DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La mortification

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Sam 16 Sep 2006, 12:34

En effet ni l'Opus Dei ni Saint Josémaria n'obligent ! Saint Josémaria est le saint de la liberté intérieure et de la sancitification dans la vie ordinaire.

Jamais il n'aurait voulu obliger personne à suivre une spiritualité qui ne lui convient pas, chacun trouve la spiritualité qui lui convient !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Sam 16 Sep 2006, 14:15

cilloux a écrit:
Saint-Paul interdit la mortification ?

Non...

La preuve:

Citation :
1 Corinthiens 9, 27 Je meurtris mon corps au contraire et le traîne en esclavage, de peur qu'après avoir servi de héraut pour les autres, je ne sois moi-même disqualifié.

Et il le fait:
Citation :

2 Corinthiens 6, 4 Au contraire, nous nous recommandons en tout comme des ministres de Dieu: par une grande constance dans les tribulations, dans les détresses, dans les angoisses,
2 Corinthiens 6, 5 sous les coups, dans les prisons, dans les désordres, dans les fatigues, dans les veilles, dans les jeûnes;
2 Corinthiens 6, 6 par la pureté, par la science, par la patience, par la bonté, par un esprit saint, par une charité sans feinte,
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Loup Ecossais



Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Sam 16 Sep 2006, 18:05

Arnaud Dumouch a écrit:
cilloux a écrit:
Saint-Paul interdit la mortification ?

Non...

La preuve:

Citation :
1 Corinthiens 9, 27 Je meurtris mon corps au contraire et le traîne en esclavage, de peur qu'après avoir servi de héraut pour les autres, je ne sois moi-même disqualifié.

Et il le fait:
Citation :

2 Corinthiens 6, 4 Au contraire, nous nous recommandons en tout comme des ministres de Dieu: par une grande constance dans les tribulations, dans les détresses, dans les angoisses,
2 Corinthiens 6, 5 sous les coups, dans les prisons, dans les désordres, dans les fatigues, dans les veilles, dans les jeûnes;
2 Corinthiens 6, 6 par la pureté, par la science, par la patience, par la bonté, par un esprit saint, par une charité sans feinte,

Mon très cher Arnaud,

Je vais chercher le passage de St Paul où il interdit cette pratique. Essayez d'être logique. Croyez-vous que Dieu veut accueillir des corps ou des âmes estropiés? Par ailleurs, j'ai demandé de me trouver un passage de l'Evangile où le Christ préconise cette pratique barbare. Pas un verset de St Paul.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Sam 16 Sep 2006, 18:12

Elise a écrit:
En effet ni l'Opus Dei ni Saint Josémaria n'obligent ! Saint Josémaria est le saint de la liberté intérieure et de la sancitification dans la vie ordinaire.

Jamais il n'aurait voulu obliger personne à suivre une spiritualité qui ne lui convient pas, chacun trouve la spiritualité qui lui convient !

Pour autant elle est contraire au message du Christ. Et Escriva est loin de lui ressembler. Tout comme Loyola d'ailleurs (bien que j'ai une admiration profonde pour les Jésuites). Benoît XVI fait de la théologie. J-P II faisait de la politique. La différence est flagrante vu les attaques dont est victime Benoît XVI. C'est un intellectuel et un théologien hors normes. Ces imbéciles d'islamistes radicaux n'ont rien compris à son message. Ceux qui ont compris, c'est la minorité. Les soufistes. Mais c'est une autre histoire. Ils n'ont pas droit à la parole d'ailleurs. Et pour cause.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Sam 16 Sep 2006, 19:22

Dans toutes les Epiphanies de Marie, Notre Mère demande de nous sacrifier pour les pécheurs. ET de prier pour eux.
Par exemple à Lourdes à la 9ème apparition : Bernadette découvrir la source, la Vierge lui demanda de s'y laver, or la source était naissante et son visage fut couvert de boue. Elle lui demander aussi de manger de l'herbe amère en esprit de réparation. Bernadette fut giflée, moquée ce jour à, ce n'était pas une mortification sanglante mais une mortification sérieuse tout de même.

Les petites mortifications mises bout à bout en forment une grande, si personne ne prie pour les pécheurs, les âmes en train de se perdre, qu'advientra t'il de leur Salut ?

Voici quelques petites citations de Saint Josémaria :

de Chemin :

174 - Ne dis pas : cette personne me pèse - Pense : cette personne me sanctifie.

177 - Ne néglige pas l'occasion de renoncer à ton propre jugement - Il t'en coûte.... mais que c'est agréable aux yeux de Dieu !

185 - Le monde n'admire que le sacrifice spectaculaire, parce qu'il ignore la valeur du sacrifice obscur et silencieux.

193 - Ne sois pas mou , indolent - Il est temps que tu repousses cette étrange compassion que tu éprouves pour toi-même.

204 - Combien qui se laisseraient clouer sur une croix , devant des milliers de spectateurs stupéfaits, ne savent pas supporter chrétiennement les piqûres d'épingle quotidiennes. Juge par là, ce qu'il y a de plus héroïque.

Je rappelle aussi que à Beauraing, la Ste Vierge a demandé de se sacrifier et de prier les pécheurs, alors Elle a promis des conversions. "Je convertirai les pécheurs" !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Sam 16 Sep 2006, 20:12

Citation :
Essayez d'être logique. Croyez-vous que Dieu veut accueillir des corps ou des âmes estropiés?

Voius avez raison. Cet excès serait condamnable. Il est condamné.


Citation :
Par ailleurs, j'ai demandé de me trouver un passage de l'Evangile où le Christ préconise cette pratique barbare.

Pas de problème:

Citation :
Matthieu 9, 15 Et Jésus leur dit: "Les compagnons de l'époux peuvent-ils mener le deuil tant que l'époux est avec eux? Mais viendront des jours où l'époux leur sera enlevé; et alors ils jeûneront.

Citation :
Matthieu 6, 16 "Quand vous jeûnez, ne vous donnez pas un air sombre comme font les hypocrites: ils prennent une mine défaite, pour que les hommes voient bien qu'ils jeûnent. En vérité je vous le dis, ils tiennent déjà leur récompense.
Matthieu 6, 17 Pour toi, quand tu jeûnes, parfume ta tête et lave ton visage,
Matthieu 6, 18 pour que ton jeûne soit connu, non des hommes, mais de ton Père qui est là, dans le secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.

Il y a une très grande souplesse dans la pratique de l'ascèse et elle change selon l'âge de la vie...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Sam 16 Sep 2006, 20:36

[quote="Elise"][color=blue]Dans toutes les Epiphanies de Marie

je croyais qu'il s'agissait d'apparitions... Que les épiphanies étaient purement divines ???

A part ça....

Il ne faut pas tout mélanger. Si la mortification est accepter ce qui arrive, c'est une chose.

S'il s'agit de se faire mal volontairement... J'y vois au moins deux problèmes.
Le premier, c'est qu'il y a plus important dans la vie que de jouer à ça, et à peu de choses près, il faut avoir bien peu souffert ou vu souffrir les autres pour oser le faire.
Le deuxième, c'est qu'il s'agit d'une volonté de puissance. J'ai le pouvoir d'agir sur moi, et ainsi, de tenter de plier Dieu à mes désirs. Mais c'est Dieu qui est amour peut-il prendre le moindre plaisir à voir ses enfants souffrir ? Quel Dieu imaginons-nous pour le coire ?

Le premier me parait bien plus important. Lorsqu'on a vu des gens souffrir réellement, sans l'avoir voulu, lorsqu'on a vu une mère voir son enfant souffrir heure après heure d'une maladie qui va le tuer, on peut imaginer ce qu'est la souffrance. Celle de la mère, qui s'ndigne. Celle de l'enfant, qui ne peut rien comprendre que cette douleur qui lui ronge les os.

Là, devant ces souffrances, on se tait. Parce qu'il n'y a rien à dire.

Et on ne dit pas que la souffrance peut avoir le moindre coté positif. parce qeu ce serait odieux de le dire. Et on ne dit pas qu'on la recherche. Pour la même raison, apr respect pour ceux qui souffrent réellement.
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Sam 16 Sep 2006, 20:45

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
Matthieu 9, 15 Et Jésus leur dit: "Les compagnons de l'époux peuvent-ils mener le deuil tant que l'époux est avec eux? Mais viendront des jours où l'époux leur sera enlevé; et alors ils jeûneront.

Citation :
Matthieu 6, 16 "Quand vous jeûnez, ne vous donnez pas un air sombre comme font les hypocrites: ils prennent une mine défaite, pour que les hommes voient bien qu'ils jeûnent. En vérité je vous le dis, ils tiennent déjà leur récompense.
Matthieu 6, 17 Pour toi, quand tu jeûnes, parfume ta tête et lave ton visage,
Matthieu 6, 18 pour que ton jeûne soit connu, non des hommes, mais de ton Père qui est là, dans le secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.
Il y a une très grande souplesse dans la pratique de l'ascèse et elle change selon l'âge de la vie...
Pour moi, le jeûne est une ascèse modérée et correcte, et non une mortification.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Sam 16 Sep 2006, 20:48

Chere Lucie, c'est vrai, le jeûne peut conduire à l'orgueil.

Pour être chrétien, il faut qu'il soit ordonné à un mieux dans la charité.

Et cela peut venir de trois choses:

1° Une meilleure prise de contrôle de ses travers (c'est un jeûne commun avec les non-chrétiens).
2° L'apprentissage de l'humilité: cela vient surtout quand on rate ses tentatives de jeûne, devena nt une pauvre créature affamée.
3° L'offrande d'amour: Jeûner pour montrer une prière qui se sacrifie, ou pour en donner le profit

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Sam 16 Sep 2006, 21:17

Mais si la mortification a ses difficultés, elle a aussi ses dangers.
Plus d'une mortification marche fièrement précédée de la vaine gloire qui sonne des fanfares à sa louange; d'autres en sont accompagnées, et quelques- unes même tirent de là toute leur vie, toute leur persévérance, tout leur éclat. C'est comme si ce malin esprit avait reçu de son maître l'ordre d'être sans cesse en alerte : Partout ou tu verras une âme prête à s'infliger une mortification, sois debout à ses côtés. Le seul remède contre ce fléau, c'est de pratiquer chacune de nos mortifications par obéissance; alors il devient difficile à la vaine gloire, à l'ostentation, à la singularité, à l'affectation, au caprice ou à l'indiscrétion, de s'attacher à nos pénitences et de ronger le précieux germe de leur vie intérieure. Or, ce sont là les six dangers de la mortification. Il ne faut pas négliger non plus de nous mettre en garde contre une idée fausse, superstitieuse même, de la valeur des souffrances qui souvent accompagnent nos austérités. Plus d'une mortification reste encore une mortification longtemps après que la souffrance qu'elle cause est passée, car sa valeur intrinsèque réside dans la vivacité de l'intention surnaturelle, et non dans la somme plus ou moins grande de douleur physique ou de souffrance corporelle. Mortifier, c'est mettre quelque chose à mort; c'est pourquoi la passion qui est déjà morte est plus mortifiée que celle qui est sur le point de mourir, et cependant celle-ci est susceptible de ressentir la douleur, tandis que l'autre est désormais insensible. On ne saurait croire combien de personnes se laissent ainsi séduire par la valeur superstitieuse qu'elles attachent à l'idée de la simple souffrance; je ne veux pas dire qu'elle soit dénuée de tout mérite; mais ce n'est pas le diamant, ce n'en est que la monture. Cette erreur, en se répandant hors de l'Église et jusque dans son sein parmi des personnes inconsidérées, a mis en vogue cette funeste illusion qui fait consister la perfection à faire en toute chose le contraire de ce que nous aimons. Une pareille théorie supposerait que nos affections et nos passions ne sauraient jamais être amenées à aimer les choses de Dieu ou s'harmoniser avec la grâce. De là vient qu'on entend des personnes se demander si elles font bien de se montrer bonnes envers les autres, parce qu'elles trouvent tant de plaisir sensible à le faire, ou si, en vertu de la même raison, elles n'ont pas tort de visiter les pauvres ou de suivre leur inclination pour telle ou telle dévotion. Il y a même des directeurs qui, faisant passer cette théorie dans la pratique, l'imposent comme règle de conduite aux âmes qu'ils dirigent, ce qui, la plupart du temps, est aussi absurde qu'imprudent. Prise dans le seul sens où elle puisse devenir admissible aux yeux du mysticisme orthodoxe, une pareille maxime exigerait encore une vocation spéciale et clairement définie; or, il est aussi rare de posséder une vocation de ce genre, que d'être appelé à former le vSu de sainte Thérèse et de saint André d'Avellime, qui s'engagèrent à faire, dans toutes les circonstances, la chose la plus parfaite. Aussi, l'Église s'est-elle toujours arrêtée à examiner les vSux de ce genre, lorsqu'elle a été appelée à canoniser un saint, et elle n'a jamais consenti à passer outre jusqu'à ce qu'on lui ait donné des preuves irréfragables de l opération du Saint-Esprit. Nul ne s'est jamais élève à la sainteté, nul ne s'en est même approché, pour avoir comprimé une aimable douceur de caractère ou toute autre vertu naturelle, sous prétexte qu'il trouvait trop de plaisir à s'y laisser aller. Cependant c'est dans cette rigoureuse théorie que le jansénisme avait placé le secret de la perfection. On ne saurait se faire de la vie ascétique une idée plus odieuse et plus opposée à l'enseignement catholique.


Extrait de "progrès de l'âme" du Père Frédéric Faber
http://la.mesange.chez-alice.fr/mortifaber.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Sam 16 Sep 2006, 21:47

lucie a écrit:

Le premier, c'est qu'il y a plus important dans la vie que de jouer à ça, et à peu de choses près, il faut avoir bien peu souffert ou vu souffrir les autres pour oser le faire.

Je ne crois pas que le fait que quelqu'un qui s'inflige des mortifications puisse signifier qu'il n'a pas souffert. Je crois que ça vient surtout de la peur de la souffrance. On cherche à aller au-devant de la souffrance plutôt que de redouter sa venue. Ca peut aussi être dû à un excès de souffrance, on cherche à se blinder. Je connais quelqu'un de très émotif qui à l'adolescence allait voir des films d'action très durs pour dompter sa sensibilité. Je ne pense pas que c'était un bon moyen, mais cela explique.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Dim 17 Sep 2006, 08:14

Pierre de lune a écrit:
lucie a écrit:

Le premier, c'est qu'il y a plus important dans la vie que de jouer à ça, et à peu de choses près, il faut avoir bien peu souffert ou vu souffrir les autres pour oser le faire.

Je ne crois pas que le fait que quelqu'un qui s'inflige des mortifications puisse signifier qu'il n'a pas souffert. Je crois que ça vient surtout de la peur de la souffrance. On cherche à aller au-devant de la souffrance plutôt que de redouter sa venue. Ca peut aussi être dû à un excès de souffrance, on cherche à se blinder. Je connais quelqu'un de très émotif qui à l'adolescence allait voir des films d'action très durs pour dompter sa sensibilité. Je ne pense pas que c'était un bon moyen, mais cela explique.

Chère Pierre de lune, là vous décrivez des motif psychologiques, voire pathologiques.

Mais il existe des motifs spirituels, voire mystiques...

Saint Paul l'explique en faisant la comparaison avec les ascèses pour le sport.
Citation :
Que ne ferait-on pas alors pour une couronne impérissable?


Maintenant, comme cela a été montré plus haut, cela dépend de l'âge de sa vie spirituelle, du moment.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Dim 17 Sep 2006, 18:29

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
Essayez d'être logique. Croyez-vous que Dieu veut accueillir des corps ou des âmes estropiés?

Voius avez raison. Cet excès serait condamnable. Il est condamné.


Citation :
Par ailleurs, j'ai demandé de me trouver un passage de l'Evangile où le Christ préconise cette pratique barbare.

Pas de problème:

Citation :
Matthieu 9, 15 Et Jésus leur dit: "Les compagnons de l'époux peuvent-ils mener le deuil tant que l'époux est avec eux? Mais viendront des jours où l'époux leur sera enlevé; et alors ils jeûneront.

Citation :
Matthieu 6, 16 "Quand vous jeûnez, ne vous donnez pas un air sombre comme font les hypocrites: ils prennent une mine défaite, pour que les hommes voient bien qu'ils jeûnent. En vérité je vous le dis, ils tiennent déjà leur récompense.
Matthieu 6, 17 Pour toi, quand tu jeûnes, parfume ta tête et lave ton visage,
Matthieu 6, 18 pour que ton jeûne soit connu, non des hommes, mais de ton Père qui est là, dans le secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.

Il y a une très grande souplesse dans la pratique de l'ascèse et elle change selon l'âge de la vie...

Arnaud, je parlais de mortification physique, comme porter le silice par exemple. Jeûner n'a jamais tué personne. C'est même bon pour l'hygiène.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Dim 17 Sep 2006, 18:39

Vous avez raison, cher Ecossais: tout est dans la mesure des pratiques d'ascèse.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Lun 18 Sep 2006, 12:08

Chers amis,

Je vois que le débat concernant la mortification tourne toujours, j'aurais aimé avoir vos avis surtout par rapport à une photo que j'ai trouvée sur internet (par discrétion je ne cite pas le lien).

Ce genre de mortifications me choque, j'ai écrit à la Prélature et rien n'est demandé de ce genre, aucune obligation. Voilà la réponse qui m'a été faite.

Je m'excuse d'avance de choquer peut-être, je l'avais déjà montrée et puis j'ai craint que certains puissent avoir un malaise devant cela comme moi quand je l'ai vu !


Si Saint Josémaria exigeait des choses pareilles, croyez vous seulement que je fréquenterais encore un seul membre de l'Opus Dei ! non ! :twisted: :evil:

Maintenant que cela a été suffisamment vu j'enlève cet horrible image du forum ! puisque j'ai eu des avis très pertinents ! merci ! Basketball


Dernière édition par le Lun 18 Sep 2006, 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9444
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: La mortification   Lun 18 Sep 2006, 12:14

C'est quoi, ça:une desquamation psycho-somatique? Il y a des asiles pour cela. Beurk!... puker
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Lun 18 Sep 2006, 12:21

En principe, Cher Alain c'est une flagellation ! pale que l'on s'est imposée soi - même !

je dis aussi Beurk ! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Lun 18 Sep 2006, 12:22

Probablement un mec ou une nana qui s'est fait latter lors d'une séance sado-maso. C'est bon pour l'asile ça, en effet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Lun 18 Sep 2006, 12:25

Bonjour Ecossais,

En effet cela pourrait être cela ! il y a des sites qui utilisent l'Opus Dei comme cible et font croire à ce genre de mortifications.

Merci de vos avis !
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Lun 18 Sep 2006, 12:34

Ecossais a écrit:

Probablement un mec ou une nana qui s'est fait latter lors d'une séance sado-maso. C'est bon pour l'asile ça, en effet.


Tout de suite.... ! C'est là qu'on reconnais le gaulois franchouillard ! :?
ALINOUZIBOU n'aurait jamais eu de pensée obsène ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Lun 18 Sep 2006, 12:45

jo a écrit:
Ecossais a écrit:

Probablement un mec ou une nana qui s'est fait latter lors d'une séance sado-maso. C'est bon pour l'asile ça, en effet.


Tout de suite.... ! C'est là qu'on reconnais le gaulois franchouillard ! :?
ALINOUZIBOU n'aurait jamais eu de pensée obsène ! Rolling Eyes

Mon petit aigle adoré,

Il ne s'agit pas de pensées obsènes, mais de réalité. Ces pratiques, et encore pis, existent dans ce milieu.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Lun 18 Sep 2006, 12:49

Elise a écrit:


En effet cela pourrait être cela !

Mais c'est cela, chère Elise, sinon vous n'auriez pas hésité à donner le lien du site.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Lun 18 Sep 2006, 12:51

jo a écrit:
Ecossais a écrit:

Probablement un mec ou une nana qui s'est fait latter lors d'une séance sado-maso. C'est bon pour l'asile ça, en effet.


Tout de suite.... ! C'est là qu'on reconnais le gaulois franchouillard ! :?
ALINOUZIBOU n'aurait jamais eu de pensée obsène ! Rolling Eyes

Je crois que dans les deux cas : soit une mortification infligée à soi à ce point ! affraid soit une séance sado-macho ! cela relève de la psychiatrie il me semble sans vouloir condamner !
Cela me fait plutôt pitié et on peut imaginer plus loin..... une personne soumise de force à ce genre de tortures ! vous comprenez pourquoi je l'avais retirée du forum. Thumright

Mais vous êtes bien courageux, mes amis ! Basketball Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Lun 18 Sep 2006, 12:55

Ecossais a écrit:
Elise a écrit:


En effet cela pourrait être cela !

Mais c'est cela, chère Elise, sinon vous n'auriez pas hésité à donner le lien du site.

Cher Ecossais,

Comprends aisément Shocked que nous sommes sur internet et donner le lien d'un site comme ça même fut il faux ? je n'ai pas envie de risquer le procès ? je dis cela car je fais attention, sur internet on est vite menacé de procès par certains corbeaux obscurs ! Mr. Green Mr.Red Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Lun 18 Sep 2006, 13:00

Et pour changer Very Happy :P

Je me suis choisi un avatar bien plus gai ! !!! :P

Pas confondre avec "gay" ! Very Happy Very Happy je plaisante bien sûr alien cat sunny
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Lun 18 Sep 2006, 14:13

Elise a écrit:
Chers amis,

Je vois que le débat concernant la mortification tourne toujours, j'aurais aimé avoir vos avis surtout par rapport à une photo que j'ai trouvée sur internet (par discrétion je ne cite pas le lien).

Ce genre de mortifications me choque, j'ai écrit à la Prélature et rien n'est demandé de ce genre, aucune obligation. Voilà la réponse qui m'a été faite.

Je m'excuse d'avance de choquer peut-être, je l'avais déjà montrée et puis j'ai craint que certains puissent avoir un malaise devant cela comme moi quand je l'ai vu !

Cher Elise,
Sainte Marguerite Marie fut surprise un jour par Jésus en train de manger une saleté par mortification. Il la reprit et lui demanda d'avoir des mortifications plus modérées.

Et voici une réaction de la Vierge Marie face au mortification des enfants de Fatima:

Citation :
Notre-Dame, répondant à Lucie, dit:Continuez à dire le chapelet afin d'obtenir la fin de la guerre. En octobre, Notre Seigneur viendra, ainsi que Notre-Dame des Douleurs, Notre-Dame du Carmel et saint Joseph avec l'Enfant-Jésus; Il bénira le monde. Pour la conversion des pécheurs, les petits pastoureaux s'étaient mis une corde autour des reins, qu'ils portaient jour et nuit, ce qui les faisaient souffrir, mais Notre-Dame leur dit:Dieu est satisfait de vos sacrifices, mais il ne veut pas que vous dormiez avec la corde. Portez-la seulement pendant le jour. A une demande de guérison pour une petite fille sourde et muette, Notre-Dame répondit:D'ici un an, elle se trouvera mieux. Puis, à d'autres demandes Elle dit:Je guérirai les uns, mais les autres non, parce que Notre Seigneur ne se fie pas à eux.

Pourquoi encourage-t-elle les enfants à pratiquer des mortifications modérées): car, dans certains cas, elles permettent d'exprimer de manière concrète la ferveur d'une actions de charité vers Dieu.

C'est une chose secrète, qui ne peut être décidée que dans la confidence d'un père spirituel calme et équilibré (pas un saint, disait sainte Thérèse d'Avila).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Lun 18 Sep 2006, 14:42

Cher Arnaud,

je comprends d'après votre réponse détrompez moi si je fais erreur que Dieu et la Vierge demandent des mortifications différents à chacun.

Où ai je mal interprété ?

Ce qui me heurte personnellement c'est une mortification du genre dont j'ai transmis une image , Dieu peut-Il en arriver jusque là ? à demander cela ? en ce sens je n'ai pas eu réponse à ma question !

Enfin sauf à la Prélature Opus Dei où cela a fort choqué que l'on prête à Saint Josémaria de telles demandes. Vos lumières seraient bienvenues sunny
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Lun 18 Sep 2006, 15:30

Elise a écrit:
Cher Arnaud,

je comprends d'après votre réponse détrompez moi si je fais erreur que Dieu et la Vierge demandent des mortifications différents à chacun.

Où ai je mal interprété ?

Ce qui me heurte personnellement c'est une mortification du genre dont j'ai transmis une image , Dieu peut-Il en arriver jusque là ? à demander cela ? en ce sens je n'ai pas eu réponse à ma question !

Enfin sauf à la Prélature Opus Dei où cela a fort choqué que l'on prête à Saint Josémaria de telles demandes. Vos lumières seraient bienvenues sunny

Il y a deux sortes de mortifications:

- Celles qui viennent de nous: et dans ce cas, elles ne sont pas faites pour tous les âges de la vie spirituelle. Par moment, après de gros péchés mortels, elles peuvent être utiles. On en voit un exemple dans le film MISSION. Un prêtre jésuite laisse l'assassin de son frère s'imposer une terrible punition. Il sait que sans elle, cet homme orgueilleux ne pourra jamais se pardonner, donc guérir.
Ces mortifications ACRTIVES doivent être en général modérées et règlées par un conseiller prudent car elles sont dangereuses: CELUI QUI LES REUSSIT PEUT SE CROIRE DEVENU UN SAINT, le pauvre. :|

- Celles qui viennent de la vie, donc de Dieu qui est à l'origine des lois de cette vie:

Le but de Dieu est de nous rendre tout humbles. Et là, les mortifications qu'il impose à notre coeur, tôt ou tard, ici ou dans l'autre monde vont très loin: on en ressort TOUJOURS, avant d'entrer dans la Vision béatifique, tous nus, dépossédés de tout, mendiant<misérable, sans aucune illusion sur soi.

C'est que Dieu se crée un royaume de pauvres de coeur pour que l'AMOUR PUISSE NAîTRE.

Cela fait peur. Il ne faut pas demander à Dieu ces mortifications PASSIVES. Ce serait imprudent (ce serait tenter Dieu). Car nous n'avons aucune idée de leur caractère vertigineux.

Elles viennent en leur temps, souvent dans la vieillesse, parfois au purgatoire.

Leur raison est ici:

"Nul ne peut voir Dieu sans mourir"

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Lun 18 Sep 2006, 15:37

Cher Arnaud,

Merci de vos lumières.

Le plus grand danger aussi que j'y vois dans ces mortifications c'est dans cette phrase :

CELUI QUI LES REUSSIT PEUT SE CROIRE DEVENU UN SAINT, le pauvre. :|
Revenir en haut Aller en bas
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: La mortification   Lun 18 Sep 2006, 20:42

Merci pour toutes ces informations chère Elise. J'ai vu la photo que vous aviez postée, et je crois savoir d'où elle vient. Il s'agit sûrement d'un site anglais qui fait de la propagande contre l'Opus Dei. Et le paradoxe c'est que sur ce site on trouve la photo d'un fouet... en cordes. Comment peut-on obtenir un dos ensanglanté avec des cordes ? C'est incohérent.

Comme vous l'avez très bien dit, il n'y a aucune mortification sanglante dans l'Opus Dei. Il est vrai que certains numéraires ont recours à des pénitences traditionnelles, mais en aucun cas cela ne peut provoquer de blessures. Et dans l'Opus Dei on insiste davantage sur la qualité du travail bien fait, sur la vie de prière, sur les services rendus aux autres, etc.

Faire croire que dans l'Opus Dei on se flagelle jusqu'au sang, c'est de la calomnie, et c'est totalement grotesque, n'en déplaise aux fans de Dan Brown.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Lun 18 Sep 2006, 21:03

Théophane a écrit:
Merci pour toutes ces informations chère Elise. J'ai vu la photo que vous aviez postée, et je crois savoir d'où elle vient. Il s'agit sûrement d'un site anglais qui fait de la propagande contre l'Opus Dei. Et le paradoxe c'est que sur ce site on trouve la photo d'un fouet... en cordes. Comment peut-on obtenir un dos ensanglanté avec des cordes ? C'est incohérent.

Comme vous l'avez très bien dit, il n'y a aucune mortification sanglante dans l'Opus Dei. Il est vrai que certains numéraires ont recours à des pénitences traditionnelles, mais en aucun cas cela ne peut provoquer de blessures. Et dans l'Opus Dei on insiste davantage sur la qualité du travail bien fait, sur la vie de prière, sur les services rendus aux autres, etc.

Faire croire que dans l'Opus Dei on se flagelle jusqu'au sang, c'est de la calomnie, et c'est totalement grotesque, n'en déplaise aux fans de Dan Brown.

Cher Théophane, un grand merci ! flower
L'Opus Dei se fait toujours attaquer même sur des sites anglais maintenant ? c'est un scandale ! cela me peine beaucoup et en plus avec de telles calomnies et de pareilles incohérences.
hier pendant son homélie notre curé a stigmatisé le livre de Dan Brown !
Et c'est bien vrai que quand je participe aux réunions on insiste beaucoup sur la qualité du travail, la prière, le sens du Service.

Encore merci, vous êtes un ange ! I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
cilloux



Messages : 58
Inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: La mortification   Lun 18 Sep 2006, 21:40



Dernière édition par le Ven 02 Fév 2007, 01:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Lun 18 Sep 2006, 21:53

Non, le corps n'est pas qu'un "tas de viande". Il est un don de Dieu et le temple de l'esprit. Quand le corps faiblit, l'âme faiblit. Et saint François a confessé à la fin de sa vie d'avoir trop négligé "Frère Ane", son corps, et que c'était là un grand péché.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Lun 18 Sep 2006, 21:53

cilloux a écrit:
Pourquoi est-il si choquant de maltraiter le corps, qui n'est qu'un tas de viande amené à disparaître dans quelques années, alors que la maltraitance des âmes ne choque personne.

Le Christ a dit qu'il valait mieux rentrer dans la vie éternelle avec une âme vivante et un corps estropié que d'aller en enfer avec un corps en parfait état.

La mortification est déjà dure, pourquoi essayer d'y rajouter de la honte et de la culpabilité ?

Quand le Christ dit qu'il vaut mieux rentrer dans la vie éternelle avec un corps estropié, je pense aussi que tu fais allusion au texte où Jésus dit si ton oeil te porte à pécher arrache le, si c'est ta main coupe là, car il vaut mieux entrer manchot dans la Vie Eternelle que de perdre Sa Vie ! je cite de mémoire, je ne tombe pas sur le texte pour le moment.....

La maltraitance des âmes est chose odieuse j'en suis d'accord avec toi.

Notre corps lui est le temple du Saint-Esprit et les réponses d'Arnaud et de Théophane ont vraiment répondu à mon attente au sujet des mortifications ! flower
Revenir en haut Aller en bas
cilloux



Messages : 58
Inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: La mortification   Lun 18 Sep 2006, 21:55



Dernière édition par le Ven 02 Fév 2007, 01:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: La mortification   Lun 18 Sep 2006, 23:28

par contre, la fatigue du corps entraine avec elle celle de l'esprit et celle de l'ame !

... le tentateur s'en sert certainement ...
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Mar 19 Sep 2006, 09:43

J'avoue que j'ai beaucoup de mal à comprendre comme, quand on a une bonne santé, on peut vouloir faire souffrir son corps. Quand on est malade, on ne souhaite qu'une chose, c'est que notre corps arrête de souffrir, et il est assez épuisant de toujours ajuster son esprit et son âme à l'état de son corps. Alors quand on a la chance de posséder un corps qui est dans un état constant et qui fonctionne bien, par respect pour les malades, on devrait "s'en contenter".
Ceci dit, j'exprime juste une interrogation, c'est vrai qu'il existe des pratiques spirituelles modérées qui ne font pas de mal au corps et qui peuvent au contraire aider certaines personnes à modérer une certaine relation à la chair qui peut tenir de l'esclavage. Parfois, il faut savoir "jeûner des idoles".
Revenir en haut Aller en bas
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Mar 19 Sep 2006, 09:54

Krystyna a écrit:
J'avoue que j'ai beaucoup de mal à comprendre comme, quand on a une bonne santé, on peut vouloir faire souffrir son corps. Quand on est malade, on ne souhaite qu'une chose, c'est que notre corps arrête de souffrir, et il est assez épuisant de toujours ajuster son esprit et son âme à l'état de son corps. Alors quand on a la chance de posséder un corps qui est dans un état constant et qui fonctionne bien, par respect pour les malades, on devrait "s'en contenter".

Je suis tout à fait d'accord avec toi. Il est finalement relativement facile de s'imposer quelque chose qu'on sait pouvoir arrêter quand on veut...
Et qui doit quelque part, du coté de l'orgueil éventuellement, d'un coté plus pervers encore peut-être, apporte un certain plaisir.

Il est autrement plus difficile de souffrir jour après jour, sans savoir si ni quand notre souffrance s'arrêtera.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Mar 19 Sep 2006, 10:39

Le jeûne, que je ne considère pas comme une mortification stricto sensu a des vertus hygiéniques sur le métabolisme du corps. Le Christ l'a bien fait, non pas pour se punir, mais pour se purifier intérieurement.

En revanche, tout ce qui est souffrances physique, infligées au "TEMPLE", est pour moi une atteinte directe au corps glorieux du Christ. En mortifiant notre chair, c'est lui que nous faisons souffrir. Et ceci est tout simplement antichrétien. Donc, aussi faible que soit la "gêne" que s'infligent certains membres de l'OD, ils portent atteinte à l'intégrité du Temple. Je pense que Escriva était un peu fêlé de la cafetière. Mais je n'engage que moi.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9444
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: La mortification   Mar 19 Sep 2006, 13:02

Ecossais a écrit:


En revanche, tout ce qui est souffrances physique, infligées au "TEMPLE", est pour moi une atteinte directe au corps glorieux du Christ. En mortifiant notre chair, c'est lui que nous faisons souffrir. Et ceci est tout simplement antichrétien. Donc, aussi faible que soit la "gêne" que s'infligent certains membres de l'OD, ils portent atteinte à l'intégrité du Temple. Je pense que Escriva était un peu fêlé de la cafetière. Mais je n'engage que moi.

Luther avait un belle épithète pour ce genre de personnes:die teufel martüren...
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Mar 19 Sep 2006, 14:04

Alinounet a écrit:
die teufel martüren...
Et en français ça donne quoi? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Mar 19 Sep 2006, 14:12

Louis a écrit:
Alinounet a écrit:
die teufel martüren...
Et en français ça donne quoi? Shocked

Teufel = diable/démon. Martüren = martyres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Mar 19 Sep 2006, 15:11

Alinounet a écrit:
Ecossais a écrit:


En revanche, tout ce qui est souffrances physique, infligées au "TEMPLE", est pour moi une atteinte directe au corps glorieux du Christ. En mortifiant notre chair, c'est lui que nous faisons souffrir. Et ceci est tout simplement antichrétien. Donc, aussi faible que soit la "gêne" que s'infligent certains membres de l'OD, ils portent atteinte à l'intégrité du Temple. Je pense que Escriva était un peu fêlé de la cafetière. Mais je n'engage que moi.

Luther avait un belle épithète pour ce genre de personnes:die teufel martüren...

Cher Alain,

Par respect et à tous pour la Prélature, je vous demanderais de bien vouloir écrire en entier Opus Dei ! d'ailleurs les lecteurs ne s'y reconnaitront plus d'ailleurs.

Escriva fêlé de la cafetière ?

Et bien fraternellement, et ceci dit avec amitié, je nous souhaite à tous moi y compris d'être "un peu fêlé de la cafetière"

Il me semble et avec le respect que je dois à tous, que nous pouvons dialoguer mais sans blesser personne. Or vous me blessez perso en disant cela de Saint Josémaria Escriva dont vous connaissez la dévotion que j'ai pour lui !

J'ai il me semble toujours respecté la charte, vos idées, essayé d'être polie oui parfois il m'arrive des coups de gueule mais je réagis à cela :

Saint Josémaria n'est pas un fêlé car s'il l'est et bien je souhaite aussi être fêlée comme lui je sais que mon Salut Eternel sera assuré.

je pensais que sur un forum on devait faire attention à ne pas blesser les membres,

Ceci dit,

Très fraternellement,
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9444
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: La mortification   Mar 19 Sep 2006, 15:16

Remarquez, Élise, que c'est Écossais qui a diagnostiqué Escriva comme fêlé de la cafetière... Je n'ai fait que prolonger la réflexion...
Revenir en haut Aller en bas
Philos



Messages : 212
Inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Les pieds dans le plat...   Jeu 21 Sep 2006, 19:42

Quelques réflexions:

l'Ecossais disait que St Paul était contre la mortification, et que "tout ce qui est souffrances physique, infligées au TEMPLE..." est pour lui une atteinte directe au corps glorieux du Christ.
Le problème est que nous ne sommes pas l'Eglise Glorieuse (pas encore), mais Militante... l'Eglise Souffrante (le Purgatoire) s'imposant elle de grande souffrance... à la fois pour se purifier, à la fois pour nous...

Mais revenons à notre Modèle... d'une façon "humoristique" Mr.Red
bien sur notre Roi n'est pas né dans une étable, n'a pas subi la persécution, n'a pas été trahi et rejetté, n'a pas été livré par un ami, n'a pas subi la Passion et n'est pas monté sur la Croix pour "le péché du monde"... cela se saurait et surtout cela indiquerait une facheuse/lourde tendance à la "mortification"... donc si le "Chemin-Vérité-Vie" a choisi cela... ce pourrait-il qu'il nous le donne en exemple ????
Une courte lecture sur le Padre Pio de ce matin rapportait combien il considérait sa mission d'identification au Christ... jusque sur la croix pour sauver les âmes... (aider le Christ à... = CoRedemption).

Pour rejoindre ce que l'on disait plus haut... chacun, selon les moments de sa vie, doit être en mesure de se "mortifier", cad de porter la mort sur ses concupiscences, sur ses tendances malsaines; le fondateur de l'Opus Dei disait que la mortification était comme l'épée de Tolède, elle doit aussi ne pas être que passive (supporter la mauvaise humeur des autres, la pénibilité de son travail...), mais active (vivre la "Tragédie matinale du beurre"... pour moi c'est la confiture...), joyeuse, et discrète.

Reste que quand on lit le dernier livre paru sur le fondateur (Tome I me semble-t-il)... on peut y lire qu'il s'est imposé à un moment de sa vie des pénitences terribles, allant jusqu'au sang... mais si celles-ci ne sont pas demandées dans l'Oeuvre... cela ne veut pas dire que la liberté des enfants de Dieu ne le permette pas, sous le regard de la direction spirituelle, garant de l'absence de déviation dans le but poursuivi... José Maria a offert sa vie pour l'Eglise dans les dernières années de sa vie, comme tant d'autres Saints amoureux... comme une mère de famille ou un père de famille... comme notre Mère... il n'y a pas d'autre chemin que celui de la Croix qui est celui de l'Amour.

-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Jeu 21 Sep 2006, 20:01

Philos a écrit:
Quelques réflexions:

l'Ecossais disait que St Paul était contre la mortification, et que "tout ce qui est souffrances physique, infligées au TEMPLE..." est pour lui une atteinte directe au corps glorieux du Christ.
Le problème est que nous ne sommes pas l'Eglise Glorieuse (pas encore), mais Militante... l'Eglise Souffrante (le Purgatoire) s'imposant elle de grande souffrance... à la fois pour se purifier, à la fois pour nous...

Mais revenons à notre Modèle... d'une façon "humoristique" Mr.Red
bien sur notre Roi n'est pas né dans une étable, n'a pas subi la persécution, n'a pas été trahi et rejetté, n'a pas été livré par un ami, n'a pas subi la Passion et n'est pas monté sur la Croix pour "le péché du monde"... cela se saurait et surtout cela indiquerait une facheuse/lourde tendance à la "mortification"... donc si le "Chemin-Vérité-Vie" a choisi cela... ce pourrait-il qu'il nous le donne en exemple ????
Une courte lecture sur le Padre Pio de ce matin rapportait combien il considérait sa mission d'identification au Christ... jusque sur la croix pour sauver les âmes... (aider le Christ à... = CoRedemption).

Pour rejoindre ce que l'on disait plus haut... chacun, selon les moments de sa vie, doit être en mesure de se "mortifier", cad de porter la mort sur ses concupiscences, sur ses tendances malsaines; le fondateur de l'Opus Dei disait que la mortification était comme l'épée de Tolède, elle doit aussi ne pas être que passive (supporter la mauvaise humeur des autres, la pénibilité de son travail...), mais active (vivre la "Tragédie matinale du beurre"... pour moi c'est la confiture...), joyeuse, et discrète.

Reste que quand on lit le dernier livre paru sur le fondateur (Tome I me semble-t-il)... on peut y lire qu'il s'est imposé à un moment de sa vie des pénitences terribles, allant jusqu'au sang... mais si celles-ci ne sont pas demandées dans l'Oeuvre... cela ne veut pas dire que la liberté des enfants de Dieu ne le permette pas, sous le regard de la direction spirituelle, garant de l'absence de déviation dans le but poursuivi... José Maria a offert sa vie pour l'Eglise dans les dernières années de sa vie, comme tant d'autres Saints amoureux... comme une mère de famille ou un père de famille... comme notre Mère... il n'y a pas d'autre chemin que celui de la Croix qui est celui de l'Amour.

-

Cher Philos,

je ne trouve pas les mots.... je suis tellement émue.

Merci pour ce message... Merci pour Saint Josémaria et la Prélature Opus Dei !

Marie s'est tenue et se tient au pied de la croix, notre vraie place est là.

Soyons orants, offerts à Dieu jusqu'au moment où Il mettra le Feu en nous.... notre curé nous a dit hier lors d'une conférence, si vous ne resserntez rien restez aux pieds de Jésus comme un 'bûcher' restez ayiez confiance, il allumera le feu à son heure. Je parle de l'instauration depuis peu dans ma paroisse de l'Adoration perpétuelle.

Aux noces de Cana il y avait six cruches, signe de malédiction pour la Bible , et la septième c'est le Coeur de Jésus. Marie a vu cela, l'humanité a t'elle jamais bu le vin de la Joie sauf pour s'étourdir ! le vrai vin de la Joie est celui que Jésus nous donne et c'est que signifie Cana ! Marie est au pied de la Croix, elle ne devait même pas courir au tombeau comme les autres, elle savait que Jésus ressusciterait.
Ce sont les 3 jours qui nous semblent longs..... mais il suffit de rester là au pied de la Croix et Dieu alors bénit, Il ne peut que bénir !

Demain j'ai récollection Opus Dei, notre curé est émerveillé et pense que c'est un groupe de prières très orants.

Tout dans l'Eglise des Orants, de ceux qui acceptent de souffrir pour le Salut du monde... Dieu ne nous donne jamais rien que nous ne pouvons porter !

Amitiés fraternelles, j'ai trouvé en lui un directeur spirituel voilà 4 ans que je prie et je l'ai trouvé aujourd'hui ! il n'est pas prêtre Opus Dei c'est mon curé, ouvert à tous et tellement à l'écoute....

flower
Revenir en haut Aller en bas
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: La mortification   Ven 22 Sep 2006, 00:38

Non, saint Josémaría n'était pas "fêlé", il était simplement fou d'amour pour Dieu, et cela change tout.
Moi aussi j'espère aimer le Christ du même amour fou que lui.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Ven 22 Sep 2006, 08:59

Théophane a écrit:
Non, saint Josémaría n'était pas "fêlé", il était simplement fou d'amour pour Dieu, et cela change tout.
Moi aussi j'espère aimer le Christ du même amour fou que lui.

Cher Thophane,

Je retire le mot "fêlé". Après tout, des fêlés il y en a un peu partout, ou il y a un peu partout des fêlés. C'est comme vous le sentez.
N'étant pas membre de l'oeuvre, je ne peux effectivement pas en avoir une vue objective. Je me fonde sur certaines émissions de télévision consacrées au sujet. Ne me demandez pas lesquelles, ça date un peu.

Des membres souhaitant garder l'anomymat ont été interrogés. J'ai ainsi pu apprendre? comment fonctionne l'oeuvre de l'intérieur. Cela dit, il nest pas certain que les personnes interrogées aient répondu en toute honnêteté, et peut-être pas davantage représentatives de l'oeuvre dans sa globalité. Nous connaissons les mêmes avatars en FM. La finance semblait occuper une grande place, ainsi que le secret. Lorsque l'on commence à parler finances dans ce genre d'oeuvre, par réflexe, j'émets les plus grandes réserves quant aux véritables objectifs. Mais soit. Nous n'allons pas déclencher une révolution pour autant.

Sur l'aspect antichrétien, je mets en cause le port du silice, entre autres choses.
1Co 3,16 Que dit St Paul? Ne savez-vous pas que vous êtes un temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous ?
Si quelqu'un détruit le temple de Dieu, celui-là, Dieu le détruira. Car le temple de Dieu est sacré, et ce temple, c'est vous.
Voilà sur quoi repose mon appréciation. Notre devoir est de nous purifier certes, mais pas par des pratiques qui blessent le Temple. L'Evangile est suffisamment riche pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
Philos



Messages : 212
Inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Ven 22 Sep 2006, 12:30

Je peux te rassurer l'Ecossais... il n'y a ni finance, ni secret d'aucune sorte.

"Sur l'aspect antichrétien, je mets en cause le port du silice, entre autres choses. 1Co 3,16 Que dit St Paul? Ne savez-vous pas que vous êtes un temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous ?Si quelqu'un détruit le temple de Dieu, celui-là, Dieu le détruira. Car le temple de Dieu est sacré, et ce temple, c'est vous"

Le port du silice, un pélérinage à Compostelle, une journée de jeune, une parole retenue, un travail supporté, le port de petits pois dans ses chaussures... n'ont pas sans doute la possibilité de "détruire le temple de Dieu"... bien au contraire cela aide à la bâtir en maitrisant (un peu) la chair pour que l'esprit s'élève (un peu).

Le temple de Dieu s'est l'âme... et c'est donc le péché mortel ("grave") qui détruit l'état de grâce... c'est simple, c'est la Tradition...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Ven 22 Sep 2006, 13:05

"ce n'est jamais un chemin de mortification pour esprits dérangés."

Si je comprends bien c'est le chemin de sanctification dans la vie ordinaire qui est un chemin pour esprit dérangés ! Exclamation

Saint Josémaria n'a jamais forcé personne à des mortifications sanglantes.

Ce sont les sites anti-Opus Dei qui inventent n'importent quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Philos



Messages : 212
Inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Ven 22 Sep 2006, 16:52

Citation :
Quant au travail supporté c'est presque faire insulte faite à tous ceux qui n'ont pas eu le privilège de la naissance, de la fortune et de ce qui l'accompagne, de l'éducation (et de l'instruction) et qui néanmoins assur(m)ent chaque jour modestement leur devoir d'hommes ou de femmes.

Assurer "modestement" son travail de tous les jours est la voie royale de sanctification... mais en offrant ce travail sous le regard de Dieu... le fondateur disait: "sanctifier le W, se sanctifier par le W, sanctifier les autres par son W..."

Nous sommes 100% en accord, simplement, parfois, on peut ressentir un appel de l'Esprit pour "passer une vitesse supérieure"...

Et la comparaison "petits pois // Chemin de Compostelle".... ne différe que dans l'intensité et la force d'engagement... le but étant le même... sa propre sanctification et celles de ses frères... non ?
Revenir en haut Aller en bas
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Ven 22 Sep 2006, 17:02

Philos a écrit:
Et la comparaison "petits pois // Chemin de Compostelle".... ne différe que dans l'intensité et la force d'engagement... le but étant le même... sa propre sanctification et celles de ses frères... non ?

Mettre des petits pois dans ses chaussures, en d'autres termes, se torturer, se faire mal... Je ne vois pas en quoi cela nous sanctifie ou sanctifie nos frères.

Se faire mal volontairement me répugne. Si c'est cela que Dieu me demande, je récuse Dieu. Il y a bien assez d'occasion de souffrir qui nous tombent dessus pour ne pas aller en chercher d'autres.

J'ai participé à la scolarité d'enfants qui ne pouvaient marcher qu'avec d'extrêmes difficultés et souffrances, avec un rolator, qui savaient qu'ils ne (re)marcheraient jamais.

Franchement, mettre des petis pois dans ses chaussures quand on a vu ça.. Ce serait se moquer.
Une fois, pour essayer de comprendre ? Peut-être. Mais davantage ?
Revenir en haut Aller en bas
 
La mortification
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La mortification
» L'enseignement de l'Eglise sur la mortification
» La mortification
» La mortification spirituelle
» "Ascèse et mortification",texte de Maurice Béjart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: