DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Sens théologique du mot "mort": PASSAGE, PURIFICAT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Sens théologique du mot "mort": PASSAGE, PURIFICAT   Lun 24 Déc 2007, 11:18

Message reçu sur ma boite email de la part de la soeur ermite qui nous écrit parfois :


Citation :
De : La-petite-rien-du-tout (petitriendutout@club-internet.fr)
Envoyé :
lundi 24 décembre 2007 10:48:41



Salut et paix
On a donné au mot "mort" tant de significations différentes qu'on ne peut pas s'appuyer sur un texte qui ne précise pas de quelle mort exactement il traite.
Message du Seigneur ce matin qu'Il m'oblige à vous envoyer dès mon retour de la messe car Il voudrait que ce message soit sur VOTRE site pour Noël. Sur mon site je dois le combiner avec ce qu'Il m'a donné déjà à faire pour le début d'année. Mais Il voudrait prendre date pour Son message. J'avais demandé à mon ex-evêque, théologien de demander qu'un des leurs donnent un autre mot pour intervalle. Pas la peine, le Seigneur s'en est chargé!
Comment se dit en latin "ombre de la mort" ?

Le Seigneur appelle "l'intervalle" , "l'ombre de la mort" .


C'est Lui, astre de lumière, qui nous guide sur le chemin de la paix, dans la purification qui nous rend capables d'être des Temples de Dieu à l'image de Sa nature humaine. C'est là que tout se joue, le choix de notre liberté.


Car nous avons à choisir de refuser de Le suivre, ou d'accepter cette purification difficile, appelée par l'Eglise "Purgatoire". Purification adaptée à notre état spirituel à notre arrivée à "l'ombre de la mort". Pas de Purgatoire pour les martyrs, leur martyre est leur purgatoire.


De cet état, certains retournent sur terre: on dit qu'ils ont eu une NDE. Aux autres, Dieu demande notre choix qui est définitif. Pour ceux qui ont choisi de suivre Jésus, nous pouvons prier Dieu pour qu'Il adoucisse leur purification.
(cf. cantique de Zacharie et Isaïe 42,16)

Le Seigneur vous remercie de votre participation et ma prière vers Lui vous accompagne

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Sens théologique du mot "mort": PASSAGE, PURIFICAT   Lun 24 Déc 2007, 11:22

Chère soeur,

Cette avancée théologique est si importante qu'il ne faut pas trop s'inquiéter de sa diffusion: Elle est entre les mains du Seigneur.

Le jour où il voudra la répandre et lui donner de l'impact, il le fera avec une puissance qui nous étonnera.

Je crois que le Seigneur retient lui-même depuis 2000 ans l'impact de cette vérité car, si elle s'était répandue trop amplement, elle aurait sans doute ralenti le mouvement missionnaire.

Les jeune se seraient dit:
Citation :
"Pourquoi annoncer le Christ partout si le Seigneur s'en charge à l'heure de la mort ?

Comme quoi, chaque chose en son temps !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Sens théologique du mot "mort": PASSAGE, PURIFICAT   Lun 24 Déc 2007, 18:04

On aurait dû y penser...

Une NDE est une forme de purification, ça fait partie du processus de purification (pour certains)... Moi c'est ce que je retiens de ce message entre autre.... Je remercie Jésus de participer à cette discussion sur la purification (purgatoire) qui me dépasse vraiment... ;)

Citation :
Pas de Purgatoire pour les martyrs, leur martyre est leur purgatoire.


C'est plus clair en effet... Ça me rassure... Very Happy J'imaginais une éternité de purgatoires... pale Laughing
Ça n'avait plus de sens... What a Face

Je pense qu'on perd de vue le but des purifications... Qui est finalement avoir de plus en plus la "capacité" de recevoir celui qu'on aime (ce qui est une joie, espérance). Dieu est un Dieu de miséricorde et d'amour. On ne peut pas (heureusement) parler de la purification sans parler de l'amour de Dieu... Une personne qui accepte d'être purifier le fait par amour, elle n'est pas malheureuse de le faire.... Sinon se serait du masochiste... Le libre choix est en effet important... Elle fait le choix de tourner le dos aux plaisirs de la terre (n'espère plus rien de ce monde parce qu'elle a trouver son bonheur, donc elle rejete tout ce qui n'est pas lui en elle) pour choisir celui qu'elle aime (véritable espérance, véritable bonheur). Sans le désir d'amour et le libre arbitre, les purgatoires n'auraient aucun sens... C'est impossible de parler de la purification indépendamment de l'amour. Les purgatoires ne sont finalement que ça, une histoire d'amour entre Dieu et l'âme...

Lorsqu'on regarde la purification d'une autre personne, ont ne voit que sa souffrance et pourtant il y a tout un monde intérieur d'amour en elle... Idea Les purgatoires ne sont pas une punition de Dieu, ni du masochiste, mais une histoire d'amour...

Merci bien soeur Ermit I love you Very Happy


Dernière édition par le Lun 24 Déc 2007, 18:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Sens théologique du mot "mort": PASSAGE, PURIFICAT   Lun 24 Déc 2007, 18:19

Citation :
Cette avancée théologique est si importante qu'il ne faut pas trop s'inquiéter de sa diffusion: Elle est entre les mains du Seigneur.

Donc il y a ce choix dans l'ombre de la mort (l'intervalle), avant les purgatoires... Ça bien du sens... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Sens théologique du mot "mort": PASSAGE, PURIFICAT   Lun 24 Déc 2007, 19:05

Tourterelle a écrit:
Citation :
Cette avancée théologique est si importante qu'il ne faut pas trop s'inquiéter de sa diffusion: Elle est entre les mains du Seigneur.

Donc il y a ce choix dans l'ombre de la mort (l'intervalle), avant les purgatoires... Ça bien du sens... Very Happy

En fait, comme vous le disiez plus haut: TOUT est purgatoire.

cette terre en est un.

Le passage en est un autre.

et l'apparition du christ est le plus merveilleux et plus bouleversant de tous les purgatoire, le moment où la lumière entre dans notre vie de manière VISIBLE.

c'est aussi le plus douloureux puisque nous voyons notre péché.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Sens théologique du mot "mort": PASSAGE, PURIFICAT   Lun 24 Déc 2007, 20:35

Oui... c'est vrai.. ;) Very Happy

:bougie: P.s. Bonne anniverssaire de naissance Arnaud... fleur 6 I love you champagne
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Sens théologique du mot "mort": PASSAGE, PURIFICAT   Lun 24 Déc 2007, 21:19

Tourterelle a écrit:
Oui... c'est vrai.. ;) Very Happy

:bougie: P.s. Bonne anniverssaire de naissance Arnaud... fleur 6 I love you champagne

Marci !

Et je vous mets un texte de Benoît XVI qui va vraiment bien avec ce sujet:

Citation :
- Pape Benoît XVI, décembre 2007 encyclique « Spe Salvi ».

« 47. Certains théologiens récents sont de l'avis que le feu qui brûle et en même temps sauve est le Christ lui-même, le Juge et Sauveur. La rencontre avec le Christ est l'acte décisif du Jugement. Devant son regard s'évanouit toute fausseté. C'est la rencontre avec Lui qui, nous brûlant, nous transforme et nous libère pour nous faire devenir vraiment nous-mêmes. Les choses édifiées durant la vie peuvent alors se révéler paille sèche, vantardise vide et s'écrouler. Mais dans la souffrance de cette rencontre, où l'impur et le malsain de notre être nous apparaissent évidents, se trouve le salut. Le regard du Christ, le battement de son cœur nous guérissent grâce à une transformation certainement douloureuse, comme « par le feu ». Cependant, c'est une heureuse souffrance, dans laquelle le saint pouvoir de son amour nous pénètre comme une flamme, nous permettant à la fin d'être totalement nous-mêmes et avec cela totalement de Dieu. Ainsi se rend évidente aussi la compénétration de la justice et de la grâce: notre façon de vivre n'est pas insignifiante, mais notre saleté ne nous tache pas éternellement, si du moins nous sommes demeurés tendus vers le Christ, vers la vérité et vers l'amour. En fin de compte, cette saleté a déjà été brûlée dans la Passion du Christ. Au moment du Jugement, nous expérimentons et nous accueillons cette domination de son amour sur tout le mal dans le monde et en nous. La souffrance de l'amour devient notre salut et notre joie. Il est clair que la « durée » de cette brûlure qui transforme, nous ne pouvons la calculer avec les mesures chronométriques de ce monde. Le « moment » transformant de cette rencontre échappe au chronométrage terrestre – c'est le temps du cœur, le temps du « passage » à la communion avec Dieu dans le Corps du Christ.[39] Le Jugement de Dieu est espérance, aussi bien parce qu'il est justice que parce qu'il est grâce. S'il était seulement grâce qui rend insignifiant tout ce qui est terrestre, Dieu resterait pour nous un débiteur de la réponse à la question concernant la justice – question décisive pour nous face à l'histoire et face à Dieu lui-même. S'il était pure justice, il pourrait être à la fin pour nous tous seulement un motif de peur. L'incarnation de Dieu dans le Christ a tellement lié l'une à l'autre – justice et grâce – que la justice est établie avec fermeté: nous attendons tous notre salut « dans la crainte de Dieu et en tremblant » (Ph 2, 12). Malgré cela, la grâce nous permet à tous d'espérer et d'aller pleins de confiance à la rencontre du Juge que nous connaissons comme notre « avocat » (parakletos) (cf. 1 Jn 2, 1). »

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Sens théologique du mot "mort": PASSAGE, PURIFICAT   Mar 25 Déc 2007, 06:55

Merci bien Arnaud pour ce très beau texte et pour cette délicatesse... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
olivier.j



Messages : 8
Inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Sens théologique du mot "mort": PASSAGE, PURIFICAT   Mer 26 Déc 2007, 20:02

Bonjour à toutes et à tous;je me permet d'intervenir dans votre discussion pour y apporter peut être d'interéssantes informations.
J'ai un livre auprés de moi intitulé:"La vie aprés la mort selon la tradition orthodoxe"du patrologue et théologien Jean-Claude Larchet
Je cite l'auteur:"Les remarques précédentes nous montrent que la mort n'est pas considérée par la Tradition orthodoxe comme un événement ponctuel,instantané et irréversible,comme tend à le faire la médecine moderne.Il y a certes un moment de la mort qui correspond à ce que la médecine appelle"la mort clinique"moment qui correspond pour le corps à la disparition de tout signe de vie observable et pour l'âme à sa sortie hors du corps.Mais,on vient de le voir,cette sortie n'est pas considérée comme définitive avant trois jours,ni même comme compléte comme l'atteste l'affirmation de saint Athanase:"L'âme n'est pas tout à fait sortie du corps".La tradition orthodoxe considére donc la mort-séparation de l'âme et du corps-comme un processus se déroulant sur une période de trois jours".
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Sens théologique du mot "mort": PASSAGE, PURIFICAT   Mer 26 Déc 2007, 20:59

Un troisième Olivier... Laughing Bojour, Olivier.j

Ca bien du sens... Sauf que je ne fixerais pas ce temps à trois jours pour tous. Un saint se sépare rapidement et définitivement de son corps en moins de trois jours. à mon avis. Et d'autre (plus attachés à la terre) risquent de dépasser ce trois jour... Donc ce temps est relatif, rapide pour certains et plus lent pour d'autres... Mais oui la mort est un processus à mon avis...
Revenir en haut Aller en bas
olivier.j



Messages : 8
Inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Sens théologique du mot "mort": PASSAGE, PURIFICAT   Mer 26 Déc 2007, 21:17

Bonjour Tourtelle ,vous avez bien entendue raison.
Selon le même livre en effet :"...nous avons noté que l'étape où l'âme passe trois jours sur terre concerne la plupart des hommes,mais que les saints en sont souvent dispensés par grâce,en réponse à leur parfait détachement vis à vis de ce monde et à leur empressement à rejoindre le Christ,objet de tout leur désirs."
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Sens théologique du mot "mort": PASSAGE, PURIFICAT   Mer 26 Déc 2007, 22:55

olivier.j a écrit:
Bonjour Tourtelle ,vous avez bien entendue raison.
Selon le même livre en effet :"...nous avons noté que l'étape où l'âme passe trois jours sur terre concerne la plupart des hommes,mais que les saints en sont souvent dispensés par grâce,en réponse à leur parfait détachement vis à vis de ce monde et à leur empressement à rejoindre le Christ,objet de tout leur désirs."

C'est exactement ce que disait Marthe Robin.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Sens théologique du mot "mort": PASSAGE, PURIFICAT   Sam 12 Jan 2008, 21:06

C'est drôle que l'on retrouve cette histoire des 3 jours qui suivent la mort dans les Traditions de l'Inde et le bouddhisme.

Quand un pratiquant du bouddhisme tibétain meurt, il ne devrait pas être touché durant trois jours (en théorie) car cela risquerait, dit-on, de l'attirer vers une renaissance "inférieure" (dans ce monde ou dans un autre).


Dernière édition par le Sam 12 Jan 2008, 21:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Sens théologique du mot "mort": PASSAGE, PURIFICAT   Sam 12 Jan 2008, 21:13

Oui, étonnant.

Et Marthe Robin parle aussi de trois jours.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Sens théologique du mot "mort": PASSAGE, PURIFICAT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sens théologique du mot "mort": PASSAGE, PURIFICAT
» Kenya: panique à l'hôpital après le réveil d'un "mort"
» Question à Karl sur la "mort" de l'Eglise
» Définir la mort au sens théologique
» Réflexion théologique sur l'eschatologie : "y'aurait-t-il une possibilité de rejet de l'Amour Divin après la mort?"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: