DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Considération chrétiennes sur l'avortement

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
boulo
Administrateur


Messages : 12456
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   11/4/2015, 22:27

Cela suffit maintenant , François07 de 22h01 . Sortez de l'émotionnel et écoutez vos adversaires réels ou supposés .
Vos diatribes sans queue ni tête et vos menaces de mort , ne mènent à rien de bon , pour personne .
Revenir en haut Aller en bas
François 07



Messages : 232
Inscription : 05/12/2014

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   11/4/2015, 22:43

Citation :


"Si pendant quelques instants je n'ai aucune activité cérébrale ALORS je ne serais pas un être humain pendant ce laps de temps"
Ce qui est d'une absurdité triviale

Et c'est curieux vous dites qu'une personne morte n'est plus un être humain, vous comprenez même ce que vous dite là?

vous dites "ce n'est plus une personne, la personne est déjà morte" contradiction dans la même phrase


Tu ne sembles pas avoir compris la chose...

Normal, si la personne est mort, ce n'est pus que personne, si elle n'est plus une personne, c'est qu'elle est morte...

C'est pourtant pas compliqué et bien clair!

Si c'est noir ce n'est pas blanc et inversement!

Mais pendant quelques minutes, si le cerveau est complètement mort, inactif, oui, là on peut dire qu'il n'y a plus d'humain. S'il se remet en marche et bien, on pourra alors simplement parler d'une "extinction" passagère.

Ce qui anime une personne c'est un ensemble. Cerveau + ce qu'il contient, ses informations, sa mémoire etc... supprimer l'un des deux et on tue la personne.

J'ai d'ailleurs pensé à un être capable de se "connecter" aux gens... et d'envoyer une sorte de "virus" plus ou moins dans le sens informatique et "virtuel" du terme, qui "formate" tout le cerveau.

Donc il tue la personne.

Et le corps meurt très vie après puisque le cerveau ne le commande plus, ne peut plus le commander. Il aura la connexion mais pas les "informations" ce qui lui est utile pour cela ou alors ce sera vaguement commandé de façon aléatoire et incertaine...

On pourrait parler "d'esprit" mais pas dans le sens religion ou spirituel, juste sur ce qui est dans le cerveau...

Citation :


Mais jamais, je dis bien jamais un scientifique ne peut dire qu'un embryon n'est pas un être humain, car dire le contraire n'a aucuns sens, c'est une évidence scientifique que c'est un être humain! Pour votre gouverne, on parle bien d'un être Humain à l'état embryonnaire pour désigner l'embryon,

Ce qui est curieux plein de personnes instruites le pense sérieusement, franchement le lavage de cerveau n'est pas souvent là où on le croit


La question est donc de savoir d'où viennent les termes, sachant que pour le coup, ils ne sont pas bien employé ou alors ils sont mais pas dans le sens qu'un embryon est un être humain mais que sur le plan de l'espace génitrice et génétique ça appartient à l'espèce humaine, comme un "embryon de chat" ou un "embryon se sourie" ou autres...

Citation :


Cela suffit maintenant , François07 de 22h01 . Sortez de l'émotionnel et écoutez vos adversaires réels ou supposés .
Vos diatribes sans queue ni tête et vos menaces de mort , ne mènent à rien de bon , pour personne .


Je n'ai jamais menacé qui que ce soit de mort et ce n'est pas le genre de chose à faire, que je ferais et que je me permettrais de faire!

Et je ne suis pas le seul à être dans l'émotionnel, sachant que j'ai avancé les faits, que je les ai donné, que je ne fais pas que "réagir." Mais ces faits sont pour la plupart ignoré ou ont pour réponse très souvent des choses plus que légères... juste qu'on les réfute mais sans preuve, sans rien, sans explications, du vide.

Dans ce cas, je ne suis pas le seul à qui on peut reprocher l'émotionnel. Et de ne pas écouter les adversaires.


Revenir en haut Aller en bas
Bobel



Messages : 188
Inscription : 26/04/2013

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   12/4/2015, 01:07

adamev a écrit:
personne, en tous cas pas moi, ne nie que la réunion d'un ovule et d'un spermatozoïde soit un humain en devenir...

Non, la fécondation ne produit pas un humain en devenir. La fécondation produit un zygote, un embryon unicellulaire qui est le premier stade de la vie d'un nouvel individu de l'espèce humaine. C'est un être humain complet, avec son développement propre et unique.

Cet embryon unicellulaire (qui est déjà, génétiquement, un garçon ou une fille) fabrique immédiatement les protéines et enzymes spécifiques au développement d'un être humain et auto-dirige son développement en tant qu'humain.

Ce nouvel être n'existait pas avant la fécondation. Son développement biologique est complété vers l'âge de 25 ans.


adamev a écrit:
l'éducation, l'entretien... de l'enfant à naître.

Biologiquement, l'enfant à naître est un être humain au stade embryonnaire (ou foetal après 8 semaines).
 
Revenir en haut Aller en bas
monge - ancien



Masculin Messages : 4382
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   12/4/2015, 08:38

François 07 a écrit:

Tu ne sembles pas avoir compris la chose...

Normal, si la personne est mort, ce n'est pus que personne, si elle n'est plus une personne, c'est qu'elle est morte...

Mon /ma chère un peu de bon sens, relisons ce que vous dites vous même, vous dite "Une personne morte" et après vous dite "ce n'est plus une personne" . Etre mort est un état et non une nature, vous confondez les choses!

Mais continuons à analyser vos réponses, vous dites que si pendant un laps de temps mon cerveau ne fonctionne plus je ne suis plus un humain pendant ce temps, donc pendant ce temps je perd mes droits car je ne suis plus un humain , et par conséquent si quelqu'un me vole, me viole, coupe mon pied etc il ne pourra pas être poursuivie par la loi si après je retrouve mes facultés, puisqu'il qu'il le faisait à une "chose" qui n'était pas un humain! vous voyez un peu? ça ne tient pas!! tournez et retournez de n'importe quel côté ça ne peut pas tenir car l'erreur fondamentale que vous faites c'est de confondre un état ( embryon, foetus, enfant, adulte, mort) à une nature: humaine. Et comme j'ai dis c'est impossible qu'un scientifique fasse cette confusion. Voilà!

Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56

avatar

Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   12/4/2015, 09:05

Dès la conception, l'esprit du nouvel être conçu est là présent dans le ventre de sa future mère.
il est là pour vivre ce qu'il a à vivre car il a choisi de vivre cette vie dans cette famille.
s'il doit y avoir une fausse couche quelque soit son type,il a choisi de la vivre.

le hasard n'existe pas, les chemins que nous prenons sont bien connus avant mais un peu oubliés à la naissance.

notre esprit suit un chemin parfois trés chaotique.

d'où vient cet esprit qui va s'incarner dans cet être et qui va vivre ce chemin?

_________________
""l'eau d'une rivière est toujours plus pure à la source" :chapeau:

«Le respect est ce que nous devons; L’amour est ce que nous donnons» – Philip James Bailey :sage:

"Respecter les uns comme les autres nous fait éviter le mal."
Proverbe hébreu ; Les sentences et proverbes des anciens Rabbins (1629)
Revenir en haut Aller en bas
François 07

avatar

Masculin Messages : 232
Inscription : 05/12/2014

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   12/4/2015, 12:33

l'idiot:

Si on meurt nous ne sommes plus une personne. C'est tout. Après, un corps où le cerveau s'éteint complètement un certain temps avant de redémarrer et bien, durant ce temps nous avons plus qu'un corps c'est tout, mais aucun rapport avec le fait de violer, absurdité!

Aucun rapport avec un embryon!


jean-luc56

Rien ne prouve ce que tu dis.

On ne peut donc pas le prendre en compte surtout que ça fait pas mal de temps qu'on vient affirmer sans preuves et que rien ne l'a jamais prouvé.

Mais l'individu commence vraiment vers le 4e mois et ça c'est prouvé, observé, ça on l'a bien vu.

Je ne dis pas non plus d'aller jusque là!

La foi est ignorante et mène au pire.

La connaissance peu conduire à la Vérité et éviter le pire.

Même on s'en sert pour des horreurs, il existe pourtant des choses biens et bonnes...

On ne va pas nier que les étoiles sont des boules de gaz en fusion, c'est une évidence connue.

Comme il est une évidence que l'embryon n'est pas un être par les observation faites et que les anti choix ne prennent pas tout en compte, juste ce qui les arrange et dedans ils font le trie pour écarter ce qui les gênent et pratiquer leur désinformation.

_________________
Le choc?

Ce serait soit la confrontation du monde alternatif avec un univers où les femmes sont des ultra féministe bien radicales... ou la confrontation entre ce monde fait d'humanité et le nôtres depuis les années 2000...
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29206
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   12/4/2015, 12:47

François 07 a écrit:
l'idiot:

Si on meurt nous ne sommes plus une personne.

Non, nous restons une personne mais désincarnée.

Et, selon notre foi, nous retrouverons notre corps glorifié à la résurrection. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   12/4/2015, 12:53

François 07 a écrit:
l'idiot:

Si on meurt nous ne sommes plus une personne. C'est tout. Après, un corps où le cerveau s'éteint complètement un certain temps avant de redémarrer et bien, durant ce temps nous avons plus qu'un corps c'est tout, mais aucun rapport avec le fait de violer, absurdité!

Je ne dis pas non plus d'aller jusque là!

La foi est ignorante et mène au pire.

La connaissance peu conduire à la Vérité et éviter le pire.

Même on s'en sert pour des horreurs, il existe pourtant des choses biens et bonnes...

Je ne suis pas du tout d'accord avec vous, François !
Dire que les observations actuelles rendent telle ou telle chose évidente est une erreur.

1) Non, la mort ne nous fait pas perdre notre nature humaine. Tout simplement parce que les frontières de la mort sont sans cesse repoussées et qu'il n'y a aucun état permanent qui fasse consensus. Si quelqu'un fait une EMI et se retrouve cliniquement mort, puis s'il est réanimé vous n'allez pas dire qu'il a perdu son humanité puis l'a retrouvée… relisez-vous un peu, c'est une aberration.

2) L'embryon est biologiquement déterminé à devenir un être humain dès les premières semaines de sa formation. Même si vous pouvez lui nier son statut "d'individu avec des droits", vous ne pouvez pas lui nier son statut "d'être vivant" et je considère légitime de dire "pas besoin d'être humain pour avoir des droits". Si on suit ces raisonnements, alors tout ce qui n'est pas humain n'aurait de facto pas un droit de disposer soi-même de sa vie comme les animaux.

Certaines données de la science sont des évidences, mais ce qui l'est beaucoup moins c'est leur pérennité car tout évolue et de nouvelles découvertes sont toujours possibles. Et ce que vous faites est un danger pour l'avenir, car vous mettez la science et votre vision personnelle de l'être humain au centre de tout. Ça, vous n'en avez pas le droit ! La vérité se cherche mais elle n'est jamais acquise, car la vérité est absolue et parfaite… ce que nous ne sommes pas. Si vous considérez que ceux qui parlent avec la foi n'ont aucune logique, alors considérez aussi ceux qui ne parlent qu'avec la science moderne comme douteux et biaisés.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56

avatar

Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   12/4/2015, 13:48

prouver l'incarnation de l'esprit dans la matière avant 4 mois ou aprés 4 mois est totalement impossible en utilisant les sciences actuelles reconnues par le monde scientifique actuel.
4 mois ne repose sur rien au niveau de l'esprit,c'est une date plus ou moins importante comme d'autres dates dans l’embryogenèse.
d'ailleurs certains qui avaient bonne presse il n'y a pas longtemps disaient qu'il fallait attendre la naissance pour que l'esprit prenne le corps en compte.

tout élément vivant est une créature directe ou indirect de Dieu.
la notion d'esprit dans un corps est trés vaste car une partie des créations de dieu ont un esprit.

personne ne peut donner avec précision le moment où le "tas de cellule" devient un être au sens de l'existe d'un esprit. le développement du foetus est basé sur des paramètres embryologiques.
dans l'embryologie, il n'y a pas de question de l'esprit ni de l'ame.

_________________
""l'eau d'une rivière est toujours plus pure à la source" :chapeau:

«Le respect est ce que nous devons; L’amour est ce que nous donnons» – Philip James Bailey :sage:

"Respecter les uns comme les autres nous fait éviter le mal."
Proverbe hébreu ; Les sentences et proverbes des anciens Rabbins (1629)
Revenir en haut Aller en bas
monge - ancien



Masculin Messages : 4382
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   12/4/2015, 13:52

François 07 a écrit:
l'idiot:

Si on meurt nous ne sommes plus une personne. C'est tout. Après, un corps où le cerveau s'éteint complètement un certain temps avant de redémarrer et bien, durant ce temps nous avons plus qu'un corps c'est tout, mais aucun rapport avec le fait de violer, absurdité!

Mon/Ma chère faites un peu un effort de compréhension et réfutez avec des arguments mes arguments, bon je reprend posément:

un être humain a des droits qui ne s'appliquent qu'à lui,  vous dites que si mon cerveau ne fonctionne plus alors je ne suis plus un être humain. Cela veut dire que comme je ne suis plus un être humain pendant ce temps, je perd mes droits et par conséquent tout le mal que vous pourriez me faire pendant ce moment serait impuni car je ne suis plus un humain et les droits de l'homme c'est uniquement pour ceux qui sont humain. Vous comprenez ce que je dis au moins là? si par rapport à cela vous avez des contres arguments je suis preneur.
En effet votre position selon laquelle on décide qu'un humain doit avoir tel ou tel faculté/organe ne repose pas sur des faits scientifiques, c'est purement idéologique.
Les nazies disaient que des handicapés ne devaient pas être considérés comme des humains et avaient commencés un programme pour les exterminés, parce-qu'ils avaient définis des critères qui selon eux quand on les perdaient on perdaient de facto le statut d'humain!
Revenir en haut Aller en bas
François 07

avatar

Masculin Messages : 232
Inscription : 05/12/2014

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   14/4/2015, 11:38

Citation :


1) Non, la mort ne nous fait pas perdre notre nature humaine. Tout simplement parce que les frontières de la mort sont sans cesse repoussées et qu'il n'y a aucun état permanent qui fasse consensus. Si quelqu'un fait une EMI et se retrouve cliniquement mort, puis s'il est réanimé vous n'allez pas dire qu'il a perdu son humanité puis l'a retrouvée… relisez-vous un peu, c'est une aberration.


La mort c'est tout simplement le cerveau qui est fichu pour de bon... mais aussi quand quelqu'un décède, tout simplement. Les sciences et les connaissances l'ont déjà observés et démontrés.

Citation :


2) L'embryon est biologiquement déterminé à devenir un être humain dès les premières semaines de sa formation. Même si vous pouvez lui nier son statut "d'individu avec des droits", vous ne pouvez pas lui nier son statut "d'être vivant" et je considère légitime de dire "pas besoin d'être humain pour avoir des droits". Si on suit ces raisonnements, alors tout ce qui n'est pas humain n'aurait de facto pas un droit de disposer soi-même de sa vie comme les animaux.


Pour disposer sois même de sa vie il faut déjà vivre en tant qu'individus et non pas avoir juste une coquille vide. Et avec ce "raisonnement" on tue des femmes, on les viol sauvagement, elles sont violée durant des mois de torture et de calvaire avant que ça se finisse dans la douleur et l'humiliation à son summum! C'est très humain ça... et les victime ne sont jamais aidées, ni dédommagées, et leurs bourreaux courent toujours, jamais punis, jamais à assumer.

Trop facile, trop simpliste, pas difficile à démolir.

La différence cruciale entre l'embryon et le fœtus c'est que l'embryon est une chose vide, sans aucune sensation, sans aucun sentiment, sans aucune part d'humanité, rien, pas de conscience, pas de volonté propre. Le fœtus lui par contre en est animé et devient rapidement un humain, l'est déjà d'une certaine manière.

Bref, un corps qui certes "vie" n'est pas pour autant un être humain et n'a pas pour autant des droits.

Aucun rapport entre ce que tu as dis et les animaux, mélange absurde et amalgame qu'on connaît fort bien, depuis le temps...!

Citation :


Certaines données de la science sont des évidences, mais ce qui l'est beaucoup moins c'est leur pérennité car tout évolue et de nouvelles découvertes sont toujours possibles. Et ce que vous faites est un danger pour l'avenir, car vous mettez la science et votre vision personnelle de l'être humain au centre de tout. Ça, vous n'en avez pas le droit ! La vérité se cherche mais elle n'est jamais acquise, car la vérité est absolue et parfaite… ce que nous ne sommes pas. Si vous considérez que ceux qui parlent avec la foi n'ont aucune logique, alors considérez aussi ceux qui ne parlent qu'avec la science moderne comme douteux et biaisés.


Je ne me suis pas donné les droits prétendus, mais les anti choix n'ont pas le droit de faire ce qu'ils font, de dicter les gens, de s'imposer, des agresseurs! Et les recherches sont déjà très avancées sur ce domaine. Ce que je fais? Un danger pour l'avenir? Certainement pas! La vérité n'est pas un danger pour l'avenir. Par contre les pouvoirs religieux ou financiers le sont!

La foi n'est basée sur rien de fondé, rien de prouvé, des trucs qui en plus ont nombre de siècles à une époque d'ignorance, de bêtise, de médiocrité! Et c'est construit par des hommes! (donc les femmes sont perdantes!)

Ce n'est ni logique, ni sensé. Ce n'est pas le fois qui est faites d'humanité et ce n'est pas elle qui conduit à un système meilleurs! On voit ce qui se passe depuis des milliers d'années partout sur Terre! Aucun pays n'est devenu bon! Et les pouvoirs capitalistes ont bien enfoncés le clou!

Citation :


prouver l'incarnation de l'esprit dans la matière avant 4 mois ou aprés 4 mois est totalement impossible en utilisant les sciences actuelles reconnues par le monde scientifique actuel.
4 mois ne repose sur rien au niveau de l'esprit,c'est une date plus ou moins importante comme d'autres dates dans l’embryogenèse.
d'ailleurs certains qui avaient bonne presse il n'y a pas longtemps disaient qu'il fallait attendre la naissance pour que l'esprit prenne le corps en compte.


Faux, les observations ont été faites tant sur la développement que sur les analyses et autres testes. Les instruments dont on dispose ne sont pas ceux des années 60 ou 70! Des études portent là-dessus, suffis de chercher! Et les résultats sont tombés!

Mais on préfère le tenir au silence, ça n'arrange pas le anti choix et leurs affaire pleines de sang!

Il est donc avéré que vers 17-18 semaines ça s'anime vraiment à une vitesse très élevée! Quand on se trouve 12-14 semaines, il reste donc 3-4 semaines et dans ce laps de temps il se passe beaucoup de choses surtout à ce stade!

Car ça va très vite! Donc 12-14 semaines avec une telle distance dans le temps à cette échelle, c'est parfaitement acceptable sans aucun problème, c'est bien une huitre vide!

Citation :


tout élément vivant est une créature directe ou indirect de Dieu.
la notion d'esprit dans un corps est trés vaste car une partie des créations de dieu ont un esprit.

personne ne peut donner avec précision le moment où le "tas de cellule" devient un être au sens de l'existe d'un esprit. le développement du foetus est basé sur des paramètres embryologiques.
dans l'embryologie, il n'y a pas de question de l'esprit ni de l'ame.


Dans ce cas si nous n'avons pas de question de l'esprit et de l'âme en embryologie les religions se taisent et n'ont rien à dire, juste à garder le silence et faire profil bas! Là c'est une contradiction directe avec les religions et leur ignorance totale sur le sujet!

Le moment a été donné plus haut dans ce post. Avec une fourchette de temps parce que ce n'est pas immédiat mais progressif même si c'est rapide.

Citation :


un être humain a des droits qui ne s'appliquent qu'à lui, vous dites que si mon cerveau ne fonctionne plus alors je ne suis plus un être humain. Cela veut dire que comme je ne suis plus un être humain pendant ce temps, je perd mes droits et par conséquent tout le mal que vous pourriez me faire pendant ce moment serait impuni car je ne suis plus un humain et les droits de l'homme c'est uniquement pour ceux qui sont humain. Vous comprenez ce que je dis au moins là? si par rapport à cela vous avez des contres arguments je suis preneur.



On nage en plein délire! Je n'ai jamais parlé du droit de tout faire à un corps parce que le cerveau est mort! Et dans le cas où le cerveau ne redémarre jamais... soit la personne a, au préalable, fait des papiers pour le don d'organes comme ça on peut au moins sauver des vies, soit il n'a rien signé et si rien à signaler pour des jours, que c'est fichu, alors le corps peut être débranché.

Là c'est un peu comme dire que le corps est une personne, absurde! C'est quoi un corps sans rien dedans? C'est quoi un corps dont le cerveau et fichu, qu'il ne pourra pas redémarrer, que c'est mort pour de bon sans aucun espoir?

Et ce qui est de l'embryon, nous avons là deux chose totalement différentes dans deux contextes totalement différents sans aucun rapport! Ce qui fut une personne n'est pas une intrusion dans le corps d'une femme, dans son intimité, une chose qui peut nuire souvent de façon mortelle, à son intégrité générale (dans le cas où une femme n'en veut pas, où elle n'est pas consentante!)

Rien à voir avec les nazis! Complètement à côté...! En tout cas l'église se réserve les mêmes droits, les femmes n'ont pas de statuts, ne sont pas des êtres humains pour eux, donc ils leur interdisent tout, ils les détruisent, pas grave, ce ne sont pas des personnes, elles n'ont aucun droit, juste celui de se taire et de subir.

C'est ça la base de l'anti avortement... et ça fait du mal... énormément de mal dans le monde... dire que l'église est pour avorter dans des conditions extrêmes et une connerie, un infâme propagande!

l'église n'a jamais rien dit quand une jeune femme allait mourir au salavador si elle n'avortait pas (les médecins on faits une césarienne... et ils ont faillis êtres en prison!) et ces petites filles violées par leur pères?! Même si ça les condamne à mourir, il n'y a pas d’exception!

Bref, l'église s'en fiche, ça parle devant, ça ne fait rien derrière et ça approuve des horreurs pareilles!




_________________
Le choc?

Ce serait soit la confrontation du monde alternatif avec un univers où les femmes sont des ultra féministe bien radicales... ou la confrontation entre ce monde fait d'humanité et le nôtres depuis les années 2000...
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29206
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   14/4/2015, 12:59

François 07 a écrit:
Citation :


1) Non, la mort ne nous fait pas perdre notre nature humaine. Tout simplement parce que les frontières de la mort sont sans cesse repoussées et qu'il n'y a aucun état permanent qui fasse consensus. Si quelqu'un fait une EMI et se retrouve cliniquement mort, puis s'il est réanimé vous n'allez pas dire qu'il a perdu son humanité puis l'a retrouvée… relisez-vous un peu, c'est une aberration.


La mort c'est tout simplement le cerveau qui est fichu pour de bon... mais aussi quand quelqu'un décède, tout simplement. Les sciences et les connaissances l'ont déjà observés et démontrés.

La "mort", c'est simplement passer d'une vie à l'autre, comme on passe d'une rive à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56

avatar

Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   14/4/2015, 13:32

le développement organique et fonctionnel de l'embryon sont des données d'embryologie argumentées par des examens médicaux mesurant le versant physique. c'est tout...
le versant esprit et ame ne se mesure pas avec des échographes.
si les religions ont peut de renseignements directs ou indirects c'est leur problème.
l'esprit s'étudie avec d'autres outils et d'autres perceptions.

_________________
""l'eau d'une rivière est toujours plus pure à la source" :chapeau:

«Le respect est ce que nous devons; L’amour est ce que nous donnons» – Philip James Bailey :sage:

"Respecter les uns comme les autres nous fait éviter le mal."
Proverbe hébreu ; Les sentences et proverbes des anciens Rabbins (1629)
Revenir en haut Aller en bas
François 07

avatar

Masculin Messages : 232
Inscription : 05/12/2014

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   14/4/2015, 18:52

Et bien, si la science, les outils, si la connaissance, ne peuvent pas le prouve, l'observer, pas la peine de rester dessus!

Et à cause de ces choses fondées sur du vide on tue des femmes, on abuse d'elles, on les viol!

Les religions n'ont plutôt quasiment aucun "renseignement" et juste du blabla sans preuves, juste de l'absurde mais aussi de nature sexistes et misogyne! Ce n'est certainement pas pour le bien de mesdaes qu'on veut leur interdire de choisir en toutes circonstances et toutes possibilité de choisir (donc pas de contraception et l'abstinence étant très mal vue car étant "anti conception" donc la considération de la femme, on traiterait bien mieux des insectes (sauf s'ils sont comestibles mais c'est personnel et franchement quand on a passé le cap après ça va lol)

(j'ai un peu hésité sur les scorpions quand même (lol! euuuu oui j'en ai goûté, si vous voulez je vous ferai un compte rendu si ça intéresse quelqu'un de goûter... même si c'est un peu... "rebuttant" ce qui peut se comprendre!^^")

D'ailleurs, faudra me corriger si je me trompe, mais dans un texte dans un topic dans une autre section, il me semble avoir parlé de gens qui en mangeaient, des insectes... une famille mais je suis pas sûr et vu que là j'ai la flémingite...)

Enfin, pour les religions et le libre choix, les religions sont mauvaises sur ce point, ne disent rien de bon ou de vrais, n'apportent que la malheur et la ruine! (la gente féminine étant perdante, la victime, la famille après vient suivre sa destruction...)

Quand à la sexualité, c'est tabou et quasiment inexistant, celle des femmes étant... une "chose horrible "satanique..."

en france d'ailleurs on peut parler d'hypocrisie sexuelle!

C'est quand curieux de voir "nymphomane" pour une femme qui aime se faire plaisir avec les hommes mais rien concernant les hommes, pas d'équivalent dans les termes...



Par contre, un conseil, évitez les termites et les vers à soie, dégueulasses les termites quand aux vers à soie, si vous aimez ce qui est amer ou un goût dans le genre qui perso je trouva pas terrible...

Sinon, vers de bambous ou vers de palmier c'est pas mauvais, les scorpions que j'ai pris aussi (j'en reprendrai, tant pis, ça coûte cher, mais c'est vraiment pas mauvais!)

_________________
Le choc?

Ce serait soit la confrontation du monde alternatif avec un univers où les femmes sont des ultra féministe bien radicales... ou la confrontation entre ce monde fait d'humanité et le nôtres depuis les années 2000...
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56

avatar

Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   15/4/2015, 09:38

Que de mélange!
votre esprit me semble trés troublé pour donner naissance à un mélange aussi bizarre?

_________________
""l'eau d'une rivière est toujours plus pure à la source" :chapeau:

«Le respect est ce que nous devons; L’amour est ce que nous donnons» – Philip James Bailey :sage:

"Respecter les uns comme les autres nous fait éviter le mal."
Proverbe hébreu ; Les sentences et proverbes des anciens Rabbins (1629)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 86536
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   15/4/2015, 10:34

François 07 a écrit:
Et bien, si la science, les outils, si la connaissance, ne peuvent pas le prouve, l'observer, pas la peine de rester dessus!

Et à cause de ces choses fondées sur du vide on tue des femmes, on abuse d'elles, on les viol!

Les religions n'ont plutôt quasiment aucun "renseignement" et juste du blabla sans preuves, juste de l'absurde mais aussi de nature sexistes et misogyne! Ce n'est certainement pas pour le bien de mesdaes qu'on veut leur interdire de choisir en toutes circonstances et toutes possibilité de choisir (donc pas de contraception et l'abstinence étant très mal vue car étant "anti conception" donc la considération de la femme, on traiterait bien mieux des insectes (sauf s'ils sont comestibles mais c'est personnel et franchement quand on a passé le cap après ça va lol)

(j'ai un peu hésité sur les scorpions quand même (lol! euuuu oui j'en ai goûté, si vous voulez je vous ferai un compte rendu si ça intéresse quelqu'un de goûter... même si c'est un peu... "rebuttant" ce qui peut se comprendre!^^")

D'ailleurs, faudra me corriger si je me trompe, mais dans un texte dans un topic dans une autre section, il me semble avoir parlé de gens qui en mangeaient, des insectes... une famille mais je suis pas sûr et vu que là j'ai la flémingite...)

Enfin, pour les religions et le libre choix, les religions sont mauvaises sur ce point, ne disent rien de bon ou de vrais, n'apportent que la malheur et la ruine! (la gente féminine étant perdante, la victime, la famille après vient suivre sa destruction...)

Quand à la sexualité, c'est tabou et quasiment inexistant, celle des femmes étant... une "chose horrible "satanique..."

en france d'ailleurs on peut parler d'hypocrisie sexuelle!

C'est quand curieux de voir "nymphomane" pour une femme qui aime se faire plaisir avec les hommes mais rien concernant les hommes, pas d'équivalent dans les termes...



Par contre, un conseil, évitez les termites et les vers à soie, dégueulasses les termites quand aux vers à soie, si vous aimez ce qui est amer ou un goût dans le genre qui perso je trouva pas terrible...

Sinon, vers de bambous ou vers de palmier c'est pas mauvais, les scorpions que j'ai pris aussi (j'en reprendrai, tant pis, ça coûte cher, mais c'est vraiment pas mauvais!)

Cher François, je crois que vous devriez débattre nihilisme dans un autre forum ...
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
François 07

avatar

Masculin Messages : 232
Inscription : 05/12/2014

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   15/4/2015, 15:12

Citation :


Que de mélange!
votre esprit me semble trés troublé pour donner naissance à un mélange aussi bizarre?


euu non, je répondais mais j'ai goûté quelque chose (des insectes comestibles) donc j'ai fais passé l'info en même temps...

Citation :


Cher François, je crois que vous devriez débattre nihilisme dans un autre forum ...


Et bien je ne suis pas le seul à qui il faut le dire!

et vu que ce que je dis vous dérange beaucoup trop dans votre confort, forcément...!

Personne n'avais évoqué ce dont je parle depuis un certains temps je suppose, donc normal que ça ne plaise pas à votre politiquement correct!

Je ne vois pas en quoi dire la vérité est un problème sauf pour ceux qui veulent se faire seigneurs des mensonges et censurer la vérité...

Maintenant avant de me dire ce genres de choses alors qu'on argumente un peu!

Et si je dois "débattre nihilisme" parce que je défend un belle et noble cause alors je ne serai pas le seul qu'il faudra virer dans ce cas! sinon vous ne serez pas logiques avec vous-même!

Et au passage, quand un élément est trop gênant, on le dégage... surtout quand ce qu'il dit on n'a pas de réponse parce que la vérité on ne peut pas répondre contre...

avez-vous déjà parlé des sinistres conséquences des l'anti choix dans le monde et dans le temps?

Et ça vous pose tant de problème que quelqu'un vienne vous mettre devant vos responsabilités et vous dise d'assumer, qu'on vous montre la réalité en face?

Faites donc l'autruche!

Pour ma part, je perçois déjà bien assez de choses comme ça concernant ce monde... et je me demande si finalement j'aurais pas dû, comme les autres, rester dans un truc cloisonné, parce que maintenant que je suis dehors et pense de plus en plus en dehors du système global... ça fait pas du bien!

Dites aussi aux autres de cesser leur débats nihilistes dans ce cas, sinon ce n'est pas le peine de juste me le dire à moi.

Contrairement à vous, les souffrances humaines m'affectent, me touchent, je ne suis pas indifférent à celles-ci! Et quand on finit par en connaître les causes et qu'on voit que les responsables, les coupables, ne seront jamais poursuivis, que les victimes n'auront aucune aide...


_________________
Le choc?

Ce serait soit la confrontation du monde alternatif avec un univers où les femmes sont des ultra féministe bien radicales... ou la confrontation entre ce monde fait d'humanité et le nôtres depuis les années 2000...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   15/4/2015, 17:37

François 07 a écrit:
Pour ma part, je perçois déjà bien assez de choses comme ça concernant ce monde... et je me demande si finalement j'aurais pas dû, comme les autres, rester dans un truc cloisonné, parce que maintenant que je suis dehors et pense de plus en plus en dehors du système global... ça fait pas du bien!

Il m'arrive de me dire la même chose, encore aujourd'hui !
Votre sentiment de révolte se tarira bientôt, c'est une nécessité pour acquérir un recul plus silencieux.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12456
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   15/4/2015, 22:00

François 07 a écrit:

...

Contrairement à vous, les souffrances humaines m'affectent, me touchent, je ne suis pas indifférent à celles-ci! Et quand on finit par en connaître les causes et qu'on voit que les responsables, les coupables, ne seront jamais poursuivis, que les victimes n'auront aucune aide...



Disons plutôt que les souffrances des femmes - souffrances réelles ou imaginées - vous obsèdent .

Un psychiatre rankien n' aurait aucune peine à vous décoder ( votre obsession a un probable lien avec la grossesse de votre mère ou votre naissance difficile ) .

Je vous conseille de chercher de ce côté . Vous êtes très intéressant , de toute façon .


Dernière édition par boulo le 16/4/2015, 07:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 16307
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   15/4/2015, 22:49

François 07 a écrit:

Enfin, pour les religions .......
Quand à la sexualité, c'est tabou et quasiment inexistant, celle des femmes étant... une "chose horrible "satanique..."
Vous avez vu cela où?
L'eglise parle de la sainteté du mariage! La sexualité entre époux est donc sainte!

Nous croyons en Dieu qui est dans sa nature la plus profonde Amour!
Et il a créé l'homme et la femme pour que leur corps exprime l'Amour qui est donc à son image!
Satanique? Z'avez trop bu? champagne
Divin, oui!  ange1

C'est satan qui veut dégrader les corps! Dieu les exalte! Paf! :pape:
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56

avatar

Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   16/4/2015, 08:58

"le Divin n'a t il pas créé le main?"

la sexualité est "sainte" quand il y a amour et respect ,le mariage n'a rien avoir la dedans.
il suffit de regarder les statistiques concernant le mariage,le divorce les violences faites aux femmes dans le cadre du couple. et :nawak:

_________________
""l'eau d'une rivière est toujours plus pure à la source" :chapeau:

«Le respect est ce que nous devons; L’amour est ce que nous donnons» – Philip James Bailey :sage:

"Respecter les uns comme les autres nous fait éviter le mal."
Proverbe hébreu ; Les sentences et proverbes des anciens Rabbins (1629)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   16/4/2015, 14:42

jean-luc56 a écrit:
"le Divin n'a t il pas créé le main?"
la sexualité est "sainte" quand il y a amour et respect ,le mariage n'a rien avoir la dedans.

salut
Revenir en haut Aller en bas
François 07

avatar

Masculin Messages : 232
Inscription : 05/12/2014

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   16/4/2015, 18:33

Citation :


Il m'arrive de me dire la même chose, encore aujourd'hui !
Votre sentiment de révolte se tarira bientôt, c'est une nécessité pour acquérir un recul plus silencieux.


En fait, il se mue en rage... et elle n'arrive pas à se déverser dans les textes... et ça doit sans doute aussi bloquer l'écriture de textes "doux" (mais aussi... très... chauds...)

Après, plus je recul, plus ça fait mal... le pire je me demande comment il se fait que les gens ne voient rien pour le grand nombre ou qu'ils sont dans un truc pas toujours très bon... féministes, anarchistes... communistes... j'arrive pas à comprendre... y a des trucs super, très biens, tant sur un plan d'avis personnel et de considérations personnelles que de façon objective et par les applications, les implications etc...

Je comprends pas...

Cette rage, si ce n'est plus encore et autres choses, ne se libère totalement que dans les écrits qui ne sont pas encore mis sur support... et ça me démange de le faire... mais le "politiquement correct" va me tomber dessus surtout si ça vient entre de mauvaises mains...

Citation :


Disons plutôt que les souffrances des femmes - souffrances réelles ou imaginées - vous obsèdent .

Un psychiatre rankien n' aurait aucune peine à vous décoder ( votre obsession a un probable lien avec la grossesse de votre mère ou votre naissance difficile ) .

Je vous conseille de chercher de ce côté . Vous êtes très intéressant , de toute façon .


Eeeuuu, non, avant j'en avais pas conscience j'en savais rien... je me fiche de ma naissance et de ses conditions, c'est la prise de conscience qui est dure...

Quand on regarde on voit bien que les injustices que les femmes subissent ne sont pas toutes comptabilisées, ni considérée, parfois niées en bloc et pas toujours réglées avec la justice mais par le silence et l'injustice...

Il y en a des légions entières dans le monde... qui restent sous silence et sans justice pour les victimes.

Par contre en quoi suis-je "intéressant?"

Je suis un gugus ordinaire qui a juste pris conscience de certaines choses et qui est écœuré...

Citation :


Vous avez vu cela où?
L'eglise parle de la sainteté du mariage! La sexualité entre époux est donc sainte!


Elle ne donne aucune information sur le sujet. Par contre pour condamner, ça y va! User d'un contraceptif quel qu'il soit, avoir des rapports hors mariage...

Et la femme n'a pas de sexualité ni de plaisir ou alors c'est considéré comme anormal.

Durant des siècles on les a considéré ainsi... en france, et de nos jours, liberté sexuelle = bipage gueule et hypocrisie sexuelle! Pas de réelle et bonne éducation vraiment bien adaptée, toujours une mentalité pourrie "tu "couches" t'es une bip" "je couche je suis un veinard je suis trop bien!"

Et nombre de couples se séparer parce que justement, au lit, ça va pas, elle est malheureuse et l'autre c'est un gros bourrin qui entre et sort et qui s'en fout...

Les générations de maintenant en plus vont sur des sites dégueux... bonjour "l'exemple!"

Sans compter qu'il faut désormais être "toujours jeune" "toujours performant" typiquement capitaliste...

Il y encore pas mal de chose que j'oublie ou ignore... et l'eglise ne dit rien, ne fait rien, s'en fout... ça l'arrange, puisque c'est des "fornicateurs" et bien qu'elles en souffrent "bien fait pour elles!"

Que pouvaient savoir les ignares à l'époque, eux qui percevaient la sexualité comme des bêtes stupides et primitives juste pour se reproduire, pas pour un échange, un partage (et non pas de la "consommation!") C'est quand même eux qui ont écrits les religions... et puis, plaisir et bien être de madame... bwof...

Tiens... je vais intégrer ça dans le chantier... même si c'est déjà prévu, faudra approfondir la chose...

Citation :


la sexualité est "sainte" quand il y a amour et respect ,le mariage n'a rien avoir la dedans.
il suffit de regarder les statistiques concernant le mariage,le divorce les violences faites aux femmes dans le cadre du couple.


+++ 100 +++

Le mariage est totalement inutile là dedans, c'est contre nature, une entrave.

J'ai posté un truc il me semble, où justement c'est une famille où les parents ne sont pas mariés, vivent très bien tous les deux et ont une sexualité pleinement épanouie en plus d'êtres restés fidèles l'un à l'autre durant plus de 20 ans et que ça va durer... c'est partis pour!

Leur enfants sont plutôt bien élevés (et pas uniquement "bonjour, au-revoir, merci...") ils ne manquent de rien sur le plan affectif (niveau matériel ils ne sont pas "pourris gâtés" et ils ont le nécessaire qui leur convient... et se faire plaisir ou faire plaisir de temps en tant ça fait du bien...)

d'ailleurs leurs parents ont choisis d'avoir leurs enfants et quand ils allaient les faire... (le père est un "homme loup" qui maîtrise parfaitement sa fertilité et peut donc être stérile à volonté sans problème (très respectueux pour sa femme!)

je me demande ce que l'église dirait d'un... tel couple... et de leurs enfants d'ailleurs...

sachant que les deux filles pourraient interrompre leur gestation jusqu'à quelques mois au maximum et sans soucis à leur guise (contrôlent leurs corps "merci papa "loup.")


Dernière édition par François 07 le 18/4/2015, 15:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10441
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   16/4/2015, 20:20

"sachant que les deux filles pourraient interrompre leur gestation jusqu'à quelques mois au maximum et sans soucis à leur guise (contrôlent leurs corps "merci papa "loup.")"

Ne vaudrait-il pas mieux l'éviter plutôt que de l'interrompre ? Ne serait-ce que dans un souci tout simple de santé ? La grossesse est un événement naturel, l'interrompre ne l'est pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 10:35

Vente sans ordonnance d’une pilule du lendemain efficace jusqu’à 5 jours après un rapport sexuel

Depuis mercredi, une nouvelle pilule du lendemain, ellaOne, est vendue sans ordonnance. Plus besoin d’une prescription d’un généraliste pour utiliser ce contraceptif d’urgence efficace jusqu’à cinq jours après un rapport sexuel. Jusqu’à présent, les pilules vendues sans ordonnance devaient être utilisées dans les 72 heures suivant un rapport. La mise en vente sans prescription de ce nouveau contraceptif d’urgence est le fruit d’une décision de la commission européenne prise en janvier dernier.

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/vente-sans-ordonnance-d-une-pilule-du-lendemain-efficace-jusqu-a-5-jours-apres-un-rapport-sexuel-502285.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 11:53

Merci pour l'info Espérance!  Wink
Il serait plus juste d'un point de vue scientifique de dire "abortif d'urgence" que "contraceptif d'urgence" car la fécondation a déjà eu lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 12:01

Cela me laisse quand même un peu... sceptique et dangereux. Car quel contrôle y aura-t-il ? n'y aura t-il pas d'abus ?

Non, ça ne me plait pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10441
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 12:13

Arnica a écrit:
Merci pour l'info Espérance!  Wink
Il serait plus juste d'un point de vue scientifique de dire "abortif d'urgence" que "contraceptif d'urgence" car la fécondation a déjà, peut-être, eu lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 86536
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 12:16

Oui, c'est un avortement. Avec toutes les conséquences terribles aux yeux de notre foi.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Cécile



Féminin Messages : 10441
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 12:27

Arnaud Dumouch a écrit:
Oui, c'est, peut-être, un avortement. Avec toutes les conséquences terribles aux yeux de notre foi.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29206
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 12:40

Arnaud Dumouch a écrit:
Oui, c'est un avortement. Avec toutes les conséquences terribles aux yeux de notre foi.

Et pour le salut de la personne qui en fait usage. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56

avatar

Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 12:40

Arnaud Dumouch a écrit:
Oui, c'est un avortement. Avec toutes les conséquences terribles aux yeux de notre foi.

un avortement a toujours des conséquences terribles et l'absence d'avortement a aussi dans certains cas des conséquences terribles HUMAINEMENT.
que représente une religion avec certains de ses principes quand elle s'éloigne de la souffrance humaine? plus RIEN,il me semble puisque que cela va à l'encontre des messages de Jésus.

_________________
""l'eau d'une rivière est toujours plus pure à la source" :chapeau:

«Le respect est ce que nous devons; L’amour est ce que nous donnons» – Philip James Bailey :sage:

"Respecter les uns comme les autres nous fait éviter le mal."
Proverbe hébreu ; Les sentences et proverbes des anciens Rabbins (1629)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 86536
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 12:46

jean-luc56 a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Oui, c'est un avortement. Avec toutes les conséquences terribles aux yeux de notre foi.

un avortement a toujours des conséquences terribles et l'absence d'avortement a aussi dans certains cas des conséquences terribles HUMAINEMENT.
que représente une religion avec certains de ses principes quand elle s'éloigne de la souffrance humaine? plus RIEN,il me semble puisque que cela va à l'encontre des messages de Jésus.

Pour un catholique vivant sa foi, le meurtre d'un innocent n'a pas les mêmes conséquences que l'absence du meurtre.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 13:52

Cécile a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Oui, c'est, peut-être, un avortement. Avec toutes les conséquences terribles aux yeux de notre foi.

tu dis "peut-être", mais justement, on ne peut pas savoir...
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56

avatar

Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 14:04

Espérance a écrit:
Cela me laisse quand même un peu... sceptique et dangereux. Car quel contrôle y aura-t-il ? n'y aura t-il pas d'abus ?

Non, ça ne me plait pas du tout.

En effet il risque d'y avoir des abus mais vue que certaines sont trés mal supportées, l'abus risque d'être minime.
le risque essentiel c'est l'absence de compétence de certaines pharmacies qui sont parfois incapable d'avoir des connaissances objectives.
le risque réside dans les accidents éventuels.
le médecin prenait le temps(en principe) d'examiner la femme et connaissant le tenant et l'aboutissant pouvait prescrire et expliquer.
le pharmacien est devenu un distributeur le plus souvent.

_________________
""l'eau d'une rivière est toujours plus pure à la source" :chapeau:

«Le respect est ce que nous devons; L’amour est ce que nous donnons» – Philip James Bailey :sage:

"Respecter les uns comme les autres nous fait éviter le mal."
Proverbe hébreu ; Les sentences et proverbes des anciens Rabbins (1629)
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56

avatar

Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 14:14

la pilule du lendemain crée un terrain hormonal impropre à toute nidation éventuelle.
ce n'est pas un moyen abortif.
les contraceptions ont des hics de parcours que cette contraception peut rectifier.
c'est un moyen ponctuel.

d'autre part, pour dire que c'est pour certains un moyen d'avortement il faudrait avoir la preuve d'un embryon ce qui n'est pas le cas.
dans ces cas là, beaucoup de technique de contraception comme le stérilet sont des techniques d'avortement ainsi que toutes les pilules progestatives.
venez enseigner vos théories en université de médecine, vous ne tiendrez pas un round. Pouffer de rire

_________________
""l'eau d'une rivière est toujours plus pure à la source" :chapeau:

«Le respect est ce que nous devons; L’amour est ce que nous donnons» – Philip James Bailey :sage:

"Respecter les uns comme les autres nous fait éviter le mal."
Proverbe hébreu ; Les sentences et proverbes des anciens Rabbins (1629)
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56

avatar

Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 14:15

Arnica a écrit:
Merci pour l'info Espérance!  Wink
Il serait plus juste d'un point de vue scientifique de dire "abortif d'urgence" que "contraceptif d'urgence" car la fécondation a déjà eu lieu.

largement faux Wink

_________________
""l'eau d'une rivière est toujours plus pure à la source" :chapeau:

«Le respect est ce que nous devons; L’amour est ce que nous donnons» – Philip James Bailey :sage:

"Respecter les uns comme les autres nous fait éviter le mal."
Proverbe hébreu ; Les sentences et proverbes des anciens Rabbins (1629)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 86536
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 14:21

jean-luc56 a écrit:
la pilule du lendemain crée un terrain hormonal impropre à toute nidation éventuelle.
ce n'est pas un moyen abortif.

Après le fécondation et avant la nidation, l'âme est créée.

jean-luc56 a écrit:

venez enseigner vos théories en université de médecine, vous ne tiendrez pas un round. Pouffer de rire

Depuis quand les universités de médecine détectent l'âme spirituelle immortelle créée par Dieu ?

Leur domaine est la chair.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jean-luc56

avatar

Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 14:26

Arnaud Dumouch a écrit:
jean-luc56 a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Oui, c'est un avortement. Avec toutes les conséquences terribles aux yeux de notre foi.

un avortement a toujours des conséquences terribles et l'absence d'avortement a aussi dans certains cas des conséquences terribles HUMAINEMENT.
que représente une religion avec certains de ses principes quand elle s'éloigne de la souffrance humaine? plus RIEN,il me semble puisque que cela va à l'encontre des messages de Jésus.

Pour un catholique vivant sa foi, le meurtre d'un innocent n'a pas les mêmes conséquences que l'absence du meurtre.

et pour un catholique la souffrance c'est quoi?
certains catholiques ou d'autres religions devraient se taire devant l'absence de compétence dans certains domaines,au lieu de remplacer les connaissances nécessaires par des textes sacrés.
alors que tout catholique s'occupe des jeunes femmes en détresse mais pas une journée pour se détaxer mais sur une longue période disons tant qu'elle souffre ;

l'avortement est un échec dans un trés grand nombre de cas de notre société, des valeurs actuelles qui sont dans notre société et des grands défendeurs de certaines valeur et l'église catholique en fait parti.
l'avortement dans un autre domaine est nécessaire pour la survie de la femme.

_________________
""l'eau d'une rivière est toujours plus pure à la source" :chapeau:

«Le respect est ce que nous devons; L’amour est ce que nous donnons» – Philip James Bailey :sage:

"Respecter les uns comme les autres nous fait éviter le mal."
Proverbe hébreu ; Les sentences et proverbes des anciens Rabbins (1629)
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 16307
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 14:26

jean-luc56 a écrit:

venez enseigner vos théories en université de médecine, vous ne tiendrez pas un round. Pouffer de rire
Il faudrait que quelqu'un explique à Jean Luc qu'il y a des medecins chrétiens!
Et que cela nous gonfle qu'il se cache derrière une pensée pseudo-scientifique!
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 16307
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 14:29

jean-luc56 a écrit:

certains catholiques ou d'autres religions devraient se taire devant l'absence de compétence dans certains domaines,au lieu de remplacer les connaissances nécessaires par des textes sacrés.
Eh ben dites donc! Ils en ont de la valeur, les textes sacrés pour Jean Luc!
Il est vraique pour lui, Jésus n'est qu'un sage parmis les autres!

quant à la souffrance, il n' a pas l'ai d'avoir connu! Il y a des chrétiens qui acceptent de souffrir pour ne pas faire du mal aux autres! Visiblement, cela le dépasse!


Dernière édition par RenéMatheux le 18/4/2015, 14:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 86536
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 14:30

jean-luc56 a écrit:



et pour un catholique la souffrance c'est quoi?
certains catholiques ou d'autres religions devraient se taire devant l'absence de compétence dans certains domaines,au lieu de remplacer les connaissances nécessaires par des textes sacrés.
alors que tout catholique s'occupe des jeunes femmes en détresse mais pas une journée pour se détaxer mais sur une longue période disons tant qu'elle souffre ;

l'avortement est un échec dans un trés grand nombre de cas de notre société, des valeurs actuelles qui sont dans notre société et des grands défendeurs de certaines valeur et l'église catholique en fait parti.
l'avortement dans un autre domaine est nécessaire pour la survie de la femme.

C'est vous, FM qui avez mis dans la tête des gens l'idée première : l'enfant est une catastrophe, une nuisance au plaisir et à la liberté.

Un enfant, si on n'en veut pas, on le donne à l'adoption.

On ne le tue pas en se réfugiant derrière la bonne conscience humaniste de celui qui ne croit même plus en la vie éternelle, tout en venant dans un forum catholique.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
RenéMatheux



Masculin Messages : 16307
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 14:34

Arnaud Dumouch a écrit:

C'est vous, FM qui avez mis dans la tête des gens l'idée première : l'enfant est une catastrophe, une nuisance au plaisir et à la liberté.

Un enfant, si on n'en veut pas, on le donne à l'adoption.

On ne le tue pas en se réfugiant derrière la bonne conscience humaniste de celui qui ne croit même plus en la vie éternelle, tout en venant dans un forum catholique.
Eh oui!
Mais allez lui expliquer que les nazis faisaient la meme chose : les juifs, les polonais gènent, on les supprime!
Là c'est les bébés!
Notez que personne n'ira demandé au bébé ce qu'il désire ni s'inquièter de quelle souffrance l'avortement va être la cause pour lui!
Et après cela ils parlent de l'amour.......
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56

avatar

Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 14:34

question:
savez vous que le plus souvent les grossesses sont gémellaires et que l'enfant qui naît s'est développé au dépend de son jumeau qui lui ne se développant pas meurt; donc chaque naissance voit venir au monde un meurtrier dans beaucoup de cas?

la notion de l'intégration de l'esprit dans la matière au moment de la fécondation a été donné par quel texte??

il est facile de sortir de beaux textes mais il est plus difficile de répondre avec son coeur pour combattre la souffrance.
en médecine, on ne réfute pas la notion d’âme ou d'esprit on enseigne le corps et le psyché ;aprés chacun a sa liberté de penser.

_________________
""l'eau d'une rivière est toujours plus pure à la source" :chapeau:

«Le respect est ce que nous devons; L’amour est ce que nous donnons» – Philip James Bailey :sage:

"Respecter les uns comme les autres nous fait éviter le mal."
Proverbe hébreu ; Les sentences et proverbes des anciens Rabbins (1629)
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56

avatar

Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 14:35

Arnaud Dumouch a écrit:
jean-luc56 a écrit:



et pour un catholique la souffrance c'est quoi?
certains catholiques ou d'autres religions devraient se taire devant l'absence de compétence dans certains domaines,au lieu de remplacer les connaissances nécessaires par des textes sacrés.
alors que tout catholique s'occupe des jeunes femmes en détresse mais pas une journée pour se détaxer mais sur une longue période disons tant qu'elle souffre ;

l'avortement est un échec dans un trés grand nombre de cas de notre société, des valeurs actuelles qui sont dans notre société et des grands défendeurs de certaines valeur et l'église catholique en fait parti.
l'avortement dans un autre domaine est nécessaire pour la survie de la femme.

C'est vous, FM qui avez mis dans la tête des gens l'idée première : l'enfant est une catastrophe, une nuisance au plaisir et à la liberté.

Un enfant, si on n'en veut pas, on le donne à l'adoption.

On ne le tue pas en se réfugiant derrière la bonne conscience humaniste de celui qui ne croit même plus en la vie éternelle, tout en venant dans un forum catholique.

FM????

_________________
""l'eau d'une rivière est toujours plus pure à la source" :chapeau:

«Le respect est ce que nous devons; L’amour est ce que nous donnons» – Philip James Bailey :sage:

"Respecter les uns comme les autres nous fait éviter le mal."
Proverbe hébreu ; Les sentences et proverbes des anciens Rabbins (1629)
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 16307
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 14:35

Arnaud Dumouch a écrit:

C'est vous, FM qui avez mis dans la tête des gens l'idée première : l'enfant est une catastrophe, une nuisance au plaisir et à la liberté.
Il est FM Jean Luc?
Si pui, cela expliquerait bien des choses.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56

avatar

Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 14:37

RenéMatheux a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:

C'est vous, FM qui avez mis dans la tête des gens l'idée première : l'enfant est une catastrophe, une nuisance au plaisir et à la liberté.

Un enfant, si on n'en veut pas, on le donne à l'adoption.

On ne le tue pas en se réfugiant derrière la bonne conscience humaniste de celui qui ne croit même plus en la vie éternelle, tout en venant dans un forum catholique.
Eh oui!
Mais allez lui expliquer que les nazis faisaient la meme chose : les juifs, les polonais gènent, on les supprime!
Là c'est les bébés!
Notez que personne n'ira demandé au bébé ce qu'il désire ni s'inquièter de quelle souffrance l'avortement va être la cause pour lui!
Et après cela ils parlent de l'amour.......

comparer l'avortement et ceux qui aident les femmes dans cette épreuve à des nazis est d'une telle bêtise que cela montre votre débilité profonde :nawak: :nawak: :nawak:

_________________
""l'eau d'une rivière est toujours plus pure à la source" :chapeau:

«Le respect est ce que nous devons; L’amour est ce que nous donnons» – Philip James Bailey :sage:

"Respecter les uns comme les autres nous fait éviter le mal."
Proverbe hébreu ; Les sentences et proverbes des anciens Rabbins (1629)
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 16307
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 14:40

jean-luc56 a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:

C'est vous, FM qui avez mis dans la tête des gens l'idée première : l'enfant est une catastrophe, une nuisance au plaisir et à la liberté.

Un enfant, si on n'en veut pas, on le donne à l'adoption.

On ne le tue pas en se réfugiant derrière la bonne conscience humaniste de celui qui ne croit même plus en la vie éternelle, tout en venant dans un forum catholique.
Eh oui!
Mais allez lui expliquer que les nazis faisaient la meme chose : les juifs, les polonais gènent, on les supprime!
Là c'est les bébés!
Notez que personne n'ira demandé au bébé ce qu'il désire ni s'inquièter de quelle souffrance l'avortement va être la cause pour lui!
Et après cela ils parlent de l'amour.......

comparer l'avortement et ceux qui aident les femmes dans cette épreuve à des nazis est d'une telle bêtise que cela montre votre débilité profonde :nawak: :nawak: :nawak:
sauf que les nazis aussi tuaient ceux qui les gènent!
Et les bébés gènent certaines femmes et hommes!
C'est exactement pareil quoi que vous puissiez dire! Et je comprend que cela vous ennuie; Mais vous etes pour supprimer ceux qui gènent!
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56

avatar

Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 14:48

Renématheux,
donnez votre adresse en mp et je contacte deux centres de planning familial pour qu'il vous adresse toutes les jeunes femmes enceintes qui sont abandonnées. j'espère que votre maison est grande et que vous vous y connaissez en psychologie,psychiatrie,sociologie et en médecine.

je ne vous donne pas 3 mois avant de craquer

petite précision:ces centres sont dans les pires quartiers du 93

_________________
""l'eau d'une rivière est toujours plus pure à la source" :chapeau:

«Le respect est ce que nous devons; L’amour est ce que nous donnons» – Philip James Bailey :sage:

"Respecter les uns comme les autres nous fait éviter le mal."
Proverbe hébreu ; Les sentences et proverbes des anciens Rabbins (1629)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 86536
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 14:48

RenéMatheux a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:

C'est vous, FM qui avez mis dans la tête des gens l'idée première : l'enfant est une catastrophe, une nuisance au plaisir et à la liberté.
Il est FM Jean Luc?
Si pui, cela expliquerait bien des choses.

Il n'est pas FM d'appartenance syndicale.

Il est FM de pensée et de moeurs, comme la majorité en Occident.

L'obéissance de la foi le fait rire et il juge d'après sa libre pensée du moment où l'âme (qui d'ailleurs se réduit pour lui à une vague conscience intellectuelle) est présente.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 86536
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 14:51

jean-luc56 a écrit:
Renématheux,
donnez votre adresse en mp et je contacte deux centres de planning familial pour qu'il vous adresse toutes les jeunes femmes enceintes qui sont abandonnées. j'espère que votre maison est grande et que vous vous y connaissez en psychologie,psychiatrie,sociologie et en médecine.

je ne vous donne pas 3 mois avant de craquer

petite précision:ces centres sont dans les pires quartiers du 93

Abandonnées par le bonshommes comme vous qui les poussent à l'avortement et par l'Etat qui les libère en supprimant le délai de réflexion pour l'avortement.

Heureusement, de plus en plus gardent l'enfant et font payer une pension au mâle qui lâchement, s'est barré. C'est justice finalement (sauf pour celles qui en font un plan de carrière)
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Cécile



Féminin Messages : 10441
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 14:51

Au fait, René, combien avez-vous d'enfants ?

Quand on a un ou deux enfants, c'est très facile de critiquer ceux et celles qui refusent d'en avoir 6 ou 8 !
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56

avatar

Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   18/4/2015, 14:52

FM de pensée et de meurs?
:nawak: aucune intuition désolé Pouffer de rire
c'est à prendre comme un compliment?
parce que si vous partez dans le registre de l'insulte vous vous égarez
est ce votre style?

_________________
""l'eau d'une rivière est toujours plus pure à la source" :chapeau:

«Le respect est ce que nous devons; L’amour est ce que nous donnons» – Philip James Bailey :sage:

"Respecter les uns comme les autres nous fait éviter le mal."
Proverbe hébreu ; Les sentences et proverbes des anciens Rabbins (1629)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Considération chrétiennes sur l'avortement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Considération chrétiennes sur l'avortement
Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les sectes chrétiennes des deux premiers siècles
» L'agenda européen oublie toutes les fêtes chrétiennes
» L'unité de l'Europe sera solide si elle est basée sur les racines chrétiennes
» Un site sur toutes les hérésies chrétiennes
» Pourquoi les chrétiennes ne portent plus le voile ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: