DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 La mortification

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Ven 22 Sep 2006, 13:05

"ce n'est jamais un chemin de mortification pour esprits dérangés."

Si je comprends bien c'est le chemin de sanctification dans la vie ordinaire qui est un chemin pour esprit dérangés ! Exclamation

Saint Josémaria n'a jamais forcé personne à des mortifications sanglantes.

Ce sont les sites anti-Opus Dei qui inventent n'importent quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Philos



Messages : 212
Inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Ven 22 Sep 2006, 16:52

Citation :
Quant au travail supporté c'est presque faire insulte faite à tous ceux qui n'ont pas eu le privilège de la naissance, de la fortune et de ce qui l'accompagne, de l'éducation (et de l'instruction) et qui néanmoins assur(m)ent chaque jour modestement leur devoir d'hommes ou de femmes.

Assurer "modestement" son travail de tous les jours est la voie royale de sanctification... mais en offrant ce travail sous le regard de Dieu... le fondateur disait: "sanctifier le W, se sanctifier par le W, sanctifier les autres par son W..."

Nous sommes 100% en accord, simplement, parfois, on peut ressentir un appel de l'Esprit pour "passer une vitesse supérieure"...

Et la comparaison "petits pois // Chemin de Compostelle".... ne différe que dans l'intensité et la force d'engagement... le but étant le même... sa propre sanctification et celles de ses frères... non ?
Revenir en haut Aller en bas
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Ven 22 Sep 2006, 17:02

Philos a écrit:
Et la comparaison "petits pois // Chemin de Compostelle".... ne différe que dans l'intensité et la force d'engagement... le but étant le même... sa propre sanctification et celles de ses frères... non ?

Mettre des petits pois dans ses chaussures, en d'autres termes, se torturer, se faire mal... Je ne vois pas en quoi cela nous sanctifie ou sanctifie nos frères.

Se faire mal volontairement me répugne. Si c'est cela que Dieu me demande, je récuse Dieu. Il y a bien assez d'occasion de souffrir qui nous tombent dessus pour ne pas aller en chercher d'autres.

J'ai participé à la scolarité d'enfants qui ne pouvaient marcher qu'avec d'extrêmes difficultés et souffrances, avec un rolator, qui savaient qu'ils ne (re)marcheraient jamais.

Franchement, mettre des petis pois dans ses chaussures quand on a vu ça.. Ce serait se moquer.
Une fois, pour essayer de comprendre ? Peut-être. Mais davantage ?
Revenir en haut Aller en bas
Philos



Messages : 212
Inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Ven 22 Sep 2006, 17:49

Bon l'exemple est un peu trivial... il était destiné à illustrer mon propos... revenons à l'Ecriture...

dirais-tu que s'imposer un jeune de 40 jours dans le désert est "festif" ??? :P

peux-tu à nouveau écrire cela
Citation :
Se faire mal volontairement me répugne. Si c'est cela que Dieu me demande, je récuse Dieu.
en pensant à l'exemple du Christ ??? autant sa Passion parait (je dis bien parait) imposée par d'autres (et pourtant Il vient pour faire "la volonté de son Père", ce qu'il rappelle en Croix: Père que TA VOLONTE soit faite et non la mienne...), autant le jeune voulu, choisi par Lui a (un peu ?) une valeur d'enseignement ... toujours "à récuser" ? 8)

Tout revient à la valeur de la souffrance (active et passive) voulue, recherchée et offerte... pour les âmes (lire la vie de Ste Gemma Galgani et de tant d'autres saints)...
Revenir en haut Aller en bas
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Ven 22 Sep 2006, 18:12

Philos a écrit:
Bon l'exemple est un peu trivial... il était destiné à illustrer mon propos... revenons à l'Ecriture...

dirais-tu que s'imposer un jeune de 40 jours dans le désert est "festif" ??? :P

peux-tu à nouveau écrire cela
Citation :
Se faire mal volontairement me répugne. Si c'est cela que Dieu me demande, je récuse Dieu.
en pensant à l'exemple du Christ ??? autant sa Passion parait (je dis bien parait) imposée par d'autres (et pourtant Il vient pour faire "la volonté de son Père", ce qu'il rappelle en Croix: Père que TA VOLONTE soit faite et non la mienne...), autant le jeune voulu, choisi par Lui a (un peu ?) une valeur d'enseignement ... toujours "à récuser" ? 8)

Tout revient à la valeur de la souffrance (active et passive) voulue, recherchée et offerte... pour les âmes (lire la vie de Ste Gemma Galgani et de tant d'autres saints)...


Le Christ vient apporter la Bonne Nouvelle, telle est la volonté de son Père.
Et pour annoncer cette Bonne Nouvelle, il a souffert, et est mort. Cette souffrance est acceptée, mais elle n'est pas une souffrance qu'il s'inflige.

Autant que je sache, il ne s'est jamais flagellé, n'a jamais porté de cilice (ne parlons donc plus de petits pois). Il a guéri ceux qui souffraient, et n'a jamais dit qu'il fallait rechercher la souffrance.

qui a parlé de festif ici ? La vie n'est pas systématiquement festive, et c'est al raison pour laquelle il ne faut pas rechercher les souffrances là où elle n'ont pas lieu d'être.

Jésus invite à prendre sa croix et à le suivre. Il n'invite pas à s'en inventer de nouvelles. Il invite à prier et à jeuner. Il n'invite pas à battre notre corps.

Le jeune à mon avis est autre chose que la mortification sous cette forme dont nous parlons.
Mais je ne sais pas expliquer, je ne suis ni théologienne, ni philosophe. Sad
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Philos



Messages : 212
Inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Ven 22 Sep 2006, 19:16

Le starter de la vocation de St JoséMaria (un des bien sur, pas le seul) a été de croiser des pas d'un homme (un Carme déchaussé) dans la neige...

St Jean Baptiste préchait dans le désert revetu d'une peau de bête, mangeant des insectes... St François se dépouille de tout ce qui le rattache à la société et à son père, épousant Dame Pauvreté....

Psychiatrie lourde ? Mortification déplacée ? "Esprits dérangés" ?

Personnellement je ne pose pas ce diagnostic avec mes yeux de médecin et de croyant... j'y vois les exigences d'un amour authentique, mais qui reste folie aux yeux du monde...


Citation :
Le Christ vient apporter la Bonne Nouvelle, telle est la volonté de son Père. Et pour annoncer cette Bonne Nouvelle, il a souffert, et est mort. Cette souffrance est acceptée, mais elle n'est pas une souffrance qu'il s'inflige.

Songe qu'Il est Dieu, qu'Il a sous ses ordres des myriades d'anges... qu'Il est le Tout Puissant... et pourtant Il se laisse faire... "Il se soumet en TOUT"... Directement Il laisse la Souffrance agir sur son corps et dans les profondeurs de son âme lors de l'agonie... Cela est particulièrement bien rendu dans le film de Mel Gibson... dans les paroles attribuées à Marie... qui dit en substance (en union avec son Fils): ".... j'accepte toute sa souffrance, je m'offre avec mon Fils sur l'autel du sacrifice... pour le salut de mes enfants...". Je vous souhaite un jour de faire cette offrande à Dieu dans le plus profond de votre âme.

Le sommet de la mortification... c'est le Saint Sacrifice de la Croix... "Ceci est mon corps, livré pour vous"... Dieu qui s'immole Lui-même "pour le salut du monde"... La bonne nouvelle... c'est aussi cela... Il nous ouvre à nouveau les portes de l'Eternité...

merci Seigneur et pardon de ne pas plus correspondre à ta Volonté.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Ven 22 Sep 2006, 19:18

..


Dernière édition par le Lun 23 Oct 2006, 20:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Sam 23 Sep 2006, 21:53

Philos , je suis très émue par votre post.

Voici le récit des pas dans la neige :

[b]Des pas sur la neige[:b]

Le mercredi 9 janvier 1918, Josémaria fête ses seize ans. La ville de Logroño se trouvait depuis quinze jours prise dans une forte tempête de neige. Le thermomètre restait en dessous de zéro. Les rues, les arbres, les maisons étaient recouverts d’un manteau de neige surréaliste. Personne ne sortait de chez lui, si ce n’est pour des nécessités impérieuses. Un Noël nostalgique, en somme.

José Escriva avait trouvé du travail à Logroño, comme employé d’une entreprise semblable à celle qu’il avait possédée. Et la famille était venue s’installer dans cette ville. Abandonner Barbastro n’avait été facile pour aucun d’entre eux, moins encore pour Josémaria, parvenu au seuil de l’adolescence.

Or, voilà qu’un jour où le jeune homme était absorbé à regarder la neige, ses yeux découvrirent les traces que des pieds nus, à l’allure solennelle, avaient laissées dans la rue. Il comprit vite que c’étaient les pas d’un carme, arrivé depuis peu dans la ville. Il se mit à réfléchir : si d’autres consentent tant de sacrifices pour Dieu et pour le prochain, ne serais-je pas capable de lui offrir quelque chose ? C’est une pensée qui ne l’a plus jamais quitté.

« Malgré moi, le Seigneur m’a préparé peu à peu, par des faits apparemment anodins, dont il se servait pour insinuer dans mon âme une inquiétude divine. C’est pour cela que j’ai parfaitement compris l’amour, à la fois tellement humain et tellement divin, de Thérèse de l’Enfant-Jésus, qui s’émeut en voyant dépasser d’un livre une image de la main blessée du Rédempteur. Il m’est arrivé, à moi aussi, des choses de ce genre, qui m’ont remué et conduit à la communion quotidienne, à la purification, à la confession... et à la pénitence. »

L’« inquiétude divine » n’est pas seulement un sentiment spirituel ou un vague désir de prendre la foi au sérieux. « Je commençai à pressentir l’Amour, à me rendre compte que le cœur me demandait quelque chose de grand, qui relèverait de l’ordre de l’amour [...]. Je ne savais pas ce que Dieu attendait de moi. Mais c’était, de toute évidence, une élection. »

Que faire ? Prier, certes. Demander au Seigneur d’éclairer son cœur. Josémaria commença alors à utiliser comme oraison jaculatoire les mots de l’aveugle de l’Évangile : Domine, ut videam ! Seigneur, fais que je voie ce que tu veux de moi. La vie du lycéen poursuivait son cours normal. Josémaria avait commencé le baccalauréat, l’école primaire et secondaire, alors unifiées, quand il habitait encore Barbastro : il y fréquentait l’institut des scolopes, ou frères des Écoles pies. À Logroño, il s’était inscrit à l’école publique et allait étudier l’après-midi au Collège Saint-Antoine. Il était un excellent élève, aux bulletins brillants. Il rêvait de devenir architecte.

Mais comment concilier ce projet avec l’appel de Dieu ? Si au moins il avait pu savoir ce qu’était cet appel ? Il n’hésite cependant pas à répondre oui. Un « oui » à tout ce que Dieu lui demandera. Il se dit qu’il serait plus disponible et utile à cette vocation encore inconnue s’il devenait prêtre.

« Un beau jour, j’ai dit à mon père que je voulais devenir prêtre : c’est la seule fois que je l’ai vu pleurer. Il avait d’autres projets en tête, mais il ne s’est pas rebellé. Il m’a dit : Mon fils, penses-y bien. Les prêtres doivent être saints… Il est dur de ne pas avoir de maison, de foyer, de ne pas avoir d’amour sur terre. Penses-y encore un peu, mais je ne m’y opposerai pas. »

Il lui conseilla d’en parler à un prêtre, qui reçut le jeune homme avec joie et confirma au père la vocation de son fils. Josémaria était sur le point de terminer ses études secondaires. Et puisqu’il avait renoncé désormais à la faculté d’architecture, son père lui conseilla de s’inscrire en droit et de rendre compatibles ses études civiles avec ses engagements au séminaire.

Le Seigneur se servit de l’exemple paternel pour mettre dans le cœur de Josémaria une conviction qu’il transmit à tout le monde jusqu’à sa mort : « Si Dieu demande à des parents leurs enfants, ce n’est pas un sacrifice pour eux ; pas plus que ce n’est un sacrifice que de le suivre pour ceux que Dieu appelle. Bien au contraire, c’est un honneur immense, un motif de grand, de saint orgueil, le signe d’une prédilection, d’une affection toute particulière que Dieu a manifestée à un moment donné, mais qui était dans son esprit de toute éternité ».


------------------------------------------------------
Ce que j'apprécie sur ce forum c'est que même il y a des désaccords à propos de Saint Josémaria et de l'Opus Dei on peut en parler, sur certains forums Théophane et moi-même sommes censurés ! Sad :x
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Dim 24 Sep 2006, 11:03

Citation :
Ce que j'apprécie sur ce forum c'est que même il y a des désaccords à propos de Saint Josémaria et de l'Opus Dei on peut en parler, sur certains forums Théophane et moi-même sommes censurés

Jamais ici.

Surtout que l'OD est MEDIATIQUEMENT attaqué, sans autre raison que l'incapacité des décideurs de la façon de bien penser de comprendre une forme de spiritualité différente.

(et j'en parle d'autant mieux que je n'aime PERSONNELLEMENT ni la spiritualité des bénédictins, ni celle de l'OD Very Happy ).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Dim 24 Sep 2006, 11:57

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
Ce que j'apprécie sur ce forum c'est que même il y a des désaccords à propos de Saint Josémaria et de l'Opus Dei on peut en parler, sur certains forums Théophane et moi-même sommes censurés

Jamais ici.

Surtout que l'OD est MEDIATIQUEMENT attaqué, sans autre raison que l'incapacité des décideurs de la façon de bien penser de comprendre une forme de spiritualité différente.

(et j'en parle d'autant mieux que je n'aime PERSONNELLEMENT ni la spiritualité des bénédictins, ni celle de l'OD Very Happy ).

Merci Cher Arnaud, j'apprécie votre franchise et votre neutralité.

salut sunny
Revenir en haut Aller en bas
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: La mortification   Dim 24 Sep 2006, 17:11

Arnaud Dumouch a écrit:

(et j'en parle d'autant mieux que je n'aime PERSONNELLEMENT ni la spiritualité des bénédictins, ni celle de l'OD Very Happy ).

Cher Arnaud, pourriez-vous nous expliquer en quelques mots ce qui vous déplaît dans la spiritualité de l'Opus Dei ?
L'appel universel à la sainteté a pourtant été proclamé par le Concile Vatican II et fait partie intégrante de l'enseignement de l'Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Dim 24 Sep 2006, 19:21

.......
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: La mortification   Dim 24 Sep 2006, 19:56

Théophane a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:

(et j'en parle d'autant mieux que je n'aime PERSONNELLEMENT ni la spiritualité des bénédictins, ni celle de l'OD Very Happy ).

Cher Arnaud, pourriez-vous nous expliquer en quelques mots ce qui vous déplaît dans la spiritualité de l'Opus Dei ?
L'appel universel à la sainteté a pourtant été proclamé par le Concile Vatican II et fait partie intégrante de l'enseignement de l'Eglise.

A mon avis il s'agit plus ici de sensibilité, et que du coup chacun est libre de trouver la sienne pour parvenir a la sainteté. Prétendre que l'OD est la seule serait une absurdité, de meme que remettre en cause les fruits de celui-ci.

Arnaud ?
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Dim 24 Sep 2006, 20:00

spidle33 a écrit:
Théophane a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:

(et j'en parle d'autant mieux que je n'aime PERSONNELLEMENT ni la spiritualité des bénédictins, ni celle de l'OD Very Happy ).

Cher Arnaud, pourriez-vous nous expliquer en quelques mots ce qui vous déplaît dans la spiritualité de l'Opus Dei ?
L'appel universel à la sainteté a pourtant été proclamé par le Concile Vatican II et fait partie intégrante de l'enseignement de l'Eglise.

A mon avis il s'agit plus ici de sensibilité, et que du coup chacun est libre de trouver la sienne pour parvenir a la sainteté. Prétendre que l'OD est la seule serait une absurdité, de meme que remettre en cause les fruits de celui-ci.

Arnaud ?

Spidle, je fréquente l'Opus Dei, je vais aux réunions et pourtant je suis d'accord avec ton message : l'Opus Dei n'est pas la seule spiritualité , chacun trouve son chemin vers Dieu personnellement et c'est un prêtre un jour qui me l'a dit je n'oublierai jamais !

D'ailleurs très peu pour moi des mortifications sanglantes, mais je me répète à la Prélature il m'a été répondu que rien de ce genre n'est demandé ! Bien sûr il y a des exaltés partout.
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: La mortification   Dim 24 Sep 2006, 20:05

Elise a écrit:
D'ailleurs très peu pour moi des mortifications sanglantes, mais je me répète à la Prélature il m'a été répondu que rien de ce genre n'est demandé ! Bien sûr il y a des exaltés partout.

no pbm
D'ailleurs pour moi ca nee me fait rien ce genre d'accusation, plus basé sur les mauvaises langues que sur un souci de vérité, donc ne t'inquiète pas !
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Dim 24 Sep 2006, 20:18

Spidle, bien sûr je sais que ce n'est pas problème.

D'ailleurs je fréquente les réunions surtout par amour de saint Josémaria , mais ne suis ni numéraire, ni surnuméraire, et rien ne m'oblige envers l'Opus Dei. Néanmoins au reçu d'une photo que j'ai reçue , j'ai écrit à la Prélature il m'a été répondu que rien n'est demandé de ce genre, ni d'obligation. Tu comprends alors j'aurais pris mes jambes à mon cou. Les personnes qui prônent de telles pratiques et disent que l'OD demande cela , prennent justement l'OD pour cible et au fond ne l'aiment pas mais veulent au contraire calomnier. J'avais enlevé cette photo qui n'est pas belle à voir. Mais je la réédite.


Dernière édition par le Dim 24 Sep 2006, 21:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Dim 24 Sep 2006, 20:25

Elise a écrit:
Spidle, bien sûr je sais que ce n'est pas problème.

D'ailleurs je fréquente les réunions surtout par amour de saint Josémaria , mais ne suis ni numéraire, ni surnuméraire, et rien ne m'oblige envers l'Opus Dei. Néanmoins au reçu d'une photo que j'ai reçue , j'ai écrit à la Prélature il m'a été répondu que rien n'est demandé de ce genre, ni d'obligation. Tu comprends alors j'aurais pris mes jambes à mon cou. Les personnes qui prônent de telles pratiques et disent que l'OD demande cela , prennent justement l'OD pour cible et au fond ne l'aiment pas mais veulent au contraire calomnier. J'avais enlevé cette photo qui n'est pas belle à voir. Mais je la réédite.



Tu l'as enlevée pourquoi, et tu la réédites pourquoi, surtout, si cela n'a rien à voir avec l'OD ?

Une spiritualité qui rapproche du Christ est bonne pour celui qu'elle rapproche.
Elle ne l'est pas pour celui qu'elle dérange et à qui elle ne correspond pas.
J'ai l'impression que cela dit, tout est dit.

Pourquoi telle nous convient et pas telle autre ? C'est l'Esprit qui nous pousse vers telle ou telle spiritualité, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: La mortification   Dim 24 Sep 2006, 20:28

Cette photo - que je connaissais déjà - me choque profondément ; je dirais même que cela me met très mal à l'aise. Jamais je n'ai vu cela dans l'Opus Dei. Il est vrai que certains numéraires utilisent les disciplines, mais il s'agit simplement d'un fouet en corde, qui ne peut donc en aucun cas produire une blessure (tout au plus cela donne une sensation désagréable).

En effet, ceux qui diffusent ce genre de photos en faisant croire qu'on pratique cela dans l'Opus Dei veulent discréditer l'Œuvre. Car vous pouvez demander à n'importe quel membre de la Prélature et il vous le dira clairement et simplement : on ne pratique dans l'Opus Dei aucune mortification snaglante.

Le Fondateur les pratiquait, mais il a toujours dissuadé ses fils et ses filles d'en faire de même.
En fait dans l'Opus Dei on insiste davantage sur la qualité du travail bien fait, sur le sourire, la gentillesse, les services rendus aux autres... Je pense que c'est beaucoup plus mortifiant d'être aimable avec quelqu'un qui ne l'est pas que de se donner trois coups de discipline.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Dim 24 Sep 2006, 20:31

Lucie, je la réédite parce que je sais parfaitement d'où vient cette photo et qu'elle vient d'une personne qui prône de telles pratiques voilà la raison.

N'en déplaise aux dévots du Da Vinci Code mais l'Opus Dei n'est pas une secte, et encore moins elle demande ce genre de choses, c'est mon devoir de conscience de dire et de montrer que l'OD ne veut pas cela.

Et je suis d'accord que c'est l'Esprit qui nous pousse, je viens de dire que c'est surtout le saint que j'aime et ses écrits, parce que d'ailleurs je penche bien plus pour le Renouveau Charismatique.

Evidemment, on peut avoir un malaise devant cette image, Arnaud peut l'enlever si il le juge utile.
Revenir en haut Aller en bas
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Dim 24 Sep 2006, 20:50

Elise a écrit:
Lucie, je la réédite parce que je sais parfaitement d'où vient cette photo et qu'elle vient d'une personne qui prône de telles pratiques voilà la raison.

N'en déplaise aux dévots du Da Vinci Code mais l'Opus Dei n'est pas une secte, et encore moins elle demande ce genre de choses, c'est mon devoir de conscience de dire et de montrer que l'OD ne veut pas cela.

Et je suis d'accord que c'est l'Esprit qui nous pousse, je viens de dire que c'est surtout le saint que j'aime et ses écrits, parce que d'ailleurs je penche bien plus pour le Renouveau Charismatique.

Evidemment, on peut avoir un malaise devant cette image, Arnaud peut l'enlever si il le juge utile.

Je trouve juste un peu surprenant de montrer quelque chose qui n'existe pas dans l'OD pour montrer que cela n'existe pas... C'est tout.

Comme cela a déjà été dit, cela me fait davantage penser à une perversion qu'à de la spiritualité.
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: La mortification   Dim 24 Sep 2006, 21:02

Le risque c'est que qqn qui parcourt vite fait le topic sur l'OD sans rien lire vraiment prenne ca pour argent comptant !

A mon avis vaut mieux l'enlever... et puis mince, c'est pas joli a voir...
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Dim 24 Sep 2006, 21:04

De toute façon Lucie je ne m'exprime plus sur ce sujet...

J'en ai assez dit et je vais la supprimer tout simplmeent.

Il y a des moments où j'ai marre des forums je ne parle pas de celui-ci qui ne censure pas Saint Josémaria je le répète mais ailleurs je suis blessée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Dim 24 Sep 2006, 21:06

Théophane a écrit:
Cette photo - que je connaissais déjà - me choque profondément ; je dirais même que cela me met très mal à l'aise. Jamais je n'ai vu cela dans l'Opus Dei. Il est vrai que certains numéraires utilisent les disciplines, mais il s'agit simplement d'un fouet en corde, qui ne peut donc en aucun cas produire une blessure (tout au plus cela donne une sensation désagréable).

En effet, ceux qui diffusent ce genre de photos en faisant croire qu'on pratique cela dans l'Opus Dei veulent discréditer l'Œuvre. Car vous pouvez demander à n'importe quel membre de la Prélature et il vous le dira clairement et simplement : on ne pratique dans l'Opus Dei aucune mortification snaglante.

Le Fondateur les pratiquait, mais il a toujours dissuadé ses fils et ses filles d'en faire de même.
En fait dans l'Opus Dei on insiste davantage sur la qualité du travail bien fait, sur le sourire, la gentillesse, les services rendus aux autres... Je pense que c'est beaucoup plus mortifiant d'être aimable avec quelqu'un qui ne l'est pas que de se donner trois coups de discipline.

Cher Théophane, vous parlez avec sagesse Basketball cheers sunny
Revenir en haut Aller en bas
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Dim 24 Sep 2006, 21:07

Elise a écrit:
De toute façon Lucie je ne m'exprime plus sur ce sujet...

J'en ai assez dit et je vais la supprimer tout simplmeent.

Il y a des moments où j'ai marre des forums je ne parle pas de celui-ci qui ne censure pas Saint Josémaria je le répète mais ailleurs je suis blessée.


Désolée si je t'ai blessée, je ne comprends pas bien...
Shocked Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Dim 24 Sep 2006, 21:10

Ce n'est pas toi qui m'a blessée Lucie ! désolée je me suis mal exprimée.

C'est sur certains forums, où l'on insulte et on se moque carrément de saint Josémaria , où le sujet est tabou si on en parle "compte supprimé" ou "message censuré", et d'autres se moquent du fondateur de l'Opus Dei ceux-là ne sont pas censurés sur un forum catholique, je ne cite pas le nom par discrétion et je pense que nous sommes sur internet.

Désolée , Lucie cela me cause peine !
Crying or Very sad

Bonne soirée à toi, bien amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: La mortification   Dim 24 Sep 2006, 23:49

Elise a écrit:


Cher Théophane, vous parlez avec sagesse Basketball cheers sunny

Merci Elise ;)

Sinon, en ce qui concerne le Renouveau charismatique, j'apprécie aussi beaucoup ce mouvement. Je connais plusieurs personne qui en font partie, et j'ai vu que ça leur apportait beaucoup. Chez ces gens le christianisme est une joie de vivre, une rencontre permanente avec Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Lun 25 Sep 2006, 19:17

Théophane a écrit:
Elise a écrit:


Cher Théophane, vous parlez avec sagesse Basketball cheers sunny

Merci Elise ;)

Sinon, en ce qui concerne le Renouveau charismatique, j'apprécie aussi beaucoup ce mouvement. Je connais plusieurs personne qui en font partie, et j'ai vu que ça leur apportait beaucoup. Chez ces gens le christianisme est une joie de vivre, une rencontre permanente avec Dieu.

En effet, Théophane dans le Renouveau Charismatique il y a beaucoup de joie de vivre, on sent la présence de Dieu.
J'ai participé à une journée de Session à Beauraing et cela fut bien trop court, ce jour là Mgr Lustiger était présent quelle joie pour nous de l'accueillir.
En fait le Renouveau Charismatique n'a rien d'incompatible avec l'Opus Dei car étaient présents d'ailleurs à cette journée des membres surnuméraires de mes amis intimes. La preuve que l'Opus Dei possède l'esprit d'ouverture et que l'Oeuvre ne se renferme pas sur elle-même comme certains pourraient le croire.
La messe présidée par Monseigneur Lustiger fut une messe "majestueuse" selon ce qu'il nous a confié. En effet, au moment de l'élévation du corps du Christ l'orage éclata, les éclairs fusaient, à ce moment les lumières s'éteignirent subitement et revinrent de suite, deuxième élévation même phénomène. Personne n'avait peur dans la grande église, nous nous sentions en sécurité l'Esprit de Dieu parmi nous. Il pleuvait à torrent, et chacun pensait voilà pour la dernière journée le symbole du torrent de grâces que nous recevons.
Et puis juste à la fin de la messe, la pluie cessa et le soleil fit son apparition pour notre sortie.
Et nous sommes allés au pied de l'aubépine saluer la Ste Vierge.
En fait , on peut aimer l'Opus Dei et le Renouveau en même temps, je ne vois pas pourquoi on devrait séparer après tout ! parmi des gens qui prient Dieu est présent.
Pourquoi devoir se trouver devant un choix, chacun proclame le message de Jésus, Saint Josémaria n'a fait que proclamer le message de l'Evangile et nous faire comprendre clairement que nous pouvons nous sanctifier dans la vie ordinaire, le Renouveau dit la même chose.
Pour le moment, une personne qui m'est chère traverse beaucoup d'épreuves, cette personne fait partie du Renouveau, eh bien... si elle ne vous dit pas les épreuves qu'en ce moment elle traverse, vous ne pourriez pas le deviner , impossible la joie est présente, sa joie d'enfant de Dieu éclate et sa Foi explose. J'ai été d'ailleurs très surprise moi qui me plains souvent pour un rien, je dois en prendre de la graine. Quel exemple.

Autant vous dire que si je fais retraite avec l'Opus Dei, j'irai aussi l'année prochaine à la session entière du Renouveau à Beauraing car une journée on en reste sur sa soif.

Après cette messe dont je vous ai parlé, dans l'assistance deux personnes ne croyaient pas à la présence réelle dans la Ste Eucharistie et elles ont été touchées par la grâce !

Louange à Toi Seigneur Jésus ! sunny flower
Revenir en haut Aller en bas
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: La mortification   Mar 26 Sep 2006, 00:32

Citation :

En effet, Théophane dans le Renouveau Charismatique il y a beaucoup de joie de vivre, on sent la présence de Dieu.
Je ressens surtout cela quand je vais aux Messes néocatéchuménales à Paris (ce n'est pas le Renouveau, mais la liturgie est assez singulière).

Citation :
En fait le Renouveau Charismatique n'a rien d'incompatible avec l'Opus Dei
Au contraire, tous les mouvements de l'Eglise se complètent mutuellement et apportent chacun quelque chose de nouveau.


Citation :
La preuve que l'Opus Dei possède l'esprit d'ouverture et que l'Oeuvre ne se renferme pas sur elle-même comme certains pourraient le croire.
C'est tout à fait vrai. D'ailleurs un prêtre de l'Opus Dei m'avait un jour conseillé d'aller une fois pour voir chez les Béatitudes, l'Emmanuel, et le Chemin neuf.

Citation :
En fait , on peut aimer l'Opus Dei et le Renouveau en même temps, je ne vois pas pourquoi on devrait séparer après tout ! parmi des gens qui prient Dieu est présent.
Vous avez raison. Moi aussi j'aime beaucoup la diversité de l'Eglise. Pour moi il n'y a aucun problème à aller à la fois dans les centres de l'Opus Dei, aux Messes du Chemin néocatéchuménal, aux journées de prières du Renouveau, etc. Même si bien sûr c'est à l'Opus Dei de m'apporter la formation spirituelle dont j'ai besoin.
Je connais d'ailleurs plusieurs personnes du Renouveau qui apprécient l'Œuvre et ont une grande dévotion pour saint Josémaría Escrivá.

En tout cas chère Elise je suis très heureux d'apprendre combien le Renouveau charismatique vous a fait du bien ;) Il est certain que ce mouvement est lui aussi une chance pour l'Eglise universelle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Mar 26 Sep 2006, 07:28

Cher Théophane,

Votre message me fait plaisir à lire Smile car je suis d'accord avec vous sur tous les points.

"En tout cas chère Elise je suis très heureux d'apprendre combien le Renouveau charismatique vous a fait du bien Il est certain que ce mouvement est lui aussi une chance pour l'Eglise universelle.
_________________

Oui le Renouveau charismatique me fait du bien, Paul VI avait dit en son temps que c'est une chance pour l'Eglise universelle.
J'aimerais bien assister aussi à une messe du chemin néo-catéchuménal.
Mais je ne dois pas oublier que l'Opus Dei me fait beaucoup de bien, j'en ai un besoin vital sunny

Bonne journée à vous,
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: La mortification   Mar 26 Sep 2006, 19:11

...


Dernière édition par le Lun 23 Oct 2006, 20:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Mar 26 Sep 2006, 19:46

Sylvie a écrit:
Le renouveau charismatique m'a fait du bien aussi. Il m'a permis de me centrer sur Dieu. Il faut considérer le renouveau comme un souffle dans l'Église Catholique et non comme un mouvement ou association pieuse.

Pour ma part, je crois qu'un charismatique est plus en mesure de comprendre un orthodoxe car il est en recherche de Dieu et vit sa foi, sa prière selon le coeur. Il faut cependant faire attention à l'illusion. Car il y a tout les ingrédients qu'il faut pour tomber dans l'illuminisme, ou l'exaltation.

Ce n'est qu'une opinion personnelle.

Sylvie

Bonjour Sylvie,

Bien sûr qu'un charismatique est en mesure de comprendre un orthodoxe. Il ne faut d'ailleurs pas être charismatique pour cela, avant de connaître le Renouveau, j'ai connu ma meilleure amie qui est elle de confession catholique maintenant quoique élevée orthodoxe, mais son époux , son fiancé à l'époque de leur rencontre a souhaité rester dans la confession orthodoxe. Mais leur enfant a été élevée selon le rite catholique. C'est je crois ce qu'on appelle un mariage mixte.
Parfois, elle assiste à des cérémonies orthodoxes pour accompagner son mari et elle est encore très attachée à la confession orthodoxe. Nous avions un "atelier Toussaint 2006" lors de la session à Beauraing et elle a osé demander "les orthodoxes sont aussi chrétiens, que fait-on pour eux dans le cadre de ce congrès? " et à voix très haute, il lui a été répondu par un haut responsable que je ne puis citer ici,que les orthodoxes ont été invités au Congrès Toussaint 2006 qui se tiendra à Bruxelles du 28 octobre au 5 novembre. site à visiter Bruxelles-Toussaint 2006 ou catho.be

Nous nous entendons très bien, d'ailleurs mon mari (peu facile à apprivoiser Mr. Green Mr.Red dans le sens qu'il ne noue pas vite contact comme moi, enfin moi je parle avec tous à l'arrêt du bus, n'importe où , mon époux est plus réservé, l'adore, car elle toujours gaie , joyeuse, il lui rend tous les services du monde ! sunny ), mon époux dit c'est une expression bien belge je ne sais si tu comprendras : toi tu parlerais à un chien avec un chapeau ! Very Happy Rolling Eyes santa

En effet dans le Renouveau il ne faut pas tomber dans l'illuminisme ni l'exaltation mais cela existe dans tous les domaines religieux, savoir discerner la Volonté de Dieu, les signes ... sans exagération sont de bons critères ! le fanatisme et le manque de mesure font toujours beaucoup de tort.

Amicalement, flower
Revenir en haut Aller en bas
Josaphat



Masculin Messages : 696
Inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: La mortification   Mar 26 Sep 2006, 23:25

Je ne connais pas toutes ces choses dont vous parlez mais dans ma pratique spirituelle je préfère le terme de purification que de mortification. Le but n'est pas de meurtrir la chair mais bien de purifier l'esprit qui à son tour est seul à pouvoir transfigurer les sensations. croire que le fait de se faire souffrir physiquement avec des fouet et autres instruments, peut à lui seul même dans un contexte de prière transformer l'esprit, me semble une manière de prendre le problème à l'envers. C'est faire croire au caractère impure de du corps croire que l'impureté vient de l'extérieur de l'esprit d'un corps qui serait extérieur à l'esprit et qu'il faudrait punir (punir de quoi?, il y peut rien). Or séparer le corps de l'esprit c'est le contraire de l'incarnation. Enfin c'est comme cela que je le ressent. Alors que l'impureté elle vient de l'esprit, c'est lui qui doit être purifié d'abord. Cela dit le corp peut devenir un support de cette purification afin de mettre l'esprit en accord avec lui.Par exemple par des prosternation un peu intensive afin d'orienter l'esprit vers son refuge, d'abandonner l'orgueil et le Soi par l'acte du dépot du corps et enfin orienter les "souffles" de l'âme vers l'Esprit. Cela dit un jeune contrôlé peut aussi peut libérer les "vents" de la lourdeur du fonctionnement normal du corps vers un fonctionnement plus en accord avec l'Esprit. Le but c'est de se libérer de la souffrance pas d'en remettre une couche, la purification doit se faire dans la joie avec le sourrir si c'est dans la culpabilité vaut mieux s'abstenir. Et pour ce qui est de l'idée qu'on se libere de la souffrance à travers la souffrance la vie (ou Dieu) met déjà assez d'occasion de travailler sur notre chemin pour ne pas en remettre. Et pour ce quiest de la prétention de prendre la souffrance des autres sur soit il faut se demander si c'est à notre portée. Faut d'abord être capable de porter sa propre soufrance et puis de prendre un petit peu de la souffrance des autres petit à petit, on ne se décrête pas sauveur on le devient avec de lapatience et de l'humilité et de la joie et de l'humour et des tas d'autres choses... Very Happy Mais ça je crois que vous le savez...


Dernière édition par le Mer 27 Sep 2006, 15:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://altertransblogalisation.skynetblogs.be
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mortification   Mer 27 Sep 2006, 00:08

Mais ça je crois que vous le savez...

Merci Josaphat pour votre message, et surtout pour cette phrase.... flower

Théophane et moi sommes si il me permet de le dire en Communion spirituelle..... sunny

Bien fraternellement,
Elise
Revenir en haut Aller en bas
 
La mortification
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» La mortification
» L'enseignement de l'Eglise sur la mortification
» La mortification
» La mortification spirituelle
» "Ascèse et mortification",texte de Maurice Béjart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: