DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Marie femme eucharistique selon Jean-Paul II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chrysostome



Masculin Messages : 28072
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Marie femme eucharistique selon Jean-Paul II   Mar 01 Mai 2012, 23:50

Marie femme eucharistique selon Jean-Paul II

Articles - Revues SSS

Écrit par Xavier MAUG


SUR « MARIE, FEMME EUCHARISTIQUE »
SELON LE PAPE JEAN PAUL II

Il n’est plus à démontrer l’impact de la dévotion mariale qui animait la spiritualité du pape Jean-Paul II. Elle a marqué de manière profonde la pensée et la prière de ce théologien du 20ème siècle. C’est pourquoi le pape accorde toujours une place de choix à Marie dans les différents documents pontificaux qu’il a publiés.

Ainsi, dans son encyclique, l’Eglise vit de l’eucharistie, le pape propose une belle méditation au chapitre VI sur le lien entre la vie de Marie et l’eucharistie célébrée. Le pape lui accorde le titre de « Marie, femme eucharistique » car elle a été comme « le premier tabernacle » en portant en son sein le Verbe de Dieu fait chair. En ce sens elle est le premier tabernacle à avoir conserver la présence vivante du Christ au cœur de notre humanité, tout à la fois en nous invitant et nous initiant à l’adoration : Lorsque, au moment de la Visitation, elle porte en son sein le Verbe fait chair, elle devient, en quelque sorte, un « tabernacle » – le premier « tabernacle » de l'histoire – dans lequel le Fils de Dieu, encore invisible aux yeux des hommes, se présente à l'adoration d'Élisabeth, « irradiant » quasi sa lumière à travers les yeux et la voix de Marie. (N° 55).

Et le père Dominique Collin, O.P., explique cette doctrine en commentant : Marie est aussi le modèle vivant de l’accueil de l’Esprit Saint. Il y a donc une analogie profonde entre l’action de l’Esprit venant sur Marie, et la venue de l’Esprit sur le pain et le vin pour les transformer de fond en comble, pour les « convertir », et les faire porteurs du dynamisme vivifiant du Seigneur ressuscité, comme Marie fut la « Mère porteuse » de la puissance concevant du Dieu incarné.

Et il y a une analogie plus profonde encore entre la venue de l’Esprit sur Marie, et sa venue en nous pour notre conversion eucharistique, pour que nous devenions, selon le mot d’Augustin et de notre liturgie, « Celui que nous avons reçu ». La théologie mariale met ici en lumière cette force de l’action de l’Esprit, et ce respect de l’homme par Dieu, le conduisant par le chemin de l’expérience eucharistique vers une véritable divinisation. Marie est, pour le croyant, le modèle de cette harmonie heureuse de la nature et de la grâce. Elle devient librement le tabernacle de la Présence, et avant nous elle peut dire : « Ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi » (Ga 2, 20).

Le projet de la nouvelle alliance est enfin réalisé : Dieu habite au cœur de l’homme et suscite en lui la réponse libre de l’amour. Et si cette présence sanctifiante se réalise d’abord en Marie, c’est de manière annonciatrice, pour que chaque croyant vive à sa manière la même expérience spirituelle, et se laisse configurer au mystère du Fils éternel. L’expérience eucharistique n’est pas le lieu unique, mais le lieu privilégié, de cette configuration au Christ qui épanouit la créature en même temps qu’elle rend gloire au Père.

Cette notion de « Marie, premier tabernacle » revêt aussi une dimension œcuménique puisque le cardinal Ignace Moussa I Daoud, préfet de la congrégation pour les Églises orientales ajoute à propos de la dimension mariale de l’eucharistie : Nous recevons également le don de l’Eucharistie des mains de Marie. Dieu a disposé que, grâce à Elle, l’incarnation, la rédemption, l’eucharistie et la communion, arrivent jusqu’à nous. Marie fut la première à recevoir en son sein le Corps et le Sang du Christ. L’Incarnation fut la première communion de l’histoire. Le premier tabernacle fut son cœur Immaculé. La liturgie syriaque invoque Marie, qui porte en son sein l’Enfant Jésus, en l’appelant “second Ciel”. Avant tout apôtre et tout prêtre, c’est Marie qui a donné Jésus au monde. Marie et l’Eucharistie ne peuvent être dissociées ! Voilà pourquoi le pape reprend dans son encyclique l’importance de ce binôme « Marie et l’Eucharistie » afin de contribuer à consolider le dialogue et la communion avec nos frères chrétiens de tradition orientale : Marie est présente, avec l'Église et comme Mère de l'Église, en chacune de nos Célébrations eucharistiques. Si Église et Eucharistie constituent un binôme inséparable, il faut en dire autant du binôme Marie et Eucharistie. C'est pourquoi aussi la mémoire de Marie dans la Célébration eucharistique se fait de manière unanime, depuis l'antiquité, dans les Églises d'Orient et d'Occident. ( N° 57)

Mais ce vocable de « Marie, femme eucharistique », le pape Jean Paul II ose l’employer parce qu’il a déjà développé ce lien si intime entre Marie et l’eucharistie en enrichissant la prière de l’Eglise, lui proposant la méditation de cinq nouveaux mystères au Rosaire, les mystères lumineux. Dans la lettre apostolique Rosarium Virginis Mariæ, en désignant la Vierge très sainte comme Maîtresse dans la contemplation du visage du Christ, le pape inscrit l'institution de l'Eucharistie parmi les mystères lumineux. Marie, dès lors, peut en effet nous guider vers ce très saint Sacrement, car il existe entre elle et lui une relation profonde.

Chaque fois que nous allons communier au pain de vie, le Christ qui s’offre à nous dans son corps et son sang eucharistique, méditons ce mystère auquel Marie est si intiment associé depuis son fiat à l’Annonciation. En effet commente Jean-Paul II, il existe donc une analogie profonde entre le fiat par lequel Marie répond aux paroles de l'Ange et l'amen que chaque fidèle prononce quand il reçoit le corps du Seigneur. À Marie, il fut demandé de croire que celui qu'elle concevait « par l'action de l'Esprit Saint » était le « Fils de Dieu » (cf. Lc 1, 30-35). Dans la continuité avec la foi de la Vierge, il nous est demandé de croire que, dans le Mystère eucharistique, ce même Jésus, Fils de Dieu et Fils de Marie, se rend présent dans la totalité de son être humain et divin, sous les espèces du pain et du vin. (N° 55)

A chaque eucharistie à laquelle nous participons, avec « Marie, femme eucharistique », chantons notre louange et notre action de grâce en s’exclamant : « Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur… » Dans le Magnificat, en effet, conclut le pape, est présente la tension eschatologique de l'Eucharistie. Chaque fois que le Fils de Dieu se présente à nous dans la « pauvreté » des signes sacramentels, pain et vin, est semé dans le monde le germe de l'histoire nouvelle dans laquelle les puissants sont « renversés de leurs trônes » et les humbles sont « élevés » (cf. Lc 1, 52). Marie chante les « cieux nouveaux » et la « terre nouvelle » qui, dans l'Eucharistie, trouvent leur anticipation et en un sens leur « dessein » programmé. Si le Magnificat exprime la spiritualité de Marie, rien ne nous aide à vivre le mystère eucharistique autant que cette spiritualité. L'Eucharistie nous est donnée pour que notre vie, comme celle de Marie, soit tout entière un Magnificat! (N° 58).

depuis Partager n. 30

http://fr.ssseu.net/index.php?option=com_content&view=article&id=102:marie-femme-eucharistique-selon-jean-paul-ii&catid=33&Itemid=81
Revenir en haut Aller en bas
 
Marie femme eucharistique selon Jean-Paul II
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marie femme eucharistique selon Jean-Paul II
» Prière du médecin selon Jean-Paul II
» La clé du Paradis, selon Jean Paul Ier
» Le 3e secret de Fatima selon Jean Paul II
» Fête de la pureté de Marie - Jean Paul II devient Pape

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: