DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jonas et le signe



Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj   Lun 5 Oct - 12:49

Citation :
[quote="Arnaud Dumouch"]Cher Karl, vous ne m'avez pas bien compris. Je parlais A VUE DE DIEU. Je visais la victoire finale totale, certaine, que le Christ aura à l'heure de sa Venue (heure de la mort et fin du monde).

Je comprends ça; je voulais simplement exprimer que tout ds notre monde occidental, pousse le christianisme vers le tombeau, et que la nécessaire Kénose promise à l'Eglise, apparait aussi comme un alibi pour baisser les bras, et que les bras m'en tombent lorsque je vous lis vous réjouir pour l'Eglise de cette sanctification où les âmes, elles, laissent des plumes.
En d'autres termes, je ne nie pas la Kénose et sa nécessité selon le plan de Dieu; sue l'Eglise en sorte plus humble, plus humaine (elle a encore du chemin!), soit! Je ne comprends simplement pas le lien que tu opères entre ce résultat, et un hypothétique "plus grand bien" pour les âmes, conduites à apostasier.


Citation :
En attendant, l'apocalypse prévient :
Citation :
"Malheur aux habitant de la terre."
sous -entendu : Si votre regard n'est qu'humain, vous allez angoisser, vous révolter, puis un jour fuir ce que vous ne comprenez pas.

Je ne fuis pas! je m'interroge; et j'enquiquine Arnaud jour après jour à ce sujet "que je ne comprends pas"
Mr.Red


Citation :
Cependant, rassurez vous : au plan humain, il y aura sans doute avant un ou plusieurs renouveaux VISIBLES. L'Eglise va tomber plusieurs fois en portant sa croix, avant de se relever? Si, en effet, Dieu ne préparait pas ainsi son Eglise, tout homme mourrait (au plan spirituel, j'entends).

vraiment je n'entends pas ce que tu veux signifier là...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80258
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj   Lun 5 Oct - 14:24

Cher Karl, regardez-moi : Ai je l'air de baisser les bras ? bien au contraire, je crois en la puissance du message évangélique complet, celui de l'Eglise catholique. Et sa puissance est telle qu'il pourrait bien ramener à lui la totalité des chrétiens avant la fin de ce monde.

Je n'ai aucune angoisse face à l'apostasie. Je sais que Dieu peut, s'il le veut, faire des braves gens qui n'aiment pas la foi et l'Eglise des enfants de la grâce, QUAND IL LE VEUT.

Mais, auparavant, il faut que la papauté fasse de l'humilité son FONDEMENT, comme aux temps apostoliques après la trahison de Pierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj   Lun 5 Oct - 15:02

APRES LA TRAHISON DE PIERRE? Où la vois-tu dans le parcours de l'Eglise, dont tu fais non sans pertinence l'image du calvaire du Christ? Dans Vatican II? ds les progressistes?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj   Lun 5 Oct - 15:16

Arnaud Dumouch a écrit:
Mais, auparavant, il faut que la papauté fasse de l'humilité son FONDEMENT, comme aux temps apostoliques après la trahison de Pierre.

Décryptage :
Code:
Lorsque le Vatican sera annexé par la ville de Rome et transformé en bibliothèque municipale, et le Pape chassé d'Italie.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6297
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj   Lun 5 Oct - 15:47

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Fredsisam,

Il n'y aurait fatalisme que si, prostré dans mon coin, je me tordais les mains en me désespérant.

Les prophéties doivent être prises comme Marie prenait le Christ annonçant sa passion.

C'est pourquoi, je partage à 100% votre message : Il faut vérifier les filets et regarder si la barque n'a pas une fuite.
Mais, avant tout, il faut faire CONFIANCE A JESUS.

Citation :
l'Église a vraiment besoin d'une nouvelle théologie comme le proposait ce prêtre ? et si Oui le quel ?

L'Eglise doit garder l'entièreté de son dogme. Mais les théologiens doivent tenter d'en montrer l'unité et l'harmonie totale, de tirer les conséquences MAGNIFIQUES de ces dogmes en langages DIVERS. Par exemple en contes, mais aussi en traités théologiques très intellectuels ...

C'est ce que je tente dans ma théologie (qui vous plait si peu ) Comme quoi, on n'est pas sorti d'affaire !




Cher Arnaud, je souscris à vos dires.

Je pense d'ailleurs qu'en ces temps troublés, il nous faut revenir au Pères de notre Eglise.

C'est ce à quoi je m'emploie avec mes faibles moyens. A lire les Pères comme des romans de Science Fiction .
Je pense vraiment qu'il y aurait quelque chose à creuser dans ce sens.

Pour ce qui est de notre Eglise en peine, je vous invite à lire ces lignes de Saint Augustin (et oui encore lui).

Elle pouraient être écrites dans trois siècles par Saint Augustin II au sujet des Philosophes de notre temps :

"Il se borne à dire que la voie universelle de la délivrance de l’âme n’est point encore arrivée à sa connaissance, et le fait n’a rien de surprenant; car Porphyre vivait dans un temps où Dieu permettait que la voie tant cherchée, qui n’est autre que la religion chrétienne, fût envahie par les idolâtres et par les princes de la terre; épreuve nécessaire, qui devait accomplir et consacrer le nombre des martyrs, c’est-à-dire des témoins de la vérité, destinés à faire éclater par leur constance l’obligation où sont les chrétiens de souffrir toutes sortes de maux pour la défense de la vraie religion. Porphyre était témoin de ce spectacle et ne pouvait croire qu’une religion, qui lui semblait condamnée à périr, fût la voie universelle de la délivrance de l’âme; ces persécutions dont la vue effrayante le détournait du christianisme, il ne comprenait pas qu’elles servaient à son triomphe et qu’il allait en sortir plus fort et plus glorieux."
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80258
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj   Lun 5 Oct - 15:52

Il y a eu une erreur involontaire de manip dans ton message, cher Karl. J'ai édité au lieu de répondre.

Ma réponse :


Pierre a renié trois Jésus à l'heure de sa passion. Il en est sorti définitivement humble.
La papauté, en réfléchissant sur son histoire, ses erreurs, grâce à Jean-Paul II, s'est remise sur ce chemin d'humilité.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6297
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj   Lun 5 Oct - 16:09

Karl a écrit:


Oui, les musulmans notamment, mais les africains en général, n'ont que faire du relativisme de certains catholiques; la lecture "primaire" des évangéliques convient mieux aux personnes éprises d'absolu?



Les personnes éprises d'absolu ne trouveront jamais rien de mieux les dogmes de l'Eglise.

Lorsqu'ils se rendront compte que la lecture primaire n'est point un absolu, ils se jèteront dans le sein de l'Eglise.
Assoifés du corps et du sang du Christ.
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj   Lun 5 Oct - 17:00

J'ai fait un petit tour sur ce site culture-et-foi histoire de voir ce que ces catholique proposent de sérieux . Moi je respecte les idée de tous le monde surtout lorsqu'on affirme qu'on cherche le bien de l'Eglise je peux donc critique une idée et non méprisé la foi de quelqu'un.Or voilà ce que j'ai lu sur ce site dans un article qui s'apprend au pontificat de Jean paul II :

Citation :

Le style de gouvernement de Jean-Paul II avait de sérieuses limites mais, malgré cela, il a sans doute mené une vie de grande sainteté, mais une sainteté empreinte d’une religion ancestrale basée sur une grande dévotion aux saints, à Marie, aux reliques et aux endroits de pélerinage. C’était un homme de prière et souvent, lorsqu’il se mettait en prière, il devenait pâle, gémissait et il lui arrivait quelquefois de verser des larmes. On l’a surpris un jour dans sa chapelle privée étendu sur le sol les bras en croix comme en extase, à l’image des peintres espagnols du seizième siècle.
http://www.culture-et-foi.com/dossiers/bilan_reves_pontificat/leonardo_boff.htm

Toute la journée je me suis demandé comment on peut dire de telle ânerie tout en affirmant être catholique .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80258
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj   Lun 5 Oct - 18:44

Cher Frédéric,

leonardo_boff : voilà le problème. C'est l'un des théologiens les plus progressistes (théologie de la libération etc.)

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj   Lun 5 Oct - 21:15

Karl a écrit:
APRES LA TRAHISON DE PIERRE? Où la vois-tu dans le parcours de l'Eglise, dont tu fais non sans pertinence l'image du calvaire du Christ? Dans Vatican II? ds les progressistes?

Je ne crois pas qu'Arnaud évoque une nouvelle trahison de Pierre, il se réfère seulement au moment où Pierre est vraiment devenu humble, et c'est après sa trahison.
Peut-être, cependant, devons-nous voir la trahison de Pierre dans certains fastes du passé, comme à l'époque où l'on s'est trouvé avec un Borgia (que le cul lui pèle).

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80258
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj   Lun 5 Oct - 21:25

thumleft

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Oculus



Masculin Messages : 2456
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj   Lun 5 Oct - 23:12

Citation :
Une façon de faire les choses formaliste , qui ne vise qu' à préserver le fonctionnement
canonique traditionnel c'est à dire l'obéissance hiérarchique et la domination exclusive
du modèle pyramidal Romain et le refus de toute possibilité d'introduire de l'imprévu et de l'autonomie dans les assemblées épiscopales , c'est à dire de prendre au sérieux leur collégialité .
Formaliste ou spontané jusqu'à l'absolu comme dans les années 70, cela ne marche pas. Ce qui compte, c'est que les paroisses recommencent à AIMER DIEU, à l'adorer dans son saint Sacrement, à mettre des chapetel, des saluts du Saint sacrement, de la prière, des homélie parlant de Dieuet nourrissant l'âme.
Cher Oculus, l'autonomie est immense. Tout a été tenté par les évêques pendant 40 ans après Vatican II: résultat : ils ont désacralisé les églises, triés leurs prêtres sur leur charisme syndicaliste, rejeté ceux qui priaient le chapelet etc.et rien ne marche SAUF LES PAROISSES OU LES SEMINAIRES FIDELES A LA FOI, à la PRIERE, à MARIE, et à ROME (les trois blancheurs ?)
Mon avis : il faut des saints, des prêtres mariaux, des prêtres qui ne s'inquiètent pas du résultat mondain mais du résultat éternel.Quant à l'apostasie actuelle de l'Europe, elle a davantage sanctifié l'Eglise que 1000 ans de pouvoir et de gloire terrestre.

j'ai du mal à entrer en résonnance avec votre façon de voir les choses .
Si l'on s'en tient simplement à la réforme Liturgique issue de Vatican II,
il a été maintes fois dit sur ce forum , et c'est exact, que les Pères conciliaires étaient absolument opposés à l'abandon de la liturgie tridentine , du latin , du grégorien , que les experts de la commission l'étaient tout autant ( dont le Père Bouyer ), ceci est écrit dans la déclaration conciliaire sur la divine Liturgie .
Que s'est-il donc passé?
Le Pape ( Paul VI) a été abusé par l'intermédiaire qu'il avait choisi ( Mgr Bugnini)
qui a dit aux uns que le pape disait A alors qu'il disait B et au pape que les experts disaient A alors qu'ils disaient B . Ceci est triste , tragique même.
mais c'est la forme prise par l'exercice du pouvoir romain qui a rendu cette erreur irréversible.
Qu'est-ce qui empechait le pape de revenir sur sa décision et de reconnaitre qu'il avait été abusé?
si ce n'est l'idée qu'il ne pouvait pas se tromper ou commettre d'érreurs ?
qu'est-ce qui a ensuite imposé cette décision faussée de façon monolithique à toute l'Eglise, si ce n'est l'absence de toute autonomie ou de choix liturgique laissé aux évêques ?
si il y avait eu autonomie liturgique épiscopale , jamais cette décision n'aurait été appliquée
avec si peu de discernement et de tolérance ! le rite tridentin serait resté en exercice partout !
c'est donc la forme , l'organisation canonique du pouvoir qui en l'espèce est déficiente , rien d'autre !!
qu'est-ce que vient de faire Benoit XVI , si ce n'est pour la première fois depuis des siècles de reconnaitre la Liberté de choix des catholiques entre deux rites ordinaire et extraordinaire ?
sinon restaurer paradoxalement une forme de démocratie ??? seule à même de réparer une érreur
de son prédécésseur ?
La perspective de Vatican III évoquée par le Père Boulad me semble par contre malheureusement illusoire :
comment imaginer que des évêques nommés depuis 20 ans en grande partie sur leur conservatisme
et parfois contre l'avis exprimé par leur diocèse puissent constituer une assemblée aussi progressiste
que celle de vatican II dont la liberté et l'audace surent vaincre bien des obstacles de la Curie ?
on aurait plutôt une assemblée timorée et inhibée .
je ne vois donc pas pourquoi même les petits degrés de liberté synodale sont si étroitement encadrés par le pouvoir romain ! se méfierait-il des nominations qu'il a faites depuis 20 ans ???
vraiment le fonctionnement du pouvoir romain est d'une extravagance ésotérique !!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80258
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj   Mar 6 Oct - 5:38

Citation :
[quote="Oculus"]
Qu'est-ce qui empechait le pape de revenir sur sa décision et de reconnaitre qu'il avait été abusé?
si ce n'est l'idée qu'il ne pouvait pas se tromper ou commettre d'érreurs ?

La théorie du saint pape abusé par son entourage pervers est un marronnier présent partout en politique dès qu'on veut justifier un gouvernant vénéré.

De même, l'explication par le fait que le pape ne peut revenir en arrière car il ne peut se tromper est neuneu. Le pape est infaillible en théologie et parfaitement faillible, il le sait, en pastorale.


Citation :
qu'est-ce qui a ensuite imposé cette décision faussée de façon monolithique à toute l'Eglise, si ce n'est l'absence de toute autonomie ou de choix liturgique laissé aux évêques ?

Encore une erreur d'analyse. Formellement, chaque évêque est autonome dans son diocèse. Et Vatican II, tout en créant les conférences épiscopales, réaffirme cela.




Voici ce qui s'est passé selon moi : UUn faction très active dans l'Eglise d'Europe de l'Ouest, liée au grand courant de mai 68, n'ayant à la bouche que le mot tolérance et dans l'action la plus parfaite intolérance, a pris activement le pouvoir dans l'Eglise, balayant la volonté de résister des évêques et des prêtres. Pour résister à cette époque, il fallait une âme de résistant et de martyre silencieux. Il fallait accepter d'être seul et marginalisé.

Or, la nature humaine est rarement assez forte pour cela.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj   Mar 6 Oct - 11:22

Oculus a écrit:

La perspective de Vatican III évoquée par le Père Boulad me semble par contre malheureusement illusoire :
comment imaginer que des évêques nommés depuis 20 ans en grande partie sur leur conservatisme
et parfois contre l'avis exprimé par leur diocèse puissent constituer une assemblée aussi progressiste
que celle de vatican II dont la liberté et l'audace surent vaincre bien des obstacles de la Curie ?
on aurait plutôt une assemblée timorée et inhibée .
je ne vois donc pas pourquoi même les petits degrés de liberté synodale sont si étroitement encadrés par le pouvoir romain ! se méfierait-il des nominations qu'il a faites depuis 20 ans ???
vraiment le fonctionnement du pouvoir romain est d'une extravagance ésotérique !!

Je vous avoue que je n'aime pas qu'on utilise ainsi les mots "conservatisme et progressisme" pour la simple raison qu'ils font une sorte de manichéisme dans l'Église qui n'existe pas .Je ne trouvait pas Jean paul II ou Benoit XVI conservateur ,au contraire ,je pense que l'Eglise n'a jamais été aussi progressiste qu'il ne l'est maintenant . Mais comme partout il y a une limite à tous.Et ceux qu'on surnomme à tort des ce n'est pas du progressisme qu'ils demandent à l'Église .Ils demandent à l'Église de donner à nos contemporains un message qu'ils veulent ,qu'ils peuvent attendre et cela ce n'est pas du progressisme c'est la sécularisation à l'outrance et désacralisation. Ce que vous appelez la curie Romaine , furent les pere du concile , ce sont eux en partie qui ont élabore le concile Vatican II qu'on vante tant les mérite à raison .

Mais avant de demander le concile Vatican III demandons nous si le concile Vatican II a réussi dans l'évangélisation ? il semble au vue de l'Etat de l'Eglise que le concile Vatican II n'a pas réussi en Occident . Il n'a pas réussi à stopper l'hémorragie des Église et des vocation qui avait débute avant le concile et au contraire certain affirment (à mon avis à tort ) qu'il a réussi l'exploit inverse . Alors je ne vois pas prq le concile Vatican III réussirait où le concile Vatican II a échoué.Par contre le concile Vatican II a été un bouffe d'air frais et une incroyable ouverture de l'Église aux autre peuple des autre continent .
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2456
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj   Mar 6 Oct - 20:01

Citation :
La théorie du saint pape abusé par son entourage pervers est un marronnier présent partout en politique dès qu'on veut justifier un gouvernant vénéré.

Mais il y a des dizaines de témoignages qui concordent tous sur le rôle manipulateur qu'a joué Mgr Bugnini, ce ne sont pas des affabulations !!
une réforme voulue par personne et imposée à tous , ça c'est très fort , faut trouver les moyens de l'expliquer autrement sinon ?
d'ailleurs sur l'affaire williamson , le cardinal castrillon Hoyos connaissait ses positions négationnistes ,
et il n'en a pas parlé au pape. lorsqu'une seule personne sert d'interface entre le pape et un dossier
il y a toujours la possibilité d'omettre ou de fausser des données , et pas de secours possible ...
Mitterand avait trouvé une parade , il confiait toujours le même dossier à deux personnes simultanément et entretenait une rivalité entre elles , un peu pervers , mais peut-être plus sûr ?

Citation :
De même, l'explication par le fait que le pape ne peut revenir en arrière car il ne peut se tromper est neuneu. Le pape est infaillible en théologie et parfaitement faillible, il le sait, en pastorale
.

Il le sait , mais en l'espèce , pourquoi avoir préféré respecter une signature au bas d'un document plutôt que le Bien de l'Eglise ? et puis pourquoi ne pas le dire de temps en temps pour déniaiser
ceux qui l'infaillibilisent à tout propos ?
Citation :

Encore une erreur d'analyse. Formellement, chaque évêque est autonome dans son diocèse. Et Vatican II, tout en créant les conférences épiscopales, réaffirme cela.

il ya des domaines de relative autonomie , c'est certain .
mais il faudrait redonner aux évêques une autonomie d'adaptation du droit canonique dans certains domaines , ce qui était le cas avant qu'Eugenio Pacelli les supprime dans le premier code de 1917.

Citation :
Voici ce qui s'est passé selon moi : UUn faction très active dans l'Eglise d'Europe de l'Ouest, liée au grand courant de mai 68, n'ayant à la bouche que le mot tolérance et dans l'action la plus parfaite intolérance, a pris activement le pouvoir dans l'Eglise, balayant la volonté de résister des évêques et des prêtres. Pour résister à cette époque, il fallait une âme de résistant et de martyre silencieux. Il fallait accepter d'être seul et marginalisé.

ça n'aurait pas pu suffire à imposer l'abandon de la tradition liturgique latine , pour moi .

Citation :
Or, la nature humaine est rarement assez forte pour cela.

je ne pense pas , il y a beaucoup d'héroisme dans l'Eglise catholique , c'est même un des derniers
territoires où il est en quelque sorte obligatoire !!
Revenir en haut Aller en bas
DiNozzo



Masculin Messages : 124
Inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj   Mar 6 Oct - 21:03

bonsoir a tous, je suis loin d'avoir vos connaissances sur Dieu, la foi, la vérité de Dieu, mais je veut quant même donner mon point de vue par rapport aux écrit de "Oculus" etant chrétien catholique dans la communauté des gens du voyage (qui ne voyage pas forcement :mdr: ) je fréquente une petit assemble de prières de renouveau charismatique qui est tres bien d'ailleur mais la n'ai pas le sujet, je constate depuis quelques année la conversion de mon entourage familiale chez les protestant évangéliques (pentecôtistes) et je me suis posé souvant la question et fait moi même plusieurs recherche sur internet, dans la bible j'ai posé beaucoup de question au curé de ma paroisse et nous avons souvent des débats avec eux les nouveau convertie, j'ai ue l'occasion d'aller avec ma femme et quelque amies catholique a plusieurs de leure réunion qui sont tres charismatique et ont ressent énormément l'esprit de Dieu, et je croit avoir compris ou est le problème dans l'église catholique, je vait parfois a la messe de dimanche matin pour eucharistie et je doit dire que j'ai trouvé cela tres cérémonials, tres froid pour ne pas dire glaciale ont a l'impression que c'est un enterrement alors qu'ont devrait etre dans la joie et cela me perturbe beaucoup car chez les protestant ce n'est pas le cas tout le monde est joyeux tout le monde chante etc... ensuite j'ai remarqué que dans certaine église les femmes prêches la bible impose les main aux malades, ne porte pas le voile etc... enfaite les gens sont a la recherche d'une spiritualité évangéliste a l'ancienne dans le respect des loi de Dieu avec le feu du saint esprit (exemple de quelques église de renouveau charismatique) et je peut vous dire que de ce point de vu la les évangéliques ont beaucoup a nous apporté et ont devrait mieux les observé ont se remettre en question par rapport au mode de fonctionnement de notre église sinon tout le monde sera bientôt convertie ont protestantisme.

voila un peut long peut-être, mais pas un très haut niveau d'étude comme la plus part des gens du voyages mais j'espère que vous arriverait a me comprendre en tout cas cela me tenait a cœur de vous le dire.

fraternellement en christ DiNozzo
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2456
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj   Mer 7 Oct - 19:20

Citation :
bonsoir a tous, je suis loin d'avoir vos connaissances sur Dieu, la foi, la vérité de Dieu, mais je veut quant même donner mon point de vue par rapport aux écrit de "Oculus" etant chrétien catholique dans la communauté des gens du voyage (qui ne voyage pas forcement :mdr: ) je fréquente une petit assemble de prières de renouveau charismatique qui est tres bien d'ailleur mais la n'ai pas le sujet, je constate depuis quelques année la conversion de mon entourage familiale chez les protestant évangéliques (pentecôtistes) et je me suis posé souvant la question porte pas le voile etc...
enfaite les gens sont a la recherche d'une spiritualité évangéliste a l'ancienne dans le respect des loi de Dieu avec le feu du saint esprit (exemple de quelques église de renouveau charismatique) et je peut vous dire que de ce point de vu la les évangéliques ont beaucoup a nous apporté et ont devrait mieux les observé ont se remettre en question par rapport au mode de fonctionnement de notre église sinon tout le monde sera bientôt convertie ont protestantisme.
voila un peut long peut-être, mais pas un très haut niveau d'étude comme la plus part des gens du voyages mais j'espère que vous arriverait a me comprendre en tout cas cela me tenait a cœur de vous le dire.
fraternellement en christ DiNozzo

Bonsoir Di Nozzo , j'ai bien saisi la teneur de votre message , la valeur des contributions sur ce forum n'a aucun rapport avec l'expression et la culture des intervenants, et votre message me parait
important .
Nous nous sommes souvent désséchés collectivement . Et il est vrai que l'émotion religieuse, le don des larmes, les charismes de chacun sont très importants et souvent peu valorisés dans le train-train paroissial ordinaire . Nous avons hérité de notre histoire catholique française une sorte de pudeur collective , que personnellement je trouve aussi très belle lorsqu'elle est respect et émerveillement intérieur.
mais il ne faut pas que ça devienne un monopole d'expression coincée . Il y a tant d'autres besoins , dont celui de guérison spirituelle qui est très important , celui de partage , de chaleur humaine .
Dans notre paroisse, le Curé nous fait parfois dire le Notre Père en nous tenant par la main , et ce simple geste me parait très profond et apporte une proximité importante entre les fidèles.
il concrétise la parole de jésus : "là où deux ou trois sont rassemblés en mon nom , je suis au millieu d'eux ."
C'est ce que disait le père Boulad , nous avons besoin de Mystique et de gestes qui parlent au corps ,
comme le baiser ou la salutation de paix .nous avons besoin d'imposition des mains en certaines circonstances . il ne faut pas craindre de paraitre parfois faire comme une secte .
Notre Eglise au départ était une petite secte Juive . mais la proximité et le contrôle social font aussi peur , de même qu'une influence que nous jugerions excessive . Il faut chercher un juste équilibre qui comble les besoins de chacun , et ce n'est pas facile ; les communautés de style charismatique
ouvrent un chemin . Chaque communauté doit trouver son style dans la beauté et le respect des célébrations .
Revenir en haut Aller en bas
DiNozzo



Masculin Messages : 124
Inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj   Jeu 8 Oct - 5:55

je vous remercie cher Oculus pour votre message, nous avons aussi des imposition des main pour la guérison des malades dans la communauté charismatique que je fréquente et le prêtre nous fait aussi dire le Notre Père en nous tenant par la main c'est très beau et ont ressent beaucoup le saint esprit.
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj   Jeu 8 Oct - 16:55

DiNozzo a écrit:
bonsoir a tous, je suis loin d'avoir vos connaissances sur Dieu, la foi, la vérité de Dieu, mais je veut quant même donner mon point de vue par rapport aux écrit de "Oculus" etant chrétien catholique dans la communauté des gens du voyage (qui ne voyage pas forcement :mdr: ) je fréquente une petit assemble de prières de renouveau charismatique qui est tres bien d'ailleur mais la n'ai pas le sujet, je constate depuis quelques année la conversion de mon entourage familiale chez les protestant évangéliques (pentecôtistes) et je me suis posé souvant la question et fait moi même plusieurs recherche sur internet, dans la bible j'ai posé beaucoup de question au curé de ma paroisse et nous avons souvent des débats avec eux les nouveau convertie, j'ai ue l'occasion d'aller avec ma femme et quelque amies catholique a plusieurs de leure réunion qui sont tres charismatique et ont ressent énormément l'esprit de Dieu, et je croit avoir compris ou est le problème dans l'église catholique, je vait parfois a la messe de dimanche matin pour eucharistie et je doit dire que j'ai trouvé cela tres cérémonials, tres froid pour ne pas dire glaciale ont a l'impression que c'est un enterrement alors qu'ont devrait etre dans la joie et cela me perturbe beaucoup car chez les protestant ce n'est pas le cas tout le monde est joyeux tout le monde chante etc... ensuite j'ai remarqué que dans certaine église les femmes prêches la bible impose les main aux malades, ne porte pas le voile etc... enfaite les gens sont a la recherche d'une spiritualité évangéliste a l'ancienne dans le respect des loi de Dieu avec le feu du saint esprit (exemple de quelques église de renouveau charismatique) et je peut vous dire que de ce point de vu la les évangéliques ont beaucoup a nous apporté et ont devrait mieux les observé ont se remettre en question par rapport au mode de fonctionnement de notre église sinon tout le monde sera bientôt convertie ont protestantisme.

voila un peut long peut-être, mais pas un très haut niveau d'étude comme la plus part des gens du voyages mais j'espère que vous arriverait a me comprendre en tout cas cela me tenait a cœur de vous le dire.

fraternellement en christ DiNozzo

Vous avez raison sur une chose : la progression des évangéliques . Mais ce qui est bizarre c'est que ces évangéliques qui progressent prêchent christianisme avec une morale très dur , et parfois archaïques , tres contraire à ceux de nos contemporains et parfois extrémiste et sectaire . On constante le même phénomène chez les musulmans , un retour à islam moralement dur et pourtant comme les évangéliques l'islam progresse. Il me semble que ce phénomène est une opposition à la mentalité contemporaine où la morale est tout sauf ce que les religions prêchent .

Alors que le monde cherche à instaurer une sorte d'universalité où la morale serait quasi inexistant où tout est permis , certain groupes religieux réagissent aussi dur que cette tendance moderne en instaurant une religion très dur moralement mais bizarrement ce sont eux qui progressent plus vite que les autre religion pour la simple raison qu'il récupèrent les victimes de notre monde qui est sans foi ni loi . Face à ce tourbillon mondial qui vire pour certain à l'extrême droite et d'autre à l'extrême gauche il me semble que seule l'Eglise catholique arrive à demeure elle-même fidèle à sa tradition ,fidèle à la raison et surtout fidèle au christ .Mais dans tous cela la tendance la plus dangereuse pcq c'est la plus difficile à y décèle la malice c'est la tendance de l'extreme gauche ,celle qui prône que nous sommes tous frères ,que tous les religion se valent , celle qui dise que le plus important ce n'est pas d'avoir la foi mais d'être charitable , celle qui pense que le péché c'est seulement tuer physiquement un être vivant , celle qui cherche à supprimer tout dogme religieux , celle qui prêche un christ humain et non aussi divin , celle qui cherche à supprimer tout mystère , celle qui prône l'égalité des sexe dans tous et pour tous , le relativisme ..... cette tendance qui trouve actuellement l'echos dans le monde , s'attaque de plus en plus à L'église mais chose nouveau trouve de plus en plus des catholique même au sien du clergé qui la soutienne activement .Cette tendance est la plus dangereuse pour l'Eglise pcq elle arrive à placer L'église devant les contradictions de ces faits et du message évangélique comme sait bien le faire le malin .En effet comment dire par exemple aux gens qu'on défend la vie mais qu'on est contre le préservatif et l'avortement thérapeutique ? rappelez vous aussi ce que les pharisiens disaient à Jésus sur la croix , lui qui avait prouvé et affirmé qu'il était fils de Dieu mais qui pourtant était incapable descendre sur la croix lui même .De même que dans l'évangile Comment faire comprendre à nos contemporains qu'il n'est permis à personne de supprime un fœtus même pour sauver la vie d'une fillette de 10 ans ? Comment leur explique que l'Église condamne l'homosexualité avec des témoignages des jeunes qui se suicident à cause de l'homophobie ? ce sont des pareilles contradictions que cette tendance de l'extrême gauche martèle à l'Église pour la culpabiliser et la faire plier .Et C'est cette tendance qui est par exemple implicitement à l'origine des lefevristes et si nous ne faisons pas attention ,elle risque de créer d'autre dommage dans l'Église encore plus grave pcq la prochaine étape ça sera les fondements de notre foi.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80258
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj   Jeu 8 Oct - 18:18

Excellente analyse.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
DiNozzo



Masculin Messages : 124
Inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj   Jeu 8 Oct - 19:51

franchement je suis peut-être complètement a coté de la plaque, mais je n'est pas compris un mot a ce que vous avez dit , vous parlé de homophobie ou de homosexualité alors qe moi je vous parle des dérive et du laisser allez des églises catholiques qui par exemple laissent prêcher des femmes,imposer les mains, ne porte pas le voile pendant la prière etc... et de la rigidité de ses messes par rapport aux assemble évangéliques ou alors j'ai rien compris au sujet veuillez m'en excusé.

fraternellement DiNozzo
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj   Jeu 8 Oct - 20:28

DiNozzo a écrit:
franchement je suis peut-être complètement a coté de la plaque, mais je n'est pas compris un mot a ce que vous avez dit , vous parlé de homophobie ou de homosexualité alors qe moi je vous parle des dérive et du laisser allez des églises catholiques qui par exemple laissent prêcher des femmes,imposer les mains, ne porte pas le voile pendant la prière etc... et de la rigidité de ses messes par rapport aux assemble évangéliques ou alors j'ai rien compris au sujet veuillez m'en excusé.

fraternellement DiNozzo

Oui c'est vrai que je me suis un peu eloigné du sujet mais en fait j'ai voulu repondre à ta derniere phrase où tu dis "je peut vous dire que de ce point de vu la les évangéliques ont beaucoup a nous apporté et ont devrait mieux les observé ont se remettre en question par rapport au mode de fonctionnement de notre église sinon tout le monde sera bientôt convertie ont protestantisme." et en meme temps à Oculus et au Père Henri Boulad sj.

Si non En effet il y a un laisse aller dans l'Église ,et je pense que ce laisse aller se trouve dans la sécularisation et désacralisation .L'eucharistie n'a plus de valeur , on peut communier apres avoir tuer quelqu'un le pretre ne te dira rien , la confession n'existe plus ,......,la foi catholique se resume de plus en plus à faire du social , il faut développer des école de prières , des adorations eucharistique , .....
Revenir en haut Aller en bas
DiNozzo



Masculin Messages : 124
Inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj   Jeu 8 Oct - 20:54

ah voila je comprend mieux merci, une personne de mon entourage a fait ouvrir des écoles biblique pour notre communauté et je doit dire que c'est très bien i len faut pour approfondir notre foi je pense qu'il faut repensé le system qui n'est plus adapté au monde d'aujourd'hui et revenir a la tradition de l'évangile avec les sacrements, les don charismatiques etc...
Revenir en haut Aller en bas
 
Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Eglise : faut-il réformer ? le point de vue du Père Henri Boulad sj
» Que dire des Lefebvristes ? (Point de vue du Père Henri Madelin s.j.)
» Que faut-il considérer pour faire la volonté du Père sur la terre ?
» Jusqu'à quel point faut-il insister face à l'obstination?
» Fidel Castro est-il sur le point de désavouer l'oeuvre d'une vie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: