DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Affaire DSK : les aspects politiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Affaire DSK : les aspects politiques   Ven 20 Mai 2011, 08:31

beranger a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Sur France 2 Manuel Valls a quand même eu le culot de ressortir Sarkozy au Fouquet's pour expliquer que la Gauche était le camp de la morale...

En effet, c'est vraiment déplacé, reste que je suis par ailleurs aussi surpris de toutes les réactions de la famille politique Française qui montre dans cette honteuse affaire une curieuse solidarité de caste qui en dit long de leur mépris envers les principes d'éthique et d'honnêteté.
...

On parle à peine de la maîtresse Syrienne de Roland Dumas quand il était ministre de la France, et que sa Maîtresse était... ministre Syrienne !

...



Fille d'un ministre syrien , chef des services de renseignement .
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Affaire DSK : les aspects politiques   Ven 20 Mai 2011, 11:40

Magnifique en effet !!

La France est pourtant un pays chéri dans le coeur de Notre Seigneur, quand on voit toutes les grâces de choix dont elle a bénéficié depuis des siècles !!

Ne disait-on pas autrefois "heureux comme Dieu en France" ?

En témoigne le sublime manteau d'églises dont notre pays est recouvert, comme une attention toute paternelle du très-haut pour lui prouver son affection et sa sollicitude ?

"Si les hommes se taisent, les pierres crieront ! " nos églises de France témoignent qu'ici Dieu fut aimé et honoré I love you

Prions pour que cet amour enfoui se révèle à nouveau, pour l'amour de Dieu et le salut des âmes.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Affaire DSK : les aspects politiques   Ven 20 Mai 2011, 16:22

Philippe Fabry a écrit:
Alors le sujet de ce fil est bien simple : de qui s'est-on moqué, de qui se moque-t-on, et compte-t-on s'en moquer encore longtemps ?
J'ai l'impression que l'on continue encore à se moquer des français !

François Hollande, puisque exit DSK, arrive en tête des sondages pour la présidentielle.

Les français ont oublié que ce monsieur a trompé sa femme Ségolène, ce qui a été la cause de leur séparation.

Peut-on faire confiance à un présidentiable qui trompe sa femme ? Ne trompera-t-il pas les français comme les autres ? Quelles "casseroles" cache-t-il derrière lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Affaire DSK : les aspects politiques   Ven 20 Mai 2011, 16:55

Jeb a écrit:

Peut-on faire confiance à un présidentiable qui trompe sa femme ? Ne trompera-t-il pas les français comme les autres ? Quelles "casseroles" cache-t-il derrière lui ?

C'est tout le problème de nos journalistes, qui pour beaucoup refusent de se remettre en cause, et accusent les anglo-saxons d'être intrusifs, de ne pas respecter la vie privée et de rechercher le scandale.

Or ce n'est pas cela : connaître la vie privée d'un candidat est un droit pour les citoyens, parce qu'elle vous renseignera beaucoup sur l'aptitude de cette personne à tenir ses promesses, ou sur sa sincérité :
- Si un politicien milite pour l'école publique, vous avez le droit de savoir s'il y envoie ses enfants
- Quand Hollande dit "je n'aime pas les riches", vous avez le droit de connaître l'étendue exacte de son patrimoine
- Si un politicien trompe sa femme, vous avez le droit de savoir qu'il risque de vous tromper avec moins de scrupule encore
- de manière générale, vous avez le droit de savoir avec qui un homme politique couche, avec qui il est ami, parce que quand vous couchez avec une personne ou êtes proche d'une personne, celle-ci a une influence sur vous, et donc quand vous votez pour Untel, vous votez pour un pack complet : lui, ses relations amoureuses, etc... Tout est pertinent.

Les journalistes nous expliquent qu'ils n'avaient pas à nous faire part de ce qu'ils savaient de Strauss-Kahn, car il n'y avait rien d'illégal jusque-là. Admettons que c'est vrai (bien que nous sachions que non, voir Tristane Banon).
Mais quand il y a un mois Canal + a diffusé un documentaire sur DSK où il s'affichait avec sa femme et jouait au petit couple parfait, il était de leur devoir de dire : ce documentaire est mensonger, on sait très bien que DSK va voir à droite à gauche, même si ce n'est pas illégal, il ment cependant sciemment en cherchant à vous faire croire qu'il est un bon mari.

Ils ne l'ont pas dit.
Résultat : le peuple ne sait pas pour qui il vote.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Affaire DSK : les aspects politiques   Ven 20 Mai 2011, 17:38

Analyse tout-à-fait juste cher Philippe.

Les français ont le droit de connaître "l'épaisseur" d'un présidentiable, il y va de l'avenir de la France. Sans parler de "morale" il y a une éthique à respecter impérativement pour cette fonction dont les enjeux sont considérables à notre époque de la mondialisation. Il suffit de voir l'impact de "l'affaire DSK" dont on commence à peine à mesurer toutes les conséquences sur le plan international.

Bien qu'il semble en ce moment que nos journalistes français prennent conscience de leur "travers" à les entendre débattre sur les chaines TV, qu'en sera-t-il dans quelques mois quand l'affaire DSK s'essoufflera ? Ne retourneront-ils pas à leur vieux démons de la connivence, de l'omerta ?

Une chance est que quand même il y a sur la toile des sites de presse qui n'hésitent plus à lever le voile, comme Atlantico et d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Affaire DSK : les aspects politiques   Ven 20 Mai 2011, 19:29

[quote]
beranger a écrit:


il a vomi Sarkozy quand il a su que ce dernier avait décidé selon ses propos " Celle là, je vais me la faire" .... le jour même ou ils les a marié à sa mairie de Neuilly.

Un sommet de la vulgarité, de l'immoralité atteint par Sarkozy.

La vraie citation : Celle-là, je l'épouserai.

Darkozy a beaucoup de défauts mais il n'a pas eu deux femmes à la fois.



_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Affaire DSK : les aspects politiques   Sam 21 Mai 2011, 03:46

[quote="Arnaud Dumouch"]
Citation :
beranger a écrit:


il a vomi Sarkozy quand il a su que ce dernier avait décidé selon ses propos " Celle là, je vais me la faire" .... le jour même ou ils les a marié à sa mairie de Neuilly.

Un sommet de la vulgarité, de l'immoralité atteint par Sarkozy.

La vraie citation : Celle-là, je l'épouserai.

Darkozy a beaucoup de défauts mais il n'a pas eu deux femmes à la fois.



Oui Arnaud , mais d'après Jésus c'est une de trop !

on va pas se faire des lois sur mesure quand même ? celles de Jésus suffisent ce sont celles du Père Divin ! :sage:
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Affaire DSK : les aspects politiques   Sam 21 Mai 2011, 05:42

Théodéric a écrit:


Oui Arnaud , mais d'après Jésus c'est une de trop !

on va pas se faire des lois sur mesure quand même ? celles de Jésus suffisent ce sont celles du Père Divin ! :sage:

A tout prendre, je préfère le comportement de Sarkozy qui n'a pas femme et maîtresse en même temps à celui de Giscard, Mitterrand, Chirac ...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Affaire DSK : les aspects politiques   Sam 21 Mai 2011, 07:11

L'éditorial de Guillaume Goubert dans " La Croix " du vendredi 20 mai 2011 met les choses au point .
"
" Il doit être dit que DSK a servi le monde avec une grande distinction au cours d'une période des plus difficiles . " . Rien n'obligeait le ministre suédois des affaires étrangères ,
Carl Bildt , à publier hier une telle déclaration , peu après la démission de Dominique Strauss-Khan de ses fonctions de directeur général du Fonds monétaire international ( FMI )
. Mais il était juste que cela soit dit . L'homme qui a été arrêté samedi dernier à New-York
en raison d'accusations extrêmement graves a été , de l'avis général , un grand patron du
FMI .

...


...

...

... un souci marqué pour les conséquences sociales des politiques d'ajustement financier .

S'agissant des accusations qui pèsent sur DSK , tout cela ne justifie rien , n'excuse rien .
Mais c'est un fait . " .


Dernière édition par boudo le Dim 22 Mai 2011, 06:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2568
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Affaire DSK : les aspects politiques   Sam 21 Mai 2011, 13:32

Citation :
C'est tout le problème de nos journalistes, qui pour beaucoup refusent de se remettre en cause, et accusent les anglo-saxons d'être intrusifs, de ne pas respecter la vie privée et de rechercher le scandale.
or ce n'est pas cela : connaître la vie privée d'un candidat est un droit pour les citoyens, parce qu'elle vous renseignera beaucoup sur l'aptitude de cette personne à tenir ses promesses, ou sur sa sincérité :
- Si un politicien milite pour l'école publique, vous avez le droit de savoir s'il y envoie ses enfants
- Quand Hollande dit "je n'aime pas les riches", vous avez le droit de connaître l'étendue exacte de son patrimoine
- Si un politicien trompe sa femme, vous avez le droit de savoir qu'il risque de vous tromper avec moins de scrupule encore
- de manière générale, vous avez le droit de savoir avec qui un homme politique couche, avec qui il est ami, parce que quand vous couchez avec une personne ou êtes proche d'une personne, celle-ci a une influence sur vous, et donc quand vous votez pour Untel, vous votez pour un pack complet : lui, ses relations amoureuses, etc... Tout est pertinent.
Les journalistes nous expliquent qu'ils n'avaient pas à nous faire part de ce qu'ils savaient de Strauss-Kahn, car il n'y avait rien d'illégal jusque-là. Admettons que c'est vrai (bien que nous sachions que non, voir Tristane Banon).
Mais quand il y a un mois Canal + a diffusé un documentaire sur DSK où il s'affichait avec sa femme et jouait au petit couple parfait, il était de leur devoir de dire : ce documentaire est mensonger, on sait très bien que DSK va voir à droite à gauche, même si ce n'est pas illégal, il ment cependant sciemment en cherchant à vous faire croire qu'il est un bon mari.
Ils ne l'ont pas dit. Résultat : le peuple ne sait pas pour qui il vote


Moi, provisoirment , il me suffirait qu'on ne promeuve pas à des postes de responsabilité ceux qui se font un titre de gloire d'être des débauchés , pour commencer , ça serait bien , je suis plus réaliste que vous ! Very Happy
parceque , si vous commencez à exclure les cocus et les coureurs de la vie publique , il ne va plus rester grand monde ...
Ou alors , vous allez simplement avoir une meilleure dissimulation de la vie privée .
regardez : même Ben Laden avait des films pornos ! vous vous rendez compte !! Laughing
d'ailleurs dans le cas de DSK qui apparait de plus en plus être un malade avéré, sa femme savait à quoi s'en tenir depuis le début et assumait systématiquement toutes ses aventures, ça devait faire partie du contrat entre eux deux et ça n'a pas aidé à le modérer , hélas! . ce genre de couple a été ostensiblement offert comme modèle par Sartre et Beauvoir dans les années 50, mais eux étaient des puritains aimables et sympathiques à coté de DSK...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Affaire DSK : les aspects politiques   Sam 21 Mai 2011, 17:15

Oculus a écrit:



Moi, provisoirment , il me suffirait qu'on ne promeuve pas à des postes de responsabilité ceux qui se font un titre de gloire d'être des débauchés , pour commencer , ça serait bien , je suis plus réaliste que vous ! Very Happy

Ca ferait apparaître des gens faisant profession de vertu et allant voir, le soir, des Call girls !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Affaire DSK : les aspects politiques   Sam 21 Mai 2011, 20:51

Une connaissance à moi résumait ainsi la situation : aujourd'hui la droite fonde une famille pendant que la gauche viole les pauvres.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Affaire DSK : les aspects politiques   Sam 21 Mai 2011, 21:18

Le caricaturiste belge Kroll en a fait des dessins savoureux . Le président Sarkozy , ravi , écoute sur le ventre de Carla et lui conseille de " la fermer " si l'enfant est de Woody Allen ... En passant devant une affiche annonçant les déboires de DSK , il s'écrie tout joyeux : C'est pas possible ! Je suis vraiment cocu !
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Affaire DSK : les aspects politiques   Mar 24 Mai 2011, 10:18

Le porte-parole du parti socialiste français a exclu la participation de DSK aux primaires du parti pour l'élection présidentielle française , compte tenu du calendrier judiciaire américain .
DSK n'avait jamais déclaré lui-même qu'il serait candidat .
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Affaire DSK : les aspects politiques   Mar 24 Mai 2011, 10:32

Incroyable: il existe des pétitions pour soutenir DSK et même pour demander au PS qu'il soit maintenu dans les primaires!
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2568
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Affaire DSK : les aspects politiques   Mar 24 Mai 2011, 14:32

Citation :
Ca ferait apparaître des gens faisant profession de vertu et allant voir, le soir, des Call girls !

Pour le grand public sûrement , mais pas pour les RG et la Présidence qui savaient tout sur DSK .
Sarko l'avait même nommément averti que les moeurs politiques américaines n'étaient pas les françaises ...
C'est donc le même cynisme qui a présidé à la nomination de Frédéric Mitterand comme à celle de DSK .
En quelques sorte , il a été envoyé ... au casse-Pipe ! Very Happy

ou pour faire + aéronautique : il a explosé en pein Viol,et les enquêteurs recherchent la Bite Noire ... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Affaire DSK : les aspects politiques   Mar 24 Mai 2011, 14:44

Citation :
Oculus a écrit:
Citation :
Ca ferait apparaître des gens faisant profession de vertu et allant voir, le soir, des Call girls !

Pour le grand public sûrement , mais pas pour les RG et la Présidence qui savaient tout sur DSK .
Sarko l'avait même nommément averti que les moeurs politiques américaines n'étaient pas les françaises ...
C'est donc le même cynisme qui a présidé à la nomination de Frédéric Mitterand comme à celle de DSK .
En quelques sorte , il a été envoyé ... au casse-Pipe !

ou pour faire + aéronautique : il a explosé en pein Viol,et les enquêteurs recherchent la Bite Noire ...


Ouais!!! très bonne celle-là! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Affaire DSK : les aspects politiques   Mar 24 Mai 2011, 20:21

Arc-en-Ciel a écrit:
France, au pied de la Croix?
Je me suis autorisée à mettre ce tableau magnifique.
S'il ne doit pas être, Arnaud, tu peux la supprimer.


Beau tableau. Mais il me souvient, que la Fille Aînée de l'Église, ne portait pas de bonnet Phrygien, lors du baptême de Clovis...
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Affaire DSK : les aspects politiques   Sam 28 Mai 2011, 09:48

A la une de " La Croix " du vendredi 27 mai 2011 , le titre : " Le PS adopte son projet et
cherche son candidat . La convention nationale , qui se tient demain à Paris doit adopter
le projet socialiste pour la présidentielle , dans un contexte troublé par l'affaire DSK . "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Affaire DSK : les aspects politiques   Lun 30 Mai 2011, 22:14


La classe politique française est vraiment...

FMI : Lagarde en campagne au Brésil, ciblée en France

Alors que la ministre de l'Economie a entamé lundi sa tournée de grands pays émergents pour défendre sa candidature à tête du FMI, un homme d'affaires a adressé une requête à la Cour de justice de la République visant Christine Lagarde.






Elle a entamé par le Brésil lundi sa tournée de campagne des grands pays émergents pour défendre sa candidature à tête du FMI qui la conduira aussi en Inde, en Chine, en Russie et en Arabie saoudite. Une première étape de quelques heures. La ministre française de l'Economie Christine Lagarde, qui a aussi ouvert pour l'occasion un compte Twitter, s'est engagée lundi à Brasilia à "approfondir" la réforme du Fonds monétaire international pour donner plus de poids aux pays émergents, dans une conférence de presse au côté de son homologue brésilien.




"La grande priorité à venir est la poursuite de la réforme de la gouvernance et son approfondissement", a-t-elle dit à l'issue d'un entretien avec le ministre brésilien des Finances Guido Mantega, s'engageant à donner plus de poids aux émergents. L'appui de la première économie d'Amérique latine, qui semble désormais probable, pourrait renverser la tendance dans le pays émergents, pour le moment plutôt en défaveur d'une candidature européen.

La vente de 25% de GRT Gaz trouble un homme d'affaires
Pendant ce temps, à Paris, une nouvelle réaction est venue rappeler que Christine Lagarde pourrait faire l'objet d'une enquête de la Cour de justice de la République (CJR) dans le cadre de la liquidation de l'affaire Tapie/Crédit Lyonnais. Celle de François Bayrou qui a jugé lundi soir sur LCI que "le scandale Tapie quand il sera prouvé, car je ne doute pas qu'il sera prouvé, sera le plus grave scandale politique de la Ve République". Jean-Louis Nadal a demandé le 10 mai l'ouverture d'une instruction devant la CJR contre la ministre dans l'affaire Tapie. Christine Lagarde estime n'avoir rien à se reprocher. Selon elle, cette saisine est "factuellement, pour certains aspects, fausse et juridiquement très curieusement fondée".

Et un autre dossier a pointé son nez lundi. Un homme d'affaires français a adressé à cette fin une requête au procureur général auprès de la Cour de justice de la République, Jean-Louis Nadal, pour enquêter sur le rôle de Christine Lagarde dans la vente par GDF Suez de 25% de sa filiale de transport de gaz GRT-Gaz à la Caisse des dépôts. Interrogé par Reuters, l'entourage de Christine Lagarde voit dans cette requête une "démarche fantaisiste". Dans son courrier, Jean-Marie Kuhn estime que la ministre de l'Economie a commis des abus d'autorité en autorisant la CDC à concrétiser cet investissement qui n'est, à ses yeux, ni stratégique ni dans les missions de service public. Il reproche à la ministre de l'Economie d'avoir favorisé le groupe Albert Frère lors d'une prise de participation par la Caisse des Dépôts et Consignations de 25% de GRT-Gaz, filiale de GDF-SUEZ, société de droit privé. Jean-Marie Kuhn a engagé plusieurs procédures visant les investissements de la Caisse des dépôts.

http://lci.tf1.fr/economie/conjoncture/fmi-lagarde-en-campagne-au-bresil-ciblee-en-france-6510842.html
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Affaire DSK : les aspects politiques   Sam 04 Juin 2011, 13:43

Déjeuners secrets
avec la presse :
l’autre scandale de l’affaire DSK ?




Des rédactions « convoquées » en
secret dans de grands restaurants parisiens. Un candidat qui se déclare
devant des journalistes dont il réclame le soutien… mais qui n’en
piperont mot jusqu’à sa chute. Et si l’autre scandale de l’affaire DSK
tenait aux indéfectibles soutiens politiques dont il bénéficiait auprès
des médias français ?



Vue d’Amérique, l’information est plus que dérangeante. Elle est pourtant passée presque inaperçue dans le flot ad nauseum
de nouvelles sur l’affaire DSK... Quelques semaines avant son
arrestation, le champion socialiste, le Jedi du FMI censé rétablir
l’équilibre dans la Force après un quinquennat de stupre sarkozyen,
organisait des déjeuners secrets avec la crème des journalistes
politiques parisiens.
Quel était le concept de
ces rencontres pour « happy-few » médiatiques ? DSK disait tout… mais
les journalistes, eux, ne pouvaient rien en dire ! Curieuse dialectique
médiatico-politique. Enfin… jusqu’au crash new-yorkais et à la mort
politique de l’intéressé, qui a brisé de facto le vœu de silence des
journalistes. Des journalistes qui ne pensaient vraisemblablement pas à
mal en acceptant de taire les informations qu’ils recevaient, puisque
c’est un des leurs (Denis Jeambar de Marianne), qui a raconté par le
menu, et avec une candeur désarmante, le contenu de l’une de ces
rencontres secrètes.
Pas encore officiellement candidat mais déjà en pré-campagne (notamment en vue des primaires socialistes), Dominique
Strauss-Kahn avait invité fin avril les pontes des rédactions de
Marianne, du Nouvel Obs et de Libération, pour trois déjeuners « off »
dans de grands restaurants parisiens.
Une façon informelle et
pleine de tact d’anticiper la mue du directeur-général du FMI en
candidat socialiste et de dévoiler en primeur aux heureux élus (et à
mots à peine couverts) son intention de se porter candidat à la
présidentielle… tout en exigeant encore une fois de ses convives qu’ils
demeurent bouche cousue.Un travail de désinformation ?


Et
tant pis si le travail des journalistes présents consistait justement à
assurer au quotidien la couverture de la campagne électorale… Tant pis
surtout pour leurs lecteurs qui ont pu lire dans leurs colonnes, et
jusqu’à l’arrestation de Dominique Strauss-Kahn, des informations
tronquées sur la primaire socialiste. Ce petit cirque aurait eu
d’ailleurs toutes les chances de perdurer quelques semaines encore sans
l’intervention de la police new-yorkaise…
Le
doute sur les intentions de DSK, savamment entretenu par ses proches,
était indéniablement un acte politique, qui jouait en sa faveur tant il
faussait la campagne interne au parti socialiste, handicapait les
challengers (Royal, Hollande) et faisait monter un « désir » artificiel
auprès de l’opinion. Mais la connivence d’une brochette de journalistes
avec un politicien en vue posait surtout un sérieux problème de
déontologie.
Connaître trois mois à
l’avance les intentions d’un homme politique dans une course
présidentielle n’a rien à voir avec un banal embargo de quelques
heures !
L’alibi du « off » n’est pas recevable face à des
éléments et des rencontres de cette importance ! Le « off »
journalistique a pour objet d’enrichir et d’humaniser les données
recueillies au cours de l’enquête… pas d’opérer de la rétention
volontaire.
Manquement au devoir d’informer donc.
Mais la portée de ces causeries informelles allait bien au-delà du
fameux « atterrissage en douceur » voulu par les proches de DSK. Dans la
campagne qui s’annonçait, l’ex-futur candidat socialiste comptait sur
« l’engagement militant » de ces trois médias
traditionnellement orientés à gauche qui (doux euphémisme) ne portent
pas Nicolas Sarkozy dans leurs cœurs.
Reprenons
le compte-rendu édifiant du déjeuner dressé par Denis Jeambar. En plein
exercice de séduction, DSK demande au patron de Marianne (Maurice
Szafran) si son journal « souhaite bien que la France soit débarrassée de ce type-là ».
Nicolas Sarkozy s’entend… La réponse de Maurice Szafran semble convenir
à Dominique Strauss-Kahn qui poursuit : dans ce cas-là, « Marianne n’a pas d’autre choix que de (le) soutenir dans ce combat ».
Les déjeuners. Les journalistes. Le « off ». Tout s’explique. Même pour l’ingénu Denis Jeambar qui perçoit une demande de « soumission » (qu’il considère toutefois « choquante »). Ces
déjeuners, au secret scrupuleusement respecté par des dizaines de
journalistes, n’étaient en réalité rien de moins que la mise en branle
d’une machine de guerre journalistique contre Nicolas Sarkozy au service
du PS.
Pour DSK, les journalistes présents
avaient vocation à se transformer en fantassins au cours de la campagne
présidentielle. L’auraient-ils déçu sur ce point ? Impossible de le
dire, mais leur simple silence sur ces rencontres éminemment politiques
en faisait de toute façon des alliés objectifs d’un DSK en lévitation
sondagière.
Aux Etats-Unis, les convives de ce
genre de déjeuners auraient eu à s’expliquer devant leurs confrères (et
le public)… et auraient in fine été renvoyés. En France, le copinage
(qui tourne souvent à l’enrôlement partisan) semble demeurer la norme…
une zone grise et malsaine de la vie politico-médiatique.

François Tillinac est un chef d'entreprise, tout juste trentenaire, installé à New York depuis plusieurs années.

http://www.atlantico.fr/decryptage/dsk-primaire-socialiste-107908.html

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
 
Affaire DSK : les aspects politiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Affaire Dreyfus
» L'affaire du collier
» Ovni l'affaire du docteur X (Imposture)
» Grippe A : les suites de l'affaire...
» Une crèche risque la fermeture pour une affaire de voile!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: