DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
prinu



Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mar 01 Juil 2014, 19:07

http://www.jforum.fr/forum/international/article/le-meurtre-des-adolescents

Le meurtre des adolescents constitue une violation des Droits de l’Homme

Où sont donc passées les organisations non-gouvernementales financées par l’argent des contribuables européens ?

NGO Monitor se joint aux familles, citoyens d’Israël, au peuple juif et à leurs amis dans le deuil qui suit la mort de Naftali Fraenkel, Gilad Shaar, et Eyal Yifrach. Nous condamnons ces meurtres de sang-froid en tant que crime de guerre nourri, exclusivement, par la haine et en tant que violation des valeurs humaines les plus fondamentales. Nous rejetons également les efforts immoraux visant à comparer cet acte inqualifiable de haine et de malfaisance à l’état pur à des opérations d’auto-défense contre les auteurs de ces agressions.

De nombreuses ONG qui se réclament d’un mandat des droits de l’homme se sont abstenu de condamner sans équivoque le kidnapping et le meurtre des trois jeunes israéliens innocents. Cela constitue un rejet pur et simple de l’universalité des Droits de l’Homme et une trahison des valeurs dont ces mouvements se prétendent les champions.

NGO Monitor appelle aussi les ONG et leurs facilitateurs financiers à réexaminer leur agenda et leurs activités. L’absence flagrante de soutien envers les droits de l’homme des Israéliens, alors que ces ONG brassent de vastes fonds publics fournis directement par les gouvernements européens représente une profonde tache morale.

Il n’y a pas de “cycle de la violence”
Trois adolescents israéliens - Naftali Fraenkel, Gilad Shaar et Eyal Yifrach – ont été kidnappés et tués de sang-froid, sur leur chemin de retour de l’école, uniquement parce qu’ils étaient Juifs et Israéliens. Leurs assassins arabes-palestiniens, tels qu’ils ont été identifiés par Israël, ne connaissaient pas leurs victimes et cela ne leur importait pas – leur seul objectif était d’attaquer des Israéliens objets de leur haine, et, peut-être, de les échanger vivants ou morts cotre d’autrtes meurtriers emprisonnés. N’importe quel Juif aurait fait l’affaire.

Ainsi en est-il depuis quelques cent ans, de cette longue guerre contre la souveraineté nationale juive et contre sa reconnaissance à égalité parmi les nations. Bien avant la guerre de 1967 et que la notion « d’occupation » fournisse une excuse à la haine et au meurtre, de tels actes de violence inhumaine étaient fréquents et communs. En 1929, lorsque la communauté juive d’Hébron a été massacrée (qu’elle a subi un nettoyage ethnique, en langage moderne), il n’y avait pas de cycle de violence – il s’agissait d’un acte unilatéral.

En novembre 1947, lorsque tous les dirigeants arabes ont rejeté le Plan minimaliste de Partition de l’ONU et lance une vague de terreur massive contre la communauté juive, il n’y avait pas de “cycle de violence”. Et la guerre de 1967, qui a mené à « l’occupation » qui lui a succédée, a été déclenchée par les efforts incessants de Nasser pour détruire l’Etat juif, et cette guerre ne faisait aucunement partie d’un quelconque cycle d’action-réaction.

De façon similaire, aujourd’hui, il n’y a aucun “cycle de revanche”, comme le prétendent si souvent, beaucoup de journalistes, diplomates et de militants auto-proclamés des droits de l’homme. Un cycle signifie qu’il y ait une symétrie, un coup-pour-coup automatique, des actions et réactions irréfléchies, dans lequel toutes les parties, et non une seule, puissent être tenues pour moralement responsables
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mar 01 Juil 2014, 19:09

Arnaud Dumouch a écrit:
Dragna Din a écrit:


Des témoignages de soldats israéliens ayant participé aux combats dans la bande de Gaza, confirment que des militaires israéliens ont tué des civils palestiniens sans défense durant l'offensive dans la bande de Gaza.

Cela s'appelle un crime de guerre et non un assassinat organisé par Tsahal.

et si celà est avérré, je le condamne, comme toute la presse israélienne était trés attentive et trés critique de tout acte isolé, et les dirigeants de tsahal tout autant.
des soldats de tsahal ont subit un tribunal militaire, il ya eu des enquetes. Des actes avérés étaient peu nombreux, parmis pas mal de fausses accusations, dévoilent les enquetes israéliennes.

quand on pense que des anciens soldats francais se pavanent en racontant leur usage de tronconneuses pour découper des femmes vivantes en deux en Afrique,
et que les exactions de soldats russes, palestiniens, syriens, ou turcs ne sont jamais pénalisés.


Dernière édition par prinu le Mar 01 Juil 2014, 21:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ismael



Messages : 947
Inscription : 18/01/2011

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mar 01 Juil 2014, 19:43

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
ismael



Messages : 947
Inscription : 18/01/2011

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mar 01 Juil 2014, 19:46

prinu a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Dragna Din a écrit:


Des témoignages de soldats israéliens ayant participé aux combats dans la bande de Gaza, confirment que des militaires israéliens ont tué des civils palestiniens sans défense durant l'offensive dans la bande de Gaza.

Cela s'appelle un crime de guerre et non un assassinat organisé par Tsahal.

et si celà est avérré, je le condamne, comme toute la presse israélienne était trés attentive et trés critique de tout acte isolé.
des soldats de tsahal ont subit un tribunal militaire, il ya eu des enquetes. Ces actes étaient peu nombreux, parmis pas mal de fausses accusations, dévoilent les enquetes israéliennes..
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ismael



Messages : 947
Inscription : 18/01/2011

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mar 01 Juil 2014, 20:04

prinu a écrit:

source jforum
Le pape François, qui était en Terre Sainte fin mai, a condamné très fermement la mort des trois jeunes Israéliens enlevés, qualifiée de "crime inacceptable et exécrable", dans un communiqué du Vatican diffusé ce soir.
et pourquoi n'a t-il pas condamné les tueuries isrelienne a gaza
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mar 01 Juil 2014, 21:22

Safir, je n'aime pas du tout votre façon de vous exprimer et je supprime vos posts.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mar 01 Juil 2014, 21:47

Les photos d'enfants tués, montrées par safir ne viennent aucunement de gaza.
Il y ena des centaines sur le net, et elles viennent de syrie, etc.

le but est de vous "choquer".

quand aux enfants qui pleurent, dans tout conflit, ils pleurent. ca ne prouve aucun acte répréenssif.
inutile que je mette des photos d'enfants israéliens apeurés et pleurant quand des missiles palestiniens visent des villes israéliennes.

regardez ces deux photos:



a gauche, ce que les palestinistes et l'armée du fou Assad, font a sa propre population.

A droite, gaza florissante, ses spas, ses marchés et supermarchés bien fournis.

Les syriens ont mille fois plus de malheurs que les palestiniens élus de l'univers qui se mouchent dans les étoiles

--
J'aimerais souligner uen contradiction: boulot parlais des "ultra orthodoxes qui veulent tuer du palestinien" (en ces propos à peu prés, hein..)
et là on met un livre qui met en avant que les ultra-orthodoxes sont antisionistes.

étonnant tour de passe-passe.

Les deux sont faux.

si il y a des tueurs (gnéralement en paroles fort heureusement) de palestiniens, prets à faire l'inommable, ils ne font pas partis d'un moule. et encore moins ne représentent un gouvernement, un état, ni le sionisme.

quelques uns peuvent etre ultra religieux, d'autres d'extréme droite,
et dans chaque cas,
ils sont la peste de leurs mouvements respectifs, et ne représentent personne sinon leur propre personne.
La police israélienne les surveille et les arretent an cas d'actes de violence. ils sont une poignée de violents, pas plus.
quand aux ultra orthodoxes antisionistes, il 's'agit en fait d'une secte qui veux détruire israel, et va a téhéran participer a des réunions niant la shoah, excusez du peu, ils ne représentent que leur cerveau à l'envers.

la majorité des ultra orthodoxes n'en font pas partie du tout, ils sont juste dasn leur petit monde à eux, et detestent la modernité d'Israel, et sa liberté.

Les ultra islamistes palestiniens qui veulent manger du juif, ils sont majoritaires dans la société palestinienne, et ils sont élus par la foule.
inutile donc de mettre dos à dos deux radicalismes qui n'ont pas le meme poids politique.
l'antisémitisme lié à l'antisionisme, est majoritaire dans toute la société palestinienne et dans leurs médias.

il n'ya que les marxistes occidentaux, des idéalistes béats croyant en la bonté de l'ame humaine, et des embrigadés du cyber-islamisme frénétique qui crient en une société israélienne voulant brimer les palestiniens. Le "israel-bashing" est un défouloir de frustrés sociaux.
c'est un mythe de propagande, trés éfficace.


Dernière édition par prinu le Mar 01 Juil 2014, 22:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mar 01 Juil 2014, 21:57

Voici l'intervention du pape François :

2014-07-01 Radio Vatican

« C’est une nouvelle terrible et dramatique », c’est en ces termes que le père Federico Lombardi, le Directeur de la salle de presse du Saint-Siège a réagi après avoir appris que l’on avait retrouvé les corps des trois jeunes Israéliens enlevés le 12 juin dans le sud de la Cisjordanie.

« L’assassinat de personnes innocentes est toujours un crime exécrable et inacceptable, un obstacle gravissime sur le chemin de la paix pour lequel nous devons inlassablement continuer à œuvrer et à prier ».

« Le Pape François, précise le père Lombardi, s’unit à la douleur insoutenable des familles touchées par cette violence et à la douleur de toutes les personnes touchées par les conséquences de la haine, et il demande à Dieu d’inspirer à tous des pensées de compassion et de paix ».

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mar 01 Juil 2014, 22:05

ceux qui vont a gaza découvrent qu'on les a bien berné.
cependant, c'est encore un autre sujet, digne d'un autre post.
j'en avait mis les preuves, avec de vraies photos de gaza (et pas d'un zoo soigneusement mis en place pour des journalistes, et faire la quéte à l'allocation europenne automatique, toute rotie dans la bouche, hop !).
on y voit une société qui laisse tomber ses pauvres, se reserve tout pour une caste -fatah et hamas), mais de beaux marchés, de beaux supermarchés; des rues belles, un parc d'attraction, de beaux hotels, des motos achetés par la riche population qu ne manque de rien, ou rien n'a jamasi manque ni meme l'electricité durant l'opération antiterroriste à gaza, vu que l'electricité vient d'egypte ! c'est le hamas qui arretait l'electricité pour les journaistes occidentaux - et meme durant le conflit, les israéliens laissaient passer 50 camions de vivres par jours, tout en soignant les palestiniens blessés dans les hopitaux de tsahal, ou dans les hopitaux israéliens - - .. et une petite zone de zoo humain reservée, en tour-opérator payant, pour les photos de propagande.
Dans ce zoo, on y place des enfants en guenille, des murs écroulés. une vraie mine d'Or !!

le soir, leurs mamans viennent les reprendre pour aller dans les vraies habitations bien propres.
et chacun gagne des sous du tour opérator.

les journalistes racontent : 50 dollars la photo d'enfants en pleurs.
ca vaut le coup ..

aussi avais je mis, ici meme, dans un ancien sujet, un reportage complet sur ces tours-opérators, et j'ai mis des photos des journalistes, avec les rabatteurs de journalistes, (50 dollars... 50 dollars .. 50 dollars ..) attendant les poses des acteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mer 02 Juil 2014, 08:49

prinu a écrit:

il n'ya que les marxistes occidentaux, des idéalistes béats croyant en la bonté de l'ame humaine, et des embrigadés du cyber-islamisme frénétique qui crient en une société israélienne voulant brimer les palestiniens. Le "israel-bashing" est un défouloir de frustrés sociaux.
c'est un mythe de propagande, trés éfficace.

Prinu, déjà vous devriez apprendre à écrire correctement le français. C'est très désagréable parfois de tenter de comprendre ce que vous voulez écrire. Respectez votre lecteur et soignez un peu votre orthographe.

Ensuite, je vais vous apprendre un grand secret : le Mur de Berlin est tombé et l'URSS n'existe plus, et il n'y a plus de "marxistes" en Occident. A peine quelques sociaux démocrates tirant plus vers le libéralisme que vers Lénine.

Enfin, selon votre propagande sioniste, seuls les Palestiniens mentent ; vous leur donnez tous les noms (islamo-fascistes, terroristes) ; vous les accablez de toutes les tares humaines (menteurs, voleurs, comédiens jouant de la souffrance de leur peuple). Et bien c'est du RACISME, pur et dur.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mer 02 Juil 2014, 09:40

safir97 a écrit:
Espérance a écrit:
Safir, je n'aime pas du tout votre façon de vous exprimer et je supprime vos posts.


bonjour espérance

alors soyez juste, combien de posts insultent le prophète de l'islam, moi même, je me suis fait insulté

je dis ce que je pense sur l'état sioniste.....qu'Allah a maudit les sionistes

si vous soutenez l’état sioniste, c'est votre problème

en attendant , il pleure (le pape) 3 sionistes , alors que la Palestine, tout les jours pleurent ces morts....cailloux contre char

vous êtes injustes

oui, vous faites partie des injustes, tout comme le pape, qui pleurent la mort des sionistes et ''applaudi'' la mort des musulmans

je n'ai jamais vu le pape pleurait un musulman

bien à vous

Détachez vous de ce dernier démon qui vous hante et qui s'appelle la haine du peuple Juif. Acceptez-son existence. Cette haine a rongé l'âme de l'Europe il y a 100 ans jusqu'à la détruire.

Elle est en train de faire la même chose avec l'islam selon ce texte : "Je planterai Israël mon Messie au milieu des Nations comme une pierre d'achoppement. Et les peuple orgueilleux trébucheront sur cette Pierre"

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mer 02 Juil 2014, 14:40

J'avais créé un sujet pour vous aider, car je voulais vous aider a vous défendre, parceque le site a suggéré de discuter du voile dans un sujet séparé, et j'expliquais en fait pourquoi je l'ai créé, donc je vous ai nommé, pour qu'on comprenne. mais vous etes vous bien défendu ? avez vous bien argumenté dans le sujet dédié au voile ? c'est à vous de faire la joute ! et d'y démontrer votre point de vue, comme j'ai mis le mien. il faut compartimenter pour etre un peu plus lisible.

-

Non, vous vous trompez. De plus, je visite des mosquées avec grand plaisir durant mes voyages.
Mes deux plus belles mosquées, sont pour moi, celle de Casablanca Hassan II, construite par Bouyghes, trés impressionante, et la Mosquée bleue d'Istambul.
c'est avec respect que je retire mes chaussures pour les visiter et les admirer.
j'apprécie mes voyages dans plusieurs états arabes.
Il est certain que je ne mettrais plus d'argent dans des pays comme l'Iran, ou ceux qui avalisent la destruction d'Israel, désormais. Je critiquent aussi ceux qui investissent dans des pays qui pronent le jihad.
De meme que malgré mon envie de visiter des musées russes comme l'Hermitage, vu la politique d'armement de Poutine, et son axe militaire avec l'iran et gaza, je ne mettrai pas de devises pour visiter ce pays.
Je n'irai pas non plus au venezuéla ou en corée du Nord.
Etrangement j'irais quand meme en Birmanie. bizarre, mais c'est comme ca, mon envie de voir ce pays est plus fort.La Birmanie n'envoie pas de commandots tuer des juifs dans le monde, et ne fait pas des appels aux meurtres de juifs à la télévision, c'est peut etre pour celà que je ne m'interdit pas moralement d'y aller: c'est trés égocentrique de ma part. Nul n'est parfait, qu'on me jette la premiére pierre .. ce pays semble fabuleux.
Je n'irais pas non plus en Islande, pays connu comme le plus antisémite d'Europe (Médias, ministres..).

Non, je trouve déplorable qu'on tue des gens de toutes religions confondues.

Je critique des régimes islamistes, quand ils bafouent les droits de l'homme, jettent l'opprobe sur l'islam, menacent l'occident chrétien et diffament le sionisme et les juifs, donnent de faux pretextes à des tueries, briment les femmes et la liberté d'expression, créent de la haine entre les peuples, divisent l'occident, pratiquent dans certains pays encore l'esclavage ; et leurs pépiniéres radicales dans les banlieues d'europe, qui alarment de nombreux musulmans et les instances musulmanes francaises elles-memes, dépassées par ce qui échappe bien à leur controle.
je suis aussi triste que vous devez l'etre sur ces constats, et je comprend votre désarroi.


Dernière édition par prinu le Mer 02 Juil 2014, 15:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mer 02 Juil 2014, 14:42

http://www.lemondejuif.info/medias-france-2-salit-memoire-adolescents-israeliens-assassines/
source lemondejuif

Médias : France 2 salit la mémoire des adolescents israéliens assassinés


Pour la rédaction de France 2, l’intitulé du reportage « Jeunes colons assassinés : la riposte israélienne » est un « choix éditorial » assumé. Interrogé sur leur argumentation leur permettant de qualifier de « colons » les trois jeunes victimes israéliennes, la réponse est simple : « tous les autres médias en font de même », nous a-t-on expliqué.

Colons ? Eyal Yifrach, 19 ans, était originaire d’Elad, situé en territoire israélien internationalement reconnu, Naftali Frenkel, 16 ans, était originaire de Nof Ayalon, situé également en territoire israélien internationalement reconnu. Quant à Gilad Shaer, 16 ans, il était originaire de la localité de Tamon, située en Zone C, reconnue par les Accords d’Oslo comme sous souveraineté israélienne, une souveraineté tout autant reconnue par l’Autorité palestinienne et par le Hamas pour se dédouaner de toute responsabilité dans l’enlèvement.

Vu sous cet angle, en effet, c’est un « choix éditorial » assumé pour France 2 de diaboliser en « colons », trois jeunes victimes israéliennes.

Sur Twitter, le correspondant de France 2 à Jérusalem, Charles Enderlin, a rejeté sur sa rédaction le choix du titre du reportage:
« La rédaction titre les sujets diffusés sans demander l’avis des correspondants », explique-t-il, traitant au passage de « connards » les twittos lui demandant des comptes sur le reportage en question. Nul doute que le CSA fermera les yeux sur ce comportement grossier d’une personnalité du service public.
La chaîne d’information en continu Itélé a également traîté de « colons » les victimes israéliennes avant de rectifier par « enfants », probablement après des appels de téléspectateurs mécontents.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mer 02 Juil 2014, 15:11

http://www.lesoir.be/588268/article/actualite/monde/2014-07-02/un-jeune-palestinien-tue-jerusalem-apres-meurtre-trois-israeliens

Le Soir a écrit:
L’adolescent, Mohammad Abou Khdeir, âgé de 16 ans, a été kidnappé alors qu’il faisait du stop dans le quartier de Chouafat, à Jérusalem-Est occupé et annexé, et son corps découvert plusieurs heures après «portant des marques de violences» dans la partie ouest de la ville, a indiqué la radio militaire israélienne.

Il pourrait s’agir d’un acte de vengeance après le meurtre de trois jeunes Israéliens, enlevés le 12 juin alors qu’ils faisaient du stop en Cisjordanie et retrouvés morts lundi, estiment plusieurs médias, bien que la police ait déclaré explorer «toutes les pistes».

La haine appelle la haine ; le sang appelle le sang...

On n'en voit pas la fin, malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mer 02 Juil 2014, 15:13

La police étudie plusieurs possibilités, de la vengeance des 3 adolescents israéliens, au crime d’honneur arabe.

La police israélienne et service secret israelien, le Shin Bet enquêtent.

De nombreuses émeutes se déroulent en ce moment a Jérusalem. Des arabes ont incendié une gare de Tramway dans le quartier de Shu'afat au nord de Jérusalem.

Une personne a été enmené a l'hopital pour y recevoir des soins.
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a parlé peu avant midi avec le ministre de la Sécurité publique Yitzhak Aharonovitz et lui a demandé de rapidement mettre la main sur le ou les assassins du jeune palestinien.

--

Le Hamas déclare : " Nous allons continuer à enlever des Israéliens "

--
je suis aussi pessimiste que vous dragna.
Des occidentaux et démocrates ne supportent plus le terrorisme palestinien.

Le terrorisme palestinien a créé ce climat, et je pense que la fermeté de la police israélienne doit etre forte pour calmer le jeu.

Les palestiniens passent leur temps à dépasser les bornes, démontrant leur incapacité a avoir une société stable et pacifique, et une légitimité morale.

c'est une cocotte-minute. Personellement, je rejette toutes les responsabilités aux palestiniens.
c'est à mon avis personnel, une centiéme déclaration de guerre du régime palestinien, je ne met pas de responsabilités dos à dos, ni à égalité. Je ne suis pas neutre.


Dernière édition par prinu le Mer 02 Juil 2014, 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mer 02 Juil 2014, 15:33

http://fr.timesofisrael.com/60-000-israeliens-telechargent-une-application-pour-prevenir-des-enlevements/

60 000 israéliens téléchargent une application pour prévenir des enlèvements.
L’application mobile permet aux utilisateurs en danger de contacter les secours d’un simple mouvement du doigt

Utilisant l’application gratuite de smartphone, United Hatzalah SOS, les acheteurs peuvent informer l’organisation d’urgence de leur besoin de secours, l’informant de leur position exacte grâce à la technologie GPS.

L’application développée par la start-up israélienne NowForce, ne requiert qu’un simple mouvement du doigt.

Le système contacte tous les amis ou la famille, programmés dans le système au moment de l’enregistrement.

L’application répond aux problèmes qui surviennent depuis une position en lançant un appel d’urgence à la police en cas d’enlèvement.

Les forces de sécurité doivent faire face à de longues procédures judiciaires pour obtenir la permission de suivre le signal du téléphone d’un individu ce qui prolonge le temps de réponse et les chances de sauvetage.

La police a reçu un appel de détresse venant d’un des trois adolescents israéliens kidnappés, quelques minutes après qu’ils furent enlevés, mais les forces de sécurité ont été incapables de déterminer leur position exacte. Ils ont alors attendu près de 7 heures avant de répondre à l’appel des jeunes, croyant à une blague.

Les médias israéliens ont rapporté que les adolescents avaient été tués par leurs ravisseurs en panique quand ces derniers ont réalisé que les jeunes avaient joint la police.

L’application permet d’appeler à l’aide de façon discrète, selon les dires de ses créateurs.


--


Avec les appels continuels du Hamas et à des organisations islamopalestinistes à faire des kidnappings de juifs, les israéliens ont peur, mais aussi des juifs dans le monde (assassinats à Toulouse, Bruxelles, etc..)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mer 02 Juil 2014, 15:47

safir97 a écrit:


bonjour


vous voyez encore une confusion

évitez de confondre, juifs et sionistes

Cessez de vous bercer d'illusions. Les Sionistes sont simplement le peuple Juif qui, ayant expérimenté les persécutions du monde entier, aspire à retrouver sa terre pour y être maître de sa propre sécurité.

Et vous, fils d'Ismaël, avez eu en héritage les immenses terres d'Orient.

Dieu a promis à Isaac une petite terre, grande comme la Bretagne.

Leur désir de la retrouver se comprend non ?

Et vous voudriez faire croire la cause du malheur entier du monde vient de ce désir Sioniste ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mer 02 Juil 2014, 16:07

Arnaud Dumouch a écrit:
Les Sionistes ... aspire à retrouver sa terre pour y être maître de sa propre sécurité.


Voulez-vous dire que parce que la France a possédé un jour la Belgique, elle serait en droit d'en revendiquer la propriété plénière et d'en expulser ses habitants ? Voulez-vous dire que parce que la France fut une province romaine, connue alors sous le nom de Gaule, l'Italie actuelle pourrait en réclamer la possession et en expulser les Français ? Voulez-vous dire donc que les indigènes nord-américains qui furent génocidés par les Européens devraient demander le retour de ces derniers dans leurs pays ?

Parce que si ce droit est donné au peuple juif, alors il doit l'être à tous les peuples. Oui ? Non ? Peut-être ?  What a Face 
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mer 02 Juil 2014, 16:35

La France a un territoire, non ?

Le peuple Juif n'en a pas et il attire la haine noire, sordide, puante de toute une série de gens : Les Occidentaux de 1880 à 1945 et les Arabes de 1945 à nos jours. Ca change tout.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mer 02 Juil 2014, 20:16

Arnaud Dumouch a écrit:
La France a un territoire, non ?

Le peuple Juif n'en a pas et il attire la haine noire, sordide, puante de toute une série de gens : Les Occidentaux de 1880 à 1945 et les Arabes de 1945 à nos jours. Ca change tout.

Oui et donc on peut voler le territoire des Palestiniens ? C'est ça ?

Non, parce que vous oubliez un peu les Palestiniens là, non ?  What a Face 
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mer 02 Juil 2014, 20:27

La haine des arabes depuis 47 a été alimentée et produite en grande partie par le conflit, les juifs ont vécu des millénaires dans les pays arabes, moins mal qu'en occident, la France leur avait de plus accordé en Algérie la nationalité française, refusée aux arabes et aux berbères,  le ressenti c'est que l'occident s'est donné une bonne conscience en ignorant les populations déjà présentes, en partageant sans demander l'avis des population.
On ne peut pas tout expliquer par l'orgueil qui ne serait que le fait des uns et pas des autres, même s'il est souhaitable que les uns (et les autres) fassent preuve d'humilité, ce n'est pas en humiliant que l'on établira la justice.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mer 02 Juil 2014, 20:41

Dragna Din a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
La France a un territoire, non ?

Le peuple Juif n'en a pas et il attire la haine noire, sordide, puante de toute une série de gens : Les Occidentaux de 1880 à 1945 et les Arabes de 1945 à nos jours. Ca change tout.

Oui et donc on peut voler le territoire des Palestiniens ? C'est ça ?

Non, parce que vous oubliez un peu les Palestiniens là, non ?  What a Face 

Deux droits s'affrontent et l'ONU trouva la solution en disant la chose suivante : "Cette terre fut arrachée aux Juifs par l'Empereur Afrien. Des tribu s'instalèrent sur cette terre laissée déserte 1800 ans. Coupons cette terre en deux".

Alors, des millions de gens, tous Arabes et musulmans, attaquèrent le faible Etat d'Israël ainsi créé, bien décidé à jeter à la mer cet embryon de démocratie.

On connait la suite : De manière inexplicable, les Juifs gagnèrent toutes les guerres et les musulmans refusèrent d'y voir le doigt de Dieu, jusqu'à se détruire.

Les Palestiniens chrétiens ont depuis longtemps compris et ont refait leur vie ailleurs. Pour les musulmans, une fierté historique (c'est l'histoire de leur victoire sur les croisés) les empêche de vivre leur vie sur les millions dfe km qui sont à eux tout seuls, jusqu'à se détruire .

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mer 02 Juil 2014, 21:01

La haine envers le juif est l'héritage de Mahomet dans une certaines mesure. Pour ce que vous dites, Vous avez mille fois raison Arnaud.

Par contre, n'est-ce pas vrai que les anglais avaient la main-mise sur cette région bien avant et étaient pas du tout gentil avec les gens de la Palestine, ce qui n'aida pas à la chose 40 ans plus tard, lorsque l'ONU a tranché. D'ailleurs avant la main-mise anglaise, il y avait à peine 8% de juifs, mais dès 1920 le pourcentage a augmenté jusqu'à 30%. Mais surtout, durant ces décennies
précédant 1947, les anglais ont totalement appauvri les palestiniens, majoritairement agriculteurs, à coup d'expropriations, d'appropriation sur tout, au lieu de se contenter de se retirer après que la guerre contre les ottomans fut terminée. No 
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mer 02 Juil 2014, 23:45

Les anglais ont été en dessous de tout. ils ont également participés activement à l'élaboration d'attentats arabes contre des juifs, en bloquant des routes pour permettre des attentats. Quand des juifs venaient là pour sauver leurs peau, rejetés par toute l'europe, trahis par leurs voisins ou leurs employeurs, les anglais les renvoyaient dans des camps d'internement avec barbelés, parfois des anciens camps de concentration aprés 1945.
Un sheik arabe, plutot marxiste, avait compris le besoin humanitaire de leur venue, et était devenu sioniste. Il fut assassiné .. il y a des photos de ce sheik arabe , en compagnie d'enfants juifs dans des écoles.  
c'est l'antisémitisme qui a incité au sionisme.. revenir sur la terre des ancétres, plutot que rester vivre là ou des amis, voisins, concierges, professeurs, collégues de travail,  les ont donnés aux allemands. Le sionisme est une idée trés ancienne, elle était réguliérement débattue a chaque pogrom antijuif dans le monde entier, depuis des centaines d'années.

La palestine turque était désertique, les besoins étaient grands, rien n'empechait des immigrés de venir. Le sultan de Constantinople acceptait tout les immigrés de toute religion, il avait besoin de peupler son desert pour qu'il soit transformé.  c'était SA propriété, domaniale comme Politique, SON pays, et à nul autre.

Le monde des années 40 était un monde antisémite - meme aux usa bien que moindre - aucune région du monde n'était épargné.
Les juifs savaient ou aller: USA ou Israel. Deux "terres promises".

Survivre. Prendre son destin en main, sans autre gouvernement pour vous abandonner.

Israel, c'était un droit, une promesse, une justice.

1517 Domination des Turcs ottomans jusqu'en 1917. Les Ottomans laissent les juifs se réinstaller en Palestine, fuyant les persécutions (notamment d'Espagne).
1799 Napoléon Bonaparte, empereur des Français, durant sa campagne d'Égypte fait une déclaration éloquente reconnaissant la propriété de la terre sainte (Palestine) au peuple juif. Extrait du discours : « La France vous propose de prendre l’héritage de vos pères ». Il écrit aux dirigeants du monde pour leur expliquer qu’il faut faire le nécessaire pour que les juifs s’installent en Israël.
Déclaration de Napoléon Bonaparte:
"Proclamation à la nation Juive Quartier général Jérusalem, 1er floréal, an VII de la République Française (20 avril 1799) Bonaparte, commandant en chef des armées de la République Française en Afrique et en Asie, aux héritiers légitimes de la Palestine : Israélites, nation unique que les conquêtes et la tyrannie ont pu, pendant des milliers d'années, priver de leur terre ancestrale, mais ni de leur nom, ni de leur existence nationale ! Les observateurs attentifs et impartiaux du destin des nations, même s'ils n'ont pas les dons prophétiques d'Israël et de Joël, se sont rendu compte de la justesse des prédictions des grands prophètes qui, à la veille de la destruction de Sion, ont prédit que les enfants du Seigneur reviendraient dans leur patrie avec des chansons et dans la joie et que la tristesse et que les soupirs s'enfuiraient à jamais. (Isaie 35.10) Debout dans la joie, les exilés ! Cette guerre sans exemple dans toute l'histoire, a été engagée pour sa propre défense par une nation, de qui les terres héréditaires étaient considérées par ses ennemis comme une proie offerte à dépecer. Maintenant cette nation se venge de deux mille ans d'ignominie. Bien que l'époque et les circonstances semblent peu favorables à l'affirmation ou même à l'expression de vos demandes, cette guerre vous offre aujourd'hui, contrairement à toute attente, le patrimoine israélien. La Providence m'a envoyé ici avec une jeune armée, guidée par la justice et accompagnée par la victoire. Mon quartier général est à Jérusalem et dans quelques jours je serais à Damas, dont la proximité n'est plus à craindre pour la ville de David. Héritiers légitimes de la Palestine. La Grande Nation qui ne trafique pas les hommes et les pays selon la façon de ceux qui ont vendu vos ancêtres à tous les peuples (Joël 4.6) ne vous appelle pas à conquérir votre patrimoine. Non, elle vous demande de prendre seulement ce qu'elle a déjà conquis avec son appui et son autorisation de rester maître de cette terre et de la garder malgré tous les adversaires. Levez-vous ! Montrez que toute la puissance de vos oppresseurs n'a pu anéantir le courage des descendants de ces héros qui auraient fait honneur à Sparte et à Rome (Maccabée 12.15). Montrez que deux mille ans d'esclavage n'ont pas réussi à étouffer ce courage. Hâtez-vous! C'est le moment qui ne reviendra peut-être pas d'ici mille ans, de réclamer la restauration de vos droits civils, de votre place parmi les peuples du monde. Vous avez le droit à une existence politique en tant que nation parmi les autres nations. Vous avez le droit d'adorer librement le Seigneur selon votre religion. (Joël 4.20)"
Le 16 août 1800, Napoléon déclara: "Si je gouvernais une nation juive, je rétablirais le temple de Salomon.".

En 1854, selon le compte-rendu publié dans le New York Tribune, les Juifs représentaient les deux tiers de la population de Jérusalem. Quelle est la source de cette statistique ? Un journaliste, envoyé spécial au Moyen-Orient pour le Tribune. Il s'appelait Karl Marx.  


Le sionisme moderne est né dans les milieux ouvriers communistes d'europe centrale.
Le sionisme, c'était vivre, c'était la liberté, revivre. Demander justice à la face du monde.
Refuser qu'on leur dise ou vivre, refuser d'obéir à un monde de haine.
Ce n'est pas une tare.
c'était beau, c'était grand. L'espoir d'un peuple trahi de par le monde.
On était sioniste comme d'autres Gaullistes, c'était un idéal de reconstruire un état pour une nation à qui on avait volé vingt siécles.

Il n'y a jamais eu de désir de nuire à autrui. quand les sionistes commencérent a étre attaqué par les immigrés arabes de cette propriété turque, en 1921, il s'agissait de se défendre.
Seul un état juif pouvait défendre les juifs dans le monde, et rien d'autre. c'était un droit exigé pour vingt siécles de malheurs. Et un hardent désir de paix.
Seul un état juif pouvait défendre les juifs dans le monde. Aucun autre état ne le peux.
Et dans le monde entier, tout les juifs le savent.





Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Jeu 03 Juil 2014, 08:36

Arnaud Dumouch a écrit:


Deux droits s'affrontent et l'ONU trouva la solution en disant la chose suivante : "Cette terre fut arrachée aux Juifs par l'Empereur Afrien. Des tribu s'instalèrent sur cette terre laissée déserte 1800 ans. Coupons cette terre en deux".

Il y a 4% de musulmans en France. Les musulmans ont le droit à leur propre terre : coupons la France en deux et offrons-en une partie aux musulmans. Mais les Français refusèrent cela...

 What a Face 

Vous êtes donc aussi pour le Tibet chinois ? Ben oui, la Chine a possédé légalement ce territoire jusqu'au début du 20e siècle. C'est pareil, non ? Oui ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Jeu 03 Juil 2014, 09:02

Dragna Din, je ne savais pas que les musulmans erraient depuis 1800 ans sans aucune terre, leur pays leur ayant été arraché il y a des siècles.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Jeu 03 Juil 2014, 10:22

Arnaud Dumouch a écrit:
Dragna Din, je ne savais pas que les musulmans erraient depuis 1800 ans sans aucune terre, leur pays leur ayant été arraché il y a des siècles.

Et ?

Donc les Palestiniens peuvent bien devenir le nouveau peuple errant, c'est ça la solution ? On reprend une terre perdue par les juifs en 135 de notre ère...

Mais c'est vrai que les Palestiniens ne sont que des musulmans... On est en droit de les spolier, ce ne sont que des "barbares", non ?

Concernant votre affirmation selon laquelle les Palestiniens chrétiens se sont barrés de Palestine, c'est faux bien sûr...

Wikipedia a écrit:
Il n'existe pas de statistiques disponibles qui fassent autorité aujourd'hui. L'estimation de Bernard Sabella de Bethléem est que 6 % de la population palestinienne est chrétienne (orthodoxes grecs ou arméniens ; catholiques latins, grecs ; protestants luthériens ou anglicans ; autres rites orientaux). Selon le bureau de statistiques palestinien, il semble que 97 % des habitants arabes des territoires palestiniens occupés soient musulmans et 3 % chrétiens ; il y a environ 30 Samaritains et 7 Juifs karaïtes qui se considèrent palestiniens.

Pour votre édification, voici une carte significative des Territoires sous occupation israélienne :



Le mur de "sécurité" :



http://www.axl.cefan.ulaval.ca/asie/palestine.htm a écrit:
En juillet 2004, la Cour internationale de justice de La Haye affirmait que les «territoires occupés par Israël» sont soumis à sa juridiction territoriale «en tant que puissance occupante».

Concernant la propagande de prinu sur l'ouverture religieuse en Israël, il faut aussi savoir que les Samaritains (שומרונים), qui n'ont jamais quitté la Palestine, sont opprimés, rejetés par les autorités religieuses juives. Mais la Cour suprême israélienne a confirmé en 1994 leur statut officiel de Juifs, donc bénéficiant de la loi du retour.

Selon les mots d'un grand-prêtre de la fin des années 1930 « Je ne suis pas l'ennemi de ce que les Juifs aient de nouveau leur propre royaume. Je suis fâché qu'ils doivent s'installer sur la terre qui est Israël, qui n'a jamais été à eux ». L'Israël ici cité est l'ancien royaume d'Israël, ou de Samarie, qui couvrait le nord de la Palestine mandataire d'alors, et dont les Samaritains se considèrent comme les descendants.

les juifs ultra-orthodoxes ont décidé en 2009 que le temple du mont Garizim devait être clôturé, et que l’accès serait désormais réglementé. Fini donc le temps béni où les samaritains pouvaient à loisir se recueillir sur les ruines de leur temple.

Husney Cohen, prêtre samaritain a écrit:
« Nous nous sommes établis ici il y a des milliers d’années. Notre religion nous impose d’aller prier au moins trois fois dans l’année sur les ruines du temple, tout en haut du mont. C’est ce qu’ont fait nos ancêtres depuis des temps immémoriaux. Tous les croyants du monde ont accès librement à leur lieu de culte. Pas nous ! Les colons israéliens ont clôturé notre temple, et en on fait une attraction touristique. Cette terre n’est même pas à eux, nous étions là avant les juifs ! »

Les chrétiens sont également considérés là-bas comme des incroyants, des blasphémateurs, des idolâtres.
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Ven 04 Juil 2014, 17:37

Arnaud Dumouch a écrit:
Dragna Din a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
La France a un territoire, non ?

Le peuple Juif n'en a pas et il attire la haine noire, sordide, puante de toute une série de gens : Les Occidentaux de 1880 à 1945 et les Arabes de 1945 à nos jours. Ca change tout.

Oui et donc on peut voler le territoire des Palestiniens ? C'est ça ?

Non, parce que vous oubliez un peu les Palestiniens là, non ?  What a Face 

Deux droits s'affrontent et l'ONU trouva la solution en disant la chose suivante : "Cette terre fut arrachée aux Juifs par l'Empereur Afrien. Des tribu s'instalèrent sur cette terre laissée déserte 1800 ans. Coupons cette terre en deux".

Alors, des millions de gens, tous Arabes et musulmans, attaquèrent le faible Etat d'Israël ainsi créé, bien décidé à jeter à la mer cet embryon de démocratie.

On connait la suite : De manière inexplicable, les Juifs gagnèrent toutes les guerres et les musulmans refusèrent d'y voir le doigt de Dieu, jusqu'à se détruire.

Les Palestiniens chrétiens ont depuis longtemps compris et ont refait leur vie ailleurs. Pour les musulmans, une fierté historique (c'est l'histoire de leur victoire sur les croisés) les empêche de vivre leur vie sur les millions dfe km qui sont à eux tout seuls, jusqu'à se détruire .

Ils gagnèrent les guerres parce qu'ils étaient ponctuellement les plus forts, les mieux armés et les mieux préparés, c'est tout, ce n'est pas un miracle, sinon toute puissance terrestre serait  un signe de bénédiction divine, or l'histoire montre la relativité de ce genre d'avantage.
Ceux qui sont partis ne sont pas particulièrement les chrétiens, mais les plus riches, chrétiens et musulmans, qui avaient les moyens de financer cet exil  ou qui avaient des propriétés dans d'autres pays.
Les chrétiens avaient et ont l'avantage de réseaux dans certains pays comme des pays d'Amérique du Sud.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Ven 04 Juil 2014, 17:46

Dans ce cas, êtes vous aussi certain de cela pour les combats de mahomet, comme quoi rien de divin
en serait liés? siffler 
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Ven 04 Juil 2014, 22:24

Je n'ai rien dis de tel, Dieu peut très bien intervenir dans l'histoire, et je pense qu'il l'a fait par exemple dans le cas de Jeanne d'Arc et de la France, mais aucun dirigeant israelien n'a prétendu être guidé par des anges, et la balance des forces (armes, hommes, unité du commandement d'un coté, dispersion et rivalités de l'autre) suffit à expliquer la victoire israélienne.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Ven 04 Juil 2014, 22:44

Mais puisque des ulemas parlent de guerroyer sur le sentier d'allah et que conséquemment il devrait y
être pour l'aboutissement des choses, comment se fait-il qu'il n'aurait pas intervenu lors de la décision
des armées musulmanes d'envahir l'état d'Israël afin de leur faire cesser leur désir d'expansion dans une région dont ils auraient été imposteurs? De plus, un des artisans en faveur de l'éviction des israéliens
le colonel du temps El Sadate devenu général et ensuite président d'Égypte fut tué en pleine parade
à la face du monde, dont cela fut commandé par les frères musulmans en représailles de sa ''traîtrise''
contre l'islam en ayant manifesté une ouverture pour une paix?
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Sam 05 Juil 2014, 01:35

Ce qui me dérange Prinu c'est que tous les arguments que vous avancez en faveur d’Israël sont selon vous irréfutables !
Par contre tous les arguments et images qui disent que le peuple palestinien souffre des violences israéliennes ne sont que propagandes ou événements qui proviennent d'un autres conflits.
Pour moi la propagande sioniste c'est clairement vous qui la faites.
Dans vos paroles, les sionistes sont de pauvre victimes qui ne veulent que le bien de l'humanité, ils ont une armée qui apparemment n'a pas le rôle militaire mais humanitaire. Ils ne font qu'aider les palestiniens. Par contre les méchants palestiniens refusent cette compassion Israélienne et font tous pour les exterminer.

On dirait une plaisanterie mais lisez vous c'est exactement la conclusion que l'on tire de votre discours.

Sachez qu'un état qui détient une armée n'est pas pacifiste. Se défendre c'est forcement attaquer. Et donc le Tsahal comme tout armée qui se respecte commet des meurtres et vient créer un sentiment d'injustice pour beaucoup de famille qui on subit cette violence.
Désolé mais je ne peux accepter que l'on soutienne une armée comme vous le faites.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Sam 05 Juil 2014, 05:32

Dites la meme chose a la France et et a son armee, et je serais egalement d'accord, a egalite, pour dire que toute armee a des armes pour detruire un adversaire.

Mais je suis oblige de retorquer qu'une armee islamiste qui declare vouloir genocider un peuple, n'a pas pour moi les droits autant que l'armee d'une democratie a defendre sa population.
Je ne met donc pas a egalite, ni de droit, ni de cause.
je ne suis pas neutre. je defend la vie, desole.

Et effectivement, je ne plaisante pas du tout.

Je ne plaisante pas non plus avec les faits.


mais si vous etes juste antimilitariste, je comprend: je suis moi aussi contre toute les armees du monde. il faut aussi manifester contre la pollution et les taxes, le monde a ses defauts.

je suis antimilitariste, neanmoins, j'aurais ete gaulliste en 1944.
Je soutiend la defense de la population israelienne, contre ceux qui veulent les genocider depuis 1921.

Je suis egalement patriote et nationaliste de mon pays la France.

Je soutiens saint Michel terrassant le Dragon.
Lui interdiriez vous d'utiliser son epee ?

C'est un vieux probleme.
Par contre, je n'idealise ni tsahal ni cet etat israel.
je refute leur demonisation mensongere.



Dernière édition par prinu le Sam 05 Juil 2014, 05:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Sam 05 Juil 2014, 05:38

la famille du jeune palestinien tue, vient de devoiler que leur fils a ete tue par des arabes parcequ'il etait homosexuel, il s'agit d'un crime d'honneur.
Ce fait etait connu des instances palestiniennes, il etait deja menace;
, les palestiniens ont donc fait de la propagande politique , et des medias occidentaux avec eux, en affirmant qu'il avait ete tue pour venger les trois enfants israeliens, avec des manifestations de haine contre Israel.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Sam 05 Juil 2014, 07:57

prinu a écrit:
la famille du jeune palestinien tue, vient de devoiler que leur fils a ete tue par des arabes parcequ'il etait homosexuel, il s'agit d'un crime d'honneur.
Ce fait etait connu des instances palestiniennes, il etait deja menace;
, les palestiniens ont donc fait de la propagande politique , et des medias occidentaux avec eux, en affirmant qu'il avait ete tue pour venger les trois enfants israeliens, avec des manifestations de haine contre Israel.

Sources ? C'est de la diffamation pure et simple si vous n'avez que la radio israélienne comme source...

Mais il faut salir la mémoire de l'ennemi prinu, n'est-ce pas ? Après tout, il ne s'agit que d'un Palestinien, islamoterroriste, fasciste, musulman, et sans doute, maintenant selon Israël, homosexuel...

Plus ça avance prinu, plus vous me donnez la nausée...
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Sam 05 Juil 2014, 13:11

prinu a écrit:
Dites la meme chose a la France et et a son armee, et je serais egalement d'accord, a egalite, pour dire que toute armee a des armes pour detruire un adversaire.

Mais je suis oblige de retorquer qu'une armee islamiste qui declare vouloir genocider un peuple, n'a pas pour moi les droits autant que l'armee d'une democratie a defendre sa population.
Je ne met donc pas a egalite, ni de droit, ni de cause.
je ne suis pas neutre. je defend la vie, desole.

Et effectivement, je ne plaisante pas du tout.

Je ne plaisante pas non plus avec les faits.


mais si vous etes juste antimilitariste, je comprend: je suis moi aussi contre toute les armees du monde. il faut aussi manifester contre la pollution et les taxes, le monde a ses defauts.

je suis antimilitariste, neanmoins, j'aurais ete gaulliste en 1944.
Je soutiend la defense de la population israelienne, contre ceux qui veulent les genocider depuis 1921.

Je suis egalement patriote et nationaliste de mon pays la France.

Je soutiens saint Michel terrassant le Dragon.
Lui interdiriez vous d'utiliser son epee ?

C'est un vieux probleme.
Par contre, je n'idealise ni tsahal ni cet etat israel.
je refute leur demonisation mensongere.


Je dis exactement la même chose pour la France et tous les pays militarisés.
Dans le Bouddhisme l'ego est une illusion et n'a pas d'existence propre donc il n y a pas lieu d'attaquer ou de défendre.
Nous souhaitons que tous les êtres dépassent la souffrance né de cette illusion ce qui est appelé nirvana.
Dans le Christianisme Jésus dit : "celui qui prend l'épée périra par l'épée","aime et bénit ton ennemi".

Saint Michel terrassant le Dragon c'est une interprétation d'homme.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Sam 05 Juil 2014, 13:21

Dragna Din a écrit:
prinu a écrit:
la famille du jeune palestinien tue, vient de devoiler que leur fils a ete tue par des arabes parcequ'il etait homosexuel, il s'agit d'un crime d'honneur.
Ce fait etait connu des instances palestiniennes, il etait deja menace;
, les palestiniens ont donc fait de la propagande politique , et des medias occidentaux avec eux, en affirmant qu'il avait ete tue pour venger les trois enfants israeliens, avec des manifestations de haine contre Israel.

Sources ? C'est de la diffamation pure et simple si vous n'avez que la radio israélienne comme source...

Mais il faut salir la mémoire de l'ennemi prinu, n'est-ce pas ? Après tout, il ne s'agit que d'un Palestinien, islamoterroriste, fasciste, musulman, et sans doute, maintenant selon Israël, homosexuel...

Plus ça avance prinu, plus vous me donnez la nausée...

C'est effectivement un peu ce qu'on comprend de Prinu. A trop vouloir défendre Israël, il perd tout objectivité dans ce conflit.
Il en vient même à diaboliser à tort les palestiniens et c'est vrai que l'on peut se demander si ils voient dans les palestiniens une nature humaine.
Il oubli sans doute qu'eux aussi disposent d'une sensibilité face à la souffrance.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Sam 05 Juil 2014, 13:57

Les individus, surement,
leurs responsables politiques, je me pose la question .. des brutes sans loi.
Les jihadistes .. j'en doute


Epuration ethnique des Juifs de Jérusalem par la Légion Arabe- juin 1948


---
Dans le principe, j'ai aussi l'idéal d'une société sans militaire ni police.
Je n'idéalise aucune armée, je réfute la démonisation d'une armée plus morale que d'autres de par des principes - vérifiés, j'ai amené des documents ici depuis longtemps -  et des responsables plus soucieux des civils que nombre d'autres armées de par le monde, et surement pas ce que certains médias veulent faire croire pour démoniser tout ce qui veux la sécurité et défendre des citoyens attaqués en masse par les palestiniens.

SI il n'y avait pas la systématique de la diffamation et d'attaques psychorigides systématiques et compulsives contre tsahal et Israel, jusqu'a la nausée, pendant des années dans tout les médias, je n'aurais pas besoin de donner quelques gouttes de vérité dans un océan de désinformation.
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Sam 05 Juil 2014, 14:02

ysov a écrit:
Mais puisque des ulemas parlent de guerroyer sur le sentier d'allah et que conséquemment il devrait y
être pour l'aboutissement des choses, comment se fait-il qu'il n'aurait pas intervenu lors de la décision
des armées musulmanes d'envahir l'état d'Israël afin de leur faire cesser leur désir d'expansion dans une région dont ils auraient été imposteurs? De plus, un des artisans en faveur de l'éviction des israéliens
le colonel du temps El Sadate devenu général et ensuite président d'Égypte fut tué en pleine parade
à la face du monde, dont cela fut commandé par les frères musulmans en représailles de sa ''traîtrise''
contre l'islam en ayant manifesté une ouverture pour une paix?

Lire Ala Aswany, pour connaitre l'Egypte et pour le plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Sam 05 Juil 2014, 14:09

Hebron : les trois adolescents, et les trois "mineurs" :

http://www.arretsurimages.net/breves/2014-07-02/Hebron-les-trois-adolescents-et-les-trois-mineurs-id17653
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Sam 05 Juil 2014, 14:10

La démonisation d'Israel est partout: c'est enfoncé dans le crane des enfants de France

http://www.jforum.fr/forum/france/article/manuel-scolaire-nathan-jerusalem

Manuel scolaire : Jérusalem est un "Lieu Saint Musulman"
exclusif - et pour nulle autre religion.

Les pages du manuel scolaire des Editions Nathan, présentées ici, sont encore à l’état d’ébauche et de projet d’impression pour la rentrée prochaine. Jérusalem, lieu saint "musulman" sur une carte, insistance sur le conflit palestino-israélien comme source de tous les malheurs du Moyen-Orient, voire du monde, disparition totale du terme hébreu "Shoah", pour "génocide des Juifs et des Tziganes"...

Des irrégularités flagrantes et des sur-interprétations politiques des conflits ou évènements du passé deviennent, peu à peu, la norme qu’on souhaite enfoncer dans l’esprit de nos jeunes "têtes (pas toujours) blondes". Notons que, joints par nos soins, pour l’heure, aucune institution juive de renom n’a, encore, pris le dossier en charge, afin de reprendre le flambeau de la lutte contre l’antisionisme suggéré, dès le plus jeune âge, dans nos écoles.

Les mots valant pour définition du cours des événements, prennent une importance cruciale, dans la codification des messages que l’on souhaite faire passer aux générations, actuellement, en formation de l’esprit.

Dans le document ci-dessus, les programmateurs scolaires prennent, sciemment, des libertés avec les faits.

Plusieurs exemples :

sur la carte illustrative des conflits récents ou en cours, les "pédagogues" fournissent la clé supposée de ces luttes en ne signalant sur la carte du Moyen-Orient, Jérusalem que comme "Lieu Saint musulman", au même tire que la Mecque, Médine, Kerbala ou d’autres, extensibles à merci.

De fait, les Juifs ou les Chrétiens sont, d’emblée, exclus de toute prétention à y voir aussi et surtout leur Ville Sainte. A quoi bon, même, négocier son statut, si la Ville n’est pas "ouverte" aux autres confessions, mais bouclée, une fois pour toutes, dans la définition islamophile de nos joyeux révisionnistes ?

Si, jamais, Jérusalem fait partie des enjeux du conflit ou de négociations, c’est uniquement pour affirmer que des étrangers, Juifs (ou Américains en Irak) foulent les terres et les lieux de culte musulmans pour se les réapproprier. Automatiquement, l’enfant ou l’adolescent doit adhérer à la thèse de la "colonisation", lorsque la fondation du foyer juif, promis par la Déclaration Balfour, en 1917, précède et de loin toute autre revendication politique.

S’il ne s’agissait que d’une "erreur" par simplification outrancière (et alors même que la question posée en en-tête porte sur : " Comprendre la "complexité" des conflits ? ), on lit ensuite que la présentation de l’origine des conflits régionaux (et pas seulement palestino-israélien) repose sur l’assertion suivante :

"Depuis le XXème siècle, il (le Moyen-Orient) est une des principales zones de conflits dans le monde. > La Création de l’Etat d’Israël est une source constante de conflits avec les Palestiniens et ses voisins arabes.

Si on veut comprendre la "complexité" des enjeux mondiaux, il faut d’abord "constater" que le conflit directeur et principal, celui qui fait obstacle à la "paix" (par opposition à "conflit") c’est la Création de l’Etat d’Israël et nul autre.

On note, tout d’abord, l’inversion chronologique, faisant passer le conflit avec les Palestiniens avant même toute intervention Arabe (dont rien ne dénote l’hostilité fondamentale à cette "Création"). Or, chacun, membre de notre génération, est censé savoir que 5 états arabes ont déclaré la guerre à Israël naissant, dès sa déclaration d’Indépendance, avec ce programme pacifique et humanitaire : "Jeter les Juifs à la Mer".

Israël n’aurait-il donc jamais "déclaré la guerre " ni aux Palestiniens ni aux voisins arabes ? La question reste en suspens, en faisant de la "création" de l’Etat, l’essence même de tous les conflits. J’ai 14 ou 15 ans et il me vient naturellement à l’esprit qu’en éradiquant cet Etat-obstacle, tous les problèmes pourraient être résolus. Nos éducateurs de jeunes adolescents semblent donc, bien être, avant tout, des adeptes fervents, dévoués et zélés du postulat antisioniste.

La complexité voudrait que, sans trancher la question des "réfugiés" de 1948 et d’après, on admette qu’ils sont aussi victimes de la vision arabe optimiste du conflit, pensant faire rapidement avorter le nouvel Etat et renvoyer ceux qui ont quitté, souvent, de leur plein gré, leurs maisons, vers leurs précédentes zones de résidence.

Mieux, "en 1948 , une résolution de l’ONU partageait la Palestine en un Etat Juif et un Etat... Palestinien ".

D’abord, la date est fausse, puisque c’est le 29 novembre 1947 que cette résolution est présentée et rejetée d’un revers de manche, par tous les Etats arabes et la partie palestinienne. Cette simple erreur de date fait perdre leurs prétentions d’historiens à ce jury, juge et partie.

La résolution 181, qui n’a valeur que de recommandation, et non de contrainte, parle, quant à elle, d’un Etat Juif et d’un Etat Arabe. Peu importe les dénominations et l’histoire réelle, pourvu qu’on ait livresque de "redresseurs de torts".

Est-ce jouer sur les mots, lorsqu’on a 15 ans ? Si nous voyons que c’est la "Palestine" (région alors géographique ou ne siège aucun Etat déclaré) qui est "partagée", et que les Arabes de Palestine sont bien les "Palestiniens", qualificatif des habitants de cette terre, alors la création d’Israël devient "artificielle", puisque l’ensemble de la Palestine devrait, selon cette logique d’attribution, revenir à ceux qu’on identifie comme les dénommés "Palestiniens". D’où, jusque-là on parlait, bien alors, des Juifs de Palestine et des Arabes de Palestine. Il faut, ici, que seuls ces Arabes soient lésés, en tant que Palestiniens, sans un mot sur le refus arabe de ce plan de partage.

L’inversion des deux termes permet de faire glisser la légitimité de cette création, au profit des seuls dénommés "Palestiniens", immédiatement identifiés à la partie lésée, lorsque aucun Arabe ni pays arabe n’a accepté cette résolution-recommandation, la rendant donc caduque .

"A la suite des guerres israélo-arabes, Israël occupe l’ensemble de la Palestine" : à aucun moment de la "complexité des conflits", nos pédagogues antisionistes ne vont signaler que l’Egypte occupait Gaza, la Jordanie la Cisjordanie et Jérusalem-Est, interdisant aux Juifs l’accès au Kotel (ou Mur Occidental, dit des "Lamentations"). D’autre part, l’ensemble de la "Palestine, de 1921, par exemple, comporte aussi la Transjordanie, où le Royaume hachémite est créé, bien avant (26 ans) Israël. Il ne s’agit donc, plus, que d’une partie et non de l’ensemble de la "Palestine" (géographique ou dénominative, depuis l’Empire romain, sans mention d’une antiquité juive ni d’une aspiration renouvelée à chaque prière, vers ou dans cette région du monde).

La logique de la thèse défendue serait donc celle d’une "occupation", lorsque toutes les résolutions, 242 et 323 parleront de territoires "disputés", dans la mesure, où, si on se rapporte à ce que dit précédemment, l’Etat arabe de Palestine a refusé sa création en 1948 et une guerre arabo-israélienne (en posture de défense) s’en est suivi.

Concernant les Accords d’Oslo , ce projet de livre stipule qu’ils portent sur la "Reconnaissance mutuelle d’Israël et d’un Etat Palestinien". Preuve en est que ce serait "vendre la peau de l’Ours avant de l’avoir tué", dans la mesure où aucun accord ni traité signé en 1993 n’évoque la reconnaissance d’un Etat Palestinien, -auquel Itzakh Rabin était opposé, alors que Shimon Peres y était plutôt favorable - mais bien de l’ouverture d’un processus de négociation, devant accorder une large autonomie à la future Autorité Palestinienne, en prévoyant, mais seulement plus tard, lors "d’Oslo 2" (1995, appliqué sous Binyyamin Netanyahu, en 1998) la restitution de l’administration de 7 villes principales et de secteurs les raccordant (zones A et B, avec des secteurs en cogestion - et zone C sous contrôle israélien).

Un processus, une démarche, une méthodologie n’augurent pas des "résultats". Un enseignant devrait le savoir et privilégier une telle approche. Il s’agissait, d’abord, d’énumérer les problèmes qui fâchent et d’organiser des cycles de négociation, pour résoudre, point par point, le(s) différend(s).

Mais "puisque", dans la logique des "enseignants", la reconnaissance de fait d’un Etat "palestinien" préfigure et préjuge de tout le reste, on ne peut que blâmer et accuser, à 15 ans, la partie déjà reconnue depuis 1948 de ne pas jouer le jeu des "promesses" auxquelles elle ne s’est jamais engagé, ou pas en ces termes, ni selon un tel postulat de départ, inventé par les "pédagogues".

"Intifada" (définition) : "Révolte des jeunes palestiniens des "Territoires Occupés" contre l’Armée Israélienne " :

On croirait revoir un fameux feuilleton de France 2 ! Le cadre et les rôles manichééns : de la victime ’spontanée" en révolte et de l"’Occupant" (au sens du Hamas et du Hezbollah, est bien clairement posé. Il n’y a aucune place pour tous lesdocuments sortis depuis, sur la planification de la Seconde Intifada, par Arafat, de nombreux mois et années avant l’expression de la moindre "spontanéité".

D’autre part, d’un point de vue israélien, le fait marquant de cette Intifada et de sa lente germination, de 1993 (surtout, 1996) à 2000, c’est que les "négociations" sont régulièrement ponctuées d’attentats-suicide dans toutes les villes israéliennes (à parti d’avril 1994). Parler, en ce cas (de négociation en cours) de territoires "occupés" est plus qu’une faute, cela devient un crime. Car, en négociation, ces territoires sont, une fois encore "disputés", objets de controverse. Et chaque attentat interrompt ce cycle, car chacun des partenaires-adversaires devrait aussi faire montre de sa volonté de paix. Ce qui augure, justement, de l’échec de ces pourparlers.

Pour ne pas faire trop long, nous sommes passés sur beaucoup de "points de détails" qui tuent, quant à la présentation de ce manuel :

notamment, toute la guerre d’Irak, qui devrait redevenir un vif sujet de débat historique, avec sa fragmentation actuelle, sous les coups de boutoir de "l’Etat Islamique", n’est perçu qu’à travers le prisme des mensonges de Colin Powell sur les ADM (vision orientée). Il ne semble pas indiqué qu’avant, et comme pour l’Afghanistan, les Etats-Unis ne sont pas seulement intervenus pour le "pétrole" [-voir présentation de la région dans le document- , mais parce que les Twins Towers étaient la cible du pire attentat s’étant jamais produit sur leur territoire... Que l’Amérique ce soit ou non trompée sur le diagnostic.

En bref, on pourrait croire à un manuel d’incitation au Jihad, tel que distribué dans les territoires palestiniens ou autres Madrassas à travers le monde. Et ces fonctionnaires travaillent, paraît-il, pour l’Education Nationale (française, ni juge ni partie).

D’autres pages mériteraient une attention, au moins, aussi grande, quant à l’effacement définitif de toute spécificité juive dans la"Shoah", puisque ce terme est gommé, au profit d’une notion où toutes les meurtres de masse se valent : le "Génocide des Juifs et des Tziganes". Rien de l’ampleur, des bilans minimalistes, une déportation "vers l’Allemagne", lorsqu’il s’agit de Vichy - et non Drancy-Auschwitz, comme la plupart des convois ayant pris cette destination - le nombre des râflés du Vel d’Hiv subit une amputation (de 13.152 à 12.884, sachant que chaque "numéro" incarne un être humain)...

A aucun moment, l’élève ne semble vraiment disposer des clés pour répondre aux exercices et questions qui lui sont posées -et les réponses déjà soufflées par les rédacteurs-, au seulement, selon la version déformée que lui communique le manuel.

Nous le répétons, de tels projets "éducatifs" (d’endoctrinement) ne sont pas encore publiés et chaque année, il reste aux parties impliquées, dont les Institutions juives ou le Consistoire, un laps de temps substantiel où ils sont encore en capacité d’intervenir, de questionner, de provoquer le débat nécessaire... avant qu’il ne soit trop tard.





Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Sam 05 Juil 2014, 14:41

Dragna Din a écrit:



Et ?

Donc les Palestiniens peuvent bien devenir le nouveau peuple errant, c'est ça la solution ? On reprend une terre perdue par les juifs en 135 de notre ère...

Mais c'est vrai que les Palestiniens ne sont que des musulmans... On est en droit de les spolier, ce ne sont que des "barbares", non ?

Concernant votre affirmation selon laquelle les Palestiniens chrétiens se sont barrés de Palestine, c'est faux bien sûr...

Wikipedia a écrit:
Il n'existe pas de statistiques disponibles qui fassent autorité aujourd'hui. L'estimation de Bernard Sabella de Bethléem est que 6 % de la population palestinienne est chrétienne (orthodoxes grecs ou arméniens ; catholiques latins, grecs ; protestants luthériens ou anglicans ; autres rites orientaux). Selon le bureau de statistiques palestinien, il semble que 97 % des habitants arabes des territoires palestiniens occupés soient musulmans et 3 % chrétiens ; il y a environ 30 Samaritains et 7 Juifs karaïtes qui se considèrent palestiniens.

Pour votre édification, voici une carte significative des Territoires sous occupation israélienne :



Le mur de "sécurité" :



http://www.axl.cefan.ulaval.ca/asie/palestine.htm a écrit:
En juillet 2004, la Cour internationale de justice de La Haye affirmait que les «territoires occupés par Israël» sont soumis à sa juridiction territoriale «en tant que puissance occupante».

Concernant la propagande de prinu sur l'ouverture religieuse en Israël, il faut aussi savoir que les Samaritains (שומרונים), qui n'ont jamais quitté la Palestine, sont opprimés, rejetés par les autorités religieuses juives. Mais la Cour suprême israélienne a confirmé en 1994 leur statut officiel de Juifs, donc bénéficiant de la loi du retour.

Selon les mots d'un grand-prêtre de la fin des années 1930 « Je ne suis pas l'ennemi de ce que les Juifs aient de nouveau leur propre royaume. Je suis fâché qu'ils doivent s'installer sur la terre qui est Israël, qui n'a jamais été à eux ». L'Israël ici cité est l'ancien royaume d'Israël, ou de Samarie, qui couvrait le nord de la Palestine mandataire d'alors, et dont les Samaritains se considèrent comme les descendants.

les juifs ultra-orthodoxes ont décidé en 2009 que le temple du mont Garizim devait être clôturé, et que l’accès serait désormais réglementé. Fini donc le temps béni où les samaritains pouvaient à loisir se recueillir sur les ruines de leur temple.

Husney Cohen, prêtre samaritain a écrit:
« Nous nous sommes établis ici il y a des milliers d’années. Notre religion nous impose d’aller prier au moins trois fois dans l’année sur les ruines du temple, tout en haut du mont. C’est ce qu’ont fait nos ancêtres depuis des temps immémoriaux. Tous les croyants du monde ont accès librement à leur lieu de culte. Pas nous ! Les colons israéliens ont clôturé notre temple, et en on fait une attraction touristique. Cette terre n’est même pas à eux, nous étions là avant les juifs ! »

Les chrétiens sont également considérés là-bas comme des incroyants, des blasphémateurs, des idolâtres.

Les Palestiniens sont à 60% des chrétiens. Les chrétiens se sont installés depuis longtemps en Jordanie, en Europe,; bref ont refait leur vie à l'aide de l'argent venant des indemnisations.

Les musulmans ont fait pareil en majorité et constitue la plus grande partie du peuple de Jordanie, du Liban etc.

Et un certains nombre ne cèdent pas et s'obstinent à la guerre, à tel point que le roi de Jordanie décida d'en massacrer 100 000 lors du septembre noir.

Les survivants, loin de se calmer et de se faire petits, sont aller ficher le bazar au Liban et ont suscité la guerre civile terrible des années 80.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Sam 05 Juil 2014, 15:59

les palestiniens de gaza sont a 99,99% musulmans. les rares chretiens fuient les zones gerees par les palestiniens: c'est un reel et veritable apartheid islamique, comme en Iran, au meme niveau.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Sam 05 Juil 2014, 16:01

a lire !
http://alyaexpress-news.com/2014/07/mort-de-mohammed-abu-khdeir-nous-ne-savons-rien-mais-voici-ce-que-nous-savons/?cb=0022886096499860287

sur les medias et les trois+1 enfants tues.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Sam 05 Juil 2014, 17:01

prinu a écrit:
les palestiniens de gaza sont a 99,99% musulmans. les rares chretiens fuient les zones gerees par les palestiniens: c'est un reel et veritable apartheid islamique, comme en Iran, au meme niveau.

Absolument. Les Palestiniens étaient à 70 % chrétiens en 1948 (chiffre exact à vérifier).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Sam 05 Juil 2014, 17:20

source jforum

Un crime d'honneur ?
En Israël, on a pas besoin des invectives des leaders de pacotilles, pour dénoncer l’horreur du kidnapping de la mort d’un enfant:

« Le Premier ministre s’est entretenu avec le ministre de la Sécurité intérieure Yitzhak Aharonovitch et a demandé l’ouverture d’une enquête pour retrouver dans les meilleurs délais les auteurs de ce crime abominable et en déterminer le circonstances », a indiqué un communiqué du bureau de M. Netanyahu.

En attendant, l’affaire de ce kidnapping fait le tour des médias. Pour BFM TV, c’est un « crime atroce » – puis ils ajoutent « qui pourrait être une vengeance israélienne. »

Là, on ne marche plus sur des oeufs, on les écrase !



Parce que contrairement à ce qu’affirment les médias, nos chers médias « mainstream », il semble surtout que le jeune Palestinien kidnappé puis tué, le fût par… sa propre famille.

Chez les arabes, on appelle cela un « crime d’honneur. » En Israël, on parle plutôt de meurtre de déshonneur.

La raison de ce meurtre ? Ce jeune Palestinien, arabe, musulman, qui vivait dans la partie Est de la capitale d’Israël, était homosexuel !

Alors, le plan était intelligent : « on va faire croire que les juifs se sont vengés et ont tué notre fils. » Et « cela permettra de montrer la sauvagerie juive, et de faire oublier les 3 juifs qu’on a tué il y a quelques jours »

Et ça a marché – au moins aux yeux des médias français.

Pas sûr que l’information sur ce crime d’honneur fasse le tour des médias… Par contre, si le « crime d’honneur » n’est pas annoncé officiellement, je n’ai aucun doute sur le fait que l’information sur la prétendue sauvagerie des Israéliens perdurera encore dans nos JT du soir…
Revenir en haut Aller en bas
 
Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre
» Sectes Sataniques: Tortures d'enfants et sacrifices
» Israel ,tueur d'enfant !!!...???
» Sémite, Hébreu, Israélite, Juif, Sioniste, Israélien...
» Foudre en boule ou foudre globulaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: