DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Vous avez dit peché mortel?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Vous avez dit peché mortel?   Mer 31 Jan 2007, 11:07

1)c'est quoi?

2)ils sont au nombre de combien?Quels sont-ils?

3)nous comdamnent-ils à la damnation?
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Vous avez dit peché mortel?   Mer 31 Jan 2007, 11:26

La seule certitude que j'ai. Il existe quelque chose ici, qui n'est pas de l'autre monde c'est : le mensonge.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Vous avez dit peché mortel?   Mer 31 Jan 2007, 18:12

Un péché mortel? Par exemple, je te coupe la tête avec une épée, comme Highlander. Sauf que lui ne tue que les méchants. Prouves-moi que tu es bon, et je te laisse la vie sauve. Sinon !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vous avez dit peché mortel?   Mer 31 Jan 2007, 18:23

Sauf erreur, pour qu'un péché soi tmortel, il faut:
1) matière grave (voler un bonbon ou toutes les ressources d'un homme pour vivre n'ont pas le même statut)
2) pleine liberté dans l'action - si on est contraint...
3) pleine conscience de son acte.
Est-ce que ça damne ? Sauf erreur, il n'y en a qu'un de péché qui "damne" : contre l'Esprit. Vite ! A vos interprétations !
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Vous avez dit peché mortel?   Mer 31 Jan 2007, 18:28

pitié loup écossais!!!!!affraid

lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Vous avez dit peché mortel?   Mer 31 Jan 2007, 18:29

marc a écrit:
Sauf erreur, pour qu'un péché soi tmortel, il faut:
1) matière grave (voler un bonbon ou toutes les ressources d'un homme pour vivre n'ont pas le même statut)
2) pleine liberté dans l'action - si on est contraint... A l'insu de ton plein gré alors.
3) pleine conscience de son acte. Contradictoire avec (2)
Est-ce que ça damne ? Sauf erreur, il n'y en a qu'un de péché qui "damne" : contre l'Esprit. Vite ! A vos interprétations ! Marc; tu deviens fou? change de discipline.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Vous avez dit peché mortel?   Mer 31 Jan 2007, 18:36

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
pitié loup écossais!!!!!affraid

lol!

Je suis dans mon jour d'indulgence. Mais il faut que tu me paies la dîme. Sinon je redeviens méchant. Mr. Green


Dernière édition par le Mer 31 Jan 2007, 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vous avez dit peché mortel?   Mer 31 Jan 2007, 18:37

Cher Loup,
Quant à être fou, il y a belle lurette que j'ai lâché la rampe de mes deux palmes à trois doigts.
Pour mes points 2 et 3, je ne vois pas en quoi ils sont contradictoires ?Ils dénotent la situation suivante : je sais que c'est grave et mal, je pourrais ne pas le faire, je décide de le faire quand même...
Par ailleurs, le P Varillon distingue autrement les péchés : ceux que, après les avoir commis, on regrette de les avoir faits, et les autres, que l'on ne regrette pas. Dans le premier cas, la rédemption est là, dans le deuxième... il y a plus de boulot Very Happy.

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Vous avez dit peché mortel?   Mer 31 Jan 2007, 18:42

marc a écrit:
Cher Loup,
Quant à être fou, il y a belle lurette que j'ai lâché la rampe de mes deux palmes à trois doigts.
Pour mes points 2 et 3, je ne vois pas en quoi ils sont contradictoires ?Ils dénotent la situation suivante : je sais que c'est grave et mal, je pourrais ne pas le faire, je décide de le faire quand même...
Par ailleurs, le P Varillon distingue autrement les péchés : ceux que, après les avoir commis, on regrette de les avoir faits, et les autres, que l'on ne regrette pas. Dans le premier cas, la rédemption est là, dans le deuxième... il y a plus de boulot Very Happy.

Marc

Tu me sembles un peu "désorienteé" (Orient, orienter). Frappe un jour à la porte du Temple. Hé!!! Attention hein!!! Faut montrer patte blanche. Si t'as traîné dans la boue, va falloir procéder aux ablutions de rigueur. Comme Jésus. Mr. Green ;) Si tu es gentil, humble et désintéressé, comme le Christ, je t'ouvre la porte si tu frappes. Sinon.... TU RESTES DEHORS. Sale gosse! Mr.Red Mr.Red Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vous avez dit peché mortel?   Jeu 01 Fév 2007, 11:51

Peau d'âne a écrit:
La seule certitude que j'ai. Il existe quelque chose ici, qui n'est pas de l'autre monde c'est : le mensonge.

C'est justement une difficulté, chère Peau d'âne.

Le mensonge implique en effet, en soi un désordre. Mais cela ne dit rien de plus. Saint Thomas dit donc que, en soi, c'est un péché mortel, mais vous allez voir la difficulté lorsqu'on passe au concret

Parfois, il est nécessaire comme un moindre mal.


Je prenais cet exemple l'autre jour avec mon fils de 8 ans:
Citation :
Imagine qu'un criminel entre dans ta maison plus tard. Ton enfant est caché dans une armoire. Il te demande s'il est dans la maison. Il veut le tuer. Que dis-tu ? Mens-tu? Dis tu qu'il est ailleurs ou lui indiques tu l'armoire?

La réponse est évidente: celui qui dit la vérité ici commet un péché mortel de stupididité !

Bref, pour définir le péché mortel, il faut en revenir d'abord à sa définition simple:

C'EST UN PECHE QUI TUE L'AMOUR. Il ne le blesse pas (péché véniel), il le tue. Et c'est au point que cet amour ne pourra "réssusciter" qu'à travers une démarche impliquant quatre étape NATURELLES que l'on trouve dans tout amour, humain comme chrétien.

Pour l'expliquer, je prends un exemple de péché mortel.

Votre mari rentre à la maison. Il a bu. Il vous frappe et vous jette dans l'escalier. Ceci est un péché mortel. Aucune hésitation. L'alcool peut être une circonstance agravante s'il a déjà bu et sait ce que ce produit provoque sur lui (péché mortel de faiblesse), ou atténuante si c'était la première fois et qu'il ne savait pas (péché mortel d'ignorance).

Dans TOUS LES CAS, vue la GRAVITE (il faut une matière grave), l'amour de votre couple ne pourra rernaître que si, redevenu lui-même, votre mari:



1° Reconnaisse tout (étape de la Confession, qui doit TOUT DIRE de ce péché).
2° Le regrette amèrement et sincèrement (étape de la CONTRITION).
3° S'engage à ne jamais recommencer (contrition parfaite).
4° S'engage à réparer: vous reséduise, prouve qu'il a changé, PAR DES ACTES ET NON EN PAROLES. (étape de la pénitence).

Vous le voyez, on retrouve ces quatre conditions, trait pour trait, dans la confession sacramentelle.

Du coup, cher JCMD, pour répondre à votre question et savoir si ce péché est pardonnable ou est définitif (enfer éternel en théologie), il vous suffit de présenter une série d'exemples HUMAINS. En s'appuyant sur l'analogie de notre vie concrète, vous verrez que cette théologie du péché mortel est juste la même chose que la philosophie des fautes destructrices qu'on voit dans, par exemple, le couple ou dans l'amitié.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Vous avez dit peché mortel?   Jeu 01 Fév 2007, 16:07

La dépendance à l’alcool pourrait-elle avoir une origine génétique ? Des chercheurs américains spécialisés en neurosciences apportent enfin un début de réponse.
........................................................
......C’est la première preuve concrète qu’une déficience au niveau du gène CREB est associée à l’anxiété et aux comportements alcooliques ! » explique Subhash Pandey, auteur de l’étude et directeur de recherche en neurosciences sur l’alcoolisme à la Faculté de Médecine de Chicago...............................

.........En effet, chez les êtres humains, de nombreux alcooliques souffrent, en plus, d’anxiété et de dépression, et « pour ces individus, la boisson est un moyen de s’auto-médiquer » assure le neurobiologiste. La démonstration de l’implication d’un gène dans certains types d’alcoolisme offre ainsi de nouveaux horizons : mieux comprendre ce problème de société pour mieux le combattre…

Des scientifiques de l’Université d’Illinois ont voulu en avoir le cœur net, et viennent de publier le résultat de leur étude dans la revue Journal of Neuroscience, ce 26 mai.02
source :Futura sciences.





Arnaud Dumouch : Votre mari rentre à la maison. Il a bu. Il vous frappe et vous jette dans l'escalier. Ceci est un péché mortel. Aucune hésitation. L'alcool peut être une circonstance agravante s'il a déjà bu et sait ce que ce produit provoque sur lui (péché mortel de faiblesse), ou atténuante si c'était la première fois et qu'il ne savait pas (péché mortel d'ignorance).



A la lumière des découvertes scientifiques dont une vous est proposée ci-dessus. Comment comprendre par exemple "le péché mortel" de faiblesse ? Parceque si l'avenir promet de nouvelles découvertes scientifiques expliquant certaines dépendances et que l'église construit ses péchés sur cela... (?)


Par contre C'EST UN PECHE QUI TUE L'AMOUR, mais si ce but fut, par le procédé de dépendance ci-dessus ?


I love you
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vous avez dit peché mortel?   Jeu 01 Fév 2007, 17:35

C'est un très bin exemple:

Imaginons un homme qui possède cette dépendance génétique.

1° Il boit pour la première fois et bat violemment sa femme. C'est bien un péché mortel. L'amour a été tué.

Mais ce péché mortel est fondé sur une IGNORANCE. Il est donc aisement pardonnable. Il faudra que ce mari et cette femme s'explique. Elle comprendra qu'il n'était plus lui-même. Elle pardonnera facilement. Mais l'homme devra s'engager à ne plus jamais toucher à ce poisson.


2° Il boit une deuxième fois, une troisième etc. Il continue pris par une dépendance, battant et insultant à chaque fois sa femme. Voici le péché mortel de FAIBLESSE. Entre chaque crise, si la femme l'aime, elle essayera de pardonner.

Mais à chaque fois, poiugnardé par ces actes, l'amour s'amenuisera. Sa source va mourir complètement.

3° Il y a une troisième sorte de péché mortel: celui qui est lié à la pure malice. Imaginez un homme qui, maître de lui, calme, décide de se débarrasser de sa femme. Son intention est déterminé. Ce péché là n'a pas de pardon car l'homme n'a plus de capacité de repentir. Cela correspond, au plan théologique au PECHE MORTEL CONTRE L'ESPRIT SAINT. S'il est commi lucidement face au Christ pleinement manifesté, il ne sera jamais pardonné car il méprise le pardon.

C'est pourquoi Jésus dit:

Citation :
Matthieu 12, 31 Aussi je vous le dis, tout péché et blasphème sera remis aux hommes, mais le blasphème contre l'Esprit ne sera pas remis.
Matthieu 12, 32 Et quiconque aura dit une parole contre le Fils de l'homme (péché d'ignorance), cela lui sera remis; mais quiconque aura parlé contre l'Esprit Saint, cela ne lui sera remis ni en ce monde ni dans l'autre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Vous avez dit peché mortel?   Jeu 01 Fév 2007, 22:34

Arnaud Dumouch a écrit:
Cela correspond, au plan théologique au PECHE MORTEL CONTRE L'ESPRIT SAINT. S'il est commi lucidement face au Christ pleinement manifesté, il ne sera jamais pardonné car il méprise le pardon.
[/quote]

le meurtre n'est pas commis face auChrist... Que voulez-vous dire? Si le meurtrier, en face du Christ, est assez enfermé ds la satisfaction de son acte pour repousser le Christ, il ne sera pas pardonné??
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vous avez dit peché mortel?   Jeu 01 Fév 2007, 22:40

Cher Pacalou, relisez bien ma première intervention. Vous verrez que le péché mortel n'a pas de rapport avec un meurtre.

Il tue L'AMOUR, ou encore L'AMITIE, autrement dit la CONFIANCE.

Et si un homme méprise l'amour du Christ manifesté de manière absolue, dans son retours glorieux, c'est un acte si libre, si fort, si lucide, que JAMAIS cet homme ne changera.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
mariluce



Féminin Messages : 14
Inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: Vous avez dit peché mortel?   Ven 02 Fév 2007, 21:37

Bonsoir tous le monde.
J'ai envie de répondre par rapport à l'exemple de l'alcoolique violent.
On peut chercher le pourquoi et le comment de cette maladie. Et la violence, qui n'est pas "liée" à cette maladie: bien sûr le malade, ayant pris conscience de son impuissance face à sa consommation, peut se venger sur celle qu'il tient par l'amour. Mais par exemple mon mari, dont le tempéremment depuis gamin est violent, sait très bien se retenir même bouré devant les personnes qu'il faut. Il a le courage de laisser la folie le diriger seulement quand il peut sans risques!!! Et après avoir tâté le terrain!!! C'est lui-même, après discussion, qui me la dit.

Bref. Le pire violeur-pédophile-criminel-sadique-magouilleur-gros sous-menteur-manipulateur a toutes les raisons d'agir ainsi! D'y penser m'aide à demander à Dieu de m'aider à le pardonner. Mais de faire mon possible pour m'en protéger! ...ça je l'apprend petit à petit...(et d'en protéger les innocents!)

Sans trop réfléchir, je pensais que les péchés mortels c'était tuer, renier Dieu, voler, tromper, mais surtout ne pas faire le bien en pleine connaissance de cause...
Vous savez mon mari il ne s'excuse presque jamais. Peut-être une fois tous les 2 ans, après un truc pire que d'habitude, il m'appelle au boulot et me dit: j'ai été con hier. Et puis c'est comme si rien ne s'était passé, si je lui demande il dit ne pas se souvenir...
Allez, bonne nuit. Marie
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Vous avez dit peché mortel?   Ven 02 Fév 2007, 22:22

CATHECHISME DE L EGLISE CATHOLIQUE


Article 8 : Le péché
IV. La gravité du péché : péché mortel et véniel

1854 Il convient d’apprécier les péchés selon leur gravité. Déjà perceptible dans l’Écriture (cf. 1 Jn 5,16-17), la distinction entre péché mortel et péché véniel s’est imposée dans la tradition de l’Église. L’expérience des hommes la corrobore.

1855 Le péché mortel détruit la charité dans le cœur de l’homme par une infraction grave à la loi de Dieu ; il détourne l’homme de Dieu, qui est sa fin ultime et sa béatitude en Lui préférant un bien inférieur.

Le péché véniel laisse subsister la charité, même s’il l’offense et la blesse.

1856 Le péché mortel, attaquant en nous le principe vital qu’est la charité, nécessite une nouvelle initiative de la miséricorde de Dieu et une conversion du cœur qui s’accomplit normalement dans le cadre du sacrement de la Réconciliation :

Lorsque la volonté se porte à une chose de soi contraire à la charité par laquelle on est ordonné à la fin ultime, le péché par son objet même a de quoi être mortel... qu'il soit contre l'amour de Dieu, comme le blasphème, le parjure, etc. ou contre l'amour du prochain, comme l'homicide, l'adultère, etc ... En revanche, lorsque la volonté du pécheur se porte quelquefois à une chose qui contient en soi un désordre mais n'est cependant pas contraire à l'amour de Dieu et du prochain, tel que parole oiseuse, rire superflu, etc., de tels péchés sont véniels (S. Thomas d'A., s. th. 1-2, 88, 2).

1857 Pour qu’un péché soit mortel trois conditions sont ensemble requises : " Est péché mortel tout péché qui a pour objet une matière grave, et qui est commis en pleine conscience et de propos délibéré " (RP 17).

1858 La matière grave est précisée par les Dix commandements selon la réponse de Jésus au jeune homme riche : " Ne tue pas, ne commets pas d’adultère, ne vole pas, ne porte pas de faux témoignage, ne fais pas de tort, honore ton père et ta mère " (Mc 10,18). La gravité des péchés est plus ou moins grande : un meurtre est plus grave qu’un vol. La qualité des personnes lésées entre aussi en ligne de compte : la violence exercée contre les parents est de soi plus grave qu’envers un étranger.

1859 Le péché mortel requiert pleine connaissance et entier consentement. Il présuppose la connaissance du caractère peccamineux de l’acte, de son opposition à la Loi de Dieu. Il implique aussi un consentement suffisamment délibéré pour être un choix personnel. L’ignorance affectée et l’endurcissement du cœur (cf. Mc 3,5-6 ; Lc 16,19-31) ne diminuent pas, mais augmentent le caractère volontaire du péché.

1860 L’ignorance involontaire peut diminuer sinon excuser l’imputabilité d’une faute grave. Mais nul n’est censé ignorer les principes de la loi morale qui sont inscrits dans la conscience de tout homme. Les impulsions de la sensibilité, les passions peuvent également réduire le caractère volontaire et libre de la faute, de même que des pressions extérieures ou des troubles pathologiques. Le péché par malice, par choix délibéré du mal, est le plus grave.

1861 Le péché mortel est une possibilité radicale de la liberté humaine comme l’amour lui-même. Il entraîne la perte de la charité et la privation de la grâce sanctifiante, c’est-à-dire de l’état de grâce. S’il n’est pas racheté par le repentir et le pardon de Dieu, il cause l’exclusion du Royaume du Christ et la mort éternelle de l’enfer, notre liberté ayant le pouvoir de faire des choix pour toujours, sans retour. Cependant si nous pouvons juger qu’un acte est en soi une faute grave, nous devons confier le jugement sur les personnes à la justice et à la miséricorde de Dieu.

1862 On commet un péché véniel quand on n’observe pas dans une matière légère la mesure prescrite par la loi morale, ou bien quand on désobéit à la loi morale en matière grave, mais sans pleine connaissance ou sans entier consentement.

1863 Le péché véniel affaiblit la charité ; il traduit une affection désordonnée pour des biens créés ; il empêche les progrès de l’âme dans l’exercice des vertus et la pratique du bien moral ; il mérite des peines temporelles. Le péché véniel délibéré et resté sans repentance nous dispose peu à peu à commettre le péché mortel. Cependant le péché véniel ne rompt pas l’Alliance avec Dieu. Il est humainement réparable avec la grâce de Dieu. " Il ne prive pas de la grâce sanctifiante ou déifiante et de la charité, ni par suite, de la béatitude éternelle " (RP 17) :

L'homme ne peut, tant qu'il est dans la chair, éviter tout péché, du moins les péchés légers. Mais ces péchés que nous disons légers, ne les tiens pas pour anodins : si tu les tiens pour anodins quand tu les pèses, tremble quand tu les comptes. Nombre d'objets légers font une grande masse ; nombre de gouttes emplissent un fleuve ; nombre de grains font un monceau. Quelle est alors notre espérance ? Avant tout, la confession ... (S. Augustin, ep. Jo. 1, 6).

1864 " Tout péché et blasphème sera remis aux hommes, mais le blasphème contre l’Esprit ne sera pas remis " (Mt 12,31 ; cf. Mc 3,29 ; Lc 12,10). Il n’y a pas de limites à la miséricorde de Dieu, mais qui refuse délibérément d’accueillir la miséricorde de Dieu par le repentir rejette le pardon de ses péchés et le salut offert par l’Esprit Saint (cf. DeV 46). Un tel endurcissement peut conduire à l’impénitence finale et à la perte éternelle
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Vous avez dit peché mortel?   Sam 03 Fév 2007, 00:24

Citation :
Bonsoir tous le monde.
J'ai envie de répondre par rapport à l'exemple de l'alcoolique violent.
On peut chercher le pourquoi et le comment de cette maladie. Et la violence, qui n'est pas "liée" à cette maladie: bien sûr le malade, ayant pris conscience de son impuissance face à sa consommation, peut se venger sur celle qu'il tient par l'amour. Mais par exemple mon mari, dont le tempéremment depuis gamin est violent, sait très bien se retenir même bouré devant les personnes qu'il faut. Il a le courage de laisser la folie le diriger seulement quand il peut sans risques!!! Et après avoir tâté le terrain!!! C'est lui-même, après discussion, qui me la dit.

Bref. Le pire violeur-pédophile-criminel-sadique-magouilleur-gros sous-menteur-manipulateur a toutes les raisons d'agir ainsi! D'y penser m'aide à demander à Dieu de m'aider à le pardonner. Mais de faire mon possible pour m'en protéger! ...ça je l'apprend petit à petit...(et d'en protéger les innocents!)

Sans trop réfléchir, je pensais que les péchés mortels c'était tuer, renier Dieu, voler, tromper, mais surtout ne pas faire le bien en pleine connaissance de cause...
Vous savez mon mari il ne s'excuse presque jamais. Peut-être une fois tous les 2 ans, après un truc pire que d'habitude, il m'appelle au boulot et me dit: j'ai été con hier. Et puis c'est comme si rien ne s'était passé, si je lui demande il dit ne pas se souvenir...
Allez, bonne nuit. Marie

Bonjour Marilluce,

Je dirais qu'il est violent et un fin manipulateur...

C'est difficile d'exprimer ma pensé alors que tout votre être semble se refuser à voir la réalité... Je m'explique...

Je ne vous parlerai pas vraiment du péché mais de autre chose...

Il arrive quelque fois que croyant faire la volonté de Dieu, nous ne fassions que la nôtre. Cet homme c'est présenté sur votre chemin et vous l'avez follement aimée au point de vouloir unir votre vie à lui.
Évidement autant d'amour ne pouvait venir que de Dieu et vous avez cru que cet homme vous était destinée (volonté de Dieu).

Il y a des amours qui sont dangereux (une tentation et non pas votre destiné), donc qui ne viennent pas de Dieu...
Bien souvent face à un tel amour (destructeur), Dieu nous demande de choisir entre son Amour et cet amour (amour humain). Il y a des amours humains qui peuvent nous blesser au point de perdre la foi... Je crois bien que c'est leur raison d'être...

Oui il faut pardonner mais il faut aussi agir.... Je crois bien que vous avez épousée votre pire ennemi... Ce n'est pas nécessaire de vivre avec votre ennemi pour pouvoir lui pardonner... se serait encore une fuite de la réalité...

Je pense qu'il vous faut faire un choix...

Merci bien Marilluce Smile

Ps.: Pardonnez moi ce hors sujet...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vous avez dit peché mortel?   Sam 03 Fév 2007, 06:40

mariluce a écrit:
Bonsoir tous le monde.
J'ai envie de répondre par rapport à l'exemple de l'alcoolique violent.
On peut chercher le pourquoi et le comment de cette maladie. Et la violence, qui n'est pas "liée" à cette maladie: bien sûr le malade, ayant pris conscience de son impuissance face à sa consommation, peut se venger sur celle qu'il tient par l'amour. Mais par exemple mon mari, dont le tempéremment depuis gamin est violent, sait très bien se retenir même bouré devant les personnes qu'il faut. Il a le courage de laisser la folie le diriger seulement quand il peut sans risques!!! Et après avoir tâté le terrain!!! C'est lui-même, après discussion, qui me la dit.

Oui, l'avis de Tourterelle est vraiment convainquant.

Ch§re Mariluce, pour reprendre le sujet, et de manière concrète, plus il y a CONNAISSANCE et LUCIDITE dans 'alcoolisme violent, et plus le péché mortel commis (bien que toujours lié à une FAIBLESSE) est grave.

Dieu, pour ce qui est de lui, nous pardonne sans cesse, 7 fois 77 fois car nous nous comportons sans cesse comme cela vis à cis de lui.

Mais une femme, dans son humanité, peut elle pardonner 7 fois 77 fois EN RESTANT DANS LA MEME MAISON ?

Ne doit elle pas faire appliquer la loi qui fait déménagrer le conjoint violent, en vue de sa conversion définitive à la sobriété, ou de la séparation définitive?

En tout cas, nous sommes bien, dans l'exemple de votre époux, dans le péché mortel typique.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Vous avez dit peché mortel?   Sam 03 Fév 2007, 10:59

ENSEIGNEMENT DU PERE VERLINDE SUR LE PECHE :

VIDEO


Le monde contemporain nous reproche de trop parler du péché ; en fait le chrétien ne parle du péché qu’à la lumière de la miséricorde, c’est-à-dire à la lumière du salut apporté par Jésus-Christ Notre-Seigneur. Parler du péché en dehors de la grâce, est s’exposer au risque de confondre le péché avec la faute. Or la faute est un concept qui relève de la psychologie, pas de la vie spirituelle. Est coupable d’avoir commis une faute celui qui transgresse une règle, une loi ; il est alors passible d’une punition ; il doit s’acquitter d’une dette. Le péché est d’un autre ordre : il est essentiellement rupture de l’alliance d’amour avec Dieu, dans laquelle la miséricorde divine vient nous rétablir en son Fils Jésus-Christ. Le péché dans le contexte chrétien n’a donc rien de culpabilisant : il est la prise de conscience de nos manquements à l’amour, à la lumière de la grâce qui nous restaure dans notre capacité d’aimer - que le péché avait précisément blessée. Si le christianisme insiste sur le péché, ce n’est donc pas pour écraser l’homme sous le poids d’une culpabilité morbide, mais pour qu’il saisisse la grâce de délivrance et de réconciliation qui lui est offerte en Jésus-Christ. L’Evangile n’est pas l’annonce d’une condamnation irrévocable, mais la joyeuse proclamation de la Bonne Nouvelle du salut gratuitement offert : « Nous vous en supplions, nous dit Saint Paul, laissez-vous réconcilier avec Dieu en Jésus-Christ » (2 Co 5, 20).
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vous avez dit peché mortel?   Sam 03 Fév 2007, 11:11

Chère Jo,

Citation :
Or la faute est un concept qui relève de la psychologie, pas de la vie spirituelle. Est coupable d’avoir commis une faute celui qui transgresse une règle, une loi ; il est alors passible d’une punition ;

Cette analyse n'est pas réaliste. L'expérience quotidienne montre qu'il existe des fautes morales dans la vie strictement humaine d'amitié (et on ne peut les qualifier du terme théologique de péché).

Le péché mortel est une notion THEOLOGIQUE: il détruit la relation d'amour à Dieu.

La faute morale est liée à une analyse de philosophie morale: elle détruit l'amour humain entre deux personnes.

Cela ne relève pas de la psychologie, mais bien de la morale du bien et du mal.

La vie de couple par exemple, même chez les non croyants, est atteinte de fautes qui tuent efficacement la relation conjugale A UN PLAN PARFAITEMENT HUMAIN ET MORAL.

L'expérience des couples montre qu'elles ne se réconcilient qu'à travers une explication, contrition, réparation (comme c'est le cas pour le péché vis-à-vis de Dieu dans le sacrement de réconciliation).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Vous avez dit peché mortel?   Sam 03 Fév 2007, 11:21

Il essaie simpleent de différencier tentation et péché
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vous avez dit peché mortel?   Sam 03 Fév 2007, 11:36

jo zecat a écrit:
Il essaie simpleent de différencier tentation et péché

Essayons avec ce texte enremplaçant le mot faute par le mot tentation:


Ca donne ceci:


Citation :
Le monde contemporain nous reproche de trop parler du péché ; en fait le chrétien ne parle du péché qu’à la lumière de la miséricorde, c’est-à-dire à la lumière du salut apporté par Jésus-Christ Notre-Seigneur. Parler du péché en dehors de la grâce, est s’exposer au risque de confondre le péché avec la TENTATION. Or la TENTATION est un concept qui relève de la psychologie, pas de la vie spirituelle. Est coupable d’avoir commis une TENTATION celui qui transgresse une règle, une loi ;

Argh... Confused Ca ne marche plus.
On n'est pas coupable d'une tentation (notion psychologique)

On est bien coupable d'une faute morale ...



Je pense qu'en fait, il parlerait alors d'une FAUTE CONTRE LA LOI POSITIVE (faute LEGALE) et il distinguerait cela d'une FAUTE MORALE... (faute contre l'amitié, la confiance etc.)


Qu'en pensez vous?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Vous avez dit peché mortel?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vous avez dit peché mortel?
» Qu'est-ce que vous avez pensé de Silent Hill???
» Les Betises que vous avez pondu lors de vos etudes.
» Vous avez tous déjà mangé halal
» Les pressions que vous avez subies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: