DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Transsexualisme, bioéthique et témoignage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Thy Kingdom come
Administrateur


Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 17:54

Le scandale :

Citation :
Dans Aletheia, Yves Chiron rapporte les propos du cardinal Sarah à propos des questions discutées autour de la famille (mais également transposable au problème de l'homosexualité et de la transsexualité :

   "Sur les questions relatives au mariage, au divorce, à l’homosexualité, à l’admission à la communion des divorcés remariés et à la reconnaissance par l’Église des unions homosexuelles, le cardinal Sarah a des propos clairs. Il rappelle que le divorce, le remariage civil des divorcés ou leur concubinage « sont l’occasion d’un grand scandale » (p. 360). Certains – y compris des cardinaux et des évêques – pensent que « le divorce est tellement fréquent aujourd’hui que son scandale n’existe plus... (...) Le cardinal Sarah estime que la banalisation d’une situation ne change en rien, sur le fond, à la nature du scandale :

   « Ce type de raisonnement repose sur une mauvaise compréhension de la notion même de scandale. Ce dernier n’est pas un choc psychologique, mais une action qui entraîne délibérément autrui à pécher. En aucun cas, le pécheur ne doit tenter ni pousser l’autre à pécher. La tentation est un effet du péché lui-même. Or, la multiplicité des divorces et des remariages sont des péchés qui provoquent des situations sociales ou des institutions contraires à la bonté divine » (p. 361).

Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 18:02

et alors, du temps de l'inquisition, combien de femmes ont été brûlées pour soit-disant sorcellerie? combien de guérisseurs ont été trucidés pour soit-disant pacte avec le cornu?

le pape francois n' a t il pas encouragé l'accueil des personnes qui se livrent à ce grand scandale?
ce qui n'est pas le fait d'encourager de tel fait mais d'ouvrir les bras comme Jésus l'a fait
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 18:07

jean-luc56 a écrit:
et alors, du temps de l'inquisition, combien de femmes ont été brûlées pour soit-disant sorcellerie? combien de guérisseurs ont été trucidés pour soit-disant pacte avec le cornu?

le pape francois n' a t il pas encouragé l'accueil des personnes qui se livrent à ce grand scandale?
ce qui n'est pas le fait d'encourager de tel fait mais d'ouvrir les bras comme Jésus l'a fait

Mais quel rapport !! On dirait que votre seul argument est :
Citation :
"Regardez gnagna ! Les prêtres et les évêques aussi ont été et sont pécheurs.

Donc de quel droit montrent-ils le péché !!! Qu'ils laissent les gens pécher tranquille, trahir leur parole au nom du plaisir sentimental ou sexuel. Et tout ira bien !
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 18:08

http://docteurangelique.forumactif.com/t19340-il-en-sera-comme-du-temps-de-noe-et-de-lot#694816

Citation :
« L’idéologie du genre est déjà enseignée dans les manuels scolaires du programme SVT en classe de première. Elle est maintenant programmée pour être imposée dès l’école primaire, sans débat, et contre le droit des parents à élever leurs enfants en conformité avec la doctrine chrétienne et la loi naturelle. Cette théorie abolit la différence entre les petits garçons et les petites filles. Elle nie la réalité physique du sexe masculin ou féminin, et prétend que l’identité sexuelle n’est qu’une construction personnelle et changeante (Chacun peut choisir d’être un homme ou une  femme !) Elle présente l’homosexualité, la bisexualité, la Transsexualité  comme des orientations de libre choix. Il faut combattre les préjugés et stéréotypes sexistes ancrés dans l’inconscient collectif. Il faudra donc rebaptiser par exemple des termes comme  ’école maternelle’, car la maternité serait le premier des stéréotypes sociaux ! Le ministre de la culture en France déclarait dans le journal « La Croix » du 21/03/2013 : « Il faut être capables d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel ». (Fin de citation)

(...)

Il est donc clair que nous sommes ici face à une volonté déterminée de promouvoir cette fois « l’incitation à la débauche pour tous », en éliminant toute morale, toute règle, et dans le même temps tous les opposants à ces nouvelles lois, puisque des sanctions sévères sont prévues pour « l’homophobie » ou la « discrimination » dont ils seront accusés. Mais voilà qu’au nom de la tolérance ou de la liberté de chacun, nous nous voyons imposer des lois qui heurtent profondément notre conscience.


Dernière édition par Philippe B. le Jeu 02 Juil 2015, 18:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 18:14

Arnaud Dumouch a écrit:
jean-luc56 a écrit:
et alors, du temps de l'inquisition, combien de femmes ont été brûlées pour soit-disant sorcellerie? combien de guérisseurs ont été trucidés pour soit-disant pacte avec le cornu?

le pape francois n' a t il pas encouragé l'accueil des personnes qui se livrent à ce grand scandale?
ce qui n'est pas le fait d'encourager de tel fait mais d'ouvrir les bras comme Jésus l'a fait

Mais quel rapport !! On dirait que votre seul argument est :
Citation :
"Regardez gnagna ! Les prêtres et les évêques aussi ont été et sont pécheurs.

Donc de quel droit montrent-ils le péché !!! Qu'ils laissent les gens pécher tranquille, trahir leur parole au nom du plaisir sentimental ou sexuel. Et tout ira bien !

drôle d'affirmation trés gratuite.
cela ne vous valorise point.

le rapport c'est que l'attitude de l'église a varié avec le temps
"La véritable grandeur de la liberté, c'est qu'elle est le moyen sacré, divin, irremplaçable, donné par Dieu à la créature spirituelle pour être capable d'amour.
Abbé Pierre ; La voix des hommes sans voix (1990)
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 18:16

jean-luc56 a écrit:
et alors, du temps de l'inquisition, combien de femmes ont été brûlées pour soit-disant sorcellerie? combien de guérisseurs ont été trucidés pour soit-disant pacte avec le cornu?

le pape francois n' a t il pas encouragé l'accueil des personnes qui se livrent à ce grand scandale?
ce qui n'est pas le fait d'encourager de tel fait mais d'ouvrir les bras comme Jésus l'a fait

Aujourd'hui des chrétiens vont jusqu'à travestir la morale judéo-chrétienne, les commandements de Dieu et l'enseignement de Jésus en appelant bien ce qui est mal. Jésus ne l'a jamais fait, il a toujours condamné le mal et le péché (vous lui auriez aussi sorti l'argument de l'inquisition et de la sorcellerie sans doute !), tout en aimant le pécheur. Mais sur ce forum certains chrétiens par peur de juger le pécheur, s'épargnent le devoir de charité de juger leur conduite. Avec pour conséquence de pousser le pécheur du haut du précipice quitte à tomber avec lui.

Ou peut être ces chrétiens se disent qu'ils sont eux même pécheurs et préfèrent donc ne pas juger les actes de leurs frères... plutot que de se réformer pour ensuite pouvoir aider leurs frères à se réformer eux aussi. En effet Jésus n'a pas demandé de ne pas reprendre nos frères (au contraire il nous le demande clairement) mais de le faire, APRES avoir retiré la poutre de notre oeil, à savoir : commencer soi même par changer de vie et une fois qu'on est en route avec le Christ, qu'on se confesse régulièrement, notre oeil et notre conscience deviennent assez éclairés pour nous aider à guider nos frères.


Dernière édition par Philippe B. le Jeu 02 Juil 2015, 18:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 18:19

jean-luc56 a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
jean-luc56 a écrit:
et alors, du temps de l'inquisition, combien de femmes ont été brûlées pour soit-disant sorcellerie? combien de guérisseurs ont été trucidés pour soit-disant pacte avec le cornu?

le pape francois n' a t il pas encouragé l'accueil des personnes qui se livrent à ce grand scandale?
ce qui n'est pas le fait d'encourager de tel fait mais d'ouvrir les bras comme Jésus l'a fait

Mais quel rapport !! On dirait que votre seul argument est :
Citation :
"Regardez gnagna ! Les prêtres et les évêques aussi ont été et sont pécheurs.

Donc de quel droit montrent-ils le péché !!! Qu'ils laissent les gens pécher tranquille, trahir leur parole au nom du plaisir sentimental ou sexuel. Et tout ira bien !

drôle d'affirmation trés gratuite.
cela ne vous valorise point.

le rapport c'est que l'attitude de l'église a varié avec le temps
"La véritable grandeur de la liberté, c'est qu'elle est le moyen sacré, divin, irremplaçable, donné par Dieu à la créature spirituelle pour être capable d'amour.
Abbé Pierre ; La voix des hommes sans voix (1990)

Jamais l'Eglise ne peut varier quant à l'enseignement clair de Jésus qui interdit, non par moralisation cruelle mais à cause des exigence éternelle de l'amour, la répudiation et le remariage.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 18:21

Qui peut juger un être sur un forum?? Seul Dieu a la capacité de nous juger.
qui peut juger une conduite sur des écrits sur un forum? jugement hatif est un mauvais jugement et donc un péché par la pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 18:24

jean-luc56 a écrit:
Qui peut juger un être sur un forum?? Seul Dieu a la capacité de nous juger.
qui peut juger une conduite sur des écrits sur un forum? jugement hatif est un mauvais jugement et donc un péché par la pensée.

On ne juge pas les êtres.

On juge du divorce remariage et de ce que Jésus en dit.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 18:26

jean-luc56 a écrit:
Qui peut juger un être sur un forum?? Seul Dieu a la capacité de nous juger.
qui peut juger une conduite sur des écrits sur un forum? jugement hatif est un mauvais jugement et donc un péché par la pensée.

Vous ne me lisez même pas ! Je parle de juger l'acte et non la personne, vous voyez vous faites partie de ceux qui ne savent pas distinguer les deux ! Et donc vous ne juger ni l'un ni l'autre en poussant ainsi le pécheur en Enfer du fait que vous lui faites croire que ce qu'il fait est bon et bien ou que finalement il fait ce qu'il veut.

Si le changement de sexe et la volonté de toute puissance sur son corps n'est pas un comportement et que ce comportement ne doit pas être jugé comme inique je ne sais pas comment le qualifier.
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 18:30

Aujourd'hui le problème ce n'est plus le péché mais le fait de dire que tel acte est un péché. Venant du monde je le conçoit, d'un chrétien j'ai du mal.

Citation :
Que dit La Bible au sujet de ce qui se passe sous nos yeux, dans le monde,  mais aussi malheureusement parmi le peuple qui se dit « de Dieu » ? Evènements que nous avons du mal à croire, à cause de la vitesse avec laquelle  le mal s’accroît et se banalise.Le mal est appelé bien, et le bien est appelé mal, « Malheur à ceux qui font cela ! » dit Esaïe 5:20, « et qui changent les ténèbres en lumière ».

http://docteurangelique.forumactif.com/t19340-il-en-sera-comme-du-temps-de-noe-et-de-lot#694816
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 18:32

Arnaud Dumouch a écrit:
jean-luc56 a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
jean-luc56 a écrit:
et alors, du temps de l'inquisition, combien de femmes ont été brûlées pour soit-disant sorcellerie? combien de guérisseurs ont été trucidés pour soit-disant pacte avec le cornu?

le pape francois n' a t il pas encouragé l'accueil des personnes qui se livrent à ce grand scandale?
ce qui n'est pas le fait d'encourager de tel fait mais d'ouvrir les bras comme Jésus l'a fait

Mais quel rapport !! On dirait que votre seul argument est :
Citation :
"Regardez gnagna ! Les prêtres et les évêques aussi ont été et sont pécheurs.

Donc de quel droit montrent-ils le péché !!! Qu'ils laissent les gens pécher tranquille, trahir leur parole au nom du plaisir sentimental ou sexuel. Et tout ira bien !

drôle d'affirmation trés gratuite.
cela ne vous valorise point.

le rapport c'est que l'attitude de l'église a varié avec le temps
"La véritable grandeur de la liberté, c'est qu'elle est le moyen sacré, divin, irremplaçable, donné par Dieu à la créature spirituelle pour être capable d'amour.
Abbé Pierre ; La voix des hommes sans voix (1990)

Jamais l'Eglise ne peut varier quant à l'enseignement clair de Jésus qui interdit, non par moralisation cruelle mais à cause des exigence éternelle de l'amour,  la répudiation et le remariage.
l'église s'adapte sans renier la base du message de jésus.
jésus ne préchait il pas aux impies à ceux que la religion de l'époque rejetait.
jésus a laissé un message,celui de son père.

comment jésus aurai réagit devant un couple qui veut divorcer par incompatibilité d'humeur GRAVE allant jusqu'aux coups?

cela me rappelle l'histoire de cette femme qui prenait refuge auprès de l'église quand son mari la battait;à plusieurs reprises au nom des grands principes de l'église le curée de sa paroisse l'a dissuadé de divorcer et allait sermonner son mari; elle n'a pas divorcé et ce curé l'a enterré quelques temps après,son mari l'ayant tué .
ce cas,hélas n'est pas rare surtout en campagne;maintenant les curés envoie chez le médecin .
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 18:35

jean-luc56 a écrit:
comment jésus aurai réagit devant un couple qui veut divorcer par incompatibilité d'humeur  GRAVE allant jusqu'aux coups?

cela me rappelle l'histoire de cette femme qui prenait refuge auprès de l'église quand son mari la battait;à plusieurs reprises au nom des grands principes de l'église le curée de sa paroisse l'a dissuadé de divorcer et allait sermonner son mari; elle n'a pas divorcé et ce curé l'a enterré quelques temps après,son mari l'ayant tué .

La mode aujourd’hui est de citer des exemples extrêmes pour rendre le péché acceptable et généralisable.

Citation :
[Jésus] leur répondit: C'est à cause de la dureté de votre coeur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes; au commencement, il n'en était pas ainsi.

Citation :
Maris, aimez vos femmes, comme le Christ a aimé l'Eglise, et s'est livré lui-même pour elle - Éphésiens 5:25
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 18:41

Citation :
« Ainsi, mes bien-aimés, travaillez avec crainte et tremblement à votre salut… pour être irréprochables et purs, des enfants de Dieu sans reproche au milieu d’une génération perverse et corrompue, parmi laquelle vous brillez comme des flambeaux dans le monde. » (Phil. 2:12-15)
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 18:43

ce n'est pas un cas extreme :

La violence domestique a davantage tué en 2012 qu'en 2011. Un total de 174 personnes, en grande majorité des femmes, sont mortes en 2012, victimes de leur conjoint ou ex-conjoint. C'est 28 de plus que l'année précédente, selon une étude du ministère de l'Intérieur publiée samedi 8 juin. "Tous les deux jours, un homicide est commis au sein du couple", souligne cette étude annuelle de la Délégation aux victimes du ministère de l'Intérieur.

à moins que la vie de 174 femmes se sont des cas extrémes,oui devenus extrêmement BANAUX.
je vous fais grace des cas de blessures plus ou moins graves dont la déclaration devant la police,un juge avec DIVORCE à la clé évite d'allonger la liste.
vous croyez que jésus aurait laisser les coups des torsionaires partir???
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 18:48

Autre exemple : pour légaliser et banaliser l'avortement on sort le cas du viol. Je pourrais vous en citer bien d'autres !

C'est la mode, pour faire passer une idéologie on récupère un cas extrême et minoritaire et on change la loi pour l'ensemble de la population : certains ne s'acceptent pas homme ou femme => on va permettre que n'importe qui désormais puisse changer de sexe et l'inscrire à l'état civil;


Dernière édition par Philippe B. le Jeu 02 Juil 2015, 18:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 18:49

"La mode aujourd’hui est de citer des exemples extrêmes pour rendre le péché acceptable et généralisable."

C'est vrai...

Mais d'autres s'empressent de citer des exemples qui leur conviennent parce qu'ils vont dans leur sens...
Chaque cas, chaque situation est unique.
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 18:51

C'est bien cela qu'on a oublié : chaque cas est unique. On ne légifère pas pour un cas unique (plutot on donnera les moyen d'y répondre plus efficacement mais sans le généraliser à l'ensemble de la nation), à moins d'avoir comme objectif de faire basculer la civilisation et de changer les moeurs par pure idéologie.

Sous prétexte d'aider les personnes hermaphrodites (je ne sais pas quel pourcentage de la population cela représente surement pas plus d'1%), on va légiférer et permettre à monsieur ou madame tout le monde de changer de sexe (sur sa carte d'identité) à volonté. Et certains, même des chrétiens, appellent cela un progrès.

Je vous le dis, dans 10 ou 20 ans, les personnes internées dans des hôpitaux psychiatriques seront bien plus sains d'esprit que bien des hommes et femmes dans nos rues. Et ceux qu'on internera seront les homophobes, transphobes, zoophobes, LGBTophobes, pédophobes etc.


Dernière édition par Philippe B. le Jeu 02 Juil 2015, 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 18:55

Je ne pense pas que l'ensemble de la population souhaite changer de sexe !

Cela n'a vraiment rien à voir avec une quelconque idéologie...
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 18:58

phénomènes minoritaires?????
en 2013:

547 000 personnes
sont victimes de violences conjugales en France

143 personnes
sont décédées sous les coups de leur conjoint

23 enfants
ont été témoins d'un de ces crimes

il y a un leger problème dans vos perceptions de minoritaires
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 18:59

Cécile a écrit:
Je ne pense pas que l'ensemble de la population souhaite changer de sexe !

Cela n'a vraiment rien à voir avec une quelconque idéologie...

C'est très subtile, et c'est sur nos enfants que tout va s'appuyer. C'est bien ce que l'ancien ministre de l'éducation Vincent Peillon disait (et ce que disent aussi les FM) : s'appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités. Une jeunesse qui petit à petit apprendra à grandir dans des foyers homoparentaux ou avec des parents n'ayant ni foi ni loi et aux moeurs dépravés, où changer de sexe sera aussi facile que de se faire un piercing et sera même remboursé par la sécu - sans parler de ce qu'on voudrait leur apprendre à l'école, ou les jeunes qui grandiront dans une société où la GPA est généralisée, où le mariage signifie aussi bien l'union de 1 homme et 1 femme que de 2 hommes ou 2 femmes, où le péché n'est plus péché et où Dieu a été évacué.

...

Heureusement Dieu ne permettra pas cela, la coupe déborde déjà !
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 19:06

Cécile a écrit:
Je ne pense pas que l'ensemble de la population souhaite changer de sexe !

Cela n'a vraiment rien à voir avec une quelconque idéologie...

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 19:06

jean-luc56 a écrit:
phénomènes minoritaires?????
en 2013:

547 000 personnes
sont victimes de violences conjugales en France

143 personnes
sont décédées sous les coups de leur conjoint

23 enfants
ont été témoins d'un de ces crimes

il y a un leger problème dans vos perceptions de minoritaires

Et donc ce que vous préconisez c'est le divorce ? Donc Jésus a bien raison : "c'est à cause de votre dureté de coeur..."

Vous ne savez pas aimez votre conjoint ? Eh bien on va vous aider à divorcer ce sera plus facile pour tout le monde. Et on met à la poubelle la loi divine concernant l'union de l'homme et de la femme et le péché d'adultère.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 19:15

ce que j'ai à de nombreuses fois préconisé:

-mettre le conjoint ou les deux (cela existe) à l’abri de la violence de l'autre.
-restaurer une communication en aidant les deux à essayer de voir claire dans leur couple.
-mettre en place si cela est envisageable une thérapie de couple pour les aider.

il y a vachement beaucoup de dureté là dedans! Pouffer de rire

alors vos phrases à deux balles(Vous ne savez pas aimez votre conjoint ? Eh bien on va vous aider à divorcer) gardez les vous et tournez 7 fois votre langue dans votre bouche.

mais revenons au sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 19:34

Spoiler:
 

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 19:38

Philippe B. a écrit:
http://docteurangelique.forumactif.com/t19340-il-en-sera-comme-du-temps-de-noe-et-de-lot#694816

Citation :
« L’idéologie du genre est déjà enseignée dans les manuels scolaires du programme SVT en classe de première. Elle est maintenant programmée pour être imposée dès l’école primaire, sans débat, et contre le droit des parents à élever leurs enfants en conformité avec la doctrine chrétienne et la loi naturelle. Cette théorie abolit la différence entre les petits garçons et les petites filles. Elle nie la réalité physique du sexe masculin ou féminin, et prétend que l’identité sexuelle n’est qu’une construction personnelle et changeante (Chacun peut choisir d’être un homme ou une  femme !) Elle présente l’homosexualité, la bisexualité, la Transsexualité  comme des orientations de libre choix. Il faut combattre les préjugés et stéréotypes sexistes ancrés dans l’inconscient collectif. Il faudra donc rebaptiser par exemple des termes comme  ’école maternelle’, car la maternité serait le premier des stéréotypes sociaux ! Le ministre de la culture en France déclarait dans le journal « La Croix » du 21/03/2013 : « Il faut être capables d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel ». (Fin de citation)

(...)

Il est donc clair que nous sommes ici face à une volonté déterminée de promouvoir cette fois « l’incitation à la débauche pour tous », en éliminant toute morale, toute règle, et dans le même temps tous les opposants à ces nouvelles lois, puisque des sanctions sévères sont prévues pour « l’homophobie » ou la « discrimination » dont ils seront accusés. Mais voilà qu’au nom de la tolérance ou de la liberté de chacun, nous nous voyons imposer des lois qui heurtent profondément notre conscience.

Je m'inquiète pour les enfants qui vont grandir dans ce monde d'horreur. Sad

Parfois, je suis content de ne pas en avoir. neutral
Revenir en haut Aller en bas
coeurdemarie



Féminin Messages : 213
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 20:11

Dire que l'on naît clairement homme ou femme , ce n 'est pas vrai: il y a des cas où l'anatomie est douteuse.
En tant que chrétienne, je ne peux que respecter le choix de Jenny.
J'ai 57 ans, je me rends compte que la vie est courte, que je ne vais pas la passer à juger les autres, j'ai suffisamment d'occupation à améliorer mon caractère, et il y a des situations qui me dépassent , qui dépassent mon intelligence , et je ne sais pas quoi penser, alors je laisse Dieu juger.
Moi, je ne suis pas qualifiée.
En attendant, j'accepte l'autre et ses différences tant qu'il ne me cause aucun tort.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 02 Juil 2015, 22:33

coeurdemarie a écrit:
Dire que l'on  naît clairement homme ou femme , ce n 'est pas vrai: il y a des cas où l'anatomie est douteuse.

Certes, mais ce sont des cas rares.
Revenir en haut Aller en bas
coeurdemarie



Féminin Messages : 213
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 07:57

Oui, ce sont des cas rares, mas ils existent . Il y a aussi des cas où l'être humain ne se sent pas l'aise dans son identité sexuelle de naissance. Je ne suis pas qualifiée pour en donner les raisons; mais de toute façon, ce n'est pas en lapidant les gens virtuellement que l'on va régler cela.
Les gens normaux, ça n'existe pas , ou plutôt ceux qui se disent normaux sont parfois les pires de tous, il n'y a qu'à lire les journaux.
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 09:54

Bonjour, je ne lapide personne j'essaie juste de dire que lorsqu'on vit une souffrance identitaire, il faut essayer de trouver une solution qui nous aide à nous accepter tel que l'on est, qui respecte notre dignité et ne nous considère pas que comme un amas de chair que l'on peut transformer à loisir. En tant que chrétien je ne peux que défendre l'identité trinitaire de l'homme : corps, âme et esprit. Souvent la solution que l'on choisit pour "résoudre" un problème identitaire c'est d'une part une solution de fuite (on essaie de transformer notre corps pour qu'il réponde à l'image subjective qu'on en a), d'autre part une solution de toute puissance sur son corps (je suis mon propre dieu et je fais ce que je veux de mon corps), et enfin une solution qui occulte les autres dimensions de notre identité. On ne peut en aucun cas, et un chrétien a le devoir de le rappeler, répondre à un problème humain sans prendre en compte toute sa dimension corps-âme-esprit.

Le transsexualisme est également un mensonge vis à vis de la société et de nous même, en nous faisant passer pour ce que nous imaginons subjectivement être, de façon totalement désincarnée.

Concernant la normalité ce n'est qu'une façon de mettre les gens dans des petits tiroirs, dans des catégories. On est tous uniques, tous nous sommes une facette d'un diamant qui est le Christ. Mais pour briller de la lumière du Christ il nous faut nous accepter tel que nous sommes, en demandant la grâce d'y parvenir en nous regardant avec miséricorde et bienveillance, de la même manière que nous regarde notre Créateur qui souffre de nous voir ne pas nous accepter tel que nous sommes et chercher à devenir ce que nous ne sommes pas.
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 375
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 10:00

Jean-Luc a écrit:
si cet "effort" n'a pas été fait c'est qu'il ne devait pas se faire.
"les voies de Dieu sont impénétrables" mais rien n'est la conséquence du hasard.

toute action,toute pensée a une origine et une conséquence.
si elle a pour origine l'Amour sa conséquence ne peut être qu' Amour.

Vide et creux.
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 10:14

Je me demande quelles sont les sources de réflexion de Jean Luc... certes il ne faut pas en arriver à balancer 36000 citations bibliques tels les TMJ mais ici on est dans le flou artistique et relatif complet.

"si elle a pour origine l'Amour sa conséquence ne peut être qu' Amour."

Mouais un cannibale aime sa victime, la conséquence c'est qu'il ne reste pas grand chose de celle-ci. Ou plus actuel : la jeune femme enceinte aime son confort, elle se fait avorter ; conséquence : la mort et non l'amour !

Si l'Amour ne s'incarne pas dans la Vérité et ne se fonde pas sur le Roc de la révélation judéo-chrétienne et sur les 10 commandements, il n'est que vide et que sable.

Ce n'est pas avec du relatif que le chrétien aidera son frère à changer de vie.
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 375
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 10:22

Coeurdemarie a écrit:
Dire que l'on naît clairement homme ou femme , ce n 'est pas vrai: il y a des cas où l'anatomie est douteuse.
En tant que chrétienne, je ne peux que respecter le choix de Jenny.
J'ai 57 ans, je me rends compte que la vie est courte, que je ne vais pas la passer à juger les autres, j'ai suffisamment d'occupation à améliorer mon caractère, et il y a des situations qui me dépassent , qui dépassent mon intelligence , et je ne sais pas quoi penser, alors je laisse Dieu juger.
Moi, je ne suis pas qualifiée.
En attendant, j'accepte l'autre et ses différences tant qu'il ne me cause aucun tort.

Votre morale est d'un goût douteux : tant que je ne suis pas touché par mon prochain, je l'accepte. Il peut bien faire ce qu'il veut, ce qu'il souhaite, "tant qu'il ne me cause aucun tort" (n.b. : vous pouvez définir ce qui vous causerait du tort ?), je suis tranquille. Il s'agit en filigrane d'un discours relativiste, qui masque sa propre indigence par une acceptation fallacieuse du prochain, un paravent de charité.

Je suis vraiment étonné. Vous êtes catholique, mais vous baignez dans un discours lénifiant sur les vertus de la différence, alors que ce qui nous est demandé n'est pas d'approuver tout ce que font les autres "tant qu'ils ne me causent aucun tort", mais plutôt d'accompagner mon prochain par amitié, en le reprenant si nécessaire, quand il nous semble s'écarter de la vérité.

Si un de mes bons amis s'enivre - a priori cela ne me cause aucun tort, il est le seul à s'en causer - je peux cherchez à l'empêcher de le faire, quitte à lui donner un franc coup de poing, ce dont il me remerciera plus tard, quand il aura retrouver sa lucidité.
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 375
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 10:25

Oups, fautes d'orthographe :

Moi a écrit:
Votre morale est d'un goût douteux : tant que je ne suis pas touché par mon prochain, je l'accepte. Il peut bien faire ce qu'il veut, ce qu'il souhaite, "tant qu'il ne me cause aucun tort" (n.b. : vous pouvez définir ce qui vous causerait du tort ?), je suis tranquille. Il s'agit en filigrane d'un discours relativiste, qui masque sa propre indigence par une acceptation fallacieuse du prochain, un paravent de charité.

Je suis vraiment étonné. Vous êtes catholique, mais vous baignez dans un discours lénifiant sur les vertus de la différence, alors que ce qui nous est demandé n'est pas d'approuver tout ce que font les autres "tant qu'ils ne me causent aucun tort", mais plutôt d'accompagner mon prochain par amitié, en le reprenant si nécessaire, quand il nous semble s'écarter de la vérité.

Si un de mes bons amis s'enivre - a priori cela ne me cause aucun tort, il est le seul à s'en causer - je peux chercher à l'en empêcher, quitte à lui donner un franc coup de poing, ce dont il me remerciera plus tard, quand il aura retrouvé sa lucidité.
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 10:29

Nous sommes hélas nombreux à oublier la raison de notre existence ici bas... et les enjeux spirituels pour nous comme pour nos frères.

Quand nous découvrons un trésors, que le Christ nous ouvre les yeux, il devient presque de la non assistance à personne en danger de garder égoïstement ce trésors pour soi et de laisser son frère suivre la vie qu'il souhaite, dans les ténèbres et l'aveuglement dans lequel nous mêmes étions plongés... mais ce relativisme n'est il pas un signe que nous sommes encore dans les ténèbres ? Que nous sommes incapable de discerner le bien du mal, sourds et aveugles à la souffrance spirituelle de nos frères, à leur soif de vérité, sourds également à la demande de Dieu : "Qu'as tu fait de ton frère ?" (Genèse 4.1-15) ("l'as tu aidé à connaitre lui aussi la vérité qui le rendra libre ? Ou l'as tu laissé dévaler le précipice sous prétexte qu'il faisait ce qu'il voulait de sa vie tant qu'il ne dérangeait pas la tienne ?")
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 10:53

aristote a écrit:
Jean-Luc a écrit:
si cet "effort" n'a pas été fait c'est qu'il ne devait pas se faire.
"les voies de Dieu sont impénétrables" mais rien n'est la conséquence du hasard.

toute action,toute pensée a une origine et une conséquence.
si elle a pour origine l'Amour sa conséquence ne peut être qu' Amour.

Vide et creux.

"certaine pensée ou certaine phrase sonne "vide et creux" car le réceptacle qui la reçoit est vide d'amour et creux de sagesse "
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 11:24

aristote a écrit:
Coeurdemarie a écrit:
Dire que l'on naît clairement homme ou femme , ce n 'est pas vrai: il y a des cas où l'anatomie est douteuse.
En tant que chrétienne, je ne peux que respecter le choix de Jenny.
J'ai 57 ans, je me rends compte que la vie est courte, que je ne vais pas la passer à juger les autres, j'ai suffisamment d'occupation à améliorer mon caractère, et il y a des situations qui me dépassent , qui dépassent mon intelligence , et je ne sais pas quoi penser, alors je laisse Dieu juger.
Moi, je ne suis pas qualifiée.
En attendant, j'accepte l'autre et ses différences tant qu'il ne me cause aucun tort.

Votre morale est d'un goût douteux : tant que je ne suis pas touché par mon prochain, je l'accepte. Il peut bien faire ce qu'il veut, ce qu'il souhaite, "tant qu'il ne me cause aucun tort" (n.b. : vous pouvez définir ce qui vous causerait du tort ?), je suis tranquille. Il s'agit en filigrane d'un discours relativiste, qui masque sa propre indigence par une acceptation fallacieuse du prochain, un paravent de charité.

Je suis vraiment étonné. Vous êtes catholique, mais vous baignez dans un discours lénifiant sur les vertus de la différence, alors que ce qui nous est demandé n'est pas d'approuver tout ce que font les autres "tant qu'ils ne me causent aucun tort", mais plutôt d'accompagner mon prochain par amitié, en le reprenant si nécessaire, quand il nous semble s'écarter de la vérité.

Si un de mes bons amis s'enivre - a priori cela ne me cause aucun tort, il est le seul à s'en causer - je peux cherchez à l'empêcher de le faire, quitte à lui donner un franc coup de poing, ce dont il me remerciera plus tard, quand il aura retrouver sa lucidité.

Il faut rester dans le sujet ! En quoi le fait qu'une personne change de sexe nuit-il à quelqu'un d'autre ? Il est évident que c'est ce que Coeurdemarie évoquait.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 11:35

cela nuit à personne et même si cela lui permet d'avoir une vie harmonieuse et heureuse qui rayonne autour d'elle, c'est une bonne chose.

"On n'est jamais heureux que dans le bonheur qu'on donne. Donner, c'est recevoir".
Abbé Pierre ; Servir : Paroles de vie (2006)
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 12:39

Cécile a écrit:

Il faut rester dans le sujet !  En quoi le fait qu'une personne change de sexe nuit-il à quelqu'un d'autre ? Il est évident que c'est ce que Coeurdemarie évoquait.

On est précisément dans le sujet. Jenny s'adresse a des chrétiens, des chrétiens ne peuvent se contenter de dire "tant qu'il ne me nuit pas, il fait ce qu'il veut et ensuite (ce que je vois ici) le féliciter pour son choix totalement contraire à la morale catholique et à la bonté de Dieu".

Encore une fois ne prenons pas le risque d'entendre un jour le Seigneur nous dire "Qu'as tu fait de ton frère ?"

Nous sommes à bord de la même barque, si nous laissons notre frère couler nous coulons avec lui. Si nous approuvons (par action ou par omission) son péché, nous aurons à rendre compte de ce même péché comme si nous l'avions nous même commis!


Dernière édition par Philippe B. le Ven 03 Juil 2015, 13:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 12:40

jean-luc56 a écrit:
cela nuit à personne et même si cela lui permet d'avoir une vie harmonieuse et heureuse  qui rayonne autour d'elle, c'est une bonne chose.

"On n'est jamais heureux que dans le bonheur qu'on donne. Donner, c'est recevoir".
Abbé Pierre ; Servir : Paroles de vie (2006)

En quoi cette transformation fait elle rayonner le Christ autour de soi dites moi ? Car à part faire rayonner le Christ, que faisons nous rayonner si ce n'est nos ténèbres ?

Etre heureux et bien dans sa peau dans le monde est il selon vous systématiquement un signe de grâce et de salut et un signe qu'on avance sur le chemin vertueux du Christ ?

Qu'est ce que "porter sa croix et suivre le Christ" pour vous qui êtes chrétien ? Est ce en chercher une moins lourde, ou prendre celle que la vie nous mets sur notre route en demandant au Seigneur de nous aider à la porter pour la rendre plus supportable ?

Encore une fois je m'adresse ici à des chrétiens. Jenny n'étant pas croyant je m'adresserai à lui avec d'autres arguments. Mais je pense que trop de chrétiens ici sont vraiment endormis... et dans ces conditions de quelle genre d'aide peuvent-ils être pour un pécheur qui se présente à eux en cherchant la bonne voie à suivre ?

J'ai plutot l'impression ici qu'on voit se présenter un pécheur (nous le sommes nous mêmes mais cela ne nous donne pas le droit de laisser notre frère périr, car nous avons une chose en plus : la lumière du Christ !) qui ne marche pas encore sur la voie du Christ et comme seule réaction de la part des chrétiens que nous sommes nous lui disons "félicitation ! Tu as beaucoup de courage, tu es très jolie ! Je ne veux pas juger donc j'approuve ton choix tant que tu ne me nuis pas".

Nous ne sommes pas mieux que les aveugles qui dirigent d'autres aveugles dont parle le Christ.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 13:15

nous avons tous notre croix et nous devons la porter;mais sommes nous obliger de refuser l'aide dans certains moments de notre vie?

-refuser une intervention chirurgicale?
-refuser des médicaments?
-refuser les thérapies?

parce que au nom de certains textes nous sommes dans les mains de Dieu??

et pour ceux qui travaillent dans le domaine de la santé,devons nous changer de travail et abandonner ceux qui souffrent et les envoyer lire la bible?

le thérapeute aide ceux qui franchissent la porte de son cabinet à comprendre leur vie et à mieux porter leur croix
le personnel de santé aide ceux qui souffrent .

cette transformation fait rayonner l'amour de cet équilibre retrouvé et la joie d'une vie; c'est cela qui rayonne et qui se communique à ses proches puis plus loin.
donner de la joie et du bonheur avec l'Amour autour de soi est un geste important dans une société de désespoir qui décade à la vitesse V.

"Quand tu souffres toi, qui que tu sois, aimer, pour moi, c'est avoir mal et pas pour larmoyer, mais pour que tout ce que j'ai de force se lève, pour lutter avec toi et nous guérir ensemble de ton mal devenu le mien."
Abbé Pierre ; La voix des hommes sans voix (1990)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 13:21

Jenny n'est pas ici coupable, juste victime.

L'analyse n'est pas explicitement chrétienne, mais humaine.

Le vrai travail de la psychologie devrait lui faire accepter son corps et non de lui faire handicaper son corps.

Maintenant, une fois adulte, chacun fait ce qu'il veut.

On a cependant tellement d'échecs et d'euthanasie finale (en Belgique) de ces cas de souffrance après opération, que je garde mes doutes.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 13:24

Arnaud Dumouch a écrit:
Jenny n'est pas ici coupable, juste victime.

L'analyse n'est pas explicitement chrétienne, mais humaine.

Le vrai travail de la psychologie devrait lui faire accepter son corps et non de lui faire handicaper son corps.

Maintenant, une fois adulte, chacun fait ce qu'il veut.

On a cependant tellement d'échecs et d'euthanasie finale (en Belgique) de ces cas de souffrance après opération, que je garde mes doutes.

Thumright  
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 13:27

Arnaud Dumouch a écrit:
Jenny n'est pas ici coupable, juste victime.

L'analyse n'est pas explicitement chrétienne, mais humaine.

Le vrai travail de la psychologie devrait lui faire accepter son corps et non de lui faire handicaper son corps.

le vrai travail de psychologie est d'AIDER et non de forcer dans une direction ou dans l'autre. la notion d'handicaper son corps est déjà dans le subjectif et dans le dirigisme
avons nous le droit de diriger? NON

Maintenant, une fois adulte, chacun fait ce qu'il veut.

c'est cela la notion de liberté

On a cependant tellement d'échecs et d'euthanasie finale (en Belgique) de ces cas de souffrance après opération, que je garde mes doutes.

dans toute opération il y a toujours un risque,le risque zéro n'existe pas et je suis persuadé que Jenny les connaissaient.
ne rien faire dans certains cas est plus "porteur de risque"
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 13:34

jean-luc56 a écrit:

le vrai travail de psychologie est d'AIDER et non de forcer dans une direction ou dans l'autre. la notion d'handicaper son corps est déjà dans le subjectif et dans le dirigisme
avons nous le droit de diriger? NON

Et c'est ça qui est n'importe quoi ! Comme si tout était égal, une direction ou l'autre.

Bien sûr que tout n'est pas égal. Son corps est OBJECTIVEMENT homme ou femme.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 13:35

Arnaud Dumouch a écrit:
Jenny n'est pas ici coupable, juste victime.

L'analyse n'est pas explicitement chrétienne, mais humaine.

Le vrai travail de la psychologie devrait lui faire accepter son corps et non de lui faire handicaper son corps.

Maintenant, une fois adulte, chacun fait ce qu'il veut.

On a cependant tellement d'échecs et d'euthanasie finale (en Belgique) de ces cas de souffrance après opération, que je garde mes doutes.

je suis d'accord avec toi (pour l'euthanasie, ça je ne sais pas !)

Le cas de Jenny est exceptionnel, sa souffrance devait être très importante pour en arriver à cette extrème !

Je rapproche cela de ceux qui ne supportent plus de se voir dans un miroir et passent par des phases de déprime, puis par l'opération esthétique ou encore plus grave, enlever une partie de l'estomac pour perdre jusqu'à 50 kgs (cas de ma voisine de 31 ans). Elle a vu des psys, suivi toutes sortes de régimes et est venue beaucoup pleurer chez moi... je lui disais qu'elle était jolie avec ses rondeurs, mais rien n'y a fait.
Elle a pris sa décision seule, car son mari n'était pas d'accord...

Actuellement, elle se nourrit de vitamines qu'elle achète en pharmacie... ne peut pas boire si elle a mangé et inversement...

elle est sur les nerfs et supporte de moins en moins ses enfants. Je suis pratiquement la seule qui ose lui dire qu'elle l'a cherché...

Je précise qu'elle est catholique.


_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 13:40

et l'esprit qui vit dans ce corps?
et l'esprit qui commande et dirige ce corps?

c'est un long travail quand on se trouve dans un cas similaire d'essayer de comprendre et d'analyser la vie de quelqu'un pour en connaitre le degré de masculinité et de féminité.

ce n'est pas dans les textes sacrés qui ont simplifié les choses; mais la vie n'est pas aussi simple,hélas.

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 13:42

Espérance a écrit:


je suis d'accord avec toi (pour l'euthanasie, ça je ne sais pas !)


http://www.sudinfo.be/825127/article/actualite/belgique/2013-10-03/nathan-euthanasie-apres-avoir-change-de-sexe-il-a-laisse-de-l-argent-a-sa-mere-q

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 13:44

Arnaud Dumouch a écrit:
Espérance a écrit:


je suis d'accord avec toi (pour l'euthanasie, ça je ne sais pas !)


http://www.sudinfo.be/825127/article/actualite/belgique/2013-10-03/nathan-euthanasie-apres-avoir-change-de-sexe-il-a-laisse-de-l-argent-a-sa-mere-q

Que cela vous permette de réfléchir à ce qui aurait pu se passer si vous m’aviez donné un peu d’amour et donc ? tout est là Crying or Very sad

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 13:58

Pas tout. Si sa mère ne l'aimait pas, c'est vers l'avenir et vers son conjoint, ses enfants, que les psychologues doivent le tourner.

Nier sa nature est toujours dangereux. La nature se venge.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 14:49

Le rôle d'un psychologue ne consiste pas à "tourner" son client d'un côté ou de l'autre, mais à l'aider à voir clair en lui-même.
La raison de ce suicide, selon les points de vue, peut être le rejet de sa mère au moins autant que son intervention chirurgicale.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 14:54

Cécile a écrit:
Le rôle d'un psychologue ne consiste pas à "tourner" son client d'un côté ou de l'autre,

Ah bon ? Donc si votre patient vient pour se suicider, votre rôle n'est pas de le tourner vers la vie, mais juste de l'aider à voir en lui pour qu'il se décide à se tuer plus librement ? carton rouge

Vous voyez, Cécile, on peut parfois écrire des choses bizarre et je ne vous conseille pas un psychologue neutre, sans notion du bien et du mal, tel que vous l'envisagez.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 03 Juil 2015, 15:02

Arnaud, un psychiatre essaiera de comprendre POURQUOI son patient parle de suicide.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
 
Transsexualisme, bioéthique et témoignage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lois de Bioéthique
» Bioéthique: le Sénat autorise la recherche sur l'embryon
» débat bioéthique
» Master 2 - Droit de la bioéthique et de la santé
» Débats à la Cité des livres par Non Fiction : C. Fourest, la bioéthique, L. Thuram, M. Rocard, E. Guigou, P. Moscovici, M. Wieviorka

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: