DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Chrysostome



Masculin Messages : 28485
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Ven 11 Mar 2011 - 0:27

Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI

Nous reprenons ci-dessous la traduction française (Editions du Rocher, http://www.editionsdurocher.fr/a_paraitre-EdR.html, Parole et Silence) d’une partie des extraits du livre de Benoît XVI « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », parus dans L’Osservatore Romano en italien du 3 mars.

Après le premier volume « Jésus de Nazareth, Du baptême dans le Jourdain à la transfiguration », ce second tome propose « une réflexion personnelle » sur la mission, la passion et la résurrection du Christ. Il aborde des questions fondamentales comme le mal dans le monde, et la discrétion de Dieu. Le livre sera présenté au Vatican le 10 mars par le cardinal Marc Ouellet.

Le mystère du traître

La péricope du lavement des pieds nous place devant deux manières différentes par lesquelles l’homme réagit à ce don : Judas et Pierre. Tout de suite après avoir évoqué l’exemple, Jésus commence à parler du cas de Judas. Jean nous rapporte à cet égard que Jésus fut profondément troublé et déclara : « En vérité, en vérité, je vous le dis, l’un de vous me livrera » (Jn 13,21).

(...) Jean ne nous donne aucune interprétation psychologique de l’agir de Judas ; l’unique point de repère qu’il nous offre est l’allusion au fait que Judas, comme trésorier du groupe des disciples, aurait soustrait leur argent (cf. 12,6). Quant au contexte qui nous intéresse, l’évangéliste dit seulement, de manière laconique : « Après la bouchée, alors Satan entra en lui » (13,27).

Ce qui est arrivé à Judas, selon Jean, n’est plus psychologiquement explicable. il est tombé sous le pouvoir de quelqu’un d’autre : celui qui brise l’amitié avec Jésus, celui qui se débarrasse de son « joug aisé », n’arrive pas à la liberté, il ne devient pas libre, mais il devient au contraire l’esclave d’autres puissances - ou plutôt : le fait de trahir cette amitié découle alors de l’intervention d’un autre pouvoir auquel on s’est ouvert.

Et pourtant, la lumière qui, venant de Jésus, était tombée sur l’âme de Judas, ne s’était pas éteinte complètement. il y a un premier pas vers la conversion : « J’ai péché », dit-il à ses commanditaires. Il essaie de sauver Jésus et rend l’argent (cf. Mt 27,3s.). Tout ce qu’il avait reçu de Jésus de pur et de grand demeurait inscrit dans son âme - il ne pouvait pas l’oublier.

Sa deuxième tragédie - après la trahison - est qu’il ne réussit plus à croire à un pardon. Sa repentance devient désespoir. il ne voit plus désormais que lui-même et ses ténèbres, il ne voit plus la lumière de Jésus - cette lumière qui peut illuminer et même outrepasser les ténèbres. Il nous fait ainsi découvrir la forme erronée du repentir : un repentir qui n’arrive plus à espérer, mais qui ne voit désormais que sa propre obscurité, est destructeur et n’est donc pas un authentique repentir. la certitude de l’espérance est inhérente au juste repentir - une certitude qui naît de la foi dans la puissance supérieure de la lumière qui s’est faite chair en Jésus.

Jean conclut le passage sur Judas de manière dramatique avec ces mots : « Aussitôt la bouchée prise, il sortit ; il faisait nuit » (13,30). Judas sort - dans un sens plus profond. Il entre dans la nuit, il quitte la lumière pour aller vers l’obscurité ; le « pouvoir des ténèbres » l’a saisi (cf. Jn 3,19 ; lc 22,53).

La dernière Cène

Une chose est évidente dans toute la tradition : l’essentiel de cette Cène de congé n’a pas été la Pâque ancienne, mais la nouveauté que Jésus a réalisée dans ce contexte. Même si ce banquet de Jésus avec les Douze n’a pas un repas pascal selon les prescriptions rituelles du judaïsme, en rétrospective la connexion intérieure de l’ensemble avec la mort et la Résurrection de Jésus est apparue évidente : c’était la Pâque de Jésus. et, en ce sens, il a célébré la Pâque et il ne l’a pas célébrée : les rites anciens ne pouvaient pas être pratiqués ; quand vint leur moment, Jésus était déjà mort. Mais il s’était donné lui-même et ainsi il avait vraiment célébré la Pâque avec eux. De cette façon, l’ancien rite n’avait pas été nié, mais il avait seulement été porté ainsi à son sens plénier.

Le premier témoignage de cette vision unifiante du nouveau et de l’ancien, que réalise la nouvelle interprétation de la Cène de Jésus par rapport à la Pâque dans le contexte de sa mort et de sa Résurrection, se trouve chez Paul, dans 1 Corinthiens 5, 7 : « Purifiez-vous du vieux levain pour être une pâte nouvelle, puisque vous êtes des azymes. Car notre Pâque, le Christ, a été immolé ! » Comme en Marc 14, 1, le premier jour des Azymes et la Pâque se succèdent ici, mais le sens rituel d’alors est transformé dans une signification christologique et existentielle. Les « azymes » doivent maintenant être constitués par les chrétiens eux-mêmes, libérés du levain du péché. l’Agneau immolé, cependant, c’est le Christ. En cela Paul concorde parfaitement avec la description johannique des événements. Pour lui, la mort et la Résurrection du Christ sont devenues ainsi la Pâque qui perdure.

D’après cela, on peut comprendre comment la dernière Cène de Jésus, qui n’était pas seulement une annonce, mais qui comprenait aussi, dans les dons eucharistiques, une anticipation de la Croix et de la Résurrection, a bien vite été considérée comme Pâque - comme sa Pâque. et elle l’était réellement.

Jésus devant Pilate

Le troisième acte est le couronnement d’épines. Les soldats se moquent de Jésus avec cruauté. Ils savent qu’il se prétend roi. (...). Ils le revêtent, lui - l’homme frappé et blessé sur tout le corps - des signes caricaturaux de la majesté impériale : le manteau pourpre, la couronne d’épines tressée et le sceptre de roseau. Et ils lui rendent hommage : « Salut, roi des Juifs ! » ; leur hommage consiste en gifles par lesquelles ils manifestent, encore une fois, tout le mépris qu’ils ont pour lui (cf. Mt 27,28s. ; Mc 15,17s. ; Jn 19,2).

(...) Jésus est conduit devant Pilate sous cette apparence caricaturale, et Pilate le présente à la foule - à l’humanité : ecce homo - « voici l’homme ! » (Jn 19,5).

(...) Ecce homo - cette expression acquiert spontanément une profondeur qui va bien au-delà de ce moment-là. en Jésus apparaît l’être humain en tant que tel. En lui est rendue visible la misère de tous ceux qui sont frappés et anéantis. Dans sa misère se reflète l’inhumanité du pouvoir humain, qui écrase le faible. en lui se reflète ce que nous appelons « péché » : ce que devient l’homme lorsqu’il se détourne de Dieu et prend en mains de manière autonome le gouvernement du monde.

Mais il y a un autre aspect qui est vrai également : la profonde dignité de Jésus ne peut lui être enlevée. Le Dieu caché reste présent en lui. L’homme frappé et humilié reste aussi image de Dieu. Depuis que Jésus s’est laissé frapper, toutes les personnes blessées et humiliées sont justement image du Dieu qui a voulu souffrir pour nous. Alors, au coeur de sa Passion, Jésus est une image d’espérance : Dieu est du côté de ceux qui souffrent.

Finalement Pilate s’assied sur le siège du juge. Il dit encore une fois : « Voici votre roi ! » (Jn 19,14.) Puis il prononce la sentence de mort.

Sans doute la grande vérité, dont avait parlé Jésus, lui est restée inaccessible ; mais la vérité concrète de ce cas, Pilate la connaissait bien. Il savait que Jésus n’était pas un délinquant politique et que la royauté qu’il revendiquait ne représentait aucun danger politique - il savait donc qu’il devait être acquitté.

(...) Mais, en fin de compte, c’est l’interprétation pragmatique du droit qui l’emporta chez lui : il y a plus important que la vérité du cas présent, c’est la force pacifiante du droit, voilà ce que fut peut-être sa pensée et ainsi se justifiait-il à ses yeux. Absoudre l’innocent pouvait non seulement être source d’ennuis pour lui personnellement - cette crainte fut certainement un motif déterminant dans son comportement -, mais cela risquait encore de provoquer d’autres désagréments et des désordres qui, particulièrement au moment des fêtes de la Pâque, devaient être évités.

La paix fut en ce cas plus importante pour lui que la justice. Non seulement la grande et inaccessible vérité devait passer au second plan, mais aussi celle du cas concret : il crut ainsi accomplir le vrai sens du droit - sa fonction pacificatrice. Ainsi, peut-être, apaisa-t-il sa conscience. Sur le moment, tout sembla bien aller. Jérusalem resta calme. Toutefois le fait que la paix, en dernière analyse, ne peut être établie contre la vérité, devait se manifester plus tard.

© Copyright 2011 : Libreria Editrice del Vaticano

http://news.catholique.org/34707-extraits-de-jesus-de-nazareth-de-nazareth-a
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80796
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Sam 19 Mar 2011 - 23:44

Pilate ne consent à libérer Barrabas que par crainte, car une violente émeute va se produire, produite par le commandement des prêtres, s'il ne leur cède pas. Leurs clients sont là, dans le prétoire, et hurlent : "A mort Jésus!".

Pilate fait une ultime tentative pour sauver Jésus : la flagellation : il pense que ce geste qui laisse briser fera tomber la haine des ennemis de Jésus.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80796
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Dim 20 Mar 2011 - 0:07

Cher Ronron, on sait cela à la lecture du procès. On voit les tentatives successives de Pilate pour libérer Jésus. Sans doute est-il poussé par sa femme qui lui a fait dire :
Citation :

Matthieu 27, 18 Pilate savait bien que c'était par jalousie qu'on l'avait livré.
Matthieu 27, 19 Or, tandis qu'il siégeait au tribunal, sa femme lui fit dire : "Ne te mêle point de l'affaire de ce juste ; car aujourd'hui j'ai été très affectée dans un songe à cause de lui."

En comparaison, on voit l'attitude des grands prêtres et de leurs clients (la foule) qui reprend les mots d'ordre qui leur sont communiqués : "Crucifie le ! Nous n'avons de roi que César" etc.


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Dim 20 Mar 2011 - 0:09

ronron a écrit:
Je vous crois, vous, ou le pape?

Croie à l'Evangile et lis-le, relis-le, surtout ! Very Happy

bienvenue sur le forum Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80796
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Dim 20 Mar 2011 - 0:12

ronron a écrit:
Je vous crois, vous, ou le pape?
Ni l'un ni l'autre. Relisez les 4 récits de la passion. Vous verrez, il n'y a pas d’ambiguïté. Pilate cède à la pression de la populace attisée par quelques meneurs (les grands prêtres). Et la haine des grand prêtre est la réponse au fait que Jésus n'a cessé de la attaquer :

Savez vous qu'il les a MAUDIT huit fois ?



Citation :

Matthieu 23, 13 "Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, qui fermez aux hommes le Royaume des Cieux! Vous n'entrez certes pas vous-mêmes, et vous ne laissez même pas entrer ceux qui le voudraient.
Matthieu 23, 14 Malheur à vous, scribes et pharisiens, qui dévorez la maison des veuves, en faisant de longues prières!
Matthieu 23, 15 "Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, qui parcourez mers et continents pour gagner un prosélyte, et, quand vous l'avez gagné, vous le rendez digne de la géhenne deux fois plus que vous!
Matthieu 23, 16 "Malheur à vous, guides aveugles, qui dites : Si l'on jure par le sanctuaire, cela ne compte pas ; mais si l'on jure par l'or du sanctuaire, on est tenu.
Matthieu 23, 17 Insensés et aveugles! quel est donc le plus digne, l'or ou le sanctuaire qui a rendu cet or sacré?
Matthieu 23, 18 Vous dites encore : Si l'on jure par l'autel, cela ne compte pas ; mais si l'on jure par l'offrande qui est dessus, on est tenu.
Matthieu 23, 19 Aveugles! quel est donc le plus digne, l'offrande ou l'autel qui rend cette offrande sacrée?
Matthieu 23, 20 Aussi bien, jurer par l'autel, c'est jurer par lui et par tout ce qui est dessus ;
Matthieu 23, 21 jurer par le sanctuaire, c'est jurer par lui et par Celui qui l'habite ;
Matthieu 23, 22 jurer par le ciel, c'est jurer par le trône de Dieu et par Celui qui y siège.
Matthieu 23, 23 "Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, qui acquittez la dîme de la menthe, du fenouil et du cumin, après avoir négligé les points les plus graves de la Loi, la justice, la miséricorde et la bonne foi ; c'est ceci qu'il fallait pratiquer, sans négliger cela.
Matthieu 23, 24 Guides aveugles, qui arrêtez au filtre le moustique et engloutissez le chameau.
Matthieu 23, 25 "Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, qui purifiez l'extérieur de la coupe et de l'écuelle, quand l'intérieur en est rempli par rapine et intempérance!
Matthieu 23, 26 Pharisien aveugle! purifie d'abord l'intérieur de la coupe et de l'écuelle, afin que l'extérieur aussi devienne pur.
Matthieu 23, 27 "Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, qui ressemblez à des sépulcres blanchis : au-dehors ils ont belle apparence, mais au-dedans ils sont pleins d'ossements de morts et de toute pourriture ;
Matthieu 23, 28 vous de même, au-dehors vous offrez aux yeux des hommes l'apparence de justes, mais au-dedans vous êtes pleins d'hypocrisie et d'iniquité.
Matthieu 23, 29 "Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, qui bâtissez les sépulcres des prophètes et décorez les tombeaux des justes,
Matthieu 23, 30 tout en disant : Si nous avions vécu du temps de nos pères, nous ne nous serions pas joints à eux pour verser le sang des prophètes.
Matthieu 23, 31 Ainsi, vous en témoignez contre vous-mêmes, vous êtes les fils de ceux qui ont assassiné les prophètes!
Matthieu 23, 32 Eh bien! vous, comblez la mesure de vos pères!
Matthieu 23, 33 "Serpents, engeance de vipères! comment pourrez-vous échapper à la condamnation de la géhenne?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80796
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Dim 20 Mar 2011 - 0:34

Cher Ronron, les colères de Jésus montrent la gravité du péché qu'il a en face.

JAMAIS il n'a eu de colère pour les "pauvres pécheurs" (ceux qui pèchent par faiblesse telle la femme adultère).

Mais sa colère est terrible et perpétuelle face à l'orgueil, à la suffisance, à la certitude d'être un type bien ! C'est que ce péché là résiste à toute proposition de pardon. Ces gens là, face à l'apparition de Jésus, on tendant à rire de son immense humilité et à se damner pour l'éternité, refusant tout retour en arrière.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80796
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Dim 20 Mar 2011 - 7:47

[quote]
ronron a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Mais sa colère est terrible et perpétuelle face à l'orgueil, à la suffisance, à la certitude d'être un type bien ! C'est que ce péché là résiste à toute proposition de pardon. Ces gens là, face à l'apparition de Jésus, on tendant à rire de son immense humilité et à se damner pour l'éternité, refusant tout retour en arrière.

Colère perpétuelle? Damner pour l'éternité? Refusant tout retour en arrière?
Qu'en savez-vous?

Non, Dieu reçoit tout retour en arrière et dès que le repentir arrive, le pardon arrive.

Le problème est que, en enfer, l'état des âme n'est pas comme sur terre. Confrontés au Christ à l'heure de la mort, ces âme sont à 100% lucides et maîtresses d'elles-mêmes. Elles choisissent de ne pas se repentir avec une si parfaite liberté froide que JAMAIS elles ne changent d'avis. Le Christ leur apparaitrait de nouveau un million d'années plus tard, il ne recevrait que mépris.

D'où:

Matthieu 25, 41 Alors il dira encore à ceux de gauche : Allez loin de moi, maudits, dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et ses anges.

Citation :

Un Jésus qui aurait besoin de soins, dont l'envergure ne dépasse pas sa propre blessure d'orgueil! Quelle Dieu est-ce là?

Dieu n'a pas besoin de soin. Mais pour voir Dieu face à face, il demande qu'on l'aime. C'est comme dans un mariage. Dieu ressemble à la plus aimante et humble des épouses. Un homme orgueilleux, qui le méprise, n'obtient pas son consentement.
par contre, Dieu ne se venge pas de celui qui le méprise et méprise son prochain. En enfer, il lui donne tous les biens matériels qu'il veut à commencer par son corps ressussité et parfait, un monde magnifique. Toutes les peines de l'enfer ne sont pas imposées par Dieu (sauf la privation de la vision béatifique) mais par un effet de la haine qui envahi l'âme damnée.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Dim 20 Mar 2011 - 9:34

Arnaud Dumouch a écrit:
Pilate ne consent à libérer Barrabas que par crainte, car une violente émeute va se produire, produite par le commandement des prêtres, s'il ne leur cède pas. Leurs clients sont là, dans le prétoire, et hurlent : "A mort Jésus!".

Pilate fait une ultime tentative pour sauver Jésus : la flagellation : il pense que ce geste qui laisse briser fera tomber la haine des ennemis de Jésus.

Yéshoua est aux yeux de Pilate est Azazel et en lui flanquant une raclée ,ça calmera ses ardeurs de rebellion puisqu'il se dit roi des Juifs d'où le danger de soulèvement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Dim 20 Mar 2011 - 12:11

Mister be a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Pilate ne consent à libérer Barrabas que par crainte, car une violente émeute va se produire, produite par le commandement des prêtres, s'il ne leur cède pas. Leurs clients sont là, dans le prétoire, et hurlent : "A mort Jésus!".

Pilate fait une ultime tentative pour sauver Jésus : la flagellation : il pense que ce geste qui laisse briser fera tomber la haine des ennemis de Jésus.

Yéshoua est aux yeux de Pilate est Azazel et en lui flanquant une raclée ,ça calmera ses ardeurs de rebellion puisqu'il se dit roi des Juifs d'où le danger de soulèvement

Jésus a été flagellé comme si on voulait le tuer en le flagellant, le suaire de Turin révèle le nombre de coups reçus et avec quelle force !
Ce sont des romains qui ont flagellé Jésus , quelle haine devaient ils ressentir devant Jésus, ce Jésus pourtant qui ne disait rien tel l'agneau mené à la boucherie, ils ne comprenaient pas que le Royaume de Jésus n'est pas de ce monde et qu'Il ne prendrait ni la place de leur empereur ni les armes, ses armes à Jésus c'est l'Amour !

Tellement flagellé que les romains craignaient qu'Il n'atteigne pas le golgotha et ont demandé de l'aider à porter sa croix.

Pilate voulait le sauver, la preuve les Chefs de prêtres et le Sanhédrin avaient acheté des gens pour qu'ils crient bien fort et fassent crucifier Jésus et non Barabaas !

Pilate a peur de Rome, c' est pourquoi à mon avis il se lave les mains publiquement et sa conscience le travaille, il n'est pas encore chrétien pour devenir martyr... une légende dit que plus tard Pilate est devenu chrétien

Ceci est ma réflexion personnelle bien sûr !
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28485
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Dim 20 Mar 2011 - 12:13

Je crois que Pilate a surtout peur de provoquer une émeute s'il libère Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Dim 20 Mar 2011 - 12:16

Simon1976 a écrit:
Je crois que Pilate a surtout peur de provoquer une émeute s'il libère Jésus.

Je crois qu'il a peur des deux !!!

Jésus ne lui a pas répondu à la question : Qu'est ce que la Vérité ???


Il se pose des questions à mon avis.........
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80796
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Dim 20 Mar 2011 - 12:32

Mister be a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Pilate ne consent à libérer Barrabas que par crainte, car une violente émeute va se produire, produite par le commandement des prêtres, s'il ne leur cède pas. Leurs clients sont là, dans le prétoire, et hurlent : "A mort Jésus!".

Pilate fait une ultime tentative pour sauver Jésus : la flagellation : il pense que ce geste qui laisse briser fera tomber la haine des ennemis de Jésus.

Yéshoua est aux yeux de Pilate est Azazel et en lui flanquant une raclée ,ça calmera ses ardeurs de rebellion puisqu'il se dit roi des Juifs d'où le danger de soulèvement

Je ne pense pas. Pilate a parfaitement compris que le message de Jésus était tout sauf politique : "Mon royaume n'est pas de ce monde", lui a expliqué Jésus.

Au pire, il peut le prendre pour un doux dingue mais le rêve dont lui a parlé sa femme l'a interrogé.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chrysostome



Masculin Messages : 28485
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Dim 20 Mar 2011 - 18:04

ronron a écrit:

Citation :

Matthieu 25, 41 Alors il dira encore à ceux de gauche : Allez loin de moi, maudits, dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et ses anges.
Pourquoi le feu éternel? Pourquoi comme une bougie ne pas simplement souffler la flamme? Quelqu'un a besoin de se venger? Quel Dieu est-ce là?

Le feu de l'enfer ne s'éteint pas car constamment alimenté par le refus du damné de céder sur ses positions. Il y a un passage d'Isaïe qui parle de l'éternité de ce feu:

"En sortant, l'on pourra voir les dépouilles des hommes qui se sont révoltés contre moi: leur vermine ne mourra pas, leur feu ne s'éteindra pas, ils seront une répulsion pour toute chair." - Isaïe 66, 24
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chrysostome



Masculin Messages : 28485
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Dim 20 Mar 2011 - 18:12

ronron a écrit:
Simon1976 a écrit:
"En sortant, l'on pourra voir les dépouilles des hommes qui se sont révoltés contre moi: leur vermine ne mourra pas, leur feu ne s'éteindra pas, ils seront une répulsion pour toute chair." - Isaïe 66, 24
Faut pas se révolter contre Dieu, ça risque fort de le perturber... Qui veut par la peur se faire écouter?

La liberté? Quelle liberté?

L'image d'un chien n'a jamais mordu personne?

On peut se révolter contre Dieu en refusant librement son amour, comme Lucifer, comme Adam et Ève. Mais il y a des conséquences à ce choix: privation de voir Dieu et souffrances éternelles.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80796
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Dim 20 Mar 2011 - 19:36

[quote]
ronron a écrit:


À genoux, ou c'est l'enfer!

C'est une histoire d'amour, pas de soumission.

C'est une réconciliation, par une humiliation.
Citation :

Citation :
Le problème est que, en enfer, l'état des âme n'est pas comme sur terre. Confrontés au Christ à l'heure de la mort, ces âme sont à 100% lucides et maîtresses d'elles-mêmes. Elles choisissent de ne pas se repentir avec une si parfaite liberté froide que JAMAIS elles ne changent d'avis. Le Christ leur apparaitrait de nouveau un million d'années plus tard, il ne recevrait que mépris.
Vous avez pris ça où?

Ici :

Matthieu 12, 31 Aussi je vous le dis, tout péché et blasphème sera remis aux hommes, mais le blasphème contre l'Esprit ne sera pas remis.
Matthieu 12, 32 Et quiconque aura dit une parole contre le Fils de l'homme, cela lui sera remis ; mais quiconque aura parlé contre l'Esprit Saint, cela ne lui sera remis ni en ce monde ni dans l'autre.


De même que l'Esprit Saint procède du Père et du Verbe, de même ce blasphème qui conduit en enfer procède de la maîtrise de soi et de la lucidité parfaite.

Il faut vous former à la théologie catholique. Regardez cette page de videos :

http://eschatologie.free.fr/fichiers/video.htm

Citation :

Pourquoi le feu éternel? Pourquoi comme une bougie ne pas simplement souffler la flamme? Quelqu'un a besoin de se venger? Quel Dieu est-ce là?

Ils veulent rester en enfer. Ils s'y proclament heureux ! Et quand on voit leur mépris pour le paradis, leur almour de leur liberté égoïste, on les RESPECTE. On ne cherche pas à les convertir.


Citation :

Citation :
Dieu n'a pas besoin de soin. Mais pour voir Dieu face à face, il demande qu'on l'aime.

Dieu a besoin qu'on l'aime? Si tu l'aimes pas, tu en pâtiras pour l'éternité? Dieu sans envergure!

Vous ne comprenez rien à l'enfer. Vous fonctionnez avec des idées de l'enfer datant du Moyen âge. Vous ne voyez pas que l'enfer c'est l'amour de soi poussé jusqu'au mépris de Dieu et du prochain.


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chrysostome



Masculin Messages : 28485
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Dim 20 Mar 2011 - 21:38

ronron a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Vous ne comprenez rien à l'enfer. Vous fonctionnez avec des idées de l'enfer datant du Moyen âge. Vous ne voyez pas que l'enfer c'est l'amour de soi poussé jusqu'au mépris de Dieu et du prochain.

Vous ne comprenez rien à Dieu. Aucune haine ne peut venir à bout de l'amour. On n'ty peut rien changer. L'amour aime et c'est tout. Il n'y a personne contre qui se rebeller. C'est comme le soleil. Qui se rebutera contre le soleil lors qu'il n'est pas question de liberté ou d'obligation? Qui crée ces obligations, ces idées? L'enfer n'existe pas. Ce sont de vieilles idées du Moyen-âge...

Une certaine théologie se satisfait de ces préceptes mais rien pour combler mon cœur...

Et l'enfer qui n'existe pas, c'est une nouvelle idée ? Tout le monde va au paradis, même ceux qui refusent le pardon divin ?

Es-tu catholique ?
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Dim 20 Mar 2011 - 22:11

ronron a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Vous ne comprenez rien à l'enfer. Vous fonctionnez avec des idées de l'enfer datant du Moyen âge. Vous ne voyez pas que l'enfer c'est l'amour de soi poussé jusqu'au mépris de Dieu et du prochain.

Vous ne comprenez rien à Dieu. Aucune haine ne peut venir à bout de l'amour. On n'ty peut rien changer. L'amour aime et c'est tout. Il n'y a personne contre qui se rebeller. C'est comme le soleil. Qui se rebutera contre le soleil lors qu'il n'est pas question de liberté ou d'obligation? Qui crée ces obligations, ces idées? L'enfer n'existe pas. Ce sont de vieilles idées du Moyen-âge...

Une certaine théologie se satisfait de ces préceptes mais rien pour combler mon cœur...

Tu as raison,ronron, nous ne connaissons rien à D.ieu car il est incompréhensible,inconnaissable par nature!
Que tes pensées, ô Dieu, me semblent impénétrables ! Que le nombre en est grand!" Ps 139,17
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Dim 20 Mar 2011 - 22:52

ronron a écrit:
Mister be a écrit:
Tu as raison,ronron, nous ne connaissons rien à D.ieu car il est incompréhensible,inconnaissable par nature!
Que tes pensées, ô Dieu, me semblent impénétrables ! Que le nombre en est grand!" Ps 139,17
C'est effectivement un aspect. Mais das la Bible et hors la Bible, il y a tellement plus...

Que veux-tu dire par là?La Bible renferme en elle toute l'Histoire de l'humanité à travers celle d'un peuple...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80796
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Dim 20 Mar 2011 - 22:53

L'amour ne peut pas forcer à aimer. L'amour respecte celui qui ne veut pas de l'amour. Et c'est pourquoi l'enfer existe; c'est le lieu de ceux qui, librement, veulent vivre leur vie loin de ce Dieu humble qu'ils ont le droit de mépriser.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Dim 20 Mar 2011 - 23:03

Arnaud Dumouch a écrit:
L'amour ne peut pas forcer à aimer. L'amour respecte celui qui ne veut pas de l'amour. Et c'est pourquoi l'enfer existe; c'est le lieu de ceux qui, librement, veulent vivre leur vie loin de ce Dieu humble qu'ils ont le droit de mépriser.

Arnaud considères-tu l' Amour comme un concept? un concept naturel qui s'impose à l'homme ?
Alors D.ieu est un concept?l'enfer etc aussi?...
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Dim 20 Mar 2011 - 23:15

ronron a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Vous ne comprenez rien à l'enfer. Vous fonctionnez avec des idées de l'enfer datant du Moyen âge. Vous ne voyez pas que l'enfer c'est l'amour de soi poussé jusqu'au mépris de Dieu et du prochain.

Vous ne comprenez rien à Dieu. Aucune haine ne peut venir à bout de l'amour. On n'ty peut rien changer. L'amour aime et c'est tout. Il n'y a personne contre qui se rebeller. C'est comme le soleil. Qui se rebutera contre le soleil lors qu'il n'est pas question de liberté ou d'obligation? Qui crée ces obligations, ces idées? L'enfer n'existe pas. Ce sont de vieilles idées du Moyen-âge...

Une certaine théologie se satisfait de ces préceptes mais rien pour combler mon cœur...

Si vous comprenez Dieu,faites-nous part de vos lumières!

La théologie n'est pas là pour combler notre coeur mais pour préciser ce en quoi nous devons croire et ce que nous devons faire pour suivre le chemin du Salut.Ce chemin est essentiellement un chemin d'amour.Cependant,on peut se tromper de voie,croyant aimer,et finalement n'aimant que soi!

Ainsi,votre dernière phrase montre bien que vous voulez que votre coeur soit comblé:c'est vous qui êtes au centre,et non pas Dieu,ou le Christ.Pour être disciple du Christ,il faut vivre du véritable amour qui consiste "à tout donner et à se donner soi-même".C'est exigeant,mais ce sont les exigences de l'Amour!
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chrysostome



Masculin Messages : 28485
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Dim 20 Mar 2011 - 23:26

ronron a écrit:
Simon1976 a écrit:
Et l'enfer qui n'existe pas, c'est une nouvelle idée ? Tout le monde va au paradis, même ceux qui refusent le pardon divin ?

Es-tu catholique ?
Quoi? Il y un enfer? Et il y aurait des damnés?

Ou alors, s'il n'y en a pas. À quoi sert-il?

D'ailleurs qu'est-ce que l'Église confirme à ce propos?

Depuis le temps, tous ces meurtriers, Judas, etc. Me semble que ça devrait être évident...

Il y a un enfer et certains y sont déjà, comme Judas, à cause des paroles du Christ:

" Le Fils de l'homme s'en va selon ce qui est écrit de lui; mais malheureux l'homme par qui le Fils de l'homme est livré! Il aurait mieux valu pour lui qu'il ne fût pas né, cet homme-là! " - Matthieu 26, 24

"Jésus leur répondit: " N'est-ce pas moi qui vous ai choisis, vous les Douze ? et cependant l'un de vous est un diable! " Il désignait ainsi Judas, fils de Simon l'Iscariote; car c'était lui qui allait le livrer, lui, l'un des Douze." - Jean 6, 70-71

S'il n'y a pas d'enfer, comment peut-il y avoir un diable au paradis ? scratch

Et une autre parole:

"Toi, Seigneur, qui connais les coeurs de tous, désigne celui des deux que tu as choisi, pour prendre, dans le service de l'apostolat, la place que Judas a délaissée pour aller à la place qui est la sienne." - Actes 1, 24

Judas est le seul apôtre à ne pas être canonisé, sans doute parce qu'il n'est pas sauvé...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Lun 21 Mar 2011 - 0:49

ronron a écrit:
Mister be a écrit:
ronron a écrit:
Mister be a écrit:
Tu as raison,ronron, nous ne connaissons rien à D.ieu car il est incompréhensible,inconnaissable par nature!
Que tes pensées, ô Dieu, me semblent impénétrables ! Que le nombre en est grand!" Ps 139,17
C'est effectivement un aspect. Mais dans la Bible et hors la Bible, il y a tellement plus...

Que veux-tu dire par là?La Bible renferme en elle toute l'Histoire de l'humanité à travers celle d'un peuple...
Je parlais des dieux à visages multiples... Le dieu qui dit de tuer, l'autre qui dit de ne pas tuer, les fils de dieu (donc la déesse); Père, fils, et Esprit; hors la Bible, le dieu de la théologie négative...

Et puis deux rabbins se mettant d'accord, on oublie ça! : -)

Ok tu veux parler de la théologie cataphatique et apophatique?
Les dieux à visages multiples sont de l'anthropomorphisme compréhensible au début mais avec l'évolution, il se révèle tout autre!
Ben oui si tu veux qu'on en parle pas de problèmes!Je n'adhère pas à ces théologies qui relèvent plus de la pensée grecque que juive mais on peut en parler
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Lun 21 Mar 2011 - 0:58

ronron a écrit:
Géraud a écrit:
Si vous comprenez Dieu,faites-nous part de vos lumières!
Comme vous l'avez lu, j'ai une certaine compréhension...

Oui,mais elle est très approximative,par rapport à la Révélation que Dieu fait de Lui-même par son Eglise à laquelle il a confié cette tâche!

Citation :
La théologie n'est pas là pour combler notre coeur mais pour préciser ce en quoi nous devons croire et ce que nous devons faire pour suivre le chemin du Salut.
On dirait un vers demain évanescent... Ça semble tellement lointain du cœur...

Vous avez "oublié" la fin du texte qui est pourtant l'essentiel,sinon vous n'auriez pas fait cette remarque.Veuillez vous y reporter!
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Lun 21 Mar 2011 - 1:51

ronron a écrit:
Géraud a écrit:
Vous avez "oublié" la fin du texte qui est pourtant l'essentiel,sinon vous n'auriez pas fait cette remarque.Veuillez vous y reporter!

Je la reprends ici :

Citation :
Ainsi,votre dernière phrase montre bien que vous voulez que votre coeur soit comblé:c'est vous qui êtes au centre,et non pas Dieu,ou le Christ.Pour être disciple du Christ,il faut vivre du véritable amour qui consiste "à tout donner et à se donner soi-même".C'est exigeant,mais ce sont les exigences de l'Amour!
Je ne voulais pas en parler justement parce que ce vocabulaire m'irrite... Ce ne sont pour moi que des mots qui ne vont pas plus loin que l'abus qu'on en a tellement fait...

Heureux êtes-vous si vous le vivez au niveau du sacrement sensible...

Sur un forum,les mots sont le moyen essentiel pour communiquer!
La Parole de Dieu est faite de mots.
La théologie est faite de mots.
L'enseignement des Saints est fait de mots,même si leur vie est aussi un enseignement parce qu'ils ont dépassé l'amour d'eux-mêmes pour donner leur vie à Dieu et aux autres!
Mais vous pouvez trouver Dieu dans le silence de l'adoration devant le Saint-Sacrement.
Multiples sont les voies.Trouvez la vôtre sans critiquer celle des autres,car chacun est unique aux yeux de Dieu!
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Lun 21 Mar 2011 - 10:03

ronron a écrit:
Mister be a écrit:
[Les dieux à visages multiples sont de l'anthropomorphisme compréhensible au début mais avec l'évolution, il se révèle tout autre!
Ben oui si tu veux qu'on en parle pas de problèmes!Je n'adhère pas à ces théologies qui relèvent plus de la pensée grecque que juive mais on peut en parler

Avant Jésus, ils m'apparaissent anthropomorphiques, celui-ci disant de tuer cet autre de ne pas le faire, avec des caractères si humaines qu'on croirait que c'est un père de famille avec ses hauts et ses bas...

Dieu à toutes les sauces ne me dit rien qui vaille...

Pourquoi d'ailleurs avoir utilisé le nom de dieu à hue et à dia?

Mais ça je le comprends parfaitement bien mais il faut regarder l'évolution de la pensée à travers ça!
Enfant on comprend comme un enfant et adulte,comme un adulte avec des différences dans les étapes de l'évolution de la pensée et de la Révélation.
L'enfant croit à St Nicolas mais plus l'Adulte or pour être adulte il faut passer par la croyance en St Nicolas,si je peux m'exprimer ainsi...
Je suis Juif et je râle contre les Juifs sionistes athées qui foutent le Bordel car mon sionisme est biblique et non politique mais j'ai compris que D.ieu intervenait aussi comme ça car sans le savoir,les sionistes athées réalisent la prophétie d'Ezéchiel du retour des Juifs dans leur patrie!
Je pense que tu es quelqu'un d'intelligent et que tu sais faire la part des choses car tu fais travailler ton esprit critique...
D.ieu n'est en rien ce qu'on croit,il suffit de relire le profète Elie qui comme punition doit être le gardien des traditions(circoncision,coupe de vin à Pesah...) parce que lui aussi faisait de l'anthropoùorphisme qui est tellement humain!
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Lun 21 Mar 2011 - 23:04

ronron a écrit:
Mister be a écrit:
Enfant on comprend comme un enfant et adulte,comme un adulte avec des différences dans les étapes de l'évolution de la pensée et de la Révélation.
L'enfant croit à St Nicolas mais plus l'Adulte or pour être adulte il faut passer par la croyance en St Nicolas,si je peux m'exprimer ainsi...
Ça vaut ce que ça vaut surtout quand c'est vous qui êtes juge et partie pour en déterminer les règles...

Je me base sur des constatations

Citation :
Je suis Juif et je râle contre les Juifs sionistes athées qui foutent le Bordel car mon sionisme est biblique et non politique mais j'ai compris que D.ieu intervenait aussi comme ça car sans le savoir,les sionistes athées réalisent la prophétie d'Ezéchiel du retour des Juifs dans leur patrie!
Dieu intervient comme ci, comme ça, comment pouvez-vous savoir puisque vous écrivez que «D.ieu n'est en rien ce qu'on croit»...

Ses manifestations sont bien là qui corroborent les Prophèties bibliques mais je suis peut être seul à m'en rendre compte ou à les voir

Citation :
car mon sionisme est biblique
Comment concilier ceci avec «En Christ, il n'y a ni juif, ni grec, etc. ?

C'est votre droit de réfuter la théologie de l'élection et si il n'y a plus d(homme ni de femmes,il y a encore des toilettes séparées!
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI   Mar 22 Mar 2011 - 0:41



Galates 3 :28 : « il n’y a ni Juif, ni Grec ; il n’y a ni esclave, ni homme libre ; il n’y a ni mâle, ni femelle, car vous tous, vous êtes un dans le Christ Jésus (Yeshoua HaMashiah). (Darby)

Ou :

« Il n’importe donc plus que l’on soit juif ou non juif, esclave ou libre, homme ou femme ; en effet, vous êtes tous un dans la communion avec Jésus-Christ. (Yeshoua HaMashiah). (Bible en français courant).

Certains détracteurs du Messianisme m’ont demandé pourquoi Paul a dit aux Galates : « il n’y a ni juif ni Grec !..... »

Il est vrai que vu comme cela, ça parait troublant. Voici donc mon interprétation.

D’abord il ne faut jamais sortir un verset biblique de son contexte ni le couper en morceaux. Il est évident que l’on peut faire dire tout et n’importe quoi à la Parole de Dieu, d’ailleurs certains ne s’en privent pas.

Pour commencer, Paul n’est ni chrétien, ni Juif, ni Grec. Il est l’apôtre de Yeshoua pour les Nations.



Je m’explique :

Paul reconnait qu’il est : « …du peuple de Dieu, Israélite, de la semence d’Abraham, de la tribu de Benjamin ». Il n’a pas rejeté ni sa Foi, ni ces origines, ni son judaïsme. Simplement, grâce à la révélation Divine, Paul a compris qu’une grande partie des ‘’Juifs’’ de son époque étaient en dehors du Plan de Dieu, il n’est donc pas d’accord sur le comportement de ces contemporains Juifs. C’est d’ailleurs ce que Yeshoua reprochait aux pharisiens et autres docteurs de la Loi, durant son séjour terrestre, Il dit en Jean 8 :44 :« … Vous (les Pharisiens), vous avez pour père le diable, et vous voulez faire les convoitises de votre père. » Matthieu 23 :13 « … Mais malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! car vous fermez le royaume des cieux devant les hommes ; car vous n’entrez pas vous-mêmes, ni ne permettez à ceux qui entrent, d’entrer. »

Le but de Paul était de faire comprendre aux croyants des nations, donc au non-juifs, que le Royaume de Dieu était aussi pour eux et que, une fois greffés sur l’olivier franc ils devenaient coparticipant de la racine(Israël) et de la graisse de l’olivier.

Voilà ce que devait être la Véritable Église de Yeshoua : Juifs et Non-Juifs croyants en Yeshoua tous réunis ensemble, un même et seul Esprit et corps. Tous enfants d’Abraham et frères de Yeshoua.

Cela voulait-il dire qu’il n’y aurait plus de Juifs ? Plus de Grec ? Plus d’européens, plus d’africain ? plus d’homme ni de femmes ? Plus d’esclaves et hommes libres ?etc.

NON. Au contraire, chacun est complémentaire des uns des autres. C’est l’unité des différences en Yeshoua qui doit faire l’Église Véritable. (Attention, ne pas confondre avec l’œcuménisme).



Donc :

a) il n’y a ni Juif, ni Grec :

Les Juifs ont la Thora mais sont incrédules, tandis que les croyants des nations ont la Foi mais pas la connaissance. Ancienne et nouvelle Alliance, l’une ne va pas sans l’autre. Foi et connaissance est le pilier principal de l’Église.



b) il n’y a ni esclave, ni homme libre :

L’esclave devient libre en Yeshoua car la vérité le libère, et l’homme libre devient esclave du Mashiah car l’Amour le pousse a servir son Maitre. Vérité et liberté, deuxième pilier de l’Église.



c) il n’y a ni mâle, ni femelle :

L’homme n’est pas supérieur à la femme, la femme a les même droits et devoir que l’homme. La femme reste soumise à son mari car il est son chef ; et le Chef de l’homme c’est Yeshoua. Respect et soumission : troisième pilier de l’Église.



d) vous êtes un dans Yeshoua HaMashiah :

« Car aussi nous avons tous été baptisés d’un seul Esprit pour être un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit hommes libres ; et nous avons tous été abreuvés pour l’unité d’un seul Esprit ». (1 Corinthiens 12:13 )

« Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés pour une seule espérance de votre appel ». (Éphésiens 4:4)


Voilà ma vision de la Véritable Église vu à travers ce verset de Galates 3 :28.

Accepté de faire partie de l’Église véritable de Yeshoua, dans le Messianisme, ne fait pas de nous des êtres à part, n’ayant plus de personnalité, ni de pays, ni de patrie ou de race.

Dans le livre de la révélation, Jean nous parle d’une vision concernant une grande foule que personne ne pouvait dénombrer, de toute nation et tribus et peuples et langues…..

Nous devons au contraire accepter les différences, considérant que c’est un grand bien ; chacun de nous ayant une pierre unique à apporter à l’Édifice.

« Et par-dessus toutes ces choses, revêtez-vous de l’amour, qui est le lien de la perfection. Et que la paix du Mashiah, à laquelle aussi vous avez été appelés en un seul corps, préside dans vos cœurs ; et soyez reconnaissants. » (Colossiens 3 :14-15).

Ai-je répondu à votre question?


Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
 
Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Extraits de « Jésus de Nazareth. De Nazareth à Jérusalem », de Benoît XVI
» MARIE de Nazareth (film)
» Extraits du Talmud vs christianisme
» O MARIE DE NAZARETH
» Propositions d'extraits intéressants à faire commenter ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: