DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Assises chrétiennes de l'écologie / la préservation de l'environnement et l'Église :

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Assises chrétiennes de l'écologie / la préservation de l'environnement et l'Église :   Lun 24 Oct 2011, 08:29

Bonjour,

"Après les Assises chrétiennes du jeûne en 2010, les Assises chrétiennes de l’écologie se tiendront à Saint-Etienne les 11, 12 et 13 novembre 2011. Au programme, sensibilisation aux enjeux de la crise écologique et réflexion sur les perspectives et pistes d’action qui s’offrent à nous. Par la qualité et la renommée des intervenants présents, ces assises promettent déjà de mobiliser un grand nombre de personnes. Tarif : 30 € pour le week-end. Programme et bulletin d’inscription en ligne."
Source : http://www.diocese-saintetienne.fr/Assises-chretiennes-de-l-ecologie,1660.html




Tous les croyants ne devraient-ils pas, sinon être écologistes dans le cœur (je ne parle pas de vote), au moins avoir un fond de pensée et des actes pour la préservation de l'environnement dans l'amour du Créateur et de Sa création. ?


Merci au membre mandonnaud d'avoir posté ceci dans un sujet sur l'écologie :

Famille, communauté humaine et environnement par Benoit XVI

7. La famille a besoin d'une maison, d'un milieu à sa mesure où puissent se tisser des relations entre ses membres. S'agissant de la famille humaine, cette maison c'est la terre, le milieu que Dieu Créateur nous a donné pour que nous y habitions de manière créative et responsable. Nous devons avoir soin de l'environnement: il a été confié à l'homme pour qu'il le garde et le protège dans une liberté responsable, en ayant toujours en vue, comme critère d'appréciation, le bien de tous. L'être humain a évidemment une primauté de valeur sur toute la création. Respecter l'environnement ne veut pas dire que l'on considère la nature matérielle ou animale comme plus importante que l'homme. Cela veut plutôt dire que l'individu peut la considérer de manière égoïste comme étant à l'entière disposition de ses propres intérêts, car les générations à venir ont aussi le droit de tirer des bénéfices de la création, mettant en œuvre, ce faisant, la même liberté responsable que nous revendiquons pour nous- mêmes. Il ne faut pas non plus que les pauvres soient oubliés, eux qui, en bien des cas, sont exclus de la destination universelle des biens de la création. De nos jours, l'humanité s'inquiète pour l'avenir de l'équilibre écologique. À cet égard, il convient que les évaluations se fassent avec prudence, dans un dialogue entre experts et sages, sans précipitations idéologiques vers des conclusions hâtives et surtout en recherchant ensemble un modèle de développement durable qui garantisse le bien-être de tous dans le respect des équilibres écologiques. Si la protection de l'environnement a des coûts, il faut qu'ils soient répartis de manière juste, en tenant compte des différences de développement des divers pays et de la solidarité avec les générations futures. Agir avec prudence ne signifie pas ne pas prendre en main ses responsabilités et renvoyer à plus tard les décisions; cela veut plutôt dire s'engager à prendre ensemble ces décisions, non sans avoir au préalable examiné, de manière responsable, la voie à emprunter, dans le but de renforcer l'alliance entre l'être humain et l'environnement, qui doit être le miroir de l'amour créateur de Dieu, de qui nous venons et vers qui nous allons.

8. Il est fondamental à cet égard de « penser » la terre comme « notre maison commune » et, pour qu'elle soit au service de tous, d'opter, quand il s'agit de la gérer, pour la voie du dialogue plutôt que pour celle des choix unilatéraux. Si cela est nécessaire, on peut accroître les lieux institutionnels au niveau international, pour mener à bien, de manière concertée, le gouvernement de cette « maison » qui est nôtre; toutefois, il importe d'abord de faire mûrir dans les consciences la conviction qu'il nous faut collaborer ensemble de manière responsable. Les problèmes qui se profilent à l'horizon sont complexes et urgents. Pour affronter cette situation avec efficacité, il convient d'agir de manière concertée. Il est un domaine où il serait en particulier nécessaire d'intensifier le dialogue entre les nations, c'est celui de la gestion des ressources énergétiques de la planète. À cet égard, les pays technologiquement avancés sont confrontés à une double urgence: il faut, d'une part, qu'ils revoient leurs habitudes exagérées en matière de consommation, liées au modèle actuel de développement et que, d'autre part, ils pourvoient aux investissements adaptés en vue de la diversification des sources d'énergie et de l'amélioration de son utilisation. Les pays émergents ont de grands besoins énergétiques, mais il arrive que ces besoins soient satisfaits au détriment des pays pauvres qui, à cause de l'insuffisance de leurs infrastructures même sur le plan technologique, sont obligés de vendre à bas prix les ressources énergétiques dont ils disposent. Parfois, leur liberté politique elle-même est mise en cause par des formes de protectorat ou tout au moins de conditionnement qui apparaissent clairement humiliantes.
Benoit XVI message de la journée pour la paix du 1/1/2008




PS : pour ceux que l’environnement intéressent, récemment, j'ai changé de compagnie d'électricité, de EDF à Enercoop.
Facile puisque je vis dans un appartement.
Pour les maisons et pavillons, je ne sais pas trop, ça a l'air plus compliqué.
Si vous voulez avoir plus d'infos : http://www.enercoop.fr/


Dernière édition par FreedomForKingKong78 le Jeu 03 Mar 2016, 19:24, édité 2 fois (Raison : visibilité titre)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assises chrétiennes de l'écologie / la préservation de l'environnement et l'Église :   Lun 24 Oct 2011, 09:01

FreedomForKingKong78 a écrit:
PS : pour ceux que l’environnement intéressent, récemment, j'ai changé de compagnie d'électricité, de EDF à Enercoop.
Facile puisque je vis dans un appartement.
Pour les maisons et pavillons, je ne sais pas trop, ça a l'air plus compliqué.
Si vous voulez avoir plus d'infos : http://www.enercoop.fr/
enercoop c'est toute cette clique de greenpeace et compagnie.

c'est grâce à EDF qu'on a énormément d'énergie renouvelable (barrages), or maintenant on a forcé la libéralisation de l'électricité alors qu'on avait un vrai plan national, et on oblige EDF a racheter très cher l'électricité pourrie d'origine renouvelable qu'il n'a jamais demandé. et on veut sabrer le nucléaire, soi-disant pour du renouvelable, alors que ça va surtout faire venir en force pétrole&gaz comme en Allemagne.

les enercoop & compagnie, ça vaut rien, ça existerait même pas sans EDF, je préfère rester mille fois chez EDF qui est bien plus écolo, plus social et plus solidaire (tarif social de l'électricité imposé par le gouvernement aux foyers ).
Revenir en haut Aller en bas
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Assises chrétiennes de l'écologie / la préservation de l'environnement et l'Église :   Jeu 03 Nov 2011, 19:41

Bonsoir,

"Nous n'héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants"
Antoine de Saint-Exupéry
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Assises chrétiennes de l'écologie / la préservation de l'environnement et l'Église :   Lun 28 Nov 2011, 23:11

Bonsoir,

Pour ceux et celles qui veulent s'informer des débats de ces assise chrétiennes :

http://www.diocese-saintetienne.fr/Assises-chretiennes-de-l-ecologie,2130.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Assises chrétiennes de l'écologie / la préservation de l'environnement et l'Église :   Dim 04 Déc 2011, 12:56

Bonjour,

[...]

A quelle conditions, selon vous, peut-on être à la fois chrétien et écologiste ?

Comme chrétien, nous ne devons pas "absolutiser" la nature, comme le font certains écologistes, au risque d'être panthéiste.
Notre louange va au créateur seul et non à ses créatures.
Par ailleurs, on réduit trop souvent l'écologie à un simple environnementalisme et à son aspect caricatural.
Comme s'il suffisait de faire le tri sélectif !
En réalité, il y va de notre conception de l'homme et de notre relation à Dieu, à nos semblables et à la nature.
Retournons à nos sources bibliques.
L'homme y est présenté comme étant le gérant de la Création, comme son jardinier aimant et non comme un tyran qui l'exploiterait sans vergogne.
C'est cette vision et ce respect fondamental du vivant que nous devons retrouver.
Le message biblique n'est autre que celui-ci :
"Occupe toi de la terre car c'est mon trésor et je te le confie".
Lus au premier degré et extrais de leur contexte, certains passage de la Genèse ont pu, à tort, laisser croire que l'homme pouvait faire n'importe quoi.
Certes l'homme se situe au sommet de la Création car lui seul est fait à l'image et à la ressemblance de Dieu.
Mais sa position ne peut se concevoir en dehors de la nature, car sans elle, il ne peut exister.
Ce qui lui donne des obligations d'attention à son égard.
Le récit des six jours de la Création (Genèse) nous rappelle uniquement que tout est lié, tout est interdépendant.

Mon conseil pour prier avec la nature :

Apprenons à contempler la Création et à adorer Dieu à travers ses créatures en adoptant des attitudes simples.
Par exemple, en prenant l'habitude de prier dans la nature.
Pourquoi pas au pied d'un bel arbre, en s'efforçant de faire silence et d'être attentif au froissement des branches ou au murmure des feuilles ?
Ou en prenant le temps de marcher lentement dans une forêt.
Et en offrant ce temps de recueillement à Dieu.
Devenons davantage frugal pour nous délester de ce qui nous encombre pour mieux nous recentrer sur l'essentiel.
Cela nous rendra plus solidaire de ceux qui manque de tout (eau potable, nourriture, etc ...), car le gaspillage des ressources naturelles par les pays riches contribue à enfoncer encore plus les pays pauvres dans la pauvreté.

[...]


Propos recueillis par Jean-Claude Noyé, interview de Marc Stenger, source : magazine "Prier".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Assises chrétiennes de l'écologie / la préservation de l'environnement et l'Église :   Sam 21 Jan 2012, 20:13

Bonsoir,

J'ai assisté aujourd'hui à une formation sur le développement durable grâce à l'association E-graine : http://www.e-graine.org/

"Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs."

(définition acceptée lors d'un congrès en 1987 suite au rapport Brundtland qui est partie en claquant la porte car cette définition ne représente pas son rapport : trop vague, trop récupérable ...)

"Le développement durable correspond à la mise en place d'un mode de vie permettant à chaque homme de se nourrir, de se vêtir, de se loger et d'avoir accès à la santé tout en préservant les ressources naturelles de la terre".

"Le développement durable est une réponse de tous les acteurs (état, acteurs économiques, société civile) pour reconsidérer la croissance économique à l'échelle mondiale afin de prendre en compte les aspects écologiques, environnementaux, et sociaux humains du développement."



"La biocapacité d’une zone biologiquement productive donnée désigne sa capacité à générer une offre continue en ressources renouvelables et à absorber les déchets découlant de leur consommation. On parle également de biocapacité carbone : il s'agit de la capacité à fixer le CO2.
Si l’empreinte écologique d’une zone est supérieure à sa biocapacité, alors cette zone n’est pas utilisée de manière durable."
On a dépassé la bio capacité de la planète en 1983 en France, en 1995 dans le monde ...


"Se donner du mal pour de petites choses, c'est parvenir aux grandes avec le temps."
Samuel Beckette

C'était une formation pour pouvoir ensuite intervenir auprès du public sous forme de jeux, très intéressant ^^, surtout que les membres de cette association (dont je suis bénévole) sont très sympas, ce qui ne gâche rien.

Présentation de Kiagi : développement durable : http://www.kiagi.org/

Présentation du CPN : connaître et protéger la nature http://www.fcpn.org/

Société de l'obsolescence programmée :

Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Assises chrétiennes de l'écologie / la préservation de l'environnement et l'Église :   Mer 30 Mai 2012, 11:51

Bonjour,


« Nous n’héritons pas de la Terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants ».
St Exupéry


4- Vivre ensemble, notre richesse commune

La terre vue de la lune apparaît comme elle est : une boule bleue perdue dans le cosmos, parmi des milliards et des milliards d'autres galaxies.
Sur cette boule vivent sept milliards d'êtres humains et des milliards d’autres êtres vivants.
L'eau, les plantes, les sols, les climats… constituent notre cadre de vie.

Vie individuelle, mais aussi vie collective.
La recherche des conditions optimales pour s'épanouir individuellement et ensemble a toujours été la préoccupation des habitants du monde.
C'est là le bien commun de l'humanité, qui se décline différemment selon les pays, les cultures, les religions, les géographies et les histoires.

« À côté du bien individuel, il y a un bien lié à la vie en société : le bien commun.
C’est le bien du ‘nous-tous’, constitué d’individus, de familles et de groupes intermédiaires qui forment une communauté sociale.
Ce n’est pas un bien recherché pour lui-même, mais pour les personnes qui font partie de la communauté sociale.»

Caritas in Veritate, 7


Vivre ensemble, notre richesse commune

Faustine Marie reçoit sur le plateau de face à la crise…

Le P. Nicolas TARALLE, assomptionniste, qui fait partie de la comission écologie de Diaconia 2013.
Dans la vallée de Chevreuse, au Prieuré Assomptionniste de St Benoît à St Lambert-des-bois, une réflexion est initiée depuis cinq ans autour des questions liées aux urgences écologiques contemporaines.



Source : http://www.catholique78.fr/4-vivre-ensemble-notre-richesse-commune-007757
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Assises chrétiennes de l'écologie / la préservation de l'environnement et l'Église :   Mar 12 Juin 2012, 21:32

Bonjour,

V. Le problème écologique: une responsabilité pour tous

15. Le problème écologique a pris aujourd'hui de telles dimensions qu'il engage la responsabilité de tous. Les divers aspects que j'ai évoqués montrent la nécessité d'efforts coordonnés, afin de définir les devoirs et les tâches respectifs des individus, des peuples, des Etats et de la Communauté internationale. Cela ne va pas seulement de pair avec les efforts pour construire la véritable paix, mais cela confirme et appuie objectivement ces efforts. En plaçant le problème écologique dans le contexte plus large de la cause de la paix dans la société humaine, on mesure mieux combien il importe de prêter attention à ce que la terre et l'atmosphère nous montrent: il existe dans l'univers un ordre qui doit être respecté; la personne humaine, douée de la capacité de faire des choix libres, est gravement responsable de la préservation de cet ordre, notamment en fonction du bien-être des générations futures. La crise écologique - je le répète encore - est un problème moral.

Les hommes et les femmes qui n'ont pas de convictions religieuses particulières reconnaissent aussi leur devoir de contribuer à l'assainissement de l'environnement, de par le sens qu'ils ont de leurs responsabilités à l'égard du bien commun. A plus forte raison, ceux qui croient en Dieu créateur et qui sont convaincus, par conséquent, de l'existence dans le monde d'un ordre et d'une finalité bien définis doivent se sentir appelés à se préoccuper du problème. Les chrétiens, notamment, savent que leurs devoirs à l'intérieur de la création et leurs devoirs à l'égard de la nature et du Créateur font partie intégrante de leur foi. C'est pourquoi ils sont conscients du vaste domaine de collaboration oecuménique et inter-religieuse qui s'ouvre devant eux.

16. En concluant ce Message, je voudrais m'adresser directement à mes Frères et Sœurs de l'Eglise catholique pour leur rappeler l'obligation grave de prendre soin de toute la création. L'engagement du croyant en faveur d'un environnement sain découle directement de sa foi en Dieu créateur, de la considération des effets du péché originel et des péchés personnels, et de la certitude d'être racheté par le Christ. Le respect pour la vie et pour la dignité de la personne humaine comprend aussi le respect et le soin du créé qui est appelé à se joindre à l'homme pour rendre gloire à Dieu (cf. Ps 148 et 96).

Saint François d'Assise, que j'ai proclamé, en 1979, patron céleste des écologistes (cf. Lettre Apost. Inter sanctos: AAS 71 [1979], pp. 1509-1510), donne aux chrétiens l'exemple d'un respect authentique et sans réserve pour l'intégrité de la création. Ami des pauvres, ami des créatures de Dieu, il les invita toutes - animaux, plantes, éléments de la nature, et aussi frère Soleil et sœur Lune à honorer et à louer le Seigneur. Selon le témoignage du Pauvre d'Assise, en étant en paix avec Dieu nous pouvons mieux nous consacrer à bâtir la paix avec toute la création, inséparable de la paix entre les peuples.

Je souhaite que son inspiration nous aide à garder toujours vivant le sens de notre " fraternité " avec toutes les choses qui ont été créées bonnes et belles par Dieu tout puissant, et qu'elle nous rappelle le grave devoir de les respecter et de les préserver avec soin, dans le cadre de la fraternité humaine la plus large et la plus haute.

Bienheureux Jean Paul II
Du Vatican, le 8 décembre 1989.

Message en entier :
http://ecologiechretienne.free.fr/jp2_journee.mondiale.de.la.paix.23.php


ÉCOLOGIE CHRÉTIENNE
l´écologie à la source du christianisme :

Pourquoi ce site ?

Pour rassembler tout ce que le christianisme a pensé et écrit sur l'écologie depuis 2000 ans.
http://ecologiechretienne.free.fr/index.php

[img][/img]

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Assises chrétiennes de l'écologie / la préservation de l'environnement et l'Église :   Mar 09 Oct 2012, 03:54

Bonjoir ^^

Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Assises chrétiennes de l'écologie / la préservation de l'environnement et l'Église :   Mer 10 Oct 2012, 14:28

Bonjour,





Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Assises chrétiennes de l'écologie / la préservation de l'environnement et l'Église :   Mer 10 Oct 2012, 17:27

Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Assises chrétiennes de l'écologie / la préservation de l'environnement et l'Église :   Ven 12 Oct 2012, 20:25

Bonsoir,

Entretien avec Frère Guillaume (Abbaye de la Pierre qui Vire) aux Chrétiens indignés

2. Comment le monachisme, la règle bénédictine tourne les moines vers le respect de l’environnement ?

Chaque monastère est assez autonome mais on suit tous la règle de saint Benoît qui insiste sur un respect de l’environnement, des choses, des personnes, et invite à une certaine sobriété dans la consommation. C’est très important pour nous moines. On refuse les excès, la surconsommation. Dans la règle de saint Benoît, il y a des textes très spirituels et des aspects très concrets : dans la manière de s’habiller, la manière de s’alimenter, le rapport au sommeil, le respect des objets, tout cela est important, c’est un mode de vie qui rejoint les aspirations d’aujourd’hui d’invitation à la sobriété : une sobriété heureuse.

3. La citation biblique « soyez féconds, croissez, emplissez la terre et soumettez là » est souvent utilisée par des chrétiens pour refuser toute prise en compte écologique.

C’est une mauvaise interprétation de l’écriture de dire que la Bible serait en contradiction avec une saine de gestion de l’environnement. Dans la genèse, Dieu confie à l’homme une création bonne pour ses besoins et Dieu fait confiance à l’homme pour qu’il respecte ce qu’il a créé : les plantes, les animaux, l’homme et la femme. Dans le verset que vous citez, Dieu met une hiérarchie entre les différents éléments de la nature, mais ce n’est pas pour les opposer. Il y a une façon de dominer la nature qui est violente et qui ne respecte pas l’intention et le projet de Dieu créateur, et c’est à dénoncer.

4. Quel doit être le regard d’un chrétien sur l’environnement ?

De grand respect, d’admiration dans un contexte de foi et de confession de foi en l’origine de cette création qui provient d’un désir de Dieu. Il y a une finalité pour un chrétien, ce n’est pas le hasard, nous ne sommes pas tirés du hasard. Il y a des mouvements philosophiques qui refusent cette finalité. Pour nous chrétiens, il y a un dessein heureux dans la création qui pointe vers l’homme. L’homme qui doit respecter les autres éléments créés au premier jour, au deuxième jour… jusqu’au septième jour. Ce texte du premier chapitre de la Genèse, qui est symbolique du récit de la création est très beau et on trouve aussi dans les psaumes des chants, des signes de la création qui sont repris par toutes les générations chrétiennes jusqu’à Saint François d’Assise. Dans la finale de l’évangile de Marc, après les apparitions de Jésus ressuscité aux femmes, aux disciples d’Emmaüs, aux apôtres, Jésus demande à ces apôtres « allez dans le monde entier, proclamez l’évangile à toute la création »[1], pas seulement aux hommes ! Il faut aussi annoncer la résurrection aux animaux, aux plantes. Il faut que tout le monde chante : le cantique des créatures. Ce n’est pas seulement les humains et je trouve cela très beau, c’est une tâche qui nous est demandée. Toute la création est en attente de salut dira Saint Paul dans l’épître aux Romains, c’est grandiose !

5. Quelle est en tant que moine bénédictin retiré du monde et dans la solitude, votre vision de ce monde moderne, du modèle économique et social dans lequel nous vivons ?

[...] En tant que chrétien, je réagis, je suis « indigné » de voir que l’argent, la finance et l’économie priment sur tout et que l’humain est écrasé.


Source et article en entier :
http://www.chretiensindignonsnous.org/2012/10/entretien-avec-frere-guillaume-abbaye-de-la-pierre-qui-vire-aux-chretiens-indignes/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Assises chrétiennes de l'écologie / la préservation de l'environnement et l'Église :   Lun 20 Oct 2014, 20:27

Bonjour,


Quelle écologie pour les chrétiens ?

Émission de la radio RCF "Le temps de le dire", en replay ici : http://www.rcf.fr/radio/rcfnational/emission/142408/888906

Invités de l’émission :

   Gaultier Bès
   professeur agrégé de Lettres modernes dans un lycée public de la banlieue lyonnaise

   Fabien Revol
   théologien, biologiste à l’Université Catholique de Lyon

   Père Dominique Lang
   prêtre assomptionniste, journaliste à Pèlerin, spécialiste des questions d'écologie


Détails de l'émission :

Les chrétiens ont-ils un message original en matière d'écologie?
Sobriété, respect de la création, halte au consumérisme ambiant...
Vivre en chrétien écolo qu'est-ce que ça change?
On en parle avec Stéphanie Gallet, présentatrice .

Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Assises chrétiennes de l'écologie / la préservation de l'environnement et l'Église :   Mar 25 Nov 2014, 15:50

Bonjour,

Extrait du discours du pape François du 25/11/2014 au parlement européen :

L’Europe a toujours été en première ligne dans un louable engagement en faveur de l’écologie.
Notre terre a en effet besoin de soins continus et d’attentions ; chacun a une responsabilité personnelle dans la protection de la création, don précieux que Dieu a mis entre les mains des hommes.
Cela signifie, d’une part, que la nature est à notre disposition, que nous pouvons en jouir et en faire un bon usage ; mais, d’autre part, cela signifie que nous n’en sommes pas les propriétaires.
Gardiens, mais non propriétaires. Par conséquent, nous devons l’aimer et la respecter, tandis qu’« au contraire, nous sommes souvent guidés par l’orgueil de dominer, de posséder, de manipuler, d’exploiter; nous ne la “gardons” pas, nous ne la respectons pas, nous ne la considérons pas comme un don gratuit dont il faut prendre soin ».
Respecter l’environnement signifie cependant non seulement se limiter à éviter de le défigurer, mais aussi l’utiliser pour le bien. Je pense surtout au secteur agricole, appelé à donner soutien et nourriture à l’homme.
On ne peut tolérer que des millions de personnes dans le monde meurent de faim, tandis que des tonnes de denrées alimentaires sont jetées chaque jour de nos tables.
En outre, respecter la nature, nous rappelle que l’homme lui-même en est une partie fondamentale.
À côté d’une écologie environnementale, il faut donc une écologie humaine, faite du respect de la personne, que j’ai voulu rappeler aujourd’hui en m’adressant à vous.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Assises chrétiennes de l'écologie / la préservation de l'environnement et l'Église :   Lun 01 Déc 2014, 14:26

Bonjour,

Climat - Joyeux Noël ?

Après deux colloques intéressants de ce WE, avec la Fédération protestante de France et la Conférence des évêques de France (Foi et Culture) à Paris, voici encore un texte stimulant cosignés par les représentants des communautés catholiques, protestantes, orthodoxes (CECEF)… Il semble bien que les Eglises en France commencent à se mobiliser pour le futur sommet COP 21 à Paris… A suivre donc.

MESSAGE AUX COMMUNAUTÉS CHRÉTIENNES EN FRANCE. POUR L’AVENT 2014

Temps de préparation intérieure à la fête de Noël, l’Avent est une période privilégiée pour méditer sur la radicale nouveauté qu’a constituée la naissance de Dieu parmi les hommes et sur la manière dont Jésus est né à Bethléem. Dieu n’est pas venu en grande pompe au sein de la Création. Il est possible de passer à côté de cette joie véritable qui touche les humbles que sont les bergers de Noël et les chercheurs de Dieu que sont les Mages : une joie donnée dans la simplicité, bien loin de l’accumulation matérielle. Temps de vigilance, l’Avent tourne aussi le regard des chrétiens vers l’avènement du Christ à la fin des temps et leur fait prier : viens, Seigneur, ne tarde plus. Car « la Création tout entière gémit maintenant encore dans les douleurs de l’enfantement », mais elle garde l’espérance d’être « libérée de l’esclavage de la corruption » (Épître aux Romains, ch. 8). En décembre 2015, la France accueillera la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, afin de définir un nouvel accord international sur le climat. Le mode de vie des pays les plus riches représente pour beaucoup un idéal. Or il est fondé sur l’exploitation de ressources naturelles non renouvelables et bon marché. Le généraliser à l’ensemble de la planète conduirait à des niveaux de pollution insoutenables.

Comme responsables d’Églises en France, nous nous interrogeons : les communautés chrétiennes ont-elles pris toute la mesure de la confession d’un Dieu créateur qui, par l’incarnation de son Fils, a choisi de partager la condition de créature ?

En ce temps de l’Avent, nous encourageons les chrétiens en France à porter dès maintenant dans la prière, la réflexion des Nations Unies sur les enjeux climatiques, à reconsidérer leur relation aux biens matériels, à réorienter leur vie vers l’essentiel, à montrer qu’une façon de vivre plus sobre et plus solidaire est possible, en avançant eux-mêmes sur ce chemin de conversion. Notre façon d’agir envers la Création traduit la manière dont nous nous la représentons. Est-elle un stock de ressources pour répondre aux besoins de nos sociétés ? ou est-elle un don de Dieu dont nous devons être les intendants respectueux et responsables ? En souhaitant à chacun(e) une belle et joyeuse marche vers Noël.

Pasteur François CLAVAIROLY – Métropolite EMMANUEL – Mgr Georges PONTIER coprésidents

Source : https://ecologyandchurches.wordpress.com/2014/12/01/climat-joyeux-noel/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Assises chrétiennes de l'écologie / la préservation de l'environnement et l'Église :   Mer 17 Déc 2014, 11:21

Bonjour,

CLIMAT – Pour une culture de la solidarité

2014 Ministre péruvien LimaLa XXe conférence des Nations Unies sur le climat à Lima (Pérou) touche presque à sa fin (1-12 décembre). Le pape François vient d’adresser un message d’encouragement au ministre péruvien de l’environnement, Mr Manuel Pulgar-Vidal, qui préside la rencontre.

Selon le Vatican, dans ce message, le pape encourage les participants dans leurs débats sur un sujet

« qui a une incidence sur l’humanité entière, et tout particulièrement sur les pauvres et les jeunes.
Il s’agit d’une grande responsabilité, également morale…
Les changements climatiques font sentir leurs effets dans de nombreux pays, surtout côtiers et insulaires du Pacifique.
Ceux-ci soulignent l’incurie et l’inaction alors que les délais se réduisent pour trouver des solutions.
Or ces solutions ne peuvent se trouver qu’ensemble et dans la concorde…
Une lutte efficace contre le réchauffement ne peut être conduite que collectivement, après avoir surmonté les intérêts particuliers et écarté le poids des pressions politiques et économiques…
Il faut donc en passer par une culture de la solidarité et du dialogue, qui soit en mesure de prouver l’absolue nécessité de protéger la planète et l’humanité.
« Les travaux de cette conférence doivent « se fonder sur la justice, l’équité et le respect ».

Source : Eglises & écologies (E&E) https://ecologyandchurches.wordpress.com/2014/12/11/climat-pour-une-culture-de-la-solidarite/


Dernière édition par FreedomForKingKong78 le Jeu 18 Déc 2014, 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assises chrétiennes de l'écologie / la préservation de l'environnement et l'Église :   Mer 17 Déc 2014, 12:24

pour les animaux, leur consommation même bio pose question. ils vont vers une mort anticipée.... point. ils sont élevés pour être mangés....et c'est déjà problématique. la chair animale n'est pas nécessaire pour avoir une bonne santé.
Revenir en haut Aller en bas
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Assises chrétiennes de l'écologie / la préservation de l'environnement et l'Église :   Jeu 18 Déc 2014, 15:37

Bonjour,

rebelle a écrit:
pour les animaux, leur consommation même bio pose question. ils vont vers une mort anticipée....  point. ils sont élevés pour être mangés....et c'est déjà problématique. la chair animale n'est pas nécessaire pour avoir une bonne santé.

En effet, depuis 2012, je mange de viande que chez mes parents et chez des amis pour ne pas les vexer, tout en leur disant que chez moi je n'en consomme pas, et j'ai aussi beaucoup diminué le poisson, que le dimanche.
Il existe des protéines dans le fromage et dans certains légumes, changer son alimentation est assez simple en fait.

Le fait que les animaux sentent la mort arriver dans les abattoirs font que la viande est saturée d'adrénaline.
J'ai l'impression de moins m'énerver et d'être plus calme depuis 2 ans, mais je ne suis peut-être pas un témoin objectif à ce niveau.

Je n'ai pas eu depuis de problème de santé.
J'ai adopté ce régime plus par solidarité avec les pays émergents qui produisent des céréales pour nourrir nos bétails, cela faisant augmenter le prix de leurs nourritures.

Mais la souffrance animale me touche aussi ...
Ce midi, mon père m'a demandé avec le sourire en coin si j'allais manger du fois gras ...
Quand on y réfléchit, c'est une torture horrible !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16645
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Assises chrétiennes de l'écologie / la préservation de l'environnement et l'Église :   Jeu 18 Déc 2014, 17:12

FreedomForKingKong78 a écrit:

Ce midi, mon père m'a demandé avec le sourire en coin si j'allais manger du fois gras ...
Quand on y réfléchit, c'est une torture horrible !

Alors là, oui, gaver les volailles, c'est une torture qui doit leur être épouvantable Crying or Very sad

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assises chrétiennes de l'écologie / la préservation de l'environnement et l'Église :   Jeu 18 Déc 2014, 17:26

freedomforkingkong a écrit:
En effet, depuis 2012, je mange de viande que chez mes parents et chez des amis pour ne pas les vexer, tout en leur disant que chez moi je n'en consomme pas, et j'ai aussi beaucoup diminué le poisson, que le dimanche.
Il existe des protéines dans le fromage et dans certains légumes, changer son alimentation est assez simple en fait.

Le fait que les animaux sentent la mort arriver dans les abattoirs font que la viande est saturée d'adrénaline.
J'ai l'impression de moins m'énerver et d'être plus calme depuis 2 ans, mais je ne suis peut-être pas un témoin objectif à ce niveau.

Je n'ai pas eu depuis de problème de santé.
J'ai adopté ce régime plus par solidarité avec les pays émergents qui produisent des céréales pour nourrir nos bétails, cela faisant augmenter le prix de leurs nourritures.

Mais la souffrance animale me touche aussi ...
Ce midi, mon père m'a demandé avec le sourire en coin si j'allais manger du fois gras ...
Quand on y réfléchit, c'est une torture horrible !

pour eux....
pour les protéines, vous avez aussi l'association céréales - légumineuses (ex pois chiche et semoule de blé), le quinoa et l'amarante (moins connu, en boutique bio).
pour le foie gras, faites leur remarquer qu'ils mangent un foie malade (stéatose du foie).... alors à bien y réfléchir (j'en ai mangé par la passé) c'est vraiment stupide.

désormais, même quand je suis invitée je ne mange plus de viande. ce Noel, je suis invitée et j'ai dit que j'apportais mon plat (pour ne pas donner du travail supplémentaire à l'hôte). certains trouveront que çà ne se fait pas, mais en vérité, si au début je faisais comme vous, çà m'est devenu impossible avec le temps de manger de la viande. je n'en supporte plus la texture en bouche et çà me rend malade. depuis que je n'en mange plus, je suis en meilleure forme, je perds du poids (et je ne perds pas en muscle - c'est en tout cas ce que me dit ma balance "impédencemètre")

j'ai renoncé à toute chair animale quand j'ai pris conscience de la misère humaine immense qu'il y a derrière, que des gens crèvent de faim dans des pays où on leur prend leurs terres cultivables pour cultiver les céréales que l'on donne aux animaux consommés chez NOUS. c'est aussi pour les animaux que je le fais. Au fur et à mesure, j'ai ouvert les yeux sur la souffrance des animaux et la schizophrénie dans laquelle nous vivons. des gens crient au scandale quand quelqu'un maltraite un chat ou un chien (à juste titre) mais ces mêmes personnes mangent des animaux qui ont subi des tortures bien pires.
Revenir en haut Aller en bas
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Assises chrétiennes de l'écologie / la préservation de l'environnement et l'Église :   Jeu 03 Mar 2016, 18:39

Bonsoir,

Fais de nous des protecteurs :


"Dieu Tout-Puissant,
guéris nos vies, pour que soyons des protecteurs du monde et non des prédateurs,
pour que nous semions la beauté et non la pollution ou la destruction.

Touche les cœurs de ceux qui cherchent seulement des profits aux dépens de la terre et des pauvres.

Apprends-nous à découvrir la valeur de chaque chose, à contempler, émerveillés,
à reconnaître que nous sommes profondément unis à toutes les créatures
sur notre chemin vers Ta lumière infinie.

Merci parce que Tu es avec nous tous les jours.

Soutiens-nous, nous T'en prions, dans notre lutte pour la justice, l'amour et la paix."

Pape François
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
 
Assises chrétiennes de l'écologie / la préservation de l'environnement et l'Église :
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rivalités chrétiennes dans les Lieux saints (Terre sainte)
» Les sectes chrétiennes des deux premiers siècles
» L'agenda européen oublie toutes les fêtes chrétiennes
» L'unité de l'Europe sera solide si elle est basée sur les racines chrétiennes
» Un site sur toutes les hérésies chrétiennes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: