DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Au sujet de N. Sarkozy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Cécile



Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Ven 27 Oct 2006, 13:28

Laughing Laughing ça m'en a tout l'air Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Ven 27 Oct 2006, 13:36

Very Happy Very Happy Sur cette plaisanterie Very Happy Very Happy , je passe à table et puis je pars à mon heure d'Adoration et au chemin de Croix, c'est vendredi !

A bientôt, Mr. Green Tongue

Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Ven 27 Oct 2006, 21:42

N.Sarkozy et sa démagogie n'a rien apporter de plus pour lutter activement enver la délinquance et la crise des banlieues.

En tant que Président hélasse, il ne fera guère mieux...

:no
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Ven 27 Oct 2006, 21:48

Et si Théophane qui milite pour Sarkozy, nous expliquait un peu les points principaux du programme de ce parti UMP ?

Cher Théophane, vous avez dit que vous êtes à ma disposition Very Happy ;)

Comment lutter en effet contre la délinquance, les crises de banlieue, la pauvreté, le chômage ? confused confused
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Ven 27 Oct 2006, 22:04

Elise, en France en tous cas, tout le monde sait ce qu'est l'UMP. Ce n'est pas vraiment une nouveauté... C'est quand même le parti de Chirac !

salut et (un peu) héritier du gaullisme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Ven 27 Oct 2006, 22:18

Oui, Chère Cécile mais je suis belge moi ! donc j'aimerais que Théophane qui s'est si aimablement proposé m'en parle un peu ! ;)

Je parie qu'il n'y ne manquera pas de répondre quand il verra mon message sunny

Je dois dire que j'ai beaucoup d'admiration pour le général de Gaulle.

Quand à Chirac ancien maire de Paris, je n'ai aucune idée de sa politique, dimanche commence à Bruxelles le Congrès Toussaint 2006 et un témoignage de Marguerite Barankitse aura lieu un soir. Celle-ci a connu le génocide et protégé bien des enfants, et à la paroisse quelqu'un a raconté que cette femme est prodigieuse , forte , courageuse et remplie de Foi j'ai hâte d'entendre son témoignage. Elle a réussi a ce que les enfants mutilés par les rebelles visitent maintenant leurs bourreaux en prison.
Tout cela pour dire que lorsqu'elle a reçu une récompense de Jacques Chirac elle a dit : j'espère que la main qui me donne cette récompense n'est pas la main qui fournit des armes à mon pays !

Epatant n'est ce pas ?

;) I love you
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Ven 27 Oct 2006, 22:25

Cécile a écrit:
Elise, en France en tous cas, tout le monde sait ce qu'est l'UMP. Ce n'est pas vraiment une nouveauté... C'est quand même le parti de Chirac !

salut et (un peu) héritier du gaullisme.

Sauf que Sarkozy achève de tourner la page du gaullisme, Chirac ayant déjà bien commencé à le faire. Voir les oppositions entre les "sarkoziens" er les "chiraquiens", dont une des principales figures est Jean-Louis Debré. Jean-Louis Debré est celui qui reste le plus fidèle à l'esprit de de Gaulle : indépendance nationale, notamment face aux USA ; alors qu'on a vu dernièrement Sarkozy aller faire allégeance à Bush. Des mauvaises langues l'ont même appelé "le caniche de Bush".
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Ven 27 Oct 2006, 22:32

lagaillette a écrit:
Cécile a écrit:
Elise, en France en tous cas, tout le monde sait ce qu'est l'UMP. Ce n'est pas vraiment une nouveauté... C'est quand même le parti de Chirac !

salut et (un peu) héritier du gaullisme.

Sauf que Sarkozy achève de tourner la page du gaullisme, Chirac ayant déjà bien commencé à le faire. Voir les oppositions entre les "sarkoziens" er les "chiraquiens", dont une des principales figures est Jean-Louis Debré. Jean-Louis Debré est celui qui reste le plus fidèle à l'esprit de de Gaulle : indépendance nationale, notamment face aux USA ; alors qu'on a vu dernièrement Sarkozy aller faire allégeance à Bush. Des mauvaises langues l'ont même appelé "le caniche de Bush".

Horreur ! affraid What a Face Lagaillette c'est une blague Halloween ou quoi ??? faire allégeance à Georges Bush. affraid

Non seulement il ne voit que sa propre gloire, aime la guerre mais en plus il ne sait pas respecter les accords de Kyoto ! batman :evil:
Revenir en haut Aller en bas
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Ven 27 Oct 2006, 23:12

Il y aurait bien entendu beaucoup de choses à dire sur l'UMP, mais voici à mon avis les points principaux du programme :

- unir tous les Français dans un grand mouvement populaire
- faire que les citoyens vivent de leur travail et non de l'assistance de l'État
- réduire les impôts
- supprimer en partie les droits de succession
- permettre à chaque citoyen de devenir propriétaire
- demander aux bénéficiaires des aides accordées par l'État d'avoir une activité
- réduire les charges des entreprises
- maîtriser les flux migratoires
- lutter contre l'immigration clandestine
- revoir les règles du regroupement familial
- favoriser l'intégration et la transmission des valeurs de la République
- engager une politique d'aide au développement pour les pays pauvres
- assurer le service public minimum
- ne remplacer qu'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite
- exiger des services publics qu'ils améliorent la qualité de leurs prestations
- donner à l'Europe des frontières claires et s'opposer à l'entrée de la Turquie
- repenser les institutions de l'Union Européenne
- faire de l'Europe un acteur majeur sur la scène internationale
- promouvoir une écologie populaire
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Ven 27 Oct 2006, 23:18

Merci Cher Théophane I love you I love you
J'étais sure que vous alliez donner suite à ma demande !

Mais une question me chiffonne dans ce beau programme :

remplacer un fonctionnaire sur deux : n'est ce pas mettre une personne de plus au chomage ? :?: Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Ven 27 Oct 2006, 23:20

Elise a écrit:
remplacer un fonctionnaire sur deux : n'est ce pas mettre une personne de plus au chomage ? :?: Exclamation
Le chômage ne vient pas de cela, mais de deux choses :
- la difficile procédure de licenciement imposée aux entreprises
- le salaire plancher (SMIC)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Ven 27 Oct 2006, 23:25

Théophane a écrit:
Elise a écrit:
remplacer un fonctionnaire sur deux : n'est ce pas mettre une personne de plus au chomage ? :?: Exclamation
Le chômage ne vient pas de cela, mais de deux choses :
- la difficile procédure de licenciement imposée aux entreprises
- le salaire plancher (SMIC)

Cher Théophane, pourquoi une difficile procédure de licenciement et pourquoi cause de chômage.

Salaire plancher : je pense que certains préfèrent aller au chômage que de travailler est ce cela :?: Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Ven 27 Oct 2006, 23:26

Théophane a écrit:
Il y aurait bien entendu beaucoup de choses à dire sur l'UMP, mais voici à mon avis les points principaux du programme :

- unir tous les Français dans un grand mouvement populaire
- faire que les citoyens vivent de leur travail et non de l'assistance de l'État
- réduire les impôts
- supprimer en partie les droits de succession
- permettre à chaque citoyen de devenir propriétaire
- demander aux bénéficiaires des aides accordées par l'État d'avoir une activité
- réduire les charges des entreprises
- maîtriser les flux migratoires
- lutter contre l'immigration clandestine
- revoir les règles du regroupement familial
- favoriser l'intégration et la transmission des valeurs de la République
- engager une politique d'aide au développement pour les pays pauvres
- assurer le service public minimum
- ne remplacer qu'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite
- exiger des services publics qu'ils améliorent la qualité de leurs prestations
- donner à l'Europe des frontières claires et s'opposer à l'entrée de la Turquie
- repenser les institutions de l'Union Européenne
- faire de l'Europe un acteur majeur sur la scène internationale
- promouvoir une écologie populaire


Propagande.

L'UMP est au pouvoir en France depuis combien de temps ???

S'il avait voulu faire quoi que ce soit d'un tel programme, il en avait le temps.
Revenir en haut Aller en bas
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Ven 27 Oct 2006, 23:31

Elise a écrit:
Théophane a écrit:
Elise a écrit:
remplacer un fonctionnaire sur deux : n'est ce pas mettre une personne de plus au chomage ? :?: Exclamation
Le chômage ne vient pas de cela, mais de deux choses :
- la difficile procédure de licenciement imposée aux entreprises
- le salaire plancher (SMIC)

Cher Théophane, pourquoi une difficile procédure de licenciement et pourquoi cause de chômage.

Salaire plancher : je pense que certains préfèrent aller au chômage que de travailler est ce cela :?: Exclamation


Non. Le salaire plancher, ou le SMIC est un acquis social : le salaire minimum que doivent payer les employeurs est fixé par l'Etat.

Les employeurs peuvent payer au delà, mais pas en deça.

Ceux qui veulent supprimer ce salaire minimum, ne t'en fais pas pour eux, Elise, ils touchent bien plus....

Ca m'amuse tristement de voir des gens qui gagnent ou gagneront 5, 6, 10 fois le SMIC mensuel, voire plus, rêver de le supprimer pour les autres... Pour le bien public bien, sur... Mais pour eux, ils ont droit à bien plus.
Revenir en haut Aller en bas
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Ven 27 Oct 2006, 23:38

Elise a écrit:
Théophane a écrit:
Elise a écrit:
remplacer un fonctionnaire sur deux : n'est ce pas mettre une personne de plus au chomage ? :?: Exclamation
Le chômage ne vient pas de cela, mais de deux choses :
- la difficile procédure de licenciement imposée aux entreprises
- le salaire plancher (SMIC)

Cher Théophane, pourquoi une difficile procédure de licenciement et pourquoi cause de chômage.

Salaire plancher : je pense que certains préfèrent aller au chômage que de travailler est ce cela :?: Exclamation

J’avais réalisé un graphique pour expliquer cela.



En fait, l’équilibre général (la croix jaune) est une configuration de cohésion sociale sans victimes d’exclusiion. Il y a cohésion sociale quand les individus se désignent comme partenaires, ce qui se produit au moment où ils signent des contrats. L’équilibre général est une situation dans laquelle les individus signent des contrats sur tous les marchés : cohésion sociale.
Pourquoi est-ce une configuration sans victime d’exclusion ? si sur le marché du travail, les individus ne peuvent signer de contrats de travail, ils se trouvent sans ressources et ne peuvent pas donc se porter sur le marché du produit : ils ne signent de contrat nul part. Sur le marché du travail, lorsque l’équilibre est atteint, l’offre est égale à la demande.
Le nombre de ceux qui offrent leur travail est égal au nombre de ceux dont le travail est demandé. (croix jaune !)
Tous ceux qui veulent signer des contrats de travail peuvent le faire, il n’y a pas de victime d’exclusion.
Les économies de marché réglées par le droit concurrentiel sont dotées de configuration de cohésion sociale sans exclusion. Mais il existe quand même dans ces économies des configurations de cohésion sociale avec exclusion.
Sur quelle configuration les économies de marché réglées par le droit concurrentiel s’arrêtent-elles spontanément ? elle s’arrêtent sur des configurations de cohésion sociale sans exclusion. Ça nous renvoit aux règles du droit concurentiel et surtout aux modalités de révision des prix.
Lorsque la demande est excédentaire le commissaire priseur est tenu de réviser les prix à la hausse. Lorsque l’offre n’est pas excédentaire (honte à moi : je ne me rappelle plus l’antonyme d’excedentaire) il les révise à la baisse.
Le marché libre installe la société sur une configuration de cohésion sociale sans exclusion.
L’exclusion provient de ce que sur certains points le droit concurrentiel est muet. Cela permet au comissaire priseur d’utiliser des modalités de révision des prix singulières, ce qui conduit à l’exclusion. Ces points sont au nombre de deux :
- le moment au cours duquel les négociateurs sont tenus de signer les contrats
- l’existence de prix seuils : plancher ou plafond (SMIG en 1950 je crois, et SMIC en 1970)
Le commissaire priseur interdit la signature des contrats en dehors de l’équilibre et fait en sorte qu’il n’existe pas de prix seuil : c’est une pratique normale.
Les pratiques anormales sont au nombre de deux :
La première c’est la marche lente : le comissaire priseur demande aux négociateurs qui le peuvent de signer des contrats après l’annonce du prix, même si c’est un prix de deséquilibre. Si une fois les contrats signés il apparaît que le marché est en déséquilibre, le commissaire priseur révisera les prix selon la règle traditionnelle.
Conséquences sur le marché du travail : le commissaire priseur ouvre le marché en annonçant un taux de salaire supérieur au taux de salaire d’équilibre, ce qui donne un marché déséquilibré : déséquilibre de type offre excédentaire (trop d’offre de travail, pas assez de demande).
Si le commissaire priseur demande aux négociateurs de signer des contrats de travail, seule une partie des offreurs pourra le faire, ce qui donne du chômage. Il s’en rend compte et révise le taux de salaire à la baisse. Mais il y aura du chômage aussi longtemps qu’il n’aura pas annoncé le taux de salaire d’équilibre (voire les courbes, le nombre de chômeurs qui diminue et celui d’employés qui augmente)
Lorsque le marché se reéquilibre rapidement on dit qu’il est fluide. Lorsqu’au contraire il met du temps, on dit qu’il est visqueux. Le type de chômage est appelé "chômage conjoncturel" parce qu’il est éphemère, et parce qu’il est engendré par des événements dus à la conjoncture économique qui joue sur le niveau de l’offre et de la demande de travail.
La deuxième pratique anormale est la marchée bloquée : le commissaire priseur impose des prix seuils sur le marché du travail, le comissaire priseur a imposé un taux de salaire plancher, taux de salaire supérieur au taux d’équilibre (croix rouge pour le salaire plancher, croix bleu pour le salaire équilibre). Les taux de salaire inférieurs au taux plancher ne peuvent faire l’objet d’une annonce : le commissaire priseur est tenu d’ouvrir le marché en annonçant un taux supérieur au plancher. Il constatera alors l’existence d’une offre de travail excedentaire, ce qui le conduit à révciser le taux de salaire à la baisse. Un moment vient où il annonce un taux égal au taux plancher. Il souhaiterait poursuivre la révision à la baisse mais cela lui est interdit, il cesse donc ses annonces et demande à ceux qui le peuvent de signer des contrats. Une partie ne le peut, il y a donc du chômage. Et donc si on supprime ce salaire plancher, on arrivera peu à peu à l’équilibre symbolisé par la croix jaune, et il n’y aura plus de chomage.

Voila j’espère que ce n’était pas trop confus...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Ven 27 Oct 2006, 23:45

Cher Théophane, merci c'est très clair au contraire et ce beau graphique bien fait et équilibré!

Vraiment vous m'épatez là !!!! ;)

Si j'étais en France, je voterais pour vous I love you alien
Revenir en haut Aller en bas
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Ven 27 Oct 2006, 23:47

Elise a écrit:
Cher Théophane, merci c'est très clair au contraire et ce beau graphique bien fait et équilibré!
Merci beaucoup Élise ; cela montre bien que les prétentions sociales de ceux qui défendent le SMIC n'ont aucun fondement et sont totalement démagogiques.

Citation :
Vraiment vous m'épatez là !!!! ;)
Si j'étais en France, je voterais pour vous I love you alien
C'est sympa ça Very Happy
Si l'UMP me propose de figurer sur une liste, même en position non éligible, j'accepterai sans hésiter.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Ven 27 Oct 2006, 23:50

[quote="Théophane"]
Elise a écrit:
Si l'UMP me propose de figurer sur une liste, même en position non éligible, j'accepterai sans hésiter.

C'est très beau et désintéressé ce que vous dites là ! I love you Very Happy

Mes compliments ! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 06:17

A Théophane,

Pensez-vous que Sarkozy n'embauchera qu'un policier quand deux partiront en retraite ?
A moins que cette méthode géniale ne s'applique aux enseignants et aux infirmières...
Revenir en haut Aller en bas
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 08:11

Théophane a écrit:
Elise a écrit:
Théophane a écrit:
Elise a écrit:
remplacer un fonctionnaire sur deux : n'est ce pas mettre une personne de plus au chomage ? :?: Exclamation
Le chômage ne vient pas de cela, mais de deux choses :
- la difficile procédure de licenciement imposée aux entreprises
- le salaire plancher (SMIC)

Cher Théophane, pourquoi une difficile procédure de licenciement et pourquoi cause de chômage.

Salaire plancher : je pense que certains préfèrent aller au chômage que de travailler est ce cela :?: Exclamation

J’avais réalisé un graphique pour expliquer cela.



En fait, l’équilibre général (la croix jaune) est une configuration de cohésion sociale sans victimes d’exclusiion. Il y a cohésion sociale quand les individus se désignent comme partenaires, ce qui se produit au moment où ils signent des contrats. L’équilibre général est une situation dans laquelle les individus signent des contrats sur tous les marchés : cohésion sociale.
Pourquoi est-ce une configuration sans victime d’exclusion ? si sur le marché du travail, les individus ne peuvent signer de contrats de travail, ils se trouvent sans ressources et ne peuvent pas donc se porter sur le marché du produit : ils ne signent de contrat nul part. Sur le marché du travail, lorsque l’équilibre est atteint, l’offre est égale à la demande.
Le nombre de ceux qui offrent leur travail est égal au nombre de ceux dont le travail est demandé. (croix jaune !)
Tous ceux qui veulent signer des contrats de travail peuvent le faire, il n’y a pas de victime d’exclusion.
Les économies de marché réglées par le droit concurrentiel sont dotées de configuration de cohésion sociale sans exclusion. Mais il existe quand même dans ces économies des configurations de cohésion sociale avec exclusion.
Sur quelle configuration les économies de marché réglées par le droit concurrentiel s’arrêtent-elles spontanément ? elle s’arrêtent sur des configurations de cohésion sociale sans exclusion. Ça nous renvoit aux règles du droit concurentiel et surtout aux modalités de révision des prix.
Lorsque la demande est excédentaire le commissaire priseur est tenu de réviser les prix à la hausse. Lorsque l’offre n’est pas excédentaire (honte à moi : je ne me rappelle plus l’antonyme d’excedentaire) il les révise à la baisse.
Le marché libre installe la société sur une configuration de cohésion sociale sans exclusion.
L’exclusion provient de ce que sur certains points le droit concurrentiel est muet. Cela permet au comissaire priseur d’utiliser des modalités de révision des prix singulières, ce qui conduit à l’exclusion. Ces points sont au nombre de deux :
- le moment au cours duquel les négociateurs sont tenus de signer les contrats
- l’existence de prix seuils : plancher ou plafond (SMIG en 1950 je crois, et SMIC en 1970)
Le commissaire priseur interdit la signature des contrats en dehors de l’équilibre et fait en sorte qu’il n’existe pas de prix seuil : c’est une pratique normale.
Les pratiques anormales sont au nombre de deux :
La première c’est la marche lente : le comissaire priseur demande aux négociateurs qui le peuvent de signer des contrats après l’annonce du prix, même si c’est un prix de deséquilibre. Si une fois les contrats signés il apparaît que le marché est en déséquilibre, le commissaire priseur révisera les prix selon la règle traditionnelle.
Conséquences sur le marché du travail : le commissaire priseur ouvre le marché en annonçant un taux de salaire supérieur au taux de salaire d’équilibre, ce qui donne un marché déséquilibré : déséquilibre de type offre excédentaire (trop d’offre de travail, pas assez de demande).
Si le commissaire priseur demande aux négociateurs de signer des contrats de travail, seule une partie des offreurs pourra le faire, ce qui donne du chômage. Il s’en rend compte et révise le taux de salaire à la baisse. Mais il y aura du chômage aussi longtemps qu’il n’aura pas annoncé le taux de salaire d’équilibre (voire les courbes, le nombre de chômeurs qui diminue et celui d’employés qui augmente)
Lorsque le marché se reéquilibre rapidement on dit qu’il est fluide. Lorsqu’au contraire il met du temps, on dit qu’il est visqueux. Le type de chômage est appelé "chômage conjoncturel" parce qu’il est éphemère, et parce qu’il est engendré par des événements dus à la conjoncture économique qui joue sur le niveau de l’offre et de la demande de travail.
La deuxième pratique anormale est la marchée bloquée : le commissaire priseur impose des prix seuils sur le marché du travail, le comissaire priseur a imposé un taux de salaire plancher, taux de salaire supérieur au taux d’équilibre (croix rouge pour le salaire plancher, croix bleu pour le salaire équilibre). Les taux de salaire inférieurs au taux plancher ne peuvent faire l’objet d’une annonce : le commissaire priseur est tenu d’ouvrir le marché en annonçant un taux supérieur au plancher. Il constatera alors l’existence d’une offre de travail excedentaire, ce qui le conduit à révciser le taux de salaire à la baisse. Un moment vient où il annonce un taux égal au taux plancher. Il souhaiterait poursuivre la révision à la baisse mais cela lui est interdit, il cesse donc ses annonces et demande à ceux qui le peuvent de signer des contrats. Une partie ne le peut, il y a donc du chômage. Et donc si on supprime ce salaire plancher, on arrivera peu à peu à l’équilibre symbolisé par la croix jaune, et il n’y aura plus de chomage.

Voila j’espère que ce n’était pas trop confus...


Bravo pour ceux qui trouvent ça clair...

Ce n'est pas mon cas.


Mais je n'ai pas la prétention à être économiste.

Enfin, si, j'ai compris une chose : ceux qui ont la main, ce ne sont absolument pas les employes : eux, ils prennent le salaire qu'on leur donne.. Et tant pis si ce salaire est ensuite baissé de manière unilatérale.... Tant pis si ce salaire ne leur permet pas de vivre. Tant pis si ce salaire ne leur permet pas de nourir leurs enfants.

On a vu ça au 19° siècle, ou des choses approchantes...


Encore une fois, c'est facile de dire pour les autres qu'ils gagneront moins, et qu'ils n'auront aucune protection... Quand soi-même, on est assuré de gagner bien plus que le SMIC actuel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 08:56

A vous lire tous je ne sais plus que penser ? confused confused
je pense qu'il y a des choses bonnes dans ce parti , bien sûr il y a toujours un maillon faible partout.

Je pense surtout aux jeunes d'aujourd'hui : je me rends hier dans un magasin pour y acheter 3 simples coussins , il y a là un peu de tout.
M'étant servie puisque entrée libre, je passe à la caisse personne ???? :?: je vois une dame passer à l'aspirateur : je lui demande "Madame, n'y a t'il personne à la caisse ?" surprise elle arrête l'aspirateur et me dit : "mais c'est moi" !!
Nous engageons la conversation , elle m'a donc raconté que il y a compression de personnel, seule la production compte, pour un rien ils reçoivent un blâme, au bout de 3 c'est la porte et on reçoit vite un blâme et ils engagent des jeunes pour un an et demi disons avec un contrat et puis à la fin du contrat ils ne renouvellent pas (les patrons bourgeois) ils en engagent d'autres....
Alors comment un jeune peut-il acquérir de l'expérience dans le travail ?
comme c'est souvent demandé ? comment peut-il ne pas être angoissé, s'évader soit dans la drogue ou l'alcool.
La plupart de nous sommes des personnes qui ont besoin de travailler, je ne suis ni riche, ni pauvre.... heureusement je ne fais plus partie du monde du travail, j'ai du prendre plus tôt ma préretraite car je ne produisais plus assez suite à une maladie Je ne suis pas partie sans rien vu mon ancienneté au travail, et mes bonnes prestations.

Avec mon époux aussi à la préretraire, nous allons prendre un café et justement là on parle des jeunes au chômage, on les traite d'assistés, on dit que le chômage les paient trop.... certains ici en Belgique font des études universitaires et ils se retrouvent parfois avec un emploi bien en dessous de leurs études.... tout le monde n'a pas un "poussant" quelqu'un pour le protéger et lui fournir une bonne place !

Pour ma part, je n'ai de merci à dire à personne. ouf ! Basketball

J'ai travaillé et trouvé mon travail par moi même.

Mais entendre parler ainsi des jeunes, cela m'a fait souffrir dans mon I love you car je suis convaincue que l'injustice, le chômage, engendre la violence et le désespoir.

De toute façon dans chaque parti politique il y a toujours une certaine "corruption"...... je ne crois pas à l'intégrité de certains politiciens et ceux qui sont intègres on essaie de les démolir.

Voilà c'était une anecdote.

Même dans certaines églises, disons une église où les paroissiens sont snobs, riches, classe supérieure Mr. Green Mr.Red je ne suis pas bien acceptée par certains, on me témoigne du mépris parce que je suis un être simple, sans prétentions, de la classe moyenne.... d'ailleurs les causes qui me tiennent le plus à coeur sont celles des pauvres, des exclus, des réfugiés sans papiers que l'on traite comme des chiens.... qui dépendent des décisions politiques.

Je connais un prêtre qui s'occupe merveilleusement de ces gens là, je l'admire beaucoup. Dans sa paroisse, certains ont trouvé le moyen de l'éloigner, il a été appelé ailleurs dit on poliment ! mais il n'était pas snob pour un sou, son habillement simple bien sûr les critiques pleuvaient , pleuvaient si je devais raconter tout ce qu'il a souffert j'en ai pour des heures mais il faut que je me taise au nom de la Sainte Obéissance ! batman spiderman

J'étais écoeurée de l'Eglise, pourtant je suis engagée et je veux servir, car j'aime Dieu.... c'est lui qui m'a raisonnée encore, c'est lui qui m'a aidée.... heureusement il n'est pas parti loin de moi pas bien loin....

Et oui je suis une révoltée ! Boulet
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 11:28

Sarkozy n'est pas un candidat de droite comme un autre. Son programme, alliage de libéralisme et d'autoritarisme, est bien loin des équilibres qui ont dominé la droite française depuis la Libération. Loin, très loin du gaullisme social et même des années Giscard.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 12:36

Noel a écrit:
Théophane a écrit:
Il y aurait bien entendu beaucoup de choses à dire sur l'UMP, mais voici à mon avis les points principaux du programme et la critique de ce programme par Noel :

- unir tous les Français dans un grand mouvement populaire il sont plus divisés que jamais-
- faire que les citoyens vivent de leur travail et non de l'assistance de l'État il y a de +en+ de pauvres et de précaires mais la bourse flambe
- réduire les impôts ils n'ont jamais été aussi hauts en raison des transferts de charges vers les collectivités locales
- supprimer en partie les droits de succession (mais le champ de l'ISF s'étend de +en+ vers le bas et exonère de+en+ les hauts propriétaires (fuite des capitaux oblige)
- permettre à chaque citoyen de devenir propriétaire mais seuls les plus aisés y parviennent encore
- demander aux bénéficiaires des aides accordées par l'État d'avoir une activité mais les entreprises bénéficiaires ont de plus en plus de liberté de licencier
- réduire les charges des entreprises mais on creuse le déficit de la SS et des Caisses de retraites par les cascades d'exonérations qui ne profient qu'à la bourse

- maîtriser les flux migratoires
- lutter contre l'immigration clandestine
- revoir les règles du regroupement familial
Ces trois points sont le même que ceux du FN

- favoriser l'intégration et la transmission des valeurs de la République
mais la corruption des élites n'a jamais été aussi forte

- engager une politique d'aide au développement pour les pays pauvres c'est de l'ordre du "vieux pneu"

- assurer le service public minimum mais qui fait qu'il n'y a plus de continuité de ces mêmes services publics?
- ne remplacer qu'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite qui réduit la qualité du service public? qui empêche la mobilité interne par des coupes sombres sans réflexion sur l'organisation?
- exiger des services publics qu'ils améliorent la qualité de leurs prestations mais qui en est le patron, qui décide de leurs investissements ou de leur retrait, qui vends le patrimoine industriel national, qui brade la sécurité des approvisionnements énergétiques?
- donner à l'Europe des frontières claires et s'opposer à l'entrée de la Turquie mais qui prêche pour l'entrée de la Turquie dans l'Europe si ce n'est le parti chiraquien?
- repenser les institutions de l'Union Européenne qui a appelé à approuver un projet constitutionnel ultra-libéral?-
- faire de l'Europe un acteur majeur sur la scène internationale mais qui bloque beaucoup de ses actions, qui l'accuse de tous les maux?
- promouvoir une écologie populaire... même les écolos ont abandonné ce thème

Je trouve ton analyse très bien construite Noel !

Certains points me touchent surtout l'écologie, la réduction des impôts, il y a de plus en plus de pauvres etc...

Est ce que les gens se rendent compte qu'il y a de plus en plus de pauvres. Rien qu'à la paroisse quand je fais quelquefois la collecte certains tournent la tête ils n'ont pas d'argent même pour le culte et qu'est ce que la paroisse fait ?????? d'ailleurs je vais poser la question sur le tapis après le Congrès ! :evil:

Je lis et est ce que je comprends bien l'UMP c'est un parti de riches alors ? confused confused
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 12:40

Citation :
Je lis et est ce que je comprends bien l'UMP c'est un parti de riches alors ?

Comme l'église qui est du coté du pouvoir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 12:54

En Christ a écrit:
Citation :
Je lis et est ce que je comprends bien l'UMP c'est un parti de riches alors ?

Comme l'église qui est du coté du pouvoir...

Je suis bien placée pour le savoir SURTOUT ACTUELLEMENT ! :evil: Rolling Eyes quand je vois même certains prêtres faire le caniche devant des personnes influentes en paroisse et parler deux languages, cela me peine car qu'est donc devenu le message du Christ ?

On entend beaucoup parler de Fraternité , d'Amour, pourtant cela ne reste souvent que des mots.

Jésus Lui n'avait pas même une pierre où reposer la tête ?

Le Vatican lui-même est un état très puissant , état symbolique .
L'Etat de la Cité du Vatican, institué par le traité du Latran signé entre le Saint-Siège et l'Italie le 11 février 1929 est une entité politique distincte du St Siège, placée sous son autorité et destinée à garantir son indépendance. Il lui assure, l'absolue et visible indépendance et une souveraineté indiscutable sur le plan international.

La mission de l'Etat est en fait de traduire en terme territorial et en droit international la souveraineté du Saint-Siège et de garantir sa liberté : il s'agit donc d'une sorte d'Etat support unique au monde, véritable Etat Souverain.

Ce plus petit Etat du monde rassemble en son son des milliers de chefs-d'oeuvre. Sculptures, peintures et autres fresques se retrouvent ainsi dans ce magnifique écrin situé en plein coeur de Rome.

Voilà l'Eglise du Christ ! l'Eglise de Celui qui est venu pour les pauvres et s'est fait le plus petit d'entre nous.
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 13:04

ELISE dit :
Citation :

Même dans certaines églises, disons une église où les paroissiens sont snobs, riches, classe supérieure Mr. Green Mr.Red je ne suis pas bien acceptée par certains, on me témoigne du mépris parce que je suis un être simple, sans prétentions, de la classe moyenne.... d'ailleurs les causes qui me tiennent le plus à coeur sont celles des pauvres, des exclus, des réfugiés sans papiers que l'on traite comme des chiens.... qui dépendent des décisions politiques.

Bienvenue au club ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 13:09

madame de Croc mignon a écrit:
ELISE dit :
Citation :

Même dans certaines églises, disons une église où les paroissiens sont snobs, riches, classe supérieure Mr. Green Mr.Red je ne suis pas bien acceptée par certains, on me témoigne du mépris parce que je suis un être simple, sans prétentions, de la classe moyenne.... d'ailleurs les causes qui me tiennent le plus à coeur sont celles des pauvres, des exclus, des réfugiés sans papiers que l'on traite comme des chiens.... qui dépendent des décisions politiques.

Bienvenue au club ;)

Merci je fais désormais partie du club salut lol! avec le prêtre qui s'occupe de ces causes ..... il ne tient qu'à moi de changer de paroisse ... je pourrais bien me décider un de ces quatre ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 13:11

Citation :
Le Vatican lui-même est un état très puissant

Combien de divisions de blindés ?

Marc
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 13:15

Quant à Sarkozy, sa prétendu baisse de la violence urbaine est le fruit : 1) d'une modification des indices de mesure (on truque directement les chiffres) 2) d'instructions données à la hiérarchie policière pour faire baisser encore plus lesdits indices (éviter les garde à vue, etc.). Je le sais pas un proche officier de police : Sarkozy, sur le chapitre de la sécurité, vu de l'intérieur (c'est le cas de le dire) c'est de l'intox. Sur la recherche, à présent, Sarko montre une incompétence incroyable sur le sujet (la c'est mon métier) et une analyse à mon sens très dangereuse pour l'avenir de notre pays... Les seules qualité que je lui trouve : il est franc : il dit ce qu'il pense (mais ça peut changer très vite) il pose les questions qui fâchent, il n'est pas enarque. Il reconnaît - je ne sais plus à quel occasion - qu'il veut le pouvoir... Mais pour servir qui ?

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 13:21

Attention, il n'y a pas qu'une sorte de langue de bois...

C'est peut-être un peu facile de dire : moi, j'aime les pauvres, etc...

Avez-vous déjà essayé de croquer une toile de Michel-Ange ou autre ?
Les richesses du Vatican... on se croirait sur Ici Paris...ou VSD......clown
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 13:25

marc a écrit:
Citation :
Le Vatican lui-même est un état très puissant

Combien de divisions de blindés ?

Marc

Faut il des divisions de blindés pour être un état puissant ! c'est bien connu que le Vatican est un Etat comparable à celui de Monaco , paradis fiscal en plus pour les riches car un pauvre ne peut se permettre de vivre dans ces Etats ! :evil:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 13:26

marc a écrit:
Quant à Sarkozy, sa prétendu baisse de la violence urbaine est le fruit : 1) d'une modification des indices de mesure (on truque directement les chiffres) 2) d'instructions données à la hiérarchie policière pour faire baisser encore plus lesdits indices (éviter les garde à vue, etc.). Je le sais pas un proche officier de police : Sarkozy, sur le chapitre de la sécurité, vu de l'intérieur (c'est le cas de le dire) c'est de l'intox. Sur la recherche, à présent, Sarko montre une incompétence incroyable sur le sujet (la c'est mon métier) et une analyse à mon sens très dangereuse pour l'avenir de notre pays... Les seules qualité que je lui trouve : il est franc : il dit ce qu'il pense (mais ça peut changer très vite) il pose les questions qui fâchent, il n'est pas enarque. Il reconnaît - je ne sais plus à quel occasion - qu'il veut le pouvoir... Mais pour servir qui ?

Marc

Tout cela on ne pourra le voir qu'à l'autopsie ! après les élections Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 13:29

Cécile a écrit:
Attention, il n'y a pas qu'une sorte de langue de bois...

C'est peut-être un peu facile de dire : moi, j'aime les pauvres, etc...

Avez-vous déjà essayé de croquer une toile de Michel-Ange ou autre ?
Les richesses du Vatican... on se croirait sur Ici Paris...ou VSD......clown

Je n'ai pas la langue de bois.... sur internet je ne puis citer de nom mais si vous saviez Chère Cécile ce qu'a vécu et supporté ce prêtre appelé ensuite dans d'autres pâturages .... peut-être aussi votre coeur vous ferait mal quand vous y pensez et qu'il est resté un ami pour vous !

L'autre prêtre n'y peut rien bien sûr, il n'a pas intrigué pour cela ce sont les décisions de la Hiérarchie bien secrètes. batman
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 13:47

Finalement ces discussions politiques sont fatiguantes I don't want that I don't want that car on ne sait pas et c'est partout pareil ce que ces gens ont dans leur tête , il n'y a que quand ils agissent que l'on peut se rendre compte !
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 15:01

Cécile a écrit:
A Théophane,

Pensez-vous que Sarkozy n'embauchera qu'un policier quand deux partiront en retraite ?
A moins que cette méthode géniale ne s'applique aux enseignants et aux infirmières...
Ce n'est pas pareil. Nous avons vraiment besoin de la présence de la police pour assurer l'ordre public. La République ne peut pas se passer des policiers. Sans eux c'est la porte ouverte à toutes les exactions.



Citation :
Bravo pour ceux qui trouvent ça clair...
Ce n'est pas mon cas.
Mais je n'ai pas la prétention à être économiste.
J'ai pourtant fait de mon mieux pour expliquer les choses de façon à ce que tout le monde comprenne. Je tiens toutefois à ajouter que cette vision de l'économie est celle des économistes néo-classiques et que je partage leur analyse. Il y a d'autres écoles d'économie qui voient les choses différemment (les keynésiens, les marxistes, les institutionnalistes, les régulationnistes et les radicaux). Par exemple les keynésiens affirment que pour baisser le chômage il faut augmenter le montant de la somme attribuée aux chômeurs afin qu'ils deviennent des consommateurs et que les entreprises embauchent. Cela me paraît absurde eu égard au fait que l'augmentation des indemnités ne peut que tenter les chômeurs de vouloir rester au chômage.

Ceci dit je ne suis pas moi non plus économiste ; j'ai quelques bases dans cette matière mais j'ai une formation de juriste avant tout.


Citation :
Enfin, si, j'ai compris une chose : ceux qui ont la main, ce ne sont absolument pas les employes : eux, ils prennent le salaire qu'on leur donne.. Et tant pis si ce salaire est ensuite baissé de manière unilatérale.... Tant pis si ce salaire ne leur permet pas de vivre. Tant pis si ce salaire ne leur permet pas de nourir leurs enfants.
Disons plutôt que certaines personnes voudraient travailler mais que cela ne leur est pas permis parce que l'offre d'emploi correspondant à ce salaire est interdite. L'employeur voudrait embaucher et ne peux pas ; l'employé voudrait travailler mais ne peut pas.

Il faut préciser toutefois que cela concerne les emplois non qualifiés. Il me paraît assez normal qu'un docteur ou un magistrat soit payé plus que le SMIC...

S'il y a du chômage c'est parce que l'État intervient sur le marché avec des règles abbérantes qui engendrent du chômage structurel. Ma vision, qui est partagée par un bon nombre de personnes, c'est que c'est le marché, et le marché seul, qui créé la vérité. Je veux dire que des individus se portent sur le marché du travail et sur le marché du produit pour signer des contrats. Il y a de l'offre et de la demande, et c'est de la rencontre des deux que naît la vérité. L'État ne doit rien faire pour empêcher cela.




Citation :
- unir tous les Français dans un grand mouvement populaire il sont plus divisés que jamais
Pas si tout le monde adhérait au mouvement populaire ;)


Citation :
- supprimer en partie les droits de succession (mais le champ de l'ISF s'étend de +en+ vers le bas et exonère de+en+ les hauts propriétaires (fuite des capitaux oblige)
Encore heureux ! De toute façon je trouve que les droits de succession sont beaucoup trop chers. On nous vole carrément notre patrimoine. Il y a peu de temps mon père a du payer une somme impressionnante pour je ne sais plus quoi, à cause des possessions familiales. Je trouve que c'est une atteinte à la liberté et au droit de propriété.


Citation :
- permettre à chaque citoyen de devenir propriétaire mais seuls les plus aisés y parviennent encore
C'est sûr qu'avec un compte en banque dans le rouge on ne va pas s'acheter une ville. Je ne vois pas en quoi ça vous choque.


Citation :
- demander aux bénéficiaires des aides accordées par l'État d'avoir une activité mais les entreprises bénéficiaires ont de plus en plus de liberté de licencier
C'est justement cela qui évite le chômage.


Citation :
- réduire les charges des entreprises mais on creuse le déficit de la SS et des Caisses de retraites par les cascades d'exonérations qui ne profient qu'à la bourse
Raison de plus pour privatiser la sécu et permettre aux citoyens de choisir entre la possibilité de s'assurer ou pas.


Citation :
- maîtriser les flux migratoires
- lutter contre l'immigration clandestine
- revoir les règles du regroupement familial
Ces trois points sont le même que ceux du FN
Rocard disait aussi que la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Et je doute qu'il fut lepéniste ! (même si on a eu l'étonnement de le voir faire un discours devant un public de l'UDF...)


Citation :
- engager une politique d'aide au développement pour les pays pauvres c'est de l'ordre du "vieux pneu"
Il faut continuer dans cette voie. Jacques Chirac a déjà beaucoup fait pour aider les pays du tiers-monde, et c'est le devoir de la France de venir en aide à ses anciennes colonies.


Citation :
- assurer le service public minimum mais qui fait qu'il n'y a plus de continuité de ces mêmes services publics?
Le problème ce sont les grèves !


Citation :
- donner à l'Europe des frontières claires et s'opposer à l'entrée de la Turquie mais qui prêche pour l'entrée de la Turquie dans l'Europe si ce n'est le parti chiraquien?
Beaucoup de socialistes sont favorables à l'entrée de la Turquie en Europe.


Citation :
- repenser les institutions de l'Union Européenne qui a appelé à approuver un projet constitutionnel ultra-libéral?
Avec cette Constitution (bien que je n'approuvais pas totalement son contenu), l'Europe aurait fait un grand pas en avant.


Citation :

- faire de l'Europe un acteur majeur sur la scène internationale mais qui bloque beaucoup de ses actions, qui l'accuse de tous les maux?
Ce sont les nationalistes qui accusent l'UE de tous les maux, certainement pas l'UMP.



Citation :
Je lis et est ce que je comprends bien l'UMP c'est un parti de riches alors ?
Absolument pas. L'UMP c'est un mouvement populaire qui a pour vocation de rassembler tous les Français, quelle que soit leur condition sociale.



Citation :
Le Vatican lui-même est un état très puissant , état symbolique .
Faisons attention à ne pas tomber dans la théologie de la libération...



Elise a écrit:
Faut il des divisions de blindés pour être un état puissant ! c'est bien connu que le Vatican est un Etat comparable à celui de Monaco , paradis fiscal en plus pour les riches car un pauvre ne peut se permettre de vivre dans ces Etats ! :evil:
Monaco est un coin de paradis...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 15:14

On ne veut pas d'un ordre néolibéral mondial, désolé...
Revenir en haut Aller en bas
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 15:43

En Christ a écrit:
On ne veut pas d'un ordre néolibéral mondial, désolé...

C'est votre choix, mais il faut accepter que tout le monde ne le partage pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 16:30

Théophane a écrit:
En Christ a écrit:
On ne veut pas d'un ordre néolibéral mondial, désolé...

C'est votre choix, mais il faut accepter que tout le monde ne le partage pas.

Les Français et les Néerlandais ont dit non au projet de constitution européenne. Mouvement lycéen, révoltes en banlieue et mobilisation contre le CPE ont révélé combien les nouvelles générations rêvent d’autres futurs. Ca sera au Peuple d'en décider de ce choix.
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 16:31

L'ultra libéralisme est condamné par l'église au même titre que le communisme. La dérèglementation complète des marchés qui réduirait la personne à un bien est anti-chrétienne. Ne l'oublions pas.

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 16:48

En Christ a écrit:
Les Français et les Néerlandais ont dit non au projet de constitution européenne. Mouvement lycéen, révoltes en banlieue et mobilisation contre le CPE ont révélé combien les nouvelles générations rêvent d’autres futurs. Ca sera au Peuple d'en décider de ce choix.
Je suis tout à fait d'accord, et je crois en la démocratie. Le peuple français est assez intelligent pour comprendre que Sarkozy est ce qu'il y a de mieux pour la France.
Quant au CPE, nombreux ont été les jeunes qui ont milité pour (par exemple les jeunes populaires, ou les membres de l'UNI dont je fais aussi partie).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 16:53

En Christ a écrit:
Théophane a écrit:
En Christ a écrit:
On ne veut pas d'un ordre néolibéral mondial, désolé...

C'est votre choix, mais il faut accepter que tout le monde ne le partage pas.

Les Français et les Néerlandais ont dit non au projet de constitution européenne. Mouvement lycéen, révoltes en banlieue et mobilisation contre le CPE ont révélé combien les nouvelles générations rêvent d’autres futurs. Ca sera au Peuple d'en décider de ce choix.

On comprend bien que la politique actuel est là pour préserver les intêrets du Grand Capital et de sa bourgeoisie.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 17:15

Si vraiment Sarkozy veut laisser aux gens la "liberté" de s'assurer ou non, par rapport à la santé j'entends, c'est qu'il est complètement irresponsable.
Qui peut assumer seul ses frais médicaux ? Quelques riches, très riches.

Il y a déjà des exclus de la santé malheureusement, il n'y a pas urgence à rallonger la liste. What a Face

Mais si on n'embauche qu'une infirmière quand deux partent en retraite, cela résoudra le problème, puisqu'il y aura moins de travail.pale pale
Revenir en haut Aller en bas
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 17:20

Cécile a écrit:
A Théophane,

Citation :
- unir tous les Français dans un grand mouvement populaire il sont plus divisés que jamais
Pas si tout le monde adhérait au mouvement populaire ;)
Tous unis derrière mon chapeau rouge n'est pas l'idée que je me fais de la démocratie.
Ce n'est pas vraiment ce que j'ai dit. L'idée de l'UMP est semblable à celle de De Gaulle : rassembler dans un grand mouvement tous les citoyens des différents courants. D'ailleurs il y a chez nous des gens de toutes tendances. Beaucoup de membres de l'UMP ont des idées différentes les uns des autres. Par exemple Roselyne Bachelot qui a voté pour le PaCS ("pacte civil de solidarité" selon les socialistes qui l'ont proposé, ou "pacte de contamination sidaïque" selon un sénateur du RPR) et Christine Boutin qui s'y est opposée en brandissant la Bible dans l'hémisphère du Palais Bourbon.
Je reconnais que je suis plutôt libéral, et je le revendique d'ailleurs, mais il y a dans notre mouvement des personnes qui ont des conceptions tout à fait opposées et ont un discours plus social. Cela ne me dérange pas, parce que je suis attaché au caractère plural et démocratique de l'UMP.


Citation :
Citation :
- supprimer en partie les droits de succession (mais le champ de l'ISF s'étend de +en+ vers le bas et exonère de+en+ les hauts propriétaires (fuite des capitaux oblige)
Encore heureux ! De toute façon je trouve que les droits de succession sont beaucoup trop chers. On nous vole carrément notre patrimoine. Il y a peu de temps mon père a du payer une somme impressionnante pour je ne sais plus quoi, à cause des possessions familiales. Je trouve que c'est une atteinte à la liberté et au droit de propriété.
Sans doute mais 50 euros pour un smic c'est au mieux une paire de chaussures. Les mêmes 50 euros pour un cadre sup c'est deux places de cinoche ou deux actions tartenpoche
Avec un salaire bas on peut vivre correctement. Acheter des cigarettes, on peut s'en passer si on n'a pas l'argent. Ce qui compte c'est de pouvoir se nourrir et payer son loyer, et le but de l'UMP est de permettre cela à tout le monde.


Citation :
Citation :
- permettre à chaque citoyen de devenir propriétaire mais seuls les plus aisés y parviennent encore
C'est sûr qu'avec un compte en banque dans le rouge on ne va pas s'acheter une ville. Je ne vois pas en quoi ça vous choque.
J'ai autour de moi quelques jeunes plutôt aisés qui n'y parviennent pas et quelques plus vieux qui sont pauvres avec un salaire supérieur au smic
Sans doute parce que les prix de l'immobilier ont flambé ; mais ça c'est indépendant de notre volonté.


Citation :
Citation :
- demander aux bénéficiaires des aides accordées par l'État d'avoir une activité mais les entreprises bénéficiaires ont de plus en plus de liberté de licencier
C'est justement cela qui évite le chômage.
Mais non c'est un argument démagogique. Ce qui évite le chômage c'est l'investissement et la consommation. Encore faut-il que les politiques publiques favorisent ces deux composantes économiques.
Comme je l'ai dit dans mon message ci-dessus, telle est la théorie keynésienne qui me paraît totalement démago, étant donné que si l'on augmente les indemnités versées aux chômeurs, on les encouragera à ne pas rechercher de travail mais à se contenter de l'aide de l'État (cet État qui, selon moi, n'a pas pour vocation d'être une vache à lait).



Citation :
Citation :
- réduire les charges des entreprises mais on creuse le déficit de la SS et des Caisses de retraites par les cascades d'exonérations qui ne profient qu'à la bourse
Raison de plus pour privatiser la sécu et permettre aux citoyens de choisir entre la possibilité de s'assurer ou pas.
Raison de plus pour exiger le paiement des dettes des entreprises et de l'état (3/4 du trou) et qu'on fasse cesser le chantage au chômage. L'investissment et la consommation feront le reste. Ce qui n'empêche pas de rechercher des économies d'échelle.
Votre approche de la protection sociale est ulta-libérale... ce dont témoigne également le reste de votre exposé.
Mais à quoi sert la sécurité sociale ? Pour ma part il est vrai que je consulte souvent (il faut bien s'entretenir...) mais je me demande si, en fin de compte, les cotisations ne sont pas plus élevées que l'argent versé aux médecins. Bien sûr il y a de lourdes opérations qui vont chercher dans les 10 000 ou 20 000 € voire plus, mais pour ma part je n'en ai subi qu'une en 19 ans, mon père une en 57 ans. Excusez du peu !



Citation :
Citation :
- maîtriser les flux migratoires
- lutter contre l'immigration clandestine
- revoir les règles du regroupement familial
Ces trois points sont les mêmes que ceux du FN
Rocard disait aussi que la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Et je doute qu'il fut lepéniste ! (même si on a eu l'étonnement de le voir faire un discours devant un public de l'UDF...)
C'est exact... ce qui distingue Sarko et l'UMP de Roccard c'est la méthode qui ne fait pas référence au Karcher.
Et le coup du "détail" de Le Pen ce n'est pas plus grave peut-être ? Sarkozy a simplement voulu souligner le caractère inadmissible des actes délictueux commis par les jeunes de certains milieux défavorisés.



Citation :
Citation :
- engager une politique d'aide au développement pour les pays pauvres c'est de l'ordre du "vieux pneu"
Il faut continuer dans cette voie. Jacques Chirac a déjà beaucoup fait pour aider les pays du tiers-monde, et c'est le devoir de la France de venir en aide à ses anciennes colonies.
Pas forcément si c'est pour faire acheter des armes ou entretenir des potentas locaux
Certes, mais il faut bien tenir compte de la souveraineté des États (même si ce que l'on fait est déjà du néo-colonialisme). J'ai toutefois entendu dire qu'on prêtait directement à la population en Afrique, ce qui permet un développement de l'économie et un remboursement certain.



Citation :
Citation :
- assurer le service public minimum mais qui fait qu'il n'y a plus de continuité de ces mêmes services publics?
Le problème ce sont les grèves ! Non le problème c'est ce qui les déclanche. Notamment l'incapacité de la droite libérale et chrétienne d'accepter la représentation syndicale, la participation modèle Chaban et la négociation.
Dans ce que les économistes néo-classiques appellent le "dipositif libéral pur" il n'y a pas de syndicats. Cela entrave le bon déroulement des actions qui ont lieu sur le marché de l'emploi. Idem pour les monopoles sur le marché du produit.
Bien sûr les syndicats peuvent avoir un rôle positif, et je milite moi-même dans un syndicat étudiant, mais s'ils deviennent un obstacle au bon fonctionnement de la société, cela devient vraiment gênant.




Citation :
Citation :
- repenser les institutions de l'Union Européenne qui a appelé à approuver un projet constitutionnel ultra-libéral?
Avec cette Constitution (bien que je n'approuvais pas totalement son contenu), l'Europe aurait fait un grand pas en avant.
Comme celui qu'on fait devant un gouffre. Ce projet était clérical, liberticide et ultra-libéral.
Libéral et liberticide à la fois ? j'aimerais bien qu'on m'explique...
Quant à dire qu'il était clérical, je ne le crois pas ! Je suis de l'avis d'Angela Merkel et du Pape Benoît XVI qui aimeraient une référence explicite à Dieu dans la Constitution Européenne.



Citation :
Citation :

- faire de l'Europe un acteur majeur sur la scène internationale mais qui bloque beaucoup de ses actions, qui l'accuse de tous les maux?
Ce sont les nationalistes qui accusent l'UE de tous les maux, certainement pas l'UMP.
Ecoutez le Premier ministre... l'est pas nationaliste que je sache
Je ne pense pas que M. de Villepin soit opposé à l'Union Européenne. Il est parfois nécessaire cependant d'intervenir pour défendre la souveraineté de l'État.


Citation :
Citation :
Je lis et est ce que je comprends bien l'UMP c'est un parti de riches alors ?
Absolument pas. L'UMP c'est un mouvement populaire qui a pour vocation de rassembler tous les Français, quelle que soit leur condition sociale.
Mais non c'est un parti de notable, comme tous les partis du pâté d'allouette.
Je ne serais pas étonné de lire cela sur un tract socialiste. En revanche, de la part de quelqu'un qui, à mon avis, est capable de réfléchir de façon intelligente, je suis déjà un peu plus surpris.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 17:49

Citation :
Notamment l'incapacité de la droite libérale et chrétienne d'accepter la représentation syndicale

Mon cher Noël,

J'ai peur qu'une telle chose n'existe plus (droite chrétienne). Les hommes politiques ne me font pas l'impression, de droite comme de gauche, quoique cela veuille dire, de fonder quelque partie que ce soit de leur programme sur une éthique chrétienne.

Citation :
Avec un salaire bas on peut vivre correctement. Acheter des cigarettes, on peut s'en passer si on n'a pas l'argent. Ce qui compte c'est de pouvoir se nourrir et payer son loyer, et le but de l'UMP est de permettre cela à tout le monde.

A mon sens, un des vrais scandales, c'est l'actionnariat qui s'en met plein les fouilles pendant que les ouvriers s'échinent à bosser comme des dingues et mouillent la chemise. Cequi est dingue, ce sont les différences de salaire qui ne prennent pas en compte la pénibilité du travail mais seulement l'ordre hiérarchique... Je trouve scandaleux que certains patrons aient des salaires délirants pendant que leurs ouvriers sont sous-payés. (à l'inverse, j'admire vraiment les patrons qui suent dans les PME ou ailleurs : ils font un sacré boulot ! je n'ai rien d'un gauchot, je pense juste qu'on tombe dans une société qui place l'argent et donc l'actionnaire en premier, ajoutez-y un peu de raideur française du genre : l'école détermine le salaire, et on y est : on m'énerve).

Citation :
Mais à quoi sert la sécurité sociale ?

A ce que le droit de vivre ne dépende pas de votre niveau de revenu. Allez voir aux US, si vous voulez tout savoir, les gens endettés à vie pour avoir eu besoin d'une opération chirurgicale - les infâmes : ils étaient pauvres et malades !!!! rendez-vous compte - ou ceux qui n'ont purement et simplement pas été soignés (faute d'argent) et sont morts (genre pour des greffes). Si cela vous semble un abus et que l'argent devrait déterminer la durée de vie, on n'est pas fait pareil. En outre, les systèmes publics, c'est démontrer statistiquement au Canada, font moins d emorts et coûtent moins chers (ben oui, faut pas ajouter le prix du profit de l'actionnaire à celui de l'acte, on ne peut pas faire autrement).

Marc
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 18:00

Cécile a écrit:
Si vraiment Sarkozy veut laisser aux gens la "liberté" de s'assurer ou non, par rapport à la santé j'entends, c'est qu'il est complètement irresponsable.
Qui peut assumer seul ses frais médicaux ? Quelques riches, très riches.

Il y a déjà des exclus de la santé malheureusement, il n'y a pas urgence à rallonger la liste. What a Face

Mais si on n'embauche qu'une infirmière quand deux partent en retraite, cela résoudra le problème, puisqu'il y aura moins de travail.pale pale

Chère Cécile, je suis là tout-à-fait d'accord avec vous, en Belgique nous n'avons pas ce problème le système de Sécurité Sociale est le meilleur je crois presque le meilleur au monde ! Et pourtant il y a encore des personnes exclues des soins de santé car elles sont au chômage et ne peuvent se payer le luxe d'examens coûteux et répétés ! car les cliniques sociales cela existe mais je puis assurer que les soins ne sont pas toujours excellents ! Or tout le monde, tous ont droit au meilleur !

Je suis horrifiée affraid et je profite de votre post Cécile pour dire à Théophane, en Belgique il y a des chômeurs malgré toute leur bonne volonté ils ne trouvent pas de travail ! ils cherchent.... j'en connais personnellement... non seulement ils souffrent du manque d'argent, du manque de soins de santé qu'ils ne savent pas se payer, ils souffrent des moqueries et des méchancetés des "aînés" qui les considèrent comme des paresseux, pourtant non ils ne trouvent pas de travail. Alors si on baisse encore leurs allocations... là vraiment mais vraiment NON NON affraid affraid je suis horrifiée vous faites de ces gens alors des personnes SDF, des délinquants, des violents....

Quel manque de pitié, mon mari à présent à la retraite soudeur de métier et de premier ordre voyait des universitaires "magasinier" à son travail !
Mais il fallait se battre pour l 'emploi.

Savez vous ce qu'est l'humiliation de ne pas trouver de travail ?
Savez vous vous qui vous vantez d'être juriste l'horreur de devoir accepter un boulot en dessous de vos capacités ?

Ceci dit dans la fraternité la plus complète, je pense juste Théophane que vous avez de belles idées , de bonnes, des élans pour la justice mais vos idées confrontées à la réalité , les avez vous confrontées à la réalité non je ne crois pas.

Excusez moi l'expression vous parlez comme "un gosse de riche", je ne déteste pas les riches, ils n'y peuvent rien :

Simplement je pense à Jésus : Il plus difficile à un riche d'entrer dans le Royaume des Cieux qu'un chameau de passer par le chas d'une aiguille.

Désolée de devoir parler ainsi, je défends aussi mon opinion, nous sommes sur un forum.

Simplement je pense que vos rêves ne sont pas conformes à la réalité.

Bien fraternellement,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 18:08

Comme je l'ai dit dans mon message ci-dessus, telle est la théorie keynésienne qui me paraît totalement démago, étant donné que si l'on augmente les indemnités versées aux chômeurs, on les encouragera à ne pas rechercher de travail mais à se contenter de l'aide de l'État (cet État qui, selon moi, n'a pas pour vocation d'être une vache à lait).
C'est toujours très démago! Il y a en effet des abus et des abuseurs. Croyez vous qu'ils soient la majorité? Croyez vous que c'est en "punissant" tout le monde qu'on arrange les choses?


Tout à fait d'accord aussi avec ceci tout particulièrement Cher Marc !

En effet je suis d'accord aussi il y a des abus, mais alors qu'on traite au cas par cas, si ce n'est pas possible facile de dire cela quand on ne manque de rien. Je crois tout simplement que Théophane ne se rend pas compte , il ne confronte pas ses idées à la réalité sinon ce n'est pas possible de penser ainsi il me semble .... mais je pense que notre ami en reviendra de tout cela. Laissons le temps au temps.

Mais punir tout le monde n'est pas juste c'est même une injustice sociale intolérable !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 18:16

Et puis Cher Théophane, j'oubliais vous avez parlé de l'Opus Dei, le membre qui vous entraîne dans des idées aussi lointaines de la réalité ne se rend pas compte non plus !

Car si quelqu'un était proche du peuple, aimait les pauvres, voulait la justice sociale c'était bien Saint Josémaria Escriva de Balaguer ! il allait même jusqu'à vouloir la liberté intérieure pour chacun....

Si j'avais la preuve du contraire je changerais de suite d'Avatar !

Ne vous méprenez pas je ne suis pas contre vous, simplement je pense que vous n'êtes pas pour le moment dans la réalité.

Bien fraternellement,
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Oct 2006, 18:27

Le problème est dans le pouvoir politique qui est au service des Capitalistes et non envers la Démocratie...
Revenir en haut Aller en bas
 
Au sujet de N. Sarkozy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 20Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» M. Sarkozy, quel avis portez vous sur cet Homme Politique..?
» Le nouvel avion de Sarkozy
» Sondage officiel : Lettre ouverte sur le sujet ovni [TERMINE]
» Calcul du nombre de sujet nécessaire
» Un excellent sujet de dissertation, oui, mais, compliqué

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: