DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Assises internationales sur l'islamisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80806
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Assises internationales sur l'islamisation   Ven 31 Déc 2010, 07:52

[quote]
Emmanuel75 a écrit:

Bonsoir Alexis,

Soral a en effet des fulgurances analytiques, mais malheureusement il est parfois animé par des ressentiments et colères, qui rendent ses jugements péremptoires, approximatifs et peu objectifs. Personnellement, je crois aussi que les lobbys juifs affairistes ont une responsabilité dans la crise du monde actuel, mais je n'oublie pas que c'est le péché et la cupidité de tous qui nous mènent droit dans le mur.

Les lobby affairistes ont une responsabilité dans la crise.

Accuser les lobby JUIFS affairistes, c'est juste une de ces analyses marquée par la haine d'un peuple.

Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
En Christ



Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Assises internationales sur l'islamisation   Ven 31 Déc 2010, 10:37

Ce n’est pas parce que les Juifs sont souvent dans la finance ou dans le communisme qu’il faut être comme Adolf Hitler paranoïaque et complotiste voire manichéen. Bernard Madoff ne représente pas tous les Juifs par exemple…


Dernière édition par En Christ le Ven 31 Déc 2010, 10:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assises internationales sur l'islamisation   Ven 31 Déc 2010, 10:49

j'espère que tu voulais dire "qu'il NE faut PAS être comme" ou bien "Ce N'est PAS parce que"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assises internationales sur l'islamisation   Ven 31 Déc 2010, 16:44

Emmanuel75 a écrit:

Bonsoir Alexis,

Soral a en effet des fulgurances analytiques, mais malheureusement il est parfois animé par des ressentiments et colères, qui rendent ses jugements péremptoires, approximatifs et peu objectifs. Personnellement, je crois aussi que les lobbys juifs affairistes ont une responsabilité dans la crise du monde actuel, mais je n'oublie pas que c'est le péché et la cupidité de tous qui nous mènent droit dans le mur.

Bien sûr, le rejet des chefs d'Israël de Yeshoua Mashiah (Jésus comme Messie) a eu des conséquences historiques tragiques et continue d'en avoir : naissance de l'Islam, massacres et haines anti-judaiques et anti-sémites, égarement de l'intelligentsia juive dans des idéologies messianistes criminelles (communisme, ultra-libéralisme mercantile, maçonnisme anti-chrétien etc.)

Mais la Bible prophétise que cet aveuglement et cet endurcissement d'Israël, sera l'occasion pour les autres peuples de s'ouvrir à l'Alliance nouvelle en Jésus, et qu'il est voué à se rassembler à nouveau en Eretz Israël (Terre Promise), après le temps de la Diaspora, et qu'il s'écriera finalement, à la seconde venue en gloire de Jésus : « Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! » (Matthieu 23,39)

Donc, au lieu de nourrir des haines vis à vis du peuple juif "à la nuque raide", il faut plutôt entrer en tant que chrétien dans la juste attitude de notre Dieu envers lui : patience et compassion mais fermeté et témoignage fidèle de notre foi.

Je ne marcherai donc pas dans cette rhétorique complotiste de Soral vis à vis des juifs, qui affirme que la Shoah serait la nouvelle religion mondiale ! Quand on observe à quel point le peuple juif commence à être à nouveau universellement haï depuis une dizaine d'années, particulièrement en Europe et en terre d'Islam, j'ai plutôt tendance à croire que la nouvelle religion mondiale serait la haine du peuple juif comme bouc-émissaire des problèmes mondiaux !

Il est vrai aussi que l'anti-christianisme primaire des rabbins orthodoxes m'énerve fortement, mais je préfère être du côté d'Israël, plutôt que des mouvements néo-païens et virilistes, avec lesquels tout compte fait, Soral semble avoir des affinités incontestables : référence à Julius Evola, rapprochement avec la casa pound romaine, aux identitaires français... Toutes choses qui me rendent allergique au plus haut point, même si je vénère l'idéal chevaleresque, mais dans sa version chrétienne, et non la païenne, vouant un culte à la guerre et à la virilité : quoi de plus bêtement éculé !

Anti-sionisme primaire, alliance avec des mouvements douteux, néo-païens médiocres et décadents, et aussi pro-hamas, tout cela en raison de sombres passions personnelles, voilà qui me sépare radicalement d'Alain Soral... Je me demande d'ailleurs ce que pense Dieudonné de son rappprochement avec la casa pound !

A ce propos, j'aurais d'ailleurs un test à lui proposer, pour tester son intégrité et objectivité personnelle : que pense-t-il de l'affaire Mohamed Al Durah et du journaliste Enderlin ? Question en effet intéressante car en fonction de sa réponse, je pourrais voir jusqu'à quel point il est capable de mettre à distance ses passions anti-sionistes, et reconnaître l'objectivité du bidonnage des faits par le caméraman, Talal Rahma de France 2;même si bien sûr cette vérité allait à l'encontre de son anti-sionisme... Il faut rappeler que ces images, selon moi véritablement truquées, ont été suivies d'une vague d'anti-judaisme incroyable dans le monde musulman !

De mon côté, je suis prêt à reconnaître que la version officielle du 11 Septembre contient des zones d'ombre certaines. Mais serait-il prêt à reconnaitre aussi celles-ci, dans l'affaire des images d'Al Durah, que j'ai visionnées quant à moi plusieurs fois, et dont le trucage ne me fait plus aucun doute...

Pour moi le 11 Septembre a pu se dérouler avec l'accord secret et la connaissance d'une élite US, d'un cercle restreint, liés à la CIA, au Pentagone et au gouvernement américain... Cela dit, les terroristes n'étaient pas des agents de la CIA, ils étaient vraiment islamistes et animés par le plus morbide fanatisme religieux, et espéraient rejoindre le paradis d'Allah après leur martyr terroriste.

Plus de 3000 vies auraient donc ainsi été sacrifiées dans les « Twin towers », en vue d'intérêts géostratégiques et économiques US futurs... Incroyable cynisme mais malheureusement probablement réel selon moi et beaucoup d'autres, qui ont visionné plusieurs fois les images (en particulier du bâtiment 7) et enquêté sur les faits !!!

Bonne et sainte année 2011 à toi et à tous, avec la certitude que le Seigneur est, en tous temps et en tous lieux, notre Bon Berger ! Very Happy




Salut Emmanuel,

Bonne année à toi aussi et merci pour tes interventions Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Assises internationales sur l'islamisation   Dim 02 Jan 2011, 13:01

L’Abbé Pagès donne son avis sur les Assises contre l’islamisation
[ 27 December 2010 | Daniel Akobian | 1,337 visites |20 Commentaires ]

L’abbé Guy Pagès a bien voulu nous donner, en exclusivité sur Ripoublik.com, son regard sur les Assises contre l’Islamisation qui s’est tenu le 18 décembre 2010 à Paris.

Abbé Guy Pagès – Certes, il était légitime pour des catholiques, au souvenir de l’Histoire, de manifester des réserves au sujet de leur participation aux Assises sur l’islamisation organisées à Paris le 18 décembre 2010 par des associations aussi bien d’extrême gauche que d’extrême droite. Mais puisqu’à cette occasion elles étaient elles-mêmes capables de taire leurs oppositions pour faire face ensemble au danger menaçant notre pays, à savoir l’islamisation, comment un catholique aurait-il pu ne pas encourager une telle et saine réaction de salut public ? L’islamisation de notre pays, à vue humaine inéluctable en raison de l’immigration massive, de la démographie et des conversions, se nourrit non seulement de la trahison des responsables politiques vis à vis de l’héritage national reçu, de l’immigration massive et organisée par les artisans du multiculturalisme au service du marché mondial, mais aussi, comme l’a si bien désigné Oskar Freysinger (l’initiateur des référendums en Suisse sur les minarets et l’expulsion des immigrés justiciables) du vide spirituel de notre Occident n’ayant plus rien d’autre à offrir que l’acquisition du dernier gadget technologique, et de pointer l’affadissement de la foi de l’Eglise (1)…

Il n’est que trop vrai, hélas, qu’au nom du respect mal compris de la liberté religieuse, évangéliser ne signifie plus sauver les âmes de l’Enfer… Aujourd’hui, nombre de clercs se contentent de sièger aux différentes commissions de promotion du relativisme, et sont incapables de désigner l’islam comme anti-Christ (Mt 24.4,11,24 ; 1 Jn 2.22-23, 4.2-3 ; 2 Jn 7 ; Ga 1.8…). Il était touchant et porteur d’espérance de constater qu’en ce rassemblement de traditionnels ennemis de l’Eglise, réunis ce jour-là pour refuser leur islamisation, on déplorait que le sel donné par l’Eglise n’ait plus de goût (Mt 5.13)… comme s’ils percevaient d’instinct la vérité de cette parole du bienheureux Charles de Foucault au sujet des Français d’Algérie : “Le seul moyen qu’ils deviennent Français est qu’ils deviennent chrétiens. … tant qu’ils seront musulmans, ils ne seront pas Français.” (Lettre à René Bazin, 1916)…

Pour ma part, j’y suis donc allé et je l’ai pas regretté, aussi bien au regard de l’excellente ambiance que j’y ai trouvée que de la qualité de nombre des discours prononcés, tel celui d’Oskar Fresinger qui, bien qu’il se soit contenté de commencer par saluer “la France de Voltaire”, a néanmoins terminé son discours en invitant ses hôtes laïques à “sauver leur âme” ! Il fallait le faire que de parler ainsi à des matérialistes et athées déclarés pour qui l’âme n’existe pas ! Cela me prouve que le réflexe de refus de l’islam traduit un besoin sain, n’attendant que de devenir saint, pour peu qu’il y ait encore des prêtres de Jésus-Christ eux-aussi encore sains et saints ! Je ne parle évidemment pas des discours des partisans de l’avortement ou de l’homosexualité. Mais justement, être là a permis à une partie de l’assemblée de huer le discours d’une oratrice vantant le droit à l’avortement, de sorte que Pierre Cassen, principal organisateur de ses Assises, (ancien ?) membre de la Ligue communiste révolutionnaire, a bien été obligé de reconnaître dans son discours de conclusion que la question de l’avortement pourrait encore faire l’objet d’un débat. Autrement dit, ce qui pour l’extrême gauche était une victoire historique de la Révolution ne l’était plus forcément… N’est-ce pas déjà beaucoup ?! Les absents ont toujours tort.

Les Assises ont été suivies par plusieurs centaines de milliers d’internautes en direct. C’est dire si la question de l’islam a dépassé l’intérêt des mille participants présents.

Ce qu’il faudrait préparer pour les prochaines Assises, c’est une étude sur l’origine de la laïcité afin de montrer aux ennemis de l’Eglise qu’ont été par vocation les “laïques”, que leur combat présent visant à refuser l’idolâtrie de Dieu comme la divinisation de César vient de Jésus Lui-même… et ne peut donc être gagné qu’avec Lui et pour Lui… En effet, c’est Jésus qui a enseigné : “Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu” (Mt 22.21). Ainsi, Jésus, de façon tout à fait révolutionnaire, dé-divinisait le pouvoir temporel et dé-idolâtrait le pouvoir divin, détruisant les deux formes possibles du totalitarisme. En désolidarisant ces deux pouvoirs, Il ouvrait l’espace par où la liberté et la responsabilité humaines allaient pouvoir naturellement et heureusement s’épanouir, épanouissement absolument impossible en islam…
Il est urgent d’oser dire que L’ISLAM N’EST PAS UNE RELIGION, mais un système politique totalitaire et d’autant plus démoniaque qu’il se pare de l’autorité suprême de Dieu pour mieux s’imposer ! Imposer la foi est en contradiction avec la dignité humaine parce qu’en contradiction avec la nature même de l’acte de foi qui ne peut être qu’un acte de liberté.

Pour autant, la liberté n’est pas l’espace neutre imaginé par les laïques pensant pouvoir se tenir à distance de toute proposition religieuse. Peut-il, en effet, y avoir un lieu, une liberté en dehors de la vérité ? Que peut être une liberté qui ne serait pas vraie ? C’est pourquoi on ne peut rejeter la question de la vérité – qui s’impose à nous comme objectivité. En rejetant la royauté universelle du Christ (“Oui, tu l’as dit : Je suis Roi, répond Jésus à Pilate, Je ne suis né et Je ne suis venu dans le monde que pour rendre témoignage à la Vérité. Quiconque est de la Vérité écoute Ma voix.” Jn 18.37), l’on devient son ennemi… Aussi vrai que Jésus dit : “Qui n’est pas avec Moi est contre Moi.” (Mt 12.30), si ce n’est pas l’Esprit du Christ qui nous anime, ce sera forcément un autre esprit… et ce sera nécessairement celui de l’anti-Christ ! Une affirmation est soit vraie soit fausse, et rien d’autre…

Lorsque Jésus distingue César et Dieu, Il ne les sépare pas, Il les distingue. Il ne réduit donc pas la foi à la sphère privée, comme les laïques le souhaitent, car ce sont les mêmes personnes qui sont à la fois sous l’autorité de César et sous celle de Dieu. On ne peut couper les personnes en deux ou les vouloir schizophrènes. Jésus apprend donc à rendre à chacun ce qui lui revient, étant entendu que César doit lui-aussi rendre à Dieu ce qui lui appartient, ce grâce à quoi César ne peut alors se prendre lui-même pour Dieu… Voilà le fondement de l’anti-totalitarisme qu’avec raison nos amis laïques chérissent ! Mais en refusant de rendre à Dieu ce qui est à Dieu, ils ne se rendent pas compte qu’ils jouent alors eux-mêmes le jeu du totalitarisme, gardant pour eux ce qu’ils doivent à Dieu…

L’harmonie de la vie sociale repose sur le respect de l’équilibre entre ces deux devoirs. C’est pourquoi aussi les laïques ne peuvent vouloir que l’Église ou n’importe lequel de ses enfant ne puisse en tant que tel s’occuper de la chose publique, car chaque chrétien est à la fois enfant de Dieu et enfant de la cité, où il lui revient de rendre à Dieu ce qui est à Dieu… Il revient aux chrétiens de montrer que Dieu n’est pas le tyran que rejettent les laïques; Jésus a lavé les pieds de ses disciples la veille de son libre Sacrifice… et demandé de nous aimer les uns les autres comme Il nous a aimés… Comment redouter un tel Dieu ? Comment ne pas L’aimer ? Comment ne pas vouloir qu’Il règne?

Et puisque je parlais de l’avortement, comment être pro-avortement et se revendiquer d’un Etat de droit ou de liberté ? N’est-ce pas un principe de nos lois que de devoir assistance à toute personne innocente en danger ? Qui est plus en danger, et totalement innocent, qu’un bébé que l’on veut avorter ? Au nom de quoi en 2001 en France le délai légal pour un bébé d’être avorté a t-il pu passer de 10 à 12 semaines ? Que s’est-il donc passé en 2001 pour que celui qui jusqu’alors était un être humain ne le soit plus ? Et pourquoi celui qui chez nous est un être humain à 12 semaines ne l’est pas en Suède où il lui faut attendre la 18ème semaine ? Ou aux Pays-Bas où il doit attendre la 22ème semaine ? Qu’est-ce qui fait qu’un bébé chez nous est un être humain à 12 semaine et ne l’est pas ailleurs ? Qui peut le dire ? Et si personne ne peut répondre à cette question, parce qu’elle est une impasse de non-sens aussi béante que monstrueuse, ne faut-il pas reconnaître que l’absence de recours à l’objectivité de la vérité de la nature humaine donnée par Dieu conduit au totalitarisme, et que celui-ci, comme tel, est assassin ?! “Vous cherchez à Me tuer, Moi, ‭un homme qui vous ai dit la vérité, que J’ai entendue de Dieu.” (Jn 8.40+)… Oui, l’avortement est un des effets emblématiques du totalitarisme qui ne peut que régner lorsque la royauté du Christ est refusée.

La question de l’enseignement est un autre lieu emblématique du combat laïque, et de l’enjeu totalitaire, pour qui elle relève de l’ordre purement politique, alors que l’équilibre entre le devoir de rendre à Dieu ce qui est à Dieu et à César ce qui est à César fait découvrir qu’elle se situe entre le droit naturel des parents à éduquer personnellement leurs enfants, et l’aide dont ils ont besoin pour cela et dont c’est la vocation de l’Etat de le leur fournir.

Bref, Dieu Se sert de la venue de l’islam pour permettre à notre peuple de retrouver son âme… La moisson est très abondante, mais les ouvriers, les saints ouvriers, sont peu nombreux… Il faut redonner la clé de la réalité avec ce petit mot de “et”, ce signe si chrétien du “+”, en rappelant qu’il faut rendre à César ce qui est à César ET à Dieu ce qui est à Dieu, aussi vrai que Dieu est un ET trine, que Jésus est Dieu ET homme, que nous sommes matière ET esprit, etc. Alors le christianisme pourra à nouveau donner la vie, la vraie vie, personnelle ET sociale, humaine ET divine…

Abbé Guy Pagès

Consulter ses vidéos sur Youtube ici

(1) La vidéo : http://www.medias-france-libre.fr/index.php/chroniques/25-communiques-politique/973-discours-doskar-freysinger-aux-assises-de-lislamisation.html

Le discours écrit : http://puteaux-libre.over-blog.com/article-le-discours-et-la-video-d-oskar-freysinger-le-18-decembre-2010-63468365-comments.html

http://ripoublik.com/2010/12/labbe-pages-donne-son-avis-sur-les-assises-contre-lislamisation/

(via Novopress Idea )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Assises internationales sur l'islamisation   Dim 02 Jan 2011, 13:44

Bravo j'adhère à tout ce qu'il dit: "Qui n'est pas avec moi et contre moi". Et il a parlé non pas aux morts, à l'heure de la mort face aux Christ, mais aux vivants, vivant sur terre (c'est à vous ma soeur que je parle).
Mais il aurait pu ajouter une autre phrase du Christ : "qui n'est pas contre moi est(déjà) pour moi".
j'ai vu avec des larmes de bonheur cette réconciliation qui se fait entre les laïques et les Chrétiens.

Mais les musulmans sont face à un choix:C'est oui ou c'est non. Ou bien ils accueillent le Christ ou du moins ne sont pas contre l’Évangile, ou bien ils le rejettent. Et le choix se fait ici sur terre. Ceux vivant en terre d'Islam auront peut être une excuse d'ignorance, Mais aucune excuse ne sera possible pour ceux vivant en Occident car ils auront délibérément refusé ce qui leur paraissait comme étant la Vérité. Face au Christ leur volonté continuera à rejeter la vérité qu'ils connaissaient déjà.

Au nom de l'amour et de la tendresse, je supplie les prêtres et les théologiens de ne pas cautionner l'impie dans son erreur, par une présomption de la miséricorde.


Car au jour du jugement dernier, des musulmans vous diront: "tu pouvais me donner la vérité et tu ne me la pas donné. J'étais comme un enfant violent et mal éduqué, et tu ne m'as pas corrigé comme un père dans la tendresse et pour mon bien".

Maintenant pour l'avortement ?

Et bien les garçons vont à la guerre et les filles font des enfants. Chacun son devoir où il doit donner son corps.
7 millions d'avortements = 7 millions d'émigrés musulmans.

Et quand on en sera à 60 millions d'avortements, la France aura cessé d'exister.

No comment.


Dernière édition par philippe le Dim 02 Jan 2011, 13:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80806
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Assises internationales sur l'islamisation   Dim 02 Jan 2011, 13:56

philippe a écrit:
, Mais aucune excuse ne sera possible pour ceux vivant en Occident car ils auront délibérément refusé ce qui leur paraissait comme étant la Vérité. Face au Christ leur volonté continuera à rejeter la vérité qu'ils connaissaient déjà.

n'importe quoi ! Comme si vivre en Occident manifestait la vérité du christianiisme !

Voici que pour soi-disant défendre la foi catholique, vous vous mettez à faire vôtre les bêtises des musulmans eux-mêmes qui disent des chrétiens et de leur future damnation exactement ce que vous dites !
Je comprends parfois le découragement du Christ face à la façon dont nous nous comportons avec la sincérité de ceux qui ne pensent pas comme nous, damnant systématiquement les autres et nous croyant en même temps digne du Ciel.

cher Philippe, savez vous ce que dit Jésus de ceux qui, comme vous le faites ici, pensent que leur frères sont "maudits" (racca en Araméen):

Citation :
Matthieu 5, 22 Eh bien! moi je vous dis : Quiconque dit à son frère : Racca ! il en répondra dans la géhenne de feu.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Assises internationales sur l'islamisation   Dim 02 Jan 2011, 14:13

Je parle de ceux, qui, délibérément refusent la vérité.
Bon nombre de musulmans, et parmi mes proches, commencent à adhérer doucement à la vérité.

Encore ne faut il pas, nous Chrétiens, les renvoyer à leur mensonge.

Tu ne comprends pas que je déteste l'Islam à la mesure de mon amour pour les musulmans.

Qu'on prenne la pépite d'or en eux(ce que veut faire Vatican II); qu'on patiente dans l'amour et la prière. Mais la doctrine de l'islam est en tout point celle que pouvait avoir Lucifer avant sa chute à cause du rejet de l'incarnation du verbe. Qu'on reprenne donc avec eux le chemin là ou Lucifer l'a laissé.

J'aime les musulmans mais je déteste l'Islam. Et je crois bien que c'est l'avis de Benoît XVI.


Dernière édition par philippe le Dim 02 Jan 2011, 14:27, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assises internationales sur l'islamisation   Dim 02 Jan 2011, 14:14

Matthieu 5, 22 se rapporte-t-il aux frères en Adam ou aux frères en Christ ? 8)

je crois que vous avez abrégé la citation, le "Racca" se rapporte au jugement, car on sera jugé selon sa parole (Matthieu 7/2),

c'est si l'on traite son frère littéralement "d'insensé voué à la malédiction" (Renégat dans la BJ) que l'on mérite la Géhenne.
Revenir en haut Aller en bas
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Assises internationales sur l'islamisation   Dim 02 Jan 2011, 14:32

Cher nilamitp.
Je n'irais jamais dire à un musulman qu'il est voué à l'enfer. Je ne le pense pas et d'ailleurs je ne connais pas le fond de son coeur.

Mais par contre je peut dire à quiconque que s'il refuse délibérément la vérité, il se condamne de lui-même à l'enfer car Dieu est Vérité.
Seulement voilà, L'Islam se présente aux musulmans sous une chape de plomb terrible du genre:

"Tu es incapable de jugement, de conscience et de raison. Sinon le Coran ton coeur est incapable de percevoir la vérité en elle même. Si tu as le moindre doute, si tu te poses la moindre question ou si tu crois pouvoir parvenir à la vérité par ta conscience, tu es damné".

Face à un tel chantage (merci Mahomet), les musulmans ne peuvent même plus exercer leur libre-arbitre et leur raison.

Et c'est là qu'Arnaud va nous dire:
"Oui, et c'est pourquoi à l'heure de la mort Jésus va etc....... Car Jésus a voulu lui-même qu'ils soit sur terre dans le mensonge pour notre humilité etc..."..
Et moi je dis qu'il faut libérer notre frère, ici maintenant et sur terre. En tout cas c'est ce que Jésus nous a demandé de faire, et rien d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80806
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Assises internationales sur l'islamisation   Dim 02 Jan 2011, 15:33

philippe a écrit:
Je parle de ceux, qui, délibérément refusent la vérité.
Bon nombre de musulmans, et parmi mes proches, commencent à adhérer doucement à la vérité.

Encore ne faut il pas, nous Chrétiens, les renvoyer à leur mensonge.

Tu ne comprends pas que je déteste l'Islam à la mesure de mon amour pour les musulmans.

Qu'on prenne la pépite d'or en eux(ce que veut faire Vatican II); qu'on patiente dans l'amour et la prière. Mais la doctrine de l'islam est en tout point celle que pouvait avoir Lucifer avant sa chute à cause du rejet de l'incarnation du verbe. Qu'on reprenne donc avec eux le chemin là ou Lucifer l'a laissé.

J'aime les musulmans mais je déteste l'Islam. Et je crois bien que c'est l'avis de Benoît XVI.
Ils ne peuvent DELIBEREMENT refuser la vérité chrétienne que si elle leur est EXPLICITEMENT REVELEE par le Christ lui-même !
Et le christ ne propose sa vérité sans erreur possible qu'à ceux qu'ils bombardent de sa grâce ici-bas ou à qui il se montre dans sa gloire à l'heure de la mort.

Donc le fait de vivre en Occident n'a aucun rapport et ne vous transformez pas en une espèce de taliban chrétien jugeant de l'enfer et du paradis.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Assises internationales sur l'islamisation   Dim 02 Jan 2011, 16:17

Arnaud Dumouch a écrit:

Ils ne peuvent DELIBEREMENT refuser la vérité chrétienne que si elle leur est EXPLICITEMENT REVELEE par le Christ lui-même !
Et le christ ne propose sa vérité sans erreur possible qu'à ceux qu'ils bombardent de sa grâce ici-bas ou à qui il se montre dans sa gloire à l'heure de la mort.
Nous serons jugés à la mesure de la vérité reçu, et selon que nous aurons reçu ou non cette vérité.

Arnaud Dumouch a écrit:
Donc le fait de vivre en Occident n'a aucun rapport
Si car vivant en Occident, beaucoup de musulmans peuvent enfin dialoguer avec des Chrétiens, et d'ailleurs en profitent en bien.

Arnaud Dumouch a écrit:
et ne vous transformez pas en une espèce de taliban chrétien jugeant de l'enfer et du paradis.
J'ai cru pourtant avoir été très claire. Je me cite:
Citation :
Je parle de ceux, qui, délibérément refusent la vérité.
Bon nombre de musulmans, et parmi mes proches, commencent à adhérer doucement à la vérité.

Citation :
Cher nilamitp.
Je n'irais jamais dire à un musulman qu'il est voué à l'enfer. Je ne le pense pas et d'ailleurs je ne connais pas le fond de son coeur.
Mais par contre je peut dire à quiconque que s'il refuse délibérément la vérité, il se condamne de lui-même à l'enfer car Dieu est Vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80806
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Assises internationales sur l'islamisation   Dim 02 Jan 2011, 16:41

Je vous reproche ceci :
philippe a écrit:
, Mais aucune excuse ne sera possible pour ceux vivant en Occident car ils auront délibérément refusé ce qui leur paraissait comme étant la Vérité. Face au Christ leur volonté continuera à rejeter la vérité qu'ils connaissaient déjà.
[/quote]

Mais vous avez nuancé vos propos. salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28490
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Assises internationales sur l'islamisation   Dim 02 Jan 2011, 23:28

Mécréant-LV a écrit:
L’Abbé Pagès donne son avis sur les Assises contre l’islamisation
[ 27 December 2010 | Daniel Akobian | 1,337 visites |20 Commentaires ]

L’abbé Guy Pagès a bien voulu nous donner, en exclusivité sur Ripoublik.com, son regard sur les Assises contre l’Islamisation qui s’est tenu le 18 décembre 2010 à Paris.

Abbé Guy Pagès – Certes, il était légitime pour des catholiques, au souvenir de l’Histoire, de manifester des réserves au sujet de leur participation aux Assises sur l’islamisation organisées à Paris le 18 décembre 2010 par des associations aussi bien d’extrême gauche que d’extrême droite. Mais puisqu’à cette occasion elles étaient elles-mêmes capables de taire leurs oppositions pour faire face ensemble au danger menaçant notre pays, à savoir l’islamisation, comment un catholique aurait-il pu ne pas encourager une telle et saine réaction de salut public ? L’islamisation de notre pays, à vue humaine inéluctable en raison de l’immigration massive, de la démographie et des conversions, se nourrit non seulement de la trahison des responsables politiques vis à vis de l’héritage national reçu, de l’immigration massive et organisée par les artisans du multiculturalisme au service du marché mondial, mais aussi, comme l’a si bien désigné Oskar Freysinger (l’initiateur des référendums en Suisse sur les minarets et l’expulsion des immigrés justiciables) du vide spirituel de notre Occident n’ayant plus rien d’autre à offrir que l’acquisition du dernier gadget technologique, et de pointer l’affadissement de la foi de l’Eglise (1)…

Il n’est que trop vrai, hélas, qu’au nom du respect mal compris de la liberté religieuse, évangéliser ne signifie plus sauver les âmes de l’Enfer… Aujourd’hui, nombre de clercs se contentent de sièger aux différentes commissions de promotion du relativisme, et sont incapables de désigner l’islam comme anti-Christ (Mt 24.4,11,24 ; 1 Jn 2.22-23, 4.2-3 ; 2 Jn 7 ; Ga 1.8…). Il était touchant et porteur d’espérance de constater qu’en ce rassemblement de traditionnels ennemis de l’Eglise, réunis ce jour-là pour refuser leur islamisation, on déplorait que le sel donné par l’Eglise n’ait plus de goût (Mt 5.13)… comme s’ils percevaient d’instinct la vérité de cette parole du bienheureux Charles de Foucault au sujet des Français d’Algérie : “Le seul moyen qu’ils deviennent Français est qu’ils deviennent chrétiens. … tant qu’ils seront musulmans, ils ne seront pas Français.” (Lettre à René Bazin, 1916)…

Pour ma part, j’y suis donc allé et je l’ai pas regretté, aussi bien au regard de l’excellente ambiance que j’y ai trouvée que de la qualité de nombre des discours prononcés, tel celui d’Oskar Fresinger qui, bien qu’il se soit contenté de commencer par saluer “la France de Voltaire”, a néanmoins terminé son discours en invitant ses hôtes laïques à “sauver leur âme” ! Il fallait le faire que de parler ainsi à des matérialistes et athées déclarés pour qui l’âme n’existe pas ! Cela me prouve que le réflexe de refus de l’islam traduit un besoin sain, n’attendant que de devenir saint, pour peu qu’il y ait encore des prêtres de Jésus-Christ eux-aussi encore sains et saints ! Je ne parle évidemment pas des discours des partisans de l’avortement ou de l’homosexualité. Mais justement, être là a permis à une partie de l’assemblée de huer le discours d’une oratrice vantant le droit à l’avortement, de sorte que Pierre Cassen, principal organisateur de ses Assises, (ancien ?) membre de la Ligue communiste révolutionnaire, a bien été obligé de reconnaître dans son discours de conclusion que la question de l’avortement pourrait encore faire l’objet d’un débat. Autrement dit, ce qui pour l’extrême gauche était une victoire historique de la Révolution ne l’était plus forcément… N’est-ce pas déjà beaucoup ?! Les absents ont toujours tort.

Les Assises ont été suivies par plusieurs centaines de milliers d’internautes en direct. C’est dire si la question de l’islam a dépassé l’intérêt des mille participants présents.

Ce qu’il faudrait préparer pour les prochaines Assises, c’est une étude sur l’origine de la laïcité afin de montrer aux ennemis de l’Eglise qu’ont été par vocation les “laïques”, que leur combat présent visant à refuser l’idolâtrie de Dieu comme la divinisation de César vient de Jésus Lui-même… et ne peut donc être gagné qu’avec Lui et pour Lui… En effet, c’est Jésus qui a enseigné : “Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu” (Mt 22.21). Ainsi, Jésus, de façon tout à fait révolutionnaire, dé-divinisait le pouvoir temporel et dé-idolâtrait le pouvoir divin, détruisant les deux formes possibles du totalitarisme. En désolidarisant ces deux pouvoirs, Il ouvrait l’espace par où la liberté et la responsabilité humaines allaient pouvoir naturellement et heureusement s’épanouir, épanouissement absolument impossible en islam…
Il est urgent d’oser dire que L’ISLAM N’EST PAS UNE RELIGION, mais un système politique totalitaire et d’autant plus démoniaque qu’il se pare de l’autorité suprême de Dieu pour mieux s’imposer ! Imposer la foi est en contradiction avec la dignité humaine parce qu’en contradiction avec la nature même de l’acte de foi qui ne peut être qu’un acte de liberté.

Pour autant, la liberté n’est pas l’espace neutre imaginé par les laïques pensant pouvoir se tenir à distance de toute proposition religieuse. Peut-il, en effet, y avoir un lieu, une liberté en dehors de la vérité ? Que peut être une liberté qui ne serait pas vraie ? C’est pourquoi on ne peut rejeter la question de la vérité – qui s’impose à nous comme objectivité. En rejetant la royauté universelle du Christ (“Oui, tu l’as dit : Je suis Roi, répond Jésus à Pilate, Je ne suis né et Je ne suis venu dans le monde que pour rendre témoignage à la Vérité. Quiconque est de la Vérité écoute Ma voix.” Jn 18.37), l’on devient son ennemi… Aussi vrai que Jésus dit : “Qui n’est pas avec Moi est contre Moi.” (Mt 12.30), si ce n’est pas l’Esprit du Christ qui nous anime, ce sera forcément un autre esprit… et ce sera nécessairement celui de l’anti-Christ ! Une affirmation est soit vraie soit fausse, et rien d’autre…

Lorsque Jésus distingue César et Dieu, Il ne les sépare pas, Il les distingue. Il ne réduit donc pas la foi à la sphère privée, comme les laïques le souhaitent, car ce sont les mêmes personnes qui sont à la fois sous l’autorité de César et sous celle de Dieu. On ne peut couper les personnes en deux ou les vouloir schizophrènes. Jésus apprend donc à rendre à chacun ce qui lui revient, étant entendu que César doit lui-aussi rendre à Dieu ce qui lui appartient, ce grâce à quoi César ne peut alors se prendre lui-même pour Dieu… Voilà le fondement de l’anti-totalitarisme qu’avec raison nos amis laïques chérissent ! Mais en refusant de rendre à Dieu ce qui est à Dieu, ils ne se rendent pas compte qu’ils jouent alors eux-mêmes le jeu du totalitarisme, gardant pour eux ce qu’ils doivent à Dieu…

L’harmonie de la vie sociale repose sur le respect de l’équilibre entre ces deux devoirs. C’est pourquoi aussi les laïques ne peuvent vouloir que l’Église ou n’importe lequel de ses enfant ne puisse en tant que tel s’occuper de la chose publique, car chaque chrétien est à la fois enfant de Dieu et enfant de la cité, où il lui revient de rendre à Dieu ce qui est à Dieu… Il revient aux chrétiens de montrer que Dieu n’est pas le tyran que rejettent les laïques; Jésus a lavé les pieds de ses disciples la veille de son libre Sacrifice… et demandé de nous aimer les uns les autres comme Il nous a aimés… Comment redouter un tel Dieu ? Comment ne pas L’aimer ? Comment ne pas vouloir qu’Il règne?

Et puisque je parlais de l’avortement, comment être pro-avortement et se revendiquer d’un Etat de droit ou de liberté ? N’est-ce pas un principe de nos lois que de devoir assistance à toute personne innocente en danger ? Qui est plus en danger, et totalement innocent, qu’un bébé que l’on veut avorter ? Au nom de quoi en 2001 en France le délai légal pour un bébé d’être avorté a t-il pu passer de 10 à 12 semaines ? Que s’est-il donc passé en 2001 pour que celui qui jusqu’alors était un être humain ne le soit plus ? Et pourquoi celui qui chez nous est un être humain à 12 semaines ne l’est pas en Suède où il lui faut attendre la 18ème semaine ? Ou aux Pays-Bas où il doit attendre la 22ème semaine ? Qu’est-ce qui fait qu’un bébé chez nous est un être humain à 12 semaine et ne l’est pas ailleurs ? Qui peut le dire ? Et si personne ne peut répondre à cette question, parce qu’elle est une impasse de non-sens aussi béante que monstrueuse, ne faut-il pas reconnaître que l’absence de recours à l’objectivité de la vérité de la nature humaine donnée par Dieu conduit au totalitarisme, et que celui-ci, comme tel, est assassin ?! “Vous cherchez à Me tuer, Moi, ‭un homme qui vous ai dit la vérité, que J’ai entendue de Dieu.” (Jn 8.40+)… Oui, l’avortement est un des effets emblématiques du totalitarisme qui ne peut que régner lorsque la royauté du Christ est refusée.

La question de l’enseignement est un autre lieu emblématique du combat laïque, et de l’enjeu totalitaire, pour qui elle relève de l’ordre purement politique, alors que l’équilibre entre le devoir de rendre à Dieu ce qui est à Dieu et à César ce qui est à César fait découvrir qu’elle se situe entre le droit naturel des parents à éduquer personnellement leurs enfants, et l’aide dont ils ont besoin pour cela et dont c’est la vocation de l’Etat de le leur fournir.

Bref, Dieu Se sert de la venue de l’islam pour permettre à notre peuple de retrouver son âme… La moisson est très abondante, mais les ouvriers, les saints ouvriers, sont peu nombreux… Il faut redonner la clé de la réalité avec ce petit mot de “et”, ce signe si chrétien du “+”, en rappelant qu’il faut rendre à César ce qui est à César ET à Dieu ce qui est à Dieu, aussi vrai que Dieu est un ET trine, que Jésus est Dieu ET homme, que nous sommes matière ET esprit, etc. Alors le christianisme pourra à nouveau donner la vie, la vraie vie, personnelle ET sociale, humaine ET divine…

Abbé Guy Pagès

Consulter ses vidéos sur Youtube ici

(1) La vidéo : http://www.medias-france-libre.fr/index.php/chroniques/25-communiques-politique/973-discours-doskar-freysinger-aux-assises-de-lislamisation.html

Le discours écrit : http://puteaux-libre.over-blog.com/article-le-discours-et-la-video-d-oskar-freysinger-le-18-decembre-2010-63468365-comments.html

http://ripoublik.com/2010/12/labbe-pages-donne-son-avis-sur-les-assises-contre-lislamisation/

(via Novopress Idea )

Il faudrait davantage de prêtres comme l'abbé Pagès pour défendre haut et fort la foi catholique. Je ne dis pas qu'il n'y en a pas mais on n'en a jamais assez.
Revenir en haut Aller en bas
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Assises internationales sur l'islamisation   Jeu 06 Jan 2011, 15:39

Si vous voulez signer le manifeste des Assises Internationales contre l'Islamisation, cliquez ICI
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Assises internationales sur l'islamisation   Sam 08 Jan 2011, 20:42

philippe a écrit:
Si vous voulez signer le manifeste des Assises Internationales contre l'Islamisation, cliquez ICI
2235 signatures ! c'est un bon début ! Thumright
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Assises internationales sur l'islamisation   Lun 10 Jan 2011, 03:59

Bonjour comme le fil porte sur l'attitude de l'islam je colle ce mail que j'ai reçu, je n'appel nullement a la violence mais a veiller a rester Chrétien, c'est a dire a redire activement Jésus aux hommes de notre temps et de nos nations, qu'ils soient socialistes athées ou communiste bourrés (hihi), ou musulman doux ou fanatique , notre Vie doit Être comme celle de Paul " ce n'est plus moi qui Vit mais Jésus Christ en moi !"

le message témoigne de la gentillesse lâche et confortable du tiède a qui Jésus parle avec fermeté ! la tiédeur étant en fait la ferveur de celui qui a bien vu la Vérité qui doit l'impliqué et croit se sauver par sa sagesse a être prudent, c'est ainsi que l'on rate le Royaume car "il est caché aux sages et aux prudent le Royaume de Dieu"

Et plus tard, il sera trop tard



Ce texte de Martin Niemöller (1892-1984) tout a fait d'actualité, mérite d'être rappelé et deux minutes d'attention, pour être lu.
>


Un homme dont la famille faisait partie de l'aristocratie allemande, avant la seconde guerre mondiale, possédait un certain nombre de grandes usines et de propriétés. Quand on lui demandait combien d'allemands étaient de véritables nazis, il faisait une réponse qui peut guider notre attitude au regard du fanatisme. «Peu de gens sont de vrais nazis » disait-il, « mais nombreux sont ceux qui se réjouissent du retour de la fierté allemande, et encore plus nombreux ceux qui sont trop occupés pour y faire attention. J'étais l'un de ceux qui pensaient simplement que les nazis étaient une bande de cinglés. Aussi la majorité se contenta-t-elle de regarder et de laisser faire. Soudain, avant que nous ayons pu réaliser, ils nous possédaient, nous avions perdu toute liberté de manoeuvre et la fin du monde était arrivée. Ma famille perdit tout. Je terminai dans un camp de concentration et les alliés détruisirent nos usines. »
>
> Aujourd'hui, des « experts » et des « têtes bien pensantes », ne cessent de nous répéter que l'Islam est la religion de la paix, et que la vaste majorité des musulmans ne désire que vivre en paix. Bien que cette affirmation gratuite puisse être vraie, elle est totalement infondée. C'est une baudruche dénuée de sens, destinée à nous réconforter, et, en quelque sorte, à diminuer le spectre du fanatisme qui envahit la Terre au nom de l'Islam. Le fait est que les fanatiques gouvernent l'Islam, actuellement. Ce sont les fanatiques qui paradent. Ce sont les fanatiques qui financent chacun des cinquante conflits armés de par le monde. Ce sont des fanatiques qui assassinent systématiquement les chrétiens ou des groupes tribaux à travers toute l'Afrique et mettent peu à peu la main sur le continent entier, à travers une vague islamique. Ce sont les fanatiques qui posent des bombes, décapitent, massacrent ou commettent les crimes d'honneur. Ce sont les fanatiques qui prennent le contrôle des mosquées, l'une après l'autre. Ce sont les fanatiques qui prêchent avec zèle la lapidation et la pendaison des victimes de viol et des homosexuels. La réalité, brutale et quantifiable, est que la «majorité pacifique », la « majorité silencieuse » y est étrangère et se terre.
>
> La Russie communiste était composée de russes qui voulaient tout simplement vivre en paix, bien que les communistes russes aient été responsables du meurtre d'environ vingt millions de personnes. La majorité pacifique n'était pas concernée.
>
> L'immense population chinoise était, elle aussi, pacifique, mais les communistes chinois réussirent à tuer le nombre stupéfiant de soixante-dix millions de personnes.
>
> Le japonais moyen, avant la deuxième guerre mondiale, n'était pas un belliciste sadique. Le Japon, cependant, jalonna sa route, à travers l'Asie du sud-est, de meurtres et de carnages dans une orgie de tueries incluant l'abattage systématique de douze millions de civils chinois, tués, pour la plupart, à coups d'épée, de pelle ou de baïonnette.
>
> Et qui peut oublier le Rwanda qui s'effondra dans une boucherie. N'aurait-on pu dire que la majorité des Rwandais était pour « la Paix et l'Amour » ?
>
> Les leçons de l'Histoire sont souvent incroyablement simples et brutales, cependant, malgré toutes nos facultés de raisonnement, nous passons souvent à côté des choses les plus élémentaires et les moins compliquées: les musulmans pacifiques sont devenus inconséquents par leur silence.
>
> Les musulmans pacifiques deviendront nos ennemis s'ils ne réagissent pas, parce que, comme mon ami allemand, ils s'éveilleront un jour pour constater qu'ils sont la proie des fanatiques et que la fin de leur monde aura commencé.
>
> Les Allemands, les Japonais, les Chinois, les Russes, les Rwandais, les Serbes, les Albanais, les Afghans, les Iraqiens, les Palestiniens, les Nigériens, les Algériens, tous amoureux de la Paix, et beaucoup d'autres peuples, sont morts parce que la majorité pacifique n'a pas réagi avant qu'il ne soit trop tard.
>
> Quant à nous, qui contemplons tout cela, nous devons observer le seul groupe important pour notre mode de vie : les fanatiques.
>
> Enfin, au risque de choquer ceux qui doutent que le sujet soit sérieux et détruiront simplement ce message, sans le faire suivre, qu'ils sachent qu'ils contribueront à la passivité qui permettra l'expansion du problème.
>
> Aussi, détendez-vous un peu et propagez largement ce message! Espérons que des milliers de personnes, de par le monde, le liront, y réfléchiront et le feront suivre.
>
> «Quand ils sont venus chercher les communistes, je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas communiste.
>
> Q uand ils sont venus chercher les Juifs, je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas Juif.
>
> Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas syndicaliste.
>
> Quand ils sont venus chercher les catholiques, je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas catholique.
>
> Et lorsqu'ils sont venus me chercher, il n'y avait plus personne pour protester. »
>
>
>
> Texte de Martin Niemöller (1892-1984), pasteur protestant arrêté en 1937 et envoyé au camp de concentration de Sachsenhausen.. Il fut ensuite transféré en 1941 au camp de concentration de Dachau. Libéré du camp par la chute du régime nazi, en 1945.
Revenir en haut Aller en bas
 
Assises internationales sur l'islamisation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Assises internationales sur l'islamisation
» Du 23 au 29 mai 2011 : les assises internationales du roman à Lyon (Villa Gillet)
» Islamisation grandissante de l'Orient : les Chrétiens en ligne de mire.
» Un couple VgL devant les assises pour la mort de leur fille
» Le secrétaire du Pape met en garde contre l’islamisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: