DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le "capitalisme" à la française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Le "capitalisme" à la française   Lun 16 Jan 2012, 17:53

Free Mobile montre la faillite morale du capitalisme à la française



S'il y a eu un tremblement de terre économique en France cette semaine, c'est bien l'arrivée de Free Mobile, qui a divisé les prix par 2, 3 ou même 5. Ce séisme met bien en lumière les maladies de l'économie française, et ce capitalisme “à la française” si particulier, qui semble parfois réunir le pire du capitalisme et le pire du socialisme.

La plupart des nouveaux clients de Free Mobile achèteront le forfait illimité à 19.90 euros, mais le plus frappant était le forfait à deux euros, qui répond au forfait “RSA” créé par les opérateurs à la demande de l'Etat, à dix euros. En annonçant ce forfait, le fondateur de Free, Xavier Niel, avait la voix qui tremblait : plus vous êtes pauvres, plus on vous arnaque. Il a déclaré que Free n'avait pas prévu de faire un forfait premier prix, mais que son équipe avait été tellement choquée par un forfait RSA à dix euros qu'ils avaient décidé de le faire. Un proche de Niel me confirme la réalité de cette version publique. Dans une interview le lendemain sur BFM Business, Xavier Niel a dit que la marge de Free sur ce forfait serait de l'ordre de 50%, montrant à quel point le forfait “RSA” est un forfait “Racket Super Arnaque” comme Niel l'a surnommé.

Voilà comment le capitalisme à la française fonctionne : capitalisme de privilégiés et de castes. Les grandes entreprises gagnent de l'argent pour leurs actionnaires, non pas en jouant le jeu de la concurrence et de l'innovation, mais en obtenant des monopoles et des avantages de l'Etat. Et ce sont les plus pauvres qui en payent le plus souvent le coût.

Nous sommes restés à la société de privilèges de l'Ancien régime : chacun a sa niche qui lui permet d'exploiter une rente économique, accordée par le Souverain et donc nantie du droit divin. La vraie division est là, pas entre les riches et les pauvres, mais entre les privilégiés et les autres. Et comme ces privilèges existent à tous les étages de la société française, le système continue de fonctionner. Un chauffeur de taxi n'est évidemment pas aussi privilégié que Martin Bouygues, mais son privilège fonctionne de la même manière : par un cartel créé par l’État, qui appauvrit la plupart des gens au profit d'une minorité qui en retire une rente économique.

Il n'est pas étonnant, ensuite, que les Français aient une si piètre opinion du capitalisme, puisqu'on ne leur montre pas un capitalisme de marché, mais un capitalisme de mandarins. C'est un capitalisme qui ne profite pas tant que ça aux “super-riches” - l'économie française crée moins de millionaires et de milliardaires en France qu'en Grande-Bretagne et aux États-Unis - mais qui protège la France d'en haut et accable celle d'en bas.

Chaque CDI sur-protégé est un emploi non-qualifié en moins, ou précarisé. Chaque nouvelle niche fiscale immobilière, qui protège le patrimoine des propriétaires fonciers en maintenant les prix sur-élevés, est une famille qui ne peut pas se loger convenablement. Chaque protection des pharmaciens est des médicaments plus chers pour les Français. Chaque protection du “petit commerce” est des biens plus chers, et donc du pouvoir d'achat en moins.

Sur un marché au moins, Free Mobile a mis en évidence la faillite morale de ce système politico-économique. Espérons que beaucoup d'entrepreneurs, sur beaucoup de marchés, pourront faire de même dans les années à venir. Cette semaine nous a montré qu'il y a plus à attendre d'eux que des politiques.

http://www.atlantico.fr/decryptage/free-mobile-faillite-morale-capitalisme-francais-socialisme-pascal-emmanuel-gobry-266070.html

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Lun 16 Jan 2012, 19:31

Ca fait un an que j'attendais la venue de freemobile...

X N est un humaniste n'en déplaise, sa société a pour actionnaire ses employés. Il devient riche en donnant du pouvoir d'achat et en faisant profiter ses employés de la richesse créée.
Un patron vertueux en somme. Il n'y en a pas ou peu en France, c'est bien dommage.
C'est pour cette raison qu'on hait les riches patrons et les actionnaires.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Lun 16 Jan 2012, 19:35

Pas tous les actionnaires...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Lun 16 Jan 2012, 21:30

Fox77 a écrit:
Ca fait un an que j'attendais la venue de freemobile...

X N est un humaniste n'en déplaise, sa société a pour actionnaire ses employés. Il devient riche en donnant du pouvoir d'achat et en faisant profiter ses employés de la richesse créée.
Un patron vertueux en somme. Il n'y en a pas ou peu en France, c'est bien dommage.
C'est pour cette raison qu'on hait les riches patrons et les actionnaires.

Et pour quelle raison diable devrait il y avoir coïncidence entre des employés et des actionnaires ?

Si les capitalistes et les prolétaires doivent être la même chose, autant supprimer dès le départ l'une de ces deux catégories. Idea
Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mar 17 Jan 2012, 01:00

Parce que ceux qui créent la richesse, ce sont les employés et non les actionnaires.
Si l'on veut une entreprise performante, il faut que les employés s'en sentent solidaires, ça me parait être une évidence.

La réussite de Free est sans aucun doute du au sentiment d'appartenance fort créé en sont sein. Cela entraine l'émulation et l'innovation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mar 17 Jan 2012, 18:58

Citation :
Parce que ceux qui créent la richesse, ce sont les employés et non les actionnaires.

Ce que vous affirmez présuppose ni plus ni moins qu'une resucée marxiste de concept de « valeur travail », c'est à dire une erreur intellectuelle. Vous seriez incapable d'expliquer sur un mode fondé et non de façon arbitraire pourquoi tels créent de la valeur et pourquoi tels autres n'en créeraient pas.

Et si en cohérence de cette vision fausse du travail et de l'entreprise vous êtes pour que l'état oblige par la force (réglementation ou impôts) les entreprises et les salariés à fusionner la notion d'employé et d'actionnaire, c'est ni plus ni moins que du communisme (où le prolétariat doit être propriétaire des moyens de production).

Citation :
Si l'on veut une entreprise performante, il faut que les employés s'en sentent solidaires, ça me parait être une évidence.

Justement non, ce n'est pas du tout évident, et d'ailleurs, ça ne peut pas constituer une règle générale. Ca peut être vrai pour certains employés qui sont impliqués dans des décisions importantes concernant l'entreprise, d'où la création des « options en action », et pas pour d'autres pour qui le rendement maximum passe par d'autres voies.

Et c'est simple à comprendre : un actionnaire et un employé n'ont pas du tout les mêmes intérêts. Un employé (y compris un manadgeur), c'est un capital humain mobile, autrement dit, il a un intérêt à tirer le maximum de son entreprise sur le court terme, car s'il perd son travail il peut se recaser ailleurs sans trop de dommages ; un capitaliste-actionnaire, inversement, doit penser au développement de l'entreprise sur le très long terme car il voit son capital lié à l'entreprise de façon définitive : même s'il revend ses actions, il a un intérêt à ce que l'entreprise paraisse la plus viable possible dans l'avenir pour en tirer un bon prix.

C'est la raison pour laquelle, en règle générale, les entreprises ne proposent pas d'« options en actions » à la plupart de leurs collaborateurs (hormis ceux donc les décisions comptent le plus pour l'avenir de l'entreprise), tout simplement parce que ceux-ci préfèrent dans leur immense majorité négocier un meilleur salaire dans leur propre entreprise et acheter des actions ailleurs (ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier) !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 12:45

sunny Le capitalisme à la française ou sous n'importe quel drapeau, c'est l'exploitation de l'homme par l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 12:54

Graal a écrit:
sunny Le capitalisme à la française ou sous n'importe quel drapeau, c'est l'exploitation de l'homme par l'homme.

Vous en avez d'autres, des comme ça ?

Si vous voulez savoir ce qu'est l'exploitation de l'homme par l'homme, voici :

Pur produit de la pensée de celui qui a dénoncé le capitalisme comme exploitation de l'homme par l'homme.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Scrogneugneu



Messages : 2631
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 13:00

Xavier Niel un humaniste, un patron vertueux ?

Ne dit-on pas qu'il était dans le minitel rose et le commerce lié au sexe avant ?

ça montre bien que ce qui compte pour lui " c'est business & com' ", et satisfaire le client.

l'intérêt du produit (ici les télécoms), il s'en fout. et la Vertu, encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 13:05

sunny Il y a des images bien plus affreuse que cela.
Il suffit de faire un tour dans les mines d'or ou les enfants travaillent dans la misère, etc. C'est aussi cela le capitalisme!!!
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2631
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 13:16

il est forcément un peu de "mauvaise foi", mais il a bien compris comment Free compte faire " ses 50 % " de marge sur le forfait à 2 € :

---

Bouygues Télécom trouve l'offre de Free à 2 euros "scandaleuse"

(Boursier.com) -- Après SFR et France Télécom, Bouygues Télécom est le dernier opérateur à avoir réagi la semaine dernière à l'offensive d'Iliad, et à ses offres Free Mobile. Sa proposition est aussi la plus agressive, avec une gamme de forfaits B&You remplacée par deux nouvelles offres à 19,99 euros par mois et à 9,99 euros par mois, alignée sur Sosh (Orange) et Red (SFR).

Dans une interview accordée au 'JDD', Olivier Roussat, le directeur général de Bouygues Telecom, évoque un "beau coup marketing" de la part du groupe de Xavier Niel...

Il estime que Free "donne aux clients la perception de recevoir quelque chose qu'ils n'utiliseront jamais". Ainsi, "Free ne prend pas non plus de risque en vendant les appels illimités quand la moyenne est de deux heures trente par mois et en proposant 3.000 mégaoctets de 'surf' sur Internet quand la moyenne est à 400", explique Olivier Roussat au 'JDD', estimant que "notre offre à 9,99 euros est adaptée à beaucoup de gens et coûte deux fois moins cher".

Olivier Roussat n'est pas tendre non plus avec Free quand il s'agit de son "offre sociale" à 2 euros, qu'il juge "scandaleuse". Il estime en effet que ce forfait "comporte des surcoûts importants car ni les appels, ni les SMS, ni Internet ne sont bloqués... Sans naviguer, la mise à jour automatique des applications sur smartphones consomme 60 mégaoctets par mois, soit 6 euros de hors forfait. Pour s'inscrire, il faut avoir Internet et un compte en banque, pas le profil de personnes en difficulté ou de la 'mamie du Cantal'".

Le directeur général de Bouygues télécom juge donc cette offre "trompeuse", puisqu'elle est "faite pour accrocher les clients et les amener au forfait à 19,99 euros. La carte SIM gratuite pour leurs abonnés s'active au bout de dix jours même si vous ne l'utilisez pas... Cela permettra à Free de gagner des clients en masse sans qu'ils consomment. C'est ça sa stratégie !", conclut-il.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 13:55

sunny En tout cas les trios "SFR, Bouygues,Orange" nous ont bien exploités et se sont enrichis pendant des années surtout sur les plus pauvres d'après ce que Free en dit.
Et je trouve très vrai leur propos donc cela dérange.
Ces capitalistes se sont fait des milliards sur notre dos et nos gouvernants ont laissés faire leur manière d'agir pendant longtemps.
Il a fallu des plaintes des défenseurs à la consommation pour qu'ils se passent quelques choses.
D'ailleurs il me semble que le patron de Bouygues est le copain de Sarkozy.
Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 17:06

Scrogneugneu a écrit:
il est forcément un peu de "mauvaise foi", mais il a bien compris comment Free compte faire " ses 50 % " de marge sur le forfait à 2 € :
Bouygues Télécom trouve l'offre de Free à 2 euros "scandaleuse"
(Boursier.com) -- Après SFR et France Télécom, Bouygues Télécom est le dernier opérateur à avoir réagi la semaine dernière à l'offensive d'Iliad, et à ses offres Free Mobile. Sa proposition est aussi la plus agressive, avec une gamme de forfaits B&You remplacée par deux nouvelles offres à 19,99 euros par mois et à 9,99 euros par mois, alignée sur Sosh (Orange) et Red (SFR).
Dans une interview accordée au 'JDD', Olivier Roussat, le directeur général de Bouygues Telecom, évoque un "beau coup marketing" de la part du groupe de Xavier Niel...
Il estime que Free "donne aux clients la perception de recevoir quelque chose qu'ils n'utiliseront jamais". Ainsi, "Free ne prend pas non plus de risque en vendant les appels illimités quand la moyenne est de deux heures trente par mois et en proposant 3.000 mégaoctets de 'surf' sur Internet quand la moyenne est à 400", explique Olivier Roussat au 'JDD', estimant que "notre offre à 9,99 euros est adaptée à beaucoup de gens et coûte deux fois moins cher".
Olivier Roussat n'est pas tendre non plus avec Free quand il s'agit de son "offre sociale" à 2 euros, qu'il juge "scandaleuse". Il estime en effet que ce forfait "comporte des surcoûts importants car ni les appels, ni les SMS, ni Internet ne sont bloqués... Sans naviguer, la mise à jour automatique des applications sur smartphones consomme 60 mégaoctets par mois, soit 6 euros de hors forfait. Pour s'inscrire, il faut avoir Internet et un compte en banque, pas le profil de personnes en difficulté ou de la 'mamie du Cantal'".
Le directeur général de Bouygues télécom juge donc cette offre "trompeuse", puisqu'elle est "faite pour accrocher les clients et les amener au forfait à 19,99 euros. La carte SIM gratuite pour leurs abonnés s'active au bout de dix jours même si vous ne l'utilisez pas... Cela permettra à Free de gagner des clients en masse sans qu'ils consomment. C'est ça sa stratégie !", conclut-il.
Remettons chaque chose dans son contexte svp et n'écoutons pas les concurents de free qui sont forcément de mauvaise foi et défendent leur boutique.
Le forfait à 2€ 60minute et 60 sms coute 0.05€ par minute si vous dépassez l'heure.
Calcul rapide: Si vous dépassez d'une heure ça vous coutera 60x0.05=3€
Si vous dépassez de 4h00=> 12€
Ces forfaits possède un suivi de consomation. Il faut vraiment le vouloir pour se mettre sur la paille avec un tel forfait Rolling Eyes
Je remarque que la plupars de nos forfaits ne sont pas bloqués non plus, seulement si nous dépassons notre opérateur nous facture:
0.35€/minute un dépassement d'une heure nous coute donc 60x0.35€=21€
et pour un dépassement de 4h => 84€

CQFD, merci Freemobile. prière

PS: même réflexion avec les sms free=>0.01€ le sms en plus; autre opérateurs: 0.10€ le sms (!!)
Pour info, le sms a été inventé car les techniciens ont constaté qu'il y avait de la place dans le "headers" que transmet le télé portable aux antennes pour se signaler. ils ont donc pris quelques octets pour transmettre des messages courts. En fait un sms ça coute 0€ à nos opérateurs. affraid

PPS: Bouygue a déja perdu plus de 300000 clients(pigeons)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 19:17

Graal a écrit:
sunny Il y a des images bien plus affreuse que cela.
Il suffit de faire un tour dans les mines d'or ou les enfants travaillent dans la misère, etc. C'est aussi cela le capitalisme!!!

Citez moi un seul pays parmi les plus capitalistes du monde (dans les 10 premiers du classement de la liberté économique) où les enfants travaillent dans la misère.
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 19:31

Fox77 a écrit:
.
Si l'on veut une entreprise performante, il faut que les employés s'en sentent solidaires, ça me parait être une évidence.



Concrètement, c'est idéaliste, tout le monde n'a pas le don ni les capacités pour assumer des responsabilités. Une fois je pensais "valoriser" un salarié en le plaçant à un poste à responsabilité; malheureusement je me suis planté car il a accepté mais cela était trop lourd pour lui, il n'en dormait pas la nuit, résultat il a fini par se désinvestir de son travail. Et au final j'ai assumé mon erreur car c'était moi le responsable. Je lui avais même proposé de le faire rentrer dans le capital en fonction de sa motivation et des résultats de son travail !
Non, tout le monde n'a pas le courage de mettre ses couilles sur table pour créer une entreprise, des emplois, et le vivre bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 20:11

Bien entendu Paco.
Je ne parle pas de responsabilité, je parle d'offrir des actions de l'entreprise aux employés pour qu'ils soient plus motivés et par conséquent leurs intérêts convergent avec ceux de leur patrons, les rendant plus souple, moins revendicatif.
Tout le monde y gagne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 20:21

Fox77 a écrit:
Bien entendu Paco.
Je ne parle pas de responsabilité, je parle d'offrir des actions de l'entreprise aux employés pour qu'ils soient plus motivés et par conséquent leurs intérêts convergent avec ceux de leur patrons, les rendant plus souple, moins revendicatif.
Tout le monde y gagne.

Non, et j'ai déjà expliqué pourquoi.

Une action est la plus grosse responsabilité qui soit, car c'est un droit de propriété complet sur les résultats futurs de l'entreprise. Or la propriété implique la responsabilité.

Vous n'avez pas répondu s'il fallait rendre ça obligatoire ou si ça devait être négocié librement entre le chef d'entreprise et le salarié, auquel cas votre charge haineuse contre les patrons* est absurde, car dans la situation actuelle vous êtes incapable de dire si ce sont les patrons qui refusent ça aux salariés ou les salariés qui n'en veulent pas, ou tout simplement que les deux se sont mis d'accord sur quelque chose qui convient mieux aux deux parties.

*Un patron vertueux en somme. Il n'y en a pas ou peu en France, c'est bien dommage.
C'est pour cette raison qu'on hait les riches patrons et les actionnaires.
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 20:32

Fox77 a écrit:
Bien entendu Paco.
Je ne parle pas de responsabilité, je parle d'offrir des actions de l'entreprise aux employés pour qu'ils soient plus motivés et par conséquent leurs intérêts convergent avec ceux de leur patrons, les rendant plus souple, moins revendicatif.
Tout le monde y gagne.

Non, ce n'est pas réaliste, les entreprises qui ouvrent leur capital à des salariés le proposent à des profils, des personnalités bien spécifiques. C'est le cas de l'entreprise de Jean Baptiste Ducroix Vernier( orthographe?). Au quotidien ce n'est pas l'argent qui motive c'est le travail, l'equipe avec laquelle on travail, l'argent est une satisfaction. Les chefs d'entreprises qui misent sur l'argent comme unique source de motivation se trompent et verront leurs salaries s'essoufler rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Invité
Invité



MessageSujet: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 20:33

sunny En tous les cas Notre Seigneur Jésus n'est pas capitaliste puisqu'il a dit de rendre à césar ce qui est à césar.
Car l'attirance de l' argent a mis sur la croix Jésus pour dix deniers.
Donc je pense que les capitaux (deniers) et les capitalistes (césars) font de même pour le reste de la population sous une autre manière.

Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 20:34

paco>C'est votre point de vue, Free fait pourtant comme cela et cela marche très bien pour eux et pour leur patron 8eme fortune de France...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 20:37

Graal a écrit:
sunny En tous les cas Notre Seigneur Jésus n'est pas capitaliste puisqu'il a dit de rendre à césar ce qui est à césar.

Quel rapport ?

Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 20:41

Fox77 a écrit:
paco>C'est votre point de vue, Free fait pourtant comme cela et cela marche très bien pour eux et pour leur patron 8eme fortune de France...
Qu'est ce que vous en savez vous travaillez chez Free? Ce n'est pas mon opinion c'est un constat et qui est partagé avec d'autres chefs d'entreprises. Le souci d'un chef d'entreprise et que les comptes de sa société soient sains et que ses employés soient heureux de travailler, qu'ils s'épanouissent
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 20:43

Dromaeosaurus > Je ne comprend pas ce que vous écrivez...J'ai le sentiment que vous considérez ceux qui ne dirigent pas une entreprise ou n'ont pas responsabilités comme des personnes stupides et assistés, des sortes de ratés en somme.
Comme vous êtes manifestement très intelligent, je suppose que c'est parce que je ne suis pas au niveau et que quelque chose doit m'échapper. Je m’abstiens donc de vous répondre. Embarassed

Vous êtes chrétien Dromaeosaurus ?
Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 20:46

Paco a écrit:

Qu'est ce que vous en savez vous travaillez chez Free? Ce n'est pas mon opinion c'est un constat et qui est partagé avec d'autres chefs d'entreprises. Le souci d'un chef d'entreprise et que les comptes de sa société soient sains et que ses employés soient heureux de travailler, qu'ils s'épanouissent
Non je ne travaille pas chez Free, mais je sais qu'il est 8eme fortune de France et je sais que leurs employés ont des actions de l'entreprise.
Je constate aussi l’enthousiasme que les personnes qui y travaillent ont pour leur boite.
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 20:52

Et dans le cas d'une entreprise déficitaire qui dépose le bilan vous seriez prêt à rembourser ses dettes en prenant sur votre compte personnel?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 20:54

Parcs que cela parait sympa dans le cas d'une entreprise qui marche bien, mais dans le cas des PME lorsque ça plante ça se passe comment ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 20:56

Fox77 a écrit:
Dromaeosaurus > Je ne comprend pas ce que vous écrivez...J'ai le sentiment que vous considérez ceux qui ne dirigent pas une entreprise ou n'ont pas responsabilités comme des personnes stupides et assistés, des sortes de ratés en somme.
Comme vous êtes manifestement très intelligent, je suppose que c'est parce que je ne suis pas au niveau et que quelque chose doit m'échapper. Je m’abstiens donc de vous répondre. Embarassed

Vous êtes chrétien Dromaeosaurus ?

Vous vous foutez du monde ? C'est vous qui commencez vos diatribes contre les capitalistes (dans le sens : ceux qui détiennent du capital), et maintenant vous jouez les caliméros et les attaques ad hominem, parce que vous seriez snobé et que les arguments voleraient trop haut pour vous ?

Si c'est le cas, sachez que je suis désolé d'employer des arguments économiques censés pour combattre votre prose marxiste. Au passage, contrairement à vous je ne déteste personne, je rappelle juste que les actionnaires ont un rôle social important, et que ce sont des sujets de droit comme les autres qu'il est mal de détester.

Pour la question de fin sur ma qualité de chrétien, j'ai un principe : je ne parle jamais politique ni religion en public. :P
Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 20:58

Cher Paco,
je ne dis pas que gérer une entreprise est simple, je ne dis pas non plus que les employés doivent recevoir autant de profit que leur patron.
Comme vous le soulignez plus haut, tout le monde n'est pas capable de tenir le stress et les responsabilités liées au poste.
Ces responsabilités et ces risques méritent une récompense supérieur à celle des employés sans aucun doute.

Dans le cas où l'entreprise fonctionne mal, les employés ne mettrons pas la main à la poche, cependant, ils courent le risque d'être licenciés.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 20:59

Paco a écrit:
Et dans le cas d'une entreprise déficitaire qui dépose le bilan vous seriez prêt à rembourser ses dettes en prenant sur votre compte personnel?

C'est vrai, je crois qu'il est très utile de rappeler que les entrepreneurs n'ont aucun « droit de l'entrepreneur » pour les protéger, n'ont pas droit aux allocations chômage, qu'ils supportent toutes les conséquences négatives si ça ne marche pas et que l'état prend presque tout quand ça marche avant même que l'argent arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 21:01

Dans ce cas ils ne sont pas actionnaires mais intéresses au ÇA au Résultat ou a la marge, on parle pas de la même chose
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 21:03

Graal a écrit:
sunny En tout cas les trios "SFR, Bouygues,Orange" nous ont bien exploités et se sont enrichis pendant des années surtout sur les plus pauvres d'après ce que Free en dit.
Et je trouve très vrai leur propos donc cela dérange.
Ces capitalistes se sont fait des milliards sur notre dos et nos gouvernants ont laissés faire leur manière d'agir pendant longtemps.
Il a fallu des plaintes des défenseurs à la consommation pour qu'ils se passent quelques choses.
D'ailleurs il me semble que le patron de Bouygues est le copain de Sarkozy.

Si des entreprises peuvent s'entendre sur des prix, c'est qu'il est difficile qu'un entrepreneur surgisse sur le marché pour proposer autre chose ; attaquez plutôt l'état et la réglementation.

Au passage, je m'étonne que des gens s'indignent systématiquement quand des capitalistes s'entendent librement sur des prix, alors qu'ils ne disent jamais rien quand ce sont les salariés qui pratiquent cela via les conventions syndicales pour les salaires !
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 21:05

Dromaeosaurus a écrit:
Paco a écrit:
Et dans le cas d'une entreprise déficitaire qui dépose le bilan vous seriez prêt à rembourser ses dettes en prenant sur votre compte personnel?

C'est vrai, je crois qu'il est très utile de rappeler que les entrepreneurs n'ont aucun « droit de l'entrepreneur » pour les protéger, n'ont pas droit aux allocations chômage, qu'ils supportent toutes les conséquences négatives si ça ne marche pas et que l'état prend presque tout quand ça marche avant même que l'argent arrive.
Oui l'état premier servi
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 21:13

Dromaeosaurus a écrit:

Vous vous foutez du monde ? C'est vous qui commencez vos diatribes contre les capitalistes (dans le sens : ceux qui détiennent du capital), et maintenant vous jouez les caliméros et les attaques ad hominem, parce que vous seriez snobé et que les arguments voleraient trop haut pour vous ?
Si c'est le cas, sachez que je suis désolé d'employer des arguments économiques censés pour combattre votre prose marxiste. Au passage, contrairement à vous je ne déteste personne, je rappelle juste que les actionnaires ont un rôle social important, et que ce sont des sujets de droit comme les autres qu'il est mal de détester.
Pour la question de fin sur ma qualité de chrétien, j'ai un principe : je ne parle jamais politique ni religion en public. :P
Pour ma part, je déteste les patrons voyous et les actionnaires morfales. En fait, c'ets plus le principe qui me dégoute que les personnes en elles même que je ne connais pas.
Je ne nie pas l'utilité de certains actionnaires ni des patrons. Je remet en cause le comportement d'une grande majorité.
Que voulez vous, je n'ai pas une formation économique, ça ne m'empêche pas d'avoir une opinion en la matière qui rejoint ma règle morale et de cœur.
Je suis heureux d'apprendre que j'ai des propos marxistes. :beret:

Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 21:16

Dromaeosaurus a écrit:
C'est vrai, je crois qu'il est très utile de rappeler que les entrepreneurs n'ont aucun « droit de l'entrepreneur » pour les protéger, n'ont pas droit aux allocations chômage, qu'ils supportent toutes les conséquences négatives si ça ne marche pas et que l'état prend presque tout quand ça marche avant même que l'argent arrive.
En somme vous êtes en train de nous dire que ce sont ceux qui comprennent le moins l'économie qui font la stupidité de devenir patron: un métier de fou sans aucun avantage...
Tout s'explique et je comprend mieux votre point de vu. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 21:18

Cher Fox, vous oubliez que la PME est la première entreprise de France et que l'idée que vous vous faites des patrons et actionnaires est très limitée
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 21:21

Je veux bien l'admettre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Le "capitalisme" à la française   Mer 18 Jan 2012, 22:32

sunny Quand je travaillais, mon patron a vendu son entreprise lorsqu'il a remarqué que tout allait mal pour ces gains.
S'il a mis un peu de sa poche pour l'entreprise dans son passé, il a eu les moyens de s'acheter ces restants de points de retraite.
Je ne lui en veux pas. Ce n'est pas mon problème qu'il soit patron et qu'il s'en tire des avantages quel qu'il soit, après avoir exploité bon nombres de salarié, un nombre d'heures de travail à son compte; J'en suis témoin pour avoir travaillé en heures supplémentaires sans être payé de ma tache et aussi pour avoir travaillé pour sa commodité personnel sur les gains de l'entreprise. Il le verra quand le moment sera venu. Est-ce bien ou mal ? Il le verra là-haut. Ce n'est pas moi le juge!!!!
D'après mon expérience ,il y a des mauvais patrons comme il y a des mauvais employés !!!
Les gains du Seigneur sont plus brillant que les gains sur terre qui sont éphémères
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Jeu 19 Jan 2012, 18:56

Fox77 a écrit:
Dromaeosaurus a écrit:
C'est vrai, je crois qu'il est très utile de rappeler que les entrepreneurs n'ont aucun « droit de l'entrepreneur » pour les protéger, n'ont pas droit aux allocations chômage, qu'ils supportent toutes les conséquences négatives si ça ne marche pas et que l'état prend presque tout quand ça marche avant même que l'argent arrive.
En somme vous êtes en train de nous dire que ce sont ceux qui comprennent le moins l'économie qui font la stupidité de devenir patron: un métier de fou sans aucun avantage...
Tout s'explique et je comprend mieux votre point de vu. Mr.Red

Vous ne comprenez pas. En France, il n'y a pas assez de patrons et d'entrepreneurs, à cause de la mentalité ambiance et du climat de lutte des classes que vous relayez. Et les grands patrons qui réussissent, malheureusement, doivent travailler avec l'état ce qui conduit à perpétuer des réflexes malsains.

Si des gens deviennent patrons, ce n'est certainement pas à cause des « avantages » que cette position procure, car ceux qui cherchent des avantages deviennent fonctionnaires, hommes politiques ou syndicalistes. Ceux qui deviennent patrons le font en raison de leur esprit d'entreprise, la volonté d'être maître de leur destinée, de réaliser leurs rêves et de faire bouger les lignes.
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Ven 20 Jan 2012, 10:48

[quote="Dromaeosaurus"][quote="Fox77"]
Dromaeosaurus a écrit:


Si des gens deviennent patrons, ce n'est certainement pas à cause des « avantages » que cette position procure, car ceux qui cherchent des avantages deviennent fonctionnaires, hommes politiques ou syndicalistes. Ceux qui deviennent patrons le font en raison de leur esprit d'entreprise, la volonté d'être maître de leur destinée, de réaliser leurs rêves et de faire bouger les lignes.

Merci, c'est exactement cela
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Lun 23 Jan 2012, 11:37

En ce qui me concerne M. Niel va me faire économiser 250 € par an tout en me permettant des appels illimités au lieu de deux heures par mois.

Donc je dis merci.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 25 Jan 2012, 02:54

Philippe Fabry a écrit:
En ce qui me concerne M. Niel va me faire économiser 250 € par an tout en me permettant des appels illimités au lieu de deux heures par mois.

Donc je dis merci.

Et ceux qui vont ainsi recevoir vos appels 'illimités' disent-ils merci ?

Mr. Green

Plus aucune limite aux bavards !
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 25 Jan 2012, 10:51

AntoineG a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
En ce qui me concerne M. Niel va me faire économiser 250 € par an tout en me permettant des appels illimités au lieu de deux heures par mois.

Donc je dis merci.

Et ceux qui vont ainsi recevoir vos appels 'illimités' disent-ils merci ?

Mr. Green

Plus aucune limite aux bavards !

En fait je ne dépassais jamais mes deux heures mensuelles. Mais 37 euros pour deux heures mensuelles de communication, c'était quand même cher.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Ven 27 Jan 2012, 15:23


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Scrogneugneu



Messages : 2631
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Ven 27 Jan 2012, 15:42

Philippe Fabry a écrit:
En ce qui me concerne M. Niel va me faire économiser 250 € par an tout en me permettant des appels illimités au lieu de deux heures par mois.

Donc je dis merci.
quoi ? parce que tu payais 40€ pour 2h par mois et sans aucun numéro illimité ?

t'es au courant que c'était déjà moins cher ?

et en plus, maintenant, tu vas allez chez le type qui t'a traité de " pigeon " ?
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2631
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Ven 27 Jan 2012, 15:50

j'ai toujours des abonnements neuf à zéro euros par mois. bien sûr, si vous appelez au-delà de dix minutes, ça devient horriblement cher à la minute. je les utilise pas. mais je veux pas résilier. on sait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Ven 27 Jan 2012, 17:19

Scrogneugneu a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
En ce qui me concerne M. Niel va me faire économiser 250 € par an tout en me permettant des appels illimités au lieu de deux heures par mois.

Donc je dis merci.
quoi ? parce que tu payais 40€ pour 2h par mois et sans aucun numéro illimité ?

Je crois que j'avais trois numéros illimités, en principe. Mais ça ne change pas grand-chose.

et en plus, maintenant, tu vas allez chez le type qui t'a traité de " pigeon " ?

Du moment qu'il me fait payer trois fois moins cher, il peut me traiter de vieille galeuse paralytique.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Scrogneugneu



Messages : 2631
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Lun 06 Fév 2012, 12:09

Free: un réseau très partiel, sous-dimensionné, et tout de suite étrangement éteint,

est-ce la clé du "discount" de cet ancien homme d'affaire du minitel rose ?


http://www.businessmobile.fr/actualites/reseau-free-mobile-sfr-affiche-ses-doutes-et-avance-ses-preuves-a-l-arcep-39768228.htm

http://www.businessmobile.fr/actualites/free-mobile-reseau-partiellement-allume-et-sous-dimensionne-39767756.htm
Revenir en haut Aller en bas
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 08 Fév 2012, 11:13

Fox77 a écrit:

Dans le cas où l'entreprise fonctionne mal, les employés ne mettrons pas la main à la poche, cependant, ils courent le risque d'être licenciés.

C'est vrai mais dans certains secteurs, comme les start-up technologiques, ce risque est quasi-nul. Dernier exemple en date autour de moi : il a fallu dix jours à la personne pour retrouver un bon job...

Dans de tels secteurs, clés pour la croissance et la création de valeur économique et l'emploi, le droit social est terriblement biaisé en faveur des salariés. Les exemples d'abus des salariés vis à vis de l'entreprise comme de la sécurité sociale sont légion. Et ne croyez pas 'tant mieux pour les salariés'. Car le résultat, c'est beaucoup moins de jobs que ceux qui pourraient être créés.

Dans d'autres secteurs, à faible niveau de qualification ou sur des métiers anciens, où retrouver un job n'est pas immédiat, le droit social doit sans doute être plus protecteur.

Antoine


PS - Quand je vois il y a quelques jours à la télévision F. Fillon fier d'expliquer à M.Aubry que les gouvernements de droite ont augmenté la fiscalité sur le capital donc sur les entrepreneurs de 10 points, j'hallucine !
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 08 Fév 2012, 11:40

AntoineG a écrit:

PS - Quand je vois il y a quelques jours à la télévision F. Fillon fier d'expliquer à M.Aubry que les gouvernements de droite ont augmenté la fiscalité sur le capital donc sur les entrepreneurs de 10 points, j'hallucine !

Pareil.

Et il est là, tout fier : pas besoin de voter pour la gauche, nous, la droite, on l'a fait !

Ces glands ne comprennent pas que l'épargne d'aujourd'hui ce sont les emplois (et les impôts) de demain. Taxer l'épargne c'est comme moissonner aux premières germinations.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "capitalisme" à la française   Mer 08 Fév 2012, 21:07

AntoineG a écrit:
PS - Quand je vois il y a quelques jours à la télévision F. Fillon fier d'expliquer à M.Aubry que les gouvernements de droite ont augmenté la fiscalité sur le capital donc sur les entrepreneurs de 10 points, j'hallucine !

C'est pour ça que Sarkozy ne peut pas être réélu, il se place depuis 5 ans sur le terrain de la gauche, par opportunisme.

C'est pour ça aussi qu'il est contre productif d'aller voter.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le "capitalisme" à la française
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Initiation à la vie politique Française Option B
» [Autorité héraldique] [BELGIQUE] Communauté française de Belgique : du nouveau !
» Cabale Française ?
» Petit débat sur la nécessité d'inscrire la gastronomie française au patrimonie mondial de l'UNESCO
» [En ligne] Armorial de la noblesse française (XVII-XIX)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: