DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La fessée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

ëtes vous pour l'interdiction légale de la fessée ?
oui
17%
 17% [ 5 ]
non
80%
 80% [ 24 ]
sans opinion
3%
 3% [ 1 ]
Total des votes : 30
 

AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: La fessée   Sam 24 Jan 2009, 11:08

Citation :
2009 pourrait être l'année de l'abolition de la fessée
Delphine de Mallevoüe

.
Venu d'un expert des Nations unies, ce souhait est encore loin d'être une réalité. En France, 87 % des parents interrogés pratiquent cette correction sans état d'âme.

La fin de la fessée aurait-elle ­sonné ? C'est ce que laissent penser les directives internationales qui ont établi que 2009 serait l'année butoir pour l'abolition des châtiments corporels dans tous les pays du monde. Une échéance qui a été fixée par le Pr Paulo Sergio Pinheiro, expert indépendant des Nations unies, dans une étude soumise à l'Assemblée générale de l'ONU en octobre 2006 afin d'harmoniser les politiques qui, dans ce domaine, sont très variables d'un pays à l'autre. Or à en juger l'état des lieux des législations dans le monde, le défi semble trop ambitieux pour 2009.

À ce jour, seuls 23 pays sur les 192 existant ont interdit les fessées, gifles et autres tapes, et 24 ont promis d'effectuer la réforme dès que possible. En Europe, ce sont seulement 18 pays du Conseil sur 47 qui l'ont interdite. La France n'en fait pas partie. Et à en croire les derniers sondages d'opinion, cette idée ne remporterait pas les suffrages puisque 87 % des parents interrogés ont reconnu pratiquer ­cette correction dans l'enquête de l'Union des familles en Europe, réalisée en décembre 2007. D'autant que la tendance est à la hausse, 85 % recueillis par la Sofres en 1999. «C'est certain, l'objectif ne sera pas atteint cette année, convient Elda Moreno, directrice du programme «Construire une Europe pour et avec les enfants» au Conseil de l'Europe. La sensibilisation et le processus législatif sont toujours longs, regardez ce qui s'est passé avec l'interdiction de fumer ! Mais on avance.» Le Conseil de l'Europe, qui a fait une vaste campagne en 2008, va approuver courant 2009 «une politique commune de stratégies intégrées contre la violence» pour accélérer les choses. «Les enfants ne sont pas des mini-êtres humains dotés de minidroits», s'indigne l'institution. «Quand on frappe les adultes, c'est une agression. Quand on frappe les animaux, c'est de la cruauté. Quand on frappe les enfants, “c'est pour leur bien”», fait-elle observer avec ironie.

«Les effets nocifs indiscutables»

Si certaines associations familiales revendiquent le droit des ménages à exercer leur rôle parental, dût-il passer par les corrections physiques, et invitent «l'État à se mêler de ce qui le regarde », de nombreux spécialistes accusent les effets néfastes d'une telle pratique éducative. «Les effets nocifs sont scientifiquement indiscutables», martèle le Dr Jacqueline Cornet, fondatrice de l'association Ni claques ni fessées !

Pour ce médecin militant dont les publications ont mis en évidence la corrélation entre la violence reçue par un sujet et la multiplication d'accidents et de maladies psychosomatiques chez ce sujet, «une fessée n'est jamais pour le bien de l'enfant, toujours pour le soulagement des parents». Fondateur de l'observatoire de la violence éducative ordinaire, Olivier Maurel va même jusqu'à affirmer que la violence de nos sociétés trouverait son origine dans «le dressage violent infligé depuis des millénaires à la majorité des êtres humains au moment où leur cerveau est en formation».


Ces psychologues sont issus de Françoise Dolto, et usent d'une propagande irréaliste pour faire avancer leur cause.
Ils identifient la fessée soit à la violence destructrice de certains parents abusifs, soit à la gifle qui part dans un moment d'énervement.

Ils ne voient pas la fessée, la vraie, qui est utilisée modérément, par un acte d'intelligence éducatrice. Conjointement à l'argumentation, elle remet en place dans certains cas, le petit enfant qui abuse.
J'ai parmi mes collègue une passionnariat de l'anti-fessée. Cela fait 10 ans qu'elle s'est fait militante de cette cause. Entre temps, ses enfants sont devenus adolescents et, n'ayant pas reçu de fondements structurant dans leur enfance, ils lui en font voir de toutes les couleurs. Elle n'a pas fini de souffrir ! Ils n'ont absolument que moqueries pour ses tentatives d'argumentations raisonnables.

Si elle avait usé de la fessée modérément au bon moment, elle pourrait aujourd'hui parler avec ses enfants. Car la fessée, c'est pour l'enfance, en vue de préparer des adultes non esclaves de leurs pulsions.

_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Lun 16 Nov 2009, 17:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La fessée   Sam 24 Jan 2009, 13:36

Mon Dieu ! Enfin, la fin de la violence et de l'humiliation sur les jeunes enfants.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: La fessée   Sam 24 Jan 2009, 13:53

Citation :
l'association Ni claques ni fessées !

Ce sont des lobbys féministes de petites bourgeoises qui lisent le magazine "Elle" ; lectrices névrotiques soumises non plus à leurs maris mais à l’idéologie dominante qui est le marché.

Société qui va vers la féminisation des mœurs afin de consommer comme une femme, si bien que le capitalisme détruit toute structure et donc de limite qui est un frein à la consommation pour pouvoir toucher la famille entière, du métrosexuel bon pour le shopping à l’enfant roi soumis à ses pulsions, et au milieu l’adolescent libertaire consumériste complètement Mcdonalisé.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La fessée   Sam 24 Jan 2009, 13:58

D'après le sondage du Figaro, 88% des votants s'opposent à ce projet qu'ils qualifient de lubie.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: La fessée   Sam 24 Jan 2009, 18:57

oh non! pas ce sujet là encore une fois! pfff

nos points de vue sont irréconciliables... vousl e savez


pourtant les dresseurs d'animaux expliquent tant de fois qu'il est mauvais de frapper un animal pour le dresser, ça crée un conditionnement négatif et augmente son agressivité, les dompteurs savent qu'on obtient rien par la violence au contraire

alors a fortiori un enfant humain non?
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La fessée   Sam 24 Jan 2009, 19:51

Et puis on voit l'ampleur que prend le fantasme de la fessée pour adulte sur Internet.

Les enfants fessés souffriront de sado-masochisme toute leur vie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 26 Jan 2009, 01:57

bonjour,

j'ai pris quelques fessées et coup de pieds au derriere par mes parents, mais je savais bien qu'ils m'aimaient et que si ils le faisaient c'était pas par pervertion ou débilité !
oui parfois j'ai constaté que l'énervement y était pour quelque chose, hé bien on en parlaient aprés et si c'est moi qui avait énervé on m'expliquait où et pourqoui et si c'était juste parce que eux étaient trop tendus et que la soupape lachée a mon encontre ( ou un de mes fréres et soeurs) et bien ils s'en expliqués et on comprenaient bien leurs peines, du coup on se calinait pas mal !
j'ai jamais eu le besoin de fouetter qui que ce soit ni de me faire fessé plus tard ! :no Mr.Red désolé pour ceux qui y voit la raison des comportements ???!!!!! mais ça ne donne pas cela comme résultat !
au contraire ceux qui se font cela c'est peut être plutot ceux qui n'ayant pas été sanctionnés alors qu'ils savaient le mérité on conservé l'accusation dans leur conscience , comme une dette impayé et impayable envers ceux qu'ils aimaient et alors cela c'est enroulé dans l'ombre de la croissance de leur conscience, et arrivé a l'état adulte si tu n'a pas réussi a purger cela, ça peut taxer dur l'inconcient et devenir inassumable sauf a l'état de fantasme et de pervertion !

si un enfant comprend son erreur il faut parler, mais si il en fait trop et a besoin d'une sanction ferme 2 baffes sur le cul ou un coup de pieds (pas comme un pénalty bien sûr Laughing ) ça va lui permettre que la partie animal et végétal va se dire y a moyen de ne pas aller jusque là, c'est agréable pour personne !

la paresse spirituelle ça existe aussi et pour la remuer un peu parfois une sanction de la part de ceux qui nous aime, aide a se bouger .

évidement y a des limites et elles sont pas trés hautes sinon adieu la miséricorde !!!

mon chat avait plus que tendence a sauter sur la table a la première occasion et piquer dans les assiétes en ce moquant bien des efforts pour lui apprendre où est sa gamelle et ce qu'il a doit ou pas (c'est une femelle);
je l'ai laissé refaire le coup , mais j'ai fermé les portes en la coursant dans la cuisine en criant fort , elle a fini par lâcher ce qu'elle avait volée j'ai ouvert la porte elle est sortie a la vitesse grand V , depuis elle n'a jamais volée ni sautée sur la table , elle mange dans sa gamelle et on est trés bon copain , elle passe beaucoup de temsp chez moi !
ça vaut un coup de pieds au derrière mais je pense que c'est pour elle de même que d'avoir pris une claque ! et quand j'éléve la voix elle c'est qu'elle est hors limite !
si elle avait pas cédée j'aurais pis la tapette a mouche pour l'obliger ! pas parce que je l'aime pas , mais parce qu'elle céde a ses passions instintives et espére que je vais céder !
Hé Non !!!
si c'est a l'homme d'aider les animaux c'est aussi peut être là .

pour les enfants c'est de même il faut les aider avec fermeter a combattre les penchants qui pourraient les dominer et plus tard leurs nuire, mais bien sûr tout cela dans une juste mesure;
pas besoin d'un ceinturon ni d'un fouet !! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 26 Jan 2009, 10:54

Il est normal que tu réagisses comme cela, tu ne peux tout de même pas remettre en question l'amour de tes parents, donc logiquement tu leur trouves toutes les excuses possibles et imaginables.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 26 Jan 2009, 11:13

Théodéric a écrit:

si elle avait pas cédée j'aurais pis la tapette a mouche pour l'obliger !

Quoi !! affraid Bourreau ! Assassin ! Tueur ! Boucher ! Criminel ! Meurtrier ! Sadique sanguinaire !

Le fait même de posséder pareil instrument devrait vous envoyer directement en tôle. S'en prendre à de faibles insectes innocents !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 26 Jan 2009, 13:21

Mr.Red

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 26 Jan 2009, 13:36

Pourquoi la fessée est elle le sommom des jeux érotique sado-masochiste à votre avis ? pourquoi les grands pervers sexuels associent-ils dans leur esprit amour et douleur ?

Tapez le mot fessée sur GOOGLE et puis cliquez sur "image", puis, regardez les résultats, c'est édifiants.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 26 Jan 2009, 13:50

florence_yvonne a écrit:
Pourquoi la fessée est elle le sommom des jeux érotique sado-masochiste à votre avis ? pourquoi les grands pervers sexuels associent-ils dans leur esprit amour et douleur ?

Tapez le mot fessée sur GOOGLE et puis cliquez sur "image", puis, regardez les résultats, c'est édifiants.

Parce qu'il y a des adultes pervers sexuels !

Du coup, lorqu'ils vient une bouteille, ils voient un phallus. Lorsqu'ils voient une fessée, il ne pensent pas éducation mais ils se donnent des phantasmes pédophiles.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 26 Jan 2009, 13:53

Ont ne nait pas pervers, ont le devient
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 26 Jan 2009, 14:33

florence_yvonne a écrit:
Ont ne nait pas pervers, ont le devient

Certes ! Et il y a des pervers qui, lorsqu'ils regardent les petites danseuses de l'Opéra, disent :
Citation :
"Voyez, elle minaude et me provoque sexuellement !"

Ainsi en est-il de ceux qui voient dans la fessée des parents soucieux de l'éducation des enfants, un geste pédophile.

Ce sont des pervers.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 26 Jan 2009, 16:15

Je crois que provoquer de la douleur par amour, ne peut que faire naitre la confusion entre les deux sentiments chez l'adulte qui a subit enfant, des sévices corporel de la part des parents.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fessée   Lun 26 Jan 2009, 17:52

Ce sujet a déjà été débattu sur le forum.

Personnellement, je dois dire que je ne vois pas le bien que peut apporter une fessée à un enfant ? j'ai un chat, c'est un animal et pourtant quand il fait une bêtise je ne le frappe jamais !

Peut-être je ne sais pas donner une réponse tout-à-fait objective ayant subi des sévices corporels dans mon enfance plus douloureux qu'une fessée !
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6344
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 26 Jan 2009, 18:28

Comme toujours, ce genre d’idée nihiliste nous vient de l’ONU. Ce congloméra de dictateurs, dont on a pu apprécier toute l’étendu des bienfaits qu’il prodigue à l’Humanité tant en Yougoslavie, qu’en Sierra Leone, qu’au Darfour, …



Cette organisation dont la commission des droits de l’Homme était jusqu’il y a peu présidée par ……… la Libye.



Cette organisation vient maintenant nous expliquer comment nous comporter au sein même de nos foyers.



Le plus drôle est l’argument utilisé par Olivier Maurel : la violence de nos sociétés trouverait son origine dans «le dressage violent infligé depuis des millénaires à la majorité des êtres humains au moment où leur cerveau est en formation».



Cher monsieur, les enfants on les élève, on ne les dresse pas.



N’avez-vous pas pensé, cher monsieur Maurel, que la manière dont les être humains élèvent leur enfants, depuis des millénaires, sans les conseils des bureaucrates de NY City, est la raison qui fait que nous sommes tous là pour en parler ?



Je n’ai que faire de la manière dont il faut dresser les lions ou les chevaux pour qu’ils soient inoffensifs et dociles à tous les traitements que ces mêmes dresseurs leur font subir par la suite.



Je n’ai que faire de la PAX ONUSIA sans fessée, sans conflit, sans Nation.



J’ai la triste impression qu’elle vise à nous empêcher de vivre nos vies d’Hommes et de Femmes ; elle nous rend, par ce fait, impropres au jugement dernier ( faute d’avoir vécu) ; elle nous éloigne de la seule vrai paix, la Paix de la nos âmes, la Paix du Christ.





Pour finir, je veux bien prendre les paris que Madame Elda MORENO est une farouche « défenseuse » de l’avortement. Et oui, plus d’enfants…..plus de fessées, plus de guerre ; juste le règne de la Pax Onusia.
Revenir en haut Aller en bas
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 26 Jan 2009, 19:19

Théodéric a écrit:
bonjour,

j'ai pris quelques fessées et coup de pieds au derriere par mes parents, mais je savais bien qu'ils m'aimaient et que si ils le faisaient c'était pas par pervertion ou débilité !
oui parfois j'ai constaté que l'énervement y était pour quelque chose, hé bien on en parlaient aprés et si c'est moi qui avait énervé on m'expliquait où et pourqoui et si c'était juste parce que eux étaient trop tendus et que la soupape lachée a mon encontre ( ou un de mes fréres et soeurs) et bien ils s'en expliqués et on comprenaient bien leurs peines, du coup on se calinait pas mal !
j'ai jamais eu le besoin de fouetter qui que ce soit ni de me faire fessé plus tard ! :no Mr.Red désolé pour ceux qui y voit la raison des comportements ???!!!!! mais ça ne donne pas cela comme résultat !
au contraire ceux qui se font cela c'est peut être plutot ceux qui n'ayant pas été sanctionnés alors qu'ils savaient le mérité on conservé l'accusation dans leur conscience , comme une dette impayé et impayable envers ceux qu'ils aimaient et alors cela c'est enroulé dans l'ombre de la croissance de leur conscience, et arrivé a l'état adulte si tu n'a pas réussi a purger cela, ça peut taxer dur l'inconcient et devenir inassumable sauf a l'état de fantasme et de pervertion !

si un enfant comprend son erreur il faut parler, mais si il en fait trop et a besoin d'une sanction ferme 2 baffes sur le cul ou un coup de pieds (pas comme un pénalty bien sûr Laughing ) ça va lui permettre que la partie animal et végétal va se dire y a moyen de ne pas aller jusque là, c'est agréable pour personne !

la paresse spirituelle ça existe aussi et pour la remuer un peu parfois une sanction de la part de ceux qui nous aime, aide a se bouger .

évidement y a des limites et elles sont pas trés hautes sinon adieu la miséricorde !!!

mon chat avait plus que tendence a sauter sur la table a la première occasion et piquer dans les assiétes en ce moquant bien des efforts pour lui apprendre où est sa gamelle et ce qu'il a doit ou pas (c'est une femelle);
je l'ai laissé refaire le coup , mais j'ai fermé les portes en la coursant dans la cuisine en criant fort , elle a fini par lâcher ce qu'elle avait volée j'ai ouvert la porte elle est sortie a la vitesse grand V , depuis elle n'a jamais volée ni sautée sur la table , elle mange dans sa gamelle et on est trés bon copain , elle passe beaucoup de temsp chez moi !
ça vaut un coup de pieds au derrière mais je pense que c'est pour elle de même que d'avoir pris une claque ! et quand j'éléve la voix elle c'est qu'elle est hors limite !
si elle avait pas cédée j'aurais pis la tapette a mouche pour l'obliger ! pas parce que je l'aime pas , mais parce qu'elle céde a ses passions instintives et espére que je vais céder !
Hé Non !!!
si c'est a l'homme d'aider les animaux c'est aussi peut être là .

pour les enfants c'est de même il faut les aider avec fermeter a combattre les penchants qui pourraient les dominer et plus tard leurs nuire, mais bien sûr tout cela dans une juste mesure;
pas besoin d'un ceinturon ni d'un fouet !! What a Face

on n'a pas dit qu'il ne faut pas de sanction! il vaut mieux crier que frapper, à choisir, même s'il vaut mieux éviter de TROP crier et faire exécuter la sanction calmement et fermement. la fessée ne sert pas à éduquer mais à se défouler ou se venger,
la fessée est interdite sur les adultes pourquoi serait elle permise sur les enfants? çam'échappe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fessée   Lun 26 Jan 2009, 19:40

de Benedicte :

Citation :
on n'a pas dit qu'il ne faut pas de sanction! il vaut mieux crier que frapper, à choisir, même s'il vaut mieux éviter de TROP crier et faire exécuter la sanction calmement et fermement. la fessée ne sert pas à éduquer mais à se défouler ou se venger,
la fessée est interdite sur les adultes pourquoi serait elle permise sur les enfants? çam'échappe

Je suis d'accord avec Bénédicte, il vaux mieux crier à choisir. Et encore pas de trop quand je crie sur le chat, il se cache le pauvret ... après quand il entend ma voix il craint pendant quelques heures... alors désormais je crie beaucoup moins fort.

Priver un enfant de sortie, de dessert fera plus de bien que de frapper.
Frapper ne sert qu'à le rebeller encore plus.

Ceux qui sont pour la fessée, je suis désolée ils n'ont jamais certainement subi de sévices corporels avec ceinture ou gifle violente durant leur enfance.

Et je vous assure qu'on en reste marqué, non pas qu'on y pense sans cesse mais tout-à-coup dans un film une image resurgit et cela vous fait mal, votre passé vous a rattrapé.

Mais on me dira que je n'ai pas sans doute une réponse objective mais subjective ! vu les circonstances.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 26 Jan 2009, 20:26

Bénédicte a écrit:


on n'a pas dit qu'il ne faut pas de sanction! il vaut mieux crier que frapper, à choisir, même s'il vaut mieux éviter de TROP crier et faire exécuter la sanction calmement et fermement. la fessée ne sert pas à éduquer mais à se défouler ou se venger,
la fessée est interdite sur les adultes pourquoi serait elle permise sur les enfants? çam'échappe

Chère Bénédicte,

Le cri comme la fessée peuvent détruire s'ils sont portés par la haine ou la violonté d'écraser.

La fessée comme le cri, s'ils sont en usage au bon moment et s'ils sont portés par l'intelligence qui aiment, construisent l'enfant.

Et ce ne sont pas les seuls moyens. Il y en a d'autres comme l'explication, la discussion etc.

Tout est une question de juste milieu. Aucune méthode éducative, si on en abuse, n'est bonne.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 26 Jan 2009, 22:03

Lycurgue, Lycurgue...
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 26 Jan 2009, 22:06

« Chez les Spartiates, les garçons étaient frappés à coups de fouet toute une journée sur l’autel d’Artémis Orthia, souvent presque jusqu’à la mort, et supportaient cette épreuve avec gaîté et orgueil, rivalisant les uns avec les autres pour la victoire, à celui d’entre eux qui supporterait d’être battu le plus longtemps et qui recevrait le plus grand nombre de coups. Celui qui l’emportait était tenu en toute particulière estime. On appelait ce concours « la flagellation » et il avait lieu chaque année »

Plutarque, Coutumes des Spartiates
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fessée   Lun 26 Jan 2009, 22:10

Acri a écrit:
« Chez les Spartiates, les garçons étaient frappés à coups de fouet toute une journée sur l’autel d’Artémis Orthia, souvent presque jusqu’à la mort, et supportaient cette épreuve avec gaîté et orgueil, rivalisant les uns avec les autres pour la victoire, à celui d’entre eux qui supporterait d’être battu le plus longtemps et qui recevrait le plus grand nombre de coups. Celui qui l’emportait était tenu en toute particulière estime. On appelait ce concours « la flagellation » et il avait lieu chaque année »

Plutarque, Coutumes des Spartiates

Que veux tu exprimer Acri ?

Je ne suis pas "spartiate" en tous les cas même pour récolter de l'estime.
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 26 Jan 2009, 22:21

Arnaud a parlé de méthode d'éducation.
À Sparte, une des cités les plus puissantes de la Grèce, au VIIè siècle avant JC, Lycurgue met en place un type d'éducation très particulier. Ils formaient ainsi des guerriers redoutés.

À la fameuse bataille des Thermopyles (voir le récent film sur le sujet : 300). Les soldats se battent jusqu'à la mort pour empêcher l'invasion perse.

Passant va dire à Sparte...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fessée   Lun 26 Jan 2009, 22:30

Acri a écrit:
Arnaud a parlé de méthode d'éducation.
À Sparte, une des cités les plus puissantes de la Grèce, au VIIè siècle avant JC, Lycurgue met en place un type d'éducation très particulier. Ils formaient ainsi des guerriers redoutés.

À la fameuse bataille des Thermopyles (voir le récent film sur le sujet : 300). Les soldats se battent jusqu'à la mort pour empêcher l'invasion perse.

Passant va dire à Sparte...

Ce thème de la fessée est récurrent on en a déjà parlé plusieurs fois.

Certes, ils devaient être des guerriers redoutés. Avec cette éducation !

Je ne pose pas la question s'ils avaient du coeur et encore s'il leur restait quelque chose d'humain ? la question est superflue.

Certains ont tendance à rejeter les enfants battus, je n'avoue cela que rarement. On dirait que c'est une tare pour eux. J'aurais même pas du le dire ici.

Y a une tarée sur ce forum geek drunken on cherchait des titres ! king
Revenir en haut Aller en bas
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 26 Jan 2009, 23:46

Acri a écrit:
Arnaud a parlé de méthode d'éducation.
À Sparte, une des cités les plus puissantes de la Grèce, au VIIè siècle avant JC, Lycurgue met en place un type d'éducation très particulier. Ils formaient ainsi des guerriers redoutés.

À la fameuse bataille des Thermopyles (voir le récent film sur le sujet : 300). Les soldats se battent jusqu'à la mort pour empêcher l'invasion perse.

Passant va dire à Sparte...

Aujourd'hui il reste plus de traces d'Athènes (la pensée philosophique et la démocratie) que de Spartes!
pour moi le conflit Spartes / Athènes est à l'image du conflit "pays démocratiques/ dictatures" je pense que les Nazis devaient admirer les Spartiates, marche ou crève, pas de place pour la sensibilité, pas de place pourles plus faibles,
pas très chrétien en tout cas comme valeur

ce n'est pas parce qu'une civilisation est puissante, qu'elle est un modèle à envier!
Revenir en haut Aller en bas
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 26 Jan 2009, 23:47

Acri a écrit:
« Chez les Spartiates, les garçons étaient frappés à coups de fouet toute une journée sur l’autel d’Artémis Orthia, souvent presque jusqu’à la mort, et supportaient cette épreuve avec gaîté et orgueil, rivalisant les uns avec les autres pour la victoire, à celui d’entre eux qui supporterait d’être battu le plus longtemps et qui recevrait le plus grand nombre de coups. Celui qui l’emportait était tenu en toute particulière estime. On appelait ce concours « la flagellation » et il avait lieu chaque année »

Plutarque, Coutumes des Spartiates

le Hamas doit avoir les mêmes méthodes d'éducation, non?

mortifères!!!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La fessée   Mar 27 Jan 2009, 09:50

Bénédicte a écrit:
Acri a écrit:
« Chez les Spartiates, les garçons étaient frappés à coups de fouet toute une journée sur l’autel d’Artémis Orthia, souvent presque jusqu’à la mort, et supportaient cette épreuve avec gaîté et orgueil, rivalisant les uns avec les autres pour la victoire, à celui d’entre eux qui supporterait d’être battu le plus longtemps et qui recevrait le plus grand nombre de coups. Celui qui l’emportait était tenu en toute particulière estime. On appelait ce concours « la flagellation » et il avait lieu chaque année »

Plutarque, Coutumes des Spartiates

le Hamas doit avoir les mêmes méthodes d'éducation, non?

mortifères!!!

Encore une fois, la sanction physique comme UNIQUE MOYEN d'EDUCATION est chose aussi destructrice que l'idée d'INTERDIRE TOUTE SANCTION PHYSIQUE.

Les moyens sont à utiliser modérément, à bon escient, par une intelligence portée par l'amour.

Autre exemple d'excès : Certains parent, centrés sur Dolto, use du DIALOGUE à tout bout de champs,; avec leurs enfants.

Même l'excès de dialogue peut venir destructeur, l'enfant étant surabreuvé de psychologisme, d'éducation maternelle.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fessée   Mar 27 Jan 2009, 11:37

c'est vrai le dialogue peut détruire plus que construire !

Et une fessée n'a jamais tué !
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La fessée   Mar 27 Jan 2009, 13:42

Moi, je n'ai usé que du dialogue avec mes enfants et je suis extremement satisfaite du résultat, surtout mon fils, car ma fille est handicapée mentale et présente des troubles du comportement, qu'elle a heureusement appris à contrôler de part notre éducation et de celle des éducateurs spécialisés.

Je n'ai jamais fessé mon fils, j'ai toujours préféré m'expliquer entre quatre yeux et c'est devenu un homme honnête, poli, courtois, respectueux, travailleur, compréhensif, franc, toujours à l'écoute et à la disposition de son prochain, discret, généreux ... et j'en oublie. Je suis fière de mon fils.

Et ces qualificatifs ne sont pas de moi, mais sont sortis de la bouche de ses enseignants, directeurs d'école, employeurs, amis et membres de la famille
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fessée   Mar 27 Jan 2009, 14:55

Je crois qu'il faut faire la part des choses : tout est dans le bon sens.

Les solutions en excès sont toujours mauvaises : frappé par mon père jusqu'à 18 ans, j'ai été dans l'extrême du dialogue avec mes enfants pour contre-balancer ... Avec des résultats qu'ils voulaient trop souvent avoir le dernier mot ...

Quand l'enfant est petit, il ne sert à rien de trop discuter, il faut dire STOP sans violence avec des explications très simples. Si, quelquefois, cela ne suffit pas, un geste maîtrisé lui fera comprendre qu'il est allé trop loin. Où est le mal ?

L'amour est une fermeté maîtrisée, rien d'autre. La sentimentalité n'a rien à voir là dedans. Les gestes de tendresse sont la cerise sur le gâteau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fessée   Mar 27 Jan 2009, 15:16

Doumé a écrit:
Je crois qu'il faut faire la part des choses : tout est dans le bon sens.

L'amour est une fermeté maîtrisée, rien d'autre. La sentimentalité n'a rien à voir là dedans. Les gestes de tendresse sont la cerise sur le gâteau.

La sentimentalité est le début du mauvais !
Revenir en haut Aller en bas
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: La fessée   Mar 27 Jan 2009, 16:17

un geste maitrisé pour moi, c'est : tu vas réfléchir dans ta chambre, tu es privé de ceci ou cela, tu ne sors pas, c'est le silence réprobateur jusqu'à ce qu'on vienne s'excuser, c'est réparer sa faute, par ex rembourser des dégâts etc et tant d'autres façons de SANCTIONNER, mais pourquoi la fessée devrait elle être la seule sanction possible bon sang, ça m'échappe!
moi je n'explique pas trente six fois les choses à mes enfants, je les explique une fois ou deux, pas plus, et après les mesures que j'ai promises je les applique c'est tout, mais les mesures ce n'est jamais frapper, à quoi ça sert...?

et où est la sentimentalité là dedans?
le respect du corps c'est tout!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La fessée   Mar 27 Jan 2009, 17:10

Doumé a écrit:


Quand l'enfant est petit, il ne sert à rien de trop discuter, il faut dire STOP sans violence avec des explications très simples. Si, quelquefois, cela ne suffit pas, un geste maîtrisé lui fera comprendre qu'il est allé trop loin. Où est le mal ?

L'amour est une fermeté maîtrisée, rien d'autre. La sentimentalité n'a rien à voir là dedans. Les gestes de tendresse sont la cerise sur le gâteau.

Modèle de paternité.


Citation :
un geste maitrisé pour moi, c'est : tu vas
réfléchir dans ta chambre, tu es privé de ceci ou cela, tu ne sors pas,
c'est le silence réprobateur jusqu'à ce qu'on vienne s'excuser, c'est
réparer sa faute, par ex rembourser des dégâts etc et tant d'autres
façons de SANCTIONNER, mais pourquoi la fessée devrait elle être la
seule sanction possible bon sang, ça m'échappe!
moi je n'explique
pas trente six fois les choses à mes enfants, je les explique une fois
ou deux, pas plus, et après les mesures que j'ai promises je les
applique c'est tout, mais les mesures ce n'est jamais frapper, à quoi
ça sert...?

Modèle de maternité.

Il suffit que ces deux psychologies se rencontrent et se respectent l'une l'autre, dans leur complémentarité. Dieu a fait les parents HOMME ET FEMME afin que ces deux vérités s'unissent, l'une avec l'autre (et non l'une contre l'autre).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: La fessée   Mer 28 Jan 2009, 03:26

bonjour,

Ben brafff gens jva prieuuuier poul'vous car imchanbel ben que vous avez du prendre de sérieuses bosses !!! Mazetteeeee !!

moi quand je dis féssée on ne me désabillait pas avec délectation et tout le cérémonial sadique de l'exécuteur qui accomplis la mise a mort dans les régles;
non je me prenais 2 , 3 baffes sur le c,, ou un coup de pied modéré qui n'engendrait pas un amour haine en réaction, mais me faisait comprendre que j'étais allé un pe au dela des bornes de l'acceptable.
rien de traumatisant la dedans , aujourd'hui j'y vois bien clair et y a même longtemps !
mais évidement ceux qui se sont pris de sérieux coups je comprend qu'ils ne nomme pas la même chose quand on parle de féssée.

entre nous je voudrais signaler que depuis que l'on ne se permet plus de coller une claque a un éléve ou élever la voix (ce qui vaut parfois une claque) ces chers petits enfants poignardent les prof en classe racket les autres éleves violent les filles dans les couloirs ect ect et eux n'hésite pas a gifler taper ou poignarder.
donc je préfére une féssé a un enfant de 6 ou 10 ans qu'un internement en prison a vie pour viole ou meutre , c'est cher payer la claque manquante !

mais de préférence je ne met pas de claque ni de coup de tapette a mouche (j'ai un tazer Mr.Red clown affraid )
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La fessée   Mer 28 Jan 2009, 14:49

Je pense que cette discussion est stérile et ne ménera à rien
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fessée   Mer 28 Jan 2009, 17:37

florence_yvonne a écrit:
Je pense que cette discussion est stérile et ne ménera à rien

Elle est d'autant plus stérile que cette discussion revient régulièrement !
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La fessée   Mer 28 Jan 2009, 17:45

Et nous en revenons chaque fois aux mêmes arguments.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fessée   Mer 28 Jan 2009, 17:48

florence_yvonne a écrit:
Et nous en revenons chaque fois aux mêmes arguments.

Oui c'est toujours la même chose, je ne le lis même plus finalement c'est parce que je vois que tu es là pour te faire un petit coucou ;)
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La fessée   Mer 28 Jan 2009, 17:52

Je crois que j'ai la même motivation I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fessée   Mer 28 Jan 2009, 17:55

florence_yvonne a écrit:
Je crois que j'ai la même motivation I love you

Ce serait dommage de se rater ;) I love you fleur 6
Revenir en haut Aller en bas
Rastignac



Masculin Messages : 30
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: La fessée   Lun 16 Nov 2009, 14:07

Dans 'l'Ancien Testament', il est recommandé de corriger physiquement ses enfants lorsque c'est nécessaire.
Au delà- de toute référence biblique, il me semble que la correction pateRnelle ou mateRnelle peut ,aujourd'hui encore, être une bonne chose dans la mesure évidemment de l'amour que l'on porte à ses enfants.

Voici la lettre adressée madame le député Edwige Antier qui voudrait qu'une loi interdise la fessée

.



Madame le député,


Moi aussi , je suis contre la fessée parce qu'elle peut avoir une tonalité perverse;je pense aux premières lignes du livre des Confessions de Rousseau.
Par contre, une gifle légère ou une tape sur les jambes reste une bonne chose , voire même , exceptionnellement, un petit coup de martinet!...horresco referens !

Un enfant ne veut pas embrasser la très vieille voisine du palier en lui disant , Tu pues la vieille ! cet enfant ne mérite-t-il pas une gifle?
Une élève , m'a-ton rapporté , avait osé déclarer à son professeur de français, Mais ça va pas la tête ! En retour, elle a reçu une gifle.Je suis sûr qu'aujourd'hui ,l'adulte qu'elle est devenue , accorde toute sa sympathie à son professeur, en lui donnant mille et une fois raison d'avoir réagi face à la petite insolente qu'elle avait été.Pauvre homme déclarerait-elle aujourd'hui , en évoquant son souvenir , s'il avait baissé la tête sans réagir .
Je pense aussi que dans le primaire certains élèves particulièrement instables retrouveraient sérénité et calme après une mini -sanction physique ,comme après une bonne douche.

Le psychanlyste ,Serge Lebovici, dans son livre La connaissance de l'enfant par la psychanlyse , évoque justement le châtiment corporel et il montre qu'un père faible qui n'aurait jamais réagi physiquement à une grave insolence de son enfant ,en définitive ,le perturberait , car cet enfant , plus tard éprouverait à la fois un sentiment de culpabilité et de mépris pour un père aussi faible .Aime-t-on évoquer son père en ayant pitié de lui?

Par ailleurs ,la loi contRe la fessée que vous voudriez faire voter , à mon sens,n 'aurait pour résultat que d'introduire l'antagonisme entre parents et enfants .

En vous assurant, de mon amour pour les enfants, je vous prie de croire, Madame le Député, à l'assurance de mes sentiments respectueux.
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 16 Nov 2009, 14:28

Rastignac a écrit:
Dans 'l'Ancien Testament', il est recommandé de corriger physiquement ses enfants lorsque c'est nécessaire.
A bon? où ça?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 16 Nov 2009, 14:39

Jean-Paul II, lui-même, enseigna et encouragea les parents à exercer la correction physique si nécessaire; il parla même de flageller l'enfant...

L'autorité des parents est un droit légitime, moral, spirituel qui ne relève que d'eux.
Dans un équilibre familial, il n'y a rien de choquant à ce que l'enfant connaisse et subisse la fessée.

L'Etat n'a aucune légitimité à s'interposer entre l'autorité des parents et les enfants dont ils ont la charge... Sauf si d'évidence il y a abus, maltraitance. Mais vouloir une telle loi pour éviter la maltraitance est aussi réaliste que d'autoriser la vente de drogues "douces" pour éviter les dures....

A soixante-huit quand tu nous tiens...
Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, il y a une politique qui tend à enlever l'enfant de l'autorité des parents; il n'est qu'à voir le programme commun de la gauche et celui prévu pour l'élection de Mitterrand en 79-81... cette orientation va dans le sens abominable de l'humanisme athée...

Plus que jamais, être catholique c'est savoir dire non sans aucune concession.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Rastignac



Masculin Messages : 30
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 16 Nov 2009, 15:05

Louis a écrit:
Rastignac a écrit:
Dans 'l'Ancien Testament', il est recommandé de corriger physiquement ses enfants lorsque c'est nécessaire.
A bon? où ça?

Où ça?


Voici la réponse:

Proverbes 13,24 =24 Celui qui ménage la baguette hait son fils, Mais celui qui l'aime cherche à le corriger.
Proverbes 22,15 = 15 La folie est attachée au cœur de l'enfant ; Le fouet de l'instruction l'éloignera de lui.
Proverbes 23,13 et 14 = 13 N'épargne pas la correction à l'enfant ; Si tu le frappes de la verge, il ne mourra point.
14 En le frappant de la baguette, Tu délivres son âme du séjour des morts.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 16 Nov 2009, 15:51

Pierre Aubrit St Pol a écrit:


L'autorité des parents est un droit légitime, moral, spirituel qui ne relève que d'eux.
Dans un équilibre familial, il n'y a rien de choquant à ce que l'enfant connaisse et subisse la fessée.

L'Etat n'a aucune légitimité à s'interposer entre l'autorité des parents et les enfants dont ils ont la charge... Sauf si d'évidence il y a abus, maltraitance. Mais vouloir une telle loi pour éviter la maltraitance est aussi réaliste que d'autoriser la vente de drogues "douces" pour éviter les dures....

salut

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 16 Nov 2009, 16:19

Rastignac a écrit:

Voici la réponse:

Proverbes 13,24 =24 Celui qui ménage la baguette hait son fils, Mais celui qui l'aime cherche à le corriger.
Proverbes 22,15 = 15 La folie est attachée au cœur de l'enfant ; Le fouet de l'instruction l'éloignera de lui.
Proverbes 23,13 et 14 = 13 N'épargne pas la correction à l'enfant ; Si tu le frappes de la verge, il ne mourra point.
14 En le frappant de la baguette, Tu délivres son âme du séjour des morts.
C'est vraiment monstrueux ! et puis, n'oublions pas de lapider les femmes aussi, et bruler les hérétiques! :cartonr:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
caesor



Masculin Messages : 977
Inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 16 Nov 2009, 17:10

Rastignac a écrit:

Proverbes 22,15 = 15 La folie est attachée au cœur de l'enfant ; Le fouet de l'instruction l'éloignera de lui.
.
le fouet je sais ce que c'est - bien que n'ayant jamais été fouetté, mais le "fouet de l'instruction", c'est quoi ? Des livres ?

L'Etat n'a aucune légitimité à s'interposer entre l'autorité des parents et les enfants dont ils ont la charge... Sauf si d'évidence il y a abus, maltraitance

un arbre qui pousse sans tuteur ne pousse pas droit. Un enfant qui n'est pas corrigé de ses excès, jamais ne saura se maitriser.

quant à supprimer la fessée, c'est excessif, comme il est excessif de battre un gamin comme platre. Frappez les si vous devez, mais jamais avec un objet, et jamais au point de le blesser ou de risquer de la faire. Il m'arrivait quand dans la jeunesse de ma progéniture, lorsque l'été était chaud, de la mettre sous la douche bien fraiche- en évitant de passer le visage et la nuque à l'eau fraiche. C'est indolore, sans danger, mais désagreable et ça calme et punit, ensuite, on passe aux explications : le point nécessaire est d'obtenir l'écoute de l'enfant pour le raisonner, sinon, la violence ne sert à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 16 Nov 2009, 17:45

en fait il existe trois sortes d'usage de l'acte d'un coup:

1° Le coup porté par la violence pure, la domination, voire le sadisme d'un parent: Il n'est pas lié à une intention mais à ce qui est mauvais dans l'homme. C'est DESTRUCTEUR ET INTERDIT PAR LA LOI.

2° Le coup porté par un parent excédé, épuisé,
qui s'est mal contrôlé face à des enfants qui abusent: Ce n'est pas grave. L'enfant sait qu'il provoque. Mais c'est un échec des parents. C'est souvent vers ces deux genre de fessées, exclusivement, que se prononcent ces mauvais psychologues.

3° La fessée portée par l'amour qui éduque et met les limites. Les meilleures mères, celles qui produisent des hommes fort et droits, justes et doux, l'utilisent avec cette mesure qui vient de l'amour. Cette fessée là peut être plus que constructive.

Jamais les psy en question n'aborderont cette fessée là. Et c'est là qu'on voit le côté orienté de leur pratique, côté lié à une psychanalyse freudienne à la mode à partir des années 60.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: La fessée   Lun 16 Nov 2009, 19:01



Dernière édition par En Christ le Mar 17 Nov 2009, 09:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
La fessée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Edwige Antier et la fessée...
» La fessée
» Sortir de la fessée
» Education : la fessée en hausse
» La fin des fessées ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: