DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Hiroshima, Nagasaki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Peau d'âne



Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Dim 26 Nov 2006, 10:57

Expérience :



Ne pas enlever vos mains pour ne pas voir ça

Le bruit sourd comme des hélices étouffées par une masse "de je ne sais quoi". Au-dessus et nulle part, mais partout... Envahissante, parvenant jusqu'à l'intérieur de mes oreilles puis pénétrantes jusque dans mon cerveau...

Cela bouillonne dans ma tête ; ce bruit me rend sourde. Noyée, jusqu'à me faire éclater les tympans. Je ne comprends pas ! Devrais-je etre morte? J'ai mis mes mains sur mon visage me cachant du noir "de je ne sais quoi" ! Je sens mes cheveux flottants, sur d'invisibles vagues, mais je ne comprends pas ! La peur me tiraille le ventre "Ne pas ouvrir les yeux, ne pas ouvrir les yeux" Le bruit sourd deviens de plus en plus sourd... Près de moi autour de moi c'est le noir ; je ne sais pas ce que je fais là ! je devrais etre morte je ne comprends pas...

Elle m'a amené là, me demandant de lui faire confiance ; Je l'ai suivie jusqu'à ce bizarre souterrain, elle était sérieuse, ne rigolait pas et pourtant, des années, je ne me souviens pas (je ne sais plus qui elle est j'ai mal au ventre, la terreur fait partie de moi. Mon corps tremble, mon ventre se tord. Ne pas enlever mes mains ! Ne pas enlever mes mains! Je ne veux pas voir ça... Je ne veux pas voir ça ! Et... Ce grondement sourd, va me faire éclater les tympas. Et... Ces vagues d'airs qui me soulèvent les cheveux. J'entends au très loin, des voix... Je devine des : Non.. Noooooooooooooooooooon..!! Nooooooooon..!!!! Le son s'amoindrit, mais où sont'ils ? Qui sont'ils ? Mon dieu qu'est ce qui se passe?

J'avais ouvert ma fenètre ce matin, le soleil radieux promettait une magnifique journée. Etonnée de voir une foulle compacte sur la place, là, en bas, je regardais ce petit manège. Ne comprenant pas, la raison de ce brouhaha, je remarquais : Des képis d'officiers, les commerçants de la rue, mes voisins (mais qu'est ce qui se passe?). Je suis toutefois heureuse de voir autant de monde. Brusquement, dans la foule, en bas là tout en dessous de ma fenêtre, je rencontre le regard d'une jeune femme , c est une amie.Seulement, je n'arrive pas à lui donner de nom... mais je la connais, j'en suis certaine ! elle me sourit, d'un regard généreux ; puis se tournant vers un homme, grand, élégant avec casquette d'officier, elle lui chuchote... ils ont l'air amoureux tous les deux cela me fait sourire ; elle se retourne et m'appelle, je me penche à la fenetre, elle me fait le geste de descendre...

Je suis avec mon amie (?) je ne comprend pas, tout à l'air bizarre aujourd'hui. Pourtant, y a ce beau ciel bleu. Je ne comprend toujours pas pour quelles raisons il y a tant de monde sur la place.. Elle m'a demandé de la suivre ! "Fais moi confiance" !

Je l'ai suivie son parfum délicat me confortait, je le reconnaissais. Sa voix claire et calme me rassurait : "Mais pas un mot" ....Nous sommes arrivés à un endroit, celui-ci me semblait etre un bar, mais curieusement l'électricité ne fonctionnait pas, sombre tout était sombre... Je suivais mon guide, vers une porte du fond, "Tiens, je ne l'avais pas remarquée". Une grosse porte, copie de celles, des châteaux forts. D'une élégance jusqu'au bout ; j'eus l'impression que la porte s'ouvris à peine l'avait 'elle poussée. Surprise !! je découvris! une sorte de long couloir creusé dans la terre, faiblement éclairé par des sortes de lucarnes, à travers lesquelles des rayons du jour se faufilait . Cela me rassurait (silencieuse je suivais, mon guide) Mais, où veut 'elle m'enmener? Nous marchions un bon moment, (je commençais à regretter ma fenêtre et mon ciel bleu, réfléchissant à ce que je faisais ici).

A ma grande surprise, j'entendis des chuchotements, une autre porte ? Elle l'ouvrit tout aussi élégamment .. Stupéfaite, je découvrais comme une deuxième "salle", cependant différente ! Les murs creusés à meme la terre .. Mais ou étais je donc ? et cet obscurité ??? Des bougies déjà bien entamées, témoignaient de leurs présences, depuis un bon moment déjà. Pourquoi, ne parlaient'ils pas tout haut comme tout le monde? Elle me fit signe de la suivre à nouveau.. quoi ce n'était pas finie encore???Une odeur humide de terre me parvenait maintenant aux narines, quelque chose me mettais mal à l'aise, mais je suivais, on marcha encore puis brusquement : Une immense salle, presque vide taillée à meme la terre également ; au milieu, des piliers à moitiés rongés et moisis. je ne comprenais pas, regardaint partout apeurée, mes yeux s'habituant à l'obscurité je vis comme des étagères. Où du linge bien plié me rendit perplexe. c'était curieux ça, des casiers de linge correctement rangés à cet endroit, je m'approchais j'y voyais des vêtements féminins sur une, et masculin sur l'autre y avait le choix y avait toutes les tailles !! Il y en avait pour toute une vie. Bizarre cet endroit j'ignorais que cela pouvait exister.....

La salle était circulaire, l'odeur d'humidité me gênait, l'obscurité commençait à me peiner... Je pensais retrouver mon ciel bleu de ce matin.A, mon grand désarroi elle me fit signe de rester ici. Je me trouvais, près d'un pilier centrale ; plus loin, j'entendais des chuchotements, elle se dirigea vers ce groupe. En s'éloignant, me fit un merveilleux sourire, plein de douceur, tout en me disant "regretter"! " "Cela ne serait plus très long, maintenant", qu'il ne me fallait pas bouger, je devais lui faire confiance... "Ainsi j'aurais peut etre une chance !" (????). Je la regardais disparaitre dans le noir, plus loin encore et rejoindre ce groupe que je ne pouvais voir. Alors,je me mis à hurler : " Mais qu'est ce qui ce passe? " Alors, les chuchotements cessèrent, brusquement le silence absolue régna. Je restais l'oreille suspendue, dans l'attente d' une réponse...

Elle revint, aussi légère, aussi souriante ; son doigt fin mis sur sa bouche : Chut.....
A cet instant ! Tout se précipita !!

Un bruit sourd envahit la caverne.. Machinalement, je me bouchais les oreilles et fermaient les yeux. L'impression que le sol tremblait que tout allait s'écrouler, e ne cessais de me répèter : "Mais ? Qu'est ce que c'est que ça ? Mais qu'est ce que c'est que ça?" La trouille m'empoigna... J'entendis, le bruit sourd, innonder la salle plongée dans l'obscuritée ! Comme d'immenses hélices embrasser... Invisibles, l'espace...

A cet instant, la réponse m'apparue dans toute son horreur ! Mon Dieu ! Mon Dieu ! Non !!!! Ce n'est pas possible. Mon dieu ! Non ! Pas ça ! Pas ça !!!! Je plaquais mes mains sur mon visage, refusant de voir, même dans ce noir. Mes tympans, semblait'il, allaient éclater. Mes cheveux flottaient, dans l'immense mère d'espace, les claquements se rapprochèrent de plus en plus et l'air me semblait se mouvoir, onduler de plus en plus "Je ne comprends pas" , "Ne devrais je pas etre morte déjà ?" A cet instant, Je tremblais de terreur. Des douleurs me broyaient l'estomac, le ventre, les oreilles. Les sachant là, je n'y faisais même plus attention, la terreur prenait sa place!!! Je me répètais, "je devrais etre morte! je ne comprends pas...Je devrais etre morte déjà" Me refusais à enlever mes mains pour voir... Puis là, la vérité s'imposa. Par une phrase silencieuse intérieure, venant de l'extérieure à la fois."Si, tu ne veux pas savoir, tu n'as qu'à te réveiller de ton cauchemard.." J'ai hésité une demi-seconde. Et, j'ai dis "Non" !

Alors, je sus à cet instant précis :

La terreur repris sa place, l'onde de choc traversait maintenant les parois elle venait pesante et invisible. Je comprenais pourquoi autour de moi tout ne s'était pas écroulés. L'onde brulante, était en train de détruire l'humanité! Que l'humanité ! Pas les murs, pas les maisons, pas, les voitures ... C 'est nous qu'elle détruisait ! Juste le corps humains juste notre race humaine. Alors je compris aussi que même, si, je le voulais ! Plus jamais, je ne pourrais enlever mes mains, de sur mon visage. Collée. De même que la terreur me faisait pleurer ! Les larmes ne pouvaient mouiller mon visage. Car déjà assèchées... Qui avait lachée la bombe nucléaire ? Je l'ignorais, tout ce que je comprend, c'est que je ne suis pas encore morte. Je baigne dans une mer invisible. Ce bruit sourd comme les battements d'hélices géantes, m'éclate les oreilles, la peur me dévore de l'intérieur. L'onde de choque traverse la surface, puis l'épaisseur du plafond naturel de la terre, je ne peux la voir, mais je la sens, elle m'enveloppe, me prends dans son souffle, baiser mortelle soulève mes cheveux, minutes interminables.. Je ne pourrais meme pas enlever mes mains si je le voulais (j'évite d'imaginer mon corps). Maintenant, je sais. Pense, à eux... Là, au dessus sur la place. Que ce passe t'il ? Au loin, provenant du fond et partout dans la caverne, y a des voix qui s'éteignent. Une à une, comme des bougies et je comprendre. Non... Non... Noooooooooooon. Je me sens, d'un coup, terriblement seule. Tremblante de dégoût, alors je dis : " vite ! Très vite alors !.....

Et je me suis réveillée.

"Autrement vous ne pourrez pas enlever vos mains pour ne pas voir ça".



D'Arcanes.
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Dim 26 Nov 2006, 11:23

Un des vilains côtés de la guerre est nécessité du mensonge avant, pendant et après.
(Général A. Percin)

Le lancer des bombes atomiques ne fut pas tellement le dernier acte militaire de la 2e Guerre mondiale que la première grande opération de la guerre froide diplomatique avec la Russie.
(Blackett, prix Nobel anglais)

Il n'y eut jamais aucune illusion de ma part sur le fait que la Russie était l'ennemi et que le projet était conduit sur cette base.
(Groves)

Après l'essai de la première bombe sont le nom de code fut Trinity, voici la réaction du général Farrel :

Citation :
Le déplacement d'air frappa violemment les gens et puis, presque immédiatement, un coup de tonnerre assourdissant, terrifiant, interminable suivi, qui nous révéla que nous étions de petits êtres blasphémateurs qui avaient osé toucher aux forces jusqu'alors réservées au Tout-Puissant.

Et ce n'était qu'un essai dans le désert américain.
Les deux sites japonais furent sélectionnés pour faire le maximum de dégâts : 250 000 personnes moururent à Hiroshima et 150 000 à Nagasaki.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Dim 26 Nov 2006, 11:51

Chère Krystyna,

C'est vrai.

Et jusqu'au bout, les Nazis crurent que les Alliés se réuniraient à eux contre les soviétiques.

C'était politiquement et militairement impossible. En effet, l'agresseur premier, celui qui initia tout ce grand tumulte est forcément le premier ennemi.

Et, politiquement, même s'il est vrai que l'URSS s'attaqua aussi à la Pologne, le camp libre ne pouvait s'attaquer à ces deux puissances ensemble.

la Pologne a été sacrifiée non à la morale, mais au réalisme de la politique.

quand la politique aura disparu, dans l'autre monde, on sera tout de même mieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Mar 28 Nov 2006, 18:02

Pour reprendre l'exple de l'Iran qui nous occupe: il me semble que vous oubliez tous un paramètre fort simple; une intervention militaire, préventive ou non, avec ou sans arrières-pensées économiques, est difficilement praticable pour des raisons stratégiques et tenant à la nature du terrain!

L'Iran n'est pas l'Irak (plat); c'est montagneux; regardez un atlas vous verrez que le pays est entouré de montagnes: s'il est un endroit au monde peu pratique pour une promenade militaire, c'est bien là! Et le pays compte 70 ou 80 millions d'habitants (3 ou 4 fois plus que l'Irak); c'est un trop gros morceau, même pour les USA; une force d'intervention ne disposera pas là-bas d'un boulevard à chars d'assaut comme en basse Mésopotamie; et réduire l'intervention aux frappes aériennes, c'est la condamner à l'inefficacité au moins partielle (destruction possible des usines nucléaires, ms pas défaite d'Ahmadinejad).

Et quels alliés des américains assez téméraires pour s'y aventurer trouveraient-ils? Et n'auraient-ils pour ennemi que l'Iran? Cela ne ferait-il pas basculer d'autres pays musulmans ds un soutien suicidaire mais fanatique à leurs coreligionnaires? Non décidément vous vous colletez pour rien chers amis, ns n'en sommes pas là; pour que la guerre soit portée par des occidentaux sur le sol iranien il faudrait un plus gros motif que la seule existence de la bombe iranienne; et sauf si Ahmadinejad est encore plus couard que fou à lier -ce n'est pas à exclure- nous devons ns attendre au pire...chez nous.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Mar 28 Nov 2006, 20:27

PACALOU a écrit:
Pour reprendre l'exple de l'Iran qui nous occupe: il me semble que vous oubliez tous un paramètre fort simple; une intervention militaire, préventive ou non, avec ou sans arrières-pensées économiques, est difficilement praticable pour des raisons stratégiques et tenant à la nature du terrain!

L'Iran n'est pas l'Irak (plat); c'est montagneux; regardez un atlas vous verrez que le pays est entouré de montagnes: s'il est un endroit au monde peu pratique pour une promenade militaire, c'est bien là! Et le pays compte 70 ou 80 millions d'habitants (3 ou 4 fois plus que l'Irak); c'est un trop gros morceau, même pour les USA; une force d'intervention ne disposera pas là-bas d'un boulevard à chars d'assaut comme en basse Mésopotamie; et réduire l'intervention aux frappes aériennes, c'est la condamner à l'inefficacité au moins partielle (destruction possible des usines nucléaires, ms pas défaite d'Ahmadinejad).

Et quels alliés des américains assez téméraires pour s'y aventurer trouveraient-ils? Et n'auraient-ils pour ennemi que l'Iran? Cela ne ferait-il pas basculer d'autres pays musulmans ds un soutien suicidaire mais fanatique à leurs coreligionnaires? Non décidément vous vous colletez pour rien chers amis, ns n'en sommes pas là; pour que la guerre soit portée par des occidentaux sur le sol iranien il faudrait un plus gros motif que la seule existence de la bombe iranienne; et sauf si Ahmadinejad est encore plus couard que fou à lier -ce n'est pas à exclure- nous devons ns attendre au pire...chez nous.

Le but n'est pas la conquête, mais la saisie de tout matériel nucléaire.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Mer 29 Nov 2006, 08:40

Arnaud Dumouch a écrit:
PACALOU a écrit:
Pour reprendre l'exple de l'Iran qui nous occupe: il me semble que vous oubliez tous un paramètre fort simple; une intervention militaire, préventive ou non, avec ou sans arrières-pensées économiques, est difficilement praticable pour des raisons stratégiques et tenant à la nature du terrain!

L'Iran n'est pas l'Irak (plat); c'est montagneux; regardez un atlas vous verrez que le pays est entouré de montagnes: s'il est un endroit au monde peu pratique pour une promenade militaire, c'est bien là! Et le pays compte 70 ou 80 millions d'habitants (3 ou 4 fois plus que l'Irak); c'est un trop gros morceau, même pour les USA; une force d'intervention ne disposera pas là-bas d'un boulevard à chars d'assaut comme en basse Mésopotamie; et réduire l'intervention aux frappes aériennes, c'est la condamner à l'inefficacité au moins partielle (destruction possible des usines nucléaires, ms pas défaite d'Ahmadinejad).

Et quels alliés des américains assez téméraires pour s'y aventurer trouveraient-ils? Et n'auraient-ils pour ennemi que l'Iran? Cela ne ferait-il pas basculer d'autres pays musulmans ds un soutien suicidaire mais fanatique à leurs coreligionnaires? Non décidément vous vous colletez pour rien chers amis, ns n'en sommes pas là; pour que la guerre soit portée par des occidentaux sur le sol iranien il faudrait un plus gros motif que la seule existence de la bombe iranienne; et sauf si Ahmadinejad est encore plus couard que fou à lier -ce n'est pas à exclure- nous devons ns attendre au pire...chez nous.

Le but n'est pas la conquête, mais la saisie de tout matériel nucléaire.

Et vous croyez que les iraniens vont laisser entrer les huissiers? C'est encore bien plus difficile qu'en Irak! S'il devait y avoir une intransigeance occidentale-US ds ce but, alors la grande guerre de l'islam pourrait bien partir de là!
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Mer 29 Nov 2006, 10:23

De toute façon, ces gens n'ont plus assez de soldats (US).
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Mer 29 Nov 2006, 10:35

Pierre de lune a écrit:
De toute façon, ces gens n'ont plus assez de soldats (US).

C'est effectivement une question de moyens, à laquelle est subordonnée la morale; présentement les américains st en difficulté en Irak, en Afghanistan: ils ne vt pas en plus s'y mettre en Iran...
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Mer 29 Nov 2006, 14:10

Ce qui m'amuse beaucoup, c'est de voir comme cela indiffère aux dirigeants de savoir que le Pakistan, bien plus excité que l'Iran et de plus en plus peuplé, possède déjà la bombe atomique.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Mer 29 Nov 2006, 14:41

Pierre de lune a écrit:
Ce qui m'amuse beaucoup, c'est de voir comme cela indiffère aux dirigeants de savoir que le Pakistan, bien plus excité que l'Iran et de plus en plus peuplé, possède déjà la bombe atomique.

Chère Krystyna, en politique et dans la résolution des conflits, ce n'est pas le peuple qui compte, mais d'abord l'orientation de ses dirigeants.

Pour le moment, le Pakistan est tenu par un gouvernement pro-occidental, à la grande colère d'une grande partie de son peuple.

Lorsque Moucharaf aura été chassé et que les islamistes seront au pouvoir, une autre guerre hélas, arrivera.

Vous devez comprendre que c'est une crise pour des années et qu'elle se terminera probablement mal.

Et ce n'est pas en dansant sur le volcan et en accusant le gouvernement US qui est le seul à essayer de prévenir, plutôt que de courir, qu'on fera avancer les choses.

si vous voulez aoir la paix tout de suite, il y a une solution que prosent les islamistes: se convertir à l'islam et se soumettre à la chariah.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Mer 29 Nov 2006, 14:44



Quand on est au pied du mur on est d'autant plus impressionné par sa hauteur (proverbe chinois de Pacalou); c'est aussi qd l'horizon est barré qu'on aime autant fermer les yeux; je vous comprends bien Arnaud mais j'essaye comme Pierre de Lune de me faire procureur contre l'idée interventionniste parce qu'il n'est pas si évident que ns soyons au pied du mur et pour ma part je ne considère pas que ce soit fermer les yeux que d'attendre et pour mieux voir.

Pierre de Lune a raison de rappeler que le Pakistan ne provoque bizarrement pas le même scandale; avec ce bémol tt de même qu'il a eu sa bombe ds un tt autre contexte, qui est celui de sa rivalité avec l'Inde; je sais bien que la bombe peut-être utilisée partout ms ici ns sommes a priori ds un contexte indien et non pas proche-oriental; mais ce contexte proche-oriental pakistanais ne peut-il évoluer en cas d'intervention de l'Occident en Iran?

Et il y a la question des dirigeants: si l'Iran était gouverné par un régime pro-us comme le Pakistan ou l'Arabie, il n'y aurait pas de problème.
Si demain Mucharaf est remplacé par des fous de Dieu les américains pourront revoir tte leur diplomatie moyen-orientale
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Ven 01 Déc 2006, 22:26

Nous sommes focalisés sur la bombe atomique, mais au moment où elles ont explosé, personne n'avait entendu parler de l'atome. Qui sait s'il ne se prépare pas une arme encore plus redoutable ou au moins équivalente ? (exemple : armes génétiques, armes à ondes, rétrovirus...).
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Sam 02 Déc 2006, 11:16

Code:
Qui sait s'il ne se prépare pas une arme encore plus redoutable ou au moins équivalente ? (exemple : armes génétiques, armes à ondes, rétrovirus...).

Rassure-toi, nos champions de la démocratie s'en occupent certainement sérieusement, au cas où il faudrait y recourir pour éliminer la menace islamiste. Sinon, ce serait faire preuve de leur part de beaucoup d'imprévoyance.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Dim 10 Déc 2006, 12:06

Cher Arnaud,

Au sujet de l'explosion de ces deux bombes nucléaires, tu dis que tu considères que moralement elles sont injustifiables, mais qu'elles sont justifiables politiquement, et donc que d'une certaine manière elles sont un bien. En gros, "la fin justifie les moyens". Je trouve cette vision des choses... diabolique. Attention, je ne dis pas que tu es diabolique, je dis juste que ce genre de propos ne me semble pas inspiré de l'Esprit-Saint. D'ailleurs, je trouve qu'à notre époque, on a tendance à excuser facilement les crimes, on les excuse plus facilement que la faiblesse. La force semble tout justifier.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 10:10

Chantecler a écrit:
Cher Arnaud,

Au sujet de l'explosion de ces deux bombes nucléaires, tu dis que tu considères que moralement elles sont injustifiables, mais qu'elles sont justifiables politiquement, et donc que d'une certaine manière elles sont un bien. En gros, "la fin justifie les moyens". Je trouve cette vision des choses... diabolique. Attention, je ne dis pas que tu es diabolique, je dis juste que ce genre de propos ne me semble pas inspiré de l'Esprit-Saint. D'ailleurs, je trouve qu'à notre époque, on a tendance à excuser facilement les crimes, on les excuse plus facilement que la faiblesse. La force semble tout justifier.

Je ne rectifie qu'une chose, dans votre synthèse :



Politiquement, elles ne furent pas un bien, mais probablement UN MOINDRE MAL, en comparaison des autres solutions qui se présentaient:
- Blocus et famine.
- Bombardement classiques avec des flottes de forteresses volantes venant d'Europe.
- Débarquement des foreces US.

Finalement, la question qui se pose est la suivante:

Pourquoi ce monde nous met-il parfois dans des DILEMMES?

dilemme, en grec, se dit "diabolos". Donc je partage votrte avis.

Cependant, la question des dilemmes ne se pose pas qu'au Diable, mais à Dieu.
Pourquoi ces permissions?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 10:57

Le problème est qu'en politique on remplace ce qui est moral par ce qui est nécessaire. Le bon n'existe plus, le bien devient l'utilité. Mensonge et violence sont justes s'ils servent un intérêt supérieur. La sincérité et l'honnêteté sont une marque de faiblesse. Et en cas de guerre, tout cela prend des proportions encore plus importantes. Je trouve qu'il est temps de pousser un cri d'alarme.
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 10:59

Arnaud Dumouch a écrit:


Je ne rectifie qu'une chose, dans votre synthèse :
..........
Politiquement, elles ne furent pas un bien, mais probablement UN MOINDRE MAL, en comparaison des autres solutions
affraid :evil: :evil: :evil:

Comme je le disais dans un autre fil :

Citation :
Je pense que s'il est une chose que la souffrance apprend c'est :

1°) La compassion

2°) La sensibilité

3°) Le bon sens

4°) Le courage

Ce dont, je suis obligée de le constater, notre civilisation est complètement dénuée
et croyez moi, être malade vous en fait prendre douloureusement conscience

C'est précisément ce que je disais récemment à une amie devant l'inhumanité ambiante : "Il faudrait que la société passe par le creuset de la souffrance comme l'est la grave maladie et ensuite guérisse. Elle redeviendrait enfin humaine !"

Je vais aller plus loin. Quand on reproche à Dieu les malheurs qui écrasent le monde, comme je le comprends de s'effacer, de laisser notre péché nous gangrainer et gangrainer notre environnement ! C'est notre seule porte de sortie vers la vie éternelle !

Ce que vous venez de dire confirme mon post : il faudra que l'occident déshumanisé connaisse une semblable souffrance que vous jugez "un moindre mal" pour retrouver le salut
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 12:13

Chantecler a écrit:
Le problème est qu'en politique on remplace ce qui est moral par ce qui est nécessaire. Le bon n'existe plus, le bien devient l'utilité. Mensonge et violence sont justes s'ils servent un intérêt supérieur. La sincérité et l'honnêteté sont une marque de faiblesse. Et en cas de guerre, tout cela prend des proportions encore plus importantes. Je trouve qu'il est temps de pousser un cri d'alarme.

C'est vrai.

Mais cette obligation cynique d'efficacité ne doit pas être une règle universelle. Il y a moyen de faire de la politique et même la guerre en suivant globalement des règles d'honneur.

Jeanne d'Arc fut elle-même ordonatrice de cet honneur (avertissements aux anglais, propsition de traité etc.) mais la réalité lui sauta en plein visage lorsqu'elle vit les premiers morts.

Elle fut capturée à cause d'une décision du réalisme militaire. En effet, le bourgmestre d'Orléans dû choisir (dilemme) entre laisser les portes de sa ville ouverte et risquer sa perte totale, ou les fermer et livrer Jeanne, en retard, aux anglais.

Qu'auriez-vous choisi entre ces deux alternatives ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 12:19

Il fautdrait que je connaisse mieux cette période pour te répondre, et de plsu àa n'apporterait pas grand chose puisque le contexte actuel est complètement différent.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 12:40

Chantecler a écrit:
Il fautdrait que je connaisse mieux cette période pour te répondre, et de plsu àa n'apporterait pas grand chose puisque le contexte actuel est complètement différent.

Chaque période implique ce réalisme politique. On ne peut JAMAIS y échapper. L'Europe s'est montrée trop angelique, par exemple, avec Milosevich car elle a cru que la morale, et les discussion de gentlemen suffisaient.

Rien à faire: il fallait des bombes...

Dans l'autre monde, on sera débarassés de cette dimension grégaire et dangereuse.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 13:52

Arnaud, veuillez excuser cette observation, mais:
Ce n'est pas devant Orléans mais devt Compiègne que Jeanne fut capturée; et par des bourguignons qui la livrèrent aux anglais; pour le reste je ne souviens plus des détails mais cela n'enlève rien à votre démonstration!
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 14:06

Je vais pê choquer, mais qu'avons nous fait en nous opposant à Milosevitch, sans nous en donner les moyens? Sinon la preuve de l'inexistence de l'Europe, de l'impuissance des "puissances qui la composent, la trahison d'une vieille fraternité d'armes franco-serbe, pour finir par l'humiliation de devoir (comm d'hab) appeler les américains à la rescousse, et le non-sens de voir la Bosnie devenir un état largement musulman -à l'heure où la tendance est à la séparation des états et des religions au coeur de l'Europe. Je rappelle en outre que la Bosnie est une région que les serbes revendiquent depuis la fin du 19ème siècle et où cohabitent deux et non trois nationalités -les "musulmans" étant des serbes islamisés, reconnus comme tels par...Tito, afin de diminuer l'importance numérique du groupe ethnique serbe ds la Yougoslavie-!

Pacalou
PS je n'ai pas trouvé ça ds JBainville
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 14:36

PACALOU a écrit:
Je vais pê choquer, mais qu'avons nous fait en nous opposant à Milosevitch, sans nous en donner les moyens? Sinon la preuve de l'inexistence de l'Europe, de l'impuissance des "puissances qui la composent, la trahison d'une vieille fraternité d'armes franco-serbe, pour finir par l'humiliation de devoir (comm d'hab) appeler les américains à la rescousse, et le non-sens de voir la Bosnie devenir un état largement musulman -à l'heure où la tendance est à la séparation des états et des religions au coeur de l'Europe. Je rappelle en outre que la Bosnie est une région que les serbes revendiquent depuis la fin du 19ème siècle et où cohabitent deux et non trois nationalités -les "musulmans" étant des serbes islamisés, reconnus comme tels par...Tito, afin de diminuer l'importance numérique du groupe ethnique serbe ds la Yougoslavie-!

Pacalou
PS je n'ai pas trouvé ça ds JBainville

Merci pour la correction sur Jeanne d'Arc.

Et je partage votre avis.

La leçon de l'histoire est interessante.

Il faut se souvenir que les USA furent attaqués le 11 septembre 2001, juste après être venus en aide, au nom des droits de l'homme, à un peuple musulman.

Ceci remet les choses en perspective. Les agresseurs furent bien islamistes.

Autre remarque à l'égard de J. Chirac: l'attaque de la serbie se fit, comme pour l'Irak, après une décision française à Fontainebleau et malgré le véto de l'ONU (blocage Russe).

C'était juste en passant afin d'indiquer à Krystyna la différence entree politique et cohérence morale.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 14:38

Cher Pacalou,

En ce qui me concerne, tu ne me choques absolument pas. Cette intervention au Kosovo ressemble à un test pour voir la capacité des Etats, dont la France, à réagir rapidement à un claquement de doigts américain. Heureusement qu'on s'est rattrapés par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 14:43

Arnaud Dumouch a écrit:


Autre remarque à l'égard de J. Chirac: l'attaque de la serbie se fit, comme pour l'Irak, après une décision française à Fontainebleau et malgré le véto de l'ONU (blocage Russe).

C'était juste en passant afin d'indiquer à Krystyna la différence entree politique et cohérence morale.

Oui pour une fois nous aurions du tenir compte du "machin" ONU...
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 14:47

Chantecler a écrit:
Cher Pacalou,

En ce qui me concerne, tu ne me choques absolument pas. Cette intervention au Kosovo ressemble à un test pour voir la capacité des Etats, dont la France, à réagir rapidement à un claquement de doigts américain. Heureusement qu'on s'est rattrapés par la suite.

Cher Chanteclerc,

De quel "test" veux-tu parler? En vue de l'Irak? Je ne me souviens pas bien des dates de l'une et l'autre guerre...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 14:52

Citation :
Cette intervention au Kosovo ressemble à un test pour voir la capacité des Etats, dont la France, à réagir rapidement à un claquement de doigts américain.

Euh... Là, ce sont les USA qui ont agi à un claquement de doigt de la France... Faudrait relire l'histoire...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 14:58

PACALOU a écrit:
Chantecler a écrit:
Cher Pacalou,

En ce qui me concerne, tu ne me choques absolument pas. Cette intervention au Kosovo ressemble à un test pour voir la capacité des Etats, dont la France, à réagir rapidement à un claquement de doigts américain. Heureusement qu'on s'est rattrapés par la suite.

Cher Chanteclerc,

De quel "test" veux-tu parler? En vue de l'Irak? Je ne me souviens pas bien des dates de l'une et l'autre guerre...

Non, je parle du Kosowo et de la Serbie. Je suis d'accord avec toi que c'était une erruer. Quant à savoir qui "a commencé" entre ces gens et la France, je vais me documenter un peu plus. drunken Mais de toute façon, je n'approuve pas davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 15:05

Et je ne suis pas du tout convaincue que ce soit une décision française. Les accords de Fontaonebleau ont eu lieu en France, ce qui n'implique pas forcément que la décision ait été française.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 15:13

Chantecler a écrit:
Et je ne suis pas du tout convaincue que ce soit une décision française. Les accords de Fontaonebleau ont eu lieu en France, ce qui n'implique pas forcément que la décision ait été française.

C'est une décision personnelle de J. Chirac, après 10 ans de génocide Serbe et 150 000 morts. Il était décidé à cette intervention humanitaire et les média l'appuyèrent montrant des vues aériennes de charniers supposés. au nom des Droits de l'homme, les USA approuvèrent et, l'ONU ayant donné son véto, on décida de confier la chose à l'OTAN. Les USA étaient seuls capables de suivre au plan des armes.

J'approuve tout à fait Chirac au plan moral.

problème: il n'avait pas pensé à l'aspect politique (conquête musulmane d'une antique terre orthodoxe, humiliation russe, mépris des islamistes).

Quand au Européens, ne voyant pas de pétrole au Kossovo, ils inventèrent toute sortes d'arrière-pensées machiavéliques à Bill Clinton...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 15:17

Chantecler a écrit:
Et je ne suis pas du tout convaincue que ce soit une décision française. Les accords de Fontainebleau ont eu lieu en France, ce qui n'implique pas forcément que la décision ait été française.

Fais-tu allusion à la décision d'intervention en Bosnie? Les accords de Fontainebleau... Veux-tu bien rafraichir ma mémoire? (ce passé est trop proche: je n'ai pas suffisamment assimilé); je doute fort que Chirac ait eu le cran d'intervenir seul: à part pour une peccadille limitée à une ex-colonie africaine où "nos intérêts" sont menacés, ça ne s'est plus vu depuis Napoléon III! D'ailleurs je me demande si l'appartenance européenne n'a pas anesthésiée en France toute vélléité de fidélité à ses anciennes amitiés et à sa propre grandeur, comme disait le Général.
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 15:28

La France ne peut avoir aujourd'hui une "défense performante" pour la bonne raison qu'ayant renoncé à être un Etat souverain, elle n'a plus de politique de défense qui lui soit, propre. Elle se borne maintenant à fournir des soldats et des armes - souvent "dépassées" si l'on en croit les critiques formulées outre-Atlantique - à une autorité militaire supranationale, donc étrangère, en l'occurrence le plus souvent américaine. Comme le prouvent ses interventions en Irak, en Somalie, en Bosnie et au Kosovo.
[...]
Dès l'origine de la crise des Balkans, les services spéciaux américains et allemands entraînaient et armaient les volontaires musulmans du Kosovo, les incitant à la révolte contre Belgrade. Au printemps 1999, à Rambouillet puis à Paris, le tandem Clinton-Albright formulaient des exigences dont le refus légitima l'intervention aérienne de l'OTAN. La France y participa, sous commandement militaire des Etats-Unis. Ainsi qu'il en avait été au lendemain de la guerre du Golfe, sa contribution fut critiquée outre-Atlantique. Le retard des Européens, y compris des Français, en matière d'armement fut mis en évidence.

http://www.diploweb.com/france/34.htm
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 15:32

Citation :
les services spéciaux américains et allemands entraînaient et armaient les volontaires musulmans du Kosovo,

:nawak:

Tout ce qui est sur Internet n'est pas vrai, chère Krystyna.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 15:33

Je l'ai mis là comme simple point de vue sur la question. Et de toute façon que ce soit une décision française ou américaine m'importe peu. Le résultat n'en est pas plus glorieux.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 15:34

Merci Arnaud,
J'ai la réponse à ma question;
Les médias ont littéralement sur-désinformé l'Occident ds cette affaire serbo-bosniaque; comme en Roumanie qques années avant on a hurlé au génocide; certes les serbes s'y prenaient avec brutalité mais on n'en était pas là; après la Bosnie, le Kossovo: j'ai en mémoire un reportage TV montrant des albanais de cette région fuyant les combats ds la neige, vers l'Albanie voisine; et on ns parlait là encore de Génocide; aujourd'hui il n'y a plus que qques milliers de serbes ds la province historique de la Serbie (préfiguration de ce que sera demain ou après demain l'Ile de France?); n'est-on pas fondé à penser qu'on s'est trompé de génocide?
Les serbes pratiquaient une intimidation violente, et la résistance des agressés a pu tourner au massacre, mais il n'y a jamais eu de "génocide";
maintenant dès qu'il y a 15 morts ds un conflit, on sort ce mot, qui a déjà de ce fait perdu sa terrible et réelle signification!
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 15:38

jo zecat a écrit:

Je pense que s'il est une chose que la souffrance apprend c'est :

1°) La compassion

2°) La sensibilité

3°) Le bon sens

4°) Le courage

Ce dont, je suis obligée de le constater, notre civilisation est complètement dénuée.

Je pense tout simplement que le monde actuel manque cruellement de noblesse d'âme. J'emploie volontairement ce mot de "noblesse" car il est complètement démodé, comme on a démodé peu à peu les notions de famille, de nation, etc. Tout ce qui est générosité, courage, honnêteté, franchise, loyauté, tout cela est tourné en dérision au profit du pragmatisme et de l'efficacité. Du coup, on est prêt à tout justifier.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 15:42

Citation :
Les serbes pratiquaient une intimidation violente, et la résistance des agressés a pu tourner au massacre, mais il n'y a jamais eu de "génocide";

Cher Pacalou,
Depuis 10 ans, les Serbes s'en prenaient aux Croates, aux musulmans, bref ils rêvaient de la Grande Serbie. De vraies nazis.

Au Kosovo, les Serbes décidèrent de procéder à une "purification éthnique". La technique utilisée fut le meurtre de certains hommes, et la systématisation du viol de tout ce qui était féminin.

Le problème moral était réel. Il ne faut pas s'aveugler. C'est d'ailleurs à cette occasion que l'avortement fut systématiquement autorisé au Kosovo pour les femmes et les jeunes filles musulmanes. Jean-Paul II protesta, au grand scandale de l'Occident.

Politiquement, il s'avère que, au Kosovo, les Serbes étaient chez eux et que cette province a été conquise par l'imigration massive des albanais et le déménagement progressif des Serbes.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 16:03

Arnaud Dumouch a écrit:


Au Kosovo, les Serbes décidèrent de procéder à une "purification éthnique". La technique utilisée fut le meurtre de certains hommes, et la systématisation du viol de tout ce qui était féminin.

Le problème moral était réel. Il ne faut pas s'aveugler. C'est d'ailleurs à cette occasion que l'avortement fut systématiquement autorisé au Kosovo pour les femmes et les jeunes filles musulmanes. Jean-Paul II protesta, au grand scandale de l'Occident.

Politiquement, il s'avère que, au Kosovo, les Serbes étaient chez eux et que cette province a été conquise par l'imigration massive des albanais et le déménagement progressif des Serbes.

La guerre des serbes au Kossovo a pê été une réaction tardive et d'autant plus violente (soit, Milosevitch était un stalinien) que la situation était démographiquement difficile et défavorable aux serbes; qd on voit le résultat au Kossovo il est permis de se demander si les serbes n'ont pas fait une guerre "préventive" afin de se prémunir contre ce que les occidentaux leur ont tout de même imposé, et qui est la répétition de ce qui se profile ds bien d'autres pays.

vous parlez d'une immigration massive des albanais qui a chassé les serbes: nous sommes là face à une limite parmi bien d'autres du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes; un peuple a-t-il le droit, par sa fécondité, d'en éliminer un autre sur une terre qui ne lui appartenait pas?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 16:18

Citation :
un peuple a-t-il le droit, par sa fécondité, d'en éliminer un autre sur une terre qui ne lui appartenait pas?

Au plan moral, non bien sûr.

Mais au plan réel, le peuple ayant la plus grande démographie le fait toujours. D'où la question de notre imprudence migratoire.

Et déjà hélas sans doute est-il trop tard.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 17:14

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
un peuple a-t-il le droit, par sa fécondité, d'en éliminer un autre sur une terre qui ne lui appartenait pas?

Au plan moral, non bien sûr.

Mais au plan réel, le peuple ayant la plus grande démographie le fait toujours. D'où la question de notre imprudence migratoire.

Et déjà hélas sans doute est-il trop tard.

D'où aussi la violente réaction de défense des serbes, probablement
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 17:55

Chantecler a écrit:
jo zecat a écrit:

Je pense que s'il est une chose que la souffrance apprend c'est :

1°) La compassion

2°) La sensibilité

3°) Le bon sens

4°) Le courage

Ce dont, je suis obligée de le constater, notre civilisation est complètement dénuée.

Je pense tout simplement que le monde actuel manque cruellement de noblesse d'âme. J'emploie volontairement ce mot de "noblesse" car il est complètement démodé, comme on a démodé peu à peu les notions de famille, de nation, etc. Tout ce qui est générosité, courage, honnêteté, franchise, loyauté, tout cela est tourné en dérision au profit du pragmatisme et de l'efficacité. Du coup, on est prêt à tout justifier.

Et qui n'intéressent ni motivent grand monde!
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Lun 11 Déc 2006, 19:02

Chantecler Je pense tout simplement que le monde actuel manque cruellement de noblesse d'âme. J'emploie volontairement ce mot de "noblesse" car il est complètement démodé, comme on a démodé peu à peu les notions de famille, de nation, etc. Tout ce qui est générosité, courage, honnêteté, franchise, loyauté, tout cela est tourné en dérision au profit du pragmatisme et de l'efficacité. Du coup, on est prêt à tout justifier


Very Happy L'efficacité dans ce cas ne reste que temporaire, peut être pour cette raison qu'il n'y a jamais finalement de résolution durable.
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Ven 29 Déc 2006, 23:00

Il ne serait pas objectif de rejeter seulement sur la Corée du Nord et sur l'Iran la responsabilité de l'échec, espérons-le provisoire, de la non-prolifération inclue dans le TNP. D'abord il y a eu le précédent de la tolérance bienveillante accordée à Israël, au Pakistan et à l'Inde. Et que va-t-on dire "des 6 monarchies du Golfe qui viennent de décider d'un programme de recherche nucléaire civile" (...) ? La menace d'une prolifération encore plus large vient plutôt du fait que (...) les 5 grandes puissances nucléaires initiales n'ont pas envisagé de mettre en oeuvre le contenu de l'article VI : "Chacune des parties au traité s'engage de bonne foi à des négociations sur des mesures efficaces relatives à la cessation de la course aux armements nucléaires à une date rapprochée et au désarmement nucléaire..." De quel droit ont-elles signifié au monde qu'il n'y aurait pas d'autre adhérent à leur club alors qu'elles conserveraient leurs arsenaux nucléaires, les adapteraient à leur interprétation de la situation internationale et à leurs intérêts ? (...)

Un lecteur du Monde
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Mar 13 Fév 2007, 14:41

Arnaud Dumouch a écrit:

Politiquement, elles ne furent pas un bien, mais probablement UN MOINDRE MAL

Où est le mal, où est le bien


Le 7 août, au poste de quarantaine militaire de Ninoshima, à environ 4 kilomètres au large de Hiroshima. Beaucoup de ceux atteints de profondes brûlures dues à la chaleur de l'explosion, restent étendus ainsi sans bouger, respirant à peine, jusqu'à ce que la vie s'en aille. (Photo Masayoshi Onuka)


Le 10 août. Cette jeune fille, étudiante travaillant dans le programme gouvernemental de mobilisation, a été amenée à l'Hôpital de la Croix-Rouge de Hiroshima pour faire soigner ses brûlures. Couchée sur une natte, elle geint "de l'eau! de l'eau!" jusqu'à son dernier souffle.


Hiroshima, septembre 1945. Des vers et des mouches envahissent les plaies des blessés.


Le 11 octobre 1945 à Hiroshima. Yone-san 31 ans est sans aucune blessure apparente, mais elle commence à se plaindre de taches rouges, de saignement hypodermal, ses cheveux tombent, ses gencives saignent et une toux continuelle rend sa respiration dificile. Elle meurt peu après.


Hiroshima, des chéloïde commencent à se former sur les jambes d'un soldat exposé aux rayons thermiques à un endroit situé à 900 mètres de l'hypocentre. (Photo restituée par l'armée américaine)


8 août 1945, Le seul soin possible est d'appliquer sur les visages des brûlés de la gaze trempée de teinture d'iode.


Ces survivants qui marchent dans la cité détruite ignorent qu'ils sont exposés aux radiations résiduelles.

http://www.dissident-media.org/infonucleaire/temoig_hida.html
Extrait de "Little boy" Récits des jours d'Hiroshima,
Docteur Shuntaro Hida, Edition Quintette, 1984.
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Mar 13 Fév 2007, 14:46

Voici un petit témoignage d'une victime et il y en a des milliers d'autres témoignages plus horribles.
Sunao Kanesaki travaillait dans un arsenal, à 10 km d'Hiroshima.
"Quelques minutes après la déflagration, et tandis que montait dans le ciel un énorme champignon, raconte-t-il, une pluie étrange, noire, épaisse comme de l'huile commença à tomber, tandis que je courais vers la ville pour chercher ma famille. C'est ainsi que j'ai été irradié par la pluie radioactive. Dans les rivières, les poissons flottaient le ventre en l'air. Plus je m'approchais et plus le décor devenait apocalyptique : il y avait des cadavres partout atrocement brûlés, noircis, écorchés vifs. Je criais les noms des miens dans les ruines de ce qui avait été mon quartier. Dans le marais voisin, des mains sortaient de l'eau, dressées comme pour embrasser le ciel. Une jeune fille au corps criblé d'éclats de verre, dont un oeil était sorti de l'orbite, se traînait à terre, gémissante. J'étais si hagard que je n'ai rien fait pour elle. Des gens criaient à l'aide. Pendant des jours, j'ai cherché ma femme et les enfants. Je scrutais les visages calcinés des morts ou ceux défigurés des êtres fantomatiques, à demi-nus, que je croisais. Par miracle, j'ai retrouvé les miens. (...) Nous n'avions aucunes ressources, aucun lieu où aller. Dans les jours qui ont suivi, mon beau-frère, dont la peau était parcheminée comme une momie, est mort, puis mes nièces de 5 et 6 ans, en vomissant du sang. Elles avaient eu les viscères brûlés. Il y avait des cadavres partout. Des soldats les ramassaient et les incinéraient sommairement, mais il y en avait toujours de nouveaux. Une odeur de pestilence plana longtemps sur les ruines. Les plaies s'infectaient et se couvraient de vermine que nous essayions d'enlever avec des baguettes de bois. Nous avons vécu ainsi pendant des mois et des mois sans aide."

Source (http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3216,36-677897@51-674527,0.html)
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Mar 13 Fév 2007, 15:16

VIDEO TF1

Dans l’histoire de la censure médiatique, l’après bombe nucléaire reste un cas d’école. Si tout le monde connait le bombardement dramatique d’Hiroshima et Nagasaki, qui peut avoir une image de l’après détonation en tête ? L’armée américaine ayant conduit de longues recherches grandeur nature sur les effets des radiations sur un environnement et ses habitants, très peu de choses ont filtré sur ce drame en deux temps : 250 000 morts sur le coup et bien plus durant les mois et années qui suivirent.

Voici un condensé d’images, dont certaines sont restées secret défense durant de longues années. Attention, certaines sont d’une dureté rare, mais nous parlons ici de devoir de mémoire.


Housewives and children were incinerated instantly or paralysed in their daily routines, their internal organs boiled and their bones charred into brittle charcoal.


Le 7 août, au poste de quarantaine militaire de Ninoshima, à environ 4 kilomètres au large de Hiroshima. Beaucoup de ceux atteints de profondes brûlures dues à la chaleur de l'explosion, restent étendus ainsi sans bouger, respirant à peine, jusqu'à ce que la vie s'en aille. (Photo Masayoshi Onuka)


Beneath the center of the explosion, temperatures were hot enough to melt concrete and steel. Within seconds, 75,000 people had been killed or fatally injured with 65% of the casualties nine years of age and younger.




Doctors "gave their patients Vitamin A injections. The results were horrible. The flesh started rotting from the hole caused by the injection of the needle. And in every case the victim died".


This photograph shows an eyeball of an A-bomb victim who got an atomic bomb cataract. There is opacity near the center of the eyeball.










Hibakusha is the term widely used in Japan referring to victims of the atomic bombings of Hiroshima and Nagasaki. The Japanese word translates literally to "explosion-affected people".


“A warm wind began to blow - he wrote later - Here and there in the distance I saw many small fires, like elf-fires, smoldering. Nagasaki had been completly destroyed"





Dernière édition par le Mar 13 Fév 2007, 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Mar 13 Fév 2007, 15:44



VIDEO AME SENSIBLE S'ABSTENIR
Revenir en haut Aller en bas
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Mer 14 Fév 2007, 00:17

Les américains ont commis une faute éthique gravissime et comparable à la décison nazi de la solution finale .
Ce qui ne devait pas être possible (imaginable comme possible ) l’est devenu dans deux cas .
Il n’est pas pensable qu’un état en guerre décide de laisser se propager la peste ou une forme inconnue de variole ou que sais- je de choléra ! Il ne devrait pas être pensable, or cela l'est .

Et cela l’est parce qu’ il a été possible pour des humains de décider d’utiliser des bombes atomiques , et qui plus est par des humains ayant toute l’apparence d être normaux , rationnels, sains d’esprit .
.
C’est à dire qu 'il fut tout à fait admissible d’ enfreindre les lois de la guerre et pour tout dire de considérer que ces lois étaient plus ou moins non contraignantes dans des cas de force majeure
(comme si les lois n’étaient pas justement réservées au cas de force majeure ).

Convention de La Haye, 1907, article 22 : « les belligérants n'ont pas un droit illimité quant au choix des moyens de nuire à l'ennemi »...


« (je cite ) Dans tous les conflits armés, le droit des parties au conflit de choisir des méthodes ou moyens de guerre n’est pas illimité. Il est interdit d’utiliser des armes, des projectiles et des matières ainsi que des méthodes de guerre de nature à causer des maux superflus. Il est interdit d’utiliser des méthodes ou des moyens de guerre qui sont conçus pour causer, ou dont on peut s’attendre qu’ils causeront, des dommages étendus, durables et graves à l’environnement naturel. Il s’agit de la partie du droit des conflits armés qui regroupe l’ensemble des textes juridiques dont le but est de réglementer, limiter ou interdire l’emploi de certaines armes. Sont ainsi interdites les armes de nature à causer des maux superflus et celles qui ont des effets indiscriminés.
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Mer 14 Fév 2007, 10:17

polaire a écrit:
Les américains ont commis une faute éthique gravissime et comparable à la décison nazi de la solution finale .
Ce qui ne devait pas être possible (imaginable comme possible ) l’est devenu dans deux cas .

Franchement, si on parle de la shoah (ce que je comprends), je ne comprends pas qu'on ne parle pas de NAGASAKY/HIROSHIMA au même titre : "plus jamais ça".

Car quelle dfférence y a-til à jeter des enfants dans le four crématoire ou le feu nucléaire ?

Même si toute guerre est abominable, les belligerants se battent pour vivre. Quand l'un attaque, l'autre peut se défendre.

Quelle possibilité de se défendre a-t-on donné à ces civils et aux générations suivantes qui continuent de porter dans leurs corps les stigmates nucléaires ?
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Mer 14 Fév 2007, 11:34

jo zecat a écrit:
polaire a écrit:
Les américains ont commis une faute éthique gravissime et comparable à la décison nazi de la solution finale .
Ce qui ne devait pas être possible (imaginable comme possible ) l’est devenu dans deux cas .

Franchement, si on parle de la shoah (ce que je comprends), je ne comprends pas qu'on ne parle pas de NAGASAKY/HIROSHIMA au même titre : "plus jamais ça".

Car quelle dfférence y a-til à jeter des enfants dans le four crématoire ou le feu nucléaire ?

Même si toute guerre est abominable, les belligerants se battent pour vivre. Quand l'un attaque, l'autre peut se défendre.

Quelle possibilité de se défendre a-t-on donné à ces civils et aux générations suivantes qui continuent de porter dans leurs corps les stigmates nucléaires ?

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Mer 14 Fév 2007, 12:18

[quote="Loup Ecossais"]
jo zecat a écrit:
polaire a écrit:
Les américains ont commis une faute éthique gravissime et comparable à la décison nazi de la solution finale .
Ce qui ne devait pas être possible (imaginable comme possible ) l’est devenu dans deux cas .

Franchement, si on parle de la shoah (ce que je comprends), je ne comprends pas qu'on ne parle pas de NAGASAKY/HIROSHIMA au même titre : "plus jamais ça".

Car quelle dfférence y a-til à jeter des enfants dans le four crématoire ou le feu nucléaire ?

Même si toute guerre est abominable, les belligerants se battent pour vivre. Quand l'un attaque, l'autre peut se défendre.

Quelle possibilité de se défendre a-t-on donné à ces civils et aux générations suivantes qui continuent de porter dans leurs corps les stigmates nucléaires ?[/quote]

:thumright:

Eh, oui! le soit-disant "droit des peuples à disposer d'eux-mêmes" a donné lieu au 19ème siècle à des guerres qui, de politiques, st devenues nationales et ont engagé ttes les ressources démographiques et politiques des belligérant; l'enjeu devenant colossal, les moyens ont augmenté en conséquence et à proportion; la guerre est devenue totale: il n'y a pas lieu de s'étonner d'Hroshima! Ce n'est que la conséquence ultime (on l'espère) d'un processus de renchérissement constant amorçé avec la levée en masse décrétée par la Convention en 1792.

On est loin du "messieurs les anglais tirez les premiers" de la guerre de sept ans! (qui était d'ailleurs une ruse de guerre)
Toutefois il faut raison garder: où a-ton vu que les fauteurs de guerre respectaient des règles? La guerre est un cercle vicieux: "il peut y avoir des guerres justes, il n'y a pas de guerre propre"

Je suis bien naturellement de coeur avec tous ceux que révoltent les horreurs extrêmes de la 2nde guerre mondiale, ms il ne faut pas tt mélanger: même si l'extermination de millions de juifs et les centaines de milliers de vies japonaises fauchées ds d'horribles souffrances par le feu nucléaire, sont l'aboutissement du même processus décrit ci-dessus, la Shoah revêt un caractère particulier car si les moyens st cx de l'ère industrielle, la caus et le but st ceux d'une hostilité éternelle envers le peuple juif.
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Mer 14 Fév 2007, 12:55

PACALOU dit :
Citation :
ms il ne faut pas tt mélanger: même si l'extermination de millions de juifs et les centaines de milliers de vies japonaises fauchées ds d'horribles souffrances par le feu nucléaire, sont l'aboutissement du même processus décrit ci-dessus, la Shoah revêt un caractère particulier car si les moyens st cx de l'ère industrielle, la caus et le but st ceux d'une hostilité éternelle envers le peuple juif.

La différence est dans l'idéologie, la pensée, dans l'abstraction.Mais dans le concret qui est la souffrance, la maladie, la mort, la cruauté, il n'y a ucune différence :il y a le martyr juif et le martyr japonais.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Hiroshima, Nagasaki   Mer 14 Fév 2007, 14:15

jo zecat a écrit:
PACALOU dit :
Citation :
ms il ne faut pas tt mélanger: même si l'extermination de millions de juifs et les centaines de milliers de vies japonaises fauchées ds d'horribles souffrances par le feu nucléaire, sont l'aboutissement du même processus décrit ci-dessus, la Shoah revêt un caractère particulier car si les moyens st cx de l'ère industrielle, la caus et le but st ceux d'une hostilité éternelle envers le peuple juif.

La différence est dans l'idéologie, la pensée, dans l'abstraction.Mais dans le concret qui est la souffrance, la maladie, la mort, la cruauté, il n'y a ucune différence :il y a le martyr juif et le martyr japonais.

Soit, mais il faut prendre garde à ne pas mettre sur le même plan les deux massacres car cela revient à attribuer aux responsables US les mêmes perversités qu'aux nazis.
Revenir en haut Aller en bas
 
Hiroshima, Nagasaki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hiroshima, Nagasaki
» HIROSHIMA, NAGASAKI
» Pourquoi avoir choisi Hiroshima et Nagasaki?
» La bombe d’Hiroshima a-t-elle hâtée la fin de la guerre ?
» Une question pour Ming : impact Hiroshima

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: