DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La journée "contre la fessée"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: La journée "contre la fessée"   Lun 30 Avr 2007, 17:37

lire ici:


http://www.psy.be/articles/enfant/contre-la-fessee.htm

et ici:

http://www.psy.be/articles/enfant/danger-sexuel-fessee.htm

http://www.psy.be/articles/enfant/qui-aime-bien-chatie-bien.htm
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mar 01 Mai 2007, 14:36

Bénédicte a écrit:
lire ici:


http://www.psy.be/articles/enfant/contre-la-fessee.htm

et ici:

http://www.psy.be/articles/enfant/danger-sexuel-fessee.htm

http://www.psy.be/articles/enfant/qui-aime-bien-chatie-bien.htm

Merci Bénédicte pour ces liens, d'autant plus que je suis contre toute punition corporelle pour les enfants.

Cela ne sert à rien , un enfant ne peut aimer des parents qui lui font peur.

Il y a d'autres moyens plus doux et tout aussi efficace de se faire obéir de ses enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 07:04

Je suis contre la violence, physique et morale.

Mais la fessée, donnée à bon escient et portée par l'amour qui éduque, est essentielle.

Le refus a priori de la fessée et ce est source d'une génération gentille, mais extrêmement fragile, soumise à ses angoisses et passions (pas assez de structure intérieure).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 07:08


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 09:28

Arnaud Dumouch a écrit:
Je suis contre la violence, physique et morale.

Mais la fessée, donnée à bon escient et portée par l'amour qui éduque, est essentielle.

Le refus a priori de la fessée et ce est source d'une génération gentille, mais extrêmement fragile, soumise à ses angoisses et passions (pas assez de structure intérieure).

.....


Dernière édition par le Mer 02 Mai 2007, 23:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 13:59

Arnaud avez vous lu ici:

http://www.psy.be/articles/enfant/danger-sexuel-fessee.htm
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 14:03

Citation :
La fessée - définie comme une série de coups donnés sur les fesses

une série de coups, ce n'est pas LA fessée, me semble-t-il Idea
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 14:07

Citation :
Pour comprendre pleinement le tort que l'on fait aux enfants lorsqu'on les fesse, il ne faut pas seulement s'arrêter à la violence physique mais également considérer l'intrusion d'une zone sexuellement sensible.

Que dire alors de l'intrusion dû au nettoyage des parties génitales de l'enfant par son parent jusqu'à ce qu'il le fasse seul..?
Revenir en haut Aller en bas
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 14:34

on dirait que j'ai donné le fouet pour me faire flageller!
je ne dois m'en prendre qu'à moi même!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 15:06

Citation :
Pour comprendre pleinement le tort que l'on fait aux enfants lorsqu'on les fesse, il ne faut pas seulement s'arrêter à la violence physique mais également considérer l'intrusion d'une zone sexuellement sensible.

[/quote]

Ces gens là sont de grand malades. Imaginez qu'on a une attitude sexuelle en donnant une claque sur la fesse ou la cuisse d'un enfant ayant fait une grosse désobéissance réitérée est de l'ordre de l'analyse d'un psy qui lutte contre sa propre pédophilie. spiderman

Jamais un enfant n'aurait ce genre d'idée. La fessée est méritée ou injuste et c'est tout.

Si elle est méritée, mesurée, et pas systématiquement utilisée (car sinon l'enfant mentira), elle est très éducative.


Chère Elise, vous n'avez pas reçu la fessée. D'après ce que vous décrivez, vous avez été une enfant battue.

C'est tout à fait différent.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 15:09

Désolée Embarassed pale je n'interviendrai plus sur ce fil, car avoir lu ce post a fait revenir des souvenirs dans ma mémoire et cela me cause du tort.

Je n'ai pas écrit ce témoignage non plus pour me faire plaindre car je suis avec un mari qui lui ne m'a jamais frappée alors absolument désolée.

De toutes les façons je suis contre et le resterai même une fessée cela me heurte trop ! pale
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 15:12

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
Pour comprendre pleinement le tort que l'on fait aux enfants lorsqu'on les fesse, il ne faut pas seulement s'arrêter à la violence physique mais également considérer l'intrusion d'une zone sexuellement sensible.


....


Dernière édition par le Mer 02 Mai 2007, 23:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 15:17

Chère Elise: :bisou:

En comparaison, mes enfants développent une personnalité calme et forte. Ils connaissent leurs limites et ils se développent avec vigueur dans ces repères qu'il trouvent justes.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 15:23

Arnaud Dumouch a écrit:
Chère Elise: :bisou:

En comparaison, mes enfants développent une personnalité calme et forte. Ils connaissent leurs limites et ils se développent avec vigueur dans ces repères qu'il trouvent justes.

Cher Arnaud Embarassed

Je ne comprends pas le sens de votre phrase, je crois que je suis trop perturbée !

j'ai envie de me replier sur moi-même, des choses enfuies resurgissent parfois lors d'une lecture ce fut le cas pour moi !

Quand certains apprennent que j'ai été une enfant battue ils s'éloignent de moi.

Je ne suis pas de nature violente et je suis également calme le plus souvent malgré un tempérament dynamique ce qui fait que je fais du bon travail du moins on me le dit pour la paroisse. Le Seigneur Lui m'aime.

Et je n'ai jamais demandé la pitié de personne.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 15:35

Chère Elise, en fait il existe trois sortes d'usage de l'acte d'un coup:

1° Le coup porté par la violence pure, la domination, voire le sadisme d'un parent: Il n'est pas lié à une intention mais à ce qui est mauvais dans l'homme. C'est DESTRUCTEUR ET INTERDIT PAR LA LOI.

2° Le coup porté par un parent excédé, épuisé,
qui s'est mal contrôlé face à des enfants qui abusent: Ce n'est pas grave. L'enfant sait qu'il provoque. Mais c'est un échec des parents. C'est souvent vers ces deux genre de fessées, exclusivement, que se prononcent ces mauvais psychologues.

3° La fessée portée par l'amour qui éduque et met les limites. Les meilleures mères, celles qui produisent des hommes fort et droits, justes et doux, l'utilisent avec cette mesure qui vient de l'amour. Cette fessée là peut être plus que constructive.

Jamais les psy en question n'aborderont cette fessée là. Et c'est là qu'on voit le côté orienté de leur pratique, côté lié à une psychanalyse freudienne à la mode à partir des années 60.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 15:46

.....


Dernière édition par le Mer 02 Mai 2007, 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 15:52

Chère Elise,

Sur un enfant sensible et doux, la violence est DESTRUCTRIICE.

Sur un enfant de fort caractère, elle REND VIOLENT L'ENFANT.

Mais la violence est autre chose que la fessée qui vient de l'amour constructif. I love you

J'ai demandé à François-Xavier (huit ans) d'écrire tout à l'heure un message sur son expérience de la fessée. Mr.Red

Là, il ne peut pas: il regarde Albator sur Club RTL, ce qui est effectivement une raison valable, un mercredi après-midi. heureux

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 16:00

Arnaud Dumouch a écrit:
Chère Elise,

Sur un enfant sensible et doux, la violence est DESTRUCTRIICE.

Sur un enfant de fort caractère, elle REND VIOLENT L'ENFANT.

Mais la violence est autre chose que la fessée qui vient de l'amour constructif. I love you

J'ai demandé à François-Xavier (huit ans) d'écrire tout à l'heure un message sur son expérience de la fessée. Mr.Red

Là, il ne peut pas: il regarde Albator sur Club RTL, ce qui est effectivement une raison valable, un mercredi après-midi. heureux

.....:


Dernière édition par le Mer 02 Mai 2007, 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 16:29

Elise a écrit:


En effet Arnaud j'étais une enfant battue ! ce post me ramène en arrière et veuillez me pardonner mais je préfère ne plus intervenir cela me cause trop de mal sorry Embarassed j'aurais voulu ne pas avoir du le dire, cela me fait honte ... c'est très mal jugé socialement car on croit que les enfants battus soit battent leur enfant ou deviennent des voyous ! silent

Vous n'êtes pas la seule à avoir eu un père tyranique et détraqué dans sa tête. Moi aussi, et je ne l'ai jamais revu. Il n'y a pas à en culpabiliser, je n'y peux absolument rien.

Quand aux punitions corporelles, j'ai mon opinion là dessus, et on aura du mal à me faire changer d'avis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 16:36

Wàng a écrit:
Elise a écrit:


En effet Arnaud j'étais une enfant battue ! ce post me ramène en arrière et veuillez me pardonner mais je préfère ne plus intervenir cela me cause trop de mal sorry Embarassed j'aurais voulu ne pas avoir du le dire, cela me fait honte ... c'est très mal jugé socialement car on croit que les enfants battus soit battent leur enfant ou deviennent des voyous ! silent

Vous n'êtes pas la seule à avoir eu un père tyranique et détraqué dans sa tête. Moi aussi, et je ne l'ai jamais revu. Il n'y a pas à en culpabiliser, je n'y peux absolument rien.

Quand aux punitions corporelles, j'ai mon opinion là dessus, et on aura du mal à me faire changer d'avis.

Merci Wang, j'ai plaisir à partager avec toi, sauf sur le plan politique bien sûr car je n'y connais rien ! tu as raison je ne dois pas culpabiliser, juste à ce moment j'ai entendu aussi la voix rassurante sur mon portable de mon curé qui avait besoin d'un renseignement... cela m'a fait du bien et puis ton post le Seigneur est bon ! Very Happy

J'ai aussi mon opinion et on aura aussi du mal à me faire changer d'avis , d'ailleurs je n'en changerai pas j'en suis sûre. Je suis d'accord avec tout ton post, toi au moins tu m'as comprise. Merci ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 16:41

Elise a écrit:

Merci Wang, j'ai plaisir à partager avec toi, sauf sur le plan politique bien sûr car je n'y connais rien ! tu as raison je ne dois pas culpabiliser, juste à ce moment j'ai entendu aussi la voix rassurante sur mon portable de mon curé qui avait besoin d'un renseignement... cela m'a fait du bien et puis ton post le Seigneur est bon ! Very Happy

J'ai aussi mon opinion et on aura aussi du mal à me faire changer d'avis , d'ailleurs je n'en changerai pas j'en suis sûre. Je suis d'accord avec tout ton post, toi au moins tu m'as comprise. Merci ! I love you

Les forums ont quand même un gros avantage. ;-) Enfin bon, pas facile d'avoir la conscience tranquille malgré tout et de pardonner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 16:49

Wàng a écrit:
Elise a écrit:

Merci Wang, j'ai plaisir à partager avec toi, sauf sur le plan politique bien sûr car je n'y connais rien ! tu as raison je ne dois pas culpabiliser, juste à ce moment j'ai entendu aussi la voix rassurante sur mon portable de mon curé qui avait besoin d'un renseignement... cela m'a fait du bien et puis ton post le Seigneur est bon ! Very Happy

J'ai aussi mon opinion et on aura aussi du mal à me faire changer d'avis , d'ailleurs je n'en changerai pas j'en suis sûre. Je suis d'accord avec tout ton post, toi au moins tu m'as comprise. Merci ! I love you

Les forums ont quand même un gros avantage. ;-) Enfin bon, pas facile d'avoir la conscience tranquille malgré tout et de pardonner.

Si j'ai la conscience tranquille, le cheminement n'a pas été facile pour pardonner complètement et de tout mon coeur I love you mais j'ai réussi ....


Dernière édition par le Mer 02 Mai 2007, 23:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 16:58

Chère Elise je suis tellement désolée d'avoir fait remonter des souvenirs de souffrance à ta conscience en postant ce sujet

il y a des enfants martyrisés qui ont une âme assez élevée pour pardonner à leur bourreau et ne pas développer de haine à l'égard de l'humanité, au contraire
mais la violence laisse des traces de toute façon

je suis tellement triste de ce que tu as vécu

je ne serai jamais d'accord avec Arnaud sur l'utilité de la fessée , JAMAIS,et on pourrait en discuter pendant des heures, mais ce n'est pas notre désaccord sur ce sujet qui me blesse, on ne peut pas être d'accord sur tout avec tout le monde,
c'est le fait qu'il insinue que mes enfants élevés SANS fessée mais avec fermeté, sont trop sensibles et fragiles, et cela sans les connaître! par pur préjugé, et pour conforter sa "théorie" de la fessée "utile"

j'ai assisté récemment à une scène qui fait réfléchir, un petit garçon de 4 ans au plus monte dans les escaliers d'une école d'académie, il vient chercher un frère ou une soeur avec sa maman après un cours de musique ou de danse, il est turbulent et bruyant, il dérange le cours, sa maman lui demande de se calmer, aucun effet, elle lui donne une claque sur les fesses pendant qu'il monte, AUCUN effet, il fait PLUS de bruit
elle le poursuit dans le couloir, elle le fesse encore, AUCUN effet, elle l'a fessé 4 fois devant tout le monde pour RIEN, il était toujours aussi bruyant, finalement il a dit à la ronde: maman n'arrête pas de me taper j'en ai marre, il s'est tourné vers sa mère: maman arrête de me taper, j'en ai marre

bref elle n'avait aucune autorité et la fessée ne marchait pas du tout

quand la fessée ne marche pas, on utilise quoi après? voilà ce que j'ai pensé

Arnaud va dire qu'il ne faut pas abuser de la fessée sinon elle ne fait plus d'effet, moi je dis: quelque chose dont il ne faut pas abuser, et bien il vaut mieux s'en passer!!!

ELise je t'embrasse très fort et excuse moi d'avoir déclenché cette souffrance
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 17:08

Chère Bénédicte , ne sois surtout pas désolée I love you

Comment pouvais tu savoir ? tu as posté un sujet et souhaitait avoir un débat il n'y a vraiment pas de mal à cela.

Ne t'inquiètes pas, si la souffrance est remonée surtout c'est que je suis indignée oui indignée et je ne trouve pas le terme assez fort qu'on soit d'accord avec la fessée car comme tu dis on utilise quoi après ?

Je ne serai jamais d'accord avec Arnaud sur cette question et cela ne m'empêche pas de l'apprécier. Pourtant il m'a blessé aujourd'hui mais je crois qu'il ne s'est pas rendu compte de son insistance.

Donc je n'en veux à personne, surtout pas à toi donc je t'en prie la souffrance passe... dans qq heures j'ai réunion liturgique cela va me changer les idées et tout sera oublié de nouveau ;)

Je te remercie néanmoins pour ton post, j'en suis très touchée et je t'embrasse très fort :bisou:

Voilà je suis déjà réconfortée, j'ai la capacité de rebondir très vite Basketball


Amitiés, fleur 6
Elise
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 17:32

Bénédicte a écrit:


j'ai assisté récemment à une scène qui fait réfléchir, un petit garçon de 4 ans au plus monte dans les escaliers d'une école d'académie, il vient chercher un frère ou une soeur avec sa maman après un cours de musique ou de danse, il est turbulent et bruyant, il dérange le cours, sa maman lui demande de se calmer, aucun effet, elle lui donne une claque sur les fesses pendant qu'il monte, AUCUN effet, il fait PLUS de bruit
elle le poursuit dans le couloir, elle le fesse encore, AUCUN effet, elle l'a fessé 4 fois devant tout le monde pour RIEN, il était toujours aussi bruyant, finalement il a dit à la ronde: maman n'arrête pas de me taper j'en ai marre, il s'est tourné vers sa mère: maman arrête de me taper, j'en ai marre

bref elle n'avait aucune autorité et la fessée ne marchait pas du tout

quand la fessée ne marche pas, on utilise quoi après? voilà ce que j'ai pensé

Arnaud va dire qu'il ne faut pas abuser de la fessée sinon elle ne fait plus d'effet, moi je dis: quelque chose dont il ne faut pas abuser, et bien il vaut mieux s'en passer!!!

ELise je t'embrasse très fort et excuse moi d'avoir déclenché cette souffrance

Cette pauvre maman ne peut s'en sortir ni avec la fessée ni sans.

C'est trop tard. Elle subira un martyre lorsque cet enfant sera adolescent. En effet, elle essaye d'exercer les moyens de l'autorité, sans avoir d'autorité. Son enfant la méprise. Et il prend même à témoin le public.

Les choses se construisent avant, et il faut l'aide d'un père, ce qui est hélas pas toujours le cas, dans nos familles décomposées.



Cher Wang,
La nature des enfants ne pardonne que rarement les deux bêtises les plus fréquentes des parents:

- Excès d'autorité.
- Manque d'autorité.


- Excès de douceur
- Manque de douceur

Chacun fait comme il peut.

Citation :
mais ce n'est pas notre désaccord sur ce sujet qui me blesse, on ne peut pas être d'accord sur tout avec tout le monde,
c'est le fait qu'il insinue que mes enfants élevés SANS fessée mais avec fermeté, sont trop sensibles et fragiles, et cela sans les connaître! par pur préjugé, et pour conforter sa "théorie" de la fessée "utile"

Chère Bénédicte,

Je ne vise pas vos enfants personnellement (si ce n'est à travers votre description). Je vise la plupart des jeunes actuels et je le dis en cours à mes propres élèves, car je le constate dans une génération entière. La bonté de leur coeur et de leurs intentions n'est pas en cause. C'est la faiblesse de leur colonne vertébrale qui est préoccupante. aussi pardon si vous vous êtes sentie visée. C'était dans le feu de nos échanges.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 17:48

et bien justement de quelle description parlez vous?
j'ai eu le malheur de dire que c'étaient des anges qui me donnent beaucoup de satisfaction, vous en déduisez que ce sont des garçons effeminés! et si j'avais dit qu'ils n'avaient pas leur langue en poche vous en auriez déduit un problème d'autorité, je pressens que tout ce que je dirai sera retenu contre moi

pour la maman en question, la scène à laquelle j'ai assisté me fait penser à une absence de METHODE, c'est la méthode qui manque aux parents pas un problème d'autorité (complètement subjectif)

il y a des méthodes pour avoir de l'autorité, je l'ai appris en enseignant,
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 17:54

Bénédicte a écrit:
et bien justement de quelle description parlez vous?
j'ai eu le malheur de dire que c'étaient des anges qui me donnent beaucoup de satisfaction, vous en déduisez que ce sont des garçons effeminés! et si j'avais dit qu'ils n'avaient pas leur langue en poche vous en auriez déduit un problème d'autorité, je pressens que tout ce que je dirai sera retenu contre moi


Prenez le non pour vos enfants mais pour une GENERATION d'enfants. Mais rien n'est gagné pour moi non plus: mes enfants n'ont pas atteint l'adolescence où toutes nos erreurs, à moi et à mon épouse, se révèleront.


Citation :
pour la maman en question, la scène à laquelle j'ai assisté me fait penser à une absence de METHODE, c'est la méthode qui manque aux parents pas un problème d'autorité (complètement subjectif)

il y a des méthodes pour avoir de l'autorité, je l'ai appris en enseignant,

Cela marche quand, d'années en années, on change de classe. On peut tout recommencer.

Mais avec ses propres enfants, qui connaissent tous les trucs et contourneront avec intelligence toutes les tentatives de reprise, seul un tiers peut reprendre et sauver l'éducation lorsqu'elle en est à un tel désastre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
VexillumRegis



Messages : 355
Inscription : 24/09/2005

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 18:18

Une bonne fessée n'a jamais fait de mal à personne.

Le principal, c'est que la sanction soit juste et proportionnée à la faute.

- VR -
Revenir en haut Aller en bas
http://lanneeliturgique.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 18:21

VexillumRegis a écrit:
Une bonne fessée n'a jamais fait de mal à personne.

Le principal, c'est que la sanction soit juste et proportionnée à la faute.

- VR -

vous en avez peut-être reçu vous des fessées et vous trouvez cela normal !

Je suis écoeurée de ce que je lis sur ce fil et sur ce forum;

aussi je vous tire ma révérence.... salut

N'est ce pas vous qui aviez demandé le bannissement de membres ???? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
VexillumRegis



Messages : 355
Inscription : 24/09/2005

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 18:24

Chère Elise,

Oui, j'ai déjà eu droit à la fessée lorsque j'étais enfant. Et je n'en suis pas traumatisé pour autant.

Je ne comprends pas trop votre réaction disproportionnée, mais je suppose que cela a un rapport avec une blessure personnelle.

Alors je n'en dis pas plus.

In Christo,

- VR -
Revenir en haut Aller en bas
http://lanneeliturgique.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 18:33

VexillumRegis a écrit:
Chère Elise,

Oui, j'ai déjà eu droit à la fessée lorsque j'étais enfant. Et je n'en suis pas traumatisé pour autant.

Je ne comprends pas trop votre réaction disproportionnée, mais je suppose que cela a un rapport avec une blessure personnelle.

Alors je n'en dis pas plus.

In Christo,

- VR -

Si vous ne comprenez pas ma réaction, vous n'avez pas lu mes messages.... si je n'avais reçu qu'une fessée je serais bien heureuse....

Vous avez raison il y a eu blessure personnelle dans le passé et je reste sur mon idée de ne pas être d'accord avec le fait de donner une fessée à un enfant, c'est mon principe et personne ne me convaincra du contraire.

J'ai parfois l'impression qu'ici il faut toujours être de l'opinion des autres forumeurs , or j'ai mon opinion personnelle et je respecte les convictions d'autrui toutes convictions.... ce n'est pas spécialement vous que j'ai visé,

c'est le fait d'être obligée d'adhérer à une conviction qui n'est pas la mienne à part cela Cher VR, je me sens étouffée , j'ai envie de prendre du large, si je peux employer ce mot. Personne ne pourra m'enlever ma liberté intérieure, ni pénétrer dans ma vie intérieure.

sans rancune et en union de prières :sts:

Désolée de vous avoir blessé si c'est le cas Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 18:35

Bénédicte a écrit:
on dirait que j'ai donné le fouet pour me faire flageller!
je ne dois m'en prendre qu'à moi même!


euh...Bénédicte? C'est où que tu vois des propos digne d'une "flagelation" dans mes deux messages? Est-ce le fait que je me questionne sur certains propos trouvés dans le lien que tu as donné? Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 22:18

je ne pensais pas à votre message en particulier, je pensais à toute la discussion que j'ai déjà eue avec Arnaud, et je me doutais bien qu'en remettant le sujet sur le tapis, les mêmes arguments reviendraient,
et j'avoue que comme Elise, il y a des phrases que je ne supporte plus, par ex "une BONNE fessée n'a jamais fait de mal à personne", j'en ai reçu je n'en suis pas mort,
la dernière phrase en particulier qui revient si souvent dans les conversations induit inconsciemment que quelque chose n'est grave que quand il y a mort d'homme, que les dégâts doivent être extrêmes et flagrants pour être d'importance et alerter le monde

ce qui m'agace aussi, c'est que Arnaud évalue toute une génération, mais justement la MAJORITE des enfants reçoivent des fessées, au moins de temps en temps, peut être pas la fessée "rationnelle" qu'il préconise, mais bon, les enfants élevés sans fessée MAIS AVEC FERMETE sont MINORITAIRES, la plupart du temps il n'y a pas de juste milieu: on laisse tout faire puis on s'énerve et on donne une "bonne" fessée quand on n'en peut plus. Voilà l'état de l'éducation aujourd'hui, on est passé d'un extrême à l'autre, et on préconise tout simplement de retourner à l'autre extrême, on a appelle ça être "réactionnel" ou réactionnaire ?

je suis d'accord avec Arnaud quand il insiste sur l'équilibre, la clé est là, sauf que pour moi le pôle fermeté ne rime pas avec fessée, c'est tout
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 22:31

Bénédicte a écrit:
je ne pensais pas à votre message en particulier,

ah ok, tant mieux! Mais comme ta remarque était postée juste après mes deux messages et avant qu'Arnaud n'intervienne, je me suis sentie visée Laughing

Citation :
on est passé d'un extrême à l'autre, et on préconise tout simplement de retourner à l'autre extrême

ce n'est pas ce que j'ai compris dans les propos d'Arnaud. Il ne préconise pas de retourner à l'extrême, c'est à dire à l'abus, à l'usage de la fessée comme seul moyen d'éducation et de démonstration d'autorité ou de fermeté. Si c'est cela que tu comprends de ces explications, je comprends pourquoi tu es choquée et c'est naturel. Mais, ce n'est pas cela, car comme tu le dis, il insiste sur "l'équilibre". Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 22:38

oui je sais, mais pour moi la fermeté est possible sans fessée!! j'ai été éduquée comme ça et j'ai beaucoup d'admiration pour l'éducation que mes parents m'ont donnée, c'est une éducation qui m'a fait réfléchir, c'était parfois moralement plus pénible qu'une fessée, mais plus efficace, moins humiliant, et cela avait un effet en profondeur

Arnaud a l'air de dire qu'il est impossible d'éduquer sans la fessée, que sans fessée pas de fermeté,

c'est ça que je n'accepte pas
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 22:45

Bénédicte a écrit:
oui je sais, mais pour moi la fermeté est possible sans fessée!! j'ai été éduquée comme ça et j'ai beaucoup d'admiration pour l'éducation que mes parents m'ont donnée, c'est une éducation qui m'a fait réfléchir, c'était parfois moralement plus pénible qu'une fessée, mais plus efficace, moins humiliant, et cela avait un effet en profondeur

Arnaud a l'air de dire qu'il est impossible d'éduquer sans la fessée, que sans fessée pas de fermeté,

c'est ça que je n'accepte pas

je ne crois pas qu'il dise qu'il n'y a pas de fermeté sans fessée. En tout cas, moi je ne le crois pas, car si justement notre fermeté depend de la fessée, alors elle n'est pas fondée sur l'amour, sur le souci de son enfant. La fermeté doit exister sans la fessée, mais elle peut aussi passer par là lorsqu'elle est réfléchie (et non pas "impulsive"), sans que ce soit pour autant un geste humiliant ou abusif.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 22:49

Clotilde décrit parfaitement ma position, chère Bénédicte.

Et encore une fois: pardon si, dans un autre discussion, vous vous êtes sentie agressée dans votre éducation sur vos enfants. Ce n'était pas mon intention.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 23:31

quand je vous ai dit que je réussis à élever mes enfants sans leur donner la fessée, vous avez eu l'air de dire que le résultat n'était pas fameux puisqu'ils étaient '(soi-disant") trop sensibles et trop faibles, et que ce genre d'éducation ne marche qu'avec des "petites filles modèles", alors que j'ai élevé deux filles et deux garçons
j'ai trouvé que c'était un raccourci hâtif
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Mer 02 Mai 2007, 23:36

Bénédicte a écrit:
quand je vous ai dit que je réussis à élever mes enfants sans leur donner la fessée, vous avez eu l'air de dire que le résultat n'était pas fameux puisqu'ils étaient '(soi-disant") trop sensibles et trop faibles, et que ce genre d'éducation ne marche qu'avec des "petites filles modèles", alors que j'ai élevé deux filles et deux garçons
j'ai trouvé que c'était un raccourci hâtif

Oui, mon message a pu laissé entendre cela. Soyez assuré que c'était dans le feu de la discussion et que je visais autre chose: l'extrême fragilité d'une génération du tout psychologique.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Jeu 03 Mai 2007, 02:37

VexillumRegis a écrit:
Une bonne fessée n'a jamais fait de mal à personne.

Le principal, c'est que la sanction soit juste et proportionnée à la faute.

- VR -
Et immédiate.

Et les fessées sont préférables aux taloches car le visage est fait pour les bisous.
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Jeu 03 Mai 2007, 09:57

Zeus a écrit:
VexillumRegis a écrit:
Une bonne fessée n'a jamais fait de mal à personne.

Le principal, c'est que la sanction soit juste et proportionnée à la faute.

- VR -
Et immédiate.

Et les fessées sont préférables aux taloches car le visage est fait pour les bisous.

Je suis contre les gifles. Elles vont trop vite, empêchent la reflexion du parent, créent un climat de crainte perpétuelle chez l'enfant car elles tombent sans un premier avertissement.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Jeu 03 Mai 2007, 15:27

Mon neveu (à 4 ou 5 ans à l'époque) s'était assis sur le bord du parc de son petit frère et appuyait à pied joint sur son crâne dont la fontanelle n'était pas encore refermée. Je l'ai saisi et dans le foulée je lui ai balancé une taloche en l'engueulant et sans prendre le temps de la réflexion.

Arrive ma belle-soeur dont le premier réflexe est de m'engueuler et qui ensuite accable son môme d'un sermon après avoir été informée.

Le sermon est beaucoup plus pénible pour le gosse sans être plus productif.
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Jeu 03 Mai 2007, 16:17

Zeus a écrit:
Mon neveu (à 4 ou 5 ans à l'époque) s'était assis sur le bord du parc de son petit frère et appuyait à pied joint sur son crâne dont la fontanelle n'était pas encore refermée. Je l'ai saisi et dans le foulée je lui ai balancé une taloche en l'engueulant et sans prendre le temps de la réflexion.

Arrive ma belle-soeur dont le premier réflexe est de m'engueuler et qui ensuite accable son môme d'un sermon après avoir été informée.

Le sermon est beaucoup plus pénible pour le gosse sans être plus productif.

C'est un bon exemple.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Dim 06 Mai 2007, 20:27

Arnaud Dumouch a écrit:
Zeus a écrit:
Mon neveu (à 4 ou 5 ans à l'époque) s'était assis sur le bord du parc de son petit frère et appuyait à pied joint sur son crâne dont la fontanelle n'était pas encore refermée. Je l'ai saisi et dans le foulée je lui ai balancé une taloche en l'engueulant et sans prendre le temps de la réflexion.

Arrive ma belle-soeur dont le premier réflexe est de m'engueuler et qui ensuite accable son môme d'un sermon après avoir été informée.

Le sermon est beaucoup plus pénible pour le gosse sans être plus productif.

C'est un bon exemple.

un bon exemple de quoi? vous venez de dire que vous êtes contre les gifles et qu'une fessée ne doit pas être donnée sous le coup de la colère

je ne comprends plus rien
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Dim 06 Mai 2007, 20:51

Vous ne comprenez plus rien car vous prenez mes dires comme des absolus, des principes, alors qu'ils sont des règles générales et pratiques qui peuvent trouver leurs exceptions.

Tout est en souplesse dans l'éducation. Tout durcissement des principes come des absolus est un manque de pragmatisme.

Donc je reste contre la gifle. Mais je dis que là, en cette circonstance, je n'ai rien à critiquer chez Zeus.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Dim 06 Mai 2007, 21:50

Chère Elise fleur 6 ,

Je viens vers toi, avec un peu de retard, désolée… j’ai eu aussi mes demons à vaincre ces jours. Je comprends que tu souhaites prendre une petite retraite du forum, à cause des échanges dans ce coin.

Je ne suis pas ce sujet, encore une fois désolée, je n’ai pas pu lire les échanges en question et désormais tes messages sont effacés.

Prends le temps que tu as besoin pour regarder au fond de toi-même et guérir tes blessures.

Mais, n’oublies pas Elise :


Quelques soient les souffrances que tu as pu endurer… quelques soient les humiliations que ton corps a pu subir…

Ton cœur, douce Elise, est une fleur de bonheur et de joie.

Tu m’as apporté beaucoup de bonheur et des larmes … de joie sur ce site.

Tu es un être magnifique et tu n’as pas à avoir honte de quoi que ce soit….

Tu es une fille qui croque la vie dans ce qu’elle a le plus merveilleux, malgré les quelques tristesses quotidiennes.

Tu es une Elise élue par la grâce et nous attendons ton retour…

Avec beaucoup d’amitié et de considération,

Somebody

Je me permets juste une seule question : Est-ce que tu en veux à ceux qui t'ont humiliée ?
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Dim 06 Mai 2007, 22:14

Somebody a écrit:
Chère Elise fleur 6 ,

Je viens vers toi, avec un peu de retard, désolée… j’ai eu aussi mes demons à vaincre ces jours. Je comprends que tu souhaites prendre une petite retraite du forum, à cause des échanges dans ce coin.

Je ne suis pas ce sujet, encore une fois désolée, je n’ai pas pu lire les échanges en question et désormais tes messages sont effacés.

Prends le temps que tu as besoin pour regarder au fond de toi-même et guérir tes blessures.

Mais, n’oublies pas Elise :


Quelques soient les souffrances que tu as pu endurer… quelques soient les humiliations que ton corps a pu subir…

Ton cœur, douce Elise, est une fleur de bonheur et de joie.

Tu m’as apporté beaucoup de bonheur et des larmes … de joie sur ce site.

Tu es un être magnifique et tu n’as pas à avoir honte de quoi que ce soit….

Tu es une fille qui croque la vie dans ce qu’elle a le plus merveilleux, malgré les quelques tristesses quotidiennes.

Tu es une Elise élue par la grâce et nous attendons ton retour…

Avec beaucoup d’amitié et de considération,

Somebody

Je me permets juste une seule question : Est-ce que tu en veux à ceux qui t'ont humiliée ?

Merci I love you Chère Somebody, je vais beaucoup mieux. Le St-Esprit est venu hier à la messe de Jubilé me consoler. Et tu vois vous n'avez pas du attendre longtemps mon retour. Je ne sais pas me passer de vous.... heureux

Un jour je serai complètement guérie de toutes les humiliations que j'ai subies dans mon âme et corporellement. Corporellement il ne reste rien, mon âme seulement a encore quelques bleus qui vont certainement guérir à la prochaine retraite.

Pour répondre à ta question : non je n'en veux pas aux personnes qui m'ont humiliée, ni à mon père à qui j'ai pardonné.

C'est la première question que notre curé a posée : as tu réussi à pardonner à ton père ? alors comme ma réponse était positive il a trouvé cela merveilleux. Il m'aide beaucoup... à la fin de sa vie mon père qui m'avait fermé sa porte pendant 10 ans parce que sa troisième épouse ne voulait pas me rencontrer, m'a rappelée ... nous nous sommes retrouvés et j'ai retrouvé le père qui si il était violent parfois, savait aussi être tendre. Je crois qu'il était malade et qu'il n'a jamais pu assumer les peurs qu'il a eue car ses parents faisaient de la résistance pendant la guerre, il était gosse et les nazis recherchaient mon grand père qui s'était enfuis du train où on l'emmenait dans un camp de travail. Il ne voulait pas travailler pour l'ennemi. Une fois revenu, il se cachait bien entendu et le curé du village son ami l'a protégé mais mon père enfant "crevait" de peur qu'on l'embarque. Et je crois que de là venait sa violence c'est ce que j'ai dit d'ailleurs à notre curé. Maintenant mon père et moi car il est décédé il y a trois ans juste le 22 mai Fête de Ste Rita que ma mère vénérait beaucoup. Il y a quelques temps j'ai rêvé qu'il me téléphonait , nous avions une conversation très apaisante. Donc je crois que je le reverrai quand j'irai à mon tour dans le Ciel. Lui et sa troisième épouse sont décédés à une semaine d'intervalle, un virus mais je n'ai jamais su lequel.

Je pense à cela et ce souvenir ne me fait pas mal, je trouve beaucoup de fraternité, d'amitié , d'Amour dans cette Communauté du Renouveau.

Voilà tu as ta réponse :bisou: fleur 6
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Dim 06 Mai 2007, 22:19

Bonjour Elisounette. C'est vrai, où étais tu ? I love you

Tu manquais

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Dim 06 Mai 2007, 22:21

Arnaud Dumouch a écrit:
Bonjour Elisounette. C'est vrai, où étais tu ? I love you

Tu manquais

Merci Arnaud I love you joli ce petit surnom !

j'étais dans un trou et je suis remontée, j'ai encore fait l'enfant capricieux mais maintenant tout va mieux et contente d'être de retour parmi vous sunny
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: La journée "contre la fessée"   Dim 06 Mai 2007, 22:30

Elise a écrit:


j'étais dans un trou et je suis remontée, sunny

Elle est vraaaiiiiment resuscitée, résuscitée allllééééluiaaaa!!! cheers cheers cheers cheers ;)
Revenir en haut Aller en bas
 
La journée "contre la fessée"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» 17/10 Journée Mondiale contre la misere
» Journée de retrait de l'école contre la "théorie du genre".
» En cette journée du 20 Mai "prions la Vierge Marie "
» Action "pigeons" contre la ville de Rueil Malmaiso
» Rassemblement CONTRE la "Marche pour la vie"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: