DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La finance on en parle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant
AuteurMessage
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 17 Mar 2017, 03:45

Jean-Michel Naulot, ancien banquier et régulateur à l’AMF

« Une génération entière de responsables politiques en France et en Europe est responsable de la crise de 2008 et de celle à venir.
On pensait qu'il suffisait de déréguler et de créer une monnaie pour doper la croissance. On constate que cette monnaie ne fait que créer des tensions croissantes. »


« Les dirigeants tiennent toujours le même discours et ignorent la protestation populaire. »

Il cite l'économiste américano-canadien John Kenneth Galbraith parlant de Roosevelt : « Les hommes d'état sont ceux qui savent tourner leur regard vers leurs peuples. »

« Les 3 facteurs des crises de 29 et de 2008 sont réunis, à savoir :
-Dettes très importantes
-Créations monétaires très importantes
-Insuffisance de la régulation »


« Avec l'Euro, nous avons ajouté la crise à la crise. »

Lui aussi préconise une monnaie commune, mais pas unique.

« Je rencontre au sein de tous les partis politiques des personnes du même avis que moi [s'agissant de l'euro], mais ils n'ont pas toujours le courage de le dire. »
(Donc si je comprend bien, ceux dont il parle sont conscients qu'on va dans le mur, mais par manque de courage, préfèrent fermer leur gueule ? Pourquoi sont-ils en politique ?)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Eleison



Messages : 412
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Sam 18 Mar 2017, 23:10

Ray a écrit, citant Galbraith : « Les 3 facteurs des crises de 29 et de 2008 sont réunis, à savoir :
-Dettes très importantes
etc...


La dette nationale la plus importante au monde, en chiffres absolus, est celle des USA (encore eux !) : environ 19.919 milliards de $ actuellement ( voir : http://usdebtclock.org/ ). En chiffres relatifs : 105 % du PIB, mais c'est le chiffre absolu qui inquiète.

A raison d'une augmentation constante de 1 Million $ toutes les 4' 20 " environ, cela donne environ 333 M par jour ou 1 Md tous les 3 jours. Ce qui signifie que , pour atteindre les 20.000 milliards de dette US, il reste à peu près 27 jours , ce qui nous mène vers le 15 avril prochain.

Or , ces 20.000 Mds constituent le plafond légal actuel , lequel doit faire l'objet d'une approbation du Congrès US pour être dépassé. Certes, le Congrès votera sans doute le dépassement mais celui-ci constitue un seuil psychologique auquel les marchés ne resteront probablement pas insensibles. Il apparaît en effet de plus en plus évident qu'une telle dette ne sera jamais remboursée. Cela pourra avoir un effet négatif sur le dollar et sur les obligations US qui ne trouveraient plus d'acheteurs en dehors de la FED, et donc de nouveaux QE, etc...

Un grand pas serait alors franchi vers l'inéluctable krach, en concordance avec de nombreux autres paramètres.
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Sam 18 Mar 2017, 23:18

Eleison a écrit:
Cela pourra avoir un effet négatif sur le dollar

Certains pensent qu'il n'y aura pas d'effet négatif sur le dollar tant que les US resteront la 1ère puissance militaire.
(Car, in-fine, c'est cette puissance qui permet d'imposer le reste. Une guerre mondiale et c'est la monnaie du vainqueur qui emporte la mise.)
Lorsque la Chine passera devant militairement (et ça arrivera) alors le dollar aura du souci à se faire. Probablement pas avant. Peu importe le nb de QEs qu'ils feront.

(Cet "exorbitant privilège" (@DeGaulle) de battre monnaie pour le monde.)


Dernière édition par Ray le Jeu 23 Mar 2017, 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Jeu 23 Mar 2017, 13:51

En cas de sortie de l’euro, le franc ne dévaluerait pas !
(voir les détails)

C'est la conclusion de l'étude menée par le CEPII (Centre d'études prospectives et d'informations internationales, centre de recherche en économie dépendant directement de l'exécutif), conclusion qui bat en brêche le principal argument économique des défenseurs du maintien de la France dans la zone euro. (sapristi!!)

http://www.alternatives-economiques.fr/cas-de-sortie-de-leuro-franc-ne-devaluerait/00078008
Revenir en haut Aller en bas
Waddle



Masculin Messages : 2349
Inscription : 18/08/2015

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Jeu 23 Mar 2017, 14:21

L'hypothèse choisie (elle a quand même son importance) est que la sortie de la France entraîne l'éclatement de la zone euro.
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Jeu 23 Mar 2017, 14:42

Oui, ce qui n'est pas certain, mais probable.
(Déjà que l'euro est condamné Frexit ou pas, alors...)
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 5656
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 24 Mar 2017, 16:14

Il va se passer un truc sur les métaux précieux:

http://forum-gold.fr/viewtopic.php?f=14&t=16743&start=1260
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Eleison



Masculin Messages : 412
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 24 Mar 2017, 21:58

Il va se passer un truc sur les métaux précieux

Oui, c'est rare un tel maintien journalier de la hausse Ag tandis que l'or amorce une chute. A vérifier prochainement, évidemment. Que pourrait signifier cette rupture de corrélation, si elle se vérifie ? Enfin un retour à la normale ? Le ration or/argent , environ 70/1 actuellement , est en effet une aberration totale : il devrait être d'environ 20/1 maximum. Tendance à surveiller et opportunité à saisir ?
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 5656
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Sam 25 Mar 2017, 19:38

Alignement des planètes ... suivez le sujet, la semaine à venir infirmera ou pas l'AT - analyse technique - quoi qu'il en soit, selon la théorie structurale, oeuvre de Raymond Blanc publiée dans son livre "Essai de prospective Financière", les plus bas ont été atteint et la vague haussière (comme jamais) est devant nous ... bon WE.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Sam 08 Avr 2017, 00:52

Jacques Sapir invité par TVLib -  L’Euro à l’origine de la crise de l’Union Européenne

« Les données utilisées par les économistes en faveur de la création de l'Euro (annonçant que l'Euro allait créer de l'emploi et doper la croissance) étaient fausses, et ils le savaient. »

« Le véritable argument, inavouable, en faveur de la création de l'Euro était, sans le dire pour ne pas provoquer de rejet des peuples, d'avancer vers l'Europe fédérale. »

« Contrairement à ce que l'on nous annonçait en cas de crise, nous constatons qu'en réalité les pays européens qui ne faisaient pas partie de la zone Euro ont récupéré plus rapidement et efficacement de la crise des subprimes. »

« Si la France sort de la zone Euro, alors l'Italie, l'Espagne ainsi que le Portugal, qui y ont plus intérêt que la France, sortiront également. Il n'est pas exclu que l'Euro survive autour d'un noyau constitué par l'Allemagne et les Pays Bas.»

Revenir en haut Aller en bas
Eleison



Masculin Messages : 412
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 10 Avr 2017, 06:10

Dans mon commentaire du 18 mars dernier, j'annonçais que le plafond actuel de la dette US (20 trillons $ ) serait atteint vers la mi-avril.

Or, à cette date, le Congrès US sera en congé de Pâques ( 7 - 24 avril ). A sa rentrée, le 25, il ne lui restera que quatre jours pour voter la loi de relèvement du plafond. Sans parler d'autres sujets qui fâchent. Cette fin de mois pourrait être assez explosive.

http://theeconomiccollapseblog.com/archives/the-debt-crisis-of-2017-once-their-vacation-ends-congress-will-have-4-days-to-avoid-a-government-shutdown-on-april-29
Revenir en haut Aller en bas
Waddle



Masculin Messages : 2349
Inscription : 18/08/2015

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 10 Avr 2017, 10:00

Ray a écrit:
Jacques Sapir invité par TVLib -  L’Euro à l’origine de la crise de l’Union Européenne

« Les données utilisées par les économistes en faveur de la création de l'Euro (annonçant que l'Euro allait créer de l'emploi et doper la croissance) étaient fausses, et ils le savaient. »

« Le véritable argument, inavouable, en faveur de la création de l'Euro était, sans le dire pour ne pas provoquer de rejet des peuples, d'avancer vers l'Europe fédérale. »

« Contrairement à ce que l'on nous annonçait en cas de crise, nous constatons qu'en réalité les pays européens qui ne faisaient pas partie de la zone Euro ont récupéré plus rapidement et efficacement de la crise des subprimes. »

« Si la France sort de la zone Euro, alors l'Italie, l'Espagne ainsi que le Portugal, qui y ont plus intérêt que la France, sortiront également. Il n'est pas exclu que l'Euro survive autour d'un noyau constitué par l'Allemagne et les Pays Bas.»


Thumright

Monsieur Ray, cher ami, vu que je vous critique quand même énormément sur d'autres sujets, je tiens à signaler ici que j'apprécie et admire votre travail sur les sujets qui concernent l'Euro et la politique internationale Thumright

Nous ne devons pas seulement mettre en avant les mésententes et désaccords. Les points d'accords doivent également être soulignés.
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2732
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Jeu 04 Mai 2017, 11:31

https://www.insolentiae.com/enrico-macias-ruine-une-lecon-a-retenir-pour-vous-tous-ledito-de-charles-sannat/ Enrico en tête, voulaient faire des travaux pour quelques centaines de milliers d’euros – mais finalement il va emprunter pour 35 millions d’euros, 35 !!! Alors qu’il n’en avait pas besoin.Pourquoi diable va-t-il donc faire cela notre Enrico national ?Simplement parce qu’en face, la banque lui propose de placer les 35 millions d’euros prêtés dans des placements qui vont, disons, rapporter du 10 ou 12 % un peu à la « Madoff »
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2732
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Jeu 04 Mai 2017, 15:03

nombre d'éleveurs est passé de 90.000 à 63.000 fin 2016. "On estime qu'il n'y en aura plus que 50.000 fin 2017" https://www.romandie.com/news/France-la-crise-des-eleveurs-inquiete-la-filiere-du-lait-de-consommation/793117.rom
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2732
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 09 Mai 2017, 18:35

Sous réserve des dispositions de l’article 15-II, le revenu brut des immeubles ou parties d’immeubles dont le propriétaire se réserve la jouissance est constitué par le montant du loyer qu’ils pourraient produire s’ils étaient donnés en location. Il est évalué par comparaison avec les immeubles ou parties d’immeubles similaires faisant l’objet d’une location normale, ou à défaut, par voie d’appréciation directe. Il est majoré, s’il y a lieu, des recettes visées au deuxième alinéa de l’article 29. Cette disposition ne concerne pas le droit de chasse.
L’article 15 II cité, nous précise :

I (Abrogé).

II Les revenus des logements dont le propriétaire se réserve la jouissance ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu.

Cette exonération s’applique également aux locaux compris dans des exploitations agricoles et affectés à l’habitation des propriétaires exploitants. https://www.insolentiae.com/le-billet-dhubert-impots-sur-les-revenus/
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2732
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 12 Mai 2017, 13:18

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/02/18/20002-20170218ARTFIG00012-le-cauchemar-fiscal-des-francais-dits-americains-accidentels.php D'autres décident de renoncer à leur double nationalité, un parcours semé d'embûches car il faut régulariser au préalable sa situation fiscale. Ainsi, ces «Américains accidentels» sont contraints de rentrer dans le système fiscal américain pour en sortir. Il leur faut obtenir un numéro de sécurité sociale américain (SSN), puis avoir recours à des avocats pour effectuer les démarches déclaratives, ce qui coûte plus de 20.000 euros, sans compter les impôts éventuellement dus. Une fois la situation régularisée, la procédure de renonciation coûte encore 2.500 euros. «C'est un processus très intrusif. On nous fait jurer sur la Bible qu'on ne renonce pas pour des raisons fiscales. Le tout en anglais, après vous avoir laissé dans une pièce pour vous faire réfléchir»,
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1728
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Sam 13 Mai 2017, 10:21

Un point de vue plutôt sombre ,
ptrem

http://www.libertepolitique.com/Actualite/Editorial/Macron-sauveur-de-l-economie

Macron, sauveur de l'économie ?
Article rédigé par François Billot de Lochner , le 03 mai 2017

Envoyer par email Imprimer Export au format PDF Ajouter aux favoris

Un grand nombre d’« économistes » présente le duel Marine-Macron sous l’angle suivant : nous aurions le choix entre sauter dans l’inconnu ou le chaos avec Marine, ou poursuivre le redressement enclenché par Macron.

Il importe donc de se poser une question simple : Macron a-t-il une vraie compétence pour résoudre les difficultés considérables auxquelles est confrontée la France, tant sur le plan macro-économique que sur le plan micro-économique ?

Commençons par les compétences macro-économique du candidat, en rappelant préalablement sa fonction de principal décideur économique du quinquennat Hollande, puisqu’il fut :

- du 15 mai 2012 au 15 juillet 2014, Secrétaire général de l’Élysée, responsable du pôle « Économie et Finance »,

- et du 26 août 2014 au 30 août 2016, ministre de l’Économie et des Finances.

Concernant la direction économique générale de notre pays, les résultats obtenus par Macron s’apparentent à une Bérézina ou à un Waterloo, comme on voudra, puisque :

- la dette publique a continué d’enfler de façon démesurée, en passant de 1800 milliards à 2200 milliards d’euros, traduisant la folie dépensière de l’Etat,

- le nombre de chômeurs toutes catégories s’est considérablement accru, passant de 5 millions à 6,2 millions, révélant l’extrême précarité de l’emploi en France,

- le déficit commercial est resté lourdement déficitaire, de près de 50 milliards d’euros en 2016, montrant que la maison France n’est plus compétitive,

- la croissance est restée à un très bas niveau, de l’ordre de 1% par an, signifiant que la France ne produit pas suffisamment pour se développer normalement,

- les caisses sociales restent très lourdement déficitaires : l’assistanat improductif grève de manière considérable les forces productives que sont les entreprises, seules créatrices de richesse.

Ainsi, sur le plan macro-économique, la messe est dite : Macron fut un piètre ministre, ne comprenant sans doute pas les rouages économiques fondamentaux, et se montrant donc incapable d’agir en profondeur pour redresser l’économie.

Il est donc logique que son programme actuel soit totalement insuffisant pour redresser la barre, et que le candidat dise tout ou presque, et le contraire de tout ou presque. Un seul exemple : comment peut-il vouloir ouvrir les frontières à une immigration non contrôlée, quand n’importe quel étudiant de première année d’économie sait que cela se traduira mécaniquement par un chômage accru, une dette publique non maîtrisée et des caisses sociales en faillite ?

Analysons maintenant quelques points de son programme micro-économique. Le candidat prévoit :

- une baisse de l’impôt sur les sociétés, ramené en cinq ans de 33,3% à 25%, ce qui est un petit pas, mais pas de baisse de l’impôt pour les classes moyennes et les retraités, voyant globalement leurs impôts fortement augmenter, alors qu’ils sont déjà étranglés par les impôts actuels ;

- un ISF élargi frappant les particuliers sur leur seul patrimoine immobilier, qui est le bien le plus précieux des classes moyennes, cet ISF ne touchant plus les détenteurs d’actions ou autres outils de placement, qui sont les amis financiers du candidat ;

- des réductions de charges, des formations à grande échelle touchant deux millions de personnes, dixit Macron, mais payées comment puisque le déficit est partout …

- un statu quo sur le système financier européen, piloté par une BCE qui inonde les marchés d’une bonne vraie monnaie de singe, au moyen d’une utilisation frénétique de la planche à billet : lorsque va sonner prochainement l’heure de vérité, et que la bulle financière va exploser, les placements des ménages seront très largement mis à contribution, n’en doutons pas ;

- la libre circulation totale des marchandises, tuant de mois en mois nos derniers vestiges industriels, l’industrie ne représentant plus que 12% de notre PIB, contre 25% il y a 15 ans, et bientôt autour de 0% au train où vont les choses.

Le Medef signe ce programme, s’enthousiasme pour Macron, a trouvé son sauveur : c’est à se demander si ces chefs d’entreprise ont lu, une fois dans leur vie, un Que sais-je du genre : Comprendre toute l’économie en 50 pages.

Lorsque j’étais en doctorat d’économie, l’un de nos brillants professeurs martelait l’idée suivante : l’économie est une science inexacte, mais ô combien sérieuse. Le candidat, ses économistes et ses soutiens ont-ils vraiment conscience du sérieux de l’inexacte science économique ? Au vu des résultats économiques obtenus par Macron pendant cinq ans, la réponse est définitive : le candidat ne maîtrise en rien la science économique, et les Français paieront cher sa déficience, s’il est élu.

François Billot de Lochner,

président de la Fondation de Service politique,

de Liberté politique et de France Audace.
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1728
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Sam 13 Mai 2017, 10:57

J'ai cherché la finance pour les nuls avec Google et j'ai trouvé ceci; c'est quand même pas facile!!

http://www.infofi2000.com/
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 5656
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mer 31 Mai 2017, 16:26

http://forum-gold.fr/viewtopic.php?f=14&t=16743&start=1380

GERMANY FINANCE MINISTRY SPOKESWOMAN WE REJECT EURO BONDS AND MUTUALISATION OF DEBT - RTRS
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mer 31 Mai 2017, 16:40

:beret:
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 5656
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mer 31 Mai 2017, 17:08

En gros, la zone euro est en grande difficulté, les allemands vont peut-être déclencher ce que Marine préconisait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 02 Juin 2017, 15:47

6,6 milliards d'euros des contribuables européens pour sauver la banque italienne Monte Paschi.
(Et l'UE met la pression sur les autres banques italiennes.)

https://francais.rt.com/economie/39132-crise-bancaire-italienne-monte-paschi-accord-recapitalisation
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2732
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 05 Juin 2017, 12:53

Seulement 10 entreprises contrôlent presque toutes les grandes marques de produits alimentaires et de boissons au monde. http://time.com/money/4729788/10-companies-control-food-industry/?xid=time_socialflow_twitter
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 5656
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 16 Juin 2017, 14:34

https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/030385305113-la-prochaine-crise-financiere-inevitable-et-imprevisible-2094928.php

La prochaine crise financière, inévitable et imprévisible
Jean-Marc Vittori / Editorialiste Le 16/06/2017

La prochaine crise financière, inévitable et imprévisible - Hervé Pinel pour « Les Echos »

Le monde n'a pas connu de crise financière depuis cinq ans. Inutile d'espérer pour autant que nous ayons appris de nos erreurs. Les crises financières viennent de notre refus d'envisager des risques pourtant bien réels.

Nous vivons un moment incroyablement calme de notre histoire. Depuis cinq ans, le monde n'a connu aucune crise financière majeure. Cette accalmie peu visible en ces temps de secousses géopolitiques profondes et de tsunamis numériques n'en est pas moins exceptionnelle. Il faut remonter aux années 1970 pour retrouver pareil moment.

Depuis, krachs petits et grands se sont enchaînés à un rythme infernal. La crise latino-américaine qui a commencé en 1982 au Mexique et au Chili avant de toucher l'Argentine, le Brésil, la Colombie, entraînant la « Década perdida » (la décennie perdue). Le krach d'octobre 1987, avec une chute vertigineuse de Wall Street de 22,6 % en une seule journée. L'effondrement des « junk bonds » (obligations pourries), deux ans plus tard, et la faillite de plus de 1.500 caisses d'épargne américaines. Puis l'explosion de la bulle boursière au Japon en 1990, qui a plongé le pays dans la déflation. La chute des prix immobiliers en Irlande, en France, au Royaume-Uni au début des années 1990 avec son cortège de faillites bancaires. L'« effet tequila » du Mexique en 1994 qui provoqua l'effondrement du système financier. La grande crise asiatique de 1997-1998 qui poussa les pays d'Asie à accumuler ensuite des réserves de change pour s'assurer que le FMI ne viendrait plus leur dicter des politiques ineptes. Par ricochet, la tempête du rouble russe, qui plomba le fonds new-yorkais LTCM sauvé en catastrophe par la Fed. L'éclatement de la bulle Internet aux Etats-Unis en l'an 2000. La crise du peso en Argentine en 2001 et celle du real au Brésil l'année suivante. Puis l'épisode américain des « subprimes », qui s'amorce en 2006, touche la finance européenne à l'été 2007 et connaît son paroxysme avec la somptueuse faillite de Lehman Brothers en 2008. Et enfin la crise de l'euro qui débute en 2009 et culmine en 2011-2012, jusqu'au moment où le patron de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, promet de faire « tout ce qu'il faudra » pour préserver la monnaie unique.

N'en jetez plus !

D'où vient donc cette quiétude financière ? Il serait possible de soutenir que nous avons appris de nos erreurs. Et c'est vrai que des milliers de pages de réglementation financière ont été écrites ces dernières années, que des instances ont été créées comme le Conseil de la stabilité financière lancé par le G20, que certaines zones d'opacité financière sont désormais mieux connues, que les banques doivent avoir plus d'argent en réserve et subir régulièrement des tests de résistance.

Inquiétude sur la dette des entreprises

Mais il y a au moins trois raisons de douter de cette courbe d'apprentissage. D'abord, c'est dans la nature humaine que de chercher à éviter la dernière crise et non à empêcher la prochaine. Ensuite, l'argent a coulé à flots des robinets des banques centrales pour éviter un problème de liquidités, ce qui a masqué des faiblesses et aussi sans doute engendré de nouveaux déséquilibres (la politique accommodante menée par la Réserve fédérale américaine après l'explosion de la bulle Internet avait ainsi contribué à la formation de la bulle du « subprime »). Enfin, toutes les crises passées sont venues d'un excès de dette, et le monde n'a jamais été aussi endetté qu'aujourd'hui. D'après les pointages de la Banque des règlements internationaux, l'endettement public et privé dans 44 pays, dont tous les plus grands, atteint 160.000 milliards de dollars, soit 235 % du PIB (sans compter les dettes entre institutions financières). Il était inférieur à 200 % du PIB à la chute de la maison Lehman Frères. Et le ralentissement mondial de la productivité freine la création de richesse qui permet d'honorer ces dettes. Le directeur général de la BRI, Jaime Caruana, a décortiqué en février le mécanisme qui rend si difficile la prédiction des crises financières : « Chaque crise a été permise par une incompréhension collective qui a créé un angle mort sur le risque. » Walter Wriston, patron de la banque américaine Citibank, est ainsi resté célèbre pour avoir proclamé au début des années 1980 que « les pays ne font pas faillite ». Ce qui a empêché de voir la dégradation des comptes des pays latino-américains, pourtant visible dans les statistiques de crédit. « La sécurité ne découle pas automatiquement d'une meilleure information », expliquait dès 1976 Alexandre Lamfalussy, un conseiller de la BRI qui en prendra plus tard la direction.

La tempête asiatique des années 1990 vient d'un autre modèle erroné, formulé par Nigel Lawson. Cet ancien ministre britannique des Finances expliquait qu'il ne faut pas s'inquiéter du déficit courant d'un pays s'il ne se refléte pas dans un déficit public. Inutile, donc, de se méfier des milliards de dollars investis à court terme pour financer les déficits courants des pays d'Asie aux finances publiques saines... même si leur départ massif à la première inquiétude a plongé ces pays dans une crise aiguë. Un même aveuglement a provoqué la crise des « subprimes » (« les produits structurés notés AAA ne peuvent pas faire faillite ») et celle de la zone euro (« un pays avancé ne peut pas faire défaut »). Les experts ne cessent de chercher la source de la prochaine crise. Ils s'inquiètent actuellement de la dette des entreprises des Etats-Unis et des pays émergents, des prêts énormes des banques secondaires en Chine où le crédit aux entreprises a augmenté de 66 points de PIB en une décennie, de la soutenabilité de la dette publique au sud de l'Europe, des encours de crédit aux étudiants en Amérique aussi élevés que ceux du « subprime » en 2007. Au fond, c'est plus facile que de traquer les fausses représentations du réel.

Les points à retenir

♣ Nous vivons depuis cinq ans une période exceptionnelle de quiétude financière.
♣ Pour autant, les ferments d'une crise sont toujours là.
♣ L'endettement public et privé dans 44 pays atteint 160.000 milliards de dollars, soit 235 % du PIB.
♣ Mais de multiples mécanismes sont à l'oeuvre qui empêchent de détecter les crises à l'avance.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Ven 16 Juin 2017, 14:48

Et ce n'est pas à un ex-trader maintenant à la tête du pays qu'il faudra demander une quelconque régulation...
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 5656
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 19 Juin 2017, 20:39

PATTERN Krach 87 activé ? Shocked
Graphique - analyse technique :
 

https://www.forum-gold.fr/viewtopic.php?f=14&t=16743&start=1450
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2732
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 20 Juin 2017, 09:27

annonce apres election bien sur mais 20 ans !Soit c 'est des menteurs soit des incompétents! http://www.lefigaro.fr/retraite/2017/06/19/05004-20170619ARTFIG00370-l-equilibre-financier-des-retraites-repousse-de-20-ans.php
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 5656
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 20 Juin 2017, 19:50

Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2732
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mer 21 Juin 2017, 09:56

https://www.romandie.com/news/ZOOM-Etats-Unis-10-ans-apres-les-subprime-l-espoir-derriere-les-maisons-abandonnees/807522.rom Tous les week-ends, on voit des gens de Brooklyn qui n'arrivent pas à croire qu'ils peuvent acheter une maison de ville pour 40.000 dollars", explique Mikey Jackson, co-propriétaire du café 2 Alices, ouvert il y a trois ans. Le prix moyen d'une maison à Brooklyn avoisine le million de dollars.
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Sam 24 Juin 2017, 10:14

Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mer 28 Juin 2017, 19:37

Le gouvernement Hollande laisse un trou sans précédent de 9 milliards d'euros (uniquement pour le budget).
La Cour des comptes qualifie ce budget de "insincère" (synonyme de malhonnête).

Un trou qui, en 2018, atteindrait 17 milliards d'euros, en raison notamment de dépenses de la dernière année qui s'annoncent supérieures de 10 milliards à ce qui avait été prévu.

http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/deficit-la-cour-des-comptes-charge-le-dernier-budget-insincere-de-hollande_1922179.html
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9830
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Jeu 29 Juin 2017, 15:25

Salut Ray ! Comment va "Ban" ?
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 5656
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 31 Juil 2017, 00:15

Pignon a écrit:


BANCO POPULAR ESPAGNE :

La 6eme banque d'Espagne avait perdu 6.5% de ses dépôts en 2016. Les dépôt se sont encore réduits de 5% de janvier à mars 2017 à 78.8 milliards d'euros et des rumeurs de faillite se faisaient suite à d'autres rumeurs de retraits massifs des épargnants.

En avril 2016 l'ancien CIO Francisco Gomez annonçait que la banque avait un un des meilleurs ratio de solvabilité du secteur. Le prix des actions monta de 30% à cette annonce. Un mois plus tard la banque annonça qu'elle avait besoin en urgence de 2.5 milliards d'euros d'augmentation de capital (en actions) pour renflouer ses finances.

(source wolfstreet.com)

Le 8/06/2017 les retraits d'argent étaient si rapides que la banque n'aurait pas pu ouvrir le lendemain. C'est alors qu'en moins de 24H Banco Popular a été vendu à Santander pour 1 euro. Les actionnaires ont tout perdu et 2 milliards d'euro d'obligations junior ont été effacées d'un trait. (ft.com) Apparemment le débit des retraits s'élevait à 2.2 milliards de dollar par jour au 07/06/17 https://www.learcapital.com/news-blog/b ... ing-global

Le 03/06 le CIO de la banque Emilio Sarancho avait annoncé à tous ses employés que la banque était solvable et il les a empressé de rester calmes et confiants. Les actions de la banque avaient perdu 40% les trois jours précédant cette annonce. "Nos clients et nos actionnaires sont les plus importants pour nous. C'est pourquoi nous devons leur envoyer des messages de calme et de confiance leur disant que nous essayons au mieux de surmonter cette situation;"

5 jours plus tard les actions valaient zéro... (Reuters
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 31 Juil 2017, 00:27

Béchade risque de prendre le même chemin que Delamarche ! siffler
Dénoncer un ponzi institutionnel, là il joue sa peau...
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 5656
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 31 Juil 2017, 12:58

Ray a écrit:
Béchade risque de prendre le même chemin que Delamarche ! siffler
Dénoncer un ponzi institutionnel, là il joue sa peau...

Oui... d'ailleurs Delamarche aura tout annoncé mais trop tôt et avoir raison trop tôt c'est avoir tort ( selon le temps médiatique).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mer 02 Aoû 2017, 01:35

Après le bail-in (en vigueur, et qui nous pend au nez en cas de pépin), est à l'étude le gel préventif des comptes afin d’éviter des ruées bancaires

http://www.businessbourse.com/2017/07/29/alerte-lunion-europeenne-explore-un-gel-preventif-des-comptes-afin-deviter-des-ruees-bancaires/

Le combo gel + bail-in... Bien pensé...
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 5656
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mer 02 Aoû 2017, 14:36

Très bien pensé...

Le projet macreux pour les nuls:

“Ici à Berlin, un très petit nombre d’emplois sont stables : c’est la pire situation de toute l’Allemagne. 93% des travailleurs sont en freelance et seulement 7% ont un emploi fixe”
http://www.les-crises.fr/avoir-du-boulot-et-vivre-pauvre-cest-le-miracle-allemand/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 5656
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mer 02 Aoû 2017, 14:39

Cela entraîne une contradiction systémique: pour acheter il faut un CDI en France sinon pas de prêt.
Crise immobilière en vue ... à terme.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mer 02 Aoû 2017, 14:57

Pignon a écrit:
Très bien pensé...

Le projet macreux pour les nuls:

“Ici à Berlin, un très petit nombre d’emplois sont stables : c’est la pire situation de toute l’Allemagne. 93% des travailleurs sont en freelance et seulement 7% ont un emploi fixe”
http://www.les-crises.fr/avoir-du-boulot-et-vivre-pauvre-cest-le-miracle-allemand/

Le miracle allemand pour les 1%.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 5656
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 07 Aoû 2017, 13:51

Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 5656
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 07 Aoû 2017, 14:07

Pignon a écrit:
Ça risque de péter dixit le Maestro... au dessus y a pesonne de plus compétant:

http://www.businessbourse.com/2017/08/06/warning-alan-greenspan-la-plus-grand-bulle-obligataire-de-tous-les-temps-est-sur-le-point-declater/

Pouffer de rire  affraid
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Thomas33

avatar

Masculin Messages : 976
Inscription : 03/05/2014

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 07 Aoû 2017, 19:32

Si le niveau des obligs est trop haut, et idem pour les actions, pourquoi n'assiste-t-on pas à des mouvements de capitaux en direction de l'économie réel depuis le temps ?

D'autre part s'il n'y a pas d'inflation, c'est bien que la masse monétaire n'est pas si importante que ça...
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 5656
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 07 Aoû 2017, 19:45

Thomas33 a écrit:
Si le niveau des obligs est trop haut, et idem pour les actions, pourquoi n'assiste-t-on pas à des mouvements de capitaux en direction de l'économie réel depuis le temps ?

L'hubris... le NASDAQ bat des records tous les jours... pourquoi s'arrêter en si bon chemin ?
Les capitaux se dirigent où le rendement est le meilleur... jusqu'à l'explosion de la bulle.


D'autre part s'il n'y a pas d'inflation, c'est bien que la masse monétaire n'est pas si importante que ça...

L'inflation est bien là... elle ne se répercute pas dans l'économie réelle mais sur les marchés.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 5656
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 07 Aoû 2017, 19:50

Quoi qu'il en soit il faut surveiller les taux sur les  obligations à 30 ans... c'est le canari dans la mine.
Surveiller les cours de l'or aussi, autre canari... cours manipulés, c'est maintenant démontré (création de papier - ETF - ex nihilo à outrance ).

- normal faut casser le thermomètre sinon ça devient trop visible... -


Dernière édition par Pignon le Lun 07 Aoû 2017, 19:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Thomas33

avatar

Masculin Messages : 976
Inscription : 03/05/2014

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Lun 07 Aoû 2017, 19:53

Pignon a écrit:
Thomas33 a écrit:
Si le niveau des obligs est trop haut, et idem pour les actions, pourquoi n'assiste-t-on pas à des mouvements de capitaux en direction de l'économie réel depuis le temps ?

L'hubris... le NASDAQ bat des records tous les jours... pourquoi s'arrêter en si bon chemin ?
Les capitaux se dirigent où le rendement est le meilleur... jusqu'à l'explosion de la bulle.


D'autre part s'il n'y a pas d'inflation, c'est bien que la masse monétaire n'est pas si importante que ça...

L'inflation est bien là... elle ne se répercute pas dans l'économie réelle mais sur les marchés.


Peut-être que je me trompe, mais j'imagine que les investisseurs prennent la décision progressivement de changer leur allocation d'actifs.

Mais c'est vrai que des krachs on en a déjà connu donc...
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 12 Sep 2017, 14:02

Interview d'Olivier Delamarche (désormais indésirable sur BFM) par l'excellent Thinkview

Revenir en haut Aller en bas
Bassmeg
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 3479
Inscription : 04/06/2017

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 12 Sep 2017, 14:44

ohlalala...

pour changer un peu des gens qu on voit toute la journée sur bfmtv et nrj12 (quand ils ne s en font pas virer)

voici ce qui se passe quand des économistes un peu plus compétents vont dans une ecole de commerce international.



il est etrange que sur la chaine officielle de l essec, ce débat ait disparu...


_________________
Chaque Humain est Unique,  SAUF MOI.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 5656
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 12 Sep 2017, 16:00

Suivez les cours des métaux, on a cassé - depuis une semaine -  le canal baissier qui résistait depuis plusieurs années ... n'oubliez pas que le gold est le canari dans la mine.
Suivez aussi les crypto-monnaie  notamment le bitcoin .
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Bassmeg
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 3479
Inscription : 04/06/2017

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 12 Sep 2017, 16:19

moi, j aurais dit qu investir dans l argent numerique, c est surtout pas la chose a faire.
D autant que le bitcoin est tout sauf fiable.

_________________
Chaque Humain est Unique,  SAUF MOI.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 5656
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 12 Sep 2017, 16:29

Bassmeg a écrit:
moi, j aurais dit qu investir dans l argent numerique, c est surtout pas la chose a faire.
D autant que le bitcoin est tout sauf fiable.

qui a dit d'investir ? cependant le bitcoin était à 1000 dollars y a 3 ans et maintenant entre 4000 et 5000 donc c'est un actif qui sur-performe .
Sinon le blockchain est une technologie indestructible ... la seule incertitude est l'interdiction du bitcoin par les autorités chinoises , si interdiction c'est direction la cave autrement c'est direction le 10 000 $ .
La monnaie du futur sera en blockchain, totalement dématérialisée.
L'or et l'argent seront les seuls actifs intraçables .
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Bassmeg
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 3479
Inscription : 04/06/2017

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 12 Sep 2017, 16:39

Pignon a écrit:
Bassmeg a écrit:
moi, j aurais dit qu investir dans l argent numerique, c est surtout pas la chose a faire.
D autant que le bitcoin est tout sauf fiable.

qui a dit d'investir  ? cependant le bitcoin était à 1000 dollars y a 3 ans et maintenant entre 4000 et 5000 donc c'est un actif qui sur-performe .
Sinon le blockchain est une technologie indestructible ... la seule incertitude est l'interdiction du bitcoin par les autorités chinoises , si interdiction c'est direction la cave autrement c'est direction le 10 000 $ .
La monnaie du futur sera en blockchain, totalement dématérialisée.
L'or et l'argent seront les seuls actifs intraçables .

les trucs indestructibles, on en casse tout les jours pignon...Rien qu a regarder les crachs boursiers, pegase, les marteaux incassables, et les suspensions garanties a vie, ca devrait te faire relativiser le concept d indestructibilité, non?
A moins que tu n y crois pas toi meme et que tu veuilles pousser les gens a y croire, pour une raison qui m echappe encore.

J en ai connu qui se prenaient pour des indestructibles, ils en sont encore a ramasser leurs morceaux sans savoir dans quel sens les reconstruire...

Je crois que t as encore une vision un peu simplette d un phenomene complexe. Tu changeras jamais.

_________________
Chaque Humain est Unique,  SAUF MOI.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 5656
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 12 Sep 2017, 16:42

Tu ne connais pas le fonctionnement du blockchain, c'est certain ça ... puis le bitcoin c'est un truc d'anarchiste, de dissident :

Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Bassmeg
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 3479
Inscription : 04/06/2017

MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   Mar 12 Sep 2017, 16:47

Pignon a écrit:
Tu ne connais pas le fonctionnement du blockchain, c'est certain ça ... puis le bitcoin c'est un truc d'anarchiste, de dissident :



Qui te dit que je ne connais pas le fonctionnement du block chain? :mdr:

Tu sous estimes tous tes interlocuteurs comme ca?

ou bien c est seulement celles que tu insultes et que tu penses etre de militantes lgbt lesbiennes je sais pas quoi?

_________________
Chaque Humain est Unique,  SAUF MOI.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La finance on en parle ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La finance on en parle ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 20 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» un conte merveilleux avec un âne qui parle?
» Un Moment Sacré ! Le Seigneur, nous parle de differentes manières :
» seth parle, l'éternelle validité de l'âme de Jane Roberts
» Seigneur, parle-moi !
» Sans jouer au poète, je crois que la nature nous parle de la Sagesse de notre Dieu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: