DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Secret de la confession

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 5880
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Secret de la confession   19/2/2018, 14:06

Bassmeg a écrit:
René,

moi aussi, je considere plein de gens comme NON catho, selon ma vision du catholicisme.

Mais , je trouverais du dernier ridicule de l exprimer publiquement, vu que seul Dieu est juge.
pas moi, ni toi.
Non Dieu n 'est pas seul juge mais Dieu a travers son église ( catholique) est juge est vous bassmeg etes concerné regardez ", Can. 749 - § 1. Le Pontife Suprême, en vertu de sa charge, jouit de l'infaillibilité dans le magistère lorsque, comme Pasteur et Docteur suprême de tous les fidèles auquel il appartient de confirmer ses frères dans la foi, il proclame par un acte décisif une doctrine à tenir sur la foi ou les moeurs. 2. Le Collège des Évêques jouit lui aussi de l'infaillibilité dans le magistère lorsque les Évêques assemblés en Concile OEcuménique exercent le magistère comme docteurs et juges de la foi et des moeurs, et déclarent pour l'Église tout entière qu'il faut tenir de manière définitive une doctrine qui concerne la foi ou les moeurs; ou bien encore lorsque les Évêques, dispersés à travers le monde, gardant le lien de la communion entre eux et avec le successeur de Pierre, enseignant authentiquement en union avec ce même Pontife Romain ce qui concerne la foi ou les moeurs, s'accordent sur un point de doctrine à tenir de manière définitive. latæ sententiæ : excommunication encourue du fait même de la commission du délit la violation directe du secret de la confession par le prêtre, ainsi que l'interprète le cas échéant (can. 1388);
l'avortement advenu : l'excommunication touche celui qui participe de manière directe ou indirecte à l'acte d'avortement5 (can. 1398) http://docteurangelique.forumactif.com/t23701-excommunication-des-precisions-canoniques?highlight=excommunication
Revenir en haut Aller en bas
Clé des songes



Féminin Messages : 56
Inscription : 02/07/2017

MessageSujet: Re: Secret de la confession   19/2/2018, 14:17

Bonjour,


et merci pour vos interventions. Tout à fait d'accord avec Bassemeg, dans des cas gravissimes et exceptionnels, il me paraït légitime que le prêtre puisse trahir le secret de la confession si on a conscience qu'un individu va recommencer et ne pas se dénoncer ;  le secret de la confession est fixé dans l'intérêt de l'individu  mais si cet intérêt est annihilé, en le respectant ,  on rentre dans le respect pur et simple de La loi telle que la pratiquait les pharisiens (cela me fait penser au passage de l'Evangile où Jésus leur demande si le jour du sabbath une brebis se noie , 'il ne faudrait pas aller la chercher...). Et laisser la possibilité à un individu malade de nuire aux autres, est-ce aller dans le sens de l'Evangile et de la vie d'autrui ?
Bref, s'il est tout à fait normal de respecter le secret, qu'il est aussi normal que tout manquement soit blâmé,  il y a des cas  exceptionnels me semble t'il où cette close ne devrait pas être appliquée. Et il paraîtrait absurde de condamner une trahison qui voudrait garantir le bien commun et protéger des êtres humains .
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 5880
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Secret de la confession   19/2/2018, 14:20

1388 § 1 . Un confesseur qui viole directement le sceau sacramentel encourt une excommunication latae sententiae réservée au Siège Apostolique ; celui qui ne le fait qu'indirectement doit être puni selon la gravité du délit . http://www.vatican.va/archive/ENG1104/_P54.HTM
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 87276
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Secret de la confession   19/2/2018, 14:21

lily29 a écrit:

 
Je ne lui reproche pas de dire ce qu'elle pense, mais de toujours insister et cela sur tous les topics auxquels elle ne sait rien, ne veut pas comprendre, veut tout changer pour l'adapter à sa petite tête.

 

Je partage l'avis de Lily sur ce point. Mettez vous à l'écoute pour apprendre, Bassmeg

Par contre j'ai dit à Lily de rester. Elle y apprendra deux choses :

1° L'amour pour Bassmeg et la patience face à ses opinions
2° La capacité à argumenter les réponses face à la pensée dominante (humaniste sans Dieu) de ce monde.

Cette video montre à quel point c'est important :

Pastorale catholique 50 ─ Nommer l’hérésie qui détruit l’Eglise d’Occident : l’humanisme sans Dieu (45 mn)

Comme saint Athanase le fit à son époque, il faut trouver la cause, pour appliquer le remède.
HYPOTHESES : Est-ce le Concile Vatican II ? Non, les Eglises Protestantes libérales connaissent une apostasie pire.
Serait-ce la liturgie répétitive ? Non, des monastères qui chantent en latin à longueur de journée se remplissent.
Serait-ce une théologie obsolète ? Les églises qui se remplissent prêchent le Christ, un Christ humble et aimant, crucifié et ressuscité, qui, donne la vie éternelle.
Seraient-ce des méthodes d’apostolat vieilles ? Non : le pape Jean-Paul II, âgé et malade, attiraient des millions de gens vers le Christ en prêchant, à la fin, un long gémissement.
LA CAUSE : L’humanisme sans Dieu. Partout où des prêtres prêchent cela, la vie s’en va, les mondains applaudissent, puis ne viennent plus.
Que s’est-il passé ? Le suicide européen des deux guerres mondiales, la réaction des années 60.
L’ESPOIR : Cette génération passe. Elle a laissé un vide derrière elle. Mais les nouveaux évêques, âgés de 50 ans, arrivent et sont des hommes de foi.
La variable : « Esprit Saint », qui souffle où il veut et redonne vie.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Secret de la confession   19/2/2018, 16:40

philippe bis a écrit:
Bassmeg a écrit:
René,

moi aussi, je considere plein de gens comme NON catho, selon ma vision du catholicisme.

Mais , je trouverais du dernier ridicule de l exprimer publiquement, vu que seul Dieu est juge.
pas moi, ni toi.
 Non Dieu n 'est pas seul juge mais Dieu a travers son église ( catholique)  est juge  est vous bassmeg etes concerné regardez ", Can. 749 - § 1. Le Pontife Suprême, en vertu de sa charge, jouit de l'infaillibilité dans le magistère lorsque, comme Pasteur et Docteur suprême de tous les fidèles auquel il appartient de confirmer ses frères dans la foi, il proclame par un acte décisif une doctrine à tenir sur la foi ou les moeurs.  2. Le Collège des Évêques jouit lui aussi de l'infaillibilité dans le magistère lorsque les Évêques assemblés en Concile OEcuménique exercent le magistère comme docteurs et juges de la foi et des moeurs, et déclarent pour l'Église tout entière qu'il faut tenir de manière définitive une doctrine qui concerne la foi ou les moeurs; ou bien encore lorsque les Évêques, dispersés à travers le monde, gardant le lien de la communion entre eux et avec le successeur de Pierre, enseignant authentiquement en union avec ce même Pontife Romain ce qui concerne la foi ou les moeurs, s'accordent sur un point de doctrine à tenir de manière définitive. latæ sententiæ : excommunication encourue du fait même de la commission du délit la violation directe du secret de la confession par le prêtre, ainsi que l'interprète le cas échéant (can. 1388);
l'avortement advenu : l'excommunication touche celui qui participe de manière directe ou indirecte à l'acte d'avortement5 (can. 1398)  http://docteurangelique.forumactif.com/t23701-excommunication-des-precisions-canoniques?highlight=excommunication

c est interessant, philippe.
Mais comme je ne suis pas une catholique fondamentaliste integriste intransigeante,
je pense qu on peut questionner et refuter des points de la doctrine sociale.
Individuellement. Chacun peut le faire, sans perdre son statut de catholique. Et dans les faits, je sais que chacun le fait, meme si beaucoup pensent que '(se) l avouer publiquement, ca fait mauvais genre. Moi, je prefere etre franche et dire ce que je pense.
Si j ai une opinion, par exemple sur l avortement medicalisé (c est toi qui en parles , la) je la donne.
Je connais personnellement des gens sur ce forum qui ont une opinion sur la question similaire a la mienne mais radicalement opposée a ce qu ils disent publiquement. C est de la tartufferie, a mon sens. et je ne mange pas de ce pain la, meme si ca entraine des mesures vexatoires a mon encontre.


Je crois meme que jean paul deux a decrit le fondamentalisme comme un cancer de l esprit.
Nous avons tout a fait le droit d avoir des divergences d opinions, nous ne sommes pas des robots, mais des etres pensants, avec des idées differentes.

Toi et moi, nous croyons en des choses communes.
et nous ne croyons pas, tous les deux, en certaines choses en lesquelles croit "Micheline" (un membre imaginaire)

et Micheline et moi, nous croyons toutes deux en certains trucs auxquels toi, tu ne crois pas.

et micheline et toi, vous croyez tous deux en des trucs auxquels je ne crois pas.
Revenons au sujet, si tu veux bien.
Mais si tu veux qu on approfondisse le theme de la liberté de questionner la doctrine sociale de l eglise,
on peut en parler ailleurs, ou tu veux.
créé un topic, si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Secret de la confession   19/2/2018, 16:46

Comme on le voit sur ce sujet, philippe,

le theme de l inviolabilité de la confession est lui meme questionnable.

Des eveques pensent que ce n est pas inviolable,

et d un autre coté, d autres gens (dont le cardinal Piacenza) pensent que c est COMPLETEMENT inviolable.

Malgré ca, ils sont tous autant catholiques les uns que les autres.
Et je suis sure que personne parmi tout ces gens n aurait l idée saugrenue et de mauvais gout de traiter les autres en leur jettent a la figure des "Vous n etes pas catholiques".

Dans la cour des grands, on ne fait pas ca.
On discute et on argumente, calmement.

On s anathemise pas. On a passé ce stade depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Secret de la confession   19/2/2018, 16:50

Clé des songes a écrit:
Bonjour,


et merci pour vos interventions. Tout à fait d'accord avec Bassemeg, dans des cas gravissimes et exceptionnels, il me paraït légitime que le prêtre puisse trahir le secret de la confession si on a conscience qu'un individu va recommencer et ne pas se dénoncer ;  le secret de la confession est fixé dans  l'intérêt de l'individu  mais si cet intérêt est annihilé, en le respectant ,  on rentre dans le respect pur et simple de La loi telle que la pratiquait les pharisiens (cela me fait penser au passage de l'Evangile où Jésus leur demande si le jour du sabbath une brebis se noie , 'il ne faudrait pas aller la chercher...). Et laisser la possibilité à un individu malade de nuire aux autres, est-ce aller dans le sens de l'Evangile et de la vie d'autrui ?
Bref, s'il est tout à fait normal de respecter le secret, qu'il est aussi normal que tout manquement soit blâmé,  il y a des cas  exceptionnels me semble t'il où cette close ne devrait pas être appliquée. Et il paraîtrait absurde de condamner une trahison qui voudrait garantir le bien commun et protéger des êtres humains .

apparemment, clé des songes,
nous ne sommes pas seules a penser comme ca.
Mais d autres catholiques pensent differemment.

Il ne nous reste plus qu a esperer, pour le bien des innocents, que ces catholiques n aie jamais a confesser un tueur ou un violeur en puissance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Secret de la confession   19/2/2018, 17:05

Arnaud Dumouch a écrit:
lily29 a écrit:

 
Je ne lui reproche pas de dire ce qu'elle pense, mais de toujours insister et cela sur tous les topics auxquels elle ne sait rien, ne veut pas comprendre, veut tout changer pour l'adapter à sa petite tête.

 

Je partage l'avis de Lily sur ce point. Mettez vous à l'écoute pour apprendre, Bassmeg

Par contre j'ai dit à Lily de rester. Elle y apprendra deux choses :

1° L'amour pour Bassmeg et la patience face à ses opinions
2° La capacité à argumenter les réponses face à la pensée dominante (humaniste sans Dieu) de ce monde.

Cette video montre à quel point c'est important :

Pastorale catholique 50 ─ Nommer l’hérésie qui détruit l’Eglise d’Occident : l’humanisme sans Dieu (45 mn)

Comme saint Athanase le fit à son époque, il faut trouver la cause, pour appliquer le remède.
HYPOTHESES : Est-ce le Concile Vatican II ? Non, les Eglises Protestantes libérales connaissent une apostasie pire.
Serait-ce la liturgie répétitive ? Non, des monastères qui chantent en latin à longueur de journée se remplissent.
Serait-ce une théologie obsolète ? Les églises qui se remplissent prêchent le Christ, un Christ humble et aimant, crucifié et ressuscité, qui, donne la vie éternelle.
Seraient-ce des méthodes d’apostolat vieilles ? Non : le pape Jean-Paul II, âgé et malade, attiraient des millions de gens vers le Christ en prêchant, à la fin, un long gémissement.
LA CAUSE : L’humanisme sans Dieu. Partout où des prêtres prêchent cela, la vie s’en va, les mondains applaudissent, puis ne viennent plus.
Que s’est-il passé ? Le suicide européen des deux guerres mondiales, la réaction des années 60.
L’ESPOIR : Cette génération passe. Elle a laissé un vide derrière elle. Mais les nouveaux évêques, âgés de 50 ans, arrivent et sont des hommes de foi.
La variable : « Esprit Saint », qui souffle où il veut et redonne vie.

merci ca, arnaud.

Tu me dis d ecouter, je veux te faire remarquer que peu de gens QUESTIONNENT autant les autres que moi.
Des fois, c en est meme etrange, recemment, alors que je posais une question simple a quelqu un pour savoir ce qu elle pensait, j ai été accusée de vouloir avoir raison.
ALORS QUE JE POSAIS UNE QUESTION SUR CE QUE CETTE PERSONNE PENSAIT.

pour le reste, je te le redis,
l humanisme sans dieu ne me concerne pas.

Moi, c est catholicisme humaniste non-fondamentaliste.
Mais si tu veux qu on parle de l humanisme sans Dieu, on peut.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 87276
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Secret de la confession   19/2/2018, 17:14

Bassmeg, vous semblez ne rien apprendre. Vous avez une opinion humaniste sans Dieu, où la nature humaine et la volonté de Dieu n'a rien organisé. Et vous défendez votre opinion qu'on vous explique opposé à la foi à longueur de mail.

Je ne vous ai jamais vu défendre la nécessité pour un bébé d'avoir un père et une mère, la gravité de l'avortement qui envoie l'âme d'un enfant dans le shéol etc.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Secret de la confession   19/2/2018, 17:26

Arnaud Dumouch a écrit:
Bassmeg, vous semblez ne rien apprendre. Vous avez une opinion humaniste sans Dieu, où la nature humaine et la volonté de Dieu n'a rien organisé. Et vous défendez votre opinion qu'on vous explique opposé à la foi à longueur de mail.

Je ne vous ai jamais vu défendre la nécessité pour un bébé d'avoir un père et une mère, la gravité de l'avortement qui envoie l'âme d'un enfant dans le shéol etc.

Au contraire Arnaud.

J apprends enormement.
Apprendre ne signifie pas forcement se plier a la pensée dominante.

L avortement est grave, certes. Je suis contre, certes. Mais il n empeche que je pense que ca doit etre quand meme medicalisé, pour des raisons qui me paraissent evidentes .
et que ca vaut mieux pour tout le monde, vis a vis d une interdiction, que certains hommes semblent desirer
(au fait, selon toi, quelle serait la sanction a appliquer, en cas d interdiction, si la femme survit a un avortement sauvage? Une amende? de la prison?)
(c est pas le sujet ici mais si tu veux qu on en reparle, on peut)

Ma foi a beaucoup evolué.
J apprends enormement, je te le redis, arnaud.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Secret de la confession   21/2/2018, 00:22

On est donc en face d un un sujet qui divise les catholiques

Certains (genre Piacenza, voir plus haut) pensent qu un pretre ne doit JAMAIS SOUS AUCUN PRETEXTE violer le secret de la confession.

d autres catholiques (genre plein d eveques francais, plus plein de victimes de gens qui se sont confessés a un pretre ou a un eveque pour leurs actes cracra)
pensent qu un pretre DOIT dans certains cas, violer le secret de la confession.

et certains catho pensent meme que la loi des humains passent avant la loi de l eglise, dans ce genre de cas.


Cette question me parait hyper importante si on veut tous vivre en société.
Les pretres recoivent la parole de beaucoup de gens.

cas pratique:
si un criminel me confesse son projet de crime, est ce que MORALEMENT je dois

-l en empecher et etre excommuniée,

-ou bien laisser le crime se produire et ne pas etre excommuniée?


certains catho diront qu il vaut mieux ne pas violer le secret de la confession.
ce qui entrainera des consequences atroces pour la victime innocente, MAIS aussi le fait que le confesseur ne sera pas excommunié.
C est la position barbarinesque.

d autres catho
dont moi,
on pense que l excommunication,
c est pas important si ca peut eviter un crime.

Je veux dire.
Si je confessais UN gars qui s apprete a commetre UN crime,
et que je risquerais VINGT EXCOMMUNICATIONS pour l avoir balancé a la police,

je le ferais quand meme. Parce que c est ce que ma morale me dicte.
PROFONDEMENT.

le fait que certains hommes en robes (mais pas tous, loin de la et heureusement)
pensent que si j empeche un crime en violant le secret de la confession, c est pas BIEN,

et que je merite d etre excommuniée,
ben je pense que LA, il y a un gros sujet de discussion.
et si ce topic est encore verrouillé comme les autres, alors, on saura.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Secret de la confession   21/2/2018, 01:09

Mon point de vue, c est que le secret de la confession, c est comme le secret medical.

Ce n est pas un secret ABSOLU qui devrait entrainer dans tous les cas une excommunication (ou une radiation de l ordre des medecins)

On prend des exemples pratiques?
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5626
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Secret de la confession   21/2/2018, 10:12

Bassmeg a écrit:
Mon point de vue, c est que le secret de la confession, c est comme le secret medical.

Ce n est pas un secret ABSOLU qui devrait entrainer dans tous les cas une excommunication (ou une radiation de l ordre des medecins)

On prend des exemples pratiques?
Bassmeg, TON point de vue et celui de soit-disant "nombreux catholiques" ne changera jamais :le secret de la confession n'est pas à comparer au secret médical où un médecin conseil de la sécurité sociale ou un juge peut demander à ton médecin ton dossier médical.

Le secret de la confession est entre le confesseur et le pénitent. Point la peine d'y revenir. Tu dis que tu comprends, que ta foi évolue, mais tu ne changes pas un iota de tes discours.

Chez les catholiques, on se confesse à un prêtre qui donne le pardon de Dieu. 

Pour ne avoir d'intermédiaire, demander pardon directement à Dieu, il n'y a qu'à aller chez les protestants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Secret de la confession   21/2/2018, 10:21

Violette3 a écrit:
Bassmeg a écrit:
Mon point de vue, c est que le secret de la confession, c est comme le secret medical.

Ce n est pas un secret ABSOLU qui devrait entrainer dans tous les cas une excommunication (ou une radiation de l ordre des medecins)

On prend des exemples pratiques?
Bassmeg, TON point de vue et celui de soit-disant "nombreux catholiques" ne changera jamais :le secret de la confession n'est pas à comparer au secret médical où un médecin conseil de la sécurité sociale ou un juge peut demander à ton médecin ton dossier médical.

Le secret de la confession est entre le confesseur et le pénitent. Point la peine d'y revenir. Tu dis que tu comprends, que ta foi évolue, mais tu ne changes pas un iota de tes discours.

je ne suis pas le sujet de ce topic.
De nombreux eveques sont d accord avec moi sur le fait que le secret de la confession n est pas inviolable, comme le secret medical.

Comme le montre le lien que j ai posté plus haut.
on peut en discuter, si tu n es pas d accord avec ce point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5626
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Secret de la confession   21/2/2018, 10:24

hé bien, remets ce lien ici, je n'ai pas le temps de refaire tout le fil.
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 5880
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Secret de la confession   21/2/2018, 10:26

Enlever le secret c 'est enlever le sacré et la confession est un sacrement.


Dernière édition par philippe bis le 21/2/2018, 10:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Secret de la confession   21/2/2018, 10:26

Bassmeg a écrit:
Maintenant, revenons au sujet.
http://www.lavie.fr/religion/catholicisme/un-pretre-peut-il-briser-le-secret-confessionnel-03-08-2011-18896_16.php

En 2002, les évêques français publient le livret "Lutter contre la pédophilie, repères pour les éducateurs" et confirment : "celui qui est tenu au secret professionel a la possbilité d'informer les autorités compétentes sans encourrir la sanction prévue. Mais il n'en a pas l'obligation, la  loi reconnaissant une option de conscience". "Le secret professionel engage la responsabilité de celui qui le reçoit. Il ne doit pas fonctionner comme un lieu de non droit ou un échappatoire devant les responsabilités juridiques et morales de chacun. Ainsi, un prêtre qui reçoit les confidences de l'auteur d'un crime ou d'un délit doit tout mettre en oeuvre pour que celui-ci assume ses responsabilités tant à l'égard de la victime qu'à l'égard de la société, et se confie donc à la justice".

voila...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Secret de la confession   21/2/2018, 10:31

philippe bis a écrit:
Enlever le secret c 'est enlever le sacré et la confession est un sacrement.

si ca peut sauver une ou plusieurs vies, il faut alors choisir entre ce qui est le plus sacré a nos yeux.

Les vies, ou le sacrement?
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 5880
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Secret de la confession   21/2/2018, 10:33

Bassmeg a écrit:
Violette3 a écrit:
Bassmeg a écrit:
Mon point de vue, c est que le secret de la confession, c est comme le secret medical.

Ce n est pas un secret ABSOLU qui devrait entrainer dans tous les cas une excommunication (ou une radiation de l ordre des medecins)

On prend des exemples pratiques?
Bassmeg, TON point de vue et celui de soit-disant "nombreux catholiques" ne changera jamais :le secret de la confession n'est pas à comparer au secret médical où un médecin conseil de la sécurité sociale ou un juge peut demander à ton médecin ton dossier médical.

Le secret de la confession est entre le confesseur et le pénitent. Point la peine d'y revenir. Tu dis que tu comprends, que ta foi évolue, mais tu ne changes pas un iota de tes discours.

je ne suis pas le sujet de ce topic.
De nombreux eveques sont d accord avec moi sur le fait que le secret de la confession n est pas inviolable, comme le secret medical.

Comme le montre le lien que j ai posté plus haut.
on peut en discuter, si tu n es pas d accord avec ce point de vue.
Les évêques de France ont réfléchi à la question dès 1998 ne veut pas dire comme tu dit "De nombreux eveques sont d accord avec moi sur le fait que le secret de la confession n est pas inviolable"...
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 5880
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Secret de la confession   21/2/2018, 10:33

Bassmeg a écrit:
philippe bis a écrit:
Enlever le secret c 'est enlever le sacré et la confession est un sacrement.

si ca peut sauver une ou plusieurs vies, il faut alors choisir entre ce qui est le plus sacré a nos yeux.

Les vies, ou le sacrement?
Les sacrements donne la vie éternel ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Secret de la confession   21/2/2018, 10:36

En l espece, il me semble pourtant que si, philippe.

relis le lien plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Secret de la confession   21/2/2018, 10:37

philippe bis a écrit:
Bassmeg a écrit:
philippe bis a écrit:
Enlever le secret c 'est enlever le sacré et la confession est un sacrement.

si ca peut sauver une ou plusieurs vies, il faut alors choisir entre ce qui est le plus sacré a nos yeux.

Les vies, ou le sacrement?
Les sacrements donne la vie éternel ...

oui et sauver une vie d un innocent est peut etre plus important, non?
Revenir en haut Aller en bas
k11
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 2101
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Secret de la confession   21/2/2018, 10:55

Bassmeg a écrit:
Mon point de vue, c est que le secret de la confession, c est comme le secret medical.

Ce n est pas un secret ABSOLU qui devrait entrainer dans tous les cas une excommunication (ou une radiation de l ordre des medecins)

On prend des exemples pratiques?

Vous ne saisissez pas, que c'est pas d'un homme à homme que cette confession ce fait.

C'est celle d'un Prêtre, qui a cet instant Est le canal de Dieu, qui reçoit la confession privé de son enfant pécheur; qui l'écoute et peu l'absoudre ou non de son pêché.
Le secret de cette confession est entre Dieu et sa créature , par le Prêtre,  mut de L'Esprit Saint. Le secret Est, pour moi et pleins de gens  Mr.Red absolu .

De plus ...
cette confession peu vraiment aider le pénitent!! Le fait de tout déballer en pleine confiance et Vérité ! Au Prêtre et A Dieu...


Dernière édition par k11 le 21/2/2018, 11:04, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5626
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Secret de la confession   21/2/2018, 10:56

Je plussoie ce qu'a dit Philippe : ce n'est pas "de nombreux évêques" mais un simple article de la Vie, qui n'est qu'une explication d'un journaliste.

Donc, ce n'est pas TOUS les évêques, TOUS les catholiques.

Le sacrement de la confession ne changera pas. On l'a dit plus haut, le confesseur peut ne pas donner l'absolution, peut essayer d'amener le pénitent à se rendre lui même à la justice mais c'est tout.

Et qui ira dire à un juge : "ben je suis allé me confesser au Père machin" ?

Faut pas non plus exagérer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Secret de la confession   21/2/2018, 11:09

k11 a écrit:
Bassmeg a écrit:
Mon point de vue, c est que le secret de la confession, c est comme le secret medical.

Ce n est pas un secret ABSOLU qui devrait entrainer dans tous les cas une excommunication (ou une radiation de l ordre des medecins)

On prend des exemples pratiques?

Vous ne saisissez pas, que c'est pas d'un homme à homme que cette confession ce fait.

C'est celle d'un Prêtre, qui a cet instant Est le canal de Dieu, qui reçoit la confession privé de son enfant pécheur; qui l'écoute et peu l'absoudre ou non de son pêché.
Le secret de cette confession est entre Dieu et sa créature , par le Prêtre,  mut de L'Esprit Saint. Le secret Est, pour moi et pleins de gens  Mr.Red absolu .


Si je comprends cette idée, philippe.

Selon toi et plein d autres gens, le secret de la confession est absolu, meme en cas de meurtres ou de pedophilie.

Mais d un autre coté, on est plusieurs a penser que cette idée peut avoir des conséquences tres dangereuses pour le reste de la société.
Voire, meme, qu elle peut etre detourner par des criminels pour commettre des crimes sans avoir a etre punis par la justice des hommes.

Tu me diras surement que ces criminels seront confrontés a la justice de Dieu, mais pour les victimes, ou potentielles victimes, ca leur fait une belle jambe.

Exemple: Preynat s est confessé a barbarin pour ses crimes.
barbarin n a pas alerté la police, par crainte du scandale ou de l excommunication.
les crimes ont continués.

et le resultats, c est un tas de victimes, et un scandale plus grand encore.

Si barbarin avait violer le secret de la confession et denoncer le premier crime a la police,
certes, il aurait PEUT ETRE été excommunié (quoique a mon avis, non)

mais il aurait evité d autres crimes. A mon sens ca aurait mieux valu pour tout le monde (sauf pour preynat)

Philippe, voici ma question:
Si tu etais pretre et qu en confession, un criminel te confie ses crimes recurrents,
et que tu as de bonnes raisons de penser que ca va continuer si la justice seculiere n agit pas,

quelle serait ton attitude?
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel

avatar

Féminin Messages : 4433
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Secret de la confession   21/2/2018, 11:40

Le secret confessionnel n'a rien à voir avec le secret professionnel.
Il est vain et ridicule de se mettre à la place du prêtre, nous qui ne sommes pas prêtres.
Etre prêtre n'est pas une profession, c'est un sacerdoce.

Rendons à César ce qui est à César et à Dieu ce qui appartient à Dieu.


"Ainsi, un prêtre qui reçoit les confidences de l'auteur d'un crime ou d'un délit doit tout mettre en oeuvre pour que celui-ci (l'auteur d'un crime) assume ses responsabilités tant à l'égard de la victime qu'à l'égard de la société, et se confie donc à la justice".

Il n'est pas question que le prêtre  doit dénoncer le pécheur. Sinon ce beau sacrement de la réconciliation n'a plus lieu d'être.

_________________
31 Alors le père lui dit: "Mon enfant, toi, tu es toujours avec moi, et tout ce qui est à moi est à toi. 32 Mais il fallait festoyer et se réjouir, parce que ton frère que voici était mort et il est vivant, il était perdu et il est retrouvé"». Luc15

"Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Secret de la confession   21/2/2018, 11:46

Arc-en-Ciel a écrit:
Le secret confessionnel n'a rien à voir avec le secret professionnel.
Il est vain et ridicule de se mettre à la place du prêtre, nous qui ne sommes pas prêtres.
Etre prêtre n'est pas une profession, c'est un sacerdoce.

Rendons à César ce qui est à César et à Dieu ce qui appartient à Dieu.


"Ainsi, un prêtre qui reçoit les confidences de l'auteur d'un crime ou d'un délit doit tout mettre en oeuvre pour que celui-ci (l'auteur d'un crime) assume ses responsabilités tant à l'égard de la victime qu'à l'égard de la société, et se confie donc à la justice".

Il n'est pas question que le prêtre  doit dénoncer le pécheur.


pourtant en france,
legalement parlant,
le secret de la confession est bel et bien considéré strictement comme le secret professionnel ou medical.

Et un pretre qui denoncerait a la police un criminel ne serait,
ni embeté par la justice francaise,

ni excommunié.

(et il recevrait aussi surement un bouquet de fleurs anonyme de ma part, parce qu ainsi, en brisant la loi du silence en cours dans de nombreuses sociétés paralleles, il aurait empeché un criminel de briser des vies).
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5626
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Secret de la confession   21/2/2018, 11:46

Ce fil tournant en rond avec Bassmeg et ses questions auxquelles tout le monde lui a répondu, je verrouille. A la fin, ça devient vraiment fatiguant de toujours répondre aux mêmes questions.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 87276
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Secret de la confession   21/2/2018, 11:52

Bassmeg a écrit:
Bassmeg a écrit:
Maintenant, revenons au sujet.
http://www.lavie.fr/religion/catholicisme/un-pretre-peut-il-briser-le-secret-confessionnel-03-08-2011-18896_16.php

En 2002, les évêques français publient le livret "Lutter contre la pédophilie, repères pour les éducateurs" et confirment : "celui qui est tenu au secret professionel a la possbilité d'informer les autorités compétentes sans encourrir la sanction prévue. Mais il n'en a pas l'obligation, la  loi reconnaissant une option de conscience". "Le secret professionel engage la responsabilité de celui qui le reçoit. Il ne doit pas fonctionner comme un lieu de non droit ou un échappatoire devant les responsabilités juridiques et morales de chacun. Ainsi, un prêtre qui reçoit les confidences de l'auteur d'un crime ou d'un délit doit tout mettre en oeuvre pour que celui-ci assume ses responsabilités tant à l'égard de la victime qu'à l'égard de la société, et se confie donc à la justice".

voila...

Vous confondez secret d'une confidence et secret de confession.

La confidence dans un bureau n'a rien à voir avec le secret de confession où le prêtre n'agit pas comme homme mais in personna Christi.

Donc aucun évêque JAMAIS, n'a demandé la relativisation du secret de confession.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Secret de la confession   

Revenir en haut Aller en bas
 
Secret de la confession
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» SAINT JEAN NÉPOMUCÈNE
» Irlande: Un projet de loi met en cause le secret de la confession
» La Cour Suprême de Louisiane oblige un Prêtre à lever le secret de la confession !
» En 1954, le 11/01 Top secret militaire
» le secret de la longévité ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: