DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
François2



Masculin Messages : 175
Inscription : 17/10/2014

MessageSujet: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 0:57

https://www.lifesitenews.com/news/gay-unions-now-central-to-synod-agenda-after-irish-vote-cardinal-kasper

Par souci des droits d'auteur si j'ose dire, merci de ne pas modifier mon titre.
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 1:04

Incroyable !

Cardinal Kasper a écrit:
“A democratic state has the duty to respect the will of the people; and it seems clear that, if the majority of the people wants such homosexual unions, the state has a duty to recognize such rights.”

=> Un état démocratique a le devoir de respecter la volonté du peuple ; et il semble clair que, si la majorité du peuple veut légitimer les unions homosexuelles, l'état a le devoir de reconnaître de tels droits.

Citation :
During his Pentecost homily, Cardinal Marx called for a “welcoming culture” in the Church for homosexuals, saying it’s “not the differences that count, but what unites us.”

Au cours de son homélie de Pentecôte, le Cardinal Marx a appelé de ses voeuw une "culture de l'accueil" dans l'Eglise à l'intention des homosexuels, disant que "ce ne sont pas les différences qui comptent, mais ce qui nous unit

Certes les pécheurs doivent être aimés et accueillis par l'Eglise tout comme ils le sont par le Christ, mais ce que le Cardinal Marx ne dit pas c'est qu'il faut au pécheur le repentir et le désir de changer de vie à la suite du Christ. Au contraire il semble dire que plus on est de pécheurs dans l'Eglise, plus on est unis. The more the merrier en quelque sorte. Drôle d'unité selon moi !


Dernière édition par Philippe B. le Ven 5 Juin 2015 - 1:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
François2



Masculin Messages : 175
Inscription : 17/10/2014

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 1:11

Qu'est ce qui est incroyable???
Il n'est pas pour le mariage religieux après tout. Et il n'a pas dit qu'il voterai pour le mariage homosexuel. Il a juste dit que l'IRELANDE DOIT reconnaitre ce droit, par souci de démocratie. Où est le problème philippe? mort de rire mort de rire mort de rire

Je préfère rire qu'en pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 1:18

Philippe B. a écrit:
Incroyable !

Cardinal Kasper a écrit:
“A democratic state has the duty to respect the will of the people; and it seems clear that, if the majority of the people wants such homosexual unions, the state has a duty to recognize such rights.”

=> Un état démocratique a le devoir de respecter la volonté du peuple ; et il semble clair que, si la majorité du peuple veut légitimer les unions homosexuelles, l'état a le devoir de reconnaître de tels droits.

Attention au respect de la volonté du peuple en matière morale et religieuse ! En 1933, ça donne quoi la volonté du peuple ?

Les passions populaires vont et viennent.

Le seul Rocher pour un catholique, c'est la volonté de Jésus.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 1:21

François d'Assise a écrit:
Qu'est ce qui est incroyable???
Il n'est pas pour le mariage religieux après tout. Et il n'a pas dit qu'il voterai  pour le mariage homosexuel. Il a juste dit que l'IRELANDE DOIT reconnaitre ce droit, par souci de démocratie. Où est le problème philippe? mort de rire mort de rire mort de rire

Je préfère rire qu'en pleurer.

Oui c'est vrai, imaginons les pasteurs du temps de Sodome et Gomorrhe. Finalement tant que le mariage entre un homme et une femme était toujours reconnu parmi les croyants, que ces pasteurs pussent avoir béni, au nom de la démocratie, les déviances du peuple non croyant qui s'unissait homme avec homme et femme avec femme n'avait sans doute que peu d'importance... On se demande bien pourquoi Dieu s'en est irrité ! Où est le problème Seigneur ?

Vous semblez oublier que le salut de Dieu est proposé à tous les hommes, pas seulement au chrétiens. Si vous cherchez à vous sauver en restant indifférent face à la misère spirituelle de vos frères non croyants ("après tout ils ne sont pas chrétiens, ils font donc ce qu'ils veulent") je pense que, pour le dire crument, vous êtes à coté de vos pompes.


Dernière édition par Philippe B. le Ven 5 Juin 2015 - 1:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 1:23

J'ai changé le titre de ce sujet. En effet, il ne sortira du Synode au plan doctrinal que ce que l'Esprit Saint voudra.

Au plan pastoral, l'Eglise fera au mieux.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 1:27

Exact par contre aujourd'hui avec François et sa grande miséricorde (certes en accord avec celle de Jésus tant qu'on ne dit pas amen au péché) les loups sortent de la bergerie et on ne peut pas garantir que tous les pasteurs acceptent de suivre le Pape François dans sa fidélité à l'Evangile du Christ. C'est de ce genre de schisme dont j'ai peur.
Revenir en haut Aller en bas
Denys



Masculin Messages : 577
Inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 2:04

Ce qui me fait peur, c'est qu'à propos des loups qui sortent de la bergerie, le pape en parle du moins pour un loup(Kasper) comme une brebis, voir même comme une des meilleures brebis;
Relisez l'éloge que faisait le pape François à kasper et sa "théologie" il y a très peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Denys



Masculin Messages : 577
Inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 2:09

Voici ce que disait le pape François:




La "théologie sereine" du card. Kasper a le soutien du pape François
Intervention lors de la seconde journée du consistoire

Rome, 21 février 2014 (ZENIT.org) Anita Bourdin | 1273 clics

Le pape François fait un éloge appuyé de l'intervention du cardinal Walter Kasper, rapporteur du consistoire sur la famille (20-21 février), comme un exemple de "théologie sereine".


Le cardinal Kasper est en effet intervenu hier, jeudi matin, sur le thème de la famille et dans la ligne de la "miséricorde", selon le titre du livre dont le pape a déjà fait l'éloge lors de son premier angélus, en mars dernier.

Le pape a confié avoir relu la communication du cardinal Kasper, "hier, avant de dormir - mais pas pour m’endormir -".

Le texte ne sera pas publié par le Vatican, étant destiné seulement au pape et aux cardinaux, a expliqué le P. Federico Lombardi, porte-parole du Saint-Siège, qui en a indiqué quelques aspect, dans sa rencontre avec la presse du 20 février.

Le pape a salué ce qu'il appelle une "théologie sereine": "Et je voudrais remercier [le cardinal Kasper], parce que j’ai trouvé une théologie profonde, et une pensée sereine dans la théologie. Cela fait plaisir de lire une théologie sereine. J’ai aussi trouvé ce que disait saint Ignace, ce sensus Ecclesiae, l’amour de la Mère Eglise… Cela m’a fait du bien et il m’est venu une idée – excusez-moi Eminence si je vous fais rougir – mais l’idée est que cela s’appelle « faire la théologie à genoux ». Merci. Merci."

Déjà, lors de son introduction, jeudi matin, le pape avait soutenu à l'avance le président émérite du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens en disant: "Nous remercions, au nom de tous, le Cardinal Walter Kasper pour la précieuse contribution qu’il nous offre avec son introduction."


Le pape avait invité à tenir les débats loin de la casuistique et à mettre en évidence la "beauté" de la famille, comme "cellule fondamentale" de la société, "indispensable pour la vie du monde, pour l’avenir de l’humanité". Il a demandé une pastorale familiale "intelligente, courageuse et pleine d'amour".
Revenir en haut Aller en bas
François2



Masculin Messages : 175
Inscription : 17/10/2014

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 2:10

Oui M Dunouch par souci de transparence merci de préciser dans le titre qu'il est édité. Je n'essayerai même pas d'expliquer pourquoi c'est injustifié mais juste respecter transparence.
Revenir en haut Aller en bas
François2



Masculin Messages : 175
Inscription : 17/10/2014

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 2:11

*la transparence
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28512
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 2:29

Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel

Shocked carton rouge
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 2:30

Denys a écrit:
Voici ce que disait le pape François:




La "théologie sereine" du card. Kasper a le soutien du pape François
Intervention lors de la seconde journée du consistoire

Rome, 21 février 2014 (ZENIT.org) Anita Bourdin | 1273 clics

Le pape François fait un éloge appuyé de l'intervention du cardinal Walter Kasper, rapporteur du consistoire sur la famille (20-21 février), comme un exemple de "théologie sereine".


Le cardinal Kasper est en effet intervenu hier, jeudi matin, sur le thème de la famille et dans la ligne de la "miséricorde", selon le titre du livre dont le pape a déjà fait l'éloge lors de son premier angélus, en mars dernier.

Le pape a confié avoir relu la communication du cardinal Kasper, "hier, avant de dormir - mais pas pour m’endormir -".

Le texte ne sera pas publié par le Vatican, étant destiné seulement au pape et aux cardinaux, a expliqué le P. Federico Lombardi, porte-parole du Saint-Siège, qui en a indiqué quelques aspect, dans sa rencontre avec la presse du 20 février.

Le pape a salué ce qu'il appelle une "théologie sereine": "Et je voudrais remercier [le cardinal Kasper], parce que j’ai trouvé une théologie profonde, et une pensée sereine dans la théologie. Cela fait plaisir de lire une théologie sereine. J’ai aussi trouvé ce que disait saint Ignace, ce sensus Ecclesiae, l’amour de la Mère Eglise… Cela m’a fait du bien et il m’est venu une idée – excusez-moi Eminence si je vous fais rougir – mais l’idée est que cela s’appelle « faire la théologie à genoux ». Merci. Merci."

Déjà, lors de son introduction, jeudi matin, le pape avait soutenu à l'avance le président émérite du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens en disant: "Nous remercions, au nom de tous, le Cardinal Walter Kasper pour la précieuse contribution qu’il nous offre avec son introduction."


Le pape avait invité à tenir les débats loin de la casuistique et à mettre en évidence la "beauté" de la famille, comme "cellule fondamentale" de la société, "indispensable pour la vie du monde, pour l’avenir de l’humanité". Il a demandé une pastorale familiale "intelligente, courageuse et pleine d'amour".

Je suis dubitatif...

Considérez-vous le l'Esprit Saint aurait pu se tromper en désignant François comme Pontife ?
Revenir en haut Aller en bas
Denys



Masculin Messages : 577
Inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 2:36

C'est la volonté de Dieu qu'il soit pape "dirigeant" en même temps qu'un pape émérite qui reste pape, mais sans diriger. Après est-ce que l'Esprit Saint inspire le pape François dans son action et surtout est-ce que le pape François entend cette inspiration? Ma réponse est: j'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 2:44

Denys a écrit:
C'est la volonté de Dieu qu'il soit pape "dirigeant" en même temps qu'un pape émérite qui reste pape, mais sans diriger. Après est-ce que l'Esprit Saint inspire le pape François dans son action et surtout est-ce que le pape François entend cette inspiration? Ma réponse est: j'espère.

Je m'interroge - de l'extérieur puisque non catholique - pensez-vous que tous ces remous produiront un schisme ? On entend de plus en plus de catholiques qui se plaignent des positions du Pape - souvent supposées d'ailleurs et jamais affirmées par des actes (on le sait opposé au mariage homo et à l'IVG) - trop charitables ou pas assez guerrières ou fermes face à l'islam ou à l'immigration ou à l'accueil des pécheurs. Il en va de même vis-à-vis de la Curie ou des évêques que certains jugent trop tièdes, pas assez prosélytes ou vindicatifs, trop islamophiles... Et jusqu'aux prêtres que l'on critique maintenant publiquement au moindre geste un peu trop pas assez "catholique"...

C'est perturbant. C'est comme si la base (enfin une infime partie heureusement) se révoltait contre le mouvement actuel de l'Eglise ; un peu à la manière de certains suite à Vatican 2.
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 2:53

Quand on constate ce que se prenait le pape dans la figure à l'époque de Dante...qu'en serait-il à présent? Il faut distinguer la fonction sacrée de l'individualité qui la revêt. Et c'est pour respect pour la première qu'il est nécessaire parfois de s'opposer aux attitudes du second (et je ne suis pas sédévacantiste). Et si c'est valable pour le pape (que Dieu l'aide dans sa tâche difficile), ce l'est d'autant plus pour ce qui a en dessous.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 3:00

Miles Templi a écrit:
Il faut distinguer la fonction sacrée de l'individualité qui la revêt.

Mais c'est là justement que je n'arrive pas à capter... En quoi la personnalité du pape actuel serait à remettre en cause ? Qu'a-t-il fait ? Au niveau personnel.

C'est peut-être internet, tout le monde se permet aujourd'hui de donner son avis sur tout et tout le monde, publiquement sans aucune pudeur. C'est sans doute un signe des temps...
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 3:18

C'est peut-être internet, tout le monde se permet aujourd'hui de donner son avis sur tout et tout le monde, publiquement sans aucune pudeur. C'est sans doute un signe des temps...

Oh que oui...

Pour votre première question cela fait un moment à présent que je suis occupé à tout autre chose et que je ne suis plus que de loin ce qui se passe au sein de la curie romaine. Mais je tenais juste à rappeler ce principe (surtout à une époque où les idées modernes pénètrent toutes les strates, même là où elles devraient théoriquement être inexistante) que je ne me permettrais pas d'écrire ailleurs que sur un forum catholique où j'ai normalement l’assurance qu'il ne soit pas interprété de travers.
Revenir en haut Aller en bas
Denys



Masculin Messages : 577
Inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 3:21

Dragna Din a écrit:
Denys a écrit:
C'est la volonté de Dieu qu'il soit pape "dirigeant" en même temps qu'un pape émérite qui reste pape, mais sans diriger. Après est-ce que l'Esprit Saint inspire le pape François dans son action et surtout est-ce que le pape François entend cette inspiration? Ma réponse est: j'espère.

Je m'interroge - de l'extérieur puisque non catholique - pensez-vous que tous ces remous produiront un schisme ? On entend de plus en plus de catholiques qui se plaignent des positions du Pape - souvent supposées d'ailleurs et jamais affirmées par des actes (on le sait opposé au mariage homo et à l'IVG) - trop charitables ou pas assez guerrières ou fermes face à l'islam ou à l'immigration ou à l'accueil des pécheurs. Il en va de même vis-à-vis de la Curie ou des évêques que certains jugent trop tièdes, pas assez prosélytes ou vindicatifs, trop islamophiles... Et jusqu'aux prêtres que l'on critique maintenant publiquement au moindre geste un peu trop pas assez "catholique"...

C'est perturbant. C'est comme si la base (enfin une infime partie heureusement) se révoltait contre le mouvement actuel de l'Eglise ; un peu à la manière de certains suite à Vatican 2.

J'espère qu'il n'y aura pas de schisme. Je ne sais pas ce que sera la suite, on verra.

Le mouvement actuel de l'Eglise? Le plus difficile c'est de quoi on parle en parlant de mouvement, et quelle est la bonne interprétation.
Je suis moi-même dans le flou par rapport à ça. L'avantage de ce flou, c'est que ça permet de se recentrer sur notre relation à Dieu en espérant vivre dans la Vérité, dans la volonté de Dieu sur nous, dans notre relation à Lui et notre relation à notre prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 3:23

Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 3:27

Denys a écrit:
Voici ce que disait le pape François:




La "théologie sereine" du card. Kasper a le soutien du pape François
Intervention lors de la seconde journée du consistoire

Rome, 21 février 2014 (ZENIT.org) Anita Bourdin | 1273 clics

Le pape François fait un éloge appuyé de l'intervention du cardinal Walter Kasper, rapporteur du consistoire sur la famille (20-21 février), comme un exemple de "théologie sereine".


Le cardinal Kasper est en effet intervenu hier, jeudi matin, sur le thème de la famille et dans la ligne de la "miséricorde", selon le titre du livre dont le pape a déjà fait l'éloge lors de son premier angélus, en mars dernier.

Le pape a confié avoir relu la communication du cardinal Kasper, "hier, avant de dormir - mais pas pour m’endormir -".

Le texte ne sera pas publié par le Vatican, étant destiné seulement au pape et aux cardinaux, a expliqué le P. Federico Lombardi, porte-parole du Saint-Siège, qui en a indiqué quelques aspect, dans sa rencontre avec la presse du 20 février.

Le pape a salué ce qu'il appelle une "théologie sereine": "Et je voudrais remercier [le cardinal Kasper], parce que j’ai trouvé une théologie profonde, et une pensée sereine dans la théologie. Cela fait plaisir de lire une théologie sereine. J’ai aussi trouvé ce que disait saint Ignace, ce sensus Ecclesiae, l’amour de la Mère Eglise… Cela m’a fait du bien et il m’est venu une idée – excusez-moi Eminence si je vous fais rougir – mais l’idée est que cela s’appelle « faire la théologie à genoux ». Merci. Merci."

Déjà, lors de son introduction, jeudi matin, le pape avait soutenu à l'avance le président émérite du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens en disant: "Nous remercions, au nom de tous, le Cardinal Walter Kasper pour la précieuse contribution qu’il nous offre avec son introduction."


Le pape avait invité à tenir les débats loin de la casuistique et à mettre en évidence la "beauté" de la famille, comme "cellule fondamentale" de la société, "indispensable pour la vie du monde, pour l’avenir de l’humanité". Il a demandé une pastorale familiale "intelligente, courageuse et pleine d'amour".

Je pense que le Pape François, guidé par l'Esprit Saint, va prendre ce qu'il y a de meilleur (miséricorde) dans la théorie de Kasper (le gentil fantôme) et rejeter ce qui sent le souffre. Je n’ai vraiment aucune crainte par rapport au Pape François, non pas à cause de l'homme mais de l'Esprit Saint qui l'empêchera de modifier le moindre trait de la doctrine catholique je vous le garanti. Le danger vient réellement des ennemis autour de lui et qui eux peuvent perdre bien des âmes (et la leur en premier).
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 3:28

Cherchez d'abord le Royaume de Dieu et Sa Justice, et le reste vous sera donné par surcroît

Matthieu 6, 33
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 3:29

Denys a écrit:


J'espère qu'il n'y aura pas de schisme. Je ne sais pas ce que sera la suite, on verra.

Oui, un schisme serait une très mauvaise chose (et c'est un non catholique encore qui le dit).

Je crois personnellement que les catholiques s'effrayent sans raison : tout ce qui sortira du synode sera une pastorale d'accueil des pécheurs - accueil et écoute et non point une validation des péchés. Cela dit c'est peut-être déjà trop pour de nombreux catholiques qui semblent avoir besoin d'un "bouc émissaire" (homos, trans, musulmans, "étrangers" - comme si on pouvait l'être en Christ ?) et qui préfèreraient que les pécheurs soient encore associés à leurs péchés et rejetés du sein de l'Eglise, fermement et sans rémission. Je ne sais, je me questionne, n'y voyez donc pas une attaque contre l'église de Rome ou contre les catholiques.
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 3:37

Mais non nous sommes pour l'accueil des pécheurs, nous savons que le Christ est venu pour les pécheurs que nous sommes tous, il serait absurde de vouloir en tant que disciples du Christ les rejeter ou les condamner alors que notre Maître ne l'a jamais fait !

Mais il faut rajouter : "qui cherchent le Seigneur de tout leur coeur" (et donc qui sont prêts à reconnaitre tout comme nous leurs péchés qui ne se limitent pas bien sur à leur vie affective et sexuelle plus ou moins désordonnée (*)) Comment un pécheur peut il être guéri et pardonné s'il ne reconnait pas son péché ? Peut on suivre le Christ tout en restant dans son péché ?

D'ailleurs j'ai moi même eu à abandonner bien des comportements déréglés dans ma vie d'avant en décidant de suivre le Christ donc quand je parle du péché des autres je sais pertinemment bien que je suis moi même pécheur et que chaque jour il me faut faire un examen de conscience pour savoir où j'en suis vis à vis de Dieu et de sa Parole de Vie.

CEC a écrit:
2357 L’homosexualité désigne les relations entre des hommes ou des femmes qui éprouvent une attirance sexuelle, exclusive ou prédominante, envers des personnes du même sexe. Elle revêt des formes très variables à travers les siècles et les cultures. Sa genèse psychique reste largement inexpliquée. S’appuyant sur la Sainte Écriture, qui les présente comme des dépravations graves (cf. Gn 19, 1-29 ; Rm 1, 24-27 ; 1 Co 6, 10 ; 1 Tm 1, 10), la Tradition a toujours déclaré que " les actes d’homosexualité sont intrinsèquement désordonnés " (CDF, décl. " Persona humana " 8). Ils sont contraires à la loi naturelle. Ils ferment l’acte sexuel au don de la vie. Ils ne procèdent pas d’une complémentarité affective et sexuelle véritable. Ils ne sauraient recevoir d’approbation en aucun cas.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 3:39

Et l'article 2358 de préciser : « Ils doivent être accueillis avec respect, compassion et délicatesse. On évitera à leur égard toute marque de discrimination injuste »
Revenir en haut Aller en bas
Denys



Masculin Messages : 577
Inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 3:42

Dragna Din a écrit:
Denys a écrit:


J'espère qu'il n'y aura pas de schisme. Je ne sais pas ce que sera la suite, on verra.

Oui, un schisme serait une très mauvaise chose (et c'est un non catholique encore qui le dit).

Je crois personnellement que les catholiques s'effrayent sans raison : tout ce qui sortira du synode sera une pastorale d'accueil des pécheurs - accueil et écoute et non point une validation des péchés. Cela dit c'est peut-être déjà trop pour de nombreux catholiques qui semblent avoir besoin d'un "bouc émissaire" (homos, trans, musulmans, "étrangers" - comme si on pouvait l'être en Christ ?) et qui préfèreraient que les pécheurs soient encore associés à leurs péchés et rejetés du sein de l'Eglise, fermement et sans rémission. Je ne sais, je me questionne, n'y voyez donc pas une attaque contre l'église de Rome ou contre les catholiques.

Sauf erreur de ma part, il y a toujours eu accueil et écoute des pécheurs quels qu'ils soient. L'Eglise est l’hôpital où le Christ guérit l'homme blessé.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 3:44

Denys a écrit:
Dragna Din a écrit:
Denys a écrit:


J'espère qu'il n'y aura pas de schisme. Je ne sais pas ce que sera la suite, on verra.

Oui, un schisme serait une très mauvaise chose (et c'est un non catholique encore qui le dit).

Je crois personnellement que les catholiques s'effrayent sans raison : tout ce qui sortira du synode sera une pastorale d'accueil des pécheurs - accueil et écoute et non point une validation des péchés. Cela dit c'est peut-être déjà trop pour de nombreux catholiques qui semblent avoir besoin d'un "bouc émissaire" (homos, trans, musulmans, "étrangers" - comme si on pouvait l'être en Christ ?) et qui préfèreraient que les pécheurs soient encore associés à leurs péchés et rejetés du sein de l'Eglise, fermement et sans rémission. Je ne sais, je me questionne, n'y voyez donc pas une attaque contre l'église de Rome ou contre les catholiques.

Sauf erreur de ma part, il y a toujours eu accueil et écoute des pécheurs quels qu'ils soient. L'Eglise est l’hôpital où le Christ guérit l'homme blessé.    

Je parlais de la pastorale concernant l'accueil des divorcés et d'ouvrir une voie à un "divorce catholiquement kasher" (excusez-moi d'user un terme sans doute impropre). C'est en ce sens que je parle d'accueil et surtout d'accueil à la table du Roi...
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 4:45

Miles Templi a écrit:
C'est peut-être internet, tout le monde se permet aujourd'hui de donner son avis sur tout et tout le monde, publiquement sans aucune pudeur. C'est sans doute un signe des temps...

Oh que oui...

Pour votre première question cela fait un moment à présent que je suis occupé à tout autre chose et que je ne suis plus que de loin ce qui se passe au sein de la curie romaine. Mais je tenais juste à rappeler ce principe (surtout à une époque où les idées modernes pénètrent toutes les strates, même là où elles devraient théoriquement être inexistante) que je ne me permettrais pas d'écrire ailleurs que sur un forum catholique où j'ai normalement l’assurance qu'il ne soit pas interprété de travers.

Normalement, oui... Mais j'ai des doutes... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Ven 5 Juin 2015 - 5:33

Synode sur la Famille, Irlande et « mariage » homosexuel

Dans cet entretien, Mgr Tony Anatrella décrypte les tenants et aboutissants du vote irlandais sur le "mariage" homosexuel, dans le cadre d'une réflexion plus large sur la famille et alors que l'Eglise prépare le deuxième synode sur la famille.

« Accueillir avec bienveillance et sympathie toutes les personnes, ce que font la plupart des prêtres, est une chose ; mais créer des institutions « matrimoniales » en fonction de leur situation particulière en est une autre », explique Monseigneur Anatrella dans cet entretien à propos du récent vote irlandais. Il fait observer que loin d’être « en retard », la position catholique est « prophétique ».

L’Irlande a accepté par référendum le « mariage » entre personnes de même sexe là où il avait été simplement voté par des parlements nationaux souvent dans l’interrogation d’une majorité de la population. Un phénomène nouveau qui manifeste une accoutumance à ce qui est revendiqué depuis quelques années. Monseigneur Tony Anatrella qui étudie depuis des années la question de l’homosexualité et les revendications des groupes militants, répond aux questions de Zenit pour en mesurer les conséquences.

Monseigneur Tony Anatrella, est psychanalyste et spécialiste en psychiatrie sociale, Consulteur du Conseil Pontifical pour la Famille et du Conseil Pontifical pour la Santé, et Expert auprès du Synode sur la Famille en 2014. Il est l’auteur, pour le thème de cette interview, des livres : Le règne de Narcisse – le déni de la différence sexuelle – Éditions Presses de la Renaissance et Mariage en tous genres, Éditions l’Échelle de Jacob.

Zenit – L’Irlande vient d’accepter le mariage entre personnes de même sexe à la suite d’un référendum où 62% des votants ont répondu « oui » ? Est-ce une défaite pour l’Église ?

Monseigneur Tony Anatrella - C’est une défaite pour ce que représente la famille et le sens du mariage qui, lui, exprime l’alliance des sexes ; une institution qui ne concerne pas ceux qui ont un attrait envers les personnes de même sexe. L’alliance se trouve ainsi altérée car le mariage est une institution séculaire créée en extension de la différence sexuelle. C’est un vol des mots et des symboles pour les attribuer à deux semblables qui sont en dehors de la logique de l’alliance conjugale. La « conjugalité » homosexuelle n’existe pas puisque rien ne se conjugue dans ce type de relation qui reste de l’ordre individuel mais ne concerne pas la société. L’homosexualité ne se traite pas au plan social de la même façon qu’elle s’aborde sur le plan individuel dans le sens où elle n’est pas un fondement du lien social. C’est pourquoi nous devrions faire davantage attention au langage que nous utilisons. Il est impertinent de parler de « couple » homosexuel car la notion de couple ne s’applique qu’à un homme et une femme. Les choses doivent être désignées dans ce qu’elles apparaissent en réalité : il est plus juste de parler de « duo » de personnes de même sexe. Malheureusement tout le langage est faussé ce qui empêche d’avoir l’intelligence de la situation.

Accueillir avec bienveillance et sympathie toutes les personnes, ce que font la plupart des prêtres, est une chose ; mais créer des institutions « matrimoniales » en fonction de leur situation particulière en est une autre. Ce que ne considèrent pas de nombreux responsables politiques alors qu’ils sont conditionnés par les mœurs de l’époque sans en voir les enjeux et les mettre en perspective. Nombreux sont ceux qui ont trahi leur pensée à ce sujet et ne savent plus faire les distinctions nécessaires.

Dans ce désaccord profond, la loi civile perd de sa force ?

Mgr T. Anatrella - Sans aucun doute puisque la loi civile se donne le droit de transgresser des invariants culturels. Une attitude qui en dit long sur l’état délétère des démocraties occidentales qui ont, en plus, la prétention de faire la morale au reste du monde en colonisant idéologiquement les esprits à partir d’un changement de paradigme. Faut-il le rappeler : on veut redéfinir le couple, le mariage et la famille à partir des orientations sexuelles (qui ne sont que des désirs) au détriment des deux identités sexuelles de l’homme et de la femme. L’Europe ne perd-t-elle pas son âme en dénaturant le mariage ? La société a, en fait, beaucoup à y perdre et le politique se déconsidère en légiférant sur des mœurs plutôt que de traiter les questions régaliennes. En créant des genres de toutes espèces, nous cultivons la confusion des catégories et des identités au point de brouiller le sens de la loi civile qui devient de moins en moins estimable. De ce fait, le lien social se délie d’année en année comme je l’avais déjà souligné dans mon livre « Non à la société dépressive » (Flammarion). De la dépression nous en venons au suicide collectif dont les symptômes sont, entre autres, les meurtres collectifs !

De nombreux médias ont utilisé un discours maniaco-euphorique pour annoncer que l’Irlande « catholique » acceptait par référendum de marier des personnes de même sexe. Une façon de faire croire que le pays se libère de la tutelle de l’Église alors que celle-ci ne fait que dire le réel à partir duquel le mariage est raisonnablement possible.

Cela pose deux questions. L’une pour les partisans : peut-on légiférer sur le mariage de façon aussi sentimentale, dans une sorte de délire sur la sexualité quand on s’imagine que tous les fantasmes sont réalisables ? L’autre pour les opposants : doivent-ils s’excuser de rappeler que le mariage ne concerne qu’une union mixte tout en affirmant que des personnes homosexuelles peuvent être de bons parents ? La question se pose-t-elle en termes aussi contradictoires et dans l’injonction paradoxale ? La réalité est tout autre : l’enfant, pour son éducation, n’a-t-il pas besoin d’un homme et d’une femme, d’un père et d’une mère qui sont les seuls capables de lui transmettre les caractéristiques nécessaires pour son développement psychologique ? Dans l’avenir, ce type de loi ne peut être que remis en question. Il ne s’agit nullement ni d’une générosité audacieuse de la société, ni d’un progrès de la civilisation, mais d’une régression affective qui atteint le lien social.

L’Église n’apparait-elle pas en retard au point de devenir un objet de contestation ?

Mgr T. Anatrella - En retard ? Non ! Elle reste prophétique. Mais dans ce climat, l’Église est vivement critiquée car elle reste l’une des seules institutions qui reconnaisse la différence sexuelle comme l’un des principes majeurs de l’organisation de la société. Faut-il le rappeler : le mariage est une institution qui est née du constat réaliste de l’existence de l’homme et de la femme. Il a pour but d’organiser juridiquement leur relation autour d’une alliance qui les unit, les lie et offre un cadre sécurisant pour l’appel à la vie de leurs enfants, et assure ainsi la succession des générations lisible dans l’histoire. Le « mariage » entre personnes de même sexe, qui ne recouvre aucune nécessité sociale, met en question la différence sexuelle et du trouble dans la filiation. De sorte que la société inscrit ainsi dans son code civil une loi contradictoire qui se retournera contre elle puisqu’une loi fondée sur une contradiction façonne de la pathologie sociale et de la perversion. Dire une chose et son contraire rend la société folle sur le long terme. Cette loi est l’expression d’un mépris de ce qui fonde l’humanité.

C’est pourquoi, si défaite il y a, c’est surtout une défaite pour la société et non pas pour l’Église. Celle-ci n’est ni dans un rapport de force, ni dans une recherche de pouvoir, ni dans une volonté d’emprise sur la société. L’Église se situe dans la logique du fondement du mariage comme lien structurant la société dans l’alliance juridiquement engagée entre un homme et une femme et qui a été élevée au rang de sacrement par le Christ. L’Église doit-elle courir après l’air du temps comme le font certains chrétiens angoissés du besoin de reconnaissance de la part du monde en s’identifiant à ses modèles idéologiques et passagers, et en voulant recruter large au mépris des réalités anthropologiques et en plus des exigences évangéliques ? L’Église ne peut pas s’inscrire dans de la démagogie pastorale qui frôle l’immoralité.

Ne s’agit-il pas d’un changement culturel qui favorise tous types « d’unions », un fait qui serait ignoré par l’Église alors qu’elle est le témoin de l’amour de Dieu ?

Mgr T. Anatrella - Ne soyons pas des blasphémateurs, même si l’idée est à la mode dans une société transgressive, en imaginant que tout est acceptable au nom de l’amour de Dieu. De quel amour parlons-nous ? Qu’est-ce que l’amour quand on sait que ce mot au contenu variable est un piège à illusions et à fantasmes au point parfois de créer des « couples » imaginaires. On veut parfois projeter de « l’amour » dans des duos de personnes de même sexe alors qu’il s’agit d’attirances, d’émotions et de sensations érotiques. L’amour implique la présence de l’altérité fondée uniquement sur la personne de l’autre sexe, puisque l’autre c’est toujours l’autre sexe et non pas le même et le semblable. Il peut y avoir de l’attention, de la générosité et de la solidarité qui ne font pas pour autant de l’altérité. Un moralisme sentimental tente de justifier ces situations dans une sorte de phénoménologie ambiguë. Ainsi situé intellectuellement, il est difficile d’accompagner réellement ces personnes autrement qu’en les justifiant dans ce qu’elles vivent. Si Dieu reste présent à toute personne, il ne bénit pas pour autant n’importe quel comportement ou situation. L’Église n’est pas une auberge espagnole où chacun prend ce qui lui convient pour être conforté dans ses actes et rejette ce qui l’interroge. Il est grave que des pasteurs laissent entendre ce relativisme moral sans appeler à effectuer un discernement en vérité.

Dans des réunions préparatoires au sein des diocèses en France pour le Synode sur la famille en 2015, certains ont proposé de réinterroger les textes bibliques sur l’homosexualité pendant que d’autres proposent de réécrire des passages du Catéchisme à ce sujet. Ce n’est plus le sens de l’enseignement de l’Église qui est en mesure d’inspirer les actes humains, mais le discours ecclésial qui doit être reformulé à partir des comportements contemporains. Nous sommes dans la logique du « règne de Narcisse » où tout se conçoit à partir des exigences subjectives de chacun. Une façon de morceler la société qui d’ailleurs nous propose déjà une sexualité imaginaire et éclatée à partir des pulsions partielles qui sont à l’origine psychique des orientations sexuelles. Bref, une régression et le façonnage de « couples » imaginaires !

Le « mariage » entre personnes de même sexe à vise faire « accepter » moralement l’homosexualité ? Un autre changement culturel ?

Mgr T. Anatrella - On peut le penser. Le mariage est ainsi instrumentalisé comme principe d’intégration pour des personnes qui vivent une orientation particulière comme si nous devions maintenant nous définir selon la catégorie des orientations sexuelles : les hétérosexuelles, les homosexuelles, les lesbiennes, les bisexuels, les transsexuels plutôt que de se définir comme homme ou femme. Il ne s’agit pas de sexualités alternatives, mais le simple prolongement de certains états primaires de la vie affective qui ne sont pas élaborés dans l’identité du sujet.

Au lieu d’un changement culturel, il s’agit plutôt d’une forme de désocialisation de la vie affective en prétendant que n’importe quelle forme de sexualité participe du lien social. Je l’ai déjà dit, nous sommes face à une régression de la vie émotionnelle quand on veut organiser la société à partir des orientations sexuelles et non plus en fonction des deux seules identités sexuelles qui existent : celle de l’homme et celle de la femme. Une vision qui n’est plus acceptée et qui est même jugée « homophobe ».

Ce slogan utilisé à tort et à travers nous empêche de penser et de faire les distinctions nécessaires. Il est même intériorisé par de nombreuses personnes qui pensent que critiquer le « mariage » entre personnes de même sexe, ne pas bénir ce type d’association ou encore ne pas donner des responsabilités ecclésiales à des personnes ainsi impliquées, est « homophobe ». Nous déraisonnons et la loi française au contenu juridique imprécis à ce sujet est la porte ouverte à toutes les manipulations intellectuelles, à toutes les persécutions idéologiques et à toutes les injustices possibles. Il n’y a rien d’homophobe de rappeler que l’Église confie des missions à des personnes qui sont dans les conditions pour les assumer et qu’un enfant a besoin d’un homme et d’une femme, d’un père et d’une mère pour son éducation. Il suffit d’observer les conséquences du divorce sur les personnalités et le lien social, et celles à venir lorsque des enfants auront à en subir d’autres, une fois adultes, en ayant vécu dans ces milieux homosexués dont il manque une partie de la réalité dans leur intimité affective : la personne de l’autre sexe qui ne peut pas être compensée par l’environnement social. Ainsi s’exprimait une jeune fille ayant vécu entre deux femmes : « Moi, je n’ai pas de père ». Nous allons fabriquer des handicapés supplémentaires de la vie conjugale et familiale. Il est donc difficile d’y voir une situation positive pour les enfants et donc pour la société.

Vous estimez que le discours de l’immédiateté médiatique prend le pas sur la culture qui s’inscrit dans une histoire ?

Mgr T. Anatrella : Le « changement culturel » est une notion hâtivement utilisée par les militants de cette cause. Il est davantage le reflet d’une action de lobbying et de l’emprise des médias qui, pendant des années, n’ont cessé de vouloir rééduquer les personnes dans le sens de la primauté des orientations sexuelles. Ils ont martelé de bien des façons qu’il y avait une équivalence entre l’union d’un homme et d’une femme et l’attrait entre personnes de même sexe. J’ai déjà eu l’occasion de l’étudier dans plusieurs livres pour faire observer qu’il n’y a pas de concordance de la vie affective et sexuelle dans ces deux formes d’attachement puisque les structures psychiques en cause ne sont pas identiques. Mais ces aspects ne sont pas entendus. Ils sont même masqués pour ne pas avoir à s’interroger et à tenir compte d’études scientifiques psychologiques pour affirmer à tort que ces situations sont similaires. Cette attitude est surtout symptomatique du monde occidental en pleine crise anthropologique, morale et spirituelle. Il perd ses repères de base et la plupart des responsables politiques sont dans une grande inculture et dans une débâcle intellectuelle. Il suffit d’ailleurs de voir dans quelle ignorance culturelle et historique on voudrait organiser les nouveaux programmes scolaires en France. Le moralisme politique se substitue à la formation de l’intelligence des enfants et à l’apprentissage de la culture de base. Comme le savoir n’est plus premier, on crée des ignorants et des personnalités qui seront dans la confusion des structures élémentaires de la vie conjugale et familiale. À ce propos, redisons qu’il est pour le moins étrange de vouloir concéder la symbolique et les attributs propres à l’union formée entre un homme et une femme, à deux personnes de même sexe alors qu’il n’y a rien de commun entre ces deux situations ; sauf à y voir un certain mimétisme et encore davantage quand ils veulent jouer au « papa » et à la « maman ». Le règne de l’infantile est à son comble d’autant plus que nous ne sommes pas dans le cadre d’union. Qui y-a-t-il à unir dans un duo de personnes de même sexe ? Bref ce climat ne témoigne-t-il pas d’un déficit de la pensée et un repli sur de l’affectivité imaginaire ?

Y a-t-il un rapport entre le « mariage pour tous » et la réforme des programmes scolaires ?

Mgr T. Anatrella - Oui. Nous sommes dans l’idée toute-puissante et dans le délire de vouloir créer un homme nouveau. La loi du « mariage pour tous » a créé en France une profonde division dans les familles et dans la société. Une fracture qui demeure alors que c’est la famille qui tient le lien social. Le « mariage pour tous » apparaît bien comme un dissolvant du lien social. De nombreuses lois civiles ont dévalorisé le sens du mariage et de la famille. La banalisation du divorce, de la contraception puis de l’avortement, ont déstabilisé le sens du mariage comme si l’homme et la femme n’avaient plus d’autre projet que d’être uniquement « bien » ensemble pour une durée limitée. Une perspective valable pour toutes les formes d’associations affectives qui s’écartent pourtant du sens du mariage quand on croit que l’homme et la femme n’ont plus rien à transmettre. Il en est de même avec les programmes scolaires dont les modifications annoncées ne font que confirmer l’effondrement d’un système qui ne transmet plus grand-chose mais renvoie chacun à ce qu’il croit savoir parce qu’il n’a rien appris. Il suffit de voir l’état des connaissances de ceux qui arrivent à l’Université et l’éclatement affectif dans lequel ils sont quand socialement l’assise familiale fait défaut.

On peut diagnostiquer une perte du sens même des idées ?

Mgr T. Anatrella - En effet on peut le penser. Pour l’instant le vote irlandais, tout en étant inquiétant, fait croire que l’on peut décider de la vérité des choses à la suite d’un référendum. C’est la réussite de la dictature des sondages seul instrument de stratégie et de communication des politiques. Il suffit de manipuler médiatiquement la population au fil des années (séries télévisées, films divers, publicité et débats publics sans réelle présence de contradicteurs), pour arriver à ce type de décision qui est sans fondement logique et rationnel. Ainsi vont les idéologies qui, par définition, sont irréalistes et restent prégnantes chez les plus jeunes qui n’ont pas d’autres ouvertures intellectuelles que de répéter les clichés à la mode.

Ce qui est en question ici, je le répète à nouveau, ce n’est pas la personne avec ses tendances particulières liées à son histoire intrasubjective, mais de vouloir faire de l’homosexualité un objet politique à partir duquel pourrait se réorganiser la société, pour ne pas dire la subvertir afin de supprimer la référence à la différence sexuelle au bénéfice des orientations sexuelles. Or la différence sexuelle est du côté de l’être du sujet, là où l’orientation sexuelle est sur le versant des pulsions partielles et des identifications primaires. Une société qui s’organise de cette façon en isolant les pulsions de l’identité du sujet, prépare la violence à venir. Lorsque les pulsions ne sont pas intégrées dans l’être de la personne à partir de l’identité de son corps sexué (alors qu’il s’agit d’une opération psychique dans laquelle l’enfant et l’adolescent sont engagés) et que ce travail psychique n’est pas soutenu par la culture, nous fabriquons des personnalités superficielles, clivées et violentes. Nous le constatons tous les jours dans la vie quotidienne.

Vous craignez une « contagion » de ce référendum irlandais?

Mgr T. Anatrella - C’est difficile à pronostiquer ! Mais il y a une telle pression de la part du lobby, des Organisations européennes et internationales et des médias en passant par Internet que la vague peut se propager lorsque des responsables politiques se sentiront prisonniers de ces pressions à l’égard de leur population. Pour l’instant, cette dérive d’un mariage dénaturé reste anecdotique et provincial. Quand on voyage à travers les continents, surtout en Asie et en Afrique qui sont l’avenir des années qui viennent, nous apparaissons comme des égarés, voire comme des enfants qui veulent marier tout le monde sans distinction. Les pratiques du monde occidental au sujet du « mariage » homosexuel sont vécues dans une grande violence dans de nombreuses aires culturelles qui les rejettent. L’Occident, associé au monde chrétien, apparaît, à tort ou à raison, comme une culture sans avenir, au langage frauduleux et aux exigences incompréhensibles. En effet sur 243 pays au monde seuls 19 pays ont légalisé le « mariage » entre personnes de même sexe et veulent l’imposer à l’ensemble du monde via les organismes internationaux (ONU).

Nous sommes à l’époque des hérésies anthropologiques qui, pour s’imposer, se font répressives et utilisent la discrimination, le procès d’intention à l’égard de personnes ou d’institutions pour mieux les décrédibiliser. Tout ceci évidement au nom des « valeurs » de tolérance, de liberté et de choix personnels. Une société qui ne sait plus penser la différence sexuelle, fondement de toutes les différences là où l’unisexualité les nie, se perd dans l’exhortation de « valeurs » et de la « diversité » pour justifier l’immaturité sociale. Elle oublie que certaines d’entre-elles ne sont pas des « valeurs » mais des vertus que la juste raison grecque et biblique a développées, mais qui sont déviées de leur signification. Nous allons ainsi d’hérésie en hérésie. Il a fallu deux siècles, entre le quatrième et le sixième siècle, pour se dégager de l’arianisme, c’est-à-dire d’un christianisme désincarné, alors que l’Église à Rome n’était constituée que d’un petit nombre fidèle au Concile de Nicée (325). Il en fut de même avec le marxisme pendant 70 ans et maintenant avec les concepts du genre et le mariage ouvert aux situations les plus inconciliables. Autant d’idées qui envoient dans le mur de nombreuses personnes et massacrent des cultures.

La confusion des sexes et les divorces ont participé à la dévalorisation du mariage au point de le réduire à la simple reconnaissance des sentiments entre n’importe qui. Cette perspective n’a pas d’avenir. D’où l’importance d’un enseignement et d’une préparation à ce sujet pour éviter de multiplier les impasses et les échecs.

Propos recueillis par A. Bourdin

http://www.zenit.org/fr/articles/synode-sur-la-famille-irlande-et-mariage-homosexuel
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Jeu 11 Juin 2015 - 8:42

Mgr Schneider a écrit:
Il y a aussi l’objection de la « dureté des cœurs ». Avant le Christ, il y avait le divorce, la répudiation, « à cause de la dureté de vos cœurs ». Le Christ est venu, et nous connaissons la vérité. Mais tant de personnes ne la connaissent pas, ou l’ont perdue. Le chrétien est-il en droit de dire que le mariage, c’est un homme et une femme unis pour toujours, et que cela est vrai pour tous, ou n’est-ce vrai que pour les catholiques ?

— C’est vrai pour tous. Car le Christ a dit : « A l’origine, il n’en était pas ainsi. A l’origine Dieu a créé l’homme et la femme, et les deux sont devenus une seule chair. » Au début, lors de la Création, même avant le péché originel. C’est pourquoi l’unité et l’indissolubilité du mariage sont inscrites dans le « code » de la nature humaine, dans le « code » de l’homme et de la femme, écrit par Dieu le Créateur. Il n’y a aucune autorité qui puisse modifier ce code écrit par Dieu, même s’il a été endommagé par le péché originel. Il n’a pourtant pas été détruit, il est présent. C’est pourquoi il est possible d’abuser de ce code dans la polygamie, dans les seconds mariages, à cause de la dureté du cœur, mais il n’est pas possible de le détruire. Même le mariage naturel de non-chrétiens est indissoluble, à moins que ce ne soit par le pape en vue de la foi, lorsque l’un des époux est baptisé et veut vivre au sein d’un mariage chrétien.

http://leblogdejeannesmits.blogspot.fr/2015/06/une-interview-exclusive-de-mgr.html
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Jeu 11 Juin 2015 - 8:56

Un gay athée dénonce la mollesse du combat de l'Eglise catholique contre le « oui » au référendum d'Irlande sur le « mariage » gay



Après les commentaires désolés de l’archevêque d’Irlande à propos du référendum qui a obtenu une majorité de plus de 60 % pour le « mariage » gay en Irlande, un chroniqueur du Spectator s’irrite de voir le manque de vigueur du langage épiscopal. Matthew Paris se trouve être à la fois homosexuel et athée, vivant en « couple », et favorable au « mariage » gay. Il vit lui-même avec un compagnon. Il ne comprend pas que la hiérarchie catholique ne se soit pas dressée, terrible, tel Moïse descendant de la montagne avec les tables de la loi…

Et de citer la traduction anglaise classique d’Exode 32, riche, forte et élégante. Pour mémoire, en français : « Et s’étant approché du camp, il vit le veau et les danses. Alors il entra dans une grande colère : il jeta les tables qu’il tenait à la main, et les brisa au pied de la montagne ; et prenant le veau qu’ils avaient fait, il le mit dans le feu, et le réduisit en poudre : il jeta cette poudre dans l’eau, et il en fit boire aux enfants d’Israël. »
(...)

Il accuse les conservateurs religieux d’avoir savonné leur propre planche. « N’y a-t-il personne de quelque stature intellectuelle dans notre Eglise d’Angleterre, ou dans l’Eglise de Rome, pour mettre en mots les arguments contre le glissement du christianisme vers l’accompagnement pur et simple du changement social et culturel ? Il y eut un temps – un temps que j’ai connu – ou des hommes d’Eglise, discrets, adeptes de la litote, parfois très sévères, qui portaient souvent des lunettes bifocales, nous opposaient à nous autres, relativistes moraux, une vraie bataille à propos de cet éternel débat. »

La seule réponse qui vaille de la part d’un catholique conservateur, dit le chroniqueur – une réponse qu’il formule à regret parce qu’il n’y croit pas –, c’est que « 62 % à un référendum ne font pas qu’un péché aux yeux de Dieu cesse d’être un péché. » (et c'est un homosexuel athée qui le dit !)

Eh oui. Le voilà scandalisé parce que ceux qui devraient dire cela se taisent. Parris est content de voir que la « majorité des Irlandais » ne croie plus que l’acte homosexuel soit un péché. « Mais la prépondérance de l’opinion publique peut-elle renverser la polarité entre la vertu et le vice ? Moïse eût-il pu croire un seul instant (et ne parlons même pas de Dieu) qu’il ferait mieux de s’incliner devant l’adoration de Moloch parce que c’était ce que la plupart des Israélites auraient voulu ? »

(...)

Il n’y a pas lieu de croire que les hommes d’Eglise, encore moins le Pape, changeront la doctrine qui n’a pas varié depuis le début. L’attaque, sous ce rapport, est indigne. Mais elle envoie un message qu’il faut entendre : pour être crédible, l’Eglise et ses représentants doivent parler avec clarté, avec une parole qui soit comme le tranchant du glaive… Si elle croit en ce qu’elle dit, si elle veut sauver les hommes du feu éternel, alors elle doit le dire avec toute la sollicitude et la force d’une Mère qui ne veut pas laisser ses enfants se perdre.

Ce n’est plus à la mode, soit. Sous prétexte de pastorale, certains préfèrent que l’Eglise soit avenante et se montre proche de chacun – ce qu’elle est en vérité,  mais d’autant mieux que chacun la sent convaincue et soucieuse de communiquer son trésor.


Lire la suite :

http://leblogdejeannesmits.blogspot.fr/2015/06/un-gay-athee-denonce-la-mollesse-du.html
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Jeu 11 Juin 2015 - 19:57

LOL, gay, athée et franc-maçon, vivant en couple et pour le mariage gay, pour le référendum et son résultat...

Je crois que les lecteurs devraient aller lire l'article original, car pour lui si l'Eglise s'y opposait plus catégoriquement, cela permettrait de mettre à bas définitivement celle-ci...

Ou comment sortir des phrases de leurs contextes pour valider sa propre pensée... Sans même s'apercevoir de la contradiction absolue dans les termes : gay, en couple et pour le mariage gay MAIS pour que l'Eglise combatte le mariage gay...
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 375
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Lun 15 Juin 2015 - 9:51

Dragna Din a écrit:
Mais c'est là justement que je n'arrive pas à capter... En quoi la personnalité du pape actuel serait à remettre en cause ? Qu'a-t-il fait ? Au niveau personnel.

C'est peut-être internet, tout le monde se permet aujourd'hui de donner son avis sur tout et tout le monde, publiquement sans aucune pudeur. C'est sans doute un signe des temps...

Il est vrai qu'un mauvais usage d'internet peut entraîner l'étalage de jugements à l'emporte-pièce. Je verrais néanmoins les signes des temps dans le rapport que les hommes entretiennent avec le sacré. Aujourd'hui, on affadit la conscience du sacré en cherchant à tout expliquer par le sensible. Tu suis tes ardeurs comme le guide le plus sûr, tu t'y abandonnes comme à la seule alternative qu'il te reste quand tu fais de l'invisible quelque chose qui est absent. Il n'y aurait de réalité que ce qui se sent. Du reste, le progrès technique et l'économie se répandent et sont considérés comme les seules vraies réalités. Ils finissent par répondre à des stratégies commerciales au centre desquelles l'individu, ayant troqué son rôle de sujet contre le statut d'objet, se perd dans une mentalité de consommateur.

Je demeure interloqué par l'obstination de beaucoup à se perdre dans nombre de jugements stériles, qui ne parviennent pas le plus souvent aux oreilles de leurs destinataires. Toutefois, je reste aussi convaincu, Dragna Din, que la vérité divise, et que la division dans le monde est en lui-même un réel signe des temps, les catholiques ayant vocation à transmettre les vérités qui font l'objet de leur foi. La difficulté dans la réception du message que l'Eglise apporte aux nations peut se révéler dans la discordance entre le mode de vie de certains et celui auquel l'Eglise exhorte. Mais n'a-t-on pas tôt fait d'assimiler le témoignage à un jugement porté sur les personnes ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Lun 15 Juin 2015 - 11:22

Dragna Din a écrit:
Miles Templi a écrit:
Il faut distinguer la fonction sacrée de l'individualité qui la revêt.

Mais c'est là justement que je n'arrive pas à capter... En quoi la personnalité du pape actuel serait à remettre en cause ? Qu'a-t-il fait ? Au niveau personnel.

C'est peut-être internet, tout le monde se permet aujourd'hui de donner son avis sur tout et tout le monde, publiquement sans aucune pudeur. C'est sans doute un signe des temps...


Assez d'accord, la démocratie c'est un peu n'importe quoi ... le nivellement pas le bas.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Lun 15 Juin 2015 - 20:30

François Pignon a écrit:



Assez d'accord, la démocratie c'est un peu n'importe quoi ... le nivellement pas (?) le bas.

A vous lire, on ne doute plus, effectivement.
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Sam 20 Juin 2015 - 19:54

http://www.medias-presse.info/celebrer-des-mariages-homosexuels-a-leglise-plutot-aller-en-prison-que-de-deroger-a-la-loi-du-christ-archeveque-du-yucatan/33621

Célébrer des « mariages » homosexuels à l’Eglise ? Plutôt aller en prison que de déroger à la loi du Christ ! (archevêque du Yucatan)



Célébrer des « mariages » homosexuels à l’Eglise ? Plutôt aller en prison que de déroger à la loi du Christ ! (archevêque du Yucatan)
in Religion Catholique, Société / by Joaquim De Alburquerque / on 19 juin 2015 at 15 h 37 min /

L’archevêque du Yucatan (Mexique), Mgr Gustavo Rodriguez Vega, a déclaré que la Cour suprême de justice pouvait emprisonner évêques et  prêtres, mais que l’Eglise catholique ne peut pas aller contre la loi du Christ. Les déclarations de l’archevêque rapportées par la presse locale font suite à la décision de la Cour suprême de déclarer inconstitutionnelle toute définition d’un quelconque état fédéré du pays qui considérerait le mariage uniquement comme l’union entre un homme et une femme et / ou dans le but de procréer.

Mgr Rodriguez Vegua a déclaré que « la position officielle de l’Eglise, respectueuse des institutions de notre pays, (…) nous permet de réaffirmer notre conviction fondée sur des raisons scientifiques, anthropologiques, sociales et religieuses que la famille, cellule de base de la société, est fondée sur le mariage entre un homme et une femme, comme inscrit dans la tradition juridique millénaire de l’Occident, tradition vieille de 2000 ans ».

Le mariage, a répété l’archevêque, « est l’union d’un homme et d’une femme qui veulent procréer« . Le prélat ajoute que personne ne peut obliger l’Eglise à marier des hommes avec des hommes ou des femmes avec des femmes, parce que cela n’est permis ni par l’Eglise catholique, ni par la loi naturelle.

« Nous savons que nous risquons d’aller en prison » pour refuser de marier des homosexuels, « mais  nous ne leur donnerons pas la bénédiction; cette loi ne peut pas forcer l’Église« .  »

« L’Eglise -précise l’archevêque, ne peut pas aller à l’encontre de ses principes et viennent  à l’église seulement ceux qui partagent nos principes. »

« Que la Cour suprême mette en prison les évêques et les prêtres, ou qui que soit, mais l’Eglise ne peut pas aller contre la loi de notre Seigneur Jésus-Christ« .

Faudra-il un retour des Cristeros ?
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Sam 20 Juin 2015 - 23:36

Quel est le risque qu'ils aillent en prison ?  siffler

Tout le monde sait que l'Eglise catholique ne célébrera jamais de mariage homo.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9390
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel   Dim 21 Juin 2015 - 1:55

Dragna Din a écrit:
LOL, gay, athée et franc-maçon, vivant en couple et pour le mariage gay, pour le référendum et son résultat...

Je crois que les lecteurs devraient aller lire l'article original, car pour lui si l'Eglise s'y opposait plus catégoriquement, cela permettrait de mettre à bas définitivement celle-ci...

Ou comment sortir des phrases de leurs contextes pour valider sa propre pensée... Sans même s'apercevoir de la contradiction absolue dans les termes : gay, en couple et pour le mariage gay MAIS pour que l'Eglise combatte le mariage gay...


J'avais bien compris . Il reste que cet anti-religieux rabique déplore bien que l'Eglise ne soit plus toujours fidèle à elle-même . Il n'a hélas pas tort .


C'est comme si le Satan du livre de Job regrettait d'avoir gagné son pari ...
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Cardinal Kasper approuve le mariage homosexuel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le dialogue œcuménique: Le Cardinal Kasper entre deux feux !
» Le frère a-t-il le droit de s'opposer au mariage de sa sœur et de menacer de rompre avec elle,même quand leur père approuve le mariage?
» Le pape fait il l'éloge d'un hérétique?
» L'erreur théoligique du Cardinal Kasper démontrée - Et celle du Cardinal Ouellet aussi !
» François pense-t-il que le Cardinal Kasper a raison ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: