DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 corps, de l'âme et de l'esprit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clémentine



Féminin Messages : 3
Inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: corps, de l'âme et de l'esprit   Mer 29 Nov 2006, 22:45

Bonjour à tous et merci pour vos réponses Smile

Que peut nous dire la science à l'égard du corps, de l'âme et de l'esprit Question
La science nous apprend que le corps est composé de dix-sept éléments et qu'aucun de ceux-ci ne lui est particulier. On les trouve partout autour de nous dans la terre. Ceci est en parfait accord avec la Bible qui nous dit que : "Dieu forma l'homme de la poussière de la terre". En Genèse 2.7, les expressions "la poussière de la terre" et "les éléments de la terre" sont synonymes.
Mais qu'en est-il de l'âme, la personnalité même, l"ego", la partie intellectuelle de l'homme Question
Qu'est-ce que la science peut nous dire à son sujet Question
La conception populaire est que l'âme est un être ou personne habitant notre organisme, mais indépendant de celui-ci, et qu'à la mort elle quitte le corps et continue d'exister éternellement. La science ne sait rien d'un être semblable ; il n'a jamais été découvert ni dans la salle d'opération, ni dans le laboratoire du chimiste. En outre, la science peut prouve qu'il n'est pas vrai que la partie intellectuelle de l'homme soit indépendante de son organisme. Les animaux inférieurs peuvent raisonner jusqu'à un certain point et plus leur ceveau est développé et de structure fine, plus grande est leur puissance de raisonnement. L'homme, chez qui le cerveau est le plus développé et de structure la plus idéale, possède aussi, au plus haut degré, la capacité de raisonner. A mesure que l'enfant grandit et devient adulte, son cerveau se développe et la puissance de raisonnement s'accroît ; plus tard, quand l'âge avance et que le cerveau perd de sa force, cette puissance de raisonnement diminue rapidement. Il est donc bien certain que l'âme, la partie intellectuelle de l'homme, n'est pas indépendante de son organisme.
Il arrive souvent que des personnes transférées sans connaissance à l'hôpital, à la suite d'une blessure reçue à la tête, reprennent leur sens après avoir été opérées. Quelquefois, c'est une partie de la boîte cranienne qui a été brisée et il se trouve qu'une parcelle d'os fait pression sur le cerveau. Au moment où l'on supprime cette pression en remettant l'os à sa place, le malade reprend connaissance. Si on lui demande des détails sur son accident, nous trouverons invariablement que la dernière chose dont il se souvienne est celle qui s'est produite immédiatement avant l'accident. Il n'a aucune conscience de ce qui s'est passé pendant l'intervalle, celui-ci, eût-il duré des jours ou même des semaines.
Maintenant, disons-nous pourquoi cela Question
Où était son âme pendant ce laps de temps Question
Pourquoi, si elle est indépendante du corps, ne peut-elle se souvenir des choses postérieures à l'accident Question
Il est de toute évidence que l'âme est dépendante de l'organisme.
Mais qu'en est-il de l'esprit Question
Est-ce un être qui se trouve au dedans de nous Question
La science n'a rien trouvé de semblable. Le seul esprit que la science reconnaisse est l'esprit ou puissance de vie. Autrefois, on pensait que la vie résidait dans quelque partie spéciale du corps, mais aujourd'hui on sait que le corps est composé d'innombrables cellules et que l'esprit dépend d'une certaine fonction continuelle d'assimilation et de désassimilation.
En citant un exemple parmis d'autres : le doigt est composé de quantité de cellules en chacune desquelles se touve l'esprit et cette vie dépend de la fonction d'assimilation et de désassimilation. Si cette fonction est dérangée, il y a la maladie, si elle cesse, il y a la mort. Le doigt est mort et avec le temps il se décomposera et finira par tomber.
Quand le doigt meurt, que devient l'esprit de vie Question
Quelqu'un pense-t-il qu'il s'envole je ne sais où attendre que le reste de mon esprit le rejoigne Question Sûrement pas Exclamation
On comprend plutôt que la mort du doigt comme celle de tout le corps, n'est autre chose que la fonction d'assimilation et de désassimilation. Il en est de même pour les animaux inférieurs et pour les plantes. Eux aussi sont composés d'innombrables cellules en chacune desquelles se trouve cette puissance de vie, à savoir l'esprit, et cette puissance de vie dépend d'un semblable processus d'assimilation et de désassimilation. Je ne croie pas que cet esprit de vie est un être qui continue à posséder une existence indépendante après la mort.
Lorsque la vie s'en est allée, l'homme est incapable de la rendre. Dieu seul possède cette puissance. Ainsi, il est dit dans l'Ecclésisate 12.9 : "La poussière retourne à la terre comme elle y était, et l'esprit, (puissance de vie), retourne à Dieu qui l'a donné". Seul, Dieu peut donner de nouveau l'esprit ou puissance de vie. Aucun médecin de ce monde, n'est à même de donner la vie aux morts. La science ne connaît rien d'un état futur.


Dernière édition par le Mer 29 Nov 2006, 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80869
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: corps, de l'âme et de l'esprit   Mer 29 Nov 2006, 22:49

Chère Clémentine,

Voici, pour commencer, le vocabulaire qu'en donne saint Thomas d'Aquin :

Ces noms sont apparus dans la PHILOSOPHIE d'autres pays. De même, la notion de psychisme, d'esprit, n'est pas spécifiquement catholique mais l'Eglise et la Bible Hébraïque les a prise dans la philosophie grecque.

Pour unifier tout, voici:

1° AME: La personne humaine est un mixte qui est unifié grâce à son unique âme pour former un seul être. Pourtant, en lui, il y a des choses aussi diverses que de le matière minérale (Oxygène, Carbone, azote etc.) et trois niveaux de vie. (Attention, ce mot est utilisé dans la Bible pour signifier parfois 2° le corps, 3° la vie sensible, 4° l'esprit et même 5° le coeur. Ce qui fait qu'il vaut mieux regarder le sens du texte que le mot utilisé). :|

2° CORPS BIOLOGIQUE: 1° Vie biologique. C'est une vie purement chimique. On la voit dans le corps biologique.

3° VIE SENSIBLE: 2° vie psychique. Elle est commune avec les animaux. Elle apparaît dès qu'il y a un sens du toucher (lombrics albino ). Elle est portée par le cerveau et le système nerveux. A la mort, du corps biologique et du cerveau, il semble que le psychisme survit sous la forme d'un corps fait d'une matière inconnue et attestée dès les temps anciens, même chez les animaux. Les animistes l'appellent "l'esprit animal", l'Egypte antique le "Ka" ou "corps double", les bouddhistes le "corps astral" (il peut selon eux se décorporer de notre vivant avec un peu d'entraînement). Le New Age l'appelle [color:6f20=red:6f20]"corps éthérique". Il prend cette notion du spiritisme du XIX° siècle qui croyait en l'existence d'une matière particulière et incorruptible, "l'éther". Mais tout cela est plusieurs façon de nommer le même corps, bizarre, qui permet aux facultés sensibles de survivre à la mort. Il faut remarquer que Saint Augustin croit en la surie du psychisme puisqu'on lui a rapporté quelques NDE. Aristote et saint Thomas nient la possibilité de la surie du psychisme, puisque, pour eux, il n'y a rien en dehors de l'organe du cerveau. [/b] Parfois, la Bible l'appelle l'âme.


4° L'ESPRIT: 3° La vie spirituelle (l'esprit, intelligence et volonté) est appelé par l'Egypte antique le "baï", par les bouddhistes le "corps mental". Parfois, la Bible l'appelle l'âme (pas facile donc). Il est propre à l'homme.

Evidemment, tous ce fatra d'éléments est tenu par une "colle" (c'est une façon de parler). Il y a nécessairement un principe d'unité de cette vie qui est appelé, par Aristote, "l'âme". (psyche en grec, anima en latin, énergie vitale pour Bergson etc.)

5° LE COEUR: C'est tout ce qui, dans notre être et à chacun de ces quatre niveaux, est capable d'aimer l'autre. Notre âme aspire profondément à Dieu; Notre corps à un bien être physique; notre vie sensible à l'équilibre de bonnes passions comme l'amour, la joie; Notre esprit veut aimer dans la confiance et connaître la vérité.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
corps, de l'âme et de l'esprit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Corps Glorieux et Saint de Dieu et Son Esprit
» Corps subtils dans l'Hindouisme
» Pendant ma méditation, mon corps devient lourd et j'ai l'impression que je vais m'évanouir.
» 7 demeures de thérèse d'avila, esprit, coeur, corps
» Le corps est vibration d'énergies (résultat de recherche scientifique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: