DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Denys



Messages : 577
Inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Ven 11 Sep 2015 - 12:34

Je ne confond rien, puisque j'ai cité ceci:
Denys a écrit:
versets 29 à 31 à propos du prophète David. C'est explicite, David a VU d'avance et a annoncé la résurrection du Christ.
On peut aussi parler du prophète Isaïe et le serviteur souffrant.
Encore une fois c'est Pierre qui le dit et les prophètes ont VU d'avance, et pas à l'heure de la mort. Et ce n'est pas juste une déduction, ou une compréhension déductive de leurs parts. Ils ont VU.
Revenir en haut Aller en bas
Thor



Messages : 1922
Inscription : 22/07/2015

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Ven 11 Sep 2015 - 14:24

François Pignon a écrit:
Simon a écrit:
François Pignon a écrit:
Abenader a écrit:
Bonjour, Jésus était catholique.

C'est bien ce qui me semble, les gens ne me croient pas quand je dis ça ...étonnant.

Il était Juif dans la chair car circoncis le 8e jour.

La circoncision par la chair n'est pas la circoncision du cœur ... puis la circoncision est un rituel égyptien cher Simon ...



" />

A ce pignon
:beret:
Revenir en haut Aller en bas
Thor



Messages : 1922
Inscription : 22/07/2015

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Ven 11 Sep 2015 - 15:22

Plus sérieusement sans le refus des juifs de croire en jésus je n'aurais pas pu avoir mon salut.
Revenir en haut Aller en bas
christophe



Masculin Messages : 458
Inscription : 27/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Ven 11 Sep 2015 - 16:21

Bonsoir mes frères,


N'oublions pas que les apôtres étaient juifs et que certains ont payé de leur vie leur Foi en le Fils de l'homme.
J'espère qu'à le venue du Fils Unique Engendré de Dieu au jour de sa gloire, vos premiers mots ne seront pas: "Toi le Juif passeport"

Fraternellement
ChrisTophe
Revenir en haut Aller en bas
Thor



Masculin Messages : 1922
Inscription : 22/07/2015

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Sam 12 Sep 2015 - 2:33

christophe a écrit:
Bonsoir mes frères,


N'oublions pas que les apôtres étaient juifs et que certains ont payé de leur vie leur Foi en le Fils de l'homme.
J'espère qu'à le venue du Fils Unique Engendré de Dieu au jour de sa gloire, vos premiers mots ne seront pas: "Toi le Juif passeport"

Fraternellement
ChrisTophe  

salut
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Sam 12 Sep 2015 - 3:19

christophe a écrit:
Bonsoir mes frères,


N'oublions pas que les apôtres étaient juifs et que certains ont payé de leur vie leur Foi en le Fils de l'homme.
J'espère qu'à le venue du Fils Unique Engendré de Dieu au jour de sa gloire, vos premiers mots ne seront pas: "Toi le Juif passeport"

Fraternellement
ChrisTophe  

Des juifs convertis au christianisme, on ne met pas du vin nouveau dans de vieilles outres ...

« Jésus venait de leur révéler une nouvelle manière de se mettre en rapport avec Dieu, un esprit nouveau qui rompait avec toutes les anciennes façons de procéder »
Revenir en haut Aller en bas
christophe



Masculin Messages : 458
Inscription : 27/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Sam 12 Sep 2015 - 7:59

Bonjour François
Je te cite :
« Des juifs convertis au christianisme, on ne met pas du vin nouveau dans de vieilles outres ... »

RP
Il semble que le Pape François c’est poser la même question en observant sa curie : de vieilles outres qui avait transformé le vin nouveau en vinasse.
http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/12/22/alzheimer-spirituel-narcissisme-le-severe-proces-du-pape-fait-a-la-curie_4545034_3214.html

Je te cite :
« Jésus venait de leur révéler une nouvelle manière de se mettre en rapport avec Dieu, un esprit nouveau qui rompait avec toutes les anciennes façons de procéder »

RP
Ne t’inquiète pas la messe n’est pas encore dite : le Saint-Esprit va convertir beaucoup de Mister ben et se deuxième témoin vous montrera avec la Thora que les musulmans sont des menteurs comme les témoins de Jéhovah qui insulte le Fils de l’homme en le traitant de menteur.

Fraternellement
ChrisTophe
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Sam 12 Sep 2015 - 14:47

christophe a écrit:
bonsoir Mister be

Je te cite :"On peut croire en D. sans croire en Jésus"

RP: ce sont bien une croyance et une liberté que chacun a le droit d'exprimer! Même si je pense qu'on ne peut pas concevoir le soleil sans ce qui le révèle, sa lumière .

Fraternellement
ChrisTophe




Vous savez quand les Juifs qui allaient au four crématoure chantaient ani maaim....ou ils étaient fous!ou ils avaient la foi et ce sans Jésus
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Sam 12 Sep 2015 - 14:49

Abenader a écrit:
Non c'est faux. On ne peut avoir la foi en Dieu si on n'a pas la foi en Jésus-Christ, Fils de Dieu.

Les saints Prophètes avaient la foi en Jésus qui allait venir; nous autres catholiques avons la foi en Jésus qui est venu.

Du reste Abraham a tressailli en voyant le jour du Sauveur, et Elie s'est entretenu avec lui sur le Thabor lors de la Transfiguration.

C'est pourquoi ni Elie (qui dort actuellement en attente de son retour pour lutter contre l'Antéchrist personnel) ni Abraham ne sont juifs (dans le sens où l'on entend ce qualificatif aujourd'hui), mais bien catholiques.

Mais bien sûr....ce sont des Romains!
Rien à voir avec l'AT,c'est évident! :beret:
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Sam 12 Sep 2015 - 14:51

François Pignon a écrit:
Bonjour, Jésus était juif ou chrétien ?
Pleinement Juif! Ses apôtres sont devenus judéo-Chrétiens Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Sam 12 Sep 2015 - 14:53

Abenader a écrit:
Bonjour, Jésus était catholique.
Et moi je suis le pape Mister Be 1er! :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Sam 12 Sep 2015 - 14:57

François Pignon a écrit:
Abenader a écrit:
Bonjour, Jésus était catholique.

C'est bien ce qui me semble, les gens ne me croient pas quand je dis ça ...étonnant.

Autrement j'ai un autre question, comment peut-on être juif messianique (juif chrétien) ?
La judéité est basée sur la religion (par sur l'ADN), quand l'on devient chrétien on est plus juif, pourquoi certains cumulent ?

La judaïté est transmise par la mère!
Les goyim qui adhèrent au Judaïsme ne sont pas Juifs mais Bnei noach
Le christianisme est la continuité du judaïsme....C'est pâr un antisémitisme certain que Constantin a voulu couper les racines hébraïques du Christianisme
On ne cumule pas François pignon,on parachève!
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Sam 12 Sep 2015 - 14:59

Arnaud Dumouch a écrit:
Abenader a écrit:
Non c'est faux. On ne peut avoir la foi en Dieu si on n'a pas la foi en Jésus-Christ, Fils de Dieu.

Les saints Prophètes avaient la foi en Jésus qui allait venir; nous autres catholiques avons la foi en Jésus qui est venu.

C'était une foi très vague. Ils attendaient en grande majorité une sorte d'Ulk du style Samson :

Juges 15, 15 Trouvant une mâchoire d'âne encore fraîche, il étendit la main, la ramassa et avec elle il abattit mille hommes.
Juges 15, 16 Samson dit alors : "Avec une mâchoire d'âne, je les ai mis en tas. Avec une mâchoire d'âne, j'ai battu mille hommes."

C'est pas ce que vous attendez avec son retour selon la prophètie d'Isaie?
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Sam 12 Sep 2015 - 15:00

Abenader a écrit:
François Pignon a écrit:
Abenader a écrit:
Bonjour, Jésus était catholique.

C'est bien ce qui me semble, les gens ne me croient pas quand je dis ça ...étonnant.

Autrement j'ai un autre question, comment peut-on être juif messianique (juif chrétien) ?
La judéité est basée sur la religion (par sur l'ADN), quand l'on devient chrétien on est plus juif, pourquoi certains cumulent ?

Ceux qui cumulent se trompent.

C'est antinomique: soit on est juif (je préfère le vocable de talmudiste, qui correspond exactement à ce que sont les juifs actuellement), soit on est catholique.


Relisez Rm 11!
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Sam 12 Sep 2015 - 15:02

Arnaud Dumouch a écrit:
Abenader a écrit:
Pas si vague que ça. Abraham a vu et a même conversé avec la Trinité, et Elie avec le Verbe incarné.

Oui. Abraham. Oui, Elie le jour de la transfiguration.

Mais franchement, vous auriez deviné en vivant à cette époque que le Messie serait humble et donnerait sa vie, vous qui le refusez actuellement pour son Eglise qui, pourtant, l'annonce pour elle-même avec son Magistère infaillible (CDC 675) ?

Si vous même vous ne comprenez pas la victoire par la mort APRES AVOIR VU LE MESSIE, comment voulez vous qu'ils aient compris AVANT.


thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Sam 12 Sep 2015 - 15:05

François Pignon a écrit:
Simon a écrit:
François Pignon a écrit:
Abenader a écrit:
Bonjour, Jésus était catholique.

C'est bien ce qui me semble, les gens ne me croient pas quand je dis ça ...étonnant.

Il était Juif dans la chair car circoncis le 8e jour.

La circoncision par la chair n'est pas la circoncision du cœur ... puis la circoncision est un rituel égyptien cher Simon ...



" />


La circoncision remonte à Abraham....à moins qu'Abraham soit Egyptien aussi....
Pour le Juif,il faut les deux....circoncision dans la chair et du coeur!
Pour les Chrétiens uniquement de coeur!
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Sam 12 Sep 2015 - 15:06

Denys a écrit:
Je ne confond rien, puisque j'ai cité ceci:
Denys a écrit:
versets 29 à 31 à propos du prophète David. C'est explicite, David a VU d'avance et a annoncé la résurrection du Christ.
On peut aussi parler du prophète Isaïe et le serviteur souffrant.
Encore une fois c'est Pierre qui le dit et les prophètes ont VU d'avance, et pas à l'heure de la mort. Et ce n'est pas juste une déduction, ou une compréhension déductive de leurs parts. Ils ont VU.

thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Sam 12 Sep 2015 - 15:08

François Pignon a écrit:
christophe a écrit:
Bonsoir mes frères,


N'oublions pas que les apôtres étaient juifs et que certains ont payé de leur vie leur Foi en le Fils de l'homme.
J'espère qu'à le venue du Fils Unique Engendré de Dieu au jour de sa gloire, vos premiers mots ne seront pas: "Toi le Juif passeport"

Fraternellement
ChrisTophe  

Des juifs convertis au christianisme, on ne met pas du vin nouveau dans de vieilles outres ...

« Jésus venait de leur révéler une nouvelle manière de se mettre en rapport avec Dieu, un esprit nouveau qui rompait avec toutes les anciennes façons de procéder »

Le Juif ne se convertit pas au Christianisme car le Christianisme est la continuité du Judaïsme....
On est toujours dans la même histoire juive....
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14485
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Sam 12 Sep 2015 - 15:14

Tentes de convaincre les ravs... What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Sam 12 Sep 2015 - 15:20

Non ils auront leur heure....Ce n'est pas à moi à convaincre mais à la Rouah Hakkodesh
Yéshoua se donnera à connaître ou à se reconnaître....mais ne l'ayant pas reconnu une fois....le reconnaîtront-ils la 2è fois?
Revenir en haut Aller en bas
christophe



Masculin Messages : 458
Inscription : 27/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Dim 13 Sep 2015 - 5:33

Bonjour Mister be

Je te cite :
Vous savez quand les Juifs qui allaient au four crématoire chantaient ani maaim....ou ils étaient fous! ou ils avaient la foi et ce sans Jésus

RP
Je sais mon frère : Mais sans Jésus c'est l'enfer !

A Méditer
1jean 2: 22 Qui est le menteur, sinon celui qui nie que Jésus soit le Christ ? Le voilà l’Antichrist ! Il nie le Père et le Fils.23 Quiconque nie le Fils ne possède pas non plus le Père. Qui confesse le Fils possède aussi le Père.24 Pour vous, que ce que vous avez entendu dès le début demeure en vous. Si en vous demeure ce que vous avez entendu dès le début, vous aussi, vous demeurerez dans le Fils et dans le Père.


PS:Tu peux me tutoyer.

Fraternellement
ChrisTophe
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Dim 13 Sep 2015 - 6:17

Mentir quand on sait que c'est lui et qu'on le nie mais quand on ne le reconnaît pas...;est-on un menteur?
On est certes aveuglé...mais le voile de l'aveuglement tombera
Ce n'était pas si évident que ça et ça l'est encore moins aujourd'hui malgré la tradition sainte de plus de 2000 ans
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3587
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Dim 13 Sep 2015 - 6:47

Mister be a écrit:
Mentir quand on sait que c'est lui et qu'on le nie mais quand on ne le reconnaît pas...;est-on un menteur?

A mon humble avis, dans certain passage évangélique, le terme menteur est utilisé pour signifier que la vérité n'est pas en quelqu'un et non forcement que cette personne nie de façon délibérée ce que elle même reconnait dans son fond comme étant la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
christophe



Masculin Messages : 458
Inscription : 27/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Dim 13 Sep 2015 - 16:41

Bonsoir Mister be,

je te cite :Mentir quand on sait que c'est lui et qu'on le nie mais quand on ne le reconnaît pas...;est-on un menteur?
On est certes aveuglé...mais le voile de l'aveuglement tombera
Ce n'était pas si évident que ça et ça l'est encore moins aujourd'hui malgré la tradition sainte de plus de 2000 ans

RP: les érudits juifs malgré les révélations de la Thora n'ont pas reconnu le Fils de l'homme ... .
Comme les Chrétiens n'ont pas été capables de voir malgré les révélations de l'Evangile le visage de Jésus derrière chaque homme car l'écriture a été voilée sous le péché mais elle se révèle dans la Foi dans le Fils de l'homme.

Fraternellement
ChrisTophe
 




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Dim 13 Sep 2015 - 18:08

Ce qui est frustrant,c'est que le peuple élu est aveuglé pour que les nations aient accès au Salut selon Paul de Tarse
Mais oui à chacun son heure pour la Révélation! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Jeu 17 Sep 2015 - 9:39

Mister be a écrit:
François Pignon a écrit:
Simon a écrit:
François Pignon a écrit:


C'est bien ce qui me semble, les gens ne me croient pas quand je dis ça ...étonnant.

Il était Juif dans la chair car circoncis le 8e jour.

La circoncision par la chair n'est pas la circoncision du cœur ... puis la circoncision est un rituel égyptien cher Simon ...



" />


La circoncision remonte à Abraham....à moins qu'Abraham soit Egyptien aussi....
Pour le Juif,il faut les deux....circoncision dans la chair et du coeur!
Pour les Chrétiens uniquement de coeur!

En fait les hébreux sont des égyptiens Israël=Fils de Râ ...
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 2293
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Mer 23 Sep 2015 - 5:57

Mister be a écrit:
Ce qui est frustrant,c'est que le peuple élu est aveuglé pour que les nations aient accès au Salut selon Paul de Tarse
Mais oui à chacun son heure pour la Révélation!
c'est souvent au cœur même des institutions religieuses que se trouvent les personnes les plus rétrogrades.. :hibou:
Revenir en haut Aller en bas
uiop



Masculin Messages : 164
Inscription : 21/01/2013

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Mer 23 Sep 2015 - 6:13

humanife il n y a plus de peuple élu et il n y en aura pas tant que les nations n auraont pas adopté la seule religion voulu par le père et enseignée par le fils dans l unité du saint esprit la religion catholique

c est comme ça que je comprends le message de jésus

uiop
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 2293
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Mer 23 Sep 2015 - 6:43

à mon avis c'est dans ce sens qu'il faut aller..
:amen:
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Mer 23 Sep 2015 - 10:46

Où est donc passé votre universalisme prôné par votre religion?
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Mer 23 Sep 2015 - 10:48

François Pignon a écrit:
Mister be a écrit:
François Pignon a écrit:
Simon a écrit:


Il était Juif dans la chair car circoncis le 8e jour.

La circoncision par la chair n'est pas la circoncision du cœur ... puis la circoncision est un rituel égyptien cher Simon ...



" />


La circoncision remonte à Abraham....à moins qu'Abraham soit Egyptien aussi....
Pour le Juif,il faut les deux....circoncision dans la chair et du coeur!
Pour les Chrétiens uniquement de coeur!

En fait les hébreux sont des égyptiens Israël=Fils de Râ ...

Les Hébreux(Israéliens et ismaéliens) sont les fils d'Abraham...
Revenir en haut Aller en bas
uiop



Masculin Messages : 164
Inscription : 21/01/2013

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Mer 23 Sep 2015 - 15:10

mister be marcher selon l esprit de la lettre n est pas marcher selon l esprit saint puisque sa lettre s appelait jésus et que les juifs l ont même pas lu et mise à la poubelle

donc je crois vraiment qu ils ne sont plus le peuple élu bien qu ils aient le droit de penser le contraire

uiop
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Mer 23 Sep 2015 - 15:15

Mister be a écrit:
François Pignon a écrit:
Mister be a écrit:
François Pignon a écrit:


La circoncision par la chair n'est pas la circoncision du cœur ... puis la circoncision est un rituel égyptien cher Simon ...



" />


La circoncision remonte à Abraham....à moins qu'Abraham soit Egyptien aussi....
Pour le Juif,il faut les deux....circoncision dans la chair et du coeur!
Pour les Chrétiens uniquement de coeur!

En fait les hébreux sont des égyptiens Israël=Fils de Râ ...

Les Hébreux(Israéliens et ismaéliens) sont les fils d'Abraham...

Je vous renvoie à Joseph Davidovits




Dans le cadre de la sortie du livre ''Et de cette fresque naquit la Bible'', Joseph Davidovits répond à sept questions à propos de ces nouvelles découvertes archéologiques qui prouvent que certains récits de la Bible, notamment ceux de la genèse et de l'exode, sont basés sur des faits historiques.
- Qui êtes-vous?
- Comment avez-vous découvert la fresque d'A. Varille?
- Où ce trouve la fresque aujourd'hui?
- Amenophis (Amehotep) Fils de Hapou (Patriarche Joseph) était-il vraiment un hébreux?
- Quel est le lien entre Joseph et Moïse?
- Qui était Moïse?
- Quelles preuves de l'origine commune des arabes et des hébreux?

23 mars 1935 à Karnak en Égypte.
Deux égyptologues français, Alexandre Varille et Clément Robichon, découvrent une fresque en piteux état dans les vieilles ruines du temple mémorial d'Aménophis Fils de Hapu.
Seuls les pharaons avaient droits à leurs temples funéraires.
Or, cet homme fut le seul personnage civil de toute l'histoire de l'ancienne Égypte à bénéficier de cet honneur.
Pourquoi ? Qui était-il vraiment ?
D'après les textes, il vécut de 1437 à 1356 av. J.-C., il fut le grand chancelier sous le pharaon Amenhotep III, père du pharaon monothéiste Akhenaton et considéré comme le plus éminent scribe et savant de l'Égypte.
Durant leurs fouilles, les égyptologues n'avaient aucune idée de l'importance de leurs découvertes.
Ce n'est que 75 ans plus tard, par le plus grand des hasards, que cette fresque se révèle enfin à nous.
L'auteur constate que le texte de cette fresque est repris mot pour mot dans la Bible, Genèse 41, lorsque Pharaon installe le Patriarche Joseph aux commandes de toute l'Égypte.
Ainsi, le scribe Aménophis Fils de Hapu et le Patriarche Joseph sont une seule et même personne, le chaînon manquant est retrouvé.
La fresque représente donc la première trace écrite du Livre et nous pouvons admettre que « De cette fresque naquit la Bible ».
L'historicité de la Bible remonte maintenant à 3400 ans.
L'auteur reprend ensuite de nombreux documents archéologiques anciens et modernes et les replace dans ce nouveau contexte.
Ils permettent, ensemble, de reconstituer la saga du séjour en Égypte du peuple hébreu dont les prêtres étaient ceux du Temple Mémorial d'Amenophis Fils de Hapou, donc du Patriarche Joseph.
Et même si l'on ne dispose pas de preuve de l'existence historique de Moïse, l'auteur brosse un portrait-robot du personnage, loin des légendes qui l'entourent.
Il s'appuie sur les dernières découvertes archéologiques pour découvrir à quel moment apparaît Moïse, une période troublée par des lourdes tensions politiques, des agitations causées par la première grève de l'histoire et fixe la date de l'Exode vers 1050 av. J.-C., point culminant de la crise.
Enfin, l'auteur explique qui était vraiment les Hébreux et leurs frères, chez qui Moïse se réfugia pendant 40 ans parce qu'ils partageaient la même communion, ceux qu'on appellera, plus tard, les arabes.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Mer 23 Sep 2015 - 15:23

uiop a écrit:
mister be  marcher selon l esprit de la lettre n est pas marcher selon l esprit saint puisque sa lettre s appelait jésus et que les juifs l ont même pas lu et mise à la poubelle

donc je crois vraiment qu ils ne sont plus le peuple élu bien qu ils aient le droit de penser le contraire

uiop

Voici ce que disent ceux qui parlent selon l'Esprit de D.ieu:


Romains 11
1Je dis donc: Dieu a-t-il rejeté son peuple? Loin de là! Car moi aussi je suis Israélite, de la postérité d'Abraham, de la tribu de Benjamin. 2Dieu n'a point rejeté son peuple, qu'il a connu d'avance. Ne savez-vous pas ce que l'Ecriture rapporte d'Elie, comment il adresse à Dieu cette plainte contre Israël:…

Références Croisées

1 Samuel 12:22
L'Eternel n'abandonnera point son peuple, à cause de son grand nom, car l'Eternel a résolu de faire de vous son peuple.

Jérémie 31:37
Ainsi parle l'Eternel: Si les cieux en haut peuvent être mesurés, Si les fondements de la terre en bas peuvent être sondés, Alors je rejetterai toute la race d'Israël, A cause de tout ce qu'ils ont fait, dit l'Eternel.

Jérémie 33:24
N'as-tu pas remarqué ce que disent ces gens: Les deux familles que l'Eternel avait choisies, il les a rejetées? Ainsi ils méprisent mon peuple, Au point de ne plus le regarder comme une nation.

Luc 20:16
Il viendra, fera périr ces vignerons, et il donnera la vigne à d'autres. Lorsqu'ils eurent entendu cela, ils dirent: A Dieu ne plaise!

Romains 11:11
Je dis donc: Est-ce pour tomber qu'ils ont bronché? Loin de là! Mais, par leur chute, le salut est devenu accessible aux païens, afin qu'ils fussent excités à la jalousie.

2 Corinthiens 11:22
Sont-ils Hébreux? Moi aussi. Sont-ils Israélites? Moi aussi. Sont-ils de la postérité d'Abraham? Moi aussi.

Philippiens 3:5
moi, circoncis le huitième jour, de la race d'Israël, de la tribu de Benjamin, Hébreu né d'Hébreux; quant à la loi, pharisien;

Bon vous en pensez quoi maintenant?


Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Mer 23 Sep 2015 - 15:25

François Pignon a écrit:
Mister be a écrit:
François Pignon a écrit:
Mister be a écrit:



La circoncision remonte à Abraham....à moins qu'Abraham soit Egyptien aussi....
Pour le Juif,il faut les deux....circoncision dans la chair et du coeur!
Pour les Chrétiens uniquement de coeur!

En fait les hébreux sont des égyptiens Israël=Fils de Râ ...

Les Hébreux(Israéliens et ismaéliens) sont les fils d'Abraham...

Je vous renvoie à Joseph Davidovits




Dans le cadre de la sortie du livre ''Et de cette fresque naquit la Bible'', Joseph Davidovits répond à sept questions à propos de ces nouvelles découvertes archéologiques qui prouvent que certains récits de la Bible, notamment ceux de la genèse et de l'exode, sont basés sur des faits historiques.
- Qui êtes-vous?
- Comment avez-vous découvert la fresque d'A. Varille?
- Où ce trouve la fresque aujourd'hui?
- Amenophis (Amehotep) Fils de Hapou (Patriarche Joseph) était-il vraiment un hébreux?
- Quel est le lien entre Joseph et Moïse?
- Qui était Moïse?
- Quelles preuves de l'origine commune des arabes et des hébreux?

23 mars 1935 à Karnak en Égypte.
Deux égyptologues français, Alexandre Varille et Clément Robichon, découvrent une fresque en piteux état dans les vieilles ruines du temple mémorial d'Aménophis Fils de Hapu.
Seuls les pharaons avaient droits à leurs temples funéraires.
Or, cet homme fut le seul personnage civil de toute l'histoire de l'ancienne Égypte à bénéficier de cet honneur.
Pourquoi ? Qui était-il vraiment ?
D'après les textes, il vécut de 1437 à 1356 av. J.-C., il fut le grand chancelier sous le pharaon Amenhotep III, père du pharaon monothéiste Akhenaton et considéré comme le plus éminent scribe et savant de l'Égypte.
Durant leurs fouilles, les égyptologues n'avaient aucune idée de l'importance de leurs découvertes.
Ce n'est que 75 ans plus tard, par le plus grand des hasards, que cette fresque se révèle enfin à nous.
L'auteur constate que le texte de cette fresque est repris mot pour mot dans la Bible, Genèse 41, lorsque Pharaon installe le Patriarche Joseph aux commandes de toute l'Égypte.
Ainsi, le scribe Aménophis Fils de Hapu et le Patriarche Joseph sont une seule et même personne, le chaînon manquant est retrouvé.
La fresque représente donc la première trace écrite du Livre et nous pouvons admettre que « De cette fresque naquit la Bible ».
L'historicité de la Bible remonte maintenant à 3400 ans.
L'auteur reprend ensuite de nombreux documents archéologiques anciens et modernes et les replace dans ce nouveau contexte.
Ils permettent, ensemble, de reconstituer la saga du séjour en Égypte du peuple hébreu dont les prêtres étaient ceux du Temple Mémorial d'Amenophis Fils de Hapou, donc du Patriarche Joseph.
Et même si l'on ne dispose pas de preuve de l'existence historique de Moïse, l'auteur brosse un portrait-robot du personnage, loin des légendes qui l'entourent.
Il s'appuie sur les dernières découvertes archéologiques pour découvrir à quel moment apparaît Moïse, une période troublée par des lourdes tensions politiques, des agitations causées par la première grève de l'histoire et fixe la date de l'Exode vers 1050 av. J.-C., point culminant de la crise.
Enfin, l'auteur explique qui était vraiment les Hébreux et leurs frères, chez qui Moïse se réfugia pendant 40 ans parce qu'ils partageaient la même communion, ceux qu'on appellera, plus tard, les arabes.

Posez les mêmes questions à Shlamo Sand...
Revenir en haut Aller en bas
uiop



Masculin Messages : 164
Inscription : 21/01/2013

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Mer 23 Sep 2015 - 15:42

mister be je dis que vraiment le peuple élu ne méritait pas jésus et deux mille ans après les faits me donnent bien raison

uiop
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Mer 23 Sep 2015 - 17:36

Vous avez raison mais voilà...l'Eternel a mis son dévolu sur ce peuple et a fait naître Jésus parmi eux....
L'Eternel a Ses raisons que l'humain ne connaît pas! Very Happy
C'est sa l'amour inconditionnel car sans ça vous ne pourrait pas savoir qui est votre sauveur!


Dernière édition par Mister be le Mer 23 Sep 2015 - 17:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14485
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Mer 23 Sep 2015 - 17:37

Mais comme il fut rejeté, c'est le peuple qui a été le plus sévèrement puni.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Mer 23 Sep 2015 - 17:43

mais de cette punition,l'Eternel fait des merveilles...On parle partout de Jésus et deu D.ieu Un...
Suite à la shoah,il y a une reconnaissance de l'Etat d'Israêl qui permet le retour de Son peuple dans la terre promise...comme quoi...
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14485
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Mer 23 Sep 2015 - 17:47

De notre côté, nous croyons que ce n'est pas encore fini, car ils seront séduits par l'Antéchrist, croyant que c'est le vrai machia. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Mer 23 Sep 2015 - 17:59

absolument...ce ne sont que les prémices de la grande tribulation...signes des temps que la Parousie et puis on parle d'un reste chez les élus gardiens de la foi etc...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Jeu 24 Sep 2015 - 4:36

Mister be a écrit:
François Pignon a écrit:
Mister be a écrit:
François Pignon a écrit:


En fait les hébreux sont des égyptiens Israël=Fils de Râ ...

Les Hébreux(Israéliens et ismaéliens) sont les fils d'Abraham...

Je vous renvoie à Joseph Davidovits




Dans le cadre de la sortie du livre ''Et de cette fresque naquit la Bible'', Joseph Davidovits répond à sept questions à propos de ces nouvelles découvertes archéologiques qui prouvent que certains récits de la Bible, notamment ceux de la genèse et de l'exode, sont basés sur des faits historiques.
- Qui êtes-vous?
- Comment avez-vous découvert la fresque d'A. Varille?
- Où ce trouve la fresque aujourd'hui?
- Amenophis (Amehotep) Fils de Hapou (Patriarche Joseph) était-il vraiment un hébreux?
- Quel est le lien entre Joseph et Moïse?
- Qui était Moïse?
- Quelles preuves de l'origine commune des arabes et des hébreux?

23 mars 1935 à Karnak en Égypte.
Deux égyptologues français, Alexandre Varille et Clément Robichon, découvrent une fresque en piteux état dans les vieilles ruines du temple mémorial d'Aménophis Fils de Hapu.
Seuls les pharaons avaient droits à leurs temples funéraires.
Or, cet homme fut le seul personnage civil de toute l'histoire de l'ancienne Égypte à bénéficier de cet honneur.
Pourquoi ? Qui était-il vraiment ?
D'après les textes, il vécut de 1437 à 1356 av. J.-C., il fut le grand chancelier sous le pharaon Amenhotep III, père du pharaon monothéiste Akhenaton et considéré comme le plus éminent scribe et savant de l'Égypte.
Durant leurs fouilles, les égyptologues n'avaient aucune idée de l'importance de leurs découvertes.
Ce n'est que 75 ans plus tard, par le plus grand des hasards, que cette fresque se révèle enfin à nous.
L'auteur constate que le texte de cette fresque est repris mot pour mot dans la Bible, Genèse 41, lorsque Pharaon installe le Patriarche Joseph aux commandes de toute l'Égypte.
Ainsi, le scribe Aménophis Fils de Hapu et le Patriarche Joseph sont une seule et même personne, le chaînon manquant est retrouvé.
La fresque représente donc la première trace écrite du Livre et nous pouvons admettre que « De cette fresque naquit la Bible ».
L'historicité de la Bible remonte maintenant à 3400 ans.
L'auteur reprend ensuite de nombreux documents archéologiques anciens et modernes et les replace dans ce nouveau contexte.
Ils permettent, ensemble, de reconstituer la saga du séjour en Égypte du peuple hébreu dont les prêtres étaient ceux du Temple Mémorial d'Amenophis Fils de Hapou, donc du Patriarche Joseph.
Et même si l'on ne dispose pas de preuve de l'existence historique de Moïse, l'auteur brosse un portrait-robot du personnage, loin des légendes qui l'entourent.
Il s'appuie sur les dernières découvertes archéologiques pour découvrir à quel moment apparaît Moïse, une période troublée par des lourdes tensions politiques, des agitations causées par la première grève de l'histoire et fixe la date de l'Exode vers 1050 av. J.-C., point culminant de la crise.
Enfin, l'auteur explique qui était vraiment les Hébreux et leurs frères, chez qui Moïse se réfugia pendant 40 ans parce qu'ils partageaient la même communion, ceux qu'on appellera, plus tard, les arabes.

Posez les mêmes questions à Shlamo Sand...

Comment ça ?
Moi je vous dis que Sabbah, Davidovits et Freud développement la thèse très probable de l'origine égyptienne du judaïsme. .
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Jeu 24 Sep 2015 - 5:03

Et après?
Serait-ce une raison pour ne pas croire en Jésus?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Jeu 24 Sep 2015 - 5:10

Mister be a écrit:
Et après?
Serait-ce une raison pour ne pas croire en Jésus?

Au contraire, les mythes égyptiens préfigurent le christianisme ...
Dieu fait bien les choses...
Certains prennent le problème à l'envers en disant que le christianisme est une copie du mythe d'Osiris, ce le raisonnement d'un profane.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Jeu 24 Sep 2015 - 6:18

Du point de vue du profane, il est claire que les Hébreux se sont servis de ce qu'ils connaissaient au quotidien pour faire émerger le D.ieu Un d'Israël...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Jeu 24 Sep 2015 - 6:38

Mister be a écrit:
Du point de vue du profane, il est claire que les Hébreux se sont servis de ce qu'ils connaissaient au quotidien pour faire émerger le D.ieu Un d'Israël...

D'un point de vue profane le peuple élu est une invention, qui a voté ?
Du point de vue spirituel le judaïsme est la survivance de l’Égypte antique avec ses grands prêtres... la Kabbale révèle tous ses secrets.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Jeu 24 Sep 2015 - 8:31

C'est pourquoi je dis de poser la question à Shlamo Sand,juif athée et archéologue qui clame que le peuple juif a été inventé...c'est au niveau profane

Moi,je suis intéressé par la pasychologie des profondeurs dont l'écho se fait à travers la Bible
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Jeu 24 Sep 2015 - 9:21

Mister be a écrit:
C'est pourquoi je dis de poser la question à Shlamo Sand,juif athée et archéologue qui clame que le peuple juif a été inventé...c'est au niveau profane

Moi,je suis intéressé par la pasychologie des profondeurs dont l'écho se fait à travers la Bible

Ce sont les archétypes de Jung ... saviez-vous que la structure des archétypes est numérique ?

Citation :
De la symbolique des nombres

© 1997 Encyclopædia Universalis France S.A.



"De nombreuses études d’ethnologie comme de philosophie comparée, d’histoire des religions comme de psychologie des profondeurs ont montré que la pensée dite «sauvage» comme la connaissance symbolique présentent une compréhension qualitative du nombre. Cette compréhension expliquerait, semble-t-il, la préséance des nombres dits «naturels» sur toute autre structure arithmétique. Dans de telles modalités de pensée, l’aspect quantitatif n’est pas négligé, mais il a d’emblée une vocation au concret (par exemple, savoir dénombrer globalement une classe d’objets, telles les têtes de bétail composant un troupeau). Au contraire, c’est l’aspect qualitatif de la numération qui semble y jouer le rôle de vecteur d’une méditation abstraite. C’est probablement en ce sens qu’il faut comprendre les ensembles plus ou moins complexes de points ou de croix, de flèches, de chevrons, de quadrillages, etc., que présentent de nombreux tracés, entailles ou reliefs pariétaux. André Leroi-Gourhan a montré ainsi comment de telles figures s’inscrivaient dans une logique symbolique, articulée à partir de l’opposition masculin-féminin. Grande peut être la tentation de réduire l’attitude mentale correspondant à une telle compréhension symbolique du nombre, à un simple «primitivisme» de la pensée abstraite.



Or, nous savons, depuis les travaux d’anthropologues, tel Claude Lévi-Strauss, que la «pensée sauvage» est bien articulée sur les mêmes principes d’organisation systémique (oppositions, catégories, schèmes algébriques et combinatoires, repères, classes, etc.) que toute pensée épistémiquement bien formée. Bien plus, depuis les travaux de Carl Gustav Jung sur la dimension de l’inconscient qu’il a nommé «collectif», nous savons que l’être humain des sociétés occidentales contemporaines, en situation de connaissance de soi (par exemple, par un processus analytique de psychologie des profondeurs), retrouve spontanément de tels schèmes numériques qualitatifs lorsqu’il laisse parler, dessiner ou rêver sa conscience imaginante. Ainsi, les schèmes quaternaires: une double dyade, un ternaire plus une unité, un ensemble à quatre éléments ou toute autre disposition symbolique de base quatre, n’apparaissent comme symboliquement signifiant à un sujet que passé certains seuils psychiques d’individuation. Jung a bâti toute son œuvre pour tenter de montrer les conditions d’apparition spontanée, et les effets métapsychologiques, de tels schèmes numériques ainsi que leur géométrie symbolique (figurative ou abstraite) correspondante.



C’est dans l’œuvre de Platon, influencée par la pensée pythagoricienne, qu’en Occident les nombres apparaissent pour la première fois dans leur féconde ambivalence, comme porteurs à la fois des structures arithmétiques et géométriques et d’une dimension proprement symbolique. Plusieurs commentateurs (notamment L. Robin) ont montré que, dans son enseignement oral, Platon avait probablement placé un niveau d’archétypes ontologiquement premiers par rapport aux idées. Dans le Timée , ce niveau des figures-archétypes et des nombres-archétypes forme l’ordre éternel antérieur à toute création. Tous les archétypes y sont coexistants. Ne pouvant les faire passer ensemble dans sa création, le démiurge est contraint de les articuler selon un ordre de préséance. De cet ordre procède le temps comme «image mobile de l’éternité», image isomorphe à la succession des nombres naturels ainsi qu’aux figures symboliques qui leur correspondent. Les néoplatoniciens, et surtout Proclos par sa «monadologie», vont développer ces thèmes pythagoriciens du platonisme en tentant de comprendre les nombres symboliques (monade, dyade, triade, tétrade, etc.) comme l’expression ultime du mouvement transformel par lequel toute région de la réalité (l’être, la vie, la pensée, selon Proclos) procède de l’un et y retourne.



C’est à l’image d’une telle intuition symbolique des nombres qu’il faut comprendre tous les préceptes hermétiques ou alchimiques qui articulent (au moins) les dix premiers nombres naturels — tel le fameux axiome dit de Marie la Prophétesse: «Un engendre deux, deux engendre trois, et du troisième naît l’un comme quatrième.» Les nombres seraient ici des étapes ou des états psychiques dans le processus de transformation spirituelle qui reconduit à l’unité de conscience de soi l’esprit perdu dans la multiplicité, c’est-à-dire l’inconscient. Monade, dyade, triade, tétrade, etc., seraient des degrés d’anamnène des structures intelligibles de l’être, des degrés de retour de l’intellect à l’un sur-intelligible.

Cette dimension symbolique du nombre explique le rapport traditionnel qui relie numération et mémoire.



En effet, il semble que les nombres idéaux et les figures idéales ont été associés dès l’Antiquité à des procédés mnémotechniques. Or ces mêmes procédés sont aussi traditionnellement liés à des ascèses mystiques ayant pour but, entre autre, de concentrer l’âme sur la méditation de l’un, de la rappeler à elle-même en la détournant de l’ordre extérieur et en la retournant vers l’ordre intérieur. L’arrangement des nombres par champs organisés symboliquement (par exemple, les structures triangulaires qui relient les dix Sephiroth de la kabbale, le hetu ou le luoshu chinois, les carrés magiques, la tétraktis ou le lambdoma pythagoriciens, etc.) tendait à faire coïncider dans une unité théorique ou contemplative les figures et les nombres, les idées (et notamment les grandes oppositions catégoriales) et les niveaux cosmiques.



La recherche de telles «dispositions» numériques idéales (c’est-à-dire susceptibles de symboliser le ou les principes d’organisation cosmique) n’a cessé de hanter la conscience occidentale. Elle est derrière les spéculations de Raymond Lulle, de Marsil Ficin, de Nicolas de Cusa, de Johannes Reuchlin, de Paracelse, de Giordano Bruno, de Johannes Kepler, d’Athanasius Kircher. Elle se retrouve dans le projet de l’art combinatoire de Leibniz (cf. C. Moraze, Les Origines sacrées des sciences modernes ) et dans nombre d’essais de constitution de «systèmes universels», tels les projets encyclopédiques, tableaux, classifications des savoirs, etc. Elle inspire en partie l’illuminisme (notamment les textes de Saint-Martin), pour connaître un nouvel essor à partir de l’arithmosophie romantique (F. von Baader, Sur le carré pythagoricien dans la nature ; J. J. Wagner, Philosophie mathématique ; G. H. Schubert, W. Butte, Malfatti, Fechner, Schelling, Ocken, et bien d’autres, en France notamment)."

© 1997 Encyclopædia Universalis France S.A. Tous droits de propriété intellectuelle et industrielle réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Jeu 24 Sep 2015 - 12:07

François Pignon a écrit:
Mister be a écrit:
C'est pourquoi je dis de poser la question à Shlamo Sand,juif athée et archéologue qui clame que le peuple juif a été inventé...c'est au niveau profane

Moi,je suis intéressé par la pasychologie des profondeurs dont l'écho se fait à travers la Bible

Ce sont les archétypes de Jung ... saviez-vous que la structure des archétypes est numérique ?

Citation :
De la symbolique des nombres

© 1997 Encyclopædia Universalis France S.A.



"De nombreuses études d’ethnologie comme de philosophie comparée, d’histoire des religions comme de psychologie des profondeurs ont montré que la pensée dite «sauvage» comme la connaissance symbolique présentent une compréhension qualitative du nombre. Cette compréhension expliquerait, semble-t-il, la préséance des nombres dits «naturels» sur toute autre structure arithmétique. Dans de telles modalités de pensée, l’aspect quantitatif n’est pas négligé, mais il a d’emblée une vocation au concret (par exemple, savoir dénombrer globalement une classe d’objets, telles les têtes de bétail composant un troupeau). Au contraire, c’est l’aspect qualitatif de la numération qui semble y jouer le rôle de vecteur d’une méditation abstraite. C’est probablement en ce sens qu’il faut comprendre les ensembles plus ou moins complexes de points ou de croix, de flèches, de chevrons, de quadrillages, etc., que présentent de nombreux tracés, entailles ou reliefs pariétaux. André Leroi-Gourhan a montré ainsi comment de telles figures s’inscrivaient dans une logique symbolique, articulée à partir de l’opposition masculin-féminin. Grande peut être la tentation de réduire l’attitude mentale correspondant à une telle compréhension symbolique du nombre, à un simple «primitivisme» de la pensée abstraite.



Or, nous savons, depuis les travaux d’anthropologues, tel Claude Lévi-Strauss, que la «pensée sauvage» est bien articulée sur les mêmes principes d’organisation systémique (oppositions, catégories, schèmes algébriques et combinatoires, repères, classes, etc.) que toute pensée épistémiquement bien formée. Bien plus, depuis les travaux de Carl Gustav Jung sur la dimension de l’inconscient qu’il a nommé «collectif», nous savons que l’être humain des sociétés occidentales contemporaines, en situation de connaissance de soi (par exemple, par un processus analytique de psychologie des profondeurs), retrouve spontanément de tels schèmes numériques qualitatifs lorsqu’il laisse parler, dessiner ou rêver sa conscience imaginante. Ainsi, les schèmes quaternaires: une double dyade, un ternaire plus une unité, un ensemble à quatre éléments ou toute autre disposition symbolique de base quatre, n’apparaissent comme symboliquement signifiant à un sujet que passé certains seuils psychiques d’individuation. Jung a bâti toute son œuvre pour tenter de montrer les conditions d’apparition spontanée, et les effets métapsychologiques, de tels schèmes numériques ainsi que leur géométrie symbolique (figurative ou abstraite) correspondante.



C’est dans l’œuvre de Platon, influencée par la pensée pythagoricienne, qu’en Occident les nombres apparaissent pour la première fois dans leur féconde ambivalence, comme porteurs à la fois des structures arithmétiques et géométriques et d’une dimension proprement symbolique. Plusieurs commentateurs (notamment L. Robin) ont montré que, dans son enseignement oral, Platon avait probablement placé un niveau d’archétypes ontologiquement premiers par rapport aux idées. Dans le Timée , ce niveau des figures-archétypes et des nombres-archétypes forme l’ordre éternel antérieur à toute création. Tous les archétypes y sont coexistants. Ne pouvant les faire passer ensemble dans sa création, le démiurge est contraint de les articuler selon un ordre de préséance. De cet ordre procède le temps comme «image mobile de l’éternité», image isomorphe à la succession des nombres naturels ainsi qu’aux figures symboliques qui leur correspondent. Les néoplatoniciens, et surtout Proclos par sa «monadologie», vont développer ces thèmes pythagoriciens du platonisme en tentant de comprendre les nombres symboliques (monade, dyade, triade, tétrade, etc.) comme l’expression ultime du mouvement transformel par lequel toute région de la réalité (l’être, la vie, la pensée, selon Proclos) procède de l’un et y retourne.



C’est à l’image d’une telle intuition symbolique des nombres qu’il faut comprendre tous les préceptes hermétiques ou alchimiques qui articulent (au moins) les dix premiers nombres naturels — tel le fameux axiome dit de Marie la Prophétesse: «Un engendre deux, deux engendre trois, et du troisième naît l’un comme quatrième.» Les nombres seraient ici des étapes ou des états psychiques dans le processus de transformation spirituelle qui reconduit à l’unité de conscience de soi l’esprit perdu dans la multiplicité, c’est-à-dire l’inconscient. Monade, dyade, triade, tétrade, etc., seraient des degrés d’anamnène des structures intelligibles de l’être, des degrés de retour de l’intellect à l’un sur-intelligible.

Cette dimension symbolique du nombre explique le rapport traditionnel qui relie numération et mémoire.



En effet, il semble que les nombres idéaux et les figures idéales ont été associés dès l’Antiquité à des procédés mnémotechniques. Or ces mêmes procédés sont aussi traditionnellement liés à des ascèses mystiques ayant pour but, entre autre, de concentrer l’âme sur la méditation de l’un, de la rappeler à elle-même en la détournant de l’ordre extérieur et en la retournant vers l’ordre intérieur. L’arrangement des nombres par champs organisés symboliquement (par exemple, les structures triangulaires qui relient les dix Sephiroth de la kabbale, le hetu ou le luoshu chinois, les carrés magiques, la tétraktis ou le lambdoma pythagoriciens, etc.) tendait à faire coïncider dans une unité théorique ou contemplative les figures et les nombres, les idées (et notamment les grandes oppositions catégoriales) et les niveaux cosmiques.



La recherche de telles «dispositions» numériques idéales (c’est-à-dire susceptibles de symboliser le ou les principes d’organisation cosmique) n’a cessé de hanter la conscience occidentale. Elle est derrière les spéculations de Raymond Lulle, de Marsil Ficin, de Nicolas de Cusa, de Johannes Reuchlin, de Paracelse, de Giordano Bruno, de Johannes Kepler, d’Athanasius Kircher. Elle se retrouve dans le projet de l’art combinatoire de Leibniz (cf. C. Moraze, Les Origines sacrées des sciences modernes ) et dans nombre d’essais de constitution de «systèmes universels», tels les projets encyclopédiques, tableaux, classifications des savoirs, etc. Elle inspire en partie l’illuminisme (notamment les textes de Saint-Martin), pour connaître un nouvel essor à partir de l’arithmosophie romantique (F. von Baader, Sur le carré pythagoricien dans la nature ; J. J. Wagner, Philosophie mathématique ; G. H. Schubert, W. Butte, Malfatti, Fechner, Schelling, Ocken, et bien d’autres, en France notamment)."

© 1997 Encyclopædia Universalis France S.A. Tous droits de propriété intellectuelle et industrielle réservés.


oui comme la guémara! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Ven 25 Sep 2015 - 14:38

Voici ce que disait un grand cardinal ...

Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 2293
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Sam 6 Fév 2016 - 6:34

ce qui est le plus étonnant dans cette époque c'est que ce sont les chrétiens qui reconnaissent le moins jésus dans le monde  
ce paradoxe est surprenant dans cette époque de confusion où l'on souhaiterait naturellement être guidé par le christ
en effet on peut dire que la civilisation occidentale cultive le scepticisme et le relativisme entraînant une perte de réalité dont on commence à mesurer les conséquences..
mais jusqu'à quel point??
jusque quand l'occident restera indifférent à sa propre survie??
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 2293
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Sam 13 Fév 2016 - 4:47

mais c'est bien la condition de l'homme d'être au pied du mur pour réagir et changer de comportement
c'est un peu comme les questions climatiques..
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9391
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus   Sam 13 Fév 2016 - 12:00

En réponse au post du 25 septembre 2015 à 19h38 et pour ceux qui accusent Jean-Gaston Bardet de s'être inspiré de la Kabbale :

" Qu'est-ce que la Kabbale ? ( en adoptant , pour ne pas modifier les citations , la transcription de Pic de la Mirandole , devenue classique avec Knorr de Rosenroth et sa Kabbala denudata - 1677 )

En fait , l'authentique QBLH hébraïque s'écrivait avec un Qof et nombrait 38.11.2 , comme il se doit .

Le simple fait de l'écrire avec un Koppa dénonce son origine alexandrine . Cette Kabbale-là prétend
être la véritable interprétation de la Thorah , transmise depuis Moïse !

Le Talmud a d'ailleurs la même prétention . Mais tandis que le Talmud a choisi l'organisation matérielle dans ses plus infimes détails , la Kabbale a inventé une organisation mystérieuse des esprits , des lettres et des nombres ...dont se servent plusieurs sociétés occultes , en lutte entre elles . [...]

La Kabbale n'est pas la Tradition , la Kabbale est née de la perte de la Tradition , la clandestinité étant le plus sûr moyen de cacher sa faiblesse . Mais elle n'est point une étrangère . [...] "

( Jean-Gaston Bardet " Le trésor secret d'Ishraël " Robert Laffont 1970 , pp 363 et 365 )

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pourquoi les Juifs ne croient pas en Jésus ?
» Pourquoi les Juifs ne croient pas en Muhammad (islam) ?
» [SD] Réponse à "Pourquoi les Juifs ne croient pas en Mohammad ?"
» Pourquoi les juifs n'ont pas cru en Jésus ?
» Pourquoi les juifs sont si puissants et les musulmans si impuissants ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: