DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 L'efficacité salvifique de la prière par le SEUL J-C !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
saint Zibou



Masculin Messages : 9400
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: L'efficacité salvifique de la prière par le SEUL J-C !   Sam 28 Jan 2006, 10:01

Catéchisme du concile de Trente, de la Prière en général.


(...)Un autre degré de la Prière, c’est celui où se trouvent certaines personnes que le poids de leurs péchés mortels écrase, mais qui néanmoins font tous leurs efforts pour se relever avec cette Foi qu’on appelle morte, et remonter jusqu’à Dieu. Mais comme leurs forces sont presque anéanties, et leur Foi très affaiblie, elles ne peuvent se soulever de terre. Cependant elles reconnaissent leurs fautes, le remords les déchire, la contrition est dans leur cœur, et tout éloignées qu’elles sont de Dieu, elles s’humilient et s’abaissent devant Lui en implorant la grâce du pardon et de la paix. Une telle prière obtient toujours
son effet devant Dieu
, qui non seulement l’exauce, mais qui pousse la miséricorde envers ces âmes pécheresses jusqu’à les appeler à Lui en ces termes: « Venez à Moi, dit-Il, vous tous qui êtes fatigués et courbés sous le fardeau, et Je vous soulagerai. » De ce nombre était ce Publicain qui n’osait pas même lever les yeux vers le ciel, et qui cependant sortit du temple, dit l’Evangile, plus justifié que le Pharisien.(...)

Que ce soit pour nous un devoir de prier Dieu et d’invoquer son saint nom, c’est non seulement ce que nos Saints Livres nous enseignent, mais encore ce que proclame l’instinct naturel de notre cœur, qui ne cesse de nous rappeler cet ordre de Dieu : « Invoquez-Moi au jour de la tribulation » Au reste, en disant qu’il faut prier Dieu, nous entendons par là les trois Personnes divines.
§ VII. — DE LA PREPARATION A LA PRIERE.
Nos Saints Livres nous disent : « Avant la Prière, préparez votre âme, et ne soyez pas comme un homme qui tente Dieu ! » en effet, c’est tenter Dieu que de prier bien et d’agir mal, ou bien de laisser égarer son esprit, quand on s’entretient avec Lui. Puis donc que les dispositions avec lesquelles on doit prier Dieu sont si importantes, les Pasteurs ne manqueront pas d’enseigner à leurs pieux auditeurs les règles de la Prière.
La première de ces règles, ou dispositions, c’est une véritable humilité, avec l’abaissement du cœur et la reconnaissance des fautes qu’on a commises. Ces fautes doivent faire comprendre à celui qui vient à Dieu pour Le prier, que non seulement il ne mérite pas d’obtenir quelque chose, mais qu’il n’est pas même digne de paraître devant Lui. La sainte Ecriture nous parle très souvent de cette disposition. « Le Seigneur a regardé la Prière des humbles, dit le Psalmiste , et Il n’a point méprisé leurs supplications. » L’Ecclésiastique nous dit de son côté : « Que la Prière de celui qui s’humilie pénétrera les nues. » Au reste les Pasteurs instruits dans la sainte Ecriture, trouveront d’eux-mêmes une foule de passages qui se rapportent à cette Vérité, et que nous n’avons pas besoin de citer ici. Cependant nous ne voulons pas passer sous silence deux exemples que nous avens rapportés ailleurs, mais qui sont parfaitement appropriés à notre sujet. Le premier, que tout le monde connaît, est celui du Publicain qui se tenait si loin du sanctuaire, et qui n’osait même pas lever les yeux. Le second est celui de la femme pécheresse qui, pénétrée de douleur, vint arroser de ses larmes les pieds du Seigneur. tous les deux nous montrent clairement quel poids immense l’humilité chrétienne ajoute à la Prière.
Une seconde disposition, c’est la douleur de nos fautes, ou du moins un certain sentiment de peine en voyant que nous ne sommes pas assez repentants. Sans cette double disposition intérieure, ou du moins sans l’une d’elles, il est impassible d’obtenir le pardon de nos péchés. Et comme il y a des crimes qui par eux-mêmes empêchent Dieu, en quelque sorte, d’exaucer nos Prières, par exemple, le meurtre et la violence, nos mains doivent s’abstenir entièrement de toute espèce de cruauté et de mauvais traitements, en un mot de ces crimes dont Dieu nous parle en ces termes par la bouche d’Isaïe : « Lorsque vous étendrez vos mains vers Moi, Je détournerai mes yeux de vous, et lorsque vous multiplierez votre Prière, Je ne vous écouterai point, parce que vos mains sont pleines de sang. »
II faut fuir également la colère et la discorde, qui sont de grands obstacles au succès de nos Prières. Voici ce que l’Apôtre en dit : « Je veux que les hommes prient en tout lieu, élevant vers Dieu des mains pures, sans colère et sans dissension. »
Prenons garde aussi de rester implacables envers ceux qui ont eu des torts envers nous. Dans cet état d’âme, nos Prières ne pourraient déterminer Dieu à nous pardonner. « Lorsque vous vous présenterez pour prier, dit-Il Lui-même , pardonnez si vous avez quelque chose contre quelqu’un. » Et encore : « Si vous ne remettez pas aux hommes leurs fautes, votre Père ne vous remettra point non plus les vôtres. »
II est indispensable aussi que nous n’ayons ni dureté, ni inhumanité envers les pauvres. C’est contre ces hommes au cœur dur qu’il a été dit dans nos Saints Livres : « Celui qui ferme l’oreille au cri du malheureux, criera d son tour, et il ne sera point écouté. »
Que dirons-nous de l’orgueil ? II déplait tant à Dieu ! C’est pourquoi il est écrit: « Dieu résiste aux superbes, et il donne sa grâce aux humbles. » Que dirons-nous enfin de celui qui méprise les oracles divins ? Salomon lance contre lui cet anathème: « La prière de celui qui détourne l’oreille pour ne pas écouter la Loi sera exécrable. » Ce n’est pas à dire pour cela que Dieu condamne et repousse la Prière d’un homme coupable d’injures envers le prochain, de meurtre, de haine, de dureté à l’égard des pauvres, d’orgueil, de mépris pour la Parole sainte, et enfin de tous les péchés, quels qu’ils soient, pourvu que cet homme prie pour obtenir le pardon de ses fautes.

La Foi est aussi un élément essentiel de cette préparation. Sans elle en effet, nous ne pouvons connaître ni la toute Puissance de notre Père suprême, ni sa Miséricorde, qui sont précisément les deux sources de la confiance. Aussi Notre-Seigneur Jésus-Christ a-t-Il pris soin de nous dire Lui-même: « Tout ce que vous demanderez dans la prière avec Foi vous l’obtiendrez. » Et Saint Augustin, à propos de ces paroles du Sauveur, ne craint pas de nous dire: « Si la Foi manque, il n’y a plus de Prière. » La condition essentielle pour bien prier, c’est donc d’être ferme et inébranlable dans la Foi. Saint Paul le prouve indirectement en disant: « Comment invoqueront-ils Celui en qui ils ne croient point ? » (..)Et en effet il est bien des motifs capables d’exciter en nous la confiance dans la Prière.
D’abord, c’est la Bienveillance et la Bonté parfaite que Dieu nous témoigne, puisqu’Il nous ordonne de L’appeler notre Père, pour nous montrer que nous sommes ses enfants.
C’est le nombre presque infini de ceux qui ont obtenu l’effet de leurs Prières.
C’est ce Médiateur souverain qui se tient sans cesse à notre disposition, Notre-Seigneur Jésus-Christ, dont Saint Jean a dit: « Si quelqu’un a péché, nous avons auprès du Père un Avocat, Jésus-Christ qui est juste ; et il est Lui-même propitiation pour nos péchés. » Saint Paul, de son côté, dit aux Romains: « Jésus-Christ qui est mort, qui est ressuscité, qui est à la droite de son Père et qui y intercède pour nous ; » et puis à Timothée: « Il n’y a qu’un Dieu et un seul Médiateur de Dieu et des hommes, Jésus-Christ, qui est homme ; » et enfin aux Hébreux: « Il a dû se rendre semblable en toutes choses il ses frères, afin qu’Il fût un Pontife miséricordieux et fidèle auprès de Dieu. » Dès lors, quoique indignes par nous-mêmes d’obtenir quelque chose, cependant à cause des mérites infinis de notre divin Médiateur et Intercesseur, de Jésus-Christ, nous devons espérer, avec une confiance entière, que Dieu voudra bien nous accorder tout ce que nous Lui demanderons de légitime par son entremise.

Enfin, c’est l’âme même de nos Prières, c’est-à-dire le Saint Esprit qui nous les inspire, et qui fait qu’elles sont toujours recevables. « Car, dit l’Apôtre Saint Paul, Dieu nous a envoyé l’Esprit d’adoption de ses enfants, dans lequel nous crions: Père, Père ! » C’est cet esprit qui vient en aide à notre faiblesse et à notre ignorance dans le devoir de la Prière, ou plutôt, dit encore Saint Paul: « Il est l’Esprit qui prie pour nous par des gémissements ineffables. »
Que si quelques-uns chancellent encore, et ne se sentent pas assez fermes dans la Foi, qu’ils disent avec les Apôtres « Seigneur, augmentez notre Foi ; » ou avec l’aveugle « aidez mon incrédulité ».

§ VIII. — MANIERE DE PRIER: QUALITES DE LA PRIERE.

Comme il y a deux sortes de Prières, l’une privée, l’autre publique, nous pouvons dans la Prière privée prononcer telles paroles qui nous plaisent, pour seconder nos sentiments intérieurs et notre piété.
(...)C’est le propre des Chrétiens seuls de prier en esprit, et les infidèles ne connaissent point cette coutume (...)
Le Fils de Dieu veut aussi que ce soit en son nom que notre Prière arrive à Dieu son Père. C’est uniquement par le mérite et le crédit d’un tel Médiateur que nous pouvons être exaucés. Ecoutons ce qu’Il dit Lui-même dans Saint Jean : « En vérité, en vérité, Je vous le dis ; si vous demandez quelque chose à mon Père en mon nom, Il vous le donnera. Jusqu’ici vous n’avez rien demandé en mon nom, demandez et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite. » Et encore: « Tout ce que vous demanderez à mon Père en mon nom, Je le ferai.» Imitons le zèle et la ferveur des Saints dans la Prière Joignons l’action de grâces à la demande, à l’exemple des Apôtres, qui conservèrent fidèlement cette pratique, comme nous le voyons dans Saint Paul .
Ajoutons à la Prière le Jeûne et l’Aumône. Le Jeûne va très bien avec la prière. Lorsque le corps est appesanti par la nourriture, l’esprit n’est plus libre ; il ne peut ni contempler Dieu, ni se plonger dans l’oraison. L’Aumône aussi s’allie admirablement avec la Prière. Car comment oser se dire animé d’une vraie Charité, quand on a les moyens de faire du bien aux nécessiteux, et que l’on néglige de secourir son prochain et son frère ? Ou comment celui qui manque de Charité osera-t-il réclamer l’assistance divine ? à moins qu’en demandant pardon de sa faute, il ne demande aussi très humblement à Dieu de lui accorder la Charité.
Voilà donc le triple remède, que Dieu dans sa Clémence a préparé pour sauver les hommes. nos péchés sont toujours, ou des offenses envers Lui, ou des torts envers le prochain, ou des attentats contre nous-mêmes. Et bien ! Il nous a donné la Prière pour L’apaiser, l’Aumône pour réparer nos torts envers les autres, et le Jeûne pour effacer les souillures de nos fautes personnelles. On peut dire, il est vrai, que ces trois remèdes peuvent servir à tous les péchés, quels qu’ils soient. Mais il faut reconnaître que chacun d’eux s’applique plus spécialement à l’une des trois espèces de fautes que nous venons d’indiquer.(...)
__________________
C'est, à peu près,ainsi , en pratique,que nous, pro-testants, croyons que la prière, expression de la Foi en acte,lex credendi-lex orandi(On prie ce que l'on croit et on croit ce que l'on prie), obtient le salut. Nous l'exprimons par les textes du catéchisme du concile de Trente, selon cette injonction des Ecritures:

19 N'éteignez pas l'Esprit.
20 Ne méprisez pas les prophéties;
21 mais éprouvez tout, et retenez ce qui est bon;

Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9400
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: L'efficacité salvifique de la prière par le SEUL J-C !   Sam 28 Jan 2006, 10:25

Au Nom du Père et du Fils et du Saint -Esprit. Amen!

Mon Dieu, j'ai un extrême regret de vous avoir offensé, parce que vous êtes infiniment bon, infiniment aimable et que le péché vous déplaît. Pardonnez-moi par les mérites de Jésus-Christ , mon Sauveur. Je me propose par votre sainte grâce de ne plus vous offenser et de faire pénitence. Amen

Vous avez promis, Dieu tout-puissant, d'exaucer les demandes de ceux qui vous invoqueraient au Nom de votre Fils:je vous supplie, dans votre miséricorde, de prêter l'oreille à la prière et à la supplication que je viens de vous présenter. Faites que j'obtienne pleinement ce que je demande avec foi, selon votre volonté, pour que votre secours me soutienne et que votre gloire soit manifestée. Par Jésus le Christ, notre Seigneur. Amen.

Gloire soit au Père, au Fils et au Saint-Esprit, comme Il était au commencement, maintenant et toujours, aux siècles des siècles. Amen!


La Prière sera-t-elle le sceau futur de notre unité? Espérons-le! :?
Revenir en haut Aller en bas
sauveur



Messages : 149
Inscription : 01/06/2005

MessageSujet: Re: L'efficacité salvifique de la prière par le SEUL J-C !   Sam 28 Jan 2006, 10:28

commentaire de St Jean Chrysostome sur un passage d ' Isaie :


Citation :
La prière ne sert de rien au pécheur qui reste dans son péché

Sauveur
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9400
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: L'efficacité salvifique de la prière par le SEUL J-C !   Sam 28 Jan 2006, 10:31

sauveur a écrit:
commentaire de St Jean Chrysostome sur un passage d ' Isaie :


Citation :
La prière ne sert de rien au pécheur qui reste dans son péché

Sauveur

En effet, est-ce que c'est ce qu'insinuent les passages du catéchisme reproduits et la prière proposée? Relisez bien!
Revenir en haut Aller en bas
sauveur



Messages : 149
Inscription : 01/06/2005

MessageSujet: Re: L'efficacité salvifique de la prière par le SEUL J-C !   Sam 28 Jan 2006, 10:33

en accord complet

Lire le psaume 50 un des plus beaux pour moi

Sauveur
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'efficacité salvifique de la prière par le SEUL J-C !   Sam 28 Jan 2006, 23:59

Cher Alain,

Voudriez-vous par hasard, prouver par ce texte qu'on ne peut prier Marie, les saints, ses ancêtres, ou même la Trinité directement?

Y aurait-il dans ce fil une de vos subtiles approches 8) masquées ?


batman


Car si ce n'est pas le cas, il n'y aura pas de débat mais accord avec vous... :DD

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: L'efficacité salvifique de la prière par le SEUL J-C !   Dim 29 Jan 2006, 00:28

Alain, que vous inspire la nouvelle approche mariale de l'Eglise ???

Je ne vous apprend rien en vous disant que nombre de protestants évangéliques qualifient cette approche de diabolique...

Amicalement, hein, ce n'est pas une attaque ;)
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9400
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: L'efficacité salvifique de la prière par le SEUL J-C !   Dim 29 Jan 2006, 03:37

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Alain,

Voudriez-vous par hasard, prouver par ce texte qu'on ne peut prier Marie, les saints, ses ancêtres, ou même la Trinité directement?

Y aurait-il dans ce fil une de vos subtiles approches 8) masquées ?


batman


Car si ce n'est pas le cas, il n'y aura pas de débat mais accord avec vous... :DD


Un petit début d'inquisition, peut-être? ;)
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9400
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: L'efficacité salvifique de la prière par le SEUL J-C !   Dim 29 Jan 2006, 04:02

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Alain,

Voudriez-vous par hasard, prouver par ce texte qu'on ne peut prier Marie, les saints, ses ancêtres, ou même la Trinité directement?

Y aurait-il dans ce fil une de vos subtiles approches 8) masquées ?


batman


Car si ce n'est pas le cas, il n'y aura pas de débat mais accord avec vous... :DD

Je veux insinuer, par ces citations de textes du catéchisme de Trente, que le sola fide, en pratique, n'est peut-être pas éloigné qu'on le pense de la spiritualité romaine, selon le principe:lex orandi, lex credendi.

On peut ,certes, prier la Très Sainte Trinité directement, me suis-je jamais opposé au Gloria et au Gloria patri?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'efficacité salvifique de la prière par le SEUL J-C !   Dim 29 Jan 2006, 07:52

Au niveau de la prière, dans la relation intime à Dieu Trinité, à Jésus, aux saints du Ciel il est certain que le lien se fait par la foi et la charité, directement et sans intermédiaire.

Dans cet acte de coeur à coeur, ni l'Ecriture, ni la théologie n'ont de rôle d'intermédiaire, sauf come soutien lorsque l'oraison se prolonge et doit être nourrie de l'extérieur.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9400
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: L'efficacité salvifique de la prière par le SEUL J-C !   Dim 29 Jan 2006, 07:59

Arnaud Dumouch a écrit:
Au niveau de la prière, dans la relation intime à Dieu Trinité, à Jésus,(...)il est certain que le lien se fait par la foi et la charité, directement et sans intermédiaire.

Dans cet acte de coeur à coeur, ni l'Ecriture, ni la théologie n'ont de rôle d'intermédiaire, sauf come soutien lorsque l'oraison se prolonge et doit être nourrie de l'extérieur.


Alors, où est-elle la charité de celui qui est accablé de péchés MORTELS et qui, s'appuyant uniquement sur les mérites infinis de J-C et sur les promesses de l'Évangile, demande à Dieu le pardon et la grâce, par J-C, et en reçoit effectivement l'exaucement, comme l'indiquent ces textes du catéchisme du concile de Trente? N'est-ce pas plutôt le salut sola fide exercé par la prière seule?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'efficacité salvifique de la prière par le SEUL J-C !   Dim 29 Jan 2006, 08:18

Citation :
N'est-ce pas plutôt le salut sola fide exercé par la prière seule?

Pour comprendre que cette "sola fide" n'est pour le concile de Trente que disposition immédiate au salut, voici une analogie.

Vous êtes marié avec votre épouse. Qu'est ce qui rend vivant votre couple? Est la confiance (par analogie: fide) que vous avez en elle ou VOTRE AMOUR D'AMITIE RECIPROQUE (par analogie: Agape) ?

C'est votre amour Réciproque. Le couple est l'alliance de deux amours et vous auriez beau avoir confiance, si votre épouse ne veut pas de vous, votre mariage est mort.

Or, voici qu'un jour vous péchez mortellement contre votre femme. Vous la trompez lamentablement avec une autre. Elle l'apprend. Elle vous quitte.

Vous finissez par trouver le lieu de sa cachette.

Vous suppliez avec forces larmes de revenir. Vous demandez pardon. Vous lui dites votre confiance en sa miséricorde. Votre couple est-il reparti ? Non car votre confiance ne SUFFIT PAS, même si elle dispose DIRECTEMENT AU RETOUR DE l'AMOUR RECIPROQUE.

Il faut d'abord que votre femme vous pardonne, revienne à la maison et, quant à vous, vous aurez intéret à reparer sa confiance par les manifestations de votre PENITENCE (Vous vous comportez mieux, vous faites de petits gestes).

Ainsi en est-il pour la vie surnaturelle.

La confiance dans l'amour de Dieu fonde le repentir et dès qu'il y a contrition sincère, Dieu -qui est bon- revient, donne son pardon, rend la grâce sanctifiante et RETABLI LA CHARITE DANS SA TRECIPROCITE VITALE.

Voici pourquoi le Concile de Trente dit que la FOI SEULE NE SAUVE PAS, mais dispose au salut qui est REALISE PAR LA CHARITE (amour réciproque).

Et c'est important.
Pendant des millénaires, des croyants Juifs ont eu CONFIANCE EN DIEU (leur foi était immense). Mais comme l'Esprit Saint n'avait pas été donné, comme le Christ n'avait pas encore expliqué, ils ont vécu sans la charité (donc sans la grâce sanctifiante).
Citation :

Matthieu 13, 17 En vérité je vous le dis, beaucoup de prophètes et de justes ont souhaité voir ce que vous voyez et ne l'ont pas vu, entendre ce que vous entendez et ne l'ont pas entendu!

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9400
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: L'efficacité salvifique de la prière par le SEUL J-C !   Dim 29 Jan 2006, 08:33

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
N'est-ce pas plutôt le salut sola fide exercé par la prière seule?

Pour comprendre que cette "sola fide" n'est pour le concile de Trente que disposition immédiate au salut, voici une analogie.

Vous êtes marié avec votre épouse. Qu'est ce qui rend vivant votre couple? Est la confiance (par analogie: fide) que vous avez en elle ou VOTRE AMOUR D'AMITIE RECIPROQUE (par analogie: Agape) ?

C'est votre amour Réciproque. Le couple est l'alliance de deux amours et vous auriez beau avoir confiance, si votre épouse ne veut pas de vous, votre mariage est mort.

Or, voici qu'un jour vous péchez mortellement contre votre femme. Vous la trompez lamentablement avec une autre. Elle l'apprend. Elle vous quitte.

Vous finissez par trouver le lieu de sa cachette.

Vous suppliez avec forces larmes de revenir. Vous demandez pardon. Vous lui dites votre confiance en sa miséricorde. Votre couple est-il reparti ? Non car votre confiance ne SUFFIT PAS, même si elle dispose DIRECTEMENT AU RETOUR DE l'AMOUR RECIPROQUE.

Il faut d'abord que votre femme vous pardonne, revienne à la maison et, quant à vous, vous aurez intéret à reparer sa confiance par les manifestations de votre PENITENCE (Vous vous comportez mieux, vous faites de petits gestes).

Ainsi en est-il pour la vie surnaturelle.

La confiance dans l'amour de Dieu fonde le repentir et dès qu'il y a contrition sincère, Dieu -qui est bon- revient, donne son pardon, rend la grâce sanctifiante et RETABLI LA CHARITE DANS SA TRECIPROCITE VITALE.

Voici pourquoi le Concile de Trente dit que la FOI SEULE NE SAUVE PAS, mais dispose au salut qui est REALISE PAR LA CHARITE (amour réciproque).

Et c'est important.


Dernière édition par le Mar 31 Jan 2006, 19:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'efficacité salvifique de la prière par le SEUL J-C !   Dim 29 Jan 2006, 08:57

La charité est une amitié. Si vous concervez l'analogie ci-dessus, vous avez LA TOTALITE DE LA THEOLOGIE CATHOLIQUE SUE LA GRACE. Ne serait-ce que pour connaître la pensée catholique, c'est utile.

Citation :
Votre analogie manque un peu de fondements scripturaires!

C'est vrai que Jésus parle plus souvent en terme d'amitié que d'amour d'amitié. L'amour d'amitié est le secret de la vie monastique contemplative.

Voulez vous le Cantique des cantiques?

Sans compter ces textes:

Citation :
Apocalypse 19, 7 Soyons dans l'allégresse et dans la joie, rendons gloire à Dieu, car voici les noces de l'Agneau, et son épouse s'est faite belle:

Citation :
Jean 2, 1 Le troisième jour, il y eut des noces à Cana de Galilée, et la mère de Jésus y était.
Jean 2, 2 Jésus aussi fut invité à ces noces, ainsi que ses disciples.
Jean 2, 3 Or il n'y avait plus de vin, car le vin des noces était épuisé. La mère de Jésus lui dit: "Ils n'ont pas de vin."

Citation :
Jean 14, 23 Jésus lui répondit: "Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera et nous viendrons vers lui et nous nous ferons une demeure chez lui.

Et saint Paul:
Citation :
"Le mariage est un grand sacrement. Je veux dire l'union du Christ avec l'Eglise".

C'est pourquoi saint Thomas d'Aquin, (IIa IIae, preli§ère question sur la charité a.1) pour exprimer ce qu'est la charité, dite:
Citation :
"C'est une amitié réciproque avec Dieu, avec toute les conditions de l'amitié:

- Réciprocité, une certaine égalité de commerce.

- Une vie commune.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9400
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: L'efficacité salvifique de la prière par le SEUL J-C !   Dim 29 Jan 2006, 09:51

Arnaud Dumouch a écrit:
La charité est une amitié. Si vous concervez l'analogie ci-dessus, vous avez LA TOTALITE DE LA THEOLOGIE CATHOLIQUE SUE LA GRACE. Ne serait-ce que pour connaître la pensée catholique, c'est utile.

Citation :
Votre analogie manque un peu de fondements scripturaires!

C'est vrai que Jésus parle plus souvent en terme d'amitié que d'amour d'amitié. L'amour d'amitié est le secret de la vie monastique contemplative.

Voulez vous le Cantique des cantiques?

Sans compter ces textes:

Citation :
Apocalypse 19, 7 Soyons dans l'allégresse et dans la joie, rendons gloire à Dieu, car voici les noces de l'Agneau, et son épouse s'est faite belle:

Citation :
Jean 2, 1 Le troisième jour, il y eut des noces à Cana de Galilée, et la mère de Jésus y était.
Jean 2, 2 Jésus aussi fut invité à ces noces, ainsi que ses disciples.
Jean 2, 3 Or il n'y avait plus de vin, car le vin des noces était épuisé. La mère de Jésus lui dit: "Ils n'ont pas de vin."

Citation :
Jean 14, 23 Jésus lui répondit: "Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera et nous viendrons vers lui et nous nous ferons une demeure chez lui.

Et saint Paul:
Citation :
"Le mariage est un grand sacrement. Je veux dire l'union du Christ avec l'Eglise".

C'est pourquoi saint Thomas d'Aquin, (IIa IIae, preli§ère question sur la charité a.1) pour exprimer ce qu'est la charité, dite:
Citation :
"C'est une amitié réciproque avec Dieu, avec toute les conditions de l'amitié:

- Réciprocité, une certaine égalité de commerce.

- Une vie commune.

Mais lorsqu'on pèche contre l'amour, ce n'est pas contre le ministère éternel J-C que l'on pèche mais contre Dieu. De sorte qu'on peut toujours avoir accès au ministère de J-C pour avoir accès au pardon divin par la foi seule en J-C:
_________________
14 Ainsi, puisque nous avons en Jésus, le Fils de Dieu, un grand prêtre excellent qui a
pénétré les cieux, demeurons fermes dans la profession de notre foi.
15 Car nous n'avons pas un grand prêtre impuissant à compatir à nos infirmités; pour nous
ressembler, il les a toutes éprouvées hormis le péché.
16 Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d'obtenir miséricorde
et de trouver grâce, pour être secourus en temps opportun.(Hébreux.IV/14-15)
__________________________

11 Sûre (est) la parole : Si nous sommes morts avec (lui), nous vivrons aussi avec (lui);
12 si nous supportons (les épreuves), nous régnerons avec (lui); si nous (le) renions, lui aussi
nous reniera;
13 si nous ne sommes pas fidèles, lui reste fidèle, car il ne peut se renier lui-même. (IITim.2/11-13)
________________________

8 Si nous disons que nous sommes sans péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous.
9 Si nous confessons nos péchés, Dieu est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.
10 Si nous disons que nous sommes sans péché, nous le faisons menteur,
et sa parole n'est point en nous.

chapitre 2

1 Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point.
Et si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ, le
juste.
2 Il est lui-même une victime de propitiation pour nos péchés,
non seulement pour les nôtres, mais pour ceux du monde entier(IJn.1/8-II/2)
_____________
C'est justement ne par reconnaître notre besoin, absolu et continuel, de l'intermédiaire et de la médiation de J-C entre nous et Dieu qui est l'impénitence:

__________
4 Vous n'avez plus rien de commun avec le Christ, vous tous qui cherchez la
justification dans la Loi; vous êtes déchus de la grâce.(Gal.V/4)

____________

4 Car il est impossible, pour ceux qui ont été une fois éclairés, qui ont goûté le don
céleste, qui ont eu part au Saint-Esprit,
5 qui ont goûté la douceur de la parole de Dieu et les merveilles du monde à venir,
6 et qui pourtant sont tombés, de les renouveler une seconde fois en les amenant à la
pénitence, ceux qui pour leur part crucifient de nouveau le Fils de Dieu et le livrent à
l'ignominie.
7 Lorsqu'une terre, abreuvée par la pluie qui tombe souvent sur elle, produit une herbe
utile à ceux pour qui on la cultive, elle a part à la bénédiction de Dieu
8 mais si elle ne produit que des épines et des chardons, elle est jugée de mauvaise qualité,
près d'être maudite, et l'on finit par y mettre le feu.(HébVI/4-8 )
_______________

Donc, pas d'égalité entre nous et Dieu mais participation par la foi seule à l'Unique Alliance entre Dieu et les hommes, conclue en J-C Exclamation


Dernière édition par le Dim 29 Jan 2006, 14:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9400
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: L'efficacité salvifique de la prière par le SEUL J-C !   Dim 29 Jan 2006, 10:44

Arnaud Dumouch a écrit:
La charité est une amitié. Si vous concervez l'analogie ci-dessus, vous avez LA TOTALITE DE LA THEOLOGIE CATHOLIQUE SUE LA GRACE. Ne serait-ce que pour connaître la pensée catholique, c'est utile.

Vous voules sûrement dire:la SPÉCIFICITÉ ROMAINE de la Foi Chrétienne catholique? 8)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'efficacité salvifique de la prière par le SEUL J-C !   Dim 29 Jan 2006, 16:29

Alain Rioux a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
La charité est une amitié. Si vous concervez l'analogie ci-dessus, vous avez LA TOTALITE DE LA THEOLOGIE CATHOLIQUE SUE LA GRACE. Ne serait-ce que pour connaître la pensée catholique, c'est utile.

Vous voules sûrement dire:la SPÉCIFICITÉ ROMAINE de la Foi Chrétienne catholique? 8)

Absolument.

Sachant que la foi catholique est solennellement définie, pour ceux qui sont catholique, par le Magistère Romain.

Cependant, les grand Docteurs mystiques (Sainte Thérèse d'Avila, saint Jean de la Croix) développent toute leur théologie autours de cette analogie propre de l'amour d'amitié.

Vous pouvez donc, lorsque vous présenterez la foi catholique officielle dire:

"Ils croient que la grâce sanctifiante donnée pas Dieu élève l'homme à la possibilité d'une vraie amitié active et réciproque avec Dieu".

TOUT EST LA.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9400
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: L'efficacité salvifique de la prière par le SEUL J-C !   Dim 29 Jan 2006, 16:50

Arnaud Dumouch a écrit:
Alain Rioux a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
La charité est une amitié. Si vous concervez l'analogie ci-dessus, vous avez LA TOTALITE DE LA THEOLOGIE CATHOLIQUE SUE LA GRACE. Ne serait-ce que pour connaître la pensée catholique, c'est utile.

Vous voules sûrement dire:la SPÉCIFICITÉ ROMAINE de la Foi Chrétienne catholique? 8)

Absolument.

Sachant que la foi catholique est solennellement définie, pour ceux qui sont catholique, par le Magistère Romain.

.

J'insiste, la Foi catholique est définie par la Bible et les six premiers Conciles Oecuméniques. Le reste est question de spécificité: Les romains, c'est le pape(Mt.16/13-20), les byzantins, c'est l'épiscopat(Mt.18/15-20), et les pro-testants, c'est l'Évangile écrit seul(Gal.1/8-9). Toutefois, selon nous, l'incise de Gal1/8-9 l'emporte sur les deux autres péricopes citées, car l'apôtre saint Paul y met l'Évangile comme autorité suprême au-dessus de tout, même de l'autorité apostolique!
Revenir en haut Aller en bas
 
L'efficacité salvifique de la prière par le SEUL J-C !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Efficacité de la prière et adoration ? : Le Père Marie-Dominique Philippe
» La prière fervente du juste a une grande efficacité.
» De l'efficacité du jeûne
» Prière au Père ! Que Dieu te bénisse toi qui lit cette prière !
» Prière à Notre-Dame de Lourdes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: