagnation d'un autre. La surdité et la cécité de l'esprit sont des maux coriaces !
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 18 Juin 2015 - 13:07

L'ultime réalité :

"Le développement spirituel ne se fait pas par étapes. Vous êtes un être spirituel ici et maintenant.

Ne vous enfermez pas dans des notions de plans, de niveaux, d'étapes ; ne chérissez pas ce qui n'est que fausses limitations.

Vous êtes le Soi. Soyez cela.

Penser que vous devez découvrir votre propre Moi est stupide.

Qu'y a-t-il à trouver ? Il y a, semble-t-il, deux personnages jouant à cache-cache. Vous êtes le Soi mais vous vous identifiez faussement à l'ego et au corps.

On parle d'atteindre le Soi, de parvenir à Dieu, au bout d'un certain temps. il n'y a rien à atteindre. Nous sommes déjà l'Existence.

Jamais ne viendra le moment où nous serons plus proche de Dieu qu'actuellement. Nous sommes, à cet instant même,

Existence, Béatitude, Infinitude. Notre conscience est un flux ininterrompu, éternel.

Imaginer être provisoirement autre chose, c'est être plongé dans maya, c'est s'hypnotiser soi-même.

Sortez de cet état d'hypnose.

L'ego s'imagine à tort qu'il existe deux Moi, l'un fonctionnant actuellement (l'individu) et l'autre, le Moi supérieur, le Moi divin, dont nous prendrons un jour conscience. C'est une erreur. Il n'y a qu'un Moi et il est pleinement conscient, actuellement et à jamais.

Pour lui n'existe ni passé, ni présent, ni avenir, car il est hors du temps.

Sans ce Pouvoir infini, Dieu, le vrai Moi, cet encens ne pourrait pas brûler, ce monde n'existerait pas. Le Soi est présent dans toutes les formes. Lui seul leur donne réalité.

C'est pourquoi l'être illuminé s'aperçoit qu'il est présent dans tous les autres, car il a trouvé l'Unité et a cessé de percevoir la multiplicité.

L'Univers existe au sein du Soi. C'est pourquoi il est réel, mais cette réalité lui vient du Soi. On dit toutefois qu'il est irréel à cause de ses transformations perpétuelles et de ses multiples formes ; on dit par contre que le Soi est réel parce qu'il est immuable.

Après la Réalisation ni le corps, ni le reste n'apparaîtront différents du Soi.

Ishvara, Dieu, le Créateur, le Dieu personnel, est la dernière des formes irréelles à s'évanouir ; seul l'Absolu est réel.

Ainsi donc, son seulement le monde et l'ego, mais aussi le Dieu personnel ont un caractère d'irréalité. Nous devons découvrir le Néant absolu.

Les hommes se considèrent comme des corps physiques et sont inconscients de leur nature véritable, qui est esprit sans forme; c'est pourquoi ils font aussi l'erreur de considérer le Suprême comme un Dieu avec forme. La Réalisation est le remède à ces deux erreurs."


RAMANA MAHARSHI
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 18 Juin 2015 - 14:27

J'entends cela, mais l'idée du Néant absolu n'est-elle pas source d'incompréhension ? Si la nature réelle est vacuité et unité, on ne peut pas nier pour autant qu'elle s'exprime de manière à nous duper. Comment expliquer les manifestations des saints dans le monde ? Les apparitions de la Vierge Marie notamment, et son affirmation suivante à sainte Bernadette de Lourdes : "Je suis l'Immaculée Conception !" Est-ce que tu penses qu'un réalisé peut continuer à apparaître et faire valoir son nom ?
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 18 Juin 2015 - 15:23

Oui elle peut être source d incompréhension.
Un réalisé a comprit qu'il était l océan et non les vagues. Les vagues apparaissent et disparaissent dans l'océan, elles ne sont rien d autre que l'océan. Croire que nous sommes des vagues qui existent de façon automne et séparé c'est cela illusion.

Ainsi au fil du temps il y a eu de nombreux réalisés mais c'est toujours Dieu qui s exprimait. Dans la réalisation il n y a plus dualité et séparation, il n y a que Dieu et il n y a toujours eu que Dieu.


Dernière édition par dims le Jeu 18 Juin 2015 - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1817
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 18 Juin 2015 - 15:30

Tabris a écrit:
Comment expliquer les manifestations des saints dans le monde ? Les apparitions de la Vierge Marie notamment, et son affirmation suivante à sainte Bernadette de Lourdes : "Je suis l'Immaculée Conception !" Est-ce que tu penses qu'un réalisé peut continuer à apparaître et faire valoir son nom ?


A la suite de cette question de Tabris, je me suis demandée comment cette apparition pourrait être interprétée par l'hindouisme :

Les apparitions et les manifestations sont pour les hindous des choses presque ordinaires, car l'existence terrestre et universelle est en elle-même une manifestation de Dieu.

Dieu est aussi considéré comme la Mère Divine, à laquelle ils adressent leurs prières.
Un hindou aurait interprété cela comme une apparition de la Mère Divine, Dieu sous son aspect maternel. Une "déesse".
- Elle parle de son Fils
-  Elle n'a jamais dit qu'elle s'appelait Marie, mais l'Immaculée Conception.
- c'est l'Eglise qui a attribué le nom de la Dame à la Vierge Marie, parce que dans la théologie catholique il y a séparation entre Dieu et sa création.

Marie c'est le symbole de l'âme qui conçoit le Christ en elle-même, par l'intermédiaire de l'Esprit-Saint
L'âme spirituelle est vierge de tout concept et c'est de cette manière qu'elle peut concevoir le Christ.
(concept et conception...deux niveaux de compréhension Smile

Le Saint-Esprit est féminin, en hébreu, du moins.
Donc la Vierge Marie (la grande Âme terrestre) est fécondée par le Saint-Esprit (L'esprit de Dieu) sont une seule même manifestation.

La mère divine et universelle parle portugais au Portugal, japonais à Akita, français à Paris, etc...


Par Néant absolu, je comprends : le Potentiel, là ou commencent et finissent les phénomènes.
Revenir en haut Aller en bas
Denys



Masculin Messages : 577
Inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 18 Juin 2015 - 15:42

J&B a écrit:
Tabris a écrit:
Comment expliquer les manifestations des saints dans le monde ? Les apparitions de la Vierge Marie notamment, et son affirmation suivante à sainte Bernadette de Lourdes : "Je suis l'Immaculée Conception !" Est-ce que tu penses qu'un réalisé peut continuer à apparaître et faire valoir son nom ?


A la suite de cette question de Tabris, je me suis demandée comment cette apparition pourrait être interprétée par l'hindouisme :

Les apparitions et les manifestations sont pour les hindous des choses presque ordinaires, car l'existence terrestre et universelle est en elle-même une manifestation de Dieu.

Dieu est aussi considéré comme la Mère Divine, à laquelle ils adressent leurs prières.
Un hindou aurait interprété cela comme une apparition de la Mère Divine, Dieu sous son aspect maternel. Une "déesse".
- Elle parle de son Fils
-  Elle n'a jamais dit qu'elle s'appelait Marie, mais l'Immaculée Conception.
- c'est l'Eglise qui a attribué le nom de la Dame à la Vierge Marie, parce que dans la théologie catholique il y a séparation entre Dieu et sa création.

Marie c'est le symbole de l'âme qui conçoit le Christ en elle-même, par l'intermédiaire de l'Esprit-Saint
L'âme spirituelle est vierge de tout concept et c'est de cette manière qu'elle peut concevoir le Christ.
(concept et conception...deux niveaux de compréhension Smile

Le Saint-Esprit est féminin, en hébreu, du moins.
Donc la Vierge Marie (la grande Âme terrestre) est fécondée par le Saint-Esprit (L'esprit de Dieu) sont une seule même manifestation.

La mère divine et universelle parle portugais au Portugal, japonais à Akita, français à Paris, etc...


Par Néant absolu, je comprends : le Potentiel, là ou commencent et finissent les phénomènes.

La phrase en gras est une erreur. La théologie catholique parle de distinction, jamais de séparation, sinon il n'y aurait pas de création justement.
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1817
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 18 Juin 2015 - 16:54

Distinguer "distinction" et "séparation", c'est toute la question ... qu'on a débattue à plusieurs reprises.
Hypostase, hypostase, vous avez dit hypostase ? ;)

Savez-vous s'il y a des apparitions mariales dans la religion orthodoxe avec messages, et comment sont-elles considérées ?
Revenir en haut Aller en bas
Denys



Masculin Messages : 577
Inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 18 Juin 2015 - 17:06

J&B a écrit:
Distinguer "distinction" et "séparation", c'est toute la question ... qu'on a débattue à plusieurs reprises.
Hypostase, hypostase, vous avez dit hypostase ? ;)

Savez-vous  s'il y a des apparitions mariales dans la religion orthodoxe avec messages, et comment sont-elles considérées ?
Je sais que saint-Séraphim de Sarov a eu des apparations de la Sainte-Vierge. Il me semble aussi que la Sainte-Vierge dans ses apparitions récentes en Egypte à Zeitoun dans les années 60, apparait au dessus d'une église orthodoxe.

Mais ne dévions pas trop du sujet principal qu'a ouvert dims.
Revenir en haut Aller en bas
Denys



Masculin Messages : 577
Inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 18 Juin 2015 - 17:16

Voici un très bon livre pour les chrétiens qui voudrait aborder la doctrine de la non dualité et comprendre l'advaita védanta. C'est écrit par un moine(chrétien) contemplatif qui avait une grande connaissance, et du christianisme et de l'advaita. Selon moi, ce livre est la meilleure approche et même plus, pour une bonne compréhension du sujet de la non-dualité quand on est chrétien.  
http://www.amazon.fr/DOCTRINE-NON-DUALITE-ADVAITA-VADA-CHRISTIANISME-doctrinal/dp/2850761494
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 18 Juin 2015 - 17:30

Le moine (cistercien) en question est Elie Lemoine (Adolphe Levée). Il a aussi écrit "theologia sine métaphysica nihil", livre de théologie. L'ouvrage cité par Denys sur la non-dualité est en effet une bonne approche comparative avec la métaphysique hindoue.


Dernière édition par Miles Templi le Jeu 18 Juin 2015 - 18:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 18 Juin 2015 - 17:39

Pour les paroles de Ramana Maharshi il est préférable de rendre l'état sans distinction par "Plénitude" ou "Présence". Les mots "vide" et "néant" seront toujours compris de travers par les Occidentaux (et avec raison quand on prend en compte le sens étymologique des termes employés).


Dernière édition par Miles Templi le Jeu 18 Juin 2015 - 18:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1817
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 18 Juin 2015 - 17:54

Dommage, le livre proposé est en rupture de stock ou alors à des prix de fous pour ceux qui profitent du créneau Smile

Il y a aussi Henri le Saux...un moine chrétien devenu hindouiste Abhishiktananda
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 18 Juin 2015 - 18:33

J&B a écrit:
Dommage, le livre proposé est en rupture de stock ou alors à des prix de fous pour ceux qui profitent du créneau Smile

Il y a aussi Henri le Saux...un moine chrétien devenu hindouiste Abhishiktananda

http://www.priceminister.com/offer/buy/543138/Collectif-Doctrine-De-La-Non-Dualite-Et-Christianisme-Livre.html
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 18 Juin 2015 - 18:41

Miles ou J&B dans le Vedanta y a t'il la notion de l'obtention d'un corps de lumière à la mort du réalisé comme dans le Bouddhisme Tibétain ?


Dernière édition par dims le Jeu 18 Juin 2015 - 18:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 18 Juin 2015 - 18:50

J'ai peut être un élément de réponse :

"Les Yogis observent au cours de leurs pratiques diverses lumières et photismes colorés ;
ce n'est pas encore la Réalisation.
Un jour, qu'elle se livrait à des austérités en vue de parvenir à la Réalisation, Parvati vit apparaître diverses lumières. Comme elle les percevait par l'intermédiaire de ses sens, elle en conclut qu'il ne pouvait s'agir de l'Eternel.

Elle poursuivit son ascèse et quand elle obtint la paix de l'esprit, elle comprit qu'il s'agissait du Soi, de l'Eternel. On ne peut percevoir les choses que grâce à la lumière.
N'est-il pas juste alors de dire que c'est aussi grâce à cette lumière que l'on réalise le Soi ?
Cette lumière est la conscience d'avoir réalisé le Soi.
Au cours du nirvikalpa samadhi, elle se manifeste dans la faculté de percevoir à la fois la lumière du samadhi et ce qui la transcende."
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 18 Juin 2015 - 19:04

Dès qu'il est question de lumière, on fait référence à l'état subtil. Dans le Vedanta il s'agit de la Kundalini (l'équivalent de la Merkaba hébraïque où l'on utilise l'expression "chariot" plutôt que "corps".)
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 18 Juin 2015 - 20:49

D'accord.

Et la définition exact de Samadhi kevala ? Samadhi nirvilkapa ?
Samadhi sahaja ?

Les 2 derniers ne sont ils pas la même chose ?
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1817
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 18 Juin 2015 - 21:08

Miles Templi a écrit:
J&B a écrit:
Dommage, le livre proposé est en rupture de stock ou alors à des prix de fous pour ceux qui profitent du créneau Smile

Il y a aussi Henri le Saux...un moine chrétien devenu hindouiste Abhishiktananda

http://www.priceminister.com/offer/buy/543138/Collectif-Doctrine-De-La-Non-Dualite-Et-Christianisme-Livre.html

Merci Miles !



Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 18 Juin 2015 - 21:24



Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 18 Juin 2015 - 21:53

dims a écrit:
D'accord.

Et la définition exact de Samadhi kevala ? Samadhi nirvilkapa ?
Samadhi sahaja ?

Les 2 derniers ne sont ils pas la même chose ?

On pourrait même dire les trois puisque l'on fait toujours référence au Samadhi. Il s'agit de distinguer en fait le mode de "relation" ou de "contact" avec Brahma. Je comprends que vous puissiez assimiler les deux derniers, car ils sont très proches. Si le vocabulaire est différent c'est parce que dans l'un l'état en question est passager et dans l'autre permanent (en rapport avec la destruction définitive de l'égo). Mais ce genre de distinction n'est-il pas plus détailler dans les yoga-sutra?
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 18 Juin 2015 - 23:59

Je me suis longtemps intéressé au Bouddhisme Mahayana et au Dzogchen. Et de fil en aiguille le Dzogchen qui est proche du Vedanta m a montré la mine d'or qui résidait aussi dans l'Hindouisme.
Cependant les termes employés sont loin d'être les mêmes et j ai besoin de comprendre leur signification pour faire le lien entre Bouddhisme et Hindouisme.


Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Ven 19 Juin 2015 - 9:45

DIALOGUE AVEC RAMANA MAHARSHI

RAMANA  :  Pour l'apaisement et la retombée du mental, il n'est pas de moyen plus efficace que la recherche de Soi-même. Même si le mental se calme par d'autres moyens, ceux-ci ne l'immobilisent qu'en apparence ; il se lèvera à nouveau.

C'est la méthode directe. Toutes les autres se pratiquent en conservant l'ego, si bien que nombre de doutes apparaissent et, à la fin, reste toujours à aborder la question ultime. Mais, dans cette méthode, la question finale est l'unique question, laquelle est posée dès le tout début.

La recherche de Soi-même mène directement à la réalisation de Soi en ôtant les obstacles qui vous font croire que le Soi n'est pas déjà réalisé.

La méditation requiert un objet sur lequel méditer, tandis que, dans la recherche de Soi-même, il n'y a que le sujet et pas d'objet. C'est ce qui les différencie.

Question : Pourquoi faudrait-il considérer la recherche de Soi-même comme la seule voie menant directement à la réalisation ?

Ramana : Parce que, hormis la recherche de Soi-même, tous les chemins présupposent la rétention du mental, en tant qu'instrument indispensable pour suivre la voie, laquelle ne peut être suivie sans le mental. L'ego peut prendre des formes diverses et plus subtiles à différents stades de la pratique, mais il n'est jamais détruit. Toute tentative de détruire l'ego – ou mental – par des méthodes autres que la recherche de Soi fait penser à un voleur qui se change en gendarme pour attraper le voleur qu'il est lui-même. La recherche de Soi-même est la seule à révéler la vérité selon laquelle ni l'ego ni le mental n'existent vraiment, et à nous permettre de réaliser le pur Etre indifférencié du Soi, ou de l'Absolu.

Demander au mental de tuer le mental revient à faire du voleur le gendarme. Il vous accompagnera, vous fera croire qu'il attrape le voleur, mais en fait on reviendra bredouille. Vous devez donc vous tourner au-dedans, découvrir où le mental prend son origine, et alors il cessera d'exister.

Bien sûr, nous nous servons du mental. Il est bien connu et admis que le mental ne peut être tué qu'avec l'aide du mental. Mais, au lieu de commencer par vous dire : " Il y a un mental et je veux le tuer ", entreprenez d'abord de rechercher sa source, et vous découvrirez alors qu'il est dénué de toute existence. Tourné vers le dehors, le mental se manifeste sous la forme de pensées et d'objets. Une fois tourné au-dedans, il devient lui-même le Soi.

Une enquête assidue quant à la nature du mental permet à celui-ci de se changer en Cela que " je " signifie ; et qui, en fait, est le Soi. Pour assurer son existence, le mental doit nécessairement avoir recours à quelque chose de grossier ; il ne subsiste jamais par lui-même. C'est au mental qu'on donne aussi les noms de corps subtil, d'ego, de jiva ou d'âme.

Ce qui apparaît dans le corps physique en tant que " je " est le mental. Si l'on cherche à savoir d'où naît en premier lieu la pensée-"je" dans le corps, on s'aperçoit qu'elle émane de hrdayam ou Cœur. Celui-ci est la source et la demeure du mental. Ou encore, même si on se répète simplement de façon continue " je-je " en son for intérieur, en attelant le mental totalement à cette tâche, cela conduit également à la même source.

La première et la principale de toutes les pensées qui surgissent dans le mental est la pensée-"je" primitive. Ce n'est qu'après la naissance, ou origine, de la pensée-"je" que les autres pensées innombrables voient le jour. Autrement dit, ce n'est qu'après l'émergence du premier pronom personnel " je " que les deuxième et troisième pronoms personnels [tu, il, etc.] se présentent au mental ; et ils ne peuvent subsister sans lui.

Etant donné que nulle autre pensée ne peut se présenter avant l'avènement de la pensée-"je", et que le mental n'est qu'une somme de pensées, ce n'est que grâce à la question " Qui suis-je ? " que le mental s'apaise et disparaît. Qui plus est, la pensée-"je" intégrale – implicite dans pareille interrogation –, ayant détruit toutes les autres pensées, se trouve elle-même finalement détruite ou consumée, ainsi que le bâton qui sert à activer le feu du bûcher funéraire se voit lui-même dévoré par les flammes.

Quand, de toute façon, le mental – ou ego – doit être abandonné, pourquoi perdre du temps à l'analyser ?

Rechercher : " Qui suis-je, moi qui suis en esclavage ? " et connaître ainsi sa vraie nature est la seule Délivrance. Garder le mental constamment tourné au-dedans et demeurer ainsi au sein du Soi est la seule recherche de Soi-même. De même qu'il est futile d'examiner les déchets qu'on balaie, lesquels finiront forcément à la poubelle, il est tout aussi futile – pour qui cherche à connaître le Soi – de tenter d'énumérer les tattva qui enveloppent le Soi et de les examiner, au lieu de s'en défaire. En ce qui le concerne, le chercheur devrait considérer le monde phénoménal comme un simple rêve.

Question : D'autres pensées surgissent, avec plus de force, lorsqu'on tente de méditer.

Ramana : Oui, toutes sortes de pensées surgissent en méditation. Il en est forcément ainsi, car tout ce qui gît caché au fond de vous-même ressort. Si ces choses ne remontent pas à la surface, comment les détruire ?

Les pensées surgissent spontanément pour disparaître en temps voulu et ainsi renforcer le mental.

Question : Quand je me concentre, toutes sortes de pensées jaillissent et me perturbent. Plus je fais des efforts et plus elles rappliquent en nombre. Que faire ?

Ramana : Oui, c'est effectivement ce qui se passe. Tout ce qui est enfoui au-dedans essaie de ressortir. Il n'existe qu'une solution : arrêter net le mental à chaque fois qu'il veut s'égarer et le fixer dans le Soi.

Question : Bhagavan a souvent dit qu'il faut rejeter les autres pensées quand on s'engage dans la quête ; mais les pensées sont innombrables. Si l'une est écartée, une autre accourt aussitôt et on n'en voit pas la fin.

Ramana : Je ne dis pas que vous devez consacrer toute votre énergie à rejeter les pensées. Si vous vous accrochez à vous-même, à la pensée-"je", et maintenez votre attention sur cette pensée unique, les autres se trouveront rejetées et disparaîtront d'elles-mêmes.

Question : Quand je pense " Qui suis-je ? ", m'arrive la réponse suivante : Je ne suis pas ce corps mortel, mais la Conscience ou le Soi. Et, alors, surgit aussitôt une autre pensée. Pourquoi le Soi devient-il manifeste ? En d'autres termes : " Pourquoi Dieu a-t-il créé le monde ? "

Ramana : En fait, la demande " Qui suis-je ? " a pour but d'essayer de trouver la source de l'ego ou de la pensée-"je". Vous ne devez pas occuper le mental avec d'autres pensées, comme, par exemple : " Je ne suis pas le corps ". La recherche de la source du " je " sert à se débarrasser de toute autre pensée. Vous ne devriez nourrir aucune des pensées dont vous faites état, mais vous fixer sur la recherche de la source de la pensée-"je" en vous demandant, quand surgit toute autre pensée, à qui cette pensée se présente ; et si la réponse est " à moi ", vous reprenez alors l'investigation : " Quel est ce " je ", et quelle est sa source ? "

Question : Qui suis-je ? Comment trouver la réponse ?

Ramana : Posez-vous la question. Le corps et ses fonctions ne sont pas " je ". Plus profondément, le mental et ses fonctions ne sont pas " je ". L'étape suivante amène à se demander : " D'où s'élèvent ces pensées ? " Qu'elles soient spontanées, superficielles ou analytiques, les pensées opèrent dans le mental. Alors, qui a conscience d'elles ? L'existence des pensées, leur claire perception et leur fonctionnement deviennent évidents à l'individu. Cette analyse vous amène à la conclusion que la personnalité individuelle a pour fonction de connaître l'existence des pensées et leurs enchaînements. Cette personnalité individuelle est l'ego, ou, comme disent les gens, " je ". L'intellect n'est que l'enveloppe du " je ", et non le " je " lui-même. En poussant plus avant la recherche, se posent les questions suivantes : Quel est ce " je " ? D'où vient-il ? " Je " n'était pas conscient dans le sommeil. À l'instant même où il surgit, le sommeil se change en rêve et en veille. Mais, pour le moment, je ne m'occupe pas de l'état de rêve. Qui suis-je maintenant, à l'état de veille ? Si " je " a eu son origine au sortir du sommeil, il était donc alors recouvert d'ignorance. Un " je " aussi ignorant ne peut être ce dont parlent les Ecritures ou ce qu'affirment les sages : " je " suis au-delà même du sommeil ; " je " suis forcément ici et maintenant, ainsi que ce que j'étais aussi tout le temps du sommeil et du rêve, inchangé par les qualités de ces états. " Je " dois donc être le pur substrat sous-jacent à ces trois états [veille, rêve, sommeil], une fois transcendé anandamayakosha.

Question : Nous sommes attirées par la spiritualité depuis l'enfance. Nous avons lu plusieurs livres qui traitent de philosophie et le Vedanta nous intéresse. Nous avons donc lu les Upanishad, le Yoga Vasishtha, la Bhagavad Gita, etc. Nous essayons de méditer, mais ne constatons aucun progrès. Nous ne comprenons pas comment il faut s'y prendre pour obtenir des résultats. Pouvez-vous avoir l'obligeance de nous guider vers la réalisation ?

Ramana : Comment méditez-vous ?

Question : Je commence par me demander " Qui suis-je ? " et j'élimine le corps comme n'étant pas " je ", la respiration comme n'étant pas " je ", le mental comme n'étant pas " je ", mais je suis incapable d'aller plus loin.

Ramana : Eh bien, tout ceci est normal dans la mesure où votre démarche relève du mental. Vous utilisez un procédé purement mental. En fait, tous les textes sacrés ne mentionnent cette méthode que pour orienter le chercheur vers la Vérité. Celle-ci ne peut être indiquée tout de go ; c'est pourquoi on utilise ce procédé mental. Voyez-vous, celui qui élimine le " pas-je " ne peut éliminer le " je ". Pour affirmer " Je ne suis pas ceci ", ou bien " Je suis Cela ", le " je " est absolument indispensable. Ce " je " n'est que l'ego ou la pensée-"je". Une fois que s'est élevée cette pensée-"je", les autres pensées surgissent à leur tour. La pensée-"je" est donc la pensée racine. Si on arrache la racine, tout le reste est arraché en même temps. Par conséquent, cherchez la racine " je ". Demandez-vous : " Qui suis-je ? " ; découvrez la source du " je ". Alors tous ces problèmes disparaîtront et, seul, demeurera le pur Soi.

Question : Mais comment procéder ?

Ramana : Le " je " est toujours là, que ce soit dans le profond sommeil, dans le rêve, où à l'état de veille. Celui qui dort est le même que celui qui parle à présent. Il y a toujours le sentiment du " je ". S'il n'en était pas ainsi, il vous faudrait nier votre propre existence. Mais vous ne le faites pas. Vous dites : " Je suis. " Trouvez qui est.

Question : Je ne comprends toujours pas. Vous dites que le " je " est maintenant le faux " je ". Que dois-je faire pour éliminer ce faux " je " ?

Ramana : Vous n'avez besoin d'éliminer aucun " je ". Comment " je " peut-il s'éliminer lui-même ? Tout ce qu'il vous faut faire, c'est rechercher son origine, et vous y maintenir. Votre effort ne peut aller au-delà. Et, alors, l'Au-delà se chargera de lui-même. Dans cette région, vous n'êtes pas en mesure d'agir. Aucun effort ne peut L'atteindre.

Question : Si " je " suis toujours – ici et maintenant –, pourquoi n'en ai-je pas le sentiment ?

Ramana : Qui dit que vous n'éprouvez pas cette impression ? Est-ce le " je " réel, ou le faux " je " ? Posez-vous la question et vous verrez que c'est le faux " je ". Le faux " je " constitue l'obstacle qu'il faut enlever de façon à ce que le véritable " je " cesse d'être caché. Le sentiment " Je n'ai pas réalisé " est l'obstacle à la réalisation. En fait, il est déjà réalisé. Il n'y a rien de plus à réaliser. Si tel était le cas, la réalisation représenterait quelque chose de nouveau, inexistant à ce jour, mais devant advenir dans le futur ; mais tout ce qui est né mourra également. Si la réalisation n'est pas éternelle, elle n'en vaut pas la peine. Ce que nous recherchons n'est donc pas quelque chose qui doit commencer à exister, mais seulement ce qui est éternel et nous est voilé par des obstacles. Nous n'avons qu'à nous débarrasser des entraves. Ce qui est éternel n'est pas reconnu comme tel à cause de l'ignorance. L'ignorance est l'obstacle. Débarrassez-vous-en et tout sera parfait. Cette ignorance est identique à la pensée-"je". Trouvez sa source et tout disparaîtra.

La pensée-"je" est tel un esprit qui, bien que subtil, s'élève simultanément avec le corps, s'épanouit avec lui et disparaît en même temps. La conscience du corps n'est pas le bon " je ". Renoncez-y. Vous pouvez y parvenir en cherchant la source du " je ". Le corps ne dit pas : " Je suis ". C'est vous qui dites : " Je suis le corps ". Découvrez qui est ce " je ". Recherchez sa source et il disparaîtra.

Question : Alors, on connaîtra la félicité ?

Ramana : La félicité est contemporaine de la Conscience d'Etre. Tous les débats relatifs à l'Etre éternel concernent également la Félicité éternelle. Votre nature est Félicité. À présent, l'ignorance dissimule la Félicité, mais il vous suffit d'enlever l'ignorance pour libérer la Félicité.

Question : Ne faut-il pas trouver l'ultime réalité du monde en tant qu'individu et Dieu ?

Ramana : Voilà des conceptions du " je ". Elles ne prennent corps qu'après l'avènement de la pensée-"je". Pensiez-vous à des choses pareilles dans le profond sommeil ? Pourtant, vous existiez en plein sommeil, et le même " vous " s'exprime maintenant. Si elles étaient réelles, n'existeraient-elles pas aussi pendant votre sommeil ? Elles sont tributaires de la pensée-"je". À nouveau, le monde vous dit-il : " Je suis le monde " ? Le corps affirme-t-il : " Je suis le corps " ? C'est vous qui dites : " C'est le monde ", " C'est le corps ", et ainsi de suite. Ce ne sont donc là que vos conceptions. La découverte de votre vraie nature met fin à tous les doutes.

Question : Qu'advient-il du corps après la réalisation ? Continue-t-il à exister ou non ? Nous voyons des êtres réalisés accomplir des actions comme tout un chacun.

Ramana : Cette question est sans objet pour le moment. Vous pourrez toujours vous la poser après la réalisation, si vous en éprouvez alors le besoin. Quant aux êtres réalisés, laissez-les donc tranquilles. Pourquoi vous tracasser à leur sujet ? En fait, après la réalisation, ni le corps ni rien d'autre n'apparaîtra différent du Soi.

Question : Si nous sommes toujours Etre-Conscience-Félicité, pourquoi Dieu nous plonge-t-Il dans des épreuves ? Pourquoi nous a-t-Il créés ?

Ramana : Dieu vient-Il vous dire qu'Il vous a plongée dans des épreuves ? C'est vous qui le dites. Une fois de plus, c'est le faux " je ". S'il disparaît, il n'y aura plus personne pour affirmer que Dieu a créé ceci ou cela. Cela qui est ne dit même pas : " Je suis. " Car le moindre doute se présente-t-il que " Je ne sois pas " ? Ce n'est qu'au cas où on se prendrait pour une vache ou un zébu qu'il faudrait se rappeler qu'on n'est pas un animal, mais un homme ; mais ça n'arrive jamais. Il en va de même pour notre propre existence et notre réalisation.

Quand le mental sonde sans cesse sa propre nature, il apparaît qu'il n'y a rien de tel que le mental. Telle est la voie directe pour tous.

Le mental n'est que pensées. De toutes les pensées, la pensée-"je" est la racine. Le mental n'est donc que la pensée-"je". D'où cette pensée-"je" s'élève-t-elle ? Cherchez-le au-dedans ; alors, elle disparaît. Ceci est la poursuite de la sagesse. Là où le " je " disparaît, apparaît aussitôt de soi-même un " je-je ". C'est l'Infini.

Si l'ego est, tout le reste est aussi. Si l'ego n'est pas, rien d'autre n'est. L'ego est bien tout. Par conséquent, rechercher ce qu'est l'ego est la seule façon de renoncer à tout.

L'état de non-émergence du " je " est l'état d'être Cela. Si on ne recherche pas cet état de non-émergence du " je ", et si on ne l'atteint pas, comment peut-on accomplir sa propre extinction de laquelle le " je " ne revit pas ? Sans pareil aboutissement, comment est-il possible de s'établir dans son état véritable, où l'on est Cela ?

Ainsi qu'un homme plongerait afin de récupérer un objet tombé dans l'eau, on devrait plonger en soi, le mental aiguisé tendu vers un seul objectif, en contrôlant paroles et souffle, et trouver le lieu d'origine du " je ". La seule recherche aboutissant à la réalisation de Soi consiste à rechercher la source du mot " je ". La méditation sur " Je ne suis pas ceci ; je suis cela " peut aider la recherche, mais ne peut être la recherche proprement dite. Si l'on recherche " Qui suis-je ? " dans le mental, le " je " individuel s'effondre, confus, dès qu'on atteint le Cœur, et la Réalité se manifeste aussitôt spontanément en tant que " je-je ". Bien qu'elle se révèle en tant que " je ", ce n'est pas l'ego, mais l'Etre parfait, le Soi absolu.

Les notions de servitude et de délivrance sont simples modifications du mental. Elles ne possèdent pas de réalité propre et ne peuvent donc fonctionner d'elles-mêmes. Puisqu'elles sont modifications de quelque chose d'autre, il doit y avoir une entité [indépendante d'elles] qui leur tient lieu de source commune et de soutien. Si donc on enquête sur cette source afin de savoir à qui s'appliquent servitude ou délivrance, on s'apercevra qu'elles me concernent, " moi ", c'est-à-dire soi-même. Si, alors, on tente sincèrement de répondre à la question " Qui suis-je ? ", on verra qu'il n'y a rien de tel que " je " ou " moi ". Cela qui demeure quand on s'aperçoit que le " je " n'existe pas, est réalisé d'éclatante et indubitable façon comme générant sa propre lumière et subsistant simplement de lui-même. Cette saisissante réalisation, vécue comme expérience directe et immédiate de la suprême Vérité, n'a rien d'exceptionnel. Elle vient très naturellement à quiconque – sans changer quoi que ce soit à ce qu'il est – recherche au-dedans de soi-même sans laisser le mental s'extérioriser un seul instant ni gaspiller son temps en vaines paroles. Il n'y a donc pas le moindre doute quant à la conclusion parfaitement documentée que ceux qui ont atteint cette réalisation, et demeurent ainsi établis dans une identité absolue avec le Soi, ne connaissent ni servitude ni délivrance.

Le Soi est pure Conscience. Pourtant, un homme s'identifie au corps qui, dénué d'intelligence et de sensibilité, n'affirme pas lui-même : " Je suis le corps. " C'est quelqu'un d'autre qui le dit. Pas le Soi illimité. Qui affirme une chose pareille ? Un faux " je " s'élève entre la Pure Conscience et le corps qui ne sait rien et ce " je ", s'imagine être limité au corps. Recherchez-le et il s'évanouit tel un fantôme. Le fantôme est l'ego, ou mental, ou personnalité. Toutes les Ecritures sont fondées sur l'avènement de ce fantôme et ont pour but de l'éliminer. L'état présent est pure illusion. Sa dissolution est le but et rien d'autre.

Question : Que faire pour réaliser le Soi ?

Ramana : Le Soi de qui ? Trouvez-le.

Question : Le mien ; mais qui suis-je ?

Ramana : À vous de le trouver.

Question : Je ne sais pas.

Ramana : Vous n'avez qu'à réfléchir à la question suivante. Qui est celui qui dit : " Je ne sais pas " ? Qui est le " je " dans votre affirmation ? Qu'est-ce qui n'est pas connu ?

Question : Quelqu'un ou quelque chose en moi.

Ramana : Qui est ce quelqu'un ? À l'intérieur de qui ?

Question : Peut-être une force…

Ramana : Découvrez de quoi il s'agit.

Question : Pourquoi suis-je né ?

Ramana : Qui est né ? La réponse est la même pour toutes vos questions.

Question : Qui suis-je alors ?

Ramana : [souriant] Etes-vous venu me faire passer un examen ? C'est vous qui devez dire qui vous êtes.

Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Ven 19 Juin 2015 - 10:32

dims a écrit:
Je me suis longtemps intéressé au Bouddhisme Mahayana et au Dzogchen. Et de fil en aiguille le Dzogchen qui est proche du Vedanta m a montré la mine d'or qui résidait aussi dans l'Hindouisme.
Cependant les termes employés sont loin d'être les mêmes et j ai besoin de comprendre leur signification pour faire le lien entre Bouddhisme et Hindouisme.



Du Bouddhisme à l'Hindouisme, un retour aux sources donc. Comme ce n'est qu'une question de mots, c'est un détail qui ne doit pas vous préoccuper plus que cela. La Vérité est la même partout et votre compréhension est suffisante pour faire la transposition sur les points essentiels. Dans tous les cas avec Maharshi vous êtes dans les mains de la Vérité, ce qui est bien mieux que les pseudos enseignements de l'alcoolique Trungpa, de la tartuffe Ricard, de l'obsédé Sogyal Rinpoché ou du pédophile Gandhi (sans compter les influences new-age qui contamine les traductions de livres bouddhistes).
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Ven 19 Juin 2015 - 14:06

Dans le Bouddhisme il est dit que Siddhârta était venu casser le système des castes de l'Hindouisme.
Le Bouddhisme a clairement voulu se différencier de l'Hindouisme.
Aujourd'hui cela reste valable uniquement pour le Hinayana car on peut voir clairement que le Mahayana est inspiré en grande partie de l'Hindouisme.

Finalement l'Hindouisme n'a rien à envier au Bouddhisme.
Au contraire il est extrêmement diversifier et peut s'adapter en fonction de chaque personne.
Il y a une entrée en matière dualiste battit sur des dogmes et des croyances mais il y a aussi pour les véritables chercheurs une recherche de vérité qui aborde l'absolu. Je dirais même que cette approche est plus pure et plus simple que le Dzogchen.
La vérité se trouve toujours dans la simplicité, quand on voit certains maitres tibétains parler de technique de méditation ultra complexe qui serait indispensable pour atteindre l'éveil il faut fuir.



Revenir en haut Aller en bas
Thomas33



Masculin Messages : 615
Inscription : 03/05/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Ven 19 Juin 2015 - 16:21

Dims,

qu'en est-il de l'approche de la vérité de l'être par le tétralemme de Nagarjuna dans l'advaïta vedanta.

Je vous demande ça car il me semble que la logique du tétralemme était au fondement de votre approche de l'être dans le Bouddhisme.

Bref j'aimerais savoir si vos conceptions métaphysiques ont un peu changé avec cette redécouverte de l'advaïta vedanta ou bien si cela les conforte. C'est aussi une question pour mieux comprendre l'advaïta vedanta lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 20 Juin 2015 - 9:38

Thomas33 a écrit:
Dims,

qu'en est-il de l'approche de la vérité de l'être par le tétralemme de Nagarjuna dans l'advaïta vedanta.

Je vous demande ça car il me semble que la logique du tétralemme était au fondement de votre approche de l'être dans le Bouddhisme.

Bref j'aimerais savoir si vos conceptions métaphysiques ont un peu changé avec cette redécouverte de l'advaïta vedanta ou bien si cela les conforte. C'est aussi une question pour mieux comprendre l'advaïta vedanta lui-même.

Nagarjuna est un support mental pour nous, ca il se sert de la logique pour la dépasser.
Le tétralamme montre que l'Etre ne peut être abordé par aucun point de vue et cela restera une vérité absolu.
C'est une information déjà très importante mais ensuite qu'en faire ? Car si derrière il n y a pas une introspection et bien ca ne reste qu'une curiosité mentale.
Ce sont mes propres expériences qui me conduisent au Vedanta.
Le Vedanta ne fait que confirmer la fiabilité du tétralemme de Nagarjuna, seul l'expérience du Soi peut montrer ce qu'est le Soi.

Dans le Bouddhisme il faut chercher sa véritable nature et dans l'Advaita Vedanta le véritable Soi.
Dans le Bouddhisme par exemple Tibétain cela s'appel Treckchod et dans le Zen Zazen. C'est une attitude qui consiste à laisser être ce qui Est. Et bien l'advaita fait finalement la même chose mais par l'interrogation.

Mais il y a effectivement une petite chose qui a changé pour moi vous avez raison Thomas c'est l'approche que je me faisais du mental. Je diabolisais le mental alors que tout ce que nous faisons dans cette vie est dirigé par le mental.
Et même quand nous nous plaçons dans une attitude d'abandon c'est une attitude qui est motivé ( en premier lieu ) avant tout par le mental, même si le mental par la suite se dissous pour entrer dans la contemplation de l'être notre première approche était mentale. Et bien pour le Vedanta c'est identique la première approche est mentale en se posant la question " Qui suis je ?" mais cette question vise précisément la source pour nous faire entrer dans la contemplation de l'être.

Le mental est finalement "mauvais" quand il se tourne vers l'extérieur, si il se tourne vers l'intérieur c'est le Soi qui se dévoile.
Et cette compréhension du mental ne se trouve pas dans le Bouddhisme c'est une caractéristique qui est propre au Vedanta.
Revenir en haut Aller en bas
Thomas33



Masculin Messages : 615
Inscription : 03/05/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 20 Juin 2015 - 10:00

Dims a écrit:
Le mental est finalement "mauvais" quand il se tourne vers l'extérieur, si il se tourne vers l'intérieur c'est le Soi qui se dévoile.
Et cette compréhension du mental ne se trouve pas dans le Bouddhisme c'est une caractéristique qui est propre au Vedanta.

Intéressant... Si l'on admet qu'il n'est pas mauvais lorsqu'il se tourne vers l'intérieur, alors il n'y a plus qu'un pas à faire pour admettre qu'il n'est pas mauvais lorsqu'il se tourne vers l'extérieur aussi. Extérieur dans lequel notre intellect nous permet de discerner le Soi également.

Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 20 Juin 2015 - 10:12

Thomas33 a écrit:
Dims a écrit:
Le mental est finalement "mauvais" quand il se tourne vers l'extérieur, si il se tourne vers l'intérieur c'est le Soi qui se dévoile.
Et cette compréhension du mental ne se trouve pas dans le Bouddhisme c'est une caractéristique qui est propre au Vedanta.

Intéressant... Si l'on admet qu'il n'est pas mauvais lorsqu'il se tourne vers l'intérieur, alors il n'y a plus qu'un pas à faire pour admettre qu'il n'est pas mauvais lorsqu'il se tourne vers l'extérieur aussi. Extérieur dans lequel notre intellect nous permet de discerner le Soi également.


D'où les guillemets à mauvais.
Le mental ne peut pas être bon ou mauvais en soi car il n'existe pas réellement. La seule chose qui existe véritablement est le Soi ou la Conscience pure si vous voulez.

Le Soi ne peut pas se discerner par le mental car si l'on tourne le mental vers l'extérieur c'est le samsara. C'est à dire le mental ( illusion ) qui alimente le mental sans fin ( illusion ). A l'inverse quand le mental se tourne vers l'intérieur il s'efface ( car il n'existe pas réellement ) pour ne laisser que le Soi ( qui existe réellement ).


Dernière édition par dims le Sam 20 Juin 2015 - 11:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 20 Juin 2015 - 10:22

"Lorsque des pensées surgissent, au lieu de les suivre, on doit plutôt se demander : " À qui sont-elles venues ? ". Peu importe le nombre de pensées qui s'élèvent ainsi. Si vous vous demandez à chaque fois : " À qui cette pensée est-elle venue ? ", la réponse sera : " À moi ". Si vous poursuivez alors l'interrogation " Qui suis-je ? ", le mental retournera à sa source et la pensée qui venait de surgir s'évanouira. En persévérant ainsi dans cette pratique, le mental développera peu à peu la capacité de demeurer dans sa source. Lorsque le mental subtil émerge en passant par le cerveau et les organes sensoriels, des noms et des formes du monde grossier sont perçus ; quand il s'établit dans le Cœur, les noms et les formes disparaissent. Ne pas laisser le mental s'extérioriser, mais le maintenir dans le Cœur est ce qu'on appelle " intériorisation " [antar-mukha]. Si le mental quitte le Cœur, on appelle cela " extériorisation " [bahir-mukha]. Ainsi, quand le mental demeure dans le Cœur, le " je ", origine de toutes les pensées, s'evanouit, et le Soi toujours présent resplendit. Quoique l'on fasse, on doit le faire sans le " je " de l'ego. Si l'on agit de telle manière, on s'apercevra que tout est la nature de Shiva [Dieu]."

Ramana Maharshi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 20 Juin 2015 - 18:24

J&B a écrit:
A la suite de cette question de Tabris, je me suis demandée comment cette apparition pourrait être interprétée par l'hindouisme :

Les apparitions et les manifestations sont pour les hindous des choses presque ordinaires, car l'existence terrestre et universelle est en elle-même une manifestation de Dieu.

Dieu est aussi considéré comme la Mère Divine, à laquelle ils adressent leurs prières.
Un hindou aurait interprété cela comme une apparition de la Mère Divine, Dieu sous son aspect maternel. Une "déesse".
- Elle parle de son Fils
-  Elle n'a jamais dit qu'elle s'appelait Marie, mais l'Immaculée Conception.
- c'est l'Eglise qui a attribué le nom de la Dame à la Vierge Marie, parce que dans la théologie catholique il y a séparation entre Dieu et sa création.

Marie c'est le symbole de l'âme qui conçoit le Christ en elle-même, par l'intermédiaire de l'Esprit-Saint
L'âme spirituelle est vierge de tout concept et c'est de cette manière qu'elle peut concevoir le Christ.
(concept et conception...deux niveaux de compréhension Smile

Le Saint-Esprit est féminin, en hébreu, du moins.
Donc la Vierge Marie (la grande Âme terrestre) est fécondée par le Saint-Esprit (L'esprit de Dieu) sont une seule même manifestation.

La mère divine et universelle parle portugais au Portugal, japonais à Akita, français à Paris, etc...

Par Néant absolu, je comprends : le Potentiel, là ou commencent et finissent les phénomènes.

Je n'avais jamais envisagé cela, mais c'est frappant ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Thomas33



Masculin Messages : 615
Inscription : 03/05/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 20 Juin 2015 - 19:17

dims a écrit:
Thomas33 a écrit:
Dims a écrit:
Le mental est finalement "mauvais" quand il se tourne vers l'extérieur, si il se tourne vers l'intérieur c'est le Soi qui se dévoile.
Et cette compréhension du mental ne se trouve pas dans le Bouddhisme c'est une caractéristique qui est propre au Vedanta.

Intéressant... Si l'on admet qu'il n'est pas mauvais lorsqu'il se tourne vers l'intérieur, alors il n'y a plus qu'un pas à faire pour admettre qu'il n'est pas mauvais lorsqu'il se tourne vers l'extérieur aussi. Extérieur dans lequel notre intellect nous permet de discerner le Soi également.


D'où les guillemets à mauvais.
Le mental ne peut pas être bon ou mauvais en soi car il n'existe pas réellement. La seule chose qui existe véritablement est le Soi ou la Conscience pure si vous voulez.

Le Soi ne peut pas se discerner par le mental car si l'on tourne le mental vers l'extérieur c'est le samsara. C'est à dire le mental ( illusion ) qui alimente le mental sans fin ( illusion ). A l'inverse quand le mental se tourne vers l'intérieur il s'efface ( car il n'existe pas réellement ) pour ne laisser que le Soi ( qui existe réellement ).

Merci pour vos réponses Dims,

content de voir que vous progressez dans vos recherches.
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1817
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Sam 20 Juin 2015 - 22:23

Tabris, Smile

et pour l'Eucharistie :
Pour nous montrer que nous sommes tous en Christ et Christ en nous, Il nous dit qu'Il est le Pain Vivant qui se distribue.
Il est la grande Hostie UNE et indivise, mais divisée en milliards de petites hosties dispersées et séparées par les facéties l'espace-temps.
Une seule Présence dans des milliards de présences.
La Présence qui nous unit, en vrai.

A-Dvaita = littéralement : non-deux

J'ai remarqué que les néo-advaïtistes occidentaux ne parlent jamais de Jésus, mais que tous les sages hindous ont parlé de Jésus comme étant un très grand Maître, pour certains, le plus grand. Certains l'ont même rencontré dans la lumière de leur méditation.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Dim 21 Juin 2015 - 0:00

Cela me fait penser que Ramana Maharshi avant d'entamer sa quête spirituelle a écrit une lettre à ses parents pour les informer de son départ. Et il dit ceci :"Je suis parti à la recherche de mon Père selon son commandement."

Et Jésus disait cela à ses 12 ans :
"Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être aux affaires de mon Père ?"
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mer 1 Juil 2015 - 21:07

Ramana Maharshi parle aussi du Christianisme :

"Le Christ c'est l'égo
La croix c'est le corps.
Lorsque l'égo est crucifié et périt, ce qui survit est l'Etre absolu (Dieu) ( Moi et mon Père nous sommes un ) et cette glorieuse survivance est appelée Résurrection."

"Dieu le Pere est Ishvara
Dieu le Saint Esprit représente l'atman
Dieu le Fils représente le guru."
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mer 1 Juil 2015 - 21:34

C'est aussi simple que cela...
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mer 1 Juil 2015 - 22:03

Miles Templi a écrit:
C'est aussi simple que cela...

Maintenant je comprends parfaitement votre point de vue quand vous dites que le catholicisme est un plus pour vous.
Cependant je ne suis pas sur que tout le monde sur ce forum le comprenne ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mer 1 Juil 2015 - 22:24

Il en faut pour toutes les intelligences (la vraie, pas celle que l'on prétend apprendre sur les bancs de l'école). En Inde aussi tout le monde ne saisit pas le non-dualisme. Le seul problème c'est quand l'inférieur juge le supérieur...ou le condamne (ou quand le "supérieur" comprend de travers). Dans les deux autres traditions abrahamiques (et a fortiori dans les autres traditions orientales) on n'a pas de problème avec cela. Le Juif lambda reconnaît la valeur de la Kabbale et le musulman lambda celui du soufisme ( bon il est vrai qu'en ce moment avec les "wahhabo-salafistes" et autres takfiristes...), même s'ils n'y comprennent rien. C'est cela aussi l'humilité.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mer 1 Juil 2015 - 22:41

Oui c'est vrai sauf que j'ai l'impression que l'Hindouisme est conçu pour satisfaire toutes les intelligences alors que le Catholicisme ( en occident ) aurait tendance à universaliser son message ou à le simplifier avec le temps pour le rendre un peu "bateau".
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mer 1 Juil 2015 - 22:54

Il faut croire que cela ne date pas d'hier...


Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter; et vous ne le pouvez pas même à présent,

1 Corinthiens 3:2
Revenir en haut Aller en bas
Denys



Masculin Messages : 577
Inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Mer 1 Juil 2015 - 22:58

dims a écrit:
Oui c'est vrai sauf que j'ai l'impression que l'Hindouisme est conçu pour satisfaire toutes les intelligences alors que le Catholicisme ( en occident ) aurait tendance à universaliser son message ou à le simplifier avec le temps pour le rendre un peu "bateau".
Disons que c'est tout le tralala qu'il y a autour qui peut faire que le coeur du message soit plus ou moins oublié dans la pratique. Mais le message dans sa finalité reste le même encore aujourd'hui: mourir à soi-même et renaitre Enfant de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Denys



Masculin Messages : 577
Inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 2 Juil 2015 - 11:57

J&B a écrit:

Il y a aussi Henri le Saux...un moine chrétien devenu hindouiste Abhishiktananda
Justement, que penser de lui? Que penser de ce qu'il a vécu?
Son chemin est-il un cas particulier ou peut-il être transposable à d'autres chrétiens contemplatifs sans trahir leur foi ?
J'ai lu la plupart de ses livres, dont son journal, mais je me pose des questions sur son cheminement. Je ne crois pas que ce soit transposable pour un chrétien. Il me semble qu'il faut choisir une voie et la pratiquer de a à z. La confrontation avec d'autres spiritualités, la lecture des upanishads, c'est bien, mais le mélange qu'a pratiqué Henri le Saux me paraît discutable.
Qu'en pensez-vous? Suis-je trop intégriste? Me trompe-je?
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 2 Juil 2015 - 12:14

"chaque chemin est unique car chaque être est unique".
un être d'une trés grande foi qui est un lien entre deux chemins et qui est unique.
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Jeu 2 Juil 2015 - 12:30

Denys a écrit:
J&B a écrit:

Il y a aussi Henri le Saux...un moine chrétien devenu hindouiste Abhishiktananda
Justement, que penser de lui? Que penser de ce qu'il a vécu?
Son chemin est-il un cas particulier ou peut-il être transposable à d'autres chrétiens contemplatifs sans trahir leur foi ?
J'ai lu la plupart de ses livres, dont son journal, mais je me pose des questions sur son cheminement. Je ne crois pas que ce soit transposable pour un chrétien. Il me semble qu'il faut choisir une voie et la pratiquer de a à z. La confrontation avec d'autres spiritualités, la lecture des upanishads, c'est bien, mais le mélange qu'a pratiqué Henri le Saux me paraît discutable.
Qu'en pensez-vous? Suis-je trop intégriste? Me trompe-je?

Non, vous avez totalement raison.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Ven 3 Juil 2015 - 20:26

Denys a écrit:
dims a écrit:
Oui c'est vrai sauf que j'ai l'impression que l'Hindouisme est conçu pour satisfaire toutes les intelligences alors que le Catholicisme ( en occident ) aurait tendance à universaliser son message ou à le simplifier avec le temps pour le rendre un peu "bateau".
Disons que c'est tout le tralala qu'il y a autour qui peut faire que le coeur du message soit plus ou moins oublié dans la pratique. Mais le message dans sa finalité reste le même encore aujourd'hui: mourir à soi-même et renaitre Enfant de Dieu.  

Je penses aussi comme vous qu'il y a trop de tralala, les Catholiques donnent plus d'importance aux choses facultatives et oublient trop souvent l'essentiel. Ceux qui n'ont pas oublié l'essentiel sont très rare comme le Padre Pio.

Je serais intéressé de savoir ce que vous considérez comme du tralala ?
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Ven 3 Juil 2015 - 20:32

Denys a écrit:
Il me semble qu'il faut choisir une voie et la pratiquer de a à z. La confrontation avec d'autres spiritualités, la lecture des upanishads, c'est bien, mais le mélange qu'a pratiqué Henri le Saux me paraît discutable.

En tant que Chrétien pouvez vous admettre que d'autres voies apportent le salut ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Ven 3 Juil 2015 - 20:59

d'autres voies, oui... toutes les voies non.... ne mène pas au salut l'orgueil spirituel (que l'on retrouve aussi chez les chrétiens)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Ven 3 Juil 2015 - 21:08

dims a écrit:

En tant que Chrétien pouvez vous admettre que d'autres voies apportent le salut ?

Saint Jean-Paul II dans l'encyclique "Redemptoris missio" :

C'est encore l'Esprit qui répand les "semences du Verbe", présentes dans les rites et les cultures, et les prépare à leur maturation dans le Christ

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Denys



Masculin Messages : 577
Inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )   Ven 3 Juil 2015 - 21:35

dims a écrit:

Je serais intéressé de savoir ce que vous considérez comme du tralala ?
Il y aurait beaucoup de chose à dire, mais je pense que je ne serais pas compris et que je blesserais certain(e)s catholiques qui me lirait.
Donc, je vais résumer à ce que je connais et vois ou vu de la pratique catholique romaine autour de moi.
- Un manque d'intériorité général, de véritable intériorité, de profondeur spirituelle au niveau du vécu, de la contemplation. Et donc par effet inverse, un trop grand attachement à "l'extérieur", au "mondain" sous beaucoup de ses formes, même dans ce qu'on appelle la "spiritualité".



PS: Précisons, que j'ai une connaissance très large du monde catholique romain, de la salle, de la scène, mais aussi des coulisses...
Revenir en haut Aller en bas
 
Advaita Vedanta ( Qui suis je ? )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 18Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» Advaïta vedanta - la voie du Soi
» L'âme...
» Advaita Vedanta, théorie et pratique. Dennis WAITE
» L'advaita-Védanta
» Je suis en crise depuis 3 jours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: