DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

  Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Jésus Christ est mon pote



Messages : 2644
Inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Mer 20 Avr 2011, 19:22

Absolument pas : il est encore évêque de Partenia.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Mer 20 Avr 2011, 19:26

Jésus Christ est mon pote a écrit:
Absolument pas : il est encore évêque de Partenia.

C'est vrai. Il est évêque et évêque catholique. Il n'est pas excommunié.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Loup Ecossais



Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Mer 20 Avr 2011, 20:53

adamev a écrit:


Ainsi dans les loges du GO beaucoup aujourd'hui travaillent en référence au Grand Architecte avec la Bible ouverte et d'autres sont simplement humanistes au sens social ( ce qui n'est déjà pas si mal). D'autre part dans le paysage maçonnique mondial qui compte environ 5 millions de maçons le GO et ses satellites ne représentent que 3% des membres de la maçonnerie de tradition qui, elle, réfère au Grand Architecte voire même impose la croyance en un dieu révélè (quand même désigné sous le terme de Grand Architecte). C'est quoi, pour toi, la maçonnerie de tradition ???

Ainsi dans les loges du GO comme ailleurs des maçons de différentes confessions et opinions peuvent-ils se retrouver sans s'étripper. Exact. Néanmoins, au GPDG, à la GLNF, à la GLFF, et ailleurs, (chez toi je ne sais pas) l'accès est toute de même réservé aux chrétiens, uniquement.

Ce serait bien si entre chrétiens ça pouvait être pareil. Ça ne peut pas être pareil. Entre Orthodoxes et catholiques, le courant passe très bien. Là où ça coince, c'est avec les protestants et les anglicans. Je parle en connaissance de cause.

idem entre croyants de différentes religions. Soit. Est-ce à dire qu'un mahometant ou un juif peut être initié en maçonnerie "traditionnelle", qui est chrétienne par essence ???


Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12239
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Mer 20 Avr 2011, 23:36

Loup Ecossais a écrit:


C'est quoi, pour toi, la maçonnerie de tradition ???

Tu veux que je t'adresse les Anciens Devoirs? La liste des Landmarks? La Règle en 12 Points... P.e aussi celle de Saint Benoît?

Exact. Néanmoins, au GPDG, à la GLNF, à la GLFF, et ailleurs, (chez toi je ne sais pas) l'accès est toute de même réservé aux chrétiens, uniquement.

Chez moi comme dans toutes les loges traditionnelles on accueille sans distinction de race ou de croyance tous les hommes de bonne volonté (sauf aux USA où noirs et blancs ne se mélangent pas même s'ils se reconnaissent frères). Ce n'est là qu'un principe très chrétien qui s'oppose à l'exclusive que tu cites.

Ça ne peut pas être pareil. Entre Orthodoxes et catholiques, le courant passe très bien. Là où ça coince, c'est avec les protestants et les anglicans. Je parle en connaissance de cause.

Soit. Est-ce à dire qu'un mahometant ou un juif peut être initié en maçonnerie "traditionnelle", qui est chrétienne par essence ???

C'est tout ce qui fait que la maçonnerie de tradition est, contrairement à d'autres qui pratiquent la ségrégation religieuse, "centre de l'union" et réussit là où toutes les religions échouent.


Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Mer 20 Avr 2011, 23:39

VADE RETRO FRANC-MAKAS!!!
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Mer 20 Avr 2011, 23:46

[quote="adamev"]
Loup Ecossais a écrit:


C'est quoi, pour toi, la maçonnerie de tradition ???

Tu veux que je t'adresse les Anciens Devoirs? La liste des Landmarks? La Règle en 12 Points... P.e aussi celle de Saint Benoît?

Foutaise. Mais je te laisse à tes illusions. Comme je te l'ai déjà dit, tu es un piètre maçon, très imbu de lui-même, qui suit la pensée du moment...

Exact. Néanmoins, au GPDG, à la GLNF, à la GLFF, et ailleurs, (chez toi je ne sais pas) l'accès est toute de même réservé aux chrétiens, uniquement.

Chez moi comme dans toutes les loges traditionnelles on accueille sans distinction de race ou de croyance tous les hommes de bonne volonté (sauf aux USA où noirs et blancs ne se mélangent pas même s'ils se reconnaissent frères). Ce n'est là qu'un principe très chrétien qui s'oppose à l'exclusive que tu cites.`

Encore une fois, foutaise. La tradition, c'est autre chose que la maçonnerie libérale. On ne peut pas revendiquer pratiquer l'Art Royal, et cracher sur le pape et l'église catholique; sauf pour des pseudo-maçons...

Ça ne peut pas être pareil. Entre Orthodoxes et catholiques, le courant passe très bien. Là où ça coince, c'est avec les protestants et les anglicans. Je parle en connaissance de cause.

Soit. Est-ce à dire qu'un mahometant ou un juif peut être initié en maçonnerie "traditionnelle", qui est chrétienne par essence ???

C'est tout ce qui fait que la maçonnerie de tradition est, contrairement à d'autres qui pratiquent la ségrégation religieuse, "centre de l'union" et réussit là où toutes les religions échouent. Tu n'as rien compris à la maçonnerie, même si tu as été véné, ce que je suis aussi...


Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Mer 20 Avr 2011, 23:48

Sortez de vos officines démoniaques, cher Adamev, je vous en conjure!

Je suis certain que tout au fond de vous, vous avez encore une étincelle de foi.

Vous voulez l'éteindre, mais en même temps vous ne voulez pas.

Vous ne seriez pas ici, sur ce forum, sinon.

Avez-vous vraiment regardé en face ce qu'est la maçonnerie spéculative? N'y sentez-vous pas l'odeur du souffre? Votre âme n'a-t-elle pas soif de celle de l'encens?

Il n'est jamais trop tard, mon ami.

Vous pouvez sortir des tentacules, et vous réfugier dans les bras de Marie Médiatrice.

Je vous en conjure, Adamev, sortez de ce bourbier infernal, où on n'est ni franc ni maçon.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12239
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Jeu 21 Avr 2011, 00:00

[quote="Loup Ecossais"]
adamev a écrit:
Loup Ecossais a écrit:


C'est quoi, pour toi, la maçonnerie de tradition ???

Tu veux que je t'adresse les Anciens Devoirs? La liste des Landmarks? La Règle en 12 Points... P.e aussi celle de Saint Benoît?

Foutaise. Mais je te laisse à tes illusions. Comme je te l'ai déjà dit, tu es un piètre maçon, très imbu de lui-même, qui suit la pensée du moment...

Pourquoi ces références te posent problème???

Exact. Néanmoins, au GPDG, à la GLNF, à la GLFF, et ailleurs, (chez toi je ne sais pas) l'accès est toute de même réservé aux chrétiens, uniquement.

Chez moi comme dans toutes les loges traditionnelles on accueille sans distinction de race ou de croyance tous les hommes de bonne volonté (sauf aux USA où noirs et blancs ne se mélangent pas même s'ils se reconnaissent frères). Ce n'est là qu'un principe très chrétien qui s'oppose à l'exclusive que tu cites.`

Encore une fois, foutaise. La tradition, c'est autre chose que la maçonnerie libérale. On ne peut pas revendiquer pratiquer l'Art Royal, et cracher sur le pape et l'église catholique; sauf pour des pseudo-maçons...

Mais dans la maçonnerie chrétienne (celle dont tu parles) on peut cracher sur l'arabe, le juif, le socialiste, le libéral... la société, la République... Beurk. Encore une fois ton église, celle dont tu te revendiques, est romaine et tout sauf catholique. Elle n'est qu'un avatar de la seule Eglise qui soit "Une, Sainte, universelle et Apostolique" fondée par Jésus et ses Apôtres (auxquels on a rajouté Paul pour être sympas).

Ça ne peut pas être pareil. Entre Orthodoxes et catholiques, le courant passe très bien. Là où ça coince, c'est avec les protestants et les anglicans. Je parle en connaissance de cause.

Soit. Est-ce à dire qu'un mahometant ou un juif peut être initié en maçonnerie "traditionnelle", qui est chrétienne par essence ???

C'est tout ce qui fait que la maçonnerie de tradition est, contrairement à d'autres qui pratiquent la ségrégation religieuse, "centre de l'union" et réussit là où toutes les religions échouent.
Tu n'as rien compris à la maçonnerie, même si tu as été véné, ce que je suis aussi...


Ton avis sur ce que tu crois que j'ai compris à la maçonnerie je le mets au crédit du piss-christ. Une simple déjection d'aigri.


Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Jeu 21 Avr 2011, 00:13

Pourquoi ne vas-tu pas habiter dans l'un de ces beaux quartiers, où les flics n'osent pas entrer? Tu te fous de qui ??? Donner des leçons de "fraternité", est très simple, lorsque l'on n'est pas confronté aux problèmes quotidiens que subissent les honnêtes gens. Aucun peuple, ne pose autant de problèmes que le musulman. Nous avons d'autres nationalités en France, dont on n'entend pas parler, et Dieu sait s'ils ont des difficultés. Ils respectent leur pays d'accueil, ne vienne pas en mairie lors d'un mariage, déployer le drapeau de leur pays d'origine, ne se torchent pas le cul avec le drapeau français. Je te conseille vivement de lire le dernier bouquin de feu le général Bigeart, un patriote, bref, un français...
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12239
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Jeu 21 Avr 2011, 07:50

Hors sujet. Clap de fin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Jeu 21 Avr 2011, 07:51

Arnaud Dumouch a écrit:
Jésus Christ est mon pote a écrit:
Absolument pas : il est encore évêque de Partenia.

C'est vrai. Il est évêque et évêque catholique. Il n'est pas excommunié.

UNIQUEMENT parce qu'à notre époque, on n'excommunie pas les gens, par souci de ne pas se faire mal voir du monde.

A notre époque
, JÉSUS exhorte les fidèles à excommunier d'eux-même et en toute conscience les pasteurs défaillants.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Jeu 21 Avr 2011, 09:43

Chris Prols a écrit:
Sortez de vos officines démoniaques, cher Adamev, je vous en conjure!

Je suis certain que tout au fond de vous, vous avez encore une étincelle de foi.

Vous voulez l'éteindre, mais en même temps vous ne voulez pas.

Vous ne seriez pas ici, sur ce forum, sinon.

Avez-vous vraiment regardé en face ce qu'est la maçonnerie spéculative? N'y sentez-vous pas l'odeur du souffre? Votre âme n'a-t-elle pas soif de celle de l'encens?

Il n'est jamais trop tard, mon ami.

Vous pouvez sortir des tentacules, et vous réfugier dans les bras de Marie Médiatrice.

Je vous en conjure, Adamev, sortez de ce bourbier infernal, où on n'est ni franc ni maçon.

Cher Adamev, en ce Jeudi Saint, où après S'être donné à ses Apôtres, Notre-Seigneur fut livré, retournez dans votre conscience, celle que le Bon Dieu a mise en vous, et où Il veut venir habiter, et extirpez-en le mal!!!

Je vous en conjure, Adamev, par les entrailles de Jésus-Christ, abandonnez vos loges et vos frères, qui sont des ennemis! Vous ne leur devez rien, vous pouvez les laisser et en sortir sans regarder derrière vous!
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Jeu 21 Avr 2011, 13:06

Oui, c'est un temps favorable pour choisir DIEU SEUL

Notre Seigneur Jésus-Christ a atrocement souffert sur le bois de la croix pour ramener à lui toutes les brebis dispersées et égarées.

Il ne tient qu'à nous que ce sacrifice ne soit pas vain.

REVENEZ A DIEU DE TOUT VOTRE COEUR; Il vous fera bon accueil I love you
Revenir en haut Aller en bas
Passante



Féminin Messages : 230
Inscription : 10/03/2010

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Ven 22 Avr 2011, 18:02

Adamev a écrit :

Ainsi dans les loges du GO beaucoup aujourd'hui travaillent en référence au Grand Architecte avec la Bible ouverte et d'autres sont simplement humanistes au sens social ( ce qui n'est déjà pas si mal).


Dans mon milieu professionnel, j'ai eu l'occasion de cotoyer un certain nombre de francs-maçons. Comme par hasard, tous clamaient leur "humanisme" alors qu'ils étaient tous des gens très déplaisants, arrogants, méprisants et exploiteurs.

Par ailleurs, les francs-maçons appartiennent tous au même milieu social : chefs d'entreprise, professions libérales et fonctionnaires d'un certain niveau. Curieusement, on n'y trouve pas de personnes d'un milieu modeste.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Ven 22 Avr 2011, 18:46

Passante a écrit:
Adamev a écrit :

Ainsi dans les loges du GO beaucoup aujourd'hui travaillent en référence au Grand Architecte avec la Bible ouverte et d'autres sont simplement humanistes au sens social ( ce qui n'est déjà pas si mal).


Dans mon milieu professionnel, j'ai eu l'occasion de cotoyer un certain nombre de francs-maçons. Comme par hasard, tous clamaient leur "humanisme" alors qu'ils étaient tous des gens très déplaisants, arrogants, méprisants et exploiteurs.

Par ailleurs, les francs-maçons appartiennent tous au même milieu social : chefs d'entreprise, professions libérales et fonctionnaires d'un certain niveau. Curieusement, on n'y trouve pas de personnes d'un milieu modeste.

Je suis issu d'un milieu très modeste, et le suis toujours, chère passante. Mais ce que vous dites est globalement exact. La Grande Loge Unie d'Angleterre, où paraît-il est née la maçonnerie spéculative, aucun de ces maçons n'était un maçon du métier, ils étaient tous "acceptés" "cooptés" si vous préférez.
L'humanisme n'est pas une vertu. Il sert simplement à se donner bonne conscience, comme dans n'importe quel club, Rotary, Lions club et quelques autres. C'est Dieu qu'il faut remettre au coeur de la société et non pas, l'humanisme, qui est une hypocrisie et une hérésie absolue. la "bienfaisance" (bien faire), la Foi, l'Espérance, La Charité. Voilà les véritables vertus d'un maçon. Le reste n'est que prétention...
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12239
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Ven 22 Avr 2011, 19:09

Passante

Je suis comme le Loup, issu d'un milieu modeste. Si j'ai pu un peu m'élever je ne le dois qu'à mon travail (50 à 60h/semaine, 60 000km/an, sans compter les heures d'avion et de train) et à mon épouse qui a accepté ces contraintes ainsi que les nombreux cours du soir et autres perfectionnement de la formation permanente.
Dans ma loge actuelle on trouve quelques retraités de l'industrie, des jeunes employés et techniciens deux médecins, un pharmacien et trois commerçants. Le tout sur un effectif de 50 environ. Alors...?

Non l'Humanisme n'est pas une hypocrisie ni une hérésie car il consiste aussi pour reprendre le Loup à "donner à manger et à boire à ceux qui ont faim et soif". Que seraient en effet Foi et Espérance sans Charité? Rien d'autre qu'un égoïsme sur fond de religiosité. Relisons St Paul.

Ceci étant nous avons aussi nos "faux témoins" et nous faisons avec faute de mieux. Les chrétiens ne font-ils pas de même?
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Ven 22 Avr 2011, 23:23

L'humanisme, n'est pas une vertu maçonnique, mais strictement humaine. Où est Dieu, dans l'humanisme??? Quant aux faux témoins...
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12239
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Ven 22 Avr 2011, 23:39

A ta manière tu me fais penser à la boite de conserve dans laquelle y a un petit pain rouillé.
Cadenassé dans tes à priori pseudo christo-maçonniques comme il l'est dans ses certitudes ultra-catholiques
L'Abbé Pierre avec qui j'ai eu le privilège, étant jeune homme, de faire les poubelles et les décharges disait "le ciel oui... mais pas sans les hommes".
Si le corps n'est pas tout, on ne sauve en effet pas les âmes en méprisant les corps. A quoi sert-il d'être enfermés dans nos loges si ce n'est pas aussi pour "porter au dehors..."?

Et manifestement cet "aussi" tu ne l'as pas lu dans mon message précédent. Pourtant il y figure bien.
Revenir en haut Aller en bas
Passante



Féminin Messages : 230
Inscription : 10/03/2010

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Sam 23 Avr 2011, 11:50

Loup Ecossais a écrit :

Je suis issu d'un milieu très modeste, et le suis toujours, chère passante. Mais ce que vous dites est globalement exact. La Grande Loge Unie d'Angleterre, où paraît-il est née la maçonnerie spéculative, aucun de ces maçons n'était un maçon du métier, ils étaient tous "acceptés" "cooptés" si vous préférez.
L'humanisme n'est pas une vertu. Il sert simplement à se donner bonne conscience, comme dans n'importe quel club, Rotary, Lions club et quelques autres. C'est Dieu qu'il faut remettre au coeur de la société et non pas, l'humanisme, qui est une hypocrisie et une hérésie absolue. la "bienfaisance" (bien faire), la Foi, l'Espérance, La Charité. Voilà les véritables vertus d'un maçon. Le reste n'est que prétention...


Cher Loup Ecossais, je partage votre avis en ce qui concerne le prétendu "humanisme" : ceux qui se gargarisent de ce mot ne montrent généralement aucun amour envers leurs prochains.

Je ne connais pas grand'chose au sujet des différentes obédiences maçonniques. Je crois savoir que certaines se disent chrétiennes...

Je ne peux parler que de mon expérience personnelle, et tous les francs maçons que j'ai connus étaient ouvertement très hostiles au christianisme (allant jusqu'à refuser d'entrer dans une église même pour des funérailles, par exemple). Ils étaient par ailleurs tous, sans exception, des gens très imbus d'eux-mêmes, persuadés d'appartenir à une élite, et surtout se montrant très durs et méprisants envers les "petits".

Mon père, il y a longtemps, avait été approché par un collègue franc maçon qui lui avait proposé de l'introduire dans sa loge. Mon père ayant refusé, l'autre a pris ce refus comme un affront et ne lui a plus jamais adressé la parole !

Je ne dis pas qu'il n'y a pas de braves gens parmi les francs maçons, j'espère qu'il y en a, mais ceux que j'ai connus ne l'étaient pas.


Revenir en haut Aller en bas
Passante



Féminin Messages : 230
Inscription : 10/03/2010

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Sam 23 Avr 2011, 12:00

Adamev a écrit :

Je suis comme le Loup, issu d'un milieu modeste. Si j'ai pu un peu m'élever je ne le dois qu'à mon travail (50 à 60h/semaine, 60 000km/an, sans compter les heures d'avion et de train) et à mon épouse qui a accepté ces contraintes ainsi que les nombreux cours du soir et autres perfectionnement de la formation permanente.
Dans ma loge actuelle on trouve quelques retraités de l'industrie, des jeunes employés et techniciens deux médecins, un pharmacien et trois commerçants. Le tout sur un effectif de 50 environ. Alors...?


Cher Adamev, je ne critique pas les personnes qui ont une situation élévée, je critique ceux qui sont méprisants envers les plus modestes, ce qui est souvent le cas.

Pourquoi les gens qui ont une bonne situation s'empressent-ils toujours de préciser que pour arriver à cela ils ont énormément travaillé ?

Pensez-vous que les gens qui sont plus bas dans l'échelle sociale sont des fainéants ?

Croyez-vous vraiment que les ouvriers ou les artisans ne travaillent pas aussi très durement ?

Je pense aussi aux personnes, le plus souvent des femmes, qui assistent les personnes âgées dépendantes : travail très pénible et très ingrat, et très peu rémunérateur. Je serais surprise que l'on trouve beaucoup de ces personnes dans votre loge...
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12239
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Sam 23 Avr 2011, 14:40

Passante a écrit:
Adamev a écrit :

Je suis comme le Loup, issu d'un milieu modeste. Si j'ai pu un peu m'élever je ne le dois qu'à mon travail (50 à 60h/semaine, 60 000km/an, sans compter les heures d'avion et de train) et à mon épouse qui a accepté ces contraintes ainsi que les nombreux cours du soir et autres perfectionnement de la formation permanente.
Dans ma loge actuelle on trouve quelques retraités de l'industrie, des jeunes employés et techniciens, deux médecins, un pharmacien et trois commerçants. Le tout sur un effectif de 50 environ. Alors...?


Cher Adamev, je ne critique pas les personnes qui ont une situation élévée, je critique ceux qui sont méprisants envers les plus modestes, ce qui est souvent le cas.

C'est votre droit. Mais il n'est pas inutile de rappeler que la critique est facile et l'art difficile. Ou encore la paille et la poûtre.

Pourquoi les gens qui ont une bonne situation s'empressent-ils toujours de préciser que pour arriver à cela ils ont énormément travaillé ?

P.e pour rappeler à ceux qui auraient tendance à l'oublier que, sauf pour ceux nés avec une cuillière d'or en bouche (et encore), rien ne s'obtient sans effort, sans travail, sans investissement personnel. Que c'est le moteur de l'ascenseur social.

Pensez-vous que les gens qui sont plus bas dans l'échelle sociale sont des fainéants ?
Croyez-vous vraiment que les ouvriers ou les artisans ne travaillent pas aussi très durement ?

Comme vous ignorez d'où je suis issu ce début de procès d'intention est sans intérêt. Ceci étant mes activités professionnelles (et sociales) m'ayant beaucoup mis au contact de ces personnes - et de beaucoup de leurs difficultés - je les connais bien mieux que vous pouvez croire.

Je pense aussi aux personnes, le plus souvent des femmes, qui assistent les personnes âgées dépendantes : travail très pénible et très ingrat, et très peu rémunérateur. Je serais surprise que l'on trouve beaucoup de ces personnes dans votre loge...

Détrompez-vous parmi les jeunes membres que j'ai évoqué il y a plusieurs "hospitaliers" de base en maison de retraite, en milieu protégé, sans parler de travailleurs sociaux et jeunes instits en "zone".

Beaucoup de clichés dans votre tête. Ceci étant je vous accorde que notre "pénétration" dans les milieux modeste est insuffisante. Si vous avez une recette à proposer nous sommes preneurs. Il suffit que les candidats aient la volonté (et la possibilité) de consacrer du temps, du travail personnel, un peu de culture générale et un peu d'argent (mais ça c'est une question que nous savons résoudre par la solidarité)....


... tous les francs maçons que j'ai connus étaient ouvertement très hostiles au christianisme (allant jusqu'à refuser d'entrer dans une église même pour des funérailles, par exemple).

Comme beaucoup vous confondez abusivement Christianisme et catholicisme (qui n'en n'est qu'un avatar). Très rares (et pour cause) ceux des maçons qui sont hostiles au Christianisme et à son double message humaniste et spirituel (pour moi c'est presque un pléonasme). Plus nombreux sont les critiques de l'église romaine dont on ne peut pas dire que l'histoire, même si elle est brillante par certains aspects, n'a laissé (ne laisse) que de bons souvenirs. Et parmi ces critiques il y a quelques anticléricaux purs et durs (que je ne suis pas) qui s'en vont braillant "à bas la calotte" comme d'autres, d'obédience religieuse, qui s'en vont brâmant contre la maçonnerie. Faut faire avec.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Ven 24 Juin 2011, 11:11

Passante a écrit:
Adamev a écrit :



Dans mon milieu professionnel, j'ai eu l'occasion de cotoyer un certain nombre de francs-maçons. Comme par hasard, tous clamaient leur "humanisme" alors qu'ils étaient tous des gens très déplaisants, arrogants, méprisants et exploiteurs.

Par ailleurs, les francs-maçons appartiennent tous au même milieu social : chefs d'entreprise, professions libérales et fonctionnaires d'un certain niveau. Curieusement, on n'y trouve pas de personnes d'un milieu modeste.

Merci; les FM sont tellement opaques qu'on ne sait pas qui ils sont.
On manipule mieux dans l'ombre, n'est-ce pas
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12239
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Ven 24 Juin 2011, 13:59

Quand je vous disait sur un autre fil que ".../..tout votre discours est une insulte au bon sens, à l'intelligence, à la foi et... à l'institution maçonnique. .../...".

En voici une nouvelle démonstration. Il suffit que la première sotte balance n'importe quoi pour que vous sautiez dessus comme les poux sur la tête d'un galeux (pour rester convenable).

Si vous étiez un tant soit peu informée sur la réalité de la sociologie maçonnique vous sauriez qu'elle diffère très peu de la composition du corps social national. Sauf qu'en effet il y a une sous représentation du milieu ouvrier (mais nos cousins des Compagnonnages de métiers compensent cela). Ceci étant si vous avez une recette pour améliorer cette représentation nous sommes preneurs.

Comme dans tout engagement social, politique, religieux... il faut pouvoir disposer d'une peu de temps, ne pas être uniquement centré sur le bol de riz du lendemain, donc avoir quelques ressources...

Et si l'on trouve plus de FM dans certains milieux c'est aussi que les 150 000 maçon(e)s français (soit environ 3/1000 de la population adulte) sont sensiblement plus engagés dans la cité que la moyenne des citoyens du pays (et d'ailleurs souvent dans des assoc caritatives aux côtés de chrétiens catholiques ou non).

De plus en matière d'opacité reprenez les présentations de tous les maçons qui furent ou sont sur ce forum pour voir qu'ils ont tous affiché leur appartenance. Donc nouveau mensonge de votre part.

Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Ven 24 Juin 2011, 17:13

Tous ceux qui ne pensent pas comme vous : des imbéciles, des sots etc..

Vous avez vraiment un problème d'égo vous
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Ven 24 Juin 2011, 17:15

Passante a écrit:
Adamev a écrit :

Dans mon milieu professionnel, j'ai eu l'occasion de cotoyer un certain nombre de francs-maçons. Comme par hasard, tous clamaient leur "humanisme" [b]alors qu'ils étaient tous des gens très déplaisants, arrogants, méprisants et exploiteurs
.

Par ailleurs, les francs-maçons appartiennent tous au même milieu social : chefs d'entreprise, professions libérales et fonctionnaires d'un certain niveau. Curieusement, on n'y trouve pas de personnes d'un milieu modeste.

ça me rappelle qq'un ça...
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Ven 24 Juin 2011, 18:11

adamev a écrit:
Toi la boite de conserve la ramènes pas.

lol!
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Ven 24 Juin 2011, 20:32

"En rond tournent les impies." - Ps 11,8

citation vue plus haut

:crepe:
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12239
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Ven 24 Juin 2011, 20:57

julia a écrit:
Tous ceux qui ne pensent pas comme vous : des imbéciles, des sots etc..
Vous avez vraiment un problème d'égo vous

Je ne sais pas où est votre problème mais une chose est de ne pas penser comme moi une autre est de dire ou d'écrire des imbécilités et dans ce domaine vous en tenez vraiment plus qu'un gros camion.

deux 'l' à imbécilité ! vous savez plus juger les personnes qu'écrire correctement vos indélicatesses.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Ven 24 Juin 2011, 21:13

Vous êtes juste odieux, grossier, vulgaire.

Le genre de personne trrrrès courageuse qui n'oserait pas une seule seconde dire ce genre de chose en présence de qq'un comme mon mari par exemple.


(je me retiens d'imaginer la scène tiens, ce serait peu charitable)

Allez, profitez adamev, votre temps est compté.

Quand à moi, je ne perdrai plus mon temps avec vous.

Vous vous êtes fourvoyé dans une secte tout comme n'importe quel c... que vous méprisez tant .

De deux choses l'une : soit vous réalisez, regrettez, vous confessez et repartez à zéro, SANS la secte FM, mais avec Notre Seigneur Jésus-Christ.

Soit vous refusez, vous vous entêtez, comme vous semblez le faire, et là le Bon Dieu vous laissera entièrement libre de votre choix et de ses conséquences.

Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12239
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Sam 25 Juin 2011, 18:00

Ciel... j'ai très peur...

Vous vous êtes fourvoyé dans une secte tout comme n'importe quel c... que vous méprisez tant .

J'apprends avec vous que le mot "catholique" est un gros mot???
Je ne méprise personne. Mais à mon âge j'ai acquis le droit (voire le devoir) de dire à qui doit l'entendre ce que je pense sous la forme que je veux. Et si vous voulez que j'ai avec vous le ton de l'urbanité il vous suffit de ne pas vous prendre pour une redresseuse de torts, de ne pas médire ni calomnier une institution dont vous ne connaissez rien ni ses membres. De plus je n'ai pas pour habitude de dire en 15 minutes ce qui peut se dire en 5.

De deux choses l'une : soit vous réalisez, regrettez, vous confessez et repartez à zéro, SANS la secte FM, mais avec Notre Seigneur Jésus-Christ. Soit vous refusez, vous vous entêtez, comme vous semblez le faire, et là le Bon Dieu vous laissera entièrement libre de votre choix et de ses conséquences.

De deux choses l'une : soit vous réalisez, regrettez, confessez vos mensonges, calomnies et faux témoignages et repartez à zéro, sans les sectaires catholiques, mais avec Notre Seigneur Jésus-Christ qui "laisse venir à lui, qui ne condamne personne...". Soit vous refusez, vous vous entêtez, comme vous semblez le faire, et là le Bon Dieu vous laissera entièrement libre de votre choix et de ses conséquences. A vous de voir.



Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Sam 25 Juin 2011, 22:09

Constitution apostolique étendant le Jubilé au monde entier, du 25 Décembre 1950.

...4. De même, ils n'absoudront ceux qui ont adhéré, même en secret, à des sectes défendues, maçonniques ou d'autres du même genre, qu'aux conditions suivantes : qu'ils aient abjuré leur secte, au moins devant le confesseur, réparé le scandale et renoncé à toute coopération pratique ou activité en faveur de cette secte ; qu'ils aient dénoncé, selon la teneur du Canon 2336, 6°, tout ecclésiastique ou religieux qu'ils sauraient en faire partie ; qu'ils aient d'abord remis au confesseur les livres, manuscrits ou insignes se rapportant à la secte, qui doivent être transmis le plus tôt possible au Saint Office ou, au moins, pour des raisons justes et importantes, détruits de leurs propres mains. Il faut qu'ils aient au moins promis sincèrement de remplir le plus tôt possible, ces conditions. Il leur imposera, en outre, selon la gravité des fautes, une sérieuse pénitence salutaire et la confession sacramentelle fréquente...

Décret de la Suprême Sacrée Congrégation du Saint Office du 5 Janvier 1954...

Par ailleurs, la mise à l'Index de ce livre constitue un efficace avertissement aux catholiques afin qu'ils ne se laissent pas tromper par ceux qui tentent de les persuader pour les attirer à la Franc-Maçonnerie, en prétextant un changement d'attitude de sa part à l'égard de l'Eglise catholique...

Lettre de S. Exc. Mgr. Dell'Acqua, substitut de la Secrétairerie d'Etat à S.S. Pie XII et S. Exc. Mgr. Montini, archevêque de Milan, à l'occasion de la VIII° semaine d'adaptation pastorale qui se tiendra en cette ville en Septembre :
Du Vatican, 23 Mai 1958.

...La rupture de l'unité chrétienne en Europe, l'athéisme scientifique, le rationalisme, l'illuminisme, le laïcisme, le matérialisme dialectique, la franc-maçonnerie, sont quelques unes des causes de ce lent processus d'égarement intellectuel et moral dont nous voyons aujourd'hui les ultimes conséquences...

Actes du Synode romain promulgués par s.s. Jean XXIII
N°247

Quant à ce qui concerne la secte maçonnique, les chrétiens se souviendront que les peines établies par le Code de droit canonique(Canon 2335) sont toujours en vigueur.

Extrait d'un discours de Jean XXIII, 4 Décembre 1960:
...La Franc-Maçonnerie revêt l'apparence extérieure de la religion mais est toujours prête aussi à combattre énergiquement contre le catholicisme.
Le laïcisme reconnaît la fonction strictement doctrinale et liturgique de l'Eglise mais il la limite pourtant et en empêche l'action...

Congrégation pour la doctrine de la foi (Déclaration sur l'incompatitbilité entre l'appartenance à l'église et à la Franc-Maçonnerie.)

On a demandé si le jugement de l’Eglise sur les associations maçonniques était changé, étant donné que dans le nouveau Code de droit canonique il n’en est pas fait mention expresse, comme dans le Code antérieur.


.Le jugement négatif de l’Eglise sur les associations maçonniques demeure inchangé, parce que leurs principes ont toujours été considérés comme inconciliables avec la doctrine de l’Eglise, et l’inscription à ces associations reste interdite par l’Eglise. Les fidèles qui appartiennent aux associations maçonniques sont en état de péché grave et ne peuvent accéder à la sainte communion.

Le Souverain Pontife Jean-Paul II, dans l’audience accordée au cardinal préfet soussigné, a approuvé cette déclaration, qui avait été délibérée en réunion ordinaire de la Congrégation, et en a ordonné la publication.
A Rome, au siège de la Congrégation pour la Doctrine de la foi, le 26 novembre 1983.
Joseph, card. RATZINGER, Préfet. + Fr. Jérôme Hamer, O.P., Secrétaire.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12239
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Sam 25 Juin 2011, 22:56

Je vous suggère de commencer par Clément XII 1738 Bulle In Eminenti et de redescendre l"échelle jusqu'à JPII et Ratzinger en 1983.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12239
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Sam 25 Juin 2011, 23:03

De deux choses l'une : soit vous réalisez, regrettez, vous confessez et repartez à zéro, SANS la secte FM, mais avec Notre Seigneur Jésus-Christ. Soit vous refusez, vous vous entêtez, comme vous semblez le faire, et là le Bon Dieu vous laissera entièrement libre de votre choix et de ses conséquences.

De deux choses l'une Julia : soit vous réalisez, regrettez, confessez vos mensonges, calomnies et faux témoignages et repartez à zéro, sans les sectaires catholiques, mais avec Notre Seigneur Jésus-Christ qui "laisse venir à lui, qui ne condamne personne...". Soit vous refusez, vous vous entêtez, comme vous semblez le faire, et là le Bon Dieu vous laissera entièrement libre de votre choix et de ses conséquences. A vous de voir.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12239
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Sam 25 Juin 2011, 23:35

A commencer par ceux qui se réclament de lui se tapant les fesses sur leur siège en criant "seigneur, seigneur...".

Merci Doris.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Dim 26 Juin 2011, 08:10

Passante a écrit:
Cher Loup Ecossais, je partage votre avis en ce qui concerne le prétendu "humanisme" : ceux qui se gargarisent de ce mot ne montrent généralement aucun amour envers leurs prochains.

Merci chère amie. Voilà un premier point de convergence...

Je ne connais pas grand'chose au sujet des différentes obédiences maçonniques. Je crois savoir que certaines se disent chrétiennes...

En effet, certaines se disent chrétiennes, mais crachent leur venin sur l'église et son chef, ce qui est un comble. Mais peut-être dirai-je à leur décharge, qu'ils ne connaissent de l'histoire du catholicisme, uniquement l'inquisition et la Saint-Barthélémy, dont le très protestant Michelet, historien romantique, a truffé nos manuels d'histoire, en falsifiant et travestissant la vérité...

Je ne peux parler que de mon expérience personnelle, et tous les francs maçons que j'ai connus étaient ouvertement très hostiles au christianisme (allant jusqu'à refuser d'entrer dans une église même pour des funérailles, par exemple). Ils étaient par ailleurs tous, sans exception, des gens très imbus d'eux-mêmes, persuadés d'appartenir à une élite, et surtout se montrant très durs et méprisants envers les "petits".

Tout cela est rigoureusement exact, pour une majorité d'entre nous. Mais je ne veux pas leur jeter la pierre (je les remets à leur place lorsqu'ils deviennent un peu trop prétentieux) car ils sont généralement recrutés par des gens qui ont transformé la maçonnerie de Tradition en business club. Même dans le Rite que je pratique, le R.E.R., pourtant exclusivement chrétien, ce genre de dérive s'est développée. L'homme est ainsi fait, malheureusement et, c'est d'autant plus grave car le premier devoir d'un maçon est justement de se séparer de ses métaux (vices (égo surdimentionné)) et pratiquer la vertu. Comme le disait un autre frère, "d'abord le fric, la vertu viendra ensuite". Triste devise...

Mon père, il y a longtemps, avait été approché par un collègue franc maçon qui lui avait proposé de l'introduire dans sa loge. Mon père ayant refusé, l'autre a pris ce refus comme un affront et ne lui a plus jamais adressé la parole !

Je ne suis pas étonné. Cela met à nouveau en lumière (qui manque cruellement dans beaucoup de loges) l'inculture maçonnique d'un trop grand nombre de frères...

Je ne dis pas qu'il n'y a pas de braves gens parmi les francs maçons, j'espère qu'il y en a, mais ceux que j'ai connus ne l'étaient pas.

Il y en a, je vous l'assure...

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Lun 27 Juin 2011, 00:18

doris60 a écrit:
Un racourci de Madame d'Avila :

'Tout ce qui n'est pas Dieu est mensonge !'

Mr. Green Mr.Red

Je dirais même plus : mensonge et mort !
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12239
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Lun 27 Juin 2011, 10:01

Julia plutôt que d'en dire une nouvelle au moins aussi grosse que vous...

Vous auriez dû lire le message de Maxime, juste avant le vôtre. lol!
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Lun 27 Juin 2011, 11:13

Eglise et franc-maçonnerie : radicale incompatibilité

Explication du Fr. Romaric Morin, dominicain de la province de Toulouse

Les raisons objectives

Dans leur déclaration, les évêques allemands ont présenté les raisons objectives de cette incompatibilité.

Elles peuvent se ramener à quatre points principaux qui relèvent de l'essence même de la franc-maçonnerie :

1/ la négation explicite de la religion révélée ;

2/ la négation des dogmes religieux, parce qu'ils seraient contraires à la liberté ;

3/ l'essence relativiste et subjectiviste de la maçonnerie, niant donc toute connaissance objective de la vérité ;

4/ la négation de Dieu comme être personnel qui s'est révélé Lui-même aux hommes.

Il est par conséquent incontestable que pour l'Église, l'adhésion à une obédience maçonnique, quelle qu'elle soit, est toujours incompatible avec l'appartenance à l'Église catholique. Appartenir à l'une exclut d'appartenir à l'autre.

C'est pourquoi "les fidèles qui appartiennent aux associations maçonniques sont en état de péché grave et ne peuvent accéder à la sainte communion [6]".

Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12239
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Lun 27 Juin 2011, 14:03

julia a écrit:
Eglise et franc-maçonnerie : radicale incompatibilité (selon un moinillon de province)

1/ la négation explicite de la religion révélée ;

Faux la FM laisse à ses membres la liberté de croire et de pratiquer selon leur coeur (c'est dans les textes publics).

2/ la négation des dogmes religieux, parce qu'ils seraient contraires à la liberté ;

Faux la maçonnerie a comme les religions un dogme fondamental : Le Grand Architecte de l'Univers en tant que créateur et présence réelle (c'est dans les textes)

3/ l'essence relativiste et subjectiviste de la maçonnerie, niant donc toute connaissance objective de la vérité ;

Faux. Le relativisme n'a jamais été un dogme maçonnique et si j'ai bien lu certains posts de ce forum... Dieu est la Vérité cependant inconnaissable (Dieu étant infini ne peut être totalement connu de ses créatures finies).

4/ la négation de Dieu comme être personnel qui s'est révélé Lui-même aux hommes.

Faux. "Le créateur donne à l'homme la Liberté" (c'est dans les textes). Il s'en suit qu'il s'est révélé à l'homme en tant qu'Etre pensant et agissant. Et cette révélation est nécessairement personnelle puisque son rejet revient pour le maçon à trahir le Devoir.

Il est par conséquent incontestable que pour l'Église, l'adhésion à une obédience maçonnique, quelle qu'elle soit, est toujours incompatible avec l'appartenance à l'Église catholique. Appartenir à l'une exclut d'appartenir à l'autre.

A vrai dire on s'en tamponne car ce n'est pas l'avis de cette ecclésiole romaine qui importe mais uniquement le jugement divin.

C'est pourquoi "les fidèles qui appartiennent aux associations maçonniques sont en état de péché grave et ne peuvent accéder à la sainte communion

Bof c'est pas le pape qui décide du salut des hommes de bonne volonté.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Lun 27 Juin 2011, 15:05

adamev a écrit:
julia a écrit:
3/ l'essence relativiste et subjectiviste de la maçonnerie, niant donc toute connaissance objective de la vérité ;

Faux. Le relativisme n'a jamais été un dogme maçonnique et si j'ai bien lu certains posts de ce forum... Dieu est la Vérité cependant inconnaissable (Dieu étant infini ne peut être totalement connu de ses créatures finies).

Attention, la Vérité pour n'être pas connaissable n'en est pas moins absolue.

C'est justement parce qu'elle est absolue que personne ne peut s'en revendiquer le détenteur.

Eglise est gardienne de la Vérité non parce qu'elle la dit mais parce qu'elle protège son intégrité de ceux qui pense pouvoir la connaitre.

C'est en celà qu'elle est détestée. Parce qu'elle rappelle à tous les orgueilleux leur devoir d'humilité face à la Vérité.

Citation :
C'est pourquoi "les fidèles qui appartiennent aux associations maçonniques sont en état de péché grave et ne peuvent accéder à la sainte communion

Bof c'est pas le pape qui décide du salut des hommes de bonne volonté.

En revanche c'est son devoir de rappeler aux maçons qu'ils font des coupes franches dans la parole de Dieu.

Qu'ainsi ils ne sont :
ni fidèles - à l'intégralité de la parole de Dieu.
ni espérants - que la vision de Dieu viendra dans l'humilité à son heure
ni charitable - en rejetant une partie de la parole de Dieu ils montrent qu'ils ne l'aiment pas vraiment.


Mais cet état de fait est surrement dû à une trop grande impatience. Rien qui ne soit réparable.
Les maçons s'interressent pour la plupart à Dieu, ce n'est déjà pas si mal.

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Lun 27 Juin 2011, 15:21

maxime a écrit:
SJA a écrit:
Attention, la Vérité pour n'être pas connaissable n'en est pas moins absolue.

C'est justement parce qu'elle est absolue que personne ne peut s'en revendiquer le détenteur.

Eglise est gardienne de la Vérité non parce qu'elle la dit mais parce qu'elle protège son intégrité de ceux qui pense pouvoir la connaitre.

C'est en celà qu'elle est détestée. Parce qu'elle rappelle à tous les orgueilleux leur devoir d'humilité face à la Vérité.


Si je comprend bien, personne ne connaît la vérité(pas connaissable), et personne ne peut s'en revendiquer le détenteur, mais par contre l'église catholique est gardienne de la vérité (qu'elle ne dit pas),et elle en protège son intégrité (à la vérité qui est inconnaissable) face aux orgueilleux.

LOL, On comprend pourquoi elle est détestée.

PS: Ne m'oublier pas sur le fil de l'hérésie svp.
Cher Maxime, nous ne verrons la vérité face à face que dans l'autre monde dans la Vision béatifique.

En attendant, et sans voir Dieu face à face,, l'Eglise montre son image qui est l'humanité du Christ et son enseignement qui est son Evangile. Et elle le fait au mieux, sans erreur possible dans sa proclamation dogmatique.


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Lun 27 Juin 2011, 15:29

maxime a écrit:
Si je comprend bien, personne ne connaît la vérité(pas connaissable), et personne ne peut s'en revendiquer le détenteur, mais par contre l'église catholique est gardienne de la vérité (qu'elle ne dit pas),et elle en protège son intégrité (à la vérité qui est inconnaissable) face aux orgueilleux...
:help: drunken :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Lun 27 Juin 2011, 15:57

maxime a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
maxime a écrit:
SJA a écrit:
Attention, la Vérité pour n'être pas connaissable n'en est pas moins absolue.

C'est justement parce qu'elle est absolue que personne ne peut s'en revendiquer le détenteur.

Eglise est gardienne de la Vérité non parce qu'elle la dit mais parce qu'elle protège son intégrité de ceux qui pense pouvoir la connaitre.

C'est en celà qu'elle est détestée. Parce qu'elle rappelle à tous les orgueilleux leur devoir d'humilité face à la Vérité.


Si je comprend bien, personne ne connaît la vérité(pas connaissable), et personne ne peut s'en revendiquer le détenteur, mais par contre l'église catholique est gardienne de la vérité (qu'elle ne dit pas),et elle en protège son intégrité (à la vérité qui est inconnaissable) face aux orgueilleux.

LOL, On comprend pourquoi elle est détestée.

PS: Ne m'oublier pas sur le fil de l'hérésie svp.
Cher Maxime, nous ne verrons la vérité face à face que dans l'autre monde dans la Vision béatifique.

En attendant, et sans voir Dieu face à face,, l'Eglise montre son image qui est l'humanité du Christ et son enseignement qui est son Evangile. Et elle le fait au mieux, sans erreur possible dans sa proclamation dogmatique.


Certes, mais ce qui est demandé, voir crié à notre figure par nos contemporains, c'est d'appliquer son Evangile pas seulement de le montrer.
Relire 1Pierre 5(1-4).

Dans une paroisse du sud où je me suis rendu, le prêtre dans son homélie disait que si 1 dixième des Catholiques vivaient l'Evangile la face du monde serait transformé.
Il disait bien vivaient.

Cher maxime,

A mon sens, appliquer l'Evangile, c'est se savoir pécheur et gagner ainsi en humilité.

Le reste, les lendemains qui chantent et les grands soirs il faut laisser ça aux millénaristes de tous poils.

Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Lun 27 Juin 2011, 16:01

Fox77 a écrit:
maxime a écrit:
Si je comprend bien, personne ne connaît la vérité(pas connaissable), et personne ne peut s'en revendiquer le détenteur, mais par contre l'église catholique est gardienne de la vérité (qu'elle ne dit pas),et elle en protège son intégrité (à la vérité qui est inconnaissable) face aux orgueilleux...
:help: drunken :mdr:

Shocked

Qu'est ce qu'il y a de drole ?

Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Lun 27 Juin 2011, 16:48

Jean VIII, 12

" Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marche point dans les ténèbres , mais il aura la lumière de la vie."

Par son Eglise, signe visible de la présence de Notre Seigneur au milieu de nous, nous pouvons suivre une voie sûre.

L'Eglise est le phare dans la nuit des hérésies et autres pièges mortels.

S'il en était autrement, et avec les pécheurs qui la peuple, il y a bien longtemps que le Bon Dieu l'aurait détruite (rien de plus facile).

Elle demeure pourtant, à travers les siècles, vaisseau invincible parce que maintenu par la volonté de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles   Lun 27 Juin 2011, 22:39

maxime a écrit:
julia a écrit:
Jean VIII, 12

" Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marche point dans les ténèbres , mais il aura la lumière de la vie."

Par son Eglise, signe visible de la présence de Notre Seigneur au milieu de nous, nous pouvons suivre une voie sûre.

L'Eglise est le phare dans la nuit des hérésies et autres pièges mortels.

S'il en était autrement, et avec les pécheurs qui la peuple, il y a bien longtemps que le Bon Dieu l'aurait détruite (rien de plus facile).

Elle demeure pourtant, à travers les siècles, vaisseau invincible parce que maintenu par la volonté de Dieu.

Le Bon Dieu peut aussi passer par d'autres chemins que l'Eglise visible. Ce n'est pas parce que nous ne voulons pas que cela soit ainsi, qu'IL se gène.

Il y a des hommes de bonne volonté et de coeur dans le monde et même si ceux-là n'appartiennent pas à l'Eglise visible(institution), le BON DIEU comme vous dîtes agit en eu aussi.

Ouvre l'Oreille de ton Coeur Julia.


PS: Je ne dit pas que tout ce vaut et que toutes les religions sont des voies de salut.


Bien sûr qu'il y a des gens bons partout !! clown

Mais c'est quand-même mieux d'être sur le bateau de Pierre que sur des barquettes attenantes...

Pour ce qui est du BON Dieu, je le dis parce qu'au milieu de tous les faux Dieux, c'est bien LUI le BON...vous n'êtes pas d'accord ??

Le Dieu de mes pères, moi je l'appelle comme l'appelaient mes pères : c'est le Bon Dieu. :sage:
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
 
Catholicisme et philosophie maçonnique: deux conceptions du monde incompatibles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» La plus belle religion du monde.
» Lettre ouverte au Pape sur la situation de l`islam actuel
» Ce monde est-il divisé en deux cités et deux seules ?
» LES COMPTINES D'Adèle : tout le monde a deux mains
» Recevez le tome 1 de la collection "Le monde de la philosophie"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: