DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Mourir à soi-même

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Mourir à soi-même   Sam 03 Sep 2011, 16:40

Bonjour, je voulais savoir c'est quoi mourir à sois même.

On fait comment pour mourir face a ces désirs, ces passions ? Faut-il demander à Dieu par la prière ?
Pour progresser dans la vie spirituelle comment fait-on ?
J'ai beau essayer bien trop souvent je n'y arrive pas, pas assez de volonté peut être. :/

J'ai trouvé ceci.


Citation :
Mourir à soi-même
Ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort


.../...
Si tu sens que tu as encore peur de la mort, tu dois prier en disant : "Seigneur, enlève toute crainte de la mort, je t'en prie". Et si le Seigneur te dit clairement ce soir même : "C'est fini pour toi sur cette terre", tu lâches tout. Tu es prêt à tout lâcher parce que tu n'as pas aimé ta vie jusqu'à craindre la mort.

Mais le Seigneur parle aussi, d'une autre mort, et je pense que c'est encore plus important pour chacun de nous, c'est la mort à soi-même, et ça va dans le même sens, puisque quand on aime sa vie charnelle et personnelle, on n'aime pas la crucifier, on n'aime pas la mener à la croix pour qu'elle meure. Et Jésus dit clairement dans Luc 14:25 : « De grandes foules faisaient route avec Jésus ». Quand le Seigneur se manifeste avec puissance, il attire toujours de grandes foules parce qu'il se passe toujours des choses extraordinaires. Quand le Seigneur agit avec puissance, par les apôtres, par les serviteurs de Dieu à qui le Seigneur a donné un ministère de puissance, de foi, on voit les foules arriver.

Il faut voir le ministère que le Seigneur a donné à Smith Wigglesworth, un simple plombier qui savait à peine lire et écrire, qui n'a jamais eu rien d'autre que sa Bible et cela lui a largement suffi. Il était rempli du Saint-Esprit et de foi. Il a parcouru la terre entière. Le Seigneur agissait puissamment au travers de lui. Un jour il a débarqué en Australie, sur un quai, en bateau. Il n'y avait personne pour l'attendre, personne. Quand il est parti d'Australie, il y avait des milliers de personnes qui sont venues l'accompagner au bateau, parce que quand il annonçait la Parole de Dieu, le Seigneur agissait avec puissance et force, et Jésus se manifestait par des conversions, par des guérisons, par des miracles et les foules s'approchaient du Seigneur. Et il n'a pas eu souvent l'occasion de faire imprimer beaucoup de prospectus, de tracts, pour annoncer ses réunions. Il n'y avait pas non plus beaucoup d'émissions de radio et de télévision, mais le Saint-Esprit était à l'œuvre et les gens venaient en foule.

"De grandes foules faisaient route avec Jésus". Mais il y a une grande différence entre être attiré par la puissance et l'amour du Seigneur, recevoir une bénédiction, une guérison, une délivrance, et être disciple de Jésus. Le Seigneur Jésus veut former des disciples. Il dit dans Matthieu, au chapitre 28 et au verset 19 : « Allez (annoncer l'Evangile à la terre entière), faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer, tout ce que je vous ai prescrit ». Un disciple est un frère ou une sœur à la nuque souple qui apprend du Seigneur à obéir.

Et ,je vous confesse que c'est un apprentissage qui n'est pas toujours facile. Mais quand on aime le Seigneur, on veut y passer. Et Jésus dit dans Luc 14, au verset 26 : « Si quelqu'un vient à moi et s'il ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et ses sœurs et même sa propre vie... ». Il disait dans Apocalypse 12 : "Ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort". Et là Il nous dit bien que c'est la même chose. Il faut que nous ayons pour notre vie propre la haine que le Seigneur a, dans le bon sens du terme, bien sûr, c'est-à-dire que tout ce qui va s'opposer dans ma vie à l'accomplissement de la volonté parfaite de Dieu pour moi, je dois le haïr, l'amener à la Croix et le crucifier. Si ma volonté propre, ma propre vie vient s'opposer à la volonté du Seigneur pour moi, je dois la haïr. « Il ne peut être mon disciple ». C'est une impossibilité totale.

On peut recevoir de grandes bénédictions du Seigneur, être visité puissamment, être béni, guéri, mais le Seigneur a un tel amour pour nous qu'il veut nous faire pleinement participer à toute sa vie à Lui. Il ne veut pas que nous restions encombrés de notre vie charnelle, de nos désirs charnels, des plaisirs du monde, des choses qui passent et qui vont périr pour toujours. Le monde passe, ses convoitises aussi, et pendant ce temps des âmes se perdent.
http://www.sourcedevie.com/html/C046-mourir-crainte-mort-p3.htm






Dernière édition par Vincent01 le Sam 03 Sep 2011, 16:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Sam 03 Sep 2011, 16:45

Oui, c'est renoncer à ses désirs MÊME CEUX QUI SONT LÉGITIMES. Et c'est là quelque chose de très mystérieux. C'est pourtant absolument nécessaire car "nul ne peut voir Dieu sans mourir". la vision béatifique ne serait pas supportée. L'humilité de Dieu est trop profonde pour être supportée par un homme ayant une once de fierté, même légitime.

Voilà pourquoi Dieu nous fait passer par cette terre, se cache, nous laisse péché, souffrir, puis se montre et nous fait à tous miséricorde.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Sam 03 Sep 2011, 16:48

Et vous savez comment on peut mourir a sois même ?
Je veut dire, il y a certaines choses qui me font souffrir comme le célibat, l'envie de trouver un travail etc...

Comment on peut ce détacher de ce genre de soucis "temporel" (et éprouvant ) ?

(j'ai éditer mon sujet j'ai rajouté :
On fait comment pour mourir face a ces désirs, ces passions ? Faut-il demander à Dieu par la prière ?
Pour progresser dans la vie spirituelle comment fait-on ?
J'ai beau essayer bien trop souvent je n'y arrive pas, pas assez de volonté peut être. :/ )
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Sam 03 Sep 2011, 17:00

On ne peut pas mourir à soi-même. Dès qu'on croit y être arrivé, aussitôt, on se dit : "Pas mal" et la tête de notre orgueil renaît.
Tou juste peut-on par soi-même, en regardant sa vie et ses péchés, acquérir un peu d'humilité.

Mais la mort à soi-même est autre chose.



C'est impossible à l'homme. Mais Dieu le peut, et pour le faire, il nous fera tous passer, soit en ce monde, soit dans l'autre, par une expérience du désespoir.

Après avoir connu ceci, tout homme est comme détruit, profondément, comme un grain de blé broyé. Alors il peut renaître et porter beaucoup de fruits.

Le Christ lui-même, dans son humanité, a dû passer par là :

Citation :

Hébreux 5, 7 C'est lui qui, aux jours de sa chair, ayant présenté, avec une violente clameur et des larmes, des implorations et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé en raison de sa piété,
Hébreux 5, 8 tout Fils qu'il était, apprit, de ce qu'il souffrit, l'obéissance ;
Hébreux 5, 9 après avoir été rendu parfait, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent principe de salut éternel,
Hébreux 5, 10 puisqu'il est salué par Dieu du titre de grand prêtre selon l'ordre de Melchisédech.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Sam 03 Sep 2011, 20:37

Mourir à soi même, c'est simplement vivre pour Dieu, et même vivre de Dieu.

Renoncer à ses désirs légitimes... Un exemple Arnaud?
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Sam 03 Sep 2011, 22:48

Oui,il faut prendre les choses sous un autre angle avant que ne vienne le broiement....annoncé par Arnaud.

Comme Raphaël l'introduit,il faut faire vivre le nouvel homme qui nous le savons doit croître et forcement cela détournera au fur et à mesure des choses du vieil homme.
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Sam 03 Sep 2011, 22:54

Raphaël a écrit:
Renoncer à ses désirs légitimes... Un exemple Arnaud?
Et si je venais à être séparer de ma femme.
Je ne le souhaite pas. Mais pour mourir à moi-même, cela peut m'être demandé...
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Sam 03 Sep 2011, 23:07

http://eschatologie.free.fr/forum/juillet2007/g1mourir1.htm
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Sam 03 Sep 2011, 23:13

Ne se faire aucune illusion sur soi même, demander au Christ de nous protéger de "soi même", lui répéter que l'on veut l'aimer comme il nous aime, lui demander de nous sauver. Pour ce qui est de votre célibat et de votre difficulté un travail, laissez le Seigneur investir ces zones de souffrances. Cependant à moins d'une Grace particulière ces souffrances ne disparaitront pas sur terre, autant vous dire que dans cette démarche il faut accepter d'être radicalement dépendant du Seigneur. Et c'est ce qu'il veut ! Que ta Volonté soit faite Seigneur, Sans toi je ne peux rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Sam 03 Sep 2011, 23:44

Voici pour moi ce qu'est mourir à soi-même:

Prière au Père

Prends Seigneur et reçois toute ma liberté,
ma mémoire, mon intelligence
et toute ma volonté.
Tout ce que j'ai et tout ce que je possède,
c'est Toi qui me l'as donné.
Tout cela, Seigneur, je Te le rends.
Tout est à Toi, disposes-en
selon Ton entière volonté.
Donne-moi seulement de T'Aimer,
donne-moi cette grâce,
elle seule me suffit.

Ignace de Loyola
Revenir en haut Aller en bas
outreneuve



Messages : 1055
Inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Dim 04 Sep 2011, 18:16

Mourir à soi-même, c'est reconnaître que nous subsistons, que nous existons ou que nous ne sommes pas, comme Dieu EST.

Le mot exister signifie par lui-même qu'une chose a une consistance à partir de, c'est-à-dire à partir d'autre chose. Il s'agira de savoir à partir de quoi ce qui existe a son existence.


Prologue de Jean :

1. Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.
2. Elle était au commencement avec Dieu.
3. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.

AFIN QU'ILS SOIENT UN COMME NOUS SOMMES UN ;
moi en eux et toi en moi,
AFIN QU'ILS SOIENT CONSOMMÉS EN UN SEUL.
Jean 17:22


Toutes choses ont été créées par lui et pour lui,
et il est avant tout, et toutes choses subsistent en lui. Col 1,15

Car c'est de Lui, et par Lui, et pour Lui que sont toutes choses. Romains 11, 36


Faire Sa Volonté, c'est le seul moyen de mourir à soi-même, et pour faire la volonté de Dieu, il suffit d'appliquer strictement les paroles de Jésus, sans compromis....

Dans la prière d'Ignace, il y a encore de sa volonté propre ;)

Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Lun 05 Sep 2011, 02:16

Voilà un sujet qui me plait ! Trop souvent oublié par les cathos !

Raphaël, un exemple de désir légitime auquel on doit renoncer : le désir d'union avec Dieu.
Et oui...
Encore faut-il comprendre la différence entre le désir et la volonté.
Le désir d'union est un obstacle mais la volonté est nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Lun 05 Sep 2011, 02:28


Un autre exemple : le désir de mourir à soi-même.

Comme le dit Arnaud il est impossible de mourir totalement à soi-même dans cette vie.

En revanche il est possible de dépasser le désir de mourir à soi-même.

Cela ne nous dispense pas de l'effort de mourir à soi-même.

Notre limite n'est que celle que nous nous sommes fixé à nous même.
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Lun 05 Sep 2011, 02:39

En réponse à Vincent :

Mourir à soi-même n'est pas un malheureux. C'est un bonheur et à vrai dire c'est même le seul bonheur.

Nos désirs, nos passions, nos haines, nos amours en tant qu'ils sont nos amours et non l'Amour. Voilà tout ce qui entrave notre bonheur.

Mourir à soi-même ce n'est pas un voeu pieu, c'est un effort de chaque jour pour traquer en nous-même tel désir qui nous tarabuste et auquel on prétend avoir droit, la haine qui se cache sous des masques dont parfois celui de la morale, etc.
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Lun 05 Sep 2011, 11:42

Mourir à soi-même, c'était le thème de mon mémoire de fin d'étude.

Cela a donné ce petit écrit "A la folie", que je vous livre si ça vous intéresse :
http://s148960499.onlinehome.fr/a_la_folie.zip

A moins d'un péché contre l'Esprit, tôt ou tard, toute personne sera "confrontée" à cela (pas à mon mémoire :P, mais à mourir à soi-même).
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Lun 05 Sep 2011, 12:47

spidle33 a écrit:
Mourir à soi-même, c'était le thème de mon mémoire de fin d'étude.

Cela a donné ce petit écrit "A la folie", que je vous livre si ça vous intéresse :
http://s148960499.onlinehome.fr/a_la_folie.zip

A moins d'un péché contre l'Esprit, tôt ou tard, toute personne sera "confrontée" à cela (pas à mon mémoire :P, mais à mourir à soi-même).

Je n'ai pas accès à ton lien.
Mais cela doit venir du fait que je n'ai plus de livebox.
Vendredi il a eu le "coup de foudre". cherry
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Lun 05 Sep 2011, 12:49

Mourir à soi-même? scratch
Une succession, dans les épreuves, de nos "oui"?
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Lun 05 Sep 2011, 13:01

J'aime bien ce que tu as écrit,spidle33 et c'est un bon mémoire je trouve!
Comment tu l'as défendu,raconte-nous!
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Lun 05 Sep 2011, 15:08

Mister be a écrit:
J'aime bien ce que tu as écrit,spidle33 et c'est un bon mémoire je trouve!
Comment tu l'as défendu,raconte-nous!
L'origine de mon école est liée aux jésuites, et il reste pas mal de jésuite en activité au cours de la formation.
Le mémoire final peut porter sur le sujet de notre choix.

J'ai pu le faire lire par des personnes ayant déjà la foi, et des bases suffisantes pour y être réceptives.

J'ai eu une note assez bonne, dégradée par le fait que je l'ai rendu en retard... :p

Rien que pour moi, à le faire, ça m'a beaucoup apporté. Par ailleurs, je dois admettre qu'Arnaud, à l'époque, a beaucoup éclairé mes questions sur la kénose, ici-même sur ce forum (les sujets doivent être dans les archives maintenant).
En fait, plus qu'un mémoire, c'est aussi l'aboutissement d'un cheminement intérieur.

Le cadre scolaire a été le prétexte à quelque chose de plus profond, que j'avais besoin de faire.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Cupertino



Messages : 590
Inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Lun 05 Sep 2011, 15:28

Si le grain ne meurt il ne peut porter de fruit.
Revenir en haut Aller en bas
http://messe.forumactif.org
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Lun 05 Sep 2011, 15:34

Cupertino a écrit:
Si le grain ne meurt il ne peut porter de fruit.

Jn 12, 24-25 a écrit:
« En vérité, je vous le dis :
Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas,
Il demeure seul ;
Mais s'il meurt,
Il porte beaucoup de fruits.
Qui aime sa vie la perd ;
Et qui s’en détache en ce monde
La garde pour la vie éternelle. »
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Lun 05 Sep 2011, 18:24

A chaque jour, suffit Sa Grâce. (mon raccourci) ;)
Spidle, Thumright
"donnez, donnez, donnez moi" comme le dit une chanson d'Enrico
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Mar 06 Sep 2011, 01:39

spidle33 a écrit:
Mister be a écrit:
J'aime bien ce que tu as écrit,spidle33 et c'est un bon mémoire je trouve!
Comment tu l'as défendu,raconte-nous!
L'origine de mon école est liée aux jésuites, et il reste pas mal de jésuite en activité au cours de la formation.
Le mémoire final peut porter sur le sujet de notre choix.

J'ai pu le faire lire par des personnes ayant déjà la foi, et des bases suffisantes pour y être réceptives.

J'ai eu une note assez bonne, dégradée par le fait que je l'ai rendu en retard... :p

Rien que pour moi, à le faire, ça m'a beaucoup apporté. Par ailleurs, je dois admettre qu'Arnaud, à l'époque, a beaucoup éclairé mes questions sur la kénose, ici-même sur ce forum (les sujets doivent être dans les archives maintenant).
En fait, plus qu'un mémoire, c'est aussi l'aboutissement d'un cheminement intérieur.

Le cadre scolaire a été le prétexte à quelque chose de plus profond, que j'avais besoin de faire.

Donc tu es prof de religion d'où ce mémoire?
Les notes m'importent peu!C'est ce que tu en as retiré qui compte ainsi que les autres qui l'ont lu!Qu'ont été leurs réactions?
Non la kénose et le livre d'Arnaud sont encore bien présents...tu m'autorises à le faire lire à d'autres?
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Mar 06 Sep 2011, 05:14

Vincent01 a écrit:
Et vous savez comment on peut mourir a sois même ?
Je veut dire, il y a certaines choses qui me font souffrir comme le célibat, l'envie de trouver un travail etc...

Comment on peut ce détacher de ce genre de soucis "temporel" (et éprouvant ) ?

(j'ai éditer mon sujet j'ai rajouté :
On fait comment pour mourir face a ces désirs, ces passions ? Faut-il demander à Dieu par la prière ?
Pour progresser dans la vie spirituelle comment fait-on ?
J'ai beau essayer bien trop souvent je n'y arrive pas, pas assez de volonté peut être. :/ )

C'est simple, Vincent, il faut vivre pour Dieu ; il faut vivre selon les désirs de Dieu exprimés par Jésus, en pratiquant tout ce qu'il nous demande d'observer.

C'est l'Esprit Saint Lui-même qui fait mourir en nous le vieil homme ; qui crucifie en nous tous nos désirs, nos passions ; c'est Lui qui nous aide à nous libérer de tous ces trésors accumulés sur la terre pour nous laisser un seul trésors, Lui.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Mar 06 Sep 2011, 05:21

Renaud a écrit:
Voilà un sujet qui me plait ! Trop souvent oublié par les cathos !

Raphaël, un exemple de désir légitime auquel on doit renoncer : le désir d'union avec Dieu.
Et oui...
Encore faut-il comprendre la différence entre le désir et la volonté.
Le désir d'union est un obstacle mais la volonté est nécessaire.

Désolé, mais je ne suis pas d'accord. Il ne faut pas renoncer à son désir d'union à Dieu ; il faut tendre de tout notre être vers cette union à Dieu en demandant à Dieu de la réaliser Lui-même ; car Lui seul peut nous unir à Lui. Si on ne désire plus l'union à Dieu alors on ne tends plus vers cette union, on ne la recherche plus. Et c'est pourtant ce que Jésus nous invite à faire : "Chercher et vous trouverez" ; "Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton être ...". Comment peux-t-on attirer l'Amour si on ne tend pas de tout son être vers l'Amour, vers l'union dans l'Amour avec Dieu.

Le désir d'union n'est pas un obstacle. Ce qui est un obstacle c'est de penser que nous allons y arriver par nous-même. L'amour attir l'Amour. Dieu s'abaissera vers nous s'il nous voit tendre vers Lui tout en attendant de Lui cette union. C'est comme le petit enfant qui tends les bras vers son père pour faire comprendre à son père qu'il désire que son père s'abaisse à Lui pour l'élever jusqu'à son coeur.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Mar 06 Sep 2011, 12:41

petero a écrit:

Le désir d'union n'est pas un obstacle. Ce qui est un obstacle c'est de penser que nous allons y arriver par nous-même. L'amour attir l'Amour. Dieu s'abaissera vers nous s'il nous voit tendre vers Lui tout en attendant de Lui cette union. C'est comme le petit enfant qui tends les bras vers son père pour faire comprendre à son père qu'il désire que son père s'abaisse à Lui pour l'élever jusqu'à son coeur.

Ce que vous dites Petero me semble très juste. J'en ai fait l'expérience.
Pendant très longtemps, tout mon être était tendu vers Dieu, et mon désir d'union occupait toutes mes pensées. J'ai beaucoup cherché comment accomplir cette union, comment Le rejoindre. Et je suis tombée dans le piège de vouloir y arriver par moi-même. Or je me voyais indigne et impure, et je partais en croisade contre moi-même, pour me purifier. Je me voyais faiblement humaine, et j'ai donc cherché à développer en moi ce que certains, dans d'autres milieux spirituels, appellent "notre nature divine". J'ai consacré tout mon temps à cela, à ce chemin "vers Dieu".
Mon intention au départ était pure, mais les moyens et la compréhension que j'en avais étaient totalement faussés.
J'ai ensuite voulu "mourir", cela me semblait la voie sacrée... Je me suis posée cette question que pose Vincent01. Comment mourir à soi-même ? Je voulais tuer "le vieil homme" en moi, ou plutôt "la vieille femme". J'étais persuadée que je devais faire cela par moi-même, pour pouvoir enfin entrer en union avec Dieu. Il faut dire que, influencée par les courants de pensées new-age/ésotériques, je voyais Dieu de moins en moins comme un Père, et de plus en plus comme une présence impersonnelle, infusée dans sa Création, mais que l'on ne pouvait finalement pas rencontrer réellement. La recherche d'union glissait peu à peu vers un désir de fusion. Dans cette vision plutôt orientale des choses, mourir à soi-même c'est "se noyer dans le grand tout", perdre sa propre identité, sa propre personnalité, et n'être plus que ... que quoi au fait ? .... plus rien. Mais un "rien" sensé ouvrir la porte vers le "Tout". C'est à dire, devenir Dieu. Un "rien" qui au lieu de laisser la place à Dieu va au contraire "prendre la place de Dieu". Cette croyance aberrante avait peu à peu recouvert mon amour pour Dieu en tant que Père rempli d'Amour. Il n'y avait plus de relation personnelle possible avec Dieu, il fallait au contraire aller vers de plus en plus "d'impersonnel", ou de "transpersonnel". Noyer "le moi" en Dieu, et ainsi mettre fin à toute souffrance, à toute résistance, à tout volonté personnelle, et n'être plus qu'un avec "le Divin".

C'est étrange de voir à quel point la relation fusionnelle a été étudiée par les psy, en ce qui concerne la relation homme-femme ou parents-enfants, et la relation humaine en générale. Mais elle a très peu été étudiée en ce qui concerne la relation de l'homme à Dieu. Or, on arriverait aux mêmes conclusions : la relation fusionnelle est toxique, elle induit dépendance, souffrance et ne comble jamais. Elle annule toute possibilités de rencontre véritable. Pour se rencontrer il faut être deux, or la fusion recherche le retour au "Un", à l'unité dans le sens mathématique du terme (1+1 = 1). Or nous vivons une période où les voies orientales prônant la fusion ont beaucoup de succès, sans doute parce qu'elles sont beaucoup plus facile d'accès que la voie Chrétienne. Chercher à fusionner, à se fondre "dans le grand Tout", après des vies et vies de perfectionnement, ça devient à la mode, et cela rejoint le désir de fusion dans les relations amoureuses. Au final ça reste très mental puisqu'on fond, personne (ou presque) n'est réellement prêt à fusionner totalement avec "le Divin", là, maintenant, tout de suite (c'est à dire mourir). On y pense.... pour dans plusieurs vies !... et on se ment ainsi à soi-même. Ce n'était pas mon cas puisque je faisais partie de cette minorité qui souhaitait fusionner là maintenant tout de suite . J'en suis revenue, grâce à Dieu ! Je lui ai bien-sûr tout offert, lors de mon grand retour vers Lui, en tant que Père aimant et accueillant, sachant qu'Il connaissait la valeur des épreuves que j'avais traversé dans mon errance et mes égarements.

Assurément, Dieu vient à notre rencontre si comme des petits enfants nous tendons les mains vers Lui, dans la confiance et sans rien demander de particulier que Son Amour.
Il nous faut tendre nos mains, nos bras, nos pensées, nos désirs, notre volonté vers Lui... c'est essentiel. C'est notre part.
Et tout à la fois lâcher, s'abandonner, rester humble, accepter notre faiblesse, notre imperfection, notre pauvreté d'âme et de coeur. Dans cette acceptation reconnaître que c'est Lui qui nous comble de tout, qui nous restaure. Nos efforts sont le terreau d'accueil de Sa grâce, mais Sa grâce peut tout aussi bien être donnée à celui qui n'a fait aucun effort de toute sa vie, et certainement aucun effort pour "mourir à lui-même", mais qui dans un moment de désespoir par exemple va se laisser pénétrer et envahir par la Présence de Dieu qui vient le sauver.
Il y a des témoignages de conversion très émouvants qui illustrent cela.

Les réponses données à Vincent sur ce fil donnent une vision de ce que "mourir à soi-même" peut signifier. Je donne ici une autre vision, de ce que cela n'est pas, et de l'égarement dans lequel cela peut conduire si on croit pouvoir le faire par soi-même.

(pardon je fais de longs messages !)
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Mar 06 Sep 2011, 13:59

Bonjour Marie-Agapé, votre description des deux types de chemins que vous avez suivi est très intéressante. Si le premier chemin ne vous a pas convenu, il n'est pas pour autant nécessaire de le dénigrer. Il ne suffit pas d'utiliser le mot fusion pour discréditer la recherche du retour à l'unité en Dieu.

Si la fusion c'est ramener l'autre à soi, ramener l'autre à notre petitesse, alors effectivement oublions la fusion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Mar 06 Sep 2011, 14:33

Renaud a écrit:
Si le premier chemin ne vous a pas convenu, il n'est pas pour autant nécessaire de le dénigrer.

Je ne le dénigre pas, je le dénonce comme illusoire et dangereux. C'est donc plus fort que simplement dénigrer Smile
Je reste cependant persuadée que "les voies de Dieu sont impénétrables" et la façon dont il nous enseigne peut aussi nous faire passer par des impasses ou des errances utiles à Son Dessein.

Renaud a écrit:
Il ne suffit pas d'utiliser le mot fusion pour discréditer la recherche du retour à l'unité en Dieu.
Le sens de mon message n'est pas de discréditer, mais de témoigner. La recherche du "retour à l'unité" dans le sens 1+1=1 est à mon sens un leurre, car Dieu nous veut présent pour une Rencontre, qui implique d'être deux.
Il ne s'agit pas de jouer avec les mots (union, fusion, etc). J'ai pris le temps d'expliquer une expérience pour justement aller au delà des mots auquel chacun met des sens différents.

Ce sur quoi je témoigne surtout, c'est la dérive qui consiste à chercher le retour vers Dieu par nos propres moyens. Mais c'est ma propre expérience, bien-sûr. Chacun reste libre, et c'est peut-être le grand drame de l'humanité !, d'agir comme il le souhaite. Alors si quelqu'un souhaite chercher l'union par ses propres moyens, qu'il en fasse l'expérience. Je serai ravie d'échanger ensuite sur son expérience !
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Mar 06 Sep 2011, 17:00

Marie-Agapé,

Effectivement l'unité avec Dieu est paradoxale car comme vous le dites il faut être deux pour s'unir. Dans les apparences du monde nous sommes tous des êtres séparés et notamment séparés de Dieu. Mais dans la réalité personne n'est séparé de personne et notamment de Dieu.
Nous sommes séparés en apparence mais toujours unis dans la réalité de Dieu même aux pires heures de notre vie où tout semble dispersé.

Il n'y a donc rien à faire pour être uni à Dieu, il n'y a qu'à constater ce qui est, abandonner notre prétention à être ceci ou cela, un pêcheur, un saint, ou tout autre idée illusoire de soi.

Rien de ce que nous faisons de valable nous ne le faisons par nous-même, il n'y a donc aucune chance de rencontrer Dieu par nos propres moyens.
Par exemple lorsqu'on aime une personne, c'est l'amour de Dieu qui s'exprime à travers nous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Mar 06 Sep 2011, 19:50

Renaud a écrit:
il n'y a donc aucune chance de rencontrer Dieu par nos propres moyens.
Par exemple lorsqu'on aime une personne, c'est l'amour de Dieu qui s'exprime à travers nous.

Je lisais dernièrement, que si l'on cherche Dieu, c'est en fait parce que Lui nous cherche déjà, et que c'est cela qui éveille en nous le désir de Le chercher. N'est-ce pas merveilleux !
Oui, lorsque l'on aime réellement, c'est l'amour de Dieu qui s'exprime à travers nous.

Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Mar 06 Sep 2011, 20:40

Mister be a écrit:
spidle33 a écrit:
Mister be a écrit:
J'aime bien ce que tu as écrit,spidle33 et c'est un bon mémoire je trouve!
Comment tu l'as défendu,raconte-nous!
L'origine de mon école est liée aux jésuites, et il reste pas mal de jésuite en activité au cours de la formation.
Le mémoire final peut porter sur le sujet de notre choix.

J'ai pu le faire lire par des personnes ayant déjà la foi, et des bases suffisantes pour y être réceptives.

J'ai eu une note assez bonne, dégradée par le fait que je l'ai rendu en retard... :p

Rien que pour moi, à le faire, ça m'a beaucoup apporté. Par ailleurs, je dois admettre qu'Arnaud, à l'époque, a beaucoup éclairé mes questions sur la kénose, ici-même sur ce forum (les sujets doivent être dans les archives maintenant).
En fait, plus qu'un mémoire, c'est aussi l'aboutissement d'un cheminement intérieur.

Le cadre scolaire a été le prétexte à quelque chose de plus profond, que j'avais besoin de faire.

Donc tu es prof de religion d'où ce mémoire?
Les notes m'importent peu!C'est ce que tu en as retiré qui compte ainsi que les autres qui l'ont lu!Qu'ont été leurs réactions?
Non la kénose et le livre d'Arnaud sont encore bien présents...tu m'autorises à le faire lire à d'autres?
Je ne suis pas du tout prof de religion Very Happy
Je suis ingénieur :p

Pas de problème pour diffuser (et même assez largement) ce mémoire autour de vous. J'hésite encore à l'éditer en petit livre spi. Un jour peut-être.

- spidle33 -
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Mar 06 Sep 2011, 20:58

shakng2 Question Un ingénieur qui fait son mémoire sur la théologie et pourquoi pas après tout!
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Mar 06 Sep 2011, 22:14

Mister be a écrit:
shakng2 Question Un ingénieur qui fait son mémoire sur la théologie et pourquoi pas après tout!
Very Happy
Oui, enfin petite précision : il s'agit du mémoire de formation humaine, et non pas du mémoire scientifique.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 08 Sep 2011, 11:07

Toujours sur ce sujet de mourir à soi-même :

Evangile du mercredi 7 septembre
Lettre de St Paul Apôtre aux Colossiens, 3,1-11

"Faites donc mourir en vous ce qui appartiens encore à la terre : débauche, impuretés, passions, désirs mauvais, et cet appétit de jouissance qui est un culte rendu aux idoles".


Le programme est donné !

Mais il y a un deuxième aspect, tout aussi important que le premier : nourrir en nous ce qui appartient au ciel.

"Quand paraîtra le Christ, votre vie, alors vous aussi, vous paraîtrez avec lui en pleine gloire".

C'est cet équilibre entre les deux qui est parfois difficile à trouver.
L'Eglise catholique a fortement mis l'accent sur le 1er aspect : la purification, qui va de paire avec l'humilité.
Les spiritualités actuelles mettent trop l'accent uniquement sur le 2e aspect : croire que notre vie réelle, c'est le Christ, et que nous pourrons participer à sa gloire. (d'où la dérive de se prendre pour des "petits dieux", et l'orgueil).

Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Sam 10 Sep 2011, 15:36

D'accord avec vous Marie-Agapé.

Il faut du talent pour faire comprendre comment le 1er aspect est relié au 2e et comment l'un se distingue de l'autre pour des raisons didactiques et non en réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Mar 13 Sep 2011, 01:33

Vincent01 a écrit:
Et vous savez comment on peut mourir a sois même ?
Je veut dire, il y a certaines choses qui me font souffrir comme le célibat, l'envie de trouver un travail etc...

Comment on peut ce détacher de ce genre de soucis "temporel" (et éprouvant ) ?

(j'ai éditer mon sujet j'ai rajouté :
On fait comment pour mourir face a ces désirs, ces passions ? Faut-il demander à Dieu par la prière ?
Pour progresser dans la vie spirituelle comment fait-on ?
J'ai beau essayer bien trop souvent je n'y arrive pas, pas assez de volonté peut être. :/ )

Bonjour Vincent,

l'homme ne peut pas par lui seul mourir a lui-même , mais le Seigneur nous a donner de le pouvoir ,

d'abord en se faisant Baptiser Volontairement c'est a dire en choisissant Jésus en connaissance de cause et d'Amour !

ensuite en priant pour être transformé de l'intérieur = Prier c'est devenir !
savoir que l'on ne voit pas forcement le changement et que l'on peut rester un moment accrocher a nos façon de penser de concevoir et alors on se heurte a soi-même et c'est ça qui doit commencer a mourir ; Jean baptiste dit en parlant de Jésus " il faut qu'IL croisse et que je diminue !" voila ce qui se passe , tu ne peux fabriquer cela , tu le peux seulement en aimant la Vérité du Christ = Le Christ Jésus et pratiquer avec AMOUR ce qu'Il enseigne , donc lire les évangiles ! et ce qu'on dit les apôtres !

et ne pas ignorer qu'AIMER c'est Souffrir d'AMOUR !

il ne faut pas se rechercher mais s'oublier , ne pas chercher a faire , mais se laisser faire sans se laisser aller !

plus tu Aimes Jésus plus tu t’oublie, la Vie c'est Jésus, plus tu l'Aime plus tu fais UN avec LUI et en fait plus c'est LUI qui Fait UN En toi !

en Vérité c'est une histoire d'Amour et de Connaissance par l'Esprit et de se perdre en Dieu qui Est UN en confiance, ces mots sont clair trop limpide et trop exacte , et quand ils sont devenu vrai souvent tu ne le sais plus ! qu'importe si LUI :jesus: le sait TU ES Heureux ! sunny
Quand LE Dieu deviens ton être tu ne Vis plus qu'UN c'est être ici en étant passé déjà dans l'autre monde !
Revenir en haut Aller en bas
denis



Masculin Messages : 1268
Inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Mar 13 Sep 2011, 02:42

Vincent01 a écrit:
Bonjour, je voulais savoir c'est quoi mourir à sois même.

On fait comment pour mourir face a ces désirs, ces passions ? Faut-il demander à Dieu par la prière ?
Pour progresser dans la vie spirituelle comment fait-on ?
J'ai beau essayer bien trop souvent je n'y arrive pas, pas assez de volonté peut être. :/

J'ai trouvé ceci.


Citation :
Mourir à soi-même
Ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort


.../...
Si tu sens que tu as encore peur de la mort, tu dois prier en disant : "Seigneur, enlève toute crainte de la mort, je t'en prie". Et si le Seigneur te dit clairement ce soir même : "C'est fini pour toi sur cette terre", tu lâches tout. Tu es prêt à tout lâcher parce que tu n'as pas aimé ta vie jusqu'à craindre la mort.

Mais le Seigneur parle aussi, d'une autre mort, et je pense que c'est encore plus important pour chacun de nous, c'est la mort à soi-même, et ça va dans le même sens, puisque quand on aime sa vie charnelle et personnelle, on n'aime pas la crucifier, on n'aime pas la mener à la croix pour qu'elle meure. Et Jésus dit clairement dans Luc 14:25 : « De grandes foules faisaient route avec Jésus ». Quand le Seigneur se manifeste avec puissance, il attire toujours de grandes foules parce qu'il se passe toujours des choses extraordinaires. Quand le Seigneur agit avec puissance, par les apôtres, par les serviteurs de Dieu à qui le Seigneur a donné un ministère de puissance, de foi, on voit les foules arriver.

Il faut voir le ministère que le Seigneur a donné à Smith Wigglesworth, un simple plombier qui savait à peine lire et écrire, qui n'a jamais eu rien d'autre que sa Bible et cela lui a largement suffi. Il était rempli du Saint-Esprit et de foi. Il a parcouru la terre entière. Le Seigneur agissait puissamment au travers de lui. Un jour il a débarqué en Australie, sur un quai, en bateau. Il n'y avait personne pour l'attendre, personne. Quand il est parti d'Australie, il y avait des milliers de personnes qui sont venues l'accompagner au bateau, parce que quand il annonçait la Parole de Dieu, le Seigneur agissait avec puissance et force, et Jésus se manifestait par des conversions, par des guérisons, par des miracles et les foules s'approchaient du Seigneur. Et il n'a pas eu souvent l'occasion de faire imprimer beaucoup de prospectus, de tracts, pour annoncer ses réunions. Il n'y avait pas non plus beaucoup d'émissions de radio et de télévision, mais le Saint-Esprit était à l'œuvre et les gens venaient en foule.

"De grandes foules faisaient route avec Jésus". Mais il y a une grande différence entre être attiré par la puissance et l'amour du Seigneur, recevoir une bénédiction, une guérison, une délivrance, et être disciple de Jésus. Le Seigneur Jésus veut former des disciples. Il dit dans Matthieu, au chapitre 28 et au verset 19 : « Allez (annoncer l'Evangile à la terre entière), faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer, tout ce que je vous ai prescrit ». Un disciple est un frère ou une sœur à la nuque souple qui apprend du Seigneur à obéir.

Et ,je vous confesse que c'est un apprentissage qui n'est pas toujours facile. Mais quand on aime le Seigneur, on veut y passer. Et Jésus dit dans Luc 14, au verset 26 : « Si quelqu'un vient à moi et s'il ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et ses sœurs et même sa propre vie... ». Il disait dans Apocalypse 12 : "Ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort". Et là Il nous dit bien que c'est la même chose. Il faut que nous ayons pour notre vie propre la haine que le Seigneur a, dans le bon sens du terme, bien sûr, c'est-à-dire que tout ce qui va s'opposer dans ma vie à l'accomplissement de la volonté parfaite de Dieu pour moi, je dois le haïr, l'amener à la Croix et le crucifier. Si ma volonté propre, ma propre vie vient s'opposer à la volonté du Seigneur pour moi, je dois la haïr. « Il ne peut être mon disciple ». C'est une impossibilité totale.

On peut recevoir de grandes bénédictions du Seigneur, être visité puissamment, être béni, guéri, mais le Seigneur a un tel amour pour nous qu'il veut nous faire pleinement participer à toute sa vie à Lui. Il ne veut pas que nous restions encombrés de notre vie charnelle, de nos désirs charnels, des plaisirs du monde, des choses qui passent et qui vont périr pour toujours. Le monde passe, ses convoitises aussi, et pendant ce temps des âmes se perdent.
http://www.sourcedevie.com/html/C046-mourir-crainte-mort-p3.htm


... L’Homme peut mourir à soi même . Un ami m'a raconté une histoire un jour, et je l'ai cru. Dans une grande peine, il me dit qu'après une intense douleur (mort dans l'esprit) il ressent la paix et l'amour du créateur... Mais une chose qui m'a semblé étonnante c'est qu'il me dit que dans la vie courante, il ne ressentais plus aucun désire et que parfois la prière remplaçait la nourriture. il ne voulais pas être en contact avec personne sans ceux étaient vraiment sage . Mais au fil du temps, il est redevenu normal (bavarde plus librement) parce qu'il fallait s’adapter à son environnement.

Je trouve ça assez lourd pour lui ... s'il faut qu'il "meurt dans l'âme" à chaque fois (purification) pour ressentir la paix et l'amour pur de DIEU , il risque de mourir physiquement jeune . Sad
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Mer 14 Sep 2011, 12:28

Bonjour, je pense que mourir à sois même répond en partie au fait de ne pas vivre pour sois et ainsi vivre pour les autres, ne pas ce replier sur sois même et de ce fait aimer les autres, finalement mourir a sois même c'est mourir au péché, a cette état qui nous rend esclave de nos passions, de nos envies, de nos désirs , de nos comportements, de nos mots, de notre coeur trop riche, mourir a sois même il me semble c'est mourir a un état qui nous éloigne de Dieu.
Non seulement c'est un état mais il faut prendre conscience que c'est en nous, je suis pécheur, et seul Jésus Christ peut nous en sortir.
Maintenant c'est suivre son chemin qui est important, mourir a toute forme de passions déraisonnable et au final éloignant de Dieu, il faut demander de plus l'esprit de charité, d'aimer son prochain, pour devenir de vrai chrétien, gentil, bienveillant envers son prochain.

En faite il faut faire confiance en Dieu chaque jour.
Revenir en haut Aller en bas
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Lun 05 Mar 2012, 23:01

Bonsoir,

Sujet très intéressant !
Il est au coeur de notre condition de chrétien.

Vincent01 a écrit :
Citation :
je pense que mourir à soi-même répond en partie au fait de ne pas vivre pour soi et ainsi vivre pour les autres, ne pas ce replier sur soi-même et de ce fait aimer les autres, finalement mourir a soi-même c'est mourir au péché, à cet état qui nous rend esclave de nos passions, de nos envies, de nos désirs , de nos comportements, de nos mots, de notre coeur trop riche, mourir a soi-même il me semble c'est mourir à un état qui nous éloigne de Dieu.

J'ai écouté une conférence du prêtre François Varillon ce soir et les citations que j'ai écrites portent sur le thème de ce sujet.

Il part d'une citation de St Jean : "Qui me voit, voit le Père" pour se poser la question du message de la mort sur la Croix du Christ.

"La gloire de Dieu est la puissance de l'amour comme puissance d'anéantissement de soi pour que l'autre soit."


"Vivre c'est aimer, mais aimer c'est mourir car c'est N'être QUE par les autres, pour les autres."
(J'ai mis en majuscule NE QUE parce qu'il a bien insisté sur l'importance de ce point)

"Mourir à soi-même, non seulement en préférant les autres à soi, mais en vivant par les autres, pour les autres."


Le péché pourrait donc se définir ( en partie peut-être) au fait de se préférer soi par rapport aux autres.


PS :

spidle33 a écrit:
Citation :

Mourir à soi-même, c'était le thème de mon mémoire de fin d'étude.

Cela a donné ce petit écrit "A la folie", que je vous livre si ça vous intéresse :
http://s148960499.onlinehome.fr/a_la_folie.zip

Je suis intéressé pour lire ce mémoire mais je n'ai pas de logiciel pour "dé-zipper", quelqu'un peut-il me conseiller un logiciel gratuit en téléchargement pour que je puisse y avoir accès ?
Merci d'avance ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Lun 05 Mar 2012, 23:58

FreedomForKingKong78 a écrit:
Le péché pourrait donc se définir ( en partie peut-être) au fait de se préférer soi par rapport aux autres.
Tout à fait.
L'égo c'est la vie pour l'antéchrist et le Christ c'est la vie pour les autres.
Le diable c'est moi habité par l'égo.
Puisqu'il nous est douloureux de nous débarrasser de notre égo il est bon de comprendre que l'égo n'est rien.
Plus on comprend que l'égo n'est rien et moins on a besoin de lutter contre lui, de lutter contre le péché, de lutter contre le néant, de brasser le néant comme adorent le faire les intégristes, les moralistes.
L'amour nous aide spontanément à ne pas vivre pour soi et la compréhension intellectuelle de l'inexistence de l'égo nous aide aussi.
Si je réfléchis sincèrement à ce qui est "moi", je ne trouve rien, je ne peux rien trouver car je ne suis que par les autres.
Ce "je" qui est par et pour les autres, c'est le Christ.
Revenir en haut Aller en bas
bigsam68



Masculin Messages : 1218
Inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Mar 06 Mar 2012, 01:19

Il est tout de même important de distinguer l'égo, qui est la conscience de soi, et l'égocentrisme qui est la tendance à faire de soi le centre de tout. A mon sens, c'est ce que nous recevons qui nous façonne. Les textes sacrés insistent sur le fait que c'est Dieu qui donne à l'homme "la vie, le mouvement et l'être" (Actes 17;28). Ainsi, ce que nous sommes et ce que nous deviendrons est avant tout le fruit de l'Amour de Dieu qui nous a voulu pour ce que nous sommes. Renoncer à soi-même, c'est cesser d'agir en étant obnubilé par la satisfaction de ses désirs égoistes.

La Parole de Dieu nous exhorte à ne pas rechercher exclusivement notre propre intérêt mais à nous préoccuper premièrement des intérêts du Christ et à ne pas négliger les intérêts du prochain. La sagesse chrétienne n'enseigne pas que le moi est une illusion ou qu'il faudrait le détruire. Au contraire, elle enseigne que ce moi est aimé, que ce moi a de la valeur et que ce moi est appelé à vivre dans une ouverture à Dieu et au prochain car c'est seulement ainsi que mon moi profond peut véritablement se réaliser.

La sagesse chrétienne n'enseigne pas le mépris de soi mais à se libérer de tout ce qui peut nous asservir et nous avilir, non pas en nous appuyant seulement sur nos propres ressources, mais en nous reposant en Dieu car de c'est de Lui que découle toute chose. L'Evangile nous invite à un renouvellement intérieur et à une transfiguration de notre être en vivant notre vie en étant enraciné dans l'amour de Dieu, de soi-même et du prochain. Mourir à soi-même ce n'est pas cesser d'avoir une identité propre mais c'est découvrir une dimension plus profonde et plus authentique de notre identité qui jusque là était enfouie et nous était inconnue.

Pour aimer Dieu, qui est à la fois le Tout-Autre et le Tout-proche, il est nécessaire de se connaître et de s'aimer soi-même. Non pas de s'aimer soi-même plus que Dieu mais de s'aimer comme Dieu nous aime. Mourir à soi-même n'est pas synonyme de haine de soi ou de déni de soi, mais consiste à prendre conscience qu'en renonçant à certaines choses auxquelles nous sommes attachées et qui peuvent nous accaparer, nous pouvons donner un plus grand espace à Celui qui est venu pour nous donner la vie en abondance.

J'ajouterais que mourir à soi-même ce n'est pas une finalité et ce n'est que transitoire pour accéder plus pleinement à la vraie vie. Mourir à soi-même, c'est mourir à tout ce qui entrave l'éclosion de la vraie vie en nous. Mourir à mon moi étriqué pour renaître et revivre en Dieu qui transforme mon être et l'ouvre aux dimensions de l'éternité. Il me parait donc plus équilibré de suggérer que nous sommes appelés à faire un travail sur notre égo plutôt que d'avancer qu'il faudrait le mutiler. L'image du vieil homme et de l'homme nouveau qu'emploie saint paul dans ses épîtres me semble tout à fait correspondre à cela. Le vieil homme, c'était le moi qui ne s'aimait pas et qui ne se trouvait pas, c'était le moi écrasé par le péché, le moi qui agonisait loin de Dieu. L'homme nouveau, c'est le moi qui apprend à aimer et à se retrouver en Dieu, c'est le moi qui se revêt du Christ, c'est le moi qui retrouve l'espérance contre toute espérance malgré les épreuves et les difficultés de mon humanité.

Je concluerais par un commentaire du père Leandre Boisvert: "« Mourir à soi-même » peut devenir une manière d'accepter les transformations inévitables que la vie apporte et aider à mieux vivre. Cette expression peut également devenir une forme de masochisme inévitable qui fait souffrir. L'apôtre Paul n'a-t-il pas affirmé : « Si par l'Esprit vous faites mourir les oeuvres du corps, vous vivrez. » (Rm 8,13) L'important consiste donc à demeurer en lien avec l'Esprit qui donne la vie et non avec ce qui est transitoire ou passager." (source: http://www.interbible.org/interBible/source/lampe/2003/lampe_030905.htm).
Revenir en haut Aller en bas
Sanctus Germanus



Masculin Messages : 680
Inscription : 19/01/2012

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Mar 06 Mar 2012, 01:42

Merci bigsam68 pour ce que tu dis de l'ego. En effet, j'ai beaucoup souffert de la spiritualité qui disait que l'ego est l'obstacle. Je reconnais l'égoisme comme un vilain défaut. Mais moi, j'existe. Que mon moi, mon ego, soit porté sur les autres (altruisme) ou vers moi (égoisme), Dieu ne cherche pas à l'anéantir.

J'ai vécu une expérience mystique où le moi fut remplacé par la présence de Dieu. Pourtant, mon moi est bien là à te parler et à t'écrire. Je suis bien content qu'il soit toujours là.
Revenir en haut Aller en bas
bigsam68



Masculin Messages : 1218
Inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Mar 06 Mar 2012, 01:58

Sanctus Germanus a écrit:
Merci bigsam68 pour ce que tu dis de l'ego. En effet, j'ai beaucoup souffert de la spiritualité qui disait que l'ego est l'obstacle. Je reconnais l'égoisme comme un vilain défaut. Mais moi, j'existe. Que mon moi, mon ego, soit porté sur les autres (altruisme) ou vers moi (égoisme), Dieu ne cherche pas à l'anéantir.

J'ai vécu une expérience mystique où le moi fut remplacé par la présence de Dieu. Pourtant, mon moi est bien là à te parler et à t'écrire. Je suis bien content qu'il soit toujours là.

En effet cher ami et je partage ton contentement cheers

Il est important de reconnaître que nous sommes des individualités distinctes qui avons chacune notre originalité propre mais qui nous efforçons de créer des liens, non seulement avec la transcendance, mais aussi avec nos semblables, avec notre environnement. Je crois que beaucoup de malheurs et de souffrances pourraient nous être épargnés si seulement nous savions conserver ces liens. Le paradoxe de notre société moderne c'est que l'on peut très bien communiquer sans être en lien ou sans se sentir en lien avec les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Mar 06 Mar 2012, 11:18

Qu'espérez vous en relativisant toujours tout Bigsam?
Revenir en haut Aller en bas
bigsam68



Masculin Messages : 1218
Inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Mar 06 Mar 2012, 17:34

Renaud a écrit:
Qu'espérez vous en relativisant toujours tout Bigsam?

Donc, si j'expose ma vision des choses et que je ne partage pas votre approche qui m'apparaît teintée de synchrétisme, c'est que je suis dans le relativisme ? Vous êtes libre d'être dans une démarche de "bricolage religieux" mais de grâce acceptez que certains s'efforcent d'être ancré dans la tradition chrétienne bien que je ne prétende pas en détenir le monopole. Pour ma part, j'accepte la critique et la contradiction et je ne reproche pas aux autres d'avoir une autre sensibilité que la mienne. Respectons le cheminement de chacun voilà ce qui me paraît important.

Bonne soirée et que la paix soit avec vous cher ami salut
Revenir en haut Aller en bas
bigsam68



Masculin Messages : 1218
Inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Mar 06 Mar 2012, 18:00

Vincent a dit: "Et vous savez comment on peut mourir a sois même ?
Je veut dire, il y a certaines choses qui me font souffrir comme le célibat, l'envie de trouver un travail etc...

Comment on peut ce détacher de ce genre de soucis "temporel" (et éprouvant ) ?"



Bonjour cher Vincent,

Sur la question du célibat, il me semble important de distinguer le célibat choisi et le célibat subi. Tout le monde n'a pas nécessairement la vocation du célibat. La solitude subie, je ne parle pas de temps de solitude plus ou moins prolongés choisis pour se recueillir, n'est pas l'expression de la volonté divine qui a déclaré "Il n'est pas bon que l'homme soit seul" (Genèse 2;18). Peut-être que votre vocation est de construire une famille. Dans ce cas, puis-je vous suggérez de confier cette préoccupation à Dieu dans la prière et de lui faire confiance en vous montrant patient. Rien ne vous empêche non plus d'essayer de rencontrer des personnes avec lesquelles vous pourrez peut-être réaliser votre projet de vie.

Le désir de travailler, de se sentir utile, de pouvoir subvenir à ses besoins et de contribuer à la vie économique de la société, est tout à fait légitime et participe à la dignité de l'être humain. L'intégration sociale et professionnelle n'est pas contraire à une vie spirituelle féconde et profonde. Notre Seigneur lui-même était charpentier durant sa vie cachée et les disciples avaient également une profession. Je prie le Seigneur de vous accompagner dans toutes vos démarches professionnelles et de mettre sur votre chemin, si telle est sa volonté, une personne avec laquelle vous pourrez fonder une famille et être heureux. Ce dont nous devons nous détacher avec le secours de la grâce divine, c'est du péché et du mal, avoir un travail et une compagne ne correspond certes ni à l'un ni à l'autre.

Que le Dieu d'amour et de paix, qui veut notre bonheur véritable, vous bénisse, vous guide et vous protège

Bon courage thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Mar 06 Mar 2012, 19:33

bigsam68 a écrit:
Renaud a écrit:
Qu'espérez vous en relativisant toujours tout Bigsam?

Donc, si j'expose ma vision des choses et que je ne partage pas votre approche qui m'apparaît teintée de synchrétisme, c'est que je suis dans le relativisme ? Vous êtes libre d'être dans une démarche de "bricolage religieux" mais de grâce acceptez que certains s'efforcent d'être ancré dans la tradition chrétienne bien que je ne prétende pas en détenir le monopole. Pour ma part, j'accepte la critique et la contradiction et je ne reproche pas aux autres d'avoir une autre sensibilité que la mienne. Respectons le cheminement de chacun voilà ce qui me paraît important.

Bonne soirée et que la paix soit avec vous cher ami salut

Ce n'est pas parce que nous ne parvenons pas à mourir à nous-même véritablement qu'il faut en faire un principe, qui ne serait que faire un principe de la médiocrité. Viser la médiocrité n'est pas bien difficile, on est sûr d'y arriver et on place le curseur à notre convenance.
C'est la mort absolue à soi-même qu'il faut viser, sans craindre qu'il ne reste rien car il restera toujours le Christ.

Cela ne veut pas dire qu'il faut se mépriser tel qu'on est.
Se mépriser soi-même est précisément ce qui empêche d'avancer.

La paix soit avec vous également.
Revenir en haut Aller en bas
bigsam68



Masculin Messages : 1218
Inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Mar 06 Mar 2012, 20:40

Renaud a écrit:
bigsam68 a écrit:
Renaud a écrit:
Qu'espérez vous en relativisant toujours tout Bigsam?

Donc, si j'expose ma vision des choses et que je ne partage pas votre approche qui m'apparaît teintée de synchrétisme, c'est que je suis dans le relativisme ? Vous êtes libre d'être dans une démarche de "bricolage religieux" mais de grâce acceptez que certains s'efforcent d'être ancré dans la tradition chrétienne bien que je ne prétende pas en détenir le monopole. Pour ma part, j'accepte la critique et la contradiction et je ne reproche pas aux autres d'avoir une autre sensibilité que la mienne. Respectons le cheminement de chacun voilà ce qui me paraît important.

Bonne soirée et que la paix soit avec vous cher ami salut

Ce n'est pas parce que nous ne parvenons pas à mourir à nous-même véritablement qu'il faut en faire un principe, qui ne serait que faire un principe de la médiocrité. Viser la médiocrité n'est pas bien difficile, on est sûr d'y arriver et on place le curseur à notre convenance.
C'est la mort absolue à soi-même qu'il faut viser, sans craindre qu'il ne reste rien car il restera toujours le Christ.

Cela ne veut pas dire qu'il faut se mépriser tel qu'on est.
Se mépriser soi-même est précisément ce qui empêche d'avancer.

La paix soit avec vous également.

Il s'agit surtout de mettre des mots sur la manière dont nous entendons et comprenons cette expression et il est bon que chacun puisse exprimer la manière dont elle résonne en lui-même. Pour moi, cette expression n'est absolument pas synonyme de destruction de notre identité, d'annihilation de notre être ou de détachement des réalités terrestres, mais signifie qu'il faut cesser de ne vivre que pour soi-même et de ne compter que sur ses propres forces, pour entrer dans une vie de communion, de solidarité et de service envers Dieu et le prochain. Loin d'être un "principe de médiocrité", c'est une question de cohérence et d'exigence. En outre, seul un "je" fort peut répondre fortement à l'appel du Christ pour s'engager à sa suite. Les personnes dont le "moi" est gravement blessé, confus ou partiellement détruit, sont des personnes qui souffrent de problèmes psychologiques profonds et qui ont besoin d'un accompagnement médical et spirituel. Ceci n'est certainement pas la voie mystique que propose la sagesse chrétienne. Ce qu'elle nous propose, c'est de "mourir" à tout ce qui détruit en nous l'amour de Dieu et du prochain afin de renforcer notre "moi" en tout ce qui est beau, en tout ce qui est vrai et en tout ce qui est bon, c'est-à-dire en tout ce qui vient du Père.
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Mar 06 Mar 2012, 20:46

Eh bien ,Renaud et Bigsam,je vois bien que vous concertez dans les mêmes sphères...les mots autrement dits....

Je parle ici de ce par quoi vous partagez une identique conviction...
Revenir en haut Aller en bas
bigsam68



Masculin Messages : 1218
Inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Mar 06 Mar 2012, 20:59

Enlui a écrit:
Eh bien ,Renaud et Bigsam,je vois bien que vous concertez dans les mêmes sphères...les mots autrement dits....

Je parle ici de ce par quoi vous partagez une identique conviction...

Pas du tout cher "enlui", les mots ont un sens et une signification, ils nous permettent d'exprimer, certes de manière balbutiante, nos questionnements intérieurs, notre regard et notre cheminement, et il est important de pouvoir approfondir avec les autres les réalités qu'ils évoquent pour nous-mêmes. En outre, sans les mots, comment pourrions-nous préciser notre pensée ? J'ignore dans quelle "sphère" vous prétendez vous situez et je ne présumerais de rien, en ce qui me concerne, et sans doute notre ami "Renaud" se trouve-t-il dans une démarche similaire, j'essaie de me situer humblement dans une recherche de sens, et certes, ce sont les mots qui nous permettent d'exprimer et de préciser notre pensée, quoi que de manière toujours imparfaite et incomplète je le concède.

Au contraire, je trouve que cet échange avec "Renaud" est tout à fait stimulant et enrichissant dans la mesure ou il clarifie le sens que nous donnons aux mots que nous employons. On peut parfois employer des expressions identiques tout en leur conférant un sens très différent. Or, aborder la question du sens, c'est tout sauf un verbiage creux!

Bonne soirée et que la paix soit avec vous salut
Revenir en haut Aller en bas
 
Mourir à soi-même
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tu dois accepter de mourir à toi-même,
» A NE PAS RATER! A mourir de rire!!! Mdrrrrrrrrrrrrr
» Savoir mourir
» Peut-on mourir d'amour ?
» Comment ne pas souhaiter mourir ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: