DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Positions prises par le président Sarkozy et par les membres de son gouvernement en faveur de la religion et des valeurs chrétiennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Positions prises par le président Sarkozy et par les membres de son gouvernement en faveur de la religion et des valeurs chrétiennes   Jeu 26 Avr 2012, 14:41




Positions prises par le président Sarkozy
et par les membres de son gouvernement
en faveur de la religion et des valeurs chrétiennes


1 Heritage chrétien, valeurs chrétiennes

- Décembre 2007 : Lors de sa visite à Rome, dans son « discours du Latran », Sarkozy affirme que « L’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur » et prône une « laicité positive ». Le Père Guy Gilbert fait partie de la délégation présidentielle.

- Tribune dans Le Monde du 9.12.2009 : non à tout ce qui pourrait apparaître comme « un défi (...) à l’héritage (...) de la civilisation chrétienne et des valeurs de la République ».

- 30 sept. 2010 : Sarkozy à Vézelay, où il célèbre « l’héritage chrétien ».

- 8 oct. 2010 : Visite de Sarkozy au Vatican ; le président assiste à Saint-Pierre de Rome, dans la chapelle Ste-Pétronille, à une prière pour la France et se joint au « Notre-Père ». Recevant un chapelet des mains du Pape, il lui en demande un second que le Pape lui remet volontiers.

- 13.01.2011 : Le ministre chargé des Affaires européennes, Laurent Wauquiez, dénonce l’absence de mention des fêtes chrétiennes dans un agenda distribué par la Commission européenne à plus de trois millions de lycéens et étudiants européens, alors que des fêtes juives, hindoues, sikhes et musulmanes sont évoquées : « Cet oubli est l’illustration d’une Europe qui n’assume pas ses racines chrétiennes et, ce faisant, se renie. On ne doit pas avoir honte de l’Europe des clochers, qui est constitutive de notre identité. Rien n’obligeait à évoquer les fêtes religieuses. Si on choisit de le faire, alors faisons-le jusqu’au bout ». La Commission a reconnu son erreur.

- 07.02.2011 : Dans une tribune publiée dans Le Figaro, Laurent Wauquiez défend "l'Europe des clochers" et l' "identité chrétienne" de l'Europe. Il réitère sa vision dans la Croix du 16 février.

- 4 mars 2011 : Au Puy-en-Velay, Sarkozy célèbre l’héritage chrétien : « La chrétienté nous a laissé un magnifique héritage. (…) Nous sommes obligés par cet héritage. Nous devons non seulement le transmettre, mais l’assumer sans complexes » ; « Je le dis aux tenants de la diversité, il n’y a pas de diversité sans identité ». Le Président a ensuite déjeuné avec Mgr Brincard, évêque du Puy, chez les soeurs de Saint-Jean. Le président s’est vu confier un bâton de pèlerin, « peut-être pour que je sois à mon tour le pèlerin de cette Europe qui puise si profondément ses racines dans l’histoire ». Laurent Wauquiez, qui l’accueillait en tant que maire du Puy, avait affirmé : « Une identité refoulée est une identité qui se venge et nourrit l’intolérance ».

- 12 janvier 2012 : Répondant à la suggestion de la candidate écologiste, Eva Joly, d’accorder des jours fériés aux juifs et aux musulmans pour Kippour et l’Aïd, Luc Chatel, ministre de l’Education, évoque l’héritage chrétien de la France : « Je pense qu’il y a beaucoup trop de jours fériés. En plus, on a un héritage chrétien qu’il faut assumer dans notre pays. J’invite Mme Joly à sillonner la France et à se rendre compte de cet héritage », a-t-il dit en soulignant que les religions concernées ne demandaient pas ces jours fériés.

- 10 février 2012 : Sarkozy, exposant ses « valeurs pour la France » au Figaro Magazine, répond à la question « Regrettez-vous le discours du Latran où vous mettiez en avant les racines chrétiennes de la France ? » : « Mais enfin, la France a des racines chrétiennes, et même judéo-chrétiennes, c’est une réalité historique qu’il serait absurde de nier ! Voyez le long manteau d’églises et de cathédrales qui recouvre notre pays. La France est née de la rencontre entre la volonté des rois et celle de l’Eglise. Jeanne d’Arc, dont on vient de fêter le 600ème anniversaire de la naissance, est au carrefour de cette double volonté. Dire cela ne signifie pas qu’on appartient à une Eglise, ni qu’on adhère moins aux valeurs de la République ou au principe de laïcité. N’amputons pas la France d’une partie de son histoire ».

2. Chretiens d’Orient


- 15 nov. 2006 : au cours de son voyage en Algérie, Sarkozy se rend avec sa délégation au monastère de Tibéhirine. Confronté à l’opposition du président Bouteflika, Sarkozy avait répondu à ce dernier : « je compte m’y rendre, s’il le faut sans journalistes et avec un de vos collaborateurs ».

- 2008 : Un programme d’accueil aux Irakiens persécutés, pour la plupart chrétiens, est mis en place ; le but de Sarkozy est d’accueillir des Irakiens « appartenant à ces minorités religieuses vulnérables ».

- 8 nov. 2010 : 37 Irakiens chrétiens blessés dans l’attaque de la cathédrale syriaque catholique de Bagdad, sont acheminés par la France par avion médicalisé spécialement affrété par le ministère des Affaires étrangères, pour y recevoir des soins.

- 5 janvier 2011 : dans un entretien à 20 minutes, Michèle Alliot-Marie, ministre des Affaires étrangères, déclare : « C’est pour moi une préoccupation majeure que dans certaines parties du monde, on ne puisse pas exercer librement ses croyances (...). C’est la raison pour laquelle je vais prendre un certain nombre d’initiatives avec mes collègues européens pour assurer la protection des chrétiens d’Orient ». Idem dans Le Figaro Magazine du 08.01.2011.

- 5 janvier 2011 : lettre co-signée par Michèle Alliot-Marie et trois de ses homologues européens, demandant à C. Ashton d’inscrire la question des chrétiens d’Orient à l’ordre du jour du conseil des Affaires étrangères de l’UE, de faire des « propositions concrètes » et de réfléchir aux moyens d’apporter « secours et protection » aux personnes menacées.

- 7 janvier 2011 : en présentant ses vœux aux autorités religieuses, le Président de la République dénonce « un plan particulièrement pervers d’épuration religieuse du Moyen-Orient » ; « ; « si je pouvais, ici, utiliser le mot de martyr, alors je dirais que les martyrs d’Alexandrie ou de Bagdad (…) sont collectivement nos martyrs ».

- 7 janvier 2011 : dans un entretien à La Croix, Laurent Wauquiez, ministre chargé des Affaires européennes, déclare : « J’ai vécu en Egypte, un des lieux que j’aimais beaucoup en Egypte est l’église copte située au sud du Caire. S’il y a bien un enseignement que j’ai retenu dans mon engagement auprès de Soeur Emmanuelle, c’est l’importance de la diversité religieuse. L’Orient a une tradition de brassage des cultures religieuses. Cette liberté religieuse est inscrite dans ses racines. Ce n’est pas une terre monocolore religieusement, elle ne l’a jamais été et n’a aucun intérêt à le devenir. La défense de cette diversité religieuse, qui passe notamment par les chrétiens d’Orient, est une chose que nous souhaitons voir, avec Michèle Alliot-Marie, fortement défendue par la politique européenne qui va se mettre en place ».

- 24 mai 2011 : De retour d’une mission au Liban, l’ancien premier ministre J.-P. Raffarin attire l’attention d’Alain Juppé sur la situation des chrétiens arabes, au cours d’une réunion du groupe UMP au Sénat.

- 8 juillet 2011 : Sarkozy reçoit à l’Elysée le nouveau patriarche maronite du Liban, Mgr Bechara Raï.

- 22 décembre 2011 : Alain Juppé reçoit des parlementaires dans le but d’évoquer avec eux la situation des chrétiens d’Orient dans le contexte des printemps arabes.

- 28 février 2012 : Alain Juppé publie une tribune dans La Croix sur « Les chrétiens d’Orient et les printemps arabes ». Il conclut en disant : « Le message que je souhaitais leur adresser est simple : la France a été, est et restera à vos côtés ».

- 8 mars 2012 : Entretien d’Henri de Raincourt, ministre chargé de la Coopération, avec le Patriarche grec-catholique d’Antioche et de tout l’Orient, d’Alexandrie et de Jérusalem, Gregorios III Laham.

3. Questions morales : un exemple, l’euthanasie

- 25 janvier 2011 : François Fillon s’oppose à une légalisation de l’euthanasie. Dans une tribune au Monde, le Premier ministre affirme : « La question est de savoir si la société est en mesure de légiférer pour s’accorder le droit de donner la mort. J’estime que cette limite ne doit pas être franchie ». Dans la nuit du 25 au 26 janvier, le Sénat vide de sa substance la proposition de loi visant à instaurer un « droit à demander une assistance médicale pour mourir ».

- 7 sept. 2011 : Sarkozy, recevant la famille de Eddy de Somer, redit son opposition à un « droit de mourir ».

- 10 février 2012 : Sarkozy, exposant ses « valeurs pour la France » au Figaro Magazine, redit son opposition à une loi sur l’euthanasie : « L’euthanasie légalisée risquerait de nous entraîner vers des débordements dangereux et serait contraire à notre conception de la dignité de l’être humain. La loi Léonetti est parfaitement équilibrée, elle fixe un principe, celui du respect de la vie ».

4. Politique familiale

- 10 janvier 2012 : Sarkozy qualifie de « folie » l’idée de supprimer le quotient familial, évoqué par F. Hollande. Le chef de l’Etat estime qu’ « abroger le quotient familial aurait des conséquences absolument dramatiques pour notre politique familiale et pour toutes les familles françaises. Jamais je n’accepterai qu’on remette notre politique familiale en cause » (vœux au monde la santé, à Mulhouse). Plusieurs membres du gouvernement et de l’UMP abondent dans ce sens (Copé, Pécresse, Jacob, Méhaignerie, Lachaud).

- Février 2012 : Claude Greff, secrétaire d’Etat à la Famille, annonce son intention de revaloriser le mariage. Hervé Mariton, député de la Drôme et promoteur de l’idée de « famille durable », confirme : « Ce n’est pas notre rôle d’obliger des gens à vivre ensemble, mais nous pouvons dire que la stabilité, la durée, et la politique familiale sont de bonnes choses. Nous devons cesser d’être sur la défensive sur ces questions ».

- 7 février 2012 : En déplacement dans le Tarn, Sarkozy fait l’éloge de la politique familiale : « L’honneur de la France, c’est d’avoir construit, depuis des décennies, une politique familiale qui permette aux femmes de compter sur un cadre institutionnel stable et protecteur » ; le Président juge par ailleurs « fascinant l’acharnement que mettent certains à vouloir détruire ce qui marche », allusion à l’intention de F. Hollande, entre autres mesures, de moduler le quotient familial pour les plus riches.

5. « Petits signaux » :

- 2 octobre 2010 : Sarkozy se fait projeter « Des Dieux et des hommes ».

- 5 décembre 2010 : en marge de la visite présidentielle en Inde, Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur, visite à Calcutta l’ancien couvent de Mère Teresa.

- 1er mai 2011 : F. Fillon et son épouse, A. Juppé et C. Guéant, soit « le triumvirat du Gouvernement », comme ironise Le Nouvel observateur, assistent à la béatification de Jean-Paul II. La France est le seul pays de poids, en dehors de l’Italie, à avoir envoyé à Rome son chef de gouvernement.

- 26 juillet 2011 : Le Père Guy Gilbert est désigné par le président de l’Assemblée nationale, B. Accoyer, et par le président du Sénat, G. Larcher, pour assister Dominique Baudis, le Défenseur des droits.

- 11 novembre 2011 : Après avoir inauguré le musée de la Grande guerre à Meaux, Sarkozy se recueille devant la stèle rendant hommage à Charles Péguy, à Villeroy, en Seine-et-Marne.

- 7 décembre 2011 : Pierre Lellouche, secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur et conseiller UMP de Paris, juge « choquant » que la mairie de Paris finance, « même indirectement, des spectacles tels que Golgota Picnic ».

- 22 décembre 2011 : Sarkozy reçoit une dizaine de jeunes prêtres à dîner à l’Elysée : un aumônier de prison, un aumônier militaire, des curés de campagnes et de banlieue, l’aumônier de l’Assemblée nationale, le père Rougé, ainsi que le fondateur du cercle Léon XIII, le père Grosjean. « Au nom de quoi faudrait-il ignorer ce que vous représentez ? Vous offrez une espérance. Les gens ont besoin d’espérance », leur dit le chef de l’Etat. Il redit son attachement racines chrétiennes de la France, déplore la disparition des « grandes voix catholiques » et enjoint les prêtres à « sortir des catacombes » : « Dites ce que vous avez à dire à la société, pas seulement à vos fidèles. A l’heure où l’on écoute des experts en tout, pourquoi ceux qui défendent une religion n’auraient-ils pas le droit à la parole ? ».

- 6 janvier 2012 : Sarkozy se rend en Lorraine (Domrémy-la-Pucelle (Vosges) puis Vaucouleurs (Meuse)), pour célébrer le 600ème anniversaire de la naissance de Jeanne d’Arc, le 6 janvier 1412. Cette étape du chemin johannique n’avait pas reçu la visite d’un chef de l’Etat depuis celle du général de Gaulle, en 1961. A Domrémy, le Président s’est recueilli dans la petite chapelle et dans la maison de Jeanne d’Arc. A Vaucouleurs, il a affirmé : « Pour l’Eglise, Jauxeanne est une sainte, pour la république, elle est l’incarnation des plus grandes vertus françaises ». En 2008, Sarkozy avait déjà envoyé sur place Rachida Dati, qui y avait reçu u
n accueil chaleureux.

- 9 janvier 2012 : Sarkozy remet à l’Elysée les insignes d’officier de la Légion d’honneur au cardinal Vingt-Trois.

6. Position personnelle

- 2003, Sarkozy publie La République, les religions, l’espérance, avec Thibaud Collin et le RP Philippe Verdin (Pocket).
- 23-30 décembre 2010 : Article du Point sur la foi de Sarkozy (« Quand le président parle à Dieu ») ; Sarkozy « voue une admiration sans limite aux moines, aux missionnaires, aux moniales, ces petites mains qui assurent un témoignage chrétien partout dans le monde, en dépit parfois du danger » (n° 1997).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
aristote



Masculin Messages : 374
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Positions prises par le président Sarkozy et par les membres de son gouvernement en faveur de la religion et des valeurs chrétiennes   Jeu 26 Avr 2012, 14:49

Il est certain que Nicolas Sarkozy n'a pas été sous son mandat un grand "persécuteur" de la religion catholique. le respect que tu évoques de la part du chef de l'Etat dans certaines occasions en témoigne. il est en outre évident, quand on lit les déclarations de François Hollande à propos des questions de société et que l'on prête attention à son programme, que s'il passe, nous, catholiques, auront à souffrir des décisions qu'il prendra en matière d'euthanasie, d'avortement (IVG), etc. c'est pourquoi il faut à tout prix faire barrage à ce candidat !! mais j'ai confiance, la France étant quand même encore un pays de droite...
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Positions prises par le président Sarkozy et par les membres de son gouvernement en faveur de la religion et des valeurs chrétiennes   Jeu 26 Avr 2012, 14:58

En effet, cependant je ferai preuve d'un manque de rigueur en mettant de côté l'ambiguité de Sarko et Fillon, leur manque de force et de courage quant au politiquement correct, à la pensée unique distillée en permanence par la gauche et les médias. Je pense, entre autres, à l'affaire du député Vanneste.
Ce manque de force et de courage la droite le paye, et le paiera cher, je crains.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
aristote



Masculin Messages : 374
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Positions prises par le président Sarkozy et par les membres de son gouvernement en faveur de la religion et des valeurs chrétiennes   Dim 29 Avr 2012, 10:48

ça je suis tout à fait d'accord ! malheureusement la droite s'est compromise dans des affaires qui lui porteront certainement préjudice ! mais bon, il faut tout de même espérer pour le mieux pour notre beau pays qu'est la France. elle aura à souffrir, mais suivra, j'en suis sûr, une période de sérénité et de regain de chrétienté...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Positions prises par le président Sarkozy et par les membres de son gouvernement en faveur de la religion et des valeurs chrétiennes   Dim 29 Avr 2012, 11:19

Je pense que les valeurs chrétiennes, n'ont pas leurs place dans la politique.
je pense également que le christianisme n'a pas sa place en politique.
Je pense toujours que la démocratie et le christianisme est incompatible.
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 374
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Positions prises par le président Sarkozy et par les membres de son gouvernement en faveur de la religion et des valeurs chrétiennes   Dim 29 Avr 2012, 11:36

le christianisme n'aurait pas sa place en politique ? comment pouvez-vous d'une brève phrase considérer comme non conforme à ce qu'est la politique au moins 1400 ans de notre histoire politique ? A savoir une époque où les valeurs chrétiennes étaient des lignes de conduite pour toute la société, le "roi-très-chrétien" en étant un modèle exemplaire...
Revenir en haut Aller en bas
benedictus



Masculin Messages : 151
Inscription : 21/08/2011

MessageSujet: Re: Positions prises par le président Sarkozy et par les membres de son gouvernement en faveur de la religion et des valeurs chrétiennes   Dim 29 Avr 2012, 11:50

Bonjour Dr House,

Citation :
Je pense que les valeurs chrétiennes, n'ont pas leurs place dans la politique.
je pense également que le christianisme n'a pas sa place en politique.

alors les autres religions non plus dans ce cas.

Bien qu'il soit politiquement correct de parler islam, juif boudhisme, etc ... on devrait taire christianisme ?

Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1295
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Positions prises par le président Sarkozy et par les membres de son gouvernement en faveur de la religion et des valeurs chrétiennes   Dim 29 Avr 2012, 12:10

Dr house a écrit:
Je pense que les valeurs chrétiennes, n'ont pas leurs place dans la politique.
je pense également que le christianisme n'a pas sa place en politique.
Je pense toujours que la démocratie et le christianisme est incompatible.

ptrem:
1: Je pense que les vraies valeurs quelles que soient leurs origines ont leurs places dans la politique
2 Je pense aussi que toutes idéologies et particulièrement le marxisme matérialiste athée sont un danger grave pour la démocratie.
2 bis il me semble avoir entendu l'expression" dictature du prolétariat" proclamée par une candidate gauchiste, quelqu'un peut-il confirmer?
3 L'athéisme militant est une idéologie anti chrétienne qui va dans le sens de la prise de pouvoir par les néo-bolcheviques
4 Le christianisme n'est pas une idéologie, même pas une doctrine, mais la Foi dans les paroles du Christ
5 Le ciel et la terre passeront"passeraient" mes paroles ne passeront pas; aucun homme n'a parlé comme Lui.A bon entendeur salut
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9372
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Positions prises par le président Sarkozy et par les membres de son gouvernement en faveur de la religion et des valeurs chrétiennes   Dim 29 Avr 2012, 12:24

Dr house a écrit:
Je pense que les valeurs chrétiennes, n'ont pas leurs place dans la politique.
je pense également que le christianisme n'a pas sa place en politique.
Je pense toujours que la démocratie et le christianisme est incompatible.

Vous pensez trop , cher Dr House .
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Positions prises par le président Sarkozy et par les membres de son gouvernement en faveur de la religion et des valeurs chrétiennes   Dim 29 Avr 2012, 13:06

L'Occident a été marqué par les valeurs chrétiennes alors elles ont plus que jamais leur place dans la société. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Positions prises par le président Sarkozy et par les membres de son gouvernement en faveur de la religion et des valeurs chrétiennes   Dim 29 Avr 2012, 13:29

Dr house a écrit:
Je pense que les valeurs chrétiennes, n'ont pas leurs place dans la politique.
je pense également que le christianisme n'a pas sa place en politique.
Je pense toujours que la démocratie et le christianisme est incompatible.

Il ne s'agit pas d'élaborer une démocratie chrétienne mais de reconnaître ce qui a participé à construire l'identité de la France. Que l'on soit chrétien ou non, il n'est pas difficile de reconnaître que les racines de la France sont chrétiennes. Ces valeurs chrétiennes n'ont pas apporté que du mauvais.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Fée Violine



Féminin Messages : 1359
Inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Positions prises par le président Sarkozy et par les membres de son gouvernement en faveur de la religion et des valeurs chrétiennes   Lun 30 Avr 2012, 13:16

Paco a écrit:
Dr house a écrit:
Je pense que les valeurs chrétiennes, n'ont pas leurs place dans la politique.
je pense également que le christianisme n'a pas sa place en politique.
Je pense toujours que la démocratie et le christianisme est incompatible.
Il ne s'agit pas d'élaborer une démocratie chrétienne mais de reconnaître ce qui a participé à construire l'identité de la France. Que l'on soit chrétien ou non, il n'est pas difficile de reconnaître que les racines de la France sont chrétiennes. Ces valeurs chrétiennes n'ont pas apporté que du mauvais.
C'est le moins qu'on puisse dire! Elles ont amené les droits de l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Positions prises par le président Sarkozy et par les membres de son gouvernement en faveur de la religion et des valeurs chrétiennes   Mer 02 Mai 2012, 11:41

Fée Violine a écrit:
Paco a écrit:
Dr house a écrit:
Je pense que les valeurs chrétiennes, n'ont pas leurs place dans la politique.
je pense également que le christianisme n'a pas sa place en politique.
Je pense toujours que la démocratie et le christianisme est incompatible.
Il ne s'agit pas d'élaborer une démocratie chrétienne mais de reconnaître ce qui a participé à construire l'identité de la France. Que l'on soit chrétien ou non, il n'est pas difficile de reconnaître que les racines de la France sont chrétiennes. Ces valeurs chrétiennes n'ont pas apporté que du mauvais.
C'est le moins qu'on puisse dire! Elles ont amené les droits de l'homme.

sans parler de l'art, de la littérature...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Invité
Invité



MessageSujet: Positions prises par le président Sarkozy et par les membres deson gouvernement en faveur de la religiuon et des valeurs chrétiennes   Mer 02 Mai 2012, 12:58

sunny Croyez-vous que ce sont des valeurs chrétiennes que d'envoyer son armée pour tuer ces semblables ou de rejetter les roms et les SDF? pukel
J'espère que le Pape lui a dit que ce n'était pas bien. J'espère que le Pape lui a dit aussi de respecter ces promesses sinon il y a mensonge.J'espère aussi que le Pape lui a dit de ne pas faire de préférence entre les riches et les pauvres...Donc les valeurs chrétiennes que l'on veut me démontrer sont entièrement fausses. Elles font simplement objet pour tromper les citoyens chrétiens afin que ce président puisse obtenir simplement leur vote. L'éducation civique,philosophique,religieux ou spirituel ne font pas parti de ces dispositions. Tout au contraire, plus le citoyen sera idiot, exempt de vrai savoir et plus il sera contrôlable par les médias et la politique, dont ces gouvernants mettent en oeuvre afin de préparer la venue de l'Antéchrist sur terre dont Jean l'Apocalyptique nous a prédit...
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Positions prises par le président Sarkozy et par les membres de son gouvernement en faveur de la religion et des valeurs chrétiennes   Mer 02 Mai 2012, 13:22

Paco a écrit:
Fée Violine a écrit:
Paco a écrit:
Dr house a écrit:
Je pense que les valeurs chrétiennes, n'ont pas leurs place dans la politique.
je pense également que le christianisme n'a pas sa place en politique.
Je pense toujours que la démocratie et le christianisme est incompatible.
Il ne s'agit pas d'élaborer une démocratie chrétienne mais de reconnaître ce qui a participé à construire l'identité de la France. Que l'on soit chrétien ou non, il n'est pas difficile de reconnaître que les racines de la France sont chrétiennes. Ces valeurs chrétiennes n'ont pas apporté que du mauvais.
C'est le moins qu'on puisse dire! Elles ont amené les droits de l'homme.

sans parler de l'art, de la littérature...

Il me semble que l'art et la littérature n'ont pas attendu les valeurs chrétiennes ni le christianisme pour exister et se développer. Il suffit de voyager un peu en Grèce (entre beaucoup d'autres) pour s'en rappeler (pour ceux qui ont oublié) ou s'en convaincre (pour ceux qui ne savent pas).

Et si je suis bien informé, on estime que l'Illiade a été rédigée 800 ans avant le premier évangile.

Et la statuaire égyptienne est bien plus ancienne que cela, sans parler du palais de Minos en Crète. Et ça ne concerne que le bassin méditérranéen.
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Positions prises par le président Sarkozy et par les membres de son gouvernement en faveur de la religion et des valeurs chrétiennes   Mer 02 Mai 2012, 13:38

boulo a écrit:
Dr house a écrit:
Je pense que les valeurs chrétiennes, n'ont pas leurs place dans la politique.
je pense également que le christianisme n'a pas sa place en politique.
Je pense toujours que la démocratie et le christianisme est incompatible.

Vous pensez trop , cher Dr House .

Ou pas assez, c'est selon.

Coupons la poire en deux, disons qu'il pense biaisement, comme beaucoup de monde aujourd'hui.

Les valeurs chrétiennes ont leur place dans le coeur des hommes, et la politique s'avère être un gouvernail pour le coeur de nombreux hommes. La logique est donc d'orienter le gouvernail vers la lumière, plutôt que vers l'abîme.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Positions prises par le président Sarkozy et par les membres de son gouvernement en faveur de la religion et des valeurs chrétiennes   Mer 02 Mai 2012, 14:07

Raphaël a écrit:
boulo a écrit:
Dr house a écrit:
Je pense que les valeurs chrétiennes, n'ont pas leurs place dans la politique.
je pense également que le christianisme n'a pas sa place en politique.
Je pense toujours que la démocratie et le christianisme est incompatible.

Vous pensez trop , cher Dr House .

Ou pas assez, c'est selon.

Coupons la poire en deux, disons qu'il pense biaisement, comme beaucoup de monde aujourd'hui.

Les valeurs chrétiennes ont leur place dans le coeur des hommes, et la politique s'avère être un gouvernail pour le coeur de nombreux hommes. La logique est donc d'orienter le gouvernail vers la lumière, plutôt que vers l'abîme.

J'attends du politique et de la politique qu'ils remplissent les fonctions qui leurs sont assignées, à savoir gérer l'état au mieux des intérêts de la nation (entendue au sens d'un ensemble d'invididus qui partagent un même consensus social) en fonction du mandat qui leur a été donné par le corps électoral.

En aucun cas la politique n'a à être "un gouvernail pour le coeur des hommes". Là où c'est le cas, on appelle le dirigeant au choix "Guide", Conducator, Duce, Führer, etc., et on sait où cela a mené.

C'est au contraire au hommes à gouverner le politiqu ou, du moins ses orientation.

Et si vous cherchez un gouvernail pour votre coeur, je crois savoir que vous connaissez le chemin de l'église, c'es tla que vous le trouverez, pas à l'Assemblée nationale ou à l'elysée. Mais évitez de confondre le rôle de l'une avec celui des deux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Positions prises par le président Sarkozy et par les membres de son gouvernement en faveur de la religion et des valeurs chrétiennes   Mer 02 Mai 2012, 14:35

Lebob a écrit:

J'attends du politique et de la politique qu'ils remplissent les fonctions qui leurs sont assignées, à savoir gérer l'état au mieux des intérêts de la nation (entendue au sens d'un ensemble d'invididus qui partagent un même consensus social) en fonction du mandat qui leur a été donné par le corps électoral.*


Bref, rien d'incompatible d'avec un gouvernement chrétien.


En aucun cas la politique n'a à être "un gouvernail pour le coeur des hommes". Là où c'est le cas, on appelle le dirigeant au choix "Guide", Conducator, Duce, Führer, etc., et on sait où cela a mené.

Non ? Vous ne voterez donc pas pour Hollande qui est animé d'un idéal (funeste par ailleurs) pas plus que pour Mr. Sarkozy qui, quoi que plus réaliste, a toutefois un certain idéal de la France qui est certes tout autre, mais tout de même.
Roosvelt reprochat la même chose au Général de Gaulle qu'il soupçonnait de devenir un futur dictateur en puissance. Au lieu de cela, il a fait des merveilles. Si les hommes ne sont pas animés d'un idéal, ils ne bougent pas ; et si cet idéal n'est pas la perfection chrétienne, alors il mènera à une énième guerre et génocide rivalisant de plus en plus en barbarie.


C'est au contraire au hommes à gouverner le politiqu ou, du moins ses orientation.

Et si vous cherchez un gouvernail pour votre coeur, je crois savoir que vous connaissez le chemin de l'église, c'es tla que vous le trouverez, pas à l'Assemblée nationale ou à l'elysée. Mais évitez de confondre le rôle de l'une avec celui des deux autres.

Le rôle est bien distinct, mais le but tend l'un et lautre au bonheur : ils se complètent en la personne de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Positions prises par le président Sarkozy et par les membres de son gouvernement en faveur de la religion et des valeurs chrétiennes   Jeu 03 Mai 2012, 08:27

les gens votent pour ceux qui leur flattent les oreilles, et les politiques le savent. une propagande électorale n'est rien d'autre qu'une stratégie de marketing.

Comme dans une entreprise :
- quelle cible va me rapporter le plus de voix?
- comment atteindre cette cible?
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Positions prises par le président Sarkozy et par les membres de son gouvernement en faveur de la religion et des valeurs chrétiennes   Jeu 03 Mai 2012, 09:33

Lebob a écrit:
Paco a écrit:
Fée Violine a écrit:
Paco a écrit:

Il ne s'agit pas d'élaborer une démocratie chrétienne mais de reconnaître ce qui a participé à construire l'identité de la France. Que l'on soit chrétien ou non, il n'est pas difficile de reconnaître que les racines de la France sont chrétiennes. Ces valeurs chrétiennes n'ont pas apporté que du mauvais.
C'est le moins qu'on puisse dire! Elles ont amené les droits de l'homme.

sans parler de l'art, de la littérature...

Il me semble que l'art et la littérature n'ont pas attendu les valeurs chrétiennes ni le christianisme pour exister et se développer. Il suffit de voyager un peu en Grèce (entre beaucoup d'autres) pour s'en rappeler (pour ceux qui ont oublié) ou s'en convaincre (pour ceux qui ne savent pas).

Et si je suis bien informé, on estime que l'Illiade a été rédigée 800 ans avant le premier évangile.

Et la statuaire égyptienne est bien plus ancienne que cela, sans parler du palais de Minos en Crète. Et ça ne concerne que le bassin méditérranéen.

Personne n'a dit que l'art était une exclusivité chrétienne. Cependant à l'instar de la mythologie et de la philosophie grecque, le christianisme à profondément inspiré les artistes européens. En somme, nier l'influence judéo-chrétienne dans l'art européen revient à nier l'influence de la mythologie égyptienne dans l'art égyptien.


Dernière édition par Paco le Ven 04 Mai 2012, 10:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Positions prises par le président Sarkozy et par les membres de son gouvernement en faveur de la religion et des valeurs chrétiennes   Jeu 03 Mai 2012, 09:55

Bonjour Cath. Je ne suis pas entièrement d’accord avec cette phrase

cath1250 a écrit:
les gens votent pour ceux qui leur flattent les oreilles

Il y a beaucoup de vrai dans ce que vous dites, mais je pense que ce qui fait toujours la différence dans une élection serrée, c’est le vote de ceux, nombreux, dont la vision personnelle de l’avenir du pays est précise, mettant en balance avantages et inconvénients dans chacun des deux camps. La priorité à donner, surtout en ces temps troublés et dangereux - l’argent n’a jamais autant pris l'ascendant sur la moralité - me semble être le redressement économique, social, politique, de la France, fille aînée de l’Eglise. Elle a souvent été violemment attaquée, mais s’est toujours redressée jusqu’à aujourd’hui.

Bref du concret, du solide. Parallèlement, les autres pays d’Europe suivent l’exemple. Et quand l’Europe se renouvelle, le monde lui aussi change.
Seulement lorsque ces nouvelles fondations sont posées, peuvent revenir unité, confiance, espérance et surtout moralité et éthique.

Le tout est de savoir lequel des deux candidats en présence est le plus confiant en l’avenir, le plus honnête, lequel aura le plus de soutiens dans le monde > lequel est le mieux à même de conduire cette mission. C’est là que les opinions divergent, avec souvent un faible avantage pour un camp le jour du scrutin. Tout se joue souvent à très peu de chose, dans ce domaine comme dans tant d’autres, ça semble être d'ailleurs une loi de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
 
Positions prises par le président Sarkozy et par les membres de son gouvernement en faveur de la religion et des valeurs chrétiennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Positions prises par le président Sarkozy et par les membres de son gouvernement en faveur de la religion et des valeurs chrétiennes
» [Sondage] Alors, d'après vous, qui sera notre prochain président, Hollande ou Sarkozy ?
» Le Monde : "Après deux ans auprès du président Sarkozy, pourquoi je voterai Hollande"
» Sondage officiel : Lettre ouverte sur le sujet ovni [TERMINE]
» Réaction de la Société des agrégés au discours du Président Sarkozy à l'Ecole Polytechnique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: