DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 20:53

Un autre point de vue : https://www.youtube.com/watch?v=WnFUIx7OdTQ
Revenir en haut Aller en bas
ismael



Messages : 947
Inscription : 18/01/2011

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 20:56

ysov a écrit:
La mosquée à Jérusalem est hélas considérée comme le troisième lieu le plus important, car il semblerait
que mahomet s'y serait rendu sur un cheval blanc, vous savez comme une sorcière sur son balai. Pouffer de rire 
qu'est ce que vous avez fais des 64 % sont des Indiens avec vos pistolets de cow-boy vous avez effacé 12 000 ans de culture

Unrepentant-vers.courte-ST francais - 1.4 par mulicat
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 21:06

Et « Qui donc – je me demande en ce moment – apprend la perfection aux gens du monde ? Ce n’est pas qu’ils la pratiquent : ils croient n’y avoir nulle obligation et pensent faire beaucoup en gardant tout juste les commandements. Ils n’en usent que pour condamner les autres. » (sainte Thérèse d'Avila)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16716
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 21:17

« Mort aux Arabes » : une haine décomplexée sur le Web israélien

Le Monde.fr | 03.07.2014 à 11h26 • Mis à jour le 03.07.2014 à 16h27 | Par Hélène Sallon


La mort de trois jeunes Israéliens, enlevés le 12 juin près d’une colonie israélienne en Cisjordanie, a suscité en Israël une expression de haine anti-arabe qui alimente aujourd’hui le cycle de représailles.

Ces craintes se sont vues renforcées avec l’enlèvement puis l’annonce de la mort d’un jeune Palestinien de Jérusalem-Est, mercredi 2 juillet, qui pourrait constituer un acte de vengeance perpétré par des colons israéliens. D’autres actes de représailles contre des propriétés palestiniennes ont été signalés dans plusieurs villes de Cisjordanie. La veille, près de 200 personnes avaient pris part à une manifestation anti-arabe à Jérusalem qui a dégénéré en « chasse aux Arabes », selon des témoins.

Les autorités israéliennes sont désormais bien en mal de juguler ces sentiments de haine, pour partie alimentés par les discours va-t-en-guerre de certains responsables politiques qui ont entouré l’opération militaire « Gardiens de nos frères » en Cisjordanie et le battage médiatique autour de la campagne « Bring back our boys » (« Ramenez nos fils »). Ces sentiments ont aussi trouvé un large écho encore au sein de la société israélienne, comme en témoigne l’apparition depuis le 30 juin de groupes Facebook sous le slogan « Le peuple d’Israël demande vengeance ».

Sur les pages du réseau social, de jeunes israéliens, parmi lesquels de nombreux adolescents et soldats, ont publié leur « selfie » (autoportrait), accompagné de commentaires racistes et d’appels à la vengeance. Mercredi 2 juillet, l’une de ces pages Facebook qui regroupait plus de 35 000 membres, a été fermée, selon le quotidien israélien Haaretz. D’autres pages sous le même slogan sont depuis apparues.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 21:25

Histoire sans fin avec son lot de victimes innocentes...
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 21:40

ghislain a écrit:
« Que de haine et de stupidité les hommes ont-ils réussi à emballer décorativement et à étiqueter : « Religion ». (Shrî Aurobindo P&A 242)
 Thumright 
Les rankiens ont au moins le mérite de tenter une explication : le besoin de violence ( donnée ou subie ) serait en l'être humain de par sa naissance traumatisante et son mode d'expression ne serait jamais qu'une question de circonstances avec un emballage décoratif et une étiquette ( religieuse ou anti-religieuse ... ) .

Comme les volcans en éruption par rapport à la poussée interne de la masse en fusion sous la terre . Leur localisation dépend des endroits de moindre résistance .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .


Dernière édition par boulo le Dim 06 Juil 2014, 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 21:45

On en sait plus, d'aprés la presse israélienne.

L’étau semble se resserrer autour de la piste nationaliste dans l’affaire du meurtre du jeune palestinien Mohammed Kdheir, alors que plusieurs suspects ont été arrêtés par la police à Jérusalem dimanche, selon les médias israéliens.

Un des suspects arrêtés dimanche matin à Jérusalem dans l'affaire du meurtre du jeune palestinien Mohammed Abu Khdeir, a reconnu l'avoir tué et entraîné ses amis dans l'expédition meurtrière, rapportent dimanche soir les médias israéliens.



Dimanche soir le ministre israelien de la Défense MosheYa'alon a fait part de son émotio.

"Ceux qui ont commis ce crime ne représentent pas le peuple juif et ses valeurs, nous devons les traiter comme des terroristes", a-t-il insisté.

Pour Ya'alon, "ces actes nuisent à l'Etat d'Israël". "Nous devons nous combattre leurs auteurs et ceux qui les commanditent d'une main de fer"

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a affirmé que "les meurtriers de Mohammed doivent être condamnés à la peine maximale (...) Israël ne fait aucune distinction entre du terrorisme palestinien et du terrorisme israélien".

--
Assassinat de Shelley Dadon, jeune israélienne juive âgée de 19 ans,

La police israélienne a déclaré, dimanche, que Shelley Dadon, âgée de 19 ans, dont le corps avait été retrouvé sur un parking de Migdal Ha’emek, en début mai, a été assassinée par son chauffeur de taxi, Hussein Youssef Khalifa, âgé de 34 ans, qui a avoué et reconstitué son assassinat. Le service de sécurité du Shin Bet pense que le motif de cet assassinat est nationaliste. L’enquête a démontré qu’après avoir assassiné Shelly Dadon, Khalifa s’est éloigné de la scène de’ crime en voiture, a nettoyé le sang présent dans sa voiture, a jeté son téléphone et a poursuivi sa route vers le village arabe de Beit Zarzir, dans le nord d’Israël.

---


Des musulmans ont tentés d’envahir une école juive, contraignant les élèves à se défendre avec des chaises, de l’eau bouillante et un ragout surchauffé.


---

Des musulmans s’en sont pris à une femme… ils prirent la fuite lorsque son époux ouvrit le feu.

--

Au quartier de Neve Tsuf à Jérusalem, voisinant avec le Jabel Mukader, des arabes ont jeté des bombes incendiaires sur une voiture de l’ONU parquée dans la rue. Le car de l’ONU et une autre voiture à proximité furent complètement détruites.

Des bombes incendiaires ont aussi été lancées sur une citerne d’essence d’un bâtiment dans le but de le faire exploser. La façade de l’édifice a été légèrement endommagée par le feu.
... L’ONU ne manquera certainement pas d’en blâmer Israël. Ce qui est une autre raison pourquoi il est plus sur de brûler des véhicules de l’ONU.


--
Les tirs de missiles sur Israël se sont intensifiés.

--


Une vraie cocotte-minute !


--

http://www.jforum.fr/forum/france/article/les-medias-francais-delivrent-ils
source jforum

On remarquera la différence sidérale de traitement dans la façon dont les médias français ont rendu compte du meurtre des trois jeunes adolescents israéliens et des émeutes qui ont suivi le meurtre, pour l’instant non élucidé, du jeune Palestinien. Sur les chaines françaises, à ce propos, c’est l’habituel grand spectacle qui a été relancé : hémoglobine, scènes de violence comme si vous y étiez et version exclusivement palestinienne des faits. Sur BFM, un titre annonçait que le jeune Palestinien avait été assassiné "en représailles", de sorte qu’on pouvait penser qu’il s’agissait d’un acte d’Etat.

Par contre, on n’a nulle part entendu l’échange pathétique, par portable, d’une des trois victimes israéliennes qui a pu appeler au secours la police dans la voiture des meurtriers. L’enregistrement donne à entendre le meurtre en direct et les chants de joie des assassins, une fois leur forfait commis.

Doit-on estimer, à la lumière de ce constat, que les "médias" et la classe journalistique "comprennent" pourquoi on assassine des Juifs (des "colons" !), de sorte qu’elle n’en parle que du bout des lèvres ? Cela rappelle Hubert Védrines qui, en 2001, "comprenait" que des musulmans français attaquent des Juifs français du fait de ce qui se passait au Moyen Orient.

"Comprennent-ils" aussi, au fond, le pourquoi des assassinats collectifs de Toulouse et de Bruxelles, certes en les déplorant et en les condamnant mais du bout des lèvres ?

L’usage magique du mot "colon" donne-t-il donc un permis de tuer ? Une justification morale des meurtres ? Une raison de négliger les meurtres d’Israéliens pour sur-représenter et exalter la cause palestinienne et faire silence sur les turpitudes et le racisme de la société palestinienne ? Nul n’a vu sur les écrans que la députée à la Knesset, Hanan Zouabi avait justifié les 3 enlèvements, ni les supporters Franco-algériens de l’équipe algérienne de football faire le signal de victoire des 3 doigts de la main pour fêterle rapt des 3 adolescents, ni les célébrations de l’enlèvement dans toute la société palestinienne. Celà, après tout, était "normal" puisque c’étaient des colons....

Les 3 victimes n’étaient pas des "colons"

Ce constat prend encore plus de puissance lorsque l’on sait que les 3 victimes israéliennes ne résidaient pas dans les territoires et n’étaient donc pas des "colons". Eyal Yifrach, 19 ans, était originaire d’Elad, situé en territoire israélien internationalement reconnu, Naftali Frenkel, 16 ans, était originaire de Nof Ayalon, situé également en territoire israélien internationalement reconnu. Quant à Gilad Shaer, 16 ans, il était originaire de la localité de Tamon, située en Zone C, reconnue par les Accords d’Oslo comme sous souveraineté israélienne, une souveraineté autant reconnue par l’Autorité palestinienne et par le Hamas pour se dédouaner de toute responsabilité dans l’enlèvement.

Cette information est gravissime, car elle signifie quelque chose de très clair : le discours médiatique reprend et assume le discours palestinien aux yeux duquel, rappelons-le, l’Etat d’Israël lui même, sans rapport avec les territoires contestés, est une colonie sous occupation . Finalement aux yeux des journalistes français, tous les Juifs d’Israël (et ceux d’ici ? - qui les soutiennent) ne sont-ils pas des colons ? Sans doute le pensent-ils secrétement à voir la façon dont ils ont exclu les Juifs français de la scène publique.

Cette remarque n’est pas une affirmation sans fondement car, dans les compte-rendus médiatiques du profil des assassins de Toulouse et de Bruxelles - qui ont tué au nom de Gaza et de l’islam -, les explications sociologiques et psychologiques de ces mêmes médias - qui, donc, "excusent" les meurtriers - sont la règle pour toutes sortes de "raisons", imputables, ici à la société française (raciste et colonialiste envers les immigrés) et, là bas, à Israël ("colon") ... De sorte qu’on "comprenne"...

La thématique du "colon" n’est pas l’effet d’un hasard ni d’une maladresse. Ce que nous confirme, vendredi 4 juillet, le site JForum qui s’est enquis auprès de la rédaction de France 2 de la raison pour laquelle ses journalistes employaient le qualificatif de "colon" pour les 3 jeunes assassinés, alors qu’ils ne le sont pas, dans un reportage intitulé « Jeunes colons assassinés : la riposte israélienne ». Le site s’est vu répondre que c’était là un « choix éditorial ». Un choix très conscient, donc, et assumé. « Tous les autres médias en font de même », justifient-ils, ce qui est vrai. Il faudrait donc vérifier si la source n’est pas tout simplement l’Agence France Presse dont on connaît depuis 15 ans l’adhésion aux thèses palestiniennes , une agence semi-étatique, ce qui est encore plus grave et jette le discrédit sur la société dans son ensemble et les pouvoirs publics.

Cette manipulation rhétorique est la même que celle qui permet de tenir des discours antisémites en prétendant qu’ils sont "antisionistes". Qu’est l’antisionisme, en effet, si ce n’est le projet de prôner "moralement" (puisque "colon" !) la destruction d’un Etat et donc des six millions de Juifs qui y vivent ?

Il y a là un choix idéologique et politique qui, dans sa logique, justifie le meurtre et excuse les meurtriers. C’est prendre une grave responsabilité sur l’incitation à la violence en France même. Ce ne sont pas ici des banlieues en rupture qui sont en question mais le système central de communication de la société française. Il faudra en tirer les conclusions qui s’imposent.

Des crimes rituels

Ce que l’opinion veut ignorer - parce que cela la terrorise - c’est l’intention religieuse de ces crimes, avouée par les assassins eux-mêmes. Ainsi, le meurtrier d’un policier israélien tué à la veille de Pâque et identifié à l’occasion de la traque des ravisseurs, a-t-il reconnu, dans ces termes mêmes, le motif de son crime : son père lui avait dit que, dans l’islam, tuer un Juif ouvrait les portes du paradis... La mère palestinienne des 2 ravisseurs, elle même, s’est félicitée de l’acte religieux de ses fils et l’on sait la connotation religieuse attribuée universellement par la société palestinienne aux suicides meurtriers sur motif islamique. Ces vrais crimes rituels sont monnaie courante sous la férule du "califat" proclamé dans une région d’Irak où, en plus des exécutions de masse typiques des régimes totalitaires, sont perpétrées des crucifixions. Oui, des crucifixions au XXI ° siècle. Là bas, il n’y a plus de Juifs, mais il y a des chrétiens et d’autres musulmans, les Chiites. Le silence journalistique quasi total règne sur ces exactions monstrueuses, et notamment les persécutions des chrétiens encore présents dans le monde arabo-musulman. C’est normal, elles ne "cadrent" pas avec la version des médias.

A la lumière de tout celà il faut oser un jugement gravissime : n’entrons-nous pas dans une guerre de religion alors que le monde "postmoderne" de l’Occident "postdémocratique" est congénitalement aveugle à un tel phénomène ? Et démissionnaire.

Concernant Israël et les Juifs, cette attitude a des dessous psychiques très pervers car la France sait pertinemment qu’elle est aussi menacée par cette guerre de religion sur son sol même, et pas uniquement dans ses cibles juives. En trouvant une "raison" à ces crimes contre les Juifs, elle croit limiter l’incendie à des boucs émissaires. Elle amadoue les meurtriers en montrant de la complaisance pour leurs forfaitures, tout en se persuadant qu’elles ont des "raisons", comme pour conjurer sa peur et dévier, un temps, la menace certaine qui plane sur elle.

--

Je suis pessimiste: c'est l'escalade.
qu'est ce qui arretera cette folie.


Dernière édition par prinu le Dim 06 Juil 2014, 22:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 21:51

boulo a écrit:

 Thumright 
Les rankiens ont au moins le mérite de tenter une explication : le besoin de violence

Qu'est-ce qu pousse l'homme à se servir des Écritures pour justifier sa violence ? La violence existe en l'homme, en tout homme. Peut-être résulte-t-elle en grande partie de conditions de vie difficiles et d'un manque d'éducation ?
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 21:52

Des " dessous psychiques " ??????? Mais encore ?  Voir mon post de 21h40 .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 21:57

ghislain a écrit:
boulo a écrit:

 Thumright 
Les rankiens ont au moins le mérite de tenter une explication : le besoin de violence

Qu'est-ce qu pousse l'homme à se servir des Écritures pour justifier sa violence ? La violence existe en l'homme, en tout homme. Peut-être résulte-t-elle en grande partie de conditions de vie difficiles et d'un manque d'éducation ?

Je viens d'expliquer que pour les psychanalystes rankiens , c'est la mémorisation inconsciente des souffrances endurées par le nouveau-né lors de sa naissance , qui explique les poussées ultérieures volcaniques de violence , individuelles ou collectives , lors de conditions " favorables " ( comme une faille par rapport à la poussée de lave ) .

Le recours aux Ecritures ( ou aux anti-Ecritures , telles que le marxisme ) ne serait qu'un habillage , comme le laisse entendre Sri Aurobindo .

Pourquoi ce recours ? Vraisemblablement , parce que la poussée de violence s'accompagne de culpabilisation et de remords . Il faut les faire taire , pour tenter ( vainement ) d'éviter la schizophrénie .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .


Dernière édition par boulo le Dim 06 Juil 2014, 22:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 22:06

C'est une explication mais elle ne me satisfait pas vraiment, d'autant plus que pour shrî Aurobindo « « La psychanalyse de Freud est la dernière chose que l’on devrait associer au yoga… Le subconscient vital inférieur, qui est tout ce que la psychanalyse de Freud semble connaître (et elle ne connaît de cela que quelques coins mal éclairés) n’est rien de plus qu’une portion bornée et très inférieure de l’ensemble subliminal. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 22:08

Malgré tout, la psychanalyse de Freud voit juste, en ce sens que c’est bien dans cette « portion bornée et très inférieure de l’ensemble subliminal » que l’humanité se complaît dans son ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 22:10

La psychanalyse de Sigmund Freud n'est pas du tout celle de Otto Rank . Elles sont en grande partie ennemies .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 22:13

http://www.i24news.tv/app.php/fr/actu/international/moyen-orient/34104-140613-gouvernement-palestinien-des-senateurs-us-inquiets

France: 20 voyous ont agressé et gazé deux adolescents Juifs ce samedi après midi en face de l’école Ozar Hatorah de Sarcelles .
La police est sur l’enquête, aucun des agresseurs n’a été retrouvé pour le moment.

--




En vidéo: le Hamas menace de détruire l’Occident.

--

source i24News:

Israël convoque l'envoyé de l'UE au Moyen-Orient

Un communiqué conjoint des ministres des AE de l'UE et la Ligue arabe, est jugé "inacceptable" par Jérusalem

Israël convoque l'envoyé spécial de l'UE au Moyen-Orient Lars Faaborg-Andersen, en réponse au dernier communiqué publié au terme d'une réunion de deux jours entre les ministres des Affaires étrangères de l'UE et leurs homologues de la Ligue arabe.

Durant cette réunion, les ministres ont rappelé l'importance de trouver une solution à la question palestinienne et ont vivement critiqué les actions politiques israéliennes,

Parmi les personnalités présentes figuraient la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton et le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riad al-Maliki.

Le communiqué final a provoqué les foudres d'Israël, qui l'a qualifié de "scandaleux" et d'un des "textes les plus stupides rédigés par les Européens", selon un responsable israélien.

Par ailleurs, les ministres félicitent la formation d'un gouvernement d'unité palestinien et "l'engagement de la Palestine pour la démocratie et les droits de l'homme", tout en appelant Israël à "coopérer avec le nouveau gouvernement".

Le communiqué condamne aussi les constructions "illégales en vertu du droit international dans les territoires palestiniens occupés".

Les chefs de la diplomatie s'insurgent contre la situation dans la bande de Gaza et "expriment leur inquiétude face à la situation humanitaire largement due au blocus imposé par la puissance occupante", des déclarations jugées "inacceptables" par le responsable israélien.

--
--

en effet, puisqu'aucune de ces affirmations n'est fondée.
-Les palestiniens ne se fondent sur aucun droit de l'homme et les bafouent
-nul blocus israélien
-nulle occupation

et discuter avec un régime terroriste islamiste qui encourage sans cesse au terrorisme et au kidnapping , et a la diabolisation des juifs dans le monde, et attaque les valeurs occidentales, n'est aucunement le moyen de transformer l'apartheid palestinien en gentil partenaire pour la paix.

On comprend: catherine Ashton a toujours été une propalestinienne radicale (voir les nombreux articles que j'avais déja mis sur ses nombreuses diatribes de haine).

c'est la preuve qu'une pensée unique déclare qui est bon et qui est méchant.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 22:16

boulo a écrit:
La psychanalyse de Sigmund Freud n'est pas du tout celle de Otto Rank . Elles sont en grande partie ennemies .

Je ne connais pas cette psychanalyse mais je sais qu'il y a une Raison cachée à cette violence :

" Lorsque Dieu dit aux anges : Je vais établir un vicaire sur la terre, les anges répondirent : Veux-tu établir un être qui commette des désordres et répande le sang pendant que nous célébrons tes louanges et que nous te sanctifions sans cesse ? -Je sais, répondit le Seigneur, ce que vous ne savez pas." (Coran 2:28)
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 22:20

prinu a écrit:
http://www.i24news.tv/app.php/fr/actu/international/moyen-orient/34104-140613-gouvernement-palestinien-des-senateurs-us-inquiets

...

c'est la preuve qu'une pensée unique déclare qui est bon et qui est méchant.

C'est quoi , " une pensée unique " ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 22:25

ghislain a écrit:
boulo a écrit:
La psychanalyse de Sigmund Freud n'est pas du tout celle de Otto Rank . Elles sont en grande partie ennemies .

Je ne connais pas cette psychanalyse mais je sais qu'il y a une Raison cachée à cette violence :

" Lorsque Dieu dit aux anges : Je vais établir un vicaire sur la terre, les anges répondirent : Veux-tu établir un être qui commette des désordres et répande le sang pendant que nous célébrons tes louanges et que nous te sanctifions sans cesse ? -Je sais, répondit le Seigneur, ce que vous ne savez pas." (Coran 2:28)

C'est une explication théologique sérieuse en effet . Merci , Ghislain .

Mais la pensée scientifique s'efforce de prendre un autre point de vue . Elle se limite à se demander : " Comment cela se produit-il ? " . C'est dans cette recherche que Rank propose comme explication de la violence , le " traumatisme de la naissance " .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 22:27

Primu, je respecte les Juifs plus que tu peux l'imaginer et je sais que nous avons encore beaucoup à apprendre d'eux, mais je ne peux ignorer que certains Juifs rêvent du Grand Israël (est-ce illégitime ? ) et que ni eux, ni les USA ni l'Union européenne ne veulent en réalité d'un état palestinien. On dirait même que certains juifs poussent les autres à la faute pour mieux coloniser et agrandir leur État.


Dernière édition par ghislain le Dim 06 Juil 2014, 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 22:29

Boulo la pensée scientifique ne va pas assez loin et "La plus belle chose que nous puissions éprouver, c'est le mystère des choses." (Albert Einstein)
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 22:36

Le rabbin Noam Pearl, secrétaire de l’organisation mondiale religieuse Bne Akiiva, un mouvement de jeunesse sioniste, a appelé "à transformer l’armée de recherche en une armée de vengeance". Les Israéliens les plus assoiffés de vengeance, descendent dans les rues pour attaquer physiquement des Arabes innocents. S’ils ne parviennent pas à en trouver un, ils continuent à chercher. Dans les rues, les magazins. Les forces de police parviennent difficilement à les contrôler, à protéger les populations arabes de ces lynchages tout en contenant les émeutes dans les quartiers et les villes arabes. L’autre moitié des Israéliens, ou quelque soit la proportion qu’ils représentent, regardent ces scènes avec un sentiment de peur et de honte. Des manifestations spontanées appellent à la protection de la démocracie, à la retenue et au respect du Droit.

http://www.i24news.tv/app.php/fr/opinions/36492-140706-vengeance-en-l-absence-de-leadership
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 22:40

Oui , bien sûr . Encore merci , cher Ghislain de 22h29 . Mais la démarche scientifique peut peser sur le côté pratique de la vie , à défaut de pouvoir discerner sa valeur métaphysique .

Si l'on trouve le moyen d'éliminer les effets de ce " traumatisme de la naissance " supposé , l'humanité terrienne pourra mieux envisager le côté métaphysique de son existence , pensé-je .


Mais comme l'illustre Dragna Din pour les événements récents au Proche-Orient , la solution scientifique , si elle est trouvée , arrivera sans doute trop tard pour cette partie du globe .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .


Dernière édition par boulo le Dim 06 Juil 2014, 22:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 22:50

Boulo, je comprends ta démarche et ton désir et je reconnais qu'il n'est pas bon d'opposer le recherche spirituelle et la recherche scientifique pas même dans l'étude des Textes sacrés. Cependant, il faut veiller à ne pas tomber dans le matérialisme.

« Le matérialisme ne peut guère être spirituel en sa base parce que sa méthode de base est tout juste l’opposé de la façon spirituel de faire les choses. Le spirituel œuvre du dedans vers l’extérieur ; la méthode du matérialisme est de travailler du dehors vers l’intérieur ; il fait de l’interne un résultat de l’externe, fondamentalement un phénomène de la Matière, et il travaille d’après cette conception des choses. Il cherche à rendre l’humanité « parfaite » par ses moyens extérieurs, et l’un de ses principaux efforts tend à construire une machine sociale parfaite qui entrainera et obligera les hommes à être ce qu’ils devraient être. La perte de l’ego dans le Divin est l’état spirituel ; ici il est remplacé par l’immolation de l’individu à l’Etat militaire et industriel. Où y a-t-il de la spiritualité dans tout cela ? » (Shrî Aurobindo)



Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 22:54

Mais même lorsque l'individu n'est pas sacrifié , il a des poussées de violence ( vraiment irrépressibles dans certaines circonstances ) . C'est le " péché originel " . Les rankiens lui donnent seulement un contenu concret par le " traumatisme de la naissance "  .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 23:01

boulo, C'est vrai, il y a des poussées de violence, mais elles ont leur rôle à jouer ! Elles ne doivent pas être annihilées mais bien utilisés. Elles sont nécessaires au combat spirituel que chacun devrait mener en lui-même, à la véritable guerre sainte, celle qui conduit à la libération de l'individu et à son union avec le Divin.
Dans la création de Dieu, tout à son rôle à jouer et tout doit être utilisé avec intelligence et avec bon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 23:12

La vie spirituelle est un combat intérieur. Il y a une guerre intérieure à livrer et sans laquelle aucune Victoire n’est possible. Et en effet, on ne peut pas se permettre de laisser prospérer dans notre conscience toutes sortes de conceptions inconsidérées qui nous séparent de Dieu, sans en supporter toutes les conséquences.

« 212 On vous a prescrit la guerre et vous l’avez prise en aversion.
» 213 Il se peut que vous ayez de l’aversion pour ce qui vous est avantageux et que vous aimiez ce qui vous est nuisible. Dieu le sait ; mais vous, vous ne le savez pas. » (Coran 2 :212)

"pour ce qui vous est avantageux" !

" Ainsi, veillez sur vous-mêmes de très près, je vous le demande pour l'amour de Dieu. Il faut qu'il y ait guerre en cette vie : au milieu de tant d'ennemis, il n'est pas possible que nous restions les bras croisés. Nous devons donc toujours être en éveil et bien voir comment nous nous comportons, soit à l'intérieur, soit à l'extérieur. Je vous le déclare, vous aurez beau recevoir dans l'oraison des faveurs de Dieu et les dons que je signalerai plus loin, vous rencontrerez au sortir de là mille petites pierres d'achoppement, mille petites occasions de chutes; il vous arrivera de manquer par inadvertance à ceci, de vous mal acquitter de cela, ou bien ce seront des troubles intérieurs et des tentations. Je ne veux pas dire que les combats doivent durer toujours, ou même être très fréquents. Mais quand ils se produisent, c'est une très grande grâce de Dieu, et c'est ainsi que l'âme avance. Nous ne pouvons pas être des anges ici-bas, ce n'est pas notre nature. Je ne me trouble donc nullement quand je vois une âme engagée dans de violentes tentations. S'il y a en elle l'amour et la crainte de Nôtre-Seigneur, elle en sortira avec de grands avantages, je le sais.

Au contraire, lorsque je vois une âme toujours tranquille, sans nul combat — et j'en ai rencontré quelques-unes de cette sorte — j'appréhende toujours pour elle. Même quand je ne la vois pas offenser Dieu, je ne parviens pas à me rassurer. Aussi je l'éprouve et je la tente moi-même, si je le puis, puisque le démon ne le fait pas. Mon but en cela est de l'amener à voir ce qu'elle est." (sainte Thérèse d'Avila)




Dernière édition par ghislain le Dim 06 Juil 2014, 23:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 23:13

Les humains qui n'arrivent pas à contrôler leur " traumatisme de la naissance " , ne sont pas en paix , cher
Ghislain ; ils sont constamment malades , d'une façon ou d'une autre . Comme le dit sainte Thérèse d'Avila que vous citez , il leur faut , pour obtenir une paix apparente , qu'ils pactisent avec le diable .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 23:18

C'est vrai, d'une façon générale, ils choisissent la facilité avec toutes les conséquences malheureuses que cela peut entrainer. En refusant le combat intérieur,

" Ils commettent la mauvaise action au fruit amer." (Bouddha, Stances de la Loi)
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 23:21

Je crois que nos vues sont compatibles , cher Ghislain . C'est juste l'angle d'approche qui est différent .
Bonne nuit .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 23:23

Je le crois aussi, cher boulo, bonne nuit.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14486
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Dim 06 Juil 2014, 23:33

boulo a écrit:
Les humains qui n'arrivent pas à contrôler leur " traumatisme de la naissance " , ne sont pas en paix , cher
Ghislain ; ils sont constamment malades , d'une façon ou d'une autre . Comme le dit sainte Thérèse d'Avila que vous citez , il leur faut , pour obtenir une paix apparente , qu'ils pactisent avec le diable .

Je partage largement vos vues Boulo et j'ajoute que les 5 premières années après la naissance sont déterminantes, capitales mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14486
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Lun 07 Juil 2014, 00:05

ismael a écrit:
ysov a écrit:
La mosquée à Jérusalem est hélas considérée comme le troisième lieu le plus important, car il semblerait
que mahomet s'y serait rendu sur un cheval blanc, vous savez comme une sorcière sur son balai. Pouffer de rire 
qu'est ce que vous avez fais des 64 % sont des Indiens avec vos pistolets de cow-boy vous avez effacé 12 000 ans de culture

Unrepentant-vers.courte-ST francais - 1.4 par mulicat

Tiens le raciste est de retour. Tu traites les gens de SIOUX, de SALE VERMINE APACHE et tu ose utiliser cela? Faut vraiment
qu'une partie de tes neurones soient grillées. siffler 

Par pitié je vais te répondre. Même si ce que tu dis était vrai totalement, ce ne sont pas des prescriptions religieuses qui en sont
à la source. Tu piges? Mr.Red :beret:  Allez du vent raciste (de plus il tente de manipuler en vrai trou du cul, mais idiot dans sa tentative)!
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Lun 07 Juil 2014, 01:41

ghislain a écrit:
Primu, je respecte les Juifs plus que tu peux l'imaginer et je sais que nous avons encore beaucoup à apprendre d'eux, mais je ne peux ignorer que certains Juifs rêvent du Grand Israël (est-ce illégitime ? ) et que ni eux, ni les USA ni l'Union européenne ne veulent en réalité d'un état palestinien. On dirait même que certains juifs poussent les autres à la faute pour mieux coloniser et agrandir leur État.
Ce mythe du grand Israel (basé sur des térritoires juifs antiques) était sur le papier de queqlues illuminés il ya bien longtemps, et n'a jamais été un but moderne. Et je ne connais aucun juif qui en réve.
Par contre, la SDN avait octroyé TOUTE la palestine ottomane aux seuls juifs, et créé un nouvel état, l'actuelle Jordanie, aux non-juifs (dont les musulmans).  il ya une légitimité historique sur toute la palestine, certaine.
Quand les anglais ont modifier celà, ce qui avait été signé sur un traité, et que l'ONU divise encore la poire en deux, est ce que des politiques sionistes se sont plaints ? ils auraient pu !
NON. ils étaient déja heureux d'avoir un état juif, meme minuscule, et jamais aucune politicien sioniste réaliste n'a voulu reclamer un "grand Israel".
A l'inverse, les palestiniens ont toujours déclarés politiquement vouloir prendre TOUT Israel. alors que les palestiniens ne proviennent pas de la région nommée palestine, et sont des immigrés sans droits politiques (sans avoir jamais possédés politiquement de pays a eux);
Donc non, a part quelques scribouillards, il n'y a pas de volonté de plus grande superficie.

Par contre les israéliens ont donnés Gaaz contre la paix, ils n'auraient pas du, et des politiciens disent vouloir reprendre ce quia ete donné a ces fous, puisqu'ils ne font pas la paix et envoient des missiles sur des civils israéliens depuis qu'on leur a betement donné Gaza. Aiel sharon a été trop bon et croyait naivement a une paix possible, lui qui s'est battu pour la paix et a imposé le don de Gaza de toute ses forces, malgré une opposition qui criait au fou.


Ce ne sont pas les sionistes qui poussent au terrorisme: le terrorisme palestinien existait déja depuis 1921,date des premieres tueries de juifs par les musulmans, et ce avant qu'il y ait un état juif, et bien avant l'apparition du sionisme moderne.
c'est l'inverse: le sionisme moderne est naturellement venu, d'abord a cause de l'antisémitisme (sauver un peuple dont la religion est née en Judée, en revenant de là ou il avait été chassé, comme un droit humanitaire), puis par simple autodéfense.
Notez bien qu'on ne colonise quelqu'un que si ces quelqu'un possédent un état.
Les immigrés étrangers dits palestiniens (venus d'egypte, irak, yemen, etc..) dans ce térritoire turc (et non appartenant a un peuple qui se serait appelé palestinien) , n'ont jamais été colonisés, puisque non propriétaires. quand aux propriétaires, le sultan de constantinople majoritairement, et quelques grands propriétaires turcs, ils sont autorisés des immigrés a venir, ce qui n'est pas une colonisation au sens d'une force d'agression et de vol de terres.
Alors, si vous insistez de facon primaire a utiliser le mot colonisation, vive la colonisation pacifique autorisée et humanitaire !
La SDN avait donné toute la région aux juifs, de par le traité de San Rémo en 1921. il n'ya donc aucune colonisation.
de plus, notez ceci: les palestiniens gérent souverainement Gaza. Donc, de par les traités internationaux, ils ne sont PAS colonisés, car ils sont souverains.
Donc, la colonisation, ca n'existe pas chez ces gens là. c'est un mythe politique, une maniére de dénigrer le droit légitime des israéliens, droit donné par la SDN comme par l'ONU.


Dernière édition par prinu le Lun 07 Juil 2014, 15:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Lun 07 Juil 2014, 03:43

Dragna Din a écrit:
Les Israéliens les plus assoiffés de vengeance, descendent dans les rues pour attaquer physiquement des Arabes innocents. S’ils ne parviennent pas à en trouver un, ils continuent à chercher.  L’autre moitié des Israéliens, ou quelque soit la proportion qu’ils représentent, regardent ces scènes

NON. ces nationalistes sont et restent minoritaires, déclarent les journalistes et les observateurs.
'Les autres regardent" ?
Dans tout les pays, les citoyens laissent la police agir. voyez la violence en France, tout le monde se taille.
La police israélienne agit, avec fermeté ! vous ne le soulignez bien sur, pas, que l'état fait son travail, et les médias présentent tout les aspects d'une réaction saine et démocrate.

L'assassinat des trois enfants fait déborder le vase, comment s'etonner d'une réaction subite ! c'est comme de ouvriers qui en ont marre d'injustices au travail, ces excités en ont marre. Mais trés peu sont violents.

Les meurtres de civils, c'est une habitude palestinienne.
l'assassinat du jeune palestinien, c'est une premiére dans un tel contexte. ca  a choqué les israéliens.

celà vous rend tout sourire, de voir que des israéliens en ont marre du terrorisme de l'entité palestinienne et veulent en découdre parceque l'état juif ne le fait pas et choisis le calme et la raison.

ca va dans votre sens . ca vous plait. je vois les commissures de vos levres atteindre vos oreilles.

Seulement, vous exagerez à foison la proportion: ces violents restent et sont ultras minoritaires chez les israéliens.
ils ne représentent ni la société israélienne, ni le sionisme. ces quelques excités sont quelques poignées, et quand aux suspects pour l'assassinant du jeune palestinien, il n'y a eu que SIX suspects.
vous faites croire qu'ils sont la moitié des israéliens, voire plus, dans vos propos plus hauts !
vous confondez avec la société palestinienne, cher dragna, et leurs cours à l'école ..

















L'éducation à la violence est majoritaire chez les palestiniens,
et malgré les événements, la violence reste minoritaire chez les israéliens.
c'est toute la classe politique , et tout les médias israéliens, unanimes, qui dénoncent ces quelques violents déhonorants.
le crime contre le jeune palestinien, est une premiére, alors que ces crimes gratuits sont l'habitude de la société palestiniennes, (qui attaquent et visent des juifs et des chrétiens, mais aussi s'entretuent entre fatah et hamas, réguliérement, et depuis longtemps) qui est une société ingérable, mue par des forces d'apartheid et terroristes: les palestiniens ont ça dans le sang, et c'est leur éducation violente depuis la petite enfance, qui les rend ainsi. L'éducation palestinienne crée des frustrés, alors que les israéliens ne les briment aucunement.
L'éducation palestinienne crée le violent dans l'ame, l'enfant est manipulé pour etre transformé en guerrier.



L'éducation israélienne prone la non violence, l'antiracisme dans les programme sscolaires, et le respect.
on apprend, dans les écoles israéliennes, aux enfants juifs, arabes, et chrétiens à se tenir la main, ensembles, dans les cours d'écoles, et a se respecter. c'est dans les programme scolaires des écoles gratuites. j'ai vu un reportage là dessus il y a six ans.
Les écoles religieuses suivent aussi un tel programme imposé du respect et de la non violence.

Les écoles coranniques israéliennes, car les religions sont libres et les mosquées pullulent en Israel, on a découvert qu'elles ne suivaient pas ces prescriptions.
On découvre dans bien des pays qu'elles représentent une pépiniére à problémes..


--


Dernière édition par prinu le Lun 07 Juil 2014, 04:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Lun 07 Juil 2014, 03:45

http://www.lemondejuif.info/israel-lanceur-pierres-americano-palestinien-condamne-neuf-jours-dassignation-residence/
Israël : le lanceur de pierres américano-palestinien condamné à neuf jours d’assignation à résidence


Publié le 6 juil 2014
Israël : le lanceur de pierres américano-palestinien condamné à neuf jours d’assignation à résidence





Le jeune lanceur de pierres américano-palestinien, cousin du jeune Palestinien enlevé mardi soir et brûlé vif, a été condamné dimanche à neufs jours d’assignation à résidence et d’une libération sous caution fixée à dix mille shekalim (2150 euros). Par ailleurs, le tribunal de Jérusalem a prolongé la détention de Tariq Khdeir jusqu’à lundi.

La famille du jeune américano-palestinien accuse la police des frontières israélienne d’avoir battu jeudi sans raison leur fils à proximité de la maison de Mohammed Abu Khdeir.

Une vidéo de l’incident a été mise en ligne sur Youtube dans laquelle, trois agents de police évacuent un émeutier arabe. Au cours de la vidéo, un des agents le frappe d’un coup de pied.

« Je regardais la manifestation, j’ai entendu des cris et j’ai vu des gens courir après des policiers derrière eux. Je me suis mis à courir aussi. Mais je suis tombé et ils m’ont rattrapé et ont commencé à me battre », a raconté à l’AFP Tariq Abou Khdeir.

Alors que sur la vidéo en question, l’individu apparait clairement le visage recouvert du keffieh, comme le porte les lanceurs de pierres.

Selon le site d’information israélien Walla, la police des frontières israéliennes affirme que le jeune américano-palestinien a attaqué ses agents à l’aide d’une fronde et a opposé une vive résistance lors de son arrestation. Elle dénonce une utilisation « tendancieuse » de la vidéo, qui ne montre pas l’intégralité de l’incident.

Toujours selon Walla, un haut officiel du ministère des Affaires étrangères a estimé que l’exploitation de cet incident fait partie d’une vaste campagne médiatique ayant pour but de porter atteinte aux efforts sécuritaires d’Israël mis en place depuis l’enlèvement et l’assassinat des trois adolescents israéliens.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Lun 07 Juil 2014, 04:07


Hussam Dufash, le troisième terroriste, membre du Hamas, suspecté par Israël d’avoir participé à l’enlèvement et l’assassinat de trois adolescents israéliens le 12 juin dernier, a été capturé samedi soir à Hébron par l’armée israélienne. Il a disparu de son domicile à Hébron le jour du kidnapping.

Le clan Dufash est bien connu des services du renseignement israélien pour son implication dans des dizaines d’attaques terroristes.

Après vingt-cinq jours de traque et des centaines d’arrestations et interrogatoires, Marwan al-Qawasme (30 ans) et Amer Abu Aisha (32 ans), originaires de Hébron et membres de l’organisation terroriste du Hamas, restent introuvables.

Dans une interview exclusive à Ynet, le commandant de la Brigade Etzion, le Colonel Amit Yamin, a mis en garde contre de nouvelles attaques des deux terroristes qui pourraient se manifester par l’assassinat de soldats, de civils ou d’une attaque suicide.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Lun 07 Juil 2014, 07:02

Prinu, dans votre orgueil et votre haine, méditez sur cela... Si vous parlez anglais, bien sûr.

http://forward.com/articles/201500/families-of-slain-israeli-and-palestinian-teens-tu/

Les parents d'une des victimes israéliennes, et les parents de la victime palestinienne se rencontrent.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Lun 07 Juil 2014, 08:59

boulo a écrit:
Je crois que nos vues sont compatibles , cher Ghislain . C'est juste l'angle d'approche qui est différent .

Avant de s’inscrire dans la psychanalyse, l’agression et la violence s’inscrivent dans la mystère de la Vie et, on peut facilement admettre que cela commence avec notre corps physique et avec les microorganismes, telles que certaines bactéries qui l’agressent à chaque instant et le pousse à réagir en les combattant et en les tuant, sous peine de périr. Face aux agressions notre corps a de nombreuses stratégies de défense que les scientifiques mettent à jour et on peut admettre que la médecine vise à renforcer son esprit combatif et à l'aider à survivre.
Il en va de même pour notre esprit. Il est constamment en contact avec toutes sortes de conceptions dont certaines tendent à l’envahir et à le pervertir. S’il refuse de se défendre et de lutter, notre esprit se retrouvera au fond dans la position de ces (gentils) tibétains envahis pas ces (méchants) chinois. Là encore la lutte est obligatoire s’il veut continuer à vivre et ne pas en supporter toutes les conséquences.
Avant de parler de la petite enfance, il y a l’attitude des parents. Aujourd’hui les scientifiques découvrent que ce qu’ils mangent ou absorbent risque d’avoir de sérieuses répercutions sur la santé de leur enfants et ceci sur plusieurs générations. De même, ce qu’ils pensent et enseignent ou n’enseignent pas à leurs enfants risque de conditionner leur vie et ceci sur plusieurs générations.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Lun 07 Juil 2014, 09:21

prinu a écrit:
Ce mythe du grand Israel (basé sur des térritoires juifs antiques) était sur le papier de queqlues illuminés il ya bien longtemps, et n'a jamais été un but moderne.

Que penses-tu de cet article au caractère encyclopédique ? Sans doute est-il encore trop imprécis... Peut-être peux-tu l'améliorer ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Isra%C3%ABl

Voir aussi encyclopédie universalis : http://www.universalis.fr/encyclopedie/israel/4-societe-et-crises/

En tout cas une chose est absolument certaine, l’État d'Israël ne veut pas revenir aux frontières de 1948. Et pourquoi devrait-il revenir en arrière ? Il n'est pas stupide !

Un individu normalement constitué se réjouit de voir sa maison s'agrandir et s'il en a les moyens et le désir et que nul ne s'y oppose sérieusement, pourquoi ne réaliserait-il pas son projet ?

Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16716
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Lun 07 Juil 2014, 14:52

Mort d'un jeune Palestinien. 3 des 6 suspects juifs avouent
7 juillet 2014 à 13h42 Le Télégramme de Brest

Trois des six extrémistes juifs qui ont été arrêtés dans l'enquête sur la mort d'un jeune Palestinien de Jérusalem-Est brûlé vif, ont avoué leur crime.

Trois des six suspects juifs arrêtés pour l'enlèvement et le meurtre d'un jeune Palestinien de Jérusalem-Est le 2 juillet sont passés aux aveux, a indiqué ce lundi une source proche du dossier.

Six jeunes arrêtés

"Trois des six suspects en détention ont avoué le meurtre de Mohammad Abou Khdeir, en le brûlant vif, et ont reconstitué la scène du crime" devant des policiers, a précisé cette source qui a requis l'anonymat. Six jeunes extrémistes juifs ont été arrêtés dimanche matin par la police dans le cadre de cette affaire.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80876
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Lun 07 Juil 2014, 14:57

thumleft C'est essentiel. Cette arrestation donnera peut-être un exemple que suivra l'autorité Palestinienne pour les assassins qui vivent à Gaza et dans la Cisjordanie.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Lun 07 Juil 2014, 15:06

Celà démontre que la justice israélienne est un exemple à jeter a la société palestinienne qui ne la pratique pas.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Lun 07 Juil 2014, 15:08

http://raphaeldrai.wordpress.com/2014/07/07/la-morale-de-hillel-et-celle-de-narcisse-radio-j-7-juin-2014/
source raphaeldrai

LA MORALE DE HILLEL ET CELLE DE NARCISSE – Radio J – 7 Juillet 2014

Quoi qu’en pensent les disciples de Machiavel, la politique, la morale et le droit ne sont pas dissociables. Il s’agit juste de s’accorder sur le sens de ces concepts. Dans une récente adresse aux membres de l’Association Internationale des Juristes Juifs, sa présidente, Mme Irit Kohn, nous en donne l’occasion douloureuse mais utile. Après l’enlèvement et le massacre des trois adolescents juifs en territoire présumé sous contrôle de l’Autorité palestinienne, et consultée sur le point de savoir quelle serait la réaction la plus adaptée moralement et légalement à la situation, elle écrit: « Nous devons considérer cette situation avec soin et ne pas nous tenir au niveau des meurtriers ». Cela pour exclure tout acte de représailles aveugles et de vengeance sanguinaire. J’ai trop de respect à l’égard de cette éminente juriste pour ne pas tâcher de comprendre la préoccupation morale qui sous-tend son avis. La vengeance est impuissante à rendre la vie aux victimes tandis qu’elle prépare quasi-mécaniquement d’autres actes de violences et d’autres deuils. Le meurtre d’un jeune arabe en « réponse » à la tuerie de Hébron l’atteste. N’en doutons pas: la résonance en est d’ores et mondialement assurée. Mais que signifie aussi: veiller à ne pas se tenir au niveau des assassins, quels qu’ils soient? Cette formule n’est-elle pas de celles qui mélangent, si nous n’y prenions pas garde, la morale de Hillel et celle de Narcisse?

La première enjoint de ne pas infliger à autrui ce que nous ne voudrions pas à notre tour subir de sa main. Comme le dit dans « Le premier homme » le père de Camus: « Un homme, ça s’empêche ». Autrement dit: il faut toujours anticiper les conséquences de nos actes parce qu’ils en ont, et parfois de très graves et même d’irréversibles. Pourtant la formule utilisée par Irit Kohn recèle un malentendu, comme si les Juifs étaient d’une autre nature, moralement supérieure par définition, que le reste des mortels; qu’ils se tenaient dans le Nirvana de la morale parfaite, faisant passer l’Autre avant soi dans un désintéressement digne des Anges et dans une absence totale d’affects et de passions. Pour une fois l’on entendra le personnage shakespearien de Shylock dans « Le Marchand de Venise », constatant qu’il a été grugé par ses débiteurs, pourtant bons chrétiens, lesquels en outre veulent enlever sa fille Jessica à la foi d’Israël, et qui entend se venger à sa manière: « Je suis Juif. Un Juif n’a t-il pas des yeux? Si vous nous piquez est ce que nous ne saignons pas? Si vous nous outragez est-ce que nous ne nous vengerons pas? Nous vous ressemblons aussi en cela ». Les Juifs font partie de la commune humanité et il faut le faire comprendre. Ils ne sont ni des sous-hommes ni des surhommes. Pour éviter qu’ils ne donnent pleine portée à la tirade tragique de Shylock, il faut précisément que les politiques et que les juristes appliquent pleinement la loi qui doit leur rendre justice lorsqu’il le faut, ce qui n’est pas le cas lorsque leurs tortionnaires et assassins sont assurés d’une quasi-impunité avant de se faire libérer le moment venu par d’autres assassinats et d’autres prises d’otages. On sait que le meurtrier du commissaire Mizrachi, la veille de Pessah’, faisait partie de la myriade de prisonniers élargis en échange du seul Guilaâd Shalit. Et l’on apprend que les trois suspects du triple meurtre de Hébron avaient eux aussi tâté des juridictions israéliennes qui les avait tenus quittes de leurs forfaits antérieurs mais sans dissuader leur récidive aggravée, incités en cela par des membres de la Knesset comme Ahmed Tibi.

En tout, et en morale particulièrement, l’outrance est nuisible. Depuis la fin de la seconde Guerre mondiale et ses horreurs, le « tout-éthique » sublime s’est subordonné la morale concrète et ne fait que refouler la violence qui s’est déchaînée. Confinant parfois au désistement de soi, cette posture ne peut que renforcer les terroristes dans l’idée que leurs vis à vis sont des marionnettes dont il faut savoir tirer les ficelles. Alors et à tout prendre, qu’est-il préférable? Entendre Shylock ou rejouer Guignol?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Lun 07 Juil 2014, 15:26

https://www.youtube.com/watch?v=w5N7ZKfitew

https://www.youtube.com/watch?v=swd8kYoQVYg
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Lun 07 Juil 2014, 15:47

Yaalon demande que les assassins juifs soient traités comme des terroristes
Le ministre de la Défense Moshe Yaalon a condamné dimanche l’enlèvement brutal et l’assassinat la semaine dernière de l’adolescent palestinien Mohammad Abou Khdeir, affirmant que les suspects seraient traités aussi sévèrement que les terroristes arabes. « J’ai honte et je suis horrifié par l’assassinat cruel du jeune Mohammad Abou Khdeir », a déclaré Yaalon dans un communiqué publié sur sa page Facebook dimanche soir.
Déclaration de Yitzhak Aharonovitch, Ministre israélien de la Sécurité Publique
Jérusalem 6 Juillet 2014

«Le district de la police israélienne et l’ISA Jérusalem ont arrêté plusieurs jeunes soupçonnés d’être impliqués dans l’assassinat de Muhammad Abu Khdeir.

Je tiens à remercier toutes les personnes impliquées dans le travail, qui, depuis l’événement, ont consacré le maximum d’efforts pour découvrir et arrêter les responsables.

L’Etat d’Israël est un pays qui respecte et applique la loi. Israël continuera à agir avec détermination contre tous ceux qui enfreignent la loi.

Je demande que chacun fasse preuve de responsabilité et travaille pour éviter de nouveaux troubles.

Ce fut un acte choquant et inacceptable que toute personne saine d’esprit, certainement dans un pays fort et démocratique comme l’Etat d’Israël, doit condamner fermement. »

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Lun 07 Juil 2014, 15:57

https://www.youtube.com/watch?v=rQt9VvBVpno

https://www.youtube.com/watch?v=KoD7L1FCtqE

La police fait le meme boulot partout, ghislain. des policiers européens tabassent ceux qui leur résistent ou ceux qui sont dangereux, alors des terroristes ..

https://www.youtube.com/watch?v=P_FVn7XGYGI

https://www.youtube.com/watch?v=3JQXDrj8udQ
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Lun 07 Juil 2014, 16:27

primu, tu reconnaîtras que cette façon d'agir et de se donner en spectacle ne peut que renforcer un sentiment contre les services de sécurité. Mais nous nous éloignons du sujet et je reste persuadé que ces trois israéliens ont également été tués par de vulgaires criminels et que leur assassinat n'a pas été commandité par le gouvernement palestiniens. Quel intérêt aurait-Il ?
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Lun 07 Juil 2014, 17:14

c'est leurs ordres dans leurs médias de faire des kidnapping, c'est dans tout les médias palestiniens, en arabe, pas dasn les médias occidentaux. c'est dans leurs journaux, a leurs télévision. c'est leur but. leur interet, demander des libérations de terroristes en échange, tu oublies ? israel a libéré inutilement des centaines d'assassins avec du sang rouge sur les mains, qui n'hésitent pas a recommencer a tuer des civils juifs dés qu'ils sont libérés.
le hamas récompense les tueurs de juifs, avec des primes, des médailles, et de grandes processions enflammées et populaires.
Le hamas fait partie du gouvernement palestinien actuel.

Ce sont donc des ordres hiérarchiques palestinien d'état , parus dans tout les médias palestiniens:

-
Hamas, une seule perspective : kidnapper un autre “Gilad Shalit”
Pour le second anniversaire marquant l’échange de 1027 prisonniers palestiniens contre le Caporal Gilad Shalit, Haniyeh a appelé à un « soulèvement populaire » en Judée-Samarie et fait l’éloge des récentes attaques terroristes.

Le Premier Ministre du Hamas, basé à Gaza, Ismaïl Haniyeh a appelé, samedi, les Palestiniens à déclencher un « soulèvement populaire » en Judée-Samarie-Cisjordanie.

Appelant de tous ses vœux à une intifada de “résistance”, Haniyeh a fait l’éloge des “martyrs héroïques », responsables d’une série d’attaques terroristes récentes, en Judée-Samarie/Cisjordanie
S’exprimant lors de célébrations marquant le second anniversaire de la libération du soldat israélien kidnappé, Gilad Shalit, contre 1027 prisonniers palestiniens, Haniyeh a affirmé que l’accord représentait « une réalisation historique » pour le peuple palestinien, mais il a fait peser que beaucoup restait à faire pour libérer « tous les prisonniers ».

Les Comités Populaires de la Résistance (CPR) basés à Gaza – une coalition de factions palestiniennes – ont déclaré que « capturer des soldats israéliens est la manière efficace et la bonne stratégie pour libérer les prisonniers palestiniens », en se servant de l’accord Shalit comme « d’un exemple parlant de la façon de briser les chaînes israéliennes », a rapporté le site internet du Hamas, Qassam.ps, samedi.

Les CPR appelaient à une “stratégie nationale” pour libérer les prisonniers.

Abu Obeida, un porte-parole de la branche armée du Hamas, a prétendu, samedi, que le Hamas disposait, à présent, « d’une plus grande capacité » pour mener des kidnappings [faisait-il allusion aux deux derniers tunnels découverts par Tsahal, laissant entendre qu’il y en aurait bien d’autres ?].

Shalit a été kidnappé dans le sud d’Israël (Kerem Shalom, à la frontière égyptienne), lors d’un raid du Hamas, au cours duquel deux soldats de Tsahal ont été tués, et il a été retenu en otage à Gaza, durant 5 ans.

Le Hamas, samedi, a tweeté des informations relatives à l’anniversaire des célébrations, en utilisant des mots-clés comme « Dévotion à la libération » et « Ahmad al-Jabari », du nom du commandant de la branche militaire du Hamas qui a supervisé la capture de Shalit et qui a été tué par Israël, au commencement de l’opération Pilier de Défense, en Novembre 2012.

surce times of israel

c'est donc une tactique politique d'état.

--

Il y a eu un appel officiel du hamas a enlever des israéliens, sur Hamas TV, en mai 2012.

Le chef du Hamas Mahmoud Al-Zahhar : "La Palestine, c’est toute la Palestine" ; les frontières de 1967 : "juste une étape"

"…nous voulons la Palestine dans son intégralité... Si notre génération est incapable d’atteindre ce but, la prochaine s’en acquittera ; nous élevons nos enfants en ce sens"

http://www.memri.org/clip/en/0/0/0/0/0/0/3051.htm

Hamas Leader Mahmoud Al-Zahhar Slams PA President Abbas for "Aimless Kangaroo-Like" Political Gymnastics and Says: We Will Not Relinquish Any Piece of Palestinian Land

preuve en vidéo.

Notre plan est de continuer sur cette voie. Aujourd’hui, nous avons achevé la libération de Gaza... A ce stade, nous vous disons : Tout d’abord, nous voulons la Palestine dans son intégralité. Qu’il n’y ait pas de malentendu là-dessus. Si notre génération est incapable d’atteindre cet objecti f, la prochaine s’en acquittera ; nous élevons nos enfants en ce sens.

"La Palestine, c’est toute la Palestine. Israël ne peut pas exister au milieu de nous"
La Palestine, c’est toute la Palestine. Israël ne peut pas exister au milieu de nous. 

Interviewer : C’était votr e discours autrefois. Aujourd’hui, vous parlez des frontières de 1967... 

Mahmoud Al-Zahhar : Je jure par Allah que c’est cela que nous avons en tête. 

Interviewer : Aujourd’hui, vous parlez des frontières de 1967. 

"Les frontières de 1967 : juste une étape"

Mahmoud Al-Zahhar : D’accord, mais c’est une étape. C’est juste une étape. 

Interviewer : Quand Abou Ammar [Arafat] parlait de lutte par étapes, de donner et de prendre, vous l’accusiez de trahison... 

Mahmoud Al-Zahhar : Non, nous n’accusons jamais personne de trahison. Nous parlons de coopération sécuritaire et vous laissons libres d’interpréter [nos dires]. Permettez-moi de vous expliquer la différence entre le Fatah et nous sur cette question. Nous parlons de la libération des territoires d’avant 1967, mais nous ne reconnaissons Israël sur aucun pouce de notre terre. En d’autres termes, cette terre restera la nôtre, et quand l’équilibre des forces se modifiera, nous la récupérerons. Nous récupérerons notre terre, même si cela doit se faire pouce par pouce. 

"Nous créerons un Etat sur n’importe quel morceau de terre, mais sans renoncer à un seul morceau de la terre palestinienne" 

Donc, la différence entre le Fatah et nous est claire. Ils ont vendu 78% des terres palestiniennes, qu’ils considèrent comme israéliennes. Ils ne considèrent que 22% des terres comme étant palestiniennes, et même cela est sujet à négociations. Par conséquent, quiconque dit que le Hamas a accepté les frontières de 1967... Je tiens à préciser une chose : Nous créerons un Etat sur n’importe quel morceau de terre, mais sans renoncer à un seul morceau de la terre palestinienne.

Interviewer : Ce n’est pas ce que vous disiez autrefois. 

Mahmoud Al-Zahhar : Nous n’avons pas changé de discours. 

Interviewer : Il y a donc eu une évolution... 

"la Palestine dans son intégralité fait partie du Waqf islamique et ne peut être cédée"

Mahmoud Al-Zahhar : Il n’y a eu ni évolution, ni détérioration. C’est une estimation concrète de ce que nous avons accompli. Nous l’avons dit et nous continuons de le dire : la Palestine dans son intégralité fait partie du Waqf islamique et ne peut être cédée. 

[...] 

Mahmoud Abbas fait de la gymnastique politique. Il a accompli un nouveau saut. Après un [premier] saut – la signature de l’accord de réconciliation – il fait le nouveau saut de la prétendue "réalisation d’un Etat en septembre". Je ne sais pas qui a inventé cette expression. "Réalisation" désigne la demande de ses droits. Qui donc a bien pu lui donner le droit de se moquer du monde en racontant qu’il y aura bientôt un Etat ? 

Il est incapable d’obtenir le statut d’Etat membre de l’ONU. Il ne pourra réussir, à cause du veto américain. Jusqu’à ce jour, il a été incapable d’obtenir ne serait-ce que le statut d’Etat non membre, parce qu’il lui faut neuf pays, c’est à dire 50% plus un, pour obtenir ce statut à l’Assemblée générale des Nations Unies. Alors que croit-il qu’il va obtenir ? 

"Vous êtes face à quelqu’un [Abbas] d ont le plan a été réduit en lambeaux, dont le bassin a tari et ne renferme plus une seule grenouille"

Vous êtes face à quelqu’un dont le plan a été réduit en lambeaux, dont le bassin a tari et ne renferme plus une seule grenouille. Et voilà qu’il nous parle de septembre, qu’il reporte la réconciliation et sa réalisation à septembre, pour le cas où les circonstances changeraient et qu’ils pourraient obtenir un Etat. Par ailleurs, supposons qu’il obtienne un Etat à part entière, qu’il n’y ait pas de veto, que tout se passe bien : comment fera-t-il en pratique, quand les Etats-Unis sont incapables de convaincre l’occupation israélienne de geler les colonies pendant même trois mois ?

"…des sauts politiques de type kangourou, sans ligne conductrice [Abbas]… Nous avons libéré la bande de Gaza par la résistance. Nous voulons mener la résistance en Cisjordanie aussi "

Comment va-t-il créer cet Etat dans la pratique ? Vous vous trouvez face à des sauts politiques de type kangourou, sans ligne conductrice. Le Hamas [en revanche] connaît le but de son programme. 

Nous avons libéré la bande de Gaza par la résistance. Nous voulons mener la résistance en Cisjordanie aussi.

--
c'est un appel a l'invasion d'Isarel, pays souverain.
et je rapelle qu'il n'existe aucune occupation, et que ces gens là, dits palestiniens, ne viennent aucunement de palestine géographique. ca n'a jamais été leur terre historique, c'était une terre turque, avec de spropriétaires turcs, la propriété domaniale du sultan turc, et de quelques grands propriétaires terriens turcs,..ce sont des travailleurs immigrés de passage, venus de plus de vingt pays différents, sans aucun passé ni histoire dans la région: les palestiniens sont des colons.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Lun 07 Juil 2014, 17:22

source désinfos

Mus’ab Hassan Yousef, fils d’un dirigeant du Hamas en Cisjordanie : les atrocités commises par le Hamas ont entraîné ma conversion au christianisme

Extraits d’une interview de Mus’ab Hassan Youssef, fils du Cheikh Hassan Youssef, dirigeant du Hamas en Cisjordanie, diffusé sur Al-Hayat TV le 19 août 2008. « Je détestais tous les soldats israéliens portant une arme et tous les colons » Mus’ab Hassan Youssef : « Je m’appelle Mus’ab Hassan Youssef. Je suis le fils aîné de Cheikh Hassan Youssef. Je suis né dans le village de Bir Zeit, près de Ramallah. »
« Mon père a débuté ses activités islamiques en fondant [la branche palestinienne] des Frères musulmans, en prêchant pour que les gens le rejoignent et en recrutant de jeunes musulmans pour Allah et l’islam. »


(...)


« Pour être honnête, je détestais l’occupation. Je détestais tous les soldats israéliens portant une arme et tous les colons. Je jetais des pierres et je participais à l’Intifada sous toutes ses formes. C’est-à-dire en jetant des pierres, en brûlant des pneus, etc. - activités auxquelles la plupart des jeunes prenaient part. J’étais un enfant, même pas un jeune homme, pendant cette période qui a duré six ans. J’avais l’habitude d’aller tout le temps à la mosquée. A cinq ans, j’ai fait pour la première fois le jeûne du Ramadan. Jusqu’à ma conversion au christianisme, je jeûnais pendant tout le mois du Ramadan. »


(...)


« Je ne savais pas que mon père était un des fondateurs du Hamas. C’était un secret et je n’en avais jamais entendu parler. »


« J’étais le chef du Bloc islamique au lycée de Ramallah »


« Je n’ai jamais rejoint le Hamas mais j’aimais le mouvement car j’aimais mon père. Je suis entré au lycée. Durant cette période, grâce à mon père, à ma connaissance de l’islam et du Coran et à ma personnalité, je suis devenu un dirigeant du Bloc islamique. J’étais chef du Bloc islamique au lycée de Ramallah. Nous étions impliqués dans la rivalité entre le Fatah et le Hamas, qui existe depuis la fondation du Hamas (luttes internes pour le pouvoir et pour l’influence auprès de la population). »


(...)
j'ai été arrété et mis dans une prison israélienne.

Hamas est devenu majoritaire et a pris le contrôle de la prison israélienne ou j'ai été arrété - et de ses membres en particulier, qui étaient les plus nombreux. Ce fut le début de mon réveil. »


(...)


« Enfant, je croyais que tous les musulmans étaient comme mon père... Mais là, j'ai eu des surprises. »


« Enfant, je croyais que tous les musulmans étaient comme mon père. Si vous êtes éduqué dans les valeurs islamiques, qu'allez-vous devenir ? Quelqu'un comme mon père, qui est mon modèle et que j’aime beaucoup. »


« Mais là, j'ai eu des surprises. Au bout de trois jours environ, [j’ai vu des cas] d’avidité et d’avarice, des prisonniers volant de la nourriture à d’autres, profitant de choses dont d’autres ne pouvaient pas profiter, comme de visites dans les bâtiments, réservées à certains dirigeants du mouvement islamique de la prison. »


« De telles choses peuvent arriver. Les gens peuvent devenir avides parfois, et leur foi peut faiblir, et ils mangent plus. Ce n’est pas notre problème. »


« Ce qui posait problème était l’interrogatoire des personnes soupçonnées de collaborer avec Israël. C’était l'un des faits les plus graves, qui a entraîné un changement fondamental dans ma vie - non seulement dans ma vie mais dans celle de beaucoup d'autres. Des coups, des coups de fouet, des aiguilles enfoncées sous les ongles, du plastique en fusion appliqué sur le corps, des jours et des semaines de privation de sommeil... »


« Le Hamas, ou pour être plus précis, les dirigeants du Hamas en prison, ont tous participé à ces pratiques. Ils faisaient tous l'éloge des services de sécurité du Hamas, et même les soutenaient quand ils torturaient des prisonniers. Je ne veux pas citer de noms. Le peuple palestinien n’est pas conscient de ces agissements. »


« Pour être honnête, je suis désolé que la presse palestinienne, qui est censée être libre, n’ait pas révélé au grand jour ce qui se passe en prison. Ces gens font des sacrifices. Certains sont en prison depuis 20 ans. Comment pouvez-vous les interroger, les accuser de collaborer avec l’occupation ? Voilà un homme qui a fait des sacrifices, exactement comme vous et moi, et c’est un être humain, comme vous et moi. Comment pouvez-vous vous placer au-dessus de ces personnes, les torturer, les fouetter, les interroger ? Je parle de tortures brutales, violentes. Imaginez, des nuits durant... »


« J’avais seulement 18 ans, et je dormais dans mon lit dans des conditions... Dans une prison de l’occupation... Mais ce n’était pas assez: il fallait qu’ils créent une prison dans la prison et infligent des tortures. Pendant une année entière, j’ai entendu des personnes torturées par les palestiniens passer la nuit à crier. Des fois, ils interrogeaient trois personnes à la fois et les torturaient de la manière la plus brutale qui soit. En près de trois ans, pas moins de 16 personnes ont été tuées. »


« Je demande aux gens de ma région, Ramallah, s’ils regardent cette émission: qui a tué frère Muhammad Abou Shakra ? En-dehors de la prison, les gens pensent que c'est Israël, mais c’est en fait le Hamas. Un jour, le Hamas paiera ses crimes. »


(...)


« J’appelle le peuple palestinien à ouvrir les yeux et à se pencher sur les agissements du Hamas, à l'époque où il fonctionnait comme un mini-Etat dans la prison. »


(...)


« J’ai accepté le Christ comme mon sauveur personnel, mais [pour les musulmans], accepter le Christ, c’est comme faire passer un éléphant dans le trou d’une aiguille... »


« Habituellement, si vous quittez un groupe islamique, les Frères musulmans, le parti Al-Tharir, ou l’islam lui-même, vous êtes considéré comme un apostat. Certains seront peut-être désolés pour vous et essaieront de vous parler, mais si vous persistez et campez sur vos positions, vous êtes considéré comme un ennemi. »


Interviewer: « Qu’est-ce qui vous a fait accepter le Christ comme votre sauveur dans un environnement islamiste ? »


Youssef: « J’ai accepté le Christ comme mon sauveur personnel, mais pour les musulmans, accepter le Christ, c'est comme faire passer un éléphant dans le trou d’une aiguille. Qu’est-ce que cela signifie ? C’est ce que j’ai essayé d’expliquer. La mentalité avec laquelle l’islam perçoit le Christ et Dieu lui-même est faussée. »


(...)


« En arrivant aux Etats-Unis, je me suis mis à suivre les nouvelles de Palestine de très près, particulièrement ce qui se passe dans la bande de Gaza. Sans parler de l’anarchie qui y règne, ou du fait que le Hamas ait été ‘forcé’ de chercher une solution militaire à Gaza, ce qui s’y passait était douloureux: ces assassinats, ces personnes jetées (par le Hamas)du sommet d'immeubles... La réaction du monde face à cette organisation et à ses agissements était très molle. »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Lun 07 Juil 2014, 17:27

prinu, tu es dur ! Moi, j'ai de la peine pour des êtres humains dont le combat est perdu d'avance et ce, quels que soient les actes désespérés et répréhensibles qu'il puisse commettre pour continuer à exister.


Dernière édition par ghislain le Lun 07 Juil 2014, 17:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Lun 07 Juil 2014, 17:27

Le Hamas a édité un guide du Kidnapping
Un livre et une brochure donnent des conseils aux futurs ravisseurs :
En 2010 a ete publie par le centre d’informations palestinien, qui est gere par le Hamas, le livre de Mohamed Arman, qui est un responsable de l’organisation terroriste et qui a ete condamne a 36 peines de prison a vie dans une prison israelienne. Le livre « Regard de l’interieur sur la resistance », parle d’augmenter les enlevements d’israeliens comme moyens de liberation des prisonniers palestiniens emprisonnes en Israel, et il pretend que si l’enlevement est bien prepare, il n’y aura aucun probleme a sequestrer un otage en Judee-Samarie pendant une longue periode. Selon Arman, les ravisseurs doivent etre des terroristes du Hamas « en sommeil », formes des leur plus jeune age et non impliques dans les actions contre Israel.

Arman donne meme des conseils sur le type d’israeliens a enlever.
il precise que les preparations ne sont pas moins importantes. Selon lui, il faut preparer un endroit secret et cache avant l’enlevement et situee en sous-sol, loin des habitations ou alors dans un quartier dont les habitants ne sont pas suspects pour Israel.

En plus de ce livre, le Hamas a publie aussi une brochure appelee « Le guide du ravisseur ». Selon la communication israelienne, il s’agit d’une nouvelle version de la brochure deja publiee par le mouvement terroriste en 2002 pour les terroristes de sa branche armee, les brigades Izz al-Din al-Qassam. Le docteur Adnan Abou Amar a ecrit sur ce guide et a developpe les conseils qu’il contient. L’ambassade de Nouvelle-Zelande, qui a revele ces details aux medias locaux, a suggere entre autres choses, que le Hamas a propose aux ravisseurs d’apprendre l’hebreu de maniere courante, d’enlever un juif physiquement faible et de changer immediatement la voiture ayant servi a l’enlevement.



"prenez un juif-aschkenaze, physiquement faible et dont les parents sont encore en vie, apprenez l’hebreu et echangez rapidement la voiture qui a servi a l’enlevement."




Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Lun 07 Juil 2014, 17:33

Je suis d'accord ghuslain, car toute vie est importante, et toute souffrance est insupportable.

oui, je suis dur envers des gens manipulés. tout comme les enfants militaires de 16 ans de l'armée du troisiéme reich, manipulés par leurs chefs, leurs parents, leurs professeurs, leurs livres, étaient de beaux enfants qui aimaient rire en torturant, et dont on prendrait la défense.

Ils sont des victimes aussi.
Mais pas d'Israel, mais de leurs chefs palestiniens, politiques, médias palestiniens, parents, professeurs, immams.
Pour l'instant, défendre la vie, c'est empecher des islamistes de nuire et viser des innocents.
Ce sont les palestiniens, les champions de ce sport inhumain, les juifs sionistes résistent a leur terrorisme, depuis 1921.

Je suis contre tout ceux qui les excusent et les défendent.


Le syndrome de stockholm, ce n'est pas pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mar 08 Juil 2014, 18:56

A lire, utile dans le contexte des tensions actuelles :
le concept de crimes , chez les israéliens, et chez les palestiniens:
deux conceptions differentes:


http://www.jforum.fr/forum/israel/article/le-concept-de-crime-en-israel-et

Le concept de crime en Israël et dans l’espace de non Droit palestinien


Par Maître Bertrand Ramas-Muhlbach.

Le concept d’enlèvement et de meurtre ne revêt pas la même signification en Israël et chez les palestiniens. Lorsque les trois jeunes adolescents du Goush Etzion ont été enlevés le 12 juin 2014, la députée palestinienne de la Knesset Haneen Zoabi s’est empressée (lors d’une interview donnée le 22 juin 20014), de justifier l’acte criminel, avant même d’apprendre que les trois jeunes avait été sauvagement assassinés (lors de la découverte de leur corps le 30 juin 2014).


Pour la députée palestinienne, il n’était pas question de considérer que les responsables des enlèvements étaient des terroristes. Pour elle, il s’agissait au contraire, « de personnes poussées à des actes de désespoir puisqu’ils vivent sous occupation » (sic). Le Ministre Avigdor Liebermann des affaires étrangères l’avait alors qualifiée d’incitatrice qui devait suivre le même sort que les kidnappeurs (qui étaient loin d’être des personnes désespérées).

A cette occasion, la députée palestinienne s’était dite surprise de l’émotion suscitée en Israël « puisque l’injustice infligée au camp adverse est bien plus grande. Il y a des milliers de Palestiniens kidnappés dans les prisons israéliennes »...« De même que je veux qu’on libère les Palestiniens kidnappés, je veux qu’on libère les jeunes israéliens ». Elle a alors clairement affirmé que l’enlèvement des jeunes israéliens était lié « à la question des 5000 Palestiniens dans les prisons israéliennes, et plus particulièrement de près de 200 d’entre eux qui sont en détention administrative sans accusation ni procès, dont une partie est en grève de la faim pour protester contre la poursuite de leur incarcération » (sic).

Elle a alors confirmé que les enlèvements d’Israéliens étaient « un levier pour faire libérer des prisonniers, comme cela s’est passé en 2011 avec la libération de plus de 1000 prisonniers en échange de Gilad Shalit, capturé par le Hamas cinq ans plus tôt " (sic).

La députée palestinienne de la Knesset a donc mis en parallèle l’enlèvement, c’est dire un acte criminel, de personnes par des groupes terroristes qui ne donne aucune nouvelle des enfants (qu’ils vont immédiatement assassiner), et l’arrestation par un Etat qui applique le droit, de palestiniens (délinquants de droits communs ou criminels), impliqués dans des agressions de personnes ou des dégradations de biens.



Assassins palestiniens d’enfants juifs.

Bien évidemment, les responsables palestiniens se sont bien gardés de faire une enquête sur les circonstances de l’enlèvement des jeunes personnes enlevées, ni aidé les autorités israéliennes à les retrouver.

Inversement, lorsque le corps du jeune palestinien enlevé a été retrouvé le 2 juillet 2014 à Jérusalem, (le crime ayant immédiatement été imputé à des juifs qui auraient voulu se venger de la mort des trois adolescents retrouvés à Hébron notamment par le Fatah et le Hamas), les autorités israéliennes se sont empressées de condamner cet acte barbare qui ne fait pas partie de la culture ni des dispositions d’esprit du peuple juif. Par ailleurs, les services de police israéliens ont rapidement communiqué sur les éléments de l’enquête, diffusé la vidéo de l’enlèvement devant un supermarché retrouvé et arrêté les auteurs de ce crime (qui seront condamnés pour l’ignoble forfait).

Sur ce point, on observe ainsi que les responsables palestiniens justifient les crimes palestiniens sans jamais les condamner, ni ne collaborent pour aider l’enquête et retrouver les personnes disparues, alors que l’Etat d’Israël condamne les crimes, (quelque soit l’origine de la victime et celle de l’auteur), et apporte efficacement son concours pour la manifestation de la vérité.

Il convient également de noter la réaction populaire à la suite des enlèvements des jeunes juifs et des meurtres qui les ont suivis, dans l’espace de non droit palestinien : scènes de liesse et de joie non dissimulée , alors qu’en Israël, c’était l’inquiétude, les prières, le recueillement, la désolation, mais aussi les appels du premier Ministre Benjamin Netanyahou à la modération, afin d’éviter tout acte de vengeance et de respecter les lois du pays. Il a également demandé au ministre de la Sécurité publique Yitzhak Aharonovitz d’arrêter les assassins du jeune palestinien, ce qui fut fait dans les 4 jours suivants.

Pour leur part, lorsque les palestiniens ont découvert le corps du jeune Abus Kheider, assassiné, ils ont laissé libre cours à la déraison et au déchaînement de haine et de violence : camion de police brûlé, jets de pierres sur les forces de sécurité à Beit Hanina, ou de bombes artisanales.

Cette haine a encore été attisée par Le Président de l’Autorité Palestinienne Mahmud Abbas qui a accusé Israël d’être responsable de l’enlèvement et du meurtre, alors que le Hamas annonçait son intention de poursuivre le kidnapping « des soldats et des civils israéliens jusqu’à ce que le dernier prisonnier palestinien enfermé dans une prison israélienne soit libéré ».

L’approche du crime est donc radicalement différente chez les juifs et chez les palestiniens pour une raison bien simple qui tient au cadre philosophie de la vie en société. En Israël, la vie est privilégiée sur la mort conformément au principe donné par le Deutéronome (30,19-20) :

« Je prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : je mets devant toi la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction. Choisis donc la vie, pour que vous viviez, toi et ta descendance ».

Les juifs doivent donc choisir la vie et non la mort, pour allonger la durée sur la terre que le Ciel « a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob » (Dt 30,20). Par ailleurs, la durée de la vie (sur la « terre que le Ciel a donné aux juifs ») suppose l’institution d’un cadre juridique qui applique le droit, avec l’établissement « des juges et des officiers dans toutes tes portes que l’Éternel ton Dieu te donne, (qui) jugeront le peuple dans la justice », mais aussi le rejet des mécanismes de la corruption (« car le présent aveugle les yeux des sages, et fausse la parole des justes »), et enfin de suivre la justice (« afin que tu vives et que tu possèdes le pays que l’Éternel ton Dieu te donne »).

Chez les palestiniens, c’est le mécanisme inverse qui prévaut. Depuis la naissance de l’identité palestinienne, la culture palestinienne privilégie la mort sur la vie, raison pour laquelle il est appelé aux meurtres de juifs ou a leur enlèvement. Par ailleurs, le fonctionnement social est celui de la corruption et il n’y a aucun Tribunal pour appliquer la justice, ni aucune règle de Droit publiée, qui soit opposable à la population palestinienne (en dehors de la Charia dans la bande de Gaza). Chez les palestiniens, le seul mode comportemental est celui de la vengeance, quelque soit la personne sur laquelle on se venge, dans un rapport de force et de déraison.

C’est une nouvelle fois ce qu’ont mis en lumière les ignobles assassinats des adolescents juifs et du jeune palestinien dans la banlieue de Jérusalem.

Le concept de crimes est radicalement opposé entre Israël et l’espace de non droit palestinien, non en raison de revendications territoriales entre juifs et palestiniens, non en raison d’incompatibilité religieuse entre le judaïsme et l’Islam, mais uniquement en raison du mode de compréhension philosophique de la vie entre les deux sociétés, ce qui interdit, à court ou moyen terme, toute normalisation des relations diplomatiques entre Israël et l’Autorité palestinienne ou le Hamas. C’est d’ailleurs cette même opposition que l’on retrouve entre le monde occidental et le monde de l’Islam, que l’on appelle pudiquement « choc des civilisations ».

Par Maître Bertrand Ramas-Muhlbach.


Dernière édition par prinu le Mar 08 Juil 2014, 19:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre   Mar 08 Juil 2014, 19:03


http://victor-perez.blogspot.fr/2014/07/le-monde-egal-lui-meme.html

Le Monde égal à lui-même
On ne présente plus le quotidien, dit de référence, le plus immonde de la sphère française. Dans un article intitulé « ‘’Mort aux Arabes’’ : une haine décomplexée sur le Web israélien » Hélène Sallon indique que « La mort de trois jeunes Israéliens (…) a suscité en Israël une expression de haine anti-arabe qui alimente aujourd’hui le cycle de représailles ».


Les autorités israéliennes, assure t-elle, « sont désormais bien en mal de juguler ces sentiments de haine, pour partie alimentés par les discours va-t-en-guerre de certains responsables politiques ».


Chacun, ‘’connaissant’’ aussi bien l’Etat d’Israël que Le Monde s’en serait douté !

Ainsi dans le corps du texte est pointé du doigt le Premier ministre Benjamin Netanyahou promouvant « un discours haineux. Dans un communiqué publié lundi, le cabinet israélien avait lui-même utilisé le mot ‘’ vengeance’’. Les trois Israéliens ‘’ ont été enlevés et tués de sang-froid par des bêtes humaines. Au nom du peuple juif, je voudrais dire aux familles – les mères, pères, grands-mères et grands-pères –, que nous sommes profondément attristés. La nation toute entière pleure avec vous. La vengeance du sang d'un enfant, Satan ne l'a point encore inventé…...’’ »,


« Vengeance », le terme est lâché !


Mais cette phrase ne dit-elle pas que même Satan n’a pas encore réussi à venger la mort d’un enfant ? N’est-ce pas un aveu de faiblesse plus qu’un appel aux représailles ?


Le curieux de cette traduction étant ce qui a été subtilisé par les petits points de suspensions… « Ni la vengeance pour le sang de trois innocents qui étaient sur le chemin de la maison de leurs parents. Le Hamas est responsable le Hamas paiera. Que la mémoire des trois garçons soient bénies ».

Ainsi donc est reconnue formellement l’impossibilité de venger les trois adolescents assassinés sur le chemin de leurs maisons !

Le Monde n’ayant pas usurpé sa réputation d’immonde, car ne se satisfaisant pas de cette réalité, a préféré diffuser, avec le texte de la journaliste, la photo du tweet du Premier ministre sans pour autant en donner le lien.


Une photo coupée, tronquée où seule est indiquée : « vengeance for the blood of 3 pure youths who were on their » signifiant textuellement : « Vengeance pour le sang de trois innocents qui était sur leur ».


Phrase incompréhensible sans la suite mais pointant rageusement le ‘’désir vengeur ’’israélien !


L’Immonde allant jusqu’à inverser l’ordre de publication des deux tweets publiés sur le compte Twitter du Premier Ministre pour mieux brouiller leurs compréhensions.



Combien de lecteurs iront lire le compte Twitter de Benjamin Netanyahou pour avoir l’ordre chronologique exact et comprendre le sens de ses paroles ?


Peut etre pas un seul !

Combien de lecteurs accuseront encore l’état du peuple juif et donc ses soutiens de diaspora dans la responsabilité de la poursuite du conflit ?

La très grande majorité !

La haine du juif augmente en France ? L’Immonde en est responsable pour une grande part !
Revenir en haut Aller en bas
 
Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Trois enfants israéliens assassinés, événements liés, réactions, contextes - les enfants dans la guerre
» Sectes Sataniques: Tortures d'enfants et sacrifices
» Israel ,tueur d'enfant !!!...???
» Sémite, Hébreu, Israélite, Juif, Sioniste, Israélien...
» Foudre en boule ou foudre globulaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: