DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La finance on en parle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 19  Suivant
AuteurMessage
Eleison



Messages : 222
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mer 10 Fév 2016, 10:49

La gnose au nom menteur n'est rien d'autre que les formes de pensées qui n'entrent pas dans le cadre paulinien...

Cela me paraît clair, en effet, mais encore ? Quel courant de pensée estimait-il trompeur par rapport à la vraie connaissance (gnosis en grec) apportée par le Christ historique et transmise plus tard par les apôtres ( la Tradition dont se réclame déjà Irénée ) ?

La réponse est donnée précisément par Irénée : sans surprise, il désigne le gnosticisme que j'appelle volontiers gnose initiatique pour bien montrer qu'il s'agit d'un certain savoir , réservé de préférence à quelques privilégiés plus ou moins doués et qui n'a rien à voir avec le message relationnel ( des hommes entre eux et avec un Dieu personnel ) apporté par le Christ et accessible à tous.

Ce savoir salvateur, c'est cette sagesse ( sapientia, de sapere = savoir ) primitive dont je parle plus haut et qui ne saurait en aucun cas être assimilée à la foi en une révélation divine qui est d'un ordre radicalement différent.

Ce danger reprend plus que jamais vigueur aujourd'hui , porté en douce par le New Age qui est destiné à devenir la religion universelle de l'antéchrist.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Messages : 12302
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mer 10 Fév 2016, 11:28

Eleison a écrit:
La gnose au nom menteur n'est rien d'autre que les formes de pensées qui n'entrent pas dans le cadre paulinien...

Cela me paraît clair, en effet, mais encore ? Quel courant de pensée estimait-il trompeur par rapport à la vraie connaissance (gnosis en grec) apportée par le Christ historique et transmise plus tard par les apôtres ( la Tradition dont se réclame déjà Irénée ) ?

Tout ce qui n'était pas ce que vous appelez "vraie connaissance" (sous lecture paulinienne)

La réponse est donnée précisément par Irénée : sans surprise, il désigne le gnosticisme que j'appelle volontiers gnose initiatique pour bien montrer qu'il s'agit d'un certain savoir , réservé de préférence à quelques privilégiés plus ou moins doués et qui n'a rien à voir avec le message relationnel ( des hommes entre eux et avec un Dieu personnel ) apporté par le Christ et accessible à tous.

On a collé sous le terme de gnosticisme tout et n'importe quoi. Le christianisme lui-même est une forme de gnose (explication du divin). La gnose initiatique (doctrine) n'existe pas ou alors sectaire (figée dans des dogmes). La démarche initiatique est ouverte à toute personne qui dit "je cherche" plutôt que "j'ai trouvé". Le christianisme ouvert à tous... n'oubliez pas que dans l'Eglise primitive tous n'avaient pas accès aux "mystères". C'est le catholicisme romain qui a ouvert à tous (en réalité en voilant le fond véritable).

Ce savoir salvateur, c'est cette sagesse ( sapientia, de sapere = savoir ) primitive dont je parle plus haut et qui ne saurait en aucun cas être assimilée à la foi en une révélation divine qui est d'un ordre radicalement différent.

Savoir n'est pas égal à Connaissance qui est fondamentalement expérience bien que le savoir puisse conduire à la Connaissance. Pour être la foi la foi se fonde sur l'expérience personnelle du divin (c'est donné ou pas) pas sur le savoir. Comme disait st Bernard "il y a plus à apprendre sous les arbres que dans les livres".

Ce danger reprend plus que jamais vigueur aujourd'hui , porté en douce par le New Age qui est destiné à devenir la religion universelle de l'antéchrist.

Dans un monde en recherche de sens (ça n'est pas d'aujourd'hui) le maquis des croyances peut sembler être un foutoir... mais c'est sur le fumier que fleurissent les plus belles roses. Si ce que vous dites s'avère vrai ça sera la preuve de l'inutilité des religions...
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Messages : 2370
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Jeu 11 Fév 2016, 01:19

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Jeu 11 Fév 2016, 01:23

Ça s’appelle une envolée ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2370
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Jeu 11 Fév 2016, 01:37

Ray a écrit:
Ça s’appelle une envolée ? Smile


VS le dollar c'est encore pire..:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Eleison



Masculin Messages : 222
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Jeu 11 Fév 2016, 12:00

On y est : la cote 1200 est enfoncée et largement : 1224 ce midi.
1228 à 12H08 :

http://www.24hgold.com/francais/cours_or_argent.aspx?money=Eur

En même temps, le Japon inaugure les taux négatifs sur ses obligations souveraines : mesure désespérée pour tenter de sauver le système. Après les actions, panique sur les obligations ?

http://www.rfi.fr/emission/20160210-japon-taux-negatifs-dangereuse-anomalie
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2370
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Jeu 11 Fév 2016, 18:04

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Eleison



Masculin Messages : 222
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Jeu 11 Fév 2016, 18:33

Oui, cela devient franchement vertigineux ! Avec une hausse actuelle de 4% (1253 / 1204 ) pour la journée, cela vaudrait 120 % en extrapolation mensuelle ! La cote 1250 est dépassée et on va vers la cote 1300. A mettre en comparaison non seulement avec un indice boursier global (CAC 40 ici) mais plus spécialement avec les valeurs bancaires qui trinquent le plus et particulièrement à celles qui sont le plus exposées aux dérivés (Deutsche Bank, BNP (-6 % ), SG (-12 %).

Les médias restent fort discrets là-dessus et pourtant c'est la plus grosse de toutes les bulles : 1 million de milliards $ au niveau mondial, 100.000 Mds rien que pour la Deutsche et BNP Paribas !
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2370
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Jeu 11 Fév 2016, 18:44

Eleison a écrit:
Oui, cela devient franchement vertigineux ! Avec une hausse actuelle de 4% (1253 / 1204 ) pour la journée, cela vaudrait 120 % en extrapolation mensuelle ! La cote 1250 est dépassée et on va vers la cote 1300. A mettre en comparaison non seulement avec un indice boursier global (CAC 40 ici) mais plus spécialement avec les valeurs bancaires qui trinquent le plus et particulièrement à celles qui sont le plus exposées aux dérivés (Deutsche Bank, BNP (-6 % ), SG (-12 %).

Les médias restent fort discrets là-dessus et pourtant c'est la plus grosse de toutes les bulles : 1 million de milliards $ au niveau mondial, 100.000 Mds rien que pour la Deutsche et BNP Paribas !

Oui, les gens n'ont même pas idée de l’ampleur de cette bulle, 2008 était un antipasti ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Thomas33



Masculin Messages : 615
Inscription : 03/05/2014

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Jeu 11 Fév 2016, 18:56

Pignon a écrit:
Eleison a écrit:
Oui, cela devient franchement vertigineux ! Avec une hausse actuelle de 4% (1253 / 1204 ) pour la journée, cela vaudrait 120 % en extrapolation mensuelle ! La cote 1250 est dépassée et on va vers la cote 1300. A mettre en comparaison non seulement avec un indice boursier global (CAC 40 ici) mais plus spécialement avec les valeurs bancaires qui trinquent le plus et particulièrement à celles qui sont le plus exposées aux dérivés (Deutsche Bank, BNP (-6 % ), SG (-12 %).

Les médias restent fort discrets là-dessus et pourtant c'est la plus grosse de toutes les bulles : 1 million de milliards $ au niveau mondial, 100.000 Mds rien que pour la Deutsche et BNP Paribas !

Oui, les gens n'ont même pas idée de l’ampleur de cette bulle, 2008 était un antipasti ...

Bonjour,

Et les traders en ont-ils conscience au moins ? Et si oui, comment font-ils pour continuer à faire mumuse ?

Comme dit Olivier Delamarche, ils pensent pouvoir sortir à temps...

Ont-ils pu cette fois-ci...
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Jeu 11 Fév 2016, 19:03

Ils en ont très probablement conscience, mais c'est leur job, donc ils vont jusqu'au bout...
Revenir en haut Aller en bas
Thomas33



Masculin Messages : 615
Inscription : 03/05/2014

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Jeu 11 Fév 2016, 19:15

Ray a écrit:
Ils en ont très probablement conscience, mais c'est leur job, donc ils vont jusqu'au bout...

Un emploi précaire... Même s'il est très bien payé.
Revenir en haut Aller en bas
Eleison



Masculin Messages : 222
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Jeu 11 Fév 2016, 21:17

Parmi les raisons qui poussent de plus en plus d'investisseurs à se positionner sur l'or physique, il y a la disproportion de plus en plus évidente entre l'offre d'or-papier et celle d'or physique. Celle-ci ( sur le Comex, principal marché en la matière ), en est au point qu'il existe actuellement 500 propriétaires théoriques d'or ( par la vertu magique du levier-papier fractionnaire et des contrats à terme ) pour une seule once d'or physique. Comment peut-on imaginer encore un seul instant que cette gigantesque illusion puisse encore durer quelque temps ? Les gros investisseurs (et autres) commencent enfin à comprendre qu'il est grand temps de s'en mettre à l'abri. C'est à mon sens ce qui se passe actuellement sur le marché de l'or, entre autres bonnes raisons.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Eleison



Masculin Messages : 222
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Jeu 11 Fév 2016, 22:03

@ Adamev

Désolé de vous avoir un peu négligé mais vous aurez compris sans doute que l'actualité financière, objet premier de ce fil, a retenu ces derniers jours l'essentiel de mon attention. En outre, la question de la ( ou des ) gnose(s) étant quelque peu hors sujet, vous me permettrez sans doute de ne pas y consacrer ici plus de temps qu'il ne faut.

Je me contenterai donc, faute de mieux, de me limiter à l'objet essentiel de notre précédent débat : la différence entre la connaissance révélée et la connaissance initiatique. Il est bien vrai, comme vous le dites, que la connaissance ( co-naissance , cum-nascere, naître avec ) comporte une dimension d'expérience vécue bien supérieure à la simple connaissance  intellectuelle (le savoir).  Mais cette expérience vécue peut être vécue de différentes façons qui mènent à différents choix. C'est tout le mystère de la liberté humaine voulue par Dieu lui-même.

Il me paraît toutefois incontestable que la gnose initiatique était bien une question de religions à mystères dont la franc-maçonnerie qui vous est chère a emprunté l'essentiel de ses initiations et travaux théoriques y associés). J'ai eu suffisamment d'amis maçons pour en avoir acquis la conviction. Or, la base fondamentale de ces mystères était de révéler aux adeptes , par une connaissance supérieure de soi-même, qu'ils sont égaux au Grand Tout, donc "Dieu" au sens panthéiste du terme.

En conclusion, je dirai que la gnose initiatique vise à la ( supposée ) connaissance de soi-même, tandis que la gnose chrétienne vise à la connaissance du Dieu personnel qui nous a faits à son image. Je ne vois donc pas comment réduire l'une à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2370
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 12 Fév 2016, 01:27

Eleison a écrit:
Parmi les raisons qui poussent de plus en plus d'investisseurs à se positionner sur l'or physique, il y a la disproportion de plus en plus évidente entre l'offre d'or-papier et celle d'or physique. Celle-ci ( sur le Comex, principal marché en la matière ), en est au point qu'il existe actuellement 500 propriétaires théoriques d'or ( par la vertu magique du levier-papier fractionnaire et des contrats à terme ) pour une seule once d'or physique. Comment peut-on imaginer encore un seul instant que cette gigantesque illusion puisse encore durer quelque temps ? Les gros investisseurs (et autres) commencent enfin à comprendre qu'il est grand temps de s'en mettre à l'abri. C'est à mon sens ce qui se passe actuellement sur le marché de l'or, entre autres bonnes raisons.
Spoiler:
 
.

Oui cher Eleison, les ETF c'est du vent (pyramide de Ponzi), il faut investir dans du sonnant et trébuchant... surtout par des temps de volatilité comme maintenant, le marché des métaux est complètement bidonné, l'analyse technique (classique hebdo ou intraday) n'est plus valable...

Concernant les oblig d’État:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Eleison



Masculin Messages : 222
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 12 Fév 2016, 09:09

Merci, cher ami . Avec un levier de 500 au Comex, la bulle des ETF ( or-papier ) devrait éclater sous peu. Il ne restera bientôt plus que quelques banques manipulatrices à en détenir (genre JP Morgan) jusqu'à épuisement total des réserves physique : on y arrive à grands pas.

A propos, que pensez-vous des système d'or "en coffre" non bancaire comme Veracarte, Bullion Vault, Bitgold ?
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2370
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 12 Fév 2016, 12:34

Eleison a écrit:
Merci, cher ami . Avec un levier de 500 au Comex, la bulle des ETF ( or-papier ) devrait éclater sous peu. Il ne restera bientôt plus que quelques banques manipulatrices à en détenir (genre JP Morgan) jusqu'à épuisement total des réserves physique : on y arrive à grands pas.

A propos, que pensez-vous des système d'or "en coffre" non bancaire comme Veracarte, Bullion Vault, Bitgold ?

Bonjour, ces systèmes je les connais et ne m’intéressent pas cependant c'est toujours mieux que des ETF (bientôt une décorrélation entre physique et papier ?).  

Concernant les cours:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Eleison



Masculin Messages : 222
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 12 Fév 2016, 12:46

Belle panique en perspective sur l'or-papier à Shangaï et à New-York ! Pourquoi attendre lundi pour sauter sur le physique ? Quel effet négatif l'appel de marge peut-il produire sur la hausse de l'or ?
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2370
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 12 Fév 2016, 13:00

Eleison a écrit:
Belle panique en perspective sur l'or-papier à Shangaï et à New-York ! Pourquoi attendre lundi pour sauter sur le physique ?

En fait le marché chinois est fermé depuis une semaine, il ouvre lundi, le problème est que les traders chinois sont "short" sur 2000 tonnes mais entre temps le gold est monté de plusieurs %...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 2370
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 12 Fév 2016, 13:03

Gold price performance in select currencies

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Eleison



Masculin Messages : 222
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 12 Fév 2016, 13:16

2000 tonnes trop court, c'est plus de la moitié de la production annuelle ! Et avec la récente hausse, ça va leur faire une sacrée culotte. Comment le cours mondial de l'or ne pourrait-il pas en profiter ?
Et qu'est-ce que l'appel de marge à New York pourrait y changer ?
Là, vous êtes sûrement beaucoup plus qualifié que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2370
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 12 Fév 2016, 13:37

Eleison a écrit:
2000 tonnes trop court, c'est plus de la moitié de la production annuelle ! Et avec la récente hausse, ça va leur faire une sacrée culotte. Comment le cours mondial de l'or ne pourrait-il pas en profiter ?
Et qu'est-ce que l'appel de marge à New York pourrait y changer ?
Là,  vous êtes sûrement beaucoup plus qualifié que moi.
Certainement pas plus qualifié... peut-être un effet "bull trap" ou alors de grosses pertes et poursuite de la hausse.
Selon l'analyse fractale le CAC doit encore faire un plus haut avant de retomber aux abysses (donc actuellement, correction passagère, les banques centrales vont poursuivre les assouplissements et ça repart pour un moment).
Pour le Gold, toujours selon les fractales, on doit faire encore un plus bas avant la phase 3 pour aller vers les plus hauts historiques (hausse jusqu'à 1500 l'once (bull trap) en $ puis grosse correction avant le "big up")
Comme je le disais plus haut, pour moi l'analyse fractale reste un "mystère" par rapport à l'analyse technique cependant j'ai été bluffé par sa justesse.
Tout ça pour dire que sur le CT rien est joué mais sur le CMT et le TLT nous savons que le problème est systèmique et non conjoncturel, l'or est le parachute.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Eleison



Masculin Messages : 222
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 12 Fév 2016, 14:18

Donc, remontée probable des bourses avant le krach et chute probable de l'or après une hausse spectaculaire actuellement en cours, chute suivie du big up tant espéré...
Reste à voir le timing. Le court terme pourrait avoir lieu dès le mois prochain, le moyen et le long : ???
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2370
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 12 Fév 2016, 15:20

Eleison a écrit:
Donc, remontée probable des bourses avant le krach  et chute probable de l'or après une hausse spectaculaire actuellement en cours, chute suivie du big up tant espéré...

Reste à voir le timing. Le court terme pourrait avoir lieu dès le mois prochain, le moyen et le long : ???

Oui c'est bien ça selon les spécialistes des fractales (théorie structurale - Cf Raymond Blanc décédé il y a peu )
Toujours selon l'analyse fractale il y a deux possibilités: le plus bas a déjà été atteint (Raymond Blanc) et l'autre possibilité comme quoi nous n'avons toujours pas touché le fond (ICI 76 pages)
Concernant le timing je préfère ne rien dire, personne ne sait exactement, sur le long terme il est certain que le gold va atteindre des sommets mais il faudra vendre au bon moment (ni trop tôt ni trop tard) car après l'on repart sur un nouveau cycle de 20/30 ans vers les plus bas.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 2370
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 12 Fév 2016, 15:24

Fractales TLT sur l'or:
http://analysefractale.blogspot.fr/p/lor.html

Analyse TLT CAC 40
http://analysefractale.blogspot.fr/p/blog-page.html

(Cliquez sur les graphiques pour agrandir)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 2370
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 12 Fév 2016, 15:32

Bien évidement nous ne parlons pas de spéculer, il s'agit d’une assurance comme pour l'assurance feu d'une maison dixit Antal Fekete
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Eleison



Masculin Messages : 222
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 12 Fév 2016, 15:33

Dans le court terme (mars), j'inclus le bull trapp et le bear trapp. Pour les profanes, le bull (taureau) symbolise une hausse tandis que le bear (ours) symbolise une baisse. Le trapp étant le piège de l'effet d'euphorie ou de panique que cela peut provoquer, au sommet comme au plancher. Le sommet pourrait bien se situer vers la mi-mars, après les réunions de la BCE et de la FED. Le plancher vers la fin du mois, à Pâques, moment symbolique propice à certains attentats terroristes. Ce n'est qu'une vague intuition, pas une prédiction, mais tant qu'à faire, autant s'occuper un peu en attendant la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2370
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 12 Fév 2016, 17:11

Eleison a écrit:
Dans le court terme (mars), j'inclus le bull trapp et le bear trapp. Pour les profanes, le bull (taureau) symbolise une hausse tandis que le bear (ours) symbolise une baisse. Le trapp étant le piège de l'effet d'euphorie ou de panique que cela peut provoquer, au sommet comme au plancher. Le sommet pourrait bien se situer vers la mi-mars, après les réunions de la BCE et de la FED. Le plancher vers la fin du mois, à Pâques, moment symbolique propice à certains attentats terroristes. Ce n'est qu'une vague intuition, pas une prédiction, mais tant qu'à faire, autant s'occuper un peu en attendant la réponse.
Voilà Wink

Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 2370
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 12 Fév 2016, 17:39

SHORT SQUEEZE 2016 - GAME OVER

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 2370
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 12 Fév 2016, 17:44

Alerte Rouge : Le désastre boursier de ce jour est un cri !
Par The Wolf le 11/02/2016 • ( 1 commentaire )
Le désastre boursier de ce jour est un cri

Ce cri auquel Yellen n’a pas répondu c’est :

On veut du dollar, du dollar en toute quantité, pour tout le monde.

Le Quantitative Tightening se poursuit avec le deleveraging, les rachats sur le yen et l’euro, la chute des réserves des ex-créditeurs, la poursuite de la chute du pétrole, la contraction de la liquidité, la nécessité de réduire l’exposition au risk et l’envol du coût des assurances.

Le rendement du 10 ans us rejoint les niveaux de crise à 1,62%

Une nouvelle faute de yellen, le deleveraging continue, on attend l’ouverture du robinet en dollars

Ce qui était en demi-teinte hier devient rouge ce jour après que Yellen ait refusé de se déjuger aussi tôt après la hausse des taux de décembre ; le soutien artificiel aux banques a également fait long feu.

Le japon donne le « la » comme nous l’avions prédit depuis que Kuroda a ouvert la boite de Pandore qui pointe l’impuissance des Banques Centrales face à la situation. Peu à peu on se rapproche de mesures exceptionnelles ou encore plus exceptionnelles qu’un éventuel QE4. Le CAC chute, l’euro monte, tout est risk-off. Nous sommes en pleine crise de deleveraging global, on le voit également sur le Yen.

Tout ce qui est soutenu a vocation à chuter, tant que l’on ne prend pas les mesures concrètes et qu’on ne le fait pas savoir avec force. La mesure concrète c’est l’ouverture du robinet à faire couler les dollars. Nous vous rappelons nos différents articles et en particulier celui où nous expliquons « qu’ils tuaient vos banques ». Le « business model » des banques est détruit par les banques centrales et les marchés financiers ayant cessé de monter, il n’y a plus rien pour masquer le phénomène. Par ailleurs la situation dans hubs d’Asie, Hong Kong et Singapour est très mauvaise et les effets de contagion jouent à plein, la France est exposée.

Les interventions comme celle du Gouverneur de la BDF hier sont maladroites et nullissimes ; ces gens ne comprennent pas que la crise n’est pas « publique », qu’elle est professionnelle : les banquiers connaissent leur situation et celle de leurs pairs donc il est inutile de tenter de leur « bourrer le mou » avec des messages à peine bons pour le grand public et la classe politique.

Nous sommes en présence d’un « run » sur la liquidité de la part de professionnels, informés. C’est cela la dissymétrie : ils savent, ils connaissent leur situation, leurs besoins et ceux de leurs concurrents et cela ne se traite pas comme un vulgaire problème grand public.

Note

La situation de Yellen est au cœur de la crise actuelle : en décembre elle a monté les taux parce qu’elle avait trop tardé et avait laissé passer son tour en Septembre. La dégradation de l’activité aux Etats Unis aurait nécessité non pas une hausse des taux en décembre, mais une baisse. L’emploi était et est toujours un indicateur piège et elle s’y est laissé prendre. Les élites se laissent prendre aux écrans de fumée et aux chiffres bidons qu’ils nous fournissent ! Maintenant elle est dans la seringue et seule une forte aggravation de la crise financière peut lui donner le prétexte de se déjuger. Elle a posé les jalons en ce sens. Par ailleurs elle est en position personnelle fragile avec cette histoire de « fuite » au sein de la Fed dont certains pensent qu’elle serait l’auteur.

Un bain de sang qui désolvabilise

C’est la baisse des marchés financiers qui, à ce stade détruit les comptes des banques. La transitivité/reflexivité se met à jouer, elles sont prises à contrepied partout :


-sur le dollar, les positions longues étaient à un record historique.

-sur l’euro, et le Yen elles étaient short.

-sur l’or, elles étaient short.

-sur les Treasuries a 10 ans, elles étaient short or les taux ont chuté à un niveau de crise (1,62%) ce qui veut dire que le cours des T. est à des records.


Les inventaires des banques doivent être horribles et elles le savent, elles
.

On fait la queue pour retirer de l’or physique, les banques n’en ont pas, elles sont vendeurs d’or par le biais du papier !

Nous ne lisons pas dans le marc de café des dérivés, mais …

Pour couronner le tout les Banques Centrales sont tentées d’aller plus loin dans la baisse des taux et les taux négatifs, ce qui détruit les comptes d’exploitation et le résultat bancaire proprement dit.

Réflexion sur un graphique
Le graph ci-dessous dit beaucoup de choses.

-D’abord il pointe la corrélation entre les actions des financières et leurs obligations subordonnées. On voit que la corrélation a été forte jusqu’à la fin du QE ». Le décrochage de la fin de QE3 montre que QE3 a faussé le prix du risk , celui-ci a été oblitéré pendant toute la période de largesse et dès la fin de la période , la réappréciation du prix du risk a commencé. En fait cela est valable pour toutes les classes d’actifs, les QE ont non seulement faussé les taux, mais également les risks et c ‘est ce que beaucoup, même parmi les plus grands et y compris à la Fed n’ont pas compris. Nous l’avons expliqué et réexpliqué. Vous remarquerez le bien-fondé de notre analyse qui date du printemps 2013: la première alerte. C’est à cette époque que la première rumeur sérieuse sur le Taper a circulé et que l’on assisté à un début de dislocation. Tout le monde est passé à coté. C’est en 2013 que nous avons alors prédit la chute des cours du pétrole sur Lupus et sur Agefi.

-Ensuite, vous observez l’accélération de la chute des deux courbes en 2015. Elle vient de l’effondrement des prix du pétrole, de la fin du reflation trade et surtout de la montée des risks émergents et chinois. La destruction en Asie , Singapour, Hong Kong etc. Les pertes de réserves des ex pays créditeurs, pétroliers et exportateurs comme le Brésil et la Chine .

-Enfin vous arrivez dans la phase actuelle, aigue qui est une phase de sauve qui peut, provoquée par une fantastique conjonction : peur du risk, deleveraging, hausse du yen et de l’euro, difficultés sur le funding en dollars, début de grippage de la machine financière globale. Le tout couronné par la transitivité /reflexivité sur l’économie réelle qui ralentit.

Tout ceci débouche sur un début de perte de confiance, de foi dans les compétences des Banquiers centraux, dans leurs possibilités de mettre en œuvre des sauvetages.

Nous avons expliqué et réexpliqué que le prix de tous les assets avait le même sous-jacent et qu’il n’y avait pas de diversification possible, ce sous-jacent c’est la liquidité. Or la liquidité n’a elle-même qu’un sous-jacent, c’est la confiance dans le mythe que les Banquiers Centraux ont la situation en mains. La liquidité avons-nous expliqué, c’est du mercure, il fuit, se dérobe, on ne le/la décrète pas. La liquidité c’est une croyance.

Donc la question est : peuvent ils ressusciter la croyance ?


http://leblogalupus.com/2016/02/11/alerte-rouge-le-desastre-boursier-de-ce-jour-est-un-cri/
Réponse : oui, en artifact, en bidon, en tenant lieu, en faire semblant !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 12 Fév 2016, 18:32

Pignon a écrit:
SHORT SQUEEZE 2016 - GAME OVER
Spoiler:
 

:mdr:
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6699
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Dim 14 Fév 2016, 21:27

Bonsoir ,

le couac ou crash qui arrive voulu ou pas maitrisé ou pas permettra la suppression de l'argent liquide et aussi un superbe soi disant sauvetage mondiale merveilleux lié a la technologie et la mise sous tutelle de l'humanité entière avec décomptage précis de tout le vivant , une merveilleuse chaine en or que l'on appellera bonheur égalité solidarité Oyé Oyé  geek !!

peut être va-t-il être permis a crash afin d’effrayer tout le monde (pas d'inquiétude les vrais nantis et manipulateurs sont a l’abri étant bien au courant de ce qui arrive) le but étant de faire accepter l'inacceptable comme la seule solution évidente et sage !
de toute façon nous sommes a la fin du temps des nations et comme on c'est vendu au plus offrant après avoir reniés nos racines spirituelles, la pseudo mondialisation liée a la finance et a un pouvoir inhumain vide de sens et valeurs apparait aux yeux des aveugles comme l'idole de la liberté éclairant le monde de sa torche fumeuse ; l'assemblée des dirigeants iniques se fiche bien de ce que croient encore la majorité des habitants du monde, il suffira de les abrutir de technologie amusante et désincarnante les plonger dans un virtuel aveuglant et ils se laisseront mener par le bout du nez !!!

ils ont déjà bien prit la mesure du problème actuel qui en l'état n'a pas de solution donc un crash une mise a genou de nos nations mènera a une soumission pourvu qu'on nous rendre notre système ou un semblant qui organise tout , et cela seule la technologie de pointe le peu mais il faut l'incruster a l'homme alors on aura un super Big Brother mais tout le monde s'en réjouira et là on aura un monde esclave et réduit l'homme a un produit , le social(isme) idiot a déjà fait de l'humain un objet social là on fera gérer l'homme par une superbe machinerie et intelligence artificielle aidant " a nous le bonheur !!" :help:

il faut bien que l'écriture ce réalise et de ce coté on s'empresse de le faire !!

lorsque la bourse a plongée la dernière fois je disais qu'ils n'en tireraient pas leçon car peut on changer un trader ou un banquier en autre chose qu'un ramasseur de fric quitte a ruiner le système ??
que demande une banque a son directeur ??
que demande un directeur a ses employés ?
donc le résultat est inévitable , mais ceux qui sont en haut de tout cela on bien compris comment passer au delà de cela et rediriger le monde vers (un nouveau jour ) plutôt une nuit plus totale !!

comme dit l'écriture " faute de vision un peuple périt "
la vision actuelle n'est que recherche de science pour le pouvoir la finance n'est que le moyen de se payer la technologie qui elle apparait comme le pouvoir !
mais qui ne se maitrise pas ne possède rien même pas lui-même et ils sont tous poussés par une avidité de pouvoir de démesure de jouissance et ça prétend diriger le monde !!
ça va réellement pas être jolie je plaint la génération qui arrive !!

Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2370
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 15 Fév 2016, 00:47

L’effondrement des banques dites « trop grosses pour faire faillite » est arrivé !
Merci à la revue de presse d'O. Berruyer
"Le chaos qui règne est tellement important que je ne sais même pas par où commencer. Depuis très longtemps, j’ai mis en garde mes lecteurs qu’un effondrement bancaire majeur arrivait en Europe, et c’est ce qui est en train se se passer maintenant. Commençons par la Deutsche Bank. L’action de la plus importante banque au sein de l’économie la plus forte d’Europe a plongé une nouvelle fois de 8 %, lundi, et elle stagne maintenant juste au-dessus de son plus bas historique qui avait été atteint lors de la dernière crise financière. Dans l’ensemble, l’action a perdu 36 % depuis le début de l’année 2016 et les credit default swap (CDS) de la Deutsche Bank grimpent de manière exponentielle. Bien sûr, mes lecteurs avaient été alertés des problèmes majeurs à la Deutsche Bank tout au long du mois de Septembre, et maintenant, nous assistons au dénouement. En plus de la Deutsche Bank, la liste des autres banques en Europe “trop grosses pour faire faillite” qui semblent être en très grave difficulté comprend la Commerzbank, Crédit Suisse, HSBC et BNP Paribas. A peu près toutes les grandes banques en Italie pourraient se retrouver sur cette liste, et les banques grecques ont perdu près 25 % de leur valeur sur la seule journée de lundi. L’Apocalypse arrive en Europe, et la planète entière va ressentir l’onde de choc. L’effondrement des banques en Europe fait chuter le cours des actions sur tout le continent. A ce stade, plus d’un cinquième de toute la richesse du marché boursier en Europe s’est déjà volatilisée depuis le milieu de l’année dernière. Cela signifie qu’il ne nous reste plus que les quatre cinquièmes."
Spoiler:
 



Der nächste Crash?

le krach à venir
un scénario semblable à celui de 2007 se profile
Spoiler:
 
le patron de la Deutsche Bank a écrit cette semaine à ses 98000 employés pour leur dire qu'ils pouvaient annoncer à leurs clients que la Deutsche Bank avait les reins solides.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 15 Fév 2016, 01:21

la 1ère adresse marche mieux comme ça :
Spoiler:
 
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Nathan2



Masculin Messages : 695
Inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 15 Fév 2016, 08:01

J'écoute ce matin une émission sur France Culture avec les économistes Ph. Eskenazy et Laurence Calome.
Des aveugles qui ne veulent pas voir ou des prostitués.
Les banques françaises plus préservée que la Deutsche Bank ou les banques italiennes.
De toute façon comme en 2008 les Etats renfloueront les banques.

Et aussi, on ne peut pas prévoir.
A court ou moyen terme c'est sans doute difficile.
Mais à long terme ce qui se passe dans l'économie mondiale ressemble beaucoup à ce que la Bible nous annonce.
Un indice ? Macron vient de la banque Rotschild. Je ne suis pas assez compétent pour voir en quoi son travail favorise le développement du plan économique de satan. Mais en ce qui concerne sa loi favorisant le travail du dimanche, la dimension eschatologique de la crise actuelle me semble évident.

Revenir en haut Aller en bas
Nathan2



Masculin Messages : 695
Inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 15 Fév 2016, 08:47

Je termine cette émission sur la phrase suivante : "on est dans un nouveau monde il faut changer le logiciel qu'on a dans la tête"
Ou comment les économistes nous préparent à ce plan déjà ancien : il faudra avoir une puce sur le front pour pouvoir acheter ou vendre.

Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 15 Fév 2016, 11:03

Nathan2 a écrit:
De toute façon comme en 2008 les Etats renfloueront les banques.
Non, il y a une nouveauté : le bail-in ou renflouement en interne. Les banques peuvent maintenant piocher directement dans nos comptes.
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 15 Fév 2016, 11:07

Je cite cet article du 29 octobre au sujet de cette directive BRRD (bail-in)

On ne peut d’ailleurs manquer de s’interroger sur l’empressement de la Commission européenne à faire adopter cette directive et à pourchasser les derniers retardataires, "il est extrêmement important que ces règles soient en place dans tous les États membres" explique-t-elle dans un communiqué. Les poursuites devant la Cour européenne de justice ne sont tout de même pas si fréquentes, et bien d’autres directives accumulent des retards dans tel ou tel pays. Des personnes bien informées, à Bruxelles, craindraient-elles une prochaine crise financière et bancaire ?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 15 Fév 2016, 11:17

Spoiler:
 
On a beaucoup glosé ces derniers temps sur le risque de spoliation qui pesait désormais sur les comptes clients supérieurs à 100 000 euros. Mais savez-vous qu’en cas de faillite de votre banque, quel que soit le montant de votre épargne, vous pourriez être amenés à couvrir ses pertes bien au-delà des sommes que vous lui avez confiées, voire à être contraint de vendre vos biens pour payer la note ?
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 15 Fév 2016, 11:21

Oui, en possédant des parts sociales de sa banque.
(Mais quel benêt se serait laissé berner par cela ?  Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 15 Fév 2016, 11:41

Ray a écrit:
Oui, en possédant des parts sociales de sa banque.
(Mais quel benêt se serait laissé berner par cela ?  Rolling Eyes )
ne sous estimer pas la pub et autres manipulation et ou abus de pouvoir( si vous saviez tous les gens qui sont tombés de tres haut et pas que avec des madoff a la ponzi...)
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 15 Fév 2016, 12:14

Il est vrai. :chapeau:
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2370
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 15 Fév 2016, 12:23

C’est peut-être l’occasion de faire le bilan de ce que nous savons :

a) Nous savons que le pétrole est complètement débile et que la moindre rumeur peut le faire monter de 10% ou le faire baisser de 10%. Le challenge pour le baril aujourd’hui, est de réussir à faire des mouvements de 20% dans la journée, ça, ça serait marrant.
b) La FED ne semble plus certaine de grand-chose. Les différents témoignages de Madame Yellen la semaine passée nous ont démontré une chose, c’est qu’elle n’en savait pas plus que nous et qu’elle naviguait à vue, depuis que son système de vol aux instruments est tombé en panne. Depuis la semaine passée, la crédibilité des banques centrales semble avoir du plomb dans l’aile – c’est un avis personnel.
c) La Chine continue de planter les freins. Les chiffres du Trade Balance publiés ce matin sont ENCORE une fois immondes. Shanghai est en baisse de 2%, mais comme ils étaient en congé la semaine passée pour cause d’arrivée du singe dans leur nouvelle année, ils compensent un peu la balade dans le grand-huit que le reste des marchés se sont offerts. Mais le problème de la Chine reste entier pour les investisseurs.
d) Le problème des banques qui étaient au bord de la faillite en cours de semaine passée semble réglé depuis que Deutsche Bank a annoncé un rachat massif de sa dette (plus de 5 milliards). Mais mon petit doigt me dit que l’on va en reparler.
e) On a pas mal reparlé de la Grèce. Et ça non plus, ce n’est pas fini.

Pour le reste, ce matin on retiendra que le GDP du quatrième trimestre au Japon est négatif de 1.4% et que le Nikkei explose de 6.7% pour le moment, parce que les « experts » estiment que les valorisations sont devenues attractives depuis la tôle de vendredi passé. Autrement HSBC a décidé de laisser son quartier général à Londres et les britanniques poussent un soupir de soulagement. Le Barron’s se demande si la montée dans les sondages de Sanders et de Trump n’y est pas pour quelque chose dans la baisse des marchés – pourtant cela ne devrait pas être un problème ; aux USA, avoir un Président idiot, ça ne serait pas une première, Et puis le journal met également en avant le nouveau médicament contre le cancer pour lequel Bristol Myers vient d’obtenir l’approbation.

Actuellement, les futures sont en hausse de 1% et cela parle en faveur de la continuité d’un rallye, bien que les USA soient fermés ce lundi pour cause de President Day, ce qui laisse supposer que c’est l’Asie qui manipule les futures, même si le pétrole revient un peu ce matin, il est à 33.19$ en baisse de 0.5%.

L’or est toujours une valeur refuge et se traite à 1219$. L’Euro/$ est à 1.1220, la Livre est à 1.4524, le Yen vaut 113.96, le Bitcoin est à 408$, l’Euro/Suisse est à 1.10, le $/suisse est 0.98. Pour ce qui est du rendement du 10 ans américain, il est de 1.75%.

Pas de chiffres économiques aujourd’hui, mais nous aurons le plaisir d’écouter Super-Mario qui va nous livrer ses impressions sur la situation actuelle.

Je vous recommande encore deux articles à lire ce matin :

Outlook Actions, un vent de changement
Les implications des méthodes de calcul du bonus
Ainsi se termine cette « brève chronique matinale » – eh oui, moi aussi, je suis genevois et moi aussi je suis sur les skis toute la semaine. Semaine que je vous souhaite d’ailleurs excellente. En attendant, je vous souhaite un très beau lundi et on se retrouve demain si les courbatures me le permettent.

Thomas Veillet
Investir.ch
http://investir.ch/2016/02/faites-vos-jeux-rien-ne-va-plus/

« Comment voulez-vous gouverner un pays où il existe 258 variétés de fromage? »

Général De Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 15 Fév 2016, 12:38

Le prix du gaz naturel arrive sur des prix " support" des années 1990!
Revenir en haut Aller en bas
Eleison



Masculin Messages : 222
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 15 Fév 2016, 14:47

Et voici la dernière bonne nouvelle qui confirme la tendance amorcée :

Spoiler:
 

On n'attend plus que les dérivés pour achever la bête financière.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2370
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 15 Fév 2016, 17:48

Pignon a écrit:
Eleison a écrit:
Mais alors, quels actifs la BCE va-t-elle bien pouvoir racheter aux banques en échanges des liquidités créées par le QE à partir du 10 mars prochain ? Si elle leur rachète le peu qui soit encore valable, il ne leur restera que les actifs pourris. Cela risque de se savoir et de provoquer des réflexes de précaution, avec les effets qu'on peut imaginer. Comment voyez-vous les choses ?

Je pense que la BCE va racheter la plupart des actifs pourris, c'est No limit pour sauver les banques temporairement


Voilà:

Rumeurs de rachats de créances douteuses des banques italiennes par la BCE


L'institut monétaire serait en discussion avec le Trésor italien pour aider les banques du pays à se défaire des prêts pourris, selon les informations de Reuters.
La BCE serait en discussion avec l’Italie pour racheter les créances douteuses des banques

Alors que les marchés ont été secoués par la déroute boursière du secteur bancaire, notamment en Italie, une nouvelle rumeur circule selon laquelle la Banque centrale européenne serait prête à intervenir en achetant des créances douteuses qui plombent le bilan des banques italiennes, rapporte Reuters .

D’après les informations de l’agence, l’institut monétaire pourrait intégrer les créances douteuses (dont l’encours s’élève à quelque 200 milliards d’euros en Italie) dans son vaste programme de rachat d’actifs (« QE »). La BCE pourrait aussi les accepter comme collatéral en échange des liquidités fournies aux banques. L'information agite le petit milieu des analystes spécialistes de la BCE. Ces derniers restent cependant prudents sur la possibilité réelle d'une telle intervention.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Eleison



Masculin Messages : 222
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 15 Fév 2016, 20:58

Il y a pourtant une limite statutaire ( je n'en sais pas plus ) au risque que peut prendre la BCE dans ses rachats d'actifs douteux.  Ce qui signifie que les plus douteux devraient rester dans les placards des banques. Une opération-camouflage qui devrait tout de même attirer l'attention des connaisseurs sur ces derniers ?
PS : Exemple de limitation (mais il y a plus ) :

" Les banques italiennes pourraient faire comme les banques grecques, qui déposent certains titres de qualité moindre à la BCE pour obtenir des liquidités. L’institut d’émission monétaire se couvre contre les risques dans de telles opérations, en prélevant une sorte de taxe dont le montant augmente à mesure que la qualité de l’actif déposé en garantie se dégrade. "

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/021697435708-direct-ce-quil-faut-savoir-avant-de-commencer-la-semaine-1200270.php?oc8O7VqCbpWZfQ5k.99
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2370
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 15 Fév 2016, 21:47

Eleison a écrit:
Il y a pourtant une limite statutaire ( je n'en sais pas plus ) au risque que peut prendre la BCE dans ses rachats d'actifs douteux.  Ce qui signifie que les plus douteux devraient rester dans les placards des banques. Une opération-camouflage qui devrait tout de même attirer l'attention des connaisseurs sur ces derniers ?
PS : Exemple de limitation (mais il y a plus ) :

" Les banques italiennes pourraient faire comme les banques grecques, qui déposent certains titres de qualité moindre à la BCE pour obtenir des liquidités. L’institut d’émission monétaire se couvre contre les risques dans de telles opérations, en prélevant une sorte de taxe dont le montant augmente à mesure que la qualité de l’actif déposé en garantie se dégrade. "

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/021697435708-direct-ce-quil-faut-savoir-avant-de-commencer-la-semaine-1200270.php?oc8O7VqCbpWZfQ5k.99

Oui, ça c'est le discours afin de rassurer, la BCE n'a pas le droit de faire de QE à la base, les politique monétaires "accommodantes" sont une nouveauté pour la BCE, une hérésie interdite par ses statuts (les Allemands n'en voulaient pas).
La boîte de Pandore a été ouverte, la planche à billets va détruire l'€ et le $ à terme.
Ils ne peuvent plus faire marche arrière autrement les marchés s’effondrent (drogués à la monnaie facile à des taux quasi nuls)... c'est de la cavalerie, ils iront jusqu'à la destruction de ce système de réserves fractionnaires, puis la refonte (reset) sera inéluctable (mais vers quoi ?).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 2370
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 16 Fév 2016, 10:55

Le retour des banques centrales - la chronique matinale
http://investir.ch/2016/02/2953/
" Do not argue with an idiot. He will drag you down to his level and beat you with experience. "
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 2370
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mer 17 Fév 2016, 14:40

« Goldman Sachs attaque l’or pour provoquer sa baisse ! C’est officiel… » L’édito de Charles SANNAT

Charles Sannat 17 février 2016

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

C’est un festival que vient de nous offrir publiquement, et donc on ne peut plus officiellement, la grande banque qui dirige le monde « Goldman Sachs » puisque presque tous les grands dirigeants financiers de la planète sont issus de cette « vénérable » institution comme notre grand mamamouchi européen à la monnaie le sieur Mario Draghi, Gouverneur de la Banque centrale européenne.

« Goldman Sachs: Short gold on market ‘overreaction’ »

C’est le titre de cet article de la très sérieuse chaîne de référence américaine CNBC qui peut se traduire en français par un approximatif mais bien réel « Goldman Sach vend massivement l’or suite à une surréaction du marché » !!

Voilà qui est dit et sans ambiguité. La Goldman Sachs attaque donc sans pitié le cours de l’or. Nous y sommes habitués. Ce qui est inhabituel c’est que ce genre d’information soit repris immédiatement dans la presse. Généralement il faut attendre des semaines ou des mois avant d’avoir une explication sur un mouvement violent sur l’or tant le secret est manitenu dans ce domaine.

Cette fois-ci rien ! Au contraire, il faut agir à visage découvert, il faut même renforcer au maximum la baisse et inciter tout le monde à ne pas acheter d’or. C’est plutôt une excellente nouvelle surtout si vous corrélez cela au fait que les stocks d’or physiques du Comex (le marché de Londres) n’ont jamais été aussi bas, et vous avez un faisceau de présomptions qui converge vers la possibilité d’une hausse explosive et vertigineuse de l’or à la prochaine panique boursière.

Quels sont les éléments avancés par Goldman Sachs justifiant la baisse de l’or  ?

C’est la partie intellectuellement la plus intéressante de cet article, à savoir celle où on nous explique quels sont les arguments avancés par la banque pour justifier le fait de jouer l’or à la baisse.

D’abord une affirmation « les risques systémiques provenant du pétrole, de la Chine et les taux négatifs sont très peu probables »…

Brillant n’est-ce pas. Si affirmation ne vaut jamais argumentation c’est en réalité encore plus grave en termes de raisonnement !! Les cours du pétrole sont en train d’engendrer une vague de faillites sans précédent dans l’industrie américaine du gaz de schiste financée à hauteur de 5 000 milliards de dollars par les banques US alors que les subprimes ce n’était « que » 1 000 milliards en 2007… dire qu’il n’y a pas de risque systémique c’est possible, de là à ce que ce soit une certitude c’est nettement présomptueux !

Ensuite la Chine, la Chine a certes les moyens, mais la Chine danse elle aussi sur des volcans de bulles spéculatives multiples à commencer par sa bulle boursière et sa bulle immobilière ! Son système bancaire reste fragile et la Chine est dépendante du marché international car elle reste encore l’usine du monde. Enfin il ne faut pas oublier que tous ses avoirs sont en dollars et placés en bons du trésor américains… Tout cela reste donc objectivement rempli d’incertitudes et les incertitudes c’est bon pour l’or.

Pour terminer avec cette première phrase justifiant la baisse, « les taux négatifs sont peu probables »… permettez moi un immense éclat de rire à la lecture d’une telle ânerie. Les taux sont négatifs en Europe, et négatifs au Japon, en Suisse c’est encore pire. Bref, les taux d’intérêt négatifs ne sont pas peu probables, ils sont une réalité dans la plus grande partie des pays dits occidentaux ou développés !!!
Alors certes, pour le moment ils restent positifs aux Etats-Unis, mais n’oubliez pas, car c’est essentiel, l’un des principaux arguments contre l’or… « L’or ne rapporte rien » !!! Certes il ne rapporte rien, MAIS encore faut-il que les taux soient positifs pour vous rapporter quelque chose. Dans un monde de taux négatifs, si l’or ne rapporte rien, au contraire des actifs financiers, l’or ne vous coûtera rien. L’or va devenir l’arme ultime de protection justement contre les taux d’intérêt ! Cet argument est donc d’une absurdité totale.

Les grands analystes de Goldman poursuivent leur analyse brillante en nous expliquant que :

« Les banques ont suffisamment de liquidités pour maintenir leur financement et une capitalisation plus élevée, les impacts macro négatifs des prix bas du pétrole ont probablement déjà été pris en compte et ne sont pas systémiques alors que les risques de la crise en Chine sont limités et que les Etats-Unis sont loin de la récession »… bref, tout va très bien. Les banques sont solides, il n’y a pas de récession et la croissance est forte ! Bref, dormez tranquille… c’est d’ailleurs exactement ce que l’on vous disait en 2007 à la veille de la crise de subprimes, il n’y avait rien à craindre !

Puis l’argument massue !

Clin d’œil des analystes de la Goldman Sachs à la célèbre phrase de Franklin D. Roosevelt « On n’a rien à craindre, à part la peur elle-même» !! Voilà c’est cultivé, brillant, cela fait sérieux, mais c’est évidemment du vent ! Il ne s’agit pas d’avoir peur pour le plaisir d’avoir peur ! La peur est une réaction génétique qui permet l’instinct de survie. La peur n’est pas négative, la peur est un mécanisme de défense qui permet la sauvegarde de l’espèce !!! La véritable question est de savoir si l’économie va bien ou si elle va mal… c’est aussi simple que cela.

Pourquoi selon Goldman Sachs il ne faut pas acheter de l’or !

C’est le titre de la dernière partie de cet article qui nous explique pourquoi les investisseurs devraient attendre pour acheter de l’or.

« Nous maintenons notre point de vue de la hausse des taux américains et donc des prix de l’or inférieurs avec un objectif à 3 mois de 1,100 $ (l’once troy) et une cible à 12 mois de 1 000 $ (par once troy) ».

Voilà donc le fond de la pensée de Goldman Sachs, les taux d’intérêt aux USA vont monter c’est donc mauvais pour l’or selon l’argument qui consiste à dire que l’or ne rapporte rien. Pour tout dire c’est vrai ! Si les taux montent, il n’y a aucune raison que l’or monte puisqu’en réalité la valeur de l’argent va s’apprécier !

Sauf que ça c’est la théorie classique, dans la vraie vie et avec notre vraie réalité, les choses vont être très différentes.

Depuis la première montée de 0,25% des taux américains les marchés ont perdu 20% !!! Cela veut dire que les marchés savent que nos économies droguées à la dette sont incapables de faire face à une augmentation des taux. Au contraire, augmenter les taux va mener tout droit à l’insolvabilité généralisée de tous les acteurs économiques. Imaginez la dette de la France endettée à 100% du PIB si nous devions payer ne serait-ce que 5% sur notre PIB ! Le budget de l’Etat explose. C’est pareil aux Etats-Unis. Monter les taux est impossible sans créer une crise monumentale avec un krach boursier mais surtout obligataire ravageur puisque plus personne ne voudrait des placements qui rapportent presque rien ! Les taux bas sont un piège et le piège s’est refermé. Tout le monde le sait et les marchés repartent à la hausse uniquement quand Janet Yellen explique que finalement elle ne montera peut-être pas les taux aussi vite…

Donc si les taux montent tout explose et c’est bon pour l’or qui sera le seul survivant !

Si les taux deviennent négatifs et la FED n’exclut plus cette possibilité, alors c’est également bon pour l’or. Dans tous les cas, ce qui va se passer sera techniquement bon pour l’or.

C’est cette logique là que vous devez comprendre. Si vous la comprenez et que vous y adhérez alors se positionner pour le long terme sur l’or est une évidence intellectuelle et plus Goldman Sachs m’explique qu’il faut vendre mon or, plus j’ai la furieuse envie d’en acheter !!

En attendant mes chers amis, préparez-vous, il est déjà trop tard !

Charles SANNAT
Insolentiae signifie impertinence en latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com

http://insolentiae.com/2016/02/17/goldman-sachs-attaque-lor-pour-provoquer-sa-baisse-cest-officiel-ledito-de-charles-sannat/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 19 Fév 2016, 16:44

http://insolentiae.com/2016/02/19/important-bfm-vers-des-fonds-euros-dans-lassurance-vie-sans-garantie/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 19 Fév 2016, 17:52

http://2000watts.org/index.php/energytrend/gaz/gaz-de-schiste/1183-la-bulle-financiere-du-schiste-americain-explose.html
Revenir en haut Aller en bas
Eleison



Masculin Messages : 222
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Dim 21 Fév 2016, 17:08

Il semble que le moment approche : alerte monétaire au moins !

Comme je l'envisageais dans mon message du 12 fév dernier, 15:33, il se pourrait que le mois prochain soit crucial, en vertu des réunions des deux plus grandes banques centrales prévues à ce moment : BCE (10 mars) et FED (15-16 mars). Il pourrait donc y avoir du vilain dès le 11 ou le 17 mars.

Voici un élément qui va dans ce sens et qui mérite d'être connu. Je sais qu'il vient d'une société commerciale ( à mon sens fiable car dirigée par Simone Wapler que je lis depuis des années ) et qu'il convient de se monter prudent sur tout investissement, mais l'intérêt premier de cette communication est de donner une date probable pour un début de krach, ce qui permet de s'y préparer par tous les moyens que l'on voudra et dont on a déjà parlé ici. Voici le lien :

http://signups.publications-agora.fr/X990S228

Pour rappel, voici quelques données générales, tirées d'une intervention de Christine Lagarde au forum de Davos, en janvier 2014. Deux ans déjà que nous sommes prévenus très officiellement :

http://la-chronique-agora.com/jubile-big-reset-dette/

http://www.chaos-controle.com/archives/2014/07/13/30241219.html

Et rappelons aussi que le bail-in est d'application dans toute l'eurozone depuis le 1er janv. 2016 (au lieu de 2018 initialement prévu) . Voir messages précédents.

On n'en sait jamais trop.
Revenir en haut Aller en bas
 
La finance on en parle ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 19Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» un conte merveilleux avec un âne qui parle?
» Un Moment Sacré ! Le Seigneur, nous parle de differentes manières :
» seth parle, l'éternelle validité de l'âme de Jane Roberts
» Pourquoi, dans le Coran, Dieu parle à la première personne du pluriel ("Nous...") ?
» Seigneur, parle-moi !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: