DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Opus Dei.... il fallait en parler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'Opus Dei.... il fallait en parler   Jeu 15 Mar 2007, 18:55



L'Opus Dei: il fallait en parler...
--------------------------------------------------------------------------------

Editorial de Dimanche du Père Ch. Delhez

Il fallait bien en parler. Trop souvent, le sujet de l'Opus Dei revient dans la conversation, dans les émissions télévisées ou autres médias. Manifestement, cela divise. Il n'est donc pas facile de trouver le ton juste. Y avons-nous réussi? Le lecteur en sera juge.
D'où vient donc cette difficulté? Pourquoi se sent-on obligé d'être pour ou d'être contre? Et, dans notre pays, plus souvent contre que pour? Pourtant, nous avons le même Dieu, nous croyons au même Christ ressuscité, nous appartenons à une même Église. C'est une évidence qui nous invite à chercher sans relâche la concorde et la communion. Il est cependant difficile de nier que parfois, nous avons l'impression de ne pas être dans le même bateau.
"Peut-être avons-nous été un siècle à l'avance", se risquait à me dire un jour un membre de l'Opus Dei. Reconnaissons en effet que cette intuition consistant à vivre, au coeur même des tâches et des responsabilités séculières, l'appel à la sainteté, est profondément dans la ligne de l'Évangile et du récent Concile. Où le bât blesse-t-il? Expliquer les différends par la jalousie et les rivalités n'est sans doute pas dénué de fondement. Partout où il y a de l'homme, il y a de l'hommerie. Mais le sentiment de malaise vis-à-vis du "secret", de la discrétion, demeure. Que l'on ne s'avance pas bannière en tête ne pose pas problème, mais qu'entre chrétiens, on soit si discret quant à ses appartenances, voilà qui gêne. De plus, et peut-être que là est la question essentielle, le rapport à l'Église est différent. L'Opus Dei, que l'on qualifie à tort de prélature personnelle "du Pape" (les deux derniers mots étant incorrects), apparaît trop souvent comme donneur de leçons. Être plus catholique que le Pape est mal reçu chez nous. La centralisation romaine nous met mal à l'aise. Le Concile Vatican II ne nous a-t-il pas engagés à un rapport plus adulte avec l'institution?
Tout chrétien un peu sérieux désire sortir de ce malentendu. Nous ne pourrons le faire que si, ensemble, nous regardons vers ce monde en attente d'une bonne nouvelle et que nous passons entre nous un pacte de confiance réciproque. Les temps ne sont pas faciles pour l'Église. Mettons notre énergie ailleurs que dans nos malentendus. Nous sommes en mission.
Charles DELHEZ

© Ctb/Dimanche/ChD/LM
Revenir en haut Aller en bas
 
L'Opus Dei.... il fallait en parler
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Est-ce à votre cocher, monsieur, ou bien à votre cuisinier, que vous voulez parler? "- PARLEZ-NOUS DE VOS CASQUETTES!
» Se parler
» Un membre de l'Opus Dei à la tête de l'Eglise de Belgique
» Je ne sais pas parler à ma prof !
» parler breton de plouhinec morbihan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: