DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les sédévacantistes nient Vatican II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 01:08

fredsinam a écrit:
PARADISO a écrit:
Le Nouvel Ordo Missae , si l'on considère les éléments nouveaux... s'éloigne de façon impressionnante, dans l'ensemble comme dans le détail, de la théologie catholique, telle qu'elle a été formulée à la xxe session du Concile de Trente, lequel, en fixant définitivement les canons du rite, éleva une barrière infranchissable, contre toute hérésie qui pourrait porter atteinte à l'intégrité du mystère...


On veut faire table rase de toute la théologie de la messe. En substance, on se rapproche de la théologie protestante qui a détruit le sacrifice de la messe...

Le Nouvel Ordo Missae... est fait pour contenter, sur bien des points, le plus modernistes des protestants...

Il est évident que le Nouvel Ordo Missae renonce en fait à être l'expression de la doctrine que le Concile de Trente a définie comme étant de foi divine et catholique...

On a substitué à la romanité des éléments qui rapprochent le Nouvel Ordo Missae de certains rites protestants et point de ceux qui étaient les plus proches du catholicisme...



cher Paradiso , je voudrais te poser une petite question à ton avis Pierre , jean ou Paul lorsqu'ils célébraient la messe ils la célébraient avec quel rite ? tridentin ou de Paul Vi ?

Elle devait être courte la messe !!! Paul, dans les Actes, parle du repas du Seigneur !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 01:16

En plus c'est du blabla tout ça. Dans ma paroisse (Couvent dominicain St Thomas d'Aquin, Paroisse Notre-Dame du Rosaire)la liturgie est magnifique, la musique aussi (du frère Gouzes, extraits écoutables ici : http://www.sylvanet.com/ ) et pourtant le rite n'est pas tridentin. Comme quoi le nouveau rite peut être très beau quand il est bien fait.
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arc-en-Ciel



Messages : 3928
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 01:20

Ce que vous décrivez ou dénoncez avec hargne et une très grande souffrance, se passe peut-être chez vous, au Canada. Mais ce n'est ce qui se passe en France.
Malgré quelques erreurs de quelques progressistes, (Vatican II très mal interprété) il y a quelques années je vois chez nous, dans beaucoup de nos églises, un retour aux vrais sens des valeurs liturgiques et au vrai sens du sacrifice de la Sainte Messe mais avec moins de faste extérieur mais plus intériorisé et au sens du sacré avec beaucoup plus d'humilité,

A part la pauvreté de certains chants, dans certaines paroisses, le coeur y est.

Ce qui nous empêche pas de partager des moments de prières avec nos frères protestants.


Dernière édition par Arc-en-Ciel le Sam 24 Oct 2009, 01:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
le plombier



Masculin Messages : 439
Inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 01:22

Les rites peuvent changer , seule la Parole est immuable .

Jacques. jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80260
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 07:26

LMCD a écrit:


Le Père Marie-Dominique est-ce le Père Chenu ?

Marie-Dominique Philippe op, fondateur des frères de saint Jean.

[img][/img]

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 10:18

Demain la Communauté Saint Jean qui vient reprendre notre paroisse nous sera enfin présentée... sunny

Cette Commuanuté sauve notre église "le couvent des rédemptoristes" ! cheers qui risquait d'être fermé faute de remplacement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 10:48

Citation :
cher Paradiso , je voudrais te poser une petite question à ton avis Pierre , jean ou Paul lorsqu'ils célébraient la messe ils la célébraient avec quel rite ? tridentin ou de Paul Vi ?

Cher fredsinam, vous avez raison, apostasiez et devenez protestant évangélique.
Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80260
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 12:11

nilamitp a écrit:
Citation :
cher Paradiso , je voudrais te poser une petite question à ton avis Pierre , jean ou Paul lorsqu'ils célébraient la messe ils la célébraient avec quel rite ? tridentin ou de Paul Vi ?

Cher fredsinam, vous avez raison, apostasiez et devenez protestant évangélique.
Rolling Eyes

En quoi la question judicieuse de Frédéric fait de lui un protestant évangélique ???? scratch

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 12:19

-Julienne a écrit:
Demain la Communauté Saint Jean qui vient reprendre notre paroisse nous sera enfin présentée... sunny

Cette Commuanuté sauve notre église "le couvent des rédemptoristes" ! cheers qui risquait d'être fermé faute de remplacement.

Maintenant je sais où tu habite à Jette Very Happy et tu va à la messe St Madeleine je te le dis pcq c'est là que je vais lorsque je suis chez ma mère puisque je kote à Mons St Madeleine c'est l'Eglise chérie de ma mère . En effet notre Père Covalier va nous manque mais je suis sûr que la communauté saint jean sera assure admirablement la relevé .j'espère qu'un jour on se verra .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 12:20

Arnaud Dumouch a écrit:
nilamitp a écrit:
Citation :
cher Paradiso , je voudrais te poser une petite question à ton avis Pierre , jean ou Paul lorsqu'ils célébraient la messe ils la célébraient avec quel rite ? tridentin ou de Paul Vi ?
Cher fredsinam, vous avez raison, apostasiez et devenez protestant évangélique.
Rolling Eyes
En quoi la question judicieuse de Frédéric fait de lui un protestant évangélique ???? scratch
Parce que quand on oppose des arguments implicitement en justifiant à partir de l'état de l'Église telle qu'elle était vécue par les fidèles à l'époque de S. Paul et S. Jean ; alors on peut utiliser l'argument que dans ce cas il faut revenir à cet état d'esprit antérieur du fidèle, donc concrètement être protestant évangélique !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80260
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 12:23

Frédéric sait bien que la messe est toujours la messe, avec la Présence réelle du Christ.

Il vous dit juste que ce qui l'entoure, que ce soit un repas ou un cérémoniel solennel (concile de Trente), ne lui enlève pas son caractère de messe.

Sinon, il va falloir dire que les messes de Jésus autours d'un repas étaient non valides ! Laughing

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 12:25

nilamitp a écrit:
Citation :
cher Paradiso , je voudrais te poser une petite question à ton avis Pierre , jean ou Paul lorsqu'ils célébraient la messe ils la célébraient avec quel rite ? tridentin ou de Paul Vi ?

Cher fredsinam, vous avez raison, apostasiez et devenez protestant évangélique.
Rolling Eyes

excuse je me suis trompé de commentaire Confused
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 12:27

Arnaud Dumouch a écrit:
Frédéric sait bien que la messe est toujours la messe, avec la Présence réelle du Christ.

Il vous dit juste que ce qui l'entoure, que ce soit un repas ou un cérémoniel solennel (concile de Trente), ne lui enlève pas son caractère de messe.

Sinon, il va falloir dire que les messes de Jésus autours d'un repas étaient non valides ! Laughing

Exactement Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80260
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 12:28

fredsinam a écrit:



Je n'ai aucune l'intention de quitter ma chère Eglise ou de renier le successeur de Pierre je l'aime et j'aime bcq l'Eglise. Mais on ne peut nier les faits il y a des papes qui se sont contredit tout au long de l'histoire ,il y a eu des papes immorale ,sanguinaire , tyrannique mais cela ne font pas d'eux des anti papes ou des pape invalide

Cher Frédéric, JAMAIS, dans l'exercice de leur Magistère doctrinal, et comme pape, les papes ne se sont contredits !

Par contre, ils ont péché comme homme et même, comme saint Pierre le premier pape, ils ont fait des erreurs pastorales.

L'infaillibilité ne les protège même pas, au plan doctrinal, comme hommes. Juste comme pape (ex d'Honorius 1er, de Jean XXII, et même de Benoît XVI dans ses écrits privés).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 12:31

Arnaud Dumouch a écrit:
fredsinam a écrit:



Je n'ai aucune l'intention de quitter ma chère Eglise ou de renier le successeur de Pierre je l'aime et j'aime bcq l'Eglise. Mais on ne peut nier les faits il y a des papes qui se sont contredit tout au long de l'histoire ,il y a eu des papes immorale ,sanguinaire , tyrannique mais cela ne font pas d'eux des anti papes ou des pape invalide

Cher Frédéric, JAMAIS, dans l'exercice de leur Magistère doctrinal, et comme pape, les papes ne se sont contredits !


Exact thnx
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80260
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 12:42

I love you

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 12:42

fredsinam a écrit:
-Julienne a écrit:
Demain la Communauté Saint Jean qui vient reprendre notre paroisse nous sera enfin présentée... sunny

Cette Commuanuté sauve notre église "le couvent des rédemptoristes" ! cheers qui risquait d'être fermé faute de remplacement.

Maintenant je sais où tu habite à Jette Very Happy et tu va à la messe St Madeleine je te le dis pcq c'est là que je vais lorsque je suis chez ma mère puisque je kote à Mons St Madeleine c'est l'Eglise chérie de ma mère . En effet notre Père Covalier va nous manque mais je suis sûr que la communauté saint jean sera assure admirablement la relevé .j'espère qu'un jour on se verra .

J'habite une petite commune près de Jette fredsinam, j'ai fréquenté cette église Ste Madeleine pendant 28 ans ... puis j'ai rempli deux mandats pastoraux dans une autre paroisse mais mon coeur était resté dans cette église... maintenant que je suis libre de mes mandats et qu'on ne peut cumuler 3 mandats... je suis retournée dans Mon Eglise chérie, je vois que j'ai un point commun avec ta mère.

Oui le Père Coveliers va manquer mais il reste au couvent je crois, mais il est très fatigué... un saint homme...

J'espère aussi qu'on se rencontrera..... je vais à la messe de 11h30, je me place à gauche pour apercevoir ce sacré coeur que j'aime tant !!!
au quatrième rang sous le regard de St Alphonse de Liguori... je suis blonde et mesure 1m61...
Oui j'espère que nous nous rencontrerons, tu peux m'écrire un MP si tu veux Very Happy

Feu, le Père Devos fut longtemps mon ami, mon directeur spirituel.

Tu kote à Mons, je suis originaire de pas loin de là Pâturages (colfontaine) sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 12:46

le plombier a écrit:
Les rites peuvent changer , seule la Parole est immuable .

Jacques.

Aucun rite ne changera !!! Les protestants en ont bazardé pas mal, mais ont retenu (parce qu'ils ne pouvaient pas faire autrement) le baptême et l'eucharistie !
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 13:14

-Julienne a écrit:
fredsinam a écrit:
-Julienne a écrit:
Demain la Communauté Saint Jean qui vient reprendre notre paroisse nous sera enfin présentée... sunny

Cette Commuanuté sauve notre église "le couvent des rédemptoristes" ! cheers qui risquait d'être fermé faute de remplacement.

Maintenant je sais où tu habite à Jette Very Happy et tu va à la messe St Madeleine je te le dis pcq c'est là que je vais lorsque je suis chez ma mère puisque je kote à Mons St Madeleine c'est l'Eglise chérie de ma mère . En effet notre Père Covalier va nous manque mais je suis sûr que la communauté saint jean sera assure admirablement la relevé .j'espère qu'un jour on se verra .

J'habite une petite commune près de Jette fredsinam, j'ai fréquenté cette église Ste Madeleine pendant 28 ans ... puis j'ai rempli deux mandats pastoraux dans une autre paroisse mais mon coeur était resté dans cette église... maintenant que je suis libre de mes mandats et qu'on ne peut cumuler 3 mandats... je suis retournée dans Mon Eglise chérie, je vois que j'ai un point commun avec ta mère.

Oui le Père Coveliers va manquer mais il reste au couvent je crois, mais il est très fatigué... un saint homme...

J'espère aussi qu'on se rencontrera..... je vais à la messe de 11h30, je me place à gauche pour apercevoir ce sacré coeur que j'aime tant !!!
au quatrième rang sous le regard de St Alphonse de Liguori... je suis blonde et mesure 1m61...
Oui j'espère que nous nous rencontrerons, tu peux m'écrire un MP si tu veux Very Happy

Feu, le Père Devos fut longtemps mon ami, mon directeur spirituel.

Tu kote à Mons, je suis originaire de pas loin de là Pâturages (colfontaine) sunny

Magnifique qd je viendrais je t'envere un MP pour qu'on se voit.Si non les frères st Jean vont commencé qd officiellement ? et comment se fait-il qu'ils vont partagé le couvent avec les rédemptoriste ? Comment s'appelle le prêtre jeune barbu qui a un teint indu qui officie de temps en temps je l'aime bcq ? le père covelier avait dit que la succession était difficile à cause des problèmes d'argent est-ce que ça été résolu ? J'espere que les procession de la vierge de Fatima vont continué et que maintenant on ferra et non une seule lecture mais deux en plus de l'évangile. Il faudrait aussi un chorale ça serait pas mal de temps en temps de la musique chanté
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 13:49

-Julienne a écrit:


Feu, le Père Devos fut longtemps mon ami, mon directeur spirituel.

Pas celui-ci j'imagine ?


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 14:16

Philippe Fabry a écrit:
-Julienne a écrit:


Feu, le Père Devos fut longtemps mon ami, mon directeur spirituel.

Pas celui-ci j'imagine ?


Non Philippe ce n'est pas celui là !!!!! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
La Chartreuse



Messages : 577
Inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 14:18

« O Timothée, garde le dépôt, fuyant les profanes nouveautés de paroles et les objections d’une prétendue science. Quelques-uns, pour s’y être attachés, se sont égarés loin de la foi » (I Tim. VI, 10).

...« Garde le dépôt », dit-il. Qu’est-ce que le dépôt ?

Un dépôt, c’est ce qu’on vous a confié, non ce que vous avez découvert ; ce que vous avez reçu et non ce que vous avez inventé ; une chose qui ne provient pas de notre intelligence mais de la doctrine ; qui n’est pas d’usage privé, mais de tradition publique ; une chose qui vous est venue et qui n’a pas été créée par vous, dont vous n’êtes pas l’auteur, mais dont vous devez être le simple gardien ; dont vous n’êtes pas l’initiateur mais le serviteur ; une chose que vous ne réglez pas, mais sur laquelle vous vous réglez.

Mais dira-t-on, peut-être : « La doctrine chrétienne n’est donc susceptible d’aucun progrès dans l’Eglise du Christ ? »

Certes, elle peut en avoir un, et très grand... Mais il faut que ce soit un progrès véritable et non un changement : le propre du progrès étant qu’une chose se développe en demeurant elle-même, le propre du changement ou de l’altération, qu’une chose se transforme en une autre.

Il faut donc que l’intelligence, la science la sagesse, et de chaque fidèle et de l’Eglise entière, s’augmentent avec les âges et les siècles, mais dans son genre, savoir, dans le même dogme, dans le même sens, et dans la même interprétation.

Le dogme chrétien n’admet aucune altération, aucune atteinte à ses caractères spécifiques, aucune variation dans ce qu’il a de défini ».

(Commonitorium Ve Siècle)
Revenir en haut Aller en bas
La Chartreuse



Messages : 577
Inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 14:20

« Si quelqu’un dit, qu’il pourrait se faire que, selon le progrès de la science, on pourrait attribuer aux dogmes proposés par l’Eglise un autre sens que celui que l’Eglise lui donne et lui a donné, qu’il soit anathème.»

(Concile du Vatican (I), Canons sur la foi catholique : Ch. 4, Dentzinger 1818)

===========================

« L’Esprit-Saint, en effet, n’a pas été promis aux successeurs de Pierre pour dévoiler, par son inspiration, une nouvelle doctrine, mais pour qu’avec son assistance ils gardent saintement et exposent fidèlement la Révélation transmise par les Apôtres, c’est-à-¬dire le Dépôt de la Foi.»

(Pie IX, Constitution Pastor Aeternus, Vat. I, Sess. IV Ch. IV, Dz. 1836)
Revenir en haut Aller en bas
La Chartreuse



Messages : 577
Inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 14:22


DOCTRINE CONCILIAIRE


2) "Le droit à la liberté religieuse a son fondement dans la dignité même de la personne humaine telle que l’a fait connaître la Parole de Dieu et la raison elle-même." ("V 2", Dign. Hum. n° 2)

"... la liberté ou immunité de toute contrainte en matière religieuse qui revient aux individus, doit aussi leur être reconnue lorsqu’ils agissent ensemble...

Dès lors, donc, que les justes exigences de l’ordre public ne sont pas violées, ces groupes sont en droit de jouir de cette immunité afin de pouvoir se régir selon leurs propres normes, honorer d’un culte public la Divinité suprême..." (ibid. n° 4).

"Qui plus est, cette doctrine de la liberté a ses racines dans la révélation divine, ce qui, pour les chrétiens, est un titre de plus à lui être saintement fidèles." (Ibid. n° 9)

"... Ce droit de la personne humaine à la liberté religieuse dans l’ordre juridique de la société doit être reconnu de telle manière qu’il constitue un droit civil." (ibid. n° 2)

"Aux groupes religieux appartient le droit de ne pas être empêchés d’enseigner et de manifester leur foi publiquement, de vive voix ou par écrit.

Mais dans la propagation de la foi et l’introduction des pratiques religieuses on doit toujours s’abstenir de toute forme d’agissements ayant un relent de coercition...

Une telle manière d’agir doit être regardée comme un abus de son propre droit et une entorse aux droits des autres." (ibid. n° 6)

"Tous et chacun des articles édités dans cette déclaration ont plu aux Pères du Sacro-Saint Concile.

Et nous par le pouvoir apostolique que Nous avons reçu du Christ, un avec les Vénérables Pères, Nous l’approuvons dans l’Esprit-Saint, Nous le décrétons et le statuons et Nous ordonnons de promulguer pour la gloire de Dieu ce qui a été ainsi statué synodalement. A Rome près saint Pierre, 7-12- 1965, Moi, Paul, Évêque de l’Eglise Catholique..." (in fine)




DOCTRINE CATHOLIQUE

2) « Et contre la doctrine de la Sainte Ecriture, de l’Eglise et des Saints Pères, ils affirment sans hésitation que :

« La meilleure condition de la société est celle où on ne reconnaît pas au pouvoir le devoir de réprimer, par des peines légales, les violations de la loi catholique, si ce n’est dans la mesure où la tranquillité publique le demande.».


A partir de cette idée tout à fait fausse du gouvernement des sociétés, ils ne craignent pas de soutenir cette opinion erronée, funeste au maximum pour l’Eglise catholique, et le salut des âmes, que Notre prédécesseur Grégoire XVI, d’heureuse mémoire, qualifiait de délire :

« La liberté de conscience et des cultes est un droit propre à chaque homme.
Ce droit doit être proclamé et garanti par la loi dans toute société bien organisée.
Les citoyens ont droit à l’entière liberté de manifester hautement et publiquement leurs opinions quelles qu’elles soient, par les moyens de la parole, de l’imprimé ou toute autre méthode sans que l’autorité civile ni ecclésiastique puisse lui imposer une limite.»

(Pie IX - Quanta Cura n° 5)

« Au milieu donc d’une telle perversité d’opinions corrompues, Nous souvenant de Notre charge apostolique, dans notre plus vive sollicitude pour notre très sainte religion, pour la saine doctrine, et pour le salut des âmes à Nous confiées par Dieu, et pour le bien de la Société humaine elle-même, Nous avons jugé bon d’élever à nouveau Notre Voix Apostolique.

En conséquence, toutes et chacune des opinions déréglées et des doctrines rappelées en détail dans ces Lettres, Nous les réprouvons et condamnons de Notre Autorité Apostolique, et Nous voulons et ordonnons que tous les fils de l’Eglise Catholique les tiennent absolument pour réprouvées, proscrites et condamnées.»

(Pie IX, Quanta Cura n° 14)
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 14:25

La Chartreuse a écrit:
« O Timothée, garde le dépôt, fuyant les profanes nouveautés de paroles et les objections d’une prétendue science. Quelques-uns, pour s’y être attachés, se sont égarés loin de la foi » (I Tim. VI, 10).

...« Garde le dépôt », dit-il. Qu’est-ce que le dépôt ?

Un dépôt, c’est ce qu’on vous a confié, non ce que vous avez découvert ; ce que vous avez reçu et non ce que vous avez inventé ; une chose qui ne provient pas de notre intelligence mais de la doctrine ; qui n’est pas d’usage privé, mais de tradition publique ; une chose qui vous est venue et qui n’a pas été créée par vous, dont vous n’êtes pas l’auteur, mais dont vous devez être le simple gardien ; dont vous n’êtes pas l’initiateur mais le serviteur ; une chose que vous ne réglez pas, mais sur laquelle vous vous réglez.

Mais dira-t-on, peut-être : « La doctrine chrétienne n’est donc susceptible d’aucun progrès dans l’Eglise du Christ ? »

Certes, elle peut en avoir un, et très grand... Mais il faut que ce soit un progrès véritable et non un changement : le propre du progrès étant qu’une chose se développe en demeurant elle-même, le propre du changement ou de l’altération, qu’une chose se transforme en une autre.

Il faut donc que l’intelligence, la science la sagesse, et de chaque fidèle et de l’Eglise entière, s’augmentent avec les âges et les siècles, mais dans son genre, savoir, dans le même dogme, dans le même sens, et dans la même interprétation.

Le dogme chrétien n’admet aucune altération, aucune atteinte à ses caractères spécifiques, aucune variation dans ce qu’il a de défini ».

(Commonitorium Ve Siècle)

Mais il est des progrès qui ont l'apparence du changement, pour ceux qui ceux qui n'avaient qu'une vue incomplète, partiale et radicale des enseignements précédents.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
le plombier



Masculin Messages : 439
Inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 14:28

doris a écrit:
le plombier a écrit:
Les rites peuvent changer , seule la Parole est immuable .

Jacques.

Aucun rite ne changera !!! Les protestants en ont bazardé pas mal, mais ont retenu (parce qu'ils ne pouvaient pas faire autrement) le baptême et l'eucharistie !

Doris , je parle du rite de la Messe pas des sacrements . Si on compte les rites orientaux qui sont en communion avec Rome , on peut en faire un jolie bouquet de fleur .

Jacques. 8)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 14:28

fredsinam a écrit:
-Julienne a écrit:
fredsinam a écrit:
-Julienne a écrit:
Demain la Communauté Saint Jean qui vient reprendre notre paroisse nous sera enfin présentée... sunny

Cette Commuanuté sauve notre église "le couvent des rédemptoristes" ! cheers qui risquait d'être fermé faute de remplacement.

Maintenant je sais où tu habite à Jette Very Happy et tu va à la messe St Madeleine je te le dis pcq c'est là que je vais lorsque je suis chez ma mère puisque je kote à Mons St Madeleine c'est l'Eglise chérie de ma mère . En effet notre Père Covalier va nous manque mais je suis sûr que la communauté saint jean sera assure admirablement la relevé .j'espère qu'un jour on se verra .

J'habite une petite commune près de Jette fredsinam, j'ai fréquenté cette église Ste Madeleine pendant 28 ans ... puis j'ai rempli deux mandats pastoraux dans une autre paroisse mais mon coeur était resté dans cette église... maintenant que je suis libre de mes mandats et qu'on ne peut cumuler 3 mandats... je suis retournée dans Mon Eglise chérie, je vois que j'ai un point commun avec ta mère.

Oui le Père Coveliers va manquer mais il reste au couvent je crois, mais il est très fatigué... un saint homme...

J'espère aussi qu'on se rencontrera..... je vais à la messe de 11h30, je me place à gauche pour apercevoir ce sacré coeur que j'aime tant !!!
au quatrième rang sous le regard de St Alphonse de Liguori... je suis blonde et mesure 1m61...
Oui j'espère que nous nous rencontrerons, tu peux m'écrire un MP si tu veux Very Happy

Feu, le Père Devos fut longtemps mon ami, mon directeur spirituel.

Tu kote à Mons, je suis originaire de pas loin de là Pâturages (colfontaine) sunny

Magnifique qd je viendrais je t'envere un MP pour qu'on se voit.Si non les frères st Jean vont commencé qd officiellement ? et comment se fait-il qu'ils vont partagé le couvent avec les rédemptoriste ? Comment s'appelle le prêtre jeune barbu qui a un teint indu qui officie de temps en temps je l'aime bcq ? le père covelier avait dit que la succession était difficile à cause des problèmes d'argent est-ce que ça été résolu ? J'espere que les procession de la vierge de Fatima vont continué et que maintenant on ferra et non une seule lecture mais deux en plus de l'évangile. Il faudrait aussi un chorale ça serait pas mal de temps en temps de la musique chanté


Super quand tu viens envoie moi un MP que je puisse te reconnaître. Il y a plusieurs mois que je savais que la Communauté St Jean allait reprendre le couvent des rédemptoristes, mais la nouvelle n'était pas officielle donc il fallait que je me taise...
Le 13 octobre lors de la célébration en l'honneur de Notre-Dame de Fatima auxquelles j'assiste toujours, Le Père Coveliers a annoncé officiellement que la Communauté St Jean reprenait le couvent des rédemptoristes, que l'église était sauvée et que nous pouvions avoir l'assurance que Notre-Dame de Fatima que nous avons beaucoup prié pour cela avait sauvé l'église.
Ce dimanche à toutes les célébrations dominicales, ils se présenteront... j'en ai déjà aperçu quelques uns faciles à repérer vu leurs habits mais je n'ai rien demandé puisque la nouvelle n'était pas officielle. En effet, la succession était difficile à assurer mais le Père Coveliers a dit qu'un miracle était survenu alors que l'on perdait espoir. Comme quoi Dieu dépasse toujours notre Espérance...
Oui les processions de la vierge de Fatima vont continuer et tout se fera dans l'esprit des rédemptoristes... certains dimanche ils font deux lectures maintenant... Oui la chorale devrait se renforcer, je suppose que tout cela va se faire petit à petit.... j'en saurai plus dimanche je présume !

Donc d'après ce que j'ai compris dimanche ils reprennent la communauté...

Tu parles d'un jeune prêtre barbu, cheveux noirs ??? assez mince ???

Je ne connais pas son nom, mais d'après ce que l'on m'a dit c'st un Père Hubertin qui vient de temps à autre de Grimbergen.

A vérifier.

Dimanche le Père Coveliers a célébré seul comme s'il l'avait désiré... il a distribué la Communion quasi seul...

Le 13 octobre quand les gens ont appris que l'église était sauvée avec certitude, la ferveur était très grande et la messe sublime de ferveur... priante... beaucoup se sont ensuite agenouillés au pieds de Notre-Dame de Fatima !

Demain j'irai pour 11 h 30, je suis tellement toujours pressée d'aller à la messe que dès 11h j'entre déjà dans l'église alors que la messe flamande n'est pas terminée.

Bon dimanche Frédéric sunny
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 14:31

Arrêtez de nous citer Quanta Cura et de dire que le fait que la papauté soit revenu sur ce propos fait de l'Esprit une girouette.
Quanta Cura était PASTORAL. L'Eglise a tout à fait le pouvoir de se démettre de ses prérogatives temporelles, tout comme le Christ ne résista pas à ceux qui venaient l'arrêter. Si vous pensez que l'Esprit fait erreur quand il conduit son Eglise vers l'humilité et le renoncement aux pompes, que Dieu vous pardonne.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80260
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 14:39

Citation :
[quote="La Chartreuse"]« O Timothée, garde le dépôt, fuyant les profanes nouveautés de paroles et les objections d’une prétendue science. Quelques-uns, pour s’y être attachés, se sont égarés loin de la foi » (I Tim. VI, 10).

...« Garde le dépôt », dit-il. Qu’est-ce que le dépôt ?

Le dépôt, c'est la totalité de la foi, depuis l'Ecriture jusqu'aux dernières définitions dogmatiques de Jean-Paul II sur le sacerdoce masculin.

SANS EN RIEN OMETTRE.

C'est infaillible au plan dogmatique donc toute définition dogmatique doit être gardée.



Citation :

Un dépôt, c’est ce qu’on vous a confié, non ce que vous avez découvert ; ce que vous avez reçu et non ce que vous avez inventé ;

Nier que le Magistère vivant, les successeurs de Pierre jusqu'à aujourd'hui, sont les interprètes officiels de ce dépot, c'est exactement la théologie de Luther que vous dénoncez si fort ci dessus.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
La Chartreuse



Messages : 577
Inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 14:54

Arnaud Dumouch a écrit:
Chere Cartreuse,

Je vais vous citez une série de sept nouveautés dogmatiques définies par Vatican II et qui corrigent parfois des thèses de saint Thomas d'Aquin.

Ça pris du temps au Saint-Esprit pour faire une révision du Docteur Angélique..
Citation :
Dites moi ce qui vous parait opposé à la foi et je vous montrerai que c'est depuis toujours, l'enseignement de Jésus dans les évangiles :

Comment l'Église a-t-elle pu errer sur ces points plus de milles ans? Il n'y a pas eu de nouvelle Pentecôte…

Citation :
1° L'homme est par nature un être libre et la liberté religieuse est une condition de sa nature.
Ici, vous mélangez deux notions. Dieu donna à l'homme le libre arbitre, afin que le bien que l'homme ferait Dieu puisse lui accorder des mérites, sans libre arbitre cela serait impossible.

Pour la liberté religieuse, ce qui fut condamné par l'Église ne peut être dit dogme de foi plus tard. Si non, il y contradiction en Dieu, et si cela est, alors il n'est pas Dieu.

Par son magistère ordinaire universel ( donc infaillible) l'Église a condamné la liberté religieuse telle que définit à V2 et cela pratiquement mot pour mot.

L'Église catholique est la seule fondée par Notre Seigneur Jésus-Christ. Elle est la seule qui détient la Vérité, l'Épouse bien-aimée du Christ Jésus, et tous les États devraient normalement la reconnaître comme seul et unique religion ayant droit d'existence, car les chefs d'États n'ont pas le droit de faire des lois ou prendre des mesures qui nuisent de quelque façon que ce soit à la mission divine de l'Église Catholique, et à l'expression publique de son saint culte. Lisons ce que le Pape Léon XIII disait au sujet des devoirs des chefs d'États envers l'Église Catholique:

Citation :
"Beaucoup se sont plus à chercher la règle de la vie sociale en dehors des doctrines de l'Église Catholique. Et même, désormais, le droit nouveau comme on l'appelle et qu'on prétend être le fruit d'un âge adulte et le produit d'une liberté progressive, commence à prévaloir et à dominer partout. Mais, en dépit de tant d'essais, il est de fait qu'on n'a jamais trouver, pour constituer et régir l'État, de système préférable à celui qui est l'épanouissement spontané de la doctrine évangélique...Mais quelle que soit la forme de gouvernement, tous les chefs d'États doivent absolument avoir le regard fixé sur Dieu, souverain modérateur du monde et, dans l'accomplissement de leur mandat, Le prendre pour modèle et règle...La société politique étant fondée sur ces principes, il est évident qu'elle doit, sans faillir, accomplir, par un culte public, les nombreux et importants devoirs qui l'unissent à Dieu...Les chefs d'États doivent donc tenir pour saint le nom de Dieu et mettre au nombre de LEURS PRINCIPAUX DEVOIRS CELUI DE FAVORISER LA RELIGION CATHOLIQUE, DE LA PROTÉGER DE LEUR BIENVEILLANCE, DE LA COUVRIR DE L'AUTORITÉ TUTÉLAIRE DES LOIS, ET NE RIEN STATUER OU DÉCIDER QUI SOIT CONTRAIRE A SON INTÉGRITÉ. Et cela ils le doivent aux citoyens dont ils sont les chefs."
Encyclique "Immortale Dei":, Léon XIII (1885),

La vraie Église de Jésus n'a jamais reconnu à aucune religion des droits car l'erreur dans une société bien ordonnée n'a aucun droit de cité, mais elle a toujours enseigné qu'on devait faire preuve d'une certaine TOLÉRANCE lorsque la paix publique l'exigeait, comme le disait Léon XIII:

Citation :
"En effet, SI L'ÉGLISE ESTIME QU'IL N'EST PAS PERMIS D'ASSIMILER LÉGALEMENT LES DIVERS CULTES A LA VRAIE RELIGION, ELLE NE CONDAMNE PAS pour autant les chefs d'État qui, pour atteindre un plus grand bien ou éviter un plus grand mal, TOLERENT dans la pratique qu'ils aient chacun leur place dans le pays."
Acta Leonis XIII, V 128

Mais jamais l'Église Catholique n'est intervenue dans la liberté religieuse au "for interne" c'est-à-dire qu'elle n'a jamais empêché quiconque de croire à une autre doctrine que la sienne, non plus qu'elle n'est intervenue dans la pratique du CULTE PRIVÉ de sectes telles que les Luthériens, les Anglicans, etc.; tout en respectant cette liberté au for interne", elle n'a jamais cessé d'essayer de ramener à la Vraie Foi tous ces enfants séparés d'elle par l'erreur. Donc, conformément à toute la Sainte Tradition Apostolique de l'Église, il peut y avoir tolérance publique des "autres religions" mais il ne peut être question de leur reconnaître des droits..

Citation :
"Donc, le pouvoir public, qui ne peut juger des actes religieux internes, pareillement ne peut imposer ou empêcher l'exercice public de la religion si ce n'est quand l'ordre public l'exige V2

Citation :
"Et contre la doctrine de la Sainte Écriture, de l'Église et des Saints Pères, ils disent que la meilleure condition de la société est celle où on ne reconnaît pas au pouvoir le devoir de réprimer, par des peines légales, les violateurs de la religion catholique, si ce n'est dans la mesure où la paix publique l'exige Pie IX Quanta Cura

Donc, un droit à l'erreur tel que définit par V2 cela est une hérésie condamné infailliblement par la Sainte Église.

Citation :
2° L'Ordre des évêques est un ordre indépendant, radicalement non réductible à l'Ordre des prêtres, quoiqu'en dise saint Thomas d'Aquin.

L'évêque reçoit la plénitude du sacerdoce. Son pouvoir est dit ordinaire… il est limité par le Pontife et dérive, selon l'opinion la plus commune, immédiatement du Pape. Pour le reste, il me faudra lire ce qu'en dit saint Thomas.

Citation :
3° Le mariage est ordonné 1° à l'amour réciproque des époux et 2° au don de la vie (et non à la procréation et à l'assouvissement du désir, comme l'enseignait saint thomas d'Aquin).

Ici, V2 inverse radicalement les finalités du mariage.

Casti Connubii est une encyclique écrite le 31 décembre 1930 par le pape Pie XI , adressée à l'Église universelle et touchant la morale est une enseignement infaillible.

Le pape écrit que le mariage est un sacrement et une institution divine et que par conséquent, il est indissoluble. Les biens du mariage sont la procréation, l'éducation des enfants, l'unité et la foi conjugale

Citation :
4° Les religions autres que le christianisme possèdent en elles des "semences de l'Esprit saint" qui disposent les âmes des non-chrétiens au salut.

CAR TOUTES LES RELIGIONS, AUTRE QUE LA RELIGION CATHOLIQUE FONDÉE PAR JÉSUS, SONT STÉRILES ET NE POSSEDENT AUCUN MOYEN DE SALUT PARCE QU'ELLES SE SONT COUPÉES DE L'ARBRE DE VIE, SOURCE DE LA SAINTETÉ, JÉSUS-CHRIST FILS DE DIEU.
Bien entendu, personne ne peut juger de la conscience de qui que ce soit, ce jugement appartient à Dieu seul, mais cela ne doit pas nous empêcher de proclamer la vérité dans toute sa rigueur.

Citation :
"Il faut tenir "DE FOI" QUE PERSONNE NE PEUT ETRE SAUVÉ HORS DE L'ÉGLISE CATHOLIQUE APOSTOLIQUE ET ROMAINE, QUE CELLE-CI EST LA SEULE ARCHE DE SALUT; CELUI QUI N'Y SERA PAS ENTRÉ, PÉRIRA DANS LE DÉLUGE. Cependant il faut tenir également pour "certain" que ceux qui souffrent de l'ignorance de la vraie religion, si cette ignorance est invincible, ne sont pas rendus coupables de ce fait aux yeux de Dieu. Qui pourrait maintenant se targuer de pouvoir délimiter les limites d'une telle ignorance selon le genre et la variété des peuples, des régions, des esprits et de tant d'autres nombreuses conditions? Lorsque, dégagés de nos liens corporels, nous verrons Dieu tel qu'il est, nous comprendrons bien par quel lien étroit et magnifique se tiennent unies la miséricorde et la justice divine; mais tant que nous demeurons sur la terre, appesantis par cette matière morte qui aveugle l'âme, tenons fermement ce qu'enseigne la doctrine catholique: "qu'IL N'Y A QU'UN DIEU, QU'UNE FOI, QU'UN BAPTEME"(Éph. IV, v. 5). Il N'EST PAS PERMIS A NOTRE RECHERCHE DE S'AVANCER PLUS LOIN."
Encyclique"Singulari quidem" , 9 décembre 1854, Pie IX - D.B. 1646-7, pp. 415-416.


Citation :
5° Nous devons tenir que Dieu proposera à tous, sans exception, la possibilité d'être sauvé.

En soi, Dieu veut le salut de tous les hommes, mais la réalité est que tous les hommes ne seront pas sauvés.

Citation :
6° Le sacrement de l'eucharistie a pour but l'union par la charité de Dieu et de l'homme (et non seulement la glorification de Dieu).

La Gloire de Dieu étant la fin de toutes choses, elle passe avant notre union à Dieu dans l'Eucharistie, de là que la Sainte Messe peut être célébrer sans peuple, car le peuple ne change en rien la Gloire de Dieu.

L’Eucharistie n’est pas seulement le trésor des richesses spirituelles dont le bon usage nous assure la grâce et l’amitié de Dieu. Elle possède en outre une vertu particulière qui nous donne le moyen de témoigner à Dieu notre reconnaissance pour les immenses bienfaits que nous avons reçus de Lui.

[quoye]7° L’infaillibilité pontificale s’exerce de manière extraordinaire, solennelle ou ordinaire (voir définitions du Concile).[/quote]

Il y a le magistère ex cathedra… ordinaire universelle…

Solennelle? Se réfère à quoi Question
Revenir en haut Aller en bas
La Chartreuse



Messages : 577
Inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 15:13

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
La Chartreuse a écrit:
« O Timothée, garde le dépôt, fuyant les profanes nouveautés de paroles et les objections d’une prétendue science. Quelques-uns, pour s’y être attachés, se sont égarés loin de la foi » (I Tim. VI, 10).

...« Garde le dépôt », dit-il. Qu’est-ce que le dépôt ?

Le dépôt, c'est la totalité de la foi, depuis l'Ecriture jusqu'aux dernières définitions dogmatiques de Jean-Paul II sur le sacerdoce masculin.

SANS EN RIEN OMETTRE.

C'est infaillible au plan dogmatique donc toute définition dogmatique doit être gardée.



Citation :

Un dépôt, c’est ce qu’on vous a confié, non ce que vous avez découvert ; ce que vous avez reçu et non ce que vous avez inventé ;

Nier que le Magistère vivant, les successeurs de Pierre jusqu'à aujourd'hui, sont les interprètes officiels de ce dépot, c'est exactement la théologie de Luther que vous dénoncez si fort ci dessus.

Cher Arnaud, avant de me coller le nom de Luther ( qui reçoit de grandes éloges de vos papes Very Happy ) dites-moi combien de Concile, d'enseignments infaillibles vous avez du rayer pour admettre V2.

car...

Citation :
Pour remplir les devoirs de cette charge pastorale, nos prédécesseurs ont toujours déployé une activité infatigable à répandre la salutaire doctrine du Christ auprès de tous les peuples de la terre, et ils ont veillé avec un égal souci à ce qu'on la conservât pure et sans altération partout où on l'avait reçue...CAR L'ESPRIT - SAINT N'A PAS ÉTÉ PROMIS AUX SUCCESSEURS DE PIERRE POUR QU'ILS PUBLIASSENT, D'APRES SES RÉVÉLATIONS, UNE NOUVELLE DOCTRINE mais pour que, avec son assistance, ils gardassent et exposassent fidèlement la révélation transmise par les Apôtres, c'est-à-dire le dépôt de la Foi.". Constitution "Pastor Aeternus", Vatican I

Ne déformez pas mes propos, je ne nie aucunement la Papauté, je dénie à ces hommes d'être les chefs légitimes de la Sainte Église , pour hérésie, schisme et apostasie. Voilà qui est bien différent.

De votre côté, vous déniez des documents infaillibles à perpétuité .... What the fuck ?!?

Une phrase, un jour me frappa beaucoup: Albino Luciano dit : Au Concile, j'ai du me convaincre que l'erreur avait des droits... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
stylite



Messages : 287
Inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 15:17

Arnaud Dumouch a écrit:
Le Diable (Diabolos en grec) fait croire qu'il y a contradiction entre Vatican II et le reste de la foi. Le diable est le diviseur.

Le père Marie-Dominique, mon maître, disait au contraire :
Citation :
"Frottez deux vérités en apparence contradictoires dans l'Ecriture ou le Magistère, et la vérité sortira comme l'étincelle de deux silex."

Ex :

"Le Père est plus grand que moi (Jean).
"Qui m'a vu a vu le Père".

Je suis sûr que, même si les TJ voient ici une contradiction inconciliable, vous avez, vous la solution, puisque vous croyez au Concile de Nicée.

Eh bien c'est exactement pareil avec Vatican II et les dogme précédant.

Bonjour à tous. Pax Christi nobiscum.

Permettez, je vous prie, avant ma présentation, de répondre à ceci.

Que le Père soit plus grand que le Fils, cela ne veut nullement dire que le Fils soit plus petit que le Père.
Revenir en haut Aller en bas
stylite



Messages : 287
Inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 15:18

Le sédévacantisme n'est aucunement une secte. Les sédévacs, dont je fais partie, sont catholiques structurellement, et sédévacantistes conjoncturellement, comme l'ont été par la force des choses tous les catholiques de l'histoire entre le décès d'un pape et l'élection de son successeur.

Ils se basent sur ce constat, évident:

- un pape ne peut enseigner l'hérésie.
- si un pape proclame une hérésie, c'est qu'il n'est pas pape.

De même

- de l'eau ne peut s'enflamer.
- si quelque chose de liquide, transparent, inodore, incolore s'enflame, ce n'est pas de l'eau.

Celui qui, se disant pape, proclame des hérésies, c'est qu'il se donne faussement pour pape, qu'il ne l'est qu'en apparence. Comme de la fausse monnaie. Elle semble la vraie, mais n'est qu'une imposture.

Mes amis et frères en Christ, je vous en conjure, ne critiquez pas ceux que vous nommez sédévacs avant de vous être fait une idée par vous-mêmes. La paresse et la frilosité intellectuelle sont des obstacles à la vérité. Tout se trouve en ligne aujourd'hui, à portée de clics, le pire comme le meilleur. Cherchez et vous trouverez.

Recherchez les analyses concernant l'invalidité des ordinations épiscopales depuis Paul 6, les changements sacramentels qu'il a opéré, la révolution dans l'Eglise qui s'en est suivi.

L'argument massue de la lutte contre le sédévacantisme est celui-ci: Si les sédévacs ont raison, cela veut dire que les portes de l'Enfer ont prévalu, et que donc NSJC s'est trompé en disant qu'elles ne prévaleraient pas. Mais cet argument ne tient pas compte d'un tas de données.

Par exemple, lors de la Flagellation, les portes infaernales prévalent-elles?
Lorsque Notre Seigneur meurt sur la croix, les portes de l'enfer prévalent-elles?
Lorsque le Christ est mis au tombeau, les portes de l'enfer prévalent-elles?

Lorsqu'au sortir du Cénacle après la Pentecôte, l'Eglise était-elle visible pour le monde?

Lors des presécutions atroces des premiers siècles, où donnaient leur sang les saints Martyrs qui aujourd'hui, dans la Lumière du Père, prient pour nous, lorsque le fer torturait leur chair, se disaient-ils que les portes de l'enfer sont en train de prévaloir?

Lorsque l'Antéchrist, annoncé par Notre Sauveur et par les plus saints Apôtres, sera au faîte de son pouvoir, les portes de l'Enfer prévaleront-elles?

Non, trois fois non.

Les portes de l'Enfer ne pourront jamais prévaloir, même si elles en donnent l'impression. Mais cela ne veut pas dire que tout être qui est en blanc et qui parle depuis la Chaire de Pierre est le pape, sous peine de voir les portes infernales prévaloir. Comme il y a eu de faux christs, il y a de faux papes.

JP2 nie la Vérité. A Assise, il a mis toutes les religions sur le même pied, pour prier pour la paix. Mais S. Paul n'a-t-il pas lui-même dit que lorsque l'on entendra "Paix, Paix", c'est là que viendront les grandes tribulations?

Lorsque Benoit 16 parle, dans sa dernière "encyclique", de gouvernement mondial, ne nie-t-il pas le dogme du règne social du Christ?

Croyez-vous que le catholicisme aurait pu sauver tant d'âmes si les premiers chrétiens avaient suivi l'exemple des papes conciliaires? Non. Car lorsqu'il leur était demandé de saluer la statue du César-qui pour les romains païens était dieu- ou de brûler un peu d'encens au pieds de sa statue, se sont-ils dit "par politesse, par amour, pour chercher ce qui nous unit plutôt que ce qui nous oppose, on va accepter? Après tout, ce n'est pas si grave... "Eh bien non! Ils ont enduré le martyre, à la grande consternation de leurs bourreaux eux-mêmes, qui ne comprenaient pas comment une personne sensée préférait mourir plutôt que de bruler un grain d'encens. Et combien de conversions? Qu'en est-il aujourd'hui? Benoit 16 n'a rien é craindre au niveau de la persécution physique, mais il va prier dans un mosquée... S. Pierre est-il allé prier dans un temple païen, donc satanique? Non, il est allé précher, convertir, dénoncer l'erreur et annoncer la Vérité. Les papes post Vativan2 ne convertissent pas, n'évangélisent pas, ne confirment personnent dans la Foi, comme c'est leur devoir.

Quel médecin serait le médecin qui, par respect envers la maladie de son patient, ne la soignerait pas pour ne pas heurter le virus, ou pour ne pas choquer l'infection? L'Eglise doit évangéliser. Elle doit apporter la Paix, mais la seule paix qui soit est la Paix du Christ. En dehors, il n'y a que la guerre. En dehors de l'Eglise qui dispense la vie, il n'y a que la mort.

A un musulman - ou autre - le pape doit dire "je t'aime comme moi-même car tu es mon prochain et mon frère en Christ. Mais je hais ton erreur car elle te conduit à la mort, et tu es destiné par Dieu à la Vie".


Dernière édition par stylite le Sam 24 Oct 2009, 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cupertino



Messages : 590
Inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 15:25

Philippe Fabry a écrit:
Arrêtez de nous citer Quanta Cura et de dire que le fait que la papauté soit revenu sur ce propos fait de l'Esprit une girouette.
Quanta Cura était PASTORAL. L'Eglise a tout à fait le pouvoir de se démettre de ses prérogatives temporelles, tout comme le Christ ne résista pas à ceux qui venaient l'arrêter. Si vous pensez que l'Esprit fait erreur quand il conduit son Eglise vers l'humilité et le renoncement aux pompes, que Dieu vous pardonne.

Quanta Cura n'était pas pastoral.

Quanta Cura ("Avec quel soin...") est une encyclique du pape Pie IX écrite pour condamner les principales erreurs politico-religieuses du XIXe siècle. Donnée le 8 décembre 1864, elle fut accompagnée du syllabus.

Le souverain pontife critique principalement le naturalisme appliqué à la société civile. En reprenant les propos de Mirari Vos, il dénonce le laïcisme et l'anticléricalisme.

Il pourfend en même temps le socialisme et le communisme pour vouloir reléguer toute la vie familiale au simple droit civil. Les sociétés secrètes sont dénoncées comme principale cause de dépravation de la jeunesse.

Le document s'achève par une bénédiction apostolique et un encouragement à tous les membres de l'épiscopat.

Une erreur en 1864 ne deviendra jamais une vérité.

Tout comme le blanc ne sera jamais vert. 8)
Revenir en haut Aller en bas
http://messe.forumactif.org
stylite



Messages : 287
Inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 15:55

Et le Syllabus? Expliquez-moi comment Vatican2 n'est pas en rupture totale avec le Syllabus...

Ratzinger l'a dit lui-même lorsqu'il était encore cardinal: Vatican 2 est un contre syllabus.

Alors que faire?
Revenir en haut Aller en bas
La Chartreuse



Messages : 577
Inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 16:32

Philippe Fabry a écrit:
La Chartreuse a écrit:
« O Timothée, garde le dépôt, fuyant les profanes nouveautés de paroles et les objections d’une prétendue science. Quelques-uns, pour s’y être attachés, se sont égarés loin de la foi » (I Tim. VI, 10).

...« Garde le dépôt », dit-il. Qu’est-ce que le dépôt ?

Un dépôt, c’est ce qu’on vous a confié, non ce que vous avez découvert ; ce que vous avez reçu et non ce que vous avez inventé ; une chose qui ne provient pas de notre intelligence mais de la doctrine ; qui n’est pas d’usage privé, mais de tradition publique ; une chose qui vous est venue et qui n’a pas été créée par vous, dont vous n’êtes pas l’auteur, mais dont vous devez être le simple gardien ; dont vous n’êtes pas l’initiateur mais le serviteur ; une chose que vous ne réglez pas, mais sur laquelle vous vous réglez.

Mais dira-t-on, peut-être : « La doctrine chrétienne n’est donc susceptible d’aucun progrès dans l’Eglise du Christ ? »

Certes, elle peut en avoir un, et très grand... Mais il faut que ce soit un progrès véritable et non un changement : le propre du progrès étant qu’une chose se développe en demeurant elle-même, le propre du changement ou de l’altération, qu’une chose se transforme en une autre.

Il faut donc que l’intelligence, la science la sagesse, et de chaque fidèle et de l’Eglise entière, s’augmentent avec les âges et les siècles, mais dans son genre, savoir, dans le même dogme, dans le même sens, et dans la même interprétation.

Le dogme chrétien n’admet aucune altération, aucune atteinte à ses caractères spécifiques, aucune variation dans ce qu’il a de défini ».

(Commonitorium Ve Siècle)

Mais il est des progrès qui ont l'apparence du changement, pour ceux qui ceux qui n'avaient qu'une vue incomplète, partiale et radicale des enseignements précédents.

Le progrès du dogme doit êre à la fois réel et homogène, il ne peut se faire que par le passage de la vérité implicite à la vérité explicite. En effet, l'objet à croire, après le développement, apparait déjà précontenu dans ce qui était cru auparavant. Sinon le développement serait hétérogène; il y aurait, au moins partiellement une différence essentielle entre la croyance ancienne et nouvelle; la doctrine serait autre...

C'est ce qui est arrivé avec v2.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 16:39

La Chartreuse a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
La Chartreuse a écrit:
« O Timothée, garde le dépôt, fuyant les profanes nouveautés de paroles et les objections d’une prétendue science. Quelques-uns, pour s’y être attachés, se sont égarés loin de la foi » (I Tim. VI, 10).

...« Garde le dépôt », dit-il. Qu’est-ce que le dépôt ?

Un dépôt, c’est ce qu’on vous a confié, non ce que vous avez découvert ; ce que vous avez reçu et non ce que vous avez inventé ; une chose qui ne provient pas de notre intelligence mais de la doctrine ; qui n’est pas d’usage privé, mais de tradition publique ; une chose qui vous est venue et qui n’a pas été créée par vous, dont vous n’êtes pas l’auteur, mais dont vous devez être le simple gardien ; dont vous n’êtes pas l’initiateur mais le serviteur ; une chose que vous ne réglez pas, mais sur laquelle vous vous réglez.

Mais dira-t-on, peut-être : « La doctrine chrétienne n’est donc susceptible d’aucun progrès dans l’Eglise du Christ ? »

Certes, elle peut en avoir un, et très grand... Mais il faut que ce soit un progrès véritable et non un changement : le propre du progrès étant qu’une chose se développe en demeurant elle-même, le propre du changement ou de l’altération, qu’une chose se transforme en une autre.

Il faut donc que l’intelligence, la science la sagesse, et de chaque fidèle et de l’Eglise entière, s’augmentent avec les âges et les siècles, mais dans son genre, savoir, dans le même dogme, dans le même sens, et dans la même interprétation.

Le dogme chrétien n’admet aucune altération, aucune atteinte à ses caractères spécifiques, aucune variation dans ce qu’il a de défini ».

(Commonitorium Ve Siècle)

Mais il est des progrès qui ont l'apparence du changement, pour ceux qui ceux qui n'avaient qu'une vue incomplète, partiale et radicale des enseignements précédents.

Le progrès du dogme doit êre à la fois réel et homogène, il ne peut se faire que par le passage de la vérité implicite à la vérité explicite. En effet, l'objet à croire, après le développement, apparait déjà précontenu dans ce qui était cru auparavant. Sinon le développement serait hétérogène; il y aurait, au moins partiellement une différence essentielle entre la croyance ancienne et nouvelle; la doctrine serait autre...

C'est ce qui est arrivé avec v2.

Expliquez-nous pourquoi nous, nous voyons dans ce qui était dit avant l'objet à croire ? Votre problème c'est justement que votre crispation vous rend aveugles, et fausse tout votre regard.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
La Chartreuse



Messages : 577
Inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 17:03

Philippe Fabry a écrit:
La Chartreuse a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
La Chartreuse a écrit:
« O Timothée, garde le dépôt, fuyant les profanes nouveautés de paroles et les objections d’une prétendue science. Quelques-uns, pour s’y être attachés, se sont égarés loin de la foi » (I Tim. VI, 10).

...« Garde le dépôt », dit-il. Qu’est-ce que le dépôt ?

Un dépôt, c’est ce qu’on vous a confié, non ce que vous avez découvert ; ce que vous avez reçu et non ce que vous avez inventé ; une chose qui ne provient pas de notre intelligence mais de la doctrine ; qui n’est pas d’usage privé, mais de tradition publique ; une chose qui vous est venue et qui n’a pas été créée par vous, dont vous n’êtes pas l’auteur, mais dont vous devez être le simple gardien ; dont vous n’êtes pas l’initiateur mais le serviteur ; une chose que vous ne réglez pas, mais sur laquelle vous vous réglez.

Mais dira-t-on, peut-être : « La doctrine chrétienne n’est donc susceptible d’aucun progrès dans l’Eglise du Christ ? »

Certes, elle peut en avoir un, et très grand... Mais il faut que ce soit un progrès véritable et non un changement : le propre du progrès étant qu’une chose se développe en demeurant elle-même, le propre du changement ou de l’altération, qu’une chose se transforme en une autre.

Il faut donc que l’intelligence, la science la sagesse, et de chaque fidèle et de l’Eglise entière, s’augmentent avec les âges et les siècles, mais dans son genre, savoir, dans le même dogme, dans le même sens, et dans la même interprétation.

Le dogme chrétien n’admet aucune altération, aucune atteinte à ses caractères spécifiques, aucune variation dans ce qu’il a de défini ».

(Commonitorium Ve Siècle)

Mais il est des progrès qui ont l'apparence du changement, pour ceux qui ceux qui n'avaient qu'une vue incomplète, partiale et radicale des enseignements précédents.

Le progrès du dogme doit êre à la fois réel et homogène, il ne peut se faire que par le passage de la vérité implicite à la vérité explicite. En effet, l'objet à croire, après le développement, apparait déjà précontenu dans ce qui était cru auparavant. Sinon le développement serait hétérogène; il y aurait, au moins partiellement une différence essentielle entre la croyance ancienne et nouvelle; la doctrine serait autre...

C'est ce qui est arrivé avec v2.

Expliquez-nous pourquoi nous, nous voyons dans ce qui était dit avant l'objet à croire ? Votre problème c'est justement que votre crispation vous rend aveugles, et fausse tout votre regard.

Cher Philippe, expliquez-moi pourquoi Luther voyaient dans la Sainte Messe une abomination, il était pourtant avant son schsime un moine catholique...

Vous voyez une continuation, cela je n'en doute pas, sinon, vous ne suiveriez pas V2... mais pour voir cette continuation, vous occulter tout ce qui fut fait avant V2... vous refusez les témoignages des acteurs de V2... qui eux ne se gênent pas pour dire qu'effectivement il y a rupture avec le passé...

Citation :
Cardinal Congar : « A la demande du pape, j’ai collaboré aux deux derniers paragraphes de la déclaration sur la liberté religieuse. Il s’agissait de montrer que le thème de la liberté religieuse apparaissait déjà dans l’Écriture; or, il n’y est pas ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 17:10

affraid


Dernière édition par nilamitp le Sam 24 Oct 2009, 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 17:12

nilamitp a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Nier que le Magistère vivant, les successeurs de Pierre jusqu'à aujourd'hui, sont les interprètes officiels de ce dépot, c'est exactement la théologie de Luther que vous dénoncez si fort ci dessus.
Mais vous dites vous-mêmes que l'ont vous a refusé de soutenir votre thèse dans une université Catholique parce que vous reposant trop sur le Magistère !
Dans des universités catholiques, des mahométans viennent enseigner leur hérésie !
Revenir en haut Aller en bas
stylite



Messages : 287
Inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 17:16

Merci Vatican 2!

Les catholiques qui s'appuyent sur le Magistère, pas bien.
Les mahométans qui enseignent aux catholiques, bien.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 17:46

La Chartreuse a écrit:

Vous voyez une continuation, cela je n'en doute pas, sinon, vous ne suiveriez pas V2... mais pour voir cette continuation, vous occulter tout ce qui fut fait avant V2... vous refusez les témoignages des acteurs de V2... qui eux ne se gênent pas pour dire qu'effectivement il y a rupture avec le passé...

Citation :
Cardinal Congar : « A la demande du pape, j’ai collaboré aux deux derniers paragraphes de la déclaration sur la liberté religieuse. Il s’agissait de montrer que le thème de la liberté religieuse apparaissait déjà dans l’Écriture; or, il n’y est pas ».

Alors expliquez moi ça :

Luc, 10, 10 Et en quelque ville que vous entriez et qu'on ne vous reçoive pas, allez sur les places publiques et dites:
11 " La poussière même de votre ville, qui s'est attachée à nos pieds, nous l'essuyons contre vous; sachez cependant ceci, que le royaume de Dieu est proche. "

Marc, 6, 11 11 Et si, dans une ville, on ne veut ni vous recevoir ni vous écouter, partez de là en secouant la poussière de vos sandales : cela constituera un témoignage contre eux.


Le Christ n'oblige personne à croire. On doit dire, pas faire croire, comme disait sainte Bernadette.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Cupertino



Messages : 590
Inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 17:52

Philippe Fabry a écrit:
La Chartreuse a écrit:

Vous voyez une continuation, cela je n'en doute pas, sinon, vous ne suiveriez pas V2... mais pour voir cette continuation, vous occulter tout ce qui fut fait avant V2... vous refusez les témoignages des acteurs de V2... qui eux ne se gênent pas pour dire qu'effectivement il y a rupture avec le passé...

Citation :
Cardinal Congar : « A la demande du pape, j’ai collaboré aux deux derniers paragraphes de la déclaration sur la liberté religieuse. Il s’agissait de montrer que le thème de la liberté religieuse apparaissait déjà dans l’Écriture; or, il n’y est pas ».

Alors expliquez moi ça :

Luc, 10, 10 Et en quelque ville que vous entriez et qu'on ne vous reçoive pas, allez sur les places publiques et dites:
11 " La poussière même de votre ville, qui s'est attachée à nos pieds, nous l'essuyons contre vous; sachez cependant ceci, que le royaume de Dieu est proche. "

Marc, 6, 11 11 Et si, dans une ville, on ne veut ni vous recevoir ni vous écouter, partez de là en secouant la poussière de vos sandales : cela constituera un témoignage contre eux.


Le Christ n'oblige personne à croire. On doit dire, pas faire croire, comme disait sainte Bernadette.

Déformation de la LR...

La LR de V2 consiste à reconnaitre de façon absolue le droit à l'erreur, or cela n'est pas dans les Saintes Écritures... et encore moins dans les extraits que vous donnez.

Et vous expliquez-nous la phrase de l'un de vos "Cardinal" il déconne ou il dit la vrai
Revenir en haut Aller en bas
http://messe.forumactif.org
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80260
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 18:15

Citation :
[quote="La Chartreuse"]

Cher Arnaud, avant de me coller le nom de Luther ( qui reçoit de grandes éloges de vos papes Very Happy ) dites-moi combien de Concile, d'enseignments infaillibles vous avez du rayer pour admettre V2.

AUCUn Cioncile, aucun dogme. Tout doit être gardé. Encore faut-il distinguer une vérité dogmatique d'un enseignement pastoral lié à telle situation. Et là, on est pas bien parti avec vous puisque vous vous attribuez l'interprétation authentique de la foi, contre le Magistère vivant !

J'ai lu avec tristesse vos messages sur les condamnations de la liberté religieuse par Pie IX et d'autres papes du XIX° s. Il est évident que ces positions étaient circonstancielles, liée à un monde qui bougeait et où l'Eglise, peu à peu, de dominante, devenait marginalisée.

Citation :


Une phrase, un jour me frappa beaucoup: Albino Luciano dit : Au Concile, j'ai du me convaincre que l'erreur avait des droits...

L'erreur a des droits. Dieu n'imposera pas au terme, sa manière de voir. Il respectera les personnes qui refuseront son évangile et il leur rendra leur corps après la mort. Ils pourront alors vivre selon leur voies, dans ce "dam" qu'il s'imposeront eux-même pour jouir de la liberté.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 18:25

Cupertino a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
La Chartreuse a écrit:

Vous voyez une continuation, cela je n'en doute pas, sinon, vous ne suiveriez pas V2... mais pour voir cette continuation, vous occulter tout ce qui fut fait avant V2... vous refusez les témoignages des acteurs de V2... qui eux ne se gênent pas pour dire qu'effectivement il y a rupture avec le passé...

Citation :
Cardinal Congar : « A la demande du pape, j’ai collaboré aux deux derniers paragraphes de la déclaration sur la liberté religieuse. Il s’agissait de montrer que le thème de la liberté religieuse apparaissait déjà dans l’Écriture; or, il n’y est pas ».

Alors expliquez moi ça :

Luc, 10, 10 Et en quelque ville que vous entriez et qu'on ne vous reçoive pas, allez sur les places publiques et dites:
11 " La poussière même de votre ville, qui s'est attachée à nos pieds, nous l'essuyons contre vous; sachez cependant ceci, que le royaume de Dieu est proche. "

Marc, 6, 11 11 Et si, dans une ville, on ne veut ni vous recevoir ni vous écouter, partez de là en secouant la poussière de vos sandales : cela constituera un témoignage contre eux.


Le Christ n'oblige personne à croire. On doit dire, pas faire croire, comme disait sainte Bernadette.

Déformation de la LR...

La LR de V2 consiste à reconnaitre de façon absolue le droit à l'erreur, or cela n'est pas dans les Saintes Écritures... et encore moins dans les extraits que vous donnez.

Et vous expliquez-nous la phrase de l'un de vos "Cardinal" il déconne ou il dit la vrai

Le Christ reconnaît implicitement ce droit à l'erreur, puisqu'il dit qu'il ne faut pas insister auprès de ceux qui rejettent son enseignement, mais poursuivre au contraire le témoignage en vivant soi-même la vraie foi et en l'annonçant à ceux qui sont prêts à écouter.
Je pense donc que le droit à la liberté religieuse est dans l'Ecriture. Ce qui n'y est pas, c'est la mise sur le même plan de l'erreur et de la Vérité, ce que n'a jamais fait Vatican 2 !

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80260
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 18:52

Philippe Fabry a écrit:


Le Christ reconnaît implicitement ce droit à l'erreur, puisqu'il dit qu'il ne faut pas insister auprès de ceux qui rejettent son enseignement, mais poursuivre au contraire le témoignage en vivant soi-même la vraie foi et en l'annonçant à ceux qui sont prêts à écouter.
Je pense donc que le droit à la liberté religieuse est dans l'Ecriture. Ce qui n'y est pas, c'est la mise sur le même plan de l'erreur et de la Vérité, ce que n'a jamais fait Vatican 2 !

salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 19:31

stylite a écrit:
Le sédévacantisme n'est aucunement une secte. Les sédévacs, dont je fais partie, sont catholiques structurellement, et sédévacantistes conjoncturellement, comme l'ont été par la force des choses tous les catholiques de l'histoire entre le décès d'un pape et l'élection de son successeur.

Ils se basent sur ce constat, évident:

- un pape ne peut enseigner l'hérésie.
- si un pape proclame une hérésie, c'est qu'il n'est pas pape.


Le corollaire à votre axiome est faussé du fait que la définition que vous avez de l'hérésie n'est pas la même que la nôtre. Ce corollaire devrait être :

Le pape n'ayant pas proclamé d'hérésie, il est pape.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 19:38

Arnaud Dumouch a écrit:
Le Diable (Diabolos en grec) fait croire qu'il y a contradiction entre Vatican II et le reste de la foi. Le diable est le diviseur.

Le père Marie-Dominique, mon maître, disait au contraire :
Citation :
"Frottez deux vérités en apparence contradictoires dans l'Ecriture ou le Magistère, et la vérité sortira comme l'étincelle de deux silex."

Cher Arnaud, l'original de cette citation est de Saint Grégoire le Grand, et non de notre Maître commun es arts Jedi. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80260
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 19:39

Je ne savais pas. Vive saint Grégoire alors !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 19:44

Un texte écrit par l'abbé Patrick de la Roque (FSSPX). Cet abbé fait partie de la commission qui va discuter avec Rome du rapprochement possible.

Un des caractères les plus saillants de l'Église catholique est l'indifférence avec laquelle elle reçoit les menaces de mort. Depuis la volonté éradicatrice d’Hérode, il n’est pas un siècle qui n’ait prédit son imminente disparition. Annoncer la fin de l'Église et de la Papauté est en effet une maladie bien ancienne. Au fils des siècles ces voix ont passé, et l’Eglise est demeurée seule à ne point passer… Et si l’on savait regarder l’histoire, on verrait que la sérénité dans l’épreuve est la marque de l’Eglise.

Plus que jamais pourtant, ses ennemis de toute sorte crient sa dernière heure arrivée. Voir l’Eglise affaiblie et dépeuplée alimente la verve de ces faux prophètes. Elle se meurt, disent les uns dans un cri de triomphe, parce que la voici délaissée et abandonnée, bientôt désappropriée de ses édifices en ruines. Elle se meurt, prétendent les autres dans une lamentable odeur de désespoir, parce que ses prêtres ne sont plus prêtres, ses évêques plus évêques, et son pape plus pape. Elle se meurt, disent-ils tous. Les uns exultent grassement, les autres fuient. C’est que les uns et les autres ont oublié ce qu’était l’Eglise. Elle, quoiqu’il en soit des faiblesses de ses membres, elle marche et elle chante. L’Eglise chantait dans les catacombes, elle chantait entre les mains des bourreaux. Elle continue à chanter aujourd'hui, en sa liturgie comme en de très nombreuses âmes. Quelque crise que l'Église ait traversée, jamais on n’a pu obtenir d’elle qu'elle cessât de célébrer son éternelle vie, et de la célébrer en chantant.

L'erreur, elle, ne sait pas chanter. Tout juste hurle-t-elle lorsqu’elle croit saisir sa victoire. Elle la hurle avec dissonance, parce qu’elle la sait éphémère. Les mélodies paisibles lui sont inconnues. Ses porte-voix ne clament pas leur bonheur – depuis quand l’erreur rendrait-elle heureuse ? – mais laissent seulement éclater qui son orgueil qui sa jalousie ; la jalousie assouvie dans la mort de l’être honni, ou l’orgueil qui se repaît de la prétendue chute d’autrui pour mieux se croire le dernier debout.

Ce désir furieux de constater la mort de l'Église a son explication : la mort de l’Eglise serait la preuve de son mensonge. Les hommes, eux, ont l'habitude de mourir ; et leur mort, loin de renverser leur gloire, la commence. La mort consacre l'homme, elle lui ouvre les portes de la mémoire, voire de l’histoire. Mais pour une religion qui a promis d'être immortelle, la mort s’identifie au déshonneur. Voilà pourquoi les ennemis de l'Église ont soif de sa mort.

Face à tous ces hargneux, l’Eglise professe sa foi en Celui qui a les paroles de vie éternelle, en Celui qui est la Vie, qui est sa vie. Avec autant d’humilité que de reconnaissance, elle distribue un pain qu’elle sait être gage d’éternité. Et sa sérénité au sein des cris environnants témoigne magnifiquement de la Parole reçue : « Celui qui croit en moi ne verra jamais la mort ». A ses fils peut-être ébranlés, l’Eglise rappelle que c’est à l’heure même de la Passion qu’elle reçut de son divin Epoux l’ultime testament : « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. » A cette paix forte et sereine, nous reconnaîtrons que nous vivons en fils de l’Eglise.

Abbé Patrick de La Rocque, Prieur-Doyen de Nantes
Revenir en haut Aller en bas
le plombier



Masculin Messages : 439
Inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 19:47

Philippe Fabri a écrit:
Citation :
Le Christ n'oblige personne à croire. On doit dire, pas faire croire, comme disait sainte Bernadette.

Comme dit saint paul :"Je me suis fait Juif avec les Juifs , un sans Loi avec les sans Loi ,et faible avec les faibles ." Ce qui veut dire que saint Paul évangéliser en privilégiant le dialogue, suivant les personnes qu'il avait en face de lui , et non a coup de matraque .

Jacques. :pape:
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 20:51

Ps 47:7 C’est le roi de toute la terre sonnez pour Dieu, qu’on l’apprenne!
8 Dieu, il règne sur les païens, Dieu siège sur son trône de sainteté.
9 Les princes des peuples s’unissent c’est le peuple du Dieu d’Abraham. A Dieu sont les pavois de la terre, au plus haut il est monté.


Ps 47:8 Dieu, il règne sur les païens, Dieu siège sur son trône de sainteté.
9 Les princes des peuples s’unissent c’est le peuple du Dieu d’Abraham

Da 4:34 Au temps fixé, moi, Nabuchodonosor, je levai les yeux vers le ciel: l’intelligence me revint; alors je bénis le Très-Haut, louant et glorifiant Celui qui vit à jamais son empire est un empire éternel, son royaume, pour toutes les générations.

Da 4:37 A présent, moi, Nabuchodonosor, je loue, exalte et glorifie le Roi du Ciel, dont toutes les oeuvres sont vérité, toutes les voies justice, et qui sait abaisser ceux qui marchent dans l’orgueil.

1 Rois 8:39 toi, écoute au ciel, où tu résides, pardonne et agis; rends à chaque homme selon sa conduite, puisque tu connais son coeur-tu es le seul à connaître le coeur de tous-,
40 en sorte qu’ils te craignent tous les jours qu’ils vivront sur la terre que tu as donnée à nos pères.
41 Même l’étranger qui n’est pas d’Israël ton peuple, s’il vient d’un pays lointain à cause de ton Nom-
42 car on entendra parler de ton grand Nom, de ta main forte et de ton bras étendu-,s’il vient et prie en ce Temple,
43 toi, écoute-le au ciel, où tu résides, exauce toutes les demandes de l’étranger afin que tous les peuples de la terre reconnaissent ton Nom et te craignent comme fait ton peuple Israël, et qu’ils sachent que ce Temple que j’ai bâti porte ton nom.
Revenir en haut Aller en bas
PARADISO



Féminin Messages : 106
Inscription : 20/10/2009

MessageSujet: Re: Les sédévacantistes nient Vatican II   Sam 24 Oct 2009, 23:51

fredsinam a écrit:
PARADISO a écrit:
Le Nouvel Ordo Missae , si l'on considère les éléments nouveaux... s'éloigne de façon impressionnante, dans l'ensemble comme dans le détail, de la théologie catholique, telle qu'elle a été formulée à la xxe session du Concile de Trente, lequel, en fixant définitivement les canons du rite, éleva une barrière infranchissable, contre toute hérésie qui pourrait porter atteinte à l'intégrité du mystère...


On veut faire table rase de toute la théologie de la messe. En substance, on se rapproche de la théologie protestante qui a détruit le sacrifice de la messe...

Le Nouvel Ordo Missae... est fait pour contenter, sur bien des points, le plus modernistes des protestants...

Il est évident que le Nouvel Ordo Missae renonce en fait à être l'expression de la doctrine que le Concile de Trente a définie comme étant de foi divine et catholique...

On a substitué à la romanité des éléments qui rapprochent le Nouvel Ordo Missae de certains rites protestants et point de ceux qui étaient les plus proches du catholicisme...


cher Paradiso , je voudrais te poser une petite question à ton avis Pierre , jean ou Paul lorsqu'ils célébraient la messe ils la célébraient avec quel rite ? tridentin ou de Paul Vi ?

Argumentation biaisée. La question n'est pas de savoir quel rite les Saints Apôtres se sont servis, mais de noter que la messe de P6 est une copie conforme de la Cène luthérienne.

Les Apôtes, avait foi en la présence réelle, les luthériens non...
Revenir en haut Aller en bas
 
Les sédévacantistes nient Vatican II
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vatican II a tout détruit ! (sujet des sédévacantistes)
» Que proposent les sédévacantistes pour que le "Siège de Pierre" ne soit plus vacant ?
» L'athéisme selon Vatican II(Gaudium et Spes)
» Le vatican propose la création d’une Autorité publique mondiale « super partes »
» Question aux Sédévacantistes : Vatican II, point par point

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: