DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 efficacité du préservatif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 14:14

Citation :
le préservatif, qui n'est pas fiable

Shocked Shocked Shocked

Arnaud, tu DOIS réagir à une telle imbécillité !!!

Le préservatif EST fiable, et est la SEULE protection contre les MST, qu'elles quelles soient !!!

On nage en plein délire, là What a Face
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 16:02

Noel a écrit:
Clotilde a écrit:
Noel a écrit:
A quoi d'autre qu'à un conte de nourrices voulez-vous le réduire?
et pourquoi voulez-vous forcément le "réduire"..? What the fuck ?!?
Citation :
Qu'en savons-nous?
justement! :P

Le mot "réduire" est de vous... Je n'ai fait que le reprendre :cheese:
Noel

la conclusion réductrice était de vous... Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 16:06

Laurent a écrit:
Le préservatif EST fiable, et est la SEULE protection contre les MST, qu'elles quelles soient !!!

ah ben mince, je croyais être la seule personne naïve du forum... Mr. Green Laughing
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 16:10

"Avant d'écrire, ton clavier, 7 fois tu tourneras..." Proverbe Cybernautique... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 16:38

Citation :
ah ben mince, je croyais être la seule personne naïve du forum

Et si des jeunes, après être passés ici et avoir lu ca, se passaient du préservatif et se retrouvaient contaminés, tu dirais quoi, là ???

Ca te ferait toujours rigoler ???
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Jb



Messages : 16
Inscription : 10/04/2006

MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 16:46

Laurent a écrit:
Le préservatif EST fiable, et est la SEULE protection contre les MST, qu'elles quelles soient !!!

et la fidélité c est fiable?
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 16:58

Et les non-croyants, vous en faites quoi ??? Ils peuvent crever, c'est ca ???
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 17:56

Laurent a écrit:
Citation :
le préservatif, qui n'est pas fiable

Shocked Shocked Shocked

Arnaud, tu DOIS réagir à une telle imbécillité !!!

Le préservatif EST fiable, et est la SEULE protection contre les MST, qu'elles quelles soient !!!

On nage en plein délire, là What a Face

Cher Laurent,

En cas de vie sexuelle à risque (multiples partenaires), le préservatif est le seul moyen. Mais sa fiabilité est loin d'être à 100% comme en témoignent les milieux homosexuels masculins et la pratique du "relapsing":

Citation :
Si, au bout du compte, l'accident de préservatif aboutit à la contamination, autant profiter."
http://www.thewarning.info/article.php3?id_article=0145

La meilleure protection reste la fidélité. C'est cela qu'il faut dire.

Par contre, dans le problème de la contraception, le préservatif, c'est zéro. Une vraie catastrophe (40% des cas d'avortement chez les jeunes).

http://martinwinckler.com/article.php3?id_article=428

Coment se fait-il alors que le préservatif reste une assez bonne protextion contre les mst (du moins chez les hétérosexuels?) C'est que, heureusement, il existe une certaine protection naturelle des organe sexuels en cas d'échec du préservatif.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 18:06

Citation :
Préservatifs, capotes, condoms… Quel que soit le nom que vous lui attribuez, sachez que c’est le seul moyen de contraception, qui empêche la contamination par le sida ou par une autre Maladie Sexuellement Transmissible (MST). Les autres moyens de contraception (pilule, ovule, stérilet…) vous permettent uniquement d’avoir des rapports sans risque de grossesse. Alors, pour des relations plus agréables car plus protégées, à vos capotes !

http://www.doctissimo.fr/html/sante/hommes/sa_431_du_bon_usa_capote.htm

Tu vas peut-être me dire que les médecins se trompent ???

Précision : je parle ici de relations sexuelles normales, pas des déviations dont tu fais état dans ta réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 18:18

Citation :
Préservatifs, capotes, condoms… Quel que soit le nom que vous lui attribuez, sachez que c’est le seul moyen de contraception, qui empêche la contamination par le sida ou par une autre Maladie Sexuellement Transmissible (MST).

Cher Laurent,

Ce texte mélange deux notions:

- Moyen de contraception
- Protection du SIDA.

si vous couchez avec une femme séropositive, C'eST LE SEUL MOYEN POUR NE PAS AVOIR LE SIDA. Bien sûr !

Mais si elle est séro négative, et que vous lui êtes fidèle et réciproquement, c'est la fidélité votre protection.

En quoi y a t il polémique ici?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 18:21

Citation :
Par contre, dans le problème de la contraception, le préservatif, c'est zéro. Une vraie catastrophe (40% des cas d'avortement chez les jeunes).

C'est ca qui me fait réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 18:39

Citation :
Protections par le préservatif (condom)
Quel est le pourcentage de protection avec un condom seulement ?

Sans donner de chiffres précis, le pourcentage d'efficacité du préservatif (condom) devrait être pris en considération non seulement du type préservatif choisi, mais aussi en tenant compte de son utilisation. Ainsi s'il s'agit d'un préservatif en latex (avec une date d'expiration non échue et que son étanchéité a été approuvée de façon électronique ou en laboratoire), son taux d'efficacité moyenne sera à près de 90 % mais, lorsqu'il est en plus utilisé de façon minutieuse et sécuritaire, son pourcentage d'efficacité moyenne augmentera à plus de 96%. Le préservatif aura une efficacité maximale s'il est utilisé avec un gel, une crème ou une mousse spermicide disponibles dans la plupart des pharmacies.

http://www.affection.org/sexualite/elysa/9705/qr1436-2124c.htm
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 18:45

Tiré de http://www.familleliberte.org/df502.htm


Le débat technique sur le préservatif comporte deux aspects. Le premier est de savoir à quel point on peut se fier à lui à titre individuel et le second de savoir si une action de prévention limitée (ou presque) à sa seule préconisation peut suffire à enrayer le développement du sida.

Sur le premier point le débat ne sera jamais épuisé mais l'on peut au moins tenir pour certain que, même si la norme NF est une des plus rigoureuses d'Europe et le taux de rupture éprouvé en laboratoire de l'ordre de1%,

*

dans les conditions d'utilisation courante, le taux de rupture est plus élevé : 5% des cas, "compte tenu d'une méconnaissance de l'usage du produit", nous dit le rapport du gouvernement.
*

le taux d'échec global est nécessairement plus important puisqu'il peut être dû à d'autres causes que la rupture.

L'on peut naturellement espérer par une éducation appropriée faire baisser ce taux global et c'est d'ailleurs ce à quoi s'emploie le ministère de l'Éducation nationale. Mais, même si nos concitoyens se targuent volontiers de leur habileté au déduit, il ne faut pas plus compter sur une réussite à 100% dans cette matière que dans l'apprentissage de la lecture

*

la meta-analyse de Weller donne un taux d'échec de 31%. On pourrait, et l'on devrait, discuter ce résultat. Nous n'avons pas trouvé trace de telles discussions
*

l'étude de Vincenzi ne donne pas d'estimation de ce taux d'échec mais ses résultats sont compatibles avec des taux d'échec relativement élevés.

Le texte suivant extrait du rapport Sida 2010 illustre bien à sa façon -c'est-à-dire dans une obscurité qui ne permet pas de recouper les chiffres, comme souvent dans ce rapport- l'expérience de praticiens des "problèmes de rupture".

L'enquête de M.-A. Schiltz de 1993 montre cependant que le fait de déclarer une stratégie réputée efficace ne suffit pas toujours à garantir la sécurité. Les trois quarts des répondants utilisent certes des préservatifs de façon plus ou moins régulière mais 16% des répondants ont pris consciemment des risques durant l'année écoulée en ayant eu des "pénétrations non protégées avec un partenaire de statut sérologique différent ou inconnu". La fiabilité des préservatifs continue à poser problème puisque 25% des répondants signalent des problèmes de rupture et les hommes qui utilisent systématiquement le préservatif et qui sont les plus actifs sexuellement font plus souvent cette expérience.

Outre les problèmes de rupture cette citation, donnant les résultats d'une enquête auprès de 3000 homosexuels lecteurs de la presse spécialisée, montre que dans les populations les plus averties le pourcentage d'utilisateurs constants du préservatif plafonne aux environs de 50% (Tel est aussi le cas de la population hétérosexuelle de l'étude de Vincenzi qui recense 124 utilisateurs constants sur 245 couples).

Il est regrettable que les auteurs des deux études que nous venons de citer n'aient pas demandé à ceux qui n'utilisent pas le préservatif les causes de cette abstention.

Sur le second point, nous avons là aussi tenté d'éclairer le débat par des chiffres. La protection par le préservatif est comparable à celle qui consiste, pour ne pas vider ses poches, à jouer des plaques de 1000 F plutôt que des plaques de 10 000 F à la roulette. Cette méthode peut en effet permettre d'atteindre l'heure de fermeture du casino. De même le préservatif peut permettre d'atteindre le terme de sa vie sexuelle sans être contaminé ou sans contaminer, mais il ne le garantit pas.

Mais les chiffres ne résument pas tout et, indépendamment des résultats globaux, la responsabilité des pouvoirs publics est engagée dans les résultats individuels.

A côté de ceux qui auront été "sauvés par le préservatif" a-t-on le droit d'oublier ceux qui auront été contaminés pour avoir cru que "avec le préservatif ils étaient couverts" ?






Le résumé du papier de Miller :

A meta-analysis of condom effectiveness in reducing sexually transmitted HIV

Susan C. Weller

Department of Preventive Medicine and Community Health, 1.128 Ewing, University of Texas Medical Branch, Galveston, TX 77555-1053, U.S.A.

Available online 4 July 2002.


Abstract

Before condoms can be considered as a prophylaxis for sexually transmitted human immunodeficiency virus (HIV), their efficacy must be considered. This paper reviews evidence on condom effectiveness in reducing the risk of heterosexually transmitted human HIV. A meta-analysis conducted on data from in vivo studies of HIV discordant sexual partners is used to estimate the protective effect of condoms. Although contraceptive research indicates that condoms are 87% effective in preventing pregnancy, results of HIV transmission studies indicate that condoms may reduce risk of HIV infection by approximately 69%. Thus, efficacy may be much lower than commonly assumed, although results should be viewed tentatively due to design limitations in the original studies.

Author Keywords: HIV prevention; sexual behavior; condoms; meta-analysis

Social Science & Medicine
Volume 36, Issue 12 , June 1993, Pages 1635-1644





Et enfin, de [url] http://www.unification.net/french/misc/attendre.html#C3[/url]

Le préservatif n'est pas une protection absolue

1deg. Outre leur porosité, les préservatifs présentent des taux de rupture et de glissement qui atteignent jusqu'à 15 % et plus encore chez les

jeunes. (Family Planning Perspectives, janvier février 1992, Science et Vie, août 1993, 50 Millions de Consommateurs, avril 1994.) Selon l'étude faite en 1993 par l'Université du Texas, pour 100 rapports sexuels protégés entre un séropositif et un séronégatif, le risque de contamination est de 18 % dans le cas du préservatif de bonne qualité, et de 54 % dans le cas du préservatif de qualité ordinaire (Social Science and Medecine, juin 1993).

Le préservatif protège effectivement celui qui le porte, mais ne protège que très relativement sa (ou son) partenaire.

2deg. Même sans porosité, rupture ou glissement, on sait que durant la manipulation, le préservatif risque d'être infecté sur sa face externe par des sécrétions pré-éjaculatoires et vaginales contenant du virus . à moins de l'enfiler en prenant les mêmes précautions d'asepsie qu'un chirurgien avec ses gants de caoutchouc. Le Professeur Henri LESTRADET, de l'Académie nationale de Médecine (Le Quotidien du Médecin, 21 octobre 1993) ainsi que les Docteurs Joel LE PRÉVOST (Le Quotidien du Médecin, 6 décembre 1993) et André GERNEZ (Réussir votre Santé, ndeg.7), précisent que si le préservatif protège effectivement celui qui le porte, il ne protège que très relativement sa (ou son) partenaire[/quote]


Dernière édition par le Mar 16 Mai 2006, 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 18:52

Cher Laurent, Votre message ne dit rien de plus

90% d'efficacité pour le préservatif. Ca fait une chance sur 10 qu'il passe du liquide séminal. Car la réalité est là: les jeunes se font des calins ne sont pas là, posés, calme, précautionneux.

Vous comprenez? C'est mauvais comme efficacité. D'où ces 40 % des IVG dû à ces échecs du préservatif.

Il est impossible de dire a des jeunes qui, en cas de grossesse, avorteront, que c'est un moyen de contraception.

Dans le cas d'homosexualité, pour raison physiologique (vous voulez un dessin), cette efficacité fini par laisser passrer le VIH car sang contre sperme = contamination.

Cher Laurent, il n'y a aucune polémique à chercher entre nous la dedans mais un jugement froid, des faits.

Je ne nierai jamais que, dans des milieux de vagabondage sexuel, le préservatif est à utiliser. Mais il n'est indispensable que dans le cadre de ces parténaires multiples (donc dans l'infidélité conjugale).

Rien à ajouter.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 18:56

nan rien Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 19:11

Citation :
(vous voulez un dessin)

Oh non, surtout pas What a Face

C'est l'heure de bouffer, me coupe pas l'appétit...

Pour le reste, okay, je m'incline, d'accord avec toi ;)
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 19:34

Laurent a écrit:
Citation :
ah ben mince, je croyais être la seule personne naïve du forum

Et si des jeunes, après être passés ici et avoir lu ca, se passaient du préservatif et se retrouvaient contaminés, tu dirais quoi, là ???

Ca te ferait toujours rigoler ???

arf..c'est à peu près le même genre de remarque que j'ai reçu la première fois où j'ai osé parler dans le sens contraire que la majorité bien-pensante concernant le préservatif et ses peudo 100% de fiabilité. What a Face

1. je ne vois pas pourquoi un jeune débarquant de nulle part, ayant déjà l'intention d'utiliser un préservatif, chargerait subitement d'avis aprés m'avoir lu..? On sait trés bien que le pape ne dit que des bétises à ce sujet, donc les catholiques, ce ne doit guère être mieux... geek

2. il se trouve qu'il y a un truc trés à la mode depuis quelques années en France dans les boites gay: le stress ou le piment de la relation sexuelle à risque...! A bas le condom!! Là où il y a de la gène y'a pas de plaisir...c'est bien connu! Les préservatifs sont donc interdit de séjour...et je suppose que c'est aussi de la faute du pape..!! geek

3. Que dirais-tu à un(e) jeune qui malgré une utilisation correcte du préservatif se retrouve infesté ou enceinte..? ....pas d'chance..!! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 19:40

Noel a écrit:
Clotilde a écrit:
"Avant d'écrire, ton clavier, 7 fois tu tourneras..." Proverbe Cybernautique... Mr. Green

Laurent a écrit:
Et si des jeunes, après être passés ici et avoir lu ca, se passaient du préservatif et se retrouvaient contaminés, tu dirais quoi, là ??? Ca te ferait toujours rigoler ???

Chère Clotilde : "Avant d'écrire, ton clavier, 7 fois tu tourneras..."

Noel

http://cf.geocities.com/clo971/sida.htm
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 20:42

Citation :
http://cf.geocities.com/clo971/sida.htm

Ces propos, non seulement sont faux, mais DANGEREUX.

Je maintiens, persiste et signe.

Et je me désolidarise TOTALEMENT de ces affirmations, ne tenant pas à être associé à ces divagations.
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 20:57

Laurent a écrit:
Citation :
http://cf.geocities.com/clo971/sida.htm

Ces propos, non seulement sont faux, mais DANGEREUX.

et oui, forcément... et il suffit de dire que c'est faux pour que ce le soit effectivement. Donc, tous les scientifiques, chercheurs, médecins, laborentins qui ont fait des tests et des études sur le sujet ont donc menti, délibérément... AMEN..!!

Citation :
Je maintiens, persiste et signe.

eux aussi... Tongue

Tiens, encore un autre menteur:

Dominique Morin, 35 ans, sidéen, maintenant décédé:

« Non, le préservatif ne donne aucune certitude d'échapper à cet anéantissement de l'être! Chaque jour, des centaines de jeunes, incités au vagabondage sexuel par les mensonges d'une publicité criminelle, en font l'amère expérience. L'amour, le vrai, celui qui se construit dans la fidélité, ne peut assassiner. Ce sont les hommes qui le tuent, en le réduisant à un plaisir égoïste, éphémère, hasardeux et suicidaire.»
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 21:03

Je te laisse la responsabilité de ces propos, Clotilde, libre à toi de croire à ces délires.
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 21:08

Laurent a écrit:
Je te laisse la responsabilité de ces propos, Clotilde, libre à toi de croire à ces délires.

au nom de quoi des études et des tests réalisées par des scientifiques, principalement aux États-Unis, sont-ils des "délires"..? Shocked Shocked Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 21:12

En parlant de dangereux, je ne sais pas si cette réalité là rentre dans ce critère:

Dr J. Le Prévost:

"l'institut national d'études démographiques montre, dans des statistiques récentes sur le sida, d'une part des éléments auxquels on pouvait logiquement s'attendre: progression des décés de 1000 en 1987 à 5000 en 1995, augmentation du nombre de contaminations malgré un certain ralentissement de la progression, augmentation relative du nombre des sujets hétérosexuels; mais par contre, ce qui est complètement inattendu et paradoxal, c'est que les transmissions d'origine inconnue sont passées de 3% en 1984 à 10% en 1995.
Or, pendant ces 10 années, les campagnes d'informations n'ont cessé de préciser de façon répétitive les différents modes de contamination et les moyens de s'en protéger. Le taux de contamination d'origine inconnue aurait donc dû logiquement baisser. Les vigoureuses et redondantes campagnes d'informations éliminent la possibilité d'une aggravation de l'ignorance.

Il ne reste alors que deux explications possibles, aussi dramatiques l'une que l'autre:
- soit la possibilité de contamination par d'autres portes d'entrée que la voie sanguine ou la pénétration sexuelle, jusqu'ici seules admises;
- soit que le préservatif, même utilisé sans faille, laisse persister sur une dizaine d'années un risque de contamination d'origine inconnue de l'ordre de 10%

Dans les deux cas, il devient évident que le message officiel de préservation - irréprochable sur le plan quantitatif, puisqu'il est diffusé trés largement - comporte de dangereuse erreurs quant à la qualité de son contenu. Que dirait-on d'un modèle d'avion qui laisserait inexpliqués 10% de ses crashes?
A l'appui de cette conclusion, il faut remarquer que ce sont les journalistes, les artistes et les membres des associations qui sont chargés (ou se chargent) de diffuser l'information. Ils sont donc a priori les mieux informés. or ce sont justement - toujours selon l'INED - ces catégories sociales-là les plus touchées, comme si les méthodes qu'elles préconisent et qu'elles s'appliquent à elles-mêmes, les exposeraient en fait plus que d'autres.Comment faire pour que les recommandations du professeur Montagnier (cf rapport du 20 juin 1995) ne restent pas lettes mortes, alors que chaque jour des dizaines de Français rassurés par le message officiel, sont mortellement contaminés, au cours de rapports sexuels "protégés", non protégeants? "
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 21:20

Je prends mes responsabilités et je ne clame pas à tout va que le préservatif est fiable à 100% . Le gouvernement et la société bien-pensante, en font-ils autant?


Une escroquerie criminelle?

Le rapport de l'Académie de médecine peut déclarer:
"nous avons eu entre les mains plus d'une trentaine de brochures illustrées qui se limitent toutes - comme d'ailleur les campagnes d'été pour la prévention - à l'apprentissage de l'utilisation du préservatif, laissant entendre que, grâce à lui, le sujet ou son partenaire sera entièrement protégé de tout risque de contamination. Or, dans ces messages adressés à la jeunesse, ne sont jamais évoqués clairement les risques liés à la précocité des premiers rapports, à la défloration et à la sodomie. Les rapports vaginaux et anorectaux étant toujours mis sur le même plan. "

Alors même que le rapport de l'Académie de Médecine affirme sans concession que ces derniers rapports sexuelles sont précisément "les grands responsables des cas de sida en France". Quand on connait ces données se situant à un niveau purement médical, on comprend l'imposture qu'il y a à prétendre ce moyen 100% fiable, comme on continue à nous le rabâcher. ["vous qui affirmez que le préservatif est 100% fiable, allez donc coucher avec un sidéen..!!!..on nous traite comme immatures, irresponsables! " Dominique Morin - sidéen en phase terminale....]

Relève donc d'une escroquerie, le fait de le présenter: d'un côté comme unique et exclusif moyen de prévention; de l'autre, à "risque nul". Et ces documents médicaux étant sûrement sur la table des responsables politiques de la Santé publique, on saisit leur terrible responsabilité (mais il est vrai que, dans bien des cas, ce ne sont plus eux qui semblent gouverner, mais - comme on l'a vu - les PDG des lobbies et les caïds des médias).

Au courant, les ministères concernés sciemment se taisent. Preuve: une lettre du Comité des Yvelines d'éducation pour la santé, en date du 14 février 1997, osant affirmer noir sur blanc:
"si tous les professionnels de la santé savent que le risque nul n'existe pas, il n'en est pas de même pour la population. Les responsables de Santé publique ont, depuis le début de l'épidémie, choisi la méthode de prévention grand public qui met en avant le recours au préservatif systématique. Parler de risques, même infimes, de contamination dans des documents publics serait à l'encontre de la politique de santé publique."

De même qu'il y a eu procés pour la transmission de sang contaminé, aurons-nous un jour un procés identique pour la promotion exclusive et tous azimuts du préservatif contaminant?

"les autorités en places ont nié pendant 3 ans le danger des transfusions; eles avaient nié avec indignation la présence du VIH dans le lait, les larmes, la sueur, lorsqu'un homme politique l'avait révélée au cours d'une emission télévisée, en 1986. Elles semblent encore se tromper en donnant au préservatif le statut d'arme absolue." (Dr Joël le Prévost - Le quotidien du médecin)

Voilà donc qu'on laisse - en toute connaissance de cause - un grand nombre contracter un virus mortel. Le comble du cynisme!

A rapprocher aussi de l'affaire des hormones de croissances contaminées - de 1984 à 1986 - des responsables terriblement coupables ont continué de vendre aux hôpitaux cette hormone qu'ils savaient déjà susceptible de provoquer la mort en transmettant la maladie de Creutzfeld-Jakob. Dés 1980, le Pr Montagnier avait prévenu la communauté scientifique des risques encourus: personne n'en a tenu compte! Dés avril 1985, les USA et la majorité des pays européens stoppaient tout traitement. La France a continué... et 60 enfants ainsi traités ont déclaré la maladie. Motif? Financier! Ce crime a donc pour motif l'orgueil (humiliation de reconnaître un échec) et la corruption.

Bref, on a continué de jouer à la roulette russe, comme si de rien n'était, sans jamais remettre en cause les comportements, sans jamais aborder les problèmes de fond. Nous le payerons cher. Déjà nous le payons. Puisse nos yeux s'ouvrir avant qu'il ne soit trop tard. Il est déjà tard...plus tard que nous ne le pensons....
Revenir en haut Aller en bas
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 21:28

Je suis assez d'accord avec Laurent, sur ce sujet, mais sans doute pas pour les mêmes raisons.

Présenter la chasteté comme le meilleur moyen pour prévenir la contamination des MST, c'est un appauvrissement considérable. Qu'un prêtre s'amuse à cela, c'est bien triste... Je pense qu'il a bien mieux à enseigner que toutes ces choses, fussent-elles vraies.
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 21:30

Olivier JC a écrit:
Présenter la chasteté comme le meilleur moyen pour prévenir la contamination des MST, c'est un appauvrissement considérable.

mais avec quelle sorte de lunettes lisez-vous..??? Shocked Shocked Shocked
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 21:39

Noel a écrit:
Comment passe-t-on d'une discussion sur le droit à l'avortement a un débat pro-anti préservatif?

la mort, probablement....et le mensonge aussi...

Cela dit je ne suis pas "anti-préservatif", je suis juste fatiguée que ce soit toujours la majorité qui ait raison, fatiguée qu'on nous serinne le slogan du préservatif à risque zéro et comme moyen EXCLUSIF de lutte contre la propagation du virus et que malgré des faits qui ne valident pas ce slogan, on ait juste le droit de se taire, surtout si on est catho...marre de chez marre... Rolling Eyes

Arnaud censurera s'il le juge nécessaire. Je n'en prendrais pas ombrage... Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 21:51

On réagit, parce que c'est DANGEREUX d'affirmer des choses pareilles, alors que tous les sites de santé publique, tous, sans aucune exception, affirment le contraire !!!

Il est criminel de propager de telles contre-évidences, au risque de voir des gens crédules y croire, se passer de capotes, et êtres contaminés !!!

Les non-croyants se contrefoutent de la fidélité prônée par l'Eglise, il n'y a que le préservatif pour eux, tu peux comprendre ca ???
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 21:56

Tu crois que tous le disent. Les médecins qui disent le contraire sont accusés de la même chose que ce dont ut nous accusent. C'est la police de la pensée, imposée par les lobbying d'on ne dira pas où.

Mais rassure-toi, bien des médecins diront la meme chose si c'est d'eux dont tu as besoin pour réfléchir par toi-même. La solution de la fidelité ou de l'abstinence n'est jamais mise en valeur. or, à elle seule, elle est garante de la santé de tous, en ce qui concerne les MST. Que faut-il de plus ???
(encore une fois on peut faire le calcul de math)
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 21:59

Clotilde a écrit:
Noel a écrit:
Comment passe-t-on d'une discussion sur le droit à l'avortement a un débat pro-anti préservatif?

la mort, probablement....et le mensonge aussi...

Cela dit je ne suis pas "anti-préservatif", je suis juste fatiguée que ce soit toujours la majorité qui ait raison, fatiguée qu'on nous serinne le slogan du préservatif à risque zéro et comme moyen EXCLUSIF de lutte contre la propagation du virus et que malgré des faits qui ne valident pas ce slogan, on ait juste le droit de se taire, surtout si on est catho...marre de chez marre... Rolling Eyes

Arnaud censurera s'il le juge nécessaire. Je n'en prendrais pas ombrage... Exclamation

C'est juste la vérité.

Avec une autre vérité: dans les grands chiffres, il est vrai que l'usage du préservatif ralentit de 90% la rapidité de la progression du SIDA dans les milieux à risque. Ces deux vérités sont a mettre.

CONCLUSION: La vérité est donc : 10% de perte.

Conclusion LA FIDELITE est le mailleur protection.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 22:00

Laurent a écrit:
On réagit, parce que c'est DANGEREUX d'affirmer des choses pareilles, alors que tous les sites de santé publique, tous, sans aucune exception, affirment le contraire !!!

Il est criminel de propager de telles contre-évidences, au risque de voir des gens crédules y croire, se passer de capotes, et êtres contaminés !!!

et n'est-il pas DANGEREUX d'affirmer que le préservatif est fiable à 100% alors que tous les professionnels de la santé savent que le risque nul n'existe pas, tous, sans aucune exception, et que des études scientifiques démontrent le contraire..???

Il est criminel et crapuleux de propager un tel mensonge et de limiter la lutte contre la propagation du virus au seul usage du préservatif, au risque (qui n'est malheureusement plus un risque mais une réalité) de voir des gens (jeunes pour la plus grande majorité) y croire, se sentir donc déresponsabilisés de toute possibilité de contamination de soi ou de son/sa partenaire et être contaminés et contaminants...!!!
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 22:02

Mes chers amis, je ne chercherai plus à vous convaincre, j'ai dit ce que j'avais à dire, je ne vois pas ce que je pourrais dire de plus.

je rajouterai juste ceci : si des personnes devaient se retrouver contaminées et mourir par la faute des idées fausses que vous propagez, et si Dieu existe vraiment, alors vous devrez rendre compte de vos actes devant le Christ.

Je n'ai rien d'autre à ajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 22:03

Laurent a écrit:
On réagit, parce que c'est DANGEREUX d'affirmer des choses pareilles, alors que tous les sites de santé publique, tous, sans aucune exception, affirment le contraire !!!

Il est criminel de propager de telles contre-évidences, au risque de voir des gens crédules y croire, se passer de capotes, et êtres contaminés !!!

Les non-croyants se contrefoutent de la fidélité prônée par l'Eglise, il n'y a que le préservatif pour eux, tu peux comprendre ca ???

ABSENCE DE PRESERVATIF ET COMPORTEMENT A RISQUE :

100% de perte

PRESERVATIF ET COMPORTEMENT A RISQUE :

10 % de pertes.

90% de personnes sauvées.

FIDELITE:

100% de personnes sauvées.

Voilà qui réconcilie tout le monde. Est ce la vérité toute entière?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 22:06

Laurent a écrit:
Les non-croyants se contrefoutent de la fidélité prônée par l'Eglise, il n'y a que le préservatif pour eux, tu peux comprendre ca ???

et alors? est-ce une raison pour leur mentir??? Shocked ...est-ce une raison pour ne pas associer préservatif ET fidélité ??? La fidélité, une valeur humaine qui d'ailleur n'est pas le propre de la doctrine de l'Église... enfin il me semble...sinon c'est ramener bien bas les "non-croyants"...!
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 22:11

Citation :
si vous couchez avec une femme séropositive, C'eST LE SEUL MOYEN POUR NE PAS AVOIR LE SIDA. Bien sûr !

Là, c'est Arnaud qui le dit...

Il délire, lui aussi ???
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 22:12

Laurent a écrit:
je rajouterai juste ceci : si des personnes devaient se retrouver contaminées et mourir par la faute des idées fausses que vous propagez, et si Dieu existe vraiment, alors vous devrez rendre compte de vos actes devant le Christ.

..et les autres? ceux qui prônent le préservatif fiable à 100%..? Ils vont au paradis direct? N'auront-il pas à rendre compte de la mort de cette jeune fille (une parmi d'autres...) qui pour son premier rapport tient à ce que son partenaire utilise un préservatif parce qu'elle est sûre d'être protégée à 100%, mais qui se retrouve malgré tout contaminée..???

Cela dit, moi aussi, je m'en tiens là ... silent
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 22:14

Arnaud Dumouch a écrit:
Laurent a écrit:
On réagit, parce que c'est DANGEREUX d'affirmer des choses pareilles, alors que tous les sites de santé publique, tous, sans aucune exception, affirment le contraire !!!

Il est criminel de propager de telles contre-évidences, au risque de voir des gens crédules y croire, se passer de capotes, et êtres contaminés !!!

Les non-croyants se contrefoutent de la fidélité prônée par l'Eglise, il n'y a que le préservatif pour eux, tu peux comprendre ca ???

ABSENCE DE PRESERVATIF ET COMPORTEMENT A RISQUE :

100% de perte

PRESERVATIF ET COMPORTEMENT A RISQUE :

10 % de pertes.

90% de personnes sauvées.

FIDELITE:

100% de personnes sauvées.

Voilà qui réconcilie tout le monde. Est ce la vérité toute entière?

Alors on peut compléter la vérité en disant qu'à force de proner le préservatif, les gens couchent plus facilement. Du coup, cela augmente les comportement à risque, donc les victimes.

Conclusion :
--------------
Le préservatif seul n'est pas un moyen d'éradiquer le Sida.
L'abstinence seule l'est
Le préservatif peut donc venir en complément pour ceux qui ne veulent pas de l'abstinence. Mais le devoir de toute campagne est d'abord de mettre en avant ce qui est fiable à 100%. Et vraiment, c'est être de mauvaise foi que de reconnaitre cette évidence, avec tout monr espect cher Laurent.

Allez voir les dégats par vous-mêmes à force de proner l'indispensabilité du préservatif, sans jamais parler un temps soi peu de l'abstinence, ou de la fidelité...

Sad Sad Où est la complicité au danger ?
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 22:22

Vous êtes incroyables de mauvaise foi, j'ai rarement vu ca What a Face

Et irresponsables :|

Allez sur les sites gouvernementaux de la santé de toute la planète, de l'OMS, et LISEZ ce qu'il y est écrit !!!

Hugues, viens vite, un nouveau complot !!!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 22:25

Cher Clotilde:

Citation :
..et les autres? ceux qui prônent le préservatif fiable à 100%..?

Absolument: ils mentent !

Cher Laurent,

Citation :
Vous êtes incroyables de mauvaise foi, j'ai rarement vu ca

Et irresponsables

Allez sur les sites gouvernementaux de la santé de toute la planète, de l'OMS, et LISEZ ce qu'il y est écrit !!!

90% de réussite, ce n'est pas 100%. 10% seulement de contaminés, c'est un succès statistique.

D'où ce que dit Spiddle sur la fidélité à votre conjoint et l'abstinence avec les autres personnes que votre conjoint.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 22:31

Citation :
Prévention de la maladie

Des études en laboratoire ont montré que les virus (y compris le VIH) ne passent pas à travers un préservatif intact en latex, même lorsque le dispositif est étiré ou détendu.

En Thaïlande, la promotion par les pouvoirs publics de l’utilisation à 100 % des préservatifs par les professionnels du sexe a conduit à une augmentation spectaculaire de l’utilisation des préservatifs (de 14 % en 1990 à 94 % en 1994), à une baisse tout aussi spectaculaire du nombre de cas de MST bactériennes dans l’ensemble du pays (de 410 406 cas en 1994 à 27 362 cas en 1997), et à une réduction de la prévalence du VIH chez les soldats thaïlandais.

Les données les plus convaincantes sur l’efficacité des préservatifs pour la prévention de l’infection à VIH proviennent d’études prospectives entreprises sur des couples sérodiscordants, lorsqu’un partenaire est infecté par le VIH et que l’autre ne l’est pas. Ces études montrent que, si le préservatif est utilisé régulièrement, le taux d’infection à VIH chez les partenaires non infectés est inférieur à 1 % par an. En outre, dans les cas où un partenaire est manifestement infecté, l’utilisation irrégulière du préservatif peut être aussi risquée que la non-utilisation.

http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs243/fr/

Ca vous suffit ???
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 22:33

Et voici, pour conclire, le contenu des campagne Anglaises contre le SIDA dans les années 90 (au moment où en france et Belgique on disait: "La seule prévention est le préservatif"

Citation :
"Si tu es fidèle, si ton conjoint est fidèle, tu n'auras pas le SIDA.

Si tu as des partenaires multiples, la seule prévention relativement efficace est le préservatif.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 22:38

Laurent a écrit:
Citation :
Prévention de la maladie

Des études en laboratoire ont montré que les virus (y compris le VIH) ne passent pas à travers un préservatif intact en latex, même lorsque le dispositif est étiré ou détendu.

En Thaïlande, la promotion par les pouvoirs publics de l’utilisation à 100 % des préservatifs par les professionnels du sexe a conduit à une augmentation spectaculaire de l’utilisation des préservatifs (de 14 % en 1990 à 94 % en 1994), à une baisse tout aussi spectaculaire du nombre de cas de MST bactériennes dans l’ensemble du pays (de 410 406 cas en 1994 à 27 362 cas en 1997), et à une réduction de la prévalence du VIH chez les soldats thaïlandais.

Les données les plus convaincantes sur l’efficacité des préservatifs pour la prévention de l’infection à VIH proviennent d’études prospectives entreprises sur des couples sérodiscordants, lorsqu’un partenaire est infecté par le VIH et que l’autre ne l’est pas. Ces études montrent que, si le préservatif est utilisé régulièrement, le taux d’infection à VIH chez les partenaires non infectés est inférieur à 1 % par an. En outre, dans les cas où un partenaire est manifestement infecté, l’utilisation irrégulière du préservatif peut être aussi risquée que la non-utilisation.

http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs243/fr/

Ca vous suffit ???

Cher Laurent, bien sûr qu'il ne passe pas, le virus. Mais soyez réaliste: Ca, c'est en LABO !

Le virus, il passe à travers un préservatif griffé par un ongle, à travers des gouttes égarées, un préservatif qui glisse de son emplacement, à travers des mains souillées etc. etc. etc.

Vous voulez des détails? Arrow

Vous aviez vu le sketch des Inconnus sur deux amants entièrement habillés, de haut en bas d'un immense préservatif. Là, vous n'auriez plus de risque ! Laughing

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
sousou



Messages : 511
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 22:45

Arnaud Dumouch a écrit:

FIDELITE:

100% de personnes sauvées.


Une femme va se faire tatouer. Celui qui devrait lui tatouer est séropositif et n'a pas stérilisé ses outils de tatouage. Ces outils ne sont pas stériliés et contiennent du virus. Elle attrape le virus sans s'en rendre compte.

Elle rentre chez elle et va voir son mari. Ils fêtent ensemble le tatouage réussi et décident d'avoir un bébé. Ils baisent, han, han, han, han.

Hop, le virus se propage chez ces deux partenaires.

Conclusion : 100 % de contamination. What a Face Donc, la fidélité ne veut pas toujours dire 100 % de personnes sauvées. Ce sera plutot 95 % de personnes sauvées. Mr. Green


Mieux encore :

DEPISTAGE HABITUEL ET PERSERVATIF :

95 % de personnes sauvées (5 % peuvent tenir compte des circonstances que j'ai données en exemple plus haut).

Bref, un dépistage habituel et sérieux ainsi que le perservatif valent autant que la "fidélité". What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 22:53

5% sont contaminés suite à un tatouage ??? Euh, cher Sousou, à ce point !! :DD

Dans ce cas, vous avez raison. Il faut se faire tatouer avec un préservatif... (humour... )

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
sousou



Messages : 511
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: efficacité du préservatif   Mar 16 Mai 2006, 22:57

Arnaud Dumouch a écrit:
5% sont contaminés suite à un tatouage ??? Euh, cher Sousou, à ce point !! :DD


Je veux dire qu'on peut attrapper le sida, non pas par des moyens de relations sexuelles, mais par le sang. C'est ce que je me rappelle très bien lorsque j'étais collégien et que j'étais allé avec d'autres sourds à une journée consacrée au sida. Mais également en piochant des infos un peu partout.

Il n'y a pas que le tatouage. Il y a également le piercing, s'il n'est pas stérilisé.

Ou encore on peut attrapper le sida via le sang contaminé (cf. affaire du sang contaminé dans les années 80).

Bref, la fidélité ne garantit pas TOUT.
Revenir en haut Aller en bas
 
efficacité du préservatif
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vatican:Efficacité du préservatif comme prévention SIDA
» Efficacité de l'effexor
» Le père Ratzinger et le préservatif
» Préservatif et SIDA : Sainte colère du Père Daniel-Ange
» Pour les assassins qui prônent le préservatif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Société, Politique-
Sauter vers: