DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Pharisien et le Publicain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michael



Masculin Messages : 767
Inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Le Pharisien et le Publicain   Ven 01 Juil 2011, 19:05

Bible de Jérusalem...Luc18,9-14

Il dit encore, à l'adresse de certains qui se flattaient d'être des justes et n'avaient que mépris pour les autres, la parabole que voici :10 "Deux hommes montèrent au Temple pour prier ; l'un était Pharisien et l'autre publicain.11 Le Pharisien, debout, priait ainsi en lui-même : Mon Dieu, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont rapaces, injustes, adultères, ou bien encore comme ce publicain ;12 je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tout ce que j'acquiers.13 Le publicain, se tenant à distance, n'osait même pas lever les yeux au ciel, mais il se frappait la poitrine, en disant : Mon Dieu, aie pitié du pécheur que je suis !14 Je vous le dis : ce dernier descendit chez lui justifié, l'autre non. Car tout homme qui s'élève sera abaissé, mais celui qui s'abaisse sera élevé."

Bonne méditation.
Revenir en haut Aller en bas
Michael



Masculin Messages : 767
Inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: Le Pharisien et le Publicain   Sam 02 Juil 2011, 00:08

Ce passage de l'évangile est tellement riche et véridique!!!
Il est incrusté dans mon âme.

À titre d'exemple,je ne me gêne pas pour dire aux gens,quand l'occasion se présente,aux personnes qui vivent en dehors des commandements,d'aller à la Sainte Messe quand même, car c'est la plus grande des prières.
Je leur dit cependant de s'abstenir de communier et de présenter à Dieu leurs faiblesses.
Je leur dit de communier spirituellement,et que Dieu entend leurs prières et qu'il les comprends beaucoup plus qu'il ne puisse l'imaginer, même si pas un mot ou une virgule ne changera quoi que ce soit, dans ses commandements.
Il est beaucoup mieux d'aller à la Sainte Messe et de se présenter comme le publicain,que de renier sa foi en adhérant au protestantisme ou diverses sortes de religions qui leurs font miroiter ce qu'ils pensent être la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Le Pharisien et le Publicain   Sam 02 Juil 2011, 17:46


Je me situe justement dans cette phase...
Heureusement que les Saintes Écritures sont là !
Revenir en haut Aller en bas
Poisson



Masculin Messages : 1825
Inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Re: Le Pharisien et le Publicain   Dim 03 Juil 2011, 01:13

Et alors ! Ces versets de Luc peuvent se transposer à n’importe quelle religion, n’importe quelle profession : qui n’a jamais rencontré un médecin qui ne méritait pas de l’être, un curé ou un pasteur qui auraient mieux fait de trouver une autre voie ? Des Publicains et des Pharisiens, nous en côtoyons tous les jours ! Et c’est parfois nous-mêmes que nous regardons dans un miroir, sans nous en rendre compte.
Alors, je sais bien que les esprits chagrins vont me rétorquer que je suis en train de sombrer dans le relativisme : Ah ! Poisson vient encore d’écrire une ineptie ! Tout se vaut donc ! Eh bien non ! Lorsqu’au contact des Musulmans, j’ai retrouvé la foi, je me suis naturellement tourné vers cette religion. J’ai donc acheté un exemplaire du Coran et je l’ai lu et relu (mais combien parmi nous ont fait ce même geste ?) Je me suis très vite aperçu que cela ne correspondait absolument pas à l’idée que je me faisais de mon Créateur.
Je me suis alors retourné vers ma religion d’origine : la religion chrétienne. Pour être tout à fait complet sur le sujet, j’ai même tout fait pour écarter tout relent de catholicisme : trop de mauvais souvenirs, sans doute ! J’ai donc parcouru tout (ou presque) de ce qui avait trait au protestantisme etc. Pour faire court, je n’ai pas été convaincu. C’est donc la mort dans l’âme que j’ai ré ouvert un catéchisme. Je ne parlerai pas de miracle, parce que je l’ai passé et repassé au crible de mon esprit critique (mais ce n'est pas une preuve). Cela m’a néanmoins interloqué, et petit à petit, j’ai fini par accepter l’idée que j’étais, profondément, intrinsèquement catholique.
Mais où veut-il en venir, ce sacré Poisson ? Ce n’est pas parce que je suis catholique que je m’estime sauvé, et j’ose même dire : bien au contraire ! Des hommes et des femmes qui m’étaient bien supérieurs, j’en ai rencontré à foison. Eux ou elles méritent bien mieux que moi le ciel, même s’ils sont (étaient, malheureusement pour trop d’entre eux) d’une autre religion.
Je vais quitter dans une semaine cette terre d’Islam le cœur gros. Le temps des adieux est le pire des moments. Quoique j’aie pu dire sur eux, en bien ou en mal, ils resteront gravés dans mon cœur.
Comme il faut une morale à toute histoire : pour moi, la proportion d’idiots est la même partout, mais, dans la même logique, la proportion de gens « biens » subit la même loi.
Revenir en haut Aller en bas
Michael



Masculin Messages : 767
Inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: Le Pharisien et le Publicain   Dim 03 Juil 2011, 05:02

Citation :
Il est beaucoup mieux d'aller à la Sainte Messe et de se présenter comme le publicain,que de renier sa foi en adhérant au protestantisme ou diverses sortes de religions qui leurs font miroiter ce qu'ils pensent être la vérité.

CE QUE LES SAINTS DISENT DE LA MESSE

Afin de rendre plus évident encore ce que nous venons de déclarer, nous voulons citer les paroles mêmes des saints et des saints docteurs.

St Laurent Justinien: " Il n’existe pas de prière ou de bonne œuvre qui soit aussi grande, aussi agréable à Dieu et aussi utile pour nous que la Messe. "
St Alphonse: " Dieu lui-même ne pourrait rien faire de plus saint, de meilleur ou de plus grand que la Messe. "
St Thomas enseigne que la Messe n’est rien de moins que le Sacrifice du Calvaire renouvelé sur l’autel et que chaque Messe apporte aux hommes les mêmes grâces que le Sacrifice de la Croix.
St Jean Chrysostome: " La Messe a exactement la même valeur que le Calvaire. "
St Bonaventure: " La Messe est un compendium de tout l’amour de Dieu, de toutes Ses grâces accordées aux hommes et chaque Messe confère au monde une grâce qui n’est en rien inférieure à celle qu’il a reçue par l’Incarnation. "
St Hanon, évêque de Cologne, vit un jour un globe d’un éclat et d’une beauté extraordinaires tourner autour du calice à la Consécration avant de pénétrer dans le vaisseau sacré. Il était si rempli de crainte révérencielle qu’il avait peur de poursuivre la Messe, mais Dieu lui révéla que cela se produisait chaque fois que la Messe était célébrée, bien que les yeux humains ne puissent le voir.
L’Hostie n’est rien d’autre que le Dieu éternel et tout-puissant qui remplit le Ciel de sa Majesté. Pourquoi ne pouvons-nous en prendre conscience ?
St Odon de Cluny: " Le bonheur du monde vient du Sacrifice de la Messe. "
Timothée de Jérusalem: " Sans la Messe, le monde aurait été détruit depuis longtemps en raison des péchés des hommes. "
" Rien n’apaise autant la colère de Dieu, rien ne nous obtient autant de grâces que la Messe. "
St Laurent Justinien:" Nulle langue humaine ne peut décrire les immenses faveurs et les bénédictions que nous recevons de la Messe. Le pécheur obtient le pardon, le juste devient plus saint, nos fautes sont corrigées et nos vices extirpés en entendant la sainte Messe. "
Fornerius: " Par une seule Messe que nous entendons en état de grâce, nous donnons à Dieu plus de plaisir et nous obtenons pour nous-mêmes plus de grâces et de faveurs que par les plus durs pèlerinages. "
Marchant: " Si nous devions offrir à la sainte Trinité toutes les pénitences, toutes les prières, toutes les bonnes œuvres de tous les saints, si nous devions offrir des torrents de sang, toutes les souffrances des douze apôtres et des millions de martyrs, tout cela Lui donnerait moins de gloire et de plaisir que la Messe ! Pourquoi ? Parce que la Messe est vraiment et réellement le Sacrifice du Calvaire. Dans la Messe, Jésus-Christ offre à son Père éternel toutes les souffrances, les humiliations et tous les mérites infinis de sa Passion et de sa Mort. "
La Messe nous obtient les plus grandes grâces, les bénédictions et les faveurs les plus hautes, tant spirituelles que temporelles - des grâces qu’il nous serait impossible de recevoir autrement.
La Messe nous sauve de dangers innombrables et nous délivre des maux qui nous menacent.
St Alphonse demande : Quelle est la raison de tout cela ?
Il répond que la valeur de la Messe est infinie; tandis que toutes les prières et les bonnes œuvres des anges comme des saints, bien que leur mérite soit extrêmement grand et qu’elles rendent à Dieu une indicible gloire, sont cependant finies et ne peuvent par conséquent être comparées avec le Sacrifice de la Messe qui est infini.
De même que la création tout entière, les cieux, la terre, la lune et les étoiles, les montagnes et les océans, tous les hommes et tous les anges ne sont rien en comparaison de Dieu, ainsi il n’est pas de bonnes œuvres, si saintes soient-elles, qui égalent une seule Messe. La Messe est Dieu lui-même.
http://maranatha.mmic.net/MerveillesdelaMesse.html
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Pharisien et le Publicain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pharisien et le publicain
» Le Pharisien et le Publicain
» Méditation Quotidienne : Le pharisien et le publicain : fausse et vraie justice
» La parabole du pharisien et du publicain (Commentaire de Sr Claire Pannetier)
» Le pharisien et le publicain : fausse et vraie justice. Saint Luc, 18, 9-14

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: