DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les femmes dans le divorce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Sam 11 Aoû 2007, 21:00

Citation :
Mais je vous arrête tout de suite. Avez-vous une seule fois de votre vie mis les pieds dans ces quartiers de banlieues françaises, si oui avez-vous une seule fois été faire du travail de terrain au sein de ces familles où la mère est seule et dépassées, en effet ??
Vous sauriez alors que ce n'est pas "l'autorité de fer" de la femme, qui lui permettra de s'en sortir, mais bien l'apprentissage de techniques éducatives qui ne séparent pas besoin de tendresse, de sécurité et de structure. Et ces besoins étant propre à chaque sexe, la mère pourra avec le soutien d'une équipe éducative venant à domicile, apprendre non point à devenir ferme et autoritaire comme devrait l'être pour vous un homme, mais à être capable d'exprimer de l'empathie à ses enfants, et à ses propres besoins, afin de pouvoir développer un style éducatif qui ne soit ni autoritaire, ni laxiste, mais relationnel, basé non sur la répression mais sur l'écoute et la confiance.

:mdr:

Et à 18 ans, votre beau travail d'éducateur de terrain se termine en prison.

Allez donc au Maroc, me disait un de mes élèves marocains: Jamais on ne tolèrerait ce que tolèrent les occidentaux. Et là bas, la jeunesse est structurée et ne finit pas droguée ou en prison.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Le Petit Prince



Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Sam 11 Aoû 2007, 22:00

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
Mais je vous arrête tout de suite. Avez-vous une seule fois de votre vie mis les pieds dans ces quartiers de banlieues françaises, si oui avez-vous une seule fois été faire du travail de terrain au sein de ces familles où la mère est seule et dépassées, en effet ??
Vous sauriez alors que ce n'est pas "l'autorité de fer" de la femme, qui lui permettra de s'en sortir, mais bien l'apprentissage de techniques éducatives qui ne séparent pas besoin de tendresse, de sécurité et de structure. Et ces besoins étant propre à chaque sexe, la mère pourra avec le soutien d'une équipe éducative venant à domicile, apprendre non point à devenir ferme et autoritaire comme devrait l'être pour vous un homme, mais à être capable d'exprimer de l'empathie à ses enfants, et à ses propres besoins, afin de pouvoir développer un style éducatif qui ne soit ni autoritaire, ni laxiste, mais relationnel, basé non sur la répression mais sur l'écoute et la confiance.

:mdr:

Et à 18 ans, votre beau travail d'éducateur de terrain se termine en prison.

Allez donc au Maroc, me disait un de mes élèves marocains: Jamais on ne tolèrerait ce que tolèrent les occidentaux. Et là bas, la jeunesse est structurée et ne finit pas droguée ou en prison.

je compatis avec vous, en lisant votre réaction aussi navrante que désobligeante.

Mr le réaliste, Mr qui a comme visée la philosophie réaliste, est très bon en critique du système occidental, en l'étude de la psychologie de la personne humaine, homme et femme, mais que ferait-il sur le terrain sinon réciter ses chepelets de litanies concernant le rôle de l'homme et de la femme ?
Autrement dit toutes vos théories seraient, dans la VRAIE réalité, néfastes et inutlies. Et votre incapacité à me répondre quant à ces situations bien réelles de familles monoparentales montre, si besoin était, que vos théories sont bonnes pour vos cours ex-cathedra, et pour les bons petits enfants de familles bien comme il faut (pour pas dire bien catholique) mais aucunement pour la vraie réalité, souvent bien difficile, du terrain. Alors j'espère que vous reverrez votre appréhension de ce qu'est la réalité...

Au Maroc, cher ami, comme vous nous envoyez ce modèle comme étant plus proche de votre réalité de l'homme et de la femme, sachez qu'ils ont leur propre difficultés. Peut-être n'y a t'il pas autant de jeunes drogués et et emprisonnés, encore que. Mais aller demander à vos étudiantES, quelle est la place de la femme, et plus particulièrement, la place de la FILLE, au sein des familles, et peut-être que cela vous évitera de sortir vos remarques à la limite de l'imbécilité.
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Sam 11 Aoû 2007, 22:09

Cher Petit Prince,

Lorsqu'on a raté les bases de l'éducation dès le plus jeune âge, on se retrouve avec des tas de problèmes et des enfants que la compassion compréhensive ne pourra sauver.

Je dis cela d'autant plus réalistement que j'ai moi-même pratiqué la délinquance étant jeune et jusqu'à ce qu'un juge pour enfants, à 13 ans, utilise davantage que de l'empathie compréhensive.

Fort heureusement, tout cet idéalisme que vous partagez (face au réalisme qui vous semble risible) semble en passe de se terminer grâce à une ministre qui a vécu dans sa jeunesse la même expérience, je veux parler de Rachida Dati.

Extrêmement combattue et dénigrée par les éducateurs sans efficacité de la PPJ, elle a elle-même été confrontée à une fratrie que, comme soeur aînée, elle a essayé de tirer vers le haut.

Et elle sait d'expérience pourquoi les garçons se perdent si souvent, alors que les filles s'en sortent.

Elle sait que ce n'est pas avec des bons sentiments que l'on sortira d'affaire cette jeunesse.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Sam 11 Aoû 2007, 22:17

Citation :
Je dis cela d'autant plus réalistement que j'ai moi-même pratiqué la délinquance étant jeune et jusqu'à ce qu'un juge pour enfants, à 13 ans, utilise davantage que de l'empathie compréhensive.

vous avez raison, remplacer les parents par des juges (pour mineurs), il fallait que Rachida Dati arrive pour nous montrer la solution. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Sam 11 Aoû 2007, 22:23

Lorsque les juges interviennent, c'est que les parents n'y peuvent plus rien.

Et oui, cela arrive, cher éducateur-fréquentant-les-banlieues-et-s'y-connaissant-lui-en-éducation-réaliste.

Excusez-moi de vous parler ainsi, mais votre façon de parler montre que vous n'avez absolument aucune idée de la violence où peut conduire une éducation ratée. Vos propos compationnels sont tellement décalés face à certaines réalités.

Par contre (et je suis sérieux), vous seriez sans doute un excellent éducateur pour aider certains types d'adolescents pris par d'autres problèmes comme l'angoisse. Car, dans ces cas là, l'écoute est essentielle.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Sam 11 Aoû 2007, 22:40

Arnaud Dumouch a écrit:
Lorsque les juges interviennent, c'est que les parents n'y peuvent plus rien.

Et oui, cela arrive, cher éducateur-fréquentant-les-banlieues-et-s'y-connaissant-lui-en-éducation-réaliste.

j'ai en effet travaillé sur le terrain. soit dans des familles (d'enfants de 0-7ans, maximum 10) qui justement étaient sous le feu d'une décision judiciaire (ex: retrait du droit de garde à la mère/père), notre rôle étant de redonner aux parents leur rôle de parents, qui bien souvent a été approprié par les différents acteurs sociaux, ou mêmes les juges d'enfants. Cela passe par une éducation à l'appropriation des stratégies éducatives de la part les parents.

Citation :
Lorsque les juges interviennent, c'est que les parents n'y peuvent plus rien.

bien au contraire, la preuve par le travail que j'ai effectué qui consistait à prévenir les décisions que les juges devraient prendre - si d'avanture la situation ne s'améliorait pas.

Mais votre argument prouve que vous ne connaissez rien à ce milieu, sinon vous sauriez que le juge n'intervient pas sans qu'il y ait un travail éducatif qui soit fait et qu'un rapport, à la fois éducatif et psychiatrique soit fait.

Citation :
Excusez-moi de vous parler ainsi, mais votre façon de parler montre que vous n'avez absolument aucune idée de la violence où peut conduire une éducation ratée. Vos propos compationnels sont tellement décalés face à certaines réalités.

Par contre (et je suis sérieux), vous seriez sans doute un excellent éducateur pour aider certains types d'adolescents pris par d'autres problèmes comme l'angoisse. Car, dans ces cas là, l'écoute est essentielle.

"face à certaines réalité" dites-vous. certes j'ai travaillé dans des familles d'enfants pas plus âgé que 10ans, mais oû la violence était bel et bien présente, peut-être pas comme à 15 ou 16ans, certes, mais je pense pas qu'il y ait un paradigme éducatif d'intervention pour les enfants de 0 à 10ans et un autres pour les enfants plus âgés.

par ailleurs la dichotomie que vous faites, sur des enfants qui auraient des déficits éducatifs lourds avec ce que vous appelleriez une crise de l'autorité, et d'autres enfants qui eux n'auraient que des déficits de sécurité ("d'autres problèmes comme l'angoisse") montre bien que vous aimez les séparations qui n'ont pas de prise dans les situations réelles.

Au contraire, je pense que c'est avec les jeunes qui ont vécu le plus de difficultés qu'il faut donner le plus d'empathie !

Citation :
Car, dans ces cas là, l'écoute est essentielle.

alors dans les autres cas, il ne faut que réprimer, à travers la voie du juge ? bel esprit pédagogique...
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 10:59

Citation :
par ailleurs la dichotomie que vous faites, sur des enfants qui auraient des déficits éducatifs lourds avec ce que vous appelleriez une crise de l'autorité, et d'autres enfants qui eux n'auraient que des déficits de sécurité ("d'autres problèmes comme l'angoisse") montre bien que vous aimez les séparations qui n'ont pas de prise dans les situations réelles.

Il n'y a que vous qui semblez séparez ce qui doit être harmonieux dans l'éducation.

Citation :
Au contraire, je pense que c'est avec les jeunes qui ont vécu le plus de difficultés qu'il faut donner le plus d'empathie !

Vous ne savez que pleurnicher sans avoir les outils et la compréhension des angoisses de l'autre alors que vous n'avez aucune idée de la cause par l'apsence d'autorité.

Citation :
alors dans les autres cas, il ne faut que réprimer, à travers la voie du juge ? bel esprit pédagogique...

L'empathie est une bonne chose mais que voulez vous? L'apsence d'autorité fait des ravages chez les jeunes...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 11:43

En Christ a écrit:


L'empathie est une bonne chose mais que voulez vous? L'absence d'autorité fait des ravages chez les jeunes...

Elle fait des ravages de plusieurs façons selon la nature du jeune:

- Face à l'absence d'autorité dès la petite enfance, et à l'excès d'empathie, le tempérament "petit diable" se met à pratiquer l'insolence et le caprice et rigole très franchement des éducateurs qui viennent discuter et compatir. Ils les poussent même à bout, exprès par provocation. Ce dont ils ont besoin, c'est d'une limite marquée par un adulte.


- Au contraire, Face à la même absence d'autorité, le tempérament de l'enfant sensible et doux
se met souvent à développer à l'adolescence des angoisses et des pulsions qui l'emprisonnent. L'anorexie par exemple, est très nettement un des effet de l'absence de forte structuration chez des enfant sages et naturellement obéissants.

Finalement, on peut voir dans le mal-être actuel de beaucoup de jeunes l'effet de l'excès inverse à celui des années 30 où l'autorité était excessive: A partir de mai 68, les jeunes se sont mis à vivre dans l'excès de l'amour doux et le manque de l'amour d'autorité.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 18:09

Citation :
l'excès de l'amour doux et le manque de l'amour d'autorité.

L'excès d'amour doux des parents est en réalité un manque d'amour. Les parents ayant eux-même manqués d'amour dans leur enfance tentent d'obtenir de l'amour par leurs enfants. En fait l'excès d'amour n'existe pas, il s'agit d'un besoin d'amour (manque d'amour) de la part des parents non assouvi depuis leur propre enfance.

Le manque d'amour d'autorité est encore ce manque d'amour qui vient de l'enfance des parents. Un parent incapable d'user d'une autorité juste envers son enfant est lui-même un enfant en manque d'amour. Son but est d'obtenir l'amour de ses enfants afin de combler son propre besoin d'amour.

Oui il y a un manque d'autorité mais le vrai problème à la source (refus d'autorité) est ce manque d'amour dans l'enfance. Bien souvent ces parents en plus d'avoir manqué d'amour dans leurs enfances on dû subir une autorité excessive (non juste) de la part de leurs propres parents. Alors on se retrouve avec des parents ayant des besoins d'amour inassouvies et refusant toute autorité.

Le résultat sera que les enfants de ses parents ayant manquer d'amour dans leurs enfances et ayant subit une autorité abusive, seront eux aussi en manque d'amour (l'excès d'amour n'étant pas de l'amour) et n'ayant pas reçu une éducation par une autorité juste (aucune autorité).


L'équilibre serait d'être capable d'aimer ses enfants et d'user d'une autorité juste. Mais sans cette base d'amour reçue (besoin d'amour assouvi) dans l'enfance et cela avec ou sans autorité, il y aura un déséquilibre. Les enfants peuvent être non éduqué ou avoir l'air bien éduqués mais il leurs manqueront l'essentiel, l'amour, afin qu'ils deviennent eux même de bon parents capable d'aimer leurs enfants et capable d'une juste autorité.

Sans amour à la base (besoins d'amour assouvi dans l'enfance) on se retrouve dans le cercle vicieux de la névrose (manque d'amour) avec ou sans autorité...

Mais j'avoue que se n'est pas facile à comprendre et pourtant c'est simple...

P.s. St-Thomas d'Aquin n'est pas la réponse à tout...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 18:42

Chere Tourterelle, votre message résume nos échanges !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 19:10

Ben oui, c'est bien mon impression...

Le problème vient du fait que chacun n'a pas eu la même éducation...

Ton raisonnement débute avec l'aspect du manque d'autorité du père...
Se qui me semble être ton vécu contraiment à la plus part des gens.
Alors tu insiste sur l'aspect de l'autorité manquante du père. Tu recherche l'équilibre...

Et notre raisonnement (moi et petit prince) débute avec l'aspect de l'autorité abusive du père . Ce qu'on vécu la plus part des gens.
Alors nous insistons sur cette aspect de l'autorité trop présente (abusive) du père... Nous recherchons l'équilibre...

Évidement, il y a des nuance à faire entre l'exès d'autorité et l'autoritié inexistante... Une juste autorité est une juste mesure d'amour. Mais il ne faut pas confondre besoin d'amour (excès d'amour) et amour.
Revenir en haut Aller en bas
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 19:15

Arnaud Dumouch a écrit:
En Christ a écrit:


L'empathie est une bonne chose mais que voulez vous? L'absence d'autorité fait des ravages chez les jeunes...

Elle fait des ravages de plusieurs façons selon la nature du jeune:

- Face à l'absence d'autorité dès la petite enfance, et à l'excès d'empathie, le tempérament "petit diable" se met à pratiquer l'insolence et le caprice et rigole très franchement des éducateurs qui viennent discuter et compatir. Ils les poussent même à bout, exprès par provocation. Ce dont ils ont besoin, c'est d'une limite marquée par un adulte.


Vous parlez très bien ex-cathedra, sans aucune emprise avec ce que vous dénoncez, sans savoir les stratégies éducatives qu'utilisent certains éducteurs tels que l'endroit où j'ai travaillé. Mais vous parlez selon vos acquis théoriques, peut-être serai vous heureux d'entrevoir d'autres pratiques que vous ne soupçonnez pas ?

Je le répète et je le reconstate, vous voulez à tout prix distinguer ce qui ne peut se distinguer. Il n'y a pas d'un côté l'empathie, plus proche de la femme, et de l'autre l'autorité ferme, qui serait plus prêt de l'homme.
On ne peut pas distinguer cela pourquoi ?
Parce que l'"autorité juste", que citait Tourterelle, est justement cette empathie que je cite mais que vous ne comprenez ce qu'elle est.

Citation :
Face à l'absence d'autorité dès la petite enfance, et à l'excès d'empathie (...)

vous faites l'erreur de confondre "empathie" (ou excès d'empathie) et "laxisme", et cela vous fait dire que trop d'empathie finit par donner des jeunes qui "se mettent à pratiquer l'insolence et le caprice et rigolent très franchement des éducateurs qui viennent discuter et compatir."
Je comprends que vous tirez ces conclusions en faisant l'amalgame que j'ai expliqué. Car en effet le laxisme de certains éducateurs, qui consiste comme vous le dites bien, à "discuter et compatir" avec les jeunes, n'amène STRICTEMENT à rien si ce n'est à empirer les choses.

Mais l'autorité juste de Tourterelle et l'empathie (qui ne sont qu'une chose si je comprends bien Tourterelle) sont tout autre chose.

Comme je l'ai déjà un peu expliqué, l'empathie ne signifie pas que tout est permis, qu'il n'y a pas de règles, et que donner de l'empathie signifie que l'on se contente d'écouter l'autre. Je l'ai dit, cela consiste à mettre d'abord en avant les besoins de chacun, de donner place à l'expression de ceux-ci (ainsi que des sentiments de chaucn) et d'ensuite trouver des stratégies pour qu'il n'y ait pas un gagnant contre un perdant, mais deux gagnants.



Citation :
- Au contraire, Face à la même absence d'autorité, le tempérament de l'enfant sensible et doux se met souvent à développer à l'adolescence des angoisses et des pulsions qui l'emprisonnent. L'anorexie par exemple, est très nettement un des effet de l'absence de forte structuration chez des enfant sages et naturellement obéissants.

Finalement, on peut voir dans le mal-être actuel de beaucoup de jeunes l'effet de l'excès inverse à celui des années 30 où l'autorité était excessive: A partir de mai 68, les jeunes se sont mis à vivre dans l'excès de l'amour doux et le manque de l'amour d'autorité.

l'amour doux et l'amour d'autorité sont deux inventions théoriques que vous nous différenciez. Pour ma part je ne les différencie pas, tout simplement parce que ce n'est pas le cas dans la réalité.
On est pas une fois en train d'aimer le jeune en montrant de "l'amour doux" (quelle invention franchement...) et une autre fois l'aimer en montrant de "l'amour d'autorité"... Rolling Eyes

En exprimant ses besoins, l'adulte exprime en même temps la règle qu'il a besoin pour être bien, et que la relation avec son jeune se passe bien. Ainsi la règle n'est pas froide, autoritairement donnée, et incompréhensible à l'enfant, mais elle a un lien "chaud", vrai, réel, car correspondant à la réalité de l'autre et à son besoin.
Ainsi ce n'est pas un rapport d'autorité, de "celui qui a l'autorité" et "celui qui en fait les frais", mais un rapport de deux êtres humains qui ont des besoins propres, et qui doivent trouver un rapport qui permette à chacun d'être bien, et qu'une vie communautaire soit possible.
Donc il n'y a plus de différence entre l'amour autoritaire et l'amour tendre, car ils sont qu'un. Mieux, l'autorité ferme, froide, laisse sa place à l'autorité juste dont parlait Tourterelle, et dont l'empathie est la force cachée.
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 19:17

Tourterelle a écrit:


Évidement, il y a des nuance à faire entre l'exès d'autorité et l'autoritié inexistante... Une juste autorité est une juste mesure d'amour. Mais il ne faut pas confondre besoin d'amour (excès d'amour) et amour.

C'est la synthèse de tout.

Et je préfère votre résumé à ce que semble dire Petit Prince qui relève plutôt du rejet de l'autorité.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 19:21

Arnaud Dumouch a écrit:
Tourterelle a écrit:


Évidement, il y a des nuance à faire entre l'exès d'autorité et l'autoritié inexistante... Une juste autorité est une juste mesure d'amour. Mais il ne faut pas confondre besoin d'amour (excès d'amour) et amour.

C'est la synthèse de tout.

Et je préfère votre résumé à ce que semble dire Petit Prince qui relève plutôt du rejet de l'autorité.

ne dites pas n'importe quoi. relisez mon dernier message, et comprenz que ce n'est pas l'absence de règle et de structure que je prône. bien au contraire.

vous etes tout aussi éloigné de l'approche de Tourterelle que de la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 19:26

Citation :
l'amour doux et l'amour d'autorité sont deux inventions théoriques que vous nous différenciez. Pour ma part je ne les différencie pas, tout simplement parce que ce n'est pas le cas dans la réalité.
On est pas une fois en train d'aimer le jeune en montrant de "l'amour doux" (quelle invention franchement...) et une autre fois l'aimer en montrant de "l'amour d'autorité"...

Inutile de discuter plus loin. On dirait que vous prenez une sorte de gout pour dire la même chose que moi avec d'autre mots tout en faisant mine de dire autre chose.

La preuve: vous êtes d'accord avec Tourterelle. Et Je suis d'accord avec Tourterelle. Or vous proclamez votre désaccord formel avec moi.

Il y a contradiction dans cette double attitude !

Mon analyse: depuis le début de ce débat, j'ai l'idée que vous êtes d'avantage dans un conflit personnel, une envie d'avoir raison. Je dois vous rappeler votre père. Et vous avez envie de tuer le père en moi une fois de plus.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 19:28

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
l'amour doux et l'amour d'autorité sont deux inventions théoriques que vous nous différenciez. Pour ma part je ne les différencie pas, tout simplement parce que ce n'est pas le cas dans la réalité.
On est pas une fois en train d'aimer le jeune en montrant de "l'amour doux" (quelle invention franchement...) et une autre fois l'aimer en montrant de "l'amour d'autorité"...

Inutile de discuter plus loin. On dirait que vous prenez une sorte de gout pour dire la même chose que moi avec d'autre mots tout en faisant mine de dire autre chose.

La preuve: vous êtes d'accord avec Tourterelle. Et Je suis d'accord avec Tourterelle. Or vous proclamez votre désaccord formel avec moi.

Il y a contradiction dans cette double attitude !

Mon analyse: depuis le début de ce débat, j'ai l'idée que vous êtes d'avantage dans un conflit personnel, une envie d'avoir raison. Je dois vous rappeler votre père. Et vous avez envie de tuer le père en moi une fois de plus.

euh bon oki. allé bonne journée Mr. le psy.
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 19:32

Monsieur le professeur, Monsieu le psy:

Depuis le début vous me donnez des titres ironiques, comme pour mieux manifester votre compétence.

Expliquez cela ?

Vous n'arrivez pas à être simple, intéressé par la seule recherche du vrai ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 19:35

Le Petit Prince a écrit:


ne dites pas n'importe quoi. relisez mon dernier message, et comprenz que ce n'est pas l'absence de règle et de structure que je prône. bien au contraire.

vous etes tout aussi éloigné de l'approche de Tourterelle que de la mienne.

Eh bien je vous répond que, parfois, selon les circonstances et l'âge, une bonne fessée structure plus un enfant que toutes les "empathies compatissantes".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 19:39

une bonne fessée traumatise un enfant pour la vie, un enfant frappé, sera un enfant qui frappe, un enfant ne doit pas obéir par la peur d'être frappé, mais par la compréhension du bien et du mal, c'est plus difficile, mais moins dévastateur
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 19:41

florence_yvonne a écrit:
une bonne fessée traumatise un enfant pour la vie, un enfant frappé, sera un enfant qui frappe, un enfant ne doit pas obéir par la peur d'être frappé, mais par la compréhension du bien et du mal, c'est plus difficile, mais moins dévastateur

I don't want that

Voir débat sur ce thème.

Vous avez été battue.

C'est très différent de la fessée qui est un acte pensé, voulu, choisi et qui vient de l'amour.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 19:44

Arnaud Dumouch a écrit:
florence_yvonne a écrit:
une bonne fessée traumatise un enfant pour la vie, un enfant frappé, sera un enfant qui frappe, un enfant ne doit pas obéir par la peur d'être frappé, mais par la compréhension du bien et du mal, c'est plus difficile, mais moins dévastateur

I don't want that

Voir débat sur ce thème.

Vous avez été battue.

C'est très différent de la fessée qui est un acte pensé, voulu, choisi et qui vient de l'amour.

ma mère a essayé une fois, elle n'a pas récidivé, elle n'est pas stupide

la fessée, c'est frapper un enfant sur ses muscles fessiers, c'est de la violence d'un adulte vers un enfant qui ne peut se défendre, c'est une honte qui devrait être condamné ferment, on ne mélange pas amour et violence

la fessée à pour but d'humiler et de faire mal, ce n'est pas un acte de d'amour, mais de défoulement

as-tu été "fessé" Arnaud ?


Dernière édition par le Dim 12 Aoû 2007, 19:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 19:46

I don't want that

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 19:47

Arnaud Dumouch a écrit:
I don't want that

as-tu été "fessé" Arnaud ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 19:48

Oui et pire. J'ai fessé ! Mr.Red :twisted:

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 19:56

Arnaud Dumouch a écrit:
Oui et pire. J'ai fessé ! Mr.Red :twisted:

alors, je comprends et je te plains, condamner la fessée, pour toi, serait condamner la personne qui t'a fessé et comme il s'agit surement de ton père ou de ta mère, il est évident que tu ne le peux pas

mais, si tu me dis qu'après chaque fessé, tu ne t'es pas senti malheureux et humilié à en mourir, je ne te croirais pas.

PS : si tu n'étair pas conscient du fait que fesser c'est mal, tu ne mettrais pas le smiley du diable qui ricane après ton message


Dernière édition par le Dim 12 Aoû 2007, 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 19:57

Arnaud Dumouch a écrit:
Le Petit Prince a écrit:


ne dites pas n'importe quoi. relisez mon dernier message, et comprenz que ce n'est pas l'absence de règle et de structure que je prône. bien au contraire.

vous etes tout aussi éloigné de l'approche de Tourterelle que de la mienne.

Eh bien je vous répond que, parfois, selon les circonstances et l'âge, une bonne fessée structure plus un enfant que toutes les "empathies compatissantes".

contrairement à vous je n'ai pas besoin de manifester ma compétence, je parle pas en tant que prof, mais en tant qu'éducateur en devenir, qui a fait quelques expériences qui lui ont donné à réflechir.

mais j'avoue que je manque d'empathie quand je parle avec vous, c'est flagrant. à la limite de l'impolitesse parfois, vous avez raison de le souligner. je m'emporte, comme bien souvent le parent s'emporte.

pourtant allez-vous pour me faire comprendre cela me fesser ?

non point, puisque je suis adulte... au pire vous allez me dénoncer, mais me frapper (à part si j'étais une femme, lol, ça c'est pour faire le lien avec le topic de florence_yvonne) vous ne le ferez pas.

ce que je pense, c'est que nous avons réellement quelques divergences, même plus, un paradigme entier qui nous différencie (mais ne nous opoose pas, ne nous empêche pas de dialoguer).

Loin de vous convaincre, je voulais simplement expliciter cette différence de paradigme. Et je me suis un peu révloté en voulant montrer que votre paradigme n'était en rien en lien avec le réel. Voilà ce n'est sans doute pas la meilleur manière de rentrer en communication, que de vouloir prouver quelque chose, je le concède volontiers, avec le recul.

voilà une stratégie important en éducation familiale, pour les parents (mais pour tout le monde, on le constate ici): prendre du recul avec sa manière d'intervenir avec les enfants. En quoi est-ce vraiment nécessaire de frapper mon enfant ? Est-ce juste ? n'y a-t-il pas d'autres moyens pour exprimer son mécontentement et pour que l'enfant comprenne ce qui est en jeu ? que ressent l'enfant lorsqu'il est frappé ? de "l'amour d'autorité" ? ou simplement du rejet, de la souffrance, de l'incompréhension ?

voilà, méditons.
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 19:58

qui aime bien chatie bien ? non Arnaud, qui aime bien protège
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 20:03

Cher Petit Prince,

Une seule chose est essentielle: TOUT ENFANT SANS EXCEPTION a besoin de deux amour complémentaires : la tendresse (amour de douceur) et l'autorité (amour qui structure).

Et cela doit commencer dès la petite enfance.

Le reste est une question tout à fait pratique d'adaptation à chaque enfant. Votre méthode peut parfaitement marcher avec un certain nombre d'enfants.

Et soyez assuré que je l'utilise quand il faut.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 20:05

florence_yvonne a écrit:
qui aime bien chatie bien ? non Arnaud, qui aime bien protège

Protège. certes.

Et caline, admire, encourage, console etc.

Mais aussi structure
- Fait grandir
- Met les limites.
- Fait se dépasser.
- Construit des adultes forts et responsables.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 21:30

Arnaud Dumouch a écrit:
florence_yvonne a écrit:
qui aime bien chatie bien ? non Arnaud, qui aime bien protège

Protège. certes.

Et caline, admire, encourage, console etc.

Mais aussi structure
- Fait grandir
- Met les limites.
- Fait se dépasser.
- Construit des adultes forts et responsables.

je pense que tout cela est possible sans fessées ou gifles.

pourquoi avec un adulte devrions-nous utiliser la communication et avec un enfant la force physique ? est-il plus borné que l'adulte ?

bien souvent vous le savez, l'enfant est plus intelligent que l'adulte, car moins rempli de jugements, etc.

qui plus est les parents lorsqu'ils usent de force physique, c'est bien souvent qu'ils ne savent pas comment faire autrement, ou alors, très souvent aussi, c'est qu'ils sont victimes de leur propre dérappement, pris dans le stress de la situation. c'est pour cela que le 1er point de la stratégie éducative que les parents s'approprient à travers notre concours, est le stop, soit la prise de recul direct avec la situation stressante (du genre l'enfant qui commence à criser parce qu'il ne veut pas mettre ses chaussures pour partir, etc.): car bien souvent c'est dans l'élan de colère de l'adulte que l'on se permet des choses sur l'enfant que l'on ne se permettrait pas de faire sur d'autres adultes.

Autre chose, je ne suis pas pour la pénalisation (par le droit consititutionnel) de la fessée (ou de la gifle), comme la gauche (!!) suisse le préconiserait, pour autant. Au contraire, car cela renforcerait l'ambiance nauséabonde qui existe déjà entre les individus, à travers le risque d'être dénoncés par le voisin ou la maîtresse. Ce climat de suspiscion est nocif à la créations de liens sociaux et déssert les ressources que peut construire une famille et sur lesquelles elle peut compter.
La dénonciation n'est jamais bonne, même si des fois on ne peut l'éviter, et même si des fois elle peut paraître nécessaire, et même si elle est écrite dans la loi et est même un devoir (sans quoi l'on peut être jugé pour non assistance à personne en danger) mieux vaut travailler autrement.

Il ne s'agit pas d'arriver devant les parents et de dire: la fessée et la gifle sont des actes condamnés par la déclaration internationnale des droits de l'enfant (et par la Constitution du pays, le cas échéant) et de leur demander d'arrêter cela tout de suite sinon ils auront des problèmes. Ce ne serait pas très pédagogique.

Il s'agit de commencer un travail de prise de conscience de son attitude vis-à-vis de l'enfant, de ce qui nous habite lorsque l'on agit ainsi, et de réflechir à des outils différents pour arriver à des résultats tout aussi différents, car comme on le sait, la violence ne résout rien, bien au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 21:35

Citation :
je pense que tout cela est possible sans fessées ou gifles.

Vous ferrez à votre façon.

La mienne usa de temps en temps de la fessée pour le plus grand bien de mes enfants. (pas de gifles, parce qu'elle sont trop rapides, selon moi, pour être réfléchies).

Mais une chose est sûre : Les gens (psy and co.) et leurs théories sur le caractère traumatique de la fessée feraient mieux de commencer par élever leurs propres enfants.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 21:52

Citation :
La mienne usa de temps en temps de la fessée pour le plus grand bien de mes enfants. (pas de gifles, parce qu'elle sont trop rapides, selon moi, pour être réfléchies).

vous avez fait à votre manière et cela est très bien.

maintenant demandez à vos enfants ce qu'ils en pensent, avec le recul.

ps: je comprends pas votre raisonement sur la gifle. croyez-moi on peut très bien réflechir à l'avance pour donner une gifle, comme pour une fessée. et en quoi la réflexion minimise-t-elle l'acte violent ? un acte violent est-il moins grave et plus bénéfique s'il a été mûrement réflechi ?
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 21:54

Citation :
Et je préfère votre résumé à ce que semble dire Petit Prince qui relève plutôt du rejet de l'autorité.


...se n'est qu'une impression (semble dire) Arnaud et non la réalité.

...Mais il y a peut-être un petit problème de "sensibilité masculine"... ;) Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 22:05

Le Petit Prince a écrit:




ps: je comprends pas votre raisonement sur la gifle. croyez-moi on peut très bien réflechir à l'avance pour donner une gifle, comme pour une fessée.


Absolument.

Je ne parlais que SELON MOI (dans ma pratique perso).

Citation :
et en quoi la réflexion minimise-t-elle l'acte violent ? un acte violent est-il moins grave et plus bénéfique s'il a été mûrement réflechi ?

Pour le reste reportez vous au débat sur ce thème.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 22:10

Arnaud Dumouch a écrit:
Le Petit Prince a écrit:




ps: je comprends pas votre raisonement sur la gifle. croyez-moi on peut très bien réflechir à l'avance pour donner une gifle, comme pour une fessée.


Absolument.

Je ne parlais que SELON MOI (dans ma pratique perso).

Citation :
et en quoi la réflexion minimise-t-elle l'acte violent ? un acte violent est-il moins grave et plus bénéfique s'il a été mûrement réflechi ?

Pour le reste reportez vous au débat sur ce thème.

où se trouve ce débat ?
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 22:13


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 22:47

Arnaud Dumouch a écrit:
florence_yvonne a écrit:
qui aime bien chatie bien ? non Arnaud, qui aime bien protège

Protège. certes.

Et caline, admire, encourage, console etc.

Mais aussi structure
- Fait grandir
- Met les limites.
- Fait se dépasser.
- Construit des adultes forts et responsables.

il n'est nul besoin de violence pour faire un homme, mon fils en est la preuve vivante
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Dim 12 Aoû 2007, 22:49

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
je pense que tout cela est possible sans fessées ou gifles.

Vous ferrez à votre façon.

La mienne usa de temps en temps de la fessée pour le plus grand bien de mes enfants. (pas de gifles, parce qu'elle sont trop rapides, selon moi, pour être réfléchies).

Mais une chose est sûre : Les gens (psy and co.) et leurs théories sur le caractère traumatique de la fessée feraient mieux de commencer par élever leurs propres enfants.

vous aimez faire mal ?

la punition corporelle est la seule réponse de celui qui ne sait pas ce faire comprendre

personne n'a de leçon à me donner sur la façon d'élever les enfants et je n'ai jamais levé la main sur les miens

PS : Arnaud, je commence à te vouvoyer je viens de m'en rendre compte et tu sais ce que cela veut dire
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Lun 13 Aoû 2007, 02:37

ps. Arnaud est un tendre en réalité... ;)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Lun 13 Aoû 2007, 07:11

florence_yvonne a écrit:


vous aimez faire mal ?


personne n'a de leçon à me donner sur la façon d'élever les enfants et je n'ai jamais levé la main sur les miens

Chère Florence,

Vous vous sentez donc visée ? Pourtant je ne vous visais pas.

Auriez-vous un doute? N'auriez vous pas communiqué assez de structure à vos enfants dans leur jeune âge ? Auriez-vous un doute sur leur capacité à affronter les épreuves de l'adolescence puis de l'âge adulte ?

On fait tous comme on peut. Cependant, il y a des manières de faire qui structurent les enfants. D'autres qui les livrent à leurs fragilités.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Lun 13 Aoû 2007, 09:49

Arnaud Dumouch a écrit:
florence_yvonne a écrit:


vous aimez faire mal ?


personne n'a de leçon à me donner sur la façon d'élever les enfants et je n'ai jamais levé la main sur les miens

Chère Florence,

Vous vous sentez donc visée ? Pourtant je ne vous visais pas.

Auriez-vous un doute? N'auriez vous pas communiqué assez de structure à vos enfants dans leur jeune âge ? Auriez-vous un doute sur leur capacité à affronter les épreuves de l'adolescence puis de l'âge adulte ?

On fait tous comme on peut. Cependant, il y a des manières de faire qui structurent les enfants. D'autres qui les livrent à leurs fragilités.

bien sur que je me sens visée, tout ce qui te concerne me concerne et tout ce qui te touche me touche, j'éprouve un grande peine pour toi

tu n'as connu qu'une façon (mauvaise) d'éduquer les enfants et tu l'as reproduite

moi, c'est par le dialogue et par le témoignage de mon respect envers eux que j'ai structurés mes enfants et je suis fière du résultat
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Lun 13 Aoû 2007, 11:07

Citation :
tu n'as connu qu'une façon (mauvaise) d'éduquer les enfants et tu l'as reproduite

C'est cela qui est le plus dommageable dans ce politiquement correct anti-fessée.

Ces psychologues, à commencer par F. Dolto à son époque, ont eu des tas de problèmes avec leurs enfants devenus ados. Il les récupéraient dans de grands drames, rejets et fragilités à l'adolescence, et essayent tout de même d'imposer leur manière de faire aux autres.

Heureusement, le bon sens existe encore et personne n'ose critiquer judiciairement les parents qui essaye de communiquer, y compris en se servant quant il le faut de la fessée, une structure à leurs enfants. Laughing

Vous savez ce que vous devriez faire ? Me dénoncer à la justice et provoquer une enquête psychiatrique puisque je revendique publiquement avoir donné des fessées quand il le fallait, à mes enfants. Mr.Red

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Lun 13 Aoû 2007, 11:27

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
tu n'as connu qu'une façon (mauvaise) d'éduquer les enfants et tu l'as reproduite

C'est cela qui est le plus dommageable dans ce politiquement correct anti-fessée.

Ces psychologues, à commencer par F. Dolto à son époque, ont eu des tas de problèmes avec leurs enfants devenus ados. Il les récupéraient dans de grands drames, rejets et fragilités à l'adolescence, et essayent tout de même d'imposer leur manière de faire aux autres.

Heureusement, le bon sens existe encore et personne n'ose critiquer judiciairement les parents qui essaye de communiquer, y compris en se servant quant il le faut de la fessée, une structure à leurs enfants. Laughing

Vous savez ce que vous devriez faire ? Me dénoncer à la justice et provoquer une enquête psychiatrique puisque je revendique publiquement avoir donné des fessées quand il le fallait, à mes enfants. Mr.Red

non, je me contenterais d'avoir pitié de ton aveuglement

j'avais une amie qui fessait ses enfants, quelle agressivité chez ces enfants, cela faisait pitié, ils considéraient tous les adultes comme leurs ennemis
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Lun 13 Aoû 2007, 11:45

Citation :
j'avais une amie qui fessait ses enfants, quelle agressivité chez ces enfants, cela faisait pitié, ils considéraient tous les adultes comme leurs ennemis

Ce n'est pas la fessée le problème. C'est le motif dans la mère.

Même sans fessée, une mère qui hurle à longueur de journée communique son agressivité aux enfants.

Au contraire, je connais d'excellentes mères, pleine de calme et d'amour, et qui tout en usant de la fessée quand il faut, ont des enfants calme, joyeux, vivants, équilibrés.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Lun 13 Aoû 2007, 19:46

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
tu n'as connu qu'une façon (mauvaise) d'éduquer les enfants et tu l'as reproduite

C'est cela qui est le plus dommageable dans ce politiquement correct anti-fessée.

Ces psychologues, à commencer par F. Dolto à son époque, ont eu des tas de problèmes avec leurs enfants devenus ados. Il les récupéraient dans de grands drames, rejets et fragilités à l'adolescence, et essayent tout de même d'imposer leur manière de faire aux autres.

Heureusement, le bon sens existe encore et personne n'ose critiquer judiciairement les parents qui essaye de communiquer, y compris en se servant quant il le faut de la fessée, une structure à leurs enfants. Laughing

Vous savez ce que vous devriez faire ? Me dénoncer à la justice et provoquer une enquête psychiatrique puisque je revendique publiquement avoir donné des fessées quand il le fallait, à mes enfants. Mr.Red

votre enfant pourrait porter plainte, en effet. et vous risquez d'être dénoncé. mais ce ne serait pas très pédagogique, cela s'entend ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Lun 13 Aoû 2007, 22:13

Citation :
votre enfant pourrait porter plainte, en effet. et vous risquez d'être dénoncé. mais ce ne serait pas très pédagogique, cela s'entend

Cher Petit Prince, votre remarque est tupique de cette incompétance absolue des services d'éducateurs en France.

Appliquons à ce qui s'est passé depuis 30 ans dans les banlieues françaises où des gens, immigrés et déracinés s'installèrent.

Les éducateurs et assistantes sociales passèrent dans les familles pour menacer les pères des foudres de la loi lorsqu'ils pratiquaient leur éducation traditionnelle. Ils détruisirent l'autorité des pères immigrés car, effrayés, ceux ci n'osèrent plus pratiquer l'éducation selon leur racine.

20 ans plus tard, alors que les voitures et les gymnases se mirent à brûler, les Policiers passèrent menacer les pères de famille.

Ceux-ci répondirent leur disent:
Citation :
"Il y a 20 ans, les assistantes sociales nous interdirent d'éduquer les enfant à notre manière. Maintenant, on ne peut plus rien. Tirez votre plan."

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Lun 13 Aoû 2007, 23:53

Arnaud, je vais être brusque, mais, sincère, il me semble qu'une psychothérapie te serait salutaire, tu parles des femmes comme de profiteuses qui n'en veulent qu'a l'argent de leur mari et tu penses que provoquer douleur et humiliation chez un enfant est un acte d'amour scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Mar 14 Aoû 2007, 00:56

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
votre enfant pourrait porter plainte, en effet. et vous risquez d'être dénoncé. mais ce ne serait pas très pédagogique, cela s'entend

Cher Petit Prince, votre remarque est tupique de cette incompétance absolue des services d'éducateurs en France.

Vous donnez trop d'importance à ma remarque. Elle signifiait tout simplement une réalité: la fessée comme toute autre maltraitance physique et/ou psychique doit être annoncée aux personnes compétentes, sous peine d'être poursuivi. Je me suis tué à dire que cela n'est pas très bon pour le lien social, pour ma part. Mais ce n'est que mon avis: ma remarque tiens simplement au fait que la situation en france et dans les pays qui ont ratifié la déclaration des droits de l'enfant, est telle.

Citation :
Appliquons à ce qui s'est passé depuis 30 ans dans les banlieues françaises où des gens, immigrés et déracinés s'installèrent.

Les éducateurs et assistantes sociales passèrent dans les familles pour menacer les pères des foudres de la loi lorsqu'ils pratiquaient leur éducation traditionnelle. Ils détruisirent l'autorité des pères immigrés car, effrayés, ceux ci n'osèrent plus pratiquer l'éducation selon leur racine.

ce que vous dites a en effet contribué à déraciner encore plus ces jeunes issus de l'immagration ainsi que leur père. Mais ce n'est là de loin pas la seule chose qui a contribué à déstabiliser les jeunes, étrangers ou non.

Citation :
20 ans plus tard, alors que les voitures et les gymnases se mirent à brûler, les Policiers passèrent menacer les pères de famille.

Ceux-ci répondirent leur disent:
Citation :
"Il y a 20 ans, les assistantes sociales nous interdirent d'éduquer les enfant à notre manière. Maintenant, on ne peut plus rien. Tirez votre plan."

oui ce qui a été fait par ces assistantes (et assistant... mais certes ils sont malheureusement pas assez nombreux) n'est pas bien, mais une éducation traditionnelle a aussi son lot de problème.

Ainsi ce qu'il faut ce n'est pas aller à l'encontre des traditions, mais amener le parent à conscientiser ce qu'elles impliquent dans l'éducation des enfants, et à discerner par lui-même si certaines formes éducatives issue des traditions ne sont pas plus nocives pour l'enfant et pour l'ambiance familiale, et ainsi de pouvoir s'en détacher si il le souhaite (parce qu'IL le désire et en comprend l'importance, l'implication).
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Mar 14 Aoû 2007, 07:03

florence_yvonne a écrit:
Arnaud, je vais être brusque, mais, sincère, il me semble qu'une psychothérapie te serait salutaire, tu parles des femmes comme de profiteuses qui n'en veulent qu'a l'argent de leur mari et tu penses que provoquer douleur et humiliation chez un enfant est un acte d'amour scratch

Le problème est que je ne dis pas cela.

Mais que vous lisez cela.


Donc je vous retourne la question:

Citation :
il me semble qu'une psychothérapie te serait salutaire, scratch

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Mar 14 Aoû 2007, 07:12

Citation :
Ainsi ce qu'il faut ce n'est pas aller à l'encontre des traditions, mais amener le parent à conscientiser ce qu'elles impliquent dans l'éducation des enfants, et à discerner par lui-même si certaines formes éducatives issue des traditions ne sont pas plus nocives pour l'enfant et pour l'ambiance familiale, et ainsi de pouvoir s'en détacher si il le souhaite (parce qu'IL le désire et en comprend l'importance, l'implication).

Il faudrait surtout que ces éducateurs droitdelhommiste fichent la paix aux parents quand ils prennent à coeur leur rôle de parent !

Il y a une telle suffisance occidentale dans ces théories des droits de l'enfants aboutissant à des choses aussi contradictoires que leur adoption par des couples non formés d'un père et d'une mère, le projet de l'interdiction de la fessée, et l'avortement d'un quart d'entre eux.

Il faut remarquer que la charte des droits de l'enfants insiste sur le droit des enfants à cette altérité éducative (père et mère) mais que, dans ce cas, les pays s'assoient sans vergogne dessus.

Toutes ces choses sont liées à une conception typiquement issue des fantasmes de mai 68 (refus de l'autorité, refus de l'altérité homme femme), donc à une génération déjà passée et qui a marqué un échec important sur ces points.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Mar 14 Aoû 2007, 08:09

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
Ainsi ce qu'il faut ce n'est pas aller à l'encontre des traditions, mais amener le parent à conscientiser ce qu'elles impliquent dans l'éducation des enfants, et à discerner par lui-même si certaines formes éducatives issue des traditions ne sont pas plus nocives pour l'enfant et pour l'ambiance familiale, et ainsi de pouvoir s'en détacher si il le souhaite (parce qu'IL le désire et en comprend l'importance, l'implication).

Il faudrait surtout que ces éducateurs droitdelhommiste fichent la paix aux parents quand ils prennent à coeur leur rôle de parent !

Il y a une telle suffisance occidentale dans ces théories des droits de l'enfants aboutissant à des choses aussi contradictoires que leur adoption par des couples non formés d'un père et d'une mère, le projet de l'interdiction de la fessée, et l'avortement d'un quart d'entre eux.

Il faut remarquer que la charte des droits de l'enfants insiste sur le droit des enfants à cette altérité éducative (père et mère) mais que, dans ce cas, les pays s'assoient sans vergogne dessus.

Toutes ces choses sont liées à une conception typiquement issue des fantasmes de mai 68 (refus de l'autorité, refus de l'altérité homme femme), donc à une génération déjà passée et qui a marqué un échec important sur ces points.

vous vous égarez. ce que vous dites sur les égarements des belles déclarations des droits de l'homme est souvent fondé.

l'avortement tue, certes. et la fessée elle violente l'enfant. il n'y a pas à comparer, ce sont deux atrocités.

C'est pour ma part dangereux de s'arrêter à une seule prise de vue, les dégats de mai 68, pour expliquer tous les problèmes de nos moeurs occidentales. Mais vous y parvenez très bien sur ce forum (n'en avez-vous pas marre de vous répéter, à la longue ??) Il va vous falloir, à mon humble avis, vous réveillez, nous sommes en l'an 2007 après Jésus Christ (oui nous comptons toujours par rapport à Lui, mai 68 n'a pas vaincu -encore- ce repère chronologique là king ), au cas où ça fait presque 40ans que tout cela est fini.
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Les femmes dans le divorce   Mar 14 Aoû 2007, 22:23

Arnaud Dumouch a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Arnaud, je vais être brusque, mais, sincère, il me semble qu'une psychothérapie te serait salutaire, tu parles des femmes comme de profiteuses qui n'en veulent qu'a l'argent de leur mari et tu penses que provoquer douleur et humiliation chez un enfant est un acte d'amour scratch

Le problème est que je ne dis pas cela.

Mais que vous lisez cela.


Donc je vous retourne la question:

Citation :
il me semble qu'une psychothérapie te serait salutaire, scratch
*

j'en ai fais une et cela m'a beaucoup aidé à surmonter en partie les dégats d'une éducation trop catholique
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
 
Les femmes dans le divorce
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» [BLOG] Les Rochambelles, des femmes dans la 2ème DB
» Les femmes dans la guerre
» Où sont les femmes dans l’Eglise ?
» Lucie Bertaud : "Les femmes dans le journalisme sportif ne semblent pas avoir le droit à l'erreur"
» Les femmes dans le divorce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: