DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La mort est-elle un passage ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: La mort est-elle un passage ?   Dim 12 Déc 2010, 08:30

C'est sur ce postulat que reposerait toute la thése d'Arnaud. Un postulat c'est quelque chose qui n'est pas démontré.

Comment peut-on démontrer, prouver que la mort est un passage, car c'est bien ce qu'exige ceux qui ne croient pas que la mort est un passage. Ils veulent qu'on leur donne la preuve ; ils veulent "voir", "toucher" comme Thomas voulait voir et toucher les plaies de Jésus pour avoir la preuve que celui qui était apparu aux Apôtres, était bien le maître qu'il avait connu, Jésus.

Ors, que lui répond Jésus : "Heureux celui qui croit sans avoir vu", après avoir montré les preuves que demandait Thomas. Que ceux qui demandent des preuves que la mort est un passage se rassurent, il verront, il toucheront, car tous ils feront "ce passage".

Dans l'immédiat, sur quoi devons-nous nous appuyer ? Sur le Christ Jésus, notre Seigneur et notre Dieu qui est justement celui qui nous "ouvre le passage" ; celui qui transforme la mort en passage en récapitulant en sa mort, toutes nos morts. Nous devons faire confiance à Jésus qui nous dit : "une fois élevé de terre, c'est à dire une fois que j'aurai rejoint le ciel, "j'attirerai tous les hommes à moi". Ce qui veut dire clairement qu'il fera venir à Lui tous les hommes sans exception. Tous nous le verrons tel qu'Il est pour qu'il puisse nous révéler à nous-mêmes tel que nous sommes. Et à tous il proposera le salut.

En faisant de sa mort "une Pâques", un passage, Jésus fait de toutes nos mort "un passage". La mort n'est plus une fin en soi, elle est comme l'a chanté Thérèse, UNE ENTREE DANS LA VIE avec le Christ que nous rencontrons tous pour le choix définitif.

St Paul l'a bien compris lorsqu'il dit : "La mort a été engloutie dans la victoire. 15 55 Où est-elle, ô mort, ta victoire? Où est-il, ô mort, ton aiguillon? (1ère Corinthiens)

Petero







Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La mort est-elle un passage ?   Dim 12 Déc 2010, 09:35

Cher Petero,
Je ne crois pas que ce soit un postulat. C'est plutôt une conclusion théologique (même si elle est confirmée par des apports philosophiques (les NDE) et surtout scripturaires).

A propos de l'Ecriture, j'ai regardé ces jours ci les textes de l'Ancien testament sur le jour du Seigneur.

Et partout la mort est décrite comme un lieu où il se passe des choses, juste avant le jugement dernier.

Un exemple :

Comparez ceci :


Citation :
Malachie 3, 1 Et soudain il entrera dans son sanctuaire, le Seigneur que vous cherchez ; et l'Ange de l'alliance que vous désirez, le voici qui vient! dit Yahvé Sabaot.
Malachie 3, 2 Qui soutiendra le jour de son arrivée? Qui restera droit quand il apparaîtra? Car il est comme le feu du fondeur et comme la lessive des blanchisseurs.
Malachie 3, 3 Il siégera comme fondeur et nettoyeur. Il purifiera les fils de Lévi et les affinera comme or et argent, et ils deviendront pour Yahvé ceux qui présentent l'offrande selon la justice.
Malachie 3, 4 Alors l'offrande de Juda et de Jérusalem sera agréée de Yahvé, comme aux jours anciens, comme aux premières années.
Malachie 3, 5 Je m'approcherai de vous pour le jugement et je serai un témoin prompt contre les devins, les adultères et les parjures, contre ceux qui oppriment le salarié, la veuve et l'orphelin, et qui violent le droit de l'étranger, sans me craindre, dit Yahvé Sabaot.

Et cela :


Citation :
« « 47. Certains théologiens récents sont de l'avis que le feu qui brûle et en même temps sauve est le Christ lui-même, le Juge et Sauveur. La rencontre avec le Christ est l'acte décisif du Jugement. Devant son regard s'évanouit toute fausseté. C'est la rencontre avec Lui qui, nous brûlant, nous transforme et nous libère pour nous faire devenir vraiment nous-mêmes. Les choses édifiées durant la vie peuvent alors se révéler paille sèche, vantardise vide et s'écrouler. Mais dans la souffrance de cette rencontre, où l'impur et le malsain de notre être nous apparaissent évidents, se trouve le salut. Le regard du Christ, le battement de son cœur nous guérissent grâce à une transformation certainement douloureuse, comme « par le feu. » Cependant, c'est une heureuse souffrance, dans laquelle le saint pouvoir de son amour nous pénètre comme une flamme, nous permettant à la fin d'être totalement nous-mêmes et avec cela totalement de Dieu. Ainsi se rend évidente aussi la compénétration de la justice et de la grâce: notre façon de vivre n'est pas insignifiante, mais notre saleté ne nous tache pas éternellement, si du moins nous sommes demeurés tendus vers le Christ, vers la vérité et vers l'amour. En fin de compte, cette saleté a déjà été brûlée dans la Passion du Christ. Au moment du Jugement, nous expérimentons et nous accueillons cette domination de son amour sur tout le mal dans le monde et en nous. La souffrance de l'amour devient notre salut et notre joie. »

Benoît XVI, encyclique Spe Salvi, 47.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort est-elle un passage ?   Dim 12 Déc 2010, 15:01

La plupart de civilisations qui ont précédé la notre parlent d'un voyage de l'âme, très souvent symbolisé par une barque : Vikings, Égyptiens Irlande celtique...
L'idée de passage ou voyage est donc bien plus qu'un postulat.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La mort est-elle un passage ?   Dim 12 Déc 2010, 15:08

Alexis232 a écrit:
La plupart de civilisations qui ont précédé la notre parlent d'un voyage de l'âme, très souvent symbolisé par une barque : Vikings, Égyptiens Irlande celtique...
L'idée de passage ou voyage est donc bien plus qu'un postulat.

Oui, elle est universelle dans les civilisations. Mais pas seulement cela : les anciens savaient que les morts voyaient, entendaient. Ils les identifiaient à des fantômes dotés d'un corps impalpable et non, comme saint Thomas, à de purs esprits ayant perdu toutes leurs facultés sensibles.

Je pense à l'Egypte antique, au bouddhisme et de leur description du "Ka" ou du "corps astral".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: La mort est-elle un passage ?   Dim 12 Déc 2010, 15:29

Souvent il y avait une période de quarante jours pendant lesquels le mort était censé pouvoir par exemple entendre la lecture du livre des morts tibétains
Idem pour les egyptiens ,les mayas

Le grain de blé qui meurt en fait se transforme et produit un germe qui s'épanouit en épi.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: La mort est-elle un passage ?   Dim 12 Déc 2010, 23:05

Je comparerais la mort à un pont qui nous fait passer de ce monde à l'autre. Et au bout du pont, il y a deux chemins: un mène en enfer, l'autre au paradis. Et nous avons le choix entre les deux.

Mais on peut aussi parler de la mort comme d'un tunnel, au bout duquel il y a la Lumière du Christ. :jesus:
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La mort est-elle un passage ?   Dim 12 Déc 2010, 23:08

thumleft

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort est-elle un passage ?   Dim 12 Déc 2010, 23:18

Simon1976 a écrit:
Je comparerais la mort à un pont qui nous fait passer de ce monde à l'autre. Et au bout du pont, il y a deux chemins: un mène en enfer, l'autre au paradis. Et nous avons le choix entre les deux.

Mais on peut aussi parler de la mort comme d'un tunnel, au bout duquel il y a la Lumière du Christ. :jesus:


Salut en effet la barque et le pont sont des métaphores importantes pour imager la notion de passage ou voyage.


Symbolisme du pont


Ainsi le pont apparaît-il d’abord dans les mythologies et religions comme représentant un passage vers l’Au-delà. Cette représentation prend sa source dans la mythologie iranienne. Le pont de Cinvat, ou de Tchinoud, est un pont lumineux qui surplombe la porte de l’Enfer et que toutes les âmes doivent franchir. Le pont Sirat de la religion musulmane est aussi un pont franchissant les enfers par lequel toutes les âmes doivent passer pour atteindre l’Au-delà. Dans la mythologie nordique, le pont prend l’aspect d’un arc-en-ciel, Bifröst, qui fait office de pont entre la Terre (Midgard) et le Ciel (la ville-forteresse des Dieux : Ásgard). Dans la religion chrétienne enfin, le pont est par associé au Purgatoire.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Symbolisme_du_pont
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: La mort est-elle un passage ?   Dim 12 Déc 2010, 23:24

C'est vrai, que je vois ce passage de la mort comme un pont qui relie une fin de vie et rive vers une nouvelle rive et vie.
Ou une rivière en crue, dont tu vois l'autre côté dans une brume épaisse, et que tu dois traverser.


Dernière édition par Arc-en-Ciel le Dim 12 Déc 2010, 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: La mort est-elle un passage ?   Dim 12 Déc 2010, 23:30

Mais pour les incroyants, la vie est un chemin qui aboutit à un:

Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: La mort est-elle un passage ?   Lun 13 Déc 2010, 00:06

pour moi je dirais que

plus je vis plus je meure et plus je meure plus je vis !

donc c'est simplement vivre une idée que de regarder une sorte de fin ce que vous déterminez comme la mort, car en VÉRITÉ et pas EN IDÉE si vous VIVEZ LE CHRIST par la Fidélité a votre Baptême par la Transfiguration dû a l'ESPRIT SAINT en vous la mort est déja entrain de péricliter et la Vie de s'accomplir de Perfection en Perfection !

mais si vous regardez la mort comme un passage ailleurs demain, vous rater de mourir aujourd'hui ou BIEN PLUS de VIVRE JÉSUS ICI et MAINTENANT car En LUI vous êtes PASSÉ de la mort a LA VIE ETERNEL !!

je sais je ne fais que me répéter mais vous aussi, vous répétez les mots du veil homme qui reste sous dépendance de ce qu'il dit !

nous ne pensons pas l'Esprit nous devons le Prononcer, nous devons Énoncer l'Aujourd'HUI de Dieu ESPRIT !

le Passage c'est La Pâques du Christ , c'est EN Lui que nous le faisons , pourquoi iriez vous Mourir puisque Vous Êtes les Vivants d'Eternité du Verbe Divin ?

un verset dit que " la Vie et La Mort son au pouvoir de la langue !"
cela ne veut pas dire je dois m'obliger a dire ou interdire des mots, non cela veut dire ce que Jésus nous dit " Ce qui sort de la bouche c'est ce qui déborde du Cœur !" donc mettons notre Cœur en Christ puisque Christ a choisi de Demeurer en Nous !

la mort n'existe déjà plus c'est notre bête attachement a nous qui nous bouche la réalité de ce que Christ EST Déjà pour nous !
veiller a prendre la communion en veillant a chaque mot que Jésus DIT essayer de recevoir Corps et Sang pour le Bonheur du Christ " et de choses anciennes il n'y a plus !"
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: La mort est-elle un passage ?   Lun 13 Déc 2010, 00:14

petero a écrit:
C'est sur ce postulat que reposerait toute la thése d'Arnaud. Un postulat c'est quelque chose qui n'est pas démontré.

Comment peut-on démontrer, prouver que la mort est un passage, car c'est bien ce qu'exige ceux qui ne croient pas que la mort est un passage. Ils veulent qu'on leur donne la preuve ; ils veulent "voir", "toucher" comme Thomas voulait voir et toucher les plaies de Jésus pour avoir la preuve que celui qui était apparu aux Apôtres, était bien le maître qu'il avait connu, Jésus.

Ors, que lui répond Jésus : "Heureux celui qui croit sans avoir vu", après avoir montré les preuves que demandait Thomas. Que ceux qui demandent des preuves que la mort est un passage se rassurent, il verront, il toucheront, car tous ils feront "ce passage".

Dans l'immédiat, sur quoi devons-nous nous appuyer ? Sur le Christ Jésus, notre Seigneur et notre Dieu qui est justement celui qui nous "ouvre le passage" ; celui qui transforme la mort en passage en récapitulant en sa mort, toutes nos morts. Nous devons faire confiance à Jésus qui nous dit : "une fois élevé de terre, c'est à dire une fois que j'aurai rejoint le ciel, "j'attirerai tous les hommes à moi". Ce qui veut dire clairement qu'il fera venir à Lui tous les hommes sans exception. Tous nous le verrons tel qu'Il est pour qu'il puisse nous révéler à nous-mêmes tel que nous sommes. Et à tous il proposera le salut.

En faisant de sa mort "une Pâques", un passage, Jésus fait de toutes nos mort "un passage". La mort n'est plus une fin en soi, elle est comme l'a chanté Thérèse, UNE ENTREE DANS LA VIE avec le Christ que nous rencontrons tous pour le choix définitif.

St Paul l'a bien compris lorsqu'il dit : "La mort a été engloutie dans la victoire. 15 55 Où est-elle, ô mort, ta victoire? Où est-il, ô mort, ton aiguillon? (1ère Corinthiens)

Petero
C'est vraiment léger comme démonstration scripturaire pour dire que la mort est un passage.
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: La mort est-elle un passage ?   Lun 13 Déc 2010, 00:21

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Petero,
Je ne crois pas que ce soit un postulat. C'est plutôt une conclusion théologique (même si elle est confirmée par des apports philosophiques (les NDE) et surtout scripturaires).

A propos de l'Ecriture, j'ai regardé ces jours ci les textes de l'Ancien testament sur le jour du Seigneur.

Et partout la mort est décrite comme un lieu où il se passe des choses, juste avant le jugement dernier.

Un exemple :

Comparez ceci :


Citation :
Malachie 3, 1 Et soudain il entrera dans son sanctuaire, le Seigneur que vous cherchez ; et l'Ange de l'alliance que vous désirez, le voici qui vient! dit Yahvé Sabaot.
Malachie 3, 2 Qui soutiendra le jour de son arrivée? Qui restera droit quand il apparaîtra? Car il est comme le feu du fondeur et comme la lessive des blanchisseurs.
Malachie 3, 3 Il siégera comme fondeur et nettoyeur. Il purifiera les fils de Lévi et les affinera comme or et argent, et ils deviendront pour Yahvé ceux qui présentent l'offrande selon la justice.
Malachie 3, 4 Alors l'offrande de Juda et de Jérusalem sera agréée de Yahvé, comme aux jours anciens, comme aux premières années.
Malachie 3, 5 Je m'approcherai de vous pour le jugement et je serai un témoin prompt contre les devins, les adultères et les parjures, contre ceux qui oppriment le salarié, la veuve et l'orphelin, et qui violent le droit de l'étranger, sans me craindre, dit Yahvé Sabaot.

Et cela :


Citation :
« « 47. Certains théologiens récents sont de l'avis que le feu qui brûle et en même temps sauve est le Christ lui-même, le Juge et Sauveur. La rencontre avec le Christ est l'acte décisif du Jugement. Devant son regard s'évanouit toute fausseté. C'est la rencontre avec Lui qui, nous brûlant, nous transforme et nous libère pour nous faire devenir vraiment nous-mêmes. Les choses édifiées durant la vie peuvent alors se révéler paille sèche, vantardise vide et s'écrouler. Mais dans la souffrance de cette rencontre, où l'impur et le malsain de notre être nous apparaissent évidents, se trouve le salut. Le regard du Christ, le battement de son cœur nous guérissent grâce à une transformation certainement douloureuse, comme « par le feu. » Cependant, c'est une heureuse souffrance, dans laquelle le saint pouvoir de son amour nous pénètre comme une flamme, nous permettant à la fin d'être totalement nous-mêmes et avec cela totalement de Dieu. Ainsi se rend évidente aussi la compénétration de la justice et de la grâce: notre façon de vivre n'est pas insignifiante, mais notre saleté ne nous tache pas éternellement, si du moins nous sommes demeurés tendus vers le Christ, vers la vérité et vers l'amour. En fin de compte, cette saleté a déjà été brûlée dans la Passion du Christ. Au moment du Jugement, nous expérimentons et nous accueillons cette domination de son amour sur tout le mal dans le monde et en nous. La souffrance de l'amour devient notre salut et notre joie. »

Benoît XVI, encyclique Spe Salvi, 47.


Je ne vois pas pourquoi le jugement serait synonyme de passage . tout d'abord qu'est-ce que vous appelez "mort "
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La mort est-elle un passage ?   Lun 13 Déc 2010, 06:25

fredsinam a écrit:


Je ne vois pas pourquoi le jugement serait synonyme de passage . tout d'abord qu'est-ce que vous appelez "mort "

ATTENTION : lisez mieux.
Dans ces deux textes, le jugement n'est pas synonyme de "passage" mais je dirais plutôt que le jugement est le terme d'un passage où se produit "le jour du Seigneur" et l'apparition de la terrible Lumière purificatrice de Dieu.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Le moine



Messages : 2893
Inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: La mort est-elle un passage ?   Lun 13 Déc 2010, 07:45

En résumé, l'abbé Olivier Quénardel, indique que la mort est une nouvelle naissance et que le " voile " ce déchire et que tout sera en pleine lumière ( et qu'il a hâte de voir son divin Jésus ).



Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.com
Le moine



Messages : 2893
Inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: La mort est-elle un passage ?   Lun 13 Déc 2010, 07:47

Simon1976 a écrit:
Mais pour les incroyants, la vie est un chemin qui aboutit à un:


Morale et humainement oui certes pour eux, mais la miséricorde de Jésus fera en sorte pour certains qu'ils ce convertissent à l'heure de la mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.com
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: La mort est-elle un passage ?   Lun 13 Déc 2010, 13:11

Arnaud Dumouch a écrit:
fredsinam a écrit:


Je ne vois pas pourquoi le jugement serait synonyme de passage . tout d'abord qu'est-ce que vous appelez "mort "

ATTENTION : lisez mieux.
Dans ces deux textes, le jugement n'est pas synonyme de "passage" mais je dirais plutôt que le jugement est le terme d'un passage où se produit "le jour du Seigneur" et l'apparition de la terrible Lumière purificatrice de Dieu.
Est- ce qu'il y a des preuves scripturaire qui prouverait que le jugement est le terme d'un passage pourquoi il ne serais pas le seul fait après la mort . (Attention moi aussi je pense que c'est le jugement est le terme d'un passage mais c'est plus une intime conviction qu'autre chose , )
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: La mort est-elle un passage ?   Lun 13 Déc 2010, 17:15

Le moine a écrit:
Simon1976 a écrit:
Mais pour les incroyants, la vie est un chemin qui aboutit à un:


Morale et humainement oui certes pour eux, mais la miséricorde de Jésus fera en sorte pour certains qu'ils ce convertissent à l'heure de la mort.

Oui, et c'est une des façons de faire de Dieu pour sauver les humains: cacher son existence dans cette vie terrestre. Et à l'heure de la mort, ceux qui auront vécu toute leur vie sans Dieu auront une belle surprise ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La mort est-elle un passage ?   Lun 13 Déc 2010, 17:20

Tapez sur votre Bible numérique "Jour du Seigneur".

Et vous trouverez ceci :

IL EST PRÉCÉDÉ DE GRANDS SIGNES DANS LE CIEL :

Citation :

Actes 2, 19 Et je ferai paraître des prodiges là-haut dans le ciel et des signes ici-bas sur la terre.
Actes 2, 20 Le soleil se changera en ténèbres et la lune en sang, avant que vienne le Jour du Seigneur, ce grand Jour.
Actes 2, 21 Et quiconque alors invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.

PRÉCÉDÉ DE LA PURIFICATION DE CETTE VIE :
Citation :

1 Corinthiens 5, 4 Il faut qu'au nom du Seigneur Jésus, vous et mon esprit nous étant assemblés avec la puissance de notre Seigneur Jésus,
1 Corinthiens 5, 5 nous livrions cet individu à Satan pour la perte de sa chair, afin que l'esprit soit sauvé au Jour du Seigneur.

L'APPARITION DU DIABLE :


Citation :
2 Théssaloniciens 2, 2 ne vous laissez pas trop vite mettre hors de sens ni alarmer par des manifestations de l'Esprit, des paroles ou des lettres données comme venant de nous, et qui vous feraient penser que le jour du Seigneur est déjà là.
2 Théssaloniciens 2, 3 Que personne ne vous abuse d'aucune manière. Auparavant doit venir l'apostasie et se révéler l'Homme impie, l'Etre perdu,

IL VIENT COMME UN VOLEUR :
Citation :
1 Théssaloniciens 5, 2 Vous savez vous-mêmes parfaitement que le Jour du Seigneur arrive comme un voleur en pleine nuit.
1 Théssaloniciens 5, 3 Quand les hommes se diront : Paix et sécurité! c'est alors que tout d'un coup fondra sur eux la perdition, comme les douleurs sur la femme enceinte, et ils ne pourront y échapper.

IL EST ACCOMPAGNE DE LA MORT (ou de la fin du monde) :

Citation :
2 Pierre 3, 10 Il viendra, le Jour du Seigneur, comme un voleur ; en ce jour, les cieux se dissiperont avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, la terre avec les oeuvres qu'elle renferme sera consumée.





_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
PaxetBonum



Masculin Messages : 426
Inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: La mort est-elle un passage ?   Sam 01 Jan 2011, 13:05

Le Saint Padre Pio y voit un passage immédiat vers… le jugement…

Quand notre dernière heure aura sonné, quand les battements de notre cœur se seront tus, tout sera fini pour nous, le temps de mériter et le temps de démériter. Nous nous présenterons au Christ-Juge tels que la mort nous trouvera. Nos cris de supplication, nos larmes, nos remords, qui sur la terre encore, auraient touchés le cœur de Dieu, et auraient pu, grâce aux sacrements, nous faire passer de l’état de pêcheurs à celui de saints, n’auront alors plus aucune valeur ; le temps de la miséricorde sera terminé, celui de la justice commencera.

Padre Pio
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La mort est-elle un passage ?   Sam 01 Jan 2011, 15:17

PaxetBonum a écrit:
Le Saint Padre Pio y voit un passage immédiat vers… le jugement…

Quand notre dernière heure aura sonné, quand les battements de notre cœur se seront tus, tout sera fini pour nous, le temps de mériter et le temps de démériter. Nous nous présenterons au Christ-Juge tels que la mort nous trouvera. Nos cris de supplication, nos larmes, nos remords, qui sur la terre encore, auraient touchés le cœur de Dieu, et auraient pu, grâce aux sacrements, nous faire passer de l’état de pêcheurs à celui de saints, n’auront alors plus aucune valeur ; le temps de la miséricorde sera terminé, celui de la justice commencera.

Padre Pio

C'est aussi la théologie de saint Thomas.

Mais ce n'est pas ce que voient sainte Faustine et Marthe Robin.


Citation :
« Sainte Faustine, Petit journal 1697. J’accompagne souvent les âmes agonisantes et je leur obtiens la confiance en la miséricorde divine. Je supplie Dieu de leur donner toute la grâce divine, qui est toujours victorieuse. La miséricorde divine atteint plus d’une fois le pécheur au dernier moment, d’une manière étrange et mystérieuse. A l’extérieur, nous croyons que tout est fini, mais il n’en est pas ainsi. L’âme éclairée par un puissant rayon de la grâce suprême, se tourne vers Dieu avec une telle puissance d’amour, qu’en un instant elle reçoit de Dieu le pardon de ses fautes et de leurs punitions. Elle ne nous donne à l’extérieur aucun signe de repentir ou de contrition, car elle ne réagit plus aux choses extérieures. Oh ! Que la miséricorde divine est insondable !
Mais horreur! il y a aussi des âmes, qui volontairement et consciemment, rejettent cette grâce et la dédaigne. C’est déjà le moment même de l’agonie. Mais Dieu, dans sa miséricorde, donne à l’âme dans son for intérieur ce moment de clarté. Et si l’âme le veut, elle a la possibilité de revenir à Dieu.
Mais parfois, il y a des âmes d’une telle dureté de cœur qu’elles choisissent consciemment l’enfer. Elles font échouer non seulement toutes les prières que d’autres âmes dirigent vers Dieu à leur intention, mais même aussi les efforts divins. »


Il faudra donc qu'un jour Pierre tranche entre deux voies, soutenues pas deux saints de son Eglise.

Mais je dirais que la chose est entendue.
Citation :
Ceci Nos cris de supplication, nos larmes, nos remords, qui sur la terre encore, auraient touchés le cœur de Dieu, n’auront alors plus aucune valeur
est faux. Dieu pardonne tout dès qu'il y a repentir lié à l'amour. Et s'il ne pardonne pas, c'est que les cris ne viennent pas du repentir de l'amour mais de la haine revendicatrice, autrement dit d'un blasphème contre l'Esprit. Jésus le dit explicitement lui-même :

Citation :

Matthieu 12, 31 Aussi je vous le dis, tout péché et blasphème sera remis aux hommes, mais le blasphème contre l'Esprit ne sera pas remis. Et quiconque aura dit une parole contre le Fils de l'homme, cela lui sera remis ; mais quiconque aura parlé contre l'Esprit Saint, cela ne lui sera remis ni en ce monde ni dans l'autre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: La mort est-elle un passage ?   Sam 01 Jan 2011, 19:08

PaxetBonum ,je vois comme ceci,face à la justice de Dieu,celui qui a vécu dans la foi et a cru au salut en Jésus.

1 cor 3:11 De fondement, en effet, nul n'en peut poser d'autre que celui qui s'y
trouve, c'est-à-dire Jésus Christ.
12 Que si sur ce fondement on bâtit avec de l'or, de l'argent, des pierres
précieuses, du bois, du foin, de la paille,
13 l'œuvre de chacun deviendra manifeste ; le Jour, en effet, la fera
connaître, car il doit se révéler dans le feu, et c'est ce feu qui
éprouvera la qualité de l'œuvre de chacun.
14 Si l'œuvre bâtie sur le fondement subsiste, l'ouvrier recevra une
récompense
15 si son œuvre est consumée, il en subira la perte ; quant à lui, il sera
sauvé, mais comme à travers le feu.

_____________

Je me reconnais très bien dans les paroles de sainte Faustine








Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: La mort est-elle un passage ?   Dim 02 Jan 2011, 19:05

Le moine a écrit:
En résumé, l'abbé Olivier Quénardel, indique que la mort est une nouvelle naissance et que le " voile " ce déchire et que tout sera en pleine lumière ( et qu'il a hâte de voir son divin Jésus ).





Paul Dit " SI Vous êtes mort avec Le christ et Ressuscité avec LUI cherchez La réalité d'En haut là où Christ Est assis a la Droite du Père !"

Ici nous devons donc Vivre du christ afin de mourir a la Mort et de Vivre de La Vie Eternelle, mais si vous visez la mort comme libérartion c'est parce que vous ne laissez pas l'esprit vous transfigurer Lui-Même " Il prendra ce qui Est DE Moi et Il vous le donnera , car tout ce qui Est Au père est a Moi et tout ce qui Est a Moi Est au Père !"

alors je vous le demande Dieu est IL Mort ou LE VIVANT en Qui et Par qui TOUS VIVENT !?

si donc vous Vivez du Christ quel aveuglement de continuer a vous accrocher a la mort !!

comment direz vous Le Royaume si vous même n'en manifestez pas la transfiguration en Christ " J'ai Vaincu la mort !"
il ne s'agit pas de rendre témoignage de vous mais DE LUI :jesus:

Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: La mort est-elle un passage ?   Dim 02 Jan 2011, 19:26

Les arrhes de l'Esprit sont dès à présent les arrhes du royaume,de sorte que dès cette vie nous pouvons vivre quelque chose de très profond de l'au-delà.


He 10:19-22 Ayant donc, frères, l'assurance voulue pour l'accès au sanctuaire par le
sang de Jésus,par cette voie qu'il a inaugurée pour nous, récente et vivante, à
travers le voile - c'est-à-dire sa chair -,et un prêtre souverain à la tête de la maison de Dieu,approchons-nous avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les
cœurs nettoyés de toutes les souillures d'une conscience mauvaise et le
corps lavé d'une eau pure.
Revenir en haut Aller en bas
 
La mort est-elle un passage ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mort est-elle un passage ?
» La mort est elle injuste?
» La mort existe t'elle vraiment?
» L'âme du mort revient-elle ?
» Notre fin est-elle déjà écrite ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: