DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le secret de la confession est inviolable ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le secret de la confession est inviolable ...   Jeu 04 Aoû 2011, 17:10

Le secret de la confession est inviolable
04 Août 2011
DEPECHES CATHOBEL - VATICAN -

Pour le Vatican le secret de la confession récemment mis en cause par le 1er Ministre irlandais n'est pas négociable. Dans les colonnes d'"Il Foglio", Mgr Girotti confirme sans ambigüité l'inviolabilité de ce secret.


Selon Mgr Girotti du tribunal de la Pénitencerie apostolique (un des trois tribunaux ecclésiastiques à Rome), rapporte le journal italien « Il foglio » le secret de la confession est inviolable, quelle que soit la loi irlandaise. Le 14 juillet, le 1er ministre irlandais Enda Kenny a annoncé une nouvelle loi. Cette loi prévoit pour les prêtres une peine d'emprisonnement qui peut aller jusqu'à cinq ans, dans le cas où ils n'informeraient pas l'autorité civile pour des abus sexuels appris en confession. Selon Mgr Girotti une telle loi est en contradiction avec l'inviolabilité du secret de la confession, indépendamment des circonstances.

Mgr Girotti précise encore dans "Il foglio" que les évêques et les prêtres ont le devoir de lutter par tous les moyens contre les abus sexuels commis sur des mineurs. Mais cela ne les dispense pas de l'obligation de respecter le secret de la confession. Pour les prêtres c'est une interdiction absolue de ne pas divulguer à des tiers ce qu'ils entendent en confession. La violation du secret de la confession conduit automatiquement à l'excommunication, a-t-il ajouté.

Catbonel/kerknet/bl

Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Jeu 04 Aoû 2011, 23:15

C'est comme pour les avocats les médecins et les psychiatres ?

__ Bises Julienne.
Revenir en haut Aller en bas
Poisson



Masculin Messages : 1825
Inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Jeu 04 Aoû 2011, 23:33

@Enlui a écrit:
C'est comme pour les avocats les médecins et les psychiatres ?
Ben, je ne le crois pas, car, lorsque je me confesse, je m'adresse à Dieu (même si le prêtre est là) et ce n'est pas du tout ce que je ressens lorsque je m'adresse à un avocat, un médecin, un psychiatre, ...
Pour le reste, soit le repentir est véritable, soit il ne l'est pas. Seul mon créateur le sait (avec moi). On s'en expliquera au moment voulu ... Alors qu'un prêtre me balance ne m'importe que très peu, si du moins son témoignage peut éviter un autre drame.
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Ven 05 Aoû 2011, 01:55


si la confession rend pure par le pardon du repentit sincère, alors pourquoi se repentit ne trouve t-il pas aussi sa joie a recevoir le jugement humain sur ces actes si graves ?

Spirituellement la faute lui est remise, mais au niveau de sa dette aux hommes il faut bien la régler !?
sinon c'est un peu simple, je me fais pardonner et dans 8 jours je reviens me faire pardonner et dans 15 jours rebelote, pendant ce temps là les innocents payent la casse et la terre demeure un enfer pour une multitude !

on dira alors les coupables ne viendront plus se confesser !
hé bien j'en déduis qu'ils veulent un pardon pour pas cher !

Jésus Pardonne , mais Il dit aussi va voir ton frère et réconcilie toi avec avant de monter a l'autel ? donc il y a une cohérence en actes, si tu as péché contre Dieu et les hommes, tu peux demander pardon a Dieu mais aussi aux hommes, Dieu enlèvera ta faute qui t'aurait fermé le Ciel et tu prouves ton vrai repentir et ta Joie d'être revenu au Seigneur en portant en ce monde le poids d'un jugement humain !

car est-ce que ce monde ne vaut donc rien lorsque l'on fait un si grand tord a l'humain ? ainsi ceux qui viendront ce confesser montreront que leur Vie spirituelle est vraie et le monde sera édifié, sinon c'est un peu simple je te pardonne et bye bye !
Dieu Est Juge et ce mond eEst aussi a LUI , il ne s'agit pas de dire on fera les comptes de l'autre coté , car les enfants qui suv=bissent cela on besoin de justice pour se refaire et on cache les choses connues au détriment des innocent !

c'est incohérent !

ne rien dire sur des faits mineurs c'est possible et encore en principe le prêtre doit rappeler le besoin de réparer les dégâts envers ceux qui ont été lésés !
et là sur de tels faits ce serait silence ? bien le Seigneur ne serait pas logique !
LUI IL a dit " c elui d'entre vous qui fera chuter un seul de ces petits qui sont a Moi mieux vaudrait pour lui s'attacher une meule de moulin autour du cou et se jeter a la rivière !"
donc si on pardonne en Son NOM on ne peut brader la conséquence de cet actes , autant pour la réparation envers les enfants que pour ceux qui ont agit ainsi !
de plus on sait que ceux qui font cela recommencent et que ceux qui l'on subit le reproduise ensuite très souvent !

c'est assez illogique, car quand il y a avortement on est en rupture avec l’Église, et quand on abime ou détruit une âme innocente lors d'un viole, il suffit de se confesser sans réparation devant les hommes !
dans le 1er cas seul un corps est mort, dans le second on met la vie psychique et spirituelle d'innocents en danger et là pas de conséquence forte ?!

ce n'est pas dénoncer un homme que d'en faire réellement un homme au milieu de ses frères, surtout qu'aujourd'hui on ne condamne pas a la peine de mort !

j'aimerais savoir ce qu'un curé fait lorsqu'un homme vient avouer 3 ou 4 fois qu'il a violé un enfant ?
quel sort pour l'enfant ? rien ? tout cela parce que la confession garantis la tranquilité du coupable ? !

hé bien si un gars fabrique une bombe nucléaire et se confesse , il dit rien non plus le curé ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Ven 05 Aoû 2011, 10:09

@Enlui a écrit:
C'est comme pour les avocats les médecins et les psychiatres ?

__ Bises Julienne.

Un peu comme cela mais c'est à Dieu que nous parlons dans la confession.

Bises Enlui .
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Ven 05 Aoû 2011, 13:39

Cher Théodoric, je ne reprends pas toutes les inepties sur la confession.
Que d'aigreurs habitent ton coeur envers les sacrements de notre très Sainte Mère l'Eglise Catholique.
Tu n'as pas dû aller souvent voir un prêtre pour aller vers ce sacrement de la Réconciliation, ce sacrement de la Pénitence.

Pour un péché mortel, si tu te repends très sincèrement, si tu reconnais que l'offense que tu as faites à Dieu, si tu va voir, comme Pénitence, la personne que tu as offensée, que tu promet, avec le secours de La Grâce de notre Seigneur, de ne plus recommencer, le Prêtre de donnera l'absolution, le pardon de ton péché au nom de notre Seigneur.

Si tu reviens voir pour la troisième fois, pour demander le pardon d'un même péché mortel, le prêtre ne te donnera pas l'absolution.
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Ven 05 Aoû 2011, 16:50

@Julienne a écrit:
@Enlui a écrit:
(le secret de la confession ) C'est comme pour les avocats les médecins et les psychiatres ?

__ Bises Julienne.

Un peu comme cela mais c'est à Dieu que nous parlons dans la confession.

Bises Enlui .

Oui,je sais bien,j'ai écrit cela pour faire réfléchir au fait que chacun entend bien bénéficier du secret professionnel de la part d'un avocat,d'un medecin ou d'un psychiatre alors que par ailleurs il s'offusquera du secret du confessional....pour peu qu'il ne porte pas en son coeur l'église catholique.

Ceci dit la loi encadre tous les secrets professionnels.En ce qui concerne celui du culte lire l'article dont je tire ce passage:"Quoi qu'il en soit, il apparaît clairement que les qualités, voire les conditions dans lesquelles un ministre du culte a appris une information ne sont pas indifférentes à la qualification de "secret professionnel" de celle-ci, et, par voie de conséquence, à l'étendue de l'obligation de révélation dudit ministre du culte."

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE
n° 95 (1er juillet - 30 septembre 2004)

http://www.justice.gouv.fr/bulletin-officiel/3-dacg95c.htm
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Ven 05 Aoû 2011, 17:52

Cette remise en cause est d'autant plus stupide que si la confession n'est plus secrète, les pédophiles s'abstiendront bien d'y prendre part.
Revenir en haut Aller en bas
Poisson



Masculin Messages : 1825
Inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Ven 05 Aoû 2011, 21:01

@Raphaël a écrit:
Cette remise en cause est d'autant plus stupide que si la confession n'est plus secrète, les pédophiles s'abstiendront bien d'y prendre part.
Mais y ont-ils simplement pris part ? J'en doute !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Ven 05 Aoû 2011, 21:06

@Poisson a écrit:
@Raphaël a écrit:
Cette remise en cause est d'autant plus stupide que si la confession n'est plus secrète, les pédophiles s'abstiendront bien d'y prendre part.
Mais y ont-ils simplement pris part ? J'en doute !

Je pense que celui qui ira se confesser, regrettera sa faute et aura un parfait repentir donc il voudra réparer le tort commis et sortira de toute façon de l'anonymat !
Revenir en haut Aller en bas
Poisson



Masculin Messages : 1825
Inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Ven 05 Aoû 2011, 21:23

@Julienne a écrit:
@Poisson a écrit:
@Raphaël a écrit:
Cette remise en cause est d'autant plus stupide que si la confession n'est plus secrète, les pédophiles s'abstiendront bien d'y prendre part.
Mais y ont-ils simplement pris part ? J'en doute !
Je pense que celui qui ira se confesser, regrettera sa faute et aura un parfait repentir donc il voudra réparer le tort commis et sortira de toute façon de l'anonymat !
Si c'est un vrai repentir, sans aucun doute.
Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Ven 05 Aoû 2011, 21:35

@Poisson a écrit:
@Julienne a écrit:
@Poisson a écrit:
@Raphaël a écrit:
Cette remise en cause est d'autant plus stupide que si la confession n'est plus secrète, les pédophiles s'abstiendront bien d'y prendre part.
Mais y ont-ils simplement pris part ? J'en doute !
Je pense que celui qui ira se confesser, regrettera sa faute et aura un parfait repentir donc il voudra réparer le tort commis et sortira de toute façon de l'anonymat !
Si c'est un vrai repentir, sans aucun doute.
Bonne soirée

Bonne soirée Poisson !
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Ven 05 Aoû 2011, 21:47

C'est un dilemme difficile que de ne pas pouvoir dénoncer un cas de pédophilie entendu en confession. :|
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Ven 05 Aoû 2011, 22:00

Simon1976 a écrit:
C'est un dilemme difficile que de ne pas pouvoir dénoncer un cas de pédophilie entendu en confession. :|

J'en convient tout-à-fait mais est ce que le prêtre ne tente pas tout pour que le confessé répare ? dans ce cas peut-il avoir l'absolution s'il refuse ???
Revenir en haut Aller en bas
Poisson



Masculin Messages : 1825
Inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Ven 05 Aoû 2011, 22:13

@Julienne a écrit:
Simon1976 a écrit:
C'est un dilemme difficile que de ne pas pouvoir dénoncer un cas de pédophilie entendu en confession. :|
J'en convient tout-à-fait mais est ce que le prêtre ne tente pas tout pour que le confessé répare ? dans ce cas peut-il avoir l'absolution s'il refuse ???
Il me semble, chère Julienne, qu'on efface nos péchés en réparant : si j'ai volé de l'argent, je le rends, si j'ai menti, je dis la vérité etc. Les fautes que l'on commet envers Dieu suivent la même règle. Si l'on veut la rédemption, j'ai du mal à admettre que celui qui a fauté n'accepte pas la justice des hommes, aussi imparfaite soit-elle !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Ven 05 Aoû 2011, 22:22

@Poisson a écrit:
@Julienne a écrit:
Simon1976 a écrit:
C'est un dilemme difficile que de ne pas pouvoir dénoncer un cas de pédophilie entendu en confession. :|
J'en convient tout-à-fait mais est ce que le prêtre ne tente pas tout pour que le confessé répare ? dans ce cas peut-il avoir l'absolution s'il refuse ???
Il me semble, chère Julienne, qu'on efface nos péchés en réparant : si j'ai volé de l'argent, je le rends, si j'ai menti, je dis la vérité etc. Les fautes que l'on commet envers Dieu suivent la même règle. Si l'on veut la rédemption, j'ai du mal à admettre que celui qui a fauté n'accepte pas la justice des hommes, aussi imparfaite soit-elle !

Vous avez raison, cher Poisson !
Revenir en haut Aller en bas
Pierre75



Messages : 940
Inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Dim 07 Aoû 2011, 02:25

Bonsoir,
un meurtrier qui se confesse devra-t-il être signalé par le prêtre? Et un violeur? Et un tortionnaire? Et un dealer?
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Dim 07 Aoû 2011, 04:07

Re : BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE
n° 95 (1er juillet - 30 septembre 2004)

http://www.justice.gouv.fr/bulletin-officiel/3-dacg95c.htm
Revenir en haut Aller en bas
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Dim 07 Aoû 2011, 11:28

Il y a une zone qui n'appartient qu'à Dieu et non à l'homme. Le prêtre agit en lieu et place du Christ et non en tant qu'homme, et rendre à César ce qui appartient à Dieu et un pur blasphème. Le Christ n'aurait jamais livré quelqu'un à la justice de César mais à celle du Père. Je m'étonne même d'une telle hésitation dans la foi chez certains tant ceci est très claire. Par contre, et même là on peut se poser des questions, le prêtre peut poser comme condition de l'absolution de se livrer à la justice. Mais pour moi un criminel a toujours le droit de protéger sa propre sécurité, et même de mentir pour cela, tant qu'un innocent n'est pas condamné à sa place.
Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Lun 08 Aoû 2011, 11:44

Celui qui se repend vraiment, Dieu met dans son coeur de réparer ce qui est réparable. Si une peine judiciaire est attaché à un péché, Dieu mets dans le coeur de l'homme la nécessité de se dénoncer lui même.

J'ai lu le témoignage d'un africain qui après une enfance attroce (abandonné par son père, puis sa mère, battu etc...) s'est mis à poser des bombes. Il a posé des bombes dans une tente missionnaire et pendant le sermont a rencontré Jésus. Ensuite il a été se constituer prisonnier auprès des autorités.
Le Seigneur n'a pas permis qu'on le condamne, au contraire, ce fut un témoignage puissant pour les policiers présents. On lui a demandé des informations sur le groupe auquel il appartenait, puis un policier lui a dit: "puisque tu crois que Jésus Christ t'a pardonné, nous ne te condamnons pas non plus, va t'en!".

Cet homme illettré qui dormait en s'enterrant sous les ponts pour éviter le froid, s'est mis à précher dans le bus ou sur le marché un Jésus qu'il ne connaissait qu'a peine, entrainant des centaines de conversions, alors qu'il n'avait aucune théologie.
Ensuite il a été formé et est devenu un responsable d'évangélisation en afrique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Lun 08 Aoû 2011, 11:47

@Fox77 a écrit:
Celui qui se repend vraiment, Dieu met dans son coeur de réparer ce qui est réparable. Si une peine judiciaire est attaché à un péché, Dieu mets dans le coeur de l'homme la nécessité de se dénoncer lui même.

J'ai lu le témoignage d'un africain qui après une enfance attroce (abandonné par son père, puis sa mère, battu etc...) s'est mis à poser des bombes. Il a posé des bombes dans une tente missionnaire et pendant le sermont a rencontré Jésus. Ensuite il a été se constituer prisonnier auprès des autorités.
Le Seigneur n'a pas permis qu'on le condamne, au contraire, ce fut un témoignage puissant pour les policiers présents. On lui a demandé des informations sur le groupe auquel il appartenait, puis un policier lui a dit: "puisque tu crois que Jésus Christ t'a pardonné, nous ne te condamnons pas non plus, va t'en!".

Cet homme illettré qui dormait en s'enterrant sous les ponts pour éviter le froid, s'est mis à précher dans le bus ou sur le marché un Jésus qu'il ne connaissait qu'a peine, entrainant des centaines de conversions, alors qu'il n'avait aucune théologie.
Ensuite il a été formé et est devenu un responsable d'évangélisation en afrique.

C'est aussi ma pensée et beau témoignage. Thumright
Revenir en haut Aller en bas
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Lun 08 Aoû 2011, 11:50

Oui mais un homme a le droit, et parfois le devoir, d'essayer d'échapper à la justice humaine. Car la justice des hommes n'entre pas dans celle de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
La Chartreuse



Messages : 577
Inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Lun 08 Aoû 2011, 13:43

@philippe a écrit:
Oui mais un homme a le droit, et parfois le devoir, d'essayer d'échapper à la justice humaine. Car la justice des hommes n'entre pas dans celle de Dieu.

Toute autorité sur la terre vient de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Lun 08 Aoû 2011, 14:41

Il faut rendre à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. Si un homme doit rendre compte devant les hommes de son comportement visible, sa conscience invisible n'appartient qu'à Dieu, et il a comme premier devoir de préserver sa conscience et les moyens de préserver celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Lun 08 Aoû 2011, 22:52

@philippe a écrit:
Il faut rendre à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu.
Tout est dit ! salut

L'homme devra répondre de son comportement selon la Loi de Dieu, ET selon la loi des hommes.
Revenir en haut Aller en bas
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Lun 08 Aoû 2011, 23:33

Une fois le regret du crime acquis et la réparation faite si c'est possible, Se cacher de la justice des hommes ne peut être un nouveau crime, selon le principe juridique que "nul ne peut évoquer sa propre turpitude", à condition qu'un innocent ne soit pas accusé.

Et se cacher de la justice des hommes d'un crime commis ne peut encore moins être un péché, sauf si on a la certitude ou la crainte de recommencer le crime, et que le seul moyen de nous retenir est la justice des hommes.

Pour la pédophilie, l'Eglise a cédé dans une certaine mesure à la panique. Dans une certaine mesure seulement, car dans nombre de cas, la récidive est certaine. Et là, l'Eglise doit donner l'absolution que pour condition de se livrer à la justice, afin d'empêcher le malheur des innocents, de ne pas se rendre complice de nouveaux crimes, et conseiller ce qui va conduire à un nouveau crime.

Dans les cas où le repentir et la guérison de l'ancien criminel est absolument sûr et certain (trente ans d'écart entre les faits et une conduite irréprochable par ex), l'Eglise commet une faute lourde en exigeant du repenti qu'il se livre à la justice, car elle met alors la justice des hommes au-dessus ou à la place de celle de Dieu. Et c'est déjà un sacrilège de la confession.
Revenir en haut Aller en bas
Beta-Rhéteur



Masculin Messages : 173
Inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Lun 08 Aoû 2011, 23:53

Il faut voir aussi que le ministère de la confession n'est pas que la distribution d'absolutions.

Comme dans tous les domaines ou l'homme agit, la manière d'exercer n'est souvent pas à la hauteur de ce qu'elle devrait être. Cela s'applique aussi à la manière dont des prêtres peuvent exercer leur ministère de réconciliation. Ce qu'un prêtre qui confesse doit faire n'est pas seulement d'absoudre, mais aussi d'aider à conduire le pénitent à une véritable contrition, un véritable repentir. Cela peut impliquer, dans des cas graves ou compliqués, une démarche qui s'étale sur une période de temps qui n'est pas que les 5 min que demande la confession hebdomadaire.

Il serait faux de croire (même si dans les faits cela peut maheureusement se produire) que la confession est un moyen d'échapper à la justice. L'accompagnement du pénitent doit impliquer le discernement qui le conduira à accepter une pénitence et une réparation, qui seront souvent, pour les crimes graves, d'accepter de se livrer à la justice afin de réparer pour la faute commise.

Cependant, l'absolution n'est pas nécessairement liée au fait de se livrer à la justice des hommes. D'abord, cela ne serait pas toujours juste. Ensuite, cela n'est pas toujours possible.
Ici l'exercice d'un jugement éclairé et sage est requis de la part du ministre du Christ.

Ensuite, regardons la question dans l'autre sens: c'est à dire en regardant la nature de l'autorité politique.
L'autorité politique n'est pas la norme suprême du bien et de la morale. Cela les pouvoirs de notre époque (comme de d'autres époques d'ailleurs) ont tendance à l'oublier.
En voulant s'attaquer au secret de confession, le politique manifeste deux choses :
- Il ne reconnais plus la suprématie de l'autorité de Dieu sur sa propre autorité. (il se prend donc pour Dieu, même si ce n'est pas dit en mots explicite). ce qui entraîne la conséquence suivante...
- Il ne reconnais plus que la responsabilité dernière à l'égard du bien moral appartient à la personne et non au pouvoir public. (cela, comme idéologie à des répercutions très profondes dans tous les domaines de la vie sociale)(Je précise également qu'en disant cela je ne dis pas qu'il revient à la conscience d'établir ce qui est bien, mais plutôt qu'il lui revient en dernier lieu de déterminer l'agir prudentiel)

Je résumerais ainsi : un pouvoir (un gouvernement, un état) qui se prend comme norme suprême du bien moral est nécessairement un était totalitaire et tyrannique.

Dans nos société occidentales, qui se sont développées sur la base du christianisme, s'attaquer au secret de confession est le signe/symptôme que nos gouvernement ont cette tentation totalitaire sur les consciences, lorsqu'ils ne veulent plus seulement déterminer que le crime doit être puni, mais qu'il n'y a pas, en dehors de la justice humaine, un autre ordre, dans lequel la personne est un fin qui ne lui est pas relative.
Revenir en haut Aller en bas
http://beta-rhetorique.blogspot.com/
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Mar 09 Aoû 2011, 00:28

Oui. Et autre symptôme : la politique de la pensée, le délit d'intention, les restrictions de la liberté d'expression à l'instar d'un politiquement correcte.

De plus en plus, l'état et la société confondent le crime et le péché.

le crime est visible et doit être puni par la loi.
Le péché est invisible et ne peut être puni que par Dieu. (pour faire court).

alors on autorise et rembourse l'avortement pour être absout d'un péché invisible, mais on est puni d'une incitation à la haine qui est un péché invisible et non un crime visible. Seul l'incitation à la violence ou à la ségrégation peuvent être puni par la loi humaine.
Et même là : délit d'intention : "tu dis que.....Donc tu es dans la haine de......donc tu as l'intention de tuer".

Finalement ce qui se met en place n'est rien d'autre qu'un fascisme qui ne donne pas son nom. Un fascisme où l'on n'aura plus le droit d'avoir une conscience personnelle. A moins que.....la Charia ?
Mais le grand perdant dans tout ça, c'est le Christ et les valeurs Chrétiennes. Et donc l'homme tout court.
Revenir en haut Aller en bas
Cupertino



Messages : 590
Inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Mer 10 Aoû 2011, 16:01

@philippe a écrit:
Oui mais un homme a le droit, et parfois le devoir, d'essayer d'échapper à la justice humaine. Car la justice des hommes n'entre pas dans celle de Dieu.

Il me semble que c'est saint Thomas qui dit qu'un homme coupable d'un crime n'est pas obligé de se livrer à la justice humaine.. qu'il a le droit de sauver sa peau.

Cela dit, j'écris de mémoire. scratch

Revenir en haut Aller en bas
http://messe.forumactif.org
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Mer 10 Aoû 2011, 17:33

@philippe a écrit:
Une fois le regret du crime acquis et la réparation faite si c'est possible, Se cacher de la justice des hommes ne peut être un nouveau crime, selon le principe juridique que "nul ne peut évoquer sa propre turpitude", à condition qu'un innocent ne soit pas accusé.

Ça dépend. Met-toi à la place d'un père de famille dont la fille, par exemple, a été tuée au cours d'un cambriolage. Le cambrioleur, qui a plus tiré par peur que par désir de tuer, se repent. C'est bien. Maintenant, un repentir demande avant tout un acte digne de foi. "Ce ne sont pas seulement ceux qui disent "Seigneur, Seigneur..." qui entreront dans mon Royaume", dit le Christ. Par contrition, ou ne serai-ce au moins que par compassion envers la famille et son désir de justice, ou au moins de comprendre (les gens ont besoin de ça pour aller de l'avant), on se dénoncerait et on accepterais la sentence.

Maintenant, on parle de crime. un crime c'est un acte grave, très grave. Le point où on ne s'accorde pas, c'est certainement cela qu'un innocent qui paie à notre place, n'est pas forcément celui qui est amendé ou incarcéré à notre place. Les parents de la jeune fille sont des victimes eux aussi.
Pour les petits ou gros délits, comme tu le dit, on doit se repentir mais sans s'inquiéter de la justice, tant qu'un innocent ne paie pas; cet innocent, c'est le jeune dont tu viens de piquer le portable, celui dont tu viens de taguer des noms d'oiseaux sur la porte, bref, Saint Tomas demande avant tout de ne pas obéir à la loi pour la loi, mais d'obéir à la loi pour la Loi.


Et se cacher de la justice des hommes d'un crime commis ne peut encore moins être un péché, sauf si on a la certitude ou la crainte de recommencer le crime, et que le seul moyen de nous retenir est la justice des hommes.

Voir ce que j'ai écrit au dessus.


Pour la pédophilie, l'Eglise a cédé dans une certaine mesure à la panique. Dans une certaine mesure seulement, car dans nombre de cas, la récidive est certaine. Et là, l'Eglise doit donner l'absolution que pour condition de se livrer à la justice, afin d'empêcher le malheur des innocents, de ne pas se rendre complice de nouveaux crimes, et conseiller ce qui va conduire à un nouveau crime.

Dans les cas où le repentir et la guérison de l'ancien criminel est absolument sûr et certain (trente ans d'écart entre les faits et une conduite irréprochable par ex), l'Eglise commet une faute lourde en exigeant du repenti qu'il se livre à la justice, car elle met alors la justice des hommes au-dessus ou à la place de celle de Dieu. Et c'est déjà un sacrilège de la confession.

Exiger du repenti qu'il se livre 30 ans après les faits, pénalement, je ne pense pas cela possible. Il y a de quoi débattre quand à savoir si c'est vraiment une faute, mais présenté sous cet angle, je serais d'accord avec vous. Le repentant est toutefois tenu d'accepter cette humiliation: c'est déjà un purgatoire avec à la clé, le Salut. L'Église, si elle a bien des défauts, a pour finalité la Sanctification, on aurait tort de l'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Mer 10 Aoû 2011, 23:41

Il faut bien comprendre que la justice humaine n'est pas là pour venger ou nous guérir du péché, mais juste pour assurer la sécurité et empêcher le désordre dans la société. C'est le Père des Cieux qui punit ou récompense (pour faire court). Et la justice humaine ne fait pas, et ne peut pas faire de morale.

D'autre part la justice humaine peut condamner ce qui est visible (crime et délit) et nuit d'une façon évidente à la société, mais ne peut et ne doit en aucun cas condamner ce qui est invisible (le péché). Et c'est l'erreur de l'Islam de vouloir aussi condamner le péché, car dans ce cas, il n'y a plus de liberté possible, et donc plus de liberté non plus de choisir le bien, ce qui se retourne finalement contre le bien de la société. C'est une faute évidente de logique.


Si un homme veut expier un crime, je lui conseillerais d'aller s'enfermer dans un couvent plutôt que dans une prison ; ça sera beaucoup plus efficace.
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Sam 13 Aoû 2011, 07:01

@Arc-en-Ciel a écrit:
Cher Théodoric, je ne reprends pas toutes les inepties sur la confession.
Que d'aigreurs habitent ton coeur envers les sacrements de notre très Sainte Mère l'Eglise Catholique.
Tu n'as pas dû aller souvent voir un prêtre pour aller vers ce sacrement de la Réconciliation, ce sacrement de la Pénitence.

Pour un péché mortel, si tu te repends très sincèrement, si tu reconnais que l'offense que tu as faites à Dieu, si tu va voir, comme Pénitence, la personne que tu as offensée, que tu promet, avec le secours de La Grâce de notre Seigneur, de ne plus recommencer, le Prêtre de donnera l'absolution, le pardon de ton péché au nom de notre Seigneur.

Si tu reviens voir pour la troisième fois, pour demander le pardon d'un même péché mortel, le prêtre ne te donnera pas l'absolution.

Arc en Ciel bonjour,


que Le Seigneur Pardonne j'en doute pas une seconde, ce que je dis et que la pratique démontre , c'est que ceux qui violent recommence, même aprés la confession , j'invente rien, même les prêtres pédophile se sont confessés et ils ont continués et je crois qu'ils avaient une vague idée tout de même de ce qu'est une confession !

vous détournez la réalité de la confession en faisant un point final de venir s'agenouiller et demander pardon ! Jésus Lui dit avant d'amener ton offrande sur l'autel si tu te souvient que ton frère a quelque chose contre toi, va d'abord te réconcilier avec ton frère puis vient a l'autel !

j'imagine donc qu'un homme qui viole des enfants a donc quelque choses a réconcilier avec son petit frère qu'il a violé ou avec le père de ce petit frére !
que cela vous plaise ou pas Jésus ne brade pas La Vie Spirituelle, comment peux tu prétendre demander pardon au Seigneur alors que tu sais déja que tu n'iras pas te réconcilier avec ton frère car il peut te faire mettre en prison ?
si tu ne veux reconnaitre que ta faute devant Dieu, mais pas devant celui a qui tu as fait du tord, tu tiens donc la Présence du seigneur en ton frère pour RIEN ! dans ce cas a quoi sert de prétendre a la communion des Saints ? tous baptisé Est un saint !

si vous allez seulement vous confessez mais jamais vous réconcilier parce que cela va vous attirer des ennuis (mérités) hé bien vous vous moquez du Seigneur , car Tu Aimeras TON Dieu plus que Tout et Ton prochain comme toi-même tu en fait un mensonge, car tu t'aime toi plus que tn prochain tu as plus soucis de sauver ta tranquillité que d'aller demander le pardon ( qui te sera peut être refusé, mais alors pourquoi vas tu demander le pardon au Seigneur mais ensuite ne vas tu pas porter les fruits de ce pardon reçu a ton frére ? n'est ce pas cela que Jésus condamne quand il énonce la parabole de l'homme qui après s'être fait remettre sa dette , ne la remet pas a son frère !?

donc la confession oui mais elle doit être suivi d'acte Concret ! et dans le cas des pédophiles s'ils ne veulent que leur petit pardon caché mais poursuivent leurs crimes , il faut bien constater qu'ils trichent et poursuivent des actes destructeurs sur des innocents !

vous n'êtes pas a une contradiction prés, vous prétendez aux guerres justes et les curés ont eu a bénir les baïonnettes et canons, les bateaux de guerres, où les hommes se sont entretués dans la haine a 13 millions en 1914 (entre autre) et pour un pédophile coupable qui perpétue ces actes même après confessions ce serait un crime de le protéger de lui-même et surtout protéger les innocents et les familles !

vous ne pardonnez pas a un envahisseur territoriale a un supposé ennemis, alors que Jésus vous a dit "Aimez vos ennemis, Bénissez ceux qui vous maudissent, pardonnez a ceux qui vous persécutent " et vous même dite que vous prendriez les armes piur défendre vos enfants !
faudra-t-il qu'un imbécile viole un de vos proche après avoir déjà confessé cette même faute récidivé 5 fois pour que vous acceptiez de voir, qu'une demande de pardon doit être suivie d'une vie de repentir VRAIE ! car le temps que vous jouez les Sainte son viole les saints innocent avec votre pieux silence !!

vous marchez sur la tête ?!

pourquoi tuer de supposés criminels alors que c'est contre l'enseignement du Christ et ne pas faire enfermé les violeurs avéré ?
on ne vous demande pas de les tuer mais de protéger les innocents, et même les protéger d'eux même avant qu'ils ne prennent le chemin du jugement !

je ne prétend pas que c'est facile, mais dans votre histoire vous oubliez les innocents sous prétexte de confessions, ça on ne vois pas Jésus l'enseigner tout au contraire !

votre incohérence et grande ! désolé d'avoir a le dire !



Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Sam 13 Aoû 2011, 07:24

@Cupertino a écrit:
@philippe a écrit:
Oui mais un homme a le droit, et parfois le devoir, d'essayer d'échapper à la justice humaine. Car la justice des hommes n'entre pas dans celle de Dieu.

Il me semble que c'est saint Thomas qui dit qu'un homme coupable d'un crime n'est pas obligé de se livrer à la justice humaine.. qu'il a le droit de sauver sa peau.

Cela dit, j'écris de mémoire. scratch


bonjour Cupertino,


sauver sa peau ? il devrait regarder a sauver son âme , si il va se confesser (pour un crime grave je parle) mais qu'ensuite il sait qu'il va retomber dans son crime, si il va a la confession c'est donc qu'il croit au pardon du Seigneur, mais si il fait vraiment du tord a des innocents par son crime, il doit s’appuyer sur le pardon reçu pour son âme et par Amour du seigneur et de ses frères il doit se livrer a la justice des hommes, car par ces actes il peut pousser des personnes au désespoir ou a la haine.

j'ai pris le cas des pédophiles parce que l'on sait que c’est destructeur pour l'âme des enfants qui en principe pour presque 80% le reproduise ensuite sur leur entourage !
donc se faire pardonner pour continuer de tels actes parce que l'on sait que le prêtre fera silence , c'est tricher et perpétuer son crime au mépris de la vie de son prochain !
si tu vois ton frère commettre un tel crime , il est saint de le livrer au juge afin qu'il ne détruise pas d'autres personnes , on ne tue plus donc il aura le temps de se repentir en prison et de demander a ce confesser si réellement son cœur est au repentir il devrait être heureux qu'on l'ai mis là où il ne peut plus nuire aux innocents !
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Le secret de la confession est inviolable ...   Sam 13 Aoû 2011, 14:03

@Théodéric a écrit:
@Arc-en-Ciel a écrit:
Cher Théodoric, je ne reprends pas toutes les inepties sur la confession.
Que d'aigreurs habitent ton coeur envers les sacrements de notre très Sainte Mère l'Eglise Catholique.
Tu n'as pas dû aller souvent voir un prêtre pour aller vers ce sacrement de la Réconciliation, ce sacrement de la Pénitence.

Pour un péché mortel, si tu te repends très sincèrement, si tu reconnais que l'offense que tu as faites à Dieu, si tu va voir, comme Pénitence, la personne que tu as offensée, que tu promet, avec le secours de La Grâce de notre Seigneur, de ne plus recommencer, le Prêtre de donnera l'absolution, le pardon de ton péché au nom de notre Seigneur.

Si tu reviens voir pour la troisième fois, pour demander le pardon d'un même péché mortel, le prêtre ne te donnera pas l'absolution.

Arc en Ciel bonjour,


que Le Seigneur Pardonne j'en doute pas une seconde, ce que je dis et que la pratique démontre , c'est que ceux qui violent recommence, même aprés la confession , j'invente rien, même les prêtres pédophile se sont confessés et ils ont continués et je crois qu'ils avaient une vague idée tout de même de ce qu'est une confession !

vous détournez la réalité de la confession en faisant un point final de venir s'agenouiller et demander pardon ! Jésus Lui dit avant d'amener ton offrande sur l'autel si tu te souvient que ton frère a quelque chose contre toi, va d'abord te réconcilier avec ton frère puis vient a l'autel !

que cela vous plaise ou pas Jésus ne brade pas La Vie Spirituelle, comment peux tu prétendre demander pardon au Seigneur alors que tu sais déja que tu n'iras pas te réconcilier avec ton frère car il peut te faire mettre en prison ?
si tu ne veux reconnaitre que ta faute devant Dieu, mais pas devant celui a qui tu as fait du tord, tu tiens donc la Présence du seigneur en ton frère pour RIEN !
faudra-t-il qu'un imbécile viole un de vos proche après avoir déjà confessé cette même faute récidivé 5 fois pour que vous acceptiez de voir, qu'une demande de pardon doit être suivie d'une vie de repentir VRAIE ! car le temps que vous jouez les Sainte son viole les saints innocent avec votre pieux silence !!

vous marchez sur la tête ?!

votre incohérence et grande ! désolé d'avoir a le dire !


Bonjour cher Théodoric Very Happy
Tu t'emballes une fois de plus. cherry
Relis bien ce que j'ai écrit.
Dans la confession d'un péché mortel, récidivé, il n'y aura pas absolution, c'est-à-dire que le prêtre ne pourra donner le pardon de Dieu, tant que l'homme n'aura pas réparé son crime en demandant pardon à son prochain et qu'il récidivera.

Après ce que Dieu fera ou voudra de lui, ne nous regarde pas.

Sur ce, bonne et sainte journée. flower

Revenir en haut Aller en bas
 
Le secret de la confession est inviolable ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SAINT JEAN NÉPOMUCÈNE
» Le secret de la confession
» Irlande: Un projet de loi met en cause le secret de la confession
» Ovni militaire, base, secret défense, sécurité nationale
» En 1954, le 11/01 Top secret militaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: