DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ce qui est vrai et bon dans les autres religions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Jeu 29 Déc 2011, 20:50

Arnaud a écrit:
Chris Prols n'a qu'une partie de ce que lui demande l'Eglise.

Il est certes bien de nier ce qui est faux dans les autres religions.

Mais il ne doit pas oublier d'admirer et de rechercher ce qui est vrai en elles.

C'est la Constitution Nostra aetate du saint Concile qui demande de compléter ainsi l'attitude de son intelligence et de son coeur.

Le problème réside dans le fait qu'il n'y a rien de vrai ni de bon dans les autres religions:

Psaume 95, 5 a écrit:
Tous les dieux des nations sont des démons

Ce qui est vrai et bon dans les autres religions, c'est ce qu'il reste de la Révélation dans celles-ci.

Mais d'abord, parlons quelque peu de la Révélation:

J. Vaquié, le brûlant problème de la Tradition a écrit:
La Révélation divine s’est manifestée en trois grandes phases. Il y eut d’abord une Révélation primordiale qui fut reçue par les Patriarches mais qui n’engendra aucune Écriture, puis une seconde Révélation qui donna naissance à l’Ancien Testament, et, enfin, une troisième, celle du Messie, qui engendra le Nouveau Testament avec lequel la Révélation Publique est close.

Chaque phase a vu apparaître une forme particulière de Tradition qui a véhiculé la partie non écrite de la Révélation et que l’Eglise, sous sa forme du moment, s’est attachée à conserver. En effet, tous les historiens de la Religion dont d’accord pour affirmer que l’Eglise, bien que sous des formes différentes, remonte aux toutes premières origines de l’humanité, donc au temps des toutes premières Révélations.

Vaquié poursuit ainsi:

Citation :
Nous venons de constater l’existence, dès l’origine, de deux religions. Nous sommes sûr de ne pas les défigurer et les dénaturer en les appelant, pour simplifier : l’une la Religion surnaturelle, qui reconnaît la nécessité d’un médiateur et qui l’attend ; l’autre, la religion naturelle pour qui l’homme peut parvenir à Dieu par ses propres forces. La distinction, la séparation et la rivalité de ces deux religions ne sont pas allées sans quelques interférences, on s’en doute. Mais ce qui est certain, c’est que leur histoire comparée est celle de leur séparation progressive et de leur hostilité et non pas celle de leur rapprochement et de leur syncrétisme. Les deux religions, donc les deux traditions, ont réalisé la prophétie que Dieu avait faite au moment de l’éviction du paradis terrestre quand Il avait parlé au serpent en ces termes : "Je mettrai des inimitiés entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité". (Gen. III, 15). Le texte porte "semen" (semence), que l’on traduit en général par "postérité". Que sont ces postérités ?

La postérité de la femme, c’est Notre-Seigneur Jésus-Christ ; mais ce sont aussi les membres de Son Corps Mystique qui est l’Église.

La postérité du serpent, c’est l’Antéchrist, mais aussi les membres de son corps mystique qui est "la Bête".

L’histoire mondiale est celle du combat de ces deux postérités, donc de ces deux corps mystiques.

On voit donc que contrairement à ce que prétendent les gnostiques, entre autres, il n'y a pas une religion ou une révélation primordiale, mais bien deux, la fausse luttant contre la vraie.

Citation :
Le courant traditionnel fidèle est celui des grands patriarches. La Bible en cite dix d’Adam à Noé : Adam, Seth, Enos, Caïnan, Malaléel, Jared, Hénoch, Mathusalem et Lamech, le père de Noé. Ces patriarches transmettent la Révélation Primordiale qu’ils ont reçue d’Adam et ils l’enrichissent de révélations subséquentes à eux faites d’âge en âge.

Citation :
Mais cette transmission fidèle (il est important de le noter) est l’oeuvre d’une lignée peu nombreuse et elle s’opère pendant que la grande majorité des hommes est entraînés par l’autre courant traditionnel et antique, lui aussi, mais dévié. Courant qui avait débuté avec le naturalisme de Caïn. Cette déviation de la connaissance religieuse entraîne l’inconduite générale, laquelle est finalement sanctionnée par le châtiment du déluge. Néanmoins, à la sortie de l’arche, le patriarche Noé reprend le fil de la Révélation divine et il reconstitue la Religion primitive qu’une Tradition authentique retransmet encore jusqu’à une autre période trouble, celle qui s’écoule de l’épisode de la Tour de Babel jusqu’à la vocation d’Abraham.

Là, un évènement important intervient: la tour de Babel:

Citation :
Une question importante va nous retenir un moment. Que devient la Tradition authentique pendant cette période trouble de la Tour de Babel où la tradition païenne est en proie à une effervescence extraordinaire ? Elle s’est repliée sur elle-même pour ne tenir à l’abri de la contagion et elle a cheminé assez obscurément jusqu’à ce qu’elle parvienne au Mystérieux personnage de Melchisédec, lequel, indubitablement, la transmet à Abraham. Et, avec Abraham, le processus de durcissement et de séparation va encore s’accentuer. Dieu va ménager à la Vraie Religion, et donc à la Tradition qui en est le véhicule, un endroit clos, un peuple séparé des autres, pour qu’elle se perpétue, avec toute la protection possible, en attendant que les temps marqués pour son épanouissement arrivent.

Citation :
Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi Dieu n’a pas voulu de l’unité et de la religion de Babel. (...) cette unité et cette religion sont, en dernière analyse, celles de Son adversaire. Dans le creuset de Babel, la Tradition primitive était en cours d’étouffement sous l’exubérance de la végétation païenne, laquelle au contraire, avec ses composantes humanitaires, panthéistes et polythéistes, constituait ce que l’on appelle un pandémonium.

Dans le creuset de Babel, la Révélation venue de Dieu et celle venue du démon se sont mélangées, jusqu'à ce que Dieu disperse les hommes, réservant toutefois un peuple pour garder Sa vraie Révélation pure de toute erreur.

Lors de la dispersion, les fausses religions issues de la révélation du démon ont gardé dans leur corpus doctrinal des éléments vrais, des éléments de la Révélation de Dieu, qui, tels des diamants dans des ordures ont survécu jusqu'à nos jours.

Ces diamants, éclats restés sertis dans les fausses religions, ne leur appartiennent pas; ils sont des bribes de Vérité qui n'ont pas été totalement étouffés par les erreurs.

Mais ce ne sont pas des vérités des fausses religions, ce sont des restes de la seule vraie Religion.

Ce qui, donc, est vrai et bon dans les autres religions, ne sont qu'échardes dans le flanc de l'erreur, n'appartiennent pas à l'erreur (qui ne saurait annoncer de vérité) et n'ont pas à être recherchés dans les fausses religions, car le risque d'être étouffé dans l'erreur est trop grand.



Revenir en haut Aller en bas
jex



Messages : 192
Inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Jeu 29 Déc 2011, 22:51

ce doit etre super d'etre vous, une telle assurance et plus de recherches à faire puisque deja vous connaissez et proffessez l'ultime et seule reelle veritée.

j'imagie que dans le noir on peut discerner un halos autour de votre crane Smile

blague mise à part le sujet du thread qui pourrait partir d'un bon sentiment

"Ce qui est vrai et bon dans les autres religions"

est annihilé par des phrases telles que celle ci

"Ces diamants, éclats restés sertis dans les fausses religions, ne leur appartiennent pas; ils sont des bribes de Vérité qui n'ont pas été totalement étouffés par les erreurs.

Mais ce ne sont pas des vérités des fausses religions, ce sont des restes de la seule vraie Religion.

Ce qui, donc, est vrai et bon dans les autres religions, ne sont qu'échardes dans le flanc de l'erreur, n'appartiennent pas à l'erreur (qui ne saurait annoncer de vérité) et n'ont pas à être recherchés dans les fausses religions, car le risque d'être étouffé dans l'erreur est trop grand."

bref comment faire un sujet pour sois meme ou dés le premier post on s'oppose à tout ce qui pourra etre dit ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Ven 30 Déc 2011, 00:17

Quand on regarde Jean Vaquié sur le web les mots qui reviennent le plus souvent sont démons, démonologie et antéchrist. Tout est dit...

A lire un peu de littérature traditionaliste, pas trop pour ne pas déformer mon esprit, je crois qu'ils sont restés scotchés dans la vision scientiste du tiers exclu. D'où leur tendance à l'exclusion !

Prols je vous conseille de vous mettre à jour en regardant "logique du tiers inclus" sur internet.
Avec un peu de chance vous sortirez de votre binarité.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Ven 30 Déc 2011, 00:49

Chris Prols a écrit:
...l’une la Religion surnaturelle, qui reconnaît la nécessité d’un médiateur et qui l’attend ; l’autre, la religion naturelle pour qui l’homme peut parvenir à Dieu par ses propres forces. ...Mais ce qui est certain, c’est que leur histoire comparée est celle de leur séparation progressive et de leur hostilité et non pas celle de leur rapprochement et de leur syncrétisme...

Quel phénomène étrange que celui d'être sous l'emprise totale du démon et penser que ce soit l'autre... Rolling Eyes

Bien, on va s'attaquer au glaive et à l'armure avec un glaive et une armure!

1- Si les religions donnent l'illusion de ne pas se rapprocher c'est exclusivement à cause d'intégristes dangereux tel que vous (et un certain Julieng, encore pire que vous).
2- Vous et ce Vaquié n'y comprenez absolument rien aux religions dites naturelles. Aussi, taisez-vous au lieu d'avancer des âneries. On ne parvient jamais par ses propres forces. La force qui anime la nature est toujours Dieu. A partir du moment où on comprend que l'autre c'est soi et Dieu, on avance individuellement vers Dieu PAR L'AUTRE! Zundel explique cela admirablement bien.
3- Les religions que vous appelez naturelles ne sont jamais hostiles à aucune religion car elles sont animées par le sentiment majeur et unificateur qui est L'AMOUR SPIRITUEL.
4- L'église a largement démontré au fil des siècles qu'elle n'est pas à la hauteur de ce qu'elle prétend défendre. Il y a de fortes chances que l'antéchrist soit le démon infiltré dans l'église elle-même. A vous lire ce n'est pas difficile à comprendre.

Tania

Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Ven 30 Déc 2011, 01:06

Chris Prols a écrit:
Un daltonien s'excitait car il n'arrivait pas à comprendre pourquoi tout le monde disait qu'il y a sept couleurs dans l'arc-en-ciel, alors qu'il est clair pour lui qu'il n'y en a que cinq...

A force de se poser des questions, il est arrivé à la conclusion suivante: tous les gens normaux ont des oeillères idéologiques, et les seuls qui voient clair, ce sont les daltoniens.

Et puis il y avait là un sage, qui savait lui qu'il n'y a pas de césure dans la lumière de Dieu, que la lumière passe sans discontinuïté de l'infrarouge à l'ultra violet, que la césure et la division n'existent pas mais que c'est l'oeil de l'homme qui coupe et divise la lumière de DIeu en fragments et morceaux, en 2, en 3, 5 ou 7.

Ce sage, restait là, discret, et se disait: "un jour ils apprendront, ils sauront, et comme moi, ils se tairont, car ils seront dans l'Amour
Revenir en haut Aller en bas
Pierre75



Messages : 940
Inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Ven 30 Déc 2011, 01:10

Bonsoir Chris Prols,
à vous lire, la grande majorité de l'humanité adhérait de fait à la religion naturelle (dès avant Babel), donc à la branche maudite - et sans doute damnée.
Est-il conforme au projet divin de damner sans guère possibilité de rachat la majeure partie de l'humanité ?
Avec ce genre de conception, ne tombe-t-on pas alors dans une forme de prédestination, doctrine ce me semble non conforme au Magistère ?
Revenir en haut Aller en bas
jex



Messages : 192
Inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Ven 30 Déc 2011, 02:12

lion-des-bois a écrit:
Chris Prols a écrit:
Un daltonien s'excitait car il n'arrivait pas à comprendre pourquoi tout le monde disait qu'il y a sept couleurs dans l'arc-en-ciel, alors qu'il est clair pour lui qu'il n'y en a que cinq...

A force de se poser des questions, il est arrivé à la conclusion suivante: tous les gens normaux ont des oeillères idéologiques, et les seuls qui voient clair, ce sont les daltoniens.

Et puis il y avait là un sage, qui savait lui qu'il n'y a pas de césure dans la lumière de Dieu, que la lumière passe sans discontinuïté de l'infrarouge à l'ultra violet, que la césure et la division n'existent pas mais que c'est l'oeil de l'homme qui coupe et divise la lumière de DIeu en fragments et morceaux, en 2, en 3, 5 ou 7.

Ce sage, restait là, discret, et se disait: "un jour ils apprendront, ils sauront, et comme moi, ils se tairont, car ils seront dans l'Amour

sages paroles
Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Ven 30 Déc 2011, 10:24

C'est amusant de voir dans les écrits de Chris la même logique que dans les écrits de Alexander Hislop (les 2 Babylones).
A savoir:
Il existe une religion primitive issue de Babylone, qui est inspiré par le diable.
Toutes les religions actuelles autres que le vrai christianisme sont la continuité de cette religion, avec des noms différents pour ses dieux.
Ainsi, on comprend la femme décrite dans l'apocalypse qui tient la coupe d'or... Et qui est la grande Babylone mère de toute les impuretés.

téléchargeable sous forme zipé sur ce lien:
les 2 Babylones
(attention le site où ce fichier -protestant- est hébergé semble être une croyance d'une forme binitariste avec une étrange forme de croyance en la prédestination qui n'inclut pas le libre choix ni la repentance)

Il y a de nombreux fait qu'on ne peut nier au vu de ce développement avec de multiples références. (et d'autres qui sont franchement tirés par les cheveux... )

Seulement, ce monsieur va plus loin et affirme que c'est l'église romaine qui est héritière de ces traditions par le vecteur des Mystère présents dans ces religions païennes. (dont la bible parlerait comme le "mystère d'iniquité déjà à l’œuvre"...)

Et de faire la comparaison avec toute les déesses païennes avec un enfant, qui sont blondes aux yeux bleus et dont les statues ressemblent à s'y méprendre...
Et des nombreuses autres traditions païennes importées au fil du temps dans la tradition de l'église romaine...

Il me semble avoir lu que le point de vu catholique à ces constatation est le suivant: la vrai religion catholique se trouvait en germe dans les autres religions.
Ceci expliquant ainsi cela...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Ven 30 Déc 2011, 20:34

Ceci est un forum catholique. Pour ce qui est l'islam, allez ici :

http://www.dialogueislam-chretien.com/

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Ven 30 Déc 2011, 21:34

Islam = Paix... Je rêve ou quoi ? Shocked

Demandez donc aux chrétiens victimes du terrorisme musulman (comme au Nigeria le soir de Noël) ce qu'ils en pensent.
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2629
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Ven 30 Déc 2011, 22:06

Chris Prols a écrit:
Le problème réside dans le fait qu'il n'y a rien de vrai ni de bon dans les autres religions
(...)
Ce qui est vrai et bon dans les autres religions, c'est ce qu'il reste de la Révélation dans celles-ci.
dit aussi rapidement, ça semble contradictoire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Ven 30 Déc 2011, 22:07

bonsoir a tous

je vous trouve bien dur avec chris;
bon ;je vous aime bien,et je pense comme vous
seul Jesus est le chemin ;le reste Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Fée Violine



Féminin Messages : 1359
Inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Ven 30 Déc 2011, 22:32

Renaud a écrit:
je crois qu'ils sont restés scotchés dans la vision scientiste du tiers exclu. D'où leur tendance à l'exclusion !
Prols je vous conseille de vous mettre à jour en regardant "logique du tiers inclus" sur internet.
Avec un peu de chance vous sortirez de votre binarité.
Cette remarque me rappelle ce que disait notre évêque lors d'une conférence sur Vatican II : ce qui est beau dans l'Église catholique, c'est qu'elle n'exclut pas. Pour les protestants c'est "l'Écriture ou la Tradition", "la foi ou les oeuvres"; pour d'autres "la foi ou la raison", etc., mais pour nous c'est "l'Écriture et la Tradition", "la foi et les oeuvres", "la foi et la science".
Ce qui est normal puisque "catholique" signifie "universel"!
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Ven 30 Déc 2011, 22:33

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
jex



Messages : 192
Inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Ven 30 Déc 2011, 22:40

pour le reste je ne sais pas, mais si toute les infos sont aussi peu fiable que la version sur l'inde ça risque d'etre decevant.

evidement que l'inde a 80 % de non musulman puisque en 1948 le cachemire a été coupée en deux pour creer le pakistan un flux migratoire intense et des lynchages atroces ont eu lieux, des deux cotés certe.
c'etait une des clauses du ralliement musulman à la demarche de Gandhi, imposé par Ali Jinnah.

quand a dire que l'inde a été gentillement colonisé par les musulmans c'est se moquer du monde et nier l'histoire. il sagit de conquete conquete par les armes et les recits sur les femmes du punjab armée jusqu'aux dents font maintenant partis de l'histoire.

et c'est par la conquete d'un empereur mongol que l'inde a été libéré du joug musulman.

bref on peut etre historien et dire n'importe quoi, CF ceux qui nie l'existance des chambres a gaz...

Revenir en haut Aller en bas
Fée Violine



Féminin Messages : 1359
Inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Ven 30 Déc 2011, 22:48

jex a écrit:
pour le reste je ne sais pas, mais si toute les infos sont aussi peu fiable que la version sur l'inde ça risque d'etre decevant.
Pour le reste aussi. L'histoire de l'Espagne est "légèrement" revisitée dans le récit qu'on nous donne ici!!!
Voici un extrait d'un cours que j'ai eu sur la vie de saint Dominique, située dans le contexte historique:

Citation :
711 les musulmans pénètrent en Espagne (bataille de Guadalete). Ils brûlent Autun, puis sont arrêtés à Poitiers en 732.
801 les Francs reprennent Pampelune
1110 les Aragonais prennent Saragosse
1120 encore une victoire
1125 le roi d’Aragon va aider les Mozarabes (chrétiens vivant en pays musulman) de Grenade et en ramène 10 000
1135 Alphonse VII empereur d’Espagne
1156-1170 création des Ordres militaires (Calatrava etc.)
Il faut reconstituer le tissu ecclésial laminé par la présence musulmane, reconstruire les évêchés et les chapitres de chanoines, nettoyer la vie religieuse. Deuxième fer de lance de la reconstruction : l’Ordre cistercien, par la constitution d’abbayes. 3è : les ordres militaires qui répandent des hospices, relais sur les routes pendant un siècle ou deux.
1195 : désastre d’Alarcos, beaucoup de réfugiés chrétiens refluent vers le Nord, + famine, => Dominique vendra ses livres pour nourrir les pauvres.
16/7/1212 une victoire sur les musulmans, qui se replient sur le royaume de Grenade, la pression diminue (1492 chute de Grenade).
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Ven 30 Déc 2011, 23:51

Renaud a écrit:
Quand on regarde Jean Vaquié sur le web les mots qui reviennent le plus souvent sont démons, démonologie et antéchrist. Tout est dit...

A lire un peu de littérature traditionaliste, pas trop pour ne pas déformer mon esprit, je crois qu'ils sont restés scotchés dans la vision scientiste du tiers exclu. D'où leur tendance à l'exclusion !

Prols je vous conseille de vous mettre à jour en regardant "logique du tiers inclus" sur internet.
Avec un peu de chance vous sortirez de votre binarité.

Que pensez-vous de l'enseignement de Notre-Seigneur lorsqu'Il dit:

Que votre oui soit oui, et votre non soit non. Tout le reste vient du malin.

Que c'est bassement binaire ? Qu'Il est scotché dans une vision scientiste du tiers exclu ?

Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Sam 31 Déc 2011, 00:08

Bien joué Prols, c'est que vous êtes malin...

Précisément, un vrai oui au bien est un vrai non au mal.
C'est à dire que le oui au bien suffit.
Il est inutile et même néfaste de se complaire dans la dissection du mal.
Il est inutile et néfaste de combattre le mal car c'est lui donner un être qu'il n'a pas.
Il suffit de dire un vrai oui au bien et ce vrai oui c'est l'amour.
La nouvelle alliance ça vous dit quelque chose?
L'amour dépasse le bien et le mal.
"Aime et fais ce que tu veux".
Vous, preux don Quichotte vous n'avez toujours pas vu que vos démons ne sont que d'inoffensifs moulins.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Sam 31 Déc 2011, 00:15

Tania, chère Tania, plus je vous lis, plus je crois en la réincarnation. Revoyons:

Citation :
Quel phénomène étrange que celui d'être sous l'emprise totale du démon et penser que ce soit l'autre...

Pas plus étrange de voir le démon où il n'est pas, et de ne pas réussir à le voir où il est. Mais peut-être que pour vous, il n'existe tout simplement pas...

Citation :
Si les religions donnent l'illusion de ne pas se rapprocher c'est exclusivement à cause d'intégristes dangereux.

Puissamment raisonné. Si les coptes d'Egypte et les musulmans d'Egypte (qui sont très rapprochés) donnent l'illusion de ne pas l'être.

Citation :
Vous et ce Vaquié n'y comprenez absolument rien aux religions dites naturelles

Vous semblez en revanche être une experte:

Citation :
A partir du moment où on comprend que l'autre c'est soi et Dieu, on avance individuellement vers Dieu PAR L'AUTRE!

En voilà la preuve !!! L'autre, c'est soi et Dieu ?!?! Désolé, mais je préfère Vaquié. Lui au moins écrit des phrases ayant du sens.

Citation :
Les religions que vous appelez naturelles ne sont jamais hostiles à aucune religion car elles sont animées par le sentiment majeur et unificateur qui est L'AMOUR SPIRITUEL.

GOU-MI-BOISE !!!

Citation :
L'église a largement démontré au fil des siècles qu'elle n'est pas à la hauteur de ce qu'elle prétend défendre. Il y a de fortes chances que l'antéchrist soit le démon infiltré dans l'église elle-même. A vous lire ce n'est pas difficile à comprendre.

Et vous avez largement démontré votre ignorance en la matière, ainsi que votre inculture.

Mais au fait, qu'est-ce que, selon vous, l'Eglise prétend défendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Sam 31 Déc 2011, 00:38

Pierre75 a écrit:
Bonsoir Chris Prols,
à vous lire, la grande majorité de l'humanité adhérait de fait à la religion naturelle (dès avant Babel), donc à la branche maudite - et sans doute damnée.
Est-il conforme au projet divin de damner sans guère possibilité de rachat la majeure partie de l'humanité ?
Avec ce genre de conception, ne tombe-t-on pas alors dans une forme de prédestination, doctrine ce me semble non conforme au Magistère ?

Vous m'avez déjà posé cette question, et je vous ai déjà répondu, en vous citant l'épisode du Déluge et de Noé.

Que puis-je répondre de plus ?



Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Sam 31 Déc 2011, 01:25

Chris Prols a écrit:

Et vous avez largement démontré votre ignorance en la matière, ainsi que votre inculture.


Si vous étiez un peu plus inculte vous seriez un peu moins ignorant. Ca vous prendra bien encore une ou deux vies avant de comprendre ce paradoxe.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Sam 31 Déc 2011, 11:57

@ Chris, bonjour,

Aristote était il chrétien ?
Revenir en haut Aller en bas
Fée Violine



Féminin Messages : 1359
Inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Sam 31 Déc 2011, 12:21

Marc L a écrit:
Aristote était il chrétien ?
Aristote vivait plusieurs siècles avant le Christ. Mais parmi toutes les philosophies, la sienne est la plus conforme à la réalité, donc au christianisme, et une fois incorporée au christianisme par saint Thomas d'Aquin (le saint patron de ce forum, il ne faudrait pas l'oublier), l'aristotélo-thomisme est la philosophie des chrétiens.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Sam 31 Déc 2011, 12:27

Bravo !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Pierre75



Messages : 940
Inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Sam 31 Déc 2011, 16:43

Bonjour Chris,
il y a un sujet sur lequel je n'ai pas souvenir de vous avoir vu vous exprimer : les NDE. Si votre conception est vraie, comment expliquez-vous le vécu de tant d'expérienceurs, qui devraient "être damnés" et au contraire rencontrent une Lumière aimante et reçoivent un message aux antipodes du vôtre ?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
outreneuve



Messages : 1055
Inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Dim 01 Jan 2012, 12:27

Paroles parallèles de Jésus et de Bouddha :



http://defairelemonde.blogspot.com/p/j-b.html




Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Dim 01 Jan 2012, 19:57

Fée Violine a écrit:
Marc L a écrit:
Aristote était il chrétien ?
Aristote vivait plusieurs siècles avant le Christ. Mais parmi toutes les philosophies, la sienne est la plus conforme à la réalité, donc au christianisme, et une fois incorporée au christianisme par saint Thomas d'Aquin (le saint patron de ce forum, il ne faudrait pas l'oublier), l'aristotélo-thomisme est la philosophie des chrétiens.

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Anonyme de Francfort



Masculin Messages : 261
Inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Dim 01 Jan 2012, 22:29

Fée Violine a écrit:

Aristote vivait plusieurs siècles avant le Christ. Mais parmi toutes les philosophies, la sienne est la plus conforme à la réalité, donc au christianisme, et une fois incorporée au christianisme par saint Thomas d'Aquin (le saint patron de ce forum, il ne faudrait pas l'oublier), l'aristotélo-thomisme est la philosophie des chrétiens.

Certes chère Fée Violine mais avec une nuance à mon avis plus que capitale; quand on regarde ne serait-ce que rapidement l'histoire du Christianisme et particulièrement son courant mystique, contemplatif; il est marqué par le Platonisme et le Néoplatonisme bien plus que l'Aristotélisme.

Il suffit de voir la liste de ceux qui d'une façon ou d'une autre sont marqués ou utilisent pour se faire comprendre, ce qu'on appelle le Platonisme et le Néoplatonisme: Origène, Grégoire de Nysse, Augustin, Denys l'Aréopagite, Boèce qui eux-même influenceront d'une manière ou d'une autre: Albert le grand, Thierry de Freiberg, Jean Scot Erigène, Bonaventure, Bernard de Clairvaux, Guillaume de Saint-Thierry, M.Eckhart et la mystique Rhénane, le Cardinal Nicolas de Cues etc...


Certes St-Thomas d'Aquin est le docteur commun, mais n'oublions jamais l'énorme influence sur la "mystique" Chrétienne du Platonisme et du Néoplatonisme.
Influence qui pour moi est très bonne et n'est pas à rejeter puisque le Christianisme est selon moi un Judéo-Hellénisme.

Méditez l'histoire (dans les actes des Apotres) de Denys l'Aréopagite, qu'est-ce donc si ce n'est l'Hellénisme qui passe au Judéo-Christianisme. Comme par enchantemement fin Veme début VIeme siècle, au même moment que les dernières écoles néoplatoniciennes ferment leurs portes, on voit l'apparition soudaine d'une oeuvre spirituelle qui va marqué tout le Christianisme d'Occident, son auteur se fera appeler: Denys l'Aréopagite.

A savoir que Denys(sauf erreur) est l'auteur le plus cité par St-Thomas dans la somme théologique (ou dans son oeuvre entière je ne sais plus?), même si il ne suivra pas la même "orientation" que Denys.


Par Anonyme de Francfort, un Chrétien néoplatonisant. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Lun 02 Jan 2012, 18:28

Pierre75 a écrit:
Bonjour Chris,
il y a un sujet sur lequel je n'ai pas souvenir de vous avoir vu vous exprimer : les NDE. Si votre conception est vraie, comment expliquez-vous le vécu de tant d'expérienceurs, qui devraient "être damnés" et au contraire rencontrent une Lumière aimante et reçoivent un message aux antipodes du vôtre ?

Tout simplement parce que je ne crois pas à ces histoires de NDE. Rien n'est prouvé en ce sens, et je ne vais certes pas me baser sur des légendes urbaines pour construire quoi que ce soit de doctrinal dessus.

Et puis surtout, j'aimerais assez que vous arrêtiez votre rhétorique du genre:

Citation :
un message aux antipodes du vôtre ?

car mon message n'est autre que l'enseignement constant de l'Eglise.

Cela vous plait de penser que j'envoie tout le monde en enfer, je me demande vraiment pourquoi...



Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Lun 02 Jan 2012, 18:31

Chris Prols a écrit:


car mon message n'est autre que l'enseignement constant de l'Eglise.


Non. Vos message sont l'enseignement constant de certains évêques Français du XIX° s., tels des Mgr Gaumes et qui mêlent la spiritualité de l'époque faite de contre révolution, de complot judéo-maçonnique, d'espoir du retour de la royauté de la famille de France et, avec elle, de la royauté de l'Eglise.

Tout cela sent la statue de sel et le blocage sur un rêve glorieux et évanouit.

L'Eglise, elle, vit au XXI° s.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Lun 02 Jan 2012, 18:39

Chris Prols, revenez parmi nous

ON VOUS AIME !!!!!!!!!!!!


Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Lun 02 Jan 2012, 18:47

Chris Prols a écrit:

Tout simplement parce que je ne crois pas à ces histoires de NDE. Rien n'est prouvé en ce sens, et je ne vais certes pas me baser sur des légendes urbaines pour construire quoi que ce soit de doctrinal dessus.

Si vous croyez à la résurrection du Christ sur le témoignage des apôtres, pourquoi ne croyez-vous pas que des gens témoignent être allés dans l'autre monde ?

Pour moi, ce ne sont pas des légendes urbaines nées récemment mais de véritables témoignages, tout aussi crédibles que celui des apôtres.

Mais bon, on n'est pas obligés de croire et suivre Thomas en ce sens.

"Heureux ceux qui croient sans voir."
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Lun 02 Jan 2012, 18:49

Est-ce que Saint-Augustin n'en parle pas ? Je ne sais plus
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Lun 02 Jan 2012, 18:52

Ma voisine a mal aux pieds. Et je lui ai dit que je n'en croyais rien, car rien n'est dit de son mal de pieds dans les Evangiles

Elle a faillit me filer une baffe. Pourquoi diable est-elle si méchante avec moi ? confused

Elle ne doit pas avoir la foi


Dernière édition par lion-des-bois le Lun 02 Jan 2012, 19:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Lun 02 Jan 2012, 18:55

lion-des-bois a écrit:
Est-ce que Saint-Augustin n'en parle pas ? Je ne sais plus

Arnaud rapporte que saint Augustin a eu vent d'histoires semblables.

Il faudrait un texte qui en parle. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Lun 02 Jan 2012, 19:00

On trouve chez saint Augustin des récits concernant des miraculés de la mort, des gens ayant connu un terrible accident et qui se réveillent à la surprise générale. Ils rapporteraient tous des visions du Christ et des saints. Augustin avait entendu parlé de cela et, en en débattant, il émet par deux fois dans ses œuvres l'avis philosophique suivant :
Citation :
Citation :

« Tant que l'ordre et l'harmonie règnent entre les parties, la corps jouit de la vie et de la santé, et l'âme ne pense pas à le quitter. Mais s'il y a désaccord et confusion, l'âme se retire à regret, emportant tout avec elle, le sens, l'imagination, la raison, l'intellect, l'intelligence, la concupiscibilité et l'irascibilité, pour que tout cela serve, suivant ses mérites, à la rendre heureuse ou malheureuse. »
« Quæ cum temperata et ordinata fuerint, congruunt vivificationi, et nunquam recedit anima. Si vero distemperata et confusa fuerint, invita recedit anima, secum trahens omnia, sensum scilicet, imaginationem, rationem, intellectum, intelligentiam, concupiscibilitatem, et irascibilitatem : et ex his secundum merita afficitur ad deleclationem, sive ad dolorem. »
Saint Augustin, De l’esprit et de l’âme, Chap. 15 .

S. Augustin dit encore :
Citation :
« Nous croyons que seul l’homme possède une âme subsistante qui, séparée du corps, continue à vivre et garde vivants ses sens et son intelligence. »

Commentaire du livre de Qohelet, Chap. 16.


Il appuyait ses dires sur des expériences de mort approchée, déjà fréquentes à son époque. Les expériences de mort approchée se multipliant de nos jours et étant de mieux en mieux étudiées, on est obligé d’admettre au plan philosophique le fait d’une survie, non seulement des puissances de la vie sensible mais de leurs actes.

Chez saint Thomas d’Aquin, au Moyen-âge, le deuxième degré de vie, sensible, est une fonction de l'organe du cerveau, au point que la mort du cerveau détruit toute vie sensible. Les mort sont donc pour lui de purs esprits, dotés de deux facultés : leur intelligence et leur volonté. Du coup, chez saint Thomas, la totalité des souvenirs sensibles liés à l'imaginaire et à la mémoire des images, disparaît (odeurs, visage des siens etc.). Les morts gardent uniquement leur compréhension spirituelle et leurs choix libre.
Saint Augustin semble ici donner une indication philosophique sur cette vie sensible et sa nature : le cerveau semble donc être un organe matériel qui structure et fabrique une sorte d'organe psychique qui survit à sa destruction. Si cela est vrai, alors l'état des âmes des morts est différent : non seulement leur esprit survit mais aussi toutes leurs facultés sensibles : ils voient, il entendent, ils se souviennent du visage physique de leur mère etc.

Cette indication semble purement philosophique et n'a pas de conséquences opposées à la foi. Saint

Cette conception philosophique de la survie du psychisme ne subsistera pas au réalisme d'Aristote qui, introduit au Moyen-âge conclut :
Citation :
« La vie sensible est manifestement un effet du cerveau. Donc elle ne survit pas au cerveau ».


Pour ma part, j'ai été contraint par la multiplication des données expérimentales, d'opter pour la conception plus ancienne, connue jadis dans la psychologie de l'Egypte antique et de l'hindouisme (d'où est venu le bouddhisme).

La Bible n'y est pas entièrement étrangère, parlant des morts non comme des esprits purs, mais comme des "ombres », voire dans l'évangile, comme des fantômes :
Citation :
Citation :

Matthieu 14, 26 Les disciples, le voyant marcher sur la mer, furent troublés : « C'est un fantôme », disaient-ils, et pris de peur ils se mirent à crier. Mais aussitôt Jésus leur parla en disant : « Ayez confiance, c'est moi, soyez sans crainte. »
Citation :
Citation :

Luc 24, 36 Tandis qu'ils disaient cela, lui se tint au milieu d'eux et leur dit : « Paix à vous! » Saisis de frayeur et de crainte, ils pensaient voir un esprit. Mais il leur dit : « Pourquoi tout ce trouble, et pourquoi des doutes montent-ils en votre coeur ? Voyez mes mains et mes pieds ; c'est bien moi! Palpez-moi et rendez-vous compte qu'un esprit n'a ni chair ni os, comme vous voyez que j'en ai. »

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Lun 02 Jan 2012, 19:13

Arnaud Dumouch a écrit:
On trouve chez saint Augustin des récits concernant des miraculés de la mort, des gens ayant connu un terrible accident et qui se réveillent à la surprise générale. Ils rapporteraient tous des visions du Christ et des saints. Augustin avait entendu parlé de cela et, en en débattant, il émet par deux fois dans ses œuvres l'avis philosophique suivant :
Citation :
Citation :

« Tant que l'ordre et l'harmonie règnent entre les parties, la corps jouit de la vie et de la santé, et l'âme ne pense pas à le quitter. Mais s'il y a désaccord et confusion, l'âme se retire à regret, emportant tout avec elle, le sens, l'imagination, la raison, l'intellect, l'intelligence, la concupiscibilité et l'irascibilité, pour que tout cela serve, suivant ses mérites, à la rendre heureuse ou malheureuse. »
« Quæ cum temperata et ordinata fuerint, congruunt vivificationi, et nunquam recedit anima. Si vero distemperata et confusa fuerint, invita recedit anima, secum trahens omnia, sensum scilicet, imaginationem, rationem, intellectum, intelligentiam, concupiscibilitatem, et irascibilitatem : et ex his secundum merita afficitur ad deleclationem, sive ad dolorem. »
Saint Augustin, De l’esprit et de l’âme, Chap. 15 .

S. Augustin dit encore :
Citation :
« Nous croyons que seul l’homme possède une âme subsistante qui, séparée du corps, continue à vivre et garde vivants ses sens et son intelligence. »

Commentaire du livre de Qohelet, Chap. 16.


Il appuyait ses dires sur des expériences de mort approchée, déjà fréquentes à son époque. Les expériences de mort approchée se multipliant de nos jours et étant de mieux en mieux étudiées, on est obligé d’admettre au plan philosophique le fait d’une survie, non seulement des puissances de la vie sensible mais de leurs actes.

Chez saint Thomas d’Aquin, au Moyen-âge, le deuxième degré de vie, sensible, est une fonction de l'organe du cerveau, au point que la mort du cerveau détruit toute vie sensible. Les mort sont donc pour lui de purs esprits, dotés de deux facultés : leur intelligence et leur volonté. Du coup, chez saint Thomas, la totalité des souvenirs sensibles liés à l'imaginaire et à la mémoire des images, disparaît (odeurs, visage des siens etc.). Les morts gardent uniquement leur compréhension spirituelle et leurs choix libre.
Saint Augustin semble ici donner une indication philosophique sur cette vie sensible et sa nature : le cerveau semble donc être un organe matériel qui structure et fabrique une sorte d'organe psychique qui survit à sa destruction. Si cela est vrai, alors l'état des âmes des morts est différent : non seulement leur esprit survit mais aussi toutes leurs facultés sensibles : ils voient, il entendent, ils se souviennent du visage physique de leur mère etc.

Cette indication semble purement philosophique et n'a pas de conséquences opposées à la foi. Saint

Cette conception philosophique de la survie du psychisme ne subsistera pas au réalisme d'Aristote qui, introduit au Moyen-âge conclut :
Citation :
« La vie sensible est manifestement un effet du cerveau. Donc elle ne survit pas au cerveau ».


Pour ma part, j'ai été contraint par la multiplication des données expérimentales, d'opter pour la conception plus ancienne, connue jadis dans la psychologie de l'Egypte antique et de l'hindouisme (d'où est venu le bouddhisme).

La Bible n'y est pas entièrement étrangère, parlant des morts non comme des esprits purs, mais comme des "ombres », voire dans l'évangile, comme des fantômes :
Citation :
Citation :

Matthieu 14, 26 Les disciples, le voyant marcher sur la mer, furent troublés : « C'est un fantôme », disaient-ils, et pris de peur ils se mirent à crier. Mais aussitôt Jésus leur parla en disant : « Ayez confiance, c'est moi, soyez sans crainte. »
Citation :
Citation :

Luc 24, 36 Tandis qu'ils disaient cela, lui se tint au milieu d'eux et leur dit : « Paix à vous! » Saisis de frayeur et de crainte, ils pensaient voir un esprit. Mais il leur dit : « Pourquoi tout ce trouble, et pourquoi des doutes montent-ils en votre coeur ? Voyez mes mains et mes pieds ; c'est bien moi! Palpez-moi et rendez-vous compte qu'un esprit n'a ni chair ni os, comme vous voyez que j'en ai. »

J'ai visionné les témoignages de Nicole Dron et d'une femme ayant eu un accident de moto et cela semble concorder avec saint Augustin. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Lun 02 Jan 2012, 19:18

Chris Prols a écrit:
Tout simplement parce que je ne crois pas à ces histoires de NDE. Rien n'est prouvé en ce sens, et je ne vais certes pas me baser sur des légendes urbaines pour construire quoi que ce soit de doctrinal dessus.

Une chose est sûr bibliquement parlant. Le salut est proposé à tout homme... Sinon Dieu ne serait pas "catholique"...
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Lun 02 Jan 2012, 19:27

Cher Chris, qu'est devenue notre objection?

Fée Violine a écrit:
Marc L a écrit:
Aristote était il chrétien ?
Aristote vivait plusieurs siècles avant le Christ. Mais parmi toutes les philosophies, la sienne est la plus conforme à la réalité, donc au christianisme, et une fois incorporée au christianisme par saint Thomas d'Aquin (le saint patron de ce forum, il ne faudrait pas l'oublier), l'aristotélo-thomisme est la philosophie des chrétiens.

St Thomas n'est il rien pour vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Fée Violine



Féminin Messages : 1359
Inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Lun 02 Jan 2012, 20:28

Arnaud Dumouch a écrit:
On trouve chez saint Augustin des récits concernant des miraculés de la mort, etc...
Si je ne m'abuse, les textes en question sont attribués à Augustin, mais on n'est pas certain du tout que ce soit vraiment de lui...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Lun 02 Jan 2012, 21:00

Vous vous abusez Very Happy pour l'un de ces deux textes puisqu'il est une oeuvre de lui.

Par contre, cette considération n'a pas eu beaucoup d'effets sur saint Augustin qui n'a finalement pas intégré dans sa philosophie la survie de la vie sensible à la mort.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Lun 02 Jan 2012, 21:09

Dommage...
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Mar 03 Jan 2012, 04:01

Arnaud Dumouch a écrit:
Par contre, cette considération n'a pas eu beaucoup d'effets sur saint Augustin qui n'a finalement pas intégré dans sa philosophie la survie de la vie sensible à la mort.

Faut pas trop se focaliser sur la mort biologique.
L'éternité ce n'est pas particulièrement après la mort biologique, c'est tout le temps.

La vie sensible, la vie biologique, la vie matérielle, ne sont pas évacuées, niées par la vie en Dieu mais réalisées dans leur vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Mar 03 Jan 2012, 08:30

Citation :

Le problème réside dans le fait qu'il n'y a rien de vrai ni de bon dans les autres religions:
Un peu prétentieux, alors je dirais que toutes religions est inutile à l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Cupertino



Messages : 590
Inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Mar 03 Jan 2012, 14:57

Spoiler:
 

Cette question est très intéressante, car elle est la base du faux oecuménisme de V2.

Avec V2 et ses suites nous devrions nous enréchir de ce qui est bon dans les autres religions, d'où le dialogue et les demandes de pardon à n'en plus finir des chefs de la conciliaire.

Qu'en est-il au juste de l'oecumnisme?

Citation :
L'Œcuménisme Instruction sur le « Mouvement œcuménique », sous Pie XII, le 20 décembre 1949 1
DE MOTIONE « OECUMENICA »


Bien que l'Eglise catholique ne prenne point part aux Congrès et autres réunions « œcuméniques », elle n'a jamais cessé, comme il ressort de plusieurs documents pontificaux, et elle ne cessera jamais à l'avenir de suivre avec le plus grand intérêt et d'aider par d'instantes prières tout effort fait en vue d'obtenir ce que le Christ Notre-Seigneur a tant à cœur, à savoir que tous ceux qui croient en lui soient consommés clans l'unité 2.

Elle embrasse, en effet, d'une affection vraiment maternelle, tous ceux qui reviennent à elle comme à l'unique véritable Eglise du Christ ; on ne peut donc assez approuver et promouvoir tous les projets et entreprises qui, avec le consentement de l'autorité ecclésiastique, ont été réalisés et le sont encore, soit pour instruire dans la foi ceux qui sont en voie de se convertir, soit pour la faire connaître plus parfaitement aux convertis. Or, dans plusieurs parties du monde, soit à cause des
événements extérieurs et du changement des dispositions intérieures, soit surtout grâce aux prières communes des fidèles, sous l'inspiration de la grâce du Saint-Esprit, le désir s'est fait de jour en jour plus vif dans le cœur de beaucoup d'hommes séparés de l'Eglise catholique que tous ceux qui croient au Christ Notre-Seigneur reviennent à l'unité. Il y a là, pour les fils de la véritable Eglise, une source de sainte joie dans le Seigneur et une invitation à aider tous ceux qui cherchent sincèrement la vérité, en demandant pour eux à Dieu, par d'instantes prières, la lumière et la force nécessaires.

Certaines tentatives faites jusqu'à ce jour, soit par des personnes isolées, soit par des groupements pour réconcilier avec l'Eglise catholique les chrétiens qui en sont séparés, bien qu'elles soient inspirées par d'excellentes intentions, ne sont pas toujours fondées sur des principes justes et, même quand elles le sont, ne sont pas à l'abri de certains dangers, comme l'expérience l'a déjà démontré. Aussi, cette Suprême S. Congrégation, à qui incombe le soin de conserver dans son intégrité et de protéger le dépôt de la foi, a-t-elle cru opportun de rappeler et d'imposer les prescriptions suivantes : Comme cette « réunion » appartient avant tout à la fonction et au devoir de l'Eglise, les évêques que le Saint-Esprit a établis pour gouverner l'Eglise de Dieu 1 doivent y prêter leur attention avec une sollicitude particulière. Ils ne doivent donc pas seulement veiller diligemment et efficacement sur tout ce mouvement, mais encore le promouvoir et le diriger avec prudence, d'abord pour aider ceux qui cherchent la vérité et la véritable Eglise, mais aussi pour écarter des fidèles les dangers qui résultent facilement de l'activité de ce « mouvement ».

Citation :
C'est pourquoi ils doivent tout d'abord connaître parfaitement tout ce que ce « mouvement » a établi et fait dans leur diocèse. Dans ce but, ils nommeront des prêtres capables qui, fidèles à la doctrine et aux directives du Saint-Siège, par exemple dans les Encycliques Satis cognitum l, Mortalium animos 2 et Mystici Corporis Christi 3, suivront de près tout ce qui concerne le « mouvement » et leur en référeront de la manière et au temps fixés.

Ils exerceront une vigilance toute particulière sur les publications que les catholiques éditent sous une forme quelconque en cette matière et ils exigeront l'observance des canons De praevia censura librorum eorumque prohibitione (can. 1384 et ss.). Ils ne manqueront pas de faire de même au sujet des publications des non-catholiques en ce qui concerne l'édition, la lecture ou la vente qu'en feraient les catholiques.

Ils procureront également avec diligence aux non-catholiques désireux de connaître la foi catholique tous les moyens utiles à ce dessein ; ils désigneront des personnes et ils ouvriront des bureaux auxquels ces non-catholiques pourront s'adresser et demander conseil ; ils veilleront avec d'autant plus de soin à ce que ceux qui sont déjà convertis trouvent facilement le moyen de s'instruire exactement et plus profondément de la foi catholique et d'être formés activement à la pratique d'une vie religieuse fervente au moyen de réunions et d'associations bien adaptées, de retraites et d'autres pratiques de piété.

Quant à la méthode à suivre dans ce travail, les 693 évêques eux-mêmes prescriront ce qu'il faut faire, ce qu'il faut éviter, et ils exigeront que tous se conforment à leurs prescriptions. Ils veilleront de même à ce que, sous le faux prétexte qu'il faut beaucoup plus considérer ce qui nous unit que ce qui nous sépare, on ne nourrisse pas un dangereux indifférentisme, surtout chez ceux qui sont moins instruits des questions théologiques et dont la pratique religieuse est moins profonde. On doit éviter, en effet, que dans un esprit que l'on appelle aujourd'hui irénique, la doctrine catholique, qu'il s'agisse de dogme ou de vérités connexes, ne soit elle-même, par une étude comparée et un vain désir d'assimilation progressive des différentes professions de foi, assimilée ou accommodée en quelque sorte aux doctrines des dissidents, au point que la pureté de la doctrine catholique ait à en souffrir ou que son sens véritable et certain en soit obscurci.

Ils écarteront aussi cette manière dangereuse de s'exprimer qui donnerait naissance à des opinions erronées et à des espoirs fallacieux qui ne pourront jamais se réaliser, en disant par exemple que l'enseignement des Souverains Pontifes, dans les Encycliques sur le retour des dissidents à l'Eglise, sur la constitution de l'Eglise, sur le Corps mystique du Christ, ne doit pas être tellement pris en considération puisque tout n'est pas de foi ou, ce qui est pire encore, que dans les matières dogmatiques, même l'Eglise catholique ne possède pas la plénitude du Christ.
mais qu'elle peut être perfectionnée par les autres Eglises. Ils empêcheront soigneusement et avec une réelle insistance qu'en exposant l'histoire de la Réforme et des Réformateurs, on n'exagère tellement les défauts des catholiques et on ne dissimule tellement les fautes des Réformateurs, ou bien qu'on ne mette tellement en lumière des éléments plutôt accidentels, que l'on ne voie et ne sente presque plus ce qui est essentiel, la défection de la foi catholique. Ils veilleront enfin à ce que, par un zèle exagéré et faux, ou par imprudence et excès d'ardeur dans l'action, on ne nuise plutôt au but poursuivi qu'on ne le serve.

La doctrine catholique doit par conséquent être proposée et exposée totalement et intégralement ; il ne faut point passer sous silence ou voiler par des termes ambigus ce que la vérité catholique enseigne sur la vraie nature et les étapes de la justification, sur la constitution de l'Eglise, sur la primauté de juridiction du Pontife Romain, sur la seule véritable union par le retour des chrétiens séparés à l'unique véritable Eglise du Christ. On pourra sans doute leur dire qu'en revenant à l'Eglise ils ne perdront rien du bien qui, par la grâce de Dieu, est réalisé en eux jusqu'à présent, mais que par leur retour ce bien sera seulement complété et amené à sa perfection. On évitera pourtant de parler sur ce point d'une manière telle que, en revenant à l'Eglise, ils s'imaginent apporter à celle-ci un élément essentiel qui lui aurait manqué jusqu'ici. Il faut leur dire ces choses clairement et sans ambiguïté, d'abord parce qu'ils cherchent la vérité, ensuite parce que, en dehors de la vérité, il ne pourra jamais y avoir une union véritable.

En ce qui regarde les réunions et les conférences mixtes entre catholiques et non-catholiques, qui dans les derniers temps ont été organisées en beaucoup d'endroits pour promouvoir la « réunion » dans la foi, la vigilance et les directives des Ordinaires sont particulièrement nécessaires. Car si elles offrent l'occasion désirée de répandre chez les non-catholiques la connaissance de la doctrine catholique le plus souvent encore trop peu connue d'eux, elles créent facilement, pour les catholiques, un grave danger d'indifférentisme. Là où l'on voit poindre l'espoir d'un bon résultat, l'Ordinaire prendra des mesures pour que tout soit bien dirigé, en désignant des prêtres particulièrement préparés pour ce genre de réunions, qui sachent exposer et défendre, comme il convient, la doctrine catholique. Les fidèles ne doivent pas fréquenter ces réunions sans l'autorisation particulière de l'autorité ecclésiastique qui ne sera accordée qu'à des fidèles qui sont connus comme bien instruits et fermes dans la foi. Mais là où n'apparaît pas l'espoir de bons résultats ou si la chose présente par ailleurs des dangers spéciaux, on écartera prudemment les fidèles de ces réunions et celles-ci seront dissoutes à temps ou amenées peu à peu à disparaître. Comme l'expérience enseigne que les grandes réunions de ce genre portent peu de fruit et généralement sont plus dangereuses, on ne les autorisera qu'après un examen très sérieux. Aux colloques entre théologiens catholiques et non catholiques, on n'enverra que des prêtres qui, par leur science théologique et leur ferme adhésion aux principes et normes établis en cette matière par l'Eglise, se seront montrés vraiment aptes à ce ministère.


1 Instruction de la Suprême Sacrée Congrégation du St-Office adressée à l'épiscopat du monde entier, sur le « Mouvement œcuménique ». AAS xlii (1950) 142447.
2 S. Jean xv ii, 23.
1 Actes xx, 28.
1 Léon XIII, Lettre Encyclique Satis cognitum du 29 juin 1896. ASS xxviii (1895-1896) 708-739. Cf. SVS nn. 600-668.
2 Pie XI, Lettre Encyclique Mortalium animos du 6 janvier 1928. AAS xx (1928) 5-16. Cf. SVS nn. 669-689.
3 Pie XII, Lettre Encyclique Mystici Corporis du 29 juin 1943. AAS xxxv (1943) 193-248. Cf. SVS nn. 752-846.

Extrait de

P. CATTIN — H. TH. CONUS des Frères Prêcheurs
AUX SOURCES
DE LA
VIE SPIRITUELLE
I DOCUMENTS
imprimatur 13 mai 1951

pages 391 et ss
Revenir en haut Aller en bas
http://messe.forumactif.org
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Mar 03 Jan 2012, 18:44

Citation :
Cette question est très intéressante, car elle est la base du faux oecuménisme de V2.

Avec V2 et ses suites nous devrions nous enréchir de ce qui est bon dans les autres religions, d'où le dialogue et les demandes de pardon à n'en plus finir des chefs de la conciliaire.

Qu'en est-il au juste de l'oecumnisme

Bonjour,
alors c'est la cerise sur le gâteau!..
L'oeucuménisme ne fonctionne pas on le sais bien.
La base de oeucuménisme c'est se réunir les chrétiens entre eux (protestant, orthodoxes, catholiques mais à un moment ça va faire un flop, surtout si l'on dit que les catho sont dans la vérité. Laughing

Je me souviens des déclarations papiste de Jean-Paul II sur les évangéliques de France. affraid


Dernière édition par Dr house le Mar 03 Jan 2012, 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Ce qui est vrai et bon dans les autres religions   Mar 03 Jan 2012, 18:52

Bravo Cupertino pour votre citation de si bon aloi !!!

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce qui est vrai et bon dans les autres religions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» JESUS Miséricordieux
» Combien de vrai chrétiens dans le monde .?
» la laicité dans dans l''œil de l''ISLAM
» Retraite pour les Jeunes: La Vraie Vie en Dieu
» la femme dans les 3 religions monotheistes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: