DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les pratiques sexuelles autorisées dans le mariage (bis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RENE 54



Messages : 63
Inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Les pratiques sexuelles autorisées dans le mariage (bis)   Lun 26 Oct - 14:19

Bonjour à tous

Voulant m’éviter un retour sur le forum j’avais demandé à Mr Dumouch de publier l’échange que nous avons eu suite à une question que je lui posai. Il ne l’a pas fait. Pour quelles raisons ? : M’éviter des propos désobligeants, échange sans intérêt, fausse humilité ou lâcheté de sa part ? Je ne sais, Dieu le sait.

Curieusement lorsque j’essaie de mettre mon message sur « Les pratiques sexuelles autorisées dans le mariage »

http://docteurangelique.forumactif.com/theologie-spirituelle-f1/les-pratiques-sexuelles-autorisees-dans-le-mariage-t8585.htm
j’observe qu’il y a déjà 40 réponses. Mais lorsque je clique pour répondre je suis envoyé sur « Revue du sujet »
http://docteurangelique.forumactif.com/post.forum?mode=reply&t=8585

dans lequel il n’y que 4 messages. Encore une manipulation de Mr Dumouch ? Dans ce cas vous seriez indigne de confiance et un odieux magouilleur. Où alors c’est moi qui m’y prend mal.

Ne pouvant mettre ce message dans la partie adéquate j’ouvre donc un topic avec le même intitulé.

Voici donc l’échange suite à la question « la fellation consentante »


RENE 54 a écrit:

RENE 54 a écrit:
Vous n'avez pas répondu à cette question:

Votre morale laisse à désirer, Mr Dumouch, lorsque vous enseignez la « fellation consentante » si ce n’est pas contre nature c’est quoi ?

------------------------------------------------------------------
Arnaud Dumouch a écrit:
La fellation consentante ?

vous confondez avec un intervenant du forum. Pour ma part, je n'entre jamais dans ces considération là. Mettez moi un message où je parlerais de cela
.



RENE 54 a écrit:


Sujet: Re: Les pratiques sexuelles autorisées dans le mariage Dim 30 Aoû - 20:15
________________________________________
Spoutnik a écrit:
spoutnik a écrit:


Ces détails mèneront logiquement (dans le cas d'un homme) à ce que sa semence se perde dans le sol, pour reprendre les termes de la Bible. Donc si la pratique d'Onan est contre nature pour cette seule raison, masturber son partenaire (mâle) ou lui faire une fellation devrait également l'être, alors que vous suggériez le contraire. J'imagine par ailleurs très mal que si interdiction il y a, elle ne s'applique qu'à l'homme. J'avoue ne plus rien comprendre...

Spoutnik

Arnaud Dumouch a écrit:
Je pense que ces gestes, s'ils sont pratiqués comme une expression de l'amour, et sans cet état d'esprit de fermeture totale, comme le fit Onan, à toute vie (contraception totale, fermeture absolue au don de la vie), sont compatibles avec le respect du corps de l'autre, donc avec l'amour.

Mais cela, le couple le sait bien dans le privé. Je pense que si l'un des deux est choqué par tel geste, alors ce geste cessera
naturellement dans le couple

C'est moi qui souligne en rouge
--------------------------------------------------------------------
Arnaud Dumouch a écrit:
Ca change tout. Il y a un contexte, une question, un couple particulier.

Je voudrais vous poser une question : Dans le cadre du mariage avec votre épouse, vous est-il permis de la caresser ?

La caresser vous sur le sexe ?

Lui faites vous des baiser sur le sexe ?

Où s'arrêtent vos gestes ?

Imaginez ensuite que je vous adresse vos réponse en disant :
Citation:
Regardez-! René interdit les caresses à sa femme. Il ne touche jamais son sexe ! Elle a une chemise de nuit quand ils font l'amour.

Je pense que vous seriez fâché.
(PS : vous n'êtes pas obligé de répondre aux questions ! )
-------------------------------------------------------------


RENE 54 a écrit:

RENE 54 a écrit:

MR DUMOUCH VOUS N’ÊTES QU’UN IGNOBLE IMBECILE, si vous êtes chrétien vous devez savoir où s’arrêtent vos gestes, sans artifice de langage, sous le prétexte d’amour, destiné à maquiller (réciproquement) l’assouvissement de passions déréglées en tant que chrétien ou non. Comme théologien, ou pour la catéchèse, je ne vous aurai jamais confié un de mes enfants.

LE SIMPLE BON SENS ET LA NATURE EDUQUEE PAR LA GRACE NOUS ENSEIGNENT SUR CE POINT.

VOUS DEVEZ AVOIR UN PENIS A LA PLACE DU CERVEAU.

Sans doute un encouragement et le fruit du « Deus caritas » du suppôt de Satan Benoît XVI que l’on peut légitimement soupçonner d’accointances avec la gnose kabbaliste avant d’être ‘’pape’’ et après. Mais pour cela il faut peut être s’arrêter un instant d’enfiler les Habemus papam stupides et comprendre le mode opératoire du mécanisme révolutionnaire appliqué en politique et en religion.

FIFRELIN DE L’ENFER. Je plains tout ces gens qui vous admirent. Ils vont tomber de haut un jour, de très haut.

Vous n’êtes qu’un kabbaliste déguisé en catholique qui ‘’éjacule’’ son libéralisme, son immoralité et sa légèreté morale derrière un récurent étalage « d’amour d’amitié » et « d’humilité ». Avec vous comme avec votre ersatz de Rome, on saisit que la sonorité du mot est une chose et son contenu une autre : c’est d’ailleurs toute la méthode de la gnose kabbalistique d’utiliser les mêmes mots qui, reçus selon leur sens objectif par les âmes droites ont en réalité un autre signification, une autre direction, pour les Initiés : leur dieu n’est-il pas androgyne ? Pour les plus lents à comprendre cela se vérifie à terme.

Merci de mettre sur votre forum (à la place adéquate) pour que TOUS puissent juger du niveau moral de votre égout collecteur d’hérésies et de jouisseurs car lors de la présentation de ce sujet à part une ou deux personnes ce fut pitoyable. Qui ne dit mot consent ; ou alors une belle bande de lâches. Vous avez dit catholique ? A ce niveau il vaut mieux prendre les jambes à son cou car le virus H1N1 est beaucoup moins dangereux pour l’instant. S’il devait le devenir il pourrait entraîner la mort physique, mais un égout collecteur d’hérésies c’est la mort spirituelle et éternelle.

N’ATTENDEZ PAS DE REPONSE DE MA PART, TOUT EST DIT.

Je sais par expérience et certains propos, que tous, vous m’aimez beaucoup, mais ne souhaitant pas ployer sous les effusions d'amour je vous dispense de me le dire.

René
.
------------------------------------------------------------
Arnaud Dumouch a écrit:
Je vois à ce déchainement de violence verbale qu'il vaut mieux, effectivement, que vous mettiez un voile pudique sue vos lectures concernant la sexualité !
--------------------------------------------------------------
La suite arrive……….
Revenir en haut Aller en bas
RENE 54



Messages : 63
Inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Les pratiques sexuelles autorisées dans le mariage (bis)   Lun 26 Oct - 14:27

Voilà ! C’est toute la réponse de Mr Dumouch le kabbaliste talmudiste, ‘’théologien’’ catholique devant l’Eternel, que je laisserai donc à ses lectures impudiques très prisées dans les milieux kabbalistes et talmudiques du catholicisme et qui expliquent cette déferlante pédophile et homosexuelle dans l’Eglise à tous les niveaux, non sans l’avoir encouragé, ainsi que tous ceux qui ont ce type de mœurs déréglés, à méditer sur le quatrième mystère joyeux dont le fruit est la pureté « Dieu tout puissant et éternel, nous supplions humblement votre majesté de faire que, comme votre Fils unique a été présenté dans le temple, revêtu de notre chair, ainsi nous soyons présentés avec des âmes purifiées. Par le même Jésus-Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il » Les adeptes de ces pratiques devraient se poser des questions sur les ouvrages ou films ou autres divertissements qui les entretiennent et les nourrissent « (…) Les mauvais entretiens corrompent les bonnes mœurs » (I Cor, XV, 33). L’androgynie de l’Adam Kadmon permettant et encourageant bien des pratiques détestables. Le bain d’érotisme et de sexe dans lequel nous vivons, qui affecte la religion et la société en générale, qui inonde la littérature, le théâtre, le cinéma, la télévision et les divertissements porte l’empreinte de ce terreau luciférien qui a nourri ses auteurs, concepteurs et consommateurs.

Votre réponse ne fait que confirmer votre niveau moral une fois enlevé le masque de bienveillance dont vous vous affublez. C’est la version dumouchienne du « N’ayez pas peur » après l’ouverture au monde, c’est « l’ouverture au sexe contre nature. »

Je bondis lorsque j’entends un ‘’théologien’’ dire que Saint Pierre a failli comme Pape.
Lors de son reniement l’Eglise n’est pas encore établie. Jésus ne fait que choisir et former ses apôtres et disciples. « Je bâtirai mon Eglise » avait dit Jésus, faisant allusion au futur. Ce n’est qu’après la Résurrection, et lui avoir fait dire par trois fois « je t’aime » en souvenir et réparation de ces trois reniements, qu’il l’établira Pape sur son Eglise et lui dira « Pais mes brebis » recevant quelques jours plus tard l’Esprit de Vérité pour le guider (On a une belle image prophétique de ce déroulement avec Aaron dans l’A.T). Pas davantage de faillibilité lorsqu’il est repris par Saint Paul (trop long à développer) ni des autres Papes donnés en pâture (Honorius, Libère et autres). « L’Eglise appuyée sur Pierre, quelle que soit la violence, quelle que soit l’habileté que déploient ses ennemis visibles et invisibles, ne pourra jamais succomber ni défaillir en quoi que ce soit » ( Encyclique Satis cognitum de Léon XIII, le 29/11/1896 » L’Eglise appuyée sur un Pape apostat ? Vous voyez l’apostat où il n’est pas, espèce d’aveugle (le moucheron et le chameau). On ne trouve pas mieux qu’un catholique libéral pour reprendre à son compte les attaques des ennemis de l’Eglise.

« Violence verbale » mais je me suis contenu, figurez-vous.

Si je peux user d’un autre langage vis-à-vis de simples fidèles ou m’excuser, ou leur demander pardon, si j’ai pu les blesser ou les choquer en réponse à leurs propos, avec les gens qui se posent en enseignants avec leur diplôme de théologie ou autres je n’aurais jamais aucune complaisance. Pas plus que pour les crétins et supplétifs hurlant sans arrêt à l’antisémitisme et qui, se faisant, porte davantage préjudice aux Juifs qu’ils ne les aident, par l’écoeurement qu’ils finissent par susciter. Surtout que ces déclencheurs d’hurlements ne sont pas toujours les derniers pour créer de l’agitation comme l’histoire en témoigne. Si nous savons qu’il existe la taqiyyah chez les musulmans, nous n’ignorons pas pour autant l’art du ketman (secret et dissimulation) chez les Juifs qui expliquent les infiltrations, les défections et les dérivations ‘’étonnantes’’ par la suite. Etonnement de ceux qui n’ont pas encore compris l’entrisme, la subversion, les manipulations et les mise en scène du marranisme et du kabbalisme talmudique, et la grande vigilance qu’il impose aux fidèles.

La polémique chrétienne existe (même violente) et ceci, depuis les origines à commencer par saint Jean-Baptiste contre ceux qui se posent en enseignants « Races de vipères » (St Matthieu III, 7), les mémorables invectives de Notre Seigneur aux scribes et aux pharisiens (St Matthieu XXIII, 13-36), Saint Paul « Crétois toujours menteurs, méchantes bêtes, ventres paresseux. Ce témoignage est vrai… » (Tite I,12,13) et contre Elymas le magicien « Homme plein de toute espèce de ruse et de fraude, fils du diable, ennemi de toute justice (…) » (Actes XIII,8 ) en continuant avec nos Pères de l’Eglise jusqu’à nos jours :

Saint Jérôme avec Valence et avec Vigilance ; St Jean Chrysostome contre Eutrope ; le doux St Bernard contre Arnaud de Brescia « séducteur, vase d’injures, scorpion, loup cruel » Le pacifique St Thomas d’Aquin contre Guillaume de Saint-Amour « Ennemi de Dieu, ministre du Diable, membre de l’ante-christ, ignorant, pervers, réprouvé » et je pourrai continuer avec St Bonaventure contre Gérald ; St François de Sales dans son Introduction à la vie dévote à Philotée. Et ainsi jusqu’à nos jours avec le Pape Pie IX à la députation des catholiques de France, au Vatican, en juin 1871 qui n’hésite pas à appeler « démons de l’enfer » les sectateurs de la Commune que pourtant il craint moins, considérant pires que ces démons les sectaires du catholicisme libéral les qualifiant de « véritable fléau » Je cite :

« Mes chers enfants, il faut que mes paroles vous disent bien ce que j’ai dans mon cœur. Ce qui afflige votre pays et l’empêche de mériter les bénédictions de Dieu, c’est ce mélange des principes. Je dirai le mot, et je ne le tairai pas ; ce que je crains, ce ne sont pas tous ces misérables de la Commune de Paris, vrais démons de l’enfer qui se promènent sur la terre. Non, ce n’est pas cela ; ce que je crains, c’est cette malheureuse politique, ce libéralisme catholique qui est le véritable fléau. Je l’ai dit plus de quarante fois ; je vous le répète, à cause de l’amour que je vous porte. Oui, c’est ce jeu (…) Comment dit-on, en français ? nous l’appelons en italien altalena (…) Oui, justement, ce jeu de bascule, qui détruirait la religion. Il faut sans doute pratiquer la charité, faire ce qui est possible pour ramener ceux qui sont égarés : mais pour cela il n’est pas besoin de partager leurs opinions. » (c’est moi qui souligne - Altalena = balançoire.)

Tous ces illustres prédécesseurs n’ont jamais cru avoir manqué de charité, ni s’être montrés orgueilleux en agissant de la sorte, car celle-ci met Dieu en premier et le prochain comme nous-mêmes ensuite, non d’une manière quelconque, mais pour l’amour de Dieu et par obéissance à sa loi. Le véritable amour s’évertue à lui vouloir le bien suprême, surnaturel mais toujours subordonné à l’amour que nous devons à Notre Seigneur ce qui, peut amener à humilier.

Votre grande délicatesse est-elle violentée vous (les libéraux) qui voulez tant retourner aux sources et surtout mettre entre parenthèse des siècles de christianisme que nous ne sauriez voire, christianisme trop fruste pour votre éducation de salon, policée ou mondaine. Courage les charitains ! On ne remporte pas la victoire avec un fleuret moucheté, sans blesser l’ennemi. Nos illustres prédécesseurs vous le confirment. Nous sommes en guerre et la plus redoutable de toute : la guerre spirituelle, celle qui décide de notre éternité : la seconde mort « Celui qui vaincra possédera ces choses, et je serai son Dieu, et il sera mon fils. Quant aux lâches et aux incrédules, et aux abominables, et aux homicides, et aux impudiques, et aux magiciens, et aux idolâtres, et à tous les menteurs, leur part sera dans l’étang brûlant de feu et de soufre : ce qui est la seconde mort. » (Apocalypse XXI, 8 )

Votre Evangile libéral, voire efféminé parfois, à l’eau de rose et à saveur de miel sent la mort. Mais je sais que pour les libéraux et les révolutionnaires avérés ou sans le savoir comme Mr Jourdain faisant sa prose, l’Eglise commence surtout avec Vatican II, et un dédain plus ou moins marqué avant ce Concile, comme la France commence vraiment en 1789, et l’horreur et les ténèbres avant, pour les révolutionnaires de tous poils.

Libre à vous de suivre bien aligné derrière la flûte de Hamelin

Pour finir, si je puis donner un conseil aux traditionalistes et sédévacantistes de ce forum ce sera : Vous reconnaîtrez vos ennemis et ceux de l’Eglise à ce critère « à leurs fruits »comme à dit Jésus, bien qu’il faille parfois un certain temps pour voir ces fruits, et aussi avec ces deux autres critères (exceptés les cas d’ignorance sur ce point) :

- par leur silence ou le discrédit qu’ils jettent sur les 24 thèses de Saint Thomas d’Aquin ou qui veulent le reprendre, lui faire la leçon, plutôt que de se mettre humblement à son école, ou comme le ‘’bien-aimé’’ du forum poussant ‘’l’humilité’’ qu’il pérore à foison, jusqu’à se dire dumouchien : la bougie qui veut éclairer le soleil.

- Le silence ou le discrédit sur les Exercices Spirituels de Saint Ignace de Loyola

« Le code le plus parfait dont tout soldat du Christ doit faire usage (…) Saint Ignace le reçut comme des mains de la Mère de Dieu » (Encyclique Meditantibus nobis de Pie XI, le 3 décembre 1922)

Ces deux critères (non exhaustifs mais importants) trompent rarement. Noter que ces comportements se rencontrent aussi en milieu traditionaliste et sédévacantiste. Les infiltrations ne sont pas seulement pour les conciliaires. Si vous n’êtes pas convaincu, l’avenir plus ou moins rapproché vous le confirmera.

PS : Si cet article est considéré par certains lecteurs ou participants comme utile, à charge pour eux de le remonter régulièrement car il finira dans les oubliettes comme ma « Mise au point ». A moins qu’il ne soit effacé, ce qui en éclairera d’autres.

Je profite de cet ultime message pour signaler l’ouverture prochaine de mon site…………..Si Dieu veut, car cela fait plus d’un mois qu’une personne compétente se charge de me le préparer et ce n’est pas encore prêt, je trouve que c’est plutôt long.
Revenir en haut Aller en bas
spoutnik



Masculin Messages : 254
Inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Les pratiques sexuelles autorisées dans le mariage (bis)   Lun 26 Oct - 15:15

-------------------------------------------------------------
arnaud Dumouch a écrit:
Je vois à ce déchainement de violence verbale qu'il vaut mieux, effectivement, que vous mettiez un voile pudique sue vos lectures concernant la sexualité !
----------------------------------------------------------------

Tout est dit...

Spoutnik c'est moi. Mes commentaires n'engagent pas Arnaud. Et je trouve ses réponses à vos messages agressifs et étriqués très bien vues et pleines d'humour (ce que vous ne semblez pas connaître) Alors si vous voulez m'insulter de 5 pages de commentaires, allez-y. Les modérateurs supprimeront si nécessaire.

Spoutnik

PS: je plains votre femme (désolé, je ne pouvais pas m'en empêcher)
Revenir en haut Aller en bas
spoutnik



Masculin Messages : 254
Inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Les pratiques sexuelles autorisées dans le mariage (bis)   Lun 26 Oct - 18:17

De: RENE 54
A: spoutnik
Posté le: Aujourd'hui à 15:21
Sujet: [Aucun]
C'est normal il vous conforte dans vos vices

Ne vous occupez pour ma femme, elle a d'autres moeurs que les vôtres.

Libre à vous. Quelqu'un vous l'aura dit.

_________________
Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu ? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes ? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ. (Galates 1,10)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80261
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les pratiques sexuelles autorisées dans le mariage (bis)   Lun 26 Oct - 20:34

Oui, Réné 54 a des réactions violentes. Il semble avoir une sorte de regard dur sur le concret de la sexualité amoureuse dans le mariage.


Cette réponse là, que je lui ai mise EN PRIVE pour lui faire comprendre le caractère intime et gênant de ce genre de sujet, l'a mis en fureur. Je ne sais pas pourquoi (C'est lui qui a tenu à la publier sur ce forum public).



--------------------------------------------------------------------
Arnaud Dumouch a écrit:
Ca change tout. Il y a un contexte, une question, un couple particulier.


Cher René
Je voudrais vous poser une question : Dans le cadre du mariage avec votre épouse, vous est-il permis de la caresser ?

La caresser vous sur le sexe ?

Lui faites vous des baiser sur le sexe ?

Où s'arrêtent vos gestes ?

Imaginez ensuite que je vous adresse vos réponses en disant :
Citation:
Citation :
Regardez-! René interdit les caresses à sa femme. Il ne touche jamais son sexe ! Elle a une chemise de nuit quand ils font l'amour.

Je pense que vous seriez fâché.
(PS : vous n'êtes pas obligé de répondre aux questions ! )
-------------------------------------------------------------
Ai-je mal parlé ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
spoutnik



Masculin Messages : 254
Inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Les pratiques sexuelles autorisées dans le mariage (bis)   Lun 26 Oct - 21:16

Non Arnaud, je pense que c'était bien vu de votre part! Mais il n'y a pas grand chose à faire devant la furie aveugle. Et puis je ne comprends pas pourquoi René 54 a voulu répondre par message privé à mon message posté dans ce fil. Tout comme il a publié sur le forum le message que vous lui aviez envoyé et qui l'avait apparemment mis en furie. Où est la logique?

Spoutnik
Revenir en haut Aller en bas
spoutnik



Masculin Messages : 254
Inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Les pratiques sexuelles autorisées dans le mariage (bis)   Lun 26 Oct - 22:50

René 54 m'envoie un nouveau message privé dans lequel il fournit quelques explications qu'il m'autorise à publier

Citation :

De: RENE 54
A: spoutnik
Posté le: Aujourd'hui à 21:54
Sujet: [Aucun]
Citation :
pourquoi René 54 a voulu répondre par message privé à mon message posté dans ce fil

Vous n’avez peut être pas tout suivi. Reprenez le début de mon message où je dis :

« Voulant m’éviter un retour sur le forum j’avais demandé à Mr Dumouch de publier l’échange que nous avons eu suite à une question que je lui posai. Il ne l’a pas fait. »

Donc je me suis vu contraint de le faire moi-même (et à regret car j’essaie de respecter la parole donnée) puisque je lui avais demandé et il ne l’a pas fait, estimant, en conscience, que le sujet était trop grave pour que je ne réagisse pas.

La détente a été laborieuse ou peut-être faut-il y voir une autre raison, Il vient de le faire à l’instant. S’il l’avait fait avant il n’y aurait pas eu de 2ème partie que j’ai rajouté.

J’avais dit ne plus vouloir revenir sur le forum (mais je n’ai jamais empêché les gens de mettre eux-mêmes les MP sur forum s’ils le voulaient)

C’est plus clair maintenant ? Sans doute votre énervement qui vous a empêché de comprendre tout de suite. Redescendez sur terre Spoutnik.

J’ai bien aimé « furie » Je ne sais comment vous auriez réagi devant les exemples que je vous ai donnés, sans doute de la même façon qu’avec moi sans quoi ce ne serait pas très cohérent. Je pense que vous n’avez pas pris la mesure de ce qui est en train de se passer. L’avenir vous éclairera et peut-être qu’alors vous me remercierez.

En l’état actuel des choses, je ne peux que prier pour vous. Et surtout ne soyez pas trop aigri, et priez pour moi.

J’espère que vous n’allez pas reposer la question en recevant ce MP (mais pas d’objection si vous voulez mettre ce message sur le forum)

Sans rancune

René
De l'agacement sans doute, quoiqu'il ne me semble pas avoir fait preuve d'énervement, mais soit... Je ne suis donc pas aigri, n'ai aucune rancune à votre égard et suis disposé à prier pour vous. Je vous remercie également de vos prières.

Citation :
Je pense que vous n’avez pas pris la mesure de ce qui est en train de se passer. L’avenir vous éclairera et peut-être qu’alors vous me remercierez.
Je n'ai en effet probablement pas pris la mesure etc. parce que ceci me semble très obscur. Si vous parlez de l'empire du sexe dans nos sociétés occidentales, j'en suis bien conscient. Cette sexualité-là n'a rien de sain(t). Je suis également conscient que la sexualité amoureuse que Dieu bénit ne se traduit pas forcément par la position du missionaire avec la lumière éteinte, encore moins "couche-toi là, tac tac tac, fini". La citation "aime et fais ce que tu veux" du premier fil, interprétée correctement, est tout à fait applicable dans notre cas de figure, il me semble. Le véritable amour de Dieu et de son conjoint n'entraîne pas l'abus et les perversions.

Much ado about nothing, comme dirait Shakespeare.

Spoutnik
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80261
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les pratiques sexuelles autorisées dans le mariage (bis)   Mar 27 Oct - 2:11

Je pense que René n'a pas compris que vous posiez simplement la question des gentes permis dans la sexualité bénie par Dieu dans le mariage.

Pour ma part, je n'étais pas entrer dans les détails, mettant simplement en scène des principes :

1° Tout doit être ordonné à l'amour de l'autre.
2° Respecter la nature du corps de l'autre (pas de gestes contre nature).
3° Ouvert à la venue de la vie (exclue l'idée de l'avortement)

Il n'a visiblement pas supporté que vous nous poussiez à entrer dans les détails.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
spoutnik



Masculin Messages : 254
Inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Les pratiques sexuelles autorisées dans le mariage (bis)   Mar 27 Oct - 18:32

Bien entendu, Arnaud.

La sexualité humaine est d'une inventivité sans comparaison avec celle d'aucun autre mammifère, que ces pratiques soient conformes ou non à l'ordre naturel. On ne peut évidemment pas en faire un inventaire complet, et ce n'est pas le but du catéchisme, d'où les principes généraux que vous citez. Il me semble par exemple que le SM même consentant serait en contradiction avec le point 2. Mais bon, les questions que je posais, je les avait déjà entendu poser. Elles concernent d'ailleurs des pratiques vieilles comme le monde, à en juger par les représentations sur les temples indiens. Cela n'avait évidemment rien de malicieux.

Par ailleurs, René 54 m'a envoyé un nouveau message en PM, dont une partie vous est destinée. Je le poste donc ici.

Citation :
De:
RENE 54

A:
spoutnik
Posté le:
Aujourd'hui à 10:29
Sujet:
[Aucun]

« Je n'ai en effet probablement pas pris la mesure etc. parce que ceci me semble très obscur.»

Sur ce point je voulais dire : ce que si passe dans l’Eglise depuis bientôt 50 ans et qui est extrêmement grave. L'avenir vous le confirmera. N'oubliez pas que le Peuple d'Israël était la prunelle de l'oeil de Dieu, Il a néanmoins permis deux fois sa totale destruction, sans autel, sans sacrifice, la nudité totale de la foi, en captivité pendant 70 ans dans une terre étrangère Babylone. Une seconde fois depuis près de 2000 ans sans autel, sans sacrifice, ne conservant que leur foi pour l'instant toujours incapable de les ramener vers Notre Seigneur, tant que le Voile de Moïse ne sera pas enlevé. L'Eglise actuelle, après deux siècles d'assauts révolutionnaires (extérieurs et intérieurs) contre elle, est dans la même situation: quasiment la nudité de la foi.

"aime et fais ce que tu veux" du premier fil, interprétée correctement, est tout à fait applicable dans notre cas de figure, il me semble. Le véritable amour de Dieu et de son conjoint n'entraîne pas l'abus et les perversions. »

Cette proposition peut être reprise par le plus grand débauché qui soit car, pour lui, ce qu’il pratique c’est « aimer ». Et, à ne s’arrêter qu’au mot « aimer » on peut lui donner raison car aucun homme ne recherche le mal, à moins d’être fou, mais le plaisir ou le bonheur. Pour lui ce mal sera considéré comme un bien. Des gens tuent, pour eux c’est un bien : la satisfaction d’un désir.

Le problème avec ce genre de proposition c’est où l’on place le curseur. Les passions humaines plus ou moins déréglées étant ce qu’elles sont et le péché étant toujours à l’œuvre, sa mission est de nous entraîner dans la facilité et dans le mimétisme du milieu ambiant, il faut donc ne pas être trop laxiste en la matière. De plus, notre conscience est blessée par le péché, elle fausse notre jugement.

Passions humaines toujours bien présentes et conscience blessée par le péché il n’y a donc rien de mieux que l’Ecriture (ce qu’elle condamne) l’enseignement de l’Eglise (Casti connubii, http://www.vatican.va/holy_father/pius_xi/encyclicals/documents/hf_p-xi_enc_31121930_casti-connubii_fr.htmle )

et la vie des saints pour nous ramener à plus de conformité avec Dieu et à l’amour de Dieu, dans la chasteté et la pureté conjugales, ça n’empêche pas d’avoir des enfants (j’en ai 5) et d’avoir du plaisir avec sa femme.

Merci de prier pour moi, je fais de même pour vous. Je souhaiterai dire votre prénom plutôt que Spoutnik (Dieu sait de qui il s’agit) mais moi ça me fait tout drôle de prier pour un SpoutniK (Enfin, ne vous sentez pas obligé)

Que Dieu vous garde Mr, que Dieu vous garde !

René

PS : pour Mr Dumouch

J’ai parfaitement compris de quoi il s’agissait de même que vous avez compris ma réponse.

Comme théologien vous avez perdu toute crédibilité à mes yeux. Mais ça n’a absolument rien de dramatique car, par la force des choses et comme je n’ai pas la mentalité d’un marrane, ni celle d’un clerc FM, ni ne suis un pratiquant du Ketman, je suis obligé en tant que catholique, pour que les choses soient nettes, de me mettre dans une situation de sédévacantiste, et par conséquent un avis sans importance.
Mais soyez sans crainte, je ne rêve pas de grandeur, je sais que la route est celle du Golgotha depuis longtemps (je suis plus âgé que vous). Cessez de projeter vos présupposés sur les autres. Le désir et l’esprit de pauvreté ne sont pas forcément l’apanage de ceux qui en parlent sans cesse.
Car même les gestes qui frappent les esprits et marquent un grand désintéressement peuvent être trompeurs (St Matthieu VI, 1-4)

Pour en finir : Tant que vous resterez dans cette optique morale et théologique, puisque vous vous posez en théologien, il est inutile que nous poursuivions, nous n'avons plus rien à nous dire : il y a opposition per diametrum dans notre perception des choses. Nous ne faisons que radoter en nous renvoyons mutuellement des textes qui pour vous ont tel sens, pour moi un autre. C'est de la perte de temps pour vous comme pour moi, à partir du moment où les points de vue sont inconciliables. Pour vous c'est pastoral, pour moi c'est infaillible lorsque les problèmes évoqués sont toujours d'actualité et que Notre Seigneur est toujours Roi des Roi et Seigneur des Seigneurs. Cette prérogative ne dépendra JAMAIS de l'acceptation ou pas des autorités en place (laïcs ou pas) Elle l'est de DROIT. Quant aux chrétiens il est de leur devoir de la proclamer en paroles mais aussi en actes et tout faire pour '' TOUT restaurer dans le Christ" (ST Pie X). De même que l'homme n'est vivant que lorsque son âme reste unie à son corps et ne veulent pas vivre en indépendance l'un de l'autre. De même si la société veut vivre harmonieusement et assurer le bonheur temporel et éternel du plus grand nombre, l'Eglise et l'Etat doivent s'unir dans ce but et non vivre en divorcé ce qui n'est que la ruine du couple. Il doit donc y avoir entre les deux non séparation (une imbécilité crasse propre à bâtir des chateaux dans les nuages) ni confusion des deux pouvoirs, mais distinction comme dans un couple (où l'on distingue l'homme et la femme unis, chacun ayant ses fonctions respectives pour le bien commun) Tout le reste n'est que du vent et n'assurera jamais aucune stabilité dans n'importe quel domaine. Voilà ce que signifie TOUT RESTAURER DANS LE CHRIST. Tel est le sens de mon combat. Aucune idée de grandeur derrière mais CE QUE DIEU VEUT, COMME IL LE VEUT dans la plus grande pauvreté s'il le veut et jusqu'au Golgotha s'il le faut. D'ailleurs pour ceux qui ne veulent pas reconnaître cette royauté ici-bas, Notre Seigneur se chargera d'en manifester le bien fondé comme le souligne l'Apocalypse. Ne pas confondre ne pas avoir voulu l'exercer ici-bas (mission tout autre pour Lui) et ne pas la posséder, ni vouloir qu'elle s'exerce selon ses commandements et en harmonie avec le Notre Père (3ème demande)

En la circonstance l'attitude de Jésus est la meilleure : quand on ne voulait pas l'entendre Il ne s'incrustait pas pendant des heures, on ne voulait pas l'entendre il allait dans un autre village. C'est ainsi qu'il a formé ses disciples "quand on ne vous recevra pas et qu'on écoutera pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville" ajoutant même "et secouez la poussière de vos pieds" (St Matthieu X, 14 et parallèles)

Maintenant, c'est sur mon site que je dirai, s'il y a lieu de dire.

Sans rancune malgré tout.

René
Revenir en haut Aller en bas
 
Les pratiques sexuelles autorisées dans le mariage (bis)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le statut du narrateur dans Un mariage d'amour de Zola ?
» Contrat de mariage (‘Aqd An-Nikâh)
» L'Eglise Catholique et la fidélité au sacrement du mariage
» mariage de pature
» Le mariage selon La Bible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: