DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le "capitalisme" à la française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 08 Fév 2012, 11:13

Fox77 a écrit:

Dans le cas où l'entreprise fonctionne mal, les employés ne mettrons pas la main à la poche, cependant, ils courent le risque d'être licenciés.

C'est vrai mais dans certains secteurs, comme les start-up technologiques, ce risque est quasi-nul. Dernier exemple en date autour de moi : il a fallu dix jours à la personne pour retrouver un bon job...

Dans de tels secteurs, clés pour la croissance et la création de valeur économique et l'emploi, le droit social est terriblement biaisé en faveur des salariés. Les exemples d'abus des salariés vis à vis de l'entreprise comme de la sécurité sociale sont légion. Et ne croyez pas 'tant mieux pour les salariés'. Car le résultat, c'est beaucoup moins de jobs que ceux qui pourraient être créés.

Dans d'autres secteurs, à faible niveau de qualification ou sur des métiers anciens, où retrouver un job n'est pas immédiat, le droit social doit sans doute être plus protecteur.

Antoine


PS - Quand je vois il y a quelques jours à la télévision F. Fillon fier d'expliquer à M.Aubry que les gouvernements de droite ont augmenté la fiscalité sur le capital donc sur les entrepreneurs de 10 points, j'hallucine !
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 08 Fév 2012, 11:40

AntoineG a écrit:

PS - Quand je vois il y a quelques jours à la télévision F. Fillon fier d'expliquer à M.Aubry que les gouvernements de droite ont augmenté la fiscalité sur le capital donc sur les entrepreneurs de 10 points, j'hallucine !

Pareil.

Et il est là, tout fier : pas besoin de voter pour la gauche, nous, la droite, on l'a fait !

Ces glands ne comprennent pas que l'épargne d'aujourd'hui ce sont les emplois (et les impôts) de demain. Taxer l'épargne c'est comme moissonner aux premières germinations.
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 08 Fév 2012, 21:07

AntoineG a écrit:
PS - Quand je vois il y a quelques jours à la télévision F. Fillon fier d'expliquer à M.Aubry que les gouvernements de droite ont augmenté la fiscalité sur le capital donc sur les entrepreneurs de 10 points, j'hallucine !

C'est pour ça que Sarkozy ne peut pas être réélu, il se place depuis 5 ans sur le terrain de la gauche, par opportunisme.

C'est pour ça aussi qu'il est contre productif d'aller voter.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 08 Fév 2012, 22:47

Dromaeosaurus a écrit:
AntoineG a écrit:
PS - Quand je vois il y a quelques jours à la télévision F. Fillon fier d'expliquer à M.Aubry que les gouvernements de droite ont augmenté la fiscalité sur le capital donc sur les entrepreneurs de 10 points, j'hallucine !

C'est pour ça que Sarkozy ne peut pas être réélu, il se place depuis 5 ans sur le terrain de la gauche, par opportunisme.

C'est pour ça aussi qu'il est contre productif d'aller voter.

Ouais mais faut être cohérent avec le texte très juste de Millière sur Hollande que tu publies dans l'autre fil. Entre un socialiste et un socialiste encore plus socialiste qui non content de bousiller l'économie sapera les moeurs (mariage homo), il faut choisir le moindre mal.

Bien sûr si, comme certains l'avancent, Sarkozy change d'avis et devient favorable au mariage homo, alors il pourra s'asseoir sur mon vote. Faut pas déconner non plus.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 08 Fév 2012, 23:04

Citation :
Bien sûr si, comme certains l'avancent, Sarkozy change d'avis et devient favorable au mariage homo, alors il pourra s'asseoir sur mon vote. Faut pas déconner non plus.

Sarkozy n'en a rien à foutre du mariage homo, c'était d'ailleurs l'objet d'une de ses récentes gesticulations, il a voulu tester l'opinion.

Et je rappelle que l'ouverture vers le socialisme pour lui ne fait l'objet d'aucun regret et que ça va être pire s'il est réélu, bref il n'a rien compris du tout à ce qui se passe et doit en conséquence être balayé. Idea
Revenir en haut Aller en bas
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Jeu 09 Fév 2012, 01:03

Il est possible que Hollande se révèle plus favorable au monde économique que Sarkozy. Dans le passé hormis 81-82 ce fut plutôt le cas : comparée à la droite, au pouvoir la gauche favorise la finance, privatise et évite d'étouffer le business - tout en répondant aux attentes du "peuple de gauche" avec des réformes sociétales et des discours socialistes.

Hollande sera une parfaite marionnette sur la politique économique. Des financiers puissants, autrefois positionnés sur DSK, soutiennent sa candidature et orienteront sa politique. Première priorité : ouvrir en grand les vannes de la BCE. Tout comme Obama.

La droite a besoin de donner des gages à la gauche. Moins par calcul électoral douteux, que par un profond complexe d'infériorité. Depuis l'après-guerre, et clairement à partir de 68, la gauche dispose d'un incontestable leadership moral auprès des élites. Une supériorité écrasante pour dire le bien et le mal, et un exceptionnel 'track record' pour anticiper les évolutions de la société.

Zapatero était heureux il y a quelque jours d'indiquer ses grands succès : plusieurs réformes sociétales à fort contenu idéologique (type mariage homo). C'est là son véritable agenda. L'économie, le reste ne l'intéresse pas beaucoup. J e suppose qu'il en ira de meme pour Hollande.

En résumé:
- Economie et business à court terme : mieux vaut Hollande
- Economie et business à moyen/long terme : poursuite du déclin dans tous les cas
- Morale des affaires, collusion, ... : égalité
- Bioéthique, sociétal : Sarkozy plutot moindre mal mais neutralise toute opposition donc pas d'espoir d'alternance conservatrice

Conclusion: je suis tenté par l'option de Droma

Antoine
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Jeu 09 Fév 2012, 20:16

AntoineG a écrit:
Hollande sera une parfaite marionnette sur la politique économique. Des financiers puissants, autrefois positionnés sur DSK, soutiennent sa candidature et orienteront sa politique. Première priorité : ouvrir en grand les vannes de la BCE. Tout comme Obama.

Ouvrir les vannes de la BCE n'est pas du tout une bonne nouvelle. Sinon je suis d'accord, mais là encore Sarkozy ne se distingue presque pas de Hollande. Toute la classe politique française est unanime pour réclamer (je cite en langue de bois) « une implication plus grande de la banque centrale européenne dans la résolution de la crise » (euphémisme) .

Il n'y a que les Allemands, du moins les quelques conservateurs qui contrôlent encore un peu la chancelière Merkel dans son parlement, qui peuvent encore s'opposer à ça : mais dans les faits la monétisation a largement débuté.
Revenir en haut Aller en bas
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Jeu 09 Fév 2012, 20:24

Dromaeosaurus a écrit:
AntoineG a écrit:
Hollande sera une parfaite marionnette sur la politique économique. Des financiers puissants, autrefois positionnés sur DSK, soutiennent sa candidature et orienteront sa politique. Première priorité : ouvrir en grand les vannes de la BCE. Tout comme Obama.

Ouvrir les vannes de la BCE n'est pas du tout une bonne nouvelle. Sinon je suis d'accord, mais là encore Sarkozy ne se distingue presque pas de Hollande. Toute la classe politique française est unanime pour réclamer (je cite en langue de bois) « une implication plus grande de la banque centrale européenne dans la résolution de la crise » (euphémisme) .

Il n'y a que les Allemands, du moins les quelques conservateurs qui contrôlent encore un peu la chancelière Merkel dans son parlement, qui peuvent encore s'opposer à ça : mais dans les faits la monétisation a largement débuté.

Tout à fait d'accord.

Actuellement belle campagne de presse pour célébrer les 100 jours de Mario Draghi, présenté comme un bienfaiteur génial. Avec son plan de financement des banques à 490 milliards (bientot doublé) les gouvernements ont 2 à 3 ans tranquilles devant eux, sans nécessité de réformer le système; il leur suffira d'augmenter les impots. La chute sera d'autant plus dure mais qu'importe.

Antoine

Revenir en haut Aller en bas
 
Le "capitalisme" à la française
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Initiation à la vie politique Française Option B
» [Autorité héraldique] [BELGIQUE] Communauté française de Belgique : du nouveau !
» Cabale Française ?
» Petit débat sur la nécessité d'inscrire la gastronomie française au patrimonie mondial de l'UNESCO
» [En ligne] Armorial de la noblesse française (XVII-XIX)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: